AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
39.99 €

 (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : a lotta two-faced people show me both sides, so i figured out i gotta be my own type
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse. ce temps est révolu puisqu'aujourd'hui, elle est chômeuse. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss. comme c’était lui qui lui donnait le golden ticket des grandes soirées pour chanter en étant sous-payée (et à peine écoutée), elle se retrouve sur le carreau, mais elle est déterminée à ne pas se tourner les pouces, et elle épluche les petites annonces avec entrain (nope, toujours pas)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat ODu4Vxlk_o
POSTS : 391 POINTS : 245

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie ; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ gros ego, proportionnel à la taille de ses boobs ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat G0CyRktd_o
NICKY ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Dzr1Bfwk_o
MEG ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so

itziar#1 ◦ meg#3 ◦ léo#1charlie#2mariage cosigannicky#6archie#3

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : jorja smith
CRÉDITS : ©ssoveia (av&gifs profil) ◦ ©ekladata (gif sign) ◦ ©astra (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t34548-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t31190-libre-darren-barnet

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyMer 2 Juin - 12:57




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Nicholas Hurley

"TOSSER!" Si d’habitude, la voix de Jo était saturée de notes mélodieuses, en ce début de soirée-là, elle n’était qu’un rugissement de colère qu’elle accompagna d’une descente des marches du perron pleine d’impétuosité, ses petits bras fendant l’air chargé d’effluves de fleurs, de gazon et de gaz d’échappement en même temps qu’elle faisait le tour de la maisonnée. Ce putain de chat laid et puant, c’était bien sa veine d’être devenue la maîtresse toute désignée d’un sac à puces pareil, et sans qu’elle ne se soit portée volontaire en plus. Il s’était incrusté comme le crève la dalle qu’il était, faisant irruption dans le quotidien des Carter par la force des choses après s’en être sauvagement pris à Nana en juillet dernier. Sauvagement était peut-être exagéré, toujours est-il qu’il avait foutu une trouille monumentale à Jo qui depuis lui avait attribué un nom — plein d’affection et de poésie, évidemment — en plus de s’évertuer à le chasser chaque fois qu’il se faufilait par la porte de derrière, à vouloir gratter les reliefs de repas que Nana oubliait une fois sur deux de jeter. Tu parles d’une malédiction. Au moins, ça lui donnait l’occasion de s’énerver pour quelque chose, elle qui ces derniers temps se cherchaient davantage d’excuses pour monter au créneau, bousculée dans ses habitudes moroses suite à l’irruption en ville de l’autre. Pourquoi sa vie devait sans arrêt être chamboulée par le bon vouloir des autres à vouloir en faire partie, une question qu’elle se posait de plus en plus, persuadée qu’elle était comme le miel avec les abeilles. Ça aussi, c’était bien sa veine, d’être assez bonne pour qu’on lui colle au train sans lui demander son avis.

Une fausse note, une vraie celle-ci, provenant d’un instrument qu’elle reconnaissait comme un violon, la fit froncer le nez de faux dégoût quand enfin, elle trouva le responsable de sa colère, retranché à quelques pas de la maison des Hurley. Léchouillant le bitume comme s’il n’avait pas mangé depuis des lustres, l’animal jeta un regard par-dessus ses poils longs et sales à la silhouette généreuse de la jeune femme qui se pencha pour l’agripper sans demander son reste, et pointer un doigt à l’ongle long et strassé sur son nez humide et écrasé "Un jour où l’autre, je vais te trouer la peau et m’en faire un manteau, sale bête." qu’elle lui dit, ne se laissant pas émouvoir par les grands yeux larmoyant de Tosser dont elle détourna l’attention, intriguée par la mélodie — juste cette fois — qu’elle entendit émaner d’une fenêtre ouverte, et dont elle s’approcha avec contre elle, le chat qui ne se débattit pas, surprit que sa soi-disant maîtresse face preuve d’autant de délicatesse à son égard.
Il cala sa tête sur le haut de sa poitrine, et se contenta de ronronner jusqu’à ce qu’elle déboule devant la fenêtre de la chambre de Nicholas qu’elle alpagua sans craindre de le déranger dans son oeuvre, ou même de passer la tête à un moment malencontreux, et hurla pour s’annoncer "POLICE!" Le rire gras qu’elle laissa échapper laissait entendre qu’elle savait parfaitement que sa blague était de mauvais goût, mais lorsqu’elles étaient dirigées vers Nicky, elles l’étaient toujours de toute façon — plus ou moins, la différence serait imperceptible. Ils n’avaient pas beaucoup échangé depuis qui lui était apparu évident qu’ils n’avaient rien à faire l’un avec l’autre, se contentant de rouler des yeux quand Ava invitait ses voisins à jouer aux cartes ou à profiter d’une limonade sur la véranda. Mais à côté de ça… moins elle le voyait, ce grand pleurnichard à l’air constamment au bout de sa vie, mieux elle se portait. Et gage de mauvaise foi ultime, elle ne lui adressait que peu la parole. Jo n’avait pas une autre fois envie qu’il en profite pour se faire passer pour une victime, bien qu’il l’était dans une certaine mesure, et qu’elle était devenue son bourreau. Ah, elle ne s’était jamais cachée d’être difficile à vivre hein, et puis il le méritait bien après tout. Non ?
Cessant de rire, elle fronça les sourcils en relâchant Tosser qui en profita pour grimper sur le cadre de la fenêtre de Nicholas tandis que Jo lui disait, avec toute la sympathie qu’elle lui adressait généralement, c’est-à-dire aucune — pourquoi elle s’était efforcée de venir le déranger dans ce cas ? C’était une question pour un autre jour, décida-t-elle en arquant un sourcil "T’as conscience qu’on a pas tous envie d’entendre tes ratés musicaux ? La prochaine fois, ce sera une vraie escouade de flics qui viendra t’arrêter pour délit de fausses notes, tu devrais faire gaffe." le mit-elle en garde en laissant le chat faire les cents pas devant la fenêtre dont elle s’approcha pour de bon pour mieux s’y pencher, les mains fermement accrochées aux bords et juchés sur la pointe de ses pieds pour mieux avoir accès à l’ensemble de la pièce. Passant la tête pour y jeter un oeil, elle joua des sourcils lorsque, d’une vois profonde et sensuelle, elle ajouta en terminant d’observer les recoins de la chambre qui jouxtait le jardin des Hurley "Hmm hmm, alors c’est ici que tu fais des folies, Nicky ?"


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat 2dJk2Km
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Pf8cX3Q
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : don't go blindly into the dark...
MÉTIER : ancien co-fondateur d’un wedding band (15 possible girlfriends), tu es désormais professeur de musique, donnant des cours de piano à domicile. tu joues également les bénévoles dans une association lgbtqia+ où tu donnes là aussi des cours de musique ; sans compter ta chaine youtube nicky & the saints, que tu viens tout juste de lancer (novembre 2021), un espace rien que pour toi où tu reprends des chansons connues en jouant tous les instruments, en chantant et en faisant même le choeur (et tout autre sonorité que l'on peut distinguer)
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat LIjWoPK
POSTS : 283 POINTS : 180

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, tu joues de plusieurs instruments avec une facilité certaine (piano, violon, guitare, basse, clarinette) • toujours et uniquement aperçu en pulls • romantique dans l'âme, tes relations passées se comptent avec les doigts d'une seule main • grand timide • propriétaire d'un van qui a connu de meilleurs jours et qui sert pendant les déplacements • compositeur de tes propres textes et mélodies •
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat WEG1xl4
josephine • There is love in your body but you can't get it out, it gets stuck in your head, won't come out of your mouth, sticks to your tongue and shows on your face, that the sweetest of words have the bitterest taste...

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat PNNYjKt
everley • Well, the feeling was always too much for me, it always came too strong, I wanted to get it right so badly that I always got it wrong, so you keep pushing on, you hope it won't be long.'Til you can find the child you were and find a way to get along...

(2021) jo#6jenson#1wolfie#1dani#2evelyn#4

RPs EN ATTENTE : angus#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ed skrein
CRÉDITS : (av, icons) malibu; (gifs profils) ssoveia ♥
DC : edge price & lara pearson, les audacieux
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-i-m-just-a-soul-whose-intentions-are-good https://www.30yearsstillyoung.com/t34649-nicholas-hurley https://www.30yearsstillyoung.com/t33763-nicholas-hurley

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyLun 7 Juin - 19:17




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (troishq/tumblr) ✰ w/ @Jo Carter

Les moments où tu te retrouves seul dans la demeure que tu partages depuis des années avec Esmée ne sont pas si rares que cela au final, non vraiment. Malgré son âge, Esmée Hurley reste une personne définitivement plus active que toi et après avoir fait la promesse de t'appeler quand elle serait sur le chemin du retour et de bien partir avec son fauteuil roulant, elle s'est éclipsée avec les bras chargés de pâtisseries, pour aller tenir compagnie à une amie, à deux rues d'ici. Avec un simple avertissement, celui de ne pas rester tout seul justement ou même de sortir une heure ou deux. How about no, que tu as automatiquement pensé, plus fatigué que tu n'y laisses paraître ou que tu l'avouerais devant qui que ce soit, et encore moins face à ton aîné qui te bat au compteur des années et même qui te bat tout court. Entre l'emploi du temps du groupe plus que chargé et les cours de guitare et de piano que tu donnes dans l'association de Casey, les jours ou même les quelques heures pour toi et uniquement pour toi sont trop éloignées pour que tu sortes, ou que tu veuilles te perdre dehors. Tu es bien mieux chez toi, chez vous, où tout est beaucoup plus confortable et tout est familier. C'est ta seule pensée quand tu abandonnes enfin ton pull sur ton lit, même toi trouvant le drapé de la laine un peu trop étouffant pour rester à l'intérieur, encore plus quand tu t'aventures dans la cuisine pour te faire un chocolat chaud avec beaucoup trop de marshmallow dedans - heureusement qu'Esmée n'est pas là vraiment - ou même quand tu retournes t'enfermer dans ta chambre, ta fenêtre ouverte étant ton seul contact avec le monde extérieur.
Et si la boisson sucrée disparait trop vite, c'est avec un peu plus de mesure que tu t'empares de ton violon ainsi que de l'archet qui accompagne l'instrument, pour te perdre quelques instants dans ta musique et dans les notes. C'est réconfortant de composer à partir de rien, l'esprit totalement vide et tu te retrouves à esquisser un sourire, le menton pressé contre le bois de l'instrument, cherchant la suite logique du début de la mélodie, ne voyant plus rien d'autre que toi et ton instrument. Il en faudrait beaucoup pour te tirer de cette rêverie-là, mais justement, c'est exactement ce qui se passe quand une voix que tu ne reconnais que trop bien, se joint aux notes, de nulle part, sur un volume trop élevé pour ne pas être remarqué. Tu sursautes, vraiment, manquant de faire tomber ton instrument sur le sol mais tu t'y accroches comme si ta vie en dépendait, le coeur battant, cherchant le coupable. Ou plutôt la coupable, déjà en train de rigoler de sa petite blague, tandis que tes yeux bleutés se posent sur Joséphine Carter.
Tu prends une profonde inspiration, résistant dans le même temps à l'envie furieuse de lui balancer un de tes coussins à la figure, dans son cas, cela serait amplement mérité mais tu sais que ce serait perdre ton temps avec Jo et que quoi qu'il arrive, elle réussira à tourner les choses à son avantage. Elle se moque de tout, pas vrai ? Quelque chose comme ça, et est-ce que ça vaut vraiment le coup que tu perdes ton sang-froid pour elle ? Définitivement pas. Tu as eu peur, elle a bien ri, elle va sûrement continuer sa route et te laisser tranquille, c'est le schéma de vos échanges ces derniers temps et cela te convient très bien. Sauf qu'elle ne bouge pas, campant sur le rebord de ta fenêtre et te fixant comme si tu étais la chose la plus fascinante du monde. "Pour ma défense..." Tu trouves ta voix, prenant une autre profonde inspiration. "Ce n'était qu'une seule fausse note, juste une seule." Ce qui reste vrai et même toi tu as grimacé en entendant les crissements des cordes. Un léger accident de parcours, ça arrive. Mais l'attention de Jo s'est déjà portée sur autre chose, sur ton espace à toi et tu te retrouves à hésiter encore une fois, tu pourrais te précipiter sur ton pull le plus proche et l'enfiler, sauf que déjà, elle reprends sur un ton complètement différent, probablement pour te taquiner encore plus. Tu suis son regard, posé sur ton bordel composé de beaucoup de livres, de vêtements et de livres, te tournant ensuite vers elle. "... Tu veux dire dormir, n'est-ce pas ?" ayant appris à la dure que faire semblant de ne pas comprendre ses sous-entendu restait la chose la plus neutre à faire. Mais vraiment, tu ne comprends pas encore ce qu'elle fiche ici elle et... son chat. L'animal semble hésiter lui aussi, à se demander si tu es hostile ou pas et s'il peut envahir ce nouvel espace, préférant se lover sur le rebord de la fenêtre, fixant Joséphine. "Et qu'est-ce que tu fabriques à ma fenêtre ? Je croyais que tu préférais éviter tes voisins ou simplement les maudire quand ils ont le dos tourné... et pourquoi tu as un chat avec toi..."
Tu fronces légèrement les sourcils, te servant de l'archet et de sa tige pour pointer l'animal, puis Jo."... qu'est-ce que tu as fait ?" que tu demandes à demi-voix, presque prêt à te servir de l'accessoire de ton instrument comme défense, presque."Non vraiment, est-ce que c'est la partie où tu me dis que tu fais secrètement partie d'un groupe de défense contre les animaux et vous êtes allés mettre le feu à un cabinet de vétérinaire et que tu as libéré ce chat-là...?" Tu n'as aucune idée de ce qu'elle fait de son temps libre, tu connais sa profession et c'est tout, comme tu lui as déjà indiqué par le passé, tu t'en moques et elle n'est pas si intéressante que cela. Pourquoi poser des questions quand ta présence n'est clairement pas désirée et qu'elle estime tout savoir mieux que tout le monde ? Grand bien lui fasse vraiment, toi, aussi tu connais tes propres limites. "Si je suis ton alibi, tu vas finir en prison hein, je mens très mal." Que tu offres enfin, haussant simplement les épaules.



No more carefree laughter, Silence ever after, Walking through an empty house, tears in my eyes, Here is where the story ends, this is goodbye, Knowing me, knowing you...


Dernière édition par Nicholas Hurley le Lun 19 Juil - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : a lotta two-faced people show me both sides, so i figured out i gotta be my own type
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse. ce temps est révolu puisqu'aujourd'hui, elle est chômeuse. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss. comme c’était lui qui lui donnait le golden ticket des grandes soirées pour chanter en étant sous-payée (et à peine écoutée), elle se retrouve sur le carreau, mais elle est déterminée à ne pas se tourner les pouces, et elle épluche les petites annonces avec entrain (nope, toujours pas)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat ODu4Vxlk_o
POSTS : 391 POINTS : 245

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie ; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ gros ego, proportionnel à la taille de ses boobs ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat G0CyRktd_o
NICKY ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Dzr1Bfwk_o
MEG ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so

itziar#1 ◦ meg#3 ◦ léo#1charlie#2mariage cosigannicky#6archie#3

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : jorja smith
CRÉDITS : ©ssoveia (av&gifs profil) ◦ ©ekladata (gif sign) ◦ ©astra (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t34548-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t31190-libre-darren-barnet

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyVen 25 Juin - 15:33




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Nicholas Hurley

"Me tends pas une perche pour te demander si t’es encore puceau, Nicky." qu’elle lui répondit sans faire dans la dentelle, roulant des yeux dans leurs orbites en l’entendant répondre à sa question sur les potentielles folies qu’il faisait dans son antre. Clairement, et ce malgré le fait qu’elle était à l’extérieur et que le panorama de son intimité ne lui apparaissait pas dans son entièreté, elle pouvait deviner que ça ne fleurait pas la débauche là-dedans, mais bel et bien la poussière et le lait chocolaté, séché au bord des nombreux mugs qu’elle avait vu traîner dans les coins en passant le tout au crible, petite fouineuse déboulant avec ses gros souliers crottés. Marquant un temps, elle médita sur ce qu’elle venait d’avancer, et songea au fait qu’elle ne savait pas si elle assumerait de se sentir obligée de se foutre encore un peu plus de sa gueule avec ce nouveau dossier en sa possession. Quoique. Peut-être qu’elle saluerait sa décision de ne pas coller aux attentes de la société en la matière, et qu’elle l’applaudirait de ne pas vouloir planter son aiguille dans toutes les toisons d’or du coin.
Un point pour Nicky ? Absolument pas, et puis quoi encore ? Elle le fixa sous la barrière de ses longs cils, naturels et dépourvus de tout artifice pour une fois, le menton rentré dans une posture de sale gamine qui feignait de ne pas savoir qu’elle dépassait bien trop souvent les limites pour être considérée comme autre chose que de la mauvaise graine. En vrai, c’était plus facile avec lui qu’avec les autres, de tout tourner en dérision et de se payer sa tête à son détriment. Elle se demandait parfois s’il ne le faisait pas un peu exprès, d’être aussi niais, collant au cliché du musicien si torturé qu’il préférait vivre dans ses songes que dans la réalité. Jo ne connaissait pas grand-chose de Nicholas Hurley, elle savait juste qu’il avait le toupet de lui taper constamment sur les nerfs. Ça ne l’empêchait pas d’y revenir sans arrêt, comme la masochiste refoulée qu’elle était, à semer gaiement les graines de la discorde pour mieux s’attirer les mérites de la récolte d’hostilité qu’elle balançait à la tronche de quiconque s’approchait de trop près.

Laissant Tosser investir le cadre de la fenêtre de Nicholas, Jo se redressa pour mieux appuyer ses coudes tout contre le bois. Les yeux se reportant d’eux-mêmes sur la silhouette du jeune homme, elle roula de nouveau des yeux en l’entendant se lancer dans une sorte d’interrogatoire auquel elle répondit à peine, plissant les paupières pour mieux supporter cette déferlante de questions "Et si tu te détendais pour une fois dans ta vie ? Je suis pas venue pour abuser de toi. Même si franchement, sexy sans tes pulls moches… tu vois quand tu veux, tu peux faire des efforts et attiser autre chose que de la pitié." Elle le pointa du menton, mais elle ne s’arrêta pas plus que ça sur le fait qu’il cachait de la sexiness sous ses choix de sapes douteuses. Une fois sur deux, elles lui donnaient envie de gerber ses tripes sur ses chaussettes dépareillées, eww "Je suis juste venue te faire remarquer que tout le monde n’est pas sourd, et que j’aime bien ce que t’étais en train de jouer." fit-elle en grimaçant autant à cause du coup de tête que Tosser lui donna en passant devant elle et en se lovant entre ses bras qu’elle écarta pour le repousser avec claquant de la langue, qu’à cause de ce qu’elle venait de dire à son voisin, et qu’elle corrigea en troisième vitesse, sa mauvaise foi se rappelant à elle "Enfin quand tu joues pas faux… parce qu’y avait plus d’une fausse note dans ta partition." Et sur une mine de nananananèreuh, elle se décolla du cadre de la fenêtre pour mieux lever les mains devant elle, menacée par l’archet du jeune homme "Est-ce que j’ai l’air de coller au stéréotype de la femme engagée pour la défense des animaux ? Ça fait des mois que j’essaye de le faire crever celui-là, mais il est aussi coriace que Richard. Il nous enterrera tous, crois-moi." Elle pensa brièvement à l’amoureux de sa grand-mère, et ses doigts se dirigèrent droit vers le pelage de Tosser qu’elle caressa subrepticement avant de lui feuler dessus. L’air de rien, elle releva la tête vers Nicky qu’elle jugea des yeux, retrouvant une posture neutre, les coudes posés sur le cadre de la fenêtre de la chambre de son voisin "Et puis d’abord, pourquoi tu me prêtes toujours de mauvaises intentions ?" Vraiment, Josephine ? Après des mois à le fustiger à propos de ses habitudes, et de sa fâcheuse tendance à lui coller le bourdon chaque fois qu’il ouvrait la bouche ? Il avait toutes les raisons du monde d’être suspicieux à son égard, et elle en était plus que consciente. Aussi secoua-t-elle la tête en lui disant, détournant furtivement le regard pour le poser sur une affiche accrochée au mur de la chambre de Nicholas "OK, ne réponds pas à cette question." Et sa phrase disparut derrière les miaulements de Tosser. Sans prévenir, il sauta à l’intérieur de la chambre. Jo, un sourire en coin sur le visage, ouvertement sardonique dans le ton, elle murmura à son intention "Je crois que t’as un prétendant, c’est le moment de sauter sur l’occasion pour te faire cajoler par quelqu’un d’autre que ta grand-mère."


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat 2dJk2Km
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Pf8cX3Q
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : don't go blindly into the dark...
MÉTIER : ancien co-fondateur d’un wedding band (15 possible girlfriends), tu es désormais professeur de musique, donnant des cours de piano à domicile. tu joues également les bénévoles dans une association lgbtqia+ où tu donnes là aussi des cours de musique ; sans compter ta chaine youtube nicky & the saints, que tu viens tout juste de lancer (novembre 2021), un espace rien que pour toi où tu reprends des chansons connues en jouant tous les instruments, en chantant et en faisant même le choeur (et tout autre sonorité que l'on peut distinguer)
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat LIjWoPK
POSTS : 283 POINTS : 180

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, tu joues de plusieurs instruments avec une facilité certaine (piano, violon, guitare, basse, clarinette) • toujours et uniquement aperçu en pulls • romantique dans l'âme, tes relations passées se comptent avec les doigts d'une seule main • grand timide • propriétaire d'un van qui a connu de meilleurs jours et qui sert pendant les déplacements • compositeur de tes propres textes et mélodies •
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat WEG1xl4
josephine • There is love in your body but you can't get it out, it gets stuck in your head, won't come out of your mouth, sticks to your tongue and shows on your face, that the sweetest of words have the bitterest taste...

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat PNNYjKt
everley • Well, the feeling was always too much for me, it always came too strong, I wanted to get it right so badly that I always got it wrong, so you keep pushing on, you hope it won't be long.'Til you can find the child you were and find a way to get along...

(2021) jo#6jenson#1wolfie#1dani#2evelyn#4

RPs EN ATTENTE : angus#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ed skrein
CRÉDITS : (av, icons) malibu; (gifs profils) ssoveia ♥
DC : edge price & lara pearson, les audacieux
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-i-m-just-a-soul-whose-intentions-are-good https://www.30yearsstillyoung.com/t34649-nicholas-hurley https://www.30yearsstillyoung.com/t33763-nicholas-hurley

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyLun 5 Juil - 13:23




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (troishq/tumblr) ✰ w/ @Jo Carter

Quand ta voisine te demande si tu es capable de te détendre, tu fais de ton mieux pour te retenir de rire, vraiment, ou encore lui demander si elle sait à qui elle s'adresse en faisant cette requête totalement impossible. Surtout quand elle là, à t'épier, prête à juger chacun des détails de ton espace personnel et ce sans véritablement se rendre compte que c'est l'endroit où tu te sens le plus à l'aise de la planète. Tu te dis que la brune en a conscience, Jo doit bien savoir qu'à souffler le chaud et le froid, à te complimenter pour ensuite t'insulter, elle n'arrange absolument pas son cas ou l'image que tu as d'elle d'ailleurs. Ce n'est pas ton genre de juger qui que ce soit, ou d'imposer ta présence quand on ne veut clairement pas de toi, mais être cordiale pour Joséphine Carter, signifie t'envoyer deux ou trois remarques bien placées à la figure et t'observer tandis que tu fais de ton mieux pour rester poli et tout simplement passer à autre chose. Pourquoi ? Franchement, tu n'en sais rien, tu sais qu'elle en a parfaitement conscience, tout comme tu sais que tout élan de curiosité sera mis sur la touche par une autre intonation criarde de sa voix et un roulement des yeux qu'elle semble maitriser mieux que personne. Ce qui soulève un autre point : veut-elle vraiment que tu poses la question, ou alors se placer comme la jeune fille la plus intéressante de la planète lui convient ? Elle a beau t'accuser de jouer les martyrs, la brune sait attirer les feux des projecteurs mieux que personne, une qualité vraiment, tu ne peux qu'être un minimum admiratif, surtout quand on sait que tu as passé et que tu passes les trois quarts de ta vie à faire l'inverse justement.
Tu hausses les épaules la seconde suivante, abandonnant ton instrument sur le fouillis qui te sers te serre de lit, répétant les mots de la brune sans vraiment être surpris. "Quand je veux..." Une très bonne précision et tu demeures silencieux pendant les prochains secondes, un sourcil dressé quand elle t'adresse un compliment, tu pourrais lui demander si elle a de la fièvre, si Jo n'est pas tout simplement en train de filmer votre petit échange pour plus tard et pour te montrer à quel point tu es un idiot fini, quand la chute arrive quelques secondes plus tard, tu n'es pas surpris, du tout. Est-ce qu'elle se rend compte qu'elle devient un peu prévisible ? Peut-être pas, tu ne seras pas celui qui le lui fera remarquer non, à la place, tu lui tournes le dos pendant quelques secondes, seulement pour attraper le premier pull qui te passe sous la main et pour l'enfiler,  pour ne pas te sentir encore plus désavantagé que d'habitude dans tout cet échange. "Et puis d’abord, pourquoi tu me prêtes toujours de mauvaises intentions ?" Là c'est plus fort que toi, le rire passe vraiment la barrière de tes lèvres, tu pouffes légèrement, avant de te tourner vers elle, ton regard bleuté tombant sur la chanteuse. "Ce n'est pas une vraie question, pas vrai ?" Que tu murmures tout simplement et elle te le confirme quelques secondes plus tard, Jo n'est pas stupide, définitivement pas, c'est tout le contraire même et tu finis par hausser les épaules, une seconde fois, ne sachant pas à quoi cet échange va vous mener, ni même pourquoi elle est là.
L'ennui, pas vrai ? Elle aurait tout simplement pu te dire d'arrêter de jouer et tourner les talons il y a une minute de cela. Ton train de pensées est légèrement interrompu par le chat, l'animal miaule et finit par sauter dans ta chambre, se dirigeant vers toi à pas mesurés, son regard fixé sur toi. Tu as un autre rire, tu ne dois pas paraitre si menaçant que cela, et avant même de réaliser ce que tu fais, tu es déjà assis en tailleurs sur la moquette de ta chambre, une main tendue devant toi, attendant que le chat décide, de lui-même de venir t'approcher. "Et crois-moi Joséphine, tu ne corresponds à aucun stéréotype, vraiment tu es un peu trop... juste trop ... pour cela, mais tu le sais déjà... je suppose." Les mots t'échappent avant même que tu ne puisses les arrêter, mais pour le coup, il s'agit de la stricte vérité, et ton regard croise brièvement celui de la jeune femme avant que tu ne sois distrait par le chat, qui a fini par s'approcher et qui est présentement en train de renifler ta main. "Entre nous... j'ai eu de pires prétendants..." Tu hoches la tête à ces mots avant de tenter le tout pour le tout et de gratter l'animal entre les deux oreilles, cela semble fonctionner car il n'en faut pas plus pour qu'il se rapproche davantage, partant à l'assaut de ton pull et tentant de s'y accrocher la seconde suivante.
"Et pourquoi tu essayes de t'en débarrasser ? Il est adorable ce chat... bon il a clairement besoin d'un bain et qu'on le nourrisse mais ... il n'est pas si mal que cela." Que tu conclus avec un autre sourire pour l'animal, c'est avant de réaliser que Jo se tient toujours à la fenêtre, comme si tu l'avais bannie, ce qui n'est pas le cas, pas le cas du tout. "Tu sais, la porte d'entrée est ouverte si tu ne veux pas rester à la fenêtre." Que tu laisses échapper sur un ton qui se veut complètement innocent.



No more carefree laughter, Silence ever after, Walking through an empty house, tears in my eyes, Here is where the story ends, this is goodbye, Knowing me, knowing you...


Dernière édition par Nicholas Hurley le Lun 19 Juil - 13:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : a lotta two-faced people show me both sides, so i figured out i gotta be my own type
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse. ce temps est révolu puisqu'aujourd'hui, elle est chômeuse. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss. comme c’était lui qui lui donnait le golden ticket des grandes soirées pour chanter en étant sous-payée (et à peine écoutée), elle se retrouve sur le carreau, mais elle est déterminée à ne pas se tourner les pouces, et elle épluche les petites annonces avec entrain (nope, toujours pas)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat ODu4Vxlk_o
POSTS : 391 POINTS : 245

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie ; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ gros ego, proportionnel à la taille de ses boobs ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat G0CyRktd_o
NICKY ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Dzr1Bfwk_o
MEG ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so

itziar#1 ◦ meg#3 ◦ léo#1charlie#2mariage cosigannicky#6archie#3

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : jorja smith
CRÉDITS : ©ssoveia (av&gifs profil) ◦ ©ekladata (gif sign) ◦ ©astra (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t34548-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t31190-libre-darren-barnet

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyVen 16 Juil - 14:10




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Nicholas Hurley

"On aspire pas tous à finir personnage principal d’un épisode de La Petite Maison Dans La Prairie, Nicky." Sinon elle, elle tiendrait le rôle de Nellie Oleson, c’était aussi sûr que cette radasse était le pire démon que des scénaristes de télé avaient engendré. La rebuffade était du pré-mâchée et recrachée aussitôt au visage de son voisin dont l’expression lui signifiait clairement qu’il se moquait d’elle à cet instant précis. Pause. Jo le fixa avec un oeil fermé, l’autre dirigé tout droit vers sa silhouette qu’il ne mit pas bien longtemps à emmitoufler dans une des horreurs qu’il s’obstinait à porter sans ironie, fier de n’avoir aucun goût pour se fringuer — chacun son délire, au moins il le portait bien, et ce n’était pas donné à tout le monde.  Play. Depuis quand Nicholas Hurley avait assez d’audace pour se dresser contre son sarcasme, se demanda-t-elle en rouvrant les deux yeux et haussant les sourcils. Jo croisa les bras sur sa poitrine, serpentant de la tête en continuant sur sa lancée "C’est dur la vie, moi je suis là pour te le rappeler." Jamais elle ne se justifierait d’opter pour une utilisation poussée de son putain de mauvais caractère. Et puis elle ne s’était jamais auto-proclamée comme la reine de la surprise hein. En fait, Josephine Ophelia fonctionnait sur le principe de répétitions. Au moins, elle restait fidèle à elle-même, contrairement à tout ceux qui se sentaient obligés de devenir quelqu’un d’autre en fonction de leur fréquentation. Elle, elle ne s’encombrait pas de la corvée de devenir une autre, se complaisant dans son mauvais caractère comme dans un parterre de mousse fraîche flairant bon la flore.
Elle n’en avait rien à secouer de la sensibilité de son interlocuteur, elle avait déjà assez à gérer avec la sienne pour sortir les violons et essuyer la morve du nez de ceux qui passaient leur temps à chialer pour des broutilles. Merci, mais non merci. Elle se redressa, jetant un bref regard à Tosser qui avait autant de culot que sa pseudo-propriétaire. Il semblait à son aise dans la chambre de Nicholas, un fait qui la soulagea puisque ça signifiait que d’ici quelques jours, il déserterait le numéro 421 pour venir léchouiller les doigts calleux du musicien à qui elle répondit  sans grâce "Je suis trop pour toi, ça c’est une certitude." Comme tout le monde, il ne fallait pas qu’il s’en attriste. Toutefois elle chercha à le réconforter à sa manière, posant son coude contre le cadre de la fenêtre, sa joue écrabouillée tout contre sa paume et le sourire rentré si fort en elle-même qu’il paraissait inexistant — il l’était, elle n’allait sûrement pas se créer des rides pour les beaux yeux de Calimero Hurley "Mais t’inquiète, toi t’es pas assez. On s’équilibre, mon chéri, grâce à nous, l’univers à des chances de s’en sortir." Où est-ce qu’elle allait chercher toutes ses conneries ? C’était une question pour un autre jour, sachant pertinemment qu’elle avait trop de ressources pour démêler les noeuds de sa propre psyché. Elle se releva très légèrement, prenant un air de mystificatrice, ses doigts de pianiste dansant dans les airs, à quelques millimètres de son propre nez dépourvu de poudre en cette fin de matinée "On s’harmonise, on fait contrepoids." Ne disait-on pas qu’il fallait de tout pour faire un monde ? Ça aussi, c’était une interrogation à laquelle elle ne prit pas le temps de répondre, préférant cesser son semblant de danse chamanique pour pointer du doigt le jeune homme. De nouveau, son oeil se plissa tandis qu’elle le mettait en garde "Et je t’interdis de faire une remarque déplacée sur la taille de mon cul hein." Ça, il n’oserait pas.

Elle n’aurait pas le temps de s’en assurer aujourd’hui. Ce qu’il lui répondit à propos de ses prétendants la mit en alerte. Dans la foulée, Josephine eut un mouvement de recul et une grimace manquant cruellement de classe alors qu’elle lui disait "Sérieux ? T’as eu pire qu’un spécimen poilu qui pue la mort et qui suinte du pus des yeux ? Tu me pardonnes si j’applaudis pas ? Je te file ce point-là gratis, tu mérites." Son visage passa du dégoût à l’épatement, et plus pour elle que pour lui, elle ajouta sur le même ton un peu lointain, le menton rentré tant son attention était figée sur le profil de Nicholas "J’ai même pas envie de savoir où tu traînes quand tu files en pleine nuit avec ton van. Je préfère mourir bête sur ce coup-là." Mais dans le fond, elle savait que sous ses airs de gendre idéal, son voisin cachait bien plus qu’il ne voudrait jamais l’admettre — en étant sobre du moins. Peut-être qu’elle devrait penser à réellement faire copain-copine avec lui histoire de lui mettre sa race et de le voir rouler sous la table pour lui voler ses plus sombres secrets et en faire un usage dont elle ignorait tout pour le moment, mais qui la satisferait assez pour lui donner le sentiment qu’elle avait gagné une partie qu’elle menait toute seule depuis qu’ils se côtoyaient.
Ouais, rien à foutre de ses secrets, se rabroua-t-elle toute seule, sautant sur le fait qu’il était plus intéressé par le chat que par elle pour s’extirper de ses propres pensées. Le bout de sa langue forant l’espace entre ses canines et ses incisives, Jo lui dit, ses yeux passant de lui à Tosser qui n’avait pas été impressionné par le feulement de sa soi-disant maîtresse "Parce qu’il est pas à moi. Nana l’a fait entrer un soir, et il l’a fait tomber par-dessus le marché." Comme maigre plaidoyer, l’animal miaula, faisant naître une nouvelle grimace sur le visage de Josephine "Depuis il tape l’incruste quasiment tous les jours. J’ai aucune idée d’à qui il appartient et vu l’odeur, je suis persuadée qu’il couve un gros paquet de saloperies." C’était une certitude même. Les désignant du menton, lui et Nicky, elle renchérit pour mieux conclure "Tu devrais pas le toucher comme ça d’ailleurs, je veux pas que ça me retombe sur la gueule si tu chopes un truc." Comme quoi, elle était capable de bons sentiments. A croire qu’être en la présence de son voisin la rendait meilleure. Ou alors elle craignait juste qu’on l’accuse d’avoir fomenté une action contre lui en lui apportant un nid à microbes comme Tosser. Dans tous les cas, elle ne rebondit pas, gardant quelques secondes le silence jusqu’à ce que la voix du jeune homme le comble et que pesant le pour et le contre, elle laissa filer un "Hmm…" Elle n’avait pas besoin de passer par la porte, c’est la seule vraie pensée qu’elle eut à ce moment-là.
Sans attendre plus d’une minute, elle s’extirpa de sa fausse réflexion pour mieux s’éloigner de quelques centimètres du bord de la fenêtre, tendre les bras, et se hisser sur le bord de la fenêtre pour s’y asseoir d’abord avant d’en sauter une fois que ses jambes furent à l’intérieur. Passant devant Nicholas une fois réceptionnée, elle pivota sur elle-même, et sans demander l’autorisation à qui que ce soit, elle se laissa tomber sur son lit "Faudra pas te plaindre si je mets mes pattes partout. C’est toi qui m’as invité, l’oublie pas."


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat 2dJk2Km
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Pf8cX3Q
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : don't go blindly into the dark...
MÉTIER : ancien co-fondateur d’un wedding band (15 possible girlfriends), tu es désormais professeur de musique, donnant des cours de piano à domicile. tu joues également les bénévoles dans une association lgbtqia+ où tu donnes là aussi des cours de musique ; sans compter ta chaine youtube nicky & the saints, que tu viens tout juste de lancer (novembre 2021), un espace rien que pour toi où tu reprends des chansons connues en jouant tous les instruments, en chantant et en faisant même le choeur (et tout autre sonorité que l'on peut distinguer)
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat LIjWoPK
POSTS : 283 POINTS : 180

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, tu joues de plusieurs instruments avec une facilité certaine (piano, violon, guitare, basse, clarinette) • toujours et uniquement aperçu en pulls • romantique dans l'âme, tes relations passées se comptent avec les doigts d'une seule main • grand timide • propriétaire d'un van qui a connu de meilleurs jours et qui sert pendant les déplacements • compositeur de tes propres textes et mélodies •
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat WEG1xl4
josephine • There is love in your body but you can't get it out, it gets stuck in your head, won't come out of your mouth, sticks to your tongue and shows on your face, that the sweetest of words have the bitterest taste...

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat PNNYjKt
everley • Well, the feeling was always too much for me, it always came too strong, I wanted to get it right so badly that I always got it wrong, so you keep pushing on, you hope it won't be long.'Til you can find the child you were and find a way to get along...

(2021) jo#6jenson#1wolfie#1dani#2evelyn#4

RPs EN ATTENTE : angus#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ed skrein
CRÉDITS : (av, icons) malibu; (gifs profils) ssoveia ♥
DC : edge price & lara pearson, les audacieux
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-i-m-just-a-soul-whose-intentions-are-good https://www.30yearsstillyoung.com/t34649-nicholas-hurley https://www.30yearsstillyoung.com/t33763-nicholas-hurley

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyLun 19 Juil - 14:02




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (troishq/tumblr) ✰ w/ @Jo Carter

C'est mécanique, en fait. Non, pas mécanique, c'est rythmique. Tu tends une perche, Jo la saisit, seulement pour s'en servir comme tremplin, pour te rappeler qu'elle est mieux que toi, pour briller et pour t'écraser sous son talon au passage. Et peut-être qu'un autre homme, quelqu'un qui saurait se tenir un peu plus droit, qui aurait un peu plus de respect pour lui-même ou qui comprendrait que Jo aboie plus qu'elle ne mord, le prendrait personnellement et se sentirait obligé de répondre... mais pas toi. Déjà, et premièrement, tu as entendu bien pire à ton égard, tu lui as déjà dit, même pas pour avoir sa sympathie, ou pire, sa pitié, mais bien parce qu'il s'agit de la vérité et que sur la liste de tes bourreaux, Joséphine Carter n'a pas encore fait son entrée fracassante dans le top 3. Peut-être le top 10, si tu es généreux, et tu te sens d'humeur généreuse ce soir... ensuite, à quoi bon dépenser de l'énergie à répliquer ? Elle veut un public, elle veut une audience, c'est toi ce soir, tu n'es pas assez fou pour y lire quelque chose de profond ou pour tenter de résoudre tous les problèmes du bout de femme qui est à ta fenêtre, en train de te lancer un regard qui se veut totalement accusateur. Du tout, tu serais mal placé pour le faire et le jour où tu lui diras comment vivre sa vie, elle aura toutes les raisons du monde de t'envoyer sur les roses, vraiment. Ensuite, encore une fois, c'est beau dans un sens, ce rythme qu'elle a avec toi, et pour très certainement toutes les personnes qu'elle trouve un peu trop ennuyeuses à souhait. Tu es presque curieux, presque à te demander ce qui vaudrait un sourire et un véritable compliment, pas déguisé sous des tonnes d'insultes et de sarcasme, de cette femme-là...
Mais encore une fois, tu n'es pas assez fou et pas assez patient pour essayer, si tu avais dix ans de moins et que tu étais un peu plus naïf, peut-être que tu te perdrais sur cette route-là, le trajet serait sûrement intéressant. D'ailleurs, tu n'envies pas l'homme, naïf et un peu plus crédule justement, qui se lancerait dans cette aventure-là, il en perdrait des plumes et des morceaux de son cœur au passage, pas de doute là-dessus. Les prochains mots de la brune te surprennent en revanche, assez pour que tu croises son regard, une main toujours posée sur l'animal. "Une remarque déplacée ? Non, je n'oserais pas, j'allais plutôt te demander si tu te rends compte que c'est le deuxième compliment que tu me fais... en l'espace de dix minutes." Même toi tu remarques ce genre de détails, même toi. "Je dois aller chercher le thermomètre ou ... ? Et oui, Joséphine, tu pourras le mettre où tu veux." La dernière partie de ta phrase est ajoutée en haussant les sourcils, avant de constater que le chat a réussi à se frayer un chemin jusqu'à tes épaules, où il semble s'installer comme si le lieu lui appartenait, et il te faut tourner ton bras dans un angle particulier pour continuer de lui prêter attention. Tu devrais être plus prudent, vraiment, mais ce n'est pas au programme de la soirée et quand Joséphine te confirme d'où vient l'animal, tu n'es guère surpris, ni pourquoi il a été attiré dans votre coin de Toowong. "... et depuis il ne repart pas." Que tu murmures, plus pour toi, que pour Joséphine en fait, tes pensées déjà ailleurs.
Tu pourrais le garder avec toi, probablement après un passage dans la baignoire et chez le vétérinaire... Esmée a toujours voulu un animal et elle ne s'y opposerait pas du tout. Tu es déjà en train de faire le calcul dans ta tête quand tu es interrompu par Joséphine encore une fois et c'est plus fort que toi, tu hausses les épaules, répondant un simple : "Gros spoiler attention : je suis moins délicat que j'en ai l'air." quand elle entre dans ta chambre, de la façon la plus originale possible. Tu ne sais pas vraiment à quoi tu t'attendais et le début de sourire sur ton visage est plus que sincère, elle marque des points : tu l'as invitée, tu ne peux pas jouer les hypocrites ou te désister maintenant. "Bienvenue à la maison ?" Tu dis cela en prenant une profonde inspiration, ton regard dérivant de la silhouette de Jo, installée sur ton lit, avant de te porter sur ton espace. Tu serais un peu plus sur la défensive si tu n'avais pas accueilli d'autres personnes ici, il y a quelques temps que cela, ce n'est pas si grave, c'est juste une chambre.  "Esmée m'en voudrait si je ne le faisais pas.... Mais est-ce que tu veux quelque chose à boire ou à manger ?" Tu poses la question en te relevant, ne s'attendant pas vraiment à ce que Jo en fasse de même, elle a l'air très bien installée, et tu t'en voudrais un peu de la faire bouger. Qu'elle reste là tandis que tu joues les hôtes parfaits, tu indiques tout ceci d'un simple hochement de tête et tu commences à emprunter le chemin vers le salon, le chat toujours sur les épaules, avant de devoir faire demi-tour.
Parce que c'est Jo que tu laisses tout seul, dans ta chambre, n'est-ce pas ? "Et je réalise que c'est l'occasion parfaite pour que tu puisses fouiller dans mon espace donc je vais te faire gagner du temps hein, les secrets sont sous le lit, comme ça tu pourras voir les autres prétendants par toi-même." Et c'est dans un autre haussement d'épaules, léger pour ne pas dérangé ton nouveau chat (si, si), que tu sors de ta chambre, pour rejoindre la pièce principale. Tu n'as même pas menti, maintenant que tu y penses, sous ton lit elle trouvera des instruments qui ont connu des meilleurs jours et que tu ne peux plus utiliser, un début, raté, de journal intimes (tu avais 11 ans, que personne ne te juge) et de nombreuses boites à chaussures... certaines avec des articles achetés par Dahlia que tu ne mettras jamais, d'autres avec des dizaines de cartes postales que tu n'as jamais envoyées, ayant beaucoup, beaucoup trop honte à l'époque, et une en particulier avec tous les souvenirs qui touchent de près ou de loin à Anton, dont beaucoup de photos, une montre trop coûteuse achetée pour se faire pardonner et d'autres choses inutiles. Au moins, elle pourra s'amuser avec tout ça que tu penses, décidément pas prêt à revenir sur tout ça. Quand tu reviens dans ta chambre en revanche, tu as les bras chargés, tu as un plateau entre les mains et comme si le chat savait que c'était de trop, il saute de nouveau sur la moquette très confortable de ta chambre tandis que tu t'adresses à Jo : "Bon ce sera du thé et des gâteaux ... si tu veux quelque chose de plus fort, il faut que je retrouve la clef du bar... oui, Esmée croit toujours que je ne sais pas où elle la cache, mais hein..." Vous faites très bien semblant ta grand-mère et toi.



No more carefree laughter, Silence ever after, Walking through an empty house, tears in my eyes, Here is where the story ends, this is goodbye, Knowing me, knowing you...
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : a lotta two-faced people show me both sides, so i figured out i gotta be my own type
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse. ce temps est révolu puisqu'aujourd'hui, elle est chômeuse. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss. comme c’était lui qui lui donnait le golden ticket des grandes soirées pour chanter en étant sous-payée (et à peine écoutée), elle se retrouve sur le carreau, mais elle est déterminée à ne pas se tourner les pouces, et elle épluche les petites annonces avec entrain (nope, toujours pas)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat ODu4Vxlk_o
POSTS : 391 POINTS : 245

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie ; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ gros ego, proportionnel à la taille de ses boobs ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat G0CyRktd_o
NICKY ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Dzr1Bfwk_o
MEG ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so

itziar#1 ◦ meg#3 ◦ léo#1charlie#2mariage cosigannicky#6archie#3

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : jorja smith
CRÉDITS : ©ssoveia (av&gifs profil) ◦ ©ekladata (gif sign) ◦ ©astra (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t34548-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t31190-libre-darren-barnet

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptySam 31 Juil - 15:41




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Nicholas Hurley

Pfffft. C’est la seule réponse que Josephine accorda à Nicholas quand il pointa du doigt les compliments déguisés qu’elle lui avait fait en l’espace de quelques minutes. Elle était jeune, Jo, trop pour ne pas s’offusquer qu’on la prenne sur le fait accompli dans ces cas-là, et trop jeune aussi pour ne pas vouloir s’en défendre avec une dose corsée de mauvaise foi qui faisait se réputation, la lèvre relâchée dans une expression de bouderie purement juvénile, que même son maquillage, souvent outrancier, ne pouvait rendre moins candide. Mais là, elle n’avait pas envie de se défendre de quoi que ce soit, elle préféra accepter la proposition du jeune homme d’entrer dans sa tanière, et ne bouda pas son plaisir d’avoir une vue d’ensemble de la vie dans laquelle il lui avait toujours donné le sentiment d’évoluer sans rien attendre d’autre que de se faire chouchouter par la femme chez qui il créchait. Certainement qu’au fond, c’était lui qui avait tout compris à la vie. Il nourrissait des ambitions simples, restant dans la limite de ce qu’il se savait capable de faire et de supporter… il avait des allures d’exemples à suivre, le petit-fils Hurley, c’était un fait qu’elle ne pouvait renier. Simplement, elle ne reniait pas non plus que, si elle se mettait à penser comme lui, et à revoir ses aspirations à la baisse pour entrer dans une certaine forme de pondération qu’on attendait d’une femme bien sous tout rapport, elle finirait par s’ennuyer comme un rat crevé. Pourtant, elle le savait très bien, qu’elle devait s’y faire, au fait qu’elle avait raté ce quelque chose qui l’avait tant fait rêver étant plus jeune encore qu’aujourd’hui, et qui découlait du fait que sa personnalité était difficilement appréciable. Seulement, elle se demandait pourquoi c’était à elle de changer, d’évoluer, et de se plier au bon-vouloir des autres uniquement pour leur plaire, et obtenir ce qu’elle voulait, ce qu’elle méritait aussi ; il y avait une pointe d’injustice dans tout ça songea-t-elle en s’installant sur le lit de son voisin.
S’asseyant d’abord, elle eut tôt fait de retirer ses chaussures pour s’y allonger — elle n’était pas si mal élevée que ça, ses parents n’avaient pas été très aimants, mais ils avaient fait du bon travail visiblement. Sur le ventre, les pieds dirigés vers la tête de lit, elle donnait l’impression d’être chez elle. Bien sûr que, malgré ce qu’elle dirait, elle avait envie de fouiller, bien sûr qu’elle avait envie de savoir ce qui se cachait dans les tiroirs du jeune homme, mais étonnamment, elle garda les mains jointes, et resta un instant à contempler le silence. C’était ce qui était le plus étonnant dans cette maison dans laquelle elle s’était rendue quelques fois avec Nana. Il y avait une quiétude qu’il n’y avait nulle part ailleurs, et elle savait que c’était dû en partie à ceux qui y vivaient.
Elle prétendait ne pas beaucoup aimer Nicholas Hurley, en revanche elle avait une affection particulière pour sa grand-mère, et c’était elle qui était l’unique responsable de cette sérénité qu’elle sentait émaner des murs de sa demeure. Elle aurait aimé la connaître davantage, cette gentille mamie, connaître son histoire aussi. Jo aimait être ici — pas spécifiquement dans la chambre de Nicky, mais elle admettait que son espace jouissait de la même tranquillité que la majorité des autres pièces de la maison, et d’une certaine manière, ça annulait toutes ses tentatives de combler le silence. N’importe qui la connaissait assez savait que le silence l’angoissait pourtant… alors c’était un exploit, vraiment, de la voir se contenter du seul ronronnement de l’animal qu’elle avait amené à son voisin, et du frottement de ses vêtements de vieil homme quand il remua pour quitter sa chambre.

Elle leva la tête vers lui, sortant de sa torpeur pour faire le point sur son visage, et l’entendre plus distinctement quand il ouvrit la bouche "T’es maso." chuchota-t-elle pour la millième fois depuis qu’ils se connaissaient "Hey, oublie pas le thermomètre." ajouta-t-elle avec un train de retard, ayant toujours un pied dans la béatitude qu’elle avait investie une fois qu’elle était entrée à l’intérieur, et qui fit perdre de la saveur à sa répartie. Elle secoua la tête, laissant filer un sourire qu’elle perdit très rapidement quand elle constata que cet abruti de Tosser la fixait avec ses yeux de bâtard puant "Quoi ?" lui demanda-t-elle en mimant un coup de tête dans sa direction, et maintenant le contact visuel jusqu’à ce qu’il se détourne pour aller se léchouiller les pattes arrières dans un coin de la pièce.
Un peu plus fort, elle secoua la tête, et posa son regard sur la porte de la chambre dans laquelle elle était seule désormais. Nicholas lui donnait les clefs de son jardin secret, et il s’attendait peut-être à ce qu’elle soit assez délicate pour refuser de s’en servir et les lui rendre en lui collant un baiser sur le front ? C’était probablement ça sa tactique, mais c’était mal la connaître, et à peine avait-il quitté la pièce, qu’elle manoeuvra, toujours allongée sur le ventre, pour jeter un oeil sous le lit du jeune homme. Et elle y trouva un foutoir pas possible, mais elle devait avouer qu’il n’y avait pas grand-chose de compromettant non plus. Elle s’était attendue à dénicher un cousin de Pablo dans une boîte hermétique au moins… mais rien de moins que des trésors de vieux garçon qu’elle s’empressa d’empoigner.
Laissant de côté les cartes postales pour les poser sur le couvre-lit, elle afficha une mine appréciative quand elle enfila à son poignet gauche la montre luxueuse qu’il y avait dans la boîte, puis qu’elle passa la cravate mal nouée autour de son cou avant de s’intéresser aux clichés qu’il y avait dessous la masse poussiéreuse de courrier. Elle n’eut pas tellement le temps de s’intéresser à l’expression du bonhomme qui posait sur certaines d’entre elles, puisque Nicky refit irruption et que du tac-au-tac, elle rétorqua "C’est pas parce que je bosse dans un night-club que je me bourre la gueule en pleine journée. Il serait de temps de sortir des clichés, ça te ferait du bien tu sais." Elle releva les yeux vers lui, opina du chef pour lui montrer que le thé et les petits gâteaux étaient un butin dont elle se satisferait, et fit tinter le bracelet de la montre qu’elle avait toujours au poignet devant le nez du jeune homme. Elle lui dit "Tu sais que tu pourrais en tirer un sacré pactole ? Je connais un gars qui connaît un gars qui les collectionne, il serait prêt à vendre sa mère pour te la racheter. Je te file son numéro si tu veux." Elle lui fit un clin-d’oeil solennel, du type que se lançaient les truands pour mettre au point des plans silencieux, et tendit la main pour subtiliser un biscuit dans le plateau qu'il avait apporté. Elle en croqua une partie, laissant des miettes tomber sur le cliché qu’elle avait sous le nez, et sur lequel elle reposa le regard tout en lui demandant, la bouche pleine "C’est qui ce type ? Il me fait penser au méchant prince dans Shrek. Je te jure, il a la même coupe de cheveux, regarde." insista-t-elle en grossissant les yeux et en terminant son biscuit.


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat 2dJk2Km
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Pf8cX3Q
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : don't go blindly into the dark...
MÉTIER : ancien co-fondateur d’un wedding band (15 possible girlfriends), tu es désormais professeur de musique, donnant des cours de piano à domicile. tu joues également les bénévoles dans une association lgbtqia+ où tu donnes là aussi des cours de musique ; sans compter ta chaine youtube nicky & the saints, que tu viens tout juste de lancer (novembre 2021), un espace rien que pour toi où tu reprends des chansons connues en jouant tous les instruments, en chantant et en faisant même le choeur (et tout autre sonorité que l'on peut distinguer)
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat LIjWoPK
POSTS : 283 POINTS : 180

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, tu joues de plusieurs instruments avec une facilité certaine (piano, violon, guitare, basse, clarinette) • toujours et uniquement aperçu en pulls • romantique dans l'âme, tes relations passées se comptent avec les doigts d'une seule main • grand timide • propriétaire d'un van qui a connu de meilleurs jours et qui sert pendant les déplacements • compositeur de tes propres textes et mélodies •
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat WEG1xl4
josephine • There is love in your body but you can't get it out, it gets stuck in your head, won't come out of your mouth, sticks to your tongue and shows on your face, that the sweetest of words have the bitterest taste...

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat PNNYjKt
everley • Well, the feeling was always too much for me, it always came too strong, I wanted to get it right so badly that I always got it wrong, so you keep pushing on, you hope it won't be long.'Til you can find the child you were and find a way to get along...

(2021) jo#6jenson#1wolfie#1dani#2evelyn#4

RPs EN ATTENTE : angus#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ed skrein
CRÉDITS : (av, icons) malibu; (gifs profils) ssoveia ♥
DC : edge price & lara pearson, les audacieux
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-i-m-just-a-soul-whose-intentions-are-good https://www.30yearsstillyoung.com/t34649-nicholas-hurley https://www.30yearsstillyoung.com/t33763-nicholas-hurley

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyMar 10 Aoû - 22:24




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (troishq/tumblr) ✰ w/ @Jo Carter

Une part de toi aurait pensé, sans doute un peu naïvement, qu’il aurait été plus difficile que cela d’accueillir Joséphine Carter dans ton espace personnel... mais non. Il n’y a pas encore eu de tremblement de terre, pas de tempêtes, rien de colossal et de dramatique, c’est juste ta voisine dans ta chambre. Et qu’on ne s’y trompe pas, elle a déjà mis les pieds ici mais Esmée était toujours présente et elle avait toujours un but bien précis, que ce soit vous piquer un peu de sucre ou s’assurer que ton aînée est bien libre pour recevoir Ava. C’est bien la première fois qu’il n’y a que vous deux sous ce toit et ce n’est pas si désagréable que cela, et tu ne connais peut-être pas Joséphine Carter par cœur, mais tu sais qu’elle a baissé sa garde, dans une certaine mesure, et que ce n’est pas une chose anodine pour elle. Alors oui, tu peux faire des efforts, c’est ce que le monde ne cesse de te répéter dans le fond et tu n’es même pas déstabilisé par la vision de la jeune femme sur ton lit, en train de fouiller dans une boite à chaussure dans laquelle tu caches un peu trop de choses à ton goût. Elle porte même une des cravates d’Anton, comme si c’était la chose la plus naturelle du monde, et tu ne peux t’empêcher de penser que tout ceci lui va bien mieux que ton ex. Oui, il n’y a pas d’arrogance mal placée chez Joséphine, certes, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, elle est cassante à souhait, cependant, elle ne le fait pas vraiment pour l’attention ou s’assurer de toujours avoir un public.
Non, tout ceci ce sont des tares que tu sais identifier maintenant et tu sais mieux que personne qu’il faut toujours partir dans l’autre direction quand tout ceci arrive. Parce que tu as eu beau aimer Anton de toutes tes forces, cela n’a jamais été suffisant, jamais été assez, jamais pour ses standards impossibles ou pour son ego démesuré et tu as tellement pris de recul sur toute ta situation, ta relation avec l’autre homme, que cela ne t’atteint plus. Vous vouliez des choses totalement différentes dans le fond et on peut dire que tu as véritablement appris de tes erreurs. En tombant de nombreuses fois, et tu ne te tiens certes pas plus droit maintenant ou dans la vie de tous les jours, mais tu continues d’avancer, et c’est tout ce que l’on peut demander de toi. "C’est noté, le thé sera suffisant alors ?" Tu hoches la tête et tu laisses le lit à Joséphine, préférant t’installer sur le sol, ton dos pressé contre ton propre matelas la seconde suivante et tu ne perds pas de temps à vous servir tous les deux une quantité généreuse de thé, écoutant Joséphine. Tu lui tends sa tasse et lui fais signe de se servir pour les pâtisseries tandis qu’elle agite la montre, tape à l’œil à souhait devant toi. Tu ravales une grimace, vraiment, le bijou est outrancier à souhait et est sûrement fait pour être remarqué à des kilomètres à la ronde... autant dire que tu ne le passerais jamais à ton poignet et qu’un simple coup d’œil dans ta direction suffit à lever des doutes sur ce sujet-là.
Non, tu ne grimaces pas, à la place tu portes ta tasse à tes lèvres, soufflant légèrement dessus avant de reprendre la parole : "... Bon à savoir je suppose ? Autant la garder pour les mauvais jours et un moment où je serais dans une situation urgente au point d’avoir besoin de liquide et rapidement." Est-ce un argument plus que douteux pour ne pas te séparer d’un souvenir de plus ? Sûrement, tourner la page est une chose, jeter tout ce que contient cette boite à la poubelle... ce serait un exercice difficile, tu ne sais même pas pourquoi tu t’y es attaché, ou alors tu le sais très bien et ce n’est pas un sentiment que tu veux explorer devant Jo. On serait bien loin de ta zone de confort que tu penses en prenant une gorgée de ton thé. Gorgée que tu manques de recracher face au dernier commentaire de la jeune femme et tellement tu n’étais pas préparé. Tu ne le fais pas, heureusement, tu réussis à finir ta gorgée correctement avant de relever le regard vers Jo, faisant face à la fameuse photo. "Hmm... tu n’es pas si loin de la vérité que ça en fait." Si cela ne dérange pas Jo de ruiner le cliché avec quelques miettes, cela ne te dérange pas non plus, tout cela remonte à tellement longtemps, tu ne te souviens même pas de la soirée ou de l’occasion, mais tu as préféré prendre des photos plutôt que de participer à la conversation de quelques manières.
"C’est mon ex, plus précisément, ma dernière relation sérieuse, il s’appelle Anton. La cravate est à lui... la montre est un joli cadeau de sa part." Un cadeau pour te garder dans son orbite à lui, pour demander pardon, pour que tu oublies toute la peine causée, et juste que tu ne partes pas. Tu adorerais dire que cela n’a pas fonctionné... tu adorerais vraiment. "Mais pas un cadeau du genre :  on est ensemble depuis plus d’un an et j’aime dépenser mon argent et je te fais plaisir, plus... tu m’as surpris au lit avec un autre homme donc essayons de te distraire. Autant dire que je ne l’ai jamais portée." Tu hausses les épaules avant de retourner à ta tasse de thé, ce n’est pas une jolie histoire à raconter, les tiennes le sont rarement maintenant que tu y songes, cependant, tu ne cherches ni la sympathie, ni la pitié dans ce cas précis. Tu n’es pas le premier avec le cœur brisé, tout le monde a des exs, tout le monde a eu son lot de mensonges et de déceptions, ça forge le caractère d’après Esmée, tu n’en es pas aussi certain mais autant dire que tu ne serais pas aussi toi... si tout ceci n’était pas arrivé, pas l’ombre d’un doute là-dessus. "Peut-être que je ne devrais même pas la garder, oui... je devrais aller la revendre et faire quelque chose d’utile avec les sous. Un jour, peut-être." Quand tu seras prêt et pas avant, on ne peut pas vraiment forcer ce genre de choses, non, il y a toujours des résultats désastreux quand c’est le cas. Peut-être que tu as besoin d’un rappel constant, que parfois suivre ton propre cœur et que craindre la solitude à un point tel, peut te laisser encore plus vide que tout le reste. Que tu es capable d’excuser beaucoup au nom de l’amour et qu’on peut vraiment te marcher dessus, non vraiment, tu n’aimes pas penser à tout ceci ou même la personne que tu étais il y a des années de cela ou encore dans cette relation-là.
Tu laisses échapper un profond soupir, ton regard bleuté se détachant enfin du cliché, tu n’avais même pas réalisé que tu continuais de le fixer avec une telle intensité et tu hausses les épaules, n’ayant pas d’autres explications pour ton comportement en réalité. "D’autres questions ? Ou tu as trouvé encore plus de choses compromettantes sous mon lit ?"



No more carefree laughter, Silence ever after, Walking through an empty house, tears in my eyes, Here is where the story ends, this is goodbye, Knowing me, knowing you...
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : a lotta two-faced people show me both sides, so i figured out i gotta be my own type
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse. ce temps est révolu puisqu'aujourd'hui, elle est chômeuse. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss. comme c’était lui qui lui donnait le golden ticket des grandes soirées pour chanter en étant sous-payée (et à peine écoutée), elle se retrouve sur le carreau, mais elle est déterminée à ne pas se tourner les pouces, et elle épluche les petites annonces avec entrain (nope, toujours pas)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat ODu4Vxlk_o
POSTS : 391 POINTS : 245

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie ; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ gros ego, proportionnel à la taille de ses boobs ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat G0CyRktd_o
NICKY ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Dzr1Bfwk_o
MEG ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so

itziar#1 ◦ meg#3 ◦ léo#1charlie#2mariage cosigannicky#6archie#3

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : jorja smith
CRÉDITS : ©ssoveia (av&gifs profil) ◦ ©ekladata (gif sign) ◦ ©astra (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t34548-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t31190-libre-darren-barnet

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyMar 24 Aoû - 17:58




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Nicholas Hurley

Un conciliabule de vieilles rombières, c’était ce à quoi Jo avait l’impression d’assister à ce moment-là. Les chevilles croisées, elle laissa de côté la photo qu’elle tenait entre ses doigts pour saisir la tasse fumante que lui tendait le petit fils Hurley. Il l’avait bien sucré, constata-t-elle en y plongeant les lèvres, mais elle ne le remercia pas pour autant, et en prit une longue gorgée qui fit se dissoudre les restes de biscuits qu’elle avait encore dans la bouche. Oui, un conciliabule du genre de ceux qu’elle aimerait avoir quand elle aurait plus d’années que ça au compteur, et qu’elle serait forcée de manger tous ses repas à la paille. Il y avait quelque chose de si satisfaisant à refaire le monde, à chercher la petite bête et à juger l’entièreté de la race humaine qu’elle regrettait dans le fond de ne pas être de cette trempe-ci. C’était un fait dont elle se cachait à peine, elle n’était pas de celle à cultiver ses amitiés et d’ailleurs, elle estimait qu’il valait mieux être seule que mal accompagnée. Josephine n’avait jamais gravité dans l’orbite des autres, c’était les autres qui gravitaient dans son orbite, et la vie était passée sans qu’elle ne ressente le manque inhérent au sentiment d’amitié intense qu’on entretenait avec quelqu’un. Elle avait eu ses frères pour compenser tout ça, pour lui donner la sensation d’être entourée et même choyée dans le sens le plus sain du terme, mais même eux ne lui manquaient pas. Il y avait bien quelqu’un qui lui manquait, sauf qu’elle ne le considérait pas — qu’elle ne le considérait plus — comme un ami, et qu’elle refusait de penser à lui avec Nicholas à proximité. Elle préférait au contraire l’écouter rebondir sur ce qu’elle lui disait pour échapper à ses propres pensées, et ne pas se morfondre sur son incapacité chronique à se lier avec les autres autrement qu’en les poussant dans leurs retranchements. Etait-ce le résultat qui l’attendait avec Nicky ? Est-ce qu’après des mois à prendre plaisir à le voir s’offusquer de tout ce qu’elle lui disait, sans mâcher ses mots, elle espérait pouvoir réitérer ce qui était en train de se passer et qu’étonnamment elle n’avait pas prévu ? Elle n’en savait rien, mais d’un certaine façon, elle ne jugeait pas cette inconnue comme étant désagréable dans l’absolu.
Elle ignorait aussi si c’était la présence de Nicholas qu’elle appréciait, ou si c’était l’intention qu’il mettait à lui révéler quelques-uns de ses secrets. Pour autant, elle se sentait rassérénée par ce changement relatif dans sa propre attitude, c’était reposant, tandis qu’elle ne se sentait pas forcément obligée de brandir son sarcasme pour le heurter — peut-être parce que quelqu’un l’avait visiblement fait plus fort qu’elle ne le ferait jamais, et que ça l’excluait tout bonnement de la première place d’une liste qu’il était le seul à pouvoir consulter. Elle avait néanmoins la certitude qu’elle n’était pas grande chose dans la masse de choses qui avaient rendu Nicholas hermétique à son ironie. Il lui avait fallu du temps pour le saisir, mais il avait connu pire qu’elle. Curieusement, elle qui se savait mauvaise perdante, elle ne s’en outra pas plus que ça.

"Anton, c’est un prénom d’aristocrate ruiné qui se paie des escorts pour faire le beau en société et qui aime la fessée." Elle mima la dite fessée, fouet invisible fendant l’air, et bruit de cuir de dessin-animé s’échappant de ses lèvres charnues, avec un talent certain d’ailleurs. Tais-toi, Josephine. Elle arrivait presque à percevoir sa grand-mère de l’autre côté de la rue et qui la réprimandait pour n’être qu’une insupportable mal élevée, aux propos trop scandaleux pour être rapportés dans l’allée fleurie de la paroisse qu’elle côtoyait. Cela dit, elle s’autorisait cette réplique parce qu’elle sentait que c’était probablement un sujet sensible chez Nicky et qu’elle ne tenait pas à ce qu’il se sente à lui chialer dessus. En le faisant rire, elle s’exemptait de la corvée de lui essuyer ses larmes, mais aussi de celle de prendre trop à coeur ce qu’il lui racontait pour en faire une vendetta. Elle n’était pas particulièrement loyale, Jo, mais elle savait défendre ceux qu’elle jugeait un peu trop faible pour qu’ils le fassent eux-mêmes, et c’était une certitude à ses yeux que le grand garçon recroquevillé aux pieds de son lit, le nez plongé dans une tasse de thé, faisait partie du club des poules mouillées et des grands sensible. Elle, elle préférait donner des coups de pieds au cul, et des tapes derrière la tête, et il se trouvait qu’elle était plutôt douée pour ça alors ses services, elle pouvait bien les proposer à qui en avait besoin.
Mais pas tout de suite, songea-t-elle en posant sa tasse de thé, et en haussant les sourcils en écoutant le petit fils Hurley se répandre en révélations. Celle qu’il lui fit soudain, elle la fit réagir aussitôt "J’étais loin du tableau. C’est une salope infidèle, c’est presque aussi pire en vrai. Au moins, il a essayé de se faire pardonner, et j’imagine que c’est ce que t’as fait plus d’une fois hmm ?" Elle se pencha, toujours allongée sur le lit du jeune homme, pour reprendre un biscuit qu’elle goba tout rond, et reprit la photo entre ses doigts pour scanner le visage trop parfait de l’individu qu’elle avait sous les yeux et qui lui parut indigne de l’attention qu’elle lui accordait depuis quelques secondes. Ainsi, elle retourna la photo pour dire à Nicky, la voix descendant d’un octave "J’espère que c’est toi qui es parti, et qu’il l’a pas senti venir. Ce genre de type, ils prennent la rupture venant de l’autre comme un coup de pieds dans les précieuses, et si j’ai bien compris, il l’a bien mérité cet enfoiré." Je l’aime pas, semblait dire le froncement de nez qu’elle laissa filer.
Enfin, elle retira la cravate qu’elle portait autour du cou, plutôt mal à l’aise d’être entravée par les liens métaphoriques d’une relation qui s’était probablement terminée dans les larmes. Elle la balança à côté d’elle, ce qui attira l’attention de Tosser. Il grimpa, tout en souplesse, à ses côté et se hissa dans le creux formé par sa silhouette allongée sur le ventre. E elle ne le chassa pas, elle le laissa s’installer à cet endroit confortable où il piétina le temps d’un instant, avant de s’y lover et de ronronner tandis qu’elle disait au jeune homme "Tu devrais faire mieux que de la vendre. Tu devrais la foutre sous les roues de ton van, et lui rouler dessus à toute vitesse. Le marteau, c’est une bonne alternative aussi… mais je crois que ça serait moins satisfaisant au final." qu’elle ajouta en terminant son biscuit, et en reportant son attention sur la montre qu’elle portait toujours au poignet, et qu’elle décida, là aussi, de retirer, gênée par le poids de ce que Nicholas venait de lui révéler. De nouveau, elle refusa de s’arrêter sur ses propres pensées, mais elle se demanda très furtivement comment quelqu’un comme ce Anton avait été mis sur la route de Nicholas. Elle ne les imaginait pas ensemble, et ça l’embarrassa un peu d’avoir son esprit qui se mit à tourner pour se représenter ce qu’ils avaient été en tant que couple ; elle ferma son esprit à cette image qu’elle jugeait trop impudique… et venant d’elle qui n’avait pas de limites, c’était d’une délicatesse dont le jeune homme ne pourrait même pas profiter.
Elle jeta la montre en direction de Nicholas "Si tu veux mon avis, tu gagnes rien à garder ce genre de souvenirs… tu sais ce qu’on dit, c’est pas sain de rester sur un échec, ou une connerie de ce genre." Elle pouvait parler. Elle ne s’attarda pas sur le sarcasme que lui renvoya sa propre psyché, et tandis qu’elle remuait pour mieux supporter la pression de Tosser qui ronflait sur ses reins, elle empila ses bras l’un sur l’autre et y posa son menton en plissant les paupières "Pas d’autres questions auxquelles tu serais prêt à répondre. J’ai bien un ou deux trucs à dire sur ton style de mecs, mais je sais pas si t’es armé pour entendre ma théorie sur les blonds maléfiques." Et aussi étonnant que cela puisse paraître, elle lui fit un grand sourire, aussi sincère que les fossettes qui creusèrent ses joues quand elle compléta avec sérieux "Je peux t’aider à te débarrasser de tout ça tu sais. Je suis douée pour casser des trucs de valeur." Et elle hocha la tête pour appuyer ses propres dires.


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat 2dJk2Km
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Pf8cX3Q
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : don't go blindly into the dark...
MÉTIER : ancien co-fondateur d’un wedding band (15 possible girlfriends), tu es désormais professeur de musique, donnant des cours de piano à domicile. tu joues également les bénévoles dans une association lgbtqia+ où tu donnes là aussi des cours de musique ; sans compter ta chaine youtube nicky & the saints, que tu viens tout juste de lancer (novembre 2021), un espace rien que pour toi où tu reprends des chansons connues en jouant tous les instruments, en chantant et en faisant même le choeur (et tout autre sonorité que l'on peut distinguer)
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat LIjWoPK
POSTS : 283 POINTS : 180

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, tu joues de plusieurs instruments avec une facilité certaine (piano, violon, guitare, basse, clarinette) • toujours et uniquement aperçu en pulls • romantique dans l'âme, tes relations passées se comptent avec les doigts d'une seule main • grand timide • propriétaire d'un van qui a connu de meilleurs jours et qui sert pendant les déplacements • compositeur de tes propres textes et mélodies •
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat WEG1xl4
josephine • There is love in your body but you can't get it out, it gets stuck in your head, won't come out of your mouth, sticks to your tongue and shows on your face, that the sweetest of words have the bitterest taste...

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat PNNYjKt
everley • Well, the feeling was always too much for me, it always came too strong, I wanted to get it right so badly that I always got it wrong, so you keep pushing on, you hope it won't be long.'Til you can find the child you were and find a way to get along...

(2021) jo#6jenson#1wolfie#1dani#2evelyn#4

RPs EN ATTENTE : angus#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ed skrein
CRÉDITS : (av, icons) malibu; (gifs profils) ssoveia ♥
DC : edge price & lara pearson, les audacieux
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-i-m-just-a-soul-whose-intentions-are-good https://www.30yearsstillyoung.com/t34649-nicholas-hurley https://www.30yearsstillyoung.com/t33763-nicholas-hurley

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyLun 6 Sep - 22:02




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (troishq/tumblr) ✰ w/ @Jo Carter

Non, ce n’était pas ton plan de la soirée, accueillir Joséphine chez toi, dans ta chambre et de parler de ton ex. Absolument pas, moins tu parles de toi-même et de tes déceptions amoureuses et mieux tu te portes, aucun doute là-dessus, cependant, ce n’est pas si bizarre que cela et une part de toi, la plus aventureuse, se demande ce que Joséphine ferait si tu lui présentais Anton justement. Toute cette histoire commence à dater au final, et si tu as souvent accusé ton ex de ne pas avoir tourné la page, à l’entendre les rares fois où tu l’as croisé ces deux dernières années, vous êtes toujours ensemble et ce n’est qu’une mauvaise passe... peut-être que c’est toi qui as de plus de mal à passer à autre chose justement et véritablement mettre l’histoire de côté. Il faut dire que ce n’est jamais quelque chose de facile à faire, surtout pas quand tout s’est terminé de manière dramatique à souhait et qu’il t’a fallu beaucoup de temps pour comprendre que tu avais ta part de responsabilité oui, mais que tu n’étais pas celui qui avait le plus semé la discorde dans le couple. Ton désir de ne pas te retrouver seul t’a coûté beaucoup, surtout ta dignité en fait et quand Jo fait ses suppositions à voix haute, tu te demandes si tu es si transparent que cela. Peut-être... il serait bien hypocrite de ta part de ne pas satisfaire la curiosité de la brune maintenant, surtout quand elle est si proche de la vérité. Tu prends tout de même une longue gorgée de ton thé avant de retrouver ta voix. "Malheureusement oui mais hein... j’ai appris de mes erreurs... ce qui ne tue pas rend plus fort et on peut rajouter tous les clichés qui sont là pour aider les gens à remonter la pente."
Tu lèves ta tasse de thé à ces mots-là, n’étant qu’à moitié convaincu par tous les dictons toi-même, il n’y a pas vraiment de solutions miracles en réalité, pas de bonnes méthode à essayer et n’importe quelle relation qui se termine... c’est toujours désastreux au possible, ajoutez à cela de la trahison et une longue lettre que tu ne regrettes toujours pas d’avoir écrit et c’est une bonne recette pour un désastre. Colossal même, tu rejoues la scène dans ta tête pendant quelques secondes, avant de décider que ce n’est tout simplement pas une bonne idée. Et ce n’est pas comme si Joséphine t’avait demandé un récit détaillé, tu ne serais pas en mesure de le faire, aussi tu hausses tout simplement les épaules, comme pour conclure le débat avec ta propre personne. "Je suis parti, ce n’était pas beau du tout comme rupture mais... toutes les personnes de mon âge ont tous un ou deux ex avec qui ça s’est très mal terminé. Et oui, je le sais, je suis vieux, ça ne va pas aller en s’arrangeant." Tu as un léger rire à la fin de ta phrase, en vérité, tu ne lui souhaites pas d’en passer par là et ce malgré le caractère fort et haut en couleur qu’elle possède déjà, se faire piétiner le cœur n’est jamais quelque chose que l’on peut prendre à la légère et ce malgré tous les murs que l’on dresse devant soi. Pour aller plus loin, tomber amoureux de manière générale est une expérience assez bizarre en soit et accorder toute sa confiance et toute son attention à une seule et unique personne, ça n’a absolument rien de naturel, c’est une balance délicate, un équilibre plus que précaire et franchement, tu te demandes de plus en plus si un jour tu te relanceras dans tout cela. Tu n’en sais rien du tout, tu n’es pas obligé d’avoir une réponse dans l’immédiat mais tu sais que la jeune femme marque des points en disant que tu devrais te débarrasser de tout cela, sans plus tarder.
"Je sais." Que tu marmonnes, ne t’adressant à personne en particulier de la sorte et ne te cherchant pas vraiment des excuses. "C’est stupide, j’en ai parfaitement conscience mais..." Tu hausses les épaules, tu serais bien incapable de mettre des mots sur ce que tu ressens, ce n’est pas vraiment de la nostalgie, ça ne fait probablement pas de sens et pourtant, tu t’accroches à des souvenirs. Des souvenirs qui ne vont pas vraiment te rendre plus heureux et qui n’ont absolument aucune incidence sur la vie que tu as désormais. Joséphine a raison sur toute la ligne, la montre, la cravate, les lettres et les photos, tout est voué à disparaitre pour t’apporter un semblant de paix et te permettre de vraiment passer à autre chose. "Je réduirai tout ça en miettes un jour, moi-même... oui, un jour." Ce n’est pas tellement un mensonge et pas vraiment une promesse, ça aussi, tu le sais, cela arrivera au moment où tu seras prêt à le faire et où tu serais véritablement prêt à passer à autre chose, un autre joli cliché mais au moins... c’est quelque chose qui est proche de la vérité et quelque chose que tu peux accepter. Et tu n’aurais jamais pensé arriver à cette conclusion avec Jo dans les parages, il faut dire que c’est le plus neutre de vos échanges et tu ne pensais pas vraiment en révéler autant sur toi-même, comme quoi, il faut bien un début pour tout et tu ne sais pas qui de vous deux fait le plus d’effort. Elle ? Toi ? Peut-être qu’il s’agit d’effort commun au final, tu en es persuadé.  
"Quelque chose me dit qu’il va me falloir autre chose que tu thé pour entendre cette théorie, et pour ma défense, je ne suis sorti qu’avec un seul blond. Bon okay, ma liste d’ex n’est pas très longue, mais je m’en sors plutôt bien au final." Et même très bien quand on considère toutes les histoires que tu as déjà entendues et les histoires que tu entends quotidiennement et franchement, tu ne sais pas ce qui est le mieux, garder son cœur en bandoulière et ne pas s’impliquer ou au contraire, le donner à n’importe qui et ce sans se soucier des conséquences et en se moquant bien de ce qui peut arriver le jour suivant... tu n’en sais rien. Tu te demandes quel est l’avis de Joséphine sur la question, mais tu ne pousses pas plus, la conversation est facile et s’il n’y a que toi qui en livres un peu ce soir, ce n’est pas si grave que cela. Ta tasse de thé vide, tu la reposes sur le plateau, pour la troquer contre un gâteau et observer le chat, qui s'est bien installé aussi. Posé sur Joséphine et plus qu’à l’aise dans cet environnement, il serait bien dommage de le forcer à trouver une autre propriétaire, tu en es certain.
"Je crois que ça lui plait bien d’être ici... s’il traine dans les parages, il faudrait peut-être l’emmener chez le véto, je peux m’en charger, si tu veux." Tu fais l’offre, te disant que cela rentre bien dans tes cordes et qu’avec ta voiture, ce serait plus pratique de se déplacer, pour trouver un vétérinaire, comment trouve-t-on un vétérinaire ? Excellente question, Esmée aura sûrement la réponse à la question, et elle serait plus que motiver pour t’aider, pour vous aider, une fois que tu lui auras montré la bestiole en question. "Et puis s’il devient la mascotte de tout le quartier, il faudrait également lui trouver un nom... quelque chose me dit que tu lui en as déjà trouver un mais, est-ce que c’est quelque chose que tu peux dire en public ?" Tu poses la question en posant ton regard sur Jo, un sourire se dessinant sur ton visage.



No more carefree laughter, Silence ever after, Walking through an empty house, tears in my eyes, Here is where the story ends, this is goodbye, Knowing me, knowing you...
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : a lotta two-faced people show me both sides, so i figured out i gotta be my own type
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse. ce temps est révolu puisqu'aujourd'hui, elle est chômeuse. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss. comme c’était lui qui lui donnait le golden ticket des grandes soirées pour chanter en étant sous-payée (et à peine écoutée), elle se retrouve sur le carreau, mais elle est déterminée à ne pas se tourner les pouces, et elle épluche les petites annonces avec entrain (nope, toujours pas)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat ODu4Vxlk_o
POSTS : 391 POINTS : 245

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie ; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ gros ego, proportionnel à la taille de ses boobs ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat G0CyRktd_o
NICKY ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Dzr1Bfwk_o
MEG ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so

itziar#1 ◦ meg#3 ◦ léo#1charlie#2mariage cosigannicky#6archie#3

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : jorja smith
CRÉDITS : ©ssoveia (av&gifs profil) ◦ ©ekladata (gif sign) ◦ ©astra (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t34548-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t31190-libre-darren-barnet

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyVen 24 Sep - 12:14




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Nicholas Hurley

"C’est jamais beau une rupture." interjeta Josephine pendant que Nicholas se corrigeait en même temps et elle haussa les épaules par réflexe, plus que par désintérêt. Il y avait rarement des ruptures à l’amiable, surtout quand il s’agissait de tromperie. C’était la pire chose à ses yeux d’ailleurs, même si elle avait des doutes à propos de la capacité de l’être humain à vivre selon le principe de monogamie. Dans le fond, elle se disait que se faire trahir par quelqu’un à qui on avait accordé toute sa confiance, c’était ce qui faisait le plus mal ; de réaliser qu’on avait été assez stupide pour espérer une réciprocité dans l’honnêteté et se rendre compte qu’on avait été le seul à y croire pendant que l’autre faisait ce qu’il avait à faire en préparant des excuses toutes trouvées pour expliquer son infidélité. En plus, c’était toujours celui qui se faisait tromper qui se sentait le plus mal ensuite et qui se remettait en question ; j’aurais dû être plus ceci, j’aurais dû être moins cela… c’était rarement celui qui avait été pris la main dans le pot de confiture qui faisait son introspection. Elle avait bien d’autres métaphores pour ça, mais elle préférait les taire cette fois, consciente pour une fois que faire de l’humour n’était sans doute pas très opportun. Comme quoi, elle avait parfois de la délicatesse, même si elle ne perdurait pas assez longtemps pour la rendre aimable.
Elle ne le dirait pas de vive voix, mais elle parvenait à comprendre pourquoi Nicky gardait ses souvenirs dans une boîte, même si elle ne trouvait pas sain. Elle ne faisait pas tout à fait la même chose, elle avait trop de fierté pour ça, mais le principe était le même. Elle, elle avait une bonne mémoire des souvenirs qu’on auraient pu rapprocher à une relation — celle à laquelle elle pensait maintenant, c’en était une, même si elle n’était pas amoureuse, c’était quoi la différence ? Jo n’était pas un bourreau des coeurs, elle n’aimait pas se sentir en position de faiblesse quand il s’agissait de sentiments et elle était bien moins aguerrie qu’on serait tenté de le croire en la voyant déambuler dans la vie avec une confiance aussi marquée que la sienne. Comme pour tout le reste, elle préférait rester seule, maîtresse de ce qu’elle était libre de ressentir, et là… c’était un peu de pitié pour Nicholas. Dans le sens le plus basique du terme, ce n’était même pas du sarcasme.
Tout ça, ça lui permettait de comprendre quelques petites choses à son propos et étonnamment, ça le rendait un peu plus humain que ce qu’elle l’avait jugé jusqu’ici. Oh, il n’était pas la créature la moins indulgente qu’elle connaissait, mais elle lui trouvait des comportements de robot parfois. Comme s’il se cachait exprès derrière ses pulls, comme si c’était plus simple pour lui de vivre de cette manière et de laisser les autres prendre la lumière à sa place alors qu’il avait des capacités et une bonne aura. Il était paresseux, c’était ce qu’elle avait toujours pensé, mais finalement, elle comprenait qu’en réalité, il faisait sans doute beaucoup trop d’efforts pour ne pas se laisser atteindre parce qu’il avait été trop meurtri par cette histoire avec Le Prince Pas-Si-Charmant pour retrouver de la sérénité dans ses contacts avec les autres. Ils n’étaient pas très différents. Cette idée, elle la fit mentalement grimacer.

"Et il va me falloir autre chose qu’un thé pour venir à bout de ta liste d’ex, Nicky. Je suis à mon maximum niveau tolérance là, j’ai pas envie de t’imaginer tringler toute la ville, tu m’excuseras." qu’elle lui répondit avec désinvolture, parce qu’il fallait qu’elle reprenne sur elle et qu’elle ne lui laisse pas croire qu’il pouvait se permettre de s’épancher sur ses problèmes. C’était bon, elle avait largement eu son compte. Elle se redressa, laissant Tosser déguerpir du creux de ses reins pour aller retrouver les doigts de pianiste de Nicholas. Josephine se leva du lit, étira ses courtes jambes en poussant sur la plante de ses pieds et tourna la tête en direction du duo quand Nicky reprit la parole "J’avais un chat quand j’étais petite, mais il s’est fait ratatiner comme une crêpe par un chauffard qui passait devant chez nous à Dalby. C’était mon père qui se chargeait de l’emmener chez le véto, il nous accompagnait en tournée avec mes frères. Je sais pas y faire avec les rendez-vous de ce genre." A l’époque en tout cas. Si elle ne pouvait décemment pas comparer les rendez-vous de Nana chez le neurologue avec une visite de feu son chat chez le véto, elle avait acquis une patience en la matière… mais franchement, elle ne prendrait pas le temps d’aller faire ausculter la bête "T’as plus de temps libre que moi je crois. Si tu te sens de faire le sale boulot, je te laisse t’en charger… mais t’es conscient qu’un jour où l’autre, il va se souvenir qu’il a une autre maison et qu’il va se barrer ? T’attaches pas, c’est ingrat comme bête." Et elle n’était pas prête à éponger les larmes qu’il laisserait couler si son nouveau doudou s’en allait pour ne jamais revenir. Elle s’inclina pour prendre le dernier biscuit qu’il y avait dans l’assiette et se posa, debout, devant Nicholas et le chat "En attendant, je crois que tu devrais lui donner un bain si tu veux pas que ta chambre empeste." qu’elle lui conseilla avant de croquer dans son biscuit, et de hausser de nouveau les épaules, un léger sourire en coin quand il vit juste à propos du nom qu’elle lui avait donné "Il répond au nom de Tosser, je suppose que ça doit lui plaire… mais tu peux toujours tenter autre chose. Les tsktsktsktsk ça fonctionne pas mal aussi." Et presque sans y penser, gobant le reste de son biscuit qu’elle mâcha longuement, elle tendit la main vers le chat pour lui tapoter la tête et lui flatter l’espace entre les deux yeux.


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat 2dJk2Km
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Pf8cX3Q
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : don't go blindly into the dark...
MÉTIER : ancien co-fondateur d’un wedding band (15 possible girlfriends), tu es désormais professeur de musique, donnant des cours de piano à domicile. tu joues également les bénévoles dans une association lgbtqia+ où tu donnes là aussi des cours de musique ; sans compter ta chaine youtube nicky & the saints, que tu viens tout juste de lancer (novembre 2021), un espace rien que pour toi où tu reprends des chansons connues en jouant tous les instruments, en chantant et en faisant même le choeur (et tout autre sonorité que l'on peut distinguer)
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat LIjWoPK
POSTS : 283 POINTS : 180

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, tu joues de plusieurs instruments avec une facilité certaine (piano, violon, guitare, basse, clarinette) • toujours et uniquement aperçu en pulls • romantique dans l'âme, tes relations passées se comptent avec les doigts d'une seule main • grand timide • propriétaire d'un van qui a connu de meilleurs jours et qui sert pendant les déplacements • compositeur de tes propres textes et mélodies •
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat WEG1xl4
josephine • There is love in your body but you can't get it out, it gets stuck in your head, won't come out of your mouth, sticks to your tongue and shows on your face, that the sweetest of words have the bitterest taste...

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat PNNYjKt
everley • Well, the feeling was always too much for me, it always came too strong, I wanted to get it right so badly that I always got it wrong, so you keep pushing on, you hope it won't be long.'Til you can find the child you were and find a way to get along...

(2021) jo#6jenson#1wolfie#1dani#2evelyn#4

RPs EN ATTENTE : angus#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ed skrein
CRÉDITS : (av, icons) malibu; (gifs profils) ssoveia ♥
DC : edge price & lara pearson, les audacieux
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-i-m-just-a-soul-whose-intentions-are-good https://www.30yearsstillyoung.com/t34649-nicholas-hurley https://www.30yearsstillyoung.com/t33763-nicholas-hurley

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyLun 11 Oct - 19:48




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (troishq/tumblr) ✰ w/ @Jo Carter

Ta tasse désormais vide, tu te penches sur le plateau pour la reposer, pensif, ton regard porté sur l’animal que Jo a ramené avec elle, le chat plus qu’à l’aise dans tes quartiers. Probablement plus à l’aise que toi, mais déjà, ce n’est pas une chose très difficile à accomplir et ensuite, c’est sûrement la première fois que tu es aussi détendu en présence de Joséphine et tu n’as même pas envie de lui demander ce qui a changé. De ton côté, tu campes presque sur tes positions, vous n'avez rien en commun à part un amour et une passion plus qu’évidente pour la musique, elle est impressionnante, elle est classe, elle appartient décidément au monde des plus grands, ceux qui deviennent les personnages principaux de beaucoup d’histoires et ce d’un simple claquement de doigts. Ce n’est pas ton cas et la brune a tout ton respect pour cela, cela n’a jamais fait l’ombre d’un doute pour toi, mais il est quand même rassurant de savoir que vous pouvez avoir une conversation, la plus neutre possible et sans que qui que ce soit (okay, principalement toi), ne se vexe ou prenne la mouche. Tu as un léger rire à la réflexion de Jo sur ta liste d’ex, marmonnant un simple : "Tu es déjà excusée..." résistant à l'envie de lui faire remarquer que vous pourriez en avoir fait le tour en seulement quoi .... une dizaine de minutes ? Cinq consacrés à Anton et ensuite les autres personnes qui ont partagé ta vie, pour quelques mois ou même quelques années.
Tu ne veux même pas imaginer le passé scandaleux que Joséphine Carter t’imagine, la version qu’elle a de tout cela doit sûrement être beaucoup plus intéressante, beaucoup plus édulcorée et ferait de bien meilleures chansons... c’est certain. Quand il s’agit d’avoir le cœur brisé et ses attentes mises de côté ou même piétinées, tu es un expert... le reste ? Le reste tu ne sais pas vraiment, et tu préfères te laisser distraire par la voix de Jo la seconde suivante et le récit, très court qu’elle fait, en livrant un peu plus sur elle. Une instance rare, tu le sais, des informations sur elle, c’est plus que précieux et tu hoches la tête, comme pour la rassurer, car dans le fond, tu avais déjà pris ta décision. "Hmm, je pense qu’on a déjà établi que non, cela ne me dérange pas de faire le sale boulot. Et même s’il retourne dans sa véritable maison, au moins il sera en bien meilleur état qu'à son arrivée, quoi qu’il se passe, le vrai propriétaire sera un peu plus content." Que tu conclus, trouvant sa mise en garde plus que juste pour le coup, dit de la manière la plus directe possible, mais elle a raison sur toute la ligne, même le côté le plus pragmatique de toi-même le sait, cela ne va pas t’empêcher de t’attacher pour autant et de donner de l’attention au chat. Tant pis, tant mieux, tu ne peux pas vraiment contrôler cette partie de toi et tu regardes le chat capter l’attention de Jo, un signe plus que clair qu’elle aussi, dans un sens, elle s’est attachée. Ce n’est pas toi qui va lui faire remarquer, la scène reste attendrissante et contraste avec le peu de Jo que tu as pu voir... jusqu’à présent. Pas grand chose en somme, que tu réalises bien.
Quoi qu’il en soit, Jo l’a déjà nommé et tu comptes bien utiliser le même patronyme, histoire de. "Hey Tosser... faudrait peut-être prendre des photos de toi, faire des flyers et les mettre dans tout le quartier, tu dois forcément appartenir à quelqu’un." Tu parles à l’animal, il n’a aucune idée de ce que tu dis, mais il semble bien avoir trouvé sa place, ou alors c’est la présence de Jo qui le calme, quoi qu’il en soit, c’est assez pour que ton sourire ne disparaisse pas. "Bref, je m’en occupe, comme ça il ne viendra plus t’embêter, je n’ai aucune idée de comment m’y prendre non plus, mais je fais confiance à Esmée." Elle devrait savoir, c’était, dans un sens, un peu son métier quand tu grandissais et qu’elle se perdait encore derrière un bureau, militer pour les droits des animaux et de leur habitat, elle doit sûrement avoir encore des adresses et connaître un très bon vétérinaire, pas très loin et qui acceptera les rendez-vous. Et oui, malgré ton grand âge, tu t’en remets encore et toujours à ton aînée pour tous les détails du quotidien et de la vie de tous les jours, certaines choses ne changeront pas. Tu suis toujours Tosser du regard quand il va se perdre du côté de tes instruments et quand il s’apprête à grimper sur le violon que tu utilisais un peu plus tôt, tu finis par bouger. "Non, c’est précieux ça, cela serait dommage de l'abîmer... non?" Tu t’empares de l’animal, pour le guider vers l'étui de l’instrument, qui est vide pour le coup et cela semble le distraire pendant une minute ou deux.
"Comme quoi, le mythe des chats et de la boîte vient bien de quelque part." Que tu commentes et au moment où tu dis cela, Tosser ne semble plus du tout satisfait, bougeant de nouveau dans ta chambre, en direction d’un autre instrument, une de tes guitares cette fois-ci. C’est assez pour que tu relèves le regard vers Jo. "Ça te dérange si je joue ? J’ai envie de voir sa réaction..."



No more carefree laughter, Silence ever after, Walking through an empty house, tears in my eyes, Here is where the story ends, this is goodbye, Knowing me, knowing you...
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : a lotta two-faced people show me both sides, so i figured out i gotta be my own type
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse. ce temps est révolu puisqu'aujourd'hui, elle est chômeuse. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss. comme c’était lui qui lui donnait le golden ticket des grandes soirées pour chanter en étant sous-payée (et à peine écoutée), elle se retrouve sur le carreau, mais elle est déterminée à ne pas se tourner les pouces, et elle épluche les petites annonces avec entrain (nope, toujours pas)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat ODu4Vxlk_o
POSTS : 391 POINTS : 245

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie ; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ gros ego, proportionnel à la taille de ses boobs ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat G0CyRktd_o
NICKY ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Dzr1Bfwk_o
MEG ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so

itziar#1 ◦ meg#3 ◦ léo#1charlie#2mariage cosigannicky#6archie#3

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : jorja smith
CRÉDITS : ©ssoveia (av&gifs profil) ◦ ©ekladata (gif sign) ◦ ©astra (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t34548-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t31190-libre-darren-barnet

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat EmptyLun 18 Oct - 13:20




≈ ≈ ≈
{ev'rybody wants to be a cat}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Nicholas Hurley

Jo n’était pas surprise de voir Nicholas parler au chat comme s’il s’agissait de son nouveau meilleur ami pour la vie — encore un peu, et il finirait avec sa tronche tatouée sur la fesse droite, c’était sûr. Elle ne se moqua même pas, même si l’envie était bien là, quelque part au fond d’elle-même. Au lieu de quoi, elle se laissa happer par les ronronnement de l’animal quand elle lui caressa la tête nonchalamment, sans véritablement y penser, ses longs ongles le massant délicatement, et le regardant du coin de l’oeil en songeant au fait qu’il était laid. Elles ne durèrent pas très longtemps, ses caresses, car quand le jeune homme reprit la parole pour confirmer qu’il se chargerait de tout ce qui concernait les soins de la bête, elle lui dit dans la foulée de la conversation qu’ils avaient — aussi naturellement que s’ils avaient proches "Tu sais qu’il faudrait que tu te sortes un peu les doigts. Elle sera pas là encore longtemps, tu vas devoir assurer tes arrières comme un grand à un moment." Et même elle, ça la mit mal à l’aise de ne pas avoir su retenir cette rhétorique. Ils n’avaient pas grand-chose en commun si ce n’était leur passion pour la musique, c’était une évidence qu’ils n’avaient pas besoin d’exprimer à voix haute tant le contraste entre leurs deux personnalités, entre leurs deux façon d’affronter la vie, était aussi épais que la couche de fond de teint tartinée sur la gueule de Kim et de ses soeurs. Mais au final, il y avait autre chose qui les poussait à toujours revenir l’un vers l’autre malgré leur divergence de caractère, et c’était le fait qu’ils vivaient tous les deux cher leur grand-mère respective.
Alors, oui, elle s’en voulut vraiment d’avoir sorti une chose pareille sans y réfléchir avant, au point de se mordre les lèvres. Elle aimait annoncer des évidences, le genre de vérités dérangeantes qui mettaient tout le monde dans l’embarras… mais là, l’ambiance jusqu’ici avait été bonne, tellement qu’elle s’était sentit bien en sa compagnie. Alors pourquoi elle mettait brusquement les pieds dans le plat ? Elle s’imaginait bien l’effet que ça aurait sur Nicholas de réfléchir à l’éventualité que sa grand-mère s’en aille pour de bon, et c’est ce qui la fit battre en retraite parce qu’elle, elle en avait atrocement consciente qu’Ava ne durerait pas ; elle était déjà en train de dépérir, aussi les choses n’iraient pas en s’arrangeant.

Elle fit un pas en arrière, délaissant ses caresses au chat pour le laisser vaquer à son exploration des lieux qui, sans aucun doute, deviendraient son nouveau fief sitôt qu’il aurait déniché quelques pulls à démaillés et quelques bestioles à chasser pour le plaisir. Josephine resta silencieuse, méditant sur sa fâcheuse manie de tout gâcher, même si pour le coup ce n’était pas fait exprès. Et la gêne, elle la ressentit au plus profond d’elle-même quand elle se demanda ce qu’elle fichait encore là quand il était évident qu’elle venait de sonner son départ imminent en faisant soudainement peser sur la pièce un relent mortifère.
D’un coup, elle se redressa quand Nicholas lui demanda son autorisation de jouer pour le chat. Elle haussa les épaules, sortant de son silence exceptionnel pour, un peu agressivement, lui répondre "Fais ce que tu veux, t’es chez toi." Une autre vérité qui lui fit réaliser que ce n’était pas son cas, malgré l’impression qu’elle avait donné en investissant le lit de Nicholas comme si elle avait l’habitude de s’y allonger. Elle leva brièvement les yeux pour les poser sur les recoins de la chambre de son voisin dans laquelle elle ne remettrait probablement plus jamais les pieds, et justifia sa réponse en l’allongea de quelques mots rapides, agrémentés d’un autre haussement d’épaules qui chassèrent le regret qu’elle nourrit soudain en repensant à la manière dont elle avait parlé de la disparition prochaine d’Esmée "Je dois rentrer, j’ai des trucs à faire." Pas grand chose en vérité, mais elle n’avait plus envie de rester "Merci pour le thé et les biscuits. J’aime pas le gingembre, mais c’était… sympa." Pourquoi fallait-il qu’elle soit comme ça ? Elle ne se posait plus la question à vrai dire, et parce qu’elle n’avait plus rien à dire de bon, elle tourna les talons.
Elle évita de repasser par la fenêtre de la chambre du jeune homme, et se dirigea vers la porte de sa chambre qu’elle ouvrit à la volée, sans même jeter un regard en arrière ou lui dire au revoir. Elle traversa le chemin qui la menait jusqu’à l’entrée d’un pas conquérant, entendant les premiers accords de la guitare de Nicholas raisonner mélodieusement, comme pour accompagner sa sortie qui fût rapide, aussi rapide que les battements de son coeur. Elle aurait pu rester un peu, profiter de ce son qu’elle percevait toujours, même si elle avait refermé la porte derrière elle. Longeant le perron de la maison des Hurley, Jo se terra à son angle pour, adossée contre le revêtement, l’entendre enchaîner les accords avec un léger sourire sur le visage.

rp terminé.



    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat 2dJk2Km
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Pf8cX3Q
    (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty
Message(#) Sujet: Re: (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat (nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(nicky & jo) ev'rybody wants to be a cat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-