AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-43%
Le deal à ne pas rater :
Roborock S5 max
311.49 € 542.05 €
Voir le deal

 misunderstanding △ Scarlett Warren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxwell O'Connor
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 30
SURNOM : Max, il n'y a que sa mère qui l'appelle Maxwell
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Agent au centre des appels d'urgence
LOGEMENT : Toowong. carmody road #269.
LA VIE EST UN SHAKER ÇA SECOUE MAIS ON CONTINUE À S ENIVRER
POSTS : 96 POINTS : 580

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : profil mbti : ENFP-T △ Taille : 1m83 △ Syndrome du sauveur △ Curieux △ Attentif △ Énergique et enthousiaste △ Bon communicant △ Sympathique △ Peu de confiance en lui △ Réfléchit beaucoup trop △ Difficulté à se concentrer △ Pas très manuel △ Facilement stressé △ Émotif △ S'énerve rarement △
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : misunderstanding △ Scarlett Warren Tumblr_p3qnbxACZv1v03yllo5_400

1. L'art de recevoir ≈ Sasha Sinclair.

2. Quelle est votre urgence ? ≈  Amy Castle.

3. 32 ≈  Nini, Mel & Byby

4. Cap ou pas cap ≈ Ally *-*

5. Marry you ≈ Stacey

6. Misunderstanding ≈ Scarlett

7. We go together ≈ Niamh

8. Fight for your right ≈ Garret

9. I met you ≈ Zoey

10. Will x Max ≈ Mina

11. My mom ≈ Nini & Daisy

12. C'est une longue histoire ≈ Riri

13.

RPs EN ATTENTE : misunderstanding △ Scarlett Warren Tumblr_mh3ef9ug1a1r9mbamo1_500


RPs TERMINÉS : misunderstanding △ Scarlett Warren 29e8b9f3acffd4bc570e49e99581c319bd798ac7

Angèle Powell #1 (Abandonné) △ Nini #2Kezia #1 (abandonné) △
AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : Aloa
DC : //
PSEUDO : Mawa
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38633-max-mieux-vaut-rater-sa-chance-que-ne-pas-l-avoir-tentee https://www.30yearsstillyoung.com/t38775-max-friendship-is-magic https://www.30yearsstillyoung.com/t38782-maxwell-o-connor#1898077

misunderstanding △ Scarlett Warren Empty
Message(#) Sujet: misunderstanding △ Scarlett Warren misunderstanding △ Scarlett Warren EmptyDim 13 Juin 2021 - 1:33




L'erreur n'est rien, sauf lorsque sa conséquence est plus forte que sa cause.
@Scarlett Warren & Maxwell



Samedi 12 juin 2021

Comme la plupart des samedis, j'avais travaillé. Ce week-end là, j'étais en poste du matin, ce qui avait fait que j'avais évité de sortir la veille au soir. Et c'est ce jour-là que j'avais commencé à me rendre compte que j'avais probablement un sérieux problème avec l'alcool. En effet, le fait de ne pas boire durant une seule soirée m'avait fait me sentir mal toute la matinée. Tremblements, maux de tête, nausées : ce n'est qu'avec énormément de mal que j'avais réussi à rester concentré sur mes appels au travail. Ajoutez à cela une irritabilité qui n'avait jamais fait partie de mon caractère et vous aurez une vague idée de mon état. Vers quinze heures, quand il fut enfin l'heure de partir, j'avais même commencé à suer à grosses gouttes tant rester concentré et correct m'avait demandé un effort surhumain. Bref, en prenant le bus ce jour-là, je n'avais qu'une envie : rentrer retrouver mon lit et dormir jusqu'à ce que j'aille mieux ou bien aller boire un verre pour faire cesser tous ces symptômes. La seule chose que j'espérais, c'est qu'Helen ne serait pas là pour me prendre la tête. Cependant, mes espoirs furent rapidement brisés, puisqu'elle m'envoya un sms alors que je n'étais plus qu'à une dizaine de minutes de la maison...

***

S'il y avait une chose à savoir sur Helen c'était sûrement celle-ci : de sa vie entière, elle n'avait jamais été capable d'aimer réellement quelqu'un d'autre qu'elle-même. C'était probablement pour cette raison qu'elle avait été une si mauvaise mère pour Gideon qu'il avait préféré s'engager dans la Marine que de rester près d'elle. Pour cette raison encore qu'elle avait été jalouse de sa fille qui représentait la jeunesse quand elle commençait à vieillir. Également pour cela qu'elle avait dénigré Max, qui dans sa capacité à s'attacher aux gens et sa fidélité envers eux, représentait tout ce qu'elle n'était pas. Et enfin, à cause de cela qu'elle avait toujours succombé à la tentation lorsqu'elle se sentait un peu désirée, même lorsqu'elle savait que cela briserait sa famille. Ainsi, aucun de ses enfants n'avait une relation mère-enfant normale avec elle. Les deux aînés avaient cessé de la voir depuis un moment et ce n'est que grâce à du chantage sur son état de santé qu'elle avait réussi à garder le dernier -Max donc,- chez elle.

Le cadet de la famille connaissait bien Helen depuis le temps. C'était pour cela qu'il n'avait jamais invité de femme à la maison : se faire rabaisser par sa mère devant une copine n'était pas vraiment dans ses moments favoris. Et il avait également ramené très peu d'amis masculins : sa mère ayant une forte tendance à les draguer depuis que son fils avait passé la majorité : le malaise était donc beaucoup trop présent. Ainsi, ce qui arriva ce samedi-là fut extrêmement surprenant pour Helen. En effet, une jeune femme sonna à sa porte et demanda à voir Max.

"Maxwell ? Pourquoi voulez-vous voir ce bon à rien ?" Fit-elle, étonnée à l'inconnue. Elle ne savait pas le lien que celle-ci entretenait avec son fils, mais dans son esprit torturé, c'était clair : Max était si bas dans son estime que n'importe qui méritait mieux. "Vous avez l'air beaucoup trop bien pour lui ma petite ! Mais quoi qu'il en soit, entrez ! Je vais vous faire un café, il devrait rentrer d'un instant à l'autre... En bus, puisqu'il n'a même pas son permis."

Comme toujours lorsqu'elle parlait de l'un de ses enfants, on pouvait facilement discerner un mélange étrange de dégoût et de mépris : des sentiments qui n'auraient normalement pas dû être là. Elle conduisit la jeune femme dans la cuisine et pris son téléphone portable pour envoyer un message à son fils. Puis, en hôte correcte qu'elle essayait d'être ce jour-là, elle fit couler un café à son invitée.

"Alors, très chère, comment avez-vous rencontré cet imbécile ?"

***

"Il y a une fille pour toi à la maison."

Une seule phrase. Absolument aucun détail. Et pourtant, ce texto m'avait tétanisé. Je m'imaginais déjà Helen en train de raconter à quel point j'étais un raté et comment j'avais gâché sa vie pendant tout le temps qu'il me restait avant d'arriver. Un cauchemar. Qui aurait eu envie de ça ? Savoir ma mère si toxique en présence d'une femme que je connaissais forcément me mit dans un état de stress pire que celui dans lequel j'étais tout au long de la journée. La dizaine de minutes qui me séparaient de chez moi me parurent durer une éternité.

Et lorsque j'entrais en trombe dans la maison, tout espoir qu'il s'agisse d'une blague douteuse de ma mère s'anéantit. Helen était bien là, en train de siroter son café en compagnie d'une femme. Ma génitrice arqua un sourcil en me voyant entrer à la hâte dans la cuisine, puis, dans un geste de dédain infini, elle prit son café et se leva.

"Voici l'énergumène. Bon courage." Lâcha-t-elle à la jeune femme avant de quitter la pièce sans un regard pour moi.

Je portais donc enfin mon attention sur la personne qui était venue me voir dans l'antre du diable. Il s'agissait d'une jolie brune que je mis quelques secondes à reconnaître. Mais lorsque ce fut le cas, c'est en écarquillant les yeux que je m'adressais enfin à elle. "C'est toi ? " Je ne me souvenais plus de son nom, si bien que je ne pouvais pas le prononcer. "Qu'est-ce que tu fais là ? Comment tu as eu mon adresse ?"

Parmi toutes les femmes que je connaissais, jamais je n'aurais pensé la voir elle, ici. C'était une fille que je pensais avoir croisée en soirée et avec qui je croyais avoir fini la nuit. Le fait était que je me trompais lourdement, mais je ne le savais pas encore. Après cette fameuse soirée, elle avait commencé à m'envoyer des messages dont certains avec des photos très suggestives. Et comme, il faut bien l'avouer, ces messages ne m'avaient pas déplu, j'y avais répondu. Cependant, j'étais certains de ne jamais lui avoir donné mon adresse. Et encore moins de lui avoir demandé de venir. Alors que faisait-elle là ?


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Family
Bros before Hoes
Là où la vie commence et l'amour ne finit jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : femme indépendante
MÉTIER : en parallèle de ses responsabilités au Death Before Decaf, elle fait monter les enchères sur onlyfans en assouvissant les fantasmes de ses abonnés. Elle réalise aussi des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite
LOGEMENT : 28 James Street, Fortitude Valley, un studio qu'elle sous-loue
misunderstanding △ Scarlett Warren QuarrelsomeShrillFoxterrier-small
POSTS : 655 POINTS : 145

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (10/5) what happened?
Tommy#3Beth#4Jill#5PeterLilymattAidenMaxwellAphrodite crewFinnMarius#4

Scarlett s'exprime en crimson
RPs EN ATTENTE : Logan
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLilyMatt#4

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllison
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) littlewildling-rpg
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 11/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

misunderstanding △ Scarlett Warren Empty
Message(#) Sujet: Re: misunderstanding △ Scarlett Warren misunderstanding △ Scarlett Warren EmptyLun 12 Juil 2021 - 23:23



La colère n'était pas le sentiment qui l'avait conduite sur le perron poussiéreux de cette maison, mais bien le premier qui l'avait envahie quand elle avait découvert la supercherie. Depuis plusieurs semaines Scarlett entretenait une correspondance virtuelle et un tantinet coquine avec un homme croisé dans un bar. Un homme qui, à défaut de se dévoiler en retour, n'était pas avare en compliments, ni particulièrement mauvais pour cultiver les pulsions exhibitionnistes de sa correspondante. Elle avait hésité à cogner impatiemment à la porte, puis s'était ravisée en apercevant la sonnette qui la lorgnait au coin du mur, impertinente. Une femme lui avait ouvert, débraillée, et sa voix rauque avait achevé de la convaincre qu'elle s'était probablement trompée de porte. Le prénom de Maxwell sembla néanmoins lui évoquer quelque chose, et il n'avait pas fallu davantage que quelques reproches bien sentis pour lui permettre de se faire une idée du lien malsain qu'ils entretenaient. « Vous me flattez Madame. C'est pas ce que dirait ma mère. » Elle consentit à la faire entrer, même si Scarlett avait machinalement jeté un coup d’œil suspicieux par-dessus son épaule avant de marcher sur ses talons. Ce genre de naïveté menait souvent vers une mort agonisante dans les films d'horreur. La maison était sombre et les meubles anciens. Dans l'air flottait un vague mélange de tabac et de pot pourri. Scarlett avait la désagréable impression de se voir elle-même dans un futur proche, seule avec ses regrets, les cendres de ses mégots et ses pantoufles dépareillées.

A sa grande surprise et déception, Scar venait d'avoir la preuve qu'il suffisait d'une poignée de minutes à une mère pour dresser le portrait le plus dépréciateur de sa progéniture à de parfaits inconnus. Elle avait suivi la femme jusqu'à la cuisine, puis s'était installée sur une chaise, l'écoutant sagement déblatérer des horreurs sur son fils sans attendre de sa part la moindre contradiction. Elle aurait presque pu compatir. « C'est une drôle d'histoire figurez-vous. Je me suis trompée de numéro en voulant appeler ma sœur et je suis tombée sur Max. Vous saviez qu'il était incroyablement à l'écoute ? Bien-sûr que vous le savez, vous êtes sa mère. Enfin bref on ne s'est jamais rencontré, j'ai juste eu la chance d'entendre sa voix. Du coup je commence à me demander si c'était vraiment une bonne idée de venir ici. » avait-elle répondu, enfonçant une porte ouverte. Son interlocutrice s'empressa de disserter sur toutes les bonnes raisons qu'elle avait de ne pas fréquenter son fils, entre l'instabilité de sa situation professionnelle jusqu'à sa propension à abuser de la bouteille. A peu près les mêmes travers que pourrait lui reprocher sa propre génitrice si elle avait eu la malchance de (sur)vivre sous son toit. C'était gênant, et à plusieurs reprises Scar s'était réfugiée dans sa tasse de café encore fumante, préférant de loin se brûler la langue plutôt que d'avoir à défendre un homme qu'elle ne connaissait pas, mais vraisemblablement aussi peu estimé qu'elle ne l'était au sein de sa propre famille. Pire encore. Si Maxwell décidait de ne jamais se pointer, il lui avait au moins offert le cadeau d'une leçon de relativisme. Il arriva bientôt, haletant, les cheveux en bataille, n'inspirant à sa mère que le dédain qu'elle avait manifesté pour lui pendant dix minutes. Cette dernière leur offrit l'intimité qu'elle les pensait en droit de réclamer. Ils se dévisagèrent un moment.

« Comment ça c'est moi ? T'es qui toi ? Hormis la sous-merde que m'a décrite ta mère. Charmante femme, d'ailleurs. Pleine de bon sens. » avait-elle menti, gonflée de mauvaise foi. Au contraire, elle l'avait trouvée affreusement péremptoire et impudique. De sa part, c'était peu dire. Elle ne s'embarassa pas de se lever, redressant le menton aussi haut qu'il le fallait pour lui signifier toute la supériorité dont on venait de la glorifier. « Bon dis-moi, tu les vends combien mes photos ? Au cas où tu le saurais pas, il y a des gens qui payent pour les voir. Tu me dois à peu près 300 dollars. » Elle avait arrondi bien au-dessus, devinant de toute façon à l'allure de son interlocuteur qu'elle avait plus de chance de les trouver dans un caniveau que sur son compte en banque.

@Maxwell O'Connor misunderstanding △ Scarlett Warren 5123155
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell O'Connor
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 30
SURNOM : Max, il n'y a que sa mère qui l'appelle Maxwell
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Agent au centre des appels d'urgence
LOGEMENT : Toowong. carmody road #269.
LA VIE EST UN SHAKER ÇA SECOUE MAIS ON CONTINUE À S ENIVRER
POSTS : 96 POINTS : 580

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : profil mbti : ENFP-T △ Taille : 1m83 △ Syndrome du sauveur △ Curieux △ Attentif △ Énergique et enthousiaste △ Bon communicant △ Sympathique △ Peu de confiance en lui △ Réfléchit beaucoup trop △ Difficulté à se concentrer △ Pas très manuel △ Facilement stressé △ Émotif △ S'énerve rarement △
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : misunderstanding △ Scarlett Warren Tumblr_p3qnbxACZv1v03yllo5_400

1. L'art de recevoir ≈ Sasha Sinclair.

2. Quelle est votre urgence ? ≈  Amy Castle.

3. 32 ≈  Nini, Mel & Byby

4. Cap ou pas cap ≈ Ally *-*

5. Marry you ≈ Stacey

6. Misunderstanding ≈ Scarlett

7. We go together ≈ Niamh

8. Fight for your right ≈ Garret

9. I met you ≈ Zoey

10. Will x Max ≈ Mina

11. My mom ≈ Nini & Daisy

12. C'est une longue histoire ≈ Riri

13.

RPs EN ATTENTE : misunderstanding △ Scarlett Warren Tumblr_mh3ef9ug1a1r9mbamo1_500


RPs TERMINÉS : misunderstanding △ Scarlett Warren 29e8b9f3acffd4bc570e49e99581c319bd798ac7

Angèle Powell #1 (Abandonné) △ Nini #2Kezia #1 (abandonné) △
AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : Aloa
DC : //
PSEUDO : Mawa
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38633-max-mieux-vaut-rater-sa-chance-que-ne-pas-l-avoir-tentee https://www.30yearsstillyoung.com/t38775-max-friendship-is-magic https://www.30yearsstillyoung.com/t38782-maxwell-o-connor#1898077

misunderstanding △ Scarlett Warren Empty
Message(#) Sujet: Re: misunderstanding △ Scarlett Warren misunderstanding △ Scarlett Warren EmptyJeu 15 Juil 2021 - 14:47




L'erreur n'est rien, sauf lorsque sa conséquence est plus forte que sa cause.
@Scarlett Warren & Maxwell



Une fois Helen partie, la jeune femme ne mit pas bien longtemps à me confirmer que mon cauchemar était bel et bien devenu réalité. Après avoir paru surprise que je l'appelle "toi", elle me demanda qui j'étais, soulignant que ma mère avait déjà fait une description peu élogieuse de ma personne. Description avec laquelle elle semblait être d'accord, qui plus est. À quoi jouait-elle ? Nous nous envoyions des messages de temps à autre et elle était chez moi, il semblait évident qu'elle savait qui j'étais. Ainsi, je faisais le choix d'ignorer sa question pour répondre d'abord à ses agressions blessantes. "Alors déjà, princesse." J'insistais sur ce mot, puisqu'elle semblait se sentir si haut par rapport à moi. "Tu vas redescendre de ton piédestal. Si tu es venue jusque chez moi pour m'insulter : premièrement, je t'emmerde et ensuite, la porte est grande ouverte." D'un geste ample des bras, je lui indiquais la dite porte, tel un valet au service de sa couronne imaginaire. Et puisqu'elle ne bougeait pas et qu'elle semblait aimer piquer dans le vif, autant lui montrer que je savais être incisif également. "Au fait, je t'appelle "toi" parce que je ne me souviens pas de ton nom, a priori, tu n'es pas aussi exceptionnelle que ce que tu sembles penser."

Enfin, je répondais tout de même à sa question, sans comprendre son sens réel. "Quant à moi, tu sembles avoir une assez bonne idée de qui je suis, non seulement tu connais mon adresse, mais en plus, tu as eu la chance de discuter avec le monstre... Euh pardon, la charmante femme qui m'a donné la vie." Je levais les yeux au ciel en secouant la tête devant tant de connerie. Si elle trouvait ma mère charmante, elle était bien la première et je la lui laissais sans le moindre problème. Je me décidais finalement à entrer réellement dans la cuisine, pour me mettre à la recherche d'un alcool qui pourrait à la fois me faire un peu oublier cette situation atroce et dans le même temps faire cesser cette nausée de l'enfer. J'ouvrais le réfrigérateur et puisque qu'il ne contenait rien de plus fort, j'en sortais une bière que je décapsulais dans la foulée. Pendant ce temps, la jolie brune me toisait en inventant une histoire dans laquelle je m'amusais à vendre ses photos. Elle demanda même un dédommagement de trois cents dollars. Je ne comprenais pas bien ni pourquoi elle pensait que j'avais été vendre ses photos, ni pourquoi elle me demandait de l'argent, mais son comportement ne me plaisait pas du tout. Aussi, j'arquais un sourcil, sceptique, en m'asseyant face à elle. "Tu m'excuseras, je fais comme chez moi." Je passais une main dans mes cheveux frisés pour tenter de les discipliner un peu en continuant de l'observer. Quelque chose dans cette histoire m'échappais, mais je n'arrivais pas à saisir ce que c'était. Habituellement, je n'aurais jamais été si peu aimable, mais son attitude si proche de celle de celle d'Helen me donnait envie de l'être davantage encore.

"Donc, toi et ton air supérieur, vous êtes seulement venus pour extorquer de l'argent finalement ?" Demandais-je donc. J'essayais d'avoir l'air hautain, mais en réalité j'avais réellement envie de savoir. Pourquoi cette rencontre d'un soir avec qui j'avais discuté sans animosité venait, tout à coup, m'agresser chez moi et me demander de la payer ? On ne se connaissait pas beaucoup, mais si elle avait des problèmes d'argent, il y avait d'autre façon de faire. Vraiment, toute cette histoire étrange. Cependant, puisqu'elle avait réussi à me blesser dans mon orgueil pourtant déjà très peu élevé, j'avais des envies de vengeance. J'attrapais donc mon portefeuille dans la poche de mon jean et en sortais la somme demandée. Cet argent devait à la base servir à payer le "loyer" que je donnais tous les mois à Helen pour qu'elle cesse de dire à tout va que j'étais un profiteur, mais qu'importe, je lui jetais les billets comme on jette un os à un chien. À la manière d'un sale type qui jette son fric à une prostituée qu'il méprise après avoir fait son affaire. Un geste que je regrettais instantanément tant je le trouvais dédaigneux. J'avais l'impression de ressembler à ma mère et ça me donnait envie de gerber. Mais puisque j'étais allé jusque-là, je ne pouvais plus reculer. Et puis, en soi, elle n'avais pas vraiment pris de pincettes avec moi non plus. Je soupirais avant de prononcer une phrase que je n'avais finalement aucune envie de dire. "Voilà ton fric, puisque t'es venue pour ça. Maintenant que tu as eu ce que tu voulais, casse-toi et oublie moi." Ajoutais-je donc, d'une voix éteinte. La vengeance n'était décidément pas pour moi, cette fille était venue chez moi pour me dénigrer et me racketter au passage et pourtant, ce que je venais de faire me donnait l'impression d'être une pourriture. Mais peu importait finalement, elle allait enfin partir et tout serait fini... N'est-ce pas ?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



misunderstanding △ Scarlett Warren 2706368621


Family
Bros before Hoes
Là où la vie commence et l'amour ne finit jamais.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

misunderstanding △ Scarlett Warren Empty
Message(#) Sujet: Re: misunderstanding △ Scarlett Warren misunderstanding △ Scarlett Warren Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

misunderstanding △ Scarlett Warren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-