AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -40%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
25.91 €

 alec + hear me now

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (29/10/88), ironique de se dire qu'elle risque de battre Jésus au jeu de la longévité
SURNOM : Aberline, avec un soupir d'exaspération.
STATUT : S'il approche de trop près il pourrait bien finir comme Anakin, sauf qu'elle tient plus de Palpatine que de Padmé.
MÉTIER : Boss @the Hive since 2019. Toujours entre le BB-8 et l'arrière de la voiture de Sol.
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue juste pour elle et Tiny, le chien aux gros problèmes d'agressivité qu'elle vient d'adopter (elle est juste incomprise, elle vous dira)
alec + hear me now 5d413793b557af35d0bece0f605b989e8b5a0333
POSTS : 3375 POINTS : 90

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes, comme le cabinet d'avocats. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. Ex-escort, ex-dealeuse pour le Club. Sous protection policière de 2015 à 2018. Désintox en 2017. Crée la Ruche en 2019. Tue une de ses mules en 2021. Depuis, c'est l'escalade (vers le bas).
RPs EN COURS : Mitchell #4 (fb) - Mitchell #8 - Solas #3 - Finn #8 (fb) - ft.Lawnika - Albane - Maverick - Joseph #5 - 8/7

alec + hear me now ImKlFTg
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

alec + hear me now Ez9s2GX
LOUNEY ► And it's not your fault I can't be what you need baby, angels like you can't fly down here with me

alec + hear me now VTfCQef
SOLOU ► 'Cause whoever said nothing good ever happens after 2:00 a.m well they never met you

alec + hear me now 2S314cq
LOURENCE ► Guess I'm contagious it'd be safest if you ran, fuck that's what they all just end up doing in the end
RPs EN ATTENTE : Jet #3 - James #3
RPs TERMINÉS : 2021. Victoire #2 - Jet #2 - Solas - Mitchell #6 - Solas #2 - Lawrence - Raelyn #3 - Alec - James #2 - Victoire #3 - Garrett - Gabrielle - Joseph #4 - Mitchell #7

2020. Finn #5 - Joseph #2 - Ichabod - Mitchell #3 - Jet - Amos - Alice - Victoire & Jet - Raelyn & Amos - Finn #6 - Amos #3 - Danika - Joseph #3 - Ichabod #2 - Finn #7 - Mitchell #5 - James

2019. Mitchell #2 - Lene #3 - Raelyn - Doherty's - Joseph

2018. Anwar - Cole - Liam - Finn #3 - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4

2017. Finn - Lene - Cole&Nathan - Street Cats - Finn #2 - Mitchell

2016. Archer - Archer #2 - Jimmy - Aisling

(sujets pris en compte dans la chrono uniquement)
AVATAR : zoe kravitz
CRÉDITS : loonywaltz
DC : jamie keynes, kelly ward & marcus leckie
PSEUDO : loonywaltz (léa)
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600 https://www.30yearsstillyoung.com/t38723-lou-aberline

alec + hear me now Empty
Message(#) Sujet: alec + hear me now alec + hear me now EmptyVen 9 Avr 2021 - 21:24



► hear me now
@Alec Strange & LOU ABERLINE

You're not always right, no Things aren't easy So just you believe me now Don't learn the hard way Just let me show you how


Il est sûrement aussi étrange d’appréhender le fait que les gangsters vont au supermarché que de s’imaginer Beyoncé ou Brad Pitt aller faire leurs courses eux-mêmes. Et pourtant, ces chers émissaires du regard du public que sont les paparazzis offrent régulièrement la preuve que même ceux-ci passent aux aussi dix minutes dans le rayon frais à comparer le prix des jambons. Pas de photographes pour immortaliser les mafieux, en revanche. Pourtant, comme toute personne normale, Lou se rendait à l’épicerie, prenait un petit panier en plastique, dégainait sa liste de courses et parcourait les allées afin de remplir son frigo. Puisque nous sommes dans la confidence, la jeune femme raffolait tout particulièrement de nouilles instantanées et il n’était pas rare qu’elle opte pour un bol de céréales à l’heure du dîner -celles en forme en rond de toutes les couleurs composées à 100% de chimie et 0% de nutriments. Elle était loin l’époque des salades et des chips de légumes, cette phase hippie et boho dans laquelle la brune s’était lancée à sa sortie de désintoxication quelques années plus tôt. Comme son sevrage, son alimentation était partie à vau-l’eau. Sa liste de courses ne comportait pas beaucoup de lignes ; outre les nouilles, Lou faisait le plein de café, de pâté pour Tiny, de pommes et de papier toilette. Dans le rayon des tissus ménagers, elle soupira profondément tandis qu’elle se retrouvait une nouvelle fois trop petite pour atteindre les paquets au sommet des étagères. Il lui semblait parfois que le monde entier n’avait pas été pensé pour les personnes en dessous d’un mètre soixante. L’armoire à glace au bout de l’allée, en revanche, n’aurait aucun problème à lui attraper ce dont elle avait besoin. “Hey.” elle interpella une première fois, sans provoquer de réaction chez l’homme en question qui ne l’avait probablement pas entendue. Il semblait tout particulièrement absorbé par l’absurde quantité de choix de chips plus loin dans le magasin. “Hey !” elle insista. Pas de bonjour, pas de “monsieur” ; il était déjà assez insultant et dégradant comme ça de devoir se faire descendre un tas de rouleaux de papier toilette par un inconnu pour qu’en plus ce soit à elle qu’on lui reproche de manquer de politesse. D’un pas ferme, elle approcha de l’homme et lui indiqua le paquet convoité. “J’aurais besoin d’un coup de main pour attraper ce truc. J’sais pas pourquoi ils s’obstinent à foutre le PQ aussi ha-...” A deux mètres de lui, elle se figea. Comment n’avait-elle pas reconnu la silhouette de cette personne dès le départ ? Merde.” Les yeux écarquillés, l’australienne détailla Alec. Cela faisait plus d’un an qu’ils s’étaient vus pour la dernière fois, dans le restaurant, en compagnie de Raelyn. Et l’entretien ne s’était pas particulièrement bien déroulé pour qui que ce soit ce jour-là. Lou avait été l’oiseau de mauvaise augure, celle qui avait poussé le premier domino ayant mené à la chute de Mitchell. En moins de deux ans, l’horizon avait été entièrement remodelé. Elle avait créé la Ruche, Blackwell avait pris le contrôle du Club, Strange était en fuite et Alec l’avait trahi. Absolument rien de gênant à ce que ce soit lui qui lui attrape son papier toilette, du coup. Rien de bizarre à se croiser dans un lieu pareil. Et rien d’incongru à ce que, le plus naturellement du monde, comme si elle venait de tomber sur un voisin, la jeune femme lui adressa un simple ; “Salut, Alec.” T’as vu les promos sur les sauces tomates ?  



Queen bee yellow, you're the skin for our stinger We'll make you swoon, make it hurt just a little We're the boys and the girls and the freaks in the middle








alec + hear me now V8iikAh alec + hear me now Glh8Yet
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

alec + hear me now Empty
Message(#) Sujet: Re: alec + hear me now alec + hear me now EmptySam 17 Avr 2021 - 18:09


« Hey ! » Le ton est insistant, comme si ce n’était pas la première fois que l’inconnue l’appelait. Il fronce les sourcils, la voix est tout sauf agréable et n’a pas été agrémenté d’une quelconque formule de politesse, mais surtout la voix est une voix qu’il lui dit quelque chose. Et ce quelque chose ne dit rien de bon. “J’aurais besoin d’un coup de main pour attraper ce truc. J’sais pas pourquoi ils s’obstinent à foutre le PQ aussi ha-...” Il s’apprête à adresser un sourire qui malgré tout se veut charmant, il est prêt à passer outre l’absence de formule de politesse. Ca doit être une gamine qui a besoin d’aide,  elle n’apparait même dans son champ de vision, donc c’est qu’elle doit être vraiment petite. Du moins c’est exactement ce qu’il se dit quand il tourne la tête vers la voix, ou plutôt baisse les yeux vers la voix, pour que le sourire se transforme en grimace et que son corps se fige. « Merde. » « Putain. » Les deux mots sont simultanés alors que Lou Aberline et Alec Strange se regardent à côté des rouleaux de papiers toilettes. Plus d’un an qu’ils ne se sont pas vus. Leur dernière rencontre au restaurant avait été le début de la chute de Mitchell mais ce n’était que maintenant que l’américain commençait à le réaliser.

« Salut Alec. » « Salut, Lou. »  On ne peut pas vraiment dégainer un flingue dans un supermarché et il n’avait jamais été du genre à sortir une arme pour un rien et encore moins dans un lieu entouré de monde. Pour elle cependant il aurait bien fait une exception. Même si aujourd’hui, il n’était plus certain de ce qu’il pensait de cette gamine qu’il avait un peu trop sous-estimée et qui aujourd’hui était à la tête d’une Ruche qui prenait un peu trop d’ampleur.  En réalité il n’avait surtout aucune arme à sa disposition. Après tout Alec s’était rendu au supermarché pour acheter quelques trucs pour un repas qu’il avait promis à Mia. Il ne pensait pas être long, n’avait pas besoin de beaucoup de chose. Surtout, il n’avait pas prévu de rencontrer quelqu’un qui pouvait possiblement avoir envie de lui réserver le même sort que son frère.

Son regard se pose inévitablement sur le panier de Lou, pris d’une soudaine curiosité. Si le sien est composé de produits frais et de qualité, d’épices et d’herbes en tous genre qui dénote un intérêt certain pour la cuisine, les nouilles instantanées ont le mérite de lui arracher une grimace alors qu’il ne peut s’empêcher de pointer vers la boite chimique, un rictus un peu moqueur étirant les traits de son visage. « Sérieusement ? J’aurais pensé que t’avais les moyens de te payer un truc un peu…moins dégueulasse ? » Peut être que la Ruche ne rapportait pas tant que ça d’argent finalement ? Ou peut être qu’Aberline n’avait décidément aucun goût.

@Lou Aberline  alec + hear me now 3258319053

Revenir en haut Aller en bas
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (29/10/88), ironique de se dire qu'elle risque de battre Jésus au jeu de la longévité
SURNOM : Aberline, avec un soupir d'exaspération.
STATUT : S'il approche de trop près il pourrait bien finir comme Anakin, sauf qu'elle tient plus de Palpatine que de Padmé.
MÉTIER : Boss @the Hive since 2019. Toujours entre le BB-8 et l'arrière de la voiture de Sol.
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue juste pour elle et Tiny, le chien aux gros problèmes d'agressivité qu'elle vient d'adopter (elle est juste incomprise, elle vous dira)
alec + hear me now 5d413793b557af35d0bece0f605b989e8b5a0333
POSTS : 3375 POINTS : 90

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes, comme le cabinet d'avocats. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. Ex-escort, ex-dealeuse pour le Club. Sous protection policière de 2015 à 2018. Désintox en 2017. Crée la Ruche en 2019. Tue une de ses mules en 2021. Depuis, c'est l'escalade (vers le bas).
RPs EN COURS : Mitchell #4 (fb) - Mitchell #8 - Solas #3 - Finn #8 (fb) - ft.Lawnika - Albane - Maverick - Joseph #5 - 8/7

alec + hear me now ImKlFTg
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

alec + hear me now Ez9s2GX
LOUNEY ► And it's not your fault I can't be what you need baby, angels like you can't fly down here with me

alec + hear me now VTfCQef
SOLOU ► 'Cause whoever said nothing good ever happens after 2:00 a.m well they never met you

alec + hear me now 2S314cq
LOURENCE ► Guess I'm contagious it'd be safest if you ran, fuck that's what they all just end up doing in the end
RPs EN ATTENTE : Jet #3 - James #3
RPs TERMINÉS : 2021. Victoire #2 - Jet #2 - Solas - Mitchell #6 - Solas #2 - Lawrence - Raelyn #3 - Alec - James #2 - Victoire #3 - Garrett - Gabrielle - Joseph #4 - Mitchell #7

2020. Finn #5 - Joseph #2 - Ichabod - Mitchell #3 - Jet - Amos - Alice - Victoire & Jet - Raelyn & Amos - Finn #6 - Amos #3 - Danika - Joseph #3 - Ichabod #2 - Finn #7 - Mitchell #5 - James

2019. Mitchell #2 - Lene #3 - Raelyn - Doherty's - Joseph

2018. Anwar - Cole - Liam - Finn #3 - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4

2017. Finn - Lene - Cole&Nathan - Street Cats - Finn #2 - Mitchell

2016. Archer - Archer #2 - Jimmy - Aisling

(sujets pris en compte dans la chrono uniquement)
AVATAR : zoe kravitz
CRÉDITS : loonywaltz
DC : jamie keynes, kelly ward & marcus leckie
PSEUDO : loonywaltz (léa)
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600 https://www.30yearsstillyoung.com/t38723-lou-aberline

alec + hear me now Empty
Message(#) Sujet: Re: alec + hear me now alec + hear me now EmptyDim 2 Mai 2021 - 21:10



► hear me now
@Alec Strange & LOU ABERLINE

You're not always right, no Things aren't easy So just you believe me now Don't learn the hard way Just let me show you how


« Salut, Lou. » Le ton est calme, banal, presque cordial -de circonstances, disons. La jeune femme ne se promenait pas avec une arme dans les rayons du supermarché et il était probablement qu’Alec ne soit pas armé non plus. Ils pouvaient toujours se ruer dans le rayon des ustensiles de cuisine et attraper un couteau ou se montrer créatifs avec un écrase pomme de terre ou un tire-bouchon, mais une chose était certaine ; après cela, ils n’auraient plus le droit ni l’un, ni l’autre, de revenir faire leurs courses dans cet endroit. Et cela serait dommage, ils avaient de si bons prix sur les paquets de quinoa. Oh, et la police pourrait rapidement faire partie de l’équation également, et il n’y avait pas de nouilles instantanées en prison. Aucun danger, donc, à l’horizon de cette rencontre impromptue. Lou ne se sentait ni menacée, ni mal à l’aise, étrangement. La banalité de la situation prit rapidement le dessus sur sa surprise, voire même sur qui était réellement Alec pour elle -et elle pour lui. Elle pourrait l’ignorer, tourner les talons, faire comme s’ils ne s’étaient pas croisés -et repartir sans papier toilette. Il pourrait refuser de lui parler, lui cracher une insulte ou deux et retourner sur son chemin de briques jaunes en direction de qu’importe quel était le programme de sa soirée. Au lieu de cela, après l’avoir toisée, il analysa le contenu de son panier. « Sérieusement ? J’aurais pensé que t’avais les moyens de te payer un truc un peu…moins dégueulasse ? » Le regard de Lou se baissa par automatisme vers sa sélection de nouilles. Boeuf, porc, canard, tofu ; un peu de tout. “Oh, ça.” Eh, il y avait des pommes juste en dessous. “C’est très nutritif, en vrai, je crois, fit-elle en haussant vaguement les épaules. J’ai faim, j’en mange, j’ai plus faim. C’est ce qui importe non ?” Ce n’était pas ce que nutritif voulait dire, mais Aberline ne s’était jamais vantée d’être un dictionnaire sur pattes. “T’sais, les astronautes bouffent que des trucs déshydratés comme ça.” elle ajouta, comme si cela pouvait redorer le blason de ses choix alimentaires. Mais à dire vrai, elle avait parfaitement conscience qu’elle se nourrissait non pas comme un astronaute, mais comme une étudiante en cité universitaire. Forcément, la sélection d’Alec était mille fois plus saine, mais quand est-ce que cela était devenu un concours au juste ? “Des nouvelles de ton frère ?” demanda soudainement Lou, sans hésiter une seule seconde à jeter le pavé dans la mare. Battant des cils, elle savait qu’elle mettait le jeune homme dans l'embarras en faisant référence à Alex aussi ouvertement. “Y paraît que t’as fait des choix discutables dernièrement.” Comme poignarder son propre frère dans le dos et offrir le Club sur un plateau d’argent à Raelyn qui se voyait comme une Jules César nouvelle génération. La jeune femme était curieuse de savoir ce que Alec avait à en dire, et elle n’avait pas peur de le confronter entre les boîtes de thon et de petits pois. Elle lui ferait volontiers regretter de ne pas l’avoir envoyé paître quand il en avait encore l’occasion.



Queen bee yellow, you're the skin for our stinger We'll make you swoon, make it hurt just a little We're the boys and the girls and the freaks in the middle








alec + hear me now V8iikAh alec + hear me now Glh8Yet
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

alec + hear me now Empty
Message(#) Sujet: Re: alec + hear me now alec + hear me now EmptyDim 9 Mai 2021 - 10:28




« Oh, ça. » Ca, ou de la nourriture plus que dégueulasse aux yeux du brun. A croire que c’était le détail le plus important de cette rencontre dans le papier toilette et les boites de conserve, à croire que c’était l’unique chose qui importait face à Aberline qu’il n’avait pas vu depuis il ne savait combien de mois.

« C’est très nutritif, en vrai, je crois. » Il hausse les sourcils, pas du tout convaincu. Avait-elle déjà entendu la définition du mot nutritif ? Il était à peu près sûr que des nouilles déshydratées n’entraient pas dans cette catégorie. « J’ai faim, j’en mange, j’ai plus faim. C’est ce qui importe non ? » Un rire bref secoue ses épaules. « Je pense que t’as passé assez de temps dans mon restaurant pour savoir ma réponse à cette question. » Non Alec faisait partie de ceux qui aimaient manger, qui aimaient utiliser les arômes et le goût des bonnes choses pour créer des plats qui n’étaient pas seulement nutritifs mais un réel plaisir pour le palet.

“T’sais, les astronautes bouffent que des trucs déshydratés comme ça.” « Ouais, les étudiants en manque de thune aussi je crois bien. » réplique-t-il avec un rictus qui ressemblerait presque à un sourire moqueur s’il y mettait un peu plus de volonté. Cette conversation est bien trop banale, bien trop cordiale, complètement aberrante en réalité.  Il pourrait continuer sa route et pourtant il reste là à faire la conversation à Aberline, comme si c’était la chose la plus normale au monde.

“Des nouvelles de ton frère ?” Le rictus moqueur s’efface, son regard plus sombre, alors qu’il ne la regarde plus dans les yeux, plus concentré sur les produits dans les rayons. Il n’a pas envie de parler de cet ainé qu’il a trahi. Il n’a aucune envie d’entendre les commentaires désobligeants de la brune et pourtant il sent qu’il n’y échappera pas. « Pourquoi tu l’as croisé au rayon crudité dernièrement  ? » Le sarcasme est la seule arme qu’il a à disposition aujourd’hui.

“Y paraît que t’as fait des choix discutables dernièrement.” « Y parait que t’as pas été foutu d’en finir. » réplique-t-il avec froideur. Les mots sont choquants de sa part, lui qui a toujours exprimé une loyauté sans faille. Aurait-il réellement été heureux de savoir son frère mort aux mains d’Aberline ? N’aurait-il pas été dévoré d’une culpabilité bien pire que celle qu’il ressentait aujourd’hui ? Alec avait décidé d’enfermer les sentiments qu’il ressentait pour son frère dans un coffre fermé à double tour et de ne plus l’ouvrir pour cacher l’évidence : il avait des regrets.  « Tu voulais quoi ? Extra doux et rose ou râpant comme ta personnalité si charmante ? Ou je vais chercher un marche pied ? » dit-il en observant le choix de papiers toilettes différent.


@Lou Aberline  alec + hear me now 3258319053

Revenir en haut Aller en bas
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (29/10/88), ironique de se dire qu'elle risque de battre Jésus au jeu de la longévité
SURNOM : Aberline, avec un soupir d'exaspération.
STATUT : S'il approche de trop près il pourrait bien finir comme Anakin, sauf qu'elle tient plus de Palpatine que de Padmé.
MÉTIER : Boss @the Hive since 2019. Toujours entre le BB-8 et l'arrière de la voiture de Sol.
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue juste pour elle et Tiny, le chien aux gros problèmes d'agressivité qu'elle vient d'adopter (elle est juste incomprise, elle vous dira)
alec + hear me now 5d413793b557af35d0bece0f605b989e8b5a0333
POSTS : 3375 POINTS : 90

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes, comme le cabinet d'avocats. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. Ex-escort, ex-dealeuse pour le Club. Sous protection policière de 2015 à 2018. Désintox en 2017. Crée la Ruche en 2019. Tue une de ses mules en 2021. Depuis, c'est l'escalade (vers le bas).
RPs EN COURS : Mitchell #4 (fb) - Mitchell #8 - Solas #3 - Finn #8 (fb) - ft.Lawnika - Albane - Maverick - Joseph #5 - 8/7

alec + hear me now ImKlFTg
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

alec + hear me now Ez9s2GX
LOUNEY ► And it's not your fault I can't be what you need baby, angels like you can't fly down here with me

alec + hear me now VTfCQef
SOLOU ► 'Cause whoever said nothing good ever happens after 2:00 a.m well they never met you

alec + hear me now 2S314cq
LOURENCE ► Guess I'm contagious it'd be safest if you ran, fuck that's what they all just end up doing in the end
RPs EN ATTENTE : Jet #3 - James #3
RPs TERMINÉS : 2021. Victoire #2 - Jet #2 - Solas - Mitchell #6 - Solas #2 - Lawrence - Raelyn #3 - Alec - James #2 - Victoire #3 - Garrett - Gabrielle - Joseph #4 - Mitchell #7

2020. Finn #5 - Joseph #2 - Ichabod - Mitchell #3 - Jet - Amos - Alice - Victoire & Jet - Raelyn & Amos - Finn #6 - Amos #3 - Danika - Joseph #3 - Ichabod #2 - Finn #7 - Mitchell #5 - James

2019. Mitchell #2 - Lene #3 - Raelyn - Doherty's - Joseph

2018. Anwar - Cole - Liam - Finn #3 - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4

2017. Finn - Lene - Cole&Nathan - Street Cats - Finn #2 - Mitchell

2016. Archer - Archer #2 - Jimmy - Aisling

(sujets pris en compte dans la chrono uniquement)
AVATAR : zoe kravitz
CRÉDITS : loonywaltz
DC : jamie keynes, kelly ward & marcus leckie
PSEUDO : loonywaltz (léa)
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600 https://www.30yearsstillyoung.com/t38723-lou-aberline

alec + hear me now Empty
Message(#) Sujet: Re: alec + hear me now alec + hear me now EmptyJeu 3 Juin 2021 - 21:00



► hear me now
@Alec Strange & LOU ABERLINE

You're not always right, no Things aren't easy So just you believe me now Don't learn the hard way Just let me show you how


Pour un membre de gang, Alec n’avait aucune maîtrise de la poker face. Tandis que l’expression de son visage changeait du tout au tout à la mention de son frère, il accordait cette victoire à Lou qui scrutait son regard devenu sévère sous ses épais sourcils bruns. Le sujet était sensible, le cadet Strange n’était pas en paix avec le sort de Mitchell, et la jeune femme était prête à courir dans les rayons afin de dégoter le sel et le citron à appliquer sadiquement sur la plaie encore béante dans le coeur et l’orgueil de l’américain. Elle ne réprimait pas son sourire, sa satisfaction, et tournait un peu plus le couteau en soulignant le manque de jugeote dont Alec avait fait preuve dans le choix de son camp. « Y parait que t’as pas été foutu d’en finir. » rétorquait-il, sec, vindicatif. Et il visait juste, le brun, en crachant ses mots droit dans l’échec cuisant de Lou pour lequel elle ne s’était pas encore accordé le pardon. Elle avait honte autant de son comportement ce jour-là que des coutures apparentes d’un plan qu’elle croyait parfait. Un plan qui s’était bêtement retourné contre elle. “Tu aurais voulu que j’en finisse ?” elle demanda, espérant retourner de nouveau la joute à son avantage en confrontant Alec à sa propre ambivalence. Il se laissait porter par le courant sans vraiment faire ses propres choix, allié du plus fort par défaut, comme un parasite au final. Mais à quel point était-il capable de faire face aux conséquences de sa passivité ? A quel point pouvait-il se persuader lui-même qu’il avait fait ce qu’il fallait ?

« Tu voulais quoi ? Extra doux et rose ou râpant comme ta personnalité si charmante ? Ou je vais chercher un marche-pied ? - Tu pourrais me faire la courte-échelle, comme pour Blackwell.» Le sourire innocent de Lou exposait à outrance le plaisir qu’elle prenait à le tourmenter. Elle ne doutait pas une seconde que l’américain saisissait le parallèle, il en était presque réduit à porter Raelyn sur ses épaules comme une enfant pendant qu’elle rejouait la scène des rois du monde avec Amos, parfait dans le rôle de ce bon à rien de Jack. Ce qui faisait du Club le fameux paquebot, au final, et Lou, l’iceberg prêt à écourter la croisière. Alec permettait uniquement à la blonde d’être validée, légitimée par la famille historique du gang, faisant approuver au frère de Mitchell, et donc aux yeux du gang tout entier, toutes ses manœuvres contre le boss. Il avait joué le rôle de tremplin, manipulé comme une vulgaire marionnette.

L’air de rien, Lou leva le bras et pointa un paquet de papier toilette du bout de l’index. “Celui-là.” Il y avait des koalas imprimés sur les feuilles d’une généreuse épaisseur, et cela était l’argument principal qui avait poussé la jeune femme à acheter cette marque la première fois. Elle trouvait le principe de s’essuyer le derrière sur une espèce en voie de disparition tout particulièrement amusant. “C’est pas trop tard pour faire les bons choix, Alec, elle reprit en retrouvant une once de sérieux. Tu vaux mieux que d’être un faire valoir.” Elle n’avait pas la naïveté de croire qu’elle parviendrait à le retourner en claquant les doigts, après une discussion pleine de philosophie et de camaraderie au rayon ménager. Peut-être implanter la graine du doute, ou alimenter le plant existant dans son esprit. Peut-être pour mieux le prévenir des conséquences prochaines de ses actes. “Et si tu persistes dans cette direction tu vas m’obliger à te tuer, et ça serait dommage.” Elle haussa les épaules, battit des cils de son air de poupée. “Le monde a besoin de gens qui savent vraiment cuisiner des lasagnes.”



Queen bee yellow, you're the skin for our stinger We'll make you swoon, make it hurt just a little We're the boys and the girls and the freaks in the middle








alec + hear me now V8iikAh alec + hear me now Glh8Yet
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

alec + hear me now Empty
Message(#) Sujet: Re: alec + hear me now alec + hear me now EmptySam 26 Juin 2021 - 13:06



S’il était un bon menteur, il l’était bien peu quand cela concernait son frère. Le sujet le touchait trop à cœur, mêlant culpabilité et colère. Il ne savait plus quoi penser en réalité lorsqu’il évoquait son ainé pour qui il aurait été à tout sacrifier jusqu’à peu, jusqu’à ce que la confiance soit brisée. « Tu aurais voulu que j’en finisse ? »  Il l’observe un instant, son visage n’exprimant rien. Est-ce que cela n’aurait pas été plus simple ? Qu’enfin son frère sorte du paysage une bonne fois pour toute ? Qu’il ne craigne pas sa vengeance ? Qu’il ne ressente plus cette culpabilité lancinante ? Qu’il n’ait pas le sentiment de regretter ses choix ? D’avoir trahi tout ce qu’il était ? Mais la réponse au fond était évidente. S’il lui avait dit pour la police débarquant chez lui, s’il l’avait empêché de finir en prison c’était tout simplement que, tout comme Lou, il était incapable de réellement en finir. Un léger sourire triste, plus rictus qu’autre chose, vient étirer ses lèvres. « Les choses sont pas si simples que ça hein Lou ? » Peu importe les années qui passaient, il semblerait que Mitchell avait ses griffes plantées dans leur peau. Le constat était un échec cuisant, un échec qui devait coller à la peau d’Aberline comme il collait à sa peau, peu importe ce qu’il prétendait.

« Tu pourrais me faire la courte-échelle, comme pour Blackwell. » Le sourire innocent de Lou lui arrache un rire bref. « T’es jalouse tu voulais une deuxième couronne à ajouter à ta collection ? » demande-t-il froidement, déjà fatigué de ces querelles. Il peut deviner sans problème l’opinion de Lou, celle qu’elle s’est servie de lui pour obtenir la couronne, qu’elle l’a utilisé comme tremplin et elle n’aurait pas tort. A la différence, que lui pense réellement que Raelyn mérite la tête de Club, qu’il croit en elle à défaut qu’elle ne croit en lui. Peu importe qu’il ne soit qu’une marionnette, il est persuadé qu’il obtiendra son pardon, peut être avec naïveté.

« Celui-là. » Lou pointe les rouleaux de papier toilette avec des koalas imprimés dessus. Il ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire.  « “C’est pas trop tard pour faire les bons choix, Alec. Tu vaux mieux que d’être un faire valoir. » Son sourire disparait alors qu’il retrouve son sérieux, attrapant les rouleaux pour les lui tendre, le visage de nouveau inexpressif. Bien sûr qu’elle a raison. L’américain a brisé ses chaines pour mieux s’emprisonner auprès de quelqu’un d’autre. Ichabod avait raison, il aurait dû choisir le troisième chemin : quitter ce monde-là tant qu’il était encore temps.

“Et si tu persistes dans cette direction tu vas m’obliger à te tuer, et ça serait dommage. Le monde a besoin de gens qui savent vraiment cuisiner des lasagnes.” Elle bat des cils comme une poupée du haut de sa si petite taille et de nouveau ça lui arrache un sourire. « Je te laisse faire la queue d’accord ? Et puis si c’est aussi réussi qu’avec Mitch ça va je devrais pouvoir continuer à cuisiner mes lasagnes encore longtemps. » Force tranquille, s’il est d’un calme presque moqueur, il ne prend pas à la légère les menaces de la jeune femme. Il a fait l’erreur de la sous estimer bien trop de fois pour le faire de nouveau.  « Sinon le rayon des légumes est par là, tu sais il parait que manger des carottes ça rend aimable, tu devrais essayer. Peut être que ça aidera pour ton teint aussi. T’as pas l’air de dormir beaucoup. »

Peut être n’était-il pas le seul à avoir du mal à dormir depuis la fuite de Mitchell, qui sait ?


@Lou Aberline  alec + hear me now 3258319053

Revenir en haut Aller en bas
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (29/10/88), ironique de se dire qu'elle risque de battre Jésus au jeu de la longévité
SURNOM : Aberline, avec un soupir d'exaspération.
STATUT : S'il approche de trop près il pourrait bien finir comme Anakin, sauf qu'elle tient plus de Palpatine que de Padmé.
MÉTIER : Boss @the Hive since 2019. Toujours entre le BB-8 et l'arrière de la voiture de Sol.
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue juste pour elle et Tiny, le chien aux gros problèmes d'agressivité qu'elle vient d'adopter (elle est juste incomprise, elle vous dira)
alec + hear me now 5d413793b557af35d0bece0f605b989e8b5a0333
POSTS : 3375 POINTS : 90

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes, comme le cabinet d'avocats. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. Ex-escort, ex-dealeuse pour le Club. Sous protection policière de 2015 à 2018. Désintox en 2017. Crée la Ruche en 2019. Tue une de ses mules en 2021. Depuis, c'est l'escalade (vers le bas).
RPs EN COURS : Mitchell #4 (fb) - Mitchell #8 - Solas #3 - Finn #8 (fb) - ft.Lawnika - Albane - Maverick - Joseph #5 - 8/7

alec + hear me now ImKlFTg
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

alec + hear me now Ez9s2GX
LOUNEY ► And it's not your fault I can't be what you need baby, angels like you can't fly down here with me

alec + hear me now VTfCQef
SOLOU ► 'Cause whoever said nothing good ever happens after 2:00 a.m well they never met you

alec + hear me now 2S314cq
LOURENCE ► Guess I'm contagious it'd be safest if you ran, fuck that's what they all just end up doing in the end
RPs EN ATTENTE : Jet #3 - James #3
RPs TERMINÉS : 2021. Victoire #2 - Jet #2 - Solas - Mitchell #6 - Solas #2 - Lawrence - Raelyn #3 - Alec - James #2 - Victoire #3 - Garrett - Gabrielle - Joseph #4 - Mitchell #7

2020. Finn #5 - Joseph #2 - Ichabod - Mitchell #3 - Jet - Amos - Alice - Victoire & Jet - Raelyn & Amos - Finn #6 - Amos #3 - Danika - Joseph #3 - Ichabod #2 - Finn #7 - Mitchell #5 - James

2019. Mitchell #2 - Lene #3 - Raelyn - Doherty's - Joseph

2018. Anwar - Cole - Liam - Finn #3 - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4

2017. Finn - Lene - Cole&Nathan - Street Cats - Finn #2 - Mitchell

2016. Archer - Archer #2 - Jimmy - Aisling

(sujets pris en compte dans la chrono uniquement)
AVATAR : zoe kravitz
CRÉDITS : loonywaltz
DC : jamie keynes, kelly ward & marcus leckie
PSEUDO : loonywaltz (léa)
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600 https://www.30yearsstillyoung.com/t38723-lou-aberline

alec + hear me now Empty
Message(#) Sujet: Re: alec + hear me now alec + hear me now EmptyLun 26 Juil 2021 - 20:46



► hear me now
@Alec Strange & LOU ABERLINE

You're not always right, no Things aren't easy So just you believe me now Don't learn the hard way Just let me show you how


« Les choses sont pas si simples que ça hein Lou ? » Non, rien n’était simple. Du moins, appuyer la gâchette l’était. Le reste, beaucoup moins. Et elle lui aurait volontiers rabattu sa grande bouche trop ouverte en lui disant qu’il ferait mieux de ne pas s’avancer sur un terrain dont il ne savait rien ; elle se ravisa aussitôt. Parce qu’il savait, au fond. Alec avait été confronté aux mêmes choix qu’elle, les mêmes dilemmes, et sûrement la même douleur. Il n’avait pas cherché à tuer son frère mais cela était tout comme. Si Lou était venue à bout de son dessein, le sang aurait éclaboussé jusqu’aux mains du brun. Finalement, la question demeurait sans réponse, mais elle comprenait le fond dans la forme. Vouloir était une chose. Pouvoir demandait plus que cela. Elle demeura secrète, muette, le coin des lèvres esquissant délicatement un rictus ironique.

Si Mitchell avait péri de sa main, Lou s’était persuadée que cela lui aurait donné droit au trône. Il était impensable que Raelyn le mérite bel et bien ; de son côté de la clôture, la jeune femme ne voyait rien de ce qui justifiait son nouveau statut. Encore moins la fidélité d’Alec au détriment de son propre frère -ce qui lui donnait sincèrement envie de lui cracher sur les bottes. « T’es jalouse tu voulais une deuxième couronne à ajouter à ta collection ? » L’australienne ne s’en cachait pas ; à quoi bon après s’être confronté à la pimbêche ? Son ambition était claire, sa volonté d’arracher sa place à Raelyn ne faisait aucun doute, et tout ce qu’elle ferait dès lors ne serait motivé que par ce seul souhait de pouvoir et de vengeance. Alors Lou haussa les épaules, opinant du chef comme si on lui avait demandé si elle voulait du dessert. “Hm, et son scalp peroxydé sur un pique à l’entrée de mon appart’.” Un nouveau genre de trophée de chasse. C’était une trend à lancer, songea-t-elle en saisissant le paquet de rouleaux de papier toilette plus large qu’elle.

Pourtant, si Blackwell était au sommet de sa bucket-list macabre, Alec n’était pas en reste. Plus atteignable même, il avait ses chances d’inaugurer le caveau familial à Brisbane avant son frère. Lou s’était fait cette promesse ; qu’il paierait, lui aussi, d’avoir escorté Raelyn au sommet, d’avoir trahi Mitchell et perverti l’âme du Club par la même occasion. « Je te laisse faire la queue d’accord ? Et puis si c’est aussi réussi qu’avec Mitch ça va je devrais pouvoir continuer à cuisiner mes lasagnes encore longtemps. » Le visage de la jeune femme se ferma tandis qu’elle tenait son lot d’une main, son panier de l’autre. La posture la plus crédible pour lui souffler, le timbre froid ; “J’ai pas la place pour plus d’un soft spot, Finnegan.” Depuis qu’elle connaissait ce nom, elle ne l’avait probablement jamais articulé. Elle savait tout ce qu’il y avait à savoir sur les frères Strange et cela lui permettait de lui faire une piqûre de rappel. Cela la ramenait elle-même à ses souvenirs. Et puis, elle avait toujours préféré appeler l’aîné Alex. Il y avait quelque chose de plus doux à l’oreille. A contrario, elle trouvait Finnegan austère, et Alec faisait un beau manteau en peau de mouton pour un loup dans la bergerie. Même si elle l’avait toujours apprécié, la connexion avec Mitchell était toute particulière et causait déjà bien trop d’ennuis à Lou. Alec ne bénéficiait pas de pareil privilège. Encore moins depuis qu’il jouait les fratricides et perdait donc toute estime de la part de la jeune femme.

« Sinon le rayon des légumes est par là, tu sais il parait que manger des carottes ça rend aimable, tu devrais essayer. Peut être que ça aidera pour ton teint aussi. T’as pas l’air de dormir beaucoup. » Elle sourit de nouveau, sentit ses cernes tirer sa peau sous ses yeux. Pas faux. Les carottes, en revanche, avaient plus de chances de finir en plug anal improvisé droit à travers le jean de l’américain s’il persistait à la prendre d’aussi haut qu’ils eussent de différence en taille. Elle lâcha un soupir, et le papier toilette dans son panier, couvrant les nouilles et tout le reste. “J’ai pas le temps de dormir, sweetie, j’ai des têtes à faire tomber. Les couteaux sont à côté des détergents, c’est ça ?” Prends garde à toi, sifflait la bouche en cœur de l’oiseau rebelle, prête à battre de l’aile et s’envoler. Cela ferait mauvais genre de l'égorger devant les ménagères en quête de lessive.

Lou tourna les talons, la anse du cabas en plastique calé au creux de son coude. Elle avait tout ce qu’elle était venue chercher, et un chien qui l’attendait chez elle. Pourtant, elle n’atteignit pas le bout du rayon qu’elle fit volte-face de nouveau ; “Au fait...” Son regard glissa sur la silhouette d’Alec, réalisant alors le temps qui était passé depuis la dernière fois qu’ils avaient échangé le moindre mot. Elle aurait préféré que cela soit dans d’autres conditions. Plus rien ne serait comme avant, et même si cela était pour le mieux, Lou ressentait de la nostalgie. Elle se revoyait plonger le petit doigt dans les sauces en cuisine sur le chemin pour le bar planqué sous le plancher. Mais elle n’était plus cette jeune femme là. Mitchell n’était plus là. Alec n’avait plus le même éclat dans le regard lui non plus. “Qu’est-ce qu’il est devenu le restaurant, du coup ?” elle demanda. Même le théâtre de leurs aventures ne faisait plus partie du paysage. Un endroit qu’elle avait considéré comme chez elle. Le symbole concret de la page qui se tournait pour eux tous.




Queen bee yellow, you're the skin for our stinger We'll make you swoon, make it hurt just a little We're the boys and the girls and the freaks in the middle








alec + hear me now V8iikAh alec + hear me now Glh8Yet
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

alec + hear me now Empty
Message(#) Sujet: Re: alec + hear me now alec + hear me now EmptyJeu 19 Aoû 2021 - 11:04


Le silence est parfois plus parlant que les mots et lorsque Lou Aberline ne réplique rien, ne lui lance pas de paroles acerbes, il sait qu’elle comprend. Les griffes de Mitchell sont plantées  sous leur peau, diffusent encore leur poison et elle comme lui ne pourront pas y échapper, peu importe leur volonté.

Peut-être pour la première fois d’ailleurs, c’est lui qui la comprend en retour, qui envisage les choix qu’elle a pu faire ou au contraire les choix qu’elle n’a pas fait. S’il a toujours eu du mal à comprendre comment ce petit bout de femme est devenu à la tête de son propre gang, il devine au fond qu’elle est comme lui le produit de ce que Mitchell Strange l’a poussé à devenir par ses actions.

“Hm, et son scalp peroxydé sur un pique à l’entrée de mon appart’.” La remarque étire un rictus sur ses lèvres. Au fond, Raelyn, Lou, Mitchell sont bien tous les mêmes. Accrocs au pouvoir et à l’argent, motivé par la vengeance et l’ambition. Ils ne sont que différentes versions d’un même roi assoiffé. Et Alec en les observant ne peut s’empêcher de se sentir loin de tout ça, comme prisonnier d’un entre deux. Divisé depuis des années entre deux versions d’une même personne. L’homme qui rêve d’une autre vie, celle d’un restaurant qui ne cacherait aucune activité illégale, celle d’une famille et d’enfants, d’une vie plus simple en somme. Pourtant, c’est toujours l’autre version qui l’emporte, celle qui aurait suivi son frère et son ambition jusqu’au fond des enfers, celle qui l’a trahi mais qui a fait le choix de suivre Raelyn, celle qui est au fond habituée au goût métallique du danger et de la violence, qui s’est habituée à l’argent et pire que tout qui voit dans ce gang de malfrats une famille à part entière.

« J’ai pas la place pour plus d’un soft spot, Finnegan. » Son prénom lui arrache une grimace, il ne le supporte plus depuis longtemps. Seul Mitchell l’utilise encore et Gabrielle depuis qu’elle est revenue, ce prénom a l’odeur du cadavre de son père. « Ca tombe bien Finnegan est déjà mort depuis longtemps. » Haussement d’épaule nonchalant, il y a quelques années il aurait pris les menaces de Lou à la légère, aujourd’hui il s’est résolu à ne plus sous-estimer la jeune femme. Face à elle pourtant, il garde une attitude nonchalante, peu inquiète. Elle peut bien essayer, elle n’est pas à la seule à avoir vu cette trahison d’un mauvais œil.

“J’ai pas le temps de dormir, sweetie, j’ai des têtes à faire tomber. Les couteaux sont à côté des détergents, c’est ça ?” Tous les mêmes qu’il se répète une nouvelle fois, mais le style de la reine des abeilles a le mérite d’être plus piquant que les autres. C’est qu’il l’aurait presque préféré en cet instant à la froideur tranchante de la femme à la tête du Club. « C’est ça. Te coupe pas avec Lou, on sait jamais. » dit-il d’un ton calme, pas prêt à s'écraser devant la femme.

Il la regarde partir, avec son panier d’aliments qu’il jugerait non comestible et ne bouge pas, comme encore prisonnier de cette rencontre, comme si elle n’avait pas réellement pris fin. Lorsqu’elle se retourne, le regard d’Alec se pose de nouveau sur elle. « Au fait... Qu’est-ce qu’il est devenu le restaurant, du coup ? » Il ne cherche pas à cacher la nostalgie qui assombrie son regard, qui le fait détourné la tête alors que les regrets reviennent le noyer. « Sous scellé. » articule-t-il lentement, parce que ce restaurant a longtemps été le cœur de ce qu’il était. « Il est dans les mains des flics désormais. » Il aura peut être sauvé son frère d’un séjour en prison, mais son restaurant lui a été condamné. Ce dernier mot sonne comme une note de fin à cette conversation étrange entre deux allées du supermarché.

@Lou Aberline  alec + hear me now 2523491165
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

alec + hear me now Empty
Message(#) Sujet: Re: alec + hear me now alec + hear me now Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

alec + hear me now

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-