AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal

 my mind feels like a foreign land (alec #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
my mind feels like a foreign land (alec #2) 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1683 POINTS : 385

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

my mind feels like a foreign land (alec #2) Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

my mind feels like a foreign land (alec #2) 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

my mind feels like a foreign land (alec #2) 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) EmptyMer 7 Avr 2021 - 0:47



Les gangs changent rapidement ces dernières années. La seule règle qu’il y a dans ce milieu, c’est qu’il n’y a justement aucune. En tout cas, il n’y en a plus dès l’instant où une première personne le décide et que les autres ne peuvent faire autre chose que de continuer sur cette même idée. Ce qu’il se passe au sein du Club ne m’intéresse pas particulièrement et je me moque bien de savoir si Lou aura su mener à bien sa vengeance contre Mitchell. Je devrais moi aussi en vouloir au loup mais ne peux ressentir autre chose qu’une totale indifférence à son égard. Alec m’a informé qu’il a perdu sa couronne et tout son royaume avec, on se ressemble bien plus que cela n’a jamais été le cas. J’imagine que si cette idée a de quoi me faire sourire, ce n’est sûrement pas la même chose de son côté. Il a perdu tout ce pour quoi il a donné sa vie - et ça a presque été le cas au sens littéral, aussi. La reine des abeilles jubile, je la laisse profiter de son moment de gloire comme elle le mérite. Après tout, elle a bien le droit d’en profiter, elle qui a attendu sa vengeance pendant de longues années et qui est partie de rien. Je lui reproche bien des choses, en atteste notre dernière discussion, mais sais aussi reconnaître quelles sont ses qualités.

C’est au milieu de la foule qu’on se cachera le mieux. C’est sous les regards indiscrets que nous nous perdrons dans la foule et deviendrons personne, dans un monde auquel ni lui ni moi n’avons le droit d’appartenir. Ils resteront à jamais des civils, ceux là même qui ne peuvent comprendre tout ce qui se joue sous leur yeux et modifie leur quotidien sans qu’ils ne le sachent. Les gangs ont le pouvoir absolu sur la ville mais personne ne le sait; et c’est sans doute bien mieux ainsi. C’est dans le seul but de savoir de quoi seront faits les jours suivants que j’ai demandé en hâte à voir le cadet Strange. S’il n’a rien d’un informateur à ses yeux, je sais pourtant que ce qu’il me dira ne sera jamais erroné et poignant d’une certaine vérité. Nos confessions ont leur limite, mais il a au moins ma confiance et mon estime, choses que je ne cède pas facilement.

Ses yeux se reflètent dans les constructions en feu une fois la nuit tombée. Les miens en font de même un instant, avant que je me détourne du spectacle pour lui offrir une accolade qui se veut quasi fraternelle. “Comment tu vas?” est la première chose qui m’importe, bien avant le besoin de clarifier le nouvel organigramme du Club ainsi que leur ligne de conduite. Mes yeux cherchent naturellement à distinguer tout nouveau signe de lésion sur sa chair, ne sachant absolument pas à quoi m’en tenir au sujet des récents événements qui ont perturbé sa vie bien plus que la mienne.

@Alec Strange :l: :l:



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    my mind feels like a foreign land (alec #2) IcdDGTz
    my mind feels like a foreign land (alec #2) VuFGq53
    my mind feels like a foreign land (alec #2) ZsxbA8o
    my mind feels like a foreign land (alec #2) 1ysriBC
    my mind feels like a foreign land (alec #2) YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) EmptySam 17 Avr 2021 - 17:44


Les flammes dansent dans son regard. Il l’a vu arriver du coin de l’œil,  si son visage n’affiche pas une mine joyeuse, il répond à son accolade avec chaleur. Ils n’effaceront jamais leur appartenance à des gangs différents, ils n’effaceront jamais ce que le Club a fait subir à son gang. Et pourtant malgré tout, il a confiance en cet homme bien plus qu’en d’autres. Il le respecte depuis longtemps, mais plus que tout il l’apprécie. Sinon il ne serait pas revenu se glisser dans sa vie ces dernières années pour des conversations qui n’avaient aucun motif caché, peut être simplement le besoin de parler.

Le regard d’Ichabod cherche les blessures, les conséquences de la chute de Mitchell et il pourra chercher longtemps il n’y en a aucune. Non, car Alec fait partie des vainqueurs, il a officiellement marqué le nom de traitre au fer rouge sur son front mais cette marque est invisible au regard d’Ichabod tant qu’il ne le lui aura pas dit. Ou peut-être est-il déjà au courant ? Sûrement en réalité l’a -t-il compris des messages échangés.  Difficile à dire, les rumeurs circulent vite et Alec n’a aucune idée des informations auxquelles l’ancien chef a encore accès lui qui a quitté cette vie, du moins aux dernières nouvelles.

« Comment tu vas ? » Comme quelqu’un dévoré par la culpabilité ? Tiraillé entre le goût amer des regrets, et le sentiment malgré tout d’avoir fait le seul choix possible. Il observe le feu de joie, silencieux. « Comme quelqu’un qui n’a jamais eu beaucoup de chance aux jeux et qui a décidé de jouer toute sa fortune » Il aurait presque envie d’en rire. Il aimerait être persuadé d’avoir fait le bon choix, pourtant il n’en est pas entièrement sûr, tiraillé par sa loyauté. « Tu te souviens quand je t’ai dit que j’avais besoin de vacances ? » Il pose son regard sur l’homme avant de sortir son paquet de cigarette et de lui en tendre une.  La conversation date d’il y a quelques années maintenant. « J’crois que j’ai loupé une occasion de rester aux Caraïbes . » Il tente de l’humour mais perd vite toute tentative de sourire.  « Tu me diras c’est presque des vacances mon restaurant est sous scellé. » Ca ne devrait pas être le plus important et pourtant il y accorde un peu trop d’importance.  L’américain hausse les épaules. « C’est toujours mieux que d’être en prison ou je ne sais où je suppose. » Il finit sa phrase avec un air de dégoût clairement adressé à l’ainé des Strange en fuite. A quel point Ichabod est-il au courant de tout ce qui se passe ?  Il s’attend à des questions sur pourquoi il n’est pas en garde à vue actuellement. Il s’attend à un pourquoi, mais n’a aucune idée de ce que l’homme sait ou non. Il l’a informé qu’il restait dans le Club et que Raelyn avait pris la couronne, Ichabod doit se douter de ce que cela implique. Mais que souhaite-t-il savoir aujourd’hui ? Et qu’est ce que Alec est prêt à dire ? Son regard s’est durci comme pour se protéger de la culpabilité d’avoir trahi son ainé et il croise le regard d’acier de Bates tout en s’allumant sa cigarette. « Tu voulais qu’on parle ? » Au milieu de la foule ils ne sont que deux hommes lambda, des monsieurs tout le monde, leur conversation cachée dans les bruits du monde autour d’eux.  

Deux inconnus parmi d’autres. Deux anciens ennemis. Peut-être deux amis ? Non ils ne pouvaient pas être amis. Et pourtant, en cet instant c’était sûrement d’un ami dont Bates se rapprocherait le plus. Il ne savait juste pas qu’Ichabod était en réalité redevenu son ennemi dès le moment où il avait rejoint la Ruche.

@Ichabod Bates my mind feels like a foreign land (alec #2) 1001340119
Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
my mind feels like a foreign land (alec #2) 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1683 POINTS : 385

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

my mind feels like a foreign land (alec #2) Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

my mind feels like a foreign land (alec #2) 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

my mind feels like a foreign land (alec #2) 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) EmptyLun 19 Avr 2021 - 16:32



Ce serait mentir que de dire que je ne m’y attendais pas et que tous les derniers changements au sein du Club sont une nouveauté pour moi. Sans être proche de Lou, je connaissais au moins ses plans de manière assez grossière. Les détails n’étant pas de mon ressort et m’intéressant encore moins, je ne me suis pas penché dessus. Sa vendetta contre le Club n’est une surprise pour personne. Beaucoup disent que je devrais être animé des mêmes sentiments à leur égard mais il ne pourrait rien y avoir de plus faux - sauf peut-être dire que la moindre de mes actions n’a pas été pensée pour le bien être de ma famille. Désormais, je me pose simplement la question de savoir quel sera le nouvel objectif de la jeune femme, en même temps que je me questionne sur le sort réservé à Alec et son quotidien. Les autres membres du gang sont pour moi des étrangers et qu’ils soient morts ou non m’importe peu. Pour le cadet Strange, nous savons tous deux que les choses sont différentes. « Comme quelqu’un qui n’a jamais eu beaucoup de chance aux jeux et qui a décidé de jouer toute sa fortune » Mal, donc. Sa réponse n’a rien d’étonnante, il ne faut pas être fin psychologue ou même analyste pour le deviner. Je scrute son regard, tente d’y déceler un peu plus de faiblesse que je ne pourrais l’imaginer. Je ne cherche pas à m’attaquer à son talon d’Achille, simplement à savoir à quel point les choses pourraient être graves ou urgentes. Il n’a jamais été du genre à cacher un cinquième as dans sa manche. Il aurait dû.

Sans que je n’ai le temps d’approfondir le sujet à ma façon, il s’en charge lui-même. Il a bien compris quelles sont mes intentions, j’imagine. Nous n’avons jamais eu besoin de longs discours pour se comprendre. « Tu te souviens quand je t’ai dit que j’avais besoin de vacances ? » - “Bien sûr.” J’ai beau prendre de l’âge, ma mémoire est encore loin de me faire défaut. J’attrape la cigarette tendue et la porte rapidement à mes lèvres avant que le feu ne me soit lui aussi glissé entre les doigts. Je ne suis pas un grand fumeur mais c’est le genre de proposition que je n’ai jamais su refuser, vous voyez. « J’crois que j’ai loupé une occasion de rester aux Caraïbes.» Son sourire meurt rapidement et le mien est tout aussi faible. “Je pense que les personnes comme toi et moi n’avons pas le bon grain de peau pour les Caraïbes.” Sans aucun rapport avec un quelconque grain de peau, il faut surtout comprendre que le retour à la vie civile nous est impossible, peu importe à quel point on peut le demander et le clamer. Il serait revenu de toute façon, il se serait lassé. Encore plus lorsque la famille y est liée, il est impossible pour lui de s’extraire du milieu. Ma voix est douce, pédagogue. J’espère qu’il comprendra qu’une fois de plus je ne cherche pas à lui faire la morale. Des vacances sont le mieux que nous puissions imaginer. « Tu me diras c’est presque des vacances mon restaurant est sous scellé. » Les informations arrivent au compte goutte et je me les note soigneusement dans un coin de mon esprit, quand bien même elles ne seront jamais réutilisées. C’est pour ma culture personnelle, sans doute. « C’est toujours mieux que d’être en prison ou je ne sais où je suppose. » La flamme ravive la couleur de ses yeux autant que des miens, homologues particuliers d’un monde qui l’est tout autant. Il ne parle pas de prison par simple hasard, je reviendrai sur ce sujet plus tard. Les choses doivent avancer graduellement et moi, j’ai besoin de temps pour tout comprendre dans son entièreté.

« Tu voulais qu’on parle ? »
Commençons par le commencement.

Alec va mal, certes, mais il est en un seul morceau et ne porte aucun GPS à la cheville. C’est déjà une bonne chose, j’imagine. “Tu savais ce qui allait arriver?” Une question simple, claire, précise, qui amène pourtant à un champ infini de réponses possibles. Une autre s’ensuit alors que je ne quitte toujours pas son regard. Il pourrait être intimidant pour beaucoup, le Strange, mais pas pour moi. “Ton frère est toujours en vie?” Si oui, autant qu’il sache que Lou ne s’arrêtera jamais de le traquer.



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    my mind feels like a foreign land (alec #2) IcdDGTz
    my mind feels like a foreign land (alec #2) VuFGq53
    my mind feels like a foreign land (alec #2) ZsxbA8o
    my mind feels like a foreign land (alec #2) 1ysriBC
    my mind feels like a foreign land (alec #2) YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) EmptyDim 2 Mai 2021 - 21:35



“Je pense que les personnes comme toi et moi n’avons pas le bon grain de peau pour les Caraïbes.” Ses lèvres s’étirent dans un rictus. Cela n’a rien à voir avec une quelconque couleur de peau mais bien avec leur vie.  Non le sous-entendu était simple, ni Alec ni Ichabod n’étaient fait pour la vie civile. Cela faisait trop d’années qu’ils étaient mêlés à la criminalité. Mais plus que tout c’était une affaire de famille et de sang avant d’être quoique ce soit d’autre.  Il observe Ichabod, celui-ci est censé avoir rejoint la vie civile depuis des années, alors pourquoi semble-t-il insinuer que celle-ci ne convient pas ? Doit-il croire les rumeurs, celle d'une certaine proximité avec la Ruche ? Il n'est pas stupide pour ignorer qu'une rumeur ne part pas de rien. Cependant, il n'est pas sûr d'avoir réellement envie de savoir si les rumeurs sont vraies et ce que cela impliquerait pour cette amitié qui n'a pas vraiment lieu d'être et qui pourtant existe. « Toi tu pourrais. Qu’est ce qui te retient ? »  Il tire sur sa cigarette, observant la foule un instant, tout ses gens dont la vie est normale, banale, avant de reporter son regard vers Bates. Pourquoi n’était-il pas déjà loin de Brisbane ? Pourquoi se mêlerait-il de nouveau à tout ça ?


« Tu savais ce qui allait arriver ? » Le regard du brun s’ancre dans celui couleur acier d’Ichabod. Savait-il que son frère allait tomber d’une manière ou d’une autre ? Oui il l’avait su dès le moment où il avait accepté de soutenir Raelyn, dès le moment où il avait claqué la porte au nez de son frère et lui avait tourné le dos. Avait-il su les détails, la prison qui attendait Mitchell au coin de la rue, son restaurant sous scellé ? Non il avait été tenu éloigné des détails, jamais Raelyn n’aurait eu assez confiance pour le lui avouer.  Elle l’avait prévenu, il ne serait plus qu’un bras droit de façade. Et si naïvement il espérait pouvoir récupérer l’amitié et la confiance de la jeune femme, il se voilait la face.

« Je savais qu’il allait tomber dès le moment où j’ai décidé d’empêcher le Club de s’écrouler pour elle. » Pour elle. Le nom de Raelyn n’avait pas besoin d’être prononcé ici quand il avait déjà avoué que la Blackwell était celle qui avait obtenu la couronne. Peut-être que comme certains, Ichabod y verrait un amour non avoué, mais en réalité cette décision était le produit de quinze ans d’amitié indéfectible. Quinze ans d’amitié qu’il avait trahi par ses mensonges et qu’il cherchait aujourd’hui à réparer à tout prix. Non il n’y avait pas d’amour là-dedans, ou peut être simplement, une version platonique, une amitié qui sans doute n’avait plus lieu d’être si seulement Alec savait tout ce que la jeune femme pensait de lui aujourd’hui. Mais il s’accrochait à l’illusion de pouvoir réparer ses erreurs, de pouvoir retrouver son amie mais aussi de soutenir quelqu’un qui méritait la direction du Club pour avoir fait ses preuves depuis des années.   « Est-ce que je savais ce qui allait se passer ? Non, mais ça n’a pas vraiment d’importance je savais le résultat qui allait en découler. » Son regard fuit celui de l’homme dans un soupir. Il aimerait être persuadé d’avoir fait le bon choix, et pourtant malgré toute la culpabilité est bien présente quand il pense à son frère.

«  Ton frère est toujours en vie ? »  Une pause, il hésite. Que ferait-il si son frère était mort ? Que ressentirait-il ? La culpabilité disparaîtrait-elle ou serait-elle exacerbée ? « J’en sais rien. » avoue-t-il finalement. « Il est malin et il a encore pas mal de gens qui le soutiennent. Il ne mourra pas comme ça. S’il était mort ça se serait. » Essaye-il d’une certaine façon de se rassurer ? Probablement. Et comme s’il cherchait à se ressaisir il ne peut s’empêcher d’ajouter : « C’est plus mon problème. » Sauf que c’est son problème quand il n’arrive pas à penser à autre chose, quand il n’arrive pas complètement à assumer ses choix.


@Ichabod Bates  my mind feels like a foreign land (alec #2) 1001340119
Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
my mind feels like a foreign land (alec #2) 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1683 POINTS : 385

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

my mind feels like a foreign land (alec #2) Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

my mind feels like a foreign land (alec #2) 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

my mind feels like a foreign land (alec #2) 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) EmptyVen 7 Mai 2021 - 12:25



« Toi tu pourrais. Qu’est ce qui te retient ? » Ce sont parfois des réponses à cet instar qui me rappellent à quel point Alec peut se montrer insouciant de la vie et de ce qui la compose, quand bien même il a grandi dans un environnement difficile. Je ne devrais pas, mais sa réponse m’inspire un faible sourire. Notre conversation n’a rien de joyeuse, bien au contraire, mais je ne compte pas dramatiser plus encore la chose. “Bien plus de choses que tu ne le penses.” Lui tire sur sa cigarette, moi je me contente d’une réponse tellement évasive qu’elle n'amène aucune nouvelle information. J’aime beaucoup Alec, là n’est pas la question, et si je lui fais confiance sur bien des sujets, cela ne s’étend pas jusqu’à ma famille. Seuls ceux que je ne pouvais écarter ont connaissance de leur existence, et cela ne changera pas. Il est une bonne personne mais je ne peux pas me permettre d’être stupide au point de mettre la vie de mes proches entre les mains d’autrui. La foule nous cache, c’est à peine si on semble discuter. Officiellement, d’ailleurs, ce n’est pas le cas. Nous sommes au même endroit, au même moment, et le hasard fait mystérieusement bien les choses parfois.

Alors, sans plus tard, je pose les questions qui m’intéressent. Notre discussion ne peut pas s’éterniser, nous devons aller droit au but. Après m’être assuré qu’il se porte plus ou moins bien, je dois maintenant savoir comment sont disposés les nouveaux pions sur l’échiquier. « Je savais qu’il allait tomber dès le moment où j’ai décidé d’empêcher le Club de s’écrouler pour elle. » Cette annonce m’étonne et je ne cherche pas à le cacher. Mon avis ne changera rien à cette situation, surtout pas alors que l’action s’est déjà déroulée et que la Couronne a changé de tête. “Je ne te savais pas aussi loyal.” Il n’a pas de nom à préciser, je ne suis pas le dernier au courant des choses. Raelyn. Ma remarque est lancée sans aucun jugement. Je ne suis que surpris de sa réaction face à de tels événements et me demande sincèrement pourquoi sa loyauté s’en est allée à Raelyn plutôt que son frère - c’est écrit en petites lignes, même s’il n’en parle pas encore. Pour qu’il y ait un nouveau roi - reine -, le précédent doit tomber - mourir. C’est ainsi que fonctionne la pègre. « Est-ce que je savais ce qui allait se passer ? Non, mais ça n’a pas vraiment d’importance je savais le résultat qui allait en découler. » Plus ses mots m’offrent de nouvelles informations et moins je comprends l’homme se trouvant face à moi. Physiquement, il n’a pas changé. Mentalement, je n’aurais jamais cru l’entendre prononcer de telles paroles: ‘ça n’a pas d’importance’. Je n’ai jamais eu de frère mais cela ne m’empêche pas de me faire une idée du lien qui peut unir deux âmes ayant grandi ensemble et tout vécu avec l’autre à ses côtés. “Pourquoi est ce que tu as choisi le Club au détriment de lui?” Lui, son frère. Il avait une chance de supprimer cette organisation qu’il n’a jamais tenu dans son cœur et à défaut de le faire, il en a même profité pour la rendre plus importante et forte encore. Mitchell n’avait de loup que le nom, Raelyn laissera bien plus de cadavres dans son sillage. J’essaye de comprendre, vraiment, mais il m’est impossible de le faire, pas alors qu’au plus profond de moi je ne peux que trouver de nouvelles similarités entre nous. La criminalité coule dans notre sang, qu’on le veuille ou non. On ne peut pas s’en défaire. On ne sait pas.

Mitchell, donc. Le loup est-il toujours en vie? La question peut paraître osée mais la vie tient toujours à un fil, surtout dans un monde où chacun d’entre nous sait se servir d’une arme et en a une sous la main. Ironique, dans un pays qui a supprimé toute son artillerie à la suite d’un attentat, il y a de ça plusieurs années déjà. Pour les frères américain, cela doit être bien moins étonnant que de grandir avec un pistolet entre les mains. « J’en sais rien. » Je parle peut être de lui au présent à tort, donc. Bon à savoir. Qu’il soit en vie ou non ne change rien à ma propre existence mais c’est tout de même une information qu’il fait bon de savoir. « Il est malin et il a encore pas mal de gens qui le soutiennent. Il ne mourra pas comme ça. S’il était mort ça se serait. »Lou n’arrêtera jamais de le traquer.” Il le sait peut-être déjà mais je trouve bon de le lui préciser. Elle a soif de revanche et de vengeance et elle ne se sentira mieux qu’après avoir fait de sa peau son tapis de salle de bain. « C’est plus mon problème. » J’échappe un rire faux. “Arrête, il sera toujours ton frère. Ne me dis pas que ça ne te fait ni chaud ni froid.” Venant de lui, je ne le croirai pas une seule seconde. Il n’est pas l’homme qu’il montre à tout un chacun, c’est évident, et quand bien même je connais bien moins son aîné que lui, je peux au moins me douter qu’ils sont proches. Ou l’ont été. “Il va vouloir retrouver sa place?" L'éternel jeu du trône et de qui contrôlera le plus de terres et d'adeptes.



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    my mind feels like a foreign land (alec #2) IcdDGTz
    my mind feels like a foreign land (alec #2) VuFGq53
    my mind feels like a foreign land (alec #2) ZsxbA8o
    my mind feels like a foreign land (alec #2) 1ysriBC
    my mind feels like a foreign land (alec #2) YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) EmptySam 22 Mai 2021 - 10:27


Bien plus de choses que tu ne le penses.” Il y aura toujours des choses qu’ils ne pourront jamais se dire, eux qui peut-être dans une autre version de ce monde auraient pu être de véritables amis. Mais ils n’ont que ce monde ci, où chaque information peut être utilisée, où tout secret devient une possible arme dans les mains de quelqu’un d’autre. Est-il étonné de cette réponse évasive ? Pas le moins du monde, il regrette simplement qu’ils ne soient pas dans cette autre version du monde où ils pourraient parler simplement, où ils n’auraient pas besoin de se cacher dans une foule. Alec se contente de tirer sur sa cigarette, son regard se perdant sur les inconnus plutôt que de se fixer sur Ichabod.

Je ne te savais pas aussi loyal.” La remarque lui arrache un petit ricanement, il se moque de lui-même et de cette loyauté qui l’a caractérisée pendant des années, cette loyauté pour un frère qu’il a trahi, cette loyauté à présent pour une femme qui ne veut plus rien avoir avec lui. Il paiera le prix de cette loyauté, il s’en mordra les doigts dès le moment où il se rendra compte que la volonté de retrouver son amie se soldera en échec cuisant, que Raelyn Blackwell ne sera plus jamais son amie. Bien sûr il n’y a pas que ça, il l’estime plus compétente que Mitchell, il estime qu’elle a mérité cette couronne bien plus que son ainé aujourd’hui. « Elle le mérite. » Bien plus que lui ne mérite son pardon.

Pourquoi est ce que tu as choisi le Club au détriment de lui?” Lui, son frère, qui n’a jamais mérité sa loyauté en premier lieu. Lui son frère, qui ne le fait plus confiance depuis des années, qui trahit leurs valeurs, qui devient plus paranoïaque jour après jour et qui aurait risqué de faire imploser le Club à tout moment.

« Parce que lui ne mérite plus ma loyauté depuis longtemps. Et que le Club courrait à sa perte avec lui. » Ca, c’est ce dont il essaye de se persuader. Que le fait de lui avoir sauvé la peau à la mort de leur père n’est pas suffisant. Que toutes ces années n’ont fait que prouver que Mitchell ne méritait en rien cette loyauté, l’utilisait à son avantage mais ne la rendait jamais.  N’est-ce pas exactement ce que Raelyn fera ?  Il se force à ignorer les questionnements. Il se force à oublier que Mitchell a beau ne pas avoir mérité cette loyauté, cela ne veut pas dire qu’elle n’existe pas. La culpabilité qui est présente dans son cœur lui criait au contraire que la loyauté pour son frère est toujours là, bien trop présente en réalité.

Lou n’arrêtera jamais de le traquer.”   Ca ne le surprend pas, lui arrache simplement un rictus. Il a toujours du mal à réconcilier la chef de la Ruche avec la gamine du Club, comme si les deux personnes n’étaient pas les mêmes, comme si le lien ne se faisait pas.  Il l’a sous-estimée comme beaucoup avant lui. Mais ce qui arrivera à Mitchell n’est plus son problème.

Arrête, il sera toujours ton frère. Ne me dis pas que ça ne te fait ni chaud ni froid.”Le regard d’Alec s’ancre dans celui d’Ichabod, il est inexpressif, presque froid. « J’ai fait mon choix. » répète-t-il. Ce n’est pas son problème et pourtant il a été celui à empêcher que la police lui tombe dessus, il n’a pas pu s’empêcher de le prévenir à la dernière minute.  Ce n’est pas son problème ou plutôt, il se voile la face. Mais surtout, il n’a aucune intention de révéler cette information à Bates, peu importe leur amitié.

Il va vouloir retrouver sa place?" Alec n’a aucun doute que l’ainé voudra se venger d’une manière ou d’une autre, pourtant il préfère se dire que sa vengeance concernera le Club.  « Probablement. » Son ton est lasse, comme s’il n’avait pas envie de se plonger dans les méandres de la vengeance de son frère. Pas son problème qu’il se répète. Pas celui d’Ichabod non plus en réalité.

« Tu demandes ça pour qui Ichabod, pour ton information personnelle ou pour Aberline ? » Il serait stupide de ne pas entendre les rumeurs et si cela ne l’empêche pas d’avoir du respect pour l’homme, cela n’empêche pas qu’il ne comprend pas ses choix, tout comme, sans doute, Bates ne comprend pas les siens. Le regard d’Alec croise celui de l’ancien chef, le visage neutre, il n’y a pas d’accusations dans son regard, un simple constat. « Les rumeurs commencent à courir. » Sur lui et sur les abeilles. Mais la question, elle est sous-jacente, est ce que ce ne sont que ça, des rumeurs ?

@Ichabod Bates (désolée du retaaard  my mind feels like a foreign land (alec #2) 2396639051my mind feels like a foreign land (alec #2) 873483867
Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
my mind feels like a foreign land (alec #2) 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1683 POINTS : 385

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

my mind feels like a foreign land (alec #2) Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

my mind feels like a foreign land (alec #2) 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

my mind feels like a foreign land (alec #2) 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) EmptyMar 25 Mai 2021 - 20:54



« Elle le mérite. » - “Jusqu’à quel point?” Je ne suis pas là pour l’appeler à l’insubordination et loin de moi de telles idées. L’avenir du Club ne m’importe que peu, je me contente de m’intéresser de son avenir, à lui. La loyauté n’est jamais récompensée au niveau des sacrifices qu’elle demande, c’est un fait que je soupçonne Alec de totalement ignorer. Elle a beaucoup à gagner dans cette histoire là où il ne peut que perdre et bien que j’ignore de quoi sont faites la majorité des pièces de ce puzzle, je crains d’avoir raison. Il s’en rendra compte trop tard, sans aucun doute, mais j’ose au moins espérer qu’il saura retomber sur ses pieds. Je ne comprendrai jamais ce qu’on ressent lorsqu’on grandit dans une fratrie et je comprends encore moins les sentiments qui nous unissent à de telles personnes, mais tout ce que je sais c’est qu’ils sont puissants. Moi même je n’accepterais que quiconque puisse faire du mal à Kieran alors qu’il n’est pas de mon sang et n’a partagé ma vie que quelques années - et que je suis le seul à avoir le droit de le tourmenter, soit dit en passant. Mes questions étant nombreuses, je me permets de les résumer à Alec en une seule et puisqu’il se prête au jeu, la réponse ne tarde pas à arriver. « Parce que lui ne mérite plus ma loyauté depuis longtemps. Et que le Club courrait à sa perte avec lui. » L’avenir du Club passe donc avant celui de sa famille. Ce n’est pas une réponse à laquelle je m’attendais et il le lira peut-être dans mon regard, même si je ne donne aucune réponse verbale. Je n’ai pas mon mot à dire ni même aucun jugement à émettre. Son choix est soit courageux, soit stupide, et ne pas pouvoir peser plus vers une réponse ou l’autre a le don de me déstabiliser. “Ce n’est pas justement la perte du Club que tu espérais?” Sa chanson sonne fausse à cet endroit, et c’est finalement la seule chose sur laquelle je l’interroge puisque c’est aussi ce qui nous a toujours unis: notre envie et besoin de s’éloigner de l’univers des gangs et de l’illégalité. Sans le Club, il aurait été un homme libre. Il s’est lui-même menotté et je n’arrive pas à en comprendre la raison.

« J’ai fait mon choix. » Soit.

Alec m’informe que son aîné souhaitera probablement retrouver sa couronne, ce qui ne m’étonne en rien. J’avais simplement besoin d’une confirmation, j’imagine, et il n’a jamais été avare. C’est un trait de caractère qui continuera de m’étonner alors qu’en retour je lui offre sans doute bien moins d’informations, la faute à une habitude vieille de toujours consistant à ne jamais rien dévoiler de trop. Même notre ombre nous abandonne une fois dans l’obscurité et je ne peux prendre aucun risque. Dans le milieu dans lequel nous évoluons tous les deux, la moindre erreur peut être fatale. « Tu demandes ça pour qui Ichabod, pour ton information personnelle ou pour Aberline ? » Plutôt bien informé, son audace a de quoi m’étonner. Nos regards se croisent sans aucune haine mais sa question a le mérite d’éveiller un simple sourire sur mon visage. Il n’a rien d’heureux, ne vous y méprenez pas, mais sans doute a-t-il quelque chose de fier. Allez savoir pourquoi, les humains sont incompréhensibles et il serait stupide de croire qu’il en est différent pour sa propre personne. « Les rumeurs commencent à courir. » Alec précise finalement ses propos, là où je n’aurais jamais imaginé l’interroger davantage. Bien sûr que les rumeurs courent; elles le font toujours. Il devrait savoir qu’il n’y a pas de fumée sans feu et aujourd’hui, je ne fais qu’y rajouter de l’essence. “Je ne dois rien à Aberline.” Ayant pris la mauvaise habitude de n’avoir personne au dessus de moi, je ne mens pas le moins du monde au Strange. Notre accord est particulier: je ne suis pas un membre de la Ruche et pourtant ses liens voient bien plus mon visage que celui de n’importe quelle petite abeille. Je ne lui dois rien mais elle, en retour, peut refermer ses serres autour du cou de ma mère à tout moment. Je pèse mes mots dans le seul et unique but de ne jamais avoir à lui mentir; parfois, certaines vérités sont bien mieux là où elles se trouvent. L’ombre leur va bien au teint. “Et je vais passer outre le fait que tu aies sous entendu que je puisse être une vulgaire taupe.” Comme si je pouvais en être réduit à ça. Même sans royaume, je reste un roi. Mon ego n’est pas immense et loin de là, mais il est ce qu’il est. “Je le demande pour mon information personnelle, tu n’as pas à t’en faire. Je n’ai rien à gagner dans cette histoire.” Ce qu’il me dit ne sera jamais partagé à qui que ce soit. La faible part de personnes à qui je pourrais accorder ma confiance n’en ont rien à faire de savoir qui porte la couronne d’un monde dont ils ignorent totalement l’existence. "Laisse les rumeurs courir, Alec, c'est ce qu'elles font de mieux." J'ose espérer qu'il préférera croire mes propres mots plutôt que les on-dit. Je ne les avais pas anticipé, j'aurais à mon tour dû me méfier davantage de leur existence et surtout leur facilité de propagation. Les histoires de fantôme attirent d'autant plus la fascination d'autrui. "Je m'attendais à ce que tu m'annonces l'effondrement du Club et que tu t'en réjouisses. Les choses changent rapidement dans le milieu, apparemment." Pour ma part, je me moque pertinemment de savoir comment se porte un gang ou un autre, tant que je sais ma famille à l'abri de leur folie et excès. Il n'a personne à protéger - pas à ma connaissance, tout du moins - et je ne comprends donc pas son envie de voir l'institution du Club perdurer. "Tu n'aurais pas préféré que ce soit le cas?" Que tout s'effondre. Que tout s'arrête enfin.



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    my mind feels like a foreign land (alec #2) IcdDGTz
    my mind feels like a foreign land (alec #2) VuFGq53
    my mind feels like a foreign land (alec #2) ZsxbA8o
    my mind feels like a foreign land (alec #2) 1ysriBC
    my mind feels like a foreign land (alec #2) YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) EmptyDim 6 Juin 2021 - 11:02


« Jusqu’à quel point ? » Pas assez.

Il s’accroche avec cette amitié qu’il souhaite retrouver avec l’énergie du désespoir tant elle justifie tous ses choix. Pourtant, la question d’Ichabod crée le doute, lui rappelle au fond ce qu’il sait déjà. Elle ne lui pardonnera jamais, il ne sera plus qu’un pion sur son échiquier. Alec le sait, la connait bien assez pour savoir qu’il a perdu cette amitié et qu’elle n’a jamais été du genre à pardonner. Pourtant, il se voile la face, préfère enfermer cette information au fond de son cœur, l’oublier, se concentrer que sur ses choix. Il l’a choisie elle parce qu’elle le mérite, il l’a choisie parce qu’elle est une de ses plus proches amies, il l’a choisie parce qu’elle mérite la gestion du Club plus que Mitchell aujourd’hui.

Alec a choisi le Club pour la première fois de sa vie au lieu de choisir Mitchell.  L’aveu prononcé à voix haute crée la surprise dans le regard d’acier d’Ichabod.  

« Ce n’est pas justement la perte du Club que tu espérais?»
Non, cela ne l’a jamais été. Tout quitter, échapper à cette famille qu’ils ont créés oui, mais sa perte, l’écroulement d’un royaume et de ses sujets, il ne peut vouloir cela. Si la pensée l’a parfois effleurée, ce n’a été qu’une manière à ses yeux de rendre les choses plus simples. Il n’a pas à partir si le Club tombe. « Non, pas comme ça. » murmure-t-il son regard se perdant dans la foule. Pas au prix de son frère en prison, pas au prix de l’écroulement de son restaurant, pas au prix de Stacey, Byron et tant d’autres sans protection et emploi. Mitchell a toujours eu raison. Il a toujours été trop sentimentale.

Alec a fait son choix il devra l’assumer. Peu importe les regrets, peu importe la culpabilité envers cet ainé qu’il a suivi jusqu’au bout du monde. Mais les questions d’Ichabod l’amène à une autre, une qu’il se pose depuis un temps, sur l’association de l’homme aux abeilles d’Aberline. Ichabod sourit, est-ce une once de fierté qu’il y lit ? Fierté pour quelle raison ? Il n’y pas d’accusations dans le ton d’Alec, pas de jugement dans son regard, un simple constat, une question qui attend une réponse peu importe laquelle elle sera. « Je ne dois rien à Aberline. » Haussement de sourcil de la part du brun. Il ne doit rien à Aberline, mais elle, a-t-elle un quelconque moyen de pression sur lui ? Il a du mal à imaginer lequel, l’homme en face de lui ayant toujours été bien trop secret.  “Et je vais passer outre le fait que tu aies sous-entendu que je puisse être une vulgaire taupe.”  Ca a le mérite de lui arracher un sourire, un roi reste un roi ce qu’il avait tendance à oublier après les années passées par Ichabod loin des gangs. “Je le demande pour mon information personnelle, tu n’as pas à t’en faire. Je n’ai rien à gagner dans cette histoire.  Laisse les rumeurs courir, Alec, c'est ce qu'elles font de mieux."

Alec lui fait étrangement confiance pour garder ses secrets, mais ne le croit pas complètement quant à son implication dans la Ruche.  « J’ai pas de doute sur le fait que tu ne doives rien à Aberline. Qu’elle ait quelque chose sur toi en revanche. » Haussement d’épaule, il ne s’éternise pas, peut-être un peu trop conscient qu’il n’aura pas de réponse d’Ichabod. Il tire sur sa cigarette, son regard se perdant dans la foule.

"Je m'attendais à ce que tu m'annonces l'effondrement du Club et que tu t'en réjouisses. Les choses changent rapidement dans le milieu, apparemment. Tu n'aurais pas préféré que ce soit le cas? » Il hésite, l’observant longuement sans savoir quoi répondre. Peut-être parce que c’est le cas au fond. Mais il aurait aimé un monde parfait où le Club aurait pu s’écroulait et tout le monde s’en serait sorti indemne. Il n’était pas assez idiot et encore moins assez naïf pour croire en cette possibilité. Si l’envie d’une autre vie est toujours présente, encore plus depuis qu’il a rencontré Mia, depuis qu’il rêve de lui donner plus que ce qu’il lui offre aujourd’hui. Malgré cela, le Club reste sa famille au même titre que Mitchell.  Mais n’a-t-il pas trahi le dernier, ne serait-ce pas simple de trahir le premier ? « C’est plus de quinze ans de ma vie. » murmure-t-il.  Ce n’est pas si simple de partir et de tout laisser derrière soi. C’est aussi l’aveu que son frère ne l’y a pas forcé. « Tu penses que j’ai fait le mauvais choix ? » demande-t-il en plantant son regard dans celui qui dans une autre vie serait sans doute un de ses plus proches amis.  



@Ichabod Bates  my mind feels like a foreign land (alec #2) 873483867
Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
my mind feels like a foreign land (alec #2) 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1683 POINTS : 385

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

my mind feels like a foreign land (alec #2) Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

my mind feels like a foreign land (alec #2) 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

my mind feels like a foreign land (alec #2) 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) EmptyMer 16 Juin 2021 - 14:18



Ce n’est pas justement la perte du Club que tu espérais ? « Non, pas comme ça. » Comme le prouve bien ma question initiale, je l’aurais pensé du genre à se dire que la fin justifie parfois les moyens, ou n’importe quel motto allant en ce sens. Cette prise de pouvoir lui retire une épine du pied en même temps que du poids sur les épaules, il devrait savourer sa victoire tant qu’il le peut sans se soucier d’autrui. Pour autant, il ne serait pas Alec s’il avait de telles pensées, cela va de soi. Je ne me suis toujours pas positionné pour savoir si je qualifie ce trait de caractère de qualité ou défaut : sans doute des deux, à bien y penser.

L’américain semble émettre quelques doutes sur mon récent rapprochement avec la Ruche et surtout la femme à sa tête, chose que j’aurais dû voir venir de plus loin. La question ne m’étonne pas mais je regrette de ne pas m’y être préparé davantage tant elle était prévisible. Je suis au moins soulagé qu’il reste égal à lui-même, même avec de tels sujets de conversation, et qu’il n’ait pas besoin de plus d’efforts de ma part pour accepter mes paroles. « J’ai pas de doute sur le fait que tu ne doives rien à Aberline. Qu’elle ait quelque chose sur toi en revanche. » Si j’avais légèrement souri à sa dernière question tout en répondant que je ne lui devais effectivement rien, tout est bien différent désormais alors qu’il vise dans le mille. Alec hausse les épaules pour marquer la fin du sujet ; je me contente d’une expression vide. Lou aura toujours de l’emprise sur moi tant qu’elle gardera un œil sur ma génitrice, et c’est une chose que je suis incapable d’oublier.

Plus curieux que jamais, j’en profite pour changer de sujet et lui poser une question supplémentaire. Elles ne sont pas infondées et me permettent de forger une réflexion pour laquelle j’ignore encore le type de conclusion à laquelle je pourrais en venir. « C’est plus de quinze ans de ma vie. » Ses yeux se posent dans la foule, les miens n’insistent pas davantage sur son visage. A cela je ne vois qu’une seule réponse. “Les Manthas ont été trente cinq ans de ma vie.” Forgé à la naissance, c’est ce que disait mon père. Certains laissent une entreprise en héritage, j’ai eu le droit à un gang. J’imagine qu’au moins ce second n’est pas imposable. Le problème ne s’est pas posé bien longtemps, de toute façon, mais je souhaite au moins lui signifier que les années ont parfois moins d’importance. « Tu penses que j’ai fait le mauvais choix ? » Ses yeux reviennent et si j’observe sa tâche avec toujours la même curiosité, j’imagine qu’il en est de même pour lui et mon hétérochromie. “Oui.” Il me demande une réponse sincère et c’est ce que je lui donne sans hésiter ; sans chercher à le faire culpabiliser ou changer d’avis pour autant. A mon sens, il a fait une erreur, mais rien ne l’empêche d’en sortir plus fort, ou de s’en sortir tout court. “Tu ressembles à un animal qui a été attaché toute sa vie et qui n’a même pas eu l’idée de partir une fois sa laisse enlevée.” Un animal sauvage qui a été domestiqué, en somme. Ma comparaison n’a rien de péjorative à mon sens, elle ne fait que relater au mieux ma vision de la situation. “Mais tu as au moins le mérite de retomber sur tes pattes.” J’arrête ici la métaphore filée, me contentant de me demander combien de temps Blackwell pourrait le laisser vagabonder dans le Club alors que son propre frère en a été renvoyé manu militari. Les liens du sang ont quelque chose de spécial qu’aucun mot ne pourrait réellement définir, et je suis certain de ne pas être le seul à le penser. “Je pense que tu m’as dit tout ce que j’avais besoin de savoir. Merci.” Qu’il dispose s’il veut, je reste tout de même face à lui quelques secondes, prêt à répondre à ses questions si tant est qu’il en avait. Je tirerai des conclusions de cette entrevue plus tard sûrement.



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    my mind feels like a foreign land (alec #2) IcdDGTz
    my mind feels like a foreign land (alec #2) VuFGq53
    my mind feels like a foreign land (alec #2) ZsxbA8o
    my mind feels like a foreign land (alec #2) 1ysriBC
    my mind feels like a foreign land (alec #2) YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) EmptyMar 6 Juil 2021 - 14:38


Si Alec ne dit rien, il voit bien l’expression vide d’Ichabod, l’absence de réaction qu’il connait assez pour pourvoir envisager qu’il a touché juste par ses mots. Lou Aberline a quelque chose sur lui, quoi, il n’en a qu’une idée, il ne sait même qui sont les personnes à qui il tient. Est-ce que Ichabod Bates aura réussi à s’attacher à quique ce soit ? Car ils le savent tous les deux, dans ce monde qui est le leur c’est l’attachement qui est la plus grande faiblesse. Et si aux yeux d’Alec, Ichabod a réussi à rester imperméable à toute affection ou amour envers quelqu’un d’autre, il sait pertinemment que ce n’est pas son cas. Non Alec fait partie de ces gens qui aiment avec facilité et s’il a su s’adapter à la vie du Club, s’il a su rester éloigné de la plupart des gens, coupant court à ses relations, dès le moment où il a commis l’erreur de s’attacher, il savait pertinemment que c’était trop tard, que ces personnes deviendraient des armes contre lui.

“Les Manthas ont été trente cinq ans de ma vie.” L’américain observe l’homme sans rien dire. Il n’a pas eu le choix de quitter tout ça. Le Club avait mis fin aux Manthas. Ichabod aurait-t-il fuit son devoir si le Club ne s’en était pas mêlé ? Alec ne le pensait pas.  

Il ne peut s’empêcher de demander l’avis de son ami, de lui demander s’il pense qu’il a fait le mauvais choix. « Oui. » La remarque ne lui arrache pas de sourire, son regard se contente de se poser sur le visage de l’homme, moins visible dans la pénombre.  “Tu ressembles à un animal qui a été attaché toute sa vie et qui n’a même pas eu l’idée de partir une fois sa laisse enlevée.” Il ne s’offusque pas de la comparaison, ne sait en réalité pas comment prendre le commentaire, peut-être parce qu’une part de lui sait qu’il a sans doute raison.  “Mais tu as au moins le mérite de retomber sur tes pattes.” Combien de temps cela durerait-il, ça il n’en avait aucune idée. Combien de temps Raelyn le laisserait-elle dans le Club ? Etait-il si naïf de croire qu’il pourrait récupérer sa confiance ? Ou peut-être était-il simplement naif de croire qu’il pouvait rester éloigné d’un frère qu’il avait suivi toute sa vie.

« Je pense que tu m’as dit tout ce que j’avais besoin de savoir. Merci. » Hochement de tête de l’américain, qui tire une dernière fois sur sa cigarette avant de l’écraser au sol. Avant de partir il se retourne cependant. « Tu sais Ichabod, je ne suis même pas sûr que toi-même tu ais réussi à enlever la laisse. Sinon tu serais loin de tout ça. » Il n’y a pas de jugement, juste un simple constat. Les deux hommes sont tous les deux prisonniers de ce monde qu’ils ont construits. C’est peut-être aussi cela qui a créé ce lien entre les deux hommes. Et ce soir, Alec lui adresse un sourire un peu triste, peut-être trop conscient du destin qu’ils ont choisi, avant de disparaître dans la nuit.



@Ichabod Bates  my mind feels like a foreign land (alec #2) 873483867
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: my mind feels like a foreign land (alec #2) my mind feels like a foreign land (alec #2) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

my mind feels like a foreign land (alec #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-