AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -60%
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go ...
Voir le deal
22.99 €

 wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Uulo
POSTS : 7286 POINTS : 1790

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(08/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21 › arthur

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Empty
Message(#) Sujet: wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) EmptyVen 19 Mar - 3:18



 
Wherever life takes you,
you know I'll follow you.

Rory le nierait si on le lui demandait, mais il n'avait pas vraiment laissé le choix à son frère lorsqu'il lui avait proposé de sortir boire un verre en ville à la fin de sa journée de travail. Trop heureux qu'il avait été de recevoir un coup de fil de Garrett en fin de matinée, il avait sauté sur l'occasion pour lui proposer de se retrouver le soir même et comme d'habitude dans ces cas-là, il n'avait pas lâché jusqu'à ce que son grand frère cède. Les occasions de passer du temps seul à seul se faisaient un peu plus rares à mesure que Garrett affichait une réussite professionnelle toujours plus impressionnante et s'il forçait inévitablement le respect de son cadet, il arrivait souvent que Rory songe aussi que le temps et leurs aspirations professionnelles respectives les avaient probablement privé de plusieurs occasions de pleinement se retrouver tous les deux. Garrett le savait, il n'y avait rien qui rende Rory plus heureux que de passer du temps avec ses neveu et nièce, et même les traditionnels dîners familiaux restaient de formidables occasions de passer du temps tous ensemble en famille – et pour la fratrie Craine de se soutenir lorsque leur père désirait se mêler de tout et que leur mère alignait les verres de vin. Pour autant, Rory se souvenait avec nostalgie d'une époque où son frère assistait régulièrement à ses entraînements de football et l'emmenait souvent au restaurant situé à deux pas du stade pour commander un énorme cornet de frites dans le dos de leurs parents qui s'étonnaient toujours après ça que Rory n'ait pas faim lorsque Garrett le raccompagnait chez eux en lui faisant promettre de ne rien dire. Ces instants privilégiés étaient parmi les plus heureux de sa vie, parce qu'il y a longtemps qu'il ne voyait plus un modèle en leur père mais qu'à l'inverse, Garrett était tout ce qu'il idéalisait et tout ce qu'il aspirait à devenir. Sa situation professionnelle, son mariage, sa famille. Il n'aurait en soi pas pu être plus heureux de devoir avec le temps le partager avec Alix, puis leurs deux merveilleux enfants, et ce même s'ils n'avaient plus aussi souvent l'occasion de sortir manger un bout ensemble entre frères.

A l'instar de toutes les fois où il avait débarqué chez Rosalie sans une invitation pour lui sortir le nez de ses manuscrits et initier un de ces interminables échanges dont sa sœur raffolait (ou pas), tout comme des innombrables sorties où il avait traîné Wendy après ses heures de cours, Rory ressentait aujourd'hui le besoin de se rapprocher de son frère. Comme au bon vieux temps, et parce que c'est ce qu'il faisait toujours. Agir comme une sorte de trait d'union pour sa famille, laquelle ne demeurait unie que parce qu'ils s'aimaient tous profondément. « Ça fait combien de temps qu'on est pas sortis boire un coup juste entre nous ? Sans femme, sans sœurs, sans enfants. » Il croisa le regard de son frère avec malice en même temps qu'il remercia la serveuse venue leur apporter la carte. Oh, il les aimait tous profondément, mais ce soir il n'y aurait qu'eux. Le Canvas était un endroit cossu sans être d'un standing démesurément élevé, en soi moins en adéquation avec les moyens qu'avaient toujours eu les Craine. C'était un monde dans lequel Rory baignait depuis toujours, un monde dans lequel il n'avait jamais été aussi à l'aise que son aîné, mais rien ne pourrait dans le même temps le rendre plus fier que de le voir dans son élégant costume, sa mallette dans une main et son téléphone dans l'autre, incarnant ce modèle de classe qu'il avait toujours envié. « La dernière fois ça comptait pas vraiment, t'es sorti téléphoner au bout d'un quart d'heure et j'ai eu le temps de faire une partie de billard avec des clients. » D'accord, il avait au bout du compte passé un bon moment mais ça n'était pas exactement comparable à ses yeux avec le fait de passer du temps avec son frère, aussi sympathiques soient toujours ces rencontres pour quelqu'un d'aussi sociable que lui. Et tandis qu'il laissa son regard balayer la salle, il ne put s'empêcher de penser que leur père détesterait probablement cet endroit rien que pour sa station karaoké. Leur père détestait une infinité de choses, en réalité, à commencer par tout ce qui sortait du droit chemin ou s'opposait à l'extrême rigueur avec laquelle il avait toujours aspiré à élever ses enfants. Le problème, c'est que ses incartades l'avaient fait tomber en désuétude aux yeux de Rory lorsqu'il était en âge de poser un regard différent sur leur père. Il n'y avait que Wendy que cette réalité semblait avoir épargné, et Rory s'était souvent surpris à l'envier, lui qui en tant que troisième né considérait avoir hérité de tous les moins bons cotés de cette situation. Trop vieux pour se complaire dans sa naïveté, trop jeune pour quitter la maison et s'éloigner des mensonges de son père. « Je suis vraiment content de te voir. » Il finit par souffler, dans un sourire d'une infinie douceur. Ils se voyaient tous les week-ends et parfois plusieurs fois par semaine lorsqu'ils avaient de la chance, mais c'était rare de pouvoir partager un moment avec lui sans le sentir absorbé par quelque chose d'autre. Et Rory ne l'en blâmait pas, il chérissait simplement deux fois plus ce genre d'occasions. « T'avais l'air un peu soucieux au téléphone, ça va ? Les enfants, Alix, tout le monde va bien ? » Sa voix se teinta d'un soupçon d'inquiétude, pourtant il le savait Garrett n'aurait sûrement pas attendu qu'ils soient arrivés au bar pour lui parler si quelque chose de grave s'était passé. Il avait certes appris l'art de la diplomatie par leurs parents, mais il connaissait la sensibilité de son cadet et l'amour qu'il portait à ses neveu et nièce. Il n'y avait donc sûrement rien de préoccupant, mais il n'était jamais trop tôt pour rappeler à Garrett qu'il était là s'il avait besoin de parler, même que de la météo de demain, si ça pouvait permettre de profiter pleinement de ce moment ensemble.



wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) JTdVfXP
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) QqLqwzn
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) QoPDAKU
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) E0B9M70
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) HZjB4DU
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) 872289volunteer
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) KPZB94a
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Lcds5AP
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Qi7UeVN
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Empty
Message(#) Sujet: Re: wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) EmptySam 27 Mar - 18:20


 
Wherever life takes you,
you know I'll follow you.

Malgré un emploi du temps qui ferait pâlir n’importe quel ministre, Garrett a toujours su garder une place prépondérante pour sa famille qui faisait finalement partie intégrante de ses horaires. Le procédé peut paraître austère et pourrait laisser supposer que le banquier considérait le temps passé avec ses proches comme un devoir, ce qui est effectivement le cas. Toutefois, ce devoir est très loin d’être une corvée et c'est même tout le contraire. Sans aller jusqu’à dire parler de salut, les moments passés avec ses enfants, sa femme ou un membre de sa fratrie étaient autant de bulles d’airs lui permettant de naviguer dans les eaux troubles de ses affaires et surtout des ses ambitions. D’aussi loin qu’il s’en souvienne, il a toujours entretenu une relation de proximité avec ses sœurs et son frère. Le plus souvent c’est lui qui volait à la rescousse des autres lorsque le besoin s’en faisait sentir. Il ne s’est jamais autorisé un seul instant à laisser ouvertement une once de faiblesse être observable, néanmoins ça ne voulait pas dire qu'il était invincible. Rosie, Rory et Wendy étaient des bases, des moteurs, des phares, les essences même des justificatifs d’actions aussi braves que pernicieuses qu’il entreprenait pour leur assurer un peu de bonheur familial. Il se demande parfois s’il est le seul à voir encore les fumées des conflits s’élever sur la famille Craine ou si c’est simplement lui qui n’a finalement pas réussi à avancer. Cela le tracasse, beaucoup.

Dans un acte presque rituel, l'aîné de la fratrie avait contacté Rory pour prendre de ses nouvelles. Ce dernier avait réclamé une soirée entre hommes, comme ils n’en avaient plus fait depuis longtemps. Gary s’était montré hésitant à accepter sans vraiment de raison fondée et c’est bien pour ça qu’il avait finalement accepté l’offre de son interlocuteur. A vrai dire qu’importe le motif, à moins d’un impératif familial Rory n’aurait certainement pas lâché l’affaire. Il le regretterait simplement plus tard, lorsqu’il devrait finir son travail. Le poids de l’âge se fait sentir et qu’importe ce que le banquier en dira, il n’a plus la même vigueur qu’il y a dix ans. Cependant il oublie rapidement ce fait pour se concentrer sur le positif, une soirée formidable en compagnie de l’une des personnes qu’il apprécie le plus sur terre. Garrett ne garde encore que trop bien en mémoire l’image de son petit frère pot-de-colle qui le suivait partout et qui voulait toujours l’imiter. Plusieurs fois avec l’aide de Rosie, ils l’avaient fait tourner en bourrique et de cette époque subsistait encore leur langage secret. Déjà durant ces temps Gary flirtait avec l’interdit en sortant discrètement le soir, comme quoi les choses n’ont pas vraiment évolué. Puis trop rapidement, petit frère est devenu grand petit frère et les choses se sont accélérées. Malgré les divergences d’avis et les obstacles ils sont toujours restés proches et s’il fallait le dire, Garrett serait prêt à prendre une balle à la place de son frère pour le protéger. Peut-être s'esquisse déjà dans l’esprit de Gary l’idée que Rory soit la seule âme innocente dans cette famille.  

Les deux larrons se sont retrouvés au Canvas, l’un des bars les plus en vue de Brisbane malgré une relative modestie, en début de soirée. L’homme d'affaires a craint d’arriver en retard cependant la circulation lui a été favorable et il retrouvait son frère à l’heure pile du rendez-vous. Accueillis par une serveuse, ils furent rapidement installés. « Ça fait combien de temps qu'on est pas sortis boire un coup juste entre nous ? Sans femme, sans sœurs, sans enfants. » « C’était si vieux que ça ? » Garrett malgré son sourire hausse un sourcil de surprise. Les rencontres régulières aux repas de famille du dimanche étaient bien loin du standard de leur tête à tête à la baraque à frites à côté du stade de l’époque ou à toutes les autres rencontres que les deux improvisaient lorsque leur emploi du temps respectifs concordaient. « La dernière fois ça comptait pas vraiment, t'es sorti téléphoner au bout d'un quart d'heure et j'ai eu le temps de faire une partie de billard avec des clients. » Il entend la plainte de son cadet, mimant faussement une gêne en riant un peu. « Promis, cette fois-ci ils sont éteints. » Enfin, les deux plus inutiles. Celui réservé uniquement aux membres de sa famille ne l'était pas et celui concernant les extrêmes urgences du bureau non plus. « Puis je m’étais rattrapé, un tout petit peu au moins ? » Il mime avec son pouce et son index le petit peu. Même si l’humour est présent, c’est une réelle inquiétude qui traverse l’esprit de l’aîné. Conscient de sa grande passivité l’année dernière et même ces derniers mois, il essayait de rattraper les choses lentement et ceci malgré un équilibre de vie de plus en plus précaire. « Je suis vraiment content de te voir. » « C’est réciproque. Puis voir ta bouille me change des têtes des personnes que je rencontre habituellement autour d’une table.  » Encore une référence à son travail, ça lui collait à la peau comme jamais. C’était presque comme si son identité reposait sur la place qu’il occupait dans la hiérarchie de la société. Des quatre, c’est lui qui s’est conformé aux mille désirs du paternel, sabrant ses rêves et envies pour mieux s’approprier les obédiences de filiations.  « A chaque fois que je parle boulot ce soir, allusion directe ou indirecte, je te devrais une faveur. » En espérant que cela soit suffisant pour permettre un cloisonnement efficace entre son travail et sa vie hors boulot. D’ailleurs il jeta bien vite son dévolu sur la carte du Canvas pour penser à autre chose. Un pas après l’autre. « Tu préfères les tapas ou la charcuterie ? » Changement de sujet basique qui permettait d’éviter l’écueil précédent. Son regard se porta sur la seconde page. Il ne mit pas longtemps à ressentir une attirance pour les alcools forts avant de tempérer ses pensées. Pas maintenant et si possible pas ce soir, ni du reste de la semaine. « Tu as une idée de ce que tu vas commander ? Et Et si on essaye de commander la boisson de l’autre ? » C’est un regard joueur et un sourire malicieux qui rayonnent sur le visage de Gary. Est-ce qu’ils essayeraient chacun de se contenter ou est-ce que qu’ils feraient le choix de commander quelque chose de peu apprécié par l’autre pour le taquiner.

Le sujet dérive et finit par arriver sur une pente plus glissante. « T'avais l'air un peu soucieux au téléphone, ça va ? Les enfants, Alix, tout le monde va bien ? » « Oui oui, ne t’inquiètes pas. On est juste chacun de notre côté pris par le temps en ce moment. » Il répond du tac-au-tac sans sourciller à un seul moment alors que leur regard se croise. Il n’y a rien qui le concerne. « Sinon je t’en ferais part tu t’en doutes. » Certainement pas. Garrett dit ça uniquement pour le rassurer pour pas qu’il ne se prenne la tête plus que ça. La réalité est bien plus sombre. L’ainé ne s’est pas où il en est avec Alix, ni au travail, ni nulle part ailleurs. Cependant c’est hors de propos d’aborder n’importe lequel de ses sujets avec Rory. Se serait écorner l’image parfaite que le banquier maintient coûte que coûte depuis des années. Le don d’empathie de son frère ne cessera de l’étonner, il est bien le seul à percevoir derrière des paroles neutres et solides de l'aîné une détresse. Néanmoins, comme à chaque fois l’homme marié rejette les mains tendues de son cadet. Pour le protéger ou du moins il essaye de s’en convaincre.  « Puis dis moi tu serais pas en train d’essayer de gruger une faveur là en me faisant parler de travail ? » C’est le ton de l’humour qui finit par cloturer, il l’espère, cet échange alors qu’une nouvelle omission de plus s’installe entre eux. « Et de ton côté l’affaire avec le producteur avance comment ? » Autant se débarrasser des sujets sérieux maintenant, d’autant que Garrett n’était pas au fait de toutes les dernières nouvelles. On l’a dit plus tôt, le banquier a été très passif ses derniers temps et c’était bien là une preuve que tout n’allait pas aussi qu’il le prétendait.
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Uulo
POSTS : 7286 POINTS : 1790

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(08/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21 › arthur

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Empty
Message(#) Sujet: Re: wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) EmptyMer 14 Avr - 18:38



 
Wherever life takes you,
you know I'll follow you.

Le Canvas serait leur repaire pour ce soir, et Rory ne pourrait pas se réjouir davantage qu'à l'idée d'une soirée seul à seul avec son frère. Il le savait, Garrett avait une vie bien remplie et pas tant d'occasions d'échapper à ses responsabilités autour d'un verre, et c'est pour ça qu'il voulait lui offrir cet écrin de tranquillité l'espace de quelques heures. Rory serait toujours enchanté de l'entendre partager des anecdotes sur sa famille et ses neveu et nièce que l'acteur aimait profondément, mais pour ce qui était du boulot Garrett avait mérité de tout couper le temps d'un soir. Ses collaborateurs pourraient se passer de lui quelques heures, SunCorp ne s’effondrerait pas parce qu'il se serait accordé une pause et Rory avait même le secret espoir d'arriver à organiser ce genre de soirées un peu plus souvent à l'avenir. « Ça fait bien quelques mois, je dirais. Et c'est déjà trop, tu sais que ces sorties entre frères sont sacrées. » Et ce depuis l'époque du collège, lorsque déjà son grand-frère et lui profitaient de moments rien qu'à eux pour se confier tout ce qu'ils ne se voyaient pas dire à leurs parents. Garrett avait toujours été le plus secret des Craine, mais ça ne les avait jamais empêché de partager une complicité singulière. Souvent au sein de leur fratrie on avait tendance à opposer les plus jeunes à leurs aînés, mais c'était oublier qu'avec deux filles et deux garçons, les unes appréciaient aussi parfois de se retrouver loin de ces messieurs quand les autres, eux, aimaient discuter de choses qu'ils n'airaient pas forcément dire devant leurs sœurs. « Tu te rattrapes toujours, Garrett. C'est impossible de t'en vouloir plus d'une demi-minute, je suis bien placé pour le savoir. » Et son sourire trahirait le fond de sa pensée : il était impossible d'en vouloir bien longtemps à son frère parce qu'il faisait toujours de son mieux, en toutes circonstances, ça Rory n'en avait jamais douté une seconde. Il n'aurait pas une vie aussi épanouie s'il n'avait pas du faire des sacrifices, et ne jamais compter ses heures autant pour sa famille que pour son boulot. Garrett devait sans doute certains jours se demander s'il en faisait assez, s'il était vraiment à la hauteur de cette casquette de chef de famille dont il avait naturellement hérité avec les années, et c'était la manière qu'avait Rory de le rassurer. Il était peut être légèrement surmené, mais il restait le meilleur grand-frère qu'on puisse rêver d'avoir. « J'espère bien que t'es un peu plus heureux de me voir que tes collaborateurs en costume-cravatte. » Qui avaient peut être l'avantage de lui faire signer des contrats juteux mais n'étaient sûrement pas d'aussi bonne compagnie que son propre frère – ni susceptible de glisser trois blagues à la minute juste pour voir un sourire sur les lèvres de son aîné. Non, ça Rory refuserait de le croire. Une lueur curieuse et amusée éclaira son regard lorsque Garrett lui soumit une idée que l'acteur aurait presque aimé avoir lui-même. « Une faveur ? Vraiment tout ce que je veux, y'a pas de limite ? » Garrett venait de prendre un énorme risque et il valait mieux qu'il fixe une limite à ce que son frère pourrait lui demander dans l'hypothèse – il est vrai plus que probable – où il n'arriverait pas à mettre son boulot de coté toute la soirée. « Les tapas, ici elles sont toujours délicieuses. » Et si dans ses souvenirs les portions étaient énormes, il ne doutait pas qu'à eux deux ils n'en laisseraient pas une miette. Chacun étudia justement la carte pour passer commande et Rory releva bientôt un regard amusé vers son frère. Commander pour lui ? Ce serait un jeu d'enfant, il savait exactement ce que Garrett aimait mais surtout, c'est vrai, ce qu'il trouverait potentiellement infect ou ennuyeux. « Bonne idée, je commence. » Et oui, il avait bien une idée derrière la tête. « Mademoiselle. » Il attendit qu'une serveuse passe près d'eux pour s'adresser à elle. « Mon frère va prendre un jus de tomate bio s'il vous plaît. Vous le servez toujours avec une tige de céleri ? Parfait. » Un sourire fleurit au coin de ses lèvres tandis qu'il croisa le regard de son frère qui le maudirait sans doute de lui imposer une cure de vitamines dans un endroit connu à travers toute la ville pour ses bières et ses cocktails. « Je serais pas un frère digne de ce nom si je veillais pas sur ta santé. » Mains à plat sur sa carte, il attendit avec une certaine fébrilité tout de même que son frère riposte et commande à son tour quelque chose qui lui ferait contenir une grimace. Oh, ils n'étaient jamais frères que depuis bientôt trente ans, ce n'était pas comme s'ils ne connaissaient pas un millier de façons de se taquiner depuis le temps.

Son sourire se fit plus soucieux lorsqu'ils effleurèrent un sujet que Rory savait plus délicat. Garrett n'était pas le genre d'homme à se plaindre autour d'un verre, même à son frère, et il est probable que si quoi que ce soit devait le tourmenter il préfère d'abord garder ça pour lui. Ça avait toujours été comme ça et c'est aussi cette volonté implacable et cette capacité à ne jamais se laisser abattre par quoi que ce soit qui avait toujours forcé le respect de Rory. Ce dernier, pourtant, avait besoin de tendre une main vers son aîné pour lui assurer qu'il pourrait toujours se confier sans crainte avec lui.« Tu sais que je suis là, si jamais un jour t'as besoin de parler. » Pas forcément ce soir, pas forcément demain, mais si un jour il éprouvait l'envie de partager avec lui un peu du poids qui pesait sur ses épaules d’aîné, alors il serait là pour écouter et l'aider du mieux qu'il pourrait. « J'étais moins présent ces quatre derniers mois à cause de mon tournage, mais je suis là maintenant. » Et il le serait toujours, mais ça il n'avait pas besoin de le lui dire parce que Garrett le savait déjà. Qu'il pourrait toujours compter sur lui, peu importe ce que leur réservait l'avenir ou les épreuves qu'ils auraient à traverser tant ensemble qu'individuellement. Et peu importe que son frère n'ait en soi jamais eu besoin de se reposer sur rien ni personne. Rory voulait qu'il puisse venir le trouver à n'importe quel moment, parce qu'il l'aimait et qu'il voulait lui prouver qu'il n'était plus le gamin que Rosie et lui tenaient volontiers à l'écart de leurs discussions il y a encore quelques années. Il était un adulte aujourd'hui, il aurait bientôt trente ans et lui aussi voulait croire qu'il pouvait veiller sur sa famille. « Évidemment que si. Et puis, admets que c'est jamais bien difficile de te faire parler boulot, je suis sûr que j'aurais pas beaucoup à te titiller. » Ses lèvres retrouvèrent un sourire mutin. Il est certain que sa proposition d'obtenir de lui une faveur si Garrett plaçait trop souvent son travail au centre de leur échange n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Peut être pas au point de chercher à le piéger, mais il était convaincu qu'il n'aurait pas besoin de ça pour que le naturel revienne au galop et pour que Garrett doive honorer sa promesse d'ici la fin de la soirée. Rory reprit un air un peu plus sérieux, sa gorge se nouant tandis qu'il dut rester évasif sur ce sujet qu'il ne pouvait pas encore librement évoquer avec son frère. « L'agitation de ces derniers mois retombe peu à peu, mais bientôt les choses risquent de bouger. Je peux pas trop t'en parler pour l'instant, mais je le ferai c'est promis. Et y'a sans doute beaucoup de choses que tu comprendras. » Rory échangea avec son aîné un regard rassurant, suffisamment en tout cas pour qu'il ne se pose pas davantage de questions et évite surtout de s'inquiéter. S'il n'avait pas pu se confier auprès de lui sur les dessous de l'affaire Byers, ça n'était pas parce qu'il n'avait pas confiance en lui, bien au contraire. Il serait simplement plus libre de lui en parler dans quelques temps, et d'ici là il savait que si quelqu'un était capable de garder ses questions pour lui, c'était Garrett. « J'ai l'impression qu'on ferait mieux l'un comme l'autre de mettre ce qui touche au boulot de coté pour ce soir. » Ce qui n'était pas un mal, après tout ils dédiaient bien assez de leur temps à leur activité respective en temps normal pour ne pas apprécier de passer une soirée loin de ces préoccupations. « Je réalise à peine que Rosie sera bientôt mariée, elle aussi. Je me demande si avec Lachlan ils vont fonder une famille avant qu'Alix et toi m'ayez donné un troisième neveu ou nièce. » Il ne perdit naturellement rien de son sourire au moment de glisser cette remarque, presque l'air de rien, comme s'il se tenait prêt à leur soumettre une liste de prénoms dans l'hypothèse où Garrett se laisserait apitoyer par ses grands yeux suppliants. Rory aimait assurer son rôle d'oncle, après tout peut être qu'un jour il serait heureux d'avoir eu un peu d'entrainement.



wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) JTdVfXP
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) QqLqwzn
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) QoPDAKU
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) E0B9M70
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) HZjB4DU
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) 872289volunteer
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) KPZB94a
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Lcds5AP
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Qi7UeVN
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Empty
Message(#) Sujet: Re: wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) EmptySam 15 Mai - 15:18


 
Wherever life takes you,
you know I'll follow you.

Est-ce qu’il était possible d’imaginer le monde tourner sans Garrett Craine ? De l’avis de l’intéressé non, pas par hubris -bien que de l’orgueil, il en ait à revendre- mais plutôt car il avait ce besoin permanent de s’occuper les mains et l’esprit et ainsi fuir certaines de ses responsabilités. En suivant le contournement de son propre monde, le banquier s’empêchait à dessein de s’attarder sur les conditions qui régentent sa vie. La quiétude et la paresse sont des moments prolixes à la remise en question et c’est une chose qu’il n’avait pas pu se permettre ces derniers mois. Une partie de lui, la plus amère et sentimentale, le regrette terriblement. L’autre, exultante et pragmatique -rationnel selon lui-, le poussait à se satisfaire de la situation. Le problème, c’est qu’elles rentrent l’une et l’autre en conflit telles que le feraient deux plaques tectoniques allant dans des sens contraires. Les secousses n’ont fait que commencer et voir son jeune frère devant ses yeux inspire des sentiments contraires à l’aîné des Craine. « Ça fait bien quelques mois, je dirais. Et c'est déjà trop, tu sais que ces sorties entre frères sont sacrées. » La sincérité et la bonne humeur de Rory avait le don de faire décrocher un petit sourire à Garrett en toute circonstance. Même plus jeune, lorsque Gary trouvait une raison, légitime ou non, d’en vouloir à son cadet, sa franchise et sa volonté de bien faire ne le laissaient pas indifférent.  « Un rituel que l’on va devoir pratiquer plus fréquemment. » Avec lui, avec Rosie, et aussi avec Winnie même si dans le cas de cette dernière, c’est plutôt elle ces derniers temps qui semble vouloir s’immiscer dans la vie de l’aîné ce qui n’est pas forcément pour beaucoup lui plaire. « Tu te rattrapes toujours, Garrett. C'est impossible de t'en vouloir plus d'une demi-minute, je suis bien placé pour le savoir. » « Et combien de demi-minutes dois-je rattraper ? » C’est un léger rire qu’émettent ses lèvres. Certainement bien plus qu’une simple soirée, mais il aurait toujours cet argument bien rôdé, le même que sortait leur père, à savoir que c’est pour le bien de la famille. C’est plus facile de croire que l’on est martyr de ses propres ambitions que d’assumer de vivre une vie en décalage avec des aspirations différentes, mêmes inconnues. L’homme d'affaires tape avec son index, son majeur et son auriculaire la table quatre ou cinq fois. Se retrouver au restaurant, aussi populaire soit-il, face à un membre de sa famille, dans un cadre hors du travail, c’est quelque chose qui n’était pas arrivé depuis longtemps. « J'espère bien que t'es un peu plus heureux de me voir que tes collaborateurs en costume-cravatte. » « Un tout petit chouïa. » Il mime avec sa main le petit peu. Aucun contrat aussi juteux soit-il ne pourrait jamais égaler la présence de sa famille à ses côtés. C’est ce qu’il pense, cependant il ne sait même pas si c’est vraiment sincère et ça le travaille, bien plus qu’il ne veut se l’avouer à lui-même. Ce n’est pas qu’il n’apprécie pas sa fratrie ou sa femme et ses enfants mais qu’il a conscience que la façade de l’homme parfait qu’il tient est de plus en plus difficile à maintenir. « Tu poses de ces questions parfois. » Il lève les yeux au ciel. Qu’est-ce que cela aurait été si Rory avait décidé de se soumettre aux ambitions de Mark ? Auraient-ils les mêmes rapports ? Est-ce qu’ils se partageraient plus de choses ? Aurait-il seulement fait un homme d'affaires acceptable au vu de candeur ? Parfois, l'aîné s’aventure sur le pavement de son imagination pour se demander comment les choses auraient évolué différemment si certains événements n’avaient pas eu lieu. Est-ce le cas des autres ?

En attendant, Garrett espérait qu’en s’imposant une épée de damoclès pour éviter de faire étalage de son travail auprès de son frère il puisse oublier ledit boulot -non- et ne pas importuner Rory en lui imposant une part de sa vie aussi envahissante que les ronces. « Une faveur ? Vraiment tout ce que je veux, y'a pas de limite ? » « Dans la limite du raisonnable...»Raisonnable, antonyme de Craine. «… donc pas de voyage sur la lune ou de troisième enfants avec Alix. » Le ton était à l’humour et même si la référence faisait implicitement lien à toute action qui ne dépendait pas uniquement de sa seule volonté, c’était un saillant béant ouvert dans le monde parfait de Garrett Craine. Leur vie de couple, en tout cas l’image, n’était plus aussi parfaite que celle d’antan, au moins aux yeux de leur enfants. Il ne lui faut qu’un instant pour détourner l’attention sur la carte du Canvas, l’heure était aux réjouissances après tout. Visiblement, Rory était un habitué des lieux au vu de son propos sur les tapas. L’aîné fera donc confiance à son cadet sur le choix de la nourriture, et si cela le décevait il lui ferait savoir d’une manière bien à lui, même si c’était peu probable que ça arrive. Le bon goût était intrinsèque aux gènes de la famille. Le banquier ne tarda pas à proposer un petit jeu à Rory, ce genre de petits défis qui avaient pimenté leur enfance avec Rosie. Choisir la boisson de l’autre, pour le meilleur et surtout le pire. « Bonne idée, je commence. ». Visiblement l’idée enchantait le cadet ce qui n’était pas pour déplaire à Garrett au contraire. Il ne fallut pas longtemps avant qu’une serveuse passe près du duo. L’acteur l’apostrophe. « Mon frère va prendre un jus de tomate bio s'il vous plaît. Vous le servez toujours avec une tige de céleri ? Parfait. » Le vilain, visiblement c’était une déclaration de guerre en bonne et due forme que le petit frère avait envoyé au grand. « Serait-il possible aussi d’y ajouter un peu de poivre s'il-vous-plaît ? » Il ne pouvait s’empêcher de surenchérir, comme à chaque fois. « Je serais pas un frère digne de ce nom si je veillais pas sur ta santé. » « C’est si gentil et plaisant de ta part de penser à ma santé. » C’est un sourire niais qu’il affiche et un regard pétillant de malice qu’il retourne vers la serveuse. « Pour mon frère qui a visiblement une définition peu orthodoxe de l’amusement, ce sera un Espresso Martini. Mais sans sucre. » Pour sa santé. De la liqueur de café et de la vodka, voilà de quoi bien commencer une soirée. « J’ai peur que tu t’endormes trop tôt. » Il n’est pas impossible que le regard de la serveuse soit médusé par le spectacle qui se déroule devant elle. « L’on vous prendra aussi un plateau de tapas, s’il-vous-plaît. Sans viande si possible.»

Une fois la serveuse partie, la discussion reprend un peu de son sérieux. « Tu sais que je suis là, si jamais un jour t'as besoin de parler. » Aucun mot ne sort de la bouche du banquier. Un simple acquiescement d’un hochement de tête et un sourire de contentement seraient ses seules réponses supplémentaires. « J'étais moins présent ces quatre derniers mois à cause de mon tournage, mais je suis là maintenant. » Il a toujours été là oui, ce n’était pas parce que Gary ne lui disait rien qu’il n’était pas pour autant un pilier de sa vie avec les autres. Le simple fait de le voir le comblait d’une once de bonheur véritable dans la tempête des joies superficielles qui agrémentaient sa vie. Ce serait trop difficile de lui avouer mais à bien des égards sans lui et eux, ils auraient déjà sombré il y a longtemps. « Même lorsque chacun est occupé de son côté ou à l’autre bout du monde, je t’assure que vous n’êtes jamais loin de moi. » En est témoin la photo de sa fratrie qui se trouve dans l’un de ses vieux portefeuilles qu’il gardait presque en permanence sur lui alors qu’il était vide depuis bien longtemps. Mais ça non plus il ne le dit pas. L’aîné ne tarde pas à répliquer par l’humour pour détourner le sujet vers un autre domaine, celui des faveurs et de l’épée de damoclès qu’il s’était mit lui-même sur la tête.  « Évidemment que si. Et puis, admets que c'est jamais bien difficile de te faire parler boulot, je suis sûr que j'aurais pas beaucoup à te titiller. » Rory le connaît bien. « Un point pour toi. » Gary affiche un léger sourire sincère. Il ne peut même pas faire semblant d’être offusqué tant cette vérité est évidente. L’homme d’affaires lui demande comment cela se passe à son travail, cela lui évitera de parler du sien. « L'agitation de ces derniers mois retombe peu à peu, mais bientôt les choses risquent de bouger. Je peux pas trop t'en parler pour l'instant, mais je le ferai c'est promis. Et y'a sans doute beaucoup de choses que tu comprendras. » Il l’écoute attentivement sans réaction vive, sa curiosité est titillée à vif cependant il décide de respecter le souhait de son cadet. « Tu sais où me trouver au besoin. » L’aîné n’est pas rassuré malgré le regard attendrissant de son frère. Cependant petit Rory est devenu grand -dans tous les sens du terme- et il est parfaitement capable de gérer sa vie. « J'ai l'impression qu'on ferait mieux l'un comme l'autre de mettre ce qui touche au boulot de coté pour ce soir. » « Tu craqueras avant moi. » C’est un pouffement de rire qui s’échappe des lèvres du banquier alors qu’il envoie un regard complice à son interlocuteur.

« Je réalise à peine que Rosie sera bientôt mariée, elle aussi. Je me demande si avec Lachlan ils vont fonder une famille avant qu'Alix et toi m'ayez donné un troisième neveu ou nièce. » Fortuitement les boissons n’étaient pas arrivées sinon Gary aurait manqué de s’étouffer. « Je pense que c’est à mon tour d’être oncle. Je ne suis pas certains qu’Alix soit partisane de l’adage jamais deux sans trois. » Et lui non plus d’ailleurs. Deux enfants s’est déjà bien suffisants. Gary avait déjà bien du mal à s’accorder des pauses pour passer du temps avec Saskia et Nathaniel, alors s’occuper d’un troisième enfant. Ce n’est pas le regard de cocker de son frère qui lui ferait changer d’avis sur la question.  « Bien essayé mais non. Il y a des chances que ce soit du côté de Rosie que l’on voit un nouveau Craine arriver… sauf si tu arrives à être plus rapide qu’elle. » Il laisse un clin d'œil et un rire s’échapper. « On est jamais mieux servi que par soi-même après tout. » Même si dans le cas présent c’est plus facile à dire qu’à faire. De ce qu’il en savait, et autant dire que ses connaissances dans le domaine sont limitées, c’était Rory qui avait la vie sentimentale la plus compliquée. Est-ce que l’ainé essaye de mettre légèrement le cadet dans l’embarras ? Certainement. Il ne lui pose pas la question directement, mais c’est indubitablement un : et toi, tu en es où ? Par -mal-chance, Gary n’aura pas le temps de creuser plus, tout de suite en tout cas, puisque la serveuse arrive avec leurs génialissimement-extraordinaire commandes. Garrett lorgne dans un premier sur le petit sachet de poivre qu’il ouvre pour déposer son contenu dans son jus de tomate qu’il mélange avec une longue cuillère de métal. « Santé ! » Lui s’accomoderait aisément de cette boisson terne, est-ce qu’il en serait autant de son frère et de son espresso martini.

« J’ai une question qui va peut-être te paraître un peu étrange mais tu sais vers quel âge tu as découvert ta passion pour la comédie et comment ? » Avant ou après son accident. « Hadrian a commencé le théâtre cette année avec sa classe. C’est leur projet de fin d’année. Et depuis quelques semaines, il ne parle que de son avenir, comme quoi il va devenir comédien ou acteur. Je te laisse imaginer qui il me rappelle. » Il sourit légèrement, mais cette perspective ne lui plait pas. Et s’il demande à son frère, c’est peut-être bien pour nuancer son avis sur la question ou savoir si lui en sait quelque chose. Après tout, c’est son parrain.
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Uulo
POSTS : 7286 POINTS : 1790

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(08/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21 › arthur

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Empty
Message(#) Sujet: Re: wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) EmptyMer 19 Mai - 19:50



 
Wherever life takes you,
you know I'll follow you.

S'il y a une chose que Rory ne reprocherait jamais à son frère, c'est d'être un travailleur dans l'âme et de dédier toute une partie de sa vie à sa réussite professionnelle. Après tout, il avait toujours eu le courage de ses ambitions et c'était une chose qu'il admirait depuis leur enfance. Pour autant, ces soirées partagées avec lui se faisaient trop rares aux yeux de Rory, qui avait toujours voulu s'en sentir proche et essayait depuis des années de maintenir les liens au sein de leur fratrie. Il était normal qu'avec le temps chacun construise sa vie, mais il avait besoin d'eux pour se réaliser à tous les niveaux et il osait parfois penser qu'il en était de même pour eux, pour lui notamment. « Je peux t'enregistrer ? Juste pour pouvoir te rappeler cette phrase la prochaine fois que tu te feras désirer pour sortir. » Il le taquina dans un léger rire, juste parce que ça lui faisait du bien d'entendre que pour Garrett aussi ces occasions de passer du temps tous les deux se faisaient encore trop rares. « T'as de la chance, je tiens pas les comptes. » Et en réalité, tout ce qu'il demandait c'était à ce qu'ils puissent se retrouver comme ils le faisaient étant plus jeunes, pour discuter de choses qu'ils ne pouvaient pas forcément partager avec d'autres. Garrett était aussi très proche de Rosie et lui de leur cadette Wendy, mais entre frères le lien qui les unissait était encore bien différent. « Désolé, mais reconnais que tu tiens de tu sais qui pour ce qui est de montrer ce que tu ressens. » Nouveau sourire, nouvelle taquinerie. Loin de lui l'envie d'insinuer que Garrett avait beaucoup pris leurs parents, mais force est de constater qu'il avait les mêmes réserves que leur père pour ce qui était d'ouvrir son cœur. Et il ne le lui reprochait pas, ça ne l'avait jamais dérangé d'être celui qui ressentait souvent le besoin de poser des mots sur ce qu'il ressentait et de le faire même parfois pour deux.

Et si Rory avait osé espérer qu'il pourrait se permettre de demander n'importe quelle faveur à son frère, celui-ci ne tarda pas à fixer quelques limites. L'acteur secoua la tête d'un air faussement déçu. « Je vois pourtant rien d'infaisable là-dedans, ni dans un cas ni dans l'autre. » Ses lèvres se retroussèrent dans un sourire amusé, et Rory prit son air le plus innocent. Eh bien, quoi ? L'homme avait marché sur la lune il y a de ça plusieurs décennies, et rien n'empêchait son frère et sa femme de faire un troisième enfant. Alors vraiment, Rory ne considérait pas qu'il demanderait l'impossible. Non pas qu'il en ait l'intention, bien entendu. « Mais d'accord, promis, je resterai raisonnable. » Il essaierait, en tout cas, ainsi son frère pourrait pour une fois reconnaître qu'il n'était pas toujours l'un des moins raisonnables de cette famille. De toute façon, il pourrait toujours compter sur Wendy pour le battre à plates coutures, et ça n'est sûrement pas Garrett qui lui donnerait tort là-dessus. La serveuse, elle, se demandait sans doute où elle était tombée maintenant qu'elle était témoin de cet échange presque surréaliste où chacun s'était mis en tête de commander à l'autre la boisson la plus susceptible de le faire grimacer. Un jus de tomate bio pour Garrett, donc. Vitamines obligent. « Eh oui, c'est à moi de m'assurer que tu seras toujours un jeune homme tonique le jour de la remise de diplôme de mes neveu et nièce. » Évidemment, c'était pour la bonne cause, loin de lui l'envie de taquiner son frère en lui réservant l'une des boissons les moins glamour de la carte. Cela dit, Garrett se défendit bien au moment de riposter. « Ouch. » Un Espresso Martini ? Pourquoi cette association lui paraissait trop... audacieuse ? « Parfait, avec ça je vais tellement péter la forme que tu pourras même me laisser le volant au retour. J'ai toujours rêvé de conduire ta voiture. » Et il disait évidemment ça pour l'embêter, sachant très bien que les chances pour que son frère le laisse conduire sa précieuse voiture étaient à peu de choses près inexistantes. « Il faudra faire une photo pour Rosie et Wendy. » De leurs consommations, mais aussi de cette soirée pour que leurs sœurs se rendent compte de ce qu'elles avaient raté. Oh, ils pouvaient bien s'offrir cette parenthèse entre hommes, les occasions de passer du temps avec elles seraient bien assez nombreuses dans l'avenir. Cette soirée était d'ailleurs l'occasion de se parler sans pudeur et Rory la chérissait aussi pour ça. Garrett et lui n'avaient pas si souvent l'occasion de se dire les choses, pourtant bien des fois dans sa vie il s'était demandé ce qu'il aurait fait s'il n'avait pas été là. Rory aimait son frère et ses sœurs de la même façon, mais Garrett avait toujours été son ultime modèle. Quelqu'un qu'il admirait bien plus que n'importe quel acteur auréolé de succès et de récompenses. « Et c'est pareil pour moi, tu sais. Partir plusieurs semaines loin de vous, c'est la partie de ce boulot que j'aime le moins. » Et il était sincère, rien n'était jamais plus compliqué pour lui que de s'envoler loin des siens même pour partir faire ce qu'il aimait profondément. Il adorait débuter une nouvelle aventure à chaque tournage, pourtant, mais il y avait toujours un prix à payer et avec le temps, ça lui pesait de plus en plus. « Je sais, oui. » Il assura doucement, retrouvant le regard de son frère avec douceur. « Merci. » D'être là, année après année, et d'être ce frère admirable sur qui il avait toujours pu compter et se reposer. Tous les deux étaient peut être différents par bien des aspects, mais il demeurait dans tout ça une vérité incompressible : ils s'aimaient et rien de ce que la vie avait peut être en réserve pour eux ne pourrait jamais rien y changer. Ainsi Rory se contenta d'une grimace amusée à la prochaine remarque de son frère, conscient que leurs boulots avait une place centrale dans leur vie respective mais que ce soir, pour autant, ils pourraient mettre ça de coté pendant quelques heures et profiter de ce moment.

Garrett parut cette fois sincèrement surpris de l'entendre évoquer la possibilité de lui donner un troisième neveu ou nièce, et ça amusa Rory qui s'imaginait pourtant très bien concourir pour la troisième fois au titre de meilleur oncle de Brisbane. « Et moi je suis convaincu que vous regretterez de pas avoir fait un troisième enfant quand Saskia et Hadrian seront grands et quitteront la maison. Regarde nous, les parents nous avaient Wendy et moi pour compenser votre départ avec Rosie. » D'accord, ce n'était peut être pas le meilleur exemple qui soit étant donné que leurs parents n'étaient plus vraiment des modèles pour eux depuis déjà de longues années. Mais l'idée était là : on n'était jamais vraiment prêt à voir partir la prunelle de ses yeux et dans ces cas-là, avoir un plus jeune enfant pouvait être un vrai réconfort. « C'est pas un concours de rapidité, tu le sais ? » Il s'amusa ensuite, entre deux rires. Rosalie était fiancée et sur le papier c'était celle que tout le monde s'attendait à voir fonder une famille la première, seulement sa sœur et lui partageaient un secret auquel Rory ne pouvait s'empêcher de penser avec émotion. Sa fausse couche, et l'enfant qu'elle aurait eu des années en arrière si rien ne s'était passé. Il secoua la tête et masqua ses pensées derrière un sourire. « Et puis, j'en suis pas au point où je peux être sûr d'avoir trouvé la personne faite pour moi. Tu me connais, si je m'engage avec quelqu'un ce sera pour de bon. » Il le connaissait, oui, et savait à quel point Rory pouvait être sentimental quand il s'y mettait. La vérité, c'est qu'il voulait fonder une famille avec la personne qu'il aimerait pour le restant de ses jours, et non passer toute sa vie auprès de quelqu'un qu'il cesserait d'aimer comme l'avaient fait ses parents. C'est pour ça qu'il ne voulait pas se précipiter, pour ça qu'il voulait faire les choses dans l'ordre. « Promis, quand il commencera à être question de mariage et de poussette, tu seras le premier au courant. » Pour l'instant ça n'était pas le cas. C'était trop tôt pour s'engager à ce point alors qu'il n'y a pas si longtemps, il lui aurait dit que sa vie c'était auprès de Swann qu'il la construirait. Trop tôt pour se projeter à ce point et pour griffonner des prénoms dans un carnet – quand bien même il avait déjà quelques idées en tête.

La prochaine prise de parole de Garrett, elle, le surprit un peu plus. « C'était juste après mon accident, pendant ma dernière année de lycée. C'était loin d'être quelque chose qui m'attirait jusque là, du moins c'est ce que je croyais. Parce qu'ensuite, ça a été une évidence. » Une évidence qui ne l'avait plus jamais quitté. Et si Rory se demanda dans un premier temps pour quelle raison cette anecdote s'invitait dans la conversation, il ne tarda pas à comprendre. Et, comme chaque fois qu'il était question de son neveu, prit son air le plus attendri. « C'est mignon, je trouve. Mais Hadrian n'a que six ans et les enfants sont curieux de tout, si ça se trouve ça va lui passer. Et si c'est pas le cas... ce serait pas si terrible, si ? » Ses lèvres étirèrent un sourire plus doux. Garrett ferait peut être comme si l'idée ne lui déplaisait pas tant que ça, mais au fond Rory savait que ce serait loin d'être l'idéal à ses yeux. « Je sais, j'ai pas vraiment choisi la carrière parfaite à vos yeux, mais rien ne me rend plus heureux que de faire ce que j'aime et je sais que c'est important pour toi. Tout comme je sais que tu te réjouirais pour ton fils s'il y trouvait son bonheur lui aussi. » Garrett avait peut être toujours éprouvé certaines craintes à l'idée de le voir choisir de faire carrière dans la comédie, il n'en restait pas moins un frère aimant et un soutien pour lui. Peut être pas au point de parler de son frère acteur avec autant de fierté qu'il le faisait sans doute avec Rosie, mais il faisait des efforts et ça Rory le savait. « Il m'en a pas parlé, à moi, mais si c'est le cas je te promets de te le dire. Et de pas l'influencer, même si j'adorerais partager mon amour de la comédie avec mon neveu. » Bien sûr qu'il adorerait partager ça avec celui qui était aussi son filleul, mais jamais il ne s’octroierait le droit de le pousser dans cette direction dans le dos de son père. « Tu sais ce que tu pourrais faire ? T'intéresser à sa passion pour le théâtre, lui montrer que tu es ouvert à l'idée qu'il continue mais que tu le laisseras aussi arrêter si c'est ce qu'il veut. S'il sent que l'idée te réjouit pas, il pourrait s'entêter juste par esprit de contradiction. » Parce que certains enfants ressentaient le besoin de défier leurs parents et qu'il valait mieux éviter de le braquer. Rory n'avait pas d'enfant mais il veillait presque sur sa plus jeune sœur comme un deuxième père fut un temps. « C'est ton fils, après tout. » Un rire malicieux s'échappa de ses lèvres tandis qu'il reprit, plus sérieusement. « Mais t'inquiète pas, il a encore de longues années devant lui avant de savoir ce qu'il voudra faire. Toi, quelle voie t'aimerais le voir choisir idéalement ? » Sa question laissait transparaître une sincère curiosité, et pas le moindre jugement. Rory savait que son frère préférerait que son fils choisisse d'emprunter la voie de la politique ou de la médecine et il n'y avait rien de mal à ses yeux à vouloir le meilleur pour son enfant. Il n'oubliait pas non plus quelle pression avait pesé sur ses épaules dès son plus jeune âge et à quel point ça avait sans doute déterminé son propre choix de carrière. Garrett n'était pas obligé de reproduire son schéma avec son fils, mais il avait encore le temps de le réaliser.



wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) JTdVfXP
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) QqLqwzn
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) QoPDAKU
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) E0B9M70
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) HZjB4DU
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) 872289volunteer
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) KPZB94a
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Lcds5AP
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Qi7UeVN
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Empty
Message(#) Sujet: Re: wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) EmptyDim 11 Juil - 0:20


 
Wherever life takes you,
you know I'll follow you.

Cela faisait un moment que les deux frères Craine n’avait pas passé un moment ensemble, chacun s’affairant à s’occuper de sa vie de son côté. Les occasions que les deux se croisent étaient dès lors rares, point que soulignait Rory et que confirmait Garrett en émettant un regret sincère sur la situation. Cependant remédier à cette situation était bien plus compliquée que ce que les apparences pouvaient laisser entrevoir. L’un et l’autre le savaient pourtant il semblait quand cohésion, à cet instant t, l’ainé et le cadet souhaitaient conjurer ce sort. Néanmoins, Garrett étant lui-même, il redescendit bien rapidement les pieds en terre afin de ne pas irriter sa vulnérabilité en se louvoyant dans des espoirs inachevables. « Tu aurais dû le faire avant pour l’enregistrement maintenant c’est trop tard. » Il espérait à cet instant que jamais l’acteur en vienne à se procéder pour lui rappeler toutes ces promesses jamais tenues. La comparaison qu’émettait Rory entre son paternel et lui provoqua dans un premier temps un léger rire, jaune, et fit déglutir l’ainé. Cette remarque il l’a digère mal, elle était bien plus incisive que de nombreuses remarques, insultes ou menaces qu’à pu recevoir le banquier. Garrett ne s’y attendait pas, qui plus était certainement point de la part du candide Rory. Et finalement, c’était peut-être bien parce que l’individu qui se tenait avec lui, en négligeant être son frère, était si ingénu que la remarque le désarçonnait autant, ou en tout cas suffisamment pour laisser quelques secondes de silence s’installer. « Il fallait bien que je récupère l’un de ses mauvais côtés. » Si ce n’était presque tous. « Et peut-être le moins pire. » Un autre rire sec fut émis par ses lèvres, au fond il savait qu’il ressemblait à Mark, mais de là à accepter la chose, de l’eau coulerait encore longtemps sous les ponts, du moins c’est ce qu’il pensait.

Par chance pour le banquier, la conversation ne s’éternise pas sur ce sujet ô combien polémique et rapidement s’installait un petit jeu visant à éviter à l’aîné de trop s’attarder sur la question de son travail. Est-ce que ce phylactère suffirait à repousser les démons habituels de l'aîné ? Peut-être suffisamment pour la soirée. Cependant, dans le cas où le repoussoir ne suffirait pas, en anticipation de ce que le cadet pourrait demander, Gary préférait établir certaines limites juste au cas où. « Tu as déjà suffisamment la tête dans les étoiles pour avoir besoin d’aller dans l’espace. Et pour l’enfant tu iras voir avec la principale intéressée.» Le ton était plaisantin et à vrai dire cela l’amuserait beaucoup de voir Rory demander à Alix un nouveau neveu ou nièce, voire les deux. Il en était capable. Le cadet lui faisait la promesse d’être raisonnable encore fallait il s’entendre sur raisonnable, antonyme de la famille Craine. La palme allait évidement directement à Wendy dans le domaine tant son comportement et ses actions allaient à l’encontre des bonnes mœurs et de tout ce que la norme imposait cependant le reste de la famille n’était pas en reste. « On est bien d’accord que raisonnable, c’est faire preuve de bon sens et de modération hein ? » Simple précision visant à s’assurer que les deux hommes étaient sur la même longueur d’ondes. D’autant qu'apparemment dans cette famille on adorait jouer sur les mots. Une vraie caractéristique inhérente aux Craines depuis la nuit des temps paraît-il.

Leur discussion était interrompue par l’arrivée d’une serveuse qui ne tarda pas à jeter un regard curieux, et peut-être un peu inquiet en se demandant quel était le niveau de santé mental des clients se trouvant à la table 41, lorsque Gary proposa à son frère de choisir sa boisson et inversement. Il ne fallut pas longtemps pour que “petit” Rory sortent les griffes et commande un jus de tomate à son “grand” frère le tout sous couvert de préserver la santé d’un être plus âgé. « Quelle charmante et délicate attention à l’égard de ton grand frère suranné. Tu me diras quand je devrai aller au recyclage. » L’exagération était de mise et si le cadet voulait jouer il allait être servi comme il se doit, ceci dans le sens le plus littéral du terme. C’est une combinaison de café et d’alcool, sans un gramme de sucre, que Garrett commandait à son petit frère. Visiblement, cela ne faisait aucunement froid au yeux au comédien qui passait rapidement à la contre-attaque en réclamant de conduire la voiture de Gary. Il secouait son index pour dire non. « Alcool au volant égal accident. C’est toi qui a choisi que je serai le conducteur désigné pas moi. Il fallait y réfléchir à deux fois. Tu auras l’occasion une prochaine fois, peut-être. » Le ton narquois du banquier cachait aussi le fait que sa voiture était un de ses biens les plus précieux, non pas tant qu’il accordait une grande valeur à cet objet de luxe mais peut-être car dans sa tête cela résonnait encore comme un moyen de prendre la fuite et un synonyme de liberté. Ca lui rappelait les sorties que faisait la fratrie dans sa première voiture, et aussi des premières escapades hors du domicile familial à l’époque où la tempête régnait. Rory proposait de prendre une photo pour leur sœurs.  « Parfait, elles verront à quel point tu n’as aucun goût pour commander une boisson. » Un peu rancunier le Garrett. « Je te laisserai prendre la photo, tu as le bras plus long que moi.  » Simple réalité morphologique.  

Les amicales invectives finirent par laisser place à certaines confidences. Des moments comme cela, il n’y en a plus eu depuis un long moment. D’ordinaire Garrett ne se laisserait pas aller à des états d’âmes mais il a envie de faire un effort ce soir, certes pour modérer la résonance de la comparaison de Rory entre l'aîné et le paternel mais aussi, et principalement l’espère-t-il, pour renouer le lien avec son petit frère. L’entendre dire que lui aussi souffre de partir loin de sa famille faisait un grand bien à Garrett, non pas qu’il riait du malheur de son cadet, après tout lui souffrait aussi de ce mal, mais simplement car ce point commun là, leur père en était démuni. S’il devait y avoir une échelle totalement subjective du bien et du mal, Rory serait le parangon de la vertu et Mark le diable. Sûrement à cet instant le banquier se mentait à lui-même en pensant se rapprocher plus du premier que du second.  « Il faut parfois faire des choix. C’est très niais ce que je m’apprête à dire, mais la maxime loin des yeux près du cœur fonctionne bien dans notre cas. Pour la plupart, on a choisi des carrières exigeantes qui nous coupe des autres. » L’exception qui confirmait la règle étant Wendy mais c’était avec sarcasme que Gary pensait que la cadette était très exigeante avec elle-même pour contrevenir à tout ce que l’on attendait d’elle. « L’important, c’est qu’importe nos vies respectives, on arrive toujours à se retrouver un moment ou un autre. » L’homme d’affaires hausse les épaules. « Puis avec nos caractères bien trempés à tous, combien de temps tu penses que l’on pourrait se supporter ensemble cloîtrée dans une maison ? » Cette idée le fait rire, mais il n’était pas certain que la vaisselle ou le mobilier survivent longtemps à la présence continue de quatre personnes aux caractères bien différents et aussi prononcés. Garrett jetait un regard compatissant en renouvelant son vœu d’être là si jamais Rory en ressentait le besoin. Il se doutait bien que cela ne changeait pas grand-chose et que son cadet le savait déjà, mais il se perdait à croire qu’en insistant sur ce fait, cela passerait l’éponge sur ces derniers mois d’absence à défaut d’avoir vraiment été là. C’est une touche d’humour de Garrett qui vient clore cet éphémère instant de confidence alors que les deux frères s’échangeaient des regards complices pour éviter d’aborder des sujets qu’ils jugeaient respectivement trop compliqués et qui viendraient contrarier la légèreté de leur soirée.

La discussion se relançait sur les enfants Garrett. Il manque de peu de laisser échapper un “et on a vu ce que cela à donner”, bien qu’il le pense très fort. Il ne saurait pas donner un sens à cette fugitive réflexion. Hypothétiquement, c’était sans doute le fait qu’il pensait que le couple Craine avait survécu en partie grâce aux deux gosses qui sont restés à la maisonnée et ceci au détriment de Rory et Wendy. Si son mariage doit se briser avec Alix lorsque les enfants quitteront la maison, alors c’est que ce qui devrait arriver arrivera, hors de question de mettre en jeu d’autres personnes dans l’équation et encore moins des enfants ou adolescents. Il se demandait d’ailleurs si le fait que Mark et Frances n'aient pas encore poussé Wendy hors de la maison ne serait pas lié à ça. « On verra bien, mais je ne pense pas que ce soit dans nos projets à venir. » S’il y avait encore des projets à construire, ce qui n’était pas certain. Et bien évidemment, Garrett profita du sujet pour interroger son frère sur son propre cas tout en faisant de gourdes pronostics sur qui aurait en premier un bébé dans la fratrie. Rory ne tardait pas à lui faire remarquer que ce n’était pas une course, même si en réalité pour l’aîné ça l’était un peu mais il ne l’avouerait pas. La vie était une course contre le temps. « Je sais bien, mais j’aimerais quand même être oncle avant la retraite. » qu’il grommelle faussement le banquier. Des membres de la fratrie Rory est le plus fleur bleue, et celui qui croit encore au véritable amour. Autrefois il riait de cela et considérait que son petit frère avait trop tendance à vivre dans un conte de fée là où au contraire le banquier avait grandi trop vite. Il l’avait jalousé un peu pour ça et s’amusait secrètement à l'appeler “princesse” auprès de son groupe d’amis. Normalement c’était au prince charmant de sauver la princesse, dans le cas de Rory c’était à la femme d’allait le chercher d’où ce surnom. Fortuitement avec le temps, cette vision des choses a évolué et Alix n’a pas été inconnue à ce fait. « C’est gravé dans le marbre. Je serais donc le premier à être au courant pour ton mariage. Par contre la poussette, elle est pour le bébé ou pour toi ? » Au vu de la situation qu’on connut leurs parents, mieux valait choisir avec prudence son âme-sœur. Rosie semblait connaître une idylle parfaite et d’une certaine manière la relation que Garrett entretenait avec sa femme était stable. Les cadets de la famille connaissaient eux des relations amoureuses plus fluctuantes disons. « Plus sérieusement, tu as raison d’attendre. Il vaut mieux être certains de son choix que de connaître des relations qui finissent forcément dans une impasse. » Remarque anodine qui n’avait rien d’innocente.

Il y a assez peu de sujets sur lesquels Gary se confiait mais il y en avait un qu’il souhaitait aborder avec Rory. Ce n’était pas un cas de force majeure ni une missive d’une importance extrême néanmoins, c’était quelque chose qu’il voulait aborder avec lui. Bien évidemment, tel l’homme qu’il est, il ne pouvait s’empêcher de ne pas mettre les pieds directement dans le plat. La réponse de son interlocuteur le frustre car elle confirmait ce qu’il pensait. C’était bien après son accident que sa passion pour les planches était née. C’était donc finalement arrivé sur le tard là où pour le cas d’Hadrian c’est très tôt, trop tôt. « C’est vrai qu’en y repensant, cela à dû être une véritable catharsis pour toi. » Une réminiscence fleurit dans l’esprit de l’aîné en se remémorant la peine de Rory après la nouvelle de sa blessure. L’émotion était suffisamment vive pour lui faire remonter un frison dans l’échine de son dos. La découverte de cette passion avait certainement aidé Rory à remonter la pente, même si à ce moment-là, personne -sauf peut-être Wendy- ne se doutait qu’il finirait par en faire son métier finalement. L'aîné voit bien son frère essayait de le rassurait, et le classique argument de la curiosité inhérente aux enfants il en a bien conscience, cependant pour une raison inconnue, il perçoit que c’est plus que de la simple curiosité. Est-ce raisonnable ? Non, mais Garrett n’est pas un être doué d’une raison proéminente concernant certaines situations. L’interrogation de la fin de la phrase de son interlocuteur lui fait lever un sourcil inquisiteur alors qu’il observe son grand sourire.

C’est d’abord la surprise qui transparue sur le visage de Garrett lorsque Rory évoqua le sujet du "ce n'est peut-être pas le pire", cependant cela ne dura pas et laissa rapidement place à un visage marqué d’un sourire, le ton était ceci dit on ne peut plus sérieux. « C’est clair que c’est pas là où on t’attendait et que c’était clairement pas dans les projets de père de te voir finir comédien. J’avoue aussi que c’était pas vraiment une idée qui m’enjouait. » Plus d’une fois il a essayé de l’en dissuader, les faits parlent d’eux-mêmes. « Tu t’es lancé dedans, t’as percé et en plus ça semble te combler. C’est l’essentiel. Le reste importe vraiment peu et tu le soulignes toi-même, te voir épanouis me satisfait suffisamment. ». L’homme d'affaires déglutit avant de reprendre. « La différence, c’est qu’Hadrian ne brille pas vraiment par sa quiétude en classe. Il se montre assez turbulent et cela s’observe sur ses performances scolaires. Ceci dit, il excelle dans les tâches manuelles et autres travaux pratiques ou artistiques. Mais peut-être que je me pose trop de questions et que je m’inquiète trop. » Garrett tape avec ses doigts sur la table, « Je m’étais dis que peut-être il en aurait parlé à son parrain vu votre proximité. » Rory lui assure que non, en ajoutant qu’il ne chercherait jamais à l’influencer. La fin de la réponse de son frère le fait rire, non pas par moquerie mais tendresse.« Tu sais, vous avez le droit d’avoir des conversations secrètes tant que ça ne concerne pas des problèmes graves. » Il essayait autant de le convaincre que de se convaincre lui.   « Et tu peux aider à le guider en contrevenant à mes avis, je tiens pas vraiment à tout contrôler comme Mark. » Certes pas trop non plus mais Gary voulait faire un effort et ne pas guinder Rory dans sa relation avec son filleul. Autant éviter autant que possible les erreurs de nos aïeuls. Le cadet conseillait ensuite l’aîné sur la marche à suivre afin d’éviter de créer des frictions inutiles. Cela l’amusait et le surprenait agréablement, il croirait presque que son petit frère avait déjà la fibre paternel et cela le réjouissait. Le banquier levait un sourcil lorsque Rory mettait en corrélation esprit de contradiction et le fait qu’Hadrian soit son fils. «Hey ! ça veut dire quoi ça ? » Garrett se redresse légèrement et lui envoya une légère tape dans l’épaule, une vieille habitude qui n’avait pas ressurgi depuis… des décennies ?

Venait ensuite une question plus épineuse, à savoir quelle voie Garrett voudrait pour son fils. Il prit quelques instants de réflexion et pu même profiter de quelques secondes de répit grâce à l’intervention de la serveuse qui revenait avec leur commande. « Sincèrement, tant qu’il excelle dans son domaine et que les résultats scolaires suivent, son choix de voie importera peu. » L’excellence était une caractéristique des Craine et il était évident que ses propres enfants n’échapperaient pas à cet héritage familial. Saskia marchait plus droit qu’Hadrian et il avait moins de doute sur son potentiel à supporter les rectitudes qu’imposait le fait d’être les enfants de l’aîné -vision très féodale de Garrett-. Il aurait par ailleurs presque préféré que les tempéraments de Saskia et Hadrian soient inversés simplement car encore au XXIsiècle, il est plus facile de percer en tant qu’homme que femme. Et également aussi car Saskia était la fille à papa et qu’il voulait lui faire supporter un peu de moins de pressions même si dans les faits il appliquait strictement la même éducation à ses deux enfants, ce qui n’était pas forcément la meilleure idée. Hadrian était beaucoup plus sensible que son aînée. « Je suis certain que tu seras à l’avenir un très bon père. On dirait que tu portes déjà le costume. » Il ricanait mais n’en pensait pas moins. Il prit son verre contenant le jus de tomates et l’observa quelques instants avant de s’exclamait : « On trinque à nos paternités, présentes et à venir, ou tu préfères que ce soit à nos charmants choix de boissons ? » Il pouffait mais à cet instant il aurait préféré sentir la force et la brûlure de n’importe quel alcool plutôt que la mansuétude vitaminée d’un jus de tomate.

Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Uulo
POSTS : 7286 POINTS : 1790

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(08/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21 › arthur

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Empty
Message(#) Sujet: Re: wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) EmptySam 31 Juil - 22:18



 
Wherever life takes you,
you know I'll follow you.

Rory n'avait en réalité aucune nécessité d'enregistrer son frère, et ce parce qu'il le connaissait bien trop pour savoir qu'il finissait toujours par se laisser convaincre de sortir, aussi immunisé soit-il face à ses yeux implorants. Sa vie était des plus remplies et pour ça il ne lui reprocherait jamais de manquer de temps ou d'énergie pour aller boire un verre après le boulot, mais il suffisait en général qu'il insiste un peu pour que Garrett lui cède et c'était une chose sur laquelle Rory se surprenait à jouer au fil des années. Il fallait bien ça pour continuer à se voir aussi souvent que possible, et il n'ignorait pas au fond qu'ils tenaient autant l'un que l'autre à retrouver leur dynamique d'autrefois. « C'est l'une des seules choses que vous ayez vraiment en commun à mes yeux. » Il précisa doucement, lorsqu'il parut évident que sa remarque à peine insinuée au sujet de leur père avait légèrement crispé son frère. Si elle avait tout d'une plaisanterie légère et bienveillante, il savait aussi combien le sujet demeurait sensible et combien il était déjà tentant d'ordinaire de faire ce genre de parallèles entre Mark et son fils aîné. Rory, lui, était proche de son frère précisément parce qu'il faisait depuis toujours un meilleur modèle que leur père. « Vous restez très différents l'un de l'autre. » Son sourire avait tout de sincère et ses paroles n'avaient pas seulement vocation à le rassurer. Peu importe que Rosalie et lui aient sans doute emprunté beaucoup de leurs traits de caractère à leurs parents, l'immense admiration qu'il avait pour eux primait depuis toujours sur le reste et le chemin qu'ils s'étaient tracés résultait de leur seul mérite. Rory aimait profondément ses parents mais se languissait depuis des années de leur inspirer une étincelle de fierté qu'il n'avait pas encore réussi à faire briller dans leur regard, mais qu'il voyait parfois briller dans celui de son frère.

Que ses attentes soient jugées trop hautes par son aîné n'avait rien d'une surprise et quiconque connaissait Rory savait qu'il saisirait la première occasion pour tenter de convaincre Garrett que la perspective d'avoir une troisième enfant n'avait rien d'excentrique. Et tous les arguments du monde n'altéreraient sans doute pas son enthousiasme sur la question. « T'es conscient que je vais vraiment le faire, pas vrai ? » Son sourire se teinta d'une malice presque enfantine, semblable à celle que ses traits affichaient déjà du temps où il était en âge de harceler Garrett de questions sur ses petites-amies. La différence c'est qu'ici il était question d'Alix, la femme que son frère avait épousé voilà des années et la mère de leurs deux adorables enfants. Rory n'avait sans doute pas besoin de lui rappeler combien il était heureux de les voir heureux et combien il les percevait depuis le premier jour comme d'excellents parents. Son insistance n'était pas seulement vouée à taquiner son frère – quoi qu'il s'amuse effectivement à titiller sa patience – Rory était plus généralement convaincu qu'avec un enfant de plus pour agrandir leur petite famille, leur bonheur n'en serait que décuplé. « Il faut me comprendre, ça fait longtemps que j'ai pas bassiné tous mes amis avec des photos de bébés. » Celles de Saskia et Hadrian avaient eu du succès au sein de son cercle d'amis, et l'immense fierté brillant dans le regard de leur oncle n'y était pas pour rien. « Oui, et je t'interdis de dire que ce sont deux choses dans lesquelles j'ai jamais excellé. » Il le lui interdisait toutefois avec un sourire amusé au coin des lèvres, sachant bien qu'à ses yeux d’aîné sa sœur Wendy et lui avaient toujours paru bien peu raisonnables, sans doute trop attachés à vivre la vie qu'ils entendaient vivre et à foncer tête baissée. Un contraste qui avait toujours fait sourire Rory, qui ici trouverait de quoi contre-attaquer si son frère l'y obligeait. Mais pour l'heure, il comptait prendre soin de lui, quitte à enterrer ses chances de prendre le volant au retour après l'Espresso Martini généreusement commandé par son aîné. « Tu t'en sors bien pour cette fois. C'est dommage, ça nous aurait rappelé l'époque où tu m'apprenais à conduire dans le dos des parents. J'ai jamais su s'ils avaient fini par savoir que c'était moi qui avais enfoncé le muret près de l'entrée en faisant marche-arrière. » Oh, connaissant son père il s'en était probablement douté dès l'instant où Garrett et lui étaient réapparus en tentant de ficeler une histoire à dormir debout pour expliquer l'incident. Une preuve de plus, s'il en fallait une, que Rory avait toujours été bien plus doué pour jouer la comédie devant une caméra que face à ses proches, depuis toujours incapable de leur mentir ou de leur cacher quoi que ce soit. « On les invitera la prochaine fois qu'on organisera quelque chose. » Il comptait après tout resserrer les liens au sein de sa fratrie et ne comptait laisser personne de coté, et sûrement pas ses sœurs qui chacune à leur façon avaient été présentes pour lui ces derniers mois. Rory était ravi d'avoir son frère pour lui seul à l'occasion de cette soirée mais il n'était pleinement et durablement heureux que lorsqu'il était entouré de trois des personnes les plus chères à son cœur. Celles sans qui il ne serait sûrement pas le quart de l'homme qu'il était devenu.

Ce qui expliquait aussi en partie la nostalgie qui l'envahissait chaque fois qu'il repensait à l'époque où sa fratrie et lui passaient rarement plus de quelques jours sans se voir ni prendre des nouvelles les uns des autres. Ce n'était plus systématiquement le cas aujourd'hui et personne n'en était responsable, le temps et les différents chemins qu'ils avaient tous empruntés étant les seuls à blâmer. « Je sais que Rosie et toi avez toujours été les plus indépendants, mais dans mon cas ça a toujours été plus difficile de rester loin de vous durant plusieurs semaines. Même si tu sais que je respecte le fait que vous ayez vos vies et que ce soit normal qu'on se voit tous moins qu'avant. » C'était dans l'ordre naturel des choses, chacun était amené à bâtir sa propre vie et à rencontrer quelqu'un avec qui la partager, ça n'avait rien d'une malédiction à ses yeux et il suffisait de voir le sourire qu'il avait arboré au mariage de son frère pour le savoir. Bien loin de là, Rory ne pourrait être plus heureux de voir l'homme, le mari et le père que Garrett était devenu. « L'autre jour j'ai débarqué chez Rosie à l'improviste et j'ai senti que j'aurais mieux fait de la prévenir. Je crois qu'avec elle comme avec toi je vais apprendre à téléphoner à l'avenir. » Il savait bien que ses aînés avaient aujourd'hui bien d'autres choses à faire que d'entretenir les liens qui les unissaient tous. Jamais Rory ne pourrait le leur reprocher quand rien ne pourrait davantage faire son bonheur que d'être le témoin privilégié de celui de ses proches. Qu'il tâtonne encore de son coté n'avait aucune raison d'être leur problème, c'était à lui d'avancer et de trouver son propre bonheur, sa propre raison de vivre. De construire à son tour la vie qu'il avait toujours voulu mener, auprès de la bonne personne. « Et je promets de tout faire pour que tes enfants aient un jour des compagnons de jeu. Ça me laisse quand même un peu de temps d'ici ta retraite, t'es quand même pas si vieux que ça. » Oh, le taquiner sur son âge était plus généralement le truc de Wendy, qui ne ratait jamais une occasion de le faire sous le regard souvent amusé de Rory. La légèreté de ses paroles n'enlevait pourtant rien à leur sincérité, et si Rory comptait se laisser le temps de fonder une famille lorsque le bon moment serait venu, ni son frère ni lui n'ignorait probablement qu'il en rêvait depuis longtemps. Sentimental, il avait aussi toujours été le grand rêveur de sa fratrie, celui qui quelques années plus tôt faisait d’innombrables projets avec Swann. « Malheureusement j'ai bien peur de pas rentrer dans les modèles de poussettes standards. » Et s'il ne relèverait pas sa remarque ce coup-ci, Rory n'en étira pas moins un sourire doucement amusé. Lui qui durant de longs mois peinait à aller de l'avant avait aujourd'hui bien plus de facilité à évoquer l'avenir au conditionnel. La seule chose dont il soit à peu près certain, c'est qu'il était loin de se projeter aussi loin dans sa relation avec Stella et que tout irait probablement au mieux s'ils ne se mettaient aucune pression inutile. « C'est aussi ce que je pense. Ça n'aurait vraiment de sens de fonder une famille que si je le faisais avec la bonne personne, et je sais que toi mieux que n'importe qui peut le comprendre. » A défaut d'être particulièrement démonstratifs, il aimait croire que Garrett et sa femme étaient comblés dans leur mariage et leur rôle de parents, souriant toujours un peu naïvement face au tableau attendrissant qu'ils offraient à voir.

Faire face aux interrogations de son frère face à la récente passion de son neveu pour la comédie fit naître un sourire tendre sur les lèvres de Rory. S'il n'y avait aucune raison de penser qu'Hadrian pouvait à ce stade avoir la moindre idée de ce qu'il voulait faire de sa vie, c'était aussi son rôle de frère de rassurer Garrett. Leur famille comptait déjà un comédien et tout le monde avait fini par s'y faire. Peut être plus difficilement pour son père à l'époque, mais les choses s'étaient en tout point apaiser et chacun avait fini par comprendre que cette passion avait été pour lui la lumière au bout d'un long tunnel à l'époque. « Si seulement je pouvais faire écouter ça au Garrett qui quelques années plus tôt grimaçait à chaque fois que je lui parlais de théâtre. » Rory n'avait pas gardé la moindre rancune de cette époque, bien au contraire il avait patiemment attendu que chacun se fasse à l'idée qu'il privilégierait son propre bonheur aux attentes de leurs parents. Et loin d'être encore sujet à disputes, son choix de carrière leur offrait au contraire des occasions de se réunir lorsqu'un de ses projets sortait sur grand écran et qu'il insistait durant des jours – des semaines, en réalité – pour que toute sa famille se rende au cinéma tous ensemble. « Ça compte beaucoup pour moi que tu aies changé d'avis sur ma passion. J'ai pas choisi cette voie pour vous embêter, ni toi ni Papa, et à une époque j'avais peur que ce soit ce que tu puisses penser. » Mais cette époque était maintenant révolue et il prenait d'autant plus à cœur de rassurer son frère sur l'hypothétique attirance de son fils pour les disciplines artistiques. D'un tempérament plus doux que sa sœur aînée, Hadrian avait une sensibilité bien à lui et Rory ne pouvait parfois s'empêcher de se reconnaître en lui. « Ou peut être que ton fils est simplement un petit artiste en herbe. A son âge c'est normal d'être un peu dissipé, il a tout le temps de devenir bon élève et de découvrir ce qui lui plaît vraiment. » Du haut de ses six ans, il était encore loin de devoir se préoccuper de l'avenir et personne n'avait probablement envie de le pousser à grandir trop vite. « Ne t'inquiète pas pour lui, c'est un petit garçon très malin. Vous faites tout ce qu'il faut pour qu'il s'épanouisse et sa grande sœur est géniale avec lui. Tu peux être extrêmement fier d'eux. » Son sourire se voulut cette fois plus tendre. Ses neveu et nièce étaient tout pour lui et Garrett savait qu'il serait toujours là pour eux. « C'est sûrement tout nouveau, il m'en a pas parlé parce qu'il préférerait sans doute t'en parler à toi. Je te promets que tu serais le premier au courant s'il y avait quoi que ce soit de grave. » Mais tout allait pour le mieux et rien de tout ça ne devait inquiéter Garrett, Rory en était convaincu. Riant de bon cœur lorsque son aîné lui asséna une légère tape sur l'épaule, il prit son air le plus innocent. Sur le papier c'était peut être sa nièce qui donnait l'impression de ressembler le plus à Garrett, mais son neveu développerait sans doute plusieurs de ses traits de caractère dans les prochaines années.

« C'est la réponse que j'espérais entendre. Je suis sûr que s'il se sent soutenu dans ses choix, y'aura rien que ton fils pourra te cacher. » Il suffisait à Garrett de se montrer patient et compréhensif, mais en aucun cas Rory n'aurait dans l'idée de lui donner le moindre conseil sur la meilleure façon de faire avec son fils. Il était un père aimant avec ses enfants, s'il y a une chose dont Rory n'irait jamais douter c'est bien celle-là. « Avec tout l’entraînement que j'ai eu, j'espère bien être fin prêt le moment venu. » Le jour où lui aussi veillerait sur ses enfants comme sur la prunelle de ses yeux, déterminé à leur offrir tout l'amour dont il était capable. Et de l'amour, il en avait toujours eu à revendre. « L'un ou l'autre, tant qu'on trinque aussi à cette soirée. Et il est pas trop tard pour échanger nos boissons, tu sais. A condition que tu me laisses conduire au retour bien sûr. » Il tenta sa chance une dernière fois, un rictus mutin au coin des lèvres, dégainant finalement son téléphone pour l'agiter sous son nez. « Bon, on la fait cette photo ? » Loin de vouloir seulement susciter une pointe de jalousie chez leurs sœurs, Rory désirait surtout garder un souvenir de cette soirée. « Pense bien à sourire, je veux pas qu'elles pensent que je t'ai traîné ici de force. » Ce qui ne serait pas si éloigné de la vérité si on considérait qu'il avait longuement insisté pour que son frère et lui passent cette soirée ensemble, mais c'était ni plus ni moins toujours comme ça entre eux. Aussi différents puissent-ils être, leur relation n'en était pas moins fusionnelle et eux attachés à la préserver. Comme avec ses sœurs, Rory y tenait plus que tout.



wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) JTdVfXP
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) QqLqwzn
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) QoPDAKU
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) E0B9M70
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) HZjB4DU
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) 872289volunteer
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) KPZB94a
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Lcds5AP
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Qi7UeVN
wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Empty
Message(#) Sujet: Re: wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

wherever life takes you, you know i'll follow you (garrett)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-