AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal
Le Deal du moment :
ASOS : -25% en plus sur les promos
Voir le deal

 Lesbians fight for freedom - Sarah #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wendy Craine
Wendy Craine
la disciple de granvill
la disciple de granvill
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 22ans
SURNOM : Winnie
STATUT : Where's my freaking phone?
MÉTIER : Étudiante en sexologie; conseillère à la vente dans un sexshop
LOGEMENT : 100 St pauls terrace, spring hills
Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Uqfg
POSTS : 197 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : The first pride was a riot
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Lesbians fight for freedom - Sarah #1 PTG0MPpE_o
Craine ☆ The time that you would never trade
Is equal to the effort made
You were simple once before
But it's not like that anymore
Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Ezgif-6-5455c99ca97f
Wenlie ☆ I shouldn't be feeling this
But it's too hard to resist
Soft skin and soft lips


En cours:
La famille, Garrett, Rosalie #2, Leslie #2, Wyatt, Damon, Micah, Sarah, Madison, Luana, Wilhelmina, Riley, Amaya & Scarlett




RPs EN ATTENTE : Lesbians fight for freedom - Sarah #1 B249fb7cb78d934ff57bbd9fb19326a4200c3d5b

Leo, Hayley

RPs TERMINÉS : Jean, Swann, Rosalie #1, Leslie #1, Amaya #1, Rory, , Sara

RP Abandonnés: Ilaria
AVATAR : Diana Silvers
DC : Tobias Kepner
PSEUDO : Noah
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37137-chloe-aimait-olivia-wendy https://www.30yearsstillyoung.com/t37262-do-you-listen-to-girl-in-red-wendy-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37507-wendy-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37782-wendy-craine

Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Empty
Message(#) Sujet: Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Lesbians fight for freedom - Sarah #1 EmptyVen 7 Mai - 5:14



Lesbians fight for freedom
Lesbians fight for freedom - Sarah #1 GiphyLesbians fight for freedom - Sarah #1 815b9737d7fcfc086df8eb9b6dc31957
ft  @Sarah Irish
J’ai croisé Sarah plusieurs fois dans le milieu LGBTQA+ avant de trouver le courage de l’aborder. J’ai eu peur de la déranger, parce qu’elle est beaucoup plus calée sur les questions de militantisme que moi et qu’elle est de la famille de Lachlan. Sarah n’avait rien d’une Wandel, ni les idéaux, ni les valeurs de centre droit, ni un sens du devoir bien encadré. Je craignais qu’elle me trouve ennuyeuse et qu’elle soit sympathique par politesse. Puis, en fin de compte, notre amitié s’est développée d’elle-même. Nous nous sommes parlé d’égale à égale et nous avons travaillé de concert sur des projets divers. Nous sommes maintenant des copines qui discutent de choses comme d’autres et qui n’ont plus besoin de converser sur la température pour meubler les dialogues. Nous avons échangé maints courriels au sujet d’une affaire qui a eu lieu dans la dernière année. Évidemment, c’était une histoire qui était sur les lèvres de tous les militants et militantes des communautés LGBTQA+, ainsi, ce n’était pas ce qui rendait notre lien spécial. C’est plutôt notre implication dans les préparations de manifs et notre contribution commune lors de la rédaction de textes activistes qui nous a réellement rapprochées.
***
(Beyrouth) – Le 5 mai 2021, un tribunal a condamné deux femmes à la prison à la suite de dénonciation de présumés comportements lesbiens. Ces dénonciations de présumée appartenance aux communautés LGBTQA+ ont été signées par un membre de la famille et des collègues de travail.
Le 21 janvier 2021, la première plainte officielle est déposée par la tante d’une des coupables. Elle mettait en lumière une relation jugée immorale entre Farah Bensaïd et Inès Sail. Le 23 janvier 2021 Ibrahim Aghilas, le patron des accusées rapporte des comportements immoraux auxquels s’adonnent ses employées. Un employé anonyme appuie les faits. Un avocat travaillant sur cette affaire rapporte que le tribunal avait des rapports de « regards indécents », de « proximité physique qui atteint à la pudeur » et de « discussion passionnée entre les individus ».
Activistes et militantes féministes sur les réseaux sociaux, Farah Bensaïd et Inès Sail sont reconnues pour leur codification queer implicite. Elles se sont affichées comme « friend of Dorothy » et ont dit bien connaitre la musique de « girl in red ». Ne se sentant pas en sécurité dans leur pays pour s’exposer au grand jour, elles parlaient d’immigrer au Canada en espérant trouver un lieu où elle « pourrait montrer leur vrai visage. »
***
Nous préparions cette manifestation depuis près d’un mois. Évidemment, nous n’étions pas certains du résultat du jugement alors que l’association s’activait à fabriquer des pancartes et confectionner des slogans. Pourtant, on pressentait un drame et une sorte de prémonition s’est installée dans les milieux militants. Le silence de Bensaïd et Sail sur Instagram en disait long. Des campagnes de financement ont été lancées, des démarches auprès de l’ambassade canadienne ont été menées, mais sans succès. Le jugement était tombé : Bensaïd et Sail allaient terminer leur vie en prison.

La colère des activistes gronde sur les réseaux sociaux, des images sont partagées des milliers de fois et des articles de dénonciations sont en première page. Les journalistes relaient les photos du couple dans leurs rubriques et les émissions du soir parlent du verdict d’une voix sourde. Partout dans le monde, les personnes faisant partie de la diversité sexuelle sortent dans les rues et scandent des slogans. Depuis hier, des émeutes font rage, des rapports de mouvements de solidarité sont rapportés à la radio, des murales se dessinent et des chansons s’écrivent.
Debout sur un banc de parc, je chante des formules rageuses avec la foule qui envahit les avenues de Brisbane. « We’re here, we’re queer, we won’t disappear. » Le soleil fait briller la sueur qui perle sur mon front. Les corps et les pancartes s’agitent dans les rues. Même les gens qui étaient en voiture ont abandonné leur véhicule pour se joindre aux contestataires. À une intersection, un camionneur est assis sur la carrosserie de son engin et tape des mains au rythme des slogans. « We’re here, we’re queer, we will not live in fear. » Dans plus de soixante pays, l’homosexualité est illégale. Héritage d’une vision binaire, essentialiste et dépassée du monde. Entourée comme ça, il est difficile de croire que mon existence puisse être sujet de débat. À ma gauche, une Drag-queen lève bien haut une pancarte à propos de Stone Wall. Sa robe colorée donne l’impression qu’elle déambule sur un arc-en-ciel. Avec ses talons, l’artiste est presque aussi grande que moi sur mon perchoir. « We’re here, we’re queer, we won’t disappear. » Enfin, je repère la chevelure de jais de ma compagne. Elle marche au milieu du contingent de notre association. Gracieuse comme un chat, je saute sur le trottoir et me faufile entre les manifestants et manifestantes. Retrouver des amis dans une foule pareille est tout un exploit.
À force d’excuse et de bifurcation, j’arrive à son niveau. Je tapote son épaule pour me faire remarquer. « Sarah, enfin ! » Mon ton est empreint de soulagement. Nous nous étions promis de nous rejoindre au début de la marche, mais le flot avait surpassé nos estimations. Bien entendu, avec un rassemblement pareil, les réseaux de cellulaires sont inutilisables. D’un mouvement sec, je fais tomber mon sac à dos sur le sol. « J’ai apporté des pancartes supplémentaires. » Les agrafes sont défaites en une fraction de seconde, personne ne pourrait soupçonner toutes les difficultés qu’elles m’ont faites ce matin. Ma compagne n’a plus qu’à choisir l’accessoire qui lui plait. Après tout, nous les avons fabriquées ensemble il y a quelques semaines. « Comment tu vas, ça fait longtemps que tu es là ? »


Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Lcds5AP
Lesbians fight for freedom - Sarah #1 908854lgbt
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Irish
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (25/09/1982)
SURNOM : Essie ou Rah pour les plus intimes, S' pour les moins intimes, sinon Sarah ça lui va bien
STATUT : Célibataire depuis quelques mois. Visiblement, sa fille peine à accepter de partager sa mère avec d’autres. Pas encore ado qu’elle fait déjà chier tout le monde.
MÉTIER : Interprète en langue des signes, elle consacre ses journées à un chercheur en biologie moléculaire sourd-muet, M. Wilson. Mais il part bientôt à la retraite, M. Wilson, et Sarah cherche un nouveau job qui paie bien mais qui ne soit pas trop prenant (elle veut le beurre et l'argent du beurre quoi)
LOGEMENT : Logan City, dans l'appartement juste au-dessus de celui de Dinis
Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Tumblr_mrkw9wuoJf1qcm0m3o1_500
POSTS : 36 POINTS : 50

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Maman d'une fille de 5 ans, Ella. Maman poule qui ne sait toujours pas vraiment comment s'y prendre dans l'éducation de sa fille ≈ Rêve de retourner habiter à Bayside mais réside pour l'instant à Logan City, un appartement qui possède une chambre qu'elle sous-loue en Airbnb ≈ militante au sein de plusieurs associations qui défendent les droits des LGBTIQ+ ≈ Inscrite dans une salle de sport, assiste surtout au cours de body-combat et de danse ≈ Inscrite sur des sites de rencontre dans l'espoir de rencontrer celle qui saura s'y prendre avec sa fille
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 5/7

Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Amy3
Leslie#2 - You don't mean to be a problem, you don't mean to 'cause me pain, you don't mean to do much but they're, one and the same

Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Omqd
Irish's#1 - Am I wasting my breath on you? Feels like my words are never getting through

FB - Rosalie
Mai 2021Wendy + Luana#1
RPs TERMINÉS : Leslie#1
AVATAR : Laura Prepon
CRÉDITS : Ciloute (avatar) & A Flawed Fashion (gif)
DC : Gregory Morton
PSEUDO : Cham
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/04/2021

Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Lesbians fight for freedom - Sarah #1 EmptyLun 10 Mai - 22:50



C’est difficile pour Sarah de voir que les droits humains ne sont pas respectés partout, et ça l’est d’autant plus quand ça touche à l’orientation sexuelle. Sarah, femme blanche née à Brisbane, n’a eu que le soutien inconditionnel de ses parents et de ses sœurs lorsqu’elle est sortie du placard. Pourtant, elle l’a redouté, l’avis de son père. Lui qui rêvait d’avoir de nombreux petits enfants 100% ‘naturels’, qui se vantait d’effrayer les futurs petits copains et qui attendait avec impatience de rencontrer son futur gendre pour aller faire du golf avec lui. Il avait mis un peu de temps à accepter entièrement, et le vrai déblocage s’est effectué quand il a pris Ella dans ses bras pour la première fois. Mais jamais elle ne s’est dit qu’elle finirait sous un pont à 15 ans, à faire la manche pour pouvoir s’en sortir. Jamais elle n’a pu penser une seule fois qu’elle serait chassée de son foyer, ou reniée de sa famille. Et jamais, oh non, jamais elle n’aurait pu penser pouvoir aller taule à cause de son orientation sexuelle. Tout le monde n’a pas sa chance, et ça, elle en est bien consciente. Elle s’était investie dans de nombreuses associations avant de trouver celle qui défendait particulièrement ses idées, et là voilà aujourd’hui, dans une manifestation dont sa participation pour l’organisation n’est pas négligeable, plus révoltée que jamais. « We’re here, we’re queer, we won’t disappear. » Sa voix fait éccho à toutes celles qui l’accompagnent dans ces appels à la liberté, à l’égalité, à la justice. Et si elle sensibilise déjà sa fille à de nombreuses problématiques aujourd’hui, Ella est aujourd’hui chez les grands parents. Sarah est militante, oui, mais elle ne risquerait jamais d’emmener sa fille avec elle, même pour les manifestations ‘les plus calmes’. Une main tapote son épaule alors qu’elle scande avec force le slogan, et elle reconnaît la douceur de la voix de Wendy. Irish lui offre un sourire, une embrassade, et accepte volontiers les pancartes tendues. « Ca va, on est venues plus tôt pour installer les tentes et placer les flèches pour l’itinéraire. » Par plus tôt, elle voulait dire qu’elle était sur place depuis 6h du matin alors que la marche ne commençait qu’à 10h. « Ca va toi ? » Pour l’instant, tout s’était plutôt bien passé, il n’y avait pas encore eu de débordements. « T’es venue toute seule ou accompagnée ? » qu’elle lui demande alors, sous-entendu ’T’as ramené ta mommy ?’.

@Wendy Craine Lesbians fight for freedom - Sarah #1 3922047296
Revenir en haut Aller en bas
Wendy Craine
Wendy Craine
la disciple de granvill
la disciple de granvill
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 22ans
SURNOM : Winnie
STATUT : Where's my freaking phone?
MÉTIER : Étudiante en sexologie; conseillère à la vente dans un sexshop
LOGEMENT : 100 St pauls terrace, spring hills
Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Uqfg
POSTS : 197 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : The first pride was a riot
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Lesbians fight for freedom - Sarah #1 PTG0MPpE_o
Craine ☆ The time that you would never trade
Is equal to the effort made
You were simple once before
But it's not like that anymore
Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Ezgif-6-5455c99ca97f
Wenlie ☆ I shouldn't be feeling this
But it's too hard to resist
Soft skin and soft lips


En cours:
La famille, Garrett, Rosalie #2, Leslie #2, Wyatt, Damon, Micah, Sarah, Madison, Luana, Wilhelmina, Riley, Amaya & Scarlett




RPs EN ATTENTE : Lesbians fight for freedom - Sarah #1 B249fb7cb78d934ff57bbd9fb19326a4200c3d5b

Leo, Hayley

RPs TERMINÉS : Jean, Swann, Rosalie #1, Leslie #1, Amaya #1, Rory, , Sara

RP Abandonnés: Ilaria
AVATAR : Diana Silvers
DC : Tobias Kepner
PSEUDO : Noah
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37137-chloe-aimait-olivia-wendy https://www.30yearsstillyoung.com/t37262-do-you-listen-to-girl-in-red-wendy-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37507-wendy-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37782-wendy-craine

Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Lesbians fight for freedom - Sarah #1 EmptyMar 18 Mai - 23:43



Lesbians fight for freedom
Lesbians fight for freedom - Sarah #1 GiphyLesbians fight for freedom - Sarah #1 815b9737d7fcfc086df8eb9b6dc31957
ft  @Sarah Irish
Dans les manifestations, on repère facilement les regards malveillants portés sur celles qui trainent leur landau. Celles dont on coupe la trajectoire volontiers, parce qu’elles prennent trop de place avec leurs accessoires. Celles qu’on juge parce qu’elles n’ont pas laissé leur enfant à la maison. On s’imagine que les mères célibataires devraient arrêter d’être mère pour faire de l’activisme. C’est trois fois pire dans le milieu LGBTQA+, parce qu’on assume qu’elles ne sont pas vraiment lesbiennes ou on les dévalorise parce qu’elles sont bisexuelles. Comme si le fait d’avoir plusieurs préférences invalidait leur amour saphique.
Je dis « elles », parce que c’est rarement eux qui trainent les enfants. On s’imagine encore que s’occuper des bébés, c’est la job des femmes, mais que ce travail ne devrait pas entrer en relation avec les autres. On leur en veut à elles d’avoir des enfants qui dérangent. Mais on veut aussi qu’elles fassent des enfants.
Notre contingent se place généralement aux côtés des familles. Autant dans un souci d’inclusivité, que pour faire un rempart entre les enfants et leurs mères quand les choses tournent mal. Sarah préfère laisser sa fille à la maison pendant les rassemblements militants. Ça ne l’empêche pas de prendre conscience que ce n’est pas tout le monde qui peut se le permettre.
« Ça va, on est venues plus tôt pour installer les tentes et placer les flèches pour l’itinéraire. » Je siffle pour manifester mon admiration. J’aurais aimé pouvoir arriver à une heure moins tardive. « Vous avez fait un sacré boulot. J’suis trop fière. » Je calque son rythme pour marcher à ses côtés, une pancarte levée bien haut dans la main. « Ça va toi ? » Je remets en perspective ma vie, jaugeant ce qui vaut la peine d’être mentionné. J’avais rencontré mon idole de jeunesse dernièrement au plus grand damne de Rory. Nous avions même partagé un café et ça avait rendu mon frère complètement fou. Sinon, j’ai eu cet échange étrange avec la jardinière du manoir récemment. Puis, il y avait aussi la question de Sara pas de H qu’il fallait régler. « J’ai pas bien dormi en fait. La frustration liée au verdict et puis la fébrilité dans laquelle je me trouvais à cause de la manif’, m’ont gardé les deux yeux bien ouverts. » Je laisse échapper un léger rire dérisoire pour amoindrir mon état. C’est vrai qu’une mauvaise nuit de sommeil ce n’est rien en comparatif à la situation de Bensaïd et Sail.
« T’es venue toute seule ou accompagnée ? » « J’suis venue toute seule. Jean ne pouvait pas m’accompagner. » Plutôt dire que Jean ne voudrait pas. Je ne m’étais même pas risqué à lui proposer de venir, étant donné la réaction étrange qu’elle manifeste chaque fois que je parle d’enjeux queers. Quel dommage, parce que la blonde est une vraie bombe dans une manifestation. Je jette une œillade amusée à ma camarade, car je sais très bien qu’elle n’envisageait pas de parler de collègues militants. « Non, j’ai pas invité ma vieille. » Je n’aurais pas osé, surtout pas depuis cette rencontre curieuse avec sa sœur. Chloé était débarquée chez Leslie complètement bourré et avait planté une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. « J’ai rencontré un membre de sa famille qui a posé des questions intrusives. En mode : vous êtes quoi l’une pour l’autre ? J’suis pas trop chaude à l’idée. » Pas chaude à l’idée de définir ce moment volé qu’on s’attribuait. Pourquoi fallait-il toujours tout compliquer ? J’adorais le temps partagé avec la professeure, mais je n’avais pas envie de gâcher les choses avec des balises pour lesquelles je ne voyais pas de nécessité. « Je fais profil bas, pour l’instant. » Pour clore le sujet, je fais comme si j’étais soudainement bien impressionnée par les slogans en cours. Je n’aime pas trop développer au sujet de ma relation avec la mère de famille.
« No justice, no peace. Free Bensaïd and Sail! » Je tape d’une main sur mon poignet, ne pouvant pas lâcher ma pancarte. Ne voulant pas laisser l’opportunité à Sarah de revenir à la charge, je lui renvoie la balle. « Toi tu vois quelqu’une ? »


Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Lcds5AP
Lesbians fight for freedom - Sarah #1 908854lgbt
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Lesbians fight for freedom - Sarah #1 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Lesbians fight for freedom - Sarah #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong
-