AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-50%
Le deal à ne pas rater :
Montre Huawei Watch GT 2e (noire) à 69€
69 € 139 €
Voir le deal

 (EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Rhodes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Ed. Eddy n'est pas à tenter
STATUT : Marié. Un enfant.
MÉTIER : Interne en oncologie. Il fait régulièrement des gardes aux services des urgences. Il anime également des ateliers créatifs pour les gens atteints de dépression et travaille sur un projet au profit des enfants. A se demander pourquoi il n'a pas choisi la psychiatrie.
LOGEMENT : 525, Daisy hill road à Logan City
(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO CWYCcvJg_o
POSTS : 279 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ∞ Le matin, il mange ses céréales devant les dessins animés. ∞
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : (EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO Tumblr_inline_mjkr1iIiHo1rbmfg7
MarshLaurel

(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO Tumblr_inline_pppk4eIb1o1uy9est_400
ShilohShiloh
(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO OHS7C6Zc_o The Rhodes ➔ like branches on a tree


RP EN COURS (5)
Jules 1Hannah 3Joy Shiloh ◊ [size=9][url=https://www.30yearsstillyoung.com/t38519-edward-melchior-1-i-ll-be-there-for-you-because-you-re-there-for-me-too#1873500 ◊ Melchior 1

[/size]

RPs EN ATTENTE : Diana - Melchior
RPs TERMINÉS : Diana 1 Alfie 1 PennyClydeHannah 1Hannah 2Laurel



AVATAR : J. Bailey
CRÉDITS : Tearsflight
DC : Amos Taylor
PSEUDO : Ci !
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/04/2020

(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO Empty
Message(#) Sujet: (EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO (EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO EmptyJeu 6 Mai - 12:04



I'll be there for you, because you're there for me too.
@Melchior Rhodes

Marsh et moi, nous n’échangeons plus hormis à l’aide de cris tonitruants, de reproches étouffés ou de silences accusateurs. J’en ai pourtant fait, des efforts. Alors qu’elle m’a servi une gifle gratinée en plat principal - pauvre de moi, je venais tout  juste de la complimenter - je me suis tout de même assis auprès d’elle, plus calme, histoire d’étayer le problème, de dénouer le noeud et, peut-être, avancer à nouveau ensemble. Sauf que ça n’a pas changé grand-chose. Elle continue de me fustiger du regard et, quoique mon instinct me chuchote que mon arrogance en est la cause, je ne parviens pas à redistribuer les cartes. De mon point de vue, utiliser l’argument que je suis son époux ne justifie pas qu’elle n’opère pas sa révolution elle-même grâce à des actes pragmatiques. M’intégrer à cette décision de reprendre le boulot, c’est m’obliger à nager à contre-courant. Je ne veux pas qu’elle retrouve sa place à l’hôpital tant qu’Alex, notre fils, ne soit pas en âge d’aller à l’école. Pourquoi donc participerais-je à son dessein ? Pourquoi irais-je à l’encontre de mes priorités ? Qu’elle n’aient pas les mêmes que moi, j’entends. Mais, du reste, c’est à elle à saisir le taureau par les cornes et je n’en démords. C’était, par ailleurs, ce même sujet qui nous opposa dès le petit-déjeuner, celui-là même qui a poussé Laurel a quitté le foyer familial pour se calmer. Elle a claqué la porte derrière elle avec fracas. Pour peu, elle m’aurait fait sursauter. Au lieu de ça, j’ai habillé mon fils, je l’ai cajolé, j’ai rattrapé ce temps que je perds et qui jamais ne se rattrape - ce qui, visiblement, échappe à sa mère - alors que je m’efforce de bâtir pour tous un avenir serein, sans soucis d’argent, peut-être même doté d’assez de notoriété pour s’enorgueillir d’avoir réussi. Ces rêves-là, ils font écho à ceux de mon épouse et, sans doute suis-je égoïste à retarder ses échéances. Malheureusement, je n’ai de modèles auxquels me fier pour modifier le fil de mon raisonnement. Je n’ai à disposition que mes craintes, ces traumatismes dont souffre toute ma fratrie. Evidemment, elle est à des kilomètres de ma réalité, ma femme. Je l’ai maintenue à l’écart de mes blessures si longtemps qu’aujourd’hui, je m’interroge : ai-je provoqué ce sentiment d’injustice dans lequel elle se noie ? Au fur et à mesure que j’analyse la situation, j’accumule les raisons de me blâmer pour cette débâcle amoureuse. Qui pour me mettre un coup de pied au coeur ? Qui s’y prendrait mieux que celle que j’aime ? Que j’ai promis d’aimer et de chérir jusqu’à ce que la mort nous sépare ? Serais-ce l’invité inattendu qui frappe à ma porte ? J’en doute ! Mu par l’éventuelle satisfaction que Laurel ait rebroussé chemin et que sa hâte lui ait fait oublié ses clés, je prends mon temps pour descendre l’escalier. Je ne me presse pas non plus à ouvrir la porte. Au contraire, les gestes sont lents tandis que mes traits se parent d’une expression entre le contentement mesquin et la véhémence sous-jacente à mes mots. « C’est ce qui arrive quand on est une tête de mule.» ai-je lancé tout de go, me sentant tout de suite plus idiot que malin alors que Melchior me fait face. Serait-il éberlué par mon attitude que je n’en étonnerais pas. Il est de façon plus conventionnelle pour accueillir son petit frère. « Désolé. Je pensais que c’était Laurel et je ne t’attendais pas. » me suis-je excusé avant de lever tout éventuel malentendu d’une précision. « Mais, ça me fait plaisir de te voir. Entre. Je te sers quelque chose ? Le petit dort, mais il va bientôt se réveiller de sa sieste. » Il est réglé comme une horloge et la mienne m’informe que dans moins de dix minutes, il sera sur le pied d’oeuvre pour jouer, se divertir et apprendre. « Alors ? Quel bon vent t’amène ? J’ai le droit de deviner ? C’est Jules, c’est ça ? Tu l’as eu au téléphone et elle t’a raconté ô combien j’étais une tête de mule ? » Notre discussion, teintée de bienveillance, n’a pas dégénéré, mais je mentirais si j'affirmais fièrement qu’elle était agréable.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Melchior Rhodes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans
SURNOM : Mel
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Serveur au Ras le bol
LOGEMENT : Habite encore chez sa mère mais économise pour prendre son indépendance
(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO 3ba9cf49d3288ca6f1e1107883fff5ba90ca50ca
POSTS : 639 POINTS : 440

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petit dernier de la famille Rhodes, il sera toujours là pour ses proches. Après une adolescence difficile où il a fait de nombreux excès il essaie d'avoir une vie plus calme mais il n'arrive pas à tomber amoureux. S'il essaie de sortir avec des femmes ça ne fonctionne jamais, il n'est attiré que par les hommes mais il refoule complètement ces attirances. Il est serveur mais rêve de vivre de la musique. Il n'y a que la musique qui le rend heureux, il joue du violon et de la guitare.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Lincoln ♯1
Jules ♯1
Diego
Michaela
Edward ♯1
Diana et Edward
Riley
Byron, Maxwell, Nicole
Helena 1
Nicholas
Cleo #1
RPs TERMINÉS : Garret ♯1
AVATAR : *Nicholas Galitzine
DC : Non
PSEUDO : Roro
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37831-melchior-rhodes-le-passage-a-l-age-adulte-est-glissant-dans-les-virages https://www.30yearsstillyoung.com/t37998-melchior-rhodes-le-passage-a-l-age-adulte-est-glissant-dans-les-virages

(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO Empty
Message(#) Sujet: Re: (EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO (EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO EmptyLun 24 Mai - 3:06


I'll be there for you, because you're there for me too


Cela fait un peu moins d’une semaine que j’ai décroché un nouveau job. Le restaurant s’appelle le Ras-le-Bol et j’aime beaucoup le concept du restaurant. C’est un petit restaurant italien où les plats sont servis dans des bols. Les gérants m’ont l’air très sympathiques et au boulot ça se passe bien. Il y a seulement une serveuse pas très efficace, mais tant qu’elle est là et qu’elle travaille un minimum ça ne me dérange pas plus que ça. J’avais été au chômage plusieurs mois à la suite de la fermeture du restaurant dans lequel je travaillais. Je déposais des CV, je consultais régulièrement les petites annonces mais toutes mes tentatives échouaient. C’est donc avec peu d’espoir que j’avais postulé au Ras-le-bol qui venait tout juste d’ouvrir et qui était à la recherche de personnel. J’avais été rapidement contacté par les propriétaires et j’avais signé mon contrat. J’avais assez rapidement téléphoné à Jules pour lui dire et aujourd’hui c’est Edward que j’avais envie de voir pour lui partager cette bonne nouvelle. Edward est très occupé avec son internat à l’hôpital mais je sais qu’il ne travaille pas cette après-midi. C’est pourquoi j’ai décidé d’aller le voir chez lui plutôt que de passer un simple coup de fil. Je n’ai pas souvent l’occasion de le voir à cause de nos emplois du temps qui ne coïncident pas forcément alors je vais chez lui. Je ne l’ai pas prévenu alors j’espère qu’il sera là et que ma visite surprise ne l’importunera pas. Je marche en direction de la maison d’Edward et de Laurel. L’avantage c’est que pour me rendre chez eux je n’ai pas besoin de prendre le bus, il n’y a que quelques rues qui nous séparent.

Je frappe à la porte de bonne humeur, impatient d’annoncer la bonne nouvelle à mon frère. Alors que j’attends qu’on m’ouvre la porte j’entends « C’est ce qui arrive quand on est une tête de mule. » Je reconnais aisément la voix mais je ne comprends l’agressivité avec laquelle Ed a parlé. Je sais que cette remarque ne m’est pas adressée puisqu’il n’était pas au courant de ma visite. A qui parle-t-il comme ça ? A Laurel ? Edward ouvre la porte et je peux voir la surprise dans son regard.  « Désolé. Je pensais que c’était Laurel et je ne t’attendais pas. » Je me dis que je tombe visiblement mal. Je n’ai pas envie de débarquer en pleine dispute ou de les déranger. J’essaie de masquer la confusion sur mon visage à la suite de ce que j’ai entendu et mon impression de déranger avec un petit sourire. Je m’excuse rapidement de ne pas avoir appelé avant de venir. « C’est pas grave j’avais pas prévenu, désolé pour la visite surprise. » Alors que je m’apprête à lui dire que je peux repasser plus tard si je tombe mal, mon frère m’invite à rester. « Mais, ça me fait plaisir de te voir. Entre. Je te sers quelque chose ? Le petit dort, mais il va bientôt se réveiller de sa sieste. » Je prends quelques secondes pour observer le visage d’Edward. Il a l’air fatigué, ce qui est tout à fait compréhensible : il est papa d’un petit garçon tout en étant interne. Ce quotidien doit être extrêmement stressant et fatiguant. Je l’admire beaucoup, j’aurais aimé avoir sa détermination et sa force, entreprendre de grandes études et avoir une vie sentimentale aussi accomplie. Lorsqu’Edward avait mon âge il était avec Laurel, il pensait déjà très certainement à se marier avec elle tout en menant ses études de médecine. De mon côté j’étais toujours seul, j’avais tout juste fini le lycée et j’étais serveur. Deux trajectoires de vie complètement différentes. Et même si j’avais l’impression d’être en décalage j’étais fier d’avoir un grand frère comme Edward. « Un verre d’eau suffira ne t’en fais pas. Je vais faire attention à ne pas le réveiller alors. » En plus de la fatigue je peux lire sur son visage de la tension. Je reconnais ses expressions faciales : il y a quelque chose qui le tracasse. « Alors ? Quel bon vent t’amène ? J’ai le droit de deviner ? C’est Jules, c’est ça ? Tu l’as eu au téléphone et elle t’a raconté ô combien j’étais une tête de mule ? » Je ne comprends pas de quoi il me parle. J’ai parlé à Jules il y a quelques jours pour lui parler du restaurant mais elle ne m’a pas parlé d’Edward. J’ai raté un épisode. Je le regarde avec un air intrigué avant de lui répondre « Jules ? Non j’étais pas au courant de ça. Vous vous êtes disputés » J’ai envie d’en savoir plus mais s’ils se sont disputés je n’ai pas envie de jouer l’arbitre. Toutefois, je déteste les conflits, je n’ai pas envie qu’il y ait des tensions au sein de la fratrie alors j’espère qu’Edward m’expliquera quel était le motif de cette dispute dont j’ignore tout.





(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO IopoGjc
(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO Dknw6aY
(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO XTL1gBj
(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO LLynPRd
Revenir en haut Aller en bas
 

(EDWARD & MELCHIOR #1) ◊ I'LL BE THERE FOR YOU, BECAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-