AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -24%
Purificateur d’air & Ventilateur Dyson TP02 ...
Voir le deal
399 €

 (Garret+Adriel) Like Old Times

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adriel Mayers
Adriel Mayers
le chasseur d'images
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
SURNOM : Addie, Adibou, Didi, Adri, ce que vous voulez.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Photographe(-journaliste) à son compte.
LOGEMENT : Vient d'emménager avec Link au 501 Maine Road dans Redcliffe
(Garret+Adriel) Like Old Times D7f8df04f1d57fef48f950e368ab36b55368dc38
POSTS : 404 POINTS : 1175

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Adriel est un esprit libre, l'idée d'être pris quelque part, que ce soit un lieu, une situation financière, une carrière, lui fait peur. ♡ Il a un tatouage qui dit "smile and the world will smile with you" sur le poignet gauche (d'ailleurs, il est gaucher). Il se l'est fait à son endroit préféré au monde, à Hawaii, alors qu'il était en voyage (2016-2019). ♡ Adri est tombé en amour avec la photographie à sa deuxième année d'université. ♡ Adriel est du genre sociable, il n'est pas timide du tout et n'hésite pas à aller parler aux gens. Il est attentif, généreux, et il écoute mieux qu'il ne parle
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Ambre+LylaCharlie (event)Cleo#1Diego#1Ellie#1Erin (fb#1)Erin#8Garret#1Inaya#1Link#1Lyla#1Lyla+MayersMason (event)Rp anniversaire (Erin+Link+Byron)

(Garret+Adriel) Like Old Times Mayers1
♡ Les Mayers ♡

(Garret+Adriel) Like Old Times Xmj7
(Garret+Adriel) Like Old Times Cngk
♡ Manders un jour, Manders toujours ♡

(Garret+Adriel) Like Old Times Nicy
♡ Mieux vaut tard que jamais ♡

(Garret+Adriel) Like Old Times Quatuor3
♡ Le fameux Quatuor ♡

(Garret+Adriel) Like Old Times Yl1lYN2
♡ Comme une soeur ♡

(Garret+Adriel) Like Old Times Qkf0
Mahina.
RPs EN ATTENTE : (Garret+Adriel) Like Old Times 3dgo
Peter Quill Manders, aka Chat (un Bengal) et Rocket le hérisson. Les babies. Mais aussi Akela et Burton, bien sûr ♡

Visiter l'appartement de Link et d'Adriel.

RPs TERMINÉS : Ambre
Ava
Dani
Chloe#1
Cleo+co (Open House)
Erin#1+EliasErin #2#3Erin#4+Geo#5Erin#6+MinaErin#7
Lawrence#1
Maxence #1#2
Stacey
Svetlana
Tessa #1#2 ♡ ✎Tessa#3+Andrew ♡ ✎Tessa #4
Théo#1
AVATAR : Gregg Sulkin
CRÉDITS : MpitiousMermaid // Gif Ellie/Adriel: Eleonor Sanders // Gif Mayers: Théo Mayers
DC : Coming soon?
PSEUDO : MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

(Garret+Adriel) Like Old Times Empty
Message(#) Sujet: (Garret+Adriel) Like Old Times (Garret+Adriel) Like Old Times EmptyLun 17 Mai - 6:36




Like Old Times

« Mamannnnnn? » J’accroche ma veste dans l’entrée alors que ma mère me répond qu’elle est dans la cuisine. « Mmmm, ça sent bon », je commente en venant l’enlacer sur le côté pour lui donner un bisou sur la joue, alors qu’elle est en train de couper des légumes sur l’ilot au milieu de la cuisine. « N’oublie pas de me rapporter les Tupperware, Adriel, il me les faut si tu veux que je continue de te faire des plats. Je ne peux pas en racheter à chaque fois. » Je ris doucement. Oups, c’est vrai que j’ai tendance à les oublier dans mon armoire. Il faudrait que je pense à les sortir avant d’aller chez mes parents, sinon j’ai tendance à complètement zapper. « Lave-toi les mains, tu vas m’aider à couper les légumes. » Je la regarde, surpris. D’habitude, elle ne me laisse rien faire, c’est à peine si j’ai le droit de toucher à sa belle vaisselle pour mettre la table. J’ai bien beau approcher les trente ans, elle a encore peur que je la casse. (Okay. C’est arrivé une fois l’an passé pour mon anniversaire.) « Fais pas ces yeux-là, Adriel, il est temps que tu apprennes à cuisiner. » « Mais je sais couper des légumes, là », je dis en soupirant, tout en allant me laver les mains. Bon, de toute manière, un peu de temps juste avec elle est toujours très apprécié. Ça n’arrive pas si souvent que ça, souvent quand je viens c’est pour des dîners en famille et ça a un feel plus… formel. C’est comme ça, chez les Mayers. Le dernier l’était d’ailleurs un peu moins, mais c’est bien parce que j’ai amené notre cousine — que Cleo n’avait pas encore rencontrée — sans prévenir tout le monde. Et que Maxence s’est pointé après plus d’une décennie à ne pas venir à un de ces fameux dîner de famille. Bref.

Après presqu’une heure durant laquelle ma mère me coach sévèrement sur mes compétences en cuisine — coupe de cette manière, mon chéri… attention, tu vas te blesser, plie ton pouce comme ça… ADRIEL ARRÊTE DE MANGER ÇA SUFFIT IL N’EN RESTERA PLUS POUR LA SAUCE À LASAGNE —, elle m’annonce qu’elle s’occupera du reste. La sauce doit chauffer pendant une quarantaine de minutes, de toute manière. « Je vais être au grenier, alors », je lui annonce en m’éloignant vers les escaliers. Je l’entends déjà fredonner une chanson d’Enrique Iglesias alors que je monte à l’étage. Je tends la main vers la trape au plafond qui mène au grenier. Je tire les escaliers pliants vers le bas et grimpe jusqu’à l’endroit le plus creepy de la maison de mon enfance, celui que j’ai toujours voulu éviter à tout prix, jusqu’à ce que je doive chercher des vieilles photos de famille entreposées là pour un projet d’université. C’est d’ailleurs grâce à celui-ci que j’ai retrouvé une cousine qui ne m’avait jamais été présentée, parce que sa mère — la soeur de mon père — a été reniée par le reste des Mayers pour avoir suivi l’amouuuuur plutôt que la richesse d’un homme. Je suis tombé sur des photos de ladite soeur et j’ai enfilé mon manteau beige super classe d’enquêteur (métaphoriquement). Et BAM. En tout cas, c’est il y a quelques années de toute manière. Mais je veux remonter au grenier pour voir si je ne pourrais pas trouver ma peluche en forme de pieuvre, Woody. Il s’avère qu’Erin a la même — mais en rose —, et je veux la lui montrer. (Et aussi parce que je veux ressortir ma vieille Gamecube, j’ai un brin de nostalgie ces jours-ci.)

Je fouille, je tasse des boîtes, je chante à tue-tête les chansons qui passent sur mon mini haut parleur bluetooth que j’ai apporté avec moi. J’ouvre un carton poussiéreux que je n’avais pas vu avant, sur lequel il est écrit mon prénom. Ça y est, je vais peut-être retrouver Woody. Ma mère me l’a achetée quand j’avais six ans à l’aquarium de Brisbane, mais elle a mystérieusement disparu quelques années plus tard. Tout excité, j’ouvre la boîte pour y découvrir… des photos, des papiers, des médailles, mon vieux chandail de hockey. Ah, et un mini trophée de participation qui m’avait rendu tellement fier. Je le posais même à côté de moi en mangeant, au grand désespoir de mes parents. Je fouille, je souris en grand en repassant au-travers de tous ces souvenirs-là. J’étais tout jeune quand mes parents m’ont inscrit au hockey. J’avais un grand besoin de bouger, je ne tenais pas en place, et ils se sont dits que ça me plairait. Mon père a lui-même fait du hockey quand il était plus jeune. Il a bien vite été découragé par mes talents sur la glace. Mon équilibre était précaire. Même après quelques temps à faire partie de l’équipe, j’avais toujours du mal à freiner. Une chance que Garret était là pour me coacher. Je ne voulais rien savoir des instructions des adultes. Ils me parlaient… et mon attention était dérivée par Maxence qui m’encourageait dans les gradins et qui essayait de me faire rire. Mais avec Garret, j’arrivais à plus me concentrer, parce qu’on avait vraiment du plaisir, ensemble. Au bout des deux ans que j’ai été dans l’équipe, je m’étais franchement amélioré, surtout grâce à Gary et à ses encouragements. On formait vraiment une super équipe. Parlant de Gary… je sors une photo de nous deux sur la patinoire, nos visages à moitié cachés sous la grille du casque, mais nos sourires bel et bien visibles. On lève notre bâton d’une main et on s’étreint de l’autre. Je trouve également la photo de notre équipe, du haut de nos 8-9 ans. Ça fait plusieurs années que je ne l’ai pas revu, on s’est perdu de vue après le lycée. Link l’a recroisé, lui, dans un chalet à Sydney pendant les vacances il y a quoi… sept? huit? neuf ans? Apparemment, ça ne s’est pas tant bien passé, Gary était dans un drôle de mood. Je n’ai plus entendu parler de lui après, mis à part les quelques nouvelles que je voyais sur Facebook à son sujet. Mais on avait bien du fun ensemble, ça serait dommage qu’on ne se reparle jamais ever ever ever, si? Sans plus tarder, j’attrape mon téléphone, oublié entre deux boîtes, et entreprends de lui écrire. « Hey Gary! Ça fait longtemps… ahah. Tu vas bien? Fais-tu toujours du hockey? » On parle un peu, j’en oublie les boîtes autour de moi. J’ai vraiment envie de le revoir, après toutes ces années. C’est clairement pas cool comment il a agit avec Link, mais c’était il y a longtemps… si? Alors je lui propose qu’on se voit et il me propose qu’on aille patiner, comme dans le bon vieux temps. À Ice World, exactement là où on s’entraînait, plus jeunes, et aussi là où j’ai partagé mon premier baiser avec Erin… Hum. Je n’y suis pas retourné depuis, même si j’avais promis à ma meilleure amie qu’on y retournerait. Et sur un coup de tête, juste trop heureux de voir un vieil ami d’enfance, j’accepte. Même si ça fait un millénaire que je n’ai pas patiné. Même si, en 2012 avec Erin, j’ai failli me planter à plusieurs reprises (c’est d’ailleurs à cause d’un blanc de mémoire total de comment freiner — encore — qu’on a échangé ce fameux premier baiser). J’aurais pu proposer autre chose, qu’il vienne à mon appart au pire, qu’on se fasse un soirée gaming, pizza et autre, ou j’aurais pu lui proposer qu’on aille prendre un café quelque part. Mais non. J’ai accepté. En souvenir du bon vieux temps.

Alors me voici quelques jours plus tard, à Ice World, étrangement d’avance parce que, la veille, je me suis rendu compte qu’il faudrait que j’attache mes patins. Ben ceux que je louerais. Quand j’étais plus jeune, c’était toujours ma mère ou mon père qui le faisait pour moi, ils avaient peur que je ne les serre pas assez fort et que je me foule une cheville à cause de ça. Et une fois que j’ai décidé de ne plus faire de hockey pour essayer un autre sport, je n’ai pas vraiment patiné et donc je n’ai jamais vraiment appris comment les attacher. Ah, à part une fois à douze ans, en sortie scolaire, mais le prof a dû m’aider. Alors avec Erin… ben elle a dû le faire pour moi. Et, aujourd’hui, je me retrouve sur un banc du vestiaire, les patins dans mes pieds, attendant que mon ami d’enfance arrive. Okay… ça devrait pas être compliqué. Si j’y vais par logique. Je devrais serrer ici, et ici, et ensuite faire un noeud… Trop lousse. On recommence. Je défais le noeud, serre un peu plus bas, serre plus fort en remontant, et hop, une nouvelle boucle. J’arrive à peine à bouger les orteils, mes pieds commencent déjà à s’engourdir. Je recommence… Et voilà, parfait. Je crois. C’était pas si compliqué, si? Okay, next problem: me lever. Et rester debout.

Alors j’attends Gary sagement en position assise. En attendant, j’envoie une photo à Erin pour lui montrer que je suis enfin arrivé à lacer mes patins. Je relève la tête pour voir mon ami qui entre dans le vestiaire. Je souris en grand, me pousse sur mes pieds, mes jambes se mettent à trembler. Stable, reste stable… À petits pas de tortue, je m’avance vers lui et lui donne une petite tape amicale sur l’épaule. « Hey, Gary! » Je fais des petits pas prudents vers l’arrière pour me réinstaller, en sécurité, sur le banc. « Je… t’avertis, je suis un peu beaucoup rouillé. Sur la glace. » Heureusement, je ne redoute pas particulièrement le ridicule. Ça fait tellement longtemps qu’on ne s’est pas vus qu’il y a tellement de choses à se dire, et je ne sais pas par où commencer. J’opte finalement pour le premier truc qui me vient en tête. « Il paraît que vous avez eu une sacrée soirée chez les Sanders… » Je ris légèrement en repensant aux photos que j’ai vues sur les réseaux d’Erin. Elle, sa fameuse bouteille d’absinthe dans les mains, un joint entre les lèvres. Gary derrière elle dans la photo. Mon sourire retombe le temps de quelques secondes. C’est une soirée à laquelle je n’ai pas osé me pointer parce qu’Erin avait besoin de prendre ses distances, qu’elle disait. À cause de notre dispute, mais aussi parce que Nel a rompu avec elle à cause de textos qu’on s’est échangés. Heureusement, c’est derrière nous, ce froid qu’il y avait entre nous deux. « Content de te revoir, en tout cas. Ça fait beaucoup trop longtemps. Tu deviens quoi? »

♡ code par mpitiousmermaid ♡




(Garret+Adriel) Like Old Times BvSUEAs
(Garret+Adriel) Like Old Times NCLDdV8
(Garret+Adriel) Like Old Times MGSbLAu
(Garret+Adriel) Like Old Times 335306globetrotter
(Garret+Adriel) Like Old Times Q3KDf73
Revenir en haut Aller en bas
Garret Oxton
Garret Oxton
la bonne paire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 années (25.10.1994)
SURNOM : Garret, six lettres, deux syllabes. Gary, pour sa frangine
STATUT : Célibataire par choix et non pas par dépit. Il lui arrive parfois de finir ses nuits dans le lit de parfaites inconnues qui, il le sait, ne compteront jamais.
MÉTIER : Videorider, il bosse pour le vidéoclub du coin et livre des dvd à domicile pour contrer les plateformes de streaming.
LOGEMENT : Dans un Loft au coeur de Redcliffe avec Diego, le mec qu'il évite et Murphy, son chien.
(Garret+Adriel) Like Old Times 1623004864-tumblr-9f0578e341217b1f035cc53088106d92-a2dafc94-500
POSTS : 1542 POINTS : 2160

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ♦ Souffre de troubles obsessionnels compulsif se manifestant par des rituels conjuratoires ♦ Déteste les nombres impairs ♦ Joue de la gratte et du piano depuis qu'il est gosse ♦ Ancien enfant de choeur, l'église a longtemps fait partie de sa vie ♦ Adore trainer sur des forums de musique ♦ Musicien et compositeur du groupe Oxtorm depuis 2013 ♦ A dû partager le ventre de sa mère avec Jessalyn pendant neuf mois ♦ Possède un tatouage inspiré des points à relier dans le dos. Le dessin caché en dit beaucoup sur sa personne. ♦ En bon fan de Hockey, il se ballade le plus souvent en roller♦
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
(Garret+Adriel) Like Old Times 5cadd20293676301f47936b315f5be0d4772cfa7
JESSY☆ (Un) If I was dying on my knees, you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea, I'd give you my lungs so you could breathe.
(Garret+Adriel) Like Old Times 1622418220-dierret
DIEGO☆ (UnDeux) A broken heart is all that’s left, i’m still fixing all the cracks, lost a couple of pieces, i’m afraid of all i am. My mind feels like a foreign land. Silence ringing inside my head, please, carry me home.

(Garret+Adriel) Like Old Times 5cd2fa2d85b04232d1dbb3421c7c86b95097f45f
WILLIAMS☆ (Un) Check yes Julep, kill the limbo, I'll keep tossing rocks at your window.

(Garret+Adriel) Like Old Times 461d3d8c68cc6ccb5146aa85170eeee763e3859a
MELCHIOR☆ (Un) So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke. When it hasn't been your day, your week, your month or even your year, I'll be there for you cause you're there for me too.
(13/06)
Jessy#1Diego #2Damon #1Anastasia #1Melchior #1 Adriel #1Channing #1Logan #1 Jordan #1 Autumn #1Riley #1La fête des voisins Event Mariage

RPs EN ATTENTE : Kieran #1 › Holden #1 › Giulia #1 › Maxwell #1

(Garret+Adriel) Like Old Times 91eb65f754c68a0e3ff016fbe1f8a74608bc2064


RPs TERMINÉS : Eleonor #1Diego #1Erin & Eleonor



AVATAR : Hero Fiennes-Tiffin
CRÉDITS : Myself (gifs & avatar) ♦ Bat'phanie (signature) ♦ Loonywaltz (UB)
DC : Aucun
INSCRIT LE : 17/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38195-garret-oxton-where-s-my-mind https://www.30yearsstillyoung.com/t38297-garret-oxton-tu-seras-viril-mon-kid-je-n-veux-voir-aucune-larme-glisser https://www.30yearsstillyoung.com/t38303-garret-oxton#1849396 https://www.pinterest.fr/garretoxton/wheres-my-mind/

(Garret+Adriel) Like Old Times Empty
Message(#) Sujet: Re: (Garret+Adriel) Like Old Times (Garret+Adriel) Like Old Times EmptyDim 23 Mai - 20:01




Like old times
Gary &   @Adriel Mayers :l:   
◊ ◊ ◊

Ça fait quoi ? Une semaine depuis la soirée chez les Sanders et putain ce que je peux regretter. J’ai dû mal à m’en remettre, le moindre gâteau m’écœure et je parle même pas de l’odeur du bourbon, bourbon que j’me faisais un plaisir de commander à chaque fois que je mettais les pieds dans un bar. Ouais, sauf que lui et moi, on vient de divorcer, je lui ai même mis un stop à la dernière soirée préférant une blonde, au vieux whisky. Si seulement ça m’avait ne serait-ce qu’un tant soit peu écoeuré de l’alcool en général, mais faut pas pousser, il m’en faut plus pour arrêter. Je sais pas si c’est mon corps qui a vieilli ou si c’est moi qui me suis tout simplement ramolli, mais cette soirée a mis un sacré coup à mon égo. J’ai toujours eu l’habitude de charrier les gens en soirée, de les traiter de petits joueurs au moindre vomissement. Le karma a dû venir frapper à ma porte pendant que j’étais en train de pioncer, parce que lorsque j’me suis réveillé, le lendemain de ladite soirée chez les Sanders et bien j’ai tout gerbé, comme un bleu. Depuis j’ai fait un pacte avec moi-même, plus question de remettre ça avec Eleonor et Erin, c’est mort, ces filles sont de vrais démons. Le tintement du carillon me sort de mes pensées alors que je relève la tête vers le nouveau client qui vient de faire irruption. Il me regarde, fais un geste de la tête en guise de bonjour et file dans les rayons à la recherche du dvd qui saura refaire sa soirée. « On ferme dans trente minutes m’sieur » que je lui dis poliment après avoir jeté un coup d’œil à l’horloge. Aujourd’hui pas question de finir en retard, je dois foncer à la patinoire pour retrouver Mayers. Est-ce que l’appréhension de cette rencontre me donne envie d’annuler ? Oui, pour des tas de raisons. J’ai toujours été du genre à envisager le pire des scénarios, pas pour rien que j’suis un mordu de cinéma, c’est parce qu’il m’arrive bien trop souvent de me faire des films à moi tout seul. Adriel m’a envoyé un message y’a de ça quelques jours, au début j’ai pensé que c’était parce que Erin lui avait parlé de moi et mon apparition plutôt surprenante à la soirée qu’elle avait organisée. Et puis j’ai vite compris que le hasard faisait bien les choses et que s’il s’était décidé à m’envoyer un message sur facebook c’était parce qu’il venait de retrouver un carton souvenir de nos deux années passées ensemble dans l’équipe de Hockey. On avait huit et neuf ans à l’époque, des gamins qui n’avaient pas trop compris dans quoi ils venaient de mettre les pieds. Les deux ailiers de l’équipe, mon premier binôme. Alors j’ai pas pu m’empêcher de répondre assez rapidement à son message, des échanges qui ont eu l’don de me rendre nostalgique. À cette époque le gamin que j’étais traversais une période assez difficile, mais ce que je retiens surtout de celle-ci c’est l’amitié qu’on a pu créer Mayers et moi. Et puis il a quitté l’équipe de hockey, notre amitié a tout de même perduré jusqu’à ce que je fasse le con et que je me tire de Brisbane comme un lâche.  C’est d’ailleurs pour cela que j’envisage le pire des scénarios, premièrement qu’est-ce qu’on peut bien dire à un ancien ami qu’on a ghost du jour au lendemain ? Je déteste les blancs, ça me met mal à l’aise et j’me dis qu’il y a peu de chances pour qu’on retrouve notre complicité d’antan, si ? Il a dû tellement changer, ça fait presque dix ans depuis que j’ai mis les voiles. Est-ce que Lincoln lui a parlé de l’été au chalet ? J’ai pas le temps de stresser que le client se ramène avec le dvd d’inception je le scan, encaisse la location et le lui rends. « Super choix, vous me direz ce que vous avez pensé de la fin ! » Il acquiesce et repart, faisant à nouveau tinter le carillon sur son passage. Je me lève et lui enjambe le pas pour verrouiller la porte derrière lui. L’horloge m’indique que je ne suis ni en avance, ni trop en retard. Je me dépêche de vérifier la caisse, compte les billets ainsi que les pièces, une fois, puis deux avant d’enfin pouvoir imprimer sur un ticket de caisse les bénéfices de la journée. Le compte est bon, fort heureusement parce que sinon j’en aurais eu pour la soirée. Je vais être à la bourre, je vois pas comment je pourrais être à l’heure. Je sors mon portable et envoie un rapide texto à Adriel pour l’informer que je suis sur le point de quitter le boulot. Deux dernières vérifications, pendant que je troque mes baskets contre ma paire de rollers, deux vérifications de plus parce que y’a toujours cette voix quand je suis stressé, celle qui m’ordonne de répéter mes gestes un nombre incalculable de fois au risque d’être témoin de quelque chose de grave. Et j’ai pas la force de lutter ce soir, parce que je veux pas prendre le risque que ça se passe mal alors je répète mes gestes, mettant toutes les chances de mon côté.

Je cherche Good Old Days sur spotify et appuie sur play, une chanson de 4 minutes tout pile, une pépite pour le freak control que je suis. J’appuie sur le bouton repeat, parce qu’il me faudra bien douze minutes pour arriver devant la patinoire, un peu plus si je me prends les poussettes, les mômes et les personnes âgées sur la route. Cette chanson a quelque chose, je me dis qu’on se rend parfois pas compte de la chance qu’on peut avoir. Je donnerais tout pour revenir en primaire, à cette époque ou mon seul soucis était de plaire à mon père. Je dis pas que c’était des années faciles, mais c’était bien plus facile que de perdre Seth par exemple. J’ai pas assez profité, pas assez profité des soirées passées avec Mayers, de ce duo qu’on formait. Pas assez profité des petites choses de la vie qui faisaient qu’au final ça allait, c’était pas le top, mais ça allait. Et je suis pas de ceux qui pensent qu’on peut rattraper le temps perdu, parce que j’ai vite appris que lorsqu’on perd quelque chose ou quelqu’un c’est loin d’être réversible, non c’est perdu et puis c’est tout. Par contre, dans mon pessimisme, j’aime quand même à penser qu’on peut toujours faire mieux et c’est bien ce que je compte faire avec Adriel, faire mieux. Mieux que de prendre la fuite. Il m’aura fallu quinze minutes pour arriver, seize avant de pousser la porte de la patinoire. J’adresse un sourire aux personnes que je connais et me dirige directement vers la location de patins. « Hey Phil, tu peux me passer une paire de patin, j’ai pas eu le temps de repasser par chez moi. » Il m’fait signe que c’est noter et reviens avec une putain de paire de patinage artistique. « Allez, fais pas l’con je suis déjà à la bourre ! »  que je lui dis en rigolant alors qu’il attrape une paire de hockey et qu’il la pose sur le comptoir. « J’espère que tu les as bien astiqués mon vieux ! » Il me montre son majeur, que je lui tends en retour avant de le remercier. J’inspire un grand coup et me dirige vers les vestiaires. J’ai pas le temps de le chercher du regard que c’est lui qui me trouve, se levant pour venir à ma rencontre. « Hey, Gary! » Mayers me donne une petite tape amicale et je souris comme un con lorsque je le vois faire des petits pas pour se réinstaller sur le banc. Je viens prendre place à ses côtés et commence à enfiler ma paire de patins. « Je… t’avertis, je suis un peu beaucoup rouillé. Sur la glace. » Je lasse mes chaussures et tourne ma tête vers lui. « Promis ça se voit pas du tout. » que je lui réponds de façon ironique puisqu’il est loin d’avoir l'air à l’aise dans ses patins qui ont même l'air beaucoup trop serrés. Je souris, ouais encore, mais ça me fait vraiment plaisir de le voir. La puberté semble avoir été bien plus clémente avec lui qu’avec moi. « Il paraît que vous avez eu une sacrée soirée chez les Sanders… » Des démons, de vrais petits démons. Je tape sur mes patins et me lève pour les tester, pas aussi confortables que les miens mais ça fera l’affaire pour ce soir. « M’en parle pas, de base j’étais venu dans l’espoir de t’y voir et puis je me suis fait embrigader dans un de ces trucs… j’ai parlé à une peluche si tu veux tout savoir. Une peluche Mayers, depuis quand sont-elles devenues aussi diaboliques ? » Je ris, parce que c’est quand même une soirée que je ne risque pas d’oublier. En soi, c’est l’une des rares fois où j’ai pu mettre mon cerveau sur off, je ne répondais plus de rien.  « Content de te revoir, en tout cas. Ça fait beaucoup trop longtemps. Tu deviens quoi? »Bon, j’ai pas envie de m’avancer mais je pense que la soirée est à des années lumières du scénario que j’avais envisagé. Je dis pas que rien n’a changé entre nous, mais y’a comme des restes du bon vieux temps. «  Trop longtemps oui. » j’hésite une seconde, parce que j’aimerais m’excuser pour ce que j’ai fait, mais j’ai pas envie de plomber la soirée qui ne fait que commencer. « Je fais toujours parti de l’équipe de hockey, c’est le seul truc qui n’a pas trop changé, je crois. Sinon j’bosse pour le vidéo club de la ville et j’ai un groupe de musique. Et toi ? » Je le regarde alors que je lui tends la main pour l’aider à se lever. « Tu veux que j’aille demander un petit déambulateur en forme d’ourson ? Tu sais les trucs que les gosses utilisent pour pouvoir garder l’équilibre. » Je ris, alors que je m’engage sur la glace. Finalement je le revois quelques années plus tôt, avec sa paire de patins soigneusement lassées par sa mère et j’me dis que finalement c’est  un peu comme au bon vieux temps sauf que cette fois-ci il a su se débrouiller tout seul.
 


BY PHANTASMAGORIA




SE MENTIR À S'ARRACHER LES DENTS
Au placard mes sentiments, surtout ne rien dire, et faire semblant. Travestir qui je suis vraiment, faire taire la rumeur, les mots sont tranchants.

:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Mayers
Adriel Mayers
le chasseur d'images
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
SURNOM : Addie, Adibou, Didi, Adri, ce que vous voulez.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Photographe(-journaliste) à son compte.
LOGEMENT : Vient d'emménager avec Link au 501 Maine Road dans Redcliffe
(Garret+Adriel) Like Old Times D7f8df04f1d57fef48f950e368ab36b55368dc38
POSTS : 404 POINTS : 1175

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Adriel est un esprit libre, l'idée d'être pris quelque part, que ce soit un lieu, une situation financière, une carrière, lui fait peur. ♡ Il a un tatouage qui dit "smile and the world will smile with you" sur le poignet gauche (d'ailleurs, il est gaucher). Il se l'est fait à son endroit préféré au monde, à Hawaii, alors qu'il était en voyage (2016-2019). ♡ Adri est tombé en amour avec la photographie à sa deuxième année d'université. ♡ Adriel est du genre sociable, il n'est pas timide du tout et n'hésite pas à aller parler aux gens. Il est attentif, généreux, et il écoute mieux qu'il ne parle
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Ambre+LylaCharlie (event)Cleo#1Diego#1Ellie#1Erin (fb#1)Erin#8Garret#1Inaya#1Link#1Lyla#1Lyla+MayersMason (event)Rp anniversaire (Erin+Link+Byron)

(Garret+Adriel) Like Old Times Mayers1
♡ Les Mayers ♡

(Garret+Adriel) Like Old Times Xmj7
(Garret+Adriel) Like Old Times Cngk
♡ Manders un jour, Manders toujours ♡

(Garret+Adriel) Like Old Times Nicy
♡ Mieux vaut tard que jamais ♡

(Garret+Adriel) Like Old Times Quatuor3
♡ Le fameux Quatuor ♡

(Garret+Adriel) Like Old Times Yl1lYN2
♡ Comme une soeur ♡

(Garret+Adriel) Like Old Times Qkf0
Mahina.
RPs EN ATTENTE : (Garret+Adriel) Like Old Times 3dgo
Peter Quill Manders, aka Chat (un Bengal) et Rocket le hérisson. Les babies. Mais aussi Akela et Burton, bien sûr ♡

Visiter l'appartement de Link et d'Adriel.

RPs TERMINÉS : Ambre
Ava
Dani
Chloe#1
Cleo+co (Open House)
Erin#1+EliasErin #2#3Erin#4+Geo#5Erin#6+MinaErin#7
Lawrence#1
Maxence #1#2
Stacey
Svetlana
Tessa #1#2 ♡ ✎Tessa#3+Andrew ♡ ✎Tessa #4
Théo#1
AVATAR : Gregg Sulkin
CRÉDITS : MpitiousMermaid // Gif Ellie/Adriel: Eleonor Sanders // Gif Mayers: Théo Mayers
DC : Coming soon?
PSEUDO : MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

(Garret+Adriel) Like Old Times Empty
Message(#) Sujet: Re: (Garret+Adriel) Like Old Times (Garret+Adriel) Like Old Times EmptyJeu 10 Juin - 17:14




Like Old Times

Après quelques minutes à attendre patiemment sur le banc — sans trop m’en préoccuper, au nombre de fois où c’est moi qui arrive plus tard que prévu… —, Garret apparaît enfin dans le vestiaire. C’est plus fort que moi, je me lève pour aller le saluer, même si ça veut dire que je manque de me cranter à chaque pas. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses amis. J’effectue ensuite quelques pas vers l’arrière pour retrouver la sécurité du banc, soulagé d’être arrivé en un seul morceau. Gary semble s’en amuser et je préfère être franc avec lui, quoi, je suis un peu rouillé sur la glace. Il vient s’installer à mes côtés pour à son tour enfiler ses patins. Je l’observe attentivement en prenant des notes mentalement sur comment il s’y prend pour les attacher. Okay, je n’étais pas dans le champ, c’est bon. Il termine de les lacer et se tourne vers moi. « Promis ça se voit pas du tout. » Je ris. « C’est ce que je me disais », je rétorque, amusé. Je m’assume, hein, ce n’est pas un problème. Pour commencer une conversation — parce que bon, après autant de temps à ne plus nous parler à part les occasionnels bonne fête sur Facebook, il faut dire qu’il y a pas mal de choses qu’on pourrait se raconter. Et autant commencer par quelque chose qui nous relie, même indirectement, comme cette fameuse soirée chez les Sanders. Garret se lève beaucoup plus facilement que moi quelques minutes plus tôt. J’hésite à faire de même, décide de rester assis encore un peu. « M’en parle pas, de base j’étais venu dans l’espoir de t’y voir et puis je me suis fait embrigader dans un de ces trucs… j’ai parlé à une peluche si tu veux tout savoir. Une peluche Mayers, depuis quand sont-elles devenues aussi diaboliques ? » Je souris en entendant qu’il croyait m’y voir, ça me touche. Sérieux, on aurait vraiment dû se recontacter avant, il y a un moment que lui et moi sommes de retour tous les deux à Brisbane, non? Du moins, c’est ce que j’ai cru voir sur son Facebook. Mon rire se joint au sien. « Ça avait l’air wild, cette soirée », je commente. Juste à voir la photo… « Je pouvais malheureusement pas y assister. » Je hausse les épaules nonchalamment. « Laquelle des peluches? J’ai toujours soupçonné qu’il y en avait au moins une de diabolique… » je muse avec un sourire en coin pour reprendre ses mots. Je connais surtout celles d’Erin, en fait. Je soupire, amusé. « Mais ouais. Faut faire attention avec les Sanders, je te dis. » J’ai une petite pensée pour l’anniversaire de Link et Tessa — sans Tessa —, auquel, justement, Erin nous a embrigadés dans toute une aventure alcoolisée. Un drôle de jeu de j’ai jamais mélangé à deux vérité un mensonge — ou trois vérités — qui nous a poussé à boire beaucoup trop d’alcool. J’avoue à mon ami d’enfance être content de le revoir et lui demande ce qu’il devient. « Trop longtemps oui. » Je hoche la tête pour soutenir ses paroles. Je ne comprends toujours pas comment on a fait pour ne pas nous revoir pendant aussi longtemps. « Je fais toujours parti de l’équipe de hockey, c’est le seul truc qui n’a pas trop changé, je crois. Sinon j’bosse pour le vidéo club de la ville et j’ai un groupe de musique. » Je fais un signe de la main en direction de ses patins. « Ça explique pourquoi tu es aussi habile, toujours, même hors de la glace. » Même une fois que j’aie arrêté le hockey, j’allais quand même une fois de temps à autre à ses matchs pour l’encourager. « Oh, le vidéo club! Ça fait trop longtemps que je n’y ai pas été. il faudra que j’aille voir vos choix. » J’adore regarder des films. Avec Erin, on se tape régulièrement des Disney. Au-travers, j’arrive toujours à lui faire regarder des films de super-héros avec moi. « Et toi ? » Il me tend la main et je la lui prends en me levant. Une fois debout, je la lâche. « Merci », je souffle, les deux bras tendus pour me tenir en équilibre. Ça va aller. « Tu veux que j’aille demander un petit déambulateur en forme d’ourson ? Tu sais les trucs que les gosses utilisent pour pouvoir garder l’équilibre. » Je roule des yeux en riant alors qu’on arrive tout près de la glace. « Ah-ah, très drôle », je commente en m’arrêtant sur le bord. « Tu crois qu’ils en ont en forme de pingouins plutôt? Ça serait cool. » Je le regarde s’avancer sur la glace, toujours aussi habile qu’avant. Ouais, bon, il fait toujours du hockey aussi. « Je suis photographe à mon compte, et j’ai aussi un groupe de musique… en quelque sorte. » Je ris de nouveau, m’avance sur la glace à mon tour en prenant une grande respiration. Ça ne prend pas beaucoup de temps que je tombe sur les fesses. En grimaçant, je me relève. « Ris pas », je lance à Gary, le regard malicieux. « Je fais de la musique avec Erin, on se produit parfois au Canvas. D’ailleurs, tu as un youTube channel, non? » On ne s’est peut-être pas parlé pendant un certain moment, mais j’ai bel et vu passer ça sur ses réseaux sociaux. « J’adore votre musique. Vous vous produisez parfois en live? » Prudemment, je tente de le suivre sur la patinoire. Mes pieds se réhabituent tranquillement à avancer avec des patins, je prends de plus en plus mes aises. Hey, si ça continue sur cette voie, on pourra même se faire une partie de hockey.

♡ code par mpitiousmermaid ♡




(Garret+Adriel) Like Old Times BvSUEAs
(Garret+Adriel) Like Old Times NCLDdV8
(Garret+Adriel) Like Old Times MGSbLAu
(Garret+Adriel) Like Old Times 335306globetrotter
(Garret+Adriel) Like Old Times Q3KDf73
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Garret+Adriel) Like Old Times Empty
Message(#) Sujet: Re: (Garret+Adriel) Like Old Times (Garret+Adriel) Like Old Times Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Garret+Adriel) Like Old Times

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: hibiscus sports
-