AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -40%
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
Voir le deal
8.99 €
Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal

 (cosigan #1) hard pill to swallow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Megan Williams
Megan Williams
l'envol d'Icare
l'envol d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #1) hard pill to swallow  IAeu3cF ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Le plan était parfait, Damon et elle étaient supposés avoir une chambre chacun avant que Murphy ne débarque dans leurs vies.
(cosigan #1) hard pill to swallow  87cf7157959773268f509a3d2871df886dd0fb03
POSTS : 2706 POINTS : 1355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(07)
le mariage de l'année (damon #8)damon #10charlie #4murphy #4shiloh #4 › jo #3 › jasper #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #1) hard pill to swallow  Cfc5dcd72a69d0372af1de3ead85df569617cf8f
cosigan #10 & #8 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 12345678910

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_ngsurkTUOF1ttuk3wo2_250
misfits #4 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_inline_pef4qvEdpW1rrbwq5_1280
cameron (scénario libre) I don't wanna talk aout things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #1) hard pill to swallow  Kl4a
meloh #4 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #1) hard pill to swallow  3yAUw4UG_o
jo #2 Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #1) hard pill to swallow  1sby
jasper ⊹ It takes a lot to change a man, hell, it takes a lot to try. Maybe it's time to let the old ways die. I'm glad I can't go back to where I came from. I'm glad those days are gone, gone for good. But if I could take spirits from my past and bring them here you know I would.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : vellichor (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyJeu 20 Mai - 11:43




hard pill to swallow
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #1) hard pill to swallow  873483867

Quelle tenue porte-t-on pour rencontrer l’homme que l’on va épouser ? Je n’ai pas pris la peine de taper cette phrase dans le barre de recherche d’un quelconque navigateur puisque je doute que ma situation ait un quelconque précédent en Australie. Je doute qu’une autre personne soit assez idiote ou kamikaze pour s’être laissée entraîner dans un tel engrenage et, plutôt que de m’interroger sur ce que cela dit sur moi - j’ai toute une vie à vivre, et la mort pour m’interroger - je préfère à nouveau foncer tête baissée au devant du danger. Je crois que je ne réalise pas, tout simplement. Que je ne réalise pas ce qu’il s’est passé, ce qui m’est arrivé et que je ne me souviens même plus de la genèse de tout ça. Sur papier, faire chanter un homme empêtré dans des affaires louches jusqu’au cou m’a semblé être une excellente idée et je ne peux même pas prétendre que si c’était à refaire, je m’abstiendrais. Il est riche, Saül Williams. Il est riche et détourne l’argent de sa compagnie, et j’ai supposé qu’il était prêt à payer cher pour enterrer cette histoire.

Sauf que j’ai oublié que la mienne, d’histoire, n’était pas si bien enterrée que ça. J’ai oublié qu’un homme de pouvoir peut mettre la main sur des choses que je préfèrerais tues et menacer de les révéler à qui de droit. Comme toujours, je n’ai pas réfléchi et j’ai agi sans penser aux conséquences et j’en paye le prix aujourd’hui.

Mais qui aurait pu prévoir la chute de cette histoire ?

Qui aurait pu prévoir que, pour enterrer la hache de guerre et désarmer les deux camps, Williams mettrait dans la balance son fils et un mariage avec ce dernier ? Qui aurait pu croire qu’il existe sur terre une seule personne assez timbrée pour accepter le marché ? Cette personne s’appelle Megan Monroe, Misty Meadow dans le milieu de l’édition de presse à scandale, et cette personne tremble aujourd’hui alors qu’elle s’apprête à sonner à l’interphone de l’adresse que j’ai notée sur un bout de papier. Quel homme peut avoir besoin de recourir à ce genre de subterfuge pour marier son fils ? Immédiatement, je me suis figuré l’héritier Williams en borgne, bossu ou monstre digne de la créature de Frankenstein. C’est certain, il doit être difforme ou particulièrement laid pour que son père en vienne à ce genre d’extrême et qu’il accepte de son côté. Peut-être l’est-il tellement qu’il n’a jamais touché de femme, et je suis déjà dégoutée à l’idée qu’il pose ses main sur ma peau, ne serait-ce que sur mon bras.

Il est encore temps de faire demi tour.

Voilà ce que dit la petite voix dans ma tête. Faire demi-tour oui, mais à quel prix ? M’enterrer au fin fond du pays et me faire oublier est une solution certes, mais je ne peux me résoudre à abandonner tout ce que j’ai construit, ma carrière, mon appartement et Cameron. Je ne peux me résoudre à devenir personne après toute une vie passée à me battre pour devenir quelqu’un, justement. Le nom de Williams est connu dans le milieu alors, après tout, n’est-ce pas qu’un barreau de plus sur l’échelle de mon ascension ? Un visage inconnu vient m’ouvrir avant que je n’ai le temps de prendre mes jambes à mon cou et, mes doigts serrés autour de mon sac à main, je lui emboîte le pas. J’ai choisi une robe assez sexy pour être engageante, mais assez sage pour ne pas m’attirer les foudre du père et les geste déplacés du fils, dans le cas où il s’agirait d’un pervers. Avant d’entrer dans la pièce - un salon ou une étude - que l’on m’indique, je remonte une fois de plus le tissu sur mon décolleté et je prends une grande inspiration.

L’héritier Williams n’est pas diforme.

Pas plus qu’il n’est laid, à vrai dire. Il a tout du golden boy coincé entre deux âge, l’adolescence et l’adulte, et il doit avoir sensiblement le même que moi. Il est même plutôt mignon et, surprise, je fronce les sourcils et je perds mes mots un instant, avant qu’une main ne me pousse légèrement dans le dos et que la porte se referme derrière moi. « Enchantée je… Je suis Megan. » Ta fiancée. Ta promise. Ta future épouse. Aucun terme ne semble convenir sans sembler parfaitement ridicule. « Je… Tu es Cosimo ? » Encore méfiante, j’observe son visage à la recherche d’un quelconque handicap, d’une raison qui expliquerait tout ça. « Tu vis ici ? » Pourtant à l’aise en société, je perds mes moyens puisque je ne maîtrise plus rien à la situation. Je suppose que c’était volontaire de la part du patriarche, de me faire venir sur leur terrain.  





(cosigan #1) hard pill to swallow  A44L8rk
(cosigan #1) hard pill to swallow  VsgJxpQ
(cosigan #1) hard pill to swallow  AybYaOa
(cosigan #1) hard pill to swallow  DNAJJmO
(cosigan #1) hard pill to swallow  Fqo0cUp
(cosigan #1) hard pill to swallow  LKqJkYj
:l::
 



Dernière édition par Megan Monroe le Jeu 27 Mai - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3129 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyVen 21 Mai - 21:18




hard pill to swallow

***

Tu ne peux pas comprendre. Non, effectivement, Damon ne pouvait pas comprendre comment son père avait pu, une fois devenant désormais coutume, risquer de mettre toute sa vie en l’air. Il l’avait déjà fait, en détournant un enfant du chemin qui lui avait été offert par la vie, plus de vingt ans en arrière. Il l’avait fait de nouveau, lorsqu’il avait mis en péril son mariage en préférant batifoler avec une jeune femme à la chevelure d’une sorcière. Il avait préféré fuir pour éviter les retombées de ses propres actes, il avait préféré tout sauf affronter la vérité en face. Et le voilà qui, aujourd’hui, retournait à la charge par une façon qui n’égalait pas les premières mais qui n’était pas pour autant plus belle. Détournement de fonds, l’intitulé de l’accusation. Damon n’avait, pour une fois en revanche, pas pu se retenir de venir lever les yeux au ciel lorsqu’il avait entendu ça. Il était parfaitement au courant que Saül avait perdu jusqu’aux centimes proches de son coeur dans le divorce, mais il ne s’était jamais imaginé qu’il était à ce point attiré par l’argent; assez en tous cas pour venir se salir les mains, la réputation et sa vie de famille en découlant par la suite.

Je ne te demande pas ton avis. De toutes façons, à quel moment l’avis du jeune Williams avait déjà été demandé ? Pas à sa naissance, pas par la suite pendant vingt ans, ni durant les derniers moments de famille qui avait fait remuer et remonter à la surface tout le reste. Si par moments, il se découvrait à presque comprendre pourquoi son père avait pu agir de la sorte, lorsque Saül en venait à lui parler normalement et à le considérer comme son fils plutôt que comme la projection de sa propre image dans ce monde, aujourd’hui Damon ne le comprenait en rien. Tous les ponts qui avaient pu être construits ces derniers mois, les quelques moments privilégiés qu’ils avaient pu partager ensemble allant de paire avec, n’avaient apparemment finalement aucune valeur aux yeux de son aîné. L’avis de Saül venait mettre un point final à toute cette histoire, la discussion n’était pas ouverte, et une fois de plus Damon était venu ravaler sa colère, ses larmes et sa fierté par la même occasion.

Personne ne lui avait demandé son avis, et il n’avait été capable de le donner; pas lorsqu’il avait fait face à Saül, en tous cas. Personne n’était étonné de cette partie là de l’histoire. La partie qui venait soulever des questions résidait dans l’idée que Damon accepte le marché qui lui avait été proposé - ou plutôt, qu’il s’y laisse glisser, comme le long d’une mauvaise pente de ski, sans agir pour autant pour tenter de se rattraper. Quel jeune homme d’une vingtaine d’années, saint d’esprit, se laisserait embarquer dans une histoire de mariage arrangé ? Alors qu’aucun, avantage ne lui était proposé ? Ne cherchez pas trop loin, la réponse est aucun. Il était le seul à réussir à laisser les problèmes des autres l’envahir au point de se trouver dans cette position. Saül l’avait laissé là, dans un appartement qu’il ne connaissait même pas, en lui accordant un dernier regard noir qui voulait clairement dire tu sais ce que tu as à faire. Savoir et pouvoir avaient sensiblement les mêmes lettres mais ne résonnaient en rien de la même façon dans l’esprit du jeune italien: il avait beau parfaitement savoir quel était son rôle et les lignes à dire qui lui étaient attribuées, ce n’était pas pour autant qu’il se sentait de pouvoir jouer ce rôle-titre.

Il était sur le balcon entrain de se griller sa troisième cigarette en dix minutes lorsqu’il entendit du bruit provenant de la porte de l’appartement. Ecrasant le peu qui lui restait au bout du tube nicotiné, il revint rapidement à l’intérieur du salon, non sans avoir pris une dernière bouffée d’air frais avant d’agir. Il s’apprêtait à rencontrer son Destin - là dessus il était d’accord avec Saül, car il s’apprêtait à partager désormais une partie de sa vie avec cette inconnue -, et un supplément de courge était le bienvenu.

Bon Dieu, qu’elle était sacrent mignonne.

Saül aurait pu lui choisir n’importe qui, parmi les personnes qui voulaient de près ou de loin s’en prendre à lui. Il aurait pu même faire exprès de venir choisir quelqu’un qui aurait horripilé son fils, telle une vengeance dont Damon n’aurait jamais les détails établis dans l’esprit de son sénior. Il avait fallu qu’en plus, il vienne se jouer de lui en lui apportant sur un plateau d’argent une des demoiselles les plus mignonnes de la ville. Et si le silence entre les deux jeunes gens, alors que leurs regards s’arrêtaient sur des détails perceptibles de l’autre en face d’eux, n’avait pas été autant pesant - et si l’esprit de Damon avait été à la joie et aux blagues, à l’humour, surtout -, il serait venu échapper un rire amusé; il aurait perçu l’ironie du sort de devoir se trouver obligé de ce marier à quelqu’un lui ressemblant à elle. Mais aucune fibre de son corps ne lui permettait de mettre cette touche amusée sur un tableau qu’il n’aurait jamais souhaité peindre. Pas maintenant, pas dans ces conditions imposées là, en tous cas. A la place, ce fut un soupire qui finit par se faire entendre de son côté, alors qu’elle semblait trouver l’usage de la parole. « Enchantée je… Je suis Megan. » Il aurait du répondre de suite, il avait été bien élevé après tout - seule chose qu’il ne pouvait reprocher à ses parents. Il ne savait que dire, cependant, tellement ses émotions se mélangeaient dans son esprit. « Je… Tu es Cosimo ? »

« Damon. » Là, un petit rire railleur réussit à s’échapper d’entre ses lèvres. Bien sur, Saül ne respectait pas énormément ses choix de façon générale, il n’allait pas mettre d’effort à le présenter sous Damon alors qu’il lui imposait une épouse dans la même situation. « Ca fait très longtemps que personne ne m’appelle plus Cosimo. Sauf mes parents. » Et bien sur que ce fut avec un haussement d’yeux en direction des cieux qu’il vint ponctuer ses paroles. « Ca m’aurait étonné qu’il respecte au moins ça. Damon, du coup. Pas Cosimo. » Ses paroles étaient surement un brin trop sèches, son ton loin d’être enjoué. Elle n’avait surement rien demandé non plus, Megan, de ce que lui avait expliqué son père. Ce n’était pas pour autant qu’il agirait comme s’ils étaient tous les deux des victimes dans cette histoire: elle avait fourré son nez dans une affaire qui ne la regardait pas, et il n’était jamais bon de jouer avec Saül Williams en adversaire.

« Tu vis ici ? » Son regard à lui vint détailler, un instant supplémentaire, la jeune femme qui venait de se présenter devant lui. Il pouvait deviner d’un premier coup d’oeil qu’elle avait fait attention à sa façon de se présenter. Il portait le costume de son côté, mais ce n’était pas par plaisir. Saül l’avait coincé à la suite d’une réunion au travail et ne lui avait pas donné le choix que de le suivre à travers la ville dans une voiture qu’il se devait de payer avec un argent sale désormais. Secouant légèrement la tête, Damon finit par montrer du bout du menton le fauteuil non-loin de la jeune femme, l’intimant à se mettre à l’aise. Ils ne savaient pas pour combien de temps ils seraient bloqués ici, mais autant qu’ils prennent leurs aises. Il vint en faire de même dans le fauteuil opposé dans le salon. « Non, pas du tout. Je n’ai aucune idée d’à qui appartient cet appartement, et je pense même que Saül l’a loué juste pour qu’on puisse se rencontrer. » Il était hors de question, à ses yeux, que ce Williams là ait le droit de se faire appeler papa - alors que pourtant, c’était le terme qu’il continuait à employer quotidiennement et surtout devant d’autres personnes qui n’appartenaient pas à leur famille - alors qu’il le forçait dans cette situation. Ce serait Saül jusque nouvel ordre, et c’était peut-être le seul point qu’il serait capable de maintenir devant son père.

Se laissant tomber dans le dit-fauteuil, il vint passer une main dans ses cheveux afin de gommer cet effet trop bien coiffés qu’il adoptait lorsqu’il se trouvait au travail. « Je sais pas quelle idée t’es passée par la tête, mais c’en était pas une bonne. » Secouant quelque-peu la tête, il vint laisser son regard se perdre au delà de la vitre du salon, sur le balcon et sur la ville qui s’étalait sous leurs pieds. « Quitte à ce qu’on se retrouve dans cette situation pourrie, autant ne pas mettre des gants pour discuter entre nous, non ? » D’ordinaire, il n’aurait pas été si franc, Damon. Il aurait préféré prendre des mesures et des tons, des façons de faire et une partie de son éducation, afin de faire en sorte que la conversation se passe pour le mieux. Aucun effort n’était présent aujourd’hui, et bon Dieu que Megan ne se trouvait pas chanceuse sur ce coup là.



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
l'envol d'Icare
l'envol d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #1) hard pill to swallow  IAeu3cF ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Le plan était parfait, Damon et elle étaient supposés avoir une chambre chacun avant que Murphy ne débarque dans leurs vies.
(cosigan #1) hard pill to swallow  87cf7157959773268f509a3d2871df886dd0fb03
POSTS : 2706 POINTS : 1355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(07)
le mariage de l'année (damon #8)damon #10charlie #4murphy #4shiloh #4 › jo #3 › jasper #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #1) hard pill to swallow  Cfc5dcd72a69d0372af1de3ead85df569617cf8f
cosigan #10 & #8 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 12345678910

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_ngsurkTUOF1ttuk3wo2_250
misfits #4 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_inline_pef4qvEdpW1rrbwq5_1280
cameron (scénario libre) I don't wanna talk aout things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #1) hard pill to swallow  Kl4a
meloh #4 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #1) hard pill to swallow  3yAUw4UG_o
jo #2 Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #1) hard pill to swallow  1sby
jasper ⊹ It takes a lot to change a man, hell, it takes a lot to try. Maybe it's time to let the old ways die. I'm glad I can't go back to where I came from. I'm glad those days are gone, gone for good. But if I could take spirits from my past and bring them here you know I would.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : vellichor (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptySam 22 Mai - 21:36




hard pill to swallow
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #1) hard pill to swallow  873483867

Il me dévisage, et j’ai bien du mal à deviner les pensées qui lui traversent l’esprit. La gente masculine n’est que rarement surprenante : habituellement, les regards des hommes dévient plus bas que mon visage, leurs lèvres esquissent un sourire en coin, ou encore leurs yeux brillent d’une lueur lubrique lorsqu’ils posent les yeux sur moi. Longtemps mal à l’aise à l’idée d’être déshabillée, caressée du regard et rêvée dans un contexte tout sauf chrétien, j’ai appris à faire de cet attrait pour mon physique une force. Aujourd’hui, je suis déstabilisée : je ne maîtrise plus rien à la situation dans laquelle je me suis empêtrée, et Cosimo Williams n’a pas l’air aussi enchanté de faire ma connaissance que les autres représentants du sexe masculin. « Damon. » Il rit et, si je fronce les sourcils, je ne me démonte pas. Il en faut plus qu’un peu d’insolence pour me désarçonner, et je ne m’attendais de toute façon pas à un baisemain. Je ne m’attendais à rien du tout, à vrai dire. « Ça fait très longtemps que personne ne m’appelle plus Cosimo. Sauf mes parents. Ça m'aurait étonné qu’il respecte au moins ça. Damon, du coup. Pas Cosimo. » « Ah. » Je hoche la tête, me faisant la réflexion que le patriarche Williams aurait au moins pu m’éviter ce genre de déconvenue en m’informant des choix de son fils. Damon Williams. C’est mieux que Cosimo, et ça m’évitera de sourire ou d’avoir envie de rire à l’église lorsqu’il me faudra accepter devant un parterre d’invités de l’épouser. « C’est noté. C’est mieux, Damon. » C’est plus australien et, si je ne suis pas particulièrement patriote, je me vois plus présenter le jeune homme comme Damon à mes rares proches.

Que dire de plus à un homme voué à devenir son futur époux, mais qui ne semble pas pour autant en mourir d’envie ? Le rassurer d’emblée, lui dire que je n’attends rien de lui et que je suis aussi prisonnière de la situation qu’il l’est ? Est-ce vrai alors que, au fond, j’ai accepté l’arrangement proposé par son père avec la certitude que moi aussi, j’avais à gagner de ces noces ? Quand j’avais un autre choix : celui de tout quitter, de laisser Brisbane derrière moi en tirant un trait sur ma carrière ainsi que ma liaison ? Ne sachant pas trop comment il réagira si je m’appitoie ou si, au contraire, j’assume mes choix, je m’aventure sur une route moins sinueuse, je décide de me laisser le temps de découvrir à qui j’ai à faire avant d’aborder un sujet aussi sensible. « Non, pas du tout. Je n’ai aucune idée d’à qui appartient cet appartement, et je pense même que Saül l’a loué juste pour qu’on puisse se rencontrer. » A nouveau, je fais choux blanc et le blond ne m’offre pas réellement de quoi alimenter la discussion. Mais je ne suis pas une femme qui se laisse impressionner si facilement : il ne veut peut-être pas de moi ici, mais je n’irai nul part. Je ne suis pas de celles qui renoncent et reculent : je fais des mauvais choix, je fonce tête baissée, mais je ne m’en soucie souvent que bien trop tard. « Pourquoi ? Quel est l’intérêt ? » Ce n’est pas comme si le cadre avait la moindre importance : il apparaît comme évident qu’il faudrait un miracle pour que notre rencontre se pare des couleurs du coup de foudre hollywoodien.

D’un pas léger mais déterminé, je m’avance dans sa direction pour m’installer sur le fauteuil qu’il m’indique d’un geste du menton. Je m’installe et, presque inconsciemment, je reproduis avant lui les gestes, allures et positions qui marchent sur la plupart de ses homologues masculins. Je croise les jambes sans le lâcher des yeux, ni trop lentement, ni trop vite et le corps penché vers m’avant, je le détaille. « Je sais pas quelle idée t’es passée par la tête, mais c’en était pas une bonne. » Elles le sont rarement. Et il s’en rendra compte rapidement : je suis trop impulsive pour penser aux conséquences de mes actes mais, puisque je ne le connais pas, je ne me sens pas particulièrement concernée par celles que mes choix ont sur lui. M’épouser moi, n’est-ce pas le rêve d’un tas de types dans son genre ? « Quitte à ce qu’on se retrouve dans cette situation pourrie, autant ne pas mettre des gants pour discuter entre nous, non ? » Il est direct et j’aime ça. J’aurais détesté le fait d’être vouée à passer mes jours ou une partie d’entre eux aux côtés d’une plante verte. « Je sais pas mettre des gants. » Je dis les choses sans filtre et parfois trop violemment. « Puisqu’on se dit les choses, je préfère te prévenir. » J’esquisse un sourire amusé, avant de pencher la tête sans le quitter des yeux. « Je sais pas ce que ton père t’a dit, mais c’est pas vraiment comme s’il m’avait laissé le choix. » Ce n’est qu’une demie vérité, mais après tout, si je n’avais pas accepté de moi-même, je suppose qu’il m’aurait forcé la main et la finalité aurait été la même. Autant sauter des étapes, et passer directement à la conclusion. « Tu fumes. » C’est une observation : il sent la cigarette et nul besoin d’avoir un odorat sur-développé pour le sentir. Je déteste ça, l’odeur de la clope froide. Je l’ai trop sentie sur ma mère, sur les murs de ma chambre et dans chaque recoin de notre appartement minable. « Et toi, pourquoi t’es là ? » Qu’est ce qui le pousse à accepter quand, contrairement à moi, son existence toute entière n’est pas dans la balance ? « Je suis sûre que t’as un compte aux Caïmans et un ou deux membres de ta famille prêt à t’aider à quitter le pays en moins de vingt quatre heures. » Autrement dit : tu as le choix.
 
 




(cosigan #1) hard pill to swallow  A44L8rk
(cosigan #1) hard pill to swallow  VsgJxpQ
(cosigan #1) hard pill to swallow  AybYaOa
(cosigan #1) hard pill to swallow  DNAJJmO
(cosigan #1) hard pill to swallow  Fqo0cUp
(cosigan #1) hard pill to swallow  LKqJkYj
:l::
 



Dernière édition par Megan Monroe le Jeu 27 Mai - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3129 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyMer 26 Mai - 18:24




hard pill to swallow

***

« Ah. » Le ton de Megan n’avait rien d’un reproche en cet instant, alors que l’italien vint lui demander - ordonner - de ne pas l’appeler Cosimo; il était plutôt un brin hésitant, alors qu’elle naviguait dans des eaux inconnues sans bouée de sauvetage. Dans toute cette situation, il s’en serait aperçu, Damon. Il aurait fait en sorte d’améliorer les choses et l’atmosphère qui allait de paire avec, en ajustant ses mots et la façon qu’il avait de les exposer. Il aurait peut-être tenté une touche d’humour pour venir saupoudrer le tout, relâcher la pression, permettre aux nerfs de se détendre - sauf qu’il n’était motivé par aucune de ces idées, en cet instant. Il voulait envoyer tout et tout le monde valser jusque l’autre côté de la planète, s’en aller dans la direction opposée et ne plus entendre parler de toute cette histoire. Et si le contexte était moins compliqué, c’était ce qu’il aurait fait. Il en était rien de tout ça. « C’est noté. C’est mieux, Damon. » Le pire dans toute cette histoire, c’était qu’il ne détestait pas son vrai prénom. Cosimo faisait partie de lui, de son histoire et de ses racines. Il aimait l’accent chantant qui lui rappelait son pays lorsqu’il l’entendait, lorsqu’on l’appelait. Cependant, et d’autant plus ces derniers mois, le prénom que lui avaient choisi ses parents n’était pas quelque-chose qui venait lui donner du baume au cœur mais bien briser ce dernier encore et toujours un peu plus davantage - là où il n’en avait clairement aucun besoin.

« Pourquoi ? Quel est l’intérêt ? » Qu’elle vit oser demander, la blonde. L’intérêt de louer un appartement à la décoration Ikéa pour faire sortes que les deux futurs promis se rencontre ? Damon n’en avait aucune espèce d’idée. « T’apprendras rapidement qu’il y a toujours un intérêt aux agissements de Saül. Toujours. » Ces derniers n’étaient pas spécialement perceptibles au premier coup d’œil, mais ils rôdaient dans un coin, prêts à bondir et à faire feu. Saül ne faisait jamais rien s’il n’obtenait pas quelque-chose en échange. Saül n’agissait pas si l’intérêt ne devenait pas sien à un moment de l’histoire. Megan l’apprendrait a ses dépends - où l’avait déjà compris, sûrement, il l’espérait même presque. « Il ne t’aurait pas fait rentrer chez lui, et je suis même pas sûr qu’il sache où j’habite. Ou alors, il fait genre il le sait pas parce-que ça lui plaît pas. » Cette possibilité était tout à fait probable, il fallait l’avouer. Si Saül savait où habitait Damon, et surtout avec qui, peut être qu’il aurait fait savoir son avis sur la question. Cependant, sur ce point là - et sûrement que c’était là le seul point pour lequel ça fonctionnait -, il n’en avait que faire de l’avis de son père. « Il ne t’aurait pas fait venir au boulot non plus, l’appartement loué semble être la dernière solution. » Il était bavard, l’italien. Il avait déjà la discussion facile d’ordinaire, mais les émotions négatives ressenties dans cette situation le rendait plus enclin à expliciter des choses qui ne semblaient pourtant pas nécessiter autant de paroles de sa part.

En revanche, même si elles étaient un brin trop nombreuses, ses paroles étaient on ne peut plus vraies. Il ne comptait pas jouer autre chose que cartes sur table avec Megan. C’était sûrement la seule chose qu’ils pourraient avoir pour eux, la franchise. « Je sais pas mettre des gants. » - « Tant mieux. » - « Puisqu’on se dit les choses, je préfère te prévenir. » - « Parfait. » Le sourire qu’il vint esquisser en cet instant n’avait rien de joyeux, ou de satisfait; il était étriqué et sarcastique, quelque-chose qui était plutôt rare de voir sur son visage d’enfant un peu trop sache. « Je sais pas ce que ton père t’a dit, mais c’est pas vraiment comme s’il m’avait laissé le choix. » Là, il vint serrer ses mâchoires. Cette partie là de l’histoire, il avait la chance de malheureusement la connaître plus que bien. Saül avait pris soin de lui expliquer - ordonner - que le choix n’était pas une option à partir de maintenant. Les faits étaient déjà écrits, agencés, préparés. Damon n’avait pas d’autre alternative que d’obtempérer, ou de toutes manières son père ferait en sorte qu’il obtempère d’une manière ou d’une autre. « Si t’avais pas mis ton nez où il fallait pas, on en serait pas là. L’idée était mauvaise dès le départ. » La règle d’or était de ne pas venir mettre son nez dans les affaires de Saül Williams. Que ce soit celles d’ordre professionnel ou d’ordre personnel, l’indication était la même. Crocodilo ne laissait pas l’opportunité aux autres de venir semer le désordre dans sa vie; Damon l’avait malheureusement appris à la dure. Encore une fois, il n’avait cependant pas le choix que de venir se plier aux ordres de son aîné et d’appliquer les lignes de conduite qu’il lui imposait. D’autant plus aujourd’hui, dans cette situation: l’individualisme n’avait pas sa place, répondre aux ordres était nécessaire.

« Tes idées problématiques mises à part... » Soupirant, il vint passer ses mains dans les cheveux, fermant les yeux un instant. « Il m’a dit qu’il t’avait pas laissé le choix. » Il n’allait pas lui mentir sur ce point, Saül lui avait expliqué qu’il avait imposé l’idée de cette union à Megan sans lui demander son avis. Après tout, elle pouvait au moins faire cette part là du marché de son côté, après les troubles qu’elle venait de semer. Damon, lui, n’avait en revanche rien demandé mais c’était retrouvé pieds et poings liés dans une guerre qui ne le regardait pas - du moins, en apparence. Dans les détails, il ne saurait laisser son père dans une misère de la sorte. « J’ai pas eu le choix non plus. Et j’avais rien demandé, surtout. » Dans tous les scénarios imaginables, il se retrouvait devant l’autel à la suite d’un choix qu’il aurait fait lui, pas qu’autrui lui aurait imposé. De toutes les choses dont il aurait pensé son père capable, celle-ci dépassait l’entendement.

« Tu fumes. » Il vint ouvrir de nouveau les yeux, l’italien, alors qu’il vint croiser les prunelles de Megan. Cette dernière ne l’avait pas lâché du regard un seul instant depuis le début de leur conversation. Si elle était un brin observatrice, elle avait eu le temps d’en apprendre sur lui en ce simple laps de temps. « Oui. » Il vint hausser un sourcil. « De trop. » Les mots des autres, pas les siens - le bout des doigts lui démangeant déjà à parler de cigarette, s’imaginant la prochaine accrochée à ses lèvres. « Pas toi ? » La réponse lui importait guère en réalité, elle faisait bien ce qu’elle voulait - pour ce qui était de la cigarette. D’autres choses seraient plus importantes que d’autres désormais dans leur vie à deux, où elle ne serait pas autant libre de faire ce que non lui semblait. Un slave de frissons malsains déchira l’échine du blond. « Et toi, pourquoi t’es là ? » Il vint lever les yeux au ciel, se leva du fauteuil, commença à faire les cent pas. « Je suis sûre que t’as un compte aux Caïmans et un ou deux membres de ta famille prêt à t’aider à quitter le pays en moins de vingt quatre heures. » - « T’as pas croisé ma famille pour dire ça toi. » Oh, il était à peu près sûr qu’effectivement, s’il demandait un coup de main a Anastasia, elle serait prête à l’aide à s’enfuir d’ici. Même son père pourrait être un très bon complice dans cette affaire, s’il apprenait à utiliser les bons arguments. « Et non, pas de comptes aux Caïmans, désolé de te décevoir. » Savait-elle qu’il vivait encore grâce à l’argent de sa mère ? Savait-elle qu’en réalité, Saül était fauché à cause du divorce d’avec cette dernière et que lui non plus, n’avait pas de tels comptes en banque ? « Tu gagnes l’accès à un pied-à-terre en plein centre de Manhattan, par contre. C’est toujours mieux que rien. »

Il ne venait cependant pas répondre à sa question première. Savait-il, lui-même, pourquoi il était réellement ici aujourd’hui ? La réponse était évidement oui, il savait pourquoi il était venu de lui-même à ce rendez-vous. Il ne voulait rien en savoir, mais l’évidence crevait les yeux.  Il se permit un soupire, puis un second, n’arrêtant pas les cent pas pour autant - il n’en était qu’à quarante-sept. « Tu sais très bien pourquoi je suis là. C’est toi qui a lancé les hostilités. » N’était-ce pas elle la source de tout ce problème ? Elle avait déniché assez de preuves contre Saül pour qu’il risque de faire un, peut-être, aller simple pour la prison, mais elle lui osait lui demander pourquoi il était là. « Je devais être la solution de dernier recours, il faut croire. » Quitte à mettre de côté son avis personnel sur la situation, son père n’avait pas hésité une seconde avant d’utiliser la carte mon garçon pour sauver sa propre peau.



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
l'envol d'Icare
l'envol d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #1) hard pill to swallow  IAeu3cF ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Le plan était parfait, Damon et elle étaient supposés avoir une chambre chacun avant que Murphy ne débarque dans leurs vies.
(cosigan #1) hard pill to swallow  87cf7157959773268f509a3d2871df886dd0fb03
POSTS : 2706 POINTS : 1355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(07)
le mariage de l'année (damon #8)damon #10charlie #4murphy #4shiloh #4 › jo #3 › jasper #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #1) hard pill to swallow  Cfc5dcd72a69d0372af1de3ead85df569617cf8f
cosigan #10 & #8 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 12345678910

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_ngsurkTUOF1ttuk3wo2_250
misfits #4 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_inline_pef4qvEdpW1rrbwq5_1280
cameron (scénario libre) I don't wanna talk aout things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #1) hard pill to swallow  Kl4a
meloh #4 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #1) hard pill to swallow  3yAUw4UG_o
jo #2 Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #1) hard pill to swallow  1sby
jasper ⊹ It takes a lot to change a man, hell, it takes a lot to try. Maybe it's time to let the old ways die. I'm glad I can't go back to where I came from. I'm glad those days are gone, gone for good. But if I could take spirits from my past and bring them here you know I would.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : vellichor (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyJeu 27 Mai - 10:21




hard pill to swallow
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #1) hard pill to swallow  873483867

« T’apprendras rapidement qu’il y a toujours un intérêt aux agissements de Saül. Toujours. » Je crois que je l’ai compris. Je n’ai pas encore accusé le coup, mais je réalise qu’alors qu’il n’était pas donné grand gagnant de la situation initiale, il a réussi à tirer son épingle du jeu. Il ne sera pas inquiété par mes découvertes. Il les a enterrées et, en prime, il a réussi à marier son fils et, pour une raison que j’ignore, il semblait ravi de l’offrir sur un plateau d’argent. Quelle est sa tare, à Damon Williams ? Pourquoi son père a-t-il sauté sur l’occasion ? « Je crois que j’ai compris, oui. » La prochaine fois, je ferai les choses autrement. Plus prudemment. J’aurais pu donner mon dossier à n’importe quel magazine et il n’aurait jamais su que ça venait de moi. J’aurais dû. « Il ne t’aurait pas fait rentrer chez lui, et je suis même pas sûr qu’il sache où j’habite. Ou alors, il fait genre il le sait pas parce-que ça lui plaît pas. Il ne t’aurait pas fait venir au boulot non plus, l’appartement loué semble être la dernière solution. » Il n’aurait pas fait ces choses-là parce que j’ai pour l’instant encore l’allure d’un vilain petit secret. Bientôt mon alliance avec le clan Williams sera officielle et je me demande quelle sera officiellement ma place, mon rôle dans tout ça. Suis-je un nom sur un bout de papier pour obtenir la nationalité australienne ? Devrais-je occuper une place officielle d’épouse en société ? « Et t’habites où alors ? » Si ça ne semble pas intéresser son père, ce n’est pas mon cas. D’ici quelques semaines, quelques mois tout au plus, je partagerai ma vie avec le blond alors il est urgent que je le cerne un peu mieux, que j’apprenne à le connaître.

Je sais pas mettre de gants et ça tombe bien, il ne me demande pas d’en mettre. Tout le monde est au moins d’accord sur un point : il n’y a pas de place pour les faux semblants dans notre relation quand, paradoxalement, c’est à ça que se résumera notre mariage. « Si t’avais pas mis ton nez où il fallait pas, on en serait pas là. L’idée était mauvaise dès le départ. » « C’est un peu facile de faire de moi la coupable. » Je n’ai fait que découvrir les manigances de son père, je ne lui ai pas mis de couteau sous la gorge pour qu’il détourne des fonds de sa propre entreprise. « Si ton père était pas un escroc on en serait pas là. Moi j’ai rien fait de plus que de découvrir ses magouilles. » Rien d’illégal somme toute, si on omet le fait que le chantage lui l’est. Mais qu’est-ce en comparaison des crimes du patriarche ? Quelle admiration son fils lui voue-t-il ? Quelle relation ont-ils tous les deux ? Va-t-il s’insurger d’entendre ces choses ? Je l’ignore, mais si je dois partager sa vie, je dois savoir où me situer. Je dois savoir si ce sera eux contre moi ou si, avec le temps, le blond deviendra mon allié. « Tes idées problématiques mises à part... Il m’a dit qu’il t’avait pas laissé le choix. » Je hoche la tête doucement. Si c’est lui qui le dit et pas moi, si je ne fais que confirmer, ce n’est pas vraiment un mensonge, non ? Le choix, je ne l’aurais pas eu de toute façon. « J’ai pas eu le choix non plus. Et j’avais rien demandé, surtout. » « C’est à lui qu’il faut t’en prendre pour ça. Pas à moi. » Tu te trompes d’ennemi.

Bien sûr, Saül ne m’aurait pas laissée m’échapper impunément. Il n’aurait pas toléré que je devienne un électron libre capable de ruiner sa carrière et sa vie à tout moment, en fonction de mon humeur. Il m’aurait décrédibilisée avant que je n’ai le temps d’envoyer mes découvertes à qui que ce soit. Seulement, des choix, j’en avais d'autres. Je pouvais renoncer à tout. J’aurais pu avoir le courage de lui dire que seule la vérité importait, sauf que ce sont des foutaises. Ce qui compte avant tout, c’est moi. Et en pesant le pour et le contre, j’ai réalisé que je n’avais pas grand chose à perdre de ce mariage avec un jeune homme d’une riche et célèbre famille. Que j’avais au contraire tout à y gagner. Qu’il pouvait m’offrir à ses dépends la stabilité et la sécurité que j’avais toujours recherchée. J’ai serré la main de son père sans me poser une seule fois la question des conséquences de mon choix sur le fils.  Qu’est-ce qu’un mariage de toute façon ? « Oui. De trop. » Sa réponse me ramène sur terre, et je réfrène une grimace. L’odeur de la clope froide me dégoûte et me propulse des années en arrière. « Pas toi ? » « Non. » C’est bref, concis et sans fioriture. Damon n’est pas une épaule sur laquelle pleurer et confier tout mes souvenirs d’enfance puisque nous nous connaissons à peine.

« T’as pas croisé ma famille pour dire ça toi. » « Je suppose que ça arrivera bien vite, non ? » Comment serais-je intronisée au sein du clan Williams ? Qui sera au courant que nous ne nous marions pas parce que nous avons eu un coup de foudre, mais parce que Saül l’a décidé ? « A eux, tu leur diras quoi ? » Est-ce lui qui décidera comment me présenter et comment présenter notre union ou son père décidera-t-il encore une fois à sa place ? « Et non, pas de comptes aux Caïmans, désolé de te décevoir. Tu gagnes l’accès à un pied-à-terre en plein centre de Manhattan, par contre. C’est toujours mieux que rien. » Je hausse les épaules. « J’ai jamais mis les pieds aux Etats Unis. » Mais une précision s’impose. « Je fais pas ça pour l’argent. » C’est un argument parmi tant d’autres et, surtout, c’est bien plus compliqué que ça.

« Tu sais très bien pourquoi je suis là. C’est toi qui a lancé les hostilités. »
« Je croyais qu’on avait acté que j’étais pas responsable. » Je l’ai acté en tout cas.
« Je devais être la solution de dernier recours, il faut croire. »
« Il aurait pu se contenter d’acheter mon silence. »

Bien sûr, me marier à son fils est une solution plus sûre : je serais idiote de le dénoncer une fois que j’aurais rejoint le clan à mon tour. Mais ce n’est pas là que je veux en venir : non, je soupçonne être apparue comme la providence aux yeux de l’italien, comme la solution à l’un de ses problèmes que je n’arrive pas tout à fait à distinguer. « Qu’est ce qu’il y gagne à ce mariage ? » J’ai prévenu que je ne savais pas mettre de gants. « Je pensais que tu serais difforme ou infirme. Ou au moins repoussant. » Le fait que je m’interroge est plutôt un compliment non ? Cela montre qu’il n’est à mes yeux rien de tout ça, c’est un bon début.
   





(cosigan #1) hard pill to swallow  A44L8rk
(cosigan #1) hard pill to swallow  VsgJxpQ
(cosigan #1) hard pill to swallow  AybYaOa
(cosigan #1) hard pill to swallow  DNAJJmO
(cosigan #1) hard pill to swallow  Fqo0cUp
(cosigan #1) hard pill to swallow  LKqJkYj
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3129 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyVen 28 Mai - 15:37




hard pill to swallow

***

« Je crois que j’ai compris, oui. » Trop tard, elle avait peut-être compris mais il était désormais trop tard pour faire quoi que ce soit pour que cette situation n’arrive pas. « Et t’habites où alors ? » Ses yeux vinrent naviguer jusque Megan. Que pouvait-elle en avoir à faire, de l’endroit où il habitait actuellement ? De toutes manières, s’il voulait que l’illusion fonctionne autant que possible entre la blonde et lui, il allait devoir abandonner l’endroit où il habitait en ce moment pour tenter de construire un nid d’amour ailleurs. « En centre ville. Mais pas tout seul, et c’est pas chez moi. Donc je sais d’avance que j’y serai pas longtemps encore. » Il était peut-être encore jeune, Cosimo, mais il avait rapidement compris tous les tenants et aboutissants de cette situation - ou au moins, ceux qui sautaient aux yeux. Il avait surtout compris que tout allait arranger Saül dans cette affaire et qu’il allait être celui dont on oublie, une fois de plus, de demander l’avis.

« C’est un peu facile de faire de moi la coupable. » Il vint lever les yeux au ciel, le rire railleur allant parfaitement de paire avec. « Ah oui ? Tu en vois d’autres, des coupables ? » - « Si ton père était pas un escroc on en serait pas là. Moi j’ai rien fait de plus que de découvrir ses magouilles. » La réponse de la jeune femme lui coupa toute envie de venir répondre dans la seconde - il se détestait de comprendre dans le fond qu’elle avait raison. Ou du moins, une partie enfouie de lui savait pertinemment que le vrai coupable dans cette affaire était Saül - encore et toujours le même, personnage récurant des désastres familiaux - mais préférait venir accuser Megan. C’était elle qui avait mis en lumière les scandales, qui était venue chercher quelque-chose en échange, qui avait fait du chantage. Si elle n’était pas venue mettre son nez là où il n’était pas attendu, tout ça serait resté sous silence et ils auraient été tranquilles encore quelques années; Saül n’était pas du genre à se faire prendre la main dans le sac, il était trop malin pour ça, il aurait trouvé une solution pour se sortir de cette affaire. Alors, Damon vint se contenter de serrer les mâchoires, de marmonner un instant des mots n’existant surement pas dans sa barbe qui n’existait en rien non plus, plutôt que d’admettre qu’elle avait raison. Megan était la fouteuse de troubles, un point c’était tout. « C’est à lui qu’il faut t’en prendre pour ça. Pas à moi. » Il ne vint pas relever cette dernière remarque, semblable à la première. Elle allait à l’encontre de ses pensées actuelles, de ses ressentis. Il en voulait à la jeune femme pour avoir jeté la première pierre; peut-être qu’un jour il saurait penser clairement et avec du recul, mais les événements étaient bien trop frais et récents pour en arriver à ça.

Et elle aurait pu continuer sur ce chemin là, Megan, à venir pointer du doigt les personnes qui n’étaient pas la source du problème. Elle aurait pu continuer d’accuser à tord - à raison - Saül d’avoir été l’auteur de manigances telles qu’elles devaient être mises en lumière, mais à la place elle vint lui poser une question - affirmer une évidence - qui au au moins le don de décontenancer Damon un instant. Bien sur qu’il fumait, cela n’était en rien un secret pour personne. L’odeur de cigarette se devait d’être omniprésente dans le salon de l’appartement dans lequel il se trouvait, car il avait écrasé sa dernière clope fumée à peine quelques secondes avant que la jeune femme ne fasse son entrée dans la pièce - et dans sa vie. « Non. » Qu’elle vint lui répondre, lorsqu’il lui retourna la question. S’il n’avait pas été aussi bien élevé - il n’était pas possible d’imputer tous les tords à ses parents -, il aurait eu l’audace de venir allumer une clope en plein milieu du salon rien que pour la provocation. A la place, il se contenta de venir hausser les épaules de façon nonchalante. « Ca me fera ça de moins à partager. » Il savait en revanche être le parfait petit con lorsqu’il le voulait bien.

« Je suppose que ça arrivera bien vite, non ? » De croiser le reste de la famille Williams ? Vite, trop vite. C’était peut-être la partie, la seule, pour laquelle il se trouvait désolé pour Megan. Il connaissait sa famille, et le lot de problèmes qu’elle pouvait apporter dans son sillage. Il ne souhaitait à personne de venir s’y imbriquer. « Oui. » - « A eux, tu leur diras quoi ? » La petite moue qui vint, malgré lui, traduire son ressenti sur son visage était tout sauf assurée. Il ne leur dirait rien, là était le soucis. Tout serait dit pour lui, tout était déjà dit pour lui. Saül ne laissait rien au hasard, jamais. Ou du moins, du point de vue de Damon, cela était le cas. Il ne laisserait pas cette nouvelle revenir aux oreilles de la famille de n’importe laquelle des façons. Ca allait en faire criser certains, mais Damon n’était pas dupe: le choix, bien qu’imposé en grande partie, il l’avait aussi pris de son côté. « Je leur dirai rien. Ils sont déjà tous au courant. » Il exagérait peut-être un petit peu, mais l’idée était là. Les secrets avaient déjà été trop nombreux entre eux de toutes façons par le passé, qu’il n’était pas question pour Damon de prendre exemple sur cette attitude là - il dirait la vérité aux Williams sans aucun hésitation. « Ils seront au courant de l’arrangement, je compte pas leur cacher la vérité. » Son père était à l’origine de cette histoire, sa mère était déjà au courant et n’avait rien su faire. Son père ne devait pas encore avoir eu vent de l’histoire sinon il aurait débarqué en affirmant son avis sur la question. Sa mère ne faisait pas partie du décor - et rien que de les énumérer dans sa tête, ça le fatiguait d’avance. Il vint soupirer, il n’en était plus à une fois près. « J’ai jamais mis les pieds aux Etats Unis. » - « Et bien voilà, une chose en plus que tu vas pouvoir ajouter à ta liste de victoires. » Il secoua la tête. « Je fais pas ça pour l’argent. » Là, il haussa un sourcil, et l’expression d’étonnement sur son visage n’était en rien forcée. « Pour quoi d’autre, sinon ? » Quelle serait l’intérêt de risquer de se retrouver dans une situation aussi pourrie, si ce n’était pas l’argent qui l’avait motivé à la base ? « Tu vas me dire que t’as voulu le faire chanter pour t’amuser ? » Elle n’avait en rien intérêt à répondre par l’affirmative à cette question.

« Je croyais qu’on avait acté que j’étais pas responsable. » - « Tu as décidé de que tu n’étais pas responsable. Je te tiens pour responsable que tu le veuilles ou non moi. » - « Il aurait pu se contenter d’acheter mon silence. » Et à ces mots-là, Damon ne put s’empêcher un petit rire - tout autant nerveux qu’amusé, réellement. Acheter quelque-chose, Saül, alors qu’il était fauché jusque la moelle. « Oui oui, bien sur. » Il n’allait pas s’empêtrer dans ces explications là aujourd’hui. Lorsqu’il se serait assuré que Megan n’était plus une menace potentielle, la bague au doigt et tout le tintouin, il lui expliquerait que l’argent n’était plus ce pour quoi Saül pouvait se vanter. Il le faisait toujours, mais sans aucun fondement derrière.

La solution de dernier recours, c’était la le surnom qu’il se donnait, Damon, alors qu’il ne semblait pas exister d’autre échappatoire à Saül pour qu’il en vienne à marier de force son fils. « Qu’est ce qu’il y gagne à ce mariage ? » La sécurité, savoir qu’en assurant un avenir beaucoup plus serein - comme s’il en avait quelque-chose réellement à faire - à Megan, cette dernière ne viendrait plus mettre son nez dans les affaires de Saül car elle serait ses affaires désormais.« La sécurité que tu ne diras rien à personne. » Il faut croire, qu’il aurait du rajouter, mais il n’était pas nécessaire de venir ajouter une fois de plus de l’huile sur le feu. Pour l’instant - il aurait bien d’autres occasions. « Je pensais que tu serais difforme ou infirme. Ou au moins repoussant. » - « Ah, à y gagner de ce côté là. » Et alors, pour la première fois depuis que Megan était arrivée à sa suite dans l’appartement, lorsque Damon vint secouer sa tête de gauche à droite, ce ne fut pas par exaspération - ou pas envers la jeune femme. Ce fut même presque avec un petit sourire en coin qu’il vint prononcer sa prochaine phrase. « T’avais peur que je ressemble au monstre de Frankenstein ? » Il aurait pu, ceci-dit. Cela aurait été une raison plus que valable pour un père de venir trouver un arrangement pour marier son fils. Surtout que Megan était vraiment bien dans son genre, cela aurait été la meilleure des opportunités s’il avait infirme, difforme ou autre. « Non, heureusement pour toi, ce n’est pas cette… tare - » Il vint prononcer ce dernier mot comme on cracherait du venin sur son ennemi; sifflé entre ses dents. « - qu’il me reproche. Il a juste appris dernièrement que j’étais bisexuel, et c’est pas quelque-chose d’envisageable chez un Williams, ça. » Saül, homophobe ? Si peu, si peu.



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
l'envol d'Icare
l'envol d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #1) hard pill to swallow  IAeu3cF ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Le plan était parfait, Damon et elle étaient supposés avoir une chambre chacun avant que Murphy ne débarque dans leurs vies.
(cosigan #1) hard pill to swallow  87cf7157959773268f509a3d2871df886dd0fb03
POSTS : 2706 POINTS : 1355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(07)
le mariage de l'année (damon #8)damon #10charlie #4murphy #4shiloh #4 › jo #3 › jasper #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #1) hard pill to swallow  Cfc5dcd72a69d0372af1de3ead85df569617cf8f
cosigan #10 & #8 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 12345678910

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_ngsurkTUOF1ttuk3wo2_250
misfits #4 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_inline_pef4qvEdpW1rrbwq5_1280
cameron (scénario libre) I don't wanna talk aout things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #1) hard pill to swallow  Kl4a
meloh #4 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #1) hard pill to swallow  3yAUw4UG_o
jo #2 Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #1) hard pill to swallow  1sby
jasper ⊹ It takes a lot to change a man, hell, it takes a lot to try. Maybe it's time to let the old ways die. I'm glad I can't go back to where I came from. I'm glad those days are gone, gone for good. But if I could take spirits from my past and bring them here you know I would.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : vellichor (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyVen 28 Mai - 18:00




hard pill to swallow
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #1) hard pill to swallow  873483867

« En centre-ville. Mais pas tout seul, et c’est pas chez moi. Donc je sais d’avance que j’y serai pas longtemps encore. » Il répond à la question silencieuse que je ne me posais plus vraiment. Saül a été clair : ce n’est pas un mariage administratif qu’il souhaite. Nous devrons au moins donner l’illusion que nous filons le parfait amour et c’est parfaitement incompatible avec le fait de continuer à habiter chacun de son côté. Nous vivrons ensemble dans quelques mois, peut-être même quelques semaines donc. Les choses s’arrêteront là : chacun sa chambre, je ne suis pas une prostituée et j’espère que l'héritier Williams est sur la même longueur d’onde que moi. Si j’en crois son mépris à peine dissimulé, ça a l’air d’être le cas. « Je vois. Je vis avec une amie moi aussi. » Une amie qui ne sait pas encore que je vais bientôt partir. Une amie qui ne peut pas savoir que je ne me marie pas par amour, qui doit croire au coup de foudre, pour ça aussi Williams a été plutôt clair. La seule personne pour laquelle je dérogerai à cette règle, c’est Cameron, quoi qu’en pense l’homme d’affaire, il peut aller se faire foutre.

Un coupable, il n’y en qu’un seul ou en tout cas c’est la théorie que j’ai l’intention de défendre bec et ongles. Moi, je suis un dommage collatéral de l’ambition dévorante et de la malhonnêteté de son paternel. Moi, je n’ai pas demandé tout ça, ou presque. Je ne me dégonfle pas : je veux que le jeune homme comprenne qu’il a à faire à une femme de caractère et que je n’ai pas l’intention de me laisser marcher sur les pieds. « Ça me fera ça de moins à partager. » - « A partager ? J’ai pas l’intention de te voler la nourriture de la bouche ou de te taxer ton after shave, si c’est ça qui t’inquiète. » Chacun ses oignons et tout le monde sera plus heureux. De mon côté, je me dis que l’entreprise serait moins désagréable si nous apprenions au moins à nous tolérer, voir nous apprécier, mais je comprends que je représente l’ennemie pour l’instant. Je peux le concevoir, j’ai du mal à imaginer comment il a bien pu réagir lorsqu’il a appris qu’il allait devoir épouser une illustre inconnue.

Moi, je me demande si je devrai jouer la comédie, si nous devrons le faire et auprès de qui. Sa famille ? Ses amis les plus proches ? A-t-il reçu les mêmes consignes que moi ou bien ne concernent-elles que les pièces rapportée ? « Oui. » Sa famille saura donc. Parfait, je n’aurais pas à battre des cils comme une idiote charmée et soumise aux aléas du coup du foudre. « Je leur dirai rien. Ils sont déjà tous au courant. Ils seront au courant de l’arrangement, je compte pas leur cacher la vérité. » J’écarquille les yeux, sans cesser de le dévisager de mes grands yeux bleus. « Et ils sont okay avec cet arrangement ? » Sa mère ? Ses grands parents ? N’y-a-t’il personne qui tient à lui ? Sont-ils tous manipulés par son père ? Concernant la famille, je mets les pieds dans un plat que je ne connais plus : la mienne se résume à ma mère qui ne s’est jamais assez souciée de moi pour s’inquiéter de mes fréquentations. De toute façon, elle ne fait officiellement plus partie de ma vie et Damon se contentera de cette version si toutefois il me pose la question. « Et bien voilà, une chose en plus que tu vas pouvoir ajouter à ta liste de victoires. » Je fronce les yeux, réfrénant mon envie de jouer avec mes doigts et de tirer mes peaux près de mes ongles, la faute à la nervosité. « De victoires ? » Dans la version des faits à laquelle il doit croire, je n’ai pas grande chose d’une gagnante. « J’ai pas besoin d’épouser un fils de riche si je veux m’offrir un voyage. » Je n’ai pas envie qu’il m’imagine comme une potiche qui vivra à ses crochets. « Pour quoi d’autre, sinon ? Tu vas me dire que t’as voulu le faire chanter pour t’amuser ? » Je pousse un soupir audible - et potentiellement agaçant, oopsie - avant de nous désigner l’un et l’autre du doigt. « C’est de nous que je parlais. C’est ça que je fais pas pour l’argent. » Me faire passer la bague au doigt. « Et si j’ai fouillé la merde que ton père laisse derrière lui, c’est pas pour m’amuser. C’est mon boulot, c’est tout. » Certes, un boulot très lucratif. Que lui a-t’il dit à mon sujet, le patriarche ?

Je suis la responsable à ses yeux et on revient à la case départ. Je commence de plus en plus à douter de l’existence d’une issue positive pour cet échange, et je me demande pourquoi Saül a tenu à l’organiser. Quitte à ce que tout soit une mascarade, autant nous faire nous rencontrer devant l’autel, non ? Comme seule réponse, je me contente de lever les yeux au ciel. « Oui oui, bien sûr. » Bon, c’est capiche Le sujet est tabou, estampillé d’une étiquette ne pas évoquer au format A4. J’ignore s’il idolâtre son truand de père, mais une chose est certaine, il peine à admettre que c’est contre lui que sa colère est dirigée, et que c’est mérité. « La sécurité que tu ne diras rien à personne. » J’aurais rien dit à personne s’il m’avait payée non plus. Un temps. Quelques années. Ok, peut-être quelques mois seulement. Si j’avais pu me faire payer deux fois, par lui et par la presse à scandale, avec la certitude de m’en sortir, je l’aurais fait, cela ne sert à rien de nier. Alors je précise. Je lui demande ce qu’il gagne à le marier lui, son fils hériter, pas à m’ajouter à la famille. « Ah, à y gagner de ce côté-là. » Il esquisse ce qui ressemble à un sourire et je me détends. Peut-être que tout n’est pas perdue, après tout. « T’avais peur que je ressemble au monstre de Frankenstein ? » - « Quelque chose du genre ouais. Ça aurait pu être une bonne raison. » Il se détend, je me détends : mes lèvres à moi aussi s’étirent légèrement. Notre mariage a beau plus ressembler à un contrat qu’à un conte de fée, ça m’aurait fait chier de m’afficher au bras de quelqu’un de repoussant. « Non, heureusement pour toi, ce n’est pas cette… tare qu’il me reproche. Il a juste appris dernièrement que j’étais bisexuel, et c’est pas quelque-chose d’envisageable chez un Williams, ça.» Je lève un sourcil, cherchant à savoir s’il se moque de moi ou s’il est bien sérieux. « C’est tout ? » Est-ce pour avoir la certitude qu’il rentrera dans le droit chemin et épousera une femme que l’italien a manigancé tout ça ? A l’image de ma génération et ayant moi même été qualifiée de marginale toute ma scolarité, j’ai du mal à concevoir que le crime du blond mérite ce genre de châtiment. Je laisse échapper une rire sarcastique, avant de secouer la tête. « Il aurait mieux fait de payer une actrice pour que t’en tombes réellement amoureux. » Le genre d’histoire qu’on ne voit que dans les films. Mais n’est-ce pas également le cas de la nôtre ? « La personne avec laquelle tu vis, c’est ton mec ? » Est-ce pour ça que l’italien est intervenu ? « C’est pas un interrogatoire. Je veux juste savoir à quoi je dois m’attendre. » Quand on se sera dit ”oui”.






(cosigan #1) hard pill to swallow  A44L8rk
(cosigan #1) hard pill to swallow  VsgJxpQ
(cosigan #1) hard pill to swallow  AybYaOa
(cosigan #1) hard pill to swallow  DNAJJmO
(cosigan #1) hard pill to swallow  Fqo0cUp
(cosigan #1) hard pill to swallow  LKqJkYj
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3129 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyLun 7 Juin - 17:04




hard pill to swallow

***

« Je vois. Je vis avec une amie moi aussi. » Tant mieux pour toi.

« A partager ? » Etait-elle sourde ? « J’ai pas l’intention de te voler la nourriture de la bouche ou de te taxer ton after shave, si c’est ça qui t’inquiète. » Il vint, bien sur et avec entrain, lever les yeux au ciel. Elle venait jouer sur ses mots, sur son système également. Il n’était déjà en rien heureux d’être présent ici aujourd’hui, et Megan semblait vouloir prendre un malin plaisir à venir ajouter une couche à tous les endroits où elles n’étaient en rien désirées. Elle se complaisait dans cette situation, il n’y avait pas à débattre; elle devait avoir beaucoup plus à y gagner que ce qu’elle prétendait, il n’y avait pas d’autre moyen, elle ne saurait joue de l’humour de cette façon si un certain plaisir de se retrouvait pas caché à travers tout ça. « Je sais que c’est pas ça qui t’intéressera le plus. » L’argent, le nerf de la guerre.

La vérité aussi, l’était, sous un tout autre angle. La vérité était on ne pouvait plus importante pour eux, dans cette situation. Savoir à qui distribuer les bonnes informations aurait pu ne pas être une mince affaire, cependant Damon savait déjà d’avance à qui il voulait mentir, à qui il devait mentir, et les personnes qui ne rentraient dans aucune de ces deux catégories. «  Et ils sont okay avec cet arrangement ? » Si le reste de sa famille était d’accord avec cet arrangement ? Un petit rire, rapide, s’échapper d’entre les lèvres de l’italien. Elle était marrante, Megan. Avait-elle réellement déjà rencontré Saül, ou prétendait-elle seulement que ce soit le cas ? Car elle ne passerait pas ce type de question, si le Williams sénior s’était présenté à elle. Elle pourrait déjà seule comprendre que l’accord passait après l’acception, chez eux. Le reste de la famille, à l’instar de Damon lui-même, n’aurait d’autre choix que de venir hocher la tête aux dires du grand Saül, avec un sourire étincelant en prime s’il vous plait. « Ils ont pas à donner leur avis. » Il mourrait d’envie qu’ils puissent le faire, cependant. Peut-être que quelqu’un pourrait tenir tête - il pensait ici à son père - réellement à Saül pour lui faire comprendre qu’il avait perdu la sienne, de tête. Que marier de force son fils n’était pas une solution envisageable. Damon vint lever les yeux au ciel - qui viendrait dire quoi que ce soit alors qu’il avait volontairement accepté l’arrangement lui-même de son côté ? Il en voulait encore davantage à Megan de tous les avoir mis dans cette situation.

« De victoires ? J’ai pas besoin d’épouser un fils de riche si je veux m’offrir un voyage. » Il n’y avait aucune autre motivation que l’argent qui pouvait mener une jeune femme comme elle à venir se faire passer la bague au doigt par un parfait inconnu. « C’est de nous que je parlais. C’est ça que je fais pas pour l’argent. Et si j’ai fouillé la merde que ton père laisse derrière lui, c’est pas pour m’amuser. C’est mon boulot, c’est tout. » Elle cherchait sans un seul doute à se dédouaner de la faute qui lui était pourtant de toute évidence imputable. Il préféra se contenter de venir soupirer, une fois de plus, et de paire de secouer la tête d’exaspération.

Là où la conversation semblait tourner en rond jusque maintenant, les dernières paroles de Megan vinrent cependant réellement piquer la curiosité du jeune italien. Ainsi, Saül n’avait pas pris le temps de lui mentionner, en retour, la raison pour laquelle il souhaitait voir une femme au bras de son fils le plus rapidement possible - ses dires, pas ceux de Damon. L’idée qu’elle ait pu l’imaginer difforme le faisait sourire - presque sourire, mais l’humeur qu’il avait présenté jusqu’alors était tellement mauvaise que le moindre changement positif pouvait se rattacher à de la bonne humeur sans une once d’hésitation. « Quelque chose du genre ouais. Ça aurait pu être une bonne raison. » S’il avait ressemblé à Frankenstein, ou plutôt à son monstre - Frankenstein étant personnifié dans son histoire par Saül lui-même, le jeune homme étant le monstre que ce père avait construit -, caser cette abomination avec un mariage à la clef aurait été une opportunité à ne pas manquer. Damon avait cependant eu génétiquement de la chance, et n’appartenait pas à cette catégorie là. La faute qu’il avait commise était de tout autre ordre, mais bien plus impardonnable aux yeux du Williams sénior. « C’est tout ? » Que la demoiselle vint réagir, lorsque Damon lui exposa les réelles raisons du paternel. Ses yeux à lui se plantèrent un instant, un seul, dans le bleu des siens. C’est tout - il ne l’avouerait pas à haute voix, mais un certain soulagement vint s’emparer de lui en cet instant. Il n’avait pas grand-chose à gagner de son côté, dans ce mariage; contrairement à ce que Saül pouvait penser, ce n’était pas la solution pour retirer la personne qui hantait ses pensées ces dernières semaines de ses songes. Mais savoir que sa future femme ne possédait pas la même aversion que son père pour les personnes aux moeurs qui n’étaient pas tout à fait conformes à ce que la société attendait était un soulagement; il n’aurait donc pas à prétendre ou à sa cacher à ses yeux, c’était au moins ça de gagné. « Il aurait mieux fait de payer une actrice pour que t’en tombes réellement amoureux. » Même s’il vint secouer la tête, un début de sourire était présent aux coins des lèvres de Damon. Plus que ce qu’il aurait voulu en montrer, d’ailleurs. « Ca n’aurait pas marché non plus. » Elle n’était pas idiote, elle le savait très bien.

« La personne avec laquelle tu vis, c’est ton mec ? » Les yeux de Damon vinrent se loger, pour la seconde fois en trop peu de temps à son goût, dans ceux de la demoiselle. Cette fois-ci, ils étaient quelque-peu emplis de panique - raison pour laquelle il préféra venir reporter se azurs sur ses mains, jouant nerveusement désormais avec ses doigts. « C’est pas un interrogatoire. Je veux juste savoir à quoi je dois m’attendre. » Le pire dans cette situation, là, c’était qu’il ne pouvait pas lui en vouloir. Elle était en droit de venir lui demander ce type d’explications, de précisions. Ils allaient s’engager légalement l’un envers l’autre - ils n’auraient pas de comptes à se rendre, mais ils allaient devoir jouer la comédie ensemble. Soupirant, Damon vint lassement secouer la tête. « Non. C’est vraiment juste une amie. » Comme si Ivy avait toujours été simplement juste une amie. « Et il n’est pas mon mec. » Même si cela venait lui faire mal au coeur d’admettre ça à haute voix, là résidait la vérité. Sutton n’était que Sutton, un peu trop mignon certes, mais l’étiquette d’appartenance n’était pas envisageable. L’amertume sur le bout de la langue, teintant parfaitement ses mots. « C’est bien plus compliqué que ça. Sache juste que ce n’est pas un sujet à aborder quand Saül est dans le coin. » Son regard vint glisser pour se planter, avec un sérieux qu’il n’avait présenté jusque maintenant, dans ceux de Megan. « Vraiment. » Damon avait cru que Saül allait faire un deuxième infarctus, quelques semaines plus tôt, lorsque les connexions s’étaient faites dans son cerveau.



:rainbow::
 




Dernière édition par Damon Williams le Mer 16 Juin - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
l'envol d'Icare
l'envol d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #1) hard pill to swallow  IAeu3cF ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Le plan était parfait, Damon et elle étaient supposés avoir une chambre chacun avant que Murphy ne débarque dans leurs vies.
(cosigan #1) hard pill to swallow  87cf7157959773268f509a3d2871df886dd0fb03
POSTS : 2706 POINTS : 1355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(07)
le mariage de l'année (damon #8)damon #10charlie #4murphy #4shiloh #4 › jo #3 › jasper #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #1) hard pill to swallow  Cfc5dcd72a69d0372af1de3ead85df569617cf8f
cosigan #10 & #8 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 12345678910

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_ngsurkTUOF1ttuk3wo2_250
misfits #4 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_inline_pef4qvEdpW1rrbwq5_1280
cameron (scénario libre) I don't wanna talk aout things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #1) hard pill to swallow  Kl4a
meloh #4 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #1) hard pill to swallow  3yAUw4UG_o
jo #2 Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #1) hard pill to swallow  1sby
jasper ⊹ It takes a lot to change a man, hell, it takes a lot to try. Maybe it's time to let the old ways die. I'm glad I can't go back to where I came from. I'm glad those days are gone, gone for good. But if I could take spirits from my past and bring them here you know I would.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : vellichor (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyMar 8 Juin - 11:46




hard pill to swallow
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #1) hard pill to swallow  873483867

« Je sais que c’est pas ça qui t’intéressera le plus. » Je lève les yeux au ciel sans même tenter de le dissimuler ou d’être discrète. Quoi que je dise, quoi que je fasse, je constate qu’il a décidé, pour aujourd’hui au moins, de me dépeindre comme une femme vénale qui en aurait pour son argent. C’est idiot et ridicule : après tout, n’a-t-il pas admis qu’il savait pertinemment que Saül ne m’avait pas laissé le choix ? Le pire dans toute cette situation, c’est que je ne dis que la vérité : son argent ne m’intéresse pas autant que la stabilité, la sécurité, l’assurance que, quoi qu’il arrive, jamais ma vie ne finirait à ressembler à celle de ma mère. Je fais ce choix parce que, sur l’instant, il me semble être le bon. Je vais ce choix pour éviter que le père du jeune homme ne détruise tout ce que j’ai mal habilement construit, mais également parce j’ai eu l’impression que tout ça était une merveilleuse idée. Audacieuse certes, incongrue peut-être ainsi que culottée, mais j’ai eu le sentiment qu’il s’agissait d’un pari gagnant ?

Et maintenant ? Face à ses réticences ? Il m’en faudra plus pour me rendre compte de la merde dans laquelle je me suis empietrée jusqu’au cou. Je ne me rends compte de mes erreurs que lorsqu’il est trop tard, de toute façon. « Si t’as envie de le croire... » J’abandonne : le débat est stérile puisque nous avons tous les deux l’intention de camper sur nos positions. Peut-être que d’ici quelques mois il me laissera une porte ouverte pour apprendre à nous connaître mais pas aujourd’hui, et c’est compréhensible. « Ils ont pas à donner leur avis. » Logique. J’aurais dû me douter que le patriarche menait son monde à la baguette, mais n’y a-t-il donc personne chez les siens qui l’aime assez pour lui tenir tête ? « Je vois. » Je tâtonne, je découvre peu à peu cet univers qui va devenir le mien d’ici peu et dont je ne sais rien. « Ça fera un paquet de sourires sincères sur les photos du mariage tout ça. » Je n’use pas de sarcasme pour me moquer de lui où pour le mettre en rogne : je le fais parce qu’il s’agit de ma réponse naturelle à toute situation que je ne maîtrise pas. Et dans le cas présent, j’ai beau donner le change, je ne maîtrise rien du tout.

Le voilà le terrible secret du premier né de Saül Williams. Il n’est pas difforme, pas plus qu’il n’est déviant ou limité d’un point de vue intellectuel. Il aime les hommes et les femmes, et c’est ce que lui reproche son père. Si je suis surprise que l’italien soit prêt à aller aussi loin pour si peu de chose finalement - nous sommes au vingt et unième siècle tout de même - je ne me lance pas dans un plaidoyer enflammé. Je ne témoigne ma surprise que d’un ”c’est tout ?” qui exprime toute mon incompréhension. Tant mieux pour moi, finalement. Tout ça sera peut-être moins désagréable que prévu. Peut-être qu’un jour, nous trouverons le moyen de joindre l’utile à l’agréable. « Ça n'aurait pas marché non plus. » Je fronce les sourcils, persuadée d’avoir mis le doigt sur quelque chose. Ca n’aurait pas marché. Parce qu’il l’aurait vu venir ou parce qu’il est déjà épris d’un autre ? La personne avec laquelle il vit ? « Non. C’est vraiment juste une amie. » Une amie et une femme en plus. « Et il n’est pas mon mec. » - « Si tu le dis. » Je ne suis pas là pour lui demander des comptes. Je suis là pour comprendre ce que sera notre quotidien demain et dans le futur, une fois qu’il m’aura passé la bague au doigt. Dois-je m’attendre à ce que chacun vive de son côté, à ce qu’un homme vienne frapper à notre porte tous les soirs pour le retrouver ? J’ai construit une telle carapace autour de moi que je suis capable d’encaisser beaucoup de choses, mais pas si on me les cache et si on se fout de ma gueule. « C’est bien plus compliqué que ça. Sache juste que ce n’est pas un sujet à aborder quand Saül est dans le coin. Vraiment. » - « J’ai pas l’intention de parler du mec de mon fiancé avec son père. » Qu’il pense ce qu’il veut : je ne suis pas une écervelée ou une petite idiote. Je suis une fille qui fait des erreurs et plutôt deux fois qu’une, parce que je manque de jugement, mais je sais aussi tenir ma langue quand c’est important. Et là, en l'occurrence, ça semble l’être. Saül ne sera pas mon allié dans toute cette histoire. Pour le pire comme pour le meilleur, dans la santé ou la maladie, ce sera Damon. « Et moi, qu’est ce que qu’on attend de moi ? » Qu’est ce qu’il attend de moi, plutôt ? La ligne directrice de l’homme d’affaire, je pense être capable de la deviner sans peine. Il attend de moi que je ne fasse pas honte à son nom. Il attend de moi que je devienne la parfaite trophy wife au bras de son fils. Mais je me fous bien des désidératas du patriarche : c’est le fils qui va partager ma vie et qui, par conséquent, pourra la rendre impossible. « Qu’est ce que tu attends de moi ? »






(cosigan #1) hard pill to swallow  A44L8rk
(cosigan #1) hard pill to swallow  VsgJxpQ
(cosigan #1) hard pill to swallow  AybYaOa
(cosigan #1) hard pill to swallow  DNAJJmO
(cosigan #1) hard pill to swallow  Fqo0cUp
(cosigan #1) hard pill to swallow  LKqJkYj
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3129 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptySam 12 Juin - 11:24




hard pill to swallow

***

La famille Williams sera au courant des raisons pour lesquelles ils se retrouveront tous autour d’une même table pour célébrer un mariage d'amour qui n'en est pas un. Damon ne comptait pas leur mentir, il n’y voyait là aucun intérêt. Ce n’était pas son problème si Saül avait décidé de détourner de l’argent dans sa propre entreprise, s’il ne voulait pas que ses proches l’apprennent un jour ou l’autre, il n’avait qu’à pas agir de la sorte. Damon assumait son choix de venir lui sauver les fesses, et par conséquent il ne comptait pas raconter des histoires aux autres membres de la famille. « Je vois. Ça fera un paquet de sourires sincères sur les photos du mariage tout ça. » Contre toutes attentes, la réaction de Megan ici ne vint pas mettre en rogne l’italien. Elle ne se doutait pas à quel point elle avait raison, en disant ça. A quel point elle venait de résumer beaucoup de déjeuners, diners et événements divers et variés consacrés aux Williams: les sourires n’étaient que de façade, là pour établir un voile entre la réalité et celle inventée de toutes pièces qu’ils présentaient au reste du monde. Depuis le jour ça, ça fonctionnait comme ça. Saül ferait en sorte que cela continue sur cette voie.

Surtout désormais qu’il était au courant des penchants pour son fils, il mettrait tout en son pouvoir pour que l’illusion reste plus parfaite que jamais. Aux yeux de Saül, il n’y avait aucun scénario possible où le reste du monde apprenait que le coeur de son fils battait pour un homme. La seule chose positive dans cette histoire, c’était que Megan ne semblait pas autant dégoutée par cette information que l’avait été son père - il ne saurait oublier le regard qu’il lui avait lancé à ce moment là, lorsque ces mots là étaient sortis de sa bouche. Elle semblait même s’en amuser, et en entendant pourquoi elle s’inquiétait de son côté, il était vrai que Damon pouvait lui-même trouver la touche d’ironie dans ses idées. Ce fut à ce moment là que la jeune femme put apercevoir le tout premier sourire de son futur époux. Discret et presque timide, mais bien présent. S’il avait été sur la défensive pendant toute la première partie de la discussion, les tissus de ses muscles s’étaient quelque peu détendus désormais. De pas grand chose, mais c’était toujours ça. « Si tu le dis. » Il le disait - Angus n’était pas son mec. Ce n’était rien de tout ça, et de toutes façons tout risquait de changer de nouveau désormais - merci papa. Damon n’avait pas hâte de croiser de nouveau autant son père que Sutton au boulot dans les jours et les semaines à venir, en sachant désormais que leur secret était connu de la seule personne qui se devait de ne jamais savoir. « J’ai pas l’intention de parler du mec de mon fiancé avec son père. » Un « Tant mieux. » qui vint davantage ressembler à un soupire de soulagement qu’à toute autre chose. Si Megan voulait que Saül trouve une autre solution pour qu’elle ne reste pas dans ses pattes, parler des amours de Damon était la meilleure des façons. Mais elle ne comptait pas le faire, et il remercia les quelques Dieux au dessus de leurs têtes en ce moment; cette histoire n’avait pas besoin d’être davantage compliquée.

« Et moi, qu’est ce que qu’on attend de moi ? » La question de Megan vint faire relever le regard de Damon dans sa direction, un instant, puis au loin dans l’appartement. « Que tu joues la parfaite épouse. » La réponse était une évidence qui crevait les yeux, il était même étonné qu’elle en vienne à poser à haute voix cette question. Là étaient les attentes de Saül, il n’y avait pas à tergiverser. Il souhaitait que Megan soit aux côtés de son fils en guise de femme trophée, comme l’avait été Elise à ses côtés à lui pendant vingt ans. Les apparences étaient souvent trompeuses, mais dans la tête de l’italien elles étaient surtout indispensables - mais à quel prix ? Quitte à sacrifié la liberté de son fils, de lui imposer un choix qui serait si lourd dans les prochaines années qu’il risquait d’y perdre la raison ? « Qu’est ce que tu attends de moi ? » Cette question là, en revanche, Damon ne s’y attendait pas. Qu’est-ce qu’il attendait de Megan ? Il avait beau être le principal acteur de toute cette mascarade, ce n’était pas pour autant qu’il était celui dirigeant le film. Il se devait d’apprendre son texte, de le répéter aux bons moments, et de fermer sa bouche le reste du temps. A aucun moment, il n’avait été question de ce que lui attendait de tout ça, des autres - de Megan. Il ne s’était lui-même pas posé la question, les choses étaient allées trop rapidement pour qu’il ait le temps de réfléchir à tête reposée à toute cette histoire. « Qu’est-ce que j’attends de toi ? » Répéter pour se donner un instant de répit, de réflexion, supplémentaire. Si elle ne l’avait pensé idiot jusque maintenant, elle le ferait surement en cet instant. Lorsqu’il vint accrocher ses yeux aux siens, il n’y avait aucun contenance dans son regard. La mer était autant gité dans l’océan qu’elle l’était dans ses iris, reflétant la tempête émotionnelle qui ne cessait de faire feu au sein du jeune homme. « J’en sais rien, Megan. » Là marqua le premier moment où il vint directement s’adresser à elle, en utilisant son prénom. Ce ne serait guère la dernière, mais cela marquait un tournant dans leur conversation, dans la façon de Damon de venir s’adresser à elle. « J’attends rien de ce mariage, j’attends rien de cette situation. C’est juste une énorme connerie pour tout le monde, alors tu veux que j’attende quoi de toi ? » Un brin de colère venait de nouveau se faire entendre dans ses mots, là où le feu s’était quelque peu endormi pourtant pendant un instant. Elle ne posait pas cette question dans ce but là, la demoiselle, il le savait. Mais le contrôle était tant perdu dans cette affaire qu’il ne saurait réagir autrement.

« Du moment que ça lui sauve les fesses de la prison, le reste je m’en fous. » Faire en sorte que son père reste auprès des siens, et n’aille pas rouiller les vingt prochaines années derrière les barreaux était sa priorité. Il ne voulait pas que Abel se retrouve sans son père - et il ne l’admettrait pas, mais il ne désirait pas voir son père lui-non plus dans un pénitencier. Alors il préférait prétendre, il préférait mentir. Il préférait mettre ses propres ressentis de côté afin de se plier au plan de Saül, afin de lui sauver la mise. Il préférait se sacrifier plutôt que de subir les conséquences d’un choix contraire.



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
l'envol d'Icare
l'envol d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #1) hard pill to swallow  IAeu3cF ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Le plan était parfait, Damon et elle étaient supposés avoir une chambre chacun avant que Murphy ne débarque dans leurs vies.
(cosigan #1) hard pill to swallow  87cf7157959773268f509a3d2871df886dd0fb03
POSTS : 2706 POINTS : 1355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(07)
le mariage de l'année (damon #8)damon #10charlie #4murphy #4shiloh #4 › jo #3 › jasper #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #1) hard pill to swallow  Cfc5dcd72a69d0372af1de3ead85df569617cf8f
cosigan #10 & #8 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 12345678910

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_ngsurkTUOF1ttuk3wo2_250
misfits #4 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_inline_pef4qvEdpW1rrbwq5_1280
cameron (scénario libre) I don't wanna talk aout things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #1) hard pill to swallow  Kl4a
meloh #4 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #1) hard pill to swallow  3yAUw4UG_o
jo #2 Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #1) hard pill to swallow  1sby
jasper ⊹ It takes a lot to change a man, hell, it takes a lot to try. Maybe it's time to let the old ways die. I'm glad I can't go back to where I came from. I'm glad those days are gone, gone for good. But if I could take spirits from my past and bring them here you know I would.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : vellichor (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyDim 13 Juin - 10:52




hard pill to swallow
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #1) hard pill to swallow  873483867

Le mariage. Quel mot étrange pour une fille comme moi qui ne pensait jamais avoir à m’en inquiéter, ou en tout cas pas si tôt, pas avant un paquet d'années. Mon histoire personnelle aidant, je ne suis pas une rêveuse : je n’ai jamais attendu qu’un prince charmant ne vienne me chercher pour m’arracher à mon quotidien, je suis devenue mon propre chevalier en armure. J’ai pris mon destin en main, j’ai joué avec les armes dont il m’a dotée et si j’ai parfois emprunté des chemins controversés, je n’ai jamais considéré qu’il me fallait en rougir.

Pourtant, cette idée là décroche largement la première place au rang des plus audacieuses - idiotes - que j’ai eues. Celle ci, je sais déjà qu’elle a tout d’un mauvais pari, et un fort potentiel pour tourner à la catastrophe. Le mariage. Me laissera-t-on choisir quoi que ce soit ou bien est-ce que tout, de la robe aux fleurs composant mon bouquet, me sera imposé ? Je n’ai pas envie de devenir une plante verte, je n’ai pas envie de devenir un faire valoir où une jolie frimousse pour la vitrine de ma nouvelle famille. On ne négocie pas avec les terroristes et concernant mon indépendance, il n’y aura aucune négociation possible puisque j’ai après tout assez d’informations compromettantes en ma possession pour me placer sur un pied d’égalité avec les Williams. Quant à Damon, s’il est encore un inconnu et si, par conséquent, je ne ressens pas le moindre scrupule, il reste toutefois innocent dans toute cette histoire et je n’ai pas l’intention de le nier ou de tenter de jouer avec les mots. Pas plus que je n’ai l’intention de le mettre dans une situation plus délicate encore en rapportant le contenu de cette conversation à son père, que j’ai en horreur au moins autant que le fils. « Tant mieux. » Je hausse les épaules. C’est normal. Ca devrait l’être pour l’italien aussi, d’accepter les choix de son fils.

« Que tu joues la parfaite épouse. » Je laisse échapper un rire sarcastique mais ce n’est pas de lui que je me moque. C’est la situation qui a un quelque chose de risible. « Je suis pas certaine de savoir ce que ça implique exactement. » S’il a grandi dans un milieu où l’argent est roi et les apparences reines, ce n’est pas mon cas et je n’ai personne sur qui prendre exemple. J’improviserai. J’improvise toujours. « Qu’est-ce que j’attends de toi ? » Il braque son regard dans le mien et, à nouveau, je suis submergée par toute la détresse qu’il communique certainement sans s’en rendre compte, que d’autres n’auraient peut-être pas relevée mais que je remarque sans mal. Tu ne le connais pas Megan. Chacun ses problèmes et tu as déjà les tiens à gérer. Je justifie la situation en me disant qu’il a toujours tout eu quand j’ai grandi sans rien. Qu’il n’est pas à plaindre, après tout. « J’en sais rien, Megan. » Mon prénom semble avoir des sonorités étranges dans sa bouche et j’ignore si je m’y habituerai un jour, à ce que cet inconnu devienne en si peu de temps la personne la plus importante de ma vie aux yeux de notre état civil. « J’attends rien de ce mariage, j’attends rien de cette situation. C’est juste une énorme connerie pour tout le monde, alors tu veux que j’attende quoi de toi ? » - « C’est nouveau pour moi aussi. » Le fait d’avoir provoqué le bordel dans lequel je me trouve - dans lequel nous nous trouvons puisque par la force des choses nous voilà dans le même bateau - ne veut pas dire que je suis à l’aise. Mais je prétends, et je me dis qu’à force de faire semblant cela deviendra vrai. Fake it until you make it. « Du moment que ça lui sauve les fesses de la prison, le reste je m’en fous. » Je fronce les sourcils, surprise et un tantinet curieuse. Il vient d’apprendre que son père le marie presque de force parce qu’il rejette tout ce que son fils représente et il n’a à cœur que de le protéger ? Encore ? Malgré tout ça. « Même s’il le mérite pas ? » Parce qu’il s’est mis tout seul dans cette situation en plus de faire preuve d’une intolérance aux répercussions sur son propre fils ? « Réponds pas. C’est pas grave. » L’heure n’est pas aux discussions à cœur ouvert. L’homme d'affaires reste son père et, si je ne peux pas me mettre à sa place, je peux au moins tenter de comprendre. Comprendre et m’aventurer sur un terrain moins glissant. « On va devoir emménager ensemble je suppose ? » Je passe une main dans mes cheveux, résignée, avant de la laisser retomber sur ma cuisse. « Quand ? Avant ou après la cérémonie ? » Cérémonie, c’est plus facile que mariage. C’est évidemment du déni, mais nous avons assez de choses à gérer pour aujourd’hui. «  Et c’est quoi l’idée, qu’on se quitte ici dans quelques minutes et qu’on ne se revoit qu’une fois devant l’autel ? » Si le patriarche peut forcer notre union, il ne peut pas forcer son fils à avoir envie de me découvrir. Il ne peut que nous forcer à faire semblant. « Je vendrai la version que ton père veut que je vende à mes proches. Elle leur conviendra. » Elle leur conviendra puisqu’ils sont rares, ceux que je laisse entrer. Parce qu’ils savent aussi qu’avec moi il ne faut pas poser de questions. « On s’est rencontrés quand ? Comment ? C’est toi qui a fait ta demande ? » Je pose les questions avant de réalise que tout ce qu’il me dira aura certainement été dicté par Saül, toujours et encore.
 





(cosigan #1) hard pill to swallow  A44L8rk
(cosigan #1) hard pill to swallow  VsgJxpQ
(cosigan #1) hard pill to swallow  AybYaOa
(cosigan #1) hard pill to swallow  DNAJJmO
(cosigan #1) hard pill to swallow  Fqo0cUp
(cosigan #1) hard pill to swallow  LKqJkYj
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3129 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyMer 16 Juin - 21:10




hard pill to swallow

***

A la mention de la parfaite épouse, le rire de Megan vint résonner sur tous les murs alentours de l’appartement. Cette réaction eut au moins le don de faire hausser légèrement un sourcil sur le visage du jeune homme, à défaut de venir joindre son rire au sien. « Je suis pas certaine de savoir ce que ça implique exactement. » Malheureusement pour elle, elle le découvrirait bien assez tôt, ce que cela signifiait. Il vint serrer un brin davantage les mâchoires avant de répondre. « Je t’apprendrai. » Même si ce n’était là en rien sa volonté, il n’aurait pas d’autre choix que de mettre la main à la patte. S’il voulait que cette illusion fonctionne à merveilles, il allait devoir aider Megan à apprendre à nager avec les requins. Il n’en était pas un lui-même, Damon, mais il se trouvait dans la baie depuis assez de temps pour connaître par coeur leur comportement. Il aurait bien ajouté un t’auras qu’à prendre exemple sur ma mère, mais ils n’en étaient pas encore au moment de discuter d’Elise.

La seule chose qu’il pouvait cependant affirmer d’ores et déjà sans trop de mal, cependant, c’était qu’il n’avait aucune espèce d’idée de ce qu’il attendait de Megan. Il avait été bazardé sans qu’on lui demande son avis dans cette situation, afin de réparer les pots cassés, sans aucune arme ou aucune information lui permettant de ne pas naviguer à l’aveugle. Alors, non, il ne savait pas quoi attendre de cette union. « C’est nouveau pour moi aussi. » L’amertume de cette conversation l’empêchait de venir admettre qu’elle n’avait pas tort, et qu’il pouvait consentir à l’idée qu’elle ne savait dans quel sens nager non plus, Megan. Même si activer le mode attaque du requin qu’était Saül n’était en rien une idée de génie, elle ne pouvait connaître tous les tenants et aboutissants de cette idée avant même de l’avoir mise en place; de ce fait, elle ne savait dans quoi elle baignait désormais, autant que Damon ne savait pas quoi ressortir de toute cette situation. Dans une autre version de leur rencontre, dans une autre version de leur discussion, le jeune homme serait venu s’excuser de s’adresser à elle de la sorte. Il serait venu lui dire qu’il comprenait son embarras et les problématiques qu’elle était en train de traverser. Il avait de l’empathie, Damon - mais aujourd’hui il ne saurait la faire ressortir comme il le faudrait, à contre coeur.

« Même s’il le mérite pas ? » Au froncement de sourcils de la jeune femme, il vint répondre en serrant la mâchoire davantage. « Réponds pas. C’est pas grave. » - « Ca ne te regarde pas, de toutes façons. » Au contraire, désormais tout cela la regardait autant que lui-même, mais le déni était quelque-chose de délectable et dans lequel il préférait se morfondre plutôt que d’avouer à haute voix que ce genre d’explications là, il allait devoir les avoir avec Megan. C’était étrange, de se dire qu’une parfaite inconnue allait devoir devenir, par la force des choses, la personne à qui il allait devoir se confier à coeur ouvert.

« On va devoir emménager ensemble je suppose ? Quand ? Avant ou après la cérémonie ? » Là où il s’était tenu presque aussi droit qu’un piquet sur son fauteuil, Damon vint se laisser retomber un instant en arrière. Son dos vint se coller au dossier sans un bruit sourd, camouflant un énième soupir - il aurait eu de quoi propulser une fusée jusque la lune avec tous les soupires qu’il avait eu depuis qu’il avait mis les pieds dans cet appartement. « Ca se fera avant la cérémonie. » Saül n’allait laisser aucun des deux jeunes gens gambader comme bon leur semblait, alors qu’ils étaient supposés être épanouis en amour. Leur union passerait d’abord par un lieu de vie commun, là où leurs deux noms pourraient être apposés à la même adresse. « J’espère qu’on aura au moins le droit de choisir l’endroit où on va vivre. » Aucune certitude n’était apportée dans ce questionnement, car si Saül avait été capable de venir choisir la future femme de son fils, il serait tout autant capable d’avoir déjà choisi leur prochain lieu de résidence. «  Et c’est quoi l’idée, qu’on se quitte ici dans quelques minutes et qu’on ne se revoit qu’une fois devant l’autel ? » D’une main, Damon vint frotter ses yeux. Ca, c’était la version qu’il aurait voulu pouvoir accepter. Se dire qu’ils allaient devoir se contenter de cohabiter sous le même toit et de se croiser le jour du mariage - ça lui faisait froid dans le dos que de penser à ce jour là. Cependant, cela ne saurait être assez convainquant aux yeux du patriarche Williams, qui s’y connaissait plus que bien dans passer maitre dans l’art de l’illusion lorsqu’il s’agissait de rendre un mariage non-issu de l’amour convainquant. « Il va forcément falloir qu’on se voit en dehors de ces moments là. A partir du moment où ça va commencer à se savoir, et surtout dans le monde des affaires, plus on passera du temps ensemble et plus l’illusion sera renforcée. » Il savait très bien que l’union du premier fils de Saül Williams serait quelque-chose de discutée, de même convoitée. Megan et lui ne pourraient pas se contenter de rester dans l’ombre, s’ils voulaient tous que le plan marche comme sur des roulettes.

« Je vendrai la version que ton père veut que je vende à mes proches. Elle leur conviendra. » - « C’est déjà ça de gagner. Ca sera pas la même donne avec mes proches à moi. » Personne n’allait croire à cette mascarade, et c’était d’autant plus pour cette idée là que Damon souhaitait mettre sa famille au courant. Aucun d’eux n’était dupe, et ne goberait en un clignement de cils l’histoire que son père avait établi. « On s’est rencontrés quand ? Comment ? C’est toi qui a fait ta demande ? » Les mots venaient marteler les oreilles du Williams, alors qu’il lui semblait avoir déjà le tournis. Elle allait donc ressembler à ça, désormais, sa vie ? Devoir se poser en continu un millier de questions pour établir le plus parfait des portraits d’un couple qu’il n’existerait que dans leur imagination ? « Tu penses vraiment que la question de qui a fait la demande se pose dans l’esprit de Saül, alors qu’il vit encore dans les années cinquante ? » Il vint hausser un sourcil en direction de la jeune femme. « C’est à l’homme de demander la femme en mariage, pas l’inverse. Entre toi et moi, tu aurais pu être celle qui aurait fait la demande, dans un autre monde. Mais pas dans cette version là de l’histoire. » Il espérait juste que son père n’avait pas vendu à Megan un conte de fée, car la représentation que donnait Damon aujourd’hui n’y ressemblait en aucun point. « On aura qu’à dire qu’on avait des amis en commun, ce sont des choses qui plaisent toujours et que les gens peuvent facilement croire. » Il y croirait, de son côté, si un ami à lui venait lui présenter cette version là des faits. « Et étant donné que j’ai été assez distant de tous mes proches en début d’année… » Oh, elle connaîtrait les détails plus tard. « … ça peut coïncider avec notre rencontre. » Il se forçait, en cet instant, à coopérer Damon. Il n’avait qu’une seule envie pourtant: sortir prendre l’air et s’enfiler le reste de son paquet de cigarettes.

Pourquoi ne pourrait-il pas le faire, d’ailleurs ? Son père n’était pas là pour surveiller ses faits et gestes, et Megan n’avait pas son mot à dire sur cette histoire - ou en tous cas, elle pouvait dire quelque-chose mais il n’en avait rien à faire. Alors, sans attendre sa réponse à quoi que ce soit, il vint prendre la direction du balcon - la clope fut rougissante à une extrémité avant même qu’il n’atteigne l’air libre.



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
l'envol d'Icare
l'envol d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #1) hard pill to swallow  IAeu3cF ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Le plan était parfait, Damon et elle étaient supposés avoir une chambre chacun avant que Murphy ne débarque dans leurs vies.
(cosigan #1) hard pill to swallow  87cf7157959773268f509a3d2871df886dd0fb03
POSTS : 2706 POINTS : 1355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(07)
le mariage de l'année (damon #8)damon #10charlie #4murphy #4shiloh #4 › jo #3 › jasper #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #1) hard pill to swallow  Cfc5dcd72a69d0372af1de3ead85df569617cf8f
cosigan #10 & #8 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 12345678910

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_ngsurkTUOF1ttuk3wo2_250
misfits #4 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_inline_pef4qvEdpW1rrbwq5_1280
cameron (scénario libre) I don't wanna talk aout things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #1) hard pill to swallow  Kl4a
meloh #4 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #1) hard pill to swallow  3yAUw4UG_o
jo #2 Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #1) hard pill to swallow  1sby
jasper ⊹ It takes a lot to change a man, hell, it takes a lot to try. Maybe it's time to let the old ways die. I'm glad I can't go back to where I came from. I'm glad those days are gone, gone for good. But if I could take spirits from my past and bring them here you know I would.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : vellichor (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyJeu 17 Juin - 10:46




hard pill to swallow
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #1) hard pill to swallow  873483867

« Je t’apprendrai. » C’est solemnel. Ça a presque l’allure d’une transaction et je comprends que, de toute façon, j’ai plutôt intérêt à m’y habituer, à ce mode de fonctionnement. Nous ne nous connaissons pas, il ne m’épouse pas de gaité de coeur alors personne n’est en droit d’exiger qu’il m’aide à m’intégrer dans son monde par altruisme ou par plaisir. Il le fera parce que son père lui a dit de le faire. Il le fera parce que c’est ce qu’on attend de lui et je comprends que nos deux modes de pensées risquent de s’opposer un paquet de fois : je suis attachée à mon indépendance d’une façon déraisonnable quand de son côté il me semble prendre toutes ses décisions dans l’unique but de se glisser dans le moule plus facilement. C’est triste, dans un sens, ou en tout cas ça me paraît triste, et je comprends que mon intégration dans la famille risque d’être compliquée puisque je suis parfaitement incapable de sourire et de devenir exactement ce que l’on attend de moi sans que je n’ai mon mot à dire.

Ce père pourtant froid et cruel au point de régir sa vie, pourquoi l’aide-t-il ? Est-ce de l’admiration ? De la dépendance ? Pourquoi ne se dresse-t-il pas devant lui, pourquoi ne l’envoie-t-il pas chier alors qu’il est question de son futur et de son bonheur ? Je ne me l’explique pas et ce n’est guère surprenant : nous avons grandi dans une cellule familiale bien différente et de mon côté je considère que je ne dois rien à personne, et certainement pas à mes géniteux. « Ça ne te regarde pas, de toutes façons. » C’est dit, c’est affirmé et je me demande si cela restera vrai dans les mois à venir. Ne suis-je pas impliquée jusqu’au cou dans cette situation ? N’est-ce pas légitime à partir de là que de m’aider à comprendre l’univers dans lequel je me retrouve propulsée ? Je me dis que ça viendra, que Damon ne me connaît pas et qu’il est logique qu’il ne s’ouvre pas pour l’instant, mais j’espère aussi que ce n’est pas à ça que mon avenir ressemblera. Je suis bien trop entière pour les non-dits, bien trop pour une relation basée uniquement sur les apparences et synonyme de froideur polaire en privé. « T’as certainement raison. » Je hausse les épaules en signe de reddition. Elle n’est que temporaire et il le comprendra certainement quand il me connaîtra un peu mieux.


Je joue avec des cartes qui ont été choisies par un autre, alors je n’ai pas honte de poser des questions. J’ai besoin de savoir où je vais. J’ai besoin de savoir à quoi vont ressembler les prochains mois pour moi, pour lui, et pour nous. « Ça se fera avant la cérémonie. J’espère qu’on aura au moins le droit de choisir l’endroit où on va vivre. » Après l’annonce de nos fiançailles ? Un mois seulement avant le mariage ? Je suis tentée de lui poser la question mais je change d’avis au moment où mes yeux croisent les siens et où mon regard se perd dans la détresse que le sien me communique. Il n’en sait rien. Il est aussi perdu que moi. Il n’a rien choisi de tout ça et c’est injuste que d’attendre de lui qu’il possède toutes les réponses. « Et tu voudrais vivre où, si t’avais le choix ? » Je ne m’intéresse pas aux décisions qui seront peut-être prises par l’homme d’affaire et uniquement lui. Je crois qu’une part de moi cherche à se prouver que je n’épouse pas un mini-Saül, que je me suis mise dans la merde certes, mais que la situation n’est pas aussi catastrophique qu’elle semble l’être. De Damon je ne sais rien à part ce qu’il me montre maintenant, et je le mets sur le compte de sa résignation. « Il va forcément falloir qu’on se voit en dehors de ces moments-là. A partir du moment où ça va commencer à se savoir, et surtout dans le monde des affaires, plus on passera du temps ensemble et plus l’illusion sera renforcée. » A nouveau, je hoche la tête, presque trop docilement pour l’esprit libre que je suis. En signant un pacte avec le diable, j’ai accepté de lâcher prise et de laisser les Williams décider du cours de ma vie pour moi, de toute façon. C’est pour les apparences qu’il passera du temps avec moi. Pas parce qu’il a à cœur d’apprendre à me connaître pour savoir qui il épouse et je ne devrais pas être surprise.

« C’est déjà ça de gagné. Ça sera pas la même donne avec mes proches à moi. » - « Pourquoi, jusque-là t’étais plutôt du genre à papillonner ? » Il n’y a aucune trace de reproches ou de moqueries dans ma question. Je me classe dans cette même catégorie et si mes proches à moi ne seront pas surpris, c’est parce qu’il ne sont pas légion. Seule Shiloh mérite réellement d’être mise au courant - ainsi que Cameron, mais c’est une autre histoire - et elle est bien trop romantique pour mettre en doute la version que je choisirai de lui servir. « Tu penses vraiment que la question de qui a fait la demande se pose dans l’esprit de Saül, alors qu’il vit encore dans les années cinquante ? » J’esquisse un sourire alors qu’il marque un point. Bien sûr qu’il a mis le genoux à terre. Après tout, cette mascarade n’est-elle pas qu’un moyen de se rassurer quant à la virilité de son fils ? L’étiquette compte chez les Williams et c’est une question que je n’aurais même pas dû poser. « C’est à l’homme de demander la femme en mariage, pas l’inverse. Entre toi et moi, tu aurais pu être celle qui aurait fait la demande, dans un autre monde. Mais pas dans cette version-là de l’histoire. » - « C’est pas important pour moi. Je voulais juste m’assurer qu’on soit sur la même longueur d’onde. » A partir du moment où je vais devoir annoncer que je vais me marier, le reste n’a plus réellement d’importance, mais je sais que Shiloh et Rhonda poseront ce genre de question. Dans l’esprit de Saül. Damon ne se libérera jamais donc jamais des chaînes de son père, il respectera ses désidératas jusqu’au bout et concernant chaque détail de la cérémonie à venir. Je devrais porter une bague, si on veut que les gens y croient. La remarque me traverse l’esprit alors que je pose les yeux sur mon annulaire encore libre. Elle ne passe toutefois pas la barrière des mes lèvres : il me prend déjà pour une jeune fille vénale, je n’ai pas l’intention de lui donner un peu plus de grain à moudre à ce sujet. Je m’achèterai moi même cette foutue bague si ça peut aider à le convaincre que je ne fais pas ça pour le parti qu’il représente. « On aura qu’à dire qu’on avait des amis en commun, ce sont des choses qui plaisent toujours et que les gens peuvent facilement croire. » J’esquisse un sourire : si ses proches auront du mal à avaler notre histoire de coup de foudre et de mariage subit, les miens auront du mal à croire à ce type de rencontre : je ne m’entoure que peu et Shiloh se demandera qui a bien pu nous présenter. Mais qu’à cela ne tienne, je parlerai d’une connaissance de la salle de sport, ou quoi que ce soit d’autre. « Et étant donné que j’ai été assez distant de tous mes proches en début d’année... Ça peut coïncider avec notre rencontre.  » Il se livre sans se livrer : je sens bien que je n’ai pas intérêt pour l’instant à lui demander la moindre précision. Peut-être qu’elle viendra, dans un futur proche ou plus lointain, mais il n’a pas confiance en moi et je ne peux pas lui jeter la pierre : nous sommes deux inconnus. « En janvier, et via des connaissances en commun. C’est noté. »

Je me fais la réflexion que je sortirai d’ici sans rien savoir de lui et que la réciproque sera tout autant vraie. Nous buterons tous les deux face à la plus simple des questions : qu’est ce que tu aimes chez elle/lui ? Mais tout dans son attitude me confirme que ce n’est pas le moment de tisser des liens en démarrant une longue conversation et, de mon côté, je réalise que je n’ai qu’une seule envie : partir pour pouvoir à nouveau respirer convenablement. Alors tant pis, je repousserai la grande annonce à plus tard et je trouverai bien une façon d’expliquer à Shiloh pourquoi je n’ai rien dit pendant si longtemps. La fuite du jeune homme sur le balcon m’offre une occasion rêvée de conclure cette discussion mais, plutôt que de m’enfuir comme une voleuse, je me lève pour me diriger une dernière fois vers lui. Les doigts posés sur l’encadrement de la baie vitrée, l’estomac retourné par l’odeur de cigarette, je me risque à passer mon visage à l’extérieur. « Je pense que c’est mieux que j’y aille. » Je doute qu’il proteste. « Il faudrait que je prenne ton numéro de téléphone et que je te donne le mien, non ? » Si c’est lui qui connaît les règles, il me semble que c’est moi qui vais devoir prendre les initiatives. Je l’accepte puisque après tout, je suis en partie responsable de la situation dans laquelle nous nous trouvons..






(cosigan #1) hard pill to swallow  A44L8rk
(cosigan #1) hard pill to swallow  VsgJxpQ
(cosigan #1) hard pill to swallow  AybYaOa
(cosigan #1) hard pill to swallow  DNAJJmO
(cosigan #1) hard pill to swallow  Fqo0cUp
(cosigan #1) hard pill to swallow  LKqJkYj
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3129 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(cosigan #1) hard pill to swallow  210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyJeu 17 Juin - 17:26




hard pill to swallow

***

« Et tu voudrais vivre où, si t’avais le choix ? » La question était aussi simple que de dire bonjour, en réalité. Elle ne portait aucun jugement ou aucun sarcasme dans ses paroles, Megan; elle restait authentique dans ce qu’elle pensait, dans ce qu’elle demandait. Peut-être qu’un jour, Damon serait capable de voir dans la globalité ce qu’elle était et non les brides de personnage qu’il s’acharnait aujourd’hui à garder dans un coin de son esprit. « Si j’avais le choix ? » Comme si la possibilité était réellement de mise dans toute cette situation. Il vint pincer ses lèvres un instant, prenant soin d’éviter de nouveau le regard de Megan celui juste après. « Depuis quelques semaines, c’est chez moi que je voudrais vivre. De nouveau. Repartir à New-York, abandonner l’Australie. » C’était la première fois, depuis qu’il était arrivé ici, qu’il lui répondait avec une franchise aussi importante. Si telle n’avait jamais été son envie depuis qu’il avait mis un pied sur la grande île de l’autre côté du globe, l’idée lui avait frôlé l’esprit plus d’une fois depuis que son père lui avait annoncé ses fiançailles imminentes. Cependant, là n’était pas une option viable, alors, il vint soupirer avant de soutenir, une fois de plus, le regard de la jeune femme. « Mais on sait tous très bien que c’est pas possible. Alors je me contenterais d’un petit appartement - » Tout était relatif dans le mot petit et ses habitudes de vie. « - qui se situe ni dans le quartier où habite mon père, ni celui où habite ma mère. » Qu’il puisse être assez libre de ses mouvements sans avoir à croiser l’un ou l’autre tous les quatre matins. Sur ce point là, il pensait au moins pouvoir négocier. Après tout, qu’y avait-il là à gagner pour Saül de l’empêcher de faire ce choix là ?

« Pourquoi, jusque-là t’étais plutôt du genre à papillonner ? » Un petit rire, autant agacé qu’amusé - aussi étonnant que cela puisse paraitre - s’échappa d’entre ses lèvres. « Je ne leur ai jamais présenté quelqu’un. Et j’ai toujours estimé qu’ils n’avaient pas à mettre leur nez dans cette partie là de ma vie, et j’avais raison: regarde où ça me mène aujourd’hui. » Il ne venait pas vraiment répondre à la question de Megan avec ces quelques paroles, mais il estimait que ce point là pouvait être important à connaître dans un premier temps. « Mais oui, je suis plutôt du genre à papillonner plutôt qu’à me poser. » Une seconde de silence imposée avant qu’il ne prenne la parole de nouveau. « Pour la famille, ce sera surtout parce-qu’ils connaissent bien trop Saül pour ne pas être méfiant sur la question. Pour les autres, c’est surtout parce-qu’ils savent que je suis pas du genre à me poser. » Il espérait simplement que leur version des faits, une fois établie proprement, serait assez convaincante pour la vendre à qui voulait l’entendre - et qu’à la suite, les gens se mettraient à y croire si fort que tout doute quant à l’amour entre Megan et Damon serait  ôté de leurs esprits. Cependant, l’idée du mariage en elle-même n’était pas un bon point de départ car même si Damon ne cachait pas son désir de vouloir fonder une famille un de ces jours, il avait vécu dans un environnement tellement empli de faux-semblants qu’il était plutôt étonnant qu’il se pose si rapidement, si précipitamment. Il tombait amoureux facilement, ça ne voulait pas dire qu’il pensait que la première venue était la femme de sa vie. Et surtout, il n’aurait pas forcément été celui à faire une telle demande - contrairement à ce que Saül allait leur imposer de faire croire. « C’est pas important pour moi. Je voulais juste m’assurer qu’on soit sur la même longueur d’onde. » A sa réponse, il vint hocher la tête. Au moins, ils venaient de trouver un point sur lequel ils étaient d’accord - qu’importe que ce soit pour de vrai ou simplement parce-qu’ils leur importaient peu dans cette situation d’être de l’avis de Saül.

Leur histoire avait donc désormais un point de départ. « En janvier, et via des connaissances en commun. C’est noté. » Rien que de l’entendre l’évoquer à haute voix, Damon avait un sale frisson lui parcourant l’échine. Il ne mit d’ailleurs pas longtemps avant de prendre la poudre d’escampette et de fuir sur le balcon, l’atmosphère à l’intérieur de la pièce n’étant que peu supportable à la longue pour lui. Il en était en grande partie responsable, mais ne voulait pas admettre que c’était le cas: Megan était la fautive dans cette histoire et s’il ne sentait pas à l’aise en sa présence, ça en découlait de ça. « Je pense que c’est mieux que j’y aille. » La voix de la jeune femme se fit entendre derrière lui à peine plus de deux minutes suite à son arrivée sur le balcon. Damon daigna tout de même se retourner pour lui faire face, alors qu’il tirait une nouvelle fois sur le tube nicotiné. « D’accord. » Il n’allait pas la retenir: la discussion qu’ils venaient d’avoir lui suffisait amplement pour aujourd’hui. Surtout qu’il se devrait surement d’en faire un rapport à son père à un moment donné, et moins ils discutaient aujourd’hui, plus la discussion entre Saül et son fils serait brève et efficace. « Il faudrait que je prenne ton numéro de téléphone et que je te donne le mien, non ? » Même si l’idée qu’il puisse être à un message de Megan, et donc en quelques sortes à sa merci, il devait admettre qu’elle marquait un point. Pouvoir entrer en contact allait être primordial, et puis surtout, quels futurs époux ne possédaient pas le numéro de téléphone de leur moitié ? C’en était ridicule, si tel avait été le cas. Avec un geste nonchalant, il vint sortir de la poche intérieure de sa veste une carte de visite de la MHI, gravée de son nom - Dieu merci, il avait réussi à imposer le Damon sur ces dernières - et de son numéro de téléphone personnel. « Du moment que tu m’appelles pas à trois heures du matin. » Il râlait, mais si Megan en arrivait à agir de la sorte, il ne saurait laisser le téléphone sonner sans répondre. « T’auras qu’à m’envoyer un message pour que j'ai le tiens en retour. »



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
l'envol d'Icare
l'envol d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #1) hard pill to swallow  IAeu3cF ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Le plan était parfait, Damon et elle étaient supposés avoir une chambre chacun avant que Murphy ne débarque dans leurs vies.
(cosigan #1) hard pill to swallow  87cf7157959773268f509a3d2871df886dd0fb03
POSTS : 2706 POINTS : 1355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(07)
le mariage de l'année (damon #8)damon #10charlie #4murphy #4shiloh #4 › jo #3 › jasper #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #1) hard pill to swallow  Cfc5dcd72a69d0372af1de3ead85df569617cf8f
cosigan #10 & #8 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 12345678910

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_ngsurkTUOF1ttuk3wo2_250
misfits #4 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #1) hard pill to swallow  Tumblr_inline_pef4qvEdpW1rrbwq5_1280
cameron (scénario libre) I don't wanna talk aout things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #1) hard pill to swallow  Kl4a
meloh #4 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #1) hard pill to swallow  3yAUw4UG_o
jo #2 Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #1) hard pill to swallow  1sby
jasper ⊹ It takes a lot to change a man, hell, it takes a lot to try. Maybe it's time to let the old ways die. I'm glad I can't go back to where I came from. I'm glad those days are gone, gone for good. But if I could take spirits from my past and bring them here you know I would.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : vellichor (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  EmptyVen 18 Juin - 10:27




hard pill to swallow
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #1) hard pill to swallow  873483867

« Si j’avais le choix ? Depuis quelques semaines, c’est chez moi que je voudrais vivre. De nouveau. Repartir à New-York, abandonner l’Australie. » L’emphase qu’il met sur sa première question me montre une fois de plus que, à ses yeux, l’idée même d’avoir la main mise sur l’une des variables de son existence, n’importe laquelle, lui semble parfaitement aberrante. Comme si je lui avait demandé sur quelle planète il voudrait habiter si c’était possible. « Ça doit être chouette comme endroit. » Peut-être qu’un jour, pour lui comme pour moi, quitter l’Australie deviendra la solution ? Après tout, loin de Saül, nous échapperions à son contrôle. « Mais on sait tous très bien que c’est pas possible. Alors je me contenterais d’un petit appartement qui se situe ni dans le quartier où habite mon père, ni celui où habite ma mère.  » - « Et ça nous laisse quoi comme possibilités ça ? » Il va falloir qu’il m’aide puisque, contrairement à lui, je ne suis pas à jour concernent les zone de la ville condamnées par la présence d’un Williams. « Un petit appartement hein ? » Un sourire amusé se dessine sur mon visage alors que je me fais la réflexion qu’un jeune homme comme Damon Williams doit ignorer la signification de cet adjectif. Nous vivrons donc dans un petit appartement d’un quartier qui sera certainement huppé d’ici quelque moi : difficile d’y croire étant donné la froideur de notre échange.

« Je ne leur ai jamais présenté quelqu’un. Et j’ai toujours estimé qu’ils n’avaient pas à mettre leur nez dans cette partie là de ma vie, et j’avais raison: regarde où ça me mène aujourd’hui. » Je hoche la tête doucement, retenant la réflexion que, de toute façon, l’homme d’affaire se serait un jour mêlé des histoires de cœur de son aîné. C’était inévitable selon ma vision des choses : n’évolue-t-il pas dans un monde où seules les apparences et la famille dans laquelle on naît comptent ? Dans un sens, il devrait s’estimer heureux : son orientation sexuelle a mis son père au pied du mur, mon chantage avec et il a dû se rabattre sur moi, une gamine du système plutôt que de marier son fils à une bourgeoise coincée. Dans ma version de l’histoire, il est gagnant. « Mais oui, je suis plutôt du genre à papillonner plutôt qu’à me poser. » - « Je vois. » Et je n’ai pas de commentaire à faire : ce n’est pas mon rôle de toute façon. Jusqu’ici, nous ne nous devions rien et j’ai du mal à définir à quoi ressemblera notre relation dans le futur. Je n’étais pas vraiment du genre à me poser et envisager le mariage non plus, de toute façon. « Pour la famille, ce sera surtout parce-qu’ils connaissent bien trop Saül pour ne pas être méfiant sur la question. Pour les autres, c’est surtout parce-qu’ils savent que je suis pas du genre à me poser. » - « Je suis pas le genre de fille que mes amis imaginaient voir se marier un jour, mais ils savent qu’avec moi il faut pas poser de question. Quant à ma famille... » Il est trop tôt, bien trop tôt pour que je m’ouvre à lui, quand bien même son père lui a peut-être déjà donné quelques informations nous mettant peu en valeur, mon schéma familial et moi. « … Tout ce que je peux te dire c’est que ce sera pas un obstacle à quoi que ce soit. » Fin de la discussion, questions interdites. C’est assez clair et, de toute façon, il s’échappe à l’instant où j’en ai le plus besoin, comme s’il avait senti que nous risquions de heurter un mur à pleine vitesse à continuer sur ce chemin-là. Nous ne sommes près ni l’un ni l’autre pour une session confessions à cœur ouvert.

Lorsque je le rejoins et qu’il se retourne vers moi, les effluves de tabac me chatouillent le nez et je grimace sans même m’en rendre compte. « D’accord. » Je n’attendais pas de lui qu’il tente de me retenir, de toute façon. Il plonge la main dans sa veste pour en tirer sa carte de visite et, une fois de plus, je me sens réduite à l’état de transaction. Dieu que c’est impersonnel. « Du moment que tu m’appelles pas à trois heures du matin. » - « Je te rassure, je dors aussi à cette heure-là, la majorité du temps en tout cas. » Je ne suis pas la jeune écervelée fêtarde et insouciante dont je peux renvoyer l’image au premier abord. Je suis bien plus que ça, et ne tient qu’à lui de gratter sous la surface. « T’auras qu’à m’envoyer un message pour que j'ai le tiens en retour. » Pour éviter qu’il ne soit tenté de ne pas tenir parole, je sors mon téléphone sur le champ - sinon je vais perdre sa carte, de toute façon - et je lui envoie un message ne comportant que mon prénom et mon nom, au cas où l’information ne lui serait pas parvenue. « Voilà. Tu l’as. » Et à présent ? Comment conclure ce genre de rencontre qui sort légèrement du commun ? « Tu auras qu’à m’appeler ou m’envoyer un message, quand il y aura besoin qu’on se voit. » L’envie elle ne semble pas de la partie.


RP terminé (cosigan #1) hard pill to swallow  1949770018




(cosigan #1) hard pill to swallow  A44L8rk
(cosigan #1) hard pill to swallow  VsgJxpQ
(cosigan #1) hard pill to swallow  AybYaOa
(cosigan #1) hard pill to swallow  DNAJJmO
(cosigan #1) hard pill to swallow  Fqo0cUp
(cosigan #1) hard pill to swallow  LKqJkYj
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(cosigan #1) hard pill to swallow  Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #1) hard pill to swallow (cosigan #1) hard pill to swallow  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(cosigan #1) hard pill to swallow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-