AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 don't get it, don't want it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calen Smith
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quanrante deux ans.
SURNOM : il n'a pas encore eu l'honneur d'avoir un surnom
STATUT : son coeur n'appartient à personne, insaisissable.
MÉTIER : ancien athlète de haut niveau, à participé à plusieurs JO, après un coup de foudre avec la cuisine, il s'est reconverti en commis dans un petit restaurant français puis pour les gros muscles c'est parce que Caleb l'oblige à faire la vaisselle à l'Interlude
LOGEMENT : 505 maine road, à redcliffe. un appartement qu'il loue en attendant de vendre sa maison à houston.
POSTS : 399 POINTS : 205

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : avant il était sportif, maintenant il sait faire une petite vinaigrette des familles + en parlant de famille c'est un peu la merde dans la sienne + possible qu'il se promène souvent en chemise à carreau et qu'il porte des santiags pour sa tenue du dimanche
RPs EN COURS : mon code couleur : #181819

camil#2 - ciara - alex - byron - deborah - caleb - sixtine - adaline
RPs TERMINÉS : camil#1 - caleb
AVATAR : chris pratt
CRÉDITS : astro graphics
DC : none
PSEUDO : mcfly
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36008-what-can-t-be-hide https://www.30yearsstillyoung.com/t36085-in-your-wildest-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t36086-calen-smith

don't get it, don't want it Empty
Message(#) Sujet: don't get it, don't want it don't get it, don't want it EmptyDim 6 Juin - 19:39


don't get it, don't want it


Année 1995Houston, Texas, USA.

Son walkman dans son arrière poche droite, le jean délavé, un énorme blouson pour couvrir son tee-shirt blanc, cette quantité monstrueuse de gel dans ses cheveux il aurait pu arrêter un projectile en plein vol. Il sait que son frère ne va pas aimer ce qu’il va entendre mais, personne n’a osé lui dire depuis son retour ce qu’il était arrivé et encore moins Calen.

A vrai dire il fait comme si de rien n’était depuis des semaines, évite soigneusement les repas de familles, prétend qu’il est toujours occupé comme n’importe quel jeune homme de son âge. Cependant aujourd’hui, sa mère lui a dit qu’il était temps de l’annoncer à Camil, qu’il le prendrait sans doute mieux si ça venait de lui mais il n’a aucune idée de comment lui dire ce qu’il a fait.

Assis sur le fauteuil de son père, les mains jointes il fixe le sol comme s’il allait lui donner les réponses ou le courage de faire face à son grand frère. Calen entend les pas de son grand frère, son regard se relève instinctivement et sa mère saute immédiatement sur l’occasion pour proposer à son premier fils de venir avec eux dans le salon pour discuter. La nausée le gagne, il est à deux doigts de vomir ce qu’il a mangé ce matin et sans un mot c’est leur père qui arrive et ne déloge même pas Calen. Il doit se comporter en homme responsable, comme si cela pouvait arriver.

L’ambiance pesante qui s’installe ne fait qu’aggraver les circonstances, tout de suite, tout devient beaucoup plus sérieux et rien ne saurait détendre Calen à cet instant pour pouvoir dire les choses avec tact.

« Faut qu’on parle, il s’est passé quelque chose. » est-ce la meilleure des manières d’annoncer quelque chose à Camil ? Absolument pas. On pouvait sentir toute l’angoisse dans sa voix, à nouveau son regard se posa sur le sol, il ne lui donnerait toujours pas le courage dont il avait besoin. C’est donc leur mère qui vint s’asseoir à côté de lui, posant sa main sur son épaule, immédiatement il se leva chassant sa main. Il n’avait pas besoin de son soutien, il voulait seulement que cette situation s’arrête et n’avoir rien à voir avec tout ça.

« Je voulais pas que ça arrive, ok ? » dit-il, l’air agacé bien qu’il n’avait aucun droit de l’être. Il ne s’était adressé à personne en particulier en disant cela, il cherchait à se dédouaner d’une erreur sans issue. Coincé dans une impasse, il aurait prit n’importe quelle sortie tant qu’il en serait débarrassé de cette chose.

code by exordium.




dark paradise.
there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head. your soul is haunting me and telling me that everything is fine, but i wish i was dead.

don't get it, don't want it MFbu7yg
don't get it, don't want it OrLErGE
don't get it, don't want it 3gUsPK3
don't get it, don't want it YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Camil Smith
Camil Smith
les grandes ambitions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante-trois ans. (23.11)
SURNOM : cam.
STATUT : officiellement avec debbie brody. officieusement volage.
MÉTIER : candidat à l'élection pour la chambre des représentants.
LOGEMENT : vit avec sa sœur au 525, water street (spring hill).
don't get it, don't want it 836d43eb21b530a94abe4611fe9a169286c3c0fb
POSTS : 810 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : ivy #2 ; deborah #5 ; calen (fb) ; deborah #6 ; vladilena
RPs EN ATTENTE : sergio
RPs TERMINÉS : deborah ; primrose ; yasmine ; cora ; sixtine ; raelyn ; jessian ; skylar ; deborah #2 ; skylar #2 ; nolan ; hassan ; deborah #3 ; sixtine ; skylar #3 ; sixtine #2 ; ivy ; irina ; leena ; anastasia ; byron ; lexie ; sixtine #3 ; deb&six ; heïana ; calen&six ; lexie #2 ; calen ; deborah #4 ; lexie #3 ; hassan #2 ; sixtine #4 ;
AVATAR : alexander skargård.
CRÉDITS : gif : unknown ; avatar : shiya.
DC : baby bishop, sexy naomi.
INSCRIT LE : 29/11/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t28144-camil-smith https://www.30yearsstillyoung.com/t23397-camil-smith

don't get it, don't want it Empty
Message(#) Sujet: Re: don't get it, don't want it don't get it, don't want it EmptyJeu 17 Juin - 20:00


Dix-sept ans. Le bel âge, pour de nombreux adolescents. Camil Smith n’échappait pas à la règle : il vivait sans se soucier du lendemain, et se savait déjà promis à un brillant avenir. Il avait récemment reçu les résultats des différentes facultés auxquelles il avait postulé, et avait été heureux de voir que sa candidature à l’université d’Austin avait été accepté. Camil vivait sa meilleure vie, et comptait bien profiter dignement de l’été avant de partir pour l’université. Enfin, ça, c’était son plan initial. Qui allait vite évoluer.


« Ton entraînement te prend beaucoup de temps, en ce moment. » Fit remarquer Camil en s’installant face à son frère. Il avait l’impression de ne pas avoir vu Calen depuis des jours et des jours, alors qu’ils vivaient pourtant sous le même toit. Il ne le blâmait pas pour ses absences ; Camil savait que son frère, lui aussi, était promis à un avenir brillant. Qu’il mettait toutes les chances de son côté — et à raison, d’ailleurs. Il intégrerait une université prestigieuse, où on formait les élites, notamment sportives. Une université que leurs parents n’auraient pas pu lui payer en raison du coût exorbitant des frais de dossier, mais dont ils n’auraient pas à se préoccuper ;  les facultés sportives exceptionnelles de Calen lui ouvriraient de nombreuses portes. Et il pourrait continuer ses entraînements avec des personnes hautement qualifiées, pour ensuite briller dans des compétitions toujours plus prestigieuses. D’excellent, son frère deviendrait imbattable. Camil le savait. Il n’en doutait pas un seul instant. Calen finirait sur la plus haute marche du podium. « Quels projets ont-ils pour toi ? » Demanda-t-il en arquant un sourcil, curieux d’en savoir davantage sur ce qu’il adviendrait de son cadet. « Tu as bientôt des compétitions ? » Il releva la tête vers Calen et, en une fraction de seconde, comprit qu’il n’avait pas écouté un traitre mot de ce qu’il venait de dire. Plus surpris que vexé, Camil secoua la tête et fit claquer son pouce et son annulaire devant les yeux de son cadet. Un comportement qu’il dût trouver particulièrement agaçant, puisque Camil put clairement entendre sa langue claquer à son palais. Gonflé, le frangin : c’était lui qui venait et souhaitait lui parler, mais en attendant, il ne disait rien. Étrange, aussi : ce n’était pas dans ses habitudes, de se montrer si grave et si solennel. « Je… » Commença l’aîné, en fronçant les sourcils. « Papa et maman sont au courant ? » Demanda-t-il, avant de jeter un coup d’oeil à ses géniteurs. Aucun ne répondit, mais leurs attitudes fuyantes les trahissaient. « Est-ce que c’est grave ? Est-ce que l’un de vous est malade ? » Les questions fusaient, et restaient sans réponse. Bon sang, mais pourquoi personne ne voulait rien lui dire ?! Pourquoi restaient-ils tous mutiques, comme oppressés par une force étrangère à Camil. Et plus les secondes s’égrainaient, plus la tension se faisait palpable. « Pourquoi tu t’énerves ? » Demanda-t-il en relevant les yeux vers Calen. Ce dernier se redressa, après avoir dégagé d’un air rageur la main que leur mère avait posé sur son épaule. « Tu ne m’as même pas dit ce qu’il se passait. » Et pourtant, il agissait déjà comme si on le jugeait. Comme s’il était coupable, d’une chose encore inconnue de Camil. « Tu ne voulais pas que quoi arrive, exactement ? » Puisque son frère était silencieux, il allait l’encourager à parler. À se délivrer de ce qui semblait douloureusement peser sur ses épaules.

@Calen Smith


 

.WELL, THAT WAS SAUCY.

I only think in the form of crunching numbers, In hotel rooms, collecting page six lovers, Get me out of my mind, Get you out of those clothes, I'm a liner away From getting you into the mood One night and one more time Thanks for the memories.
Revenir en haut Aller en bas
Calen Smith
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quanrante deux ans.
SURNOM : il n'a pas encore eu l'honneur d'avoir un surnom
STATUT : son coeur n'appartient à personne, insaisissable.
MÉTIER : ancien athlète de haut niveau, à participé à plusieurs JO, après un coup de foudre avec la cuisine, il s'est reconverti en commis dans un petit restaurant français puis pour les gros muscles c'est parce que Caleb l'oblige à faire la vaisselle à l'Interlude
LOGEMENT : 505 maine road, à redcliffe. un appartement qu'il loue en attendant de vendre sa maison à houston.
POSTS : 399 POINTS : 205

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : avant il était sportif, maintenant il sait faire une petite vinaigrette des familles + en parlant de famille c'est un peu la merde dans la sienne + possible qu'il se promène souvent en chemise à carreau et qu'il porte des santiags pour sa tenue du dimanche
RPs EN COURS : mon code couleur : #181819

camil#2 - ciara - alex - byron - deborah - caleb - sixtine - adaline
RPs TERMINÉS : camil#1 - caleb
AVATAR : chris pratt
CRÉDITS : astro graphics
DC : none
PSEUDO : mcfly
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36008-what-can-t-be-hide https://www.30yearsstillyoung.com/t36085-in-your-wildest-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t36086-calen-smith

don't get it, don't want it Empty
Message(#) Sujet: Re: don't get it, don't want it don't get it, don't want it EmptyJeu 8 Juil - 21:49


don't get it, don't want it


Année 1995Houston, Texas, USA.

Le brillant avenir de Calen s’était évaporé entre ses doigts et ce qui lu était le plus insoutenable c’est qu’il en était responsable. Il s’acharnait à défendre sa cause sans même avoir expliqué pourquoi il se retrouvait à agir ainsi, se comporter ainsi et provoquer une situation tendue.

S’il s’entraînait si dur, qu’il essayait d’obtenir les meilleurs résultats, se donner tant de mal pour pouvoir ressembler à l’homme qu’on attendait qu’il soit, ce n’était pas pour qu’il foute tout par terre pour une bêtise pareil. Certes il ne pouvait pas nier flirter pour assurer son potentiel de séduction, mais de là à mettre enceinte une fille rencontré un soir : jamais. On l’avait pourtant averti sur les risques, ce qu’il fallait prévoir au cas où. Impulsif, inconscient et se disant que ça n’arrive qu’aux autres il avait commis l’erreur la plus dramatique de sa vie.

« Ils sont au courant mais c’est pas la question… » dit-il en balayant sa réponse de la main, leurs parents n’avaient pas bien pris la nouvelle à vrai dire et cacher leur réaction en banalisant cette aveux semblait plus supportable pour lui.

Calen finit par s’asseoir, il se rendait encore plus nerveux en s’agitant de la sorte. Il fixa Camil dans les yeux, de longues secondes de silence s’en suivirent, attendant que le courage le trouve pour lui donner l’élan de se lancer. Il ne se pointa pas alors le jeune homme dû le saisir à bras le corps pour pouvoir se confesser.

« J’ai mis enceinte une fille. » finti-il par lâcher, une nausée le gagna comme s’il venait de se libérer d’un poids mais qu’un autre le consumait maintenant : faire face à la réaction de son grand frère.

« Je…je t’assure je ne voulais pas que ça arrive. » ajouta-t-il, cherchant le pardon, la tolérance ou bien encore le soutien de Camil. Il ne lui ferait pas ça ? Pas lui dire qu’il est complétement débile, stupide d’avoir pu faire ça. D’être le dernier des abrutis d’avoir pu tomber dans le panneau, encore pire, étant averti de ce qui pouvait arriver, il ne pouvait pas plaider l’ignorance. Calen était quelqu’un d’intelligent, responsable sûrement pas, mais il comprenait ce qu’on lui enseignait ? Il n’oserait pas ? pensa-t-il…c’était pour ça qu’il redoutait son frère, la franchise dont il pouvait faire preuve ne lui plaisait pas.

Calen savait qu’il agissait comme un abruti par moment, sur un coup de tête qui aurait pu être éviter par quelques minutes de réflexion mais c’était lui le plus sage des deux, lui se confortait bien dans son rôle de je me fous de tout et de tout le monde.

code by exordium.




dark paradise.
there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head. your soul is haunting me and telling me that everything is fine, but i wish i was dead.

don't get it, don't want it MFbu7yg
don't get it, don't want it OrLErGE
don't get it, don't want it 3gUsPK3
don't get it, don't want it YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Camil Smith
Camil Smith
les grandes ambitions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante-trois ans. (23.11)
SURNOM : cam.
STATUT : officiellement avec debbie brody. officieusement volage.
MÉTIER : candidat à l'élection pour la chambre des représentants.
LOGEMENT : vit avec sa sœur au 525, water street (spring hill).
don't get it, don't want it 836d43eb21b530a94abe4611fe9a169286c3c0fb
POSTS : 810 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : ivy #2 ; deborah #5 ; calen (fb) ; deborah #6 ; vladilena
RPs EN ATTENTE : sergio
RPs TERMINÉS : deborah ; primrose ; yasmine ; cora ; sixtine ; raelyn ; jessian ; skylar ; deborah #2 ; skylar #2 ; nolan ; hassan ; deborah #3 ; sixtine ; skylar #3 ; sixtine #2 ; ivy ; irina ; leena ; anastasia ; byron ; lexie ; sixtine #3 ; deb&six ; heïana ; calen&six ; lexie #2 ; calen ; deborah #4 ; lexie #3 ; hassan #2 ; sixtine #4 ;
AVATAR : alexander skargård.
CRÉDITS : gif : unknown ; avatar : shiya.
DC : baby bishop, sexy naomi.
INSCRIT LE : 29/11/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t28144-camil-smith https://www.30yearsstillyoung.com/t23397-camil-smith

don't get it, don't want it Empty
Message(#) Sujet: Re: don't get it, don't want it don't get it, don't want it EmptyLun 12 Juil - 14:40


Camil ricana, et secoua la tête. Son frère, abattu, venait de lui annoncer qu’il allait (peut-être) être père. À quinze ans à peine. Leurs parents allaient devenir grands-parents, alors qu’ils n’avaient pas encore fini de s’occuper et d’élever leurs deux adolescents. Quant à lui, il deviendrait l’oncle de ce bébé surprise — et cette idée le fit partir dans un éclat de rire sans joie, mais qui trahissait sa nervosité et son impuissance face à cette situation saugrenue. « C’est une blague ? » Finit-il par demander en relevant les yeux vers Calen. Mais à vrai dire, vu le ton solennel de son frère et les visages fermés de ses parents, cette annonce était tout, sauf une face. Calen secoua la tête, répondant silencieusement à la question posée par son frère aîné. Le couperet tomba avec force et violence. Les quelques mots de Calen étaient donc vraiment terribles. Camil, à la fois étonné et perplexe, resta de longues secondes sans piper le moindre mot. Il évita soigneusement de le regarder, cherchant à s’affranchir au maximum de ses sentiments et ressentis. Il ne voulait pas croiser son regard désemparé, son regard perdu, son regard coupable. Il ne voulait pas ressentir de la pitié pour Calen — pas dans l’immédiat, en tout cas. Avant de se laisser aller à la douleur, à la honte, à la tristesse, il fallait prendre le problème à bras-le-corps. « Ben encore heureux ! » S’exclama Camil, qui se redressa de sa chaise et entreprit de faire les cent pas dans la pièce. Son frère cadet avait mis une fille enceinte ; voilà l’information qui passait en boucle dans sa tête. Il passa une main dans ses cheveux, et se fit violence pour éviter d’être trop dur, trop tranchant avec son frère. Après tout, c’était lui qui devait souffrir le plus de la situation. Lui, et cette pauvre fille qui portait la vie. Camil soupira, et se planta face à Calen, les bras croisés sur son torse. « Comment ça a pu arriver ? » Demanda-t-il au bout de quelques secondes de silence. Bon, à ce sujet, Camil n’était pas idiot : il savait pertinemment comment il fallait s’y prendre. Mais la question qu’il se posait, la vraie question, c’était de savoir si son frère avait oublié toutes les précautions d’usage, ou s’il avait joué de malchance. « Et puis c’est qui, d’ailleurs, cette fille ? » Est-ce qu’elle était la petite-amie de son frère, ou simplement un coup de passage ? Est-ce qu’il la connaissait bien, ou s’agissait-il d’une parfaite inconnue ? Était-elle sérieuse et raisonnable, ou faisait-elle partie de ces filles qui se payaient devant les sportifs, et qui n’hésitaient pas à tout entreprendre pour se lier à eux de toutes les façons possibles et imaginables ? « Tu es… Tu es bien sûr qu’elle ne t’a pas menti ? Que c’est bien le tien ? » Il déglutit en posant ces questions, conscient que Calen n’apprécierait pas les suspicions de son aîné. Mais c’était une option à prendre en compte. La carrière de Calen s’annonçait brillante ; les pique-assiettes rôderaient bientôt autour de lui. « Qu’est-ce qu’il va se passer, maintenant ? » Demanda l’aîné des Smith. Allait-il garder cet enfant, ou décider de s’en débarrasser ? Allait-il sacrifier sa prometteuse carrière pour une erreur de jeunesse ? Et la mère de ce gosse, qu’en était-il ? Que voulait-elle, elle ? Quels étaient ses espoirs et ses craintes ? Comment gérait-elle la situation ? Qui d’autre était au courant ? Il avait mille questions en tête, mais il préférait laisser une chance à Calen de s’exprimer, de lui dire ce qu’il allait advenir.

@Calen Smith


 

.WELL, THAT WAS SAUCY.

I only think in the form of crunching numbers, In hotel rooms, collecting page six lovers, Get me out of my mind, Get you out of those clothes, I'm a liner away From getting you into the mood One night and one more time Thanks for the memories.
Revenir en haut Aller en bas
Calen Smith
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quanrante deux ans.
SURNOM : il n'a pas encore eu l'honneur d'avoir un surnom
STATUT : son coeur n'appartient à personne, insaisissable.
MÉTIER : ancien athlète de haut niveau, à participé à plusieurs JO, après un coup de foudre avec la cuisine, il s'est reconverti en commis dans un petit restaurant français puis pour les gros muscles c'est parce que Caleb l'oblige à faire la vaisselle à l'Interlude
LOGEMENT : 505 maine road, à redcliffe. un appartement qu'il loue en attendant de vendre sa maison à houston.
POSTS : 399 POINTS : 205

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : avant il était sportif, maintenant il sait faire une petite vinaigrette des familles + en parlant de famille c'est un peu la merde dans la sienne + possible qu'il se promène souvent en chemise à carreau et qu'il porte des santiags pour sa tenue du dimanche
RPs EN COURS : mon code couleur : #181819

camil#2 - ciara - alex - byron - deborah - caleb - sixtine - adaline
RPs TERMINÉS : camil#1 - caleb
AVATAR : chris pratt
CRÉDITS : astro graphics
DC : none
PSEUDO : mcfly
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36008-what-can-t-be-hide https://www.30yearsstillyoung.com/t36085-in-your-wildest-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t36086-calen-smith

don't get it, don't want it Empty
Message(#) Sujet: Re: don't get it, don't want it don't get it, don't want it EmptySam 28 Aoû - 22:28


don't get it, don't want it


Année 1995Houston, Texas, USA.

On pourrait croire que le rire semblerait être une bonne réaction ou tout du moins, toujours plus agréable que des cris mais Calen savait ce que ça signifiait, ce rire amer comme si la déception était telle qu’il fallait rire pour que ça paraisse encore plus stupide. Il baissa les yeux comme un enfant qu’on venait de prendre la main dans le sac. C’était son truc ça, de faire des conneries et ensuite faire un mea culpa digne d’un enfant de cinq ans, comme s’il attendait qu’on vienne le punir. Depuis tout petit, il le savait quand il faisait une bêtise et toutes les fois où on l’avait puni ne l’avait jamais empêché de recommencer.

C’était facile d’avoir ce rôle finalement, autorisé à fauter et ensuite se faire pardonner avec un regard de chien battu, faire profil bas pendant quelques jours et ça recommençait. Ça n’avait jamais été bien grave, quelques écarts de jeune ado mais sans doute pas un tel scandale comme celui de mettre une fille enceinte à un si jeune âge.

« Je…’fin je pourrais pas te dire… » tenta-t-il d’articuler en cherchant ses mots, de reprendre ses esprits il ne savait pas comment justifier un écart comme celui-ci et cette fois-ci son regard ne lui permettrait pas de se faire pardonner. « C’est personne, je l’ai croisé à une soirée Camil. » reprit-il en balayant la salle de la main, signifiant à quel point il pouvait se foutre qui était cette fille. Dans les faits c’était le cas, mais sur le moment il n’aurait pas tenu le même discours mais à ses yeux, à ce moment précis il pensait que diminuer l’importance de cette soirée, de cette personne pourrait le sauver.

Il l’avait trouvé belle, intrigante et avait largement abusé de son charme pour tenter de lui voler un baiser ou deux, mais ça avait été plus que ça ce soir-là, il avait été connecté à elle d’une façon qu’il n’avait jamais connu auparavant.

« Tu penses sincèrement que je vais aller lui poser la question ? Est-ce qu’elle a couché qu’avec moi aux cours de ces dernières semaines où est-ce que j’ai une chance de ne pas avoir le ticket gagnant ? Elle était devant moi, entrain de pleurer toutes les larmes de son corps…je…j’ai pas jugé délicat de lui demander ça. » dit-il en secouant frénétiquement la tête, il s’énervait à cause des questions de Camil qui lui rappelait encore plus à quel point il était coupable.

Il ne se rappelait pas vraiment du moment où elle lui avait annoncé à vrai dire, le temps s’était arrêté et il n’avait rien écouté après ‘ je suis enceinte calen…de toi ’. Bien sûr, ses sanglots il les avait bien entendu, mais rien de ce qu’elle avait pu dire après ça n’avait été intégré par Calen.

Quand Camil posa la question, celle qui avait remué la famille Smith il a déjà quelques minutes, Mr et Mrs Smith s’étaient échangés un regard comprenant que ce qui s’apprêtait à ce dérouler n’allait pas plaire à tout le monde.

« Viens avec moi dehors, je ne veux pas en parler ici. » déclara-t-il en prenant sa veste pour l’enfiler rapidement et ne laissant pas l’occasion à son frère de répondre il emprunta la porte pour sortir qu’il laissa telle quelle pour que Camil veuille le suivre. Il n’était pas d’accord avec ses parents et encore plus, quand son père avait haussé le ton lui rappelant qu’il était le seul responsable de cette situation.

code by exordium.




dark paradise.
there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head. your soul is haunting me and telling me that everything is fine, but i wish i was dead.

don't get it, don't want it MFbu7yg
don't get it, don't want it OrLErGE
don't get it, don't want it 3gUsPK3
don't get it, don't want it YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Camil Smith
Camil Smith
les grandes ambitions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante-trois ans. (23.11)
SURNOM : cam.
STATUT : officiellement avec debbie brody. officieusement volage.
MÉTIER : candidat à l'élection pour la chambre des représentants.
LOGEMENT : vit avec sa sœur au 525, water street (spring hill).
don't get it, don't want it 836d43eb21b530a94abe4611fe9a169286c3c0fb
POSTS : 810 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : ivy #2 ; deborah #5 ; calen (fb) ; deborah #6 ; vladilena
RPs EN ATTENTE : sergio
RPs TERMINÉS : deborah ; primrose ; yasmine ; cora ; sixtine ; raelyn ; jessian ; skylar ; deborah #2 ; skylar #2 ; nolan ; hassan ; deborah #3 ; sixtine ; skylar #3 ; sixtine #2 ; ivy ; irina ; leena ; anastasia ; byron ; lexie ; sixtine #3 ; deb&six ; heïana ; calen&six ; lexie #2 ; calen ; deborah #4 ; lexie #3 ; hassan #2 ; sixtine #4 ;
AVATAR : alexander skargård.
CRÉDITS : gif : unknown ; avatar : shiya.
DC : baby bishop, sexy naomi.
INSCRIT LE : 29/11/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t28144-camil-smith https://www.30yearsstillyoung.com/t23397-camil-smith

don't get it, don't want it Empty
Message(#) Sujet: Re: don't get it, don't want it don't get it, don't want it EmptyLun 13 Sep - 22:52


« Ah, tu peux pas me dire ? » Répéta l’Américain, un sourcil arqué. Il plongea la main dans la poche de son jean, en retira son porte-feuille. Sans un mot, il l’ouvrit et en retira un petit rectangle de plastique qu’il balança sans y réfléchir sur la table, entre eux. Leur mère, quelques mètres derrière Calen, posa une main sur sa bouche. Offusquée, sans doute gênée aussi, par le comportement de son fils aîné — qui ne lui prêta pas la moindre attention. « Ben je vais t’expliquer, alors. » Siffla le blond, les mains croisées sur son torse. Étrangement, il avait rapidement assimilé la nouvelle. Son frère avait déconné avec une fille, et cette dernière avait eu la malchance de tomber enceinte. Mais l’annonce de cette grossesse imprévue ne signifiait pas que Camil était prêt à accepter la nouvelle, sans essayer de convaincre les personnes présentes dans cette pièce qu’il s’agissait d’une très mauvaise idée. « Si tu t’étais servi de ceci, on n’aurait jamais eu à avoir cette conversation. » Il était dur et cruel, Camil. Mais il se devait de l’être, parce que visiblement, personne dans cette pièce n’avait les idées suffisamment claires pour dire la vérité — ou, à défaut, les choses telles qu’elles étaient.


« Tu dois lui poser la question, Calen ! » S’exclama l’aîné en levant les yeux au ciel, sidéré par le manque de discernement de son petit-frère. « Délicat… Non mais tu t’entends ? » Camil avait l’impression d’être l’acteur d’une mauvaise série B. « Eh oh, y’a quelqu’un là-haut ? » Demanda-t-il en pointant sa tête du doigt. Camil fit claquer son majeur et son annulaire sous les yeux vides de son frère cadet, pour attirer son attention. « Tu as été repéré, et tu es promis à une belle carrière. Les gens le savent, les filles le savent, et tu n’es pas à l’abri que certains veuillent profiter de toi ! » Pourquoi était-ce si évident pour lui, alors que les autres n’y songeaient même pas ? Étaient-ils naïfs à ce point ? « Si tu ne la connais pas si bien que ça, qu’est-ce qu’on en sait qu’il est de toi ? Peut-être qu’elle te fait porter le chapeau pour un autre. » Suggéra Camil en haussant les épaules, sous-entendant clairement que cette fille (qu’il ne connaissait ni d’Ève ni d’Adam) était en réalité de petite vertu. « S’il te plait Calen, réfléchis-y, et pose lui cette putain de question. » Ajouta-t-il sur un ton plat bas. Son père ne retint pas une remarque sur son langage familier, et Camil ne put s’empêcher de trouver tout cela ironique. Alors c’était ça, qui interpellait ses parents ? Sa vulgarité ? N’y avait-il pas plus grave et plus urgent ?


« Pourquoi, tu comptes me refaire le portrait ? » Demanda-t-il en arquant un sourcil. Si tel était le cas, il ne donnait pas cher de sa peau : son frère, repéré pour ses talents sportifs, suivait déjà un entraînement spécifique. Il n’aurait aucune difficulté à coller une raclée à son frère aîné — mais Calen n’était pas un adolescent violent. Enfin, d’habitude. « Oh et puis tu sais quoi, merde. Allons-y. » Dit-il en se dirigeant vers la porte d’entrée. Il suivait son frère, et ne chercha pas à se dérober. Il sortit, descendit les quelques marches du perron, fit quelques pas dans l’allée, tandis qu’il entendait les sanglots étouffés et plaintifs de sa mère. Il la trouva pathétique et ridicule, mais se garda bien de dévoiler le fond de sa pensée. Non, pour le moment, il cherchait à mettre le plus de distance entre lui, et cette maison de fous furieux.

@Calen Smith


 

.WELL, THAT WAS SAUCY.

I only think in the form of crunching numbers, In hotel rooms, collecting page six lovers, Get me out of my mind, Get you out of those clothes, I'm a liner away From getting you into the mood One night and one more time Thanks for the memories.
Revenir en haut Aller en bas
Calen Smith
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quanrante deux ans.
SURNOM : il n'a pas encore eu l'honneur d'avoir un surnom
STATUT : son coeur n'appartient à personne, insaisissable.
MÉTIER : ancien athlète de haut niveau, à participé à plusieurs JO, après un coup de foudre avec la cuisine, il s'est reconverti en commis dans un petit restaurant français puis pour les gros muscles c'est parce que Caleb l'oblige à faire la vaisselle à l'Interlude
LOGEMENT : 505 maine road, à redcliffe. un appartement qu'il loue en attendant de vendre sa maison à houston.
POSTS : 399 POINTS : 205

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : avant il était sportif, maintenant il sait faire une petite vinaigrette des familles + en parlant de famille c'est un peu la merde dans la sienne + possible qu'il se promène souvent en chemise à carreau et qu'il porte des santiags pour sa tenue du dimanche
RPs EN COURS : mon code couleur : #181819

camil#2 - ciara - alex - byron - deborah - caleb - sixtine - adaline
RPs TERMINÉS : camil#1 - caleb
AVATAR : chris pratt
CRÉDITS : astro graphics
DC : none
PSEUDO : mcfly
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36008-what-can-t-be-hide https://www.30yearsstillyoung.com/t36085-in-your-wildest-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t36086-calen-smith

don't get it, don't want it Empty
Message(#) Sujet: Re: don't get it, don't want it don't get it, don't want it EmptySam 23 Oct - 21:24


don't get it, don't want it


Année 1995Houston, Texas, USA.
Gérer les conflits n’avait jamais été une qualité chez Calen, à vrai dire il avait le chic pour les créer mais pour s’en défaire c’était comme une malédiction, il fallait exécuter un rituel bien particulier dans un ordre bien précis mais il avait sûrement du perdre le mode d’emploi.

Camil lui donnait une leçon, bien méritée certes mais qu’il trouvait plus que déplaisante, il le prenait pour le dernier des abrutis en faisant mine de lui expliquer comme ne pas mettre une fille enceinte, et que sa délicatesse était complétement stupide. Calen pouvait paraître rustre avec un manque de tact certain mais sous toute cette couche de l’image qu’on a de lui, c’était un grand tendre et voir pleurer une fille qu’il a potentiellement mise enceinte, ne lui aurait d’aucune manière provoquer l’envie de lui poser une telle question. Il avait trop peur de la froisser ou encore pire, qu’elle s’énerve par ces sous-entendus mais de toute évidence Camil n’était pas de ce bord-là.

« Peut-être oui Camil, mais elle fondait en larme devant mes yeux en me disant que ces parents allaient la tuer. J’allais pas poser une question au risque qu’elle m’arrache la tête avant que ces parents ne le fassent. » dit-il en soupirant longuement, tentant de défendre son point de vue du mieux qu’il pouvait, même si son sort était déjà scellé par son moralisateur de grand-frère.

Il ne put retenir un rictus d’agacement quand Camil lui demanda s’il comptait le frapper, il était bien des choses mais de là à lever la main sur son frère, faut être complétement con. Il tenta de faire descendre son stress en passant sa main dans ses cheveux, une façon de réaligner les idées qui se bousculaient dans son esprit mais aucune qui réglerait la situation.

« Bon, j’ai plusieurs options, la première c’est que je ne sois pas le père et je crois qu’on peut faire un test pour savoir si je le suis vraiment. Ou alors je le suis, et là c’est la merde parce que… » il marqua un temps de pause pour être sûr que leurs parents ne les écoutaient pas. « Je leur ai pas dit à maman et papa mais…elle est croyante et sa famille sont du genre très…conservateur tu vois ‘fin c’est ce que j’ai entendu et y a pas moyen qu’elle avorte, elle me l’a hurlé je ne sais combien de fois, j’ai essayé de lui expliquer que c’était la meilleure solution pour nos deux vies mais, elle était complétement…hystérique quand j’en ai parlé. » déballa-t-il en tentant de rester calme, il avait soigneusement éviter de raconter toute la conversation qu’il avait eu avec cette fille.

A vrai dire, dans les faits ils s’étaient vus et elle lui avait annoncé la nouvelle, Calen était tellement sous le choc qu’il n’avait pu piper mot mais, dans la pratique : Calen s’était énervé. Sa colère n’était pas tournée vers la jeune fille, il ne lui avait rien reproché mais il savait qu’il venait de tout foutre en l’air et que le poids de cette responsabilité l’écraserait si bas, qu’il ne pourrait jamais remonter. Elle avait pleuré les premières minutes et puis une dispute a éclaté quand Calen a évoqué la possibilité d’avorter. Il avait déclenché un déferlement de haine à son égard, il n’était pas bien sûr de ses convictions. Elle n’avait cessé de rabâcher que ses parents étaient contre ces méthodes, il ne se souvenait pas une seule fois l’avoir entendu dire qu’elle n’était pas d’accord, elle. Après tout, elle avait quand même couché avec lui, sans être marier alors…si elle était si croyante que ça. Il chassa cette pensée de son esprit en secouant la tête, une autre fois il y songerait.

« Maman n’a fait que pleuré en disant qu’elle ne pensait pas que les choses seraient si compliqués, Papa…il est resté à me regarder comme si voulait me tuer dans mon sommeil. Il me reste plus que toi Camil… » il se tourna vers son frère, cette fois-ci ce qu’il allait lui dire allait lui retourner l’estomac. « Enfaite, papa à ouvert la bouche qu’une seule fois. Il a suggéré qu’on fasse adopter l’enfant, et qu’il la paierait s’il faut pour qu’elle accepte. Le problème serait résolu. Maman s’est effondrée après ça. »


code by exordium.




dark paradise.
there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head. your soul is haunting me and telling me that everything is fine, but i wish i was dead.

don't get it, don't want it MFbu7yg
don't get it, don't want it OrLErGE
don't get it, don't want it 3gUsPK3
don't get it, don't want it YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

don't get it, don't want it Empty
Message(#) Sujet: Re: don't get it, don't want it don't get it, don't want it Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

don't get it, don't want it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-