AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma ...
Voir le deal
69.99 €

 hide your story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

hide your story Empty
Message(#) Sujet: hide your story hide your story EmptyMar 2 Mar - 19:56


hide my story


C’était presque devenu une routine, même s’il lui manquait quelques repères pour vraiment appeler ça ‘ la routine ‘. Quelques mois depuis son arrivée et il commençait à enfin avoir quelques habitudes, comme arriver au restaurant, poser ses affaires et commencer sa journée par un café. Il était plutôt évident que Calen se sentait bien dans son environnement de travail, c’est pour dire, il était venu pour remplacer un collègue absent alors qu’il venait de finir il y avait à peine six heures.

La passion le poussait à se lever chaque matin et elle ne l’avait pas quitté depuis. Sa petite matinée était relativement tranquille et heureusement pour lui, puisqu’il se voyait déjà se plonger dans des heures de sommeil en rentrant chez lui.

Tandis qu’il s’occupait à tenir la cuisine, préparer le service du midi demandait une organisation, si bien que ses collègues et Calen avaient pris de l’avance pour le prochain service. Alors qu’il s’apprêtait à manger et enfin prendre congé, une personne qu’il connaissait pénétra dans les cuisines. Alex, la petite amie de Caleb était là, l’Américain la salua d’un geste de la main alors qu’il s’installait enfin à une petite table, bien à l’écart de la salle.

« Salut Alex. » articula-t-il alors qu’il découpait sa viande, il ne connaissait pas Alex si bien que ça, mais assez pour se montrer sympa. Bien qu’au départ il était presque méfiant à l’écart de cette dernière, étant journaliste sportive, il avait presque mis une barrière entre eux puisqu’il ne parlait pas facilement de cet aspect de sa vie mais…fréquentant la salle de sport avec Caleb, il avait dû lui toucher deux mots quant à sa carrière de sportif. Il fuyait cette facette de lui-même qui de son point de vue ne lui procurait pas une bonne image.

« Je peux t’aider à trouver quelque chose peut-être ? » parce qu’il s’en doutait bien, si elle était là ce n’était pas pour venir inspecter les cuisines. Non pas que ça ne le dérangeait pas, mais elle avait sûrement mieux à faire que discuter avec des cuisiniers.

Il ne trouvait absolument pas son métier dégradant, au contraire, il l’avait placé très longtemps sur un podium si haut qu’il ne penserait jamais l’atteindre, en tout cas, pas à ce niveau.



code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
hide your story Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


hide your story 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

hide your story Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


hide your story 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

hide your story 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story EmptyMar 9 Mar - 4:58



hide my story

Elle sortait de sa réunion avec les alcooliques anonymes, quand elle avait reçu un message de Caleb lui demandant de passer récupérer des papiers au restaurant et deux, trois bricoles, pour faire les documents administratifs à la maison. Et elle n'avait pas hésité, elle avait accepté voyant cela comme une opportunité de passer plus de temps ensuite avec son fiancé et leurs deux filles. Un moyen de le garder à la maison, et ce n'était pas une chose rare que de le voir faire l'administratif chez eux. Un léger détour, elle entrait dans le restaurant sans réellement se soucier des employés, et généralement eux ne se souciaient pas vraiment d'elle non plus. Quelques salutations amicales, et une serveuse qui l'informait que Caleb ne travaillait pas, à laquelle elle avait juste répondu un simple « je sais merci. », elle avançait dans ce lieu qu'elle connaissait parfaitement. Elle était une habituée, la fiancée du chef et du propriétaire des lieux et elle pouvait aller et venir jusqu'au bureau de Caleb sans avoir besoin qu'on la guide. Mais, la voir ici alors que Caleb ne travaillait pas devait questionner quelques employés qui cette fois la regardaient, ne sachant pas ce qu'elle pouvait bien venir faire ici en l'absence de Caleb. Mais qu'ils se rassurent tous, elle n'était pas là pour les observer et faire un rapport, c'était à peine si elle les voyait. Jusqu'au moment ou la voix d'un employé attire l'attention d'Alex. Il venait de la saluer et elle s'était arrêtée pour le faire en retour constatant qu'il s'agissait de Calen, le sportif olympique reconvertit dans la cuisine. « Salut Calen, bon appétit. » Ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait face à lui, elle l'avait rencontré quelques fois, mais elle avait eu à faire à quelqu'un d'assez froid, n'ayant guère eux l'occasion pour bavarder avec lui, elle avait gardé toutes ses questions en suspense. Et des questions elle en avait des tonnes, au moment ou elle l'avait reconnu, lui le sportif Américain, habitué des piscines olympiques qui se retrouvait dans la cuisine d'un restaurant français à Brisbane. Bien sur qu'elle avait eu des questions la journaliste, mais elle n'avait obtenu que très peu de réponses de la part de son fiancé qu'elle avait pourtant questionné. Elle savait qu'ils s'étaient rencontrés à la salle de sport, et que Calen désormais était dans le domaine de la cuisine. Et c'est ensuite qu'elle avait effectué ses petites recherches, déformation professionnelle oblige. Elle voulait comprendre comment il avait atterri ici, comment et pourquoi il avait changé de vie totalement, lui le sportif olympique. C'est ainsi qu'elle avait apprit pour son accident, mais il y avait encore énormément de chose autour de Calen qui restait en suspens et mystérieuse. Alors là, qu'il était seul en train de manger, à se montrer un peu amical avec elle, elle avait sans doute vu une opportunité pour en apprendre davantage et satisfaire sa curiosité de journaliste, mais aussi peut-être un peu de fan de sport et d'histoire de sportifs. « Je peux t’aider à trouver quelque chose peut-être ? » Sans aucun doute qu'il pouvait l'aider mais pas pour ce qu'elle était venue faire à la base. Elle se rapprochait un peu de lui, sans pour autant oser s'asseoir à sa table, pas encore du moins. « M'aider à trouver quelque chose non, mais tu peux peut-être m'aider pour autre chose. » Elle ne voulait pas paraître trop direct. Avec beaucoup de sportifs, elle aurait été cash, en mode journaliste avec ses questions déjà toutes formulées en tête, mais avec Calen c'était quelque peu différent. Il était l'employé de Caleb et aussi son ami, elle ne pouvait pas risquer de se montrer trop désagréable ou trop intrusive. « Je n'ai pas osé te le dire avant, mais je suis plutôt honorée d'être face à toi. Je ne suis pas une spécialiste de la natation, mais j'ai vu quelque unes de tes courses aux JO et ma curiosité m'a fait faire quelques recherches sur ta carrière. » Elle est franche, elle ne veut pas le cacher et qu'il risque d'apprendre qu'elle s'est intéressée à sa carrière, c'est son métier, elle est comme ça aussi et elle espère qu'il ne le prenne pas mal. « Je peux m'asseoir quelques minutes ? » Elle hésite, elle a beaucoup de questions à lui poser, mais aussi beaucoup de choses à apprendre de lui encore. Elle aime réellement parler avec les sportifs, surtout ceux qui ont des choses à raconter, à partager et lui, de par sa carrière et son parcours depuis son accident, elle sent qu'il a des choses intéressantes à partager, mais pour ça, il doit accepter sa présence.



code by exordium.




When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
hide your story Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story EmptyMer 24 Mar - 18:11


hide my story

Comme lors de toutes ses pauses, quand il mangeait son téléphone ne se trouvait pas loin. Cet outil lui permettait de tuer le temps quand il mangeait seul même s’il n’aimait pas vraiment y être attaché de cette façon, manger face à un mur ça n’apportait pas vraiment de conversation alors que s’informer, essayer de se tenir au courant des dernières actualités pouvaient être plus intéressant.

Quand il proposa son aide à Alex, il ne s’attendait pas à cette réponse, si bien que la fourchette qu’il tenait entre ses doigts s’arrêta dans sa course et c’est ainsi que la nourriture qui se trouvait dessus tomba dans l’assiette. Il savait que son métier l’avait sûrement poussé à entendre parler de lui mais de là, à être honoré, elle lui coupait l’herbe sous le pied.
« Euh…bah..oui, je t’en prie, assieds-toi…mais je ne vois pas ce qu’il y a dire sur ma carrière. » poli mais toujours sur la retenu, Calen n’avait jamais été très enthousiaste à l’idée de parler de ses performances sportives, ses participations aux JO n’avait jamais apporté une première place mais il n’était pas arrivé jusque là en se tournant les pouces non plus.

« ‘fin je suppose que tu as du voir que j’ai eu un accident depuis je n’ai plus participé aux JO…et comme je n’ai pas remporté de première place…j’suis assez surpris de ta démarche mais, je t’écoute. » renchéri-t-il, sa petite voix intérieure lui disait de ne pas se montrer trop sur la défensive ou trop rigide, elle n’avait pas émis d’avis négatif sur son passé donc il n’y avait aucune raison pour lui de rester sur ses gardes.

Il connaissait Caleb depuis quelques temps, la personne qui partageait sa vie devait en toute logique être tout aussi bienveillante que lui, mais tout cela l’obligeait à retourner dans son passé d’athlète olympique, les entraînements interminables, les voyages à l’autre bout du monde pour échapper à ses responsabilités. C’était ce qui avait fait de lui un sportif incroyable à cette époque, il ne lâchait jamais ce qu’il entreprenait, ça en devenait maladif par moment (comme tous ses co-équipiers). Pendant qu’il faisait le film de cette époque, sa fourchette put récupérer la nourriture précédemment abandonner et continuer donc à manger son plat.



code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
hide your story Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


hide your story 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

hide your story Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


hide your story 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

hide your story 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story EmptyMar 30 Mar - 8:53


hide my story

Il a vécu ce que tous sportifs rêvent de vivre, il est devenu athlète olympique et il ose prétendre qu'il ne voit pas ce qu'il y a à dire sur sa carrière ? Trop modeste le grand nageur. Ou trop pudique pour parler de lui ? Alex lève un sourcil au moment ou elle tire la chaise pour s'asseoir avec l'Américain. Elle a fait le premier pas, il a accepté sa présence et elle va pouvoir trouver quelques réponses à ses questions. Pouvoir creuser un peu et lever le mystère qui entoure cet ancien sportif olympique. « Tu sais qu'on a pas tout les jours la chance de rencontrer quelqu'un qui a participé à plusieurs Jeux olympiques, même en tant que journaliste sportive. » Faut dire que son domaine de travail c'est le foot, ou soccer ici, et que les JO dans ce sport n'ont pas la même saveur et particularité que dans d'autres sports, mais elle aime le sport en général et les JO sont un rendez-vous incontournable des amateurs de sports. « Rien que sur les JO je pense que je pourrais te questionner pendant des heures. » Elle dit ça en riant, mais elle est sérieuse. Quand elle aime, elle peut parler beaucoup, énormément. Elle parle déjà beaucoup trop la plupart du temps, mais pour le sport elle pourrait rester des heures à en parler. Sauf qu'elle ne veut pas abuser, pas encore du moins. Il est surprit qu'elle s'intéresse à lui, il est poli mais pas vraiment enthousiaste, et elle sait qu'elle doit le déranger alors qu'il ne demande qu'à manger. Alors comme pour le rassurer et éviter de le braquer aussi, elle précise sa démarche, balayant par la même l'argument 'je n'ai pas remporté de première place', ce n'est pas ça qui l'intéresse, pas du tout. « Je suis loin d'être le genre à ne juger les sportifs que sur le palmarès ou les victoires. J'aime le sport pour ses belles histoires, pour les émotions que ça procure, pour tout un tas de choses et je respecte les sportifs pour ça, alors si tu penses que le fait que tu n’ai pas gagné change quelque chose pour moi, tu te trompes. » Bien sur les sportifs eux s’entraînent pour gagner et peut-être que cette pensée pourra surprendre Calen, mais c'est réellement ainsi qu'elle voit les choses Alex. Le sport c'est avant tout des émotions, du partage, des victoires et des défaites. Des vainqueurs et des vaincus, mais il n'y a pas de beaux vainqueurs sans bels adversaires pour écrire l'histoire, pour écrire les légendes. C'est au sportif qu'elle s'intéresse mais aussi à l'humain qu'il y a derrière. Aux résultats mais à l'histoire qu'il y a avant d'arriver au sommet. Pour Calen, c'est l'histoire d'après qui l'intéresse. Celle d'un sportif qui a tout perdu du jour au lendemain, qui a perdu sa carrière et qui se retrouve ici face à elle. Et puisqu'il a évoqué lui même l'accident, sa fin de carrière, alors elle se sent un peu plus à l'aise à l'idée d'en parler. Comme s'il venait de lui donner son feu vert en, en parlant en premier. « Tu as évoqué ton accident, désolée pour ça, ça a du être dur de renoncer à ta carrière du jour au lendemain. » Ce n'est pas sa faute, elle n'a pas à être désolée mais pourtant elle l'est, parce qu'elle en a vu des sportifs qui ne se relevaient pas d'une blessure, ou d'une fin de carrière précoce. Une vie d'effort, des rêves pleins la tête, et tout disparait du jour au lendemain. Mais elle n'a pas à lui demandé comment il a vécu ce moment, pas encore du moins. Sa question est plus générale. « Mais ce qui m'intrigue vraiment, c'est que je me demande comment un ancien sportif olympique Américain, se retrouve dans une cuisine d'un restaurant Français en Australie. » Assez cash finalement. Mais, c'était réellement ce qui avait intrigué la journaliste quand elle avait découvert qui était le nouveau employé de l'Interlude. Un nageur olympique qui avait sans doute de quoi vivre de sa notoriété tranquillement dans son Pays d'origine, arrivait ici en quasi inconnu aux yeux des non suiveurs pour reprendre une toute nouvelle carrière. C'était pas si commun que ça, du moins pas assez pour qu'Alex n'en soit pas intriguée.


code by exordium.




When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
hide your story Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story EmptyDim 4 Avr - 20:42


hide my story

Il n’avait jamais pris le temps de voir les choses sous un autre angle, comme si sa carrière n’était le résultat d’une vie qu’il avait tenté de fuir toute sa vie. Cependant, en écoutant les paroles d’Alex il était vrai que l’exploit sportif n’était pas commun même s’il n’avait pas remporté de première place, même s’il n’avait pas pu poursuivre sa carrière davantage, ses mots lui rappelèrent que gagner n’était pas la seule chose qu’on attendait de quelqu’un mais bien, d’arriver à se challenger pour se dépasser.  

Finalement, peut-être que son entourage ne le considérait pas simplement comme un sportif qui n’avait pas pu se réaliser mais comme quelqu’un qui a pu accomplir bien plus que ce qu’ils auraient pensés ? Il s’arracha à ses pensées pour l’écouter, il devait répondre à ses questions essayer de lui parler de cette partie de sa vie aussi triste et vide de sens soit-elle.

« Je ne peux pas prétendre pouvoir répondre à des questions pendant des heures mais, rassure-toi je vais pouvoir satisfaire un peu de curiosité aujourd’hui. » dit-il en continuant de manger. « Je dois t’avouer que si j’ai commencé le sport c’est pour gagner, je n’avais pas conscience de tout ce que ça impliquait, l’engagement, le dépassement de soi, je savais que j’aimais ce sport mais de là à finir aux jeux olympiques, je n’y aurais jamais cru. J’étais jeune, je pensais qu’à une seule chose c’était gagner, rien d’autre. J’étais plus…mince aussi, avec le temps j’ai pris du muscle donc j’avais vraiment le bon physique pour pouvoir faire de la natation, mais j’étais trop individualiste. » raconta-t-il en finissant par la suite sa viande.

Il leva les yeux vers Alex, son accident n’avait pas été la chose la plus dure mais la rupture de sa vie qui le détournait de la réalité.

« Ce qui à été compliqué, ce n’était pas de renoncer aux compétitions, je veux dire, j’ai fait trois jeux olympiques, c’était déjà vraiment bien. Je me suis demandé à quoi j’allais bien servir après, je savais nager, mais je n’avais rien d’autre hormis ça. Par chance, j’ai pu me remettre au bout de quelques longs mois. » là, il finit son plat, repoussant son assiette sur le côté, contrairement à ce qu’il s’attendait, Alex ne posait pas des questions d’une certaine façon. Cette vicieuse façon de vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas, quand il était un sportif accompli, il ne parlait que très peu aux journalistes.

Quand elle se demanda comment il s’était retrouvé ici, Calen ne put retenir un rire, lui-même n’y aurait pas cru quelques années en arrière.
« Alors…par où commencer, déjà, je n’ai jamais essayé autre chose que le sport quand j’étais adolescent, enfaite je ne me suis jamais intéressé à autre chose. Du coup, quand j’ai eu mon accident, je me demandais ce que j’allais pouvoir faire de mes dix doigts, j’ai commencé par être coach sportif, ça me plaisait mais…c’est pas quelque chose que j’aimais vraiment. Pour te faire un comparatif, j’aime bien les chips bah j’aimais aussi être coach mais c’était une passion vraiment, ça me payait les factures sans plus. Un matin je me suis levé et je me suis dis qu’il fallait que j’apprenne à connaître le gars que je regardais dans le miroir tous les matins, donc j’ai fait du bricolage, du jardinage, du dessin, de la peinture, j’ai lu des livres pour pouvoir trouver des idées aussi, jusqu’à ce que je tombe sur un ouvrage sur des recettes pour débutant. Comme tout le monde, je cuisinais pour me nourrir mais pas pour me faire plaisir. Un soir, j’ai tenté de me faire des lasagnes grâce à ce livre, ça été une vraie révélation, bon les lasagnes étaient à chier, mais j’avais pris du plaisir à faire ça, vraiment. Plusieurs mois après ça, j’ai pris des cours de cuisine, et j’ai fini par me former réellement en tant que cuisiner et…voilà. J’ai déménagé à l’autre bout du monde, littéralement et je suis cuisinier pour le restaurant de Caleb. »

La différence était presque trop flagrante, quand il devait s’exprimer sur le sport ce n’était pas rempli de tous ces détails qui font d’une histoire quelque chose d’exceptionnelle, la cuisine et Calen étaient devenus âme-sœur depuis quelques temps et il ne voulait pas que ça s’arrête.



code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
hide your story Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


hide your story 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

hide your story Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


hide your story 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

hide your story 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story EmptySam 10 Avr - 5:50


hide my story

Rassurée par les mots de Calen, elle se détends un peu, ça fait longtemps qu'elle n'a pas fait face à un sportif de la sorte, qu'elle n'a pas été en tête à tête avec un sportif et c'est bel et bien ce qu'elle fait là avec Calen. Elle ne voit pas l'employé de l'Interlude, elle voit le sportif, la carrière, l'homme qu'elle a déjà eu l'occasion de voir nager sur son écran de télé. Et avec ses mots, il vient de lancer Alex en mode journaliste, la curiosité qui revient de plus belle alors qu'il annonce être prêt à répondre à quelques unes de ses questions. « Je dois t’avouer que si j’ai commencé le sport c’est pour gagner, je n’avais pas conscience de tout ce que ça impliquait, l’engagement, le dépassement de soi, je savais que j’aimais ce sport mais de là à finir aux jeux olympiques, je n’y aurais jamais cru. J’étais jeune, je pensais qu’à une seule chose c’était gagner, rien d’autre. J’étais plus…mince aussi, avec le temps j’ai pris du muscle donc j’avais vraiment le bon physique pour pouvoir faire de la natation, mais j’étais trop individualiste. » Avec le temps il a prit du muscles, et faut dire que ce qu'elle voit devant elle a de quoi impressionner n'importe quel sportif. Elle se souvient de la musculature impressionnante du nageur, enfin pas spécialement lui, mais les autres aussi d'ailleurs, de cette impression de force qu'ils dégageaient à travers l'écran de la télé, debout au bord de la piscine prêt à plonger. Mais le voir aussi proche, c'est encore plus impressionnant finalement. Les sportifs qu'elle peut être amenée à rencontrer sont souvent musclés, mais peu ont une telle carrure, faut dire que les footeux qu'elle a plus l'habitude de côtoyer n'ont pas besoin de telles épaules. Mais ce n'est pas sur sa musculature qu'elle compte réagir, parce que ce n'est qu'un corps, que des muscles, ce qu'elle retient avant tout c'est le reste. Tout les sacrifices et le travail qu'il faut pour en arriver là, niveau corps mais niveau carrière surtout. Il évoque son envie de gagner à deux reprises et elle se demande si maintenant sa carrière terminée, il a l'impression d'avoir réussi malgré tout ou s'il reste un goût d'inachevé avec l'absence de victoire notable, bien que plusieurs participations aux JO puissent être à ses yeux considérés comme de sacrées réussites. Mais ce n'est pas son avis à elle qui compte. « Tu évoques ton désir de victoire, tu as l'impression d'avoir tout donné durant tes années au plus haut niveau ? Tu as des regrets sur ta carrière ? Des choses qui maintenant avec du recul, tu aurais aimé faire différemment ? » Il a quitté les bassins depuis assez longtemps pour qu'elle pense qu'il puisse répondre à cette question.

A quoi il allait servir après. Il savait nager mais il n'avait rien d'autre. Elle l'écoute avec beaucoup d'attention. Elle s'intéresse à ce sujet, et elle sait que c'est un élément loin d'être propre à l'ancien nageur, mais plutôt commun à tout les sportifs de haut niveau. Quoi faire après ? C'est sans doute d'autant plus vrai pour ceux dont la carrière se termine de façon précoce et précipitée mais elle s'est souvent intéressée à l'après carrière, à la reconversion des sportifs, et même aux jeunes à la sorties des centres de formations qui se retrouvent du jour au lendemain sans rien. Les espoirs, les rêves, tous s'envolent, une vie de sacrifices tournée vers un seul objectif, qui se termine du jour au lendemain. « J'imagine que passer d'une vie d’athlète de haut niveau, à une vie de sportif lambda ça demande pas mal de changement. Tu n'avais jamais songé à ta reconversion avant ton accident ? Personne dans ton entourage professionnel ou personnel ne t'avait préparé à ça ? » Et pour Calen, c'est un accident, une fin brutale alors elle trouve le sujet bien trop intéressant pour ne pas creuser. « La rééducation n'a pas été trop compliquée ? Physiquement et moralement ? Tu as eu du soutien quand même durant cette période ? » Peut-être qu'elle va trop loin, que ça ne la regarde pas, mais il est passé de la lumière dont bénéficie tout les sportifs de haut niveau, les entraîneurs, les sponsors, les journalistes, les sollicitations habituelles, au vide après son accident et la journaliste s'intéresse vraiment à cette période qu'il a du traverser. Et si elle ne pose pas cette question, elle le regrettera sans doute, maintenant s'il ne veut pas y répondre, elle se contentera de ce qu'il veut bien lui dire. Ce n'est qu'une discussion entre deux adultes finalement, rien de professionnel, rien d'écrits, rien d'officiel.

Elle l'écoute parler, elle sourit par moment, et elle rit même au moment ou il évoque les lasagnes, parce qu'elle connaît tout ça, enfin les lasagnes à chier comme il le dit. Trop cuites, ou pas assez. Elle n'a jamais réussi finalement à les faire parfaitement, même avec toute l'application possible, il fallait toujours que Caleb intervienne pour sauver le plat, ou pour le remettre à cuire sans que ça ne finisse carbonisé. Mais ce qu'elle retient surtout des mots de Calen, c'est la façon dont il a décidé d'aller de l'avant. Elle trouve passionnant d'écouter Calen lui expliquer comment il a reprit sa vie en main une fois loin des bassins. Ce besoin de se connaître, de vivre sans la natation, une vie qui change du jour au lendemain, et un quotidien qui est bouleversé, le vide qui doit être comblé. Elle l'écoute, elle prends note aussi mentalement de ce qu'il lui dit, et elle sourit encore devant l'enthousiasme qu'elle entends quand il parle de cuisine. « Quand tu parles de cuisine avec cet enthousiasme, j'ai l'impression d'entendre Caleb. » Elle n'a jamais été fan de cuisine, elle n'a même jamais réussi à vraiment trouver du plaisir à cuisiner, du moins pas seule, par contre elle a toujours aimé écouter Caleb parler de cuisine, ou le regarder cuisiner, alors elle sourit en faisant ce petit parallèle entre Calen et Caleb. « D'ailleurs, en parlant de Caleb, vu que tu passes beaucoup de temps avec lui en cuisine, tu peux pas essayer de lui apprendre quelques trucs sur le sport ? » Elle dit ça en plaisantant, elle aime son fiancé, mais elle sait aussi que c'est peine perdu de le faire aimer le sport, elle a déjà tout essayé, mais bon qui sait peut-être que Calen peut lui apprendre quelques trucs, il a bien réussi à lui faire faire du sport alors qui sait.

code by exordium.


[/quote]


When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
hide your story Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story EmptyDim 2 Mai - 16:22


hide my story

Au fur et à mesure que les minutes passaient, Calen ne sentait ni jugement, ni préjugés sur lui, au contraire c’est comme si un climat commençait à se dessiner doucement. Il baissait sa garde qui lui avait permis d’être hermétique à tout types d’émotions et de dangers depuis bien trop longtemps. Il avait dû surement manquer des personnes comme Alex avec une défense comme la sienne, il le regretterait un jour…ou peut-être avait-il déjà le goût acre du regret ?

Avait-il tout donner ? La réponse était déjà toute décidée mais, il savait pertinemment que ça donnerait suite à d’autres questions qu’il ne voudrait pas entendre. Cette douloureuse sensation d’être toujours retenu en arrière, ne pas pouvoir se donner complétement par peur de perdre le contrôle. Calen avait souvent entendu son coach lui dire qu’il pouvait être encore plus que ce qu’il laissait paraître mais qu’il ignorait ce qui pouvait retenir un aussi jeune homme à se cacher autant.

« Honnêtement, je ne sais pas si j’ai pu tout donner, sur le moment T tu donnes ce que tu peux mais, en y repensant tu te demandes si les choses auraient pu être différente. Les regrets que je pourrais avoir sur ma carrière c’est de ne pas avoir compris assez tôt qu’être égoïste m’a fait peur de précieuses années alors que j’aurais pu avec un bon esprit d’équipe progresser tellement plus vite et plus loin surtout. Mon coach m’a tellement rabâché pendant des années cette vérité mais je ne voulais rien entendre. J’ai la tête dure. » finit-il par dire sur un rire mais ça n’avait rien d’amusant quand il s’obstinait dans une idée sans se remettre en question, il pouvait être une vraie tête de mule quand il le voulait.

C’était un trait de caractère à double tranchant, il était toujours déterminé quand il s’engageait dans une activité mais, cela pouvait virer à l’obsession et sans se dire qu’il pouvait se tromper. Par bien des fois, Calen s’était brûlé les doigts à vouloir toujours imposer ce qu’il avait dans la tête.

« Alors ça, jamais je ne m’étais projeté dans un autre projet que celui d’être athlète à ce moment-là. Je savais qu’à un moment j’allais devoir raccrocher mais je vivais au jour au le jour, donc je ne savais pas de quoi demain était fait, et on avait beau me dire de penser à mon futur je n’écoutais pas. » volontairement il leva les yeux au ciel, il était agacé de son propre comportement. « Au début de ma nouvelle vie, tu apprécies les choses simples de la vie, quand t’es athlète tu ne peux pas faire ce que tu veux de ta vie, tu dois manger d’une certaine façon, t’entraîner tant d’heures par jour, adopté un mode de vie bien spécifique, donc forcément quand j’ai quitté tout ça, les premières semaines j’appréciais tellement de pouvoir manger comme je le voulais, de pouvoir me coucher tard, putain sans blague ça faisait des années que j’avais pas pu dormir à l’heure que je voulais….mais ça s’effondre vite, parce que quand t’es une pile électrique tu tournes vite en rond. J’ai eu plusieurs mois…à broyer du noir, je me levais plus de mon lit, je me demandais ce que j’allais devenir, ce que je valais vraiment. » avoua-t-il avec difficulté, il n’en parlait que très peu de cette phase de sa vie, ça n’avait pas été facile pour lui de pouvoir se secouer et repartir.

Il passa sa main dans ses cheveux en grimaçant, il allait devoir encore parler de ses mauvais côtés. Il pourrait bien évidemment mentir, mais le climat de confiance qui s’épaississait au fil des mots ne lui donnait pas l’envie d’être un mensonge aux yeux d’Alex.

« J’étais un patient intenable, je supportais pas de pouvoir rester immobile, la rééducation à été très…tendue, j’étais comme un enfant à qui, il fallait répéter sans cesse de faire attention, de ne pas aller trop vite, de ne pas toucher à ça, je n’étais pas un cadeau. Moralement, j’ai eu du soutien d’un côté de ma famille et bizarrement j’étais plus agité quand on me donnait du soutient que l’inverse. » amusé par ce souvenir, son rire en disait long sur l’affection qu’il portait à l’égard de cette personne. « J’ai été rassuré quand on m’a dit que tous les sportifs étaient aussi insupportables que je l’ai été. »

Reparler de tout cette période le plonge dans ces élans de nostalgies où le moindre détail lui rappelle des sentiments, des émotions, il se laissait souvent consumer par cet état mais bien vite il revint à la réalité pour discuter avec Alex. Son sourire pointa à nouveau le bout de son nez, quand elle le compara à Caleb, c’était plus que flatteur de savoir qu’il pouvait évoquer le même ressenti qu’un cuisinier qu’il appréciait.

« J’essaie de lui apprendre à faire quelques exercices du sport, je peux faire mon maximum mais des miracles ça… » plaisanta-t-il en secouant la tête. « Il fait de sacrer efforts en plus, je vois qu’il se donne vraiment du mal pour y arriver. »


code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
hide your story Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


hide your story 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

hide your story Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


hide your story 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

hide your story 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story EmptyDim 13 Juin - 5:41


hide my story

Parler avec Calen lui rappelait à quel point elle aimait ce genre d'échange, ce genre de rencontre aussi. Les sportifs avaient toujours fasciné la jeune Anglaise. Ils représentaient un monde fermé, inaccessible, un monde dans lequel vive les héros. Pas des héros de contes de fées, mais des héros réels, ceux qui font vibrer les générations, ceux qui créaient des vocations, ceux qui font rêver les yeux grands ouverts. Ceux que l'on ne fait qu'apercevoir derrière son poste de télé, ou au stade quand on fait parti de ces chanceux là. Ceux que l'on ne connaît pas et qui pourtant semblent faire partie de notre vie. Elle comprends ça, elle connaît ça. Parce qu'elle a été une fan de sport avant de devenir la journaliste qu'elle est aujourd'hui. Elle a aimé les regarder, elle a supporté une équipe, adulé un sportif avant d'apprendre à regarder avec un esprit critique et une objectivité qu'elle peut avoir tendance à perdre quand elle est trop dans l'affect. C'est le cas quand son équipe joue, mais aujourd'hui devant Calen, elle a l'impression de redécouvrir le plaisir d'un échange avec l'homme qui se cache derrière le sportif, derrière les exploits, derrière les sollicitations médiatiques, derrière l'image plus ou moins contrôlée, il n'y a rien de tout ça ici. Pas de caméras, pas de micros, pas de fans, juste deux adultes qui échangent, et Alex qui se passionne pour ce que Calen accepte de lui raconter. Il n'y aura rien derrière cet échange, pas d'article, personne n'aura vent de ce qu'ils se disent, mais pourtant elle apprécie sincèrement le temps passé avec lui, ce qui n'est pas le cas de tout les sportifs qu'elle a pu rencontrer. Mais lui, sa carrière est finie, et il est plus libre de parler avec du recul. C'est du moins ainsi qu'elle perçoit la situation, alors qu'il évoque ses regrets et les choses qu'il aurait pu faire différemment. Et les regrets, elle connaît ça. Elle n'insiste pas plus, pas sur ça en tout cas, 'bien-sur que les choses auraient pu être différentes, pour tout le monde, tout le temps, bien-sur qu'avec du recul les choix que l'on a fait nous paraissent pas être les meilleurs, mais c'est trop facile après coup finalement de se blâmer, et c'est une leçon qu'elle a apprit de manière assez violente, mais c'est trop tard.' Pour elle, ses choix sont définitifs et pour lui, puisque sa carrière est finie. Et c'est bien de son après carrière qu'ils discutent maintenant. De ce sujet sur lequel elle compte bien consacrer un article un jour, sans doute, et peut-être qu'à ce moment Calen pourrait intervenir, mais elle n'en est pas encore là. Pas encore, même si les mots de Calen ne font que conforter encore son envie de creuser ce sujet. Elle l'écoute, avec attention. C'est d'ailleurs une qualité qu'elle n'a pas dans sa vie privée, mais quand elle est en mode journaliste étonnamment elle arrive à écouter, heureusement d'ailleurs, elle arrive à se concentrer et à se taire assez longtemps pour permettre à son interlocuteur de creuser le sujet. Laisser le temps à l'échange, laisser le temps à la réflexion personnelle pour obtenir plus d'information. Et c'est ainsi qu'elle en apprends davantage sur l'ancien sportif, qu'elle en apprends plus sur cette période de sa vie après le sport. Elle découvre qu'il a traversé une phase compliquée dans sa vie. Les mois après, quand les plaisirs d'une vie sans contraintes s'estompent et qu'il n'y a plus d'entraînements intenses, plus l'excitation des compétitions, plus les sollicitations des médias, plus l'attention des fans. Il le dit, il ne le cache pas. Il ne se levait plus de son lit et elle a envie de le rassurer, de lui dire que c'est loin d'être le premier sportif à passer par cette phase, mais elle se concentre uniquement sur lui aujourd'hui. Il leur faut une certaine force aux sportifs pour avouer qu'ils ont pu se sentir faible, mal parce qu'on leur apprends à ne rien montrer, à ne pas se laisser déstabiliser, à ne pas être faible. Et le fait que Calen en parle ainsi le rends encore plus intéressant et agréable aux yeux de l'Anglaise. « Tu sais que ton expérience pourrait aider bien des jeunes sportifs. Tu as déjà pensé à faire des conférences, ou peut-être à donner une interview pour évoquer ta situation et permettre de lancer le débat sur la préparation de l'après carrière chez les sportifs ? » Elle est sérieuse pour les conférences et aussi pour l'interview, mais elle le dit en souriant pour ne pas se montrer trop directe et lui faire croire qu'elle discute avec lui dans l'unique but de lui soutirer des informations. Non elle le fait parce qu'elle le trouve passionnant, parce que son histoire l'est et elle découvre que l'homme aussi l'est. Surtout quand il se livre à elle comme il le fait au sujet de sa rééducation. « Rassures-toi, globalement les sportifs vous êtes tous insupportables oui. » Elle ne le pense pas, mais elle lui dit ça en riant comme pour le charrier un peu et donner moins de tensions à leur échange et éviter que les choses ne deviennent trop sérieuses parce qu'elle ne veut pas non plus le replonger trop dans cette partie de sa vie. Il a une histoire de vie intéressante oui mais il n'y a pas que son accident, sa fin de carrière ou sa rééducation qui intéresse l'Anglaise. Il y a aussi sa reconstruction. Son nouveau départ. « Je pensais que les sportifs aimaient vivre sur leurs exploits passés et sur la reconnaissance acquise pendant leur carrière, alors que toi tu as quitté ton Pays, sincèrement je connais peu de sportifs prêts à renoncer aux avantages dont ils peuvent bénéficier grâce à leur image. Je respecte vraiment ta reconversion et ton désir d'aller de l'avant. » Elle ne sait pas pourquoi il a quitté son Pays, celui qu'il a représenté lors de la plus grande compétition sportive du monde mais il l'a fait et il est reparti de rien dans le milieu de la cuisine et pour ça elle le respecte lui en tant comme homme, comme elle a respecté le sportif avant de commencer à apprendre à le connaître. Elle continue d'en apprendre davantage sur lui et après avoir abordé la carrière et l'après carrière du nageur, elle découvre découvre qu'il partage un point commun avec Caleb, l'amour de la cuisine. C'est pas forcément bien pour elle parce qu'elle est sincèrement nulle en cuisine, même peut-être encore en dessous de nulle mais elle l'écoute parler avec enthousiasme de cette passion qu'il s'est découverte et sur lequel il a construit sa nouvelle vie. Elle sourit parce qu'elle a l'impression d'entendre parler son homme par moment, parce qu'ils sont tout les deux capables de parler de cuisine avec un sourire et un enthousiasme qu'elle ne comprends pas mais qui l'amuse. La remarque de Calen sur le niveau en sport de Caleb réussit aussi à l'amuser. Elle rit parce qu'elle sait qu'il plaisante, mais elle n'aurait jamais osé rire en présence de Caleb, elle sait à quel point il peut se sentir nul sur le sujet. Mais il n'est pas là et l'idée de voir Caleb et Calen ensembles à la salle de sport ou faire des exercices entre deux services à quelques choses de sacrément amusants. Mais ce qu'elle retient surtout ce sont les mots suivants. Calen qui met en avant les efforts de Caleb et elle sait qu'il ne fait pas ça par plaisir, qu'il galère et elle sait aussi que c'est en partie pour elle qu'il fait tout ça. Et forcément ça la touche même si elle lui a déjà dit plusieurs fois qu'elle l'aimait comme il était. Mais Calen l'aide, Calen est un sportif, il connait tout un tas de choses et entre le patron et l'employé ça a l'air de bien se passer. « Il est tellement dur avec lui même, ménages le quand même. » Ils n'ont clairement pas le même niveau en sport, pas les même capacités sportives, pas le même corps mais pourtant elle c'est bien Caleb qu'elle aime plus que tout et elle n'a pas besoin qu'il se tue pour ressembler à ce qu'il n'est pas. Et en parlant de se tuer, la conversation qui s'est bien établi entre eux, elle ose une confidence, elle ose demander un service à Calen. « D'ailleurs, puisque l'on évoque Caleb et le sport, je voudrais te demander un service. Je sais qu'il en parle pas vraiment mais il a un cœur fragile et il a du mal à se ménager alors si tu vois qu'il est pas bien obliges-le à s'arrêter. » Elle n'est pas certaine que Caleb apprécierait d'apprendre qu'elle demande à d'autres de le surveiller un peu, mais c'est la première fois qu'elle le fait et ça semble approprié puisqu'ils font du sport ensembles, et Calen en plus d'être avec lui en sport, est aussi là dans la cuisine. Alors c'est aussi peut-être un moyen pour Alex de se rassurer et de se dire qu'il y a des gens qui pourront obligés Caleb à se poser en cas d'alerte.

code by exordium.




When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
hide your story Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story EmptyMar 20 Juil - 19:18


hide my story

Il se replongeait dans son passé (sans mauvais jeu de mots), il n’avait peut-être ressenti autant de passion qu’aujourd’hui mais ce qu’il avait accompli ne pouvait pas être fait par automatisme ou simplement parce qu’il avait bien travaillé, il avait fallu bien plus que ça. Calen avait du mal à se le rentrer dans le crâne bien que pour son entourage cela semblait évident qu’il était doué en tant que nageur lui avait toujours dit qu’il avait simplement suivi des entraînements et essayer de faire de son mieux. Beaucoup y voyait de la fausse modestie mais la manière dont il détournait ensuite la conversation ne laisser absolument pas penser ça.
Pour une fois, cette conversation avec Alex ne lui avait pas donné envie de changer de sujet, elle s’intéressait plus qu’à lui dire qu’il était un super sportif qui avait eu une belle carrière et que la cuisine n’était pas aussi prestigieuse que ce qu’il avait pu être. Avec le temps, il avait appris à ne plus écouter ces commentaires mais ça lui arrachait toujours un rictus d’agacement.

« C’est pas bête ce que tu dis…je sais que j’aurais aimé avoir l’avis ou l’expérience d’autres sportifs quand j’ai pensé à faire une reconversion professionnelle. » dit-il en fronçant les sourcils, l’idée était avant-gardiste. « J’y ai jamais songé et je ne sais pas du tout si ça se fait, si c’est le cas, alors je n’ai pas été invité ! » ajouta-t-il en haussant les épaules, cette proposition pourrait surement l’intéresser mais il n’irait pas la chercher. Sans doute prêt à partager son expérience mais ne sachant comme s’y prendre.

Il ne put s’empêcher de rire quand elle confirma que ses anciens pairs étaient tout aussi insupportables, il ne faisait pas de son cas une exception mais tout de même important de souligner cette partie-là de sa rééducation puisqu’on leur apprenait à ne jamais lâcher, toujours s’accrocher et s’obstiner à dépasser ses limites et pouvoir toujours faire plus qu’on se pensait capable d’accomplir, tout cet enseignement n’était pas servir le corps médical qui leur apprenait plutôt à se canaliser et ne pas vouloir brûler les étapes.

« Je suppose qu’il y’en a qui ne vivent que de ça et chacun doit vivre sa fin de carrière ou sa reconversion comme ils le souhaitent, mais…j’avoue que claquer tout pour un projet à l’autre bout du monde c’était pas l’option la plus facile. Je n’ai jamais su profiter des avantages de mon image, enfin pas comme si j’en tirais une quelconque récompense, j’estime que je ne suis pas comme quelqu’un qui sauve des vies ou qui a donné la sienne pour accomplir un exploit, donc…je pense que c’est par moment trop ces avantages. C’est en perdre le sens des priorités, tu vois ? On gagne des médailles quand on travaille bien, on a la reconnaissance, le salaire alors et je te parle même pas le paiement des sponsors, c’est déjà énorme. » raconta-t-il en acquiesçant à ses propres paroles. L’humilité avait toujours été une de ses qualités appréciées par son coach, ça n’empêchait pas qu’il restait une sacrée tête de mule qui n’en faisait qu’à sa tête mais ce n’était rien comparé à ceux qui ne savaient pas reconnaître la chance qu’ils avaient.

« Ne t’en fais pas, tu peux compter sur moi je ne le maltraite pas, je sais qu’il ne veut pas devenir un sportif accompli mais si je peux déjà l’aider à faire un peu de sport tant que ça reste son souhait, je ne le forcerais jamais à faire plus. » sa voix se voulait rassurante, Calen savait reconnaître les différents profils et Caleb ne faisait pas parti de ceux qui était capable de tout consacrer au sport et de vouloir à tout prix être reconnu comme un vrai sportif. Il ne détestait pas ces personnes-là, mais c’était plus compliqué à gérer.

« Si jamais tu entends parler de ce genre de conférence, fais-moi signe, peut-être…je dis bien peut-être ça pourrait m’intéresser, même si c’est pour y assister en tant que spectateur. » souligna-t-il en soutenant le regard d’Alex, même si elle n’avait pas clairement proposé quoi que ce soit à Calen il était assez malin pour comprendre ce qu’elle souhaitait en faire.


code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
hide your story Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


hide your story 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

hide your story Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


hide your story 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

hide your story 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story EmptyMar 7 Sep - 4:56



hide my story

Les mots de Calen n'avaient pas laissé indifférente la journaliste. Elle qui avait déjà en tête une dizaine de manières de faire en sorte que l'expérience de Calen puisse servir, que ce soit à la jeune génération directement, dans un article, dans une interview ou dans des conférences ou des débats, il y avait pleins de manières différentes et Alex avait déjà des idées ou des propositions en tête, mais il était encore trop tôt pour ça. Elle ne voulait pas faire peur à Calen avec son enthousiasme ou pire, qu'il en vienne à penser qu'elle ne s'était intéressée à lui que pour obtenir quelque chose de lui. La discussion était plutôt facile finalement et Calen se montrait accessible malgré les questions de l'Anglaise et plus il parlait, plus Alex le trouvait intéressant. Elle avait l'habitude de croiser des sportifs en pleine gloire, des sportifs à l’ego plus gros que leurs muscles, des sportifs qui ont l'habitude d'être adulés, d'être aimés et qui aiment ça, qui vivent de ça. Mais ce n'est pas le cas de Calen. Il est humble Calen et ça elle le découvre finalement aujourd'hui en discutant avec l'homme qui a tiré un trait sur sa notoriété. Un homme qui a des valeurs et ça la conforte encore plus dans son idée qu'il serait un vrai exemple pour les jeunes ou pour les sportifs en fin de carrière qui craignent l'après.

« Tu es fascinant Calen, j'aime beaucoup le recul avec lequel tu parles de ton statut de sportif. » Elle ne le cache pas, elle lui dit ainsi tel qu'elle le pense. « Mais je pense que tu minimises l'impact que vous les sportifs vous pouvez avoir sur la vie des autres. Vous êtes une vraie source d'inspiration, d'admiration et de rêve aussi pour les enfants et même les adultes. Vous faites vivre des émotions à tout un Pays, c'est pas donné à tout le monde pendant quelques secondes, quelques minutes de faire ressentir de telles émotions à tout un tas de gens d'origines et de statut différent. » Alex connaît assez le système pour en connaître les dérives, les abus. Les salaires, les avantages en nature, les caprices des stars, tout ça c'est la réalité des coulisses, mais elle connaît aussi l'impact que les sportifs peuvent avoir dans la vie de tout les jours des hommes et des femmes qui vibrent à travers les exploits de leurs sportifs ou équipes préférées. Elle sait tout ça, et elle sait aussi que les sportifs se nourrissent des compliments, des encouragements des fans et de la presse. Alors à ses yeux c'est d'autant plus fort de la part de Calen d'être capable de renoncer à tout ça une fois la carrière terminée. S'éloigner des bassins, quitter un monde pour lequel il a dévoué une partie de sa vie, quitter la lumière, la notoriété, la presse, les sollicitations et les sponsors comme il en parle lui même. C'est finalement un sacré exemple de reconversion réussie Calen, il n'est ni aigri, ni malheureux. Ni pleins de regrets, il est juste lucide et il est même devenu un employé dévoué et à l'écoute. Et un prof de sport plutôt efficace au vu des progrès fait par Caleb. « Je compte sur toi alors et je te préviens, si tu le maltraites, ou si tu l'épuises trop, tu auras à faire à moi. » Elle plaisante Alex, de toute façon que voulez-vous qu'elle fasse contre cette musculature si développée de Calen. Elle a bien quelques mois de boxe, mais elle se casserait sans doute la main contre les biceps de l'ancien nageur. « Mais sincèrement j'apprécie énormément tout les efforts qu'il fait et je sais que tu l'aides beaucoup à ne pas se décourager, mais ne le laisse pas se blesser sinon je t'en voudrais. » Elle est un peu plus sérieuse là, mais Caleb a tendance à en faire beaucoup, trop parfois et elle ne voudrait pas apprendre qu'il s'est blessé au sport parce qu'il cherche à l'impressionner.

C'était le moment non ? Celui d'enfiler le rôle de journaliste, de saisir l'opportunité qui se présentait devant elle. Il parlait de conférence, d'un truc pour partager son expérience aux autres et s'il parlait d'y assister en spectateur Alex avait en tête bien d'autres idées et si elle les avait gardé pour elle jusqu'à présent, elle saisissait la perche au vol. « Et une interview ça pourrait t'intéresser ? » Un petit sourire l'air de rien, comme une proposition laissée comme ça qui n'engageait en rien. « Enfin tu sais pas de pression. Je vais voir pour les conférences si y'en a une prochainement ou peut-être voir pour en organiser une aussi. Mais si jamais tu es intéressé pour partager ton expérience, je suis sûre qu'on pourra trouver différent format et que tu puisses ensuite choisir celui avec lequel tu es le plus à l'aise. Les conférences, les rencontres avec des jeunes dans des centres de formations, enfin je vais réfléchir à ça de mon côté  et si tu donnes un jour une interview, je veux l'exclusivité. » Rien ne l'obligeait à lui donner cette exclusivité et elle le savait mais c'était aussi son métier et si elle ne tentait pas de l'avoir alors elle aurait été sacrément mauvaise. « J'ai pas trop de moyen de pression mais je te rappelle que je suis la fiancée de ton patron. » Un petit rire comme pour montrer qu'elle plaisantait et que jamais elle ne mêlerait son fiancé à tout ça. « En tout cas ce fut un plaisir de parler avec toi Calen. » Elle n'avait pas vraiment osé l'aborder à son arrivée à l'Interlude, mais finalement cette discussion c'était avérée bien intéressante et il s'était montré plus accessible qu'elle ne l'aurait cru. Il était fascinant Calen et elle savait au fond qu'il restait encore beaucoup de choses à découvrir sur le sportif et sur l'homme mais ce serait peut-être pour une autre rencontre, plus professionnelle cette fois ?

code by exordium.




When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
hide your story Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story EmptyJeu 7 Oct - 15:46


hide my story

Finalement cette conversation avait eu raison de lui, il s’était replongé ( sans mauvais jeu de mots ) dans son passé de nageur. Il se souvenait des études qu’il avait suivit pour pouvoir atteindre un tel niveau, l’université qu’il avait réussi à intégrer avait un programme très intense. Une journée lui revint plus particulièrement en mémoire. Il ne savait plus vraiment où il en était, quelques minutes avant de se présenter à ton entrainement, Sixtine l’avait appelé pour lui souhaiter son anniversaire. Il avait longuement hésité avant de répondre, ce jour-là il s’est dit qu’il aurait mieux fait de ne pas prendre cet appel. Son entrainement avait été merdique, il n’était pas concentré et son coach en avait plus que marre de son caractère lunatique et bornée.

Son coach l’avait alors prit entre quatre yeux pour lui rappeler une leçon importante dans une vie qu’il n’avait pas pu oublier des mois durant : y a que ceux qui se cassent pas la gueule, qu’il ne se relève jamais. Calen ne parlait pas de lui mais son coach n’était pas stupide il savait très bien à qui il avait affaire. Calen n’en était pas à sa première chute.
Certes ce n’était pas la phrase la plus philosophique mais il y a certaines paroles qui nous touchent plus que d’autres.

« Arrête tu vas me faire rougir, c’est plaisant d’entendre ce genre paroles. Merci. » dit-il en inclinant légèrement la tête, reconnaissant qu’on puisse encore lui dire de telles choses.
« C’est promis j’en prendrais soin. » répondit-il en ricanant, secouant la tête de gauche à droite. « Je sais qu’il fait ce qu’il peut, j’essaye pas d’en faire une machine de guerre. Caleb je l’aime bien et avoir un pote de sport c’est tout ce que je demande, je compte pas lui faire subir l’impossible. » reprit-il tout en esquissant un sourire.

Des amis, il n’en avait pas tant que ça et ceux qu’ils avaient eu au cours de sa vie n’étaient pas si nombreux que ça, de toutes façons c’était comme ces petites-amies, il ne les gardait pas longtemps.

« Une interview ? Je… » prit de court, il ne savait pas vraiment quoi répondre, discuter avec Alex c’était sympa mais donner une interview ça donnait un caractère plus sérieux à cette situation alors quand elle évoquait de participer à une conférence, il se redressa sur son siège. Calen était capable de s’adresser à Alex sans trop de pression mais à des gens bien réel ça faisait bien des années qu’il n’avait pas exercer une telle pression. Il était coacher avant chaque interview et l’idée de parler en public était plus facile quand il était encore un athlète dans le bain, mais c’était un tout autre défi qu’elle envisageait.

« J’y réfléchirais, c’est une belle idée et une très audacieuse proposition. » il marqua une légère pause avant de reprendre. « Fiancée de mon patron. »
Calen débarrassa son assiette et acquiesça aux paroles de la jeune femme. « C’était un plaisir aussi Alex, c’est toujours agréable de parler sport. »

Spoiler:
 
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

hide your story Empty
Message(#) Sujet: Re: hide your story hide your story Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

hide your story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-