AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-50%
Le deal à ne pas rater :
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One /Series X
34.99 € 69.99 €
Voir le deal

 behind the masks (luana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosalie Craine
Rosalie Craine
la main gauche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (08.04.1985)
SURNOM : rosie la plupart du temps, parfois rosa ou rose.
STATUT : enceinte de six mois, en déni pour trois, autrefois fiancée, encore amoureuse de ton (ex)-amant, le tableau est légèrement... compliqué.
MÉTIER : tu n'as pas touché à ton dernier projet de roman depuis des mois, mais tu couches toutes tes émotions en chansons que tu n'autorises personne à entendre.
LOGEMENT : #23 parkland boulevard, à spring hill avec ta petite soeur comme colocataire temporairement.
behind the masks (luana) 485e42ef2f8f56ec6a262e8d42b5f596
POSTS : 1861 POINTS : 620

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : intj ☽ seconde née d’une famille de quatre, est lentement en train de se mettre toute sa famille à dos ☽ mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être ☽ menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer ☽ passionnée de littérature, écrit des romans de suspense ☽ a toujours rêvé de devenir mère, n'a jamais pensé qu'elle tomberait enceinte au moment même ou elle se retrouve complètement seule.
RPs EN COURS :
behind the masks (luana) Ezgif-3-56914898a292
craker #7 (fb) & #9 (ua) & #12 & #14 ☽ cold hands, red eyes. packed your bags at midnight. they've been there for weeks. you don't know what goodbye means. just roll up a cigarette. just forget about this mess. and you whisper, i'm alright. but i see through your white lies. but these walls don't talk and if they could, they'd say. can't hide the secrets. you can't forget about this mess, waiting on the sidelines, from the sidelines. i see those tears in your eyes and i feel so helpless inside. oh love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired.

behind the masks (luana) PTG0MPpE_o
craines ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

behind the masks (luana) 7y5i
talie #3 ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.

(15)luanamilo #2rory #3 & wendy #4baileymia #2wendy #3alyson.

flashbacksyelahiahsarahgarrett #3.
RPs EN ATTENTE : you?

behind the masks (luana) Y9QGvIp
behind the masks (luana) X7uU5Qv

RPs TERMINÉS :
behind the masks (luana) Ezgif-com-gif-maker-17
crakeri don't have a choice, but i'd still choose you.
#1 (fb) - #2 - #3 - #4 (ua) - #5 - #6 - #7 (fb) - #8 - #9 (ua) - #10 - #11 - #12 - #13 - #14

rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2 ariane #4garrett #1craines #1jeremiah #1wendy #2garrett #2talia #2.

flashbacksmilo #1mia #1ariane #1jordan.

abandonnés:
 

AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. carole71) ☽ (sign. siren charms) ☽ (icons. pinterest) ☽ (crackship talie. mandown ♡ ) ☽ (crackship craines. nairobi ♡ ) ☽ (ubs. loonywaltz)
DC : penny, autumn & trent.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t40290-rosie-the-moral-of-the-story https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

behind the masks (luana) Empty
Message(#) Sujet: behind the masks (luana) behind the masks (luana) EmptyMer 5 Mai - 6:32



Il n’était pas content ton père, que tu manques plusieurs semaines de dîners en ligne.
Oh si seulement il savait ce que tu étais venue lui annoncer, il ne s’en ferait pas autant pour de simples dîners.

Tu ne sais pas ce que tu imaginais en laissant Lachlan, mais tu sais que tu ne t’imaginais pas te sentir toujours aussi prisonnière. C’est que bien peu de choses avaient changé depuis le jour ou tu avais franchis la porte de votre maison à Logan City, laissant derrière la bague sur la table avec la ferme intention d’annuler le mariage. Tu avais dit la vérité à Lachlan, tu avais plié bagage (ou du moins, tu avais emmené avec toi une mince partie de tes affaires) et puis tu t’étais installée à l’hôtel en attendant de savoir quel était la prochaine étape. Tu n’avais rien réglé, laissant tout dans un flou de plus en plus insupportable. Tu avais tenté de joindre Rory si souvent que son numéro était l’un des seuls dans ta liste d’appels sortant. Tu avais en contre-partie ignoré toute tentative de communication de Garrett et Wendy, préférant ne pas savoir si Rory ou Lachlan leur avaient parlé de tout ce qui s’était passé dans les dernières semaines. Tu voulais vivre dans le déni tout en sachant que c’est ce dernier qui te gardait dans cette prison dans laquelle tu t’étais enfermée des années durant. C’est qu’elles sont trop nombreuses à assumer, les conséquences de tes actes et tu ne sais vraiment par ou commencer. Le plan, c’était d’épouser Lachlan. D’oublier Wyatt. De faire ta vie de la manière qu’on t’avait montré, de respecter les attentes, de ne jamais détruire les apparences. De suivre le chemin tout tracé que tes parents avaient étalé devant toi depuis ton plus jeune âge, peu importe si tu n’y trouvais pas ton compte, peu importe si tu étais malheureuse dans cette boîte bien trop petite et étouffante. T’as mis un pied en dehors de la boîte, mais tu fais quoi maintenant? T’as toujours cru que les réponses te viendraient naturellement, facilement même. Oh que tu n’aurais pas pu avoir plus tort qu’à ce moment précis.

Le manoir Craine est plongé dans le plus lourd des silences, comme il l’est bien trop souvent. Il y a des employés qui s’attardent à leurs tâches respectives, tu reçois quelques salutations et quand tu demandes ou est ton père, on t’avise qu’il a eu une urgence au travail. Typique. Il y a longtemps toutefois que tu as arrêter de croire cette excuse pour justifier ses absences. C’est que tu es toi-même passée experte dans l’art des excuses bidons, pas vrai? Tu pars à la recherche de ta mère et c’est sans grande surprise que tu l’as trouve dans son bureau, indisposée. C’est le milieu de l’après-midi et fidèle à ses habitudes, Frances Craine a la tête dans la bouteille, cachée du reste du monde. Les employés de la famille savent très bien ce qu’elle fait derrière la porte, la matriarche, mais personne ne dit jamais rien, pour préserver les apparences mais aussi leurs emplois. Tu échappes un rire sarcastique alors que tu refermes la porte du bureau, ta mère si saoule qu’elle n’a même pas remarqué ton apparition soudaine. Il te faudra attendre donc. Que ton père revienne ou que ta mère dégrise, whichever comes first. Tu penses à partir, mais t’as bien trop peur de ne jamais trouver le courage de revenir si tu quittes et tu sais encore qu’il vaut mieux que la nouvelle vienne de toi plutôt qu’un autre des membres de ta fratrie. C’est sans vraiment y penser plus longuement que tu longes le long couloir, et puis tu te sers un verre dans le mini bar de ton père. C’est qu’on pourrait presque dire que tu prends les mauvais plis de ta mère alors que tu te diriges vers le jardin, verre à la main. T’as besoin d’air, t’as besoin de faire le vide dans ton esprit, encore un peu, avant que la situation ne t’échappe un peu plus. La journée est douce, le soleil est haut dans le ciel mais tu n’arrives pas à profiter tellement tu as la tête ailleurs. Tu ne réalises même pas que tu es en train de marmonner à voix haute. « Let him say whatever he wants to say, his opinion doesn’t matter anyway. » Alors pourquoi est-ce que tu as continué de faire ce qu’il voulait aussi longtemps? Tu sursautes quand tu aperçois une silhouette se lever, tu n’avais même pas remarquer qu’il y avait quelqu’un d’autre dans le jardin. « Oh shit, you scared me. » Les doigts serrés contre ton verre, l’autre main posé contre ta poitrine, tu ne peux t’empêcher de dévisager la jeune femme. Tu ne l’as jamais vu auparavant, mais ça n’a rien de bien surprenant. Tu ne passes plus beaucoup de temps au manoir dans les dernières années et quelque chose te dit que ce n’est pas sur le point de changer. « You must be the new gardener. » Il te semble avoir entendu ta mère dire qu’elle cherchait quelqu’un récemment, ou peut-être que c’était un nouveau cuisinier? Tu sais plus et la vérité, c’est que tu t’en fiches bien. T’essayes juste de pas avoir l’air d’une lunatique, ne sachant pas exactement si elle t’a entendu te parler toute seule quelques instants plus tôt.

@Luana Reyes  behind the masks (luana) 2340009788




behind the masks (luana) TqbTVI0
behind the masks (luana) OV4BS2P
behind the masks (luana) Lcds5AP
behind the masks (luana) 7ZWT0EU
behind the masks (luana) YtxTUla
behind the masks (luana) FximBIO
behind the masks (luana) 891239babyboy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Luana Reyes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans / 05 mai 1990
SURNOM : Lu, Lua, Lulu
STATUT : Célibataire, mais techniquement mère au foyer pour ses demi-frères, les jumeaux, qui ont bientôt 16 ans
MÉTIER : Jardinière/paysagiste au Manoir Craine et serveuse/cuisinière/caissière dans un fastfood à Fortitude Valley
LOGEMENT : Une petite maison avec un petit jardin que son beau-père leur a laissé en disparaissant - Logan City au #342, Princess Street
behind the masks (luana) Tumblr_inline_ndgdubj6ZR1so10o6
POSTS : 859 POINTS : 30

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ∆ mère latina, père australien ∆ fille illégitime de Papa Craine ∆ bilingue anglais-espagnol ∆ connait mille blagues, adore faire rire les gens ∆ a un rire très communicatif ∆ ne tient pas l'alcool ∆ myope comme une taupe ∆ allergique aux chats ∆ dans la galère financière, doit de l'argent à tout le monde ∆ a fait tous les petits jobs possibles ∆ passionnée par la mode, dessine et coud ses propres vêtements ∆ a abandonné ses études de stylisme pour s'occuper de sa mère malade et de ses petits-frères ∆ a fait un an de prison pour vol ∆ mythomane, se rêve une vie plus palpitante et glamour
RPs EN COURS : Asher #1Rory #1Rosalie #1Sarah #1James #1Wendy #1Finnley #1Garrett #2
RPs EN ATTENTE :

RPs TERMINÉS : Garrett #1
AVATAR : Kat Dennings
CRÉDITS : Shinya
DC : Anastasia "fucking" Williams & Jean "sweetie" Atwood
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t38402-luana-reyes-just-a-family-girl https://www.30yearsstillyoung.com/t38443-luana-reyes-fun-family-girl#1866524 https://www.30yearsstillyoung.com/t38488-luana-reyes#1870103

behind the masks (luana) Empty
Message(#) Sujet: Re: behind the masks (luana) behind the masks (luana) EmptySam 8 Mai - 22:08



behind the masks (ft. @Rosalie Craine :l: )

Luana est littéralement à genoux devant un rosier gigantesque qu’elle essaye de tailler tant bien que mal avec un sécateur qui n’est visiblement plus de dernière jeunesse. C’est tout de même fou que ces gens soient aussi pétés de thunes et qu’ils ne soient pas foutus d’avoir du matériel de jardinage en bon état. Probablement que ça leur semble moins indispensable de faciliter la tâche à leurs employés que de s’acheter le dernier yacht de luxe à la mode… Luana rage donc toute seule sur son géniteur et sa femme, la tête dans son rosier, les doigts qui s’acharnent sur le sécateur pour que les lames daignent couper les tiges indésirables. Elle amorce un soupir d’agacement qu’elle interrompt pourtant aussitôt qu’elle voit une silhouette sortir sur la terrasse qu’orne le rosier. Elle l’observe quelques secondes à travers les feuillages du rosier, c’est Rosalie, la sœur aînée. Luana voit le verre d’alcool dans sa main et se demande s’ils sont tous alcooliques dans cette famille. Ils ont les moyens de l’être avec classe au moins. Luana n’a jamais considéré qu’elle était envieuse d’autrui, elle a simplement toujours eu des rêves de grandeur qui lui ont été retirés les uns après les autres. Apprendre si tardivement qu’elle aurait pu avoir une vie bien plus facile, plus aisée, privilégiée même, ça a le don de la rendre envieuse effectivement. Envieuse de ces frères et sœurs qui sont nés avec une petite cuillère en argent dans la bouche. « Let him say whatever he wants to say, his opinion doesn’t matter anyway. » marmonne Rosalie et Luana vérifie si elle s’adresse à quelqu’un d’un coup d’œil latéral, mais il ne semble y avoir personne à l’horizon. De qui parle-t-elle ? Du patriarche Craine ? Elle n’a pas l’air d’aller très bien en tous cas... Luana ne peut plus rester ainsi abritée derrière sa muraille de verdure ou elle va passer pour une espionne, alors elle se racle la gorge en se remettant sur ses pieds. « Hello Ms. Craine... » s’annonce-t-elle en surgissant du  buisson. « Oh shit, you scared me. » Luana lève les mains en signe d’innocence : « I’m sorry, I didn’t mean to... » Elle a sa salopette de travail, les gants de protection et la sécateur en main, son identité n’est pas franchement un mystère. « You must be the new gardener. » Elle acquiesce malgré l’évidence et se présente avec un hochement de tête : « I am. My name is Luana. » Après tout, elle est là pour ça, rencontrer cette famille qui lui a été refusée, elle s’est promis qu’elle ne ferait que ça : venir voir. Puis qu’elle repartirait aussitôt, démissionnerait de son poste et finirait par respecter la promesse faite à sa mère de ne pas s’approcher des Craine. Elle a enfin l’occasion d’approcher Rosalie, c’est la première fois qu’elle la voit au Manoir depuis son embauche alors elle ne peut pas la manquer. « I don’t know if I’m allowed to ask but… is everything alright ? » demande-t-elle avec un regard légèrement inquiet. Elle ne peut s’empêcher de se sentir concernée par l’humeur sombre que semble avoir la jeune femme, elle devrait s’en moquer, non ? Cette demi-sœur n’est rien pour elle en réalité, elles ne se connaissent pas et Rosalie ne doit même pas savoir qu’elle a une sœur surprise comme c’était le cas pour Luana également quelques mois auparavant. Mais, la famille c’est sacré pour Luana et elle ne peut s’empêcher d’être empathique avec cette grande sœur. Elle a toujours voulu une sœur, Luana, même si elle s’est bien gardé de le dire à sa mère, elles n’avaient clairement jamais eu besoin d’une bouche en plus à nourrir pour se mettre encore davantage dans la galère. « Can I be of any help ? » demande-t-elle en s’attaquant à nouveau au rosier, faisant mine de ne prêter que distraitement une oreilles aux paroles de la jeune femme alors qu’elle compte bien ne pas en perdre un mot. Couic couic couic couic, le sécateur grince mais à force d’insister la tige morte et sèche tombe au sol et rejoint les autres qui forment un tapis sur le sol autour du rosier.
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Craine
Rosalie Craine
la main gauche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (08.04.1985)
SURNOM : rosie la plupart du temps, parfois rosa ou rose.
STATUT : enceinte de six mois, en déni pour trois, autrefois fiancée, encore amoureuse de ton (ex)-amant, le tableau est légèrement... compliqué.
MÉTIER : tu n'as pas touché à ton dernier projet de roman depuis des mois, mais tu couches toutes tes émotions en chansons que tu n'autorises personne à entendre.
LOGEMENT : #23 parkland boulevard, à spring hill avec ta petite soeur comme colocataire temporairement.
behind the masks (luana) 485e42ef2f8f56ec6a262e8d42b5f596
POSTS : 1861 POINTS : 620

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : intj ☽ seconde née d’une famille de quatre, est lentement en train de se mettre toute sa famille à dos ☽ mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être ☽ menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer ☽ passionnée de littérature, écrit des romans de suspense ☽ a toujours rêvé de devenir mère, n'a jamais pensé qu'elle tomberait enceinte au moment même ou elle se retrouve complètement seule.
RPs EN COURS :
behind the masks (luana) Ezgif-3-56914898a292
craker #7 (fb) & #9 (ua) & #12 & #14 ☽ cold hands, red eyes. packed your bags at midnight. they've been there for weeks. you don't know what goodbye means. just roll up a cigarette. just forget about this mess. and you whisper, i'm alright. but i see through your white lies. but these walls don't talk and if they could, they'd say. can't hide the secrets. you can't forget about this mess, waiting on the sidelines, from the sidelines. i see those tears in your eyes and i feel so helpless inside. oh love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired.

behind the masks (luana) PTG0MPpE_o
craines ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

behind the masks (luana) 7y5i
talie #3 ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.

(15)luanamilo #2rory #3 & wendy #4baileymia #2wendy #3alyson.

flashbacksyelahiahsarahgarrett #3.
RPs EN ATTENTE : you?

behind the masks (luana) Y9QGvIp
behind the masks (luana) X7uU5Qv

RPs TERMINÉS :
behind the masks (luana) Ezgif-com-gif-maker-17
crakeri don't have a choice, but i'd still choose you.
#1 (fb) - #2 - #3 - #4 (ua) - #5 - #6 - #7 (fb) - #8 - #9 (ua) - #10 - #11 - #12 - #13 - #14

rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2 ariane #4garrett #1craines #1jeremiah #1wendy #2garrett #2talia #2.

flashbacksmilo #1mia #1ariane #1jordan.

abandonnés:
 

AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. carole71) ☽ (sign. siren charms) ☽ (icons. pinterest) ☽ (crackship talie. mandown ♡ ) ☽ (crackship craines. nairobi ♡ ) ☽ (ubs. loonywaltz)
DC : penny, autumn & trent.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t40290-rosie-the-moral-of-the-story https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

behind the masks (luana) Empty
Message(#) Sujet: Re: behind the masks (luana) behind the masks (luana) EmptyMar 18 Mai - 7:34



Tu n’avais jamais porté une grande attention aux différents employés qui s’occupaient du Manoir Craine et de ses habitants depuis ta plus tendre enfance. Gamine, tu prenais souvent le temps d’apprendre à connaître les gens qui passaient la grande porte du manoir, mais ta mère te disait toujours que tu ne devais pas socialiser avec le personnel. Au début, tu ne l’avais pas écouté. Tu avais appris tous les noms, tu faisais la conversation, tu t’attachais même parfois. Et puis au fil du temps, tu avais compris que ça ne servait à rien. Que tu te faisais plus de mal qu’autre chose de t’attacher à une nounou ou une cuisinière qui ne serait plus là le lendemain, la semaine d’après ou le mois prochain, le personnel en changement constant dans ce manoir qui n’était pas exactement l’endroit le plus chaleureux au monde. Une fois adulte et ayant quitté la maison, tu ne remarquais même plus le personnel, prenant à peine le temps de saluer les différents inconnus qui arpentaient ces murs qui t’avaient vu grandir. Il n’y avait donc rien d’étonnant au fait que ce soit la première fois que tu poses les yeux sur la jardinière. Cette femme qui ne semblait pas bien plus jeune que toi et qui te regardait avec un drôle d’air alors que tu continuais de serrer ton verre encore à moitié plein un peu trop fort. « I’m sorry, I didn’t mean to... » Tu secoues la tête doucement tout en échappant un long soupir. « It’s fine, don’t worry. »  Elle t’a fait sursauté, toi qui quelques secondes avant à peine te parlais toute seule comme une demeurée, le stress du moment à venir palpable dans tout on être. Et si ta première idée est de rebrousser chemin et de faire comme si de rien était, tu te dis que la brunette qui te fait face ne peut être qu’une bonne distraction en attendant que ton père arrive enfin et que ton univers éclate une fois de plus. « I am. My name is Luana. » Tu hoches doucement la tête. « I’m Rosalie. It’s nice to meet you. » Tu ne te souviens plus la dernière fois que tu as pris le temps de te présenter à l’un des membres du personnel, mais ça t’arrache un sourire au milieu de ta panique, la distraction parfaite.

Tu prends une longue gorgée de ton verre, ton regard détaillant la jeune femme de la tête aux pieds. « I don’t know if I’m allowed to ask but… is everything alright? » Tu fronces légèrement les sourcils et puis tu réalises que non seulement t’es en train de boire en plein milieu d’après-midi, mais aussi qu’elle t’a sûrement entendu te parler toute seule quelques instants plus tôt. Il est plein de malaise, le sourire que tu lui offres aussi. Si ta mère était là, elle lui dirait sans aucun doute de se mêler de ses affaires et elle te gronderait sûrement pour boire comme ça en public, elle qui pourtant se cache à peine derrière la porte de son bureau pour le faire. Si ton premier réflexe serait d’agir comme ta mère te l’a toujours montré, tu te ravises avant même d’ouvrir la bouche. « It’s just been a hard day. » A hard day. A hard week. A hard month. Tu n’entres pas dans les détails, préfères garder ton regard dans le fond de ton verre dont le liquide se fait de plus en plus limité. « Can I be of any help? » Sa question provoque un léger ricanement. « Unless you can give me new parents, I don’t think there’s much you can do. » Tu réponds trop vite, trop honnêtement. Tu mets d’ailleurs quelques secondes avant de réaliser à quel point le commentaire était inapproprié. « I’m sorry, I know I shouldn’t be speaking of your employers like that. » que tu te rattrapes maladroitement. Ce n’est pas toi, d’être si ouverte, si maladroite dans tes propos. Luana continue de s’occuper du rosier et tu la regardes faire, comme si tu étais soudainement clouée au sol pour une raison que tu ne parviens pas à t’expliquer. « It’s just that I have something to tell them that they won’t appreciate and it’s making me pretty nervous, in case you couldn’t tell. » Un autre rire nerveux qui s’échappe, tu peinerais presque à te reconnaître toi-même tellement c’est contraire à tout ce que tu connais, d’être celle qui perd le contrôle de la situation. Te voilà pourtant, à trop en dire à cette pure inconnue qui a sans doute mieux à faire que de t’entendre radoter. « I’m sorry, I’ll just go finish this over there. » Tu pointes d’abord ton verre et puis le côté opposé du jardin, là ou tu ne seras pas une nuisance pour la jeune femme.
@Luana Reyes :l:




behind the masks (luana) TqbTVI0
behind the masks (luana) OV4BS2P
behind the masks (luana) Lcds5AP
behind the masks (luana) 7ZWT0EU
behind the masks (luana) YtxTUla
behind the masks (luana) FximBIO
behind the masks (luana) 891239babyboy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Luana Reyes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans / 05 mai 1990
SURNOM : Lu, Lua, Lulu
STATUT : Célibataire, mais techniquement mère au foyer pour ses demi-frères, les jumeaux, qui ont bientôt 16 ans
MÉTIER : Jardinière/paysagiste au Manoir Craine et serveuse/cuisinière/caissière dans un fastfood à Fortitude Valley
LOGEMENT : Une petite maison avec un petit jardin que son beau-père leur a laissé en disparaissant - Logan City au #342, Princess Street
behind the masks (luana) Tumblr_inline_ndgdubj6ZR1so10o6
POSTS : 859 POINTS : 30

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ∆ mère latina, père australien ∆ fille illégitime de Papa Craine ∆ bilingue anglais-espagnol ∆ connait mille blagues, adore faire rire les gens ∆ a un rire très communicatif ∆ ne tient pas l'alcool ∆ myope comme une taupe ∆ allergique aux chats ∆ dans la galère financière, doit de l'argent à tout le monde ∆ a fait tous les petits jobs possibles ∆ passionnée par la mode, dessine et coud ses propres vêtements ∆ a abandonné ses études de stylisme pour s'occuper de sa mère malade et de ses petits-frères ∆ a fait un an de prison pour vol ∆ mythomane, se rêve une vie plus palpitante et glamour
RPs EN COURS : Asher #1Rory #1Rosalie #1Sarah #1James #1Wendy #1Finnley #1Garrett #2
RPs EN ATTENTE :

RPs TERMINÉS : Garrett #1
AVATAR : Kat Dennings
CRÉDITS : Shinya
DC : Anastasia "fucking" Williams & Jean "sweetie" Atwood
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t38402-luana-reyes-just-a-family-girl https://www.30yearsstillyoung.com/t38443-luana-reyes-fun-family-girl#1866524 https://www.30yearsstillyoung.com/t38488-luana-reyes#1870103

behind the masks (luana) Empty
Message(#) Sujet: Re: behind the masks (luana) behind the masks (luana) EmptyMar 3 Aoû - 13:04



behind the masks (ft. @Rosalie Craine :l: )

Luana s’est retrouvée nez à nez avec Rosalie, ou plutôt Rosalie s’est retrouvée nez à nez avec elle, en s’aventurant ainsi sur la terrasse, parlant à voix haute et seule avec un verre d’alcool dans la main, elle n’a pas l’air au meilleur de sa forme. La jardinière est là pour apprendre à connaître ces frères et sœurs dont elle vient de découvrir l’existence et cette rencontre impromptue est une opportunité qu’elle ne peut pas laisser passer. Sans compter que, malgré elle, Luana sent son instinct reprendre le dessus et l’envie de redonner le sourire à cette sœur inconnue, on ne refait pas sa nature. « I’m Rosalie. It’s nice to meet you. » Lu’ lui adresse un sourire chaleureux, quelque peu soulagée que la duchesse Craine se montre polie et fasse au moins semblant d’être heureuse de la rencontrer, elle aurait tout autant pu faire demi-tour sans un mot, après tout elle n’a aucune raison de s’adresser au petit personnel, elles ne sont pas du même monde. « Nice to meet you too, Ms. Craine. » répond-t-elle respectueusement, elle ne se permettra pas de l’appeler Rosalie. Pas tout de suite, peut-être même jamais. Elle se permet pourtant de lui demander si elle va bien. « It’s just been a hard day. » Ça, elle aurait pu le deviner. Luana ne peut s’empêcher de proposer son aide, tout en s’efforçant d’avoir l’air détaché. « Unless you can give me new parents, I don’t think there’s much you can do. » Luana est surprise par les paroles de la jeune femme, un peu choquée même qu’elle parle ainsi de sa famille, c’est tout de même sacré la famille. De plus, à ses yeux, les Craine n’ont clairement aucune raison de se plaindre : ils ont été élevés par leurs deux parents en parfaite santé, dans le luxe, sans jamais manquer de rien, ils sont clairement privilégiés. Elle, de son côté, a été reniée par son géniteur, n’a connu que la galère financière tout sa vie et doit prendre soin de sa mère dont elle voit la santé se dégrader chaque jour un peu plus. Alors, elle serre les dents et continue à s’acharner sur le rosier avec son sécateur mal aiguisé. « I’m sorry, I know I shouldn’t be speaking of your employers like that. » Comme si c’était dénigrer ses employeurs qui était plus choquant que dénigrer ses propres parents. Lua ne peut pas se retenir de faire une remarque, et même si elle essaye de lui donner une portée générale, elle vise clairement sa demi-sœur. « La familia… Not always perfect, but everyone who has one should be grateful. » Rosalie réaliserait peut-être davantage l’ironie de la situation si elle savait que toutes deux partagent un des parents dont elle voudrait tant se débarrasser et dont Luana a été privée. Bien qu’elle sache déjà qu’il est probablement une très mauvaise personne, ce père, elle aurait aimé le connaître, il aurait pu lui offrir au moins une once de la belle vie à laquelle a eu droit l’écrivain. « It’s just that I have something to tell them that they won’t appreciate and it’s making me pretty nervous, in case you couldn’t tell. » Luana ne cesse d’osciller entre agacement et empathie envers la jeune femme, elle lui jette un nouveau coup d’œil pour essayer d’analyser son expression faciale. Qu’est-ce qu’elle peut bien avoir à avouer à ses parents qui la rende si nerveuse ? « I didn’t notice, Ms Craine, you look pretty chill to me... » lâche-t-elle avec un demi-sourire énigmatique, mi-poli, mi-taquin. Peut-être que ça ne passerait pas, probablement même qu’elle allait se faire remettre à sa place de domestique. A moins que Rosalie Craine soit trop absorbée par ses propres états d’âme et son verre d’alcool. « I’m sorry, I’ll just go finish this over there. » Elle ne veut pas que cette discussion s’interrompe, c’est peut-être son unique chance de creuser, de connaître cette grande sœur. « No, no… You’re not bothering me at all. Roses are not that good at making conversation, y’know... » Elle s’en fichera probablement que la jardinière s’emmerde en compagnie des rosiers et autres par-terres fleuris, alors Luana rajoute : « I don’t know what you have to tell them, but their your parents, they love you, they’ll get their heads around  it… Eventually... » C’est probablement naïf de la part de Luana d’être persuadée de cela surtout en sachant ce que le-dit paternel a fait à sa mère et à elle en les abandonnant ainsi. Mais elle ne peut pas s’empêcher qu’au final les liens du sang et le sens de la famille l’emportera toujours sur tout, ça lui laisse un futile espoir que le patriarche de la famille Craine se repente et décide d’apprendre à connaître sa fille cachée, que tout se solutionne comme dans un film Disney et que Luana passe de cendrillon à princesse. Mais pour que cela soit ne serait-ce qu’une option, il faudrait qu’elle trahisse encore plus la promesse faite à sa mère de ne pas s’approcher des Craine. Luana a bien sa petite idée sur ce que Rosalie doit avouer à ses parents et elle se dit que même si elle a tord, ça aura le  mérite de prolonger un peu leur échange et de tester le genre de personne qu’est Rosalie en lui balançant un tel pavé dans la mare. « Making a coming out is never easy... » souffle-t-elle assez fort pour être entendue mais avec l’air de marcher sur des œufs, car c’est clairement ce qu’elle fait. Elle pourrait se faire virer en un clignement d’œil pour une intervention pareille. « I mean… if that’s what’s going on here... » ajoute-t-elle aussitôt sur le ton de l’excuse tout en se déplaçant vers un nouveau rosier, plus proche de la Rose qu’elle a interrompue en pleine retraite.
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Craine
Rosalie Craine
la main gauche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (08.04.1985)
SURNOM : rosie la plupart du temps, parfois rosa ou rose.
STATUT : enceinte de six mois, en déni pour trois, autrefois fiancée, encore amoureuse de ton (ex)-amant, le tableau est légèrement... compliqué.
MÉTIER : tu n'as pas touché à ton dernier projet de roman depuis des mois, mais tu couches toutes tes émotions en chansons que tu n'autorises personne à entendre.
LOGEMENT : #23 parkland boulevard, à spring hill avec ta petite soeur comme colocataire temporairement.
behind the masks (luana) 485e42ef2f8f56ec6a262e8d42b5f596
POSTS : 1861 POINTS : 620

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : intj ☽ seconde née d’une famille de quatre, est lentement en train de se mettre toute sa famille à dos ☽ mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être ☽ menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer ☽ passionnée de littérature, écrit des romans de suspense ☽ a toujours rêvé de devenir mère, n'a jamais pensé qu'elle tomberait enceinte au moment même ou elle se retrouve complètement seule.
RPs EN COURS :
behind the masks (luana) Ezgif-3-56914898a292
craker #7 (fb) & #9 (ua) & #12 & #14 ☽ cold hands, red eyes. packed your bags at midnight. they've been there for weeks. you don't know what goodbye means. just roll up a cigarette. just forget about this mess. and you whisper, i'm alright. but i see through your white lies. but these walls don't talk and if they could, they'd say. can't hide the secrets. you can't forget about this mess, waiting on the sidelines, from the sidelines. i see those tears in your eyes and i feel so helpless inside. oh love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired.

behind the masks (luana) PTG0MPpE_o
craines ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

behind the masks (luana) 7y5i
talie #3 ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.

(15)luanamilo #2rory #3 & wendy #4baileymia #2wendy #3alyson.

flashbacksyelahiahsarahgarrett #3.
RPs EN ATTENTE : you?

behind the masks (luana) Y9QGvIp
behind the masks (luana) X7uU5Qv

RPs TERMINÉS :
behind the masks (luana) Ezgif-com-gif-maker-17
crakeri don't have a choice, but i'd still choose you.
#1 (fb) - #2 - #3 - #4 (ua) - #5 - #6 - #7 (fb) - #8 - #9 (ua) - #10 - #11 - #12 - #13 - #14

rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2 ariane #4garrett #1craines #1jeremiah #1wendy #2garrett #2talia #2.

flashbacksmilo #1mia #1ariane #1jordan.

abandonnés:
 

AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. carole71) ☽ (sign. siren charms) ☽ (icons. pinterest) ☽ (crackship talie. mandown ♡ ) ☽ (crackship craines. nairobi ♡ ) ☽ (ubs. loonywaltz)
DC : penny, autumn & trent.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t40290-rosie-the-moral-of-the-story https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

behind the masks (luana) Empty
Message(#) Sujet: Re: behind the masks (luana) behind the masks (luana) EmptyMer 25 Aoû - 8:43


Tu cherches encore la meilleure manière d’annoncer la nouvelle à ton père au sujet de tes fiançailles brisées depuis quelques semaines maintenant, mais voilà qu’une nouvelle distraction se place sur ton chemin sous la forme de la nouvelle jardinière embauchée par tes parents. Personne ne serait fier de te voir ainsi, murmurant toute seule comme une demeurée avec un verre d’alcool entre les doigts, mais vu l’état dans lequel ta mère se trouvait actuellement, ce n’est pas comme si elle était véritablement en position de te juger. La brune qui te fait face elle, par contre, pourrait certainement se faire une mauvaise opinion de toi par ce début d’interaction qui n’est pas à la hauteur comme dirait ton père, mais t’as du mal à t’en faire avec un si petit détail quand le reste de ton univers a cessé de faire du sens il y a un moment déjà. « Nice to meet you too, Ms. Craine. » Tu fais une légère grimace à l’entente du Miss Craine, sans toutefois la reprendre, te contentant plutôt de prendre une énième gorgée de ton verre qui se retrouvera trop rapidement vide. Elle te demande comment tu vas et enchaîne rapidement en sondant si elle peut t’être d’une aide quelconque, et tu continues d’être anormalement ouverte et honnête avec elle alors qu’elle n’est qu’une pure étrangère tout en étant l’employée de tes parents, ce qui rend toutes tes confidences complètement inappropriées. Tu t’empresses de t’excuser pour tes paroles déplacées, tu pourrais lui dire que c’est l’alcool qui te monte à la tête, mais c’est seulement ton premier verre et honnêtement, c’est sûrement plus tes nerfs qui sont sur le bord de lâcher qui te pousse dans des comportements atypiques. La jardinière te surprend toutefois par sa réponse qui sonne particulièrement tranchée, et pas d’une manière que tu aurais pu t’imaginer. « La familia… Not always perfect, but everyone who has one should be grateful. » « You wouldn’t say that if you had my parents. » Et voilà que tu en rajoutes alors que trente secondes plus tôt, tu disais que tu ne devais pas parler ainsi de ses employeurs. C’est la vérité pourtant. Si d’un point de vue extérieur, tout pouvait avoir l’air glorieux et parfait au sein de ta famille, la réalité était toute autre, et bien moins jolie. « Sorry, I shouldn’t have said that. » Tu t’excuses à nouveau, tes doigts tapotant contre ton verre.

Dans un autre élan de sincérité, tu lui expliques ton comportement qui semble sans doute suspicieux. « I didn’t notice, Ms. Craine, you look pretty chill to me... » Tu t’apprêtes à répliquer, mais tu remarques le sourire qui habite les lèvres de la jeune femme et si dans un autre contexte, tu aurais pu t’offenser pour bien moins, tu te contentes d’échapper un léger rire. « Please, call me Rosie. Ms. Craine makes me sound like my mother or something. » Et tu n’étais pas certaine de percevoir ça comme un compliment, bien au contraire. Le plan pour t’empêcher de continuer de dire des bêtises, c’est de partir en direction opposé du jardin. Si tu n’as personne à qui parler, tu ne pourras pas dire n’importe quoi, pas vrai? « No, no… You’re not bothering me at all. Roses are not that good at making conversation, y’know... » Un nouveau rire s’échappe d’entre tes lippes. Tu lui offres un sourire avant d’échapper un autre long soupir, ton visage se tournant vers la demeure familiale. Tu ne savais pas combien de temps il te restait avant que ton père ne rentre, ou que ta mère ne reprenne ses esprits et la vérité c’est que toi aussi, tu pouvais bien utiliser la compagnie. « I don’t know what you have to tell them, but their your parent, they love you, they’ll get their heads around it… Eventually... » Tu ne peux t’empêcher de rouler des yeux légèrement. Elle est un brin trop optimiste à ton goût, la jardinière. Clairement, elle n’a pas encore eu le plaisir d’avoir quelconque interaction avec tes parents pour penser qu’ils sont le genre aimants et compréhensifs. Tu ne pourrais même pas dire la dernière fois que ton père ou ta mère t’ont dit je t’aime. C’est le genre de choses qu’on dit pas si aisément, chez les Craine. T’es même pas certaine qu’ils le pensent, eux. « Making a coming out is never easy… I mean, if that’s what’s going on here... » Tu mets quelques secondes avant de comprendre ce qu’elle essaye de te dire. « Wait, what? No, that’s not what’s going on here. » que tu t’empresses de spécifier comme si elle venait de t’insulter alors que tu sais parfaitement que ta petite sœur est lesbienne et ton frère bisexuel. Ça aussi, c’est le genre de choses qui se sait chez les Craine mais dont on ne parle pas à voix haute. « I mean, I’ve got nothing against lesbians or anything, but I’m not one. » T’as pas l’impression que ça sonne vraiment mieux, mais tant pis. C’est pas du tout une discussion que tu t’imaginais avoir aujourd’hui. Tu échappes un long soupir et puis tu reprends. « I broke off my engagement. » T’aurais pu ne rien lui dire, mais tu sais qu’une fois que tu vas l’avoir dit à tes parents, la nouvelle risque de se promener dans le manoir de toute façon entre les employés donc de lui dire maintenant ou qu’elle l’apprenne plus tard de la bouche d’un autre, ça ne change pas grand-chose après tout. « Because I was cheating on him for years. With my ex. Which my parents hate and never approved of. » Bon, t’es pas encore certaine que tu allais partager ce morceau d’informations à tes parents, mais voilà que c’était out in the open avec la jardinière, apparemment. « Sorry, you probably didn’t need that much details. » Tu ris à nouveau. Tu voudrais prendre une autre gorgée d’alcool, mais tu réalises avec déception et gêne que ton verre est déjà vide. « I think I need another one. » que tu annonces, bien plus pour toi que pour elle, sauf que tu ne bouges pas. Tu restes plantée devant Luana qui a recommencé à travailler entre deux répliques absurdes de ta part.
@Luana Reyes :l:




behind the masks (luana) TqbTVI0
behind the masks (luana) OV4BS2P
behind the masks (luana) Lcds5AP
behind the masks (luana) 7ZWT0EU
behind the masks (luana) YtxTUla
behind the masks (luana) FximBIO
behind the masks (luana) 891239babyboy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

behind the masks (luana) Empty
Message(#) Sujet: Re: behind the masks (luana) behind the masks (luana) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

behind the masks (luana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-