AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -33%
Samsung HW-T420 – Barre de son 2.1 – 150W ...
Voir le deal
109.99 €

 don't stop me now (alfie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacob Copeland
Jacob Copeland
la machine à pets
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (13/11)
SURNOM : Jake pour les intimes, monsieur Copeland pour les autres.
STATUT : séparé depuis janvier. il a développé une certaine forme d'amour pour la bouteille, depuis.
MÉTIER : patron de copeland estate (agences immobilières), mis de côté pour le moment. rester à la maison semble être la meilleure chose à faire.
LOGEMENT : #13 parkland boulevard, spring hill. il rêve de nouveaux horizons, de s’en aller de cette maison.
don't stop me now (alfie) Tumblr_inline_qp8wtjkrpw1qihypk_500
POSTS : 2707 POINTS : 5160

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né à new york, vit à brisbane depuis qu’il est bambin › en couple depuis quinze ans, marié depuis cinq, en perdition depuis – presque – trois › père endeuillé, empli de culpabilité : elle est décédée dans un accident de voiture où il était le conducteur › vivait déjà pour son travail, encore plus depuis ces événements.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : don't stop me now (alfie) Mrc0bcHg_olivake #5 & #7 when the world was ending, we'd hold on to the past 'cause it's all we thought that we would ever see. but then sun came right back and the birds sang as if nothing had happened. and it's alright, it's okay, we will get another day to begin again. i don't know how, i don't know why but i know that i will try to begin again, to begin, to live and love and breathe again

don't stop me now (alfie) Ee61282ebb5da8af6ea9548228455dc49fbcef31woodland #1 & #2 & #3 when the water's just too deep, getting chased by the shark. when the pressure's just too much and you feel it in your heart. i'll come for you, you know that i'll save you

byron#4sawyeramos#2adèle#2joachimrosalieJ clublaurelpeteasherjordon#7anaalma#2danikamaysawyer#2adèle#3alfiebyron#5isaac
(FBs) yasmine#2marius#2
(UAs) livakealmamay#2

RPs TERMINÉS : don't stop me now (alfie) Tumblr_ohid67DlIa1r63q61o8_400junerosa  we have had the time of our lives, and i will not forget the faces left behind. it's hard to walk away from the best of days, but if it has to end, i'm glad you have been my friend in the time of our lives
AVATAR : justin hartley.
CRÉDITS : velarya (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), olivia (crackship), harley (gifs).
DC : rudy gutiérrez & craig silva.
PSEUDO : beaulafolie.
INSCRIT LE : 10/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30309-garde-le-sourire-plus-rien-n-est-grave-jacob https://www.30yearsstillyoung.com/t37410-jacob-nos-desirs-font-desordre https://www.30yearsstillyoung.com/t33208-jacob-copeland#1468072

don't stop me now (alfie) Empty
Message(#) Sujet: don't stop me now (alfie) don't stop me now (alfie) EmptyVen 9 Avr - 1:07


Il finira par s’en remettre. Ce sont les mots qu’a prononcés son père quand il est allé chez ses parents, il y a deux jours. Il l’a glissé d’une manière qu’il croyait discrète à son épouse, quand ils se rendaient dans la cuisine pour chercher du café et des petits gâteaux. Tout ce qu’il a trouvé à dire sur la séparation de son fils, après seize ans de couple et cinq ans de mariage, c’est qu’il allait finir par s’en remettre. Pourtant, Michael a toujours adoré sa belle-fille. Ça a fonctionné tout de suite entre eux deux, car elle ne faisait pas semblant avec lui et qu’il lui disait tout ce qu’il pensait d’elle. Jacob est même persuadé qu’au fil des années, son père s’est trouvé une préférence pour la femme de son fils que pour son fils lui-même. Ça ne l’étonne pas : d’abord parce qu’Olivia est – ou était – merveilleuse et parce que son père n’a jamais reculé devant rien pour rabaisser son fils. Ce qui l’a un peu plus surpris, c’est qu’il n’a jamais trouvé le courage de le dire devant eux deux, il ne l’a pas annoncé fièrement, il l’a gardé pour lui, comme un secret jalousement gardé. Seize ans, et voilà ce qu’elle vaut à ses yeux : il finira par s’en remettre, il finira par l’oublier, il finira par aller mieux. Il n’a pas su comment se sentir en entendant ces mots. Il avait un large panel, de quoi hésiter durant de longues heures s’il le voulait. Il pouvait être déçu, triste, en colère, intrigué. Il pouvait être surchargé d’émotions ou au contraire, vidé de toute son énergie. Il y avait un milliard de possibilités, mais il a seulement préféré fuir. Quitter la maison avant qu’ils ne reviennent avec le fameux café et les biscuits était de loin sa meilleure idée. Il voulait éviter la confrontation, éviter d’avoir à lui dire qu’il était totalement injuste de penser ça d’elle, de déjà la mettre dans les affaires classées. Définitivement, son métier de juge lui a malmené le cerveau : il a toujours été incapable d’accepter qu’il puisse y avoir du mal dans du bien et inversement, qu’une personne n’est pas forcément bonne ou mauvaise, qu’il peut y avoir un juste-milieu. Il a décidé de mettre cet épisode de la vie de son fils de côté, en prononçant cette phrase, et le blond a directement compris que ce n’était pas chez ses parents qu’il allait trouver du réconfort.

Alors, il s’était dit que ce serait peut-être dans ce bar. Le premier croisé sur la route. Le premier avec un parking à proximité, surtout. Le premier qui lui semblait suffisamment accueillant pour s’y poser mais pas trop réputé pour ne pas croiser une connaissance. Le premier, loin d’être le dernier – mais ça, il ne le savait pas y mettant les pieds. Alors voilà, la soirée vient de commencer pour ceux qui boivent régulièrement. Il est déjà tard pour ceux qui viennent le temps d’un verre seulement et qui rentrent ensuite – ceux comme lui, donc, normalement. Quand il a vu tous les types en costards payer l’addition et s’en aller, il aurait dû faire de même. Il le sait maintenant qu’il voit l’ambiance changer sous ses yeux : les langues se délient et les corps se rapprochent, beaucoup de personnes qui s’ignoraient il y a encore dix minutes semblent désormais se connaître depuis dix ans. Ça surprend Jacob qui n’a pas l’habitude de ce genre d’endroit, ni de ces fréquentations-là. Il est seul à sa table, une bière devant lui, un autre verre vide un peu plus loin. Il n’a pas encore abusé, mais il ne pense pas qu’il va s’arrêter à ça seulement. Tout le monde semble commander plus fort – en témoignent les verres colorés et les grimaces qu’ils font en buvant une gorgée – alors pourquoi pas lui ? Il se lance des phrases de motivation toutes plus ridicules les unes que les autres dans ses pensées, mais il n’a pas le temps de faire quoi que ce soit. Un serveur se rapproche de lui et dépose un verre sur sa table, ce qui fait froncer les sourcils au blond. C’est offert par la maison ? Il demande, en se disant qu’ils doivent être très professionnels s’ils savent reconnaître les nouveaux clients chaque soir. Non, c’est du type, là-bas. Il dit, en pointant un homme qui se maintient contre le comptoir du bar. Ses sourcils restent froncés quelques secondes avant que son visage s’apaise, finalement. Il attrape le verre, en boit une gorgée, puis hausse ses épaules en se levant de sa place. Aller lui parler ne peut pas être une mauvaise chose et ne l’engage en rien : il imagine évidemment que ce type a des idées derrière la tête, mais Jacob porte encore son alliance et, jusqu’à preuve du contraire, ne ressent aucune attirance pour les hommes. Bonsoir. Il dit, en arrivant à sa hauteur. C’est pour quoi, ce verre ? Il demande, pour ne pas passer par quatre-chemins. Je suis Jake, au fait. Il se présente quand même, utilise étrangement son surnom : il se sent plus à l’aise de faire ça, dans un lieu comme celui-ci.

@Alfie Maslow :l:


like a cat without a care, roaming freely through the streets. you could find him in amongst the pigeons, in the square. he won't see the sun again for years to come, he's broken out of love

don't stop me now (alfie) XgwB6KT
don't stop me now (alfie) GhXhICm
don't stop me now (alfie) My1woie
don't stop me now (alfie) RjxxPGP
don't stop me now (alfie) FjxxPWC
Revenir en haut Aller en bas
 

don't stop me now (alfie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-