AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-63%
Le deal à ne pas rater :
Poubelle de Tri-Sélectif, Plastique, Argent/Bleu, 25 L
8.99 € 24.01 €
Voir le deal

 when it's me who's ashamed ▽ raphael#2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Atwood
Jean Atwood
l'utopiste au placard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, née le 20 novembre 1992 juste après Holden
SURNOM : Jeanie ou Jea pour les intimes
STATUT : Mariée à Matthias depuis 3 ans, leur couple bat de l'aile, c'est ce qui arrive quand on épouse son meilleur ami parce qu'il est amoureux de vous
MÉTIER : Journaliste en freelance à la recherche de l'article qui fera décoller sa carrière et lui permettra de changer le monde. Serveuse au Bacchus pour payer les factures
LOGEMENT : 18, sherwood road, Toowong. Dans la jolie maison de son mari, avec jardin, piscine et jaccuzzi (elle n'assume pas trop)
IT'S NOT OKAY TO BE GAY
POSTS : 220 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vegan & écolo ▽ Idéaliste, indignée, engagée ▽ Se déplace souvent à vélo ▽ Bienveillante & douce ▽ Dévouée aux autres, s’en oublie elle-même ▽ Hypersensible bloquée qui ne sait plus pleurer ▽ Très empathique ▽ N’aime pas mentir, se ment pourtant à elle-même en permanence ▽ Sportive : boxe, krav maga… ▽ Issue d'une famille catholique ▽ Passionnée par son travail, son but : changer le monde ▽ Charmante, drôle, intelligente : elle fait chavirer les cœurs ▽ Culpabilise de désirer des enfants dans ce monde pourri ▽ Elle a sauvé son chat borgne Grumpy, il déteste tout le monde sauf elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Saül #1Holden #1Cian #1Oakley #1 & Cian #2Madie #1Billyjean #1Rory #1Owen #1Enocean #2Mattean #2Raphael #2Jace #2
RPs EN ATTENTE :
:OO::
 

RPs TERMINÉS : Raphael #1Enocean #1Leolie weddingLeslie #1Mattean #1Wendy #1Leslie #2Jace #1
AVATAR : Erin Moriarty
CRÉDITS : artacide (avatar)
DC : Victoire Laclos & Anastasia Williams
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37008-jean-atwood-tough-girl-whose-soul-aches https://www.30yearsstillyoung.com/t37094-jean-atwood-a-precious-ideal?nid=13#1751366 https://www.30yearsstillyoung.com/t37044-jean-atwood#1748304

when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 Empty
Message(#) Sujet: when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 EmptyJeu 6 Mai - 0:36



when it’s me who’s ashamed (ft. @Raphael Elly :l: )

Elle savait que ça finirait par arriver, Jean. Il a même finalement tardé une semaine avant de la joindre. Elle redoutait ce moment plus que tout quand elle a appuyé sur le bouton « publier » il y a de cela une semaine et que son article est apparu en ligne. Le blog Conviction a eu beaucoup de visites depuis cet article, elle sait que ce qu’elle a fait en publiant cela était la bonne chose à faire et que Byers en subissait déjà des retombées. Mais bien entendu, dans cette histoire, le dommage collatéral c’est Raphael. Et Jean a beau se répéter qu’il n’avait qu’à pas se laisser corrompre pour mentir ainsi à la presse, que c’est de sa faute et qu’il a protégé un violeur, elle se sent vraiment mal. Mal de lui avoir menti, d’avoir obtenu ses aveux de manière malhonnête, de l’avoir embrassé de force aussi, tout ça parce qu’elle croyait que ça le ferait parler plus vite. Et il avait parlé oui, mais cette victoire avait été gagnée au prix d’une perte de son intégrité, elle avait été inhumaine avec lui. Elle avait beau se répéter  qu’il avait sciemment protégé un violeur et que ça faisait de lui une mauvaise personne,  son cœur ne lui disait pas la même chose et son esprit commençait à douter de l’image qu’elle s’est faite de la situation.

Elle avait décidé que s’il lui écrivait elle ne lui répondrait pas, qu’elle l’éviterait à vie pour ne pas avoir à faire face à ce qu’elle lui avait fait. Elle avait clairement choisi la couardise et la fuite. Sauf que les messages qu’elle a reçu de lui n’étaient pas ceux auxquels elle s’attendait. Il clame avoir une vidéo de surveillance dans son salon. Creepy de filmer un date sans prévenir, soit dit en passant, mais ce n’est pas le sujet. Jean essaye bien dans ses sms de jouer l’innocente, de convaincre Raphael qu’elle n’a rien à se reprocher et que ce qu’elle a fait n’est pas illégal, mais il n’en démord pas et il a raison. Ce qu’elle a fait est totalement illégal, enregistrer une conversation privée dans un cadre intime, dans une propriété privée, en se faisant passer pour quelqu’un d’autre, ça pourrait clairement lui valoir une condamnation et lui faire perdre sa carte de presse. C’est pour ça qu’elle a publié l’article avec tant de précautions pour conserver son anonymat. Elle s’était dit que si Raphael  voulait porter plainte il n’aurait aucune preuve de ses allégations, tout juste pourrait-il prouver qu’ils avaient eu un rencard, mais ce serait sa parole contre la sienne. Sauf s’il avait vraiment une satanée nanny cam dans son salon. Elle commence à paniquer Jean, elle essaye de se rappeler du décor de son salon, elle avait scruté le moindre objet, est-ce qu’il y avait un objet qui pouvait dissimuler une caméra ? Aucune idée… Peut-être qu’il bluffait mais elle ne pouvait pas courir le risque qu’il envoie une vidéo à la police, alors elle accepte de le rejoindre chez lui.

Elle n’est pas rassurée, Jean. Elle a beau l’avoir vu comme un adorable nounours incapable de faire de mal à une mouche, il a l’air particulièrement remonté et déterminé dans ses sms. Elle a peur qu’il soit dans une colère noire quand elle arrivera et qu’il puisse se montrer violent, après tout même s’il n’a pas une mine patibulaire, il est beaucoup plus grand qu’elle et elle s’apprête à se rendre chez lui au milieu de la nuit, seule, sans avoir prévenu personne. Elle est sortie en cachette de la maison, a laissé un message à Matthias avec une excuse bidon au cas où il se réveillerait pendant son absence et elle a vérifié qu’elle avait bien sa bombe au poivre dans son sac à main. Depuis qu’elle s’est faite agressée et poursuivre par une bande de jeunes lors d’une mission de repérage dans un quartier gangrené par le trafic de drogues d’un gang, elle était beaucoup moins sûre d’elle. Faire de la boxe et du krav maga n’avait pas été suffisant contre plusieurs assaillants, même si elle avait réussi à bien les amocher, ils en avaient fait de même et sans aide elle ne sait pas comment ça se serait terminé. Elle ne sait pas ce que Raphael a pu lui réserver et il a peut-être appelé des renforts ? C’est peut-être une embuscade… Elle sait qu’elle se jette peut-être dans la gueule du loup mais même son mari ne sait pas que c’est elle qui a obtenu les aveux de Raphael, il sait qu’elle a écrit l’article mais il croit qu’elle a reçu l’enregistrement anonymement et elle ne compte pas lui avouer comment elle l’a obtenu.

D’ailleurs, une fois arrivée devant chez Raphael, elle pense à la dernière seconde à enlever son alliance et la ranger dans son sac. Elle ne compte pas donner à Raphael une autre idée de chantage. Elle sonne à la porte et attend, fébrile. Elle se recule pour pouvoir anticiper ce qu’elle verra quand il ouvrira la porte, s’il n’est pas seul, c’est sûr qu’elle n’entrera pas. Elle entend les pas derrière la porte et déglutit difficilement. La porte s’ouvre et elle prend les devants : « Voilà, je suis là, mais reste calme s’il te plaît, sinon je m’en vais. » Et elle jette un œil à l’intérieur l’air pas rassurée.



when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 1031338396:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Elly
Raphael Elly
le dilemme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-neuf ans mais coincé dans le corps d'un adolescent qui en a pas profité assez. 11 décembre 1992.
SURNOM : Raph, Rafi pour ceux qui aiment les surnoms qui se terminent avec une voyelle.
STATUT : Il n'a pas beaucoup de qualités, Raphael, mais il est patient.
MÉTIER : Send Help. S.O.S.
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv) - Contraint à emménager avec Kieran et Molly à cause de la perte de son emploi, il passe maintenant vingt heures par jour à les fuir tous les deux. C'est pas si mal de dîner dans sa chambre.
when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 Tumblr_nhyx9msDax1rk5fgho4_250
POSTS : 3560 POINTS : 320

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : Artiste dans l’âme mais perdu à l’extérieur • ne danse que très rarement devant un public et prétend avoir envie d’une carrière internationale • élevé par deux pères trop peu sévères qui lui ont permis de faire tout ce qu’il désirait • impulsif et compétitif, c’est assez facile de réveiller le brasier en lui • gay refoulé en admiration devant les femmes • style vestimentaire très aléatoire, prône les couleurs par-dessus tout • socialement handicapé, un malaise sur deux jambes.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 Rdm0
HALLY [6] • Feeling dizzy.

when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 T61e
Billy [1] • It's like I was missing something.

Ivy - Ana&Kiki - James - Jean [2] - Autumn - James [2]
RPs EN ATTENTE : Billy [2].
RPs TERMINÉS : Mirael - Dianael - Swann [lettres FB] - Swann [2] - Ginny [2][FB] - Rady - Rady [2] - Laoise - Adèle - Jess - Mirael [2] - Hally - Hally [2][FB] - Adelina - Sage - Max - Ellie - Rady [3][FB] - Danika - Dianael [2] - Swann [2] - Gafi - Penny - Hally [3] - Rady [4] - Channing - Hally [4] - Jean - Rory - Hally [5]

AVATAR : George Mackay.
CRÉDITS : Orion pour la signa - Jess pour le vava ♥
DC : Jo le raton et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 06/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29466-dancing-my-way-in-raph https://www.30yearsstillyoung.com/t29501-five-little-steps-raphael#1291750 https://www.30yearsstillyoung.com/t29500-raphael-elly https://www.30yearsstillyoung.com/t32279-raphael-elly

when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 Empty
Message(#) Sujet: Re: when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 EmptyDim 16 Mai - 4:06



when it’s me who’s ashamed (ft.  @Jean Atwood :l: )

Le stress peut causer énormément de tort. Il arrive parfois que les gens trop anxieux voient leur corps se tacher de plaques rouges ou d’eczéma là où ils n’en ont jamais vu auparavant. Non seulement le stress détruit la peau, il s’attaque aussi au sommeil et à l’appétit. Raphael n’a jamais fait ce genre de recherches, il n’a jamais eu d’intérêt pour la psychologie ou la médecine. Seulement, ce soir, en regardant son reflet dans le miroir, il voit bien que sa mine est pâle et ses cernes beaucoup trop profondes. Quand il passe ses doigts sur la marque rougeâtre qui s’enroule autour de son poignet, il grimace et un souffle s’échappe de ses lèvres. C’est la première fois qu’il sent de la douleur là où il a remarqué quelques jours plus tôt l’apparition de ce qu’il pensait faire partie de son passé : les boutons qui encourageaient les autres enfants à se moquer de lui. Il se doute que ce n’est pas l’acné qui ronge son bras aujourd’hui mais c’est tout comme. Ça lui fout la même boule au ventre.    

Un jour plus tard.

Il y a pensé toute la nuit, au visage de Jean. Aux faux sourires qu’elle lui offrait, pour lui voler le sien par la suite. À ses mains fines qui disparaissaient quelques secondes sous ses cheveux pour les placer derrière ses oreilles. À ses mensonges, surtout, et à cette lueur brillante qui éclairait son regard à chaque fois qu’il lui révélait des informations qui n’auraient jamais dû tomber entre les mains d’autrui. Personne n’aurait pu comprendre sa version des faits, pas si elle se démêle de celle de Rory. Raphael et l’acteur s’étaient échangés quelques mots et pas une fois ce dernier n’a eu le temps de traiter le plus jeune de complice à un être ignoble. Il a aussitôt compris, à sa mine déconfite, qu’il ne savait pas ce qu’il faisait.

Qu’il avait simplement besoin d’argent pour passer du temps avec le garçon qu’il aime. Si seulement Raphael n’était pas ressorti perdant de tous les chapitres de l’histoire.

Les insultes fusent sur les réseaux sociaux mais ça fait déjà quelques jours que Raphael ne se permet plus de prendre son téléphone. On le traite de tous les noms ; pour certain, il est un simple imbécile, pour d’autres il est un misogyne vendu. Mais, ce qu’il n’a jamais pu crier sur tous les toits avant que cet article devienne viral, c’est qu’il ne savait pas. Il n’a rien vu, rien entendu. S’il y a une chose que Raphael condamne, c’est l’injustice. Il a toujours admiré les femmes et leur influence, leur persévérance, leur bravoure leur… leur… [insérez ici toutes les qualités du monde]. Il a bien été élevé, le petit garçon aux grands rêves. Mais il ne peut rien faire pour se défendre parce qu’il est une minuscule miette au milieu de ce scandale. Il a seulement pu fermer son compte Instagram pour ne plus avoir envie de se faire mal en lisant les reproches qui lui sont adressé.

Le plan est bien ficelé mais le jeune homme a l’assurance d’un suricate lorsqu’il empoigne son téléphone pour directement chercher un nom dans ses contacts. Il le trouve rapidement, celui de Jean, puisque la liste n’est pas bien grande. Juste en dessous, il voit celui de Kieran et il déglutit difficilement, passant près de s’étouffer dans sa salive pâteuse. La conversation ne s’étend pas. Il ment, comme la jeune femme l’a fait pour l’appâter dans son piège. Il est question d’un enregistrement de leur conversation et de menaces qui font entrer dans la partie les autorités. Le danseur s’est bien informé, après tout : il sait que Jean a obtenu des informations de façon illégale. Il veut au moins avoir la chance d’expliquer sa version des faits même si c’est probablement trop tard.

Quand il retourne devant le miroir qu’il évite depuis hier, c’est pour s’assurer de bien boutonner la chemise qu’il enfile. La première, depuis des jours passés en pyjama. Pas la peine de se forcer à porter du noir ; il laisse le naturel revenir au gallot et ce sont des couleurs éclatantes qui arrivent presque à lui donner bonne mine. Mais, en-dessous de ces artifices, l’estomac de Raphael reste toujours aussi sensible et ses paupières peinent à faire leur boulot. Il avale difficilement une gorgée d’eau, puis une seconde, en attendant que les minutes s’écoulent. Jean a accepté de venir le voir. Il aimerait jouer le jeu jusqu’au bout mais il sait très bien qu’il n’arrivera pas à garder ses airs menaçants lorsqu’elle arrivera chez lui. Il n’est qu’un ourson en peluche. Il a beau la détester pour l’avoir trahis, il n’arrivera jamais à exprimer la véritable colère qui boue dans ses veines. Il est trop mou pour ça.

« Voilà, je suis là, mais reste calme s’il te plaît, sinon je m’en vais. » Il a encore la poignée de la porte entre sa main et il la serre de toutes ses forces en se mordant le bout de la langue. Il déteste voir son visage et ces lèvres qui se sont approchées des siennes sans qu’il ne le demande. Il déteste son cerveau de voir la beauté dans son visage malgré tout. « Je n’ai pas l’intention de déranger les voisins. Je pense qu’il y a assez de gens au courant pour cette histoire. » Il souffle, la voix basse mais la mâchoire cambrée. Il se pousse finalement sur le côté pour la laisser entrer. Ses yeux s’attachent au mur qu’il contemple aussi longtemps que possible. « Si ça peut te rassurer, je n’ai pas mangé depuis trois jours. Je n’aurais pas la force de t’attaquer d’une façon ou d’une autre si c’était réellement mon plan. » Il repose ses yeux vides de vie sur elle : « Entre. Il y a certains trucs que j’aimerais que tu rectifies, pour l’article. Quelques mensonges qui bousillent ma vie, rien que ça. » Il marmonne, sarcastique. « J’espère que t’es encore en contact avec la créatrice du blog. »    



— The dilemma —

every time he took one step forward, he took two backward.

when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 7lRVLOM
when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 EIhyBXy
when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 7ZWT0EU
when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 908854lgbt
when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 LLynPRd
Revenir en haut Aller en bas
Jean Atwood
Jean Atwood
l'utopiste au placard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, née le 20 novembre 1992 juste après Holden
SURNOM : Jeanie ou Jea pour les intimes
STATUT : Mariée à Matthias depuis 3 ans, leur couple bat de l'aile, c'est ce qui arrive quand on épouse son meilleur ami parce qu'il est amoureux de vous
MÉTIER : Journaliste en freelance à la recherche de l'article qui fera décoller sa carrière et lui permettra de changer le monde. Serveuse au Bacchus pour payer les factures
LOGEMENT : 18, sherwood road, Toowong. Dans la jolie maison de son mari, avec jardin, piscine et jaccuzzi (elle n'assume pas trop)
IT'S NOT OKAY TO BE GAY
POSTS : 220 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vegan & écolo ▽ Idéaliste, indignée, engagée ▽ Se déplace souvent à vélo ▽ Bienveillante & douce ▽ Dévouée aux autres, s’en oublie elle-même ▽ Hypersensible bloquée qui ne sait plus pleurer ▽ Très empathique ▽ N’aime pas mentir, se ment pourtant à elle-même en permanence ▽ Sportive : boxe, krav maga… ▽ Issue d'une famille catholique ▽ Passionnée par son travail, son but : changer le monde ▽ Charmante, drôle, intelligente : elle fait chavirer les cœurs ▽ Culpabilise de désirer des enfants dans ce monde pourri ▽ Elle a sauvé son chat borgne Grumpy, il déteste tout le monde sauf elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Saül #1Holden #1Cian #1Oakley #1 & Cian #2Madie #1Billyjean #1Rory #1Owen #1Enocean #2Mattean #2Raphael #2Jace #2
RPs EN ATTENTE :
:OO::
 

RPs TERMINÉS : Raphael #1Enocean #1Leolie weddingLeslie #1Mattean #1Wendy #1Leslie #2Jace #1
AVATAR : Erin Moriarty
CRÉDITS : artacide (avatar)
DC : Victoire Laclos & Anastasia Williams
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37008-jean-atwood-tough-girl-whose-soul-aches https://www.30yearsstillyoung.com/t37094-jean-atwood-a-precious-ideal?nid=13#1751366 https://www.30yearsstillyoung.com/t37044-jean-atwood#1748304

when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 Empty
Message(#) Sujet: Re: when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 EmptyMar 18 Mai - 22:48


when it’s me who’s ashamed (ft. @Raphael Elly :l: )

Jean n’est clairement pas rassurée, elle a peur des réactions que pourrait avoir Raphael et si elle est parfaitement honnête, elle a aussi et surtout peur d’être confrontée à ses erreurs. Raphael et la façon dont elle a géré cette source, c’est une erreur du début à la fin, sa plus grosse erreur probablement. L’avoir abordé par la séduction, l’avoir piégé, l’avoir embrassé… Tout ce stratagème pour le faire parler entachait tout le reste de son enquêalte, il pourrait entacher même la totalité de ses enquêtes et articles passés et futurs. Ce qu’elle avait fait été non seulement immoral mais aussi illégal. C’est bien pour ça que le premier vrai scoop de sa carrière a été publié sur son blog secret, sous couvert de source anonyme. Elle a beau douter qu’il possède réellement une vidéo de leur fameux rencard, elle ne peut pas prendre le risque, elle a trop travaillé pour perdre son statut de journaliste maintenant, alors qu’elle n’a encore littéralement rien accompli du tout. Tendue sur le pas de la porte du danseur, Jean se rassure en pensant à son spray au poivre dans son sac qu’elle serre contre elle. Dès que la porte s’ouvre, elle le prévient qu’elle ne restera pas s’il perd son sang-froid, elle est sur la défensive et ne s’en cache pas. Mais quand elle s’attarde sur son visage, elle voit surtout de l’abattement et de la fatigue, la colère est présente dans son regard mais comme anesthésiée. « Je n’ai pas l’intention de déranger les voisins. Je pense qu’il y a assez de gens au courant pour cette histoire. » Jean jette un dernier regard dans la rue et hésite à entrer, elle n’a vraiment aucune envie d’avoir cette conversation, surtout pas dans cet appartement, mais elle n’a pas le choix. « Si ça peut te rassurer, je n’ai pas mangé depuis trois jours. Je n’aurais pas la force de t’attaquer d’une façon ou d’une autre si c’était réellement mon plan. » Jean se tend encore un peu plus à ces paroles et le regard de zombie qu’il pose sur elle ne fait qu’amplifier son malaise. Finalement elle aurait peut-être préféré qu’il s’énerve. Parce que son cœur se serre douloureusement en constatant à quel point il a l’air dévasté par la révélation qui a été faite. La culpabilité qu’elle ressent déjà depuis qu’elle a fui leur rencard avec l’enregistrement compromettant dans le sac se met à enfler et à peser lourdement sur sa conscience et sa cage thoracique. Elle détourne le regard instinctivement, ne voulant pas regarder en face les dégâts qu’elle a causé. Il a protégé un violeur, il s’est fait payer pour mentir et protéger un violeur. Il a eu ce qu’il méritait, tente-t-elle de se convaincre intérieurement, mais sans grand succès. Elle n’arrive plus à décrocher un mot et c’est lui qui fait toute la conversation. « Entre. Il y a certains trucs que j’aimerais que tu rectifies, pour l’article. Quelques mensonges qui bousillent ma vie, rien que ça. » Elle se racle la gorge, mal à l’aise, et retrouve sa voix pour rectifier : « Il n’y a pas de mensonges... enfin, je... pas que je sache... » se reprend-t-elle se rappelant qu’elle est sensée seulement avoir fourni un enregistrement et non pas avoir mené l’enquête, ni rédigé l’article. Mais elle finit par abdique et s’avance dans l’entrebâillement de la porte, n’ayant d’autre choix que de frôler Raphael. Elle presse le pas vers le salon où elle a commis son méfait, toujours aussi petit, et par réflexe elle scrute les bibelots en se demandant si la soit-disant nanny-cam est toujours installée. « J’espère que t’es encore en contact avec la créatrice du blog. » « Y a une adresse email accessible à tout le monde pour joindre l’équipe du blog... » répond-t-elle simplement pour souligner que tout le monde peut entrer en contact avec Conviction. Il la soupçonne d’être derrière le blog et ce n’est pas étonnant, il a été aux premières loges pour que ce genre de doutes naissent en lui. Après tout, elle est journaliste, elle l’a piégé pour obtenir ses aveux, il semble logique qu’elle soit celle qui tient ce blog, mais il faut qu’elle le convainque du contraire. Son blog a beau être sécurisé, elle n’est pas sûre que les barrières mises en place par Billy suffisent à arrêter la justice et la police s’ils décidaient de débusquer la provenance de ces articles. « Écoute, je suis désolée des méthodes employées, vraiment… Mais tu vas peut-être revenir sur ce que tu as dit ce soir-là ? Nier tout en bloc ? » demande-t-elle avec un ton qui ne cache pas qu’elle ne croit pas un instant à la possibilité qu’il n’ait pas dit la vérité lors de ce rencard. Cependant, en lui parlant, elle n’ose pas vraiment le regarder plus d’une demi-seconde, son regard balaie la pièce et scanne son visage par petites touches, juste pour rester un minimum attentive à ses réactions, il a beau avoir l’air abattu, Jean n’est pas à l’abri d’une éventuelle réaction violente de sa part. Qu’il soit vraiment à jeun comme il l’a dit ou pas. Il a vraiment une sale gueule ceci dit, il lui fait un peu pitié. C’est un collabo, un protecteur de violeur, ne l’oublie pas! insiste la partie cartésienne de son cerveau. « Tout ce que je voulais c’est que la vérité soit dévoilée, que justice soit faite. C’est dégueulasse d’avoir aidé une pareille ordure ! » Elle serre son sac contre elle à nouveau, instinctivement avant d’ajouter en arrivant enfin à ancrer son regard dans le sien, trouvant le courage dans ses convictions : « Comment t’as pu faire ça ? Protéger un violeur juste pour du fric... » Il veut peut-être des explications mais elle aussi, car elle avait eu une belle impression du danseur, elle avait vraiment eu envie qu’ils se la fassent cette chorégraphie finale de Dirty Dancing, elle avait envisagé un moment s’être totalement trompée dans ses déductions et avait espéré qu’ils seraient amis. Il avait l’air si doux, comment avait-il pu faire une chose pareille ?



when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 1031338396:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Elly
Raphael Elly
le dilemme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-neuf ans mais coincé dans le corps d'un adolescent qui en a pas profité assez. 11 décembre 1992.
SURNOM : Raph, Rafi pour ceux qui aiment les surnoms qui se terminent avec une voyelle.
STATUT : Il n'a pas beaucoup de qualités, Raphael, mais il est patient.
MÉTIER : Send Help. S.O.S.
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv) - Contraint à emménager avec Kieran et Molly à cause de la perte de son emploi, il passe maintenant vingt heures par jour à les fuir tous les deux. C'est pas si mal de dîner dans sa chambre.
when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 Tumblr_nhyx9msDax1rk5fgho4_250
POSTS : 3560 POINTS : 320

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : Artiste dans l’âme mais perdu à l’extérieur • ne danse que très rarement devant un public et prétend avoir envie d’une carrière internationale • élevé par deux pères trop peu sévères qui lui ont permis de faire tout ce qu’il désirait • impulsif et compétitif, c’est assez facile de réveiller le brasier en lui • gay refoulé en admiration devant les femmes • style vestimentaire très aléatoire, prône les couleurs par-dessus tout • socialement handicapé, un malaise sur deux jambes.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 Rdm0
HALLY [6] • Feeling dizzy.

when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 T61e
Billy [1] • It's like I was missing something.

Ivy - Ana&Kiki - James - Jean [2] - Autumn - James [2]
RPs EN ATTENTE : Billy [2].
RPs TERMINÉS : Mirael - Dianael - Swann [lettres FB] - Swann [2] - Ginny [2][FB] - Rady - Rady [2] - Laoise - Adèle - Jess - Mirael [2] - Hally - Hally [2][FB] - Adelina - Sage - Max - Ellie - Rady [3][FB] - Danika - Dianael [2] - Swann [2] - Gafi - Penny - Hally [3] - Rady [4] - Channing - Hally [4] - Jean - Rory - Hally [5]

AVATAR : George Mackay.
CRÉDITS : Orion pour la signa - Jess pour le vava ♥
DC : Jo le raton et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 06/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29466-dancing-my-way-in-raph https://www.30yearsstillyoung.com/t29501-five-little-steps-raphael#1291750 https://www.30yearsstillyoung.com/t29500-raphael-elly https://www.30yearsstillyoung.com/t32279-raphael-elly

when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 Empty
Message(#) Sujet: Re: when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 EmptyMer 2 Juin - 20:48


when it’s me who’s ashamed (ft.  @Jean Atwood :l: )


Il lui aura fallu tout le courage du monde pour arriver à envoyer ce message à Jean. Il n’a pas l’habitude de faire des menaces de ce genre ; en fait, il n’a pas l’habitude de se retrouver dans ce genre de situation où les risques sont élevés. Il se sent comme un voilier au milieu de l’océan quand le vent ne souffle dans aucune direction. Il flotte, tangue de bas en haut et le mal de mer lui chatouille le fond de la gorge sans que jamais il ne déverse le contenu de son estomac. Maintenant que Raphael voit la jeune femme dans le pas de sa porte, il a l’impression d’avoir oublié son plan. Doit-il garder son air menaçant, même si ce dernier ne lui colle pas du tout au visage ? Après tout, il a la gueule du plus innocent des bébés phoques, il le sait bien, et c’est peut-être pour cette raison qu’il compte sur Jean pour l’aider (même si elle est la responsable de ses misères). Il est conscient qu’il n’aurait jamais dû accepter cet argent aux premiers abords mais l’amour fait faire des conneries, il s’en rend de plus en plus compte. Lui qui était le premier à juger le comportement des hommes amoureux dans les films dramatiques, il se retrouve dans leur situation. Il doit bien y avoir quelqu’un par-dessus les nuages qui a désespéré en le voyant tendre la main vers l’enveloppe remplie de billets verts.

Même si sa première approche à travers le téléphone était plutôt agressive, maintenant qu’il voit la jeune femme de ses propres yeux, il en oublie complètement son rôle. Il se sent minuscule devant elle, même s’il est bien plus proche du plafond qu’elle ne le sera jamais. Il tente de garder ses poings serrés, et le ton de sa voix stricte, mais il entend déjà le tremblement dans chacun de ses mots maintenant que la porte a été fermée derrière Jean. Pour ne pas l’inquiéter, il décide de préciser tout de suite qu’il n’a pas l’intention de faire usage de la violence. Même s’il est un garçon impulsif, jamais il ne lèverait les poings devant le visage d’une personne plus faible que lui. Il a beaucoup de défauts, Raphael, mais il n’est pas un connard comme le décrit inconsciemment l’article qui porte à son sujet. « Il n’y a pas de mensonges... enfin, je... pas que je sache... » Un soupir menaçant de s’échapper de ses lèvres, il suit Jean du regard tandis qu’elle s’enfuit dans le salon pour instaurer le plus de distance entre elle et Raphael. Ses joues sont rougies par la colère et le sentiment d’impuissance qui lui ramolli les muscles depuis plusieurs jours déjà mais il n’a pas le cœur à se battre avec elle. Il veut seulement avoir sa petite chance de rectifier la mise. Oui, il a accepté l’argent mais, non, il ne savait pas que Byers était un homme aussi ignoble. « Tu as oublié de poser certaines questions quand tu m’embrassais de force. » Il ironise, laissant ses yeux se perdre le long des murs dénués de décoration. Au fond de lui, il espère qu’un prochain article soit écrit pour le déculpabiliser, pour qu’on lui fiche enfin la paix, mais ses espoirs sont minces. De toute façon, Jean n’a peut-être aucun contact avec la créatrice du blog. « Y a une adresse email accessible à tout le monde pour joindre l’équipe du blog... » Il glousse, se demandant si elle est réellement sérieuse. Il l’a vue, l’adresse email, mais il savait que ça ne lui aurait servi à rien de supplier. « Tu crois vraiment qu’elle m’écouterait ? Elle a mieux à faire que de trier les mensonges des vérités dans sa messagerie. » Il faut voir le visage de quelqu’un pour mieux déceler l’honnêteté. Ce ne sont pas des mots transmis par deux ordinateurs qui convaincront qui que ce soit. « Écoute, je suis désolée des méthodes employées, vraiment… Mais tu vas peut-être revenir sur ce que tu as dit ce soir-là ? Nier tout en bloc ? » Une grimace étire son visage, il lève le regard au plafond pour réfléchir à la meilleure façon de lui répondre. « Je ne peux pas nier, je t’ai dit la vérité ce soir-là, tu as raison. » Il commence, incertain, ébranlé, comme il l’a toujours été lorsque vient le temps de se défendre. « Tout ce que je voulais c’est que la vérité soit dévoilée, que justice soit faite. C’est dégueulasse d’avoir aidé une pareille ordure ! » Il baisse à nouveau la tête, sourcils froncés. Ses lèvres sont entrouvertes, prêtes à cracher une répartie, mais Jean le coupe dans sa lancée. « Comment t’as pu faire ça ? Protéger un violeur juste pour du fric... » « Je ne savais pas que c’était un violeur ! » Il lance, agressif, ses phalanges blanchies par la pression qu’il exerce dans ses poings. Ses ongles s’enfoncent dans sa paume. « Je n’ai pas été témoin de l’agression. Je n’étais pas là quand Byers s’en est pris à Penny. » Il continue sans respirer entre ses phrases. « Jamais je n’aurais pris cet argent si j’avais su qu’il était sale. » Il ne se rend pas compte qu’il passe frénétiquement sa main dans ses cheveux pour les ramener vers l’arrière, encore et encore. Les tics sont devenus nerveux. « Sincèrement, tu penses réellement que je suis le genre de mec qui encourage les violences envers les femmes ? » Il peut à peine formuler une phrase complète lorsqu’il discute avec une fille tellement ces dernières l’impressionnent. Elles ont tellement d’assurance, et lui n’a rien de tout ça. Posant son dos contre le mur après avoir cherché un appui en vain, il ajoute dans un souffle : « C’est Rory Craine qui m’a expliqué ce qu’il s’était passé. Il est venu chez moi quelques jours avant toi. Je n’étais pas là quand ça s’est passé… Je n’étais pas là…. » Il répète, pris dans une boucle sans fin, ses yeux gorgés d’irritation. Certaines choses injustes ont été dites alors que ce blog, Conviction, a fait la promesse de raconter la vérité.
   



— The dilemma —

every time he took one step forward, he took two backward.

when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 7lRVLOM
when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 EIhyBXy
when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 7ZWT0EU
when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 908854lgbt
when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 LLynPRd
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 Empty
Message(#) Sujet: Re: when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 when it's me who's ashamed ▽ raphael#2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

when it's me who's ashamed ▽ raphael#2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-