AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Max Exosense SE
Voir le deal
87.47 €

 all that remains (tafie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tad Cooper
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans
SURNOM : tad est déjà son surnom
STATUT : célibataire qui se laisse vivre
MÉTIER : en intense réflexion sur son avenir
LOGEMENT : chez maman, le temps de retrouver un appart
all that remains (tafie) Tumblr_pehrrzUN381xch6xgo1_400
POSTS : 13582 POINTS : 30

PETIT PLUS : .
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
AVATAR : liam payne
CRÉDITS : (avatar) invité sur bazzart
DC : lene adams (p. tonkin)
PSEUDO : AUSSEANE
INSCRIT LE : 11/01/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t36850-i-still-super-believe-in-you-tad

all that remains (tafie) Empty
Message(#) Sujet: all that remains (tafie) all that remains (tafie) EmptySam 20 Mar - 14:50


Maman en avait eu marre. Elle avait tenu trois semaines avant de prendre le problème à bras le corps et sacquer son fils hors du canapé qu’il squatte jours et nuit depuis presque un mois pour qu’il se reprenne enfin en main. Maman n’avait pas élevé Tad à ce qu’il n’en branle pas une sur le canapé et encore moins sur son canapé. Cela faisait dix ans maintenant qu’il avait quitté la maison et si elle restait très contente qu’il revienne s’établir à Brisbane, il ne pouvait décemment pas rester là à lui infliger la vue d’un trentenaire en caleçon qui nourrissaient de grandes interrogations sur ce que sa vie allait devenir. Elle l’avait élevé à se prendre en main alors il allait agir en tant que tel et commencer à se sortir les doigts avant qu’elle ne le sorte tout court. Tad, de son côté, ne comprenait pas tout cet affolement. Il avait besoin de réfléchir et voulait se donner le temps de le faire avant de prendre une décision sur la façon dont il voulait poursuivre sa vie. Son retour s’était fait sur un coup de tête et même si ça lui faisait plaisir de revoir Jenn et Teddy, cela n’empêchait pas qu’il n’avait pas grande idée de ce qu’il foutait là. Il avait aimé partir en tournée. Chaque semaine une nouvelle ville, de nouvelles personnes et assez d’occupation pour ne pas avoir à penser à ce qui l’attendait à Brisbane. Maintenant qu’il était là, il devait s’y confronter et ce que maman ne supportait plus, c’est qu’il lui faille autant de temps pour faire le point sur sa situation. Aujourd’hui, Tad n’avait pas de copine, pas de boulot, pas d’appartement, pas vraiment d’argent et des amis encore très peu au courant qu’il était là. Forcément, de ce point de départ, on ne peut que remonter. Une rapide engueulade avec maman lui rappelant les heures les plus sombres de l’adolescence l’avait conduit à sortir se promener. Sans téléphone. Sans rien. Juste les mains dans les poches. Il avait réalisé qu’il avait toujours mené son existence en s'accommodant de ce qui lui tombait dessus et en tentant des trucs à droite et à gauche sans réelle conviction que de voir si un éventuel changement comprenant peu de risque pouvant l’aider à savoir ce qu’il attendait. Au final, il se réveillait trentenaire sans trop rien pour lui suffire. Partir en réelle tournée et jouer avec un groupe comprenant bien moins de drama que le Street Cat avait fait du bien et cependant il ignore toujours si c’était à ça qu’il aspirait.

Après un long temps de marche, les rues pavillonnaires de Brisbane avaient laissé place à plus de ville et à des bâtiments plus imposants. Quand avait-il arrêté de vivre des moments d’introspection qui lui plaisaient tant avant ? Il l’ignore. Sa promenade aura juste eu le bénéfice de lui vider la tête. Sa curiosité finit par le pousser vers les endroits qu’il connaît et qu’il fréquentait jadis (enfin, il y’a huit mois quoi) et il se prenait à être surpris que sur aussi peu de temps on puisse observer qu’une ville peut se transformer. Il habitait à quelques blocs de là. Il se demandait si son appartement avait été reloué derrière alors il y était allé et il semblerait que oui. Il aurait pu pousser en allant saluer quelques anciens voisins mais hormis la vieille veuve smith du rez de chaussée qui lui tenait la jambe des heures quand il prenait son courrier, il n’était pas vraiment lié ou même assez curieux pour passer le pas. Au lieu de ça, il décide de poursuivre sa route jusqu’à ce qu’il réalise qu’il ne passait pas si loin de l’appart d’Alfie et Julianna. Peut-être était-ce l’occasion de se signaler ? Il n’était pas obligé de dire qu’il revenait mais juste qu'il passait en ville. La fin du Street Cat l’avait atteint. Il avait mis du coeur dans le groupe et finalement celui-ci avait implosé. Il n’en devenait pas rancunier pour autant et réalisait qu’il avait peut-être besoin de parler à quelqu’un au moins aussi paumé que lui dans la vie. Voir Alfie lui apparaissait comme une bonne chose et c’est sans attendre qu’il prend la direction de son appartement. Cela aurait peut-être le moment pour prendre son téléphone, scruter les réseaux sociaux pour se tenir à jour mais il n’avait pas pris ce dernier. Le digicode n’a pas change. Il entre, il toque. Il se serait attendu à ce que Jules surgisse. Il aurait été heureux de la revoir et lui demander comment ses projets à elle avançait. C’est à ça qu’il s’attend mais non, c’est une tout autre vision qui s’offre à lui et sentant le regard de surprise le reconnaitre, il lâche un “Salut vieux!” comme s’il était parti hier.
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : récemment célibataire, rattrape le temps perdu en ne restant jamais plus de deux soirs dans les mêmes draps.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant pour la justice et dans la santé, lecturer à l'université. détruit sa vie à temps plein, aussi.
LOGEMENT : au revoir la petite amie et la filleule, il dispose de l’apt. #95 à toowong pour lui tout seul, bien qu’il n’y soit que très peu.
all that remains (tafie) Tumblr_nxbepaQQBZ1rmctrlo1_540
POSTS : 2235 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : all that remains (tafie) 32d2b6573f403138155d8d7f37ca8eddda957578
alfiana #7 ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

all that remains (tafie) Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

all that remains (tafie) Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly #3 & alfly #4 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

all that remains (tafie) C0ec8638c2904ff7730ce2be786099de91dbdd11
noralfie #5 ⊹ out of the blue, into the black. they give you this but you pay for that. once you're gone, you can never come back.

(11/06)lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)halsey #1 (2012)nathanael #1tad #4maze #1jacob
RPs EN ATTENTE : jules #8 (fb) › caelan › diana #2 › casey › edward #2
RPs TERMINÉS : lily (1998)harvey #3 (2001)ariane #2 (2010) norah #2 (2015)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4norah #4jules #6edward

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2
AVATAR : brandon cutie pie flowers
CRÉDITS : tearsflight (ava), wennkillz (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et les cicatrices de la mémoire (kieran halstead)
PSEUDO : leave
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

all that remains (tafie) Empty
Message(#) Sujet: Re: all that remains (tafie) all that remains (tafie) EmptyJeu 15 Avr - 17:03



@TAD COOPER & ALFIE MASLOW ⊹⊹⊹ I'm drifting in the same old boat With a different crew, So won't you come on home And make it alright, Won't you echo back And make it fine.

« Faut que tu bouges. » Il annonce à... Eddie ? Elison ? Non, il est quasiment sûr que c’est Edison. Peu importe, ce n’est pas comme si son prénom a une grande importance compte tenu du fait qu’il n’a absolument pas le temps pour un petit-déjeuner et quelques sympathies d’usage pour prétendre qu’ils n’ont pas juste été un plan cul au point de ne pas mémoriser le prénom de l’autre. C’est très exactement ce qu’ils ont été quand ils sont venus dans l’appartement d’Alfie la veille (ce matin, en réalité), alors l’anthropologue ne s’encombre pas d’une quelconque douceur – ce n’est clairement pas ce qui a donné le ton de la nuit. Edison marmonne, le réveil se voulant sûrement plus brutal qu’il ne l’aurait néanmoins attendu, mais Alfie n’a pas vraiment le temps pour écouter ses supplications à lui laisser du répit quelques minutes de plus. « Sérieusement, je dois aller bosser. » Pas du tout, l’avantage du congé non-payé qu’il a décidé de prendre (même si on lui a légèrement forcé la main après ce qu’il s’est passé à l’aéroport quelques semaines plus tôt et le fait qu’il a démontré qu’on ne pouvait absolument pas compter sur lui). Toutefois, ce n’est pas parce qu’il n’a pas à se rendre à l’université que sa journée n’est pas supposée être remplie ; bien au contraire, Alfie est bien décidé à visiter quelques appartements aujourd’hui qui lui permettraient de quitter celui-ci et les souvenirs – douloureux – qu’il abrite malgré lui. Bien sûr, ce n’est pas la seule occupation qu’il prévoit à ce jour, mais le verbaliser, même dans sa tête, est encore compliqué, le pays du déni l’accueille les bras ouverts et il n’est définitivement pas sûr de vouloir le quitter. « Pas de petit-déjeuner, alors ? » Il se tourne un bref instant vers Edison qui semble enfin accepter de se mouvoir en s’asseyant sur le bord du lit, prêt à s’agacer – la patience n‘a jamais été le fort d’Alfie, encore moins depuis quelques semaines – alors que sa conquête d’un soir finit par esquisser un rire lui confirmant qu’il n’attendait rien d’autre que cette nuit et les traits d’Alfie se détendent quelque peu.

Ce n’est que le temps d’un instant, avant que la sonnette résonne, lui provoquant un froncement de sourcils – Jules n’a, à sa connaissance, plus aucune affaire à récupérer par ici. Intimant à Edison d’attendre un instant avant de quitter les lieux, il finit par claquer la porte de la chambre, désormais habillé, pour déverrouiller celle de l’entrée et se retrouver face à... Tad. Son air de poisson mort sur le visage doit probablement en dire long à son ami sur la surprise de l’avoir face à lui, puisqu’il est bien le premier qui prend la parole. “Salut vieux!” C’est tout ce qu’il trouve à dire ? Connaissant Tad, il se serait d’abord attendu à une vanne bien foireuse, mais il aura probablement le temps de le gratifier de son humour discutable puisqu’il est très vite invité à entrer – forcé, alors qu’Alfie l’emprisonne dans une étreinte tout en le poussant vers l’intérieur. « Les revenants ont belle gueule dans le coin. » Il ne manque pas de préciser, alors que son regard se glisse sur la porte derrière son ami aussitôt celui-ci libéré. « Tu m’excuses une minute ? » Question rhétorique alors que cette fois-ci il libère Ed, sans se soucier des quelques minutes gênantes qui pourraient suivre, bien au contraire, puisqu’il met volontairement l’accent dessus pour prendre l’avantage et désamorcer le malaise avant qu’il ne soit explicite. « Tad, Edison, Edison, Tad. »  Anticipant le regard surpris de son ami, il poursuit rapidement : « non, Jules n’est pas un problème, oui, il allait partir, bonne journée à toi, Eddie. » Un clin d’œil à destination de celui-ci qui ne s’offusque pas le moins du monde de ces adieux précipités – c’est presque dommage de ne pas lui avoir demandé son numéro, d’ailleurs – Alfie finit par claquer la porte pour adresser toute son attention sur son ami, se saisissant d’un verre dans le placard qu’il remplit d’eau avant de le tendre à Tad. « Il te faut bien ça vu tout ce que t’as à me raconter. » Il annonce, sourire presque victorieux aux lèvres ; Tad l’aiderait presque à se rappeler l’insouciance dont il faisait preuve, il n’y a pas si longtemps. Presque.



all that remains (tafie) Spg7okK all that remains (tafie) 8XKLS6S
all that remains (tafie) 0ZiulDe
all that remains (tafie) YtxTUla
all that remains (tafie) FOO2y3e
all that remains (tafie) 335306globetrotter
all that remains (tafie) 480954teachers
all that remains (tafie) 908854lgbt
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
 

all that remains (tafie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-