AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -35%
-35% sur les lunettes de soleil audio Bose Frames Rondo
Voir le deal
149.99 €

 Heureux hasard ~ Byron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Byron Oberkampf
Byron Oberkampf
l'arrière salle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : "By' ou "Obe"
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Cuisinier (normalement), mais pour vivre, il prend tout ce qui peut faire entrer de l'argent
LOGEMENT : Fortitude Valley
POSTS : 338 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai un beau petit chien du nom de Diablo.
RPs EN COURS : Abel #1 ; Blake #1 ; Calen #1 ; Gregory #2 ; Jacob #5 ; Noa #1 ; Noé #2 ;

RP de groupe : Anniversaire ; Casino ; Koh Lanta (ua)

RPs TERMINÉS : RPs terminés : Simon #1 ; Chrystal #1 ; Victoire #1 ; Jacob #1 ; Dylane #1 ; Wim #1 ; Celeste #1 ; Keith #1 ; Kane #1 ; Jacob #2 ; Victoire #2 ; Ava #1 ; Jax #1 ; Alec #1 ; Camil #1 ; Dylane #2 ; Asher #1 ; Jacob #3 ; Jax #2 ; Gregory #1 ; Erin #1 ; Victoire #3 ; Noé #1 ; Jacob #4

RPs abandonnés :Remi ; Mark ; Marcus ; Harley ; Arjun ; Wayne ; Paul ; Sacha ; Klaus ; Salomon
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : Tumblr
DC : Primo-compte
PSEUDO : Dam's
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 08/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30227-byron-oberkampf-_-terminee https://www.30yearsstillyoung.com/t30368-byron-oberkampf-carnet-d-adresses https://www.30yearsstillyoung.com/t30470-byron-oberkampf

Heureux hasard ~ Byron - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Heureux hasard ~ Byron Heureux hasard ~ Byron - Page 2 EmptyDim 28 Mar - 11:34






Heureux hazard
« Je vais tout fait pour. J’ai gardé mon arrivée secrète donc j’espère que notre première rencontre sera source de retrouvailles agréables, même si j’en doute un peu. » Je suis triste de l’entendre s’exprimer ainsi. Comme si les retrouvailles étaient déjà actées, alors qu’elle n’ont pas eu lieu. Défaitiste. Comment peut-il s’avouer vaincu lui qui est d’habitude si combatif ? Quelle relation, ou plutôt quelle non relation a-t-il avec ses frères ? Il ne me dit pas tout. Je tâche d’en savoir plus. « Pourquoi les retrouvailles ne se dérouleraient pas sous les meilleures auspices ? » Silence. « Que s’est-il passé pour que tu te persuades déjà que celles-ci se passeront mal ? » J’ai la sensation de m’immiscer dans sa vie privée. « C’est Paolo qui te pose souci ? » D’où la mine renfrognée qu’il affiche sur la photographie. Il ne veut pas être sur la photographie. Il ne veut tout simplement pas s’afficher avec son frère aîné…

Les cafés ont coulé. Les cigarettes sont allumées. C’est l’heure des premiers soins. Il revient avec le nécessaire. Il s’installe à côté de moi. J’enfile la casquette d’infirmier. Une gaze, un peu d’antiseptique, me voilà paraît pour désinfecter ses plaies. Je le mets en garde contre le douloureux contact entre le produit et sa chair à vif. « Et bien c’est parti pour serrer les dents. » J’ai son assentiment. Je commence le périlleux travail de désinfection. Il ne bronche pas, la tête tournée vers la fenêtre, même si son corps est parfois parcouru de soubresauts. Je compatis. Si ses plaies pouvaient guérir juste en déposant mes lèvres sur  ses écorchures, je ne m’en priverais pas, bien au contraire. Hélas, ce n’est pas le cas. Il doit souffrir. Pour la bonne cause. Je glisse ma tête, au dessus de son épaule pour lui susurrer à l’oreille, avant de reprendre ma place originelle, en effleurant de mes lèvres, par mégarde, le creux de son cou, tandis qu’il tourne la tête, me cherchant du regard. Manqué. Je l’entends rire. J’applique de l’antiseptique sur les dernières plaies, avant de lui annoncer la fin de mon travail. Sur le ton de la plaisanterie, je lui parle de mes honoraires, tandis que je jette les déchets avant d’enchaîner sur un gorgée de café.

Je jette un coup d’œil par la fenêtre. Le jeune homme m’en distrait sournoisement. Il se dresse devant moi. Il m’enserre la taille d’un main, dépose l’autre au dessous de mon menton. Je le fixe. Je n’ai pas d’autre choix. Je perds dans l’immensité céruléenne de ses yeux. Comme un marin perdu au beau milieu de l’océan. « J’ai une autre idée si tu veux pour que je m’acquitte de tes frais d’infirmier. » Mon cœur palpite. Je sens mes veines et mes artères crépitaient au rythme de ce dernier. Je ne me fais pas d’illusion. Intérieurement, je sais où il veut en venir. Je sens l’extrémité de sa langue entrechoquer mes lèvres. Je défaille tandis que je sens son souffle sur moi. « Abel… » Silence. « Est-ce bien raisonnable ? » Tente-je, dans une ultime parade, comme si ces mots pouvaient empêcher la course du temps, et l’irrémédiable de se produire. Je tente de reculer mais, prisonnier de son étreinte, je  ne peux bouger. Je pourrais trouver cela désagréable. Appeler au secours. Je ne le fais pas. Au contraire, je me satisfais de la situation. Je n’attends qu’une chose. Qu’il ose. Qu’il paie son dû. S’il en a le courage. 

Revenir en haut Aller en bas
Abel Greetham
Abel Greetham
la symphonie inachevée
la symphonie inachevée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 hivers depuis le 25 janvier 1988. Avoir plus de trente ans, c'est juste une histoire de physique.
SURNOM : ne possède pas de surnom officiel. Est-ce que cela le dérange ? Pas vraiment.
STATUT : célibataire, car mieux vaut être seul que mal accompagné.
MÉTIER : danseur professionnel pour la Northlight Compagny.
LOGEMENT : 40 James Street (Studio) à Fortitude Valley.
Heureux hasard ~ Byron - Page 2 210315081025896660
POSTS : 294 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
❝ Sнσω уσυяѕєƖf ❞
Tous les hommes d'action sont des rêveurs



La vie, ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie.

Rps en cours

Heureuses sont les âmes qui embrassent leurs désirs.

━━━━━━━━━

RPs EN ATTENTE :
❝ ɗєfуιηg gяανιту ❞
Exprimer ses envies, c'est une façon de les concrétiser.



Heureux hasard ~ Byron - Page 2 210316113137771312



Heureuses sont les âmes passionnées.

━━━━━━━━━

RPs TERMINÉS :
❝ Ɗαηcє ιη тнє ∂αяк ❞
La société pardonne souvent au criminel, jamais au rêveur.



On danse pour rire, on danse pour les larmes, on danse pour la folie, on danse pour les peurs, on danse pour les espoirs, on danse pour les cris, on est les danseurs et on crée les rêves.

Rps terminés / abandonnés

Heureuses sont les âmes qui savent rêver.

━━━━━━━━━

AVATAR : Christian Hogue
CRÉDITS : Dams (avatar & moodboard), Tumblr (Gifs)
DC : Aucun.
PSEUDO : Dams / LightningSong
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 15/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37515-abel-greetham-cause-i-ve-been-hypnotized-by-the-lights https://www.30yearsstillyoung.com/t37562-abel-greetham-repertoire https://www.30yearsstillyoung.com/t37566-abel-greetham#1791647 https://www.30yearsstillyoung.com/t37567-abel-greetham#1791659

Heureux hasard ~ Byron - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Heureux hasard ~ Byron Heureux hasard ~ Byron - Page 2 EmptyDim 28 Mar - 12:41






❝ Heureux hasard
(@Byron Oberkampf)

Quelque part, cela me fait du bien de parler de ma relation – si on peut appeler cela ainsi – avec mes frères à Byron. Il est vrai que je ne l’avais jamais évoqué, préférant garder cela de côté lorsque nous nous voyons. Alors oui, durant ces mêmes périodes, je pouvais revoir mes deux frères par moment, aller manger un morceau avec eux, boire un verre aussi. Mais j’étais loin d’être une figure fraternelle à leurs yeux. C’était mon ressenti, mon sentiment à l’égard de ce que nous partagions. « J’ai été loin d’eux pendant quatorze ans. J’ai raté beaucoup de choses dans leur vie, des moments où un grand frère se doit d’être là. » répondis-je alors en soupirant légèrement. « Et je ne sais pas s’ils m’accepteront comme un frère, non plus. La seule chose que nous avons en commun, ce sont nos parents. Nous avons grandi dans deux univers différents. Alors certes, j’ai connu aussi cela auparavant mais… je ne sais pas. » J’avais des doutes en pagaille vis-à-vis de tout cela, des doutes qui ne se dissiperaient pas tant que je les verrai pas non plus. « Paolo… m’a toujours reproché mes absences. Et je pense que si je débarque du jour au lendemain dans sa vie, il va me reprocher de débarquer que maintenant. » C’est un rire étouffé qui s’échappe. Un rire signe aussi une certaine forme de moquerie à mon égard. On ne répare pas les choses aussi facilement.

Pourtant, je dois bien avouer que mes pensées qui ne sont pas liées à Byron s’envolent rapidement quand je sens sa main déposer la gaze sur ma peau. J’essaye de penser à autre chose malgré les frissons qui me parcourent l’échine, malgré la fraicheur de ses lèvres sur ma peau. L’avait-il fait exprès ou est-ce par mégarde ? En tout cela, cela avait de quoi me tendre davantage. Et aussi me décider davantage.

Je finis debout, enserrant son corps contre le mien, tenant son menton entre mes doigts. Il me fixe. Il n’a pas le choix. Ma poigne est loin d’être trop forte, un coup de tête de sa part, et il pourrait s’en soustraire mais elle demeure présente. Yeux dans les yeux. Je me mords la lèvre inférieure face à ce visage que j’avais tant de fois vu de si près. Une idée, une simple idée. Est-ce qu’il va accepter ? J’entends mon prénom s’échapper de ses lèvres. Silence. Une question. La raison. Est-ce que c’était raisonnable ? Bonne question. Cela ne l’est sans doute pas. Je sens un léger mouvement de recul mais mon étreinte se fait plus soutenue. Je ne veux pas le laisser s’échapper. Je pense qu’il en a conscience. Et quelque part, cela doit être une réaction pour se protéger mais celle-ci cesse bien vite. Immobile contre moi. Il n’était pas plus petit que moi, ni plus grand. Nous faisions la même taille. Le bleu de ses yeux si clairs m’électrise alors de plus en plus, alors que mes lèvres finissent par s’entrouvrir davantage à quelques centimètres des siennes. Je sens son souffle, l’odeur du café, de la cigarette. Odeurs agréables. Odeurs familières. Je pourrais céder là, à ce moment-même. Il ne me repoussera pas. Du moins je l’espère mais oui Abel, est-ce que c’est bien raisonnable. Je ne sens pas ses mains contre mon torse pour tenter de se dégager, je ne sens pas une tentative de fuite de sa part. Je cligne des yeux, un coin de mes lèvres se soulèvent légèrement alors que je baisse les yeux sur ses lèvres pleines. Ma langue vint faire pression contre mes dents alors que je relève finalement mes yeux vers lui. « Raisonnable. Tu me demandes d’être raisonnable ? » On peut voir l’étincelle d’amusement dans le fond de mes yeux alors que je finis par secouer négativement de la tête. « Tu sais très bien que je ne suis pas quelqu’un de raisonnable. » soufflais-je alors tout en me rapprochant, penchant légèrement la tête sur le côté. « Et puis cela fait trop longtemps que je me demande quel est le goût de tes lèvres… » Sur ces mots, je m’avance alors, venant alors déposer mes lèvres sur les siennes, un baiser doux, loin d’être violent, forcé. Je voulais connaître sa réaction. Allait-il y répondre ? Allait-il me repousser ? J’avais fait le premier pas. Est-ce qu’il ferait le deuxième ?






And in the naked light I saw, ten thousand people, maybe more. People talking without speaking. People hearing without listening. People writing songs that voices never share.  – The Sound of Silence

Revenir en haut Aller en bas
Byron Oberkampf
Byron Oberkampf
l'arrière salle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : "By' ou "Obe"
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Cuisinier (normalement), mais pour vivre, il prend tout ce qui peut faire entrer de l'argent
LOGEMENT : Fortitude Valley
POSTS : 338 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai un beau petit chien du nom de Diablo.
RPs EN COURS : Abel #1 ; Blake #1 ; Calen #1 ; Gregory #2 ; Jacob #5 ; Noa #1 ; Noé #2 ;

RP de groupe : Anniversaire ; Casino ; Koh Lanta (ua)

RPs TERMINÉS : RPs terminés : Simon #1 ; Chrystal #1 ; Victoire #1 ; Jacob #1 ; Dylane #1 ; Wim #1 ; Celeste #1 ; Keith #1 ; Kane #1 ; Jacob #2 ; Victoire #2 ; Ava #1 ; Jax #1 ; Alec #1 ; Camil #1 ; Dylane #2 ; Asher #1 ; Jacob #3 ; Jax #2 ; Gregory #1 ; Erin #1 ; Victoire #3 ; Noé #1 ; Jacob #4

RPs abandonnés :Remi ; Mark ; Marcus ; Harley ; Arjun ; Wayne ; Paul ; Sacha ; Klaus ; Salomon
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : Tumblr
DC : Primo-compte
PSEUDO : Dam's
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 08/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30227-byron-oberkampf-_-terminee https://www.30yearsstillyoung.com/t30368-byron-oberkampf-carnet-d-adresses https://www.30yearsstillyoung.com/t30470-byron-oberkampf

Heureux hasard ~ Byron - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Heureux hasard ~ Byron Heureux hasard ~ Byron - Page 2 EmptyMer 31 Mar - 7:55






Heureux hazard
Il vide son sac. Il me confie ses états d’âme. Il me dépeint sa non-relation avec ses frères, les longues années séparées d’eux durant lesquelles, il n’a pas eu le rôle titre. Celui d’aîné. Quatorze ans d’éloignement. Avec pour seul lien tangible. Leurs parents. Rien de plus en commun. Je comprends son désarroi. Il revient à Brisbane avec une étiquette d’usurpateur. « Tu restes leur frère quoiqu’ils pensent. Ils ne peuvent pas t’effacer de leur vie d’un revers de la main. Comme par magie ! » Son visage est fermé. Je perçois son mal être, le doute qui l’habite, les craintes qui l’assaillent. Je les comprends. Il est dans une position instable. Pas désespéré. Il doit simplement rebondir. « Il y a de l’espoir. Peut-être que Paolo te fera ce reproche. Il ne s’agira que d’un reproche. Derrière sa carapace, même s’il ne te l’avouera probablement pas, par fierté, il y aura une once de joie de te savoir de retour ! » Silence. « Dans tous les cas, tu ne peux pas revenir en arrière. Le passé est révolu. Tu ne peux que voir vers l’avenir et réparer ce qui peut l’être ! » Mes propos ont un certain écho dans ma propre vie. Dans ma relation qui se reconstruit, avec Jacob, après la découverte de notre lien du sang. Nous ne pouvons réécrire l’histoire. Nous ne pouvons que nous adapter et nous l’approprier.

Autour d’un café, d’une cigarette et de quelques soins infirmiers l’atmosphère devient plus pesante. Les deux hommes sont sur une ligne de crête. Prêts à basculer. Jamais aussi prêts l’un de l’autre depuis nos retrouvailles acrobatiques, je frisonne lorsqu’il ne cache pas ses intentions à mon égard, dans un souffle nicotiné. Depuis le temps que nous jouons au chat et à la souris, résistant à toute envie malsaine, à nos désirs inavoués l’un pour l’autre. Je tente un ultime échappatoire. Sans réelle conviction. Compter sur la raison du danseur. Idée folle. Insensée. « Raisonnable. Tu me demandes d’être raisonnable ? » Pris au piège de ses bras, je le vois secouer négativement la tête. Contrairement à moi, qui hoche de bas en haut. Comme un ultime espoir de rédemption. « Oui Monsieur Greetham ! » Il me coupe. Il noie l’espérance que je portais en lui. Faible qu’il est. « Tu sais très bien que je ne suis pas quelqu’un de raisonnable. » Il franchit la ligne rouge. Mon cœur explose dans ma poitrine. Je n’attends qu’une chose. Qu’il saute tête la première dans le vide. Qu’il m’embrasse. Il n’y a pas d’autres solutions possible. « Et puis cela fait trop longtemps que je me demande quel est le goût de tes lèvres… » Les mots sont lâchés. Et il accompagne les paroles aux actes. Son visage fait les quelques centimètres qui le séparent du mien. Chaleur intense lorsque ses lèvres se joignent aux miennes. Je ne le repousse pas. Je savoure. J’accepte cette invitation. Je la prolonge, tandis qu’une de mes mains remontent son dos et se perd dans sa chevelure. Je mets fin à ce premier baiser. Néanmoins, refusant de lâcher ses lèvres, je coince sa lèvre inférieure quelques instants entre les miennes, avant de me retirer. Je souris. « Alors, verdict ? » Demande-je mutin. Mon regard se plonge dans le sien tandis que je me plais à tortiller l’une de ses mèches. « Mais un baiser ne suffira pas à payer ton dû... » Invitation non dissimulée à aller plus loin. Avec ce baiser, les barrières ont sauté. Qu’est ce qui nous retient désormais… Ma main, de ses cheveux, descend dangereusement sur son torse… Et plus bas encore. Prête à toucher le fruit défendu.  

Revenir en haut Aller en bas
Abel Greetham
Abel Greetham
la symphonie inachevée
la symphonie inachevée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 hivers depuis le 25 janvier 1988. Avoir plus de trente ans, c'est juste une histoire de physique.
SURNOM : ne possède pas de surnom officiel. Est-ce que cela le dérange ? Pas vraiment.
STATUT : célibataire, car mieux vaut être seul que mal accompagné.
MÉTIER : danseur professionnel pour la Northlight Compagny.
LOGEMENT : 40 James Street (Studio) à Fortitude Valley.
Heureux hasard ~ Byron - Page 2 210315081025896660
POSTS : 294 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
❝ Sнσω уσυяѕєƖf ❞
Tous les hommes d'action sont des rêveurs



La vie, ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie.

Rps en cours

Heureuses sont les âmes qui embrassent leurs désirs.

━━━━━━━━━

RPs EN ATTENTE :
❝ ɗєfуιηg gяανιту ❞
Exprimer ses envies, c'est une façon de les concrétiser.



Heureux hasard ~ Byron - Page 2 210316113137771312



Heureuses sont les âmes passionnées.

━━━━━━━━━

RPs TERMINÉS :
❝ Ɗαηcє ιη тнє ∂αяк ❞
La société pardonne souvent au criminel, jamais au rêveur.



On danse pour rire, on danse pour les larmes, on danse pour la folie, on danse pour les peurs, on danse pour les espoirs, on danse pour les cris, on est les danseurs et on crée les rêves.

Rps terminés / abandonnés

Heureuses sont les âmes qui savent rêver.

━━━━━━━━━

AVATAR : Christian Hogue
CRÉDITS : Dams (avatar & moodboard), Tumblr (Gifs)
DC : Aucun.
PSEUDO : Dams / LightningSong
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 15/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37515-abel-greetham-cause-i-ve-been-hypnotized-by-the-lights https://www.30yearsstillyoung.com/t37562-abel-greetham-repertoire https://www.30yearsstillyoung.com/t37566-abel-greetham#1791647 https://www.30yearsstillyoung.com/t37567-abel-greetham#1791659

Heureux hasard ~ Byron - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Heureux hasard ~ Byron Heureux hasard ~ Byron - Page 2 EmptyJeu 1 Avr - 2:41






❝ Heureux hasard
(@Byron Oberkampf)

La réflexion de Byron me déride quelque peu. Je n’ai pas l’habitude de faire part de mes états d’âme aussi facilement, du moins ceux qui sont loin d’être positifs. Si je n’ai aucun mal à faire l’expression de ce que je peux ressentir, dès que cela est plus problématique, je tente de ne pas l’évoquer, de ne pas en parler. Mais étrangement, il arrive à m’amener à parler de ce sujet si sensible et même à me rassurer aussi quelque peu. « C’est fou. D’habitude, c’est moi qui suis à ta place à secouer un peu pour éveiller les consciences. » Humour. Une façon à moi de dédramatiser, de reprendre pied. « Mais tu as raison. On ne peut qu’aller de l’avant de toute façon. » finis-je par dire, mon visage reprenant cette expression joviale. Pourtant, je ne lui ai pas dit merci pour ce coup de pied. Mais… est-ce que la situation dans laquelle je l’avais amené – au-delà de s’être occupé de mes blessures – ne serait pas une façon de le faire aussi ?

D’ailleurs, il est là. Contre moi. Il tente de me raisonner. Ou de me rappeler à l’ordre. Une ultime tentative peut-être pour ne pas franchir la limite implicite que nous respections depuis sans doute bien trop de temps. Mais je n’ai plus envie de me contenter de cela. Et le fait qu’il ne cherche pas à se libérer de ma présence, qu’il accepte que je sois aussi proche de lui, ne fait que me conforter dans cette idée. Son hochement de tête m’avait fait sourire, signe de mon état, de l’humour de la situation de le voir tenter. Je secoue de nouveau négativement la tête alors que je m’approche de ses lèvres de plus en plus. Je pourrais presque sentir sa respiration se faire plus lente, comme s’il tentait de la retenir. Mais oui, j’ai envie de savoir quel goût pouvait avoir ses lèvres, quel goût il pouvait avoir entièrement. Un baiser doux, presque léger sans pour autant être timide. Je ferme les yeux en sentant le contact de mes lèvres aves les siennes. Mon cœur se gonfle davantage, mon corps s’électrise encore davantage. Je sens qu’il ne me repousse pas, qu’il est d’accord. L’une de ses mains se glisse sur ma peau encore nue tandis que l’autre vint se perdre dans ma crinière pour prolonger ce contact si ardemment désiré depuis trop longtemps. Je sens la pression se faire moins forte, me faisant alors ouvrir les yeux doucement pour les plonger dans cet océan que je commence à connaître par cœur. Ses lèvres happent ma lèvre inférieure, me tirant alors un nouveau sourire alors que mes mains ont glissé vers le bas de son dos pour le maintenir encore contre moi, comme si j’avais peur qu’il ne s’échappe. « Je crois qu’il faut que je recommence, je n’ai pas eu le temps de me faire réellement une idée sur la question. » soufflais-je alors contre sa bouche. Ce côté mutin. Ce doigt qui vint jouer avec l’une de mes mèches. Comment je pouvais lui résister ? Et surtout est-ce que j’en avais l’envie ? Pas du tout. Ses mots sont sans équivoque. Son attitude tout autant. Suis-je surpris de son audace ? Non ravi. Je nous entraine alors contre l’un des murs vides de l’appartement, le plaquant contre celui-ci, un grondement s’échappant de ma gorge face à sa main aventureuse. Mes mains glissent alors plus bas, venant entourer l’arrière de ses cuisses, pour dans une impulsion, le soulever, lui faisant quitter le sol pour pouvoir l’admirer alors de plus bas, mon regard se perdant dans les siens, sourire enjôleur aux lèvres. « Qui a dit que j’allais me contenter d’un baiser ? » soufflais-je alors en revenant à l’assaut de ses lèvres. Je lui avais bien dit que je voulais recommencer. D’ailleurs, j’aimerai aussi qu’il comprenne que cette attitude, cet entrain soudain n’est pas juste une lubie. Ce n’est pas juste un coup d’un moment. J’avais envie de lui faire perdre pied. Et longtemps.






And in the naked light I saw, ten thousand people, maybe more. People talking without speaking. People hearing without listening. People writing songs that voices never share.  – The Sound of Silence

Revenir en haut Aller en bas
Byron Oberkampf
Byron Oberkampf
l'arrière salle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : "By' ou "Obe"
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Cuisinier (normalement), mais pour vivre, il prend tout ce qui peut faire entrer de l'argent
LOGEMENT : Fortitude Valley
POSTS : 338 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai un beau petit chien du nom de Diablo.
RPs EN COURS : Abel #1 ; Blake #1 ; Calen #1 ; Gregory #2 ; Jacob #5 ; Noa #1 ; Noé #2 ;

RP de groupe : Anniversaire ; Casino ; Koh Lanta (ua)

RPs TERMINÉS : RPs terminés : Simon #1 ; Chrystal #1 ; Victoire #1 ; Jacob #1 ; Dylane #1 ; Wim #1 ; Celeste #1 ; Keith #1 ; Kane #1 ; Jacob #2 ; Victoire #2 ; Ava #1 ; Jax #1 ; Alec #1 ; Camil #1 ; Dylane #2 ; Asher #1 ; Jacob #3 ; Jax #2 ; Gregory #1 ; Erin #1 ; Victoire #3 ; Noé #1 ; Jacob #4

RPs abandonnés :Remi ; Mark ; Marcus ; Harley ; Arjun ; Wayne ; Paul ; Sacha ; Klaus ; Salomon
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : Tumblr
DC : Primo-compte
PSEUDO : Dam's
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 08/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30227-byron-oberkampf-_-terminee https://www.30yearsstillyoung.com/t30368-byron-oberkampf-carnet-d-adresses https://www.30yearsstillyoung.com/t30470-byron-oberkampf

Heureux hasard ~ Byron - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Heureux hasard ~ Byron Heureux hasard ~ Byron - Page 2 EmptyMar 6 Avr - 16:40






Heureux hazard
« Je crois qu’il faut que je recommence, je n’ai pas eu le temps de me faire réellement une idée sur la question. » Mes lèvres ont un goût de ‘reviens-y’. Il ne cache son addiction. Au contraire. Il succombe à mes charmes, tandis qu’une de ses mèches s’entortille autour de mes doigts. Délicatement. Je m’amuse avec sa chevelure. Je me délecte de son inspiration. De son souffle sur mon visage. De son regard azur qui se perd dans le mien. De sa peau contre ma peau. Pris au piège de son étreinte. Je savoure l’instant et laisse libre court à ses pulsions. Surprenantes. Viriles. Bestiales. Sans prévenir, il m’entraîne contre le mur. Le dos plaqué, j’ai le souffle coupé. Mon coeur fait ‘boum’ contre ma cage thoracique. Pris de court par les évènements… « Abeeeeeeeeeeeel... » Souffle-je langoureusement. « Que vont penser tes voisins... » Tandis que mes mains se veulent plus audacieuses, il émet un grognement. Animal. Ma respiration devient saccadée. Je sens ses mains déambuler sur mon corps. Elles glissent jusqu’à mes cuisses. Elles positionnent. Derrière. Son visage se crispe. Il bande ses biceps. Il me soulève. Mes pieds ne touchent plus terre. Je suis en lévitation. Je le regarde de haut. Je plonge littéralement dans ses yeux. « Qui a dit que j’allais me contenter d’un baiser ? » Mon sang ne fait qu’un tour. Je frissonne. Je n’attends qu’une chose. Qu’il poursuive. Qu’il me montre ce qu’il veut vraiment. Il m’embrasse. Encore. Ce second baiser se veut plus fougueux. Emporter dans mon élan, j’enroule mes cuisses, mes jambes autour de lui. Je prolonge l’instant au maximum. Je ne peux, je ne veux détacher mes lèvres des siennes. Profiter, tandis qu’il continue de me maintenir contre le mur. Mes mains s’agrippent à son dos, effleurent certaines de ses blessures. Je ne maîtrise plus rien. Peut-être le fais-je souffrir, sans le vouloir, tandis que mes doigts descendent jusqu’à palper fermement son fessier. Le pouvoir d’attraction de nos lèvres se raréfie. Elle se détachent les unes des autres. À nouveau nos regards se cherchent, se trouvent, se défient, s’apprivoisent. Ma tête se penche, se love dans le creux de son cou. Je dépose un baiser avant de remonter et de lui mordiller le lobe de l’oreille, affamé que je suis de son corps. Ma tête dévie. J’attrape au vol sa lèvre inférieure que je mordille tout autant. Avant de lâcher prise. De me perdre à nouveau dans son regard. En manque de souffle. Finalement, je lui propose : « Si nous allions dans ta chambre... » La position dans laquelle je suis devient de plus en plus inconfortable. Je ne nie pas l’excitation que j’éprouve à l’idée de me faire plaquer aussi violemment au mur par Abel. De me sentir prisonnier de son corps musculeux, de baigner dans son souffle.  Je l’embrasse. Encore. Un baiser léger, suave. En me retirant, je profite de la situation pour regarder derrière lui… Diablo est là. Il nous regarde. Assis. Je lis dans son regard une multitude d’interrogations. Je souris. Avant de regarder Abel : « En plus nous avons un témoin gênant... »  Je ris. Pauvre Diablo. Je laisse mon ami, mon amant décider. Je ne suis plus maître de rien. Je ne fait que m’adapter à ses pulsions, à ses envies. Il fait bien ce qu’il veut de moi… Je suis chez lui, en pays conquis. Néanmoins, peut-être pour éviter que nous n’allions trop loin, je lui rappelle, dans un souffle : « N’oublie pas que tu as un cours à donner ! » Arrivé en retard pour dispenser son premier cours, ça fait mauvais genre. Il est maître de son destin.

Revenir en haut Aller en bas
Abel Greetham
Abel Greetham
la symphonie inachevée
la symphonie inachevée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 hivers depuis le 25 janvier 1988. Avoir plus de trente ans, c'est juste une histoire de physique.
SURNOM : ne possède pas de surnom officiel. Est-ce que cela le dérange ? Pas vraiment.
STATUT : célibataire, car mieux vaut être seul que mal accompagné.
MÉTIER : danseur professionnel pour la Northlight Compagny.
LOGEMENT : 40 James Street (Studio) à Fortitude Valley.
Heureux hasard ~ Byron - Page 2 210315081025896660
POSTS : 294 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
❝ Sнσω уσυяѕєƖf ❞
Tous les hommes d'action sont des rêveurs



La vie, ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie.

Rps en cours

Heureuses sont les âmes qui embrassent leurs désirs.

━━━━━━━━━

RPs EN ATTENTE :
❝ ɗєfуιηg gяανιту ❞
Exprimer ses envies, c'est une façon de les concrétiser.



Heureux hasard ~ Byron - Page 2 210316113137771312



Heureuses sont les âmes passionnées.

━━━━━━━━━

RPs TERMINÉS :
❝ Ɗαηcє ιη тнє ∂αяк ❞
La société pardonne souvent au criminel, jamais au rêveur.



On danse pour rire, on danse pour les larmes, on danse pour la folie, on danse pour les peurs, on danse pour les espoirs, on danse pour les cris, on est les danseurs et on crée les rêves.

Rps terminés / abandonnés

Heureuses sont les âmes qui savent rêver.

━━━━━━━━━

AVATAR : Christian Hogue
CRÉDITS : Dams (avatar & moodboard), Tumblr (Gifs)
DC : Aucun.
PSEUDO : Dams / LightningSong
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 15/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37515-abel-greetham-cause-i-ve-been-hypnotized-by-the-lights https://www.30yearsstillyoung.com/t37562-abel-greetham-repertoire https://www.30yearsstillyoung.com/t37566-abel-greetham#1791647 https://www.30yearsstillyoung.com/t37567-abel-greetham#1791659

Heureux hasard ~ Byron - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Heureux hasard ~ Byron Heureux hasard ~ Byron - Page 2 EmptyMar 6 Avr - 21:20






❝ Heureux hasard
(@Byron Oberkampf)

Perdition. Je perds toute retenue à l’égard de Byron que je viens de plaquer sans plus de cérémonie contre l’un des murs vides de mon appartement, me jetant presque sur lui tel un fauve sur sa proie. Quelle proie, il faut dire. Le contact de ses mains sur ma peau, le fait de sentir qu’il accepte ma présence contre lui de cette façon si indécente. L’entente de mon prénom d’une façon aussi langoureuse me fait alors grogner davantage, venant m’attaquer à son cou que je parsème de baisers et de douces morsures. « Qu’il y a quelqu’un qui a bien de la chance ? » tentais-je alors en levant mon regard vers le sien, mes lèvres toujours au contact de sa peau. Oui, cela faisait sans doute bien trop longtemps que cette tension s’était installée entre nous, cette tension qui était toujours alimentée par nos rencontres, par nos attentions, par nos mots mais qui jamais n’avait été comblée, satisfaite. Dire que j’en brûlais d’envie serait un parfait euphémisme. Le soulevant alors, je profite de pour le contempler davantage. Est-ce qu’il a conscience de ce qu’il provoque en moi ? Ce visage mutin au sourire bien présent. De ce regard trop bleu pour ne pas m’y perdre. Sentir ses mains s’agripper à moi, presque s’enfoncer dans ma pe au, c’est comme s’il me faisait une confidence. Ses lèvres ne fuient plus les miennes, elles semblent les chercher, les agripper encore davantage. Je le sens se laisser aller à cette expression où les mots n’ont plus leur place. Reprenant alors mon souffle entre ses baisers entrecoupés, je ferme légèrement les yeux en sentant ses mains aventureuses, une caresse agréable. Electrisante. Naturellement, ma tête se penche du côté opposé lorsque je sens son souffle contre ma peau, ses dents venant jouant avec le lobe de mon oreille. Mon regard plonge dans le sien face à cette insolence qu’il a de venir prendre ma lèvre inférieure entre ses dents. Haletant, j’acquiesce face à sa proposition. Je recule légèrement, le laissant doucement reprendre pied sur le sol sans pour autant m’écarter intérieurement de lui. Je vois son regard dévier vers quelque chose derrière moi. Je tourne la tête et croise ce regard interrogateur de Diablo. Je souris. « Il va croire que je te veux du mal… » dis-je alors pour faire écho à sa précédente menace. Mon regard se tourne, cherchant de nouveau le sien. Nouvelle tentative de me filer entre les doigts ? Je hausse le sourcil, affichant une expression légèrement goguenarde, ô combien mutine. « M’acquitter de ma dette est bien plus important. » soufflais-je alors que mes mains qui avaient quitté son corps viennent alors trouver ses mains alors que je m’approche de nouveau pour l’embrasser.

Je l’entraine finalement vers la deuxième pièce du studio où se trouve simplement un lit. Sans prévenir, je le pousse dessus, le regardant s’étaler sur le matelas alors que je le regarde des pieds à la tête. L’étincelle dans mon regard n’a rien de chaste, au contraire. Je me laisse alors tomber vers l’avant, mon genou entre ses jambes alors que mes deux mains se plaquent de part et d’autre de son visage. « Avoue que tu as fait exprès de te mettre sur mon chemin. » lançais-je alors taquin alors que je viens fondre de nouveau sur ses lèvres.






And in the naked light I saw, ten thousand people, maybe more. People talking without speaking. People hearing without listening. People writing songs that voices never share.  – The Sound of Silence

Revenir en haut Aller en bas
Byron Oberkampf
Byron Oberkampf
l'arrière salle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : "By' ou "Obe"
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Cuisinier (normalement), mais pour vivre, il prend tout ce qui peut faire entrer de l'argent
LOGEMENT : Fortitude Valley
POSTS : 338 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai un beau petit chien du nom de Diablo.
RPs EN COURS : Abel #1 ; Blake #1 ; Calen #1 ; Gregory #2 ; Jacob #5 ; Noa #1 ; Noé #2 ;

RP de groupe : Anniversaire ; Casino ; Koh Lanta (ua)

RPs TERMINÉS : RPs terminés : Simon #1 ; Chrystal #1 ; Victoire #1 ; Jacob #1 ; Dylane #1 ; Wim #1 ; Celeste #1 ; Keith #1 ; Kane #1 ; Jacob #2 ; Victoire #2 ; Ava #1 ; Jax #1 ; Alec #1 ; Camil #1 ; Dylane #2 ; Asher #1 ; Jacob #3 ; Jax #2 ; Gregory #1 ; Erin #1 ; Victoire #3 ; Noé #1 ; Jacob #4

RPs abandonnés :Remi ; Mark ; Marcus ; Harley ; Arjun ; Wayne ; Paul ; Sacha ; Klaus ; Salomon
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : Tumblr
DC : Primo-compte
PSEUDO : Dam's
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 08/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30227-byron-oberkampf-_-terminee https://www.30yearsstillyoung.com/t30368-byron-oberkampf-carnet-d-adresses https://www.30yearsstillyoung.com/t30470-byron-oberkampf

Heureux hasard ~ Byron - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Heureux hasard ~ Byron Heureux hasard ~ Byron - Page 2 EmptySam 10 Avr - 10:58






Heureux hazard
Diablo est là. Il observe la scène. Il se pose des questions. Imagine-t-il que son maître court un grave danger. Je ne pense pas. J’ose espérer qu’il aurait été plus réactif. Je souris à la remarque d’Abel. Il a toujours en tête ma mise en garde passée. Si seulement. Diablo est bien éduqué. Il ne lui mordrait même pas les mollets. Avec un brin de malice, je rétorque à mon geôlier : « Peut-être... » Tandis que son regard s’oriente de nouveau vers moi, et que nos regards se confrontent encore, j’ajoute : « Gare à tes fesses Greetham ! » Diablo est un chien extrêmement dangereux. Un chien de combat qui n’a ni foi, ni loi. Sauf peut-être celle de la gamelle de croquettes.

Tandis que les choses dérapent, je tente une ultime parade, avant de choir irrémédiablement dans ses bras. Je rappelle à son bon souvenir le cours de danse qu’il doit dispenser d’ici peu. Impair magistral s’il manque à ses engagements. Ultime échappatoire à son emprise. Tentative vaine. « M’acquitter de ma dette est bien plus important. » Suis-je déçu ? Nullement. La raison voudrait que je m’extirpe de ses bras, que je mette le ‘holà’. Ma raison est en déperdition. Tout le contraire de mes pulsions qui attendent ce corps à corps viril depuis si longtemps. La raison a toujours prévalu. Dominée. Jusqu’à ce jour. Jusqu’à cette heure où nous avons dépassé la ligne rouge. « Vous êtes un homme d’honneur M. Greetham ! » Dis-je, légèrement pompeux, avant de lui lancer un clin d’œil.

Tandis qu’il me libère, il m’invite à le suivre jusqu’à sa chambre, me tenant fermement par les mains. Je n’avais osé jeté un coup d’œil derrière cette porte. Grâce à lui, c’est chose faite. À sa suite, je pénètre à l’intérieur. L’espace est occupé par un simple lit. Je n’ai rien le temps de dire, de faire que le danseur me pousse dessus. Je m’étale de tout mon long. Tête la première. Je me retourne. Il est là, au pied du lit. Debout. Dominant. Son regard me passe au rayon X. Il s’avance. Il pose un genou entre mes jambes écartée. Ses bras prennent appui de part et d’autre de mon corps. Il s’approche, tel un lion prêt à s’abattre sur sa proie. Son regard est sans équivoque. Il me met à nu. Ses mains remontent jusqu’à mon visage. Les battements de mon cœur deviennent incontrôlables, presque douloureux. « Avoue que tu as fait exprès de te mettre sur mon chemin. » Si seulement. Comment aurais-je pu planifier les choses. J’ignorais qu’il était revenu à Brisbane et qu’il avait emménagé dans le même quartier. Dans un murmure je lui réponds : « Nooooon ! » Dans un mouvement de bras, je l’entraîne pleinement sur moi. Torse contre torse, ses jambes se trouvent enlacées par les miennes et nos lèvres se lient. Une main dans ses cheveux, je retire mes lèvres, je mordille le lobe de son oreille avant de glisser « Qu’est ce que tu attends… Je suis tout à toi! » Je ferme les yeux, je soupire, avant de proposer : « A moins que tu veuilles que je prenne les devants ! » Tandis que je sens contre moi son entrejambe se gonfler d’excitation.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Heureux hasard ~ Byron - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Heureux hasard ~ Byron Heureux hasard ~ Byron - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Heureux hasard ~ Byron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: logements
-