AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Max Command
Voir le deal
90.97 €

 blame it on the girl (mitchell&naomi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Carlson
Naomi Carlson
le fruit défendu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-cinq ans. (14/02)
SURNOM : nao, naoo.
STATUT : boys boys boys, i'm looking for a good time.
MÉTIER : escort-girl. pointe aux abonnés absents du club, après la disparition de mitch.
LOGEMENT : vit au 55, kent street, dans un appartement ridiculement petit.
blame it on the girl (mitchell&naomi) 1qVfgFB
POSTS : 101 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : mitchell > mitchell #1 > lara #3 > asher #2
RPs EN ATTENTE : anwar ; alec
RPs TERMINÉS : asher > lara > alec > asher (fb) > asher #1 > alec #1 > dan > lara #1 > clyde > asher (fb#2) > dan (fb) >
AVATAR : irina shayk.
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar) ; baby ash (gif profil)
DC : camil, carlisle.
INSCRIT LE : 03/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34111-baby-there-s-a-shark-in-the-water

blame it on the girl (mitchell&naomi) Empty
Message(#) Sujet: blame it on the girl (mitchell&naomi) blame it on the girl (mitchell&naomi) EmptyJeu 25 Mar - 22:30



Elle avait enfilé une robe bleue pastel, qui mettait son décolleté en valeur sans pour autant être vulgaire. Ses cheveux étaient lâchés, et flottaient librement sur ses épaules partiellement dénudées. Elle se regarda dans le miroir de l’entrée pendant de longues secondes, et se demanda si cette rencontre était bien raisonnable. La réponse s’imposa d’elle-même : bien sûr que non, ce n’était pas raisonnable. Alec le lui avait d’ailleurs confirmé à demi-mot, sans jamais s’étendre sur les représailles qu’elle risquait. En fait, au-delà d’être déraisonnable, c’était  carrément devenu dangereux. Lorsqu’elle avait rassemblé le Club pour annoncer son putsch, Raelyn s’était montrée très clair : aucun cadeau ne serait fait aux fuyards. Elle n’hésiterait pas à traquer ceux qui feraient défection, et ceux-ci regretteraient leur trahison. Naomi l’avait bien compris, et elle savait que la nouvelle patronne n’hésiterait pas à faire preuve de cruauté, si cela pouvait convaincre les plus récalcitrants. Mais pour la première fois, Naomi avait vu une ouverture. Légère, discrète ; pas plus grosse qu’un trou de souris. Si elle décidait de se soumettre à Raelyn, alors elle savait qu’elle ne pourrait plus disposer d’elle-même comme bon l’entendait. La blonde avait beau être une femme, elle ne serait ni plus ni moins qu’une version féminine de Mitchell. Une donneuse d’ordre, tandis qu’elle, l’escort-girl, resterait une éternelle exécutante. Alors, elle avait dit stop. Elle s’était éclipsée avant même la fin de la réunion, et n’avait plus donné signe de vie. Seul Alec avait eu droit à un message — et leur entrevue la laissait amère. Comment avait-il pu, comment avait-il osé ? Ou était passé l’homme qui avait rêvé de mieux, de plus lumineux ? Ou était passé l’homme ambitieux et talentueux dont, jadis, elle s’était éprise ? Elle secoua la tête, et se hissa sur la pointe des pieds pour attraper un chapeau de paille qu’elle enfila sans hésitation. Bon sang, elle détestait pourtant cet accoutrement. Elle se trouvait ridicule au possible, dans cette tenue sage qui ne reflétait en rien la femme fatale qu’elle pouvait être. Elle n’était pas une héritière qui se rendait dans un country-club quelconque. Elle n’était pas une aristocrate qui allait passer son après-midi à l’hippodrome. Elle n’était pas une jeune jouvencelle qui allait retrouver ses copines pour une après-midi au musée. En bref, elle ne se sentait pas à l’aise — ce qui, in fine, n’était pas plus mal. Au moins, personne ne la reconnaîtrait, avec un déguisement pareil. Elle mit une paire de lunettes noires, glissa ses pieds dans des talons vertigineux — hors de question qu’elle fasse une croix sur l’entièreté de sa personnalité, quand même ! — et attrapa un sac à dos, où elle avait précédemment fourré quelques affaires. Elle risquait gros, avec ce rendez-vous. Vraiment très gros. Si elle était suivie, observée, le rapport que l’informateur serait accablant. Elle ne serait plus simplement une personne qui avait choisi de fuir, non : elle serait une traitresse. Pourtant, elle n’hésita pas une seule seconde à s’éclipser, lorsque son chauffeur lui fit savoir qu’il l’attendait en bas. Un taxi, qu’elle avait appelé au hasard. Auparavant, elle aurait volontiers fait appel aux services du Club pour être véhiculée d’un point A à un point B, mais plus maintenant. Maintenant, elle n’était qu’une femme parmi toutes les autres. Maintenant, elle devait veiller à se fondre dans la masse, sans attirer les regards — un comble, pour une femme qui ne vivait presque qu’au travers des hommes. Elle secoua la tête ; bientôt, si le Club lui foutait la paix, elle pourrait reprendre sa petite vie comme elle l’entendait.


Elle s’engouffra dans le taxi, et regarda défiler le paysage. Elle ne sut pas très bien combien de temps ils roulèrent — probablement une bonne demie-heure, le temps de sortir de la ville. Puis, sans fin, de la route. Toujours de la route. Le motel miteux devant lequel son chauffeur la déposa, à quelques mètres à peine d’une sortie d’autoroute, lui fit froid dans le dos. Sordide fut le premier qualificatif qu’elle trouva pour décrire cet endroit, et elle se demanda qui s’y arrêtait — et surtout, pour quelle obscure raison. On était bien loin des standards du Club, pensa-t-elle avec amertume. Mais au moins, personne ne viendrait la chercher ici. Ni elle, ni celui qui lui avait donné rendez-vous. Elle tendit un billet au chauffeur, qui la remercia dans un Anglais hésitant et approximatif, et elle sortit de l’habitacle. Comme toujours, elle jeta un coup d’oeil aux alentours — et le moins que l’on puisse dire, c’était que les possibilités de se fondre dans la nature étaient nombreuses. Décidément, son hôte avait pensé à tout. Elle soupira, avança vers l’appartement 402, et frappa trois coups à la porte. Elle attendit patiemment et, quelques instants plus tard, la porte s’ouvrit sur une carrure familière.


@Mitchell Strange


 

.up to no good.

Pleased to meet you Hope you guess my name But what's puzzling you Is the nature of my game.
Revenir en haut Aller en bas
Mitchell Strange
Mitchell Strange
le gars qui fera plus confiance à une femme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante-deux ans (20 Juin 1979) .
SURNOM : Mitch. Diminutif de son faux non. Les plus intimes l'appel Alex, de son vrai nom.
STATUT : Veuf - Célibataire et ça lui va très bien en ce moment
MÉTIER : Ancien boss du Club. Il réfléchit chaque jour à ce qu'il pourrait faire.
LOGEMENT : Un appartement à Redcliffe fraichement loué, il attend de récupérer ce qui a été saisi
blame it on the girl (mitchell&naomi) Media
POSTS : 928 POINTS : 60

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS :
blame it on the girl (mitchell&naomi) SSNBwo3r_o
→ Strange Family
UC

blame it on the girl (mitchell&naomi) P9mCRZAn_o
→ STRANGERLINE
Before you embark on a journey of revenge, dig two graves.

blame it on the girl (mitchell&naomi) XN1lccuE_o

Sofia#1 Lou (FB) + Lou#6Naomi#1 + Milo + Naomi#2 + Lenore + Stacey#3 +
RPs EN ATTENTE : Sofia#2 + Milo#2 + Sister + Nino + Norah #4 + Anwar #3
RPs TERMINÉS : Voir fiche de lien ici
AVATAR : Tom Hardy
CRÉDITS : Doom days (avatar) London (crackships) signature Cyndel icon signature : miserunt Userbar : Loonywaltz
DC : Amalia
PSEUDO : London
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t22907-i-m-not-the-devil-but-i-serve-him-mitchell https://www.30yearsstillyoung.com/t22999-dance-with-me-in-the-dark-mitchell https://www.30yearsstillyoung.com/t23736-mitchell-strange#966794

blame it on the girl (mitchell&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: blame it on the girl (mitchell&naomi) blame it on the girl (mitchell&naomi) EmptyLun 29 Mar - 21:32



 blame it on the girl
Naomi & Mitchell

Le temps passait doucement, il avait même l’impression que l’aiguille de l’horloge présente sur le mur avançait à reculons depuis qu’il était enfermé ici. Il tentait tant bien que mal de se rassurer en se disant que la prison serait pire et qu’il pouvait s’estimer heureux d’avoir réussi à échapper à la perquisition qui avait eu lieu dans son appartement de Fortitude Valley. Cependant il s’en voulait d’avoir été aussi con pour se faire avoir de la sorte, la preuve qu’il n’était plus digne de lui-même. Mitchell avait appris à devenir paranoïaque au fil des années, il était très doué dans ce domaine et pourtant lorsqu’on lui annonça une perquisition à venir il tomba dans le panneau, mettant une bonne partie de la marchandise dans son propre appartement, là ou il avait partagé une vie commune avec sa défunte femme, là ou il dormait chaque soir. Il se demandait comment il avait pu tomber dans ce foutu piège qui l’avait faire fuir la ville de façon précipité. Il avait tout laissé derrière lui, il avait disparu de la circulation et ceux qui avait connaissance de sa localisation se comptait sur les doigts d’une main. Son propre frère l’avait trahi, un fait qui le rendait morose et qui le forçait à réfléchir pour se venger. Il ne pensait pas en arriver là un jour et pourtant il complotait contre sa famille, alors que toute sa vie il avait œuvré pour le bien être de celle-ci. –selon lui-  Il avait pu compter sur Stacey, la jeune femme qui n’avait pas hésité à risquer sa vie pour le rejoindre ici, dans cet appartement qui n’offrait pas de rêve. Elle l’avait soigné et avait prit soin de lui, elle l’avait aidé à s’en sortir et pour cela il lui en était fort reconnaissant. Sans elle il ne serait certainement en train d’observer la porte d’entrée en attente d’une visite qu’il espérait fortement.

Il avait pris contact avec Naomi quelques jours après la perquisition, bien décidé à faire appel à ses alliés pour les rassurer sur le fait qu’il n’était pas mort et qu’il n’était pas bien loin. Naomi faisait partie de la famille depuis plusieurs années maintenant et elle avait toujours entretenue une bonne relation avec l’ancien boss du Club. Il n’avait pas connaissance de tout ce qui se passait à Brisbane actuellement, mais il savait que la couronne avait été très vite revendiqué par Raelyn. Il espérait que Naomi répondrait présente à son appel qui se trouvait être risqué. Prendre contact avec Mitchell c’était comme se tirer une balle dans le pied en ce moment. Il avait pris le temps d’ouvrir les fenêtres pour libérer l’odeur de tabac froid qui avait prit place entre les murs, il avait même débarrassé les bouteilles qui trainait sur la table basse. Seul son allure restait déplorable. Le bandage sur son ventre l’empêchait de vivre normalement, sa barbe avait poussé et les cernes sous ses yeux montraient clairement un manque de sommeil. Il dormait plus l’Américain, il passait son temps à cogiter, à élaborer des plans de vengeances. Il se montait la tête tout seul, il imaginait les pires situations et cela le rendait maussade.

C’est après quelques minutes à attendre que trois coups sur la porte interrompu son attente. Il sursauta presque et s’empressa d’aller ouvrir la porte. Il ne manqua pas de sourire à la jeune femme qui se trouvait derrière la porte et l’invita à entrer sans attendre. « Entre. » Il regardait à l’extérieur avant de fermer la porte.  « Personne t’as suivi ? » Qu’il demandait en tentant de lui montrer bonne allure. « Je te remercie d’être venue, c’est vraiment l’enfer depuis … » Il marquait une petite pause en profitant pour soupirer. « Depuis les récents évènements. » Il lui montrait le canapé pour l’inviter à prendre place. « Tu veux boire quelque chose ? »  Qu’il proposait avec un demi sourire sur les lèvres. Il ne savait pas vraiment comment se positionner face à Naomi, il la savait de son côté, mais il avait cette crainte qui le faisait être légèrement distant contrairement à d’habitude.
 

(c) DΛNDELION


@Naomi Carlson :l:




R E V E N G E
Quand tout ce que vous aimez vous a été pris, il ne reste que la veangeance.


blame it on the girl (mitchell&naomi) JL89r1l
blame it on the girl (mitchell&naomi) MRLaeuk
blame it on the girl (mitchell&naomi) 981744criminal
blame it on the girl (mitchell&naomi) 4dcIXIB


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Carlson
Naomi Carlson
le fruit défendu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-cinq ans. (14/02)
SURNOM : nao, naoo.
STATUT : boys boys boys, i'm looking for a good time.
MÉTIER : escort-girl. pointe aux abonnés absents du club, après la disparition de mitch.
LOGEMENT : vit au 55, kent street, dans un appartement ridiculement petit.
blame it on the girl (mitchell&naomi) 1qVfgFB
POSTS : 101 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : mitchell > mitchell #1 > lara #3 > asher #2
RPs EN ATTENTE : anwar ; alec
RPs TERMINÉS : asher > lara > alec > asher (fb) > asher #1 > alec #1 > dan > lara #1 > clyde > asher (fb#2) > dan (fb) >
AVATAR : irina shayk.
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar) ; baby ash (gif profil)
DC : camil, carlisle.
INSCRIT LE : 03/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34111-baby-there-s-a-shark-in-the-water

blame it on the girl (mitchell&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: blame it on the girl (mitchell&naomi) blame it on the girl (mitchell&naomi) EmptySam 3 Avr - 22:18



Elle se faufila à l’intérieur de l’appartement sans demander son reste, consciente que chaque seconde qu’elle passait à l’extérieur les exposait tous les deux. Et une chose était sûre : s’ils n’avaient pas beaucoup de chance de s’en sortir en étant séparés, ils n’avaient carrément aucune chance s’ils étaient retrouvés ensemble. « Je ne crois pas. » Dit-elle en jetant un coup d’oeil à l’extérieur, avant que Mitchell ne referme la porte derrière elle. Ils étaient désormais seuls, à l’abri des regards indiscrets. Naomi laissa tomber le sac à dos sur le sol dans un bruit sourd, combla la maigre distance qui la séparait de l’ancien leader du Club, et enroula ses bras autour des épaules de Mitchell. Si elle n’avait jamais fait preuve de la moindre marque de tendresse ou d’affection à son égard au cours des dix dernières années, Naomi avait pourtant eu le sentiment que cette étreinte était absolument nécessaire. Pour le rassurer sur ses intentions, pour lui prouver qu’elle était restée, pour le consoler aussi, un peu. « T’as vu ma dégaine ? Personne ne s’attend à me voir déguisée de la sorte. » Murmura-t-elle, alors que ses bras libéraient Mitchell. Sa petite robe bleue pastel et son chapeau lui donnaient des airs de grande duchesse, alors qu’elle n’était qu’une vulgaire prostituée. En d’autres circonstances, cette soudaine envolée sociale aurait pu la faire sourire ; mais pas en ce moment. Les enjeux étaient trop grands, trop important : elle savait qu’elle jouait son futur, son avenir. « Il faut dire que j’ai eu un bon instructeur, en ce qui concerne l’art de la dissimulation. » Et elle faisait clairement référence à lui, et à son obsession d’être toujours vigilant. Vérifier ses arrières, avant tout pour s’assurer de sa sécurité. Et parfois, aussi, pour s’assurer de la sécurité des autres. Elle fit glisser ses mains jusqu’à celles de l’Américain, et les serra légèrement. Pour lui rappeler que, malgré les difficultés et la tourmente, elle était bien là. Présente. À ses côtés. « Je t’en prie. » Souffla-t-elle, alors qu’elle reculait de quelques pas. Elle en profita pour détailler Mitchell du regard, et analysa les informations que son rapide scanner venait de lui fournir. Premièrement, il n’avait pas dû sortir beaucoup : il était pâle, vraiment pas. Deuxièmement, il s’était négligé ; sa barbe, autrefois propre et entretenue, avait poussé. Troisièmement, la façon étrange dont il se tenait lui laissait penser qu’il souffrait — mais de quelle manière, elle ne pouvait pas le deviner. « Je veux bien un jus de fruit, si tu as ça. » Répondit-elle, alors qu’elle s’installait sur le canapé. Elle croisa les jambes, déposa ses mains nouées sur ses genoux partiellement dévoilés, et scruta la pièce. Le décor était spartiate, mais au moins, Mitchell avait un toit pour se protéger. « Avec un peu de vodka dedans. Ça ne pourra pas faire de mal. » Et surtout, on s’en fout qu’il soit seulement quinze heures. ; ils méritaient de vivre pleinement et sans contrainte, puisque leur espérance de vie venait de prendre du plomb dans l’aile. « Comment tu vas, depuis… » Commença-t-elle, avant de réaliser qu’elle ne savait même pas comment nommer ce qui s’était produit, quelques jours plus tôt. Depuis ce putsch ? Depuis cette trahison ? Depuis ce basculement ? « Depuis la dernière fois ? » Termina-t-elle, en plongeant son regard clair dans celui de l’ancien boss du Club. « Qu’est-ce qui t’est arrivé ? » Demanda-t-elle, alors que son regard glissait sur son abdomen. Elle avait bien vu la grimace qu’il avait fait, au moment de s’asseoir. Comment avait-il pu en arriver là, lui qui régnait encore sur Brisbane quelques semaines auparavant ? Que s’était-il passé ? Quels avaient été les enjeux dont elle n’avait jamais entendu parler, et qui avaient précipité la chute du roi ? « Tu es là depuis le début, ou tu bouges un peu ? » Les questions de l’escort-girl s’enchaînaient, sans qu’elle n’ait réellement conscience que cela pouvait paraître suspicieux aux yeux du boss. « Tu as besoin de quelque chose ? » Elle se redressa, et alla récupérer son sac à dos. « Tiens. » Dit-elle en le lui tendant. « Je t’ai pris quelques petits trucs qui me semblaient… Eh bien, utiles pour quelqu’un en cavale. » Trois fois rien : un portable prépayé, une trousse de premiers secours, un rasoir, une brosse à dents, et les journaux qui étaient parus aujourd’hui.


@Mitchell Strange


 

.up to no good.

Pleased to meet you Hope you guess my name But what's puzzling you Is the nature of my game.
Revenir en haut Aller en bas
Mitchell Strange
Mitchell Strange
le gars qui fera plus confiance à une femme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante-deux ans (20 Juin 1979) .
SURNOM : Mitch. Diminutif de son faux non. Les plus intimes l'appel Alex, de son vrai nom.
STATUT : Veuf - Célibataire et ça lui va très bien en ce moment
MÉTIER : Ancien boss du Club. Il réfléchit chaque jour à ce qu'il pourrait faire.
LOGEMENT : Un appartement à Redcliffe fraichement loué, il attend de récupérer ce qui a été saisi
blame it on the girl (mitchell&naomi) Media
POSTS : 928 POINTS : 60

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS :
blame it on the girl (mitchell&naomi) SSNBwo3r_o
→ Strange Family
UC

blame it on the girl (mitchell&naomi) P9mCRZAn_o
→ STRANGERLINE
Before you embark on a journey of revenge, dig two graves.

blame it on the girl (mitchell&naomi) XN1lccuE_o

Sofia#1 Lou (FB) + Lou#6Naomi#1 + Milo + Naomi#2 + Lenore + Stacey#3 +
RPs EN ATTENTE : Sofia#2 + Milo#2 + Sister + Nino + Norah #4 + Anwar #3
RPs TERMINÉS : Voir fiche de lien ici
AVATAR : Tom Hardy
CRÉDITS : Doom days (avatar) London (crackships) signature Cyndel icon signature : miserunt Userbar : Loonywaltz
DC : Amalia
PSEUDO : London
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t22907-i-m-not-the-devil-but-i-serve-him-mitchell https://www.30yearsstillyoung.com/t22999-dance-with-me-in-the-dark-mitchell https://www.30yearsstillyoung.com/t23736-mitchell-strange#966794

blame it on the girl (mitchell&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: blame it on the girl (mitchell&naomi) blame it on the girl (mitchell&naomi) EmptyMar 6 Avr - 15:27



 blame it on the girl
Naomi & Mitchell

Il arrivait tout juste à se déplacer dans le petit appartement, il n’avait pas fait grand-chose depuis le départ de Stacey qui l’avait soigneusement remis en état. La cicatrice sur son abdomen le rappelait à l’ordre au moindre geste et la fatigue peinait à disparaître. Il avait des comprimés pour réduire la douleur, mais il n’était clairement pas au meilleur de sa forme. Il avait passé ces derniers jours à dormir, à fumer, à boire et à broyer du noir. Sa soif de vengeance grandissait de secondes en secondes et il avait hâte de sortir d’ici pour passer à l’action. En attendant il devait continuer d’être discret, d’avoir le moins de contact possible avec l'extérieur. Il avait trié chacun de ses contacts sur le volet, se demandant à qui il pouvait faire confiance ou non, avec la grande peur de se faire avoir et de finir derrière les barreaux ou même pire : Sous les mains de ses ennemies qui voulaient sa mort. Il subsistait quelques fidèles qui n’étaient pas prêts à lui tourner le dos et encore moins à avancer sous le nouveau règne, ils les gardaient précieusement en haleine sur son retour, il prévoyait déjà chaque miette de son plan pour renverser la tendance. En attendant il devait être patient, rien de plus.

Naomi faisait partie de ses fidèles, il la côtoyait depuis de nombreuses années, dix ans exactement et elle avait toujours été présente et avait toujours fait ses preuves auprès de l’Américain. S’il y avait bien une personne qui refuserait la nouvelle ère, c’était bien elle et il avait été ravi d’entendre qu’elle le rejoindrait ici-même après son appel. Il n’eut aucun doute sur sa loyauté et n'imagine pas une seule seconde que la venue de la brune pourrait être un piège, non, elle était de son côté et ne manqua de le lui prouver en toquant à sa porte. Non sans mal il l’avait accueilli à l’intérieur de l’appartement, se rassurant que personne ne l’avait suivie, la porte fut rapidement refermée derrière elle. L’Américain ne manquait pas d’observer la jeune femme avec un sourire en coin lorsqu’elle lui fit remarquer qu’elle avait une dégaine bien différente de d’habitude. Il acquiesça de la tête sans perdre le sourire qui était apparu sur son visage un peu plus tôt. “En effet, tu ressemble à la femme d’un banquier ! ” Qu’il plaisantait. “Mais ça te va très bien, toujours aussi belle !” Qu’il ajoutait avant qu’elle ne mette en avant le fait d’avoir appris de lui. Ça lui faisait plaisir d’entendre ça, mais il était loin de cet homme, loin de celui qui pouvait se sortir de n’importe quelle situation et qui bluffait rien qu’en respirant. “L’élève a fini par dépasser le maître ! Je n’ai clairement pas été vigilant sur ce coup là” Qu’il disait exaspéré.


Elle lui posait de nombreuses questions sur son parcours depuis le soir de la perquisition, un parcours qu’il voudrait oublier. Il croisait les bras sans la perdre du regard et se décida à lui en parler. “La reine des abeilles m’a tiré dessus !” Qu’il s’exclamait presque avec ironie. “J’ai été salement piégé, comme un bleu” Il n’avait pas honte de l’avouer, il était de toute façon au plus bas et n’avait aucune apparence à maintenant face à la jeune femme. “Alec m’a prévenu de l'arrivée des flics chez moi.” Son frère le traitre. “J’avais tout prévu pour leur échapper, un homme comme moi ne peux pas dormir sur ses deux oreilles, j’avais tout prévu dans les moindres détails, putain.” Il soupirait en repensant à ce soir-là ou rien n’avait tourné comme il l’aurait voulu. “Faux passeport, de l’argent, de quoi m’éloigner le temps de trouver une solution, je sais que ce n’était pas la meilleure solution par rapport à vous tous, mais croupir en prison n’en était pas une non plus.” Il fronçait les sourcils. “On m’a volé mon passeport et Jackson qui devait me fournir une planque sur aux abords de la ville m’a clairement trahit en faisant un genre d’alliance avec Lou qui m’attendait arme en main, il a pas fallu longtemps pour qu’elle me tire dessus et je dois t’avouer que je ne comprend pas toujours pas pourquoi elle m’a laissé partir en vie.” Ses idées étaient floues ce soir-là, alors qu’il se vidait de son sang. “J’ai appelé une vieille connaissance, Sophie, elle m’a aidé à avoir cet appartement, je sais pas si j’aurai pu m’en sortir sans elle, je me vidai de mon sang.” Sophie qui avait bossé pour le Club durant des années avant de prendre son envol. Son regard qui autrefois était toujours celui d’un homme sûr de lui montrait une tout autre allure, il était en réalité terrifié par ce qui lui était arrivé et était plus vulnérable que jamais. “Une amie m’a soigné et me voilà, presque aussi frais qu’un thon !” Il ne mentionnait pas le nom de Stacey, par précaution. Il prenait une gorgée du breuvage doré servi plus tôt en regardant Naomi. “Ma prochaine destination sera Brisbane et crois moi, beaucoup vont payer !” Ah le voilà ce regard rempli de haine et soif de vengeance qu’il avait pris l’habitude d'arborer durant un moment. “Merci, ce n’est jamais de trop, je commençais à m’ennuyer dans ce trou à rat !” Qu’il disait en attrapant les journaux. “mais assez parlé de moi ! Toi comment tu vas ?” Il lui était reconnaissante d’avoir fait ça pour lui et la moindre des choses était de s’intéresser à elle également. “Tu … t’en sors ?” Qu’il lui demandait, n’osant pas vraiment poser la question qui fâche au sujet du Club et du changement de pouvoir.

 

(c) DΛNDELION


@Naomi Carlson :l:




R E V E N G E
Quand tout ce que vous aimez vous a été pris, il ne reste que la veangeance.


blame it on the girl (mitchell&naomi) JL89r1l
blame it on the girl (mitchell&naomi) MRLaeuk
blame it on the girl (mitchell&naomi) 981744criminal
blame it on the girl (mitchell&naomi) 4dcIXIB


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Carlson
Naomi Carlson
le fruit défendu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-cinq ans. (14/02)
SURNOM : nao, naoo.
STATUT : boys boys boys, i'm looking for a good time.
MÉTIER : escort-girl. pointe aux abonnés absents du club, après la disparition de mitch.
LOGEMENT : vit au 55, kent street, dans un appartement ridiculement petit.
blame it on the girl (mitchell&naomi) 1qVfgFB
POSTS : 101 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : mitchell > mitchell #1 > lara #3 > asher #2
RPs EN ATTENTE : anwar ; alec
RPs TERMINÉS : asher > lara > alec > asher (fb) > asher #1 > alec #1 > dan > lara #1 > clyde > asher (fb#2) > dan (fb) >
AVATAR : irina shayk.
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar) ; baby ash (gif profil)
DC : camil, carlisle.
INSCRIT LE : 03/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34111-baby-there-s-a-shark-in-the-water

blame it on the girl (mitchell&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: blame it on the girl (mitchell&naomi) blame it on the girl (mitchell&naomi) EmptyDim 18 Avr - 18:50



« Femme de banquier ? » Répéta-t-elle en faisant la moue, à demi-satisfaite par ce que Mitchell faisait d’elle. S’il y avait bien une chose dont elle était certaine, c’était que jamais elle ne serait satisfaite, hormis sur un plan financier, par un banquier. Ils étaient trop imbus d’eux-mêmes, trop égoïstes, trop intéressés par leurs petits chiffres pour savoir s’occuper de la gent féminine — en tout cas, aux yeux de Naomi. « J’aurais préféré m’être dégoté un duc, mais bon. » Plaisanta-t-elle, alors qu’elle retirait son chapeau pour laisser apparaître ses longs cheveux marrons. Habituellement bouclés, elle avait pris soin de les lisser avant de sortir. Une fois de plus, l’escort-girl n’avait rien laissé au hasard : il fallait qu’elle soit à la fois la plus discrète possible, mais aussi la moins reconnaissable. Si jamais des membres du Club venaient à la croiser, il fallait impérativement qu’ils aient une seconde d’hésitation. Une seconde au cours de laquelle ils se demanderaient « est-ce bien elle ? », et qui permettrait à Naomi de filer avant qu’ils ne puissent lui mettre la main dessus. « Merci, c’est gentil. » Souffla-t-elle en baissant les yeux, un brin gênée par le compliment de l’aîné des Strange. Même si elle ne manquait pas de confiance en elle, et qu’elle ne doutait pas un seul instant de son physique avantageux, Mitchell s’était toujours montré avare en compliment. Ce n’était tout bonnement pas son rôle, en tant que boss. « Je ne compte pas te la faire à l’envers, si c’est ton inquiétude. » Clarifia l’escort-girl, prenant soudainement conscience qu’elle avait affaire à un homme qui avait été trahi. Même s’il s’en était plutôt bien sorti — ou, plutôt, même si ça aurait pu être bien pire —, il n’en restait pas moins un homme en fuite, et de surcroît un homme traqué. Il devait être difficile, pour lui, de savoir en qui il pouvait avoir confiance.

« Quelle peste. » Maugréa Naomi, sans s’étendre sur les agissements de Lou Aberline. Ayant eu des rôles différents au sein du Club, les deux femmes ne s’étaient que rarement croisées — et elles n’avaient jamais eu l’occasion d’échanger, et encore moins de sympathiser. « Ça arrive même aux meilleurs. » Tenta de le rassurer Naomi en haussant les épaules. Quand tout s’écroule autour de nous, il est difficile de tout contrôler. Certains points nous échappent forcément. Et, dans le cas du boss du Club, il l’avait payé. Chèrement payé. « Notre cher Alec a donc joué les Grands Seigneurs. » Rétorqua l’escort-girl, sur un ton parfaitement ironique. La vérité, c’était qu’elle en voulait à Alec. Beaucoup. Il l’avait déçue, et une petite voix lui soufflait qu’elle n’était probablement pas au bout de ses surprises. Pourtant, malgré la trahison du benjamin, elle se garda bien de révéler à Mitchell que la relation qu’elle avait partagé avec son frère, alors qu’il croupissait en prison, avait largement dépassé le stade de l’acceptable. Ils s’étaient promis de n’en parler à personne, jamais. Et Naomi comptait bien tenir sa promesse — bien que le manque évident de loyauté d’Alec la poussait à se poser des questions. Au pire, elle aurait un moins de pression sur lui. Parce que dans cette histoire, si elle venait à être révélée, une chose était désormais sûre : il avait plus à perdre qu’elle. Parce que pour sa part, elle était probablement déjà foutue. « Heureusement que tu avais gardé de bons contacts avec cette Sophie. » Commenta Naomi, dont les yeux s’étaient écarquillés de surprise au fur et à mesure que Mitchell débitait ses aventures. « Tu sais qui t’a volé ton passeport ? » Demanda-t-elle, les sourcils froncés. « Tu connais quelqu’un qui peut te le refaire ? » Elle était persuadée qu’il répondrait positivement. À moins que la nouvelle cheffe du Club n’ait aussi corrompu les petites mains et autres prestataires du Club. « Presque. » Plaisanta l’escort-girl, dont les yeux restaient fixés sur la posture hésitant du boss. Il n’était clairement pas complètement remis de ses blessures, et sa cavale ne l’aiderait pas à se rétablir. « Prends ton temps. » Conseilla-t-elle, bienveillante. « Plus tu te feras oublier, plus ton retour sera… frappant. Triomphant. » Au point de renverser Raelyn ? Rien n’était moins sûr.

« Je fais profil bas. » Admit l’Australienne en haussant les épaules. Et le moins que l’on puisse dire, c’était que ça ne lui ressemblait pas. Habituellement, Naomi était de toutes les soirées, de tous les bons plans, et souvent au bras d’un homme riche et/ou puissant. Depuis quelques jours, elle avait tout simplement disparu des radars — mais tout juste avait-elle eu le temps de faire le point avec Alec. « J’ai décidé de ne pas me ranger du coté du Club, cette fois-ci. » Avoua-t-elle du bout des lèvres. Ce qui ne signifiait pas, non plus, qu’elle suivrait aveuglement Mitchell pour finalement se ranger à ses côtés. Non. Cette fois-ci, Naomi ne roulerait que pour une seule personne : elle-même.
@Mitchell Strange


 

.up to no good.

Pleased to meet you Hope you guess my name But what's puzzling you Is the nature of my game.
Revenir en haut Aller en bas
Mitchell Strange
Mitchell Strange
le gars qui fera plus confiance à une femme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante-deux ans (20 Juin 1979) .
SURNOM : Mitch. Diminutif de son faux non. Les plus intimes l'appel Alex, de son vrai nom.
STATUT : Veuf - Célibataire et ça lui va très bien en ce moment
MÉTIER : Ancien boss du Club. Il réfléchit chaque jour à ce qu'il pourrait faire.
LOGEMENT : Un appartement à Redcliffe fraichement loué, il attend de récupérer ce qui a été saisi
blame it on the girl (mitchell&naomi) Media
POSTS : 928 POINTS : 60

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS :
blame it on the girl (mitchell&naomi) SSNBwo3r_o
→ Strange Family
UC

blame it on the girl (mitchell&naomi) P9mCRZAn_o
→ STRANGERLINE
Before you embark on a journey of revenge, dig two graves.

blame it on the girl (mitchell&naomi) XN1lccuE_o

Sofia#1 Lou (FB) + Lou#6Naomi#1 + Milo + Naomi#2 + Lenore + Stacey#3 +
RPs EN ATTENTE : Sofia#2 + Milo#2 + Sister + Nino + Norah #4 + Anwar #3
RPs TERMINÉS : Voir fiche de lien ici
AVATAR : Tom Hardy
CRÉDITS : Doom days (avatar) London (crackships) signature Cyndel icon signature : miserunt Userbar : Loonywaltz
DC : Amalia
PSEUDO : London
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t22907-i-m-not-the-devil-but-i-serve-him-mitchell https://www.30yearsstillyoung.com/t22999-dance-with-me-in-the-dark-mitchell https://www.30yearsstillyoung.com/t23736-mitchell-strange#966794

blame it on the girl (mitchell&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: blame it on the girl (mitchell&naomi) blame it on the girl (mitchell&naomi) EmptySam 8 Mai - 0:44


 blame it on the girl
Naomi & Mitchell

Elle était bel et bien là, la belle Naomi. Mitchell ne pouvait pas le nier, il était content de la voir, content de voir qu’elle était de son côté. Elle n’avait pas eu besoin de lui affirmer l’être, sa simple présence dans ce taudis était suffisant pour réconforter l’Américain qui comptait finalement peu de gens de son côté. Certes, il y avait les trouillards, ceux qui craignaient bien trop pour leur vie pour prendre position du côté de Raelyn et de son guignol, ceux qui voyaient en Mitchell Strange le monstre qu’il a toujours été, mais il savait qu’il ne pouvait pas compter sur eux, ils savaient que sa confiance ne pouvait pas leur être donné. La confiance était devenue denrée rare et ceux en qui il avait vraiment confiance se comptait sur les doigts d’une main. Naomi faisait parti de ces rares personnes et sa présence face à l’Américain le confirmait. Il n’avait pas pu s’empêcher de la taquiner un peu sur sa tenue qui ne faisait pas partie des habitudes de la brune. « Le duc arrive après le banquier. » Qu’il disait en plissant les yeux, imaginant une scène fort probable pour plaisanter davantage. « T’as le banquier, tu rencontres le Duc qui est l’un de ses clients et bingo ! » Ce n’était pas digne d’un scénario hollywoodien, mais ça lui permettait de rire un petit peu après toutes les mésaventures qu’il avait connu dernièrement. Il la complimentait cependant sur sa beauté, chose qu’il ne faisait pas habituellement, bien qu’il n’en pensât pas moins. Il avait toujours vu en Naomi une très belle femme. C’était sa règle, une règle qu’il n’avait pas respectée une ou deux fois en plus de quinze ans. Il tentait de rester à sa place tout comme les femmes qui bossaient pour lui. Pas de compliments, ou très peu, pas de drague, pas de séduction, ne pas mélanger les affaires avec sa vie personnelle. Une erreur qui lui avait coûté un an de prison et qui avait permis sa chute quelques années plus tard. Depuis Lou Aberline, il tentait de rester loin des jolies courbes féminines et pourtant ça ne lui avait pas réussi malgré tout.

Il ne lui posait pas directement la question à Naomi. Pouvait-il lui faire confiance ? Elle le rassurait d’entrée de jeu, et même s’il n’en avait pas douté, il acquiesça de la tête avec un petit sourire. « Je n’en doute pas. » Qu’il disait tout en appuyant sur sa plaie qui lui rappelait qu’il avait frôlé la mort il y a quelques jours. « Je suis sur les nerfs, je suis coincé ici, je ne peux pas bouger sans souffrir, je ne sais pas en qui je peux faire confiance. » Il était clairement vulnérable et n’avait jamais atteint un stade pareil de faiblesse. Il ne le cachait même pas, à quoi bon ? « Il s’en mordra les doigts quand il se rendra compte qu’il a fait le mauvais choix. » Il avait autant de colère envers son frère qu’envers Lou et Raelyn. Son propre sang l’avait trahi et c’était le plus douloureux. « Mais j’ai du mal à comprendre son choix, lui qui aspire à une autre vie. » Il ne s’avait pas si Naomi connaissait les désirs cachés de son petit frère tout comme il ignorait leur aventure précédente. « Ça n’aurait jamais dû arriver, j’ai baissé ma garde, j’ai été distrait par ma vie personnel.» Le comble quand on sait qu’il avait bâti son règlement pour éviter cela. « J’ai enfreint mes propres règles. » Qu’il avouait. Il s’était laissé gagner par la folie à cause de son désir de vengeance sur Lou, puis il y avait eu la mort de sa femme qui n’avait pas arrangé les choses et qui l’avait clairement fait sombrer. « Ça prouve que certain me son reconnaissant malgré tout. » Sophie avait pu vivre une vie meilleure grâce à lui et elle lui était redevable. « Aucune idée, ça pourrait être Alec tout comme ça pourrait être n’importe qui. » Il pensait en premier lieu à son frère parce que c’était lui le mieux placer pour connaître le code à six chiffres pour ouvrir le coffre qui contenait son passeport. La date de naissance de leur mère. Il n’avait pas idée autrement de qui aurait pu faire ça et se concentrerait sur ce détail après avoir retrouvé sa liberté. « Je voulais m’en procurer un à tout prix, mais finalement, j’ai décidé de ne pas fuir, puis bon, dans mon état, je n'irai pas bien loin. » Il fallait être réaliste. Il comptait bien se venger et reprendre place dans la ville qui l’avait vu évoluer et pouvait que confirmer ce qu’elle venait de dire. « Compte sur moi, ils ne me verront pas arriver. » Il comptait bien monter un plan en béton pour retrouver sa vie, quoi qu’il en coûte.

Il prenait de ses nouvelles, voulait savoir comment elle allait après tout ça. Il voulait en savoir plus sur sa position et son état esprit et fut soulager en l’entendant bien parler. Elle ne se rangerait pas du côté du Club et ça lui suffisait pour le faire sourire. « C’est un bon choix.» Il la gratifiait d’un sourire avant de très vite reprendre. « Sache que je ne te demanderai pas d’entrer en guerre contre le Club à mes côtés. » Il tenait à la rassurer sur ce point sans même connaître ses projets. Ce n’était pas son rôle et ce n’était pas le but à Mitchell de l’embarquer avec lui dans sa chute. Naomi avait toujours répondu présente et s'était toujours tenue à ses côtés. « Tu prévois quoi ? » Qu’il lui demandait finalement, curieux d’en savoir plus sur les projets de la brune.

 

(c) DΛNDELION


@Naomi Carlson :l:




R E V E N G E
Quand tout ce que vous aimez vous a été pris, il ne reste que la veangeance.


blame it on the girl (mitchell&naomi) JL89r1l
blame it on the girl (mitchell&naomi) MRLaeuk
blame it on the girl (mitchell&naomi) 981744criminal
blame it on the girl (mitchell&naomi) 4dcIXIB


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Carlson
Naomi Carlson
le fruit défendu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-cinq ans. (14/02)
SURNOM : nao, naoo.
STATUT : boys boys boys, i'm looking for a good time.
MÉTIER : escort-girl. pointe aux abonnés absents du club, après la disparition de mitch.
LOGEMENT : vit au 55, kent street, dans un appartement ridiculement petit.
blame it on the girl (mitchell&naomi) 1qVfgFB
POSTS : 101 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : mitchell > mitchell #1 > lara #3 > asher #2
RPs EN ATTENTE : anwar ; alec
RPs TERMINÉS : asher > lara > alec > asher (fb) > asher #1 > alec #1 > dan > lara #1 > clyde > asher (fb#2) > dan (fb) >
AVATAR : irina shayk.
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar) ; baby ash (gif profil)
DC : camil, carlisle.
INSCRIT LE : 03/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34111-baby-there-s-a-shark-in-the-water

blame it on the girl (mitchell&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: blame it on the girl (mitchell&naomi) blame it on the girl (mitchell&naomi) EmptyVen 21 Mai - 14:00


« Ça fait beaucoup pour un seul homme. » Concéda l’Australienne en faisant la moue. Naomi ne doutait pas un seul instant qu’au vu du tempérament de feu de Mitchell, ce dernier devait passer l’essentiel de ses journées à ruminer, et à préparer sa vengeance. « J’espère juste pour lui qu’il ne sera pas trop tard. » Fit remarquer Naomi à voix basse, montrant pour la première fois un semblant de crainte pour Alec. L’amère douceur de leurs adieux lui revint en mémoire, et elle préféra occulter le sentiment de gâchis qui la saisissait aux tripes quand elle pensait au futur du cuisinier. Lui qui avait toujours aspiré à une vie douce et calme… Son choix avait été surprenant, en dépit de l’amitié qui le liait à Raelyn. « C’est exactement ce que je lui ai dit. » Déclara-t-elle en haussant les épaules. Mais Alec n’était pas revenu sur sa décision et, pire encore, il avait parlé du Club comme étant sa famille au même titre que Mitchell. L’escort-girl se garda bien de répéter les mots du cadet à l’aîné, parfaitement consciente que cela ne ferait que mettre le feu aux poudres entre les frères Strange — et clairement, elle ne voulait pas être responsable d’un éclatement encore plus flagrant et plus profond entre eux. « Ça arrive à tout le monde. Même aux meilleurs. » Ajouta-t-elle, alors qu’elle le voyait sur le point de répliquer. Naomi ne cherchait pas à justifier les erreurs de Mitchell, ni même à le dédouaner de sa responsabilité dans tout ce marasme. Seulement, le Club avait oublié une chose pourtant essentielle : leur leader, aussi puissant puisse-t-il avoir été, restait avant tout un homme. Avec ses qualités, ses défauts, mais surtout ses faiblesses. « D’autres ont enfreint les règles, Mitch. Seulement, tu avais une place enviable. C’est ça, qui a attiré les vautours. » Elle en était persuadée : plus les gens étaient dans la lumière, plus ils attiraient les regards, plus ils faisaient naître l’envie. « Tu en doutais ? » Demanda l’escort-girl en arquant un sourcil, alors que Mitchell lui faisait savoir que quelques personnes lui étaient restées fidèles. C’était aussi le cas de la Carlson ; sinon, jamais elle n’aurait pris le temps de lui rendre visite. « J’espère que tu te trompes. » Avoua-t-elle en haussant les épaules, alors qu’il supposait qu’Alec était responsable des fuites et, par conséquent, de la chute de son frère. Consciente qu’être trop bienpensante à l’égard du cadet des Strange risquait d’éveiller la curiosité de l’aîné, Naomi ajouta : « Ou alors, qu’il n’avait pas d’autre choix. » Mais elle savait que ce n’était pas le cas. Elle savait qu’Alec avait trahi son frère en son âme et conscience, sans que personne n’ait besoin de lui mettre le couteau sous la gorge. La désillusion avait été cruelle, pour l’escort-girl. Elle avait toujours mis Alec dans le camp de ses alliés ; aujourd’hui, elle était plus méfiante que jamais à son égard. « Je vais suivre les titres de près. » Ricana Naomi, alors que Mitchell sous-entendait que son retour se ferait en fanfare. À vrai dire, elle n’en attendait pas moins de lui : il avait toujours eu un goût prononcé pour les mises en scène.


« Merci. » Murmura-t-elle à voix basse, reconnaissante. Si elle ne tournait pas le dos à Mitchell, elle ne voulait pas non plus retourner sous son joug. Pour une fois, Naomi avait décidé de prendre une route différente que celles suggérées par des leaders plus ou moins légitimes. « Je vais travailler pour moi. » Dit-elle, alors qu’un sourire glissait sur ses lèvres pulpeuses. Elle ne mentionna pas Lara, et encore moins la proposition alléchante qu’elle lui avait faite. Une danseuse et une escort-girl, pour une soirée inoubliable : nul doute que leur association risquait de faire des étincelles. À partir de maintenant, elle aurait toutes les cartes en main. Elle pourrait choisir ses clients, et encaisser la totalité du fric. Elle pourrait choisir qui elle avait envie de manipuler, et pour quelle raison. Elle serait désormais la seule et unique maîtresse de son destin, et ne comptait pas se faire imposer la moindre règle par quiconque. « Et puis, qui sait… Je pourrais peut-être dépouiller le Club de quelques uns de ses clients fidèles. » Déclara-t-elle, alors qu’un sourire goguenard venait trahir sa position réelle sur le sujet. Même si elle se détournait de l’organisation, elle ne comptait pas partir les mains vides. Elle avait eu des clients plus ou moins fortunés, plus ou moins influents, mais qui avaient tous une caractéristique en commun : leur fidélité à l’escort-girl. Parfois par habitude, parfois par fantasme, parfois pour ces deux raisons : ils réclamaient Naomi auprès de Steven, et elle se montrait particulièrement disponible pour eux. « Ou les encourager à me faire quelques confidences. Aujourd’hui, les informations, ça se monnaye plutôt bien. » Déclara-t-elle en haussant les épaules. Et certains hommes se montraient particulièrement bavards, après avoir obtenu d’elle ce qu’ils voulaient. « Il en va de même pour les photos volées. » S’envoyer en l’air avec un homme pour mieux le piéger ne lui faisait pas peur ; certaines prostituées étaient d’ailleurs coutumières du fait.

@Mitchell Strange


 

.up to no good.

Pleased to meet you Hope you guess my name But what's puzzling you Is the nature of my game.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

blame it on the girl (mitchell&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: blame it on the girl (mitchell&naomi) blame it on the girl (mitchell&naomi) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

blame it on the girl (mitchell&naomi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-