AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Exosense SE
87.47 € 124.99 €
Voir le deal

 (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans (18/04/1996) ♈︎
SURNOM : juste Eddie, oppa (오빠) uniquement par sa sœur et le traitre pour ses collègues
STATUT : trop absorbé par son travail aka sa passion il n'a pas une minute à accorder à sa vie amoureuse laissée à l'abandon
MÉTIER : danseur pour la Northlight Company, et chorégraphe depuis peu. il est aussi professeur particulier sur son temps libre histoire de vivre à 100% pour la danse
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 2LgjtCbT_o
POSTS : 1171 POINTS : 915

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ double nationalité australienne et coréenne ☆ une petite soeur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 P7Knjnca_o
DADDIEdear noona | We might walk together in the same dream. Let’s go further than tomorrow, longer than forever. The neverending story : a future without you is a world without colour.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 DIZT0SAM_o
CALLIEyeodongsaeng | From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 MwDrKz3t_o
CLÉMENTbroken bond | Crumbling sandcastle, who's the traitor ? Dancing fire at the end of the world, that eternal promise turned into ruins and our memories into ashes.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 L0zswwoL_o
DIEDDIEthe unspoken truth | You say I’m unfamiliar, changed from the one you used to love. You say I’m not myself, not the one you knew so well. I'm so sorry for this fake love.


ilaria #1clément #1callie #1callie x danilily #1diego #1channing #2abel #1daddie #3inaya #1callie #2

RPs EN ATTENTE :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 FSpXemvH_o

RPs TERMINÉS :

daddie #1channing #1bennett #1daddie #2halston #1penny #1

rp abandonnés:
 

AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty
Message(#) Sujet: (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 EmptyJeu 25 Mar - 18:36




Dreams bloom in reality and flowers shine in flames
You and I, We can fly
You're another me, I'm another you
Let’s just run for our lives



On ne peut pas dire qu’Eddie soit rentré très reposé de Jeju car il lui faudrait bien plus que cinq jours de vacances pour éliminer la fatigue accumulée ces derniers mois, et ce séjour a aussi été plus mouvementé que prévu, sur bien des points. Son genou lui dit merci par contre et pour lui aussi c’était des vacances, cette petite pause dans sa pratique intensive de la danse ayant laissé un peu respirer sa blessure et détendu par conséquent la corde sur laquelle le danseur tirait dangereusement depuis quelques semaines. La douleur reste présente mais il a réduit la dose d’antalgiques qu’il avait tendance à avaler comme des bonbons, alors il y a quand même du mieux. Eddie n’a en tout cas pas traîné pour se remettre au travail, sa valise n’était pas défaite qu’il reprenait déjà ses fonctions à la Northlight et la gestion de ses cours à côté, deux vies qu’il va encore mener à bras-le-corps et concilier du mieux qu’il peut - tant qu’il le peut. Ce soir il est à son studio comme presque tous les soirs, prêt à dispenser ses cours après une journée bien chargée au théâtre et son agenda lui indique justement qu’il accueille aujourd’hui une nouvelle élève. Il n’a en sa possession que son nom, Inaya Hopkins, et comme il est possible de s’inscrire à ses cours en fournissant un minimum d’informations et aucune photo il ne sera en mesure de mettre un visage sur ce nom que lorsque sa nouvelle recrue daignera apparaître. En attendant il prépare sa playlist Eddie, et puis il range aussi un peu la salle car les garçons du groupe se sont visiblement entraînés en son absence. Disons que ça se voit, ce n’est pas ordonné comme lorsqu’il est le dernier à utiliser ce studio et il leur en touchera d’ailleurs deux mots la prochaine fois qu’il les verra. C’est pendant qu’il fait face à son ordinateur et tourne le dos à la porte que celle-ci s’ouvre derrière lui, provoquant un courant d’air qui fait aussitôt voltiger les papiers laissés à côté de l’appareil. Des croquis de comment Eddie visualise les costumes pour son futur spectacle, qu’il s’empresse de rattraper au vol avant de tomber nez-à-nez avec celle qui doit être sa nouvelle élève. Et après le courant d’air c’est comme si une mini tornade déferlait à son tour dans le studio car elle est assez décoiffante la fameuse Inaya, une sorte de poupée à taille humaine et au charme ravageur. Le danseur en perd sa voix et pourtant ici on entend généralement que lui, mais il y a truc impressionnant chez elle qui le dépasse en plus de sa taille, et subitement il se demande pourquoi ce visage lui est étrangement familier quand il n’a pourtant pas tiqué sur son nom ? Il tente de se rappeler où il aurait pu la voir, dévisageant sans le vouloir la belle blonde à qui il finit quand même par se présenter. Car oui, c'est un peu la moindre des choses. « Salut Inaya, bienvenue dans mon studio. Moi c’est Eddie, on va bosser ensemble pendant les prochaines semaines alors j’espère que t’es d’attaque. » Le ton est donné, ici on se tutoie et il n’y a pas de monsieur Yang comme il a déjà pu l’entendre. En initiant lui-même les choses Eddie s’assure que ses élèves savent tout de suite comment l’appréhender, et ne s’égarent pas inutilement vers des usages trop formels dont il a personnellement horreur. Il ne veut pas de ça entre eux, mais cette familiarité annoncée n’est pas une invitation à s’adresser à lui comme à un pote. Il y a des limites tacites qui sont instaurées très rapidement entre ses murs, il peut sembler accessible de par son âge Eddie mais il ne l’est en fait pas du tout.

Et zut. Ça y est, après plusieurs secondes d’intense réflexion il croit pouvoir dire qu’il remet enfin Inaya. C’est comme si l’évidence le frappait d’un coup, il fallait juste le temps que ça monte au cerveau comme on dit. La superbe fille des panneaux publicitaires, celle qu’il voyait tous les jours sur le trajet du théâtre en passant à moto. Ce regard perçant qui l’accompagnait au boulot, cette silhouette de déesse qui le détournait si facilement de la route. Il n’a pas pour habitude de flasher sur des demoiselles qu’il n’a jamais vu en vrai Eddie mais celle-là est à part, pendant des mois il a même considérablement réduit les risques de se planter à moto grâce à elle parce qu’il ralentissait systématiquement quand il savait qu’il approchait de ces panneaux et allait donc la voir. Et puis un jour cette campagne a été remplacée par une autre, et elle s’est évaporée dans la nature sans qu’il connaisse son nom, ni rien d'autre d'elle. Elle est restée à ses yeux la superbe fille des panneaux publicitaires et il pensait à vrai dire ne jamais la revoir, elle était même sortie de son esprit avec le temps mais voilà qu’elle y ressurgit aujourd’hui. Il réalise qu'elle ne lui fait pas moins d'effet en vrai et c’est très curieux comme sensation car jusqu’ici elle n’avait rien de réelle pour lui, c’est aussi pour ça qu’il lui a fallu quelques instants pour faire le rapprochement car c’est la première fois qu’il peut l’admirer en trois dimensions. Eddie n’a plus quinze ans, c’est un fait, alors il estime pouvoir conserver ses moyens devant la belle blonde même si son unique celebrity crush qui se matérialise devant lui ça lui fait quand même un sacré truc, et il mentirait s’il disait qu’il est parfaitement à l’aise à cet instant. Son assurance, elle, a d’ailleurs un peu foutu le camp. Il se doit de rester professionnel comme il l’a toujours été jusqu’ici mais lui qui s’emploie à imposer des limites et une distance entre ses élèves et le jeune professeur qui est, ça risque d’être d’autant plus nécessaire ici. Alors il se pose la question, forcément : lui en parler ou non ? Il ne pense pas se tromper mais il n'aime pas rester sur un doute, même minime. Et ce serait l’occasion, aussi, de justifier ce regard insistant qu’il pose sur elle depuis qu’elle est entrée. « Pardon. Je suis un peu distrait parce que j’ai l’impression de te connaître. » Approche douteuse et maladroite de celui qui ne sait pas comment amener la chose subtilement, il reprend alors sans attendre et pas de sa voix la plus assurée. « Enfin non, de t’avoir déjà vue plutôt. Sur une campagne d’affichage y’a de ça quelques mois, pas très loin d’ici. Si c’était pas toi je m’excuse, tu me fais juste énormément penser à cette fille qui posait pour un parfum ou.. peut-être des bijoux, je sais plus trop. » Peut-être même ni l’un ni l’autre en fait. C’est drôle comme il se souvient mieux du modèle que du produit mis en avant dans la campagne en question, et clairement Eddie ne fait pas partie de ceux qui ont été sensibles au message publicitaire en lui-même. Non, lui, il n’a eu d’yeux que pour la belle blonde et tout ce qu’il y avait autour il est passé totalement à côté. Il sent qu’il s’enfonce là, alors quitte à patauger dans cette gène palpable entre eux Eddie étire un léger sourire, des fois que ce soit susceptible de le sauver. « Hum, bon. Si tu me parlais de toi ? De ce qui t’amène, et puis de ton niveau pour que je sache d’où on part. » Il ne dirait pas non au fait de se faire un peu oublier là Eddie alors pour ça il tente un changement de sujet pas très habile, et pourtant nécessaire s’il veut cerner les attentes de son crush sa nouvelle élève et établir avec elle un plan d’action pour les cours à venir. S’il y a un projet en vue avec une deadline il doit en avoir connaissance, et puis il est disposé à recueillir toute information qu’Inaya jugerait importante comme un problème de santé dont il lui faudrait tenir compter pour adapter ses cours, ou bien encore un style de danse qu’elle refuserait de pratiquer. Il a déjà eu droit à tout ici, plus rien ne peut l’étonner et quoi qu’elle lui apprenne il doute de toute façon qu’elle puisse détrôner certains de ses élèves qui étaient vraiment des cas, dont un en particulier qui a usé sa patience comme jamais personne ne l’avait fait jusque là. Eddie a même mentalement établi un classement de ses pires élèves dans le but de se donner du courage quand il rencontre un cas vraiment compliqué, histoire de ne pas oublier qu’il est parvenu à faire de véritables miracles dans ce studio.








(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 873483867 (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 873483867:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Hopkins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : tu peux te risquer à nana si t'aimes le danger
STATUT : célibataire, par choix
MÉTIER : mannequin internationale qui rêve d'une autre vie
LOGEMENT : numéro 114 à Spring Hill, un loft bien trop grand pour elle
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Tumblr_inline_nuvr7zds3g1qlt39u_250
POSTS : 153 POINTS : 125

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 HUNTAYA1
HUNTAYA

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 RZ4k
MINAYA

EddieAdriel
RPs EN ATTENTE : Mina, toi ?
AVATAR : Gigi Hadid
CRÉDITS : Gypsophile (avatar)
DC : Maxence Mayers & Nick Bradford
PSEUDO : toxic dream
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37675-inaya-they-told-me-that-the-end-is-near https://www.30yearsstillyoung.com/t37740-inaya-if-you-want-something-done-right-do-it-yourself https://www.30yearsstillyoung.com/t37837-inaya-hopkins

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 EmptyVen 26 Mar - 15:35



she's a masterpiece struggling to master a piece
@Eddie Yang & Inaya Hopkins

La journée a été longue, un gros shooting pendant plusieurs heures où elle avait la tête ailleurs. Son esprit ne pensait qu'à ce soir, qu'à la danse, qu'à ce cours. Elle est stressée, Inaya. Plein de possibilités lui passe en tête depuis des jours, entre des scénarios positifs et négatifs, qui ne font qu'accentuer son stresse. Quand elle rentre chez elle, elle passe une heure plantée devant son dressing, comme s'il était compliqué d'enfiler une simple tenue de sport. Elle se met la pression plus que de raison, sur les moindres détails même insignifiants. L'heure du rendez-vous approchant à grands pas, elle souffle un bon coup avant de quitter son appartement pour rejoindre le studio, le lieu du rendez-vous. Après de très longues minutes de marche, où elle bat contre elle-même pour ne pas faire demi-tour sur le champ, elle arrive et elle hésite. Les paroles de son père la hantent encore même plus de dix ans après. La danse n'est qu'un passe-temps, qu'un loisir. Elle ne l'a jamais vu de cet oeil-là et elle a ressenti un immense vide quand ils ont finalement décidé qu'elle devait arrêter. Du jour au lendemain, elle avait dû faire une croix dessus, sans jamais réellement y arriver. La main tremblante, elle ouvre la porte de ce studio dans lequel sa confiance reprend le dessus immédiatement. Elle est habituée à ne pas montrer ses émotions, à rester de marbre dans toutes les situations, elle compte bien continuer aujourd'hui. Son regard fait un tour rapide des lieux avant de s'arrêter devant une silhouette qui semble être son nouveau professeur. Elle le sait déjà en réalité vu le nombre de recherches qu'elle a fait sur ce fameux Eddie Yang. Son visage, elle le connaît déjà par coeur. « Ravie de vous.. Te rencontrer. » Un léger sourire s'affiche sur ses lèvres, elle est plus que d'attaque, ça fait plus de dix ans qu'elle attend ce moment. Maintenant qu'elle est là, qu'elle a réussi à passer le pas, elle ne pourra plus se défiler. Sauf qu'il y a un problème : il la dévisage. Il ne parle plus, il bloque et elle comprend. Sûrement l'habitude depuis le temps, elle sait quand quelqu'un la reconnaît. Mais elle relève qu'il n'a pas eu l'air de la reconnaître à son nom, qu'il a déjà entre ses mains depuis plusieurs jours, seulement grâce à son visage. Avec un peu de chance, il ne fait pas partie de sa communauté et surtout, il ne sera pas un fan lourd. Elle l'espère en tout cas. Sans un mot, elle l'observe, attendant qu'il sorte de ses pensées.

La campagne d'affichage. Elle n'a pas besoin de réfléchir longtemps avant de comprendre de quoi il parle. Pendant des semaines, on pouvait l'admirer partout en ville sur d'immenses panneaux dans la rue. Même elle, elle a fini par ne plus en pouvoir de voir son visage dès qu'elle mettait un pied hors de chez elle. La situation est étrange, il ne semble pas très sûr de lui alors qu'elle réfléchit encore à la meilleure manière de réagir. « C'était bien moi, je suis mannequin. » Elle n'a aucune raison de lui mentir et surtout, ce serait stupide de démarrer cette nouvelle relation sur un mensonge. « J'espère que ça ne te dérangera pas de devoir encore supporter ma tête pendant quelques semaines. » Qu'elle ajoute en riant légèrement, essayant comme elle le peut de détendre l'atmosphère. Elle se demande ce qu'il pense des mannequins ou bien des célébrités en général, tout le monde a son petit avis là-dessus. Autant positif que négatif. Même si au fond, lui aussi il est connu, dans son domaine. Elle se demande aussi s'il agira de la même manière avec elle qu'avec ses autres élèves. Elle ne veut surtout pas un traitement de faveur parce qu'elle est célèbre. A sa question, elle passe nerveusement sa main dans ses cheveux, plantant son regard dans le sien. « J'ai pratiqué de mes 10 ans à mes 16 ans avant de devoir arrêter pour me concentrer sur ma carrière. J'ai toujours eu un très bon niveau. » Ca paraîtra peut-être narcissique pour certains mais elle a toujours su ce qu'elle valait. Elle était douée, c'était fait pour elle et elle l'a toujours su. Maintenant, la vraie question est : qu'est-ce qu'elle fait là ? Qu'est-ce qu'elle attend d'Eddie ? Elle ne le sait même pas elle-même. Si ce n'est qu'elle ne veut plus vivre dans les regrets. Ses parents ne sont plus maîtres de sa vie maintenant, elle peut prendre ces décisions elle-même et faire ce qu'elle veut. « Pour être honnête avec toi, j'ai fait mes recherches avant de venir ici. Dans ce domaine, tu es considéré comme un des meilleurs et c'est pour ça je suis ici. » Elle a aussi lu qu'il est strict et qu'il a un sacré caractère mais ça, ce n'est pas un problème. Dans le pire des cas, elle sait se défendre et elle n'est pas du genre à se taire quand quelque chose ne lui plaît pas. Mais s'il garde une aussi bonne réputation, c'est qu'il doit être réellement doué malgré tout. « J'aimerais avoir un avis sur mon niveau actuel, sur celui que je pourrais atteindre ensuite grâce à tes cours et.. » Elle marque une pause n'étant pas sûre elle-même de ce qu'elle veut pour la suite. « Et voir où ça pourrait peut-être me mener. » Qu'elle ajoute en haussant les épaules. Elle a confiance en elle la blonde normalement mais dans ce domaine, elle est toujours remplie de doute. Parce qu'elle se demande si elle pourrait encore réussir, s'il n'est pas trop tard pour espérer se retrouver au coeur d'une représentation au moins une fois dans sa vie. Mina lui répète sans cesse que tout est possible quand on le veut vraiment. Elle espère qu'elle a raison.


Tempted you know Apologies are never gonna fix this I’m empty I know Promises are broken. @SIAL
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 JRATd1d
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 DeZKOZb
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 OrLErGE
Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans (18/04/1996) ♈︎
SURNOM : juste Eddie, oppa (오빠) uniquement par sa sœur et le traitre pour ses collègues
STATUT : trop absorbé par son travail aka sa passion il n'a pas une minute à accorder à sa vie amoureuse laissée à l'abandon
MÉTIER : danseur pour la Northlight Company, et chorégraphe depuis peu. il est aussi professeur particulier sur son temps libre histoire de vivre à 100% pour la danse
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 2LgjtCbT_o
POSTS : 1171 POINTS : 915

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ double nationalité australienne et coréenne ☆ une petite soeur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 P7Knjnca_o
DADDIEdear noona | We might walk together in the same dream. Let’s go further than tomorrow, longer than forever. The neverending story : a future without you is a world without colour.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 DIZT0SAM_o
CALLIEyeodongsaeng | From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 MwDrKz3t_o
CLÉMENTbroken bond | Crumbling sandcastle, who's the traitor ? Dancing fire at the end of the world, that eternal promise turned into ruins and our memories into ashes.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 L0zswwoL_o
DIEDDIEthe unspoken truth | You say I’m unfamiliar, changed from the one you used to love. You say I’m not myself, not the one you knew so well. I'm so sorry for this fake love.


ilaria #1clément #1callie #1callie x danilily #1diego #1channing #2abel #1daddie #3inaya #1callie #2

RPs EN ATTENTE :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 FSpXemvH_o

RPs TERMINÉS :

daddie #1channing #1bennett #1daddie #2halston #1penny #1

rp abandonnés:
 

AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 EmptyDim 28 Mar - 19:26




Dreams bloom in reality and flowers shine in flames
You and I, We can fly
You're another me, I'm another you
Let’s just run for our lives



Eddie demande toujours le minimum d'informations à ses futurs élèves lors de leur inscription car il se fiche bien de connaitre leur âge, leur profession ou encore la tête qu'ils peuvent avoir. Et il n'a pas non plus la curiosité d'aller checker leur nom sur les réseaux sociaux pour s'offrir un petit aperçu de ce qui l'attend, car quel en serait l'intérêt pour lui ? Tout le monde peut disposer de ses cours, les débutants comme les confirmés, les enfants comme les adultes.. le danseur ne fait aucune distinction quand il s'agit de partager ses compétences et sa passion avec d'autres car le plus important à ses yeux est bien ce qu'il peut leur transmettre. Mais s'il s'était employé à rechercher le nom d'Inaya Hopkins sur internet il aurait découvert que la demoiselle est loin d'être une illustre inconnue, et probablement qu'à ce moment-là le rapprochement se serait tout naturellement fait avec la sublime créature qui lui avait tapé dans l'œil sur ces panneaux publicitaires. Son nom à lui seul ne lui indique pas grand-chose au départ, ce n'est vraiment que lorsque la belle blonde fait son entrée dans le studio que quelque chose s'enclenche en lui et que très vite ses pensées s'emballent. Il tente de dissimuler la confusion qui est la sienne mais il lui est compliqué de procéder avec une surprise de cette ampleur, car quelles étaient ses chances de rencontrer un jour celle qu'il admirait sur des impressions grand format il y a encore quelques mois ? Et surtout de croiser sa route grâce à la danse, qui lui réserve décidément son lot de rencontres inattendues et étrangement coïncidentes ces derniers temps.

Eddie restant Eddie il impose tout de suite un ton qui sera celui à adopter avec lui, sans quoi la communication dans ce studio pourrait être difficile. Le vouvoiement est laissé à la porte, en clair ce ne sont pas des rapports élève-professeur traditionnels qui se joueront ici durant les prochaines semaines mais il se pourrait qu'elle ait moins de mal à s'adapter que d'autres, c'est en tout cas ce qu'il ressent au premier abord et son intuition le trompe rarement. Et si c'était lui qui était voué à rencontrer des difficultés d'adaptation pour une fois ? Car ce n'est pas une élève comme les autres qu'il prend en charge aujourd'hui, et il ne tient pas bien longtemps avant de confier à celle-ci son impression de la connaitre. Eddie se doute que son regard le trahit depuis déjà plusieurs minutes et le bonhomme n'est pas du genre à faire un secret de quoi que ce soit, quitte à accentuer l'embarras déjà présent d'un côté comme de l'autre. Et puis Inaya mérite bien de savoir pourquoi il bloque sur elle depuis qu'elle est apparue devant lui, elle ne semble d'ailleurs pas tellement surprise de l'entendre comme si cette situation n'était pas inhabituelle pour elle. La belle blonde lui confirme être mannequin, et avoir bien été l'égérie de cette fameuse campagne. Eddie n'envisageait pas trop de pouvoir se tromper, mais au moins le lien qu'il aura mis un peu de temps à reconstituer est officiellement établi. « Et encore plus grande que je le pensais. » il remarque tandis que son regard ne peut s’empêcher de l'inspecter furtivement de haut en bas. C’est qu’il se sent un peu nabot Eddie à côté lui qui ne dépasse pas le mètre soixante-quinze, mais qui a souvent été entouré de demoiselles plus petites que lui à l’image de sa sœur ou encore de sa noona. Il ne lui dit pas mais sa taille pourrait être un handicap dans sa pratique de la danse, et initialement ce n’est à vrai dire pas le point qu'Eddie pensait relever. Il se retient en fait de glisser qu’elle est encore plus jolie en vrai car il sait très bien pour qui il passerait en disant ça, et c’est important ici qu’il reste dans son rôle de professeur. Quant au fait de supporter sa tête encore plusieurs semaines c'est en principe dans ses cordes, et on ne peut pas dire que cette perspective soit très dérangeante pour le danseur - bien au contraire. « Je devrais pouvoir m'y faire. » il énonce en retour tout en étirant un léger sourire. Il ne va pas s’en plaindre on s’en doute, même s’il est assez frustré que cette rencontre se soit faite dans le cadre de son travail, et pas en dehors. Il est piégé Eddie, si jamais il voulait démontrer un intérêt autre que professionnel à son élève il ne pourrait même pas car c’est une chose qu’il s’est toujours interdit de faire. Alors il ne sait pas comment sont susceptibles de se passer les cours avec Inaya mais ce qu’il sait, en revanche, c’est qu’il lui faudra se concentrer deux fois plus avec elle qu'avec tous les autres. Se dire qu’avant d’être la fille de la pub sur laquelle il avait flashé elle vient pour danser, et qu’il n’a donc qu’une chose à faire de son côté : son boulot.

Inaya ne débarque pas en tant que novice, elle aurait même six années de pratique derrière elle mais là tout de suite ce n’est pas vraiment ce que retient Eddie. Ce qu’il entend avant tout c’est qu’elle était bien lancée mais a tout stoppé un beau jour, et si sa dernière fois sur un parquet de danse remonte à ses seize ans ça fait quand même un bon bout de temps qu’elle est hors circuit. Il ne connaît pas son âge mais il l’estime à peu autour du sien, et c’est vraiment malheureux à son sens toutes ces années de perdues. « Arrêter est la pire décision que tu pouvais prendre Inaya, surtout s'il s'agit d'une passion pour toi. C'est le cas ? » Il se fiche assez de savoir qu’elle se débrouillait très bien à l’époque où elle pratiquait, c’est visiblement lointain alors une mise à jour s’impose. Par contre si la danse est plus qu’un défouloir ou un passe-temps pour elle alors oui, c’est d’autant plus dommage de s’être concentrée sur autre chose au lieu de poursuivre ce qu’elle avait commencé. Il n’est pas là pour juger les choix de qui que ce soit Eddie mais il a du mal à être parfaitement impartial et objectif quand quelqu’un lui confie avait arrêté pour telle ou telle raison, car c’est ce qu’on a attendu de lui pendant des années, c’est ce qu’il aurait aussi fait s’il avait laissé ses parents décider pour lui. On ne danse pas toujours par passion, certains de ses élèves cherchent davantage à prendre confiance en eux et à se sentir bien dans leur peau, mais parmi les vrais passionnés beaucoup tentent d'en faire leur métier pour ceux dont on ne vient pas couper les ailes et briser les rêves comme sa propre mère a tenté de le faire avec lui. Ce n’était pas du tout la danse qui lui ouvrait les bras au départ mais c’est la voie que lui a choisi, car il a toujours senti qu’il était fait pour ça. Et Inaya, pour quoi se sent-elle réellement faite ? Elle dit s’être en tout cas dirigée vers lui car il est réputé dans son domaine, et s’être donc adressée à l’un des meilleurs que l’on puisse trouver. Eddie est flatté chaque fois qu’on lui dit ça même s’il sait pertinemment ce qu’il vaut, et a aussi pleinement conscience d’avoir aidé un paquet de personnes à s’ouvrir ou à se réconcilier avec la danse. Sa réputation il ne l’a pas volée, pour une fois qu’on parle de lui en bien et qu’il a de quoi se vanter. « Les avis à mon sujet sont vrais. Je peux te promettre qu'avec moi tu ne perdras ni ton temps ni ton énergie, par contre il faudra travailler dur et je t'en demanderai beaucoup. » Les attentes vont dans les deux sens, ses élèves demandent à progresser et lui demande de la rigueur. C’est un travail collectif et jusqu’ici Eddie a toujours rempli son contrat, avec lui on a l’assurance d’en avoir pour son argent mais il faut bien s’attendre à en baver, à quitter ce studio sur les genoux et à même ressentir parfois l’envie de tout abandonner. Le vouloir est une chose mais le faire est impossible, car à partir du moment où on s’engage avec lui il n’y a qu’une seule issue envisageable. « Tu viens avec un objectif et on l'atteint ensemble, c'est comme ça que ça fonctionne ici. L'échec n'est pas admis dans ce studio. » Son regard croise celui d’Inaya avec intensité, et il espère ne pas devoir répéter tout ça par la suite. Elle aura le droit de trouver ses méthodes dures car tout le monde est déjà passé par là, tant qu’elle donne son maximum et ne relâche jamais ses efforts sous peine de froisser les exigences du jeune professeur. Il l’écoute après ça parler de son niveau, sur lequel elle souhaiterait avoir son avis de professionnel ainsi que ses interrogations concernant ce qu’elle peut espérer accomplir après ça. « Je vois. » Eddie l’observe, il commence à cerner son profil et le genre d’élève qu’elle sera. Il ne s’inquiète vraiment pas pour sa motivation et son investissement durant les cours, car elle semble viser plus haut que la plupart des élèves passant entre ses mains. Aux yeux d'Eddie tout est réalisable à partir du moment où on s’en donne les moyens, et ce n’est pas lui qui risque de freiner les ambitions de qui que ce soit, surtout pas dans le domaine de la danse. « Tu veux dire que t'aspires à une éventuelle reconversion en tant que pro ? N'aie pas peur de le dire si c'est le cas, tu sais j'ai pas mal de contacts dans le milieu que je pourrais faire jouer pour toi mais je dois déjà voir ce que t'as gardé de tes six années de pratique pour estimer le niveau que t'auras après pas mal de cours. » Avant de dire ce à quoi elle peut honnêtement aspirer ou non il doit la voir à l’œuvre, et cette question-là Eddie aimerait bien la régler tout de suite histoire d’être rapidement fixé. « Tu te sentirais de faire une petite impro pour que je vois où t'en es ? Musique et style libres, t'as l'ordi à disposition si tu veux. » C’est très soudain mais il a tendance à solliciter très vite les élèves qui ont déjà pas mal de pratique derrière eux, et comme ça au moins Inaya pourra récolter l’avis qu’elle désire avoir sur son niveau. Eddie en profite d’ailleurs pour la tester, il ne lui indique volontairement pas de s’échauffer avant pour voir si elle va y penser toute seule. Si elle oublie ce n’est pas bien grave mais si c’est une danseuse dans l’âme comme il se plaît maintenant à le croire en principe il ne devrait pas avoir besoin de lui dire.  








(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 873483867 (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 873483867:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Hopkins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : tu peux te risquer à nana si t'aimes le danger
STATUT : célibataire, par choix
MÉTIER : mannequin internationale qui rêve d'une autre vie
LOGEMENT : numéro 114 à Spring Hill, un loft bien trop grand pour elle
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Tumblr_inline_nuvr7zds3g1qlt39u_250
POSTS : 153 POINTS : 125

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 HUNTAYA1
HUNTAYA

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 RZ4k
MINAYA

EddieAdriel
RPs EN ATTENTE : Mina, toi ?
AVATAR : Gigi Hadid
CRÉDITS : Gypsophile (avatar)
DC : Maxence Mayers & Nick Bradford
PSEUDO : toxic dream
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37675-inaya-they-told-me-that-the-end-is-near https://www.30yearsstillyoung.com/t37740-inaya-if-you-want-something-done-right-do-it-yourself https://www.30yearsstillyoung.com/t37837-inaya-hopkins

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 EmptyMer 7 Avr - 10:16



she's a masterpiece struggling to master a piece
@Eddie Yang & Inaya Hopkins

A ce moment précis, elle est aussi heureuse que stressée d'être là. Elle a l'impression d'être à sa place sans l'être, elle est confuse et perdue avec elle-même. Mais elle ne montre rien, elle tente de garder un léger sourire accroché aux lèvres face à son nouveau professeur particulier. Qui, malheureusement pour elle, la connaît déjà. Elle espère que ça ne changera rien et que ça ne posera pas de soucis pour les cours. C'est dans ces moments-là qu'elle déteste sa célébrité et qu'elle aimerait pouvoir passer inaperçu partout. Elle sait qu'elle ne peut pas se plaindre, elle a une belle vie et pour beaucoup, elle a énormément de chance. Elle ne pourra pas dire le contraire même si elle rêve parfois d'une autre vie. C'est bien trop tard pour y changer quelque chose même si aujourd'hui, elle fait un immense pas en avant pour tenter de réaliser son rêve. Est-ce que ça va marcher ? C'est un mystère. Quand Eddie relève sa grandeur, elle sourit légèrement parce qu'elle a bien vu qu'il était plus petit qu'elle. Ca l'amuse toujours quand les hommes sont plus petits, elle assume entièrement sa taille même si elle a souvent des remarques là-dessus. Elle hoche positivement la tête à la suite de ses paroles, heureuse de savoir qu'il ne va pas être gêné par sa présence pour les prochaines semaines. Sa seule préoccupation étant de savoir si elle va être à la hauteur, au niveau.

Elle répond à ses questions le plus honnêtement possible mais en quelques secondes, elle se retrouve de nouveau gênée. Bien sûr que l'arrêt de la danse était une décision stupide, elle le sait et elle aurait bien aimé l'éviter. Malheureusement, ce n'est pas elle qui a pris la décision et même quand elle est devenue majeure et indépendante, elle n'a pas réussi à sauter le pas rapidement pour recommencer. « C'est une passion, oui. » Elle réfléchit quelques secondes, elle ne sait pas si c'est une bonne idée de lui dire la vérité ni même si ça serait une information importante pour lui. Après tout, il est là pour lui donner des cours de danse et non pour connaître sa vie. « Ce n'était pas ma décision d'arrêter. Je n'ai pas eu le choix et je l'ai toujours regretté. » Ca ne sert à rien de rentrer dans les détails sur sa vie ni de lui expliquer que ses parents trouvaient que c'était qu'un loisir sans intérêt. Inaya n'aime pas raconter sa vie, encore moins aux inconnus. Elle a toujours peur que ces confidences se retrouvent dans des magazines comme de simples potins et c'est hors de question que cette partie de sa vie soit exposée. Ca ne regarde qu'elle. Elle lui avoue ensuite avoir fait des recherches sur lui, elle voulait le meilleur pour cette reprise de la danse et il a semblé être le candidat idéal. Elle espère qu'elle ne regrettera pas son choix mais pour l'instant, il a l'air d'être comme elle l'imaginait. « Je suis prête à travailler dur, il n'y a aucun souci pour ça. » Les efforts ne lui font pas peur. Elle peut bosser jusqu'à l'épuisement et pousser ses limites au maximum. Après tout, elle est venue pour ça. Elle a tellement de choses à se prouver et peut-être aussi à prouver à ses parents. Si elle réussit quelque chose dans ce milieu, ce sera évidemment médiatisé et ses parents le verront. Ce serait une belle revanche qu'elle prendrait sur eux et rien que cette idée la motive encore plus à tout donner. Mais sa motivation et sa détermination partent en fumée à la suite des paroles d'Eddie. Une reconversion, c'est sûrement trop demandé et inenvisageable. Est-ce qu'elle veut vraiment arrêter le mannequinat ? Est-ce qu'elle le peut ? « J'ai 26 ans, je pense que c'est trop tard pour imaginer une reconversion dans ce milieu. » Elle n'arrive à dire que cela. Pour l'instant, elle attend la suite, elle attend de savoir comment il va juger son niveau. Et honnêtement, elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui demande de faire une impro maintenant, d'un seul coup. Elle observe l'ordinateur, puis Eddie, elle sent le stresse montée en elle mais elle ne peut pas se démonter maintenant. « Bien sûr, pas de soucis. » Elle a envie de mourir en réalité mais elle va quand même le faire.

D'un pas hésitant, elle s'approche de l'ordinateur, réfléchissant à la chanson et au style de danse qu'elle va faire. Son regard fixe l'ordinateur mais avant tout, elle commence par s'échauffer un minimum, n'ayant rien oublié de ses cours de danse. Elle sait que c'est important et même s'il ne lui a pas dit, elle préfère prendre un peu de temps pour le faire quitte à le faire attendre quelques minutes. Son regard ne se tourne jamais vers Eddie, elle a peur d'être tétanisée en le voyant l'observer et juger certainement le moindre de ses mouvements. Elle a essayé plusieurs styles de danse mais en y pensant, elle se dit qu'elle devrait mieux faire celui qu'elle a le plus pratiqué. Son échauffement terminé, elle se baisse à l'ordinateur pour chercher une musique qu'elle apprécie et qui l'inspire. Ce sera du contemporain pour cette improvisation et la seule chose qu'elle espère, c'est qu'elle ne sera pas ridicule. Elle souffle un bon coup, fermant les yeux quelques secondes avant de mettre la musique en route et de revenir au milieu de la pièce. Comme toujours quand elle danse, quand les notes de musique démarre, elle se met dans sa bulle pour se laisser porter et laisser son corps s'exprimer. C'est aussi son moyen d'exprimer ses émotions, de se libérer de ses pensées. En temps normal, elle évite justement de danser devant les autres parce qu'elle a l'impression de devenir un livre ouvert. Mais peu importe, aujourd'hui, elle est venue pour changer ses habitudes et pour se démontrer à elle-même qu'elle est capable d'y arriver. Elle ne pense plus à rien, elle en oublie presque qu'elle n'est pas seule dans son appartement mais en train d'être jugé par un danseur professionnel. D'un pas hésitant au début, elle commence à danser tout en prenant de plus en plus d'assurance au fil des pas et du temps qui passe. La musique se termine, elle ne sait absolument pas ce que ça a donné alors qu'elle se tourne pour faire face à Eddie. Sûrement qu'elle a fait des erreurs, c'est presque évident vu qu'elle n'a pas pratiqué depuis longtemps. Ses pas ne devaient pas être parfaits, ses mouvements pas toujours aussi fluides qu'il le faudrait. « C'est le style que j'ai le plus pratiqué, celui que j'ai continué aussi chez moi ces dernières années. » Qu'elle lance doucement en passant une main dans ses cheveux, incapable de savoir ce qu'il pense. Son visage reste impassible, elle ne peut qu'attendre son avis alors que son coeur bat à une vitesse hallucinante. En réalité, elle espère juste qu'il ne va pas démonter toute son improvisation. C'est un professeur dur qui ne mâche pas ses mots, elle l'a compris.


Tempted you know Apologies are never gonna fix this I’m empty I know Promises are broken. @SIAL
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 JRATd1d
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 DeZKOZb
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 OrLErGE
Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans (18/04/1996) ♈︎
SURNOM : juste Eddie, oppa (오빠) uniquement par sa sœur et le traitre pour ses collègues
STATUT : trop absorbé par son travail aka sa passion il n'a pas une minute à accorder à sa vie amoureuse laissée à l'abandon
MÉTIER : danseur pour la Northlight Company, et chorégraphe depuis peu. il est aussi professeur particulier sur son temps libre histoire de vivre à 100% pour la danse
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 2LgjtCbT_o
POSTS : 1171 POINTS : 915

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ double nationalité australienne et coréenne ☆ une petite soeur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 P7Knjnca_o
DADDIEdear noona | We might walk together in the same dream. Let’s go further than tomorrow, longer than forever. The neverending story : a future without you is a world without colour.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 DIZT0SAM_o
CALLIEyeodongsaeng | From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 MwDrKz3t_o
CLÉMENTbroken bond | Crumbling sandcastle, who's the traitor ? Dancing fire at the end of the world, that eternal promise turned into ruins and our memories into ashes.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 L0zswwoL_o
DIEDDIEthe unspoken truth | You say I’m unfamiliar, changed from the one you used to love. You say I’m not myself, not the one you knew so well. I'm so sorry for this fake love.


ilaria #1clément #1callie #1callie x danilily #1diego #1channing #2abel #1daddie #3inaya #1callie #2

RPs EN ATTENTE :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 FSpXemvH_o

RPs TERMINÉS :

daddie #1channing #1bennett #1daddie #2halston #1penny #1

rp abandonnés:
 

AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 EmptySam 10 Avr - 21:59




Dreams bloom in reality and flowers shine in flames
You and I, We can fly
You're another me, I'm another you
Let’s just run for our lives



S’il lui demande si la danse est pour elle une passion c’est aussi parce qu’il est loin de ne donner des cours qu’à des passionnés Eddie, combien d’élèves simplement désireux de retrouver confiance en eux sont venus le voir en pensant que la danse pourrait les y aider ? Et effectivement ça aide, le jeune danseur en sait quelque chose pour revenir lui-même de très loin à ce niveau-là. Forcément les cours qu’il dispense aux passionnés un minimum initiés comme Inaya et à ceux qui ne le sont pas sont différents, Eddie prend en charge des élèves de tous niveaux et de tous horizons et ses capacités d’adaptation doivent en partie justifier le petit succès qu’il rencontre puisque tout le monde peut prétendre apprendre avec lui, avec ou sans bases, et avec volonté ou non de faire une véritable place à la danse dans sa vie. À choisir il préfère travailler entre passionnés c’est une évidence, mais il aime aussi avoir un vaste champ de progression et il semblerait qu'il coche ces deux cases avec sa nouvelle élève ce qui lui laisse entrevoir un partenariat intéressant. Elle a plusieurs années de pratique derrière elle mais ça commence à dater, et le fait d’avoir arrêté lui a probablement fait perdre en endurance au même titre qu’elle ne doit plus être aussi souple qu’autrefois. Ils ne partent pas de zéro ensemble mais il va falloir renforcer ce que le temps a fragilisé, et là où Inaya pourrait être un peu à plaindre c’est qu’Eddie en attendra certainement beaucoup d’elle, puisqu’il ne la considère pas comme novice ses exigences pourraient être particulièrement hautes avec la belle blonde. Au passage il ne résiste pas au fait de lui signifier qu’arrêter était la pire décision qu’elle pouvait prendre avec son honnêteté brute habituelle, ce dont elle a parfaitement conscience même si ce n’était pas son choix, Inaya le précise bien. Il l’entend Eddie, à défaut de pouvoir réellement le comprendre car il conçoit difficilement qu’on ne soit pas maître de son destin. Il ne connaît pas sa vie à Inaya, il peut juste se référer aux propres difficultés qu’il a rencontrées au moment où la danse est arrivée dans sa vie et s’il ne s’était pas battu il serait sûrement professeur des écoles comme le voulait sa mère aujourd’hui. Ou ingénieur comme son père, en admettant qu’ils auraient un jour réussi à le convertir aux longues études. « Tu m’en vois navré. » il formule en croisant son regard, sans réagir davantage alors qu’il pourrait lui dire qu’il a lui aussi connu ça, en imaginant que ceux qui ont décidé à la place d’Inaya soient ses proches tout comme ceux du danseur ont tenté d’étouffer sa passion dans l’œuf à peine avait-il exprimé son souhait de danser. Il pourrait établir ce parallèle assez évident entre leurs deux vécus mais il ne le fera pas ici. Eddie est son professeur et doit rester dans son rôle avec la distance que ça implique de garder, quand bien même il est révolté d’entendre qu’Inaya n’a pas pu suivre son rêve. Il trouve ça injuste, et en même temps il s’estime d’autant plus chanceux d’être parvenu à vivre de sa passion malgré la désapprobation de ses parents. Il a envoyé valser les grandes attentes qu’ils avaient pour lui et même si aujourd’hui il lit de la déception dans leurs yeux son rêve il le touche du doigt, c’est le prix à payer il le sait et il ne regrette rien. Contrairement à Inaya, or vivre avec des regrets est vraiment la pire chose à son sens. « Le mannequinat n’était pas un rêve, alors. » il se permet de supposer même si Inaya lui semble faite pour ça quand il la regarde, il visualise même bien mieux un top model qu’une danseuse là tout de suite mais ça il ne lui dit pas, par contre. Son but n’est pas d’écraser les ambitions de ses élèves, et il se garde surtout bien de juger tant qu’il ne l’a pas vue à l’œuvre car elle va peut-être l’étonner Inaya, il n’en sait rien. C’est rare qu’il soit émerveillé par le potentiel de ses élèves dès le premier cours Eddie, ça n’arrive même presque jamais mais il reste tout de même une toute petite marge pour le surprendre.

Des élèves motivés, c'est vraiment tout ce qu'il demande Eddie. Cette soif d'apprendre et de progresser il exige de la retrouver en chacun d'eux, sans quoi ils ne risquent pas d'aller très loin ensemble. Le mental c'est encore autre chose, tous ne l'ont pas mais savoir pourquoi on vient et ce que l'on vise, c'est la base à ses yeux et c'est bien pour ça qu'il prend le temps à chaque fois d'analyser leurs attentes et leurs objectifs. Certains sont de grands optimistes et pensent devenir de véritables danseurs en deux semaines, d'autres ont bien conscience du temps que ça prendra et des efforts qu'ils devront surtout fournir dans ce sens. Eddie se montre toujours très honnête sur ce qui les attend car il ne se voit pas leur vendre quelque chose de facile quand il sait pertinemment qu'ils en baveront. Personne n'a jamais trouvé que sa méthode était simple, beaucoup s'en sont plaints mais combien en ont réellement tiré profit à l'arrivée ? Absolument tous. Il est exigeant c'est vrai, il ne laisse même rien passer et il arrive que ses remarques blessent certains égos, mais il semble évident qu'Eddie n'obtiendrait pas de tels résultats s'il n'enseignait pas avec acharnement et rigueur, il ne serait pas le jeune professeur réputé qu'il est aujourd'hui sans ça. Inaya sait forcément à qui elle a affaire puisqu'elle a fait ses petites recherches avant de venir, la réputation d'Eddie elle la connait mais se dire prête à travailler dur est une chose, ce qu'il attend lui ce sont des efforts continus y compris quand ce sera vraiment ardu. Car ça le sera, ça l'est toujours avec lui. « Au début ils disent tous ça. Et puis après ça se corse, c’est là qu’on voit qui est vraiment déterminé et qui a surestimé sa résistance. » Il n’a pas trop de craintes avec Inaya tout comme il a par exemple pu en avoir avec Penny au tout début de leur collaboration. La jeune actrice n’était pas du tout à l’aise et n’avait aussi jamais pris de cours, sans parler du fait qu’elle a très vite manifesté de l’agacement face à la rigidité du danseur. Il espère du coup qu’Inaya ne sera pas une élève qui lui donnera du fil à retordre car sa patience qui laisse déjà à désirer en temps normal ne tient vraiment pas à grand-chose ces derniers temps, et forcément ce sont ses élèves qui en voient la couleur. Rien ne semble pour le moment aller dans ce sens mais il ne peut pas encore réellement en juger Eddie, il faut même parfois plusieurs cours pour que les cas difficiles se révèlent. Inaya estime qu'il est trop tard pour viser une pratique de la danse en tant que professionnelle, et il manquait en fait une information à Eddie qui remet tout de suite les choses en perspective. « Vingt-six ans ? Alors oui ce n’est pas la peine d’y penser, en effet. » Il ne va pas lui mentir car il n'aurait aucun intérêt à faire ça, elle sait certainement que la carrière professionnelle d’une danseuse est courte et qu’à son âge on a généralement déjà pas mal d’expérience en tant que pro. Eddie a commencé à vingt ans lui, et déjà à cet âge-là il cumulait un certain nombre d’années de pratique intensive alors le temps de se remettre au niveau il paraît évident qu’Inaya ne pourra pas espérer une reconversion à proprement parler. « Je te croyais plus jeune, va savoir pourquoi. » il reprend en haussant brièvement les épaules et preuve en est une fois de plus qu’il n’a pas triché en allant chercher des informations sur elle avant leur rencontre dans ce studio. Inaya n’était vraiment qu’un visage et une silhouette pour lui, c’est l’image pour le moins superficielle qu’il en a gardé durant ces derniers mois et c’est aussi un peu ce qui le perturbe à présent, la découvrir peu à peu au-delà de ça quand il s’était fait à l’idée de ne jamais la voir en vrai.

Inaya semble prise de court quand le danseur l'invite à lui montrer ce qu'elle a gardé de ses années de danse à travers une petite improvisation. Le propre de l'improvisation c'est comme son nom l'indique que ce n'est pas préparé, et peut-être que la belle blonde le perçoit comme un numéro d'équilibriste qu'on lui demanderait d'exécuter sans filet à ce moment-là. Elle semble hésitante mais ne bronche pas comme d'autres ont pu le faire, ce qui est déjà un bon point en soi. Eddie de son côté se place contre le mur dans un coin de la pièce, il croise ses bras et l'observe tandis qu'elle effectue son échauffement, puis son regard la suit jusqu'à l'ordinateur pour le choix de la musique, laissée libre par ses soins pour qu'elle ne se sente pas non plus piégée. C'est très personnel ce qu'il lui demande, et jamais il ne se permettrait d'émettre un jugement sur la musique ou même le style de danse choisis. Il reste neutre Eddie, il analyse ce qu'il voit en professionnel et met complètement de côté le fait qu'il avait il y a quelques mois de ça craqué sur la beauté fatale de la jeune femme. À ce moment-là il est son professeur et uniquement ça, il ne perçoit rien d'autre chez elle que la danseuse qu'elle aspire à redevenir et il note dans un coin de son esprit les points sur lesquels il conviendra de revenir ensuite ensemble. Car c'est évident que ce n'est pas parfait, Inaya a des capacités indéniables mais le temps a fait son œuvre comme ils s'en doutaient tous les deux. Une fois le solo contemporain d'Inaya terminé il quitte sa place pour revenir vers elle avec ses impressions de professeur, un verdict probablement redouté qu'il ne laisse pas en suspens plus de quelques secondes afin que son élève soit rapidement fixée. « C’était pas trop mal. » il laisse dans un premier temps entendre, et il faut savoir que ça s'apparente à un compliment venant de lui car on le sait exigeant, et très difficile à contenter dans le domaine de la danse comme dans n'importe quel autre. « Y’a du boulot évidemment, mais on voit que t’as déjà de bonnes bases. Certains pas n’étaient pas assez marqués au sol donc on travaillera ça, et puis j’ai trouvé que tu ne t’appropriais pas assez l’espace. Tu dois l’explorer et l’occuper dans sa totalité. N’hésite pas te déplacer davantage, si tu campes trop ton public s’ennuie. » Eddie se montre durement honnête comme à son habitude, il se doit de souligner les points faibles de l'interprétation d'Inaya mais tout est parfaitement corrigeable à son sens, il n'y voit vraiment rien d'infranchissable aujourd'hui et il considère même qu'ils ont d'excellentes bases pour progresser ensemble. Dans un sens il préfère même ça, ce ne serait pas très palpitant pour lui si Inaya démontrait déjà une maitrise quasi parfaite de leur art et honnêtement si c'était le cas elle n'aurait pas vraiment besoin de lui. « Je vais te montrer ce que j’entends par là. » Parfois une démonstration vaut mieux que des explications alors Eddie décide de se livrer lui aussi à une improvisation afin de se prêter au même exercice qu'elle et de se placer dans les mêmes conditions, sans se donner l'avantage. Improviser il fait ça très bien Eddie c'est même une qualité que les grands noms du milieu ont toujours souligné chez lui, cette capacité à anticiper, à imaginer et à créer en un temps record. Il opte pour une musique au hasard, en faisant jouer la lecture aléatoire de son logiciel et puis il vient se placer au centre de la pièce, son corps commençant à se mouvoir avec ampleur sur le tempo. Chaque geste est affirmé, chaque pas ancré dans ce rapport au sol qu'il évoquait un peu plus tôt mais il contrôle les forces qu'il investit ici, il ne s'épuise pas malgré le fait qu'il s'adonne à un enchainement plutôt énergique. Une fois son improvisation terminée Eddie est à peine essoufflé, il a maitrisé ce qu'il a donné et il lui resterait largement de quoi enchainer derrière s'il le fallait. « Bon. Tu me parlais du style que tu as le plus pratiqué et j'ai effectivement pu voir ça. Mais avec moi tu seras amenée à tenter d'autres choses, d'autres techniques que tu n'as peut-être jamais vues et c'est normal. » Tout le monde a un style de prédilection, pour Eddie c'est le hip-hop car c'est par le biais de celui-ci qu'il est tombé dans la marmite de la danse il y a douze ans. Ses premières inspirations étaient celles-là mais il en a aujourd'hui beaucoup d'autres, et sa pratique du contemporain et du moderne ne connait pas de limites, comme il vient de le montrer. « Tu aimerais t'essayer à quelque chose en particulier ? C'est le moment d'ouvrir ton champ des possibles, considère qu'ici tu n'as pas de barrières, tu peux tout faire à partir du moment où tu le veux vraiment. » Et il l'y aidera, c'est le deal passé entre eux et le rôle qu'il s'engage à tenir. Il n'est pas question de ce qu'Eddie veut, ce n'est pas lui qui détermine la direction qu'ils vont prendre car il est important que ses élèves expriment leur volonté d'aller dans un sens ou un autre. Lui s'adapte et leur crée des cours en conséquence, chaque cas est différent et chaque élève libre de dire ce qui l'intéresse et ce qui ne l'intéresse pas.








(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 873483867 (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 873483867:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Hopkins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : tu peux te risquer à nana si t'aimes le danger
STATUT : célibataire, par choix
MÉTIER : mannequin internationale qui rêve d'une autre vie
LOGEMENT : numéro 114 à Spring Hill, un loft bien trop grand pour elle
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Tumblr_inline_nuvr7zds3g1qlt39u_250
POSTS : 153 POINTS : 125

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 HUNTAYA1
HUNTAYA

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 RZ4k
MINAYA

EddieAdriel
RPs EN ATTENTE : Mina, toi ?
AVATAR : Gigi Hadid
CRÉDITS : Gypsophile (avatar)
DC : Maxence Mayers & Nick Bradford
PSEUDO : toxic dream
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37675-inaya-they-told-me-that-the-end-is-near https://www.30yearsstillyoung.com/t37740-inaya-if-you-want-something-done-right-do-it-yourself https://www.30yearsstillyoung.com/t37837-inaya-hopkins

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 EmptyDim 11 Avr - 17:22



she's a masterpiece struggling to master a piece
@Eddie Yang & Inaya Hopkins

Elle ne peut pas s'empêcher d'être gênée par les questions d'Eddie, bien qu'il n'y ait rien de méchants dans ces mots. Ca lui rappelle simplement des mauvais souvenirs, ce moment où elle a compris que c'était fini pour elle et sa passion. Ce jour-là, elle s'en souvient comme si c'était hier. Les mots de son père avaient été durs, violents, pour la jeune adolescente de seulement quinze ans. 11 ans plus tard, elle lui en veut toujours autant d'avoir brisé son rêve. Elle a une belle vie malgré tout, elle a énormément de chance et elle en a conscience. Mais elle sait que ça aurait pu être différent et si elle avait osé tenir tête à ses parents, elle n'en serait peut-être pas là aujourd'hui. Tiraillé par ses regrets, à prendre des cours de danse pour se remettre à niveau et se sentir vivante. Parce qu'au fond, elle est là que pour ça. Libéré toute cette colère qu'elle ressent et pouvoir réussir à passer à autre chose. Si seulement c'est possible pour elle de laisser toute cette rancoeur derrière elle pour enfin être heureuse et ne plus y penser. Elle relève les yeux vers Eddie quand il parle du mannequinat. Ca n'a jamais été son rêve, c'est certain. Mais elle aime ce qu'elle fait, elle adore défiler sur des podiums et voir son visage en une des magazines. Jamais elle ne pourra dire le contraire. « Effectivement. Mais j'aime quand même ce que je fais, j'imagine que c'est le principal. » Qu'elle répond en haussant les épaules, essayant sûrement de s'en convaincre elle-même. Elle n'est pas malheureuse et d'après beaucoup de monde, elle devrait remercier ses parents qui l'ont toujours poussé dans cette voie. Sans eux, elle n'en serait pas là, elle n'aurait pas une aussi belle carrière. Puis les parents, ils savent toujours ce qui est le mieux pour leur enfant, non ?

Elle comprend très rapidement qu'il n'ira pas en douceur avec elle. Comme il a l'air de le faire avec tous ses élèves, elle en a conscience. Elle savait à quoi s'attendre à venir ici mais ça lui met quand même une petite pression supplémentaire. Même si elle est motivée et qu'elle a toujours été bien trop exigeante envers elle-même, c'est différent quand cette exigence vient d'une personne extérieure. S'il place le niveau trop haut, est-ce qu'elle arrivera à être à la hauteur ? D'autant plus qu'elle n'est pas novice, alors il risque d'être encore plus pointilleux avec elle. Elle commence à se poser plein de questions et comme toujours quand ça touche la danse, elle se met à douter. Peut-être qu'après ce premier cours, elle va être lâche, fuir et ne jamais revenir. Tout est possible, la danse est certainement sa plus grande faiblesse. Elle se contente d'hocher la tête à ses mots, il a dû voir tellement de profils différents pendant ses cours, elle se dit qu'il doit cernes les autres assez facilement. Alors encore une fois, elle se demande ce qu'il peut bien penser d'elle. En règle générale, l'avis des autres l'importe peu, elle se moque de ce qu'on pense d'elle mais avec Eddie, c'est bien différent. Il a le mérite d'être honnête avec elle en ce qui concerne la reconversion. Au fond, elle ne veut pas se lancer dans une carrière mais elle a quand même envie de pouvoir monter au moins une seule fois sur une scène. « Je m'en doutais. Mais, est-ce que je peux espérer pouvoir monter sur scène au moins une fois ? » Puisqu'il est honnête, autant le demander. Elle voudrait pouvoir faire cela autant pour elle que pour montrer à ses parents qu'elle était douée. Que les choses auraient pu être différentes si elle l'avait voulu et qu'elle ne s'était pas laissé dicter sa vie. « Je vais le prendre comme un compliment. » Elle ne dira pas non à faire plus jeune que son âge, déjà qu'elle a un peu de mal à supporter de voir la trentaine qui approche doucement mais sûrement.

En s'avançant vers l'ordinateur une fois son échauffement terminée, elle tente de canaliser doucement son stresse. C'est un exercice difficile pour elle d'improviser devant un danseur professionnel mais elle ne pouvait pas dire non. Alors elle enclenche la musique en revenant au milieu de la pièce, se mettant dans sa bulle pour laisser son corps s'exprimer. Elle ne réfléchit plus réellement, elle danse simplement en suivant le rythme de la musique et quand la musique s'arrête, le stresse revient. C'est le moment du jugement alors qu'elle se tourne vers lui pour entendre son verdict. Pas trop mal. C'est toujours mieux qu'un c'était nul. Elle prend ces quelques mots avec plaisir, ça veut au moins dire qu'elle n'a pas été complètement ridicule et c'est tout ce qui compte. Elle écoute attentivement son analyse en hochant la tête. D'elle-même, elle se rend compte qu'elle est restée au même endroit mais ça ne l'étonne pas, elle n'a plus l'habitude. Ce n'est pas pour rien si elle est ici après tout, elle a besoin de cours. Sans un mot, elle vient de coller contre le mur pour laisser Eddie lui faire une démonstration. Elle suit chacun de ses mouvements, elle analyse ses pas et sa façon de marquer ses mouvements. Sans aucun doute, la blonde se retrouve hypnotisée par le danseur, son regard ne décroche pas de lui. Il sait exactement ce qu'il fait, tout est fluide, il n'y a pas une seule erreur dans ses pas et elle ne peut pas s'empêcher d'être admirative. C'est magnifique et pendant quelques secondes, elle réalise même à quel point il est beau. Une pensée qu'elle chasse très vite de son esprit cependant, hors de question qu'elle commence à craquer pour son professeur particulier. Il manquerait plus que ça, déjà qu'elle pourrait fuir à tout moment les cours à cause de son manque de confiance en elle, il ne faut pas qu'elle se donne une raison de plus. « Je comprends mieux mes erreurs maintenant. » Qu'elle lance une fois sa démonstration terminée. Elle compte bien donner son maximum pour s'améliorer et retrouver son niveau d'avant. Si c'est possible, évidemment. Elle l'écoute et elle se dit que ça ne peut être qu'intéressants d'apprendre de nouvelles choses. Qu'est-ce qu'elle aimerait bien essayer ? C'est une grande question et elle n'y a jamais vraiment réfléchi. « Je dois avouer que j'ai toujours principalement fait du contemporain au final, je n'ai jamais pensé explorer autre chose. » Parce qu'elle était douée là-dedans alors elle ne voyait pas l'intérêt d'essayer autre chose. A l'époque, elle pensait réellement pouvoir en faire son métier et devenir une grande danseuse, alors elle se concentrait sur cette pratique-là. « Mais j'ai toujours été intriguée par le moderne-jazz. Je trouve que c'est vraiment magnifique même si ça a l'air particulièrement sportif. » Parce qu'elle a continué de regarder des compétitions de danse. Certains amis à elle ont continué la danse, eux, alors elle partait régulièrement les voir en compétition pour les soutenir. A travers eux, elle vivait sa passion d'une certaine manière. Et beaucoup se sont tournés vers le moderne jazz. « Je suis prête à en essayer d'autres cela dit, ça fait tellement longtemps que je n'ai pas vraiment pratiqué, je ne veux me fermer à rien. » Qu'elle rajoute en l'observant, ne sachant pas réellement sa danse de prédilection à lui. Elle a fait des recherches sur lui, oui, mais surtout sur ses compétences en tant que professeur. Elle n'a pas recherché toute sa vie non plus. Cela dit, Inaya a bien compris que le jeune danseur a une vie bien remplie. « Tu as toujours su que tu voulais devenir danseur ? » Qu'elle demande d'un coup, sorti de nulle part alors que son regard vient se planter dans celui du danseur. Depuis le début du cours, elle se contente de répondre à ses questions et de faire ce qu'il lui demande mais elle a envie d'en savoir un peu plus sur lui. Peut-être aussi parce qu'elle envie Eddie qui vit ce rêve qu'elle ne pourra plus jamais atteindre.


Tempted you know Apologies are never gonna fix this I’m empty I know Promises are broken. @SIAL
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 JRATd1d
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 DeZKOZb
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 OrLErGE
Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans (18/04/1996) ♈︎
SURNOM : juste Eddie, oppa (오빠) uniquement par sa sœur et le traitre pour ses collègues
STATUT : trop absorbé par son travail aka sa passion il n'a pas une minute à accorder à sa vie amoureuse laissée à l'abandon
MÉTIER : danseur pour la Northlight Company, et chorégraphe depuis peu. il est aussi professeur particulier sur son temps libre histoire de vivre à 100% pour la danse
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 2LgjtCbT_o
POSTS : 1171 POINTS : 915

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ double nationalité australienne et coréenne ☆ une petite soeur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 P7Knjnca_o
DADDIEdear noona | We might walk together in the same dream. Let’s go further than tomorrow, longer than forever. The neverending story : a future without you is a world without colour.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 DIZT0SAM_o
CALLIEyeodongsaeng | From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 MwDrKz3t_o
CLÉMENTbroken bond | Crumbling sandcastle, who's the traitor ? Dancing fire at the end of the world, that eternal promise turned into ruins and our memories into ashes.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 L0zswwoL_o
DIEDDIEthe unspoken truth | You say I’m unfamiliar, changed from the one you used to love. You say I’m not myself, not the one you knew so well. I'm so sorry for this fake love.


ilaria #1clément #1callie #1callie x danilily #1diego #1channing #2abel #1daddie #3inaya #1callie #2

RPs EN ATTENTE :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 FSpXemvH_o

RPs TERMINÉS :

daddie #1channing #1bennett #1daddie #2halston #1penny #1

rp abandonnés:
 

AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 EmptyMer 14 Avr - 20:04




Dreams bloom in reality and flowers shine in flames
You and I, We can fly
You're another me, I'm another you
Let’s just run for our lives



Il va peut-être un peu loin Eddie en supposant que le mannequinat n'était pas un rêve originalement pour Inaya, car après tout quel besoin a-t-il de lui poser cette question ? Pourquoi ne peut-il pas se contenter des précédentes réponses de celle-ci, pourquoi toujours creuser même quand son rôle ne s'y prête pas ? Il ne saurait pas dire s'il frôle l'indiscrétion ou non car à vrai dire le danseur n'est pas trop familiarisé avec ce concept de choses qu'on peut demander et d'autres qu'il vaut mieux garder pour soi, dans une discussion sa curiosité a bien souvent le malheur de ressortir et il lui arrive aussi d'appuyer sur les points sensibles des autres sans même chercher à retourner le couteau dans la plaie, juste parce qu'il est doté d'une incroyable maladresse. Ou indélicatesse, selon comment on décide de voir les choses. Son intention n'est pas de rappeler à Inaya que son rêve de danser en tant que professionnelle lui est passé sous le nez car d'autres personnes ont décidé à sa place qu'elle consacrerait sa jeune vie à autre chose, mais ça ne doit pas être très fin de sa part de la maintenir sur le sujet comme il le fait, surtout pour lui demander confirmation sur ce qu'il pense déjà savoir. Alors non le mannequinat n'était pas son rêve mais elle assure aimer ce qu'elle fait, elle ne subit donc pas totalement non plus les choix qui ont été faits à sa place et sans qu'il ne sache trop pourquoi cette pensée le rassure. « Ça doit un peu compenser alors. » il formule dans un léger hochement de tête, plutôt disposé à croire que c'est en quelque sorte une petite consolation pour elle. Elle aspirait à autre chose mais cette voie-là lui plait aussi, et il préfère ça plutôt que d'entendre qu'elle erre depuis des années dans un milieu où tout l'horripile. Il n'en oublie pourtant pas la passion qu'ils ont en commun et qui les réunit dans ce studio aujourd'hui, une passion à laquelle il aimerait la rattacher et qui n'a jamais cessé de brûler en elle, il en est convaincu.

Comme à son habitude le danseur ne passe pas par quatre chemins pour signifier les choses, et ça donne un petit aperçu de l'ambiance qui règnera pendant ses cours car Eddie n'a pas pour habitude de ménager qui que ce soit entre ces murs, loin de là même. Ce n'est pas qu'il a absolument besoin d'ébranler les autres, il considère simplement que les choses rentrent mieux dans la tête par la manière forte, plutôt qu'en empruntant mille et un détours et en saupoudrant tout ça de bons sentiments. Ce n'est pas son rôle après tout d'alimenter les illusions des uns et des autres quand il sait que s'y accrocher sera vain, alors il ne va certainement pas prétendre à Inaya que son âge n'est pas un frein pour espérer encore pratiquer la danse à un niveau professionnel alors qu'il sait pertinemment que si, qu'à ce stade elle ne peut plus espérer se faire un nom en tant que danseuse. La reconversion elle peut l'oublier mais ce n'est peut-être pas ce qu'elle veut réellement, puisqu'elle se permet d'espérer pouvoir monter sur scène, juste une fois. Si ce n'est que ça alors ils pourront peut-être s'arranger, car il peut comprendre ce besoin de tâter son rêve afin de se dire qu'elle l'aura vécu au moins une fois, il comprend qu'elle pourrait avoir possiblement besoin de ça pour faire d'une certaine façon son deuil. Il se laisse aller à pas mal d'interprétations dans sa tête Eddie mais il le ressent comme ça lorsque Inaya lui en parle, même s'il s'interdit de le prendre trop à cœur et s'efforce de conserver encore une fois la distance qui s'impose selon lui. Le danseur prend son temps pour lui répondre, histoire qu'elle ne s'imagine pas qu'il a tranché un peu trop vite sur la question de l'y aider ou non. « Je pense pas que ce soit infaisable, mais pour ça il faudra sûrement te rapprocher de quelqu’un qui a de bons contacts dans le milieu. » il glisse en lui lançant un regard entendu, mais où veut-il en venir au juste Eddie ? Lui le sait très bien mais Inaya c’est peut-être moins sûr, et il se rend compte que ce qu’il avance n’est pas forcément clair. C’est mal formulé surtout, il ne sait pas pour qui il est en train de passer là mais il suffit d’avoir l’esprit un peu mal placé pour lui attribuer des intentions pas très clean. « Enfin va pas croire que.. » Il en perdrait presque son anglais Eddie, il sent que ses précédents propos pourraient être sortis de leur contexte ou mal compris alors il se doit de rectifier les choses immédiatement. Le fait d’évoquer un rapprochement c’est là qu’il craint qu’il y ait méprise, surtout maintenant qu’elle sait qu’il l’avait repérée sur des affiches avant de devenir son professeur.. Pour peu qu’Inaya s’imagine qu’il a recours à de sales combines pour profiter de ses élèves et abuser de son pouvoir, non vraiment ce serait beaucoup trop gênant si c’était le cas et son regard guette la concernée avec une certaine appréhension désormais. « Te méprends pas Inaya, je parlais bien de moi mais je voulais juste dire que si t’as vraiment du potentiel je pourrai peut-être t’arranger quelque chose avec ma compagnie. » Sans contrepartie ça va de soi, s’il décide de lui filer un coup de main en lui trouvant une place dans un spectacle juste le temps d’une soirée il n’attendra rien en retour car ses méthodes ne comprennent pas la moindre forme de chantage ou ce qui y ressemble. Et il ne se fait pas non plus payer en nature pour ses cours Eddie, ce genre de pratiques n’ont pas du tout leur place ici et il espère ne pas avoir besoin de le préciser.

Elle n'est vraiment pas ridicule Inaya, et si elle connaissait mieux son professeur elle saurait qu'un pas trop mal sortant de sa bouche équivaudrait à un franchement bien venant d'autres danseurs tous aussi calés sur le sujet mais simplement moins sévères dans leur façon d'évaluer. La barre est placée très haut ici, Eddie en attend beaucoup de ses élèves et particulièrement de ceux qui n'en sont pas à leurs débuts dans la danse alors forcément Inaya prend un peu plus cher que ce serait le cas pour d'autres, mais ça n'enlève rien au fait que son improvisation était propre et plutôt bien exécutée compte tenu du fait qu'elle n'a pas pratiqué depuis un bail. Elle gère bien la pression en plus de ça car elle ne devait pas s'attendre à ce qu'Eddie lui demande de danser et la laisse livrée à elle-même sur ce parquet juste quelques minutes après leur rencontre. Elle s'est franchement bien débrouillée mais bien sûr lui ne le formule pas exactement comme ça, il y a toujours une sacrée nuance dans ce qu'il dit par rapport à ce que ça signifie vraiment et Eddie ne serait pas vraiment Eddie s'il ne s'empressait pas après ça de souligner les erreurs qu'il a pu noter pendant sa petite prestation. Rien qui ne soit pas ajustable avec du travail mais il ne laisse pas entendre que les choses seront faciles, il ne lui fait pas miroiter le fait de retrouver le niveau qu'elle avait autrefois en claquant des doigts. Elle y arrivera il n'en doute pas mais il ne peut pas dire en combien de séances, pas même après l'avoir vue à l'œuvre car ça ne s'estime pas comme ça, il peut juste désormais se rendre compte du potentiel qu'elle détient et se représenter mentalement ce qu'ils vont pouvoir entreprendre ensemble. De belles choses c'est certain, avec deux amoureux de la danse qui se rencontrent il ne peut pas en être autrement. Puis à son tour Eddie laisse voir ce qu'il a dans les jambes, il n'est pas forcément au top de ses capacités en ce moment avec son genou qui fait des siennes mais il se doit aussi de montrer ce qu'il attend, notamment quand il mentionne un petit souci d'ancrage des pas au sol ou d'occupation de l'espace. Inaya ne perd rien de ce qu'il montre et c'est ce qu'il veut Eddie, des élèves observateurs et désireux d'assimiler ce qu'il s'emploie à leur transmettre. Maintenant qu'ils ont bien transpiré l'un et l'autre il convient pour le jeune professeur de savoir où emmener son élève, et celle-ci lui apprend avoir toujours principalement baigné dans le contemporain, elle n'a même jamais exploré autre chose dit-elle. Il intègre ce qu'il entend Eddie, et à ses yeux ce n'est pas du tout une tare d'avoir jusqu'ici évolué dans un seul et unique genre. « On utilise beaucoup le contemporain pour revendiquer quelque chose. L'envie d'être libre, par exemple. » Son regard glisse jusqu’à elle comme accompagné d’un sous-entendu silencieux, car il croit ressentir que ce besoin de liberté anime justement la belle blonde. Le contemporain c’est la danse sans artifices par excellence, qui permet tout, sans véritable cadre contrairement au moderne ou au classique qui possèdent leurs propres codes. Les possibilités d’expression et de créativité y sont infinies, et l’improvisation y tient une place importante d’où l’exercice qu’Eddie lui a proposé un peu plus tôt. Car il a compris quand il l’a vue, il a su où Inaya se situait dans le grand spectre de la danse avec tous les genres qui le composent. Elle dit avoir toujours été intriguée par le modern jazz et elle gagne sans mal l’attention du danseur avec ça, car elle vient le chercher directement dans sa zone de confort, pile dans ce qu’il connaît le mieux puisqu’il en a fait l’une de ses spécialités avec le temps. « Bon choix. Tu vises pas le plus simple mais c’est bien, t’as le mérite d'être ambitieuse. » Il lui accorde ça dans un sourire et dieu sait qu’Eddie apprécie de travailler au côté de personnes ambitieuses, pour l’être lui-même excessivement. Dire que le modern jazz est sportif est effectivement un euphémisme, il en sait quelque chose pour le pratiquer depuis longtemps et autant il ne gagnerait sûrement pas à un bras de fer, autant il en a dans les cuisses Eddie. Il lui montrerait bien ce qu’il en est mais est-ce vraiment raisonnable avec son genou blessé ? Même un bête salto lui ferait prendre des risques inconsidérés pour juste quelques secondes de démo alors pour aujourd’hui il va s’abstenir, ça vaut mieux. « C’est le style que je pratique le plus, et peut-être aussi celui que je préfère. » il précise alors même si ce n’est pas ce qu’on lui demande, et pour le coup c’est une confidence qui ne fait pas trop avancer leurs affaires. Le danseur aimerait ravaler ses paroles, il se demande s'il ne se dévoile pas un peu trop ici alors qu'il ne s'agit pas de lui mais d'elle, des attentes de son élève et uniquement ça. Inaya prétend en tout cas n’être fermée à rien et ça tombe bien, à partir du moment où elle ne définit aucune limite quant à ce qu’elle veut apprendre ou revoir avec lui ils auront beaucoup de choses à explorer ensemble, dans des styles parfois même radicalement opposés. « Si vraiment t’es motivée ici tu toucheras un peu à tout. » il formule à son attention telle une promesse, celle de l’emmener un peu partout dans le vaste univers de la danse où les possibilités ne manquent pas et où de belles surprises l’attendent aussi sans l'ombre d'un doute.

Et puis une véritable discussion s'engage, où il devient finalement question de lui. Sur le moment il est un peu désarçonné Eddie, les questions de ce style c'est bien souvent lui qui les pose pour savoir d'où partent exactement ses nouvelles recrues et pour bien visualiser la relation que celles-ci entretiennent avec la danse. « J’ai pas l’habitude que mes élèves me demandent ça. » il concède d’abord à avouer car en temps normal ses élèves ne le questionnent pas sur son parcours, ils estiment en savoir assez pour ceux qui ont fait des petites recherches sur son compte au préalable et, surtout, ils n’osent pas aller jusque là. Il ne paraît pas très accessible Eddie quand on le voit comme ça et effectivement il est peu disposé à se dévoiler dans ce studio lui qui s’efforce de se tenir à une certaine distance de ses élèves, par professionnalisme. Pourtant la question d’Inaya ne le dérange pas, et il n’a même pas besoin d’y réfléchir puisqu’elle appelle une réponse évidente, tout du moins pour lui. « Mais non, absolument pas. J’ai eu ma révélation pour la danse assez tard et vraiment par hasard, ça m’est tombé dessus un beau jour alors que je m’y prédestinais pas du tout. » Le destin, il y croit certains jours et d’autres non mais là tout de suite il aurait tendance à dire que le sien n’était pas de devenir le danseur qu’il est aujourd’hui. Il n’est pas né avec des chaussons aux pieds Eddie, pour imager grossièrement la chose. « La danse ne faisait pas partie des options qui m'étaient offertes à l'origine, j'en ai simplement décidé autrement. J’aime bien dire que je suis né pour ça mais c’est pas tout à fait vrai, la vie et mes parents avaient d’autres plans pour moi. » Des plans sur lesquels il ne s’étendra pas car il serait obligé d’exposer cette éducation très influencée par la culture coréenne que sa mère a longtemps fait reposer sur sa sœur et lui. Une recherche de l’excellence propre au pays du matin calme que les australiens ont toujours un peu de mal à comprendre, une pression incroyable mise sur les épaules des enfants par leurs parents obsédés par l’idée de les voir réussir, au point de planifier l’université dans laquelle ils iront dès leur naissance. Au final il a quand même réussi Eddie, juste pas dans la branche qu’on avait initialement choisi pour lui et à cause de ça il lira toute sa vie de la déception dans leurs yeux. Mais ça va, il trouve quand même le sommeil la nuit en sachant qu'il a brisé les attentes et les espoirs de sa famille. C'est un artiste ne leur en déplaise, même si son père se plait davantage à le voir comme un saltimbanque. « Tu dois trouver ça injuste. T’as eu ce rêve certainement bien avant moi et de nous deux aujourd’hui je suis le seul qui peut en vivre. » Son regard croise celui d’Inaya qu’il observe à présent en silence, tandis qu’il aimerait savoir ce qui lui passe par la tête. Ce qui est certain c’est qu’il n’imagine à présent plus sa vie sans la danse Eddie, que ce soit juste ou non. C’est une véritable passion pour lui et une passion il n’en a qu’une, c’est la seule qui l’anime et quand il est d’humeur profondément fataliste il la perçoit même comme l’une de ses principales raisons d’exister. Et dans tout ça il ne s’estime même pas chanceux car la chance on ne l’a pas, on la crée soi-même en se donnant les moyens de ses ambitions. Le fait que cette passion soit née assez tard chez lui l’a justement poussé à travailler encore plus dur, il n’a jamais ménagé ses efforts et encore aujourd’hui il est incapable de lever le pied alors qu’il a déjà atteint la plupart de ses objectifs à un âge où beaucoup de danseurs n’atteignent pas le tiers des leurs. Il veut aller vite dans tout ce qu’il entreprend Eddie, peut-être même trop vite, car la carrière d’un danseur est une constante course contre la montre et il ne veut pas en perdre une seconde.. même si c’est aussi comme ça qu’on peut se brûler les ailes, et il ne serait vraiment pas étonnant de le voir fané avant l'heure.








(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 873483867 (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 873483867:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Hopkins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : tu peux te risquer à nana si t'aimes le danger
STATUT : célibataire, par choix
MÉTIER : mannequin internationale qui rêve d'une autre vie
LOGEMENT : numéro 114 à Spring Hill, un loft bien trop grand pour elle
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Tumblr_inline_nuvr7zds3g1qlt39u_250
POSTS : 153 POINTS : 125

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 HUNTAYA1
HUNTAYA

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 RZ4k
MINAYA

EddieAdriel
RPs EN ATTENTE : Mina, toi ?
AVATAR : Gigi Hadid
CRÉDITS : Gypsophile (avatar)
DC : Maxence Mayers & Nick Bradford
PSEUDO : toxic dream
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37675-inaya-they-told-me-that-the-end-is-near https://www.30yearsstillyoung.com/t37740-inaya-if-you-want-something-done-right-do-it-yourself https://www.30yearsstillyoung.com/t37837-inaya-hopkins

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 EmptyDim 18 Avr - 18:03



she's a masterpiece struggling to master a piece
@Eddie Yang & Inaya Hopkins

Inaya se contente d'hocher la tête aux mots d'Eddie. Ca compense, oui, un minimum. Elle n'a pas le choix de toute façon, elle le sait. Ca reste un beau métier, un métier difficile à obtenir au même niveau qu'elle en plus de cela. Il y a tellement de personnes qui rêveraient d'être à sa place alors qu'elle rêverait d'être à la place du danseur. C'est comme ça, elle s'imagine qu'on ne peut pas tous atteindre ses rêves et que ça fait simplement partie de la vie. Malgré tout, elle espère pouvoir toucher de rêve du bout des doigts. Une simple représentation, une seule fois pour monter sur scène et montrer son talent, rien de plus. Bien évidemment qu'à 26 ans, elle ne peut pas espérer une reconversion et elle reste heureuse de voir qu'il ne lui laisse pas croire le contraire. Il dit les choses, même si ça fait mal à entendre et au moins elle peut l'encaisser. Mais à la suite de ses mots, ses sourcils se froncent légèrement alors qu'elle l'observe. Il faudra sûrement te rapprocher de quelqu’un. La jolie blonde se pose deux questions à cet instant précis. Premièrement, est-ce qu'il parle de lui ou d'une autre personne ? Deuxièmement, quel type de rapprochement ? Sans même s'en rendre compte, les traits de son visage se sont fermés alors que des souvenirs qu'elle tente d'oublier refont surface. Ce jour où ce photographe a posé ses mains sur elle, ce jour où sa vision des hommes a radicalement changé. Elle sait qu'ils ne sont pas tous les mêmes, évidemment, mais elle a toujours peur Inaya. Alors quand elle entend une phrase comme celle-là, elle ne peut pas s'empêcher de penser à ça. Parce qu'il y a des abus dans tous les milieux, surtout dans les milieux où la célébrité est en jeu. Elle l'a appris malgré elle et encore plus avec le temps. Mais Eddie a l'air encore plus gêné qu'elle, il se reprend assez rapidement pour mieux s'exprimer. « Je vois. » Qu'elle lance sur un ton bien plus sec qu'elle le voulait. Ca a été plus fort qu'elle, ses pensées étant perturbés par des souvenirs que le danseur face à elle ne pourrait pas imaginer. Personne ne le sait à part Mina après tout, elle a toujours gardé le secret, même dix ans après. « Ce serait très gentil de ta part effectivement, si tu m'aides pour ça. Sans contrepartie, évidemment. » Sa voix est devenue plus douce, cette conversation étant devenue gênante en l'espace d'une seconde. « Cela dit, je peux toujours te payer ou te proposer un dîner pour te remercier quand même, enfin.. » Et merde. Elle panique maintenant. Elle n'a aucune idée de ce qui est bon à proposer pour remercier d'un geste comme celui-là et là, elle a l'impression de passer pour une riche snob qui pense tout obtenir grâce à son argent. Quant au dîner, ça pourrait s'apparenter à un rendez-vous selon le point de vue et ça aussi, ça la gêne. « On verra ça au moment venue et selon ce que tu penses de mon niveau déjà. » Du mieux qu'elle le peut, elle tente de se rattraper, affichant un léger sourire. Il faut croire qu'elle est aussi douée que lui avec les mots.

Finalement, elle laisse place à la danse, un moyen d'expression dans lequel elle est plus douée. Tout du moins, elle fait de son mieux et Eddie n'a pas l'air de la trouver ridicule. C'est déjà un bon point. Alors quand il lui offre une démonstration, elle est attentive et observe chacun de ses mouvements. Elle est venue ici pour s'améliorer, retrouver un niveau le plus excellent possible et apprendre de nouvelles choses. Quand elle voit le niveau de son nouveau professeur, elle comprend qu'elle a fait le bon choix. Comme elle a pu le voir sur internet lors de ses recherches, il est vraiment doué, il est fait pour la danse. Et au fond, elle est autant admirative que jalouse face à cette scène. Mais la jalousie ne sert à rien et ça ne la fera pas revenir en arrière. Elle préfère se concentrer sur le présent et le futur que pourrait lui offrir ces cours de danse. Elle hoche la tête à ses mots, un léger sourire aux lèvres. Le contemporain, ça a toujours été son favori. Ce n'est pas étonnant vu comme les paroles d'Eddie lui parlent. A l'époque, elle cherchait à revendiquer sa liberté auprès de ses parents. La jeune adolescente était persuadée qu'ils accepteraient et qu'elle pourrait aller dans une grande école de danse. Le modern jazz, elle a toujours trouvé ça très beau même si elle a conscience de la difficulté. « J'ai envie de dépasser mes limites. Ce serait moins intéressant que je reste seulement dans ma zone de confort. » Même si elle adore le contemporain et qu'elle ne dirait pas non à rester là-dedans si elle n'avait pas le choix. Mais puisqu'il lui donne le choix, pourquoi se fermer des portes inutilement ? Elle ne pensait pas que c'était son style préféré mais elle est heureuse de l'apprendre. Elle s'imagine qu'il sera encore plus apte à lui donner des cours et à la faire progresser dans ce sens-là. Tant qu'elle peut danser, ça lui convient en réalité. Elle veut juste retrouver toutes ces sensations de ces années en club. Toute cette joie à chaque nouveau pas et chaque mouvement qu'elle arrivait enfin à maîtriser après des heures de pratique, des heures à essayer encore et encore jusqu'à ce que ça marche. C'est une satisfaction inégalable malgré la fatigue qu'on peut ressentir à la fin. « C'est parfait. » Elle le suivra, elle fera ce qu'il lui demande, il n'y a aucun soucis là-dessus. Il y a peu de chance pour qu'elle refuse quelque chose, elle est bien trop motivée pour ça.

Inaya se mord légèrement la lèvre aux mots d'Eddie, elle ne peut pas s'empêcher de se sentir gênée. « Oh, désolée si ça ne se fait pas normalement. J'avais juste envie d'en savoir un peu plus sur ton parcours à toi aussi. » Comme il sait déjà plusieurs choses sur elle maintenant, elle se dit que la conversation ne doit pas être que dans un sens. Peut-être que les élèves n'osent pas normalement, il faut dire qu'il reste assez impressionnant et qu'on peut hésiter à lui poser des questions. Mais sur le moment, la jolie blonde n'a pas réfléchi. Le danseur répond quand même à sa question et elle est surprise par sa réponse. Vu son niveau, alors qu'il est jeune, elle s'imaginait qu'il avait commencé très tôt les cours de danse. Mais ça veut dire qu'il a dû bosser dur pour avoir un niveau comme celui là et rien que pour ça, elle peut être admirative. Alors que les mots d'Eddie font étrangement écho à sa propre histoire. Elle comprend que ses parents n'approuvaient pas et qu'ils n'imaginaient pas ça pour lui. A la différence qu'il ne s'est pas laissé faire, lui. « Vu où tu en es aujourd'hui, ça devait quand même t'être destiné au fond. » Même s'il ne le savait pas et que ça ne faisait pas partie de ses plans au départ. Il a beaucoup de chance. C'est ce qu'elle aime se dire Inaya même si elle sait que ça n'a rien à voir avec la chance. Ses parents n'avaient pas l'air de vouloir cela pour lui et pourtant, il l'a fait quand même. Il s'est battu pendant qu'elle a laissé ses parents gagnés sur sa propre vie. Elle relève les yeux vers Eddie, surprise par ses mots. Est-ce qu'elle trouve ça injuste ? Non, elle ne peut pas. C'est la vie, elle ne peut s'en prendre qu'à soi-même. « Peu importe quand j'ai eu cette révélation pour la danse par rapport à toi, je peux pas trouver injuste la réussite de tous les danseurs de la planète. » Ce serait idiot. Bien sûr qu'elle aimerait être à sa place, bien sûr qu'elle voudrait vivre de cette passion elle aussi. Mais elle n'a pas saisi sa chance et elle doit faire avec. « Ce que je comprends, c'est que tu as eu le courage d'affronter tes parents alors que moi.. » Elle, non. Elle n'a même pas essayé, cette discussion sur la danse avec ses parents a été réglé en deux minutes top chrono. C'est d'un ridicule quand elle y pense, elle aurait dû faire les choses différemment et non se taire. « Je voulais qu'ils soient fiers de moi alors j'ai pas osé aller contre eux. » Qu'elle rajoute en haussant les épaules, son regard se baissant vers ses pieds. Elle le regrettera sûrement toujours mais à quoi bon vivre dans les regrets ? Maintenant, elle écoute ses propres envies et c'est bien pour ça qu'elle est ici aujourd'hui. « Je suis ici pour me prouver que ce n'était pas qu'un loisir et que j'étais douée, en réalité. » C'est ça, le vrai point. Avec les années, elle a fini par croire les paroles de son père. Qu'elle n'aurait jamais pu réussir, qu'elle n'était pas si douée et qu'elle ne pourrait pas devenir connue dans ce domaine. Elle ne sait même pas pourquoi elle raconte tout ça à Eddie, elle s'est laissé emporter par ses pensées. « Je suis désolée, je sais pas pourquoi je te dis tout ça. » Comme toujours, elle s'excuse. Elle a toujours peur de mal faire, elle a toujours peur de gêner les autres. Pour un mannequin reconnu dans le monde entier, elle manque cruellement de confiance en elle en réalité.


Tempted you know Apologies are never gonna fix this I’m empty I know Promises are broken. @SIAL
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 JRATd1d
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 DeZKOZb
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 OrLErGE
Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans (18/04/1996) ♈︎
SURNOM : juste Eddie, oppa (오빠) uniquement par sa sœur et le traitre pour ses collègues
STATUT : trop absorbé par son travail aka sa passion il n'a pas une minute à accorder à sa vie amoureuse laissée à l'abandon
MÉTIER : danseur pour la Northlight Company, et chorégraphe depuis peu. il est aussi professeur particulier sur son temps libre histoire de vivre à 100% pour la danse
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 2LgjtCbT_o
POSTS : 1171 POINTS : 915

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ double nationalité australienne et coréenne ☆ une petite soeur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 P7Knjnca_o
DADDIEdear noona | We might walk together in the same dream. Let’s go further than tomorrow, longer than forever. The neverending story : a future without you is a world without colour.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 DIZT0SAM_o
CALLIEyeodongsaeng | From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 MwDrKz3t_o
CLÉMENTbroken bond | Crumbling sandcastle, who's the traitor ? Dancing fire at the end of the world, that eternal promise turned into ruins and our memories into ashes.

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 L0zswwoL_o
DIEDDIEthe unspoken truth | You say I’m unfamiliar, changed from the one you used to love. You say I’m not myself, not the one you knew so well. I'm so sorry for this fake love.


ilaria #1clément #1callie #1callie x danilily #1diego #1channing #2abel #1daddie #3inaya #1callie #2

RPs EN ATTENTE :
(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 FSpXemvH_o

RPs TERMINÉS :

daddie #1channing #1bennett #1daddie #2halston #1penny #1

rp abandonnés:
 

AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 EmptyMar 20 Avr - 20:27



Dreams bloom in reality and flowers shine in flames
You and I, We can fly
You're another me, I'm another you
Let’s just run for our lives



Qu’est-ce qui lui prend d’évoquer un rapprochement sans préciser dans un premier temps ses pensées, c’est la porte ouverte à tous les malentendus et c’est dingue qu’il lui faille plusieurs secondes pour le réaliser. D’un coup il se sent bien bête Eddie, et il aurait voulu rajouter une bonne couche de gêne à cette situation déjà sensiblement embarrassante qu’il ne s’y serait pas pris autrement. Il n’ose pas imaginer ce qu’Inaya peut penser de lui à cet instant et l’image que ça doit lui donner, mais il peut déjà voir le visage de celle-ci se fermer et là, il comprend. Il comprend qu’il a merdé et qu'il ne peut plus espérer passer rapidement à autre chose. Alors il se reprend, aussi vite qu’il le peut dans le but de dissiper une éventuelle confusion quant à ses intentions. Il tâche d’être un peu plus adroit dans ses mots mais il a le sentiment de s’enfoncer plus qu’autre chose, un sentiment renforcé par le regard que la belle blonde fait reposer sur lui. Quant au ton qu’elle emploie il ne laisse rien présager de très bon non plus, le danseur n’ose alors plus rien dire et dieu sait pourtant que ce n’est pas donné à tout le monde de lui couper le sifflet. C’est qu’il ne sait plus trop où se mettre Eddie, heureusement pour lui Inaya finit par s’adoucir et lui fait même savoir qu’elle apprécierait beaucoup qu’il puisse l’aider pour ça. Okay, tout n’est peut-être pas foutu en fin de compte. Pas de contrepartie ça lui va très bien à Eddie, seulement son élève évoque quand même la possibilité de le payer pour ça. Ou de l’inviter à dîner, c’est au choix. Il a bien entendu, un dîner ? Il bloque une demi-seconde sur ce qu’il entend avant de considérer l’argent qu’Inaya se dit prête à lui donner en échange de son coup de main, et qu’il ne peut évidemment pas accepter. Ni aujourd’hui ni jamais, il ne veut pas de ça entre eux et s’il est vrai que le bonhomme est très opportuniste il n’est pas envisageable pour lui d’en arriver là. Pas alors qu’il propose juste de parler d’elle dans sa compagnie, ça ne lui coûtera vraiment rien de le faire et il sera même content de lui offrir cette opportunité-là si son niveau le permet. « Tu vas certainement pas me payer pour ça. » il laisse entendre en remuant fermement la tête, car il est hors de question qu’on monnaie ses services en dehors de ces cours. S’il fait jouer ses relations pour elle ce sera parce qu’il le voudra bien, il n’attendra aucune compensation qu’elle soit financière ou autre. Et l’autre option ? Il y pense Eddie, ça fout même ses idées en vrac là tout de suite même s’il tente de ne pas le montrer. « Pour le dîner en revanche.. » Il laisse sa voix en suspens quelques secondes, qui doivent paraître bien longues à Inaya. Ce n’est pas tellement qu’il hésite car il a assez envie de dire oui avant même de savoir si ça se fera un jour mais il n’oublie pas son rôle ici, et cette distance qu’il s’est toujours imposé avec ses élèves. Pourquoi ce serait différent cette fois ? Il n’en sait rien, il a juste un peu de mal à la voir comme une élève à part entière et ce n'est pas bon, il s'agirait vraiment de se reprendre. « On verra, comme tu dis. » C’est plus prudent comme ça, il vaut mieux pour lui qu’il laisse entrevoir ça comme une possibilité et pas plus, pas pour le moment. Mais il ne dit pas non Eddie, et on ne peut pas dire que l’idée le dérange beaucoup. C’est tout sauf raccord avec ses principes et sa volonté de ne jamais dépasser des rapports professionnels avec ses élèves mais encore faudrait-il qu’Inaya reste sagement dans son rôle, elle aussi. Or aux yeux du danseur elle est autant cette inconnue venue renouer avec sa passion que cette sublime créature qui l’avait fait craquer quelques mois plus tôt, et c’est bien le problème. Si seulement il pouvait oublier où il l’a vue auparavant et ce que sa beauté a pu lui inspirer, tout serait beaucoup plus simple et confortable pour tous les deux. Son erreur a peut-être bien été de l’avouer dans le départ, mais s’il ne l’avait pas fait il aurait forcément fini par se trahir, tôt ou tard.

Eddie en a connu des élèves difficiles, et d’autres manquant cruellement de motivation qui étaient très peu enclins à dépasser leurs limites avec lui. Sans parler de ceux qui n’acceptaient pas sa rigueur, rendant du coup leurs rapports avec le jeune professeur assez conflictuels. Ces élèves-là lui donnent non seulement du fil à retordre mais ils jouent surtout dangereusement avec sa patience, que l’on sait pour le moins limitée. Les gens qui ne se laissent pas mener à la baguette en temps normal il les comprend Eddie car il a longtemps été comme ça aussi, mais dans le cadre de ses cours il n’est pas question d’opposer la moindre résistance à ce qu’il dit ou demande. Parce qu’il dispense ces leçons sur son temps libre, un temps qu’il consacre à de jeunes (et moins jeunes) inconnus auxquels il souhaite avant tout transmettre sa passion, mais en dehors de ça ce n’est pas tellement une partie de plaisir pour lui alors celles et ceux qui débarquent ici avec une bonne dose de mauvaise volonté ne sont généralement pas très bien reçus. Quand on signe avec lui ce n’est pas pour se la couler douce, il explique toujours clairement ses attentes au départ et ce n’est pas faute non plus d’être reconnu pour son intransigeance dans le milieu, en somme ses élèves sont censés savoir à quoi s’attendre et pourtant certains arrivent encore à être surpris par ses méthodes. Il est d’une nature profondément calme Eddie mais il ne faut pas le chauffer, encore moins considérer qu’on peut prendre à la légère ce qu’il dit sous prétexte qu’il est jeune, car ça n’excuse vraiment rien. Combien de fois a-t-il dû justifier son âge entre ses murs, mais aussi en dehors ? Combien d’allusions au fait qu’être professeur à son âge est surprenant, et combien de tentatives visant à le décrédibiliser par rapport à ça.. Il ne doute pas facilement de lui-même et heureusement, car les autres le font très bien à sa place. Et pourtant sa réputation parle d’elle-même, jeune peut-être mais compétent avant tout, beaucoup s’accordent à le dire. La confiance de ses élèves ne lui est pas toujours automatiquement acquise mais il sent qu’il peut déjà compter sur celle d’Inaya, qui semble même aujourd’hui faire reposer tous ses espoirs sur lui. C’est un sacré challenge pour Eddie, ils sont loin de partir de zéro ensemble mais l’idée est qu’elle retrouve le niveau qu’elle avait autrefois. Dix plus plus tôt, plus exactement. Il sait que c’est possible et carrément dans ses cordes même s’il ne peut pas estimer de combien de temps ils auront besoin pour ça, et il sait aussi qu’Inaya ne ménagera pas ses efforts dans ce but. C’est la différence avec ceux qui ne sont pas initiés à la danse, la belle blonde connaît déjà les exigences et les contraintes du milieu alors il n’a aucun doute sur le fait qu’elle se donnera à fond car elle a un véritable objectif en ligne de mire. « Il n’y a pas de zone de confort ici de toute façon, pour personne. » il l’informe avec sérieux tandis qu’il retire sa veste pour la nouer autour de sa taille. Une façon de lui dire qu’il l’accompagnera dans autant de styles qu’il leur sera possible de voir, sans s’enfermer dans l’un d’eux en particulier car ce qui compte aussi c’est de faire de ses élèves des danseurs polyvalents. Comme lui l’est devenu avec le temps, en commençant à pratiquer le hip-hop avec son groupe avant d’adopter le contemporain sous toutes ses formes, et le moderne également, à côté. Il n’y a finalement qu’aux sirènes du classique auxquelles Eddie n’a pas cédé mais c’est un choix qu’il a fait, il estime que ce n’est pas pour lui car bien trop strict et guindé pour l’électron libre qu’il est.

Elle s'excuse Inaya, alors qu'elle ne devrait pas. Au moins elle s’intéresse, et elle ne se contente pas des informations qui peuvent circuler sur son compte et qui ne disent effectivement pas grand-chose de son parcours. Il n’est pas assez célèbre dans son domaine pour avoir sa propre page wikipédia et il y a peu de chance que ce soit le cas un jour puisque ce n’est pas la notoriété en tant qu’artiste qu’il vise, mais bien la pérennité de son œuvre dans le temps. Les confessions très personnelles de son élève font suite aux siennes, qui l’ont été au moins autant avant ça. Tous deux se livrent et réalisent qu'ils ont au final connu des choses similaires, à savoir la désapprobation de leurs proches qui ont voulu décider à leur place et anéantir leur rêve alors que l'amour de la danse ne s'éteint pas comme ça. Inaya en sait quelque chose, elle vit avec des regrets aujourd'hui parce qu'elle n'a pas su leur tenir tête mais Eddie ne connait pas son contexte familial, peut-être qu'elle n'a pas eu la réelle possibilité de se rebeller comme lui l'a fait. Peut-être qu'elle avait bien trop à perdre, peut-être qu'elle avait peur, il n'en sait rien mais il refuse de considérer qu'elle a manqué de courage là-dessus simplement en se basant sur ce qu'il entend et qui ne représente finalement qu'une infime partie de l'histoire.  « Je ne sais pas si c’est tellement une question de courage, Inaya. » Il parle surtout pour lui ici, car il n’a pas le sentiment d’avoir été réellement courageux Eddie. Déterminé, ambitieux et sacrément têtu, oui par contre. Lui a surtout eu la volonté féroce d’aller à l’encontre des attentes de ses parents, il avait une frustration immense à extérioriser Eddie et cette frustration il l’a transformée en énergie. À l’époque il s’est autant démené pour toucher son rêve du doigt que pour leur donner tort finalement, car à partir du moment où ils ont décidé que la danse n’était pas une option il s’est mis en tête de contredire ça. « Et au final, fiers de toi, ils le sont ? » qu’il se permet de demander, puisque Inaya n’a pas osé s’opposer à eux pour cette raison. Il lui souhaite pour le coup que ce soit le cas, qu’elle n’ait au moins pas renoncé à son rêve pour rien. Eddie suppose qu’à partir du moment où elle a cédé à leurs attentes ils étaient contents, c’est ce qu’ils voulaient pour elle après tout et elle semble avoir particulièrement bien réussi dans le mannequinat. Ça ne lui parle pas au bonhomme, lire de la fierté dans les yeux de ses parents lui ne connait pas et pour cause il a emprunté le chemin inverse et récolté les conséquences allant avec. « Je peux pas en dire autant. Et le prix à payer pour tout ça, tu vois, c’est notamment celui-là. » il réplique dans un bref haussement d’épaules comme si ça ne l’atteignait pas. Alors que si, plus qu’il n’osera jamais l’avouer. Ce n’est d’ailleurs pas le seul prix à payer comme il le laisse entendre, il ne compte plus les sacrifices faits pour vivre de sa passion et pour la vivre surtout à une telle intensité. Sa vie personnelle se casse la gueule chaque jour un peu plus, il est de plus en plus seul et c’est vrai, il l’a entièrement cherché Eddie. « C’est juste à toi que tu veux le prouver ou un peu à eux, aussi ? » Il poursuit avec ses questions car le sujet évoqué capte toute son attention, et forcément aussi sa curiosité. Inaya a apparemment douté d’elle et de son potentiel dans le passé, et peut-être même que c’est encore le cas. Quand il entend ça Eddie veut l’aider à réaliser que oui elle est douée, il est quand même bien placé pour le dire, et que oui la danse peut être tellement plus qu’un simple hobby. Il ne faut pas avoir peur de rêver en grand, même à son âge Inaya peut encore certainement accomplir de belles choses même si ce n'est que le temps d'une soirée, elle devra juste s'en donner les moyens. « J’aimerais comprendre pourquoi tant de parents n’arrivent pas à considérer la danse comme un métier ou une passion aussi honorables que n’importe quels autres. Ça me dépasse. » Et sa voix en témoigne, il est fatigué de constater qu'à leur époque la danse est encore si peu prise au sérieux. À croire qu’on peut embrasser n’importe quelle voie professionnelle mais pas celle-là car ce n’est pas une façon convenable de gagner sa vie. D'ailleurs beaucoup doutent encore qu'on puisse en vivre, c'est dire. C’est pourtant loin d’être accessible au premier venu, il faut des années de pratique intensive pour atteindre un niveau professionnel et Eddie a aussi effectué trois années de conservatoire pour concrétiser ça, pour au final décrocher un diplôme et une ribambelle de prix derrière qui aux yeux de ses parents ne valent rien. Ils n’étaient même pas là pour sa remise, mais bien sûr ils ne rateront celle de sa sœur sous aucun prétexte puisque sa branche à elle est prestigieuse, d’après eux, en comparaison. « Mais sois pas désolée. Je me rends compte que tu es la première personne à pouvoir me comprendre là-dessus depuis longtemps, et j’ai l’impression que la réciproque est vraie, je me trompe ? » Son regard soutient celui d’Inaya alors qu’il étire un léger sourire. La danse fait partie intégrante de sa vie mais il n'en parle presque pas autour de lui, ou beaucoup moins qu'à ses débuts où là oui, il avait effectivement tendance à bassiner tout le monde avec ça. Depuis Eddie a compris que le sujet ne passionne pas grand monde, à la limite ses amis et sa famille veulent bien connaitre les dates de ses prochains spectacles mais tout le côté technique de son métier, ainsi que ses doutes et les difficultés qu'il peut rencontrer en tant qu'artiste ça c'est mieux qu'il les garde pour lui en revanche. C'est le sentiment qu'il a, que ça ne les intéresse pas vraiment alors ça fait longtemps qu'il n'aborde plus le sujet. Il parle, il parle, mais ce cours Eddie c'en est où ?









(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 873483867 (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 873483867:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece (inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece	 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(inaya) she's a masterpiece struggling to master a piece

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city
-