AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-39%
Le deal à ne pas rater :
Nike Vista Lite SE – chaussure pour femme
73 € 120 €
Voir le deal

 before you came around (rowan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
before you came around (rowan) D4ev
POSTS : 439 POINTS : 375

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : before you came around (rowan) 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

before you came around (rowan) 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
before you came around (rowan) 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

before you came around (rowan) Empty
Message(#) Sujet: before you came around (rowan) before you came around (rowan) EmptyMer 10 Mar - 22:53


T'as eu mille occasions de protester ou de lâcher la main de Rowan alors qu'elle te traînait vers une destination inconnue. Mille opportunités de couper court à cette folie et retourner à ton quotidien tranquille et sans vague. Oh tu peux blâmer ta curiosité mal avisée, tu peux trouver toutes les justifications que tu veux et ignorer cette petite voix qui te crie que rester dans le sillage de la rousse est une bien mauvaise idée, que tu vas finir par t'en mordre les doigts. Tu peux mais tu le fais pas. Elle t'intrigue, Rowan. Bien plus que ce que tu avoueras jamais. C'est pas nouveau, loin de là. Peut-être même qu'à une période t'arrivais pas à l’enlever de ta tête, mais tant qu'elle était loin de toi tu pouvais l'ignorer et continuer ta petite existence aussi insignifiante qu'insipide. C'était facile. Là, depuis ce message reçu plus tôt dans la journée, t'as eu le temps de te poser bien trop de questions et c'est en train de te rendre dingue. A force de faire semblant et de nier en bloc, t'as réussi à te persuader de tant de faits que c’est compliqué pour toi de juste apprécier quelque chose d’aussi simple qu’une sortie. Ton côté méfiant reprend toujours le dessus. Tu doutes toujours des intentions de tout le monde, tu veux pas les laisser rentrer dans ta vie parce que ça implique bien trop de choses pour toi. Rowan n’échappe pas à la règle même si dans le fond, juste pour une fois, t’aimerais essayer de faire une exception. Le truc c’est que tu sais pas vraiment comment lâcher prise. T’es le genre de personne qu’un rien impressionne, que tout décourage.

T’essaies au mieux de la suivre sans trébucher. Sa main dans la tienne et ses éclats de rire, tu te surprends à apprécier l’instant présent plus que de raison. T’imagines bien que lorsque ton frère parle maladroitement de sortir de ta bulle, c’est pas tout à fait ce genre de chose qu’il a en tête. L’espace d’un moment, tu vas même jusqu’à oublier votre méfait au café. (Enfin presque, parce que tu sais d’avance que c’est un truc qui va te hanter et te faire culpabiliser. T’es comme ça, t’y peux rien.) T’évites soigneusement les regards outrés qu’on pose sur vous lorsque vous passez sans vous arrêter. T’as aucune idée de ce qui t’attends au bout de cette course, t’es pas sûre que savoir à l’avance soit une si bonne idée que ça. Encore un coup à te défiler et à être une nouvelle fois source de déception.

T’es à bout de souffle (encore) lorsque vous arrivez dans le parc. Et pourtant, lorsqu’elle lâche ta main et que ton regard croise le sien, t’oublies un peu comment respirer. Il te faut quelques secondes supplémentaires pour retrouver tes sens. T’affiches un sourire amusé face à ce qu’elle te dit. T’oses pas vraiment lui dire que ce fameux grand monde qu’elle propose de te montrer, celui qui a des airs pourtant si attrayants, te terrifie. T’aimes que les choses soient bien en ordre, qu’elles soient prévisibles. Tes habitudes et ta zone de confort, les endroits calmes loin de toute nuisance sonore, tu ne jures que par ça en temps normal. Et là, en l’espace de quelques heures, t’as brisé plus de règles qu’au cours des vingt-quatre dernières années. D’une main fébrile, tu te re-coiffes au mieux. (Quelle idée de courir un marathon avec les cheveux détachés, aussi.) « Comment tu comptes t’y prendre ? » Tu demandes encore quelque chose. Parce que tu réfléchis trop, tu fonctionnes pas à l’instinct, toi. Tu t’en rends compte et tu lâches un léger rire nerveux en fixant tes pieds. « Pardon, je pose trop de questions. » tu souffles en secouant doucement la tête. « Je sais pas comment tu fais, vraiment. » Comment tu lâches prise.

@rowan fitzwilliam :drama:



before you came around (rowan) LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas
Rowan Fitzwilliam
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-six printemps mais l'envie d'rester enfant
SURNOM : r o w i (e)
STATUT : pas l'genre à s'presser en amour, du genre à fuir les tourments des affects
MÉTIER : touche à tout, tant que ça dure pas
LOGEMENT : kent street, fortitude valley
before you came around (rowan) 63abbf3c2b046c2e05793602bf921f33
POSTS : 51 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS :
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
RPs TERMINÉS :
AVATAR : laura gwyneth butler
CRÉDITS : @rossressources
DC :
PSEUDO : @ignis
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36821-mariners-apartment-complex https://www.30yearsstillyoung.com/t37049-don-t-wait-when-you-know-you-feel-it https://www.30yearsstillyoung.com/t37130-rowan-fitzwilliam

before you came around (rowan) Empty
Message(#) Sujet: Re: before you came around (rowan) before you came around (rowan) EmptySam 13 Mar - 3:08



elle t’amuse plus que tu n’aurais pu le penser. tu t’avoues à toi-même avoir fait ça par ennui mais tu restes agréablement surprise. malgré ton égoïsme permanent et ton envie furieuse de contrôler ton monde, t’espère sans doute inconsciemment trouver en madi’ celle qui acceptera sans broncher de te suivre dans tes aventures, sans pour autant les détester. ton but c’est pas ça au final, t’as vraiment envie de lui montrer le monde, mais t’as aussi envie qu’elle te montre le sien - tant que c’est pas au placard. c’est bizarre, et t’aimes pas ça ; logique quand on part du principe que t’as toujours fuis tes sentiments plus que tes pulsions meurtrières. tu gères ta colère, tu sais te canaliser, mais putain t’es nulle en amour. tu sais pas vraiment ce que ça va donner, t’as surtout envie que ça ne donne rien, puis au pire, tu partiras au moment voulu ? pas vrai ? t’as toujours fonctionné comme ça et même si tes maux te prenaient de court quand tu venais à rompre avec tes partenaires de la manière la plus exécrable possible, tu faisais jamais demi-tour. on dirait presque que t'aimes te briser le cœur toute seule. le briser au lieu de le sentir imploser, là est ton seul objectif. c'pour ça que tu les laisses entrer parfois. parce que ça te brise déjà le cœur tellement tes émotions te prennent en otage, t'as l'impression de pas supporter dès l'premier jour. peut-être que c'est pour ça que tu fuis la réalité en t'inventant ton monde à toi, celui qui n'a pas de règles, parce que ça remplit ton cœur plus que tes partenaires ne te le brisent en déposant un simple baiser sur ton front.

tu t’avances d’un pas vers elle en ramenant ta main ébouriffer ses cheveux qu’elle était en train de recoiffer. ça t’amuse d’encore l’embêter. “ comment tu comptes t’y prendre ? “ tu réponds pas, t’offre un sourire. celui qui veut tout dire. ” pardon, je pose trop de questions. “ c’est vrai, elle en pose trop. mais ça te rassure bizarrement. ça te conforte dans ton idée que t’es pas un banal passe-temps. c’est présomptueux et orgueilleux mais t’as jamais fonctionné différemment. “ je sais pas comment tu fais, vraiment. “ tu détournes les talons, et t’avances vers l’entrée du parc sans rien ajouter quand tu disparais derrière la grille, elle a toujours pas redressé le regard et t’en profite pour disparaître. totalement. tu t’barres en courant l’idée d’chaparder t’appelles et t’en profite pour la semer. t’as un plan, toujours. mais si tu veux en mettre plein la vue, et lui faire voir le monde en grand, tu dois le faire à ta façon. parce qu’aussi étroit pouvait être ton coeur, ton esprit regorge de nouvelles idées. en effusion complète, tu t’arrêtes jamais de penser. un voiture passe et t’as envie de sauter sur son toit, un oiseau vole et t’as envie d’le rejoindre dans les airs quitte à sauter dans le vide pour ça et crever après, un vendeur de hot-dog passe et tu veux voler son stand… un vendeur de glace squatte le parc et t’as soudainement envie d’en payer une à madi’. t’hésite pas. classique, tu demandes deux cornets vanilles en espérant qu’elle aime. et toi tu la gardes en ligne de mire à madi, espérant qu’elle te trouve pas. les surprises c’est toujours mieux avec… un effet de surprise du coup. une fois ton dû en main - tu paies à contrecœur, parce que t’as aucun échappatoire - et tu disparais derrière un arbre, t'attends qu'elle passe pour apparaître.  

before you came around (rowan) 2523491165
Revenir en haut Aller en bas
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
before you came around (rowan) D4ev
POSTS : 439 POINTS : 375

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : before you came around (rowan) 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

before you came around (rowan) 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
before you came around (rowan) 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

before you came around (rowan) Empty
Message(#) Sujet: Re: before you came around (rowan) before you came around (rowan) EmptyLun 15 Mar - 0:36


Alors que t’essaies au mieux de remettre de l’ordre dans tes cheveux, la rouquine s’approche d’un pas pour venir les ébouriffer. Sur le moment tu t’es crispée, tu t’attendais pas vraiment à ça. Tu plisses le nez dans une grimace amusée et tu chasses gentiment sa main d’un revers de la tienne, tentant de finir ce que tu avais commencé. T’en profites pour poser quelques nouvelles questions. T’as pas trop sûre du genre de réponse que t’attends de la part de Rowan. Des éclaircissements peut-être, des conseils un peu plus sûrement. Agir sur un coup de tête sans penser aux conséquences, c’est pas ton truc. Chaque décision que tu prends, tu pèses toujours très soigneusement le pour et le contre avant d’éventuellement te lancer. Aujourd’hui pourtant, t’as dépassé tes limites (et même probablement toutes les espérances qu’on a pu placer en toi. T’es sûre que si tu racontes ne serait-ce que la moitié à Archie il va se moquer de toi et te dire de vraiment le faire.)

Les yeux rivés sur le sol pour ne pas avoir à croiser son regard, tu remarques juste qu’elle commence à s’éloigner. Tu gardes ton attention sur tes doigts que tu recommences à tordre nerveusement, attendant un quelconque signe, n’importe quelle réponse. Devant le silence qui s’offre à toi, tu finis par relever la tête. Devant toi, plus de Rowan. Tu fronces les sourcils d’un air confus en jetant quelques coups d’oeil aux alentours. Par moments, il te semble apercevoir une crinière rousse parmi les promeneurs, mais ce n’est pas elle. Le temps que tu réagisses, elle s’est éclipsée et t’es absolument pas sûre de comment tu dois le prendre. Est-ce qu’elle en a finalement eu marre de toi et a décidé qu’il était temps pour elle de passer à autre chose ? Que t’étais pas assez distrayante ? Ou est-ce que c’est juste un autre de ses plans dont elle seule a le secret ? Dans tous les cas, tu te dis que rester plantée là n’aidera absolument pas à découvrir le fin mot de cette histoire. Jetant un dernier regard aux alentours (histoire de vérifier), tu commences à avancer vers l’entrée du parc. En silence tu scannes la zone, l’air un peu paumée. Si à l’extérieur tu fais montre d’un calme exemplaire, à l’intérieur t’es encore en train de te poser tout un tas de questions. Tes doutes reviennent t’assaillir, mais ça c’était prévisible. Continuant tes recherches pour le moment infructueuses, tu sors ton téléphone pour t’assurer qu’il n’y ait pas de nouveaux messages. Des fois qu’elle ai eu une urgence et qu’elle se soit retrouvée obligée de partir rapidement. Ce sont des choses qui arrivent. Bon, tu te rassures comme tu peux. T’as bien trop d’insécurités pour croire que c’est simplement une plaisanterie, dans ta tête t’as forcément fait quelque chose pour provoquer ça. T’es en train d’ouvrir les messages non lus qu’a envoyé Harry lorsque tu passes à côté de l’arbre où elle est planquée. Oh bien sûr, t’as pas fait attention du tout à sa présence, trop absorbée par ton portable. Portable que tu manques de lâcher lorsqu’elle fait irruption, armée de deux cônes de glace. Saisie par l’instant, tu portes une main sur ton coeur qui a raté quelques battements, lâchant un rire nerveux. Il te faut quelques secondes pour te remettre de ta petite frayeur. « J’ai cru que t’étais partie. » tu souffles simplement en te mordant l’intérieur de la joue, te sentant un peu bête d’avoir pensé ça.

@rowan fitzwilliam :drama:



before you came around (rowan) LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas
Rowan Fitzwilliam
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-six printemps mais l'envie d'rester enfant
SURNOM : r o w i (e)
STATUT : pas l'genre à s'presser en amour, du genre à fuir les tourments des affects
MÉTIER : touche à tout, tant que ça dure pas
LOGEMENT : kent street, fortitude valley
before you came around (rowan) 63abbf3c2b046c2e05793602bf921f33
POSTS : 51 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS :
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
RPs TERMINÉS :
AVATAR : laura gwyneth butler
CRÉDITS : @rossressources
DC :
PSEUDO : @ignis
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36821-mariners-apartment-complex https://www.30yearsstillyoung.com/t37049-don-t-wait-when-you-know-you-feel-it https://www.30yearsstillyoung.com/t37130-rowan-fitzwilliam

before you came around (rowan) Empty
Message(#) Sujet: Re: before you came around (rowan) before you came around (rowan) EmptySam 20 Mar - 0:14



t’aurais pu c’est vrai. t’aurais pu partir sans te retourner. parce que tu la trouves pas assez enjouée. mais tu l’savais un peu, au fond, et c’est ce qui commence à te plaire. sans doute parce que ça te fait te sentir à part et t’aimes étrangement ça. ” j’ai cru que t’étais partie. “ partie ? elle a si peu confiance en toi ? tu relâches un soupire, et sans rien dire tu détournes les talons. elle a récupéré sa glace que tu lui avais tendu avec une certaine mélancolie visible. tu cherches à faire des efforts mais tu sembles ne voir personne de l’autre côté. ça tiraille ton égo et ça blesse tes émotions, mais tu passes au-dessus. tu laisses rien paraître et tu engages une marche plus douce. on dirait que ça t’a calmé. “ bon dis-moi madi, t’as quoi à m’apprendre de ton monde ? “ t’avoues vouloir détourner son attention là où t’as envie. tu questionnes un peu tes tourments, seule dans ta tête, mais tu cherches à calmer tes sensations en parlant d’autre chose. tu meubles une conversation sans trop savoir où elle ira, tu veux juste voir autre chose, penser autre chose, apprendre autre chose. tu la regardes, un court instant, et tu rabats son regard sur le sol. tu chasses les insectes avec tes mirettes, tu te laisses distraire par les oiseaux qui chantent, tu peines vraiment à te concentrer. mais t’y parviens enfin. tu bois presque ses paroles. “ tu fais quoi maintenant ? “ t’enchaines les questions aussi vite que tu ne manges ta glace, tu cherches à dissimuler les battements de ton cœur que tu penses trop forts. ça prend une direction que t’aimes pas, mais tu penses à quelque chose qui te dégoûte - tes parents adoptifs - et ça va mieux. t’inspire profondément après avoir eu l’impression d’étouffer. le mieux dans tout ça, c’est que tu dissimules tout trop bien pour qu’elle te perce à jour. t’es sans doute pas impassible visuellement parlant, et elle se doutera forcément que quelque chose ne va pas, mais tu caches le plus gros et c’est mieux comme ça.

et soudain t’as l'envie irrépressible de te remettre à courir, ça t'fait du bien, et t'oublies, en courant. t'oublies tout. tu l'fais pas. tu chasses juste cette idée mais t’en laisses d’autres parcourir ton esprit agité. tu te décides à rester et profiter. toi-même t’es éreintée pourtant, mais sans doute parce que t’as fais les boutiques le matin même en cherchant à t’habiller plus convenablement pour elle. tu te l’avoues enfin, tu retrouves le goût de faire des choses pour les autres. c’est un premier pas que tu fais hors de ton égoïsme, et t’es là, tu souris bêtement. pourtant t’es dans ta bulle, mais tu te sais problématique alors tu profites de tout et de rien pour paraître plus heureuse. peut-être que ton sourire illuminera le sien ? peut-être que ton sourire enverra à ton cerveau l’énergie nécessaire pour qu’il t’apporte autant de dopamine qu’il ne t’apporte de problèmes au final. t’espère voir en cette lueur infime ce qui t’aidera à te dire que t’es pas si mauvaise que ça. c’est un rien mais ça formera un tout. t’es heureuse à ce moment là, t’es heureuse pour toi.


Revenir en haut Aller en bas
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
before you came around (rowan) D4ev
POSTS : 439 POINTS : 375

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : before you came around (rowan) 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

before you came around (rowan) 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
before you came around (rowan) 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

before you came around (rowan) Empty
Message(#) Sujet: Re: before you came around (rowan) before you came around (rowan) EmptyDim 21 Mar - 19:00


Tes petites crises existentielles, ça doit fatiguer les gens autour de toi. C’est pas pour rien qu’en temps normal tu aimes ta solitude et tes petites habitudes. Au moins si quelque chose se passe mal, la seule que tu déçois, c’est toi. Et si au contraire, quelqu’un décide de partir, tu te retrouves pas blessée et laissée sur le côté. Ca marche plutôt bien, d’habitude. Pourtant là, un simple après-midi prouve une nouvelle fois à quel point c’est facile de te faire avoir. Et tu détestes cette sensation d’impuissance face à tes propres envies. Au moins autant que tu apprécies l’attention dont Rowan fait preuve à ton égard. Tu sais pas ce que tu veux et en même temps, tu veux pas savoir. Toujours dans la contradiction. Elle ne court plus, Rowan. Alors tu marches à ses côtés sans trop savoir à quoi t’attendre. « Merci. » que tu dis simplement en lui offrant un sourire lorsque tu prends la glace qu’elle a récupéré pour toi. De ton autre main, tu serres ton téléphone avant de finalement le ranger dans ton sac. « bon dis-moi madi, t’as quoi à m’apprendre de ton monde ? » En réfléchissant à toutes les réponses que tu peux lui apporter, tu te rends compte que ton fameux monde n’est pas si intéressant que ça. Tu as toujours pris toutes les précautions nécessaires pour agir dans un cadre donné. Depuis toute petite, t’as toujours fait ce qu’on attendait de toi. Oh des exceptions il y en a bien eu quelques unes, mais elles sont rares et peuvent se compter sur les doigts de la main. Elle en fait partie d’ailleurs, Rowan. Si t’as fait beaucoup d’efforts pour nier que cette fameuse soirée est arrivée, si t’as tout fait pour vivre dans le déni le plus complet toutes ces années, ça devient tout de suite beaucoup plus compliqué à assumer face à elle. « tu fais quoi maintenant ? » tu lèves les yeux vers elle qui te dépasse au moins d’une bonne tête. Quelque chose dans son regard a changé et tu sais pas bien quoi. Soudainement, t’as peur d’avoir dit ou fait quelque chose de travers. Tu chasses ces pensées et tu lui réponds au mieux. C’est pas une question compliquée après tout. « De la photographie. » tu commences. C’est un peu trop concis comme réponse. « Dans le milieu du sport, principalement. Je vais souvent dans des évènements sportifs et hm…. Parfois mes photos arrivent sur des campagnes de pub ou dans des magazines. » tu sais pas si c’est de ton boulot qu’elle voulait entendre parler, mais c’est un peu tout ce que t’as à offrir pour le moment. Et puis, t’es fière de ce que tu fais alors ça te fait toujours plaisir d’en parler. Alors tu lui souris. Et à aucun moment tu n’évoques Harry et la vie que vous partagez. Parce que tu te sens coupable d’être ici sans lui, parce que tu t’en veux d’autant apprécier cette liberté de mouvement que t’as pu entrevoir aujourd’hui avec elle. « C’est rien d’incroyable, j’ai une vie plutôt rangée tu sais. » Ca paraît plutôt évident rien qu’en te voyant, elle l’a sans doute deviné rien qu’aux réponses de tes messages. « Et toi..? Tu m’as pas répondu tout à l’heure. » tu reviens vers elle avec cette question. Parce que c’est l’occasion, parce que t’as envie de savoir aussi. Et puis bien rapidement, après tout ça, et surtout après cet air qui ne lui ressemblait pas trop sur le visage, tu décides que finalement, t’as plus envie de jouer les idiotes. Si c’est ton attitude qui l’a blessée, tu peux bien faire l’effort et tant pis si ça te coûte. « Rowan... » tu ralentis le pas pour finalement stopper ta marche, espérant qu’elle ne se remette pas à courir ou qu’elle n’élude pas de nouveau tes trop nombreuses questions. « Pourquoi maintenant ? » Reprendre contact après tout ce temps c'était pas anodin.

@rowan fitzwilliam :l:



before you came around (rowan) LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

before you came around (rowan) Empty
Message(#) Sujet: Re: before you came around (rowan) before you came around (rowan) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

before you came around (rowan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: oates park
-