AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-31%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 15,6 » FHD
899 € 1299 €
Voir le deal

 my nerves, your everyday tool (rosalie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacob Copeland
Jacob Copeland
le calme après la tempête
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (13/11)
SURNOM : Jake pour les intimes, monsieur Copeland pour les autres.
STATUT : séparé depuis janvier. il a développé une certaine forme d'amour pour la bouteille, depuis.
MÉTIER : patron de copeland estate (agences immobilières), mis de côté pour le moment. rester à la maison semble être la meilleure chose à faire.
LOGEMENT : #13 parkland boulevard, spring hill. il rêve de nouveaux horizons, de s’en aller de cette maison.
my nerves, your everyday tool (rosalie) 9a27ff320acf3d353686d0afbd4fa2afba5a21a9
POSTS : 2783 POINTS : 10

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né à new york, vit à brisbane depuis qu’il est bambin › en couple depuis quinze ans, marié depuis cinq, en perdition depuis – presque – trois › père endeuillé, empli de culpabilité : elle est décédée dans un accident de voiture où il était le conducteur › vivait déjà pour son travail, encore plus depuis ces événements.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : my nerves, your everyday tool (rosalie) Mrc0bcHg_olivake #5 & #8 when the world was ending, we'd hold on to the past 'cause it's all we thought that we would ever see. but then sun came right back and the birds sang as if nothing had happened. and it's alright, it's okay, we will get another day to begin again. i don't know how, i don't know why but i know that i will try to begin again, to begin, to live and love and breathe again

my nerves, your everyday tool (rosalie) CleanSameAllosaurus-size_restrictedwoodland #1 & #2 & #3 when the water's just too deep, getting chased by the shark. when the pressure's just too much and you feel it in your heart.  i'll come for you, you know that i'll save you

my nerves, your everyday tool (rosalie) Tumblr_oieh2oukmH1qeyqvxo3_250coperkampf #5 we've taken different paths and travelled different roads. i know we'll always end up on the same one when we're old. and when you're in the trenches, and you're under fire i will cover you. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe, i've got you brother

my nerves, your everyday tool (rosalie) Rflojacadele #3 nobody said this would be easy, nobody said this would be hard. nobody gave me a rulebook to follow and my soul's not hollow. you see, we gotta find our place and we'll go there now, cause it can't, you can't, we can't get no satisfaction

(19/07)
(kevin ne sait toujours pas compter)
amos#2joachimrosalieJ clublaureljordon#7anaalma#2maysawyer#2alfieisaac
(FBs) yasmine#2
(UAs) livakealmamay#2

RPs TERMINÉS : my nerves, your everyday tool (rosalie) Tumblr_ohid67DlIa1r63q61o8_400junerosa  we have had the time of our lives, and i will not forget the faces left behind. it's hard to walk away from the best of days, but if it has to end, i'm glad you have been my friend in the time of our lives
AVATAR : justin hartley.
CRÉDITS : prettygirl (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), olivia & adèle (crackship), sntrose (gifs).
DC : rudy gutiérrez & craig silva.
PSEUDO : beaulafolie (momo).
INSCRIT LE : 10/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30309-garde-le-sourire-plus-rien-n-est-grave-jacob https://www.30yearsstillyoung.com/t37410-jacob-nos-desirs-font-desordre https://www.30yearsstillyoung.com/t33208-jacob-copeland#1468072

my nerves, your everyday tool (rosalie) Empty
Message(#) Sujet: my nerves, your everyday tool (rosalie) my nerves, your everyday tool (rosalie) EmptyMer 3 Mar - 0:19



S’il retrouvait joyeusement Byron à la salle de boxe autrefois, c’est désormais une autre personne qu’il espère croiser à chaque fois qu’il s’y rend. Ce cirque dure depuis quelques mois maintenant, il n’y a rien de déplacé dans cette relation, ça ne concerne que le sport et l’esprit de compétition. Jacob se souvient de leur rencontre comme si c’était hier ; la jeune femme semblait énervée et voulait se battre contre une vraie personne, elle en avait marre de taper un sac. Jacob, lui, s’ennuyait et s’était dit qu’il pouvait jouer ce rôle-là, il n’a jamais été contre l’idée de se battre avec une femme, si c’est inclus dans un sport, si c’est contrôlé par des règles, s’il y a une logique derrière. La logique était là : Rosalie attendait de lui qu’il contre ses coups, qu’il en renvoie d’autres. Et il l’avait fait, le blond, du mieux qu’il le pouvait. Il avait été surpris par plusieurs coups auxquels il ne s’attendait pas, par des mouvements improvisés et terriblement efficaces. Elle savait ce qu’elle faisait et, pire que tout, elle savait qu’elle voulait gagner. Ça avait réveillé la bête qui était en Jacob, ce jour-là et ceux d’après, chaque fois qu’ils se retrouvaient, ils se poussaient l’un et l’autre pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Ça a duré des mois, de longs mois, jusqu’à aujourd’hui. Jacob ne saurait pas dire s’il la considère comme une amie, c’est vrai qu’ils se parlent de temps en temps entre deux entraînements, mais c’est aussi vrai qu’il ne sait pas grand-chose d’elle, qu’elle-même ne sait pas tout de lui. Ça a été un choix, du côté de l’agent, de garder son jardin secret et de ne pas l’y faire entrer. Il a fait cette erreur avec Byron et s’est rendu compte qu’il était en réalité son frère, même si ça n’a aucun rapport avec la salle de boxe, indirectement, le blond associe toute cette histoire à cet endroit et refuse de faire deux fois la même erreur. S’il se lie avec Rosalie, qu’est-ce qu’il apprendra d’elle vis-à-vis de lui ? Il préfère ne pas y penser, même s’il le sait, au fond, que c’est totalement stupide. Aujourd’hui, il a envie de se défouler, de simplement taper et taper, sans penser. Il en a besoin, il a la rage au fond de lui-même et tant qu’il n’aura pas sorti toute sa colère, rien n’ira. Il a essayé de la noyer dans l’alcool mais ça n’a pas été suffisant, parfois le sport – qui est comme une drogue pour Jacob également – est la seule solution. Le casque vissé sur les oreilles, il n’a pas envie qu’on lui parle. Il sent pourtant une présence dans son dos, comme un regard posé sur lui, comme des yeux qui ne le quitteront pas tant qu’il n’aura pas montré qu’il est prêt à quelque chose. Il se retourne et croise donc le regard de Rosalie, un peu plus loin, qui vient d’arriver. Elle n’était pas là quand il est entré, elle vient seulement de se changer. Le blond retire son casque, attrape sa serviette à côté du punching-ball et s’essuie le front. T’as envie de te faire casser la figure ? Il demande, d’un ton sec. Il a l’habitude de le faire pour la taquiner, là il est bizarrement sérieux. Il aurait presque envie de se battre, juste pour se battre, non pas pour la beauté du sport cette fois-ci. Est-ce qu’elle a envie de tenir ce rôle-là, là est toute la question, mais il commence à connaître son tempérament et évidemment, elle ne reculera pas devant ce défi-là. L’agent immobilier n’utilise ses poings que dans des gants, c’est sa règle : jamais de bagarre en dehors. Et si, finalement, il pouvait y en avoir une à l’intérieur ?

@Rosalie Craine :l:


like a cat without a care, roaming freely through the streets. you could find him in amongst the pigeons, in the square. he won't see the sun again for years to come, he's broken out of love

my nerves, your everyday tool (rosalie) XgwB6KT
my nerves, your everyday tool (rosalie) GhXhICm
my nerves, your everyday tool (rosalie) FjxxPWC
my nerves, your everyday tool (rosalie) 22gZxHg
my nerves, your everyday tool (rosalie) RjxxPGP
my nerves, your everyday tool (rosalie) My1woie
my nerves, your everyday tool (rosalie) LDMxC17
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Craine
Rosalie Craine
la main gauche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (08.04.1985)
SURNOM : rosie, rosa, rose, au choix.
STATUT : i want you to be happier.
MÉTIER : écrivaine sans histoire à raconter, la chute est douloureuse.
LOGEMENT : elle a trouvé un loft à spring hill, mais elle tarde à s'y installer de manière officielle. passe le trois/quart de son temps sur le canapé d'ariane.
my nerves, your everyday tool (rosalie) 7e91dbe6cb0bcd89039ed176f1d75ab2
POSTS : 1472 POINTS : 830

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : seconde née d’une famille de quatre, est lentement en train de se mettre toute sa famille à dos ☽ mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être ☽ menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer ☽ passionnée de littérature, écrit des romans de suspense ☽ a fait une fausse couche à vingt-six ans, est terrifiée à l’idée de ne jamais devenir mère.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
my nerves, your everyday tool (rosalie) Dmoc
CRAKER ☽ even in the moment with tears in your eyes. i'm screaming at the top of my lungs. when you told me softly you don't think that i'm right. it's so sad to see what we've become. and we'll try even if it all goes wrong. i'm selfish, and i'm stubborn, and i'm broken, i'm mad. but you knew me all along. i can't be what what you want me to be cause i'm always just thinking of me. i will change if you wait for me, please. i don't want you to walk out on me

my nerves, your everyday tool (rosalie) PTG0MPpE_o
CRAINEs ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

my nerves, your everyday tool (rosalie) 7y5i
TALIE ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.


my nerves, your everyday tool (rosalie) Y9QGvIp
ARILIE ☽ taking it slowly, i'm afraid to be lonely. nobody told me. it's harder than i thought to tell the truth. it's gonna leave you in pieces. all alone with your demons and i know that we need this. but i've been too afraid to follow through. cause it hurts when you hurt somebody. so much to say but i don't speak. and i hate that i let you stop me. cause it hurts when you hurt somebody.

(15)jacob #1crainesgarrett #1jeremiah #1luana #1talia #2ariane #4wendy #2milo #2wyatt #8.

flashbacksyelahiah #1ariane #1mia #1wyatt #7sarah #1.

univers alternatifswyatt #4wyatt #9.
RPs EN ATTENTE : sarah #2 ☽ you?

Rosalie parle en crimson.
RPs TERMINÉS :
my nerves, your everyday tool (rosalie) 96psFNU
craker ☽ i'll be broken when you’re gone.
#1 - #2 - #3 - #4 - #5 - #6 - #7 - #8 - #9

rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2.

flashbacksmilo #1.

abandonnés:
 

AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. ssqveia ♡) ☽ (sign. siren charms) ☽ (icons. pinterest) ☽ (crackship craker&talie. mandown ♡ ) ☽ (crackship craines. nairobi ♡ ) ☽ (ubs. loonywaltz)
DC : penny & autumn.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t38403-the-things-we-lost-in-the-fire https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

my nerves, your everyday tool (rosalie) Empty
Message(#) Sujet: Re: my nerves, your everyday tool (rosalie) my nerves, your everyday tool (rosalie) EmptyVen 5 Mar - 9:14




@jacob copeland
- - - - - - - - -
Il est sur les nerfs Lachlan, depuis qu’il a officiellement lâché son boulot à la Suncorp pour se consacrer à la politique. Encore plus sur les nerfs depuis que les préparatifs du mariage sont en branle et qu’elle en pose des questions, ta mère, autant à lui qu’à toi à vouloir tout arranger à la perfection alors que d’un côté comme de l’autre, la tête et le cœur n’y sont pas complètement. Il est sur les nerfs, l’autre depuis que la date est tombée et que le décompte s’est commencé alors que vous tentez comme des désespérés de vous accrocher l’un à l’autre, mais que la fin est tombée, qu’elle vous pend au bout du nez. Et t’es sur les nerfs toi aussi, prisonnière du bordel que t’as créé , prise entre le fiancé et l’amant, à tout vouloir contrôler, à tout vouloir garder, égoïste comme jamais alors que tout semble prêt à te filer entre les doigts. T’es en colère et t’as rien ni personne contre qui la diriger cette putain de colère sauf toi-même. Alors tu fais ce que tu fais toujours quand t’as un trop plein de rage, tu prends la route jusqu’au dojo et tu te prépares à frapper. Encore et encore. Jusqu’à ce que tu parviennes à oublier, ne serait-ce que pour quelques minutes que ta vie, elle ne te convient pas autant que tu le fais croire à qui veut bien l’entendre.

Le simple fait de mettre les pieds au dojo te fait du bien alors que tu t’empresses de te changer et quand tu rejoins la grande salle à nouveau, tu ne peux t’empêcher de regarder autour si tu ne verrais pas un visage familier. Tu ne mets que quelques secondes avant de repérer la silhouette de Jacob. Il est de dos et il frappe, encore et encore. Et puis il finit par se retourner et vos regards se croisent. Un léger sourire se forme sur tes lèvres, pas sur les siennes. Il enlève son casque et s’approche de toi avec un air sérieux qui ne lui ressemble pas totalement. Si la compétition est réelle entre vous (et que tu les comptes, les points, malgré toi) c’est normalement plutôt amical qu’il s’offre à être ton punching ball humain ou qu’il t’offre un combat digne de ce nom. Aujourd’hui, il n’y a rien d’amical ou de comique dans sa voix. « T’as envie de te faire casser la figure? » « Bonjour à toi aussi. » que tu réponds aussitôt, sarcastiquement alors que le sourire de ton visage disparaît aussi vite qu’il est apparu. Il est en colère, son corps en entier le crie et toi, t’es trop à bout de nerfs pour gérer avec les états d’âmes de quelqu’un d’autre. Alors tu fais ce que tu sais faire de mieux ici: tu te prépares pour la guerre. « Faudrait déjà que t’arrives à me toucher Copeland. » Oh que c’est dangereux, vos deux tempéraments explosifs et vos colères respectives qui coulent dans vos veines. Elles n’ont rien à voir, vos colères. Il ne sait rien de ta vie, tu ne connais pas les détails de la sienne. Entre vous deux, ça se joue plus souvent qu’autrement dans le ring, là où le reste du monde disparaît et qu’il ne reste que l’envie de frapper, encore et encore. De sortir tout le méchant dans l’espoir qu’après, l’esprit soit plus clair. T’enfiles ton casque et puis tes gants et tes pas te guident jusqu’au ring et tu te mets en position, ton regard défiant celui du blond. « Alors qu’est-ce que t’attends? » Tu provoques, éternellement, sur le même ton que celui sur lequel il t’a accueilli. T’es que bonne à ça Rosie de toute façon, provoquer un peu plus jusqu’à franchir toutes les limites.
(c) ethereal




my nerves, your everyday tool (rosalie) TqbTVI0
my nerves, your everyday tool (rosalie) OV4BS2P
my nerves, your everyday tool (rosalie) Lcds5AP
my nerves, your everyday tool (rosalie) 7ZWT0EU
my nerves, your everyday tool (rosalie) YtxTUla
my nerves, your everyday tool (rosalie) FximBIO
my nerves, your everyday tool (rosalie) X7uU5Qv

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Copeland
Jacob Copeland
le calme après la tempête
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (13/11)
SURNOM : Jake pour les intimes, monsieur Copeland pour les autres.
STATUT : séparé depuis janvier. il a développé une certaine forme d'amour pour la bouteille, depuis.
MÉTIER : patron de copeland estate (agences immobilières), mis de côté pour le moment. rester à la maison semble être la meilleure chose à faire.
LOGEMENT : #13 parkland boulevard, spring hill. il rêve de nouveaux horizons, de s’en aller de cette maison.
my nerves, your everyday tool (rosalie) 9a27ff320acf3d353686d0afbd4fa2afba5a21a9
POSTS : 2783 POINTS : 10

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né à new york, vit à brisbane depuis qu’il est bambin › en couple depuis quinze ans, marié depuis cinq, en perdition depuis – presque – trois › père endeuillé, empli de culpabilité : elle est décédée dans un accident de voiture où il était le conducteur › vivait déjà pour son travail, encore plus depuis ces événements.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : my nerves, your everyday tool (rosalie) Mrc0bcHg_olivake #5 & #8 when the world was ending, we'd hold on to the past 'cause it's all we thought that we would ever see. but then sun came right back and the birds sang as if nothing had happened. and it's alright, it's okay, we will get another day to begin again. i don't know how, i don't know why but i know that i will try to begin again, to begin, to live and love and breathe again

my nerves, your everyday tool (rosalie) CleanSameAllosaurus-size_restrictedwoodland #1 & #2 & #3 when the water's just too deep, getting chased by the shark. when the pressure's just too much and you feel it in your heart.  i'll come for you, you know that i'll save you

my nerves, your everyday tool (rosalie) Tumblr_oieh2oukmH1qeyqvxo3_250coperkampf #5 we've taken different paths and travelled different roads. i know we'll always end up on the same one when we're old. and when you're in the trenches, and you're under fire i will cover you. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe, i've got you brother

my nerves, your everyday tool (rosalie) Rflojacadele #3 nobody said this would be easy, nobody said this would be hard. nobody gave me a rulebook to follow and my soul's not hollow. you see, we gotta find our place and we'll go there now, cause it can't, you can't, we can't get no satisfaction

(19/07)
(kevin ne sait toujours pas compter)
amos#2joachimrosalieJ clublaureljordon#7anaalma#2maysawyer#2alfieisaac
(FBs) yasmine#2
(UAs) livakealmamay#2

RPs TERMINÉS : my nerves, your everyday tool (rosalie) Tumblr_ohid67DlIa1r63q61o8_400junerosa  we have had the time of our lives, and i will not forget the faces left behind. it's hard to walk away from the best of days, but if it has to end, i'm glad you have been my friend in the time of our lives
AVATAR : justin hartley.
CRÉDITS : prettygirl (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), olivia & adèle (crackship), sntrose (gifs).
DC : rudy gutiérrez & craig silva.
PSEUDO : beaulafolie (momo).
INSCRIT LE : 10/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30309-garde-le-sourire-plus-rien-n-est-grave-jacob https://www.30yearsstillyoung.com/t37410-jacob-nos-desirs-font-desordre https://www.30yearsstillyoung.com/t33208-jacob-copeland#1468072

my nerves, your everyday tool (rosalie) Empty
Message(#) Sujet: Re: my nerves, your everyday tool (rosalie) my nerves, your everyday tool (rosalie) EmptyJeu 1 Avr - 19:01



Jacob n’a pas besoin de discuter avec quelqu’un durant des heures pour considérer cette personne. Il lui faut un point d’attache, c’est tout. Marius est comme son frère, il l’aime pour ce qu’il est et ce qu’il a toujours représenté pour lui. Erika est son bras-droit, c’est son professionnalisme et sa manière d’être malgré tout très indiscrète qui l’a poussé à lui ouvrir son cœur et à avoir de l’affection pour elle. Rosalie, c’est encore différent : il a beau ne pas savoir grand-chose d’elle, il aime sa rage et sa combativité. Elle semble ne jamais baisser les bras, elle est l’adversaire idéal aux yeux du blond. Byron était efficace, lui aussi, mais il a préféré tirer un croix sur leurs entraînements et oublier qu’il passait tant de bon temps avec son propre frère, à l’époque, sans connaître son identité. Il a la certitude que Rosalie n’est pas un membre caché de sa famille, elle, qu’ils ne sont pas liés d’une quelconque manière, que ce soit de près ou de loin. Elle n’est que cette fille rencontrée au sport, avec qui il se bat, avec qui il partage de bons moments, qu’il a souvent hâte de retrouver. C’est le cas, aujourd’hui, même s’il a décidé de ne pas le montrer, presque de ne pas le ressentir. C’est enfoui, quelque part en-dessous de ses couches de colère, quelque part en-dessous de cette envie folle d’user ses poings. C’est parfaitement dissimulé, tellement bien que le sourire de Rosalie disparaît aussitôt sa première phrase prononcée. Bonjour à toi aussi. Elle est sarcastique, ce qu’il aime en temps normal. Plus rien ne l’est, ces temps-ci, mais il se surprend de ne pas avoir en horreur ce ton qu’elle prend. Il est malpoli, elle le remet dans le droit chemin, rien de plus. Il ne lui donne qu’un simple hochement de tête en guise de réponse, incapable de se lancer dans une conversation. Elle sait ce qu’il veut, il sait qu’elle va lui donner ; à quoi bon faire semblant d’être de ceux qui se disent bonjour, de ceux qui se demandent comment ils vont ? Faudrait déjà que t’arrives à me toucher Copeland. Un sourire se forme sur le coin de ses lèvres face à cette réplique : elle le provoque, et il aime ça. Il aime ça parce que avec elle, jamais il ne se dira que frapper une femme ne se fait pas. Elle reçoit les coups, les esquive et les rend. Tous, sans la moindre exception. Il avait plus peur d’abîmer Byron qu’elle, à vrai dire. Elle s’équipe et va sur le tablier, prête à en découdre avec lui. Il n’en attendait pas moins d’elle, qu’on se le dise, elle répond vraiment à toutes ses attentes. Si tout était aussi simple qu’avec elle, la vie serait bien plus facile, il en a la certitude. Alors qu’est-ce que t’attends ? Et finalement, c’est elle qui commence à le presser. Cette hargne l’a déjà effrayé plus d’une fois. Au départ, il avait peur de se prendre une rouste par une femme, l’ego joue un peu trop dans ce genre de situation. Et des fois, de s’en prendre une tout court : elle a l’air sûre d’elle, souvent, sûre qu’elle peut le battre – tout le temps. Et être contre quelqu’un d’aussi confiant, c’est forcément impressionnant. Mais pas aujourd’hui, non. Aujourd’hui, Jacob est énervé et ne compte pas laisser passe sa chance de se défouler. Il la rejoint, monte sa garde. Je pense que tu vas le regretter. Il le dit comme une menace, autant comme une simple constatation. Sa première approche est pourtant chaotique, les premiers coups envoyés sont tous esquivés et Jacob se recule, garde toujours en place. Il cherche une ouverture mais n’en trouve pas, elle lui semble bien plus en forme que lui. Qu’est-ce qui te met la rage, Craine ? Qu'est-ce que tu fais ici, encore ? Il demande, sans pour autant perdre de son attention : s’il arrive à la déstabiliser avec des mots, peut-être qu’il trouvera ensuite l’avantage avec ses poings. Le problème avec cette technique c’est qu’il est on ne peut plus facile de la retourner et Jacob est bien trop sensible sur ce point-là, surtout en ce moment. Ça risque déjà de dégénérer, et ça ne fait que de commencer.

@Rosalie Craine :l:


like a cat without a care, roaming freely through the streets. you could find him in amongst the pigeons, in the square. he won't see the sun again for years to come, he's broken out of love

my nerves, your everyday tool (rosalie) XgwB6KT
my nerves, your everyday tool (rosalie) GhXhICm
my nerves, your everyday tool (rosalie) FjxxPWC
my nerves, your everyday tool (rosalie) 22gZxHg
my nerves, your everyday tool (rosalie) RjxxPGP
my nerves, your everyday tool (rosalie) My1woie
my nerves, your everyday tool (rosalie) LDMxC17
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Craine
Rosalie Craine
la main gauche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (08.04.1985)
SURNOM : rosie, rosa, rose, au choix.
STATUT : i want you to be happier.
MÉTIER : écrivaine sans histoire à raconter, la chute est douloureuse.
LOGEMENT : elle a trouvé un loft à spring hill, mais elle tarde à s'y installer de manière officielle. passe le trois/quart de son temps sur le canapé d'ariane.
my nerves, your everyday tool (rosalie) 7e91dbe6cb0bcd89039ed176f1d75ab2
POSTS : 1472 POINTS : 830

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : seconde née d’une famille de quatre, est lentement en train de se mettre toute sa famille à dos ☽ mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être ☽ menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer ☽ passionnée de littérature, écrit des romans de suspense ☽ a fait une fausse couche à vingt-six ans, est terrifiée à l’idée de ne jamais devenir mère.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
my nerves, your everyday tool (rosalie) Dmoc
CRAKER ☽ even in the moment with tears in your eyes. i'm screaming at the top of my lungs. when you told me softly you don't think that i'm right. it's so sad to see what we've become. and we'll try even if it all goes wrong. i'm selfish, and i'm stubborn, and i'm broken, i'm mad. but you knew me all along. i can't be what what you want me to be cause i'm always just thinking of me. i will change if you wait for me, please. i don't want you to walk out on me

my nerves, your everyday tool (rosalie) PTG0MPpE_o
CRAINEs ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

my nerves, your everyday tool (rosalie) 7y5i
TALIE ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.


my nerves, your everyday tool (rosalie) Y9QGvIp
ARILIE ☽ taking it slowly, i'm afraid to be lonely. nobody told me. it's harder than i thought to tell the truth. it's gonna leave you in pieces. all alone with your demons and i know that we need this. but i've been too afraid to follow through. cause it hurts when you hurt somebody. so much to say but i don't speak. and i hate that i let you stop me. cause it hurts when you hurt somebody.

(15)jacob #1crainesgarrett #1jeremiah #1luana #1talia #2ariane #4wendy #2milo #2wyatt #8.

flashbacksyelahiah #1ariane #1mia #1wyatt #7sarah #1.

univers alternatifswyatt #4wyatt #9.
RPs EN ATTENTE : sarah #2 ☽ you?

Rosalie parle en crimson.
RPs TERMINÉS :
my nerves, your everyday tool (rosalie) 96psFNU
craker ☽ i'll be broken when you’re gone.
#1 - #2 - #3 - #4 - #5 - #6 - #7 - #8 - #9

rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2.

flashbacksmilo #1.

abandonnés:
 

AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. ssqveia ♡) ☽ (sign. siren charms) ☽ (icons. pinterest) ☽ (crackship craker&talie. mandown ♡ ) ☽ (crackship craines. nairobi ♡ ) ☽ (ubs. loonywaltz)
DC : penny & autumn.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t38403-the-things-we-lost-in-the-fire https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

my nerves, your everyday tool (rosalie) Empty
Message(#) Sujet: Re: my nerves, your everyday tool (rosalie) my nerves, your everyday tool (rosalie) EmptyVen 16 Avr - 9:47




@jacob copeland
- - - - - - - - -
La boxe est devenue ton moyen de te défouler depuis plusieurs années maintenant. Quand la pression d’être la petite-amie parfaite, la fille parfaite, la sœur parfaite aussi se fait trop grande, c’est à grand coups de poings que tu déverses ton trop plein de colère et de ressentiment. Ça ne semble jamais être assez toutefois alors que plus le temps, plus elle grandit la colère. Quand t’es forcée de comprendre que le jeu des apparences est sans fin, que c’est la vie pour laquelle tu as signé et qu’il semble tout simplement impossible de faire demi-tour maintenant que tu as un anneau bien trop lourd de collé à l’annulaire. Et elle gronde la colère quand tu penses à Wyatt, quand tu penses à tout ce qui aurait pu être, à ce qui devrait être, à ce qui ne sera jamais tant t’es prise dans la comédie qu’est ta vie. La boxe, ça ne suffit plus comme échappatoire, mais t’as l’impression que c’est tout ce qu’il te reste, alors ils augmentent, les moments passés ici, à frapper, à hurler, à évacuer un trop plein qui ne se vide jamais au final. Il le sait Jacob et tu le vois bien dans ses mouvements, dans sa façon d’être que c’est un peu la même histoire pour lui. T’as pas besoin de poser de questions, t’as pas besoin de connaître les détails, tu saurais reconnaître la rage sous toutes ses coutures tellement elle t’est familière.Son invitation est reçue avec sarcasme et provocation parce que c’est ce que tu fais le mieux et il ne tarde pas à venir, le moment ou vous vous retrouvez face à face, prêts à tout pour ne pas être le premier à admettre défaite.

« Je pense que tu vas le regretter. » Ça ne fait qu’étirer un sourire sur tes lèvres. Il peut bien dire ce qu’il veut, essayer de te distraire de quelconque façon qui soit, il sait comme toi que t’es pas le genre à te laisser faire sans donner tout ce que tu as. Et il s’approche le Copeland, tente une fois, puis une autre et encore et tu évites facilement. Il est brouillon, il est trop dans sa tête et ça transparaît dans toute sa manière de bouger. « Qu’est-ce qui te met la rage, Craine? Qu’est-ce que tu fais ici, encore? » Tu échappes un léger ricanement, évite un énième coup de sa part, tente une réplique qui ne n’aboutit pas. « Les hommes Copeland, les hommes. Y’a qu’ici ou je peux me battre librement. » Les hommes au pluriel, comme l’espèce qu’ils sont, tous plus rageants les uns que les autres. Les hommes au pluriel, comme dans deux hommes bien particuliers, celui que tu vas épouser et l’autre qui te joue encore dans la tête. Mais ça, c’est ton secret à toi. « Qu’est-ce qui te rend si distrait? T’es pas là Jacob. » Et les prochains coups que tu portes, tu les réussis tous, un après l’autre, ne lui laissant pas le temps de se défendre entre chaque attaque. « Tu pourrais au moins faire semblant d’avoir un peu de drive. » Tu le cherches tu le provoques. Tu lui offres des sourires arrogants alors que tu te recules légèrement, attendant la prochaine réponse de sa part.
(c) ethereal




my nerves, your everyday tool (rosalie) TqbTVI0
my nerves, your everyday tool (rosalie) OV4BS2P
my nerves, your everyday tool (rosalie) Lcds5AP
my nerves, your everyday tool (rosalie) 7ZWT0EU
my nerves, your everyday tool (rosalie) YtxTUla
my nerves, your everyday tool (rosalie) FximBIO
my nerves, your everyday tool (rosalie) X7uU5Qv

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Copeland
Jacob Copeland
le calme après la tempête
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (13/11)
SURNOM : Jake pour les intimes, monsieur Copeland pour les autres.
STATUT : séparé depuis janvier. il a développé une certaine forme d'amour pour la bouteille, depuis.
MÉTIER : patron de copeland estate (agences immobilières), mis de côté pour le moment. rester à la maison semble être la meilleure chose à faire.
LOGEMENT : #13 parkland boulevard, spring hill. il rêve de nouveaux horizons, de s’en aller de cette maison.
my nerves, your everyday tool (rosalie) 9a27ff320acf3d353686d0afbd4fa2afba5a21a9
POSTS : 2783 POINTS : 10

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né à new york, vit à brisbane depuis qu’il est bambin › en couple depuis quinze ans, marié depuis cinq, en perdition depuis – presque – trois › père endeuillé, empli de culpabilité : elle est décédée dans un accident de voiture où il était le conducteur › vivait déjà pour son travail, encore plus depuis ces événements.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : my nerves, your everyday tool (rosalie) Mrc0bcHg_olivake #5 & #8 when the world was ending, we'd hold on to the past 'cause it's all we thought that we would ever see. but then sun came right back and the birds sang as if nothing had happened. and it's alright, it's okay, we will get another day to begin again. i don't know how, i don't know why but i know that i will try to begin again, to begin, to live and love and breathe again

my nerves, your everyday tool (rosalie) CleanSameAllosaurus-size_restrictedwoodland #1 & #2 & #3 when the water's just too deep, getting chased by the shark. when the pressure's just too much and you feel it in your heart.  i'll come for you, you know that i'll save you

my nerves, your everyday tool (rosalie) Tumblr_oieh2oukmH1qeyqvxo3_250coperkampf #5 we've taken different paths and travelled different roads. i know we'll always end up on the same one when we're old. and when you're in the trenches, and you're under fire i will cover you. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe, i've got you brother

my nerves, your everyday tool (rosalie) Rflojacadele #3 nobody said this would be easy, nobody said this would be hard. nobody gave me a rulebook to follow and my soul's not hollow. you see, we gotta find our place and we'll go there now, cause it can't, you can't, we can't get no satisfaction

(19/07)
(kevin ne sait toujours pas compter)
amos#2joachimrosalieJ clublaureljordon#7anaalma#2maysawyer#2alfieisaac
(FBs) yasmine#2
(UAs) livakealmamay#2

RPs TERMINÉS : my nerves, your everyday tool (rosalie) Tumblr_ohid67DlIa1r63q61o8_400junerosa  we have had the time of our lives, and i will not forget the faces left behind. it's hard to walk away from the best of days, but if it has to end, i'm glad you have been my friend in the time of our lives
AVATAR : justin hartley.
CRÉDITS : prettygirl (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), olivia & adèle (crackship), sntrose (gifs).
DC : rudy gutiérrez & craig silva.
PSEUDO : beaulafolie (momo).
INSCRIT LE : 10/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30309-garde-le-sourire-plus-rien-n-est-grave-jacob https://www.30yearsstillyoung.com/t37410-jacob-nos-desirs-font-desordre https://www.30yearsstillyoung.com/t33208-jacob-copeland#1468072

my nerves, your everyday tool (rosalie) Empty
Message(#) Sujet: Re: my nerves, your everyday tool (rosalie) my nerves, your everyday tool (rosalie) EmptySam 8 Mai - 13:19



S’il a du mal à l’attaquer, ce n’est pas parce que sa défense est exceptionnelle – bien qu’elle en ait une forte – mais parce qu’il est trop distrait. Et plutôt que de se pencher sur ses propres problèmes, il préfère, pour une fois, parler de ceux de Rosalie. Elle est là pour une bonne raison et s’il arrive à mettre le doigt dessus, il prendra l’ascendant psychologique, puis physique. Les hommes Copeland, les hommes. Y’a qu’ici où je peux me battre librement. Il hausse un sourcil ; il aimerait en savoir plus, mais est-ce qu’ils en sont réellement là ? Il en doute. Qu’est-ce qui te rend si distrait ? T’es pas là Jacob. Elle le ressent tellement plus que d’autres : est-ce que ça révèle quelque chose sur son entourage ? Certainement. Mais elle ne lui fait pas de cadeaux, Rosalie. Ses prochains coups sont tous réussis et Jacob les encaisse du mieux qu’il le peut, en reculant de quelques pas une fois son attaque terminée. Il secoue son visage et reporte ses poings vers le haut de son visage, pour maintenir une garde qui n’a vraiment rien d’efficace, aujourd’hui. Je suis avec ma femme. Il le dit sans en être sûr, car au sens propre ça n’a plus rien de réel. Si Olivia continue de hanter ses pensées et de le faire réfléchir jour et nuit, elle ne l’accompagne plus dans la vie de tous les jours. Qu’ils vivent ensemble ou non, ça ne change rien au problème, ils sont séparés et il ne s’en remet pas. Tu pourrais au moins faire semblant d’avoir un peu de drive. Un sourire s’installe sur le visage de Rosalie et le blond n’a qu’une envie : l’effacer. Ils sont là pour se battre, pas pour se confier. Faire les deux en même temps, ça lui demanderait trop d’efforts, à l’agent immobilier. Apparemment il sait dire ce qu’il a sur le coeur, un peu moins faire ce qu’on attend de lui. Ce n'est pas le but, et c’est bien pour ça qu’il revient à l’attaque, cette fois-ci il y arrive un peu mieux mais ses pieds le forcent à reculer bien vite. Il reprend son souffle, soupire un bon coup. Ils t’ont fait quoi, les hommes ? Il ne se sent pas concerné, même s’il en est bel et bien un. Lui aussi, il pourrait dire qu’il a un problème avec les femmes ; la sienne, en l’occurrence, mais faire une généralité semble bien plus simple. Rosalie ne se prive pas pour le faire, il pourrait jouer sur le même terrain qu’elle. Tu me dis ce qui ne tourne pas rond, je te dis ce qui ne tourne pas rond. Donnant donnant, même s’ils n’ont jamais fait ça ; et si les coups n’étaient pas suffisants pour leur thérapie, cette fois, s’il fallait vraiment mettre des mots sur ce qu’ils ressentent plutôt que de frapper dans le vide ? Ça va à l’encontre de la règle qui s’est instaurée entre eux au fil des semaines, celle de ne rien se dire, mais est-ce réellement important ? Une voix lui dit que oui, l’autre n’en a rien à faire. À force de trop vouloir être protocolaire, il n'a rien vu de tout ce qui se passait sous son nez. Et si raconter deux ou trois anecdotes sur sa vie privée est prendre un risque, il pense en être capable, ça ne lui demandera pas tant d’efforts. Reste à savoir si, elle, elle pense comme lui.

@Rosalie Craine :l:


like a cat without a care, roaming freely through the streets. you could find him in amongst the pigeons, in the square. he won't see the sun again for years to come, he's broken out of love

my nerves, your everyday tool (rosalie) XgwB6KT
my nerves, your everyday tool (rosalie) GhXhICm
my nerves, your everyday tool (rosalie) FjxxPWC
my nerves, your everyday tool (rosalie) 22gZxHg
my nerves, your everyday tool (rosalie) RjxxPGP
my nerves, your everyday tool (rosalie) My1woie
my nerves, your everyday tool (rosalie) LDMxC17
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Craine
Rosalie Craine
la main gauche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (08.04.1985)
SURNOM : rosie, rosa, rose, au choix.
STATUT : i want you to be happier.
MÉTIER : écrivaine sans histoire à raconter, la chute est douloureuse.
LOGEMENT : elle a trouvé un loft à spring hill, mais elle tarde à s'y installer de manière officielle. passe le trois/quart de son temps sur le canapé d'ariane.
my nerves, your everyday tool (rosalie) 7e91dbe6cb0bcd89039ed176f1d75ab2
POSTS : 1472 POINTS : 830

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : seconde née d’une famille de quatre, est lentement en train de se mettre toute sa famille à dos ☽ mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être ☽ menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer ☽ passionnée de littérature, écrit des romans de suspense ☽ a fait une fausse couche à vingt-six ans, est terrifiée à l’idée de ne jamais devenir mère.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
my nerves, your everyday tool (rosalie) Dmoc
CRAKER ☽ even in the moment with tears in your eyes. i'm screaming at the top of my lungs. when you told me softly you don't think that i'm right. it's so sad to see what we've become. and we'll try even if it all goes wrong. i'm selfish, and i'm stubborn, and i'm broken, i'm mad. but you knew me all along. i can't be what what you want me to be cause i'm always just thinking of me. i will change if you wait for me, please. i don't want you to walk out on me

my nerves, your everyday tool (rosalie) PTG0MPpE_o
CRAINEs ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

my nerves, your everyday tool (rosalie) 7y5i
TALIE ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.


my nerves, your everyday tool (rosalie) Y9QGvIp
ARILIE ☽ taking it slowly, i'm afraid to be lonely. nobody told me. it's harder than i thought to tell the truth. it's gonna leave you in pieces. all alone with your demons and i know that we need this. but i've been too afraid to follow through. cause it hurts when you hurt somebody. so much to say but i don't speak. and i hate that i let you stop me. cause it hurts when you hurt somebody.

(15)jacob #1crainesgarrett #1jeremiah #1luana #1talia #2ariane #4wendy #2milo #2wyatt #8.

flashbacksyelahiah #1ariane #1mia #1wyatt #7sarah #1.

univers alternatifswyatt #4wyatt #9.
RPs EN ATTENTE : sarah #2 ☽ you?

Rosalie parle en crimson.
RPs TERMINÉS :
my nerves, your everyday tool (rosalie) 96psFNU
craker ☽ i'll be broken when you’re gone.
#1 - #2 - #3 - #4 - #5 - #6 - #7 - #8 - #9

rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2.

flashbacksmilo #1.

abandonnés:
 

AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. ssqveia ♡) ☽ (sign. siren charms) ☽ (icons. pinterest) ☽ (crackship craker&talie. mandown ♡ ) ☽ (crackship craines. nairobi ♡ ) ☽ (ubs. loonywaltz)
DC : penny & autumn.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t38403-the-things-we-lost-in-the-fire https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

my nerves, your everyday tool (rosalie) Empty
Message(#) Sujet: Re: my nerves, your everyday tool (rosalie) my nerves, your everyday tool (rosalie) EmptyDim 16 Mai - 16:09



@jacob copeland
- - - - - - - - -
« Je suis avec ma femme. » T’as aucune idée de ce que ça veut dire, tu ne savais même pas qu’il était marié Jacob, peut-être que t’aurais dû remarqué une alliance à sa main gauche ou peut-être même que le sujet de conversation aurait dû venir entre vous depuis le temps, mais ça n’avait pas été le cas. Vos conversations avaient toujours su être très basiques, se contenter de l’essentiel, quand bien même il semblait plus à même de comprendre tes états d’âmes que la majorité de ton entourage qui se laissait berner par le rôle que tu jouais sans grande conviction depuis si longtemps déjà. Quelque chose te dit que le fait qu’il soit avec sa femme dans l’immédiat n’a rien de très positif vu à quel point il est distrait et en colère à la fois. « Peut-être que tu devrais remettre les pieds sur terre. » Tu ne connais pas la situation, mais tu n’as pas besoin de savoir pour comprendre que c’est une distraction et pas une belle. Tu enchaînes et il ne réplique pas, se recule et tente vainement de se protéger de chacun de tes coups. Tu es venue pour te battre, pas pour te défouler toute seule, sans quoi tu te serais contenter d’un des énormes sacs offerts ici. Alors tu continues de le chercher, de le provoquer, la seule manière que tu connaisses. Tu sembles enfin obtenir un peu de son attention alors qu’il reprend l’attaque et tu esquives les coups facilement, mais au moins, t’as l’impression que vous êtes finalement en face à face. « Ils t’ont fait quoi, les hommes? » La question te surprend et te désarçonne au point ou il arrive finalement à te toucher, le Copeland. Tu ne pensais pas que vous étiez ici pour vous confier, tu ne pensais pas non plus que vous en étiez à ce stade de votre amitié – peut-on vraiment appeler votre relation ainsi? rien ne semble moins sûr à ton sens – mais tu décides de jouer le jeu, ne serait-ce qu’en partie. « Ils me font chier. » Bon d’accord, c’est loin d’être très précis comme réponse, mais tu te vois assez mal entrer dans les détails ici et maintenant. « Tu me dis ce qui ne tourne pas, je te dis ce qui ne tourne pas rond. » Ça semble être un bon deal sur le fond, équitable à tout le moins. Tu prends tout de même quelques secondes pour y réfléchir, ton regard ne quittant pas une seule seconde l’air épuisé qu’affiche l’homme qui te fait face. Tu finis par hocher doucement la tête, avant même d’avoir trouver les bons mots pour résumé sans trop en dire la situation complexe dans laquelle tu te trouves. « Les hommes me mettent la pression. Mon père, mon fiancé, mon ex. » Ton ex. Quelle drôle de façon de parler de Wyatt. « Avec eux, j’dois jouer le rôle qu’ils ont en tête pour moi. Ici, y’a plus de comédie. » que tu souffles, soudainement immobile. Vous vous faites face comme des idiots sur le milieu du ring, à parler au lieu de vous battre, à des centaines de kilomètres de ce que vous savez pourtant faire l’un avec l’autre. « Qu’est-ce qu’elle a, ta femme? » T’as mis les bases. À lui de dicter le mouvement et de te faire comprendre jusqu’où vous pouvez aller dans vos confessions.
(c) ethereal




my nerves, your everyday tool (rosalie) TqbTVI0
my nerves, your everyday tool (rosalie) OV4BS2P
my nerves, your everyday tool (rosalie) Lcds5AP
my nerves, your everyday tool (rosalie) 7ZWT0EU
my nerves, your everyday tool (rosalie) YtxTUla
my nerves, your everyday tool (rosalie) FximBIO
my nerves, your everyday tool (rosalie) X7uU5Qv

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

my nerves, your everyday tool (rosalie) Empty
Message(#) Sujet: Re: my nerves, your everyday tool (rosalie) my nerves, your everyday tool (rosalie) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

my nerves, your everyday tool (rosalie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: hibiscus sports
-