AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-42%
Le deal à ne pas rater :
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
124.99 € 215.36 €
Voir le deal

 night trouble (parkway #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wyatt Parker
Wyatt Parker
les fleurs du mal
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans - (27.01.1980)
SURNOM : wyatt. c'est très bien, t'amuse pas à lui trouver un surnom débile.
STATUT : il ne lui reste que quelques mois pour se faire à l'idée de devenir père aux côtés de celle qu'il avait juré vouloir oublier...
MÉTIER : sur le point de publier son prochain roman, il est juste un brin perfectionniste
LOGEMENT : au #623 water street avec la première des emmerdeuse comme colocataire aka sa soeur
night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_nux4lhcQfp1qlt39u_250
POSTS : 832 POINTS : 435

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : aîné de la famille Parker, il sera à jamais le grand frère insupportable, mais bien trop protecteur △ passionné de littérature depuis toujours, il ne sort jamais sans un livre ou deux △ fume comme un pompier △ a fait dix mois de prison pour couvrir sa sœur △ parle couramment français △ ne sait pas s'exprimer sans lâcher une insulte △ laisse une femme lui piétiner le cœur depuis des années...
RPs EN COURS : (10)rosalie #12saül #3yelaliah #2wendy #1autumn #1serena #1#14

night trouble (parkway #1)  Source
craker ☽ forget what i said, it's not what i meant and i can't take it back. i can't unpack the baggage you left. what am i now? what if i'm someone i don't want around? what if i'm down? what if i'm out? what if i'm someone you won't talk about? i'm falling again...

night trouble (parkway #1)  Tenor
yelahiah ☽ through the wind down to the place we used to lay when we were kids. memories of a stolen place, caught in the silence. an echo lost in space, it comes and goes in waves

fbrosalie #7saül #2
uarosalie #9

RPs TERMINÉS :
night trouble (parkway #1)  Csef
crakera thousand miles away from the day that we started
#1 (fb)#2#3#4 (ua)#5#6#7 (fb)#8#9 (ua)#10#11#12#13#14

winny #2martinelise #1wyriane #2hospitalwinny #1 (fb)wyriane #3winny #3craker #2craker #3craker #5yelahiah #1craker #1 (fb)craker #6cracker #4winny #5chloe #1jet #1craker #4 (ua)craker #8garrett #1
AVATAR : orlando bloom.
CRÉDITS : (avatar) noa - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest
DC : cian, shiloh, bailey & loan.
PSEUDO : paindep.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33154-modern-loneliness-wyatt https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t34771-wyatt-parker#1556344 https://www.30yearsstillyoung.com/t34932-wyatt-parker

night trouble (parkway #1)  Empty
Message(#) Sujet: night trouble (parkway #1) night trouble (parkway #1)  EmptyDim 13 Juin - 19:23



« Tu pourrais au moins faire semblant de t’amuser Parker ? »
« Non. »

Non parce que je ne sais même pas pourquoi je suis venu à cette foutue soirée, une chose est sûre ce n’était clairement pas pour m’amuser. Bien plutôt pour mettre la main sur quelques substances dans l’unique but de m’embrouiller l’esprit. Il semblerait que James avait fini par se ranger quand auparavant ses soirées finissaient bien trop souvent en orgie, mais que ce soir la petite sauterie paraît avoir pris soixante d’âge. Les invités discutent de manière polie, verre de vin à la main. Certains ont allumé quelques joints avec le sentiment de pouvoir se racheter une seconde jeunesse. Chacun semble marié, sur le point d’avoir un gosse ou déjà au bord du gouffre à cause de la marmaille qui les attend à la maison. C’est que j’en deviens l’adolescent attardé, celui qui ne fait rien comme les autres, qui viens tout juste de laisser imploser la seule relation sérieuse qu’il n’a jamais eu et qui ne sait plus vraiment donner sens à tout le reste. À chaque jour qui passe, l’absence de Rosalie se creuse, impose une réalité qui déroute les plans d’avenirs, qui oblige à tout verrouiller de nouveau quand bien même personne ne saura jamais. Pour chaque personne présente dans cet appartement, je reste Wyatt Parker, le pote du Lycée, l’instable un peu bizarre, au sarcasme décapant et incapable de se poser avec qui que ce soit. C’est très bien ainsi, que personne ne vienne penser qu’ils me sont indispensables.

Ils m’ennui tous avec leur vie bien rangé et leurs conversations qui se veulent importantes, mais sonnent bien trop creux à n’importe qui y prêtera réellement attention. D’un passage à la cuisine, je repars avec un paquet de cigarettes neuf, un peu de weed et quelques bières fraîches entre les mains. Personne ne semble prêter attention lorsque je me dirige vers l’entrée, encore moins lorsque je fais claquer cette dernière. Qu’importe, c’est bien tous des cons. À défaut de rejoindre la rue, me voilà à chercher les escaliers. Le tout s’apparaît à un véritable labyrinthe, mais je finis bien par trouver mon bonheur : l’accès au toit. Ce sera forcément différent quand il ne s’agit pas de cet immeuble et de ce toit en particulier. Il ne s’y cache aucune nostalgie, mais bien l’envie de prendre de la hauteur.

Voilà que quelqu’un semble avoir eu l’idée avant moi quand je me retrouve nez à nez avec une femme en train de jouer l’équilibriste sur la rambarde. Telle une enfant qui cherche à défier les lois de la gravité, elle se balance sur la pointe de ses pieds nus avant de jeter un regard dans ma direction. À peine impressionner, je prends place plus loin, dos caler contre le mur, l’éventail de mon butin qui s’étale à mes pieds. Une cigarette vient trouver sa place entre mes lèvres, la rousse à repris sa marche funeste. Mais voilà que les minutes défilent, voilà qu’elle jette de trop nombreux regards en ma direction comme si elle attendait une quelconque réaction. « Tu veux de l’élan ?! » Comme ça, l’affaire sera réglée et elle arrêtera de me fixer.

@autumn galloway night trouble (parkway #1)  1484806105



night trouble (parkway #1)  TqbTVI0
night trouble (parkway #1)  JQVaF5n
night trouble (parkway #1)  OV4BS2P
night trouble (parkway #1)  ZsxbA8o

night trouble (parkway #1)  1287488235:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autumn Galloway
Autumn Galloway
l'esprit fragmenté
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans (01.03.1992)
SURNOM : elle n'en a pas et n'en veut pas non plus.
STATUT : célibataire, amoureuse de son ex-fiancé une journée sur deux. définitivement pas en couple avec l'amnésique, peu importe ce qu'il semble croire. et encore moins mariée au joueur de basket, malgré une soirée alcoolisée à la chapelle. (ça commence à faire beaucoup quand même.)
MÉTIER : préposée à l'entretien de jour, de retour sur les bancs d'école de soir dans le but de finalement obtenir son BAC en enseignement.
LOGEMENT : au #163 oxlade drive, à fortitude valley dans un appartement soudainement bien trop grand pour elle seule.
night trouble (parkway #1)  Cd483624c5538aabf1b9daeae1bb4580c2c5b4ad
POSTS : 924 POINTS : 380

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : infp ☽ borderline, elle ne connaît pas les zones grises. tout est toujours blanc ou noir, trop ou pas assez ☽ sans identité fixe, elle se module au gré de ceux qui l'entoure ☽ hypersensible et empathique, elle gère très mal ses émotions et encore moins bien celles des autres ☽ elle a été hospitalisé en psychiatrie pendant six mois de septembre 2019 jusqu'à mars 2020 suite à une violente crise et de long mois de dépression profonde ☽ elle a passé les dix derniers mois au canada, a enseigné l'anglais ☽ elle a propagé des rumeurs sur son ex, de qui elle est toujours amoureuse.
RPs EN COURS :
night trouble (parkway #1)  X0LahKk
halstay #1 (fb) & #2 ☽ i don't want to say it, but you went away. you left it all and you never said nothing. wanted to die, every pill i'd try. but i held it up with a little wine and some superglue. to fix my heart, but i still feel nothing. i need a shock 'cause the beating stopped. it's too late for that cause i got a heart like a cemetery, i do. ain't nothing here but a memory of you. a little wine and some superglue to plug this hole in my heart. cause i never thought i could hurt this bad for you.

night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_oiylgcQe7n1uuqmna_250
galloways ☽ help, i have done it again. i have been here many times before. hurt myself again today. and, the worst part is there's no-one else to blame. be my friend, hold me. wrap me up, unfold me. i am small and needy. warm me up and breathe me. ouch i have lost myself again. lost myself and i am nowhere to be found. yeah i think that i might break. lost myself again and i feel unsafe.

night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_pqn948mawj1vjg4rh_250
archie ☽ show me how to lie, you're getting better all the time. and turning all against the one is an art that's hard to teach. another clever word sets off an unsuspecting herd. and as you step back into line, a mob jumps to their feet. now dance, fucker, dance, man, he never had a chance. and no one even knew it was really only you. and now you steal away. take him out today. nice work you did. you're gonna go far, kid.

(9)normanwyattmason & birdiecíansawyer #1asher #3sawyer #2 (ua)
RPs EN ATTENTE :
night trouble (parkway #1)  R7hh
hardway (ua) ☽ i know that you're no good for me. that's why i feel i must confess. what's wrong is why it feels so right. i want to feel your sweet caress. in your eyes, forbidden love. in your smile, forbidden love. in your kiss, forbidden love. if i had one wish love would feel like this.

zoya ☽ mason #2 ☽ archie #2 ☽ garret #2 ☽ toi?
RPs TERMINÉS : asher #1mason #1jordanasher #2garret.

flashbackshunter #1archie #1hunter #2.

abandonnés:
 

AVATAR : jane levy.
CRÉDITS : (av. wildmother) ☽ (sign. anaëlle.) ☽ (crackship hardway. sawyer MA FEMME) ☽ (gifs. tumblr) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : penny, rosalie & trent.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38369-this-fire-is-keeping-me-alive-autumn https://www.30yearsstillyoung.com/t40291-autumn-just-hold-me-don-t-touch-me https://www.30yearsstillyoung.com/t38408-autumn-galloway https://www.30yearsstillyoung.com/t39314-autumn-galloway

night trouble (parkway #1)  Empty
Message(#) Sujet: Re: night trouble (parkway #1) night trouble (parkway #1)  EmptyLun 14 Juin - 13:43



T’as aucune idée pourquoi Reese t’as proposé de l’accompagner à cette soirée. Ce que t’as encore moins compris toutefois c’est comment tu t’y es retrouvée alors que lui manque à l’appel. Tu ne connais personne et faut dire que l’ambiance générale ne te donne pas envie de sortir ton côté le plus sociable. Ça se raconte des anecdotes de la décennie d’avant en tenant un verre de vin et prétendant que ça sait encore s’amuser avec un joint entre les lèvres alors qu’il est à peine 22 heures passé et que tout le monde semble plus ou moins prêt à se tirer. Tu t’es faufilée au travers des têtes, t’as essayé de te joindre à une conversation et puis à une autre sans y voir le moindre intérêt alors sans trop te faire prier, t’es disparue. T’as attrapé une bière et un joint au passage, pour faire comme si, et puis tes pas t’ont mené jusqu’à une porte au fond du couloir. Curieuse de savoir ou cette dernière menait, c’est en montant les escaliers deux à deux que tu t’es retrouvée toute seule sur le toit en cette douce soirée d’hiver. Sans trop y penser, t’as bu ta bière et puis quand t’es venue pour fumer ton joint, t’as réalisé que t’avais pas de briquet. Tant pis. Tes pas dansent sur le toit alors que la lune et les divers lampadaires de la rue sont les seules sources de lumière sur ce toit abandonné. T’as besoin de rien de plus de toute façon.

Tu chantonnes et soudainement tes pieds se retrouvent dénudés. Voilà que tu grimpes sur la rambarde et que tu avances telle une gymnaste sur la barre, avec précision et lenteur, faisant fit du fait que si tu fais un simple faux mouvement, tu pourrais plonger à ta mort directe. Ce n’est pas que t’es particulièrement téméraire, ni même suicidaire, juste un brin insouciante et agile, assez pour ne pas avoir peur quand tes pieds continuent de trouver stabilité sur la rambarde pas après pas. Un bruit sourd se fait entendre et tu lèves la tête, simplement pour réaliser qu’un autre être humain est venu trouver refuge sur le toit. Sans le connaître, tu le reconnais. Il était à la même soirée que toi comme vienne prouver les différentes bières qu’il vient poser à ses pieds alors que vos regards se croisent mais que le silence subsiste. Il s’allume une cigarette et tu continues de marcher trop lentement le long de la rambarde, tournant ici et là, ton regard se tournant trop souvent vers lui après chaque coup qu’il tire de sa clope. Tu ne pourrais dire s’il fait la gueule ou s’il est misérable, mais tu peux sentir que chaque coup d’oeil que tu lances dans sa direction le tanne sans jamais t’arrêter toutefois. Tu poufferais presque toute seule entre deux regards quand sa voix s’élève enfin entre vous deux. « Tu veux de l’élan?! » Un sourire s’étire sur ton visage alors que cette fois-ci, tu ne détournes pas les yeux. Tu soutiens son regard alors que tu hausses les épaules. « Ça dépend. Est-ce que ça vient en package deal avec une cigarette ou une bière? Parce qu’à ça, je dirais pas non. » Tu te passerais bien de l’élan par contre alors que tu continues de faire quelques pas le long de la rambarde, sans jamais regarder ailleurs que dans la direction de l’homme. Le vent fait voler le bas de ta robe, affichant tes jambes trop courte et trop pâle. Tu pourrais t’approcher de lui, plusieurs mètres vous séparent encore, mais tu restes sur la rambarde, comme pour prouver un point pourtant inexistant. « Tu t’amusais pas avec les grands? » que tu chantonnes, sourire de gamine angélique placarder sur les lèvres. Les grands, les vieux, les petites vies bien rangées qui prennent place dans l’appartement de cette soirée qui t’a été vendu comme étant tout sauf ennuyeuse et qui pourtant n’est que ça. Reese n’est pas là, si ça se trouve il a même pas l’intention de se pointer alors t’as tout le temps du monde devant toi. Même si ça veut dire l’emmerder lui avec son air bête et sa gueule de petit bum.
@Wyatt Parker night trouble (parkway #1)  3922047296



night trouble (parkway #1)  U5iGBpI
night trouble (parkway #1)  IUJCx06
night trouble (parkway #1)  FximBIO
night trouble (parkway #1)  YtxTUla
night trouble (parkway #1)  Pf8cX3Q
night trouble (parkway #1)  LrTQDCk
Revenir en haut Aller en bas
Wyatt Parker
Wyatt Parker
les fleurs du mal
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans - (27.01.1980)
SURNOM : wyatt. c'est très bien, t'amuse pas à lui trouver un surnom débile.
STATUT : il ne lui reste que quelques mois pour se faire à l'idée de devenir père aux côtés de celle qu'il avait juré vouloir oublier...
MÉTIER : sur le point de publier son prochain roman, il est juste un brin perfectionniste
LOGEMENT : au #623 water street avec la première des emmerdeuse comme colocataire aka sa soeur
night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_nux4lhcQfp1qlt39u_250
POSTS : 832 POINTS : 435

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : aîné de la famille Parker, il sera à jamais le grand frère insupportable, mais bien trop protecteur △ passionné de littérature depuis toujours, il ne sort jamais sans un livre ou deux △ fume comme un pompier △ a fait dix mois de prison pour couvrir sa sœur △ parle couramment français △ ne sait pas s'exprimer sans lâcher une insulte △ laisse une femme lui piétiner le cœur depuis des années...
RPs EN COURS : (10)rosalie #12saül #3yelaliah #2wendy #1autumn #1serena #1#14

night trouble (parkway #1)  Source
craker ☽ forget what i said, it's not what i meant and i can't take it back. i can't unpack the baggage you left. what am i now? what if i'm someone i don't want around? what if i'm down? what if i'm out? what if i'm someone you won't talk about? i'm falling again...

night trouble (parkway #1)  Tenor
yelahiah ☽ through the wind down to the place we used to lay when we were kids. memories of a stolen place, caught in the silence. an echo lost in space, it comes and goes in waves

fbrosalie #7saül #2
uarosalie #9

RPs TERMINÉS :
night trouble (parkway #1)  Csef
crakera thousand miles away from the day that we started
#1 (fb)#2#3#4 (ua)#5#6#7 (fb)#8#9 (ua)#10#11#12#13#14

winny #2martinelise #1wyriane #2hospitalwinny #1 (fb)wyriane #3winny #3craker #2craker #3craker #5yelahiah #1craker #1 (fb)craker #6cracker #4winny #5chloe #1jet #1craker #4 (ua)craker #8garrett #1
AVATAR : orlando bloom.
CRÉDITS : (avatar) noa - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest
DC : cian, shiloh, bailey & loan.
PSEUDO : paindep.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33154-modern-loneliness-wyatt https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t34771-wyatt-parker#1556344 https://www.30yearsstillyoung.com/t34932-wyatt-parker

night trouble (parkway #1)  Empty
Message(#) Sujet: Re: night trouble (parkway #1) night trouble (parkway #1)  EmptySam 19 Juin - 0:21



À les voir s'émerveiller des vieux souvenirs du passé m'a filer la nausée. C'est qu'ils sont heureux de s'affranchir de leurs idéaux d'adolescents pour mieux se congratuler sur leur réussite condescendante de quarantenaire mal baisé et frustré par la société. En mal de sensation, ils semblent griser d'un joint roulé entre les lèvres, qu'ils crapotent comme si dans le fond, ils avaient peur des effets. Ils sont pathétiques lorsqu'ils évoquent leurs trois crédits à rembourser tout en y accolant une liste vertigineuse de gadgets achetés au prix fort. On cherche à m'intégrer dans la conversation quand je ne possède rien de semblable et que ma seule préoccupation du moment réside dans le fait de faire publier mon bouquin. Ils feignent d'être impressionné quand dans cinq minutes la plupart iront soupirer que je suis resté un idéaliste et que plus jamais je ne rencontrerais le succès après ce que j'avais fait. Parce qu'ils ont beau prétendre être mes amis, ils adorent enfler les rumeurs au sujet de mon passage à l'ombre. Dix ans et des milliers de versions plus tard, je me fais juste chier à les observer tenter de s'amuser. Butin en main, j'aurais pu choisir de filer dans les escaliers jusqu'au hall d'entrée qui m'offrirait la liberté de ne plus me mêler à ce genre de population. C'est que je préfère prendre de la hauteur, comme un obsédé des terrasses de toit, rattacher à rien si ce n'est la sensation de dominer la ville le temps d'un instant.

Je pensais trouver un peu de calme pour rager contre le monde (et surtout elle) en paix, voilà que je me retrouve nez à nez avec une funambule d'un autre genre. Sa chevelure rousse m'apparaît comme étrangement familière, sans que je ne sois dans la capacité d'associer un prénom au visage. Elle devait probablement s'échapper de la petite sauterie quelques étages plus bas. Qu'importe. Qu'elle se casse la gueule, en silence sera le mieux. Cigarette au bord des lèvres, j'envisage de quitter les lieux lorsque la dernière cendre sera consommée. Un instant, je ferme les yeux, souffle un long nuage de fumée et tente de détendre chaque nœud qui semble avoir pris place au creux de mes muscles. Les regards insistant de l'équilibriste ne m'aident en rien à trouver un semblant de sérénité (comme si le mot m'était familier). Elle insiste et je soupire. En un coup de pied, je pourrais l'envoyer par-dessus la balustrade, non ? Et la joyeuse équipe en bas se fera un plaisir de me dénoncer, aller simple pour l'enfer. « Ça dépend. Est-ce que ça vient en package deal avec une cigarette ou une bière? Parce qu’à ça, je dirais pas non. » Je lève les yeux au ciel alors que les siennes ne se détachent plus de mon profil. « Sans vouloir t'offenser... » C'est uniquement le but. « C'est franchement à chier comme dernière volonté. » Elle reprend sa danse sans que je n'ai jamais l'intention de partager.

Ma cigarette est presque entièrement consumée. 

« Tu t’amusais pas avec les grands? » Elle fanfaronne comme une gamine hyper par une dose de sucre. C'est qu'elle semble s'amuser d'un rien ou de se moquer ouvertement de ceux qui se prennent pour les rois du monde sous nos pieds. « L'ambiance maison de retraite, c'est has been. » Prématuré surtout. Bien trop quand dans ma tête, je jurerais n'avoir atteint que la trentaine, refusant de me laisser vieillir bien que mon corps me rappelle à l'ordre ces derniers temps. Les nuits blanches, l'excès de stupéfiant, ça n'a plus réellement les mêmes effets qu'auparavant. C'est peut-être bien l'esprit et le cœur qui me jouent des tours à se lamenter sur une relation enterrée. Personne n'a besoin de savoir que j'ai choisi de faire perdurer la soirée pour ne pas me retrouver seul chez moi avec mes pensées et mes cicatrices à panser. Elle ne se défait pas de son sourire, la rouquine, elle chantonne en se baladant dans une insouciance qui défie la gravité. « L'envie de flirter avec le vide a été provoquée par les conversations des traders ou le comparatif sur les marques de couches ? » Probablement les deux, il faut avouer que je pourrais entrer dans son jeu si on me forçait à retourner en bas. « Y'a qu'une seule bonne réponse pour que je te cède une bière. »



night trouble (parkway #1)  TqbTVI0
night trouble (parkway #1)  JQVaF5n
night trouble (parkway #1)  OV4BS2P
night trouble (parkway #1)  ZsxbA8o

night trouble (parkway #1)  1287488235:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autumn Galloway
Autumn Galloway
l'esprit fragmenté
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans (01.03.1992)
SURNOM : elle n'en a pas et n'en veut pas non plus.
STATUT : célibataire, amoureuse de son ex-fiancé une journée sur deux. définitivement pas en couple avec l'amnésique, peu importe ce qu'il semble croire. et encore moins mariée au joueur de basket, malgré une soirée alcoolisée à la chapelle. (ça commence à faire beaucoup quand même.)
MÉTIER : préposée à l'entretien de jour, de retour sur les bancs d'école de soir dans le but de finalement obtenir son BAC en enseignement.
LOGEMENT : au #163 oxlade drive, à fortitude valley dans un appartement soudainement bien trop grand pour elle seule.
night trouble (parkway #1)  Cd483624c5538aabf1b9daeae1bb4580c2c5b4ad
POSTS : 924 POINTS : 380

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : infp ☽ borderline, elle ne connaît pas les zones grises. tout est toujours blanc ou noir, trop ou pas assez ☽ sans identité fixe, elle se module au gré de ceux qui l'entoure ☽ hypersensible et empathique, elle gère très mal ses émotions et encore moins bien celles des autres ☽ elle a été hospitalisé en psychiatrie pendant six mois de septembre 2019 jusqu'à mars 2020 suite à une violente crise et de long mois de dépression profonde ☽ elle a passé les dix derniers mois au canada, a enseigné l'anglais ☽ elle a propagé des rumeurs sur son ex, de qui elle est toujours amoureuse.
RPs EN COURS :
night trouble (parkway #1)  X0LahKk
halstay #1 (fb) & #2 ☽ i don't want to say it, but you went away. you left it all and you never said nothing. wanted to die, every pill i'd try. but i held it up with a little wine and some superglue. to fix my heart, but i still feel nothing. i need a shock 'cause the beating stopped. it's too late for that cause i got a heart like a cemetery, i do. ain't nothing here but a memory of you. a little wine and some superglue to plug this hole in my heart. cause i never thought i could hurt this bad for you.

night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_oiylgcQe7n1uuqmna_250
galloways ☽ help, i have done it again. i have been here many times before. hurt myself again today. and, the worst part is there's no-one else to blame. be my friend, hold me. wrap me up, unfold me. i am small and needy. warm me up and breathe me. ouch i have lost myself again. lost myself and i am nowhere to be found. yeah i think that i might break. lost myself again and i feel unsafe.

night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_pqn948mawj1vjg4rh_250
archie ☽ show me how to lie, you're getting better all the time. and turning all against the one is an art that's hard to teach. another clever word sets off an unsuspecting herd. and as you step back into line, a mob jumps to their feet. now dance, fucker, dance, man, he never had a chance. and no one even knew it was really only you. and now you steal away. take him out today. nice work you did. you're gonna go far, kid.

(9)normanwyattmason & birdiecíansawyer #1asher #3sawyer #2 (ua)
RPs EN ATTENTE :
night trouble (parkway #1)  R7hh
hardway (ua) ☽ i know that you're no good for me. that's why i feel i must confess. what's wrong is why it feels so right. i want to feel your sweet caress. in your eyes, forbidden love. in your smile, forbidden love. in your kiss, forbidden love. if i had one wish love would feel like this.

zoya ☽ mason #2 ☽ archie #2 ☽ garret #2 ☽ toi?
RPs TERMINÉS : asher #1mason #1jordanasher #2garret.

flashbackshunter #1archie #1hunter #2.

abandonnés:
 

AVATAR : jane levy.
CRÉDITS : (av. wildmother) ☽ (sign. anaëlle.) ☽ (crackship hardway. sawyer MA FEMME) ☽ (gifs. tumblr) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : penny, rosalie & trent.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38369-this-fire-is-keeping-me-alive-autumn https://www.30yearsstillyoung.com/t40291-autumn-just-hold-me-don-t-touch-me https://www.30yearsstillyoung.com/t38408-autumn-galloway https://www.30yearsstillyoung.com/t39314-autumn-galloway

night trouble (parkway #1)  Empty
Message(#) Sujet: Re: night trouble (parkway #1) night trouble (parkway #1)  EmptyMar 22 Juin - 7:49



T’as peur de beaucoup de choses, mais t’as jamais eu peur des hauteurs, jamais eu peur du vide non plus. Peut-être que c’est pour ça que t’es étrangement confiante alors que tes pieds se promènent en équilibre précaire sur la rambarde d’un toit d’un immeuble inconnu. Personne ne sait que t’es là, du moins, personne ne sait que t’es sur le toit. Reese sait que t’es censée être à cette soirée mortellement ennuyante qui se déroule quelques étages plus bas avec des adultes à la moyenne d’âge encore plus haute que l’âge de celui qui est de 8 ans ton aîné, mais t’es pas certaine qu’il va venir vérifier que t’es vraiment là. Il disait que t’avais besoin de te changer les idées et voir autre chose que les quatre murs de son salon. Honnêtement, t’es pas certaine que cette soirée soit le genre de distraction dont tu as réellement besoin, mais t’es venue quand même, pour lui faire plaisir et tu regretterais presque, si ce n’était pas de ce toit. Du toit, de la nuit fraîche et de cette sensation de liberté qui te fait du bien sans que tu sois en mesure de l’expliquer. C’est peut-être les quelques bières rapidement bues, c’est peut-être le joint fumer avant de monter aussi, tu sais pas, mais c’est confortable, c’est agréable. Ou du moins, ce l’était jusqu’à ce qu’on vienne te tenir compagnie.

Il fait la gueule, l’inconnu avec son trésor de bières et de cigarettes et plus il semble s’énerver de tes regards furtifs, plus tu lui en lances, laissant un sourire prendre place sur tes lèvres avec chaque pas agilement aligné sur la rambarde. C’est un jeu presque amusant, même quand il grogne, te laissant entendre qu’il en a rien à foutre si tu tombes en bas du toit. « Sans vouloir t’offenser… C’est franchement à chier comme dernière volonté. » Un rire siffle entre tes lèvres à cette pensée. Une bière ou une cigarette juste avant de tomber vers une mort certaine? Tu hausses les épaules, il y a peut-être mieux, mais tu sais parfaitement qu’il y a aussi bien pire. « Peut-être. » Tu te retournes vers lui complètement et puis tu te laisses finalement tes pieds toucher le sol. Plus de suspension, plus de risques de tomber, plus besoin d’élan. Quel dommage. « Moi j’appelle surtout ça savoir se contenter de peu. » Probablement parce que t’aurais tué pour une clope ou une bière quand t’étais enfermée en psychiatrie pendant six mois, mais ça, c’est pas le genre de détails que t’es obligée de partager. Même que c’est exactement le genre de détails que t’es mieux de garder pour toi sinon il va vraiment se mettre à croire que t’es montée ici avec l’intention de sauter en bas et promis juré, c’est pas le cas.

Ça ne prend pas grand-chose pour comprendre que comme toi, il se faisait chier à cette soirée, mais tu demandes quand même parce qu’il a bien plus l’air du public cible que toi, plus dans la tranche d’âge de ton frère que la tienne. « L’ambiance maison de retraite, c’est has been. » Tu ne peux que hocher de la tête en approbation, faut dire que t’es loin d’avoir quoique ce soit en commun avec cette parade de gens qui vantaient les mérites d’une promotion bidon, des derniers accomplissements d’un bambin dont tout le monde se fiche bien ou d’une relation longue durée desquels ils sont désormais prisonniers. Il fut un temps, tes ambitions ressemblaient à ça. Tu croyais que ta trentaine serait parsemée de ses objectifs là. Aujourd’hui, tu cours en direction opposé, de peur de te péter la gueule à nouveau. « T’y trouves pas ton compte? T’as le profil pour pourtant. » Tu piques, tu te moques gentiment avec ce sourire un peu trop joueur d’éternellement coller sur les lèvres, peut-être bien que ça va lui arracher un sourire à son tour ou juste un grognement de plus, t’en sais rien. C’est sans doute pas la meilleure tactique à aborder pour avoir droit à une cigarette ou une bière, mais t’as l’impression qu’il était pas venu ici pour partager de toute façon. « L’envie de flirter avec le vide a été provoquée par les conversations des traders ou le comparatif sur les marques de couches? » Tu pouffes de rire à nouveau, il fait dans l’humour, il te surprendrait presque, mais c’est les prochains mots qui réussissent vraiment à le faire. « Y’a qu’une seule bonne réponse pour que je te cède une bière. » Tu fais mine d’y réfléchir pendant quelques secondes alors que tu t’approches de lui doucement. « Les couches, définitivement les couches. » que tu tentes sans vraiment savoir alors que tu te retrouves à seulement quelques mètres de lui. Tu profites de cette nouvelle proximité pour le détailler du regard sans la moindre gêne. « Si t’as pas l’intention de partager, tu peux m’allumer au moins? » Tu te mords la lèvre, retenant un rire quand tu réalises le double-sens derrière ce que tu viens de dire. Tu te contentes plutôt de sortir le joint que tu  avais ramassé pendant la dite soirée et de le montrer au brun. « J’ai pas de feu. »



night trouble (parkway #1)  U5iGBpI
night trouble (parkway #1)  IUJCx06
night trouble (parkway #1)  FximBIO
night trouble (parkway #1)  YtxTUla
night trouble (parkway #1)  Pf8cX3Q
night trouble (parkway #1)  LrTQDCk
Revenir en haut Aller en bas
Wyatt Parker
Wyatt Parker
les fleurs du mal
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans - (27.01.1980)
SURNOM : wyatt. c'est très bien, t'amuse pas à lui trouver un surnom débile.
STATUT : il ne lui reste que quelques mois pour se faire à l'idée de devenir père aux côtés de celle qu'il avait juré vouloir oublier...
MÉTIER : sur le point de publier son prochain roman, il est juste un brin perfectionniste
LOGEMENT : au #623 water street avec la première des emmerdeuse comme colocataire aka sa soeur
night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_nux4lhcQfp1qlt39u_250
POSTS : 832 POINTS : 435

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : aîné de la famille Parker, il sera à jamais le grand frère insupportable, mais bien trop protecteur △ passionné de littérature depuis toujours, il ne sort jamais sans un livre ou deux △ fume comme un pompier △ a fait dix mois de prison pour couvrir sa sœur △ parle couramment français △ ne sait pas s'exprimer sans lâcher une insulte △ laisse une femme lui piétiner le cœur depuis des années...
RPs EN COURS : (10)rosalie #12saül #3yelaliah #2wendy #1autumn #1serena #1#14

night trouble (parkway #1)  Source
craker ☽ forget what i said, it's not what i meant and i can't take it back. i can't unpack the baggage you left. what am i now? what if i'm someone i don't want around? what if i'm down? what if i'm out? what if i'm someone you won't talk about? i'm falling again...

night trouble (parkway #1)  Tenor
yelahiah ☽ through the wind down to the place we used to lay when we were kids. memories of a stolen place, caught in the silence. an echo lost in space, it comes and goes in waves

fbrosalie #7saül #2
uarosalie #9

RPs TERMINÉS :
night trouble (parkway #1)  Csef
crakera thousand miles away from the day that we started
#1 (fb)#2#3#4 (ua)#5#6#7 (fb)#8#9 (ua)#10#11#12#13#14

winny #2martinelise #1wyriane #2hospitalwinny #1 (fb)wyriane #3winny #3craker #2craker #3craker #5yelahiah #1craker #1 (fb)craker #6cracker #4winny #5chloe #1jet #1craker #4 (ua)craker #8garrett #1
AVATAR : orlando bloom.
CRÉDITS : (avatar) noa - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest
DC : cian, shiloh, bailey & loan.
PSEUDO : paindep.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33154-modern-loneliness-wyatt https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t34771-wyatt-parker#1556344 https://www.30yearsstillyoung.com/t34932-wyatt-parker

night trouble (parkway #1)  Empty
Message(#) Sujet: Re: night trouble (parkway #1) night trouble (parkway #1)  EmptyDim 4 Juil - 22:14



« Moi j’appelle surtout ça savoir se contenter de peu. » Je lève les yeux au ciel face au cliché si pré établi et bien trop imposant de cette phrase toute construite. Dans deux minutes, une musique de fond va se mettre en route et on pourra admirer le ciel étoilé comme au sein des pires films du genre, la rom com par excellence. Tout s’additionne dans ce sens quand enfin elle décide de rejoindre la terre ferme pour ne plus flirter de manière dangereuse avec le vide qui se cachait derrière. « C’est un crime de se contenter d’une bière aussi cheap. » Les bien-pensants des étages inférieurs se vantent de leur train de vie de luxe, mais ne sont pas capables de choisir une bière digne de ce nom. Il faut dire que l’herbe n’est pas d’une qualité dingue non plus, c’est qu’ils ont probablement payé cela au prix fort alors que le tout doit être coupé avec quelques morceaux de pneus. Malgré tout, j’avance une des bouteilles en verre dans sa direction. Quitte à s’emmerder et critiquer le comportement des autres idiots autant le faire à deux.

À l’observer, je réalise qu’elle est bien jeune pour faire partie du groupe que l’on pouvait composer à l’époque du Lycée. Ma curiosité commence à me titiller alors que je me demande si elle est en couple avec l’un d’entre eux ou bien si elle a simplement vu de la lumière et a voulu tenter de s’incruster. Qu’importe, elle se retrouve sur ce toit à rire de la pire blague du monde. « T’y trouves pas ton compte? T’as le profil pour pourtant. » - « Ouch. » Elle me jette en pleine figure que je fais vieux, que je corresponds au profil du gang plus bas. « Peut-être que j’étais au Lycée avec eux, mais ça s’arrête là. » Un soupire m’échappe alors que j’observe ses traits et son sourire malicieux. Elle se pense maligne à critiquer mon âge, à souligner que j’appartiens à l’autre côté de la barrière quand je n’ai jamais pensé être complètement intégrée au groupe. Ils m’ont toujours pensé comme le clown de la bande, celui avec qui on pouvait tout tenter, celui qui n’avait pas de limites et toujours des idées folles. Rien de plus. Je ne suis pas vraiment le type à qui l’on peut confier ses secrets dans de longues conversations sans fin. Je me fiche bien des relations de ce genre, qu’importe ce que rouquine pourra bien en dire.

« Les couches, définitivement les couches. »
« Ooooh so close. » Je hausse les épaules. « Il fallait répondre les deux. Les deux rouquine ! »

Rien ne semblait plus horrible que le combo que ne pouvait nous offrir la conversation que j’ai cherché à fuir en venant sur ce toit. Les traders ne sont que les rois des idiots pensant que leurs femmes se doivent de rester à la maison pour devenir les nouvelles professionnelles sur le comparatif des marques de lingettes et autres marques qui abuse de machisme et de notre cher système patriarcal. L’enfer des nouvelles générations en sommes. « Si t’as pas l’intention de partager, tu peux m’allumer au moins? » Je souffle sans relever la tête vers elle, son sous-entendu était à peine drôle, presque déplacer. Merde, elle a de la repartie. « T’as pas donné la bonne réponse kiddo. » Si je dois être le vieux, elle sera la gamine écervelée qui voulait se jeter dans le vide ou quelque chose comme ça. « J’ai pas de feu. » Je ne sais plus si c’est son regard de chien battu, l’envie qu’elle se la ferme ou juste voir de plus près la couleur de ses yeux. Me voilà bien trop proche d’elle, à tendre un briquet entre nos deux cigarettes. « Révise tes punchlines. » La flamme se met à danser autour de son joint, juste assez pour chauffer l’atmosphère et allumer le papier à cigarette. « C’était naze. » Ce serait probablement le moment de reculer. Probablement.

parole en italique = en français



night trouble (parkway #1)  TqbTVI0
night trouble (parkway #1)  JQVaF5n
night trouble (parkway #1)  OV4BS2P
night trouble (parkway #1)  ZsxbA8o

night trouble (parkway #1)  1287488235:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autumn Galloway
Autumn Galloway
l'esprit fragmenté
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans (01.03.1992)
SURNOM : elle n'en a pas et n'en veut pas non plus.
STATUT : célibataire, amoureuse de son ex-fiancé une journée sur deux. définitivement pas en couple avec l'amnésique, peu importe ce qu'il semble croire. et encore moins mariée au joueur de basket, malgré une soirée alcoolisée à la chapelle. (ça commence à faire beaucoup quand même.)
MÉTIER : préposée à l'entretien de jour, de retour sur les bancs d'école de soir dans le but de finalement obtenir son BAC en enseignement.
LOGEMENT : au #163 oxlade drive, à fortitude valley dans un appartement soudainement bien trop grand pour elle seule.
night trouble (parkway #1)  Cd483624c5538aabf1b9daeae1bb4580c2c5b4ad
POSTS : 924 POINTS : 380

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : infp ☽ borderline, elle ne connaît pas les zones grises. tout est toujours blanc ou noir, trop ou pas assez ☽ sans identité fixe, elle se module au gré de ceux qui l'entoure ☽ hypersensible et empathique, elle gère très mal ses émotions et encore moins bien celles des autres ☽ elle a été hospitalisé en psychiatrie pendant six mois de septembre 2019 jusqu'à mars 2020 suite à une violente crise et de long mois de dépression profonde ☽ elle a passé les dix derniers mois au canada, a enseigné l'anglais ☽ elle a propagé des rumeurs sur son ex, de qui elle est toujours amoureuse.
RPs EN COURS :
night trouble (parkway #1)  X0LahKk
halstay #1 (fb) & #2 ☽ i don't want to say it, but you went away. you left it all and you never said nothing. wanted to die, every pill i'd try. but i held it up with a little wine and some superglue. to fix my heart, but i still feel nothing. i need a shock 'cause the beating stopped. it's too late for that cause i got a heart like a cemetery, i do. ain't nothing here but a memory of you. a little wine and some superglue to plug this hole in my heart. cause i never thought i could hurt this bad for you.

night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_oiylgcQe7n1uuqmna_250
galloways ☽ help, i have done it again. i have been here many times before. hurt myself again today. and, the worst part is there's no-one else to blame. be my friend, hold me. wrap me up, unfold me. i am small and needy. warm me up and breathe me. ouch i have lost myself again. lost myself and i am nowhere to be found. yeah i think that i might break. lost myself again and i feel unsafe.

night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_pqn948mawj1vjg4rh_250
archie ☽ show me how to lie, you're getting better all the time. and turning all against the one is an art that's hard to teach. another clever word sets off an unsuspecting herd. and as you step back into line, a mob jumps to their feet. now dance, fucker, dance, man, he never had a chance. and no one even knew it was really only you. and now you steal away. take him out today. nice work you did. you're gonna go far, kid.

(9)normanwyattmason & birdiecíansawyer #1asher #3sawyer #2 (ua)
RPs EN ATTENTE :
night trouble (parkway #1)  R7hh
hardway (ua) ☽ i know that you're no good for me. that's why i feel i must confess. what's wrong is why it feels so right. i want to feel your sweet caress. in your eyes, forbidden love. in your smile, forbidden love. in your kiss, forbidden love. if i had one wish love would feel like this.

zoya ☽ mason #2 ☽ archie #2 ☽ garret #2 ☽ toi?
RPs TERMINÉS : asher #1mason #1jordanasher #2garret.

flashbackshunter #1archie #1hunter #2.

abandonnés:
 

AVATAR : jane levy.
CRÉDITS : (av. wildmother) ☽ (sign. anaëlle.) ☽ (crackship hardway. sawyer MA FEMME) ☽ (gifs. tumblr) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : penny, rosalie & trent.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38369-this-fire-is-keeping-me-alive-autumn https://www.30yearsstillyoung.com/t40291-autumn-just-hold-me-don-t-touch-me https://www.30yearsstillyoung.com/t38408-autumn-galloway https://www.30yearsstillyoung.com/t39314-autumn-galloway

night trouble (parkway #1)  Empty
Message(#) Sujet: Re: night trouble (parkway #1) night trouble (parkway #1)  EmptyVen 9 Juil - 15:25



« C’est un crime de se contenter d’une bière aussi cheap. »
« J’te vois pas proposer mieux pourtant. »

C’est une bien mauvaise manie que tu as de toujours vouloir avoir le dernier mot, surtout alors qu’il pousse une bouteille dans ta direction que tu t’empresses d’attraper avant qu’il n’ait le temps de changer d’idée. Tu ne perds pas ton sourire de gamine avec chaque commentaire à la limite de l’insolence, bien trop amusée par cette compagnie que tu n’attendais pas. Tu viens prendre une gorgée de ta bière tiède qui est franchement pas terrible. C’est vrai que rien de cette soirée ne crie à une qualité quelconque de produits, que ce soit la marque de bière bas-de-gamme, l’herbe qui ne semble pas donner le moindre buzz ou les conversations offertes quelques étages plus bas qui donnent envie de se sauver bien loin et prétendre que ce n’est pas vraiment tout ce que la vie peut nous offrir. Si tu sais te contenter de peu comme tu le mentionnais à peine quelques secondes plus tôt, tu sais tout de même que tu aspires à plus. Plus que cette vie dans laquelle tu n’as pas l’impression de cadrer, plus qu’un train-train ennuyant de métro-boulot-dodo ou il te faut prétendre apprécier quiconque croise ton chemin trop parfaitement tracé.

Tu pousses sans doute les limites de sa patience sans même le connaître alors que tu commentes sur son âge, ou du moins ce que tu devines être son âge. Il doit bien avoir une dizaine d’années de plus que toi, l’âge de Reese ou un peu plus vieux, c’est dur à dire, mais tu sais que tu as vu juste lorsque sa première réaction consiste en un « Ouch. » bien senti qui ne t’arrache qu’un rire de plus. « Peut-être que j’étais au Lycée avec eux, mais ça s’arrête là. » Tu hoches la tête et te voilà forcée d’admettre que tu es curieuse d’en savoir un peu plus sur ce qui peut tant le différencier du reste du groupe, si ce n’est son goût pour une bière de meilleure qualité. Tu continues de le dévisager de la tête aux pieds, prend en considération son style vestimentaire qui jure un peu avec ce que les autres forty something en bas peuvent bien porter. Rien de bien extraordinaire entre son jean et son simple t-shirt uni, mais assez pour se distinguer des autres aux pantalons marrons et aux chemises trop souvent mal-boutonnées. « Qu’est-ce qui te distingue tant des autres alors? » que tu demandes, toujours bien trop curieuse alors que tes yeux trouvent de nouveau les siens et que la distance entre vous deux semblent se restreindre après chaque réplique échangée.

« Ooooh so close. Il fallait répondre les deux. Les deux rouquine! »
« Eh merde. J’ai le droit à un prix de consolation pour avoir eu la moitié de la réponse? »

C’est qu’il n’y avait plus grande raison de trouver la bonne réponse quand entre tes doigts prenaient déjà place l’une de ses bouteilles de bière, mais tu joues le jeu quand même, poussant même tes demandes alors que tu retrouves ce joint amené de la dite soirée. Tes demandes s’accumulent, le sous-entendu pas le moindrement subtil et tu serais presque déçue du manque de réaction du brun qui évite temporairement ton regard qui se fait toujours un peu plus insistant sur lui. « T’as pas donné la bonne réponse kiddo. » C’est à ton tour de hausser vaguement les épaules. Bonne réponse, mauvaise réponse, qu’importe vraiment. « Autumn. Mon nom, c’est Autumn. » que tu souffles parce que tant qu’à te faire appeler kiddo, tu préfères encore qu’il connaisse ton prénom, même si tu te doutes que ce n’est qu’une légère manière de se venger après avoir insinuer pas si subtilement qu’il était vieux. « Révise tes punchlines. » Tu hoches doucement la tête alors qu’il sort tout de même son briquet et vient allumer la flamme entre ton joint et le sien. Une fois allumée, tu viens porter le joint à tes lèvres et comme la bière, le joint n’a rien de bien exceptionnel, bien que tu ne laisses rien paraître sur ton visage éternellement amusée. « C’était naze. » Et te voilà surprise alors que l’inconnu se met à parler français, pensant probablement que tu ne comprendrais pas ce qu’il dit. « C’était quoi? » que tu répliques dans la même langue que lui, bien que tu ne penses pas connaître le mot qu’il a utilisé. On t’avait dit qu’il y avait des différences entre le français parler au Québec et celui de France mais il faut dire que jusqu’à maintenant, tu n’avais pas vraiment eu l’occasion de le réaliser. « C’était efficace en tout cas. » que tu dis avec ce qui est sans doute le pire accent possible, tirant sur ton joint et laissant la fumée prendre toute la place entre vos deux visages toujours bien trop proches, ton regard se perdant temporairement sur ses lèvres sans que tu n’oses avancer ou reculer.



night trouble (parkway #1)  U5iGBpI
night trouble (parkway #1)  IUJCx06
night trouble (parkway #1)  FximBIO
night trouble (parkway #1)  YtxTUla
night trouble (parkway #1)  Pf8cX3Q
night trouble (parkway #1)  LrTQDCk
Revenir en haut Aller en bas
Wyatt Parker
Wyatt Parker
les fleurs du mal
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans - (27.01.1980)
SURNOM : wyatt. c'est très bien, t'amuse pas à lui trouver un surnom débile.
STATUT : il ne lui reste que quelques mois pour se faire à l'idée de devenir père aux côtés de celle qu'il avait juré vouloir oublier...
MÉTIER : sur le point de publier son prochain roman, il est juste un brin perfectionniste
LOGEMENT : au #623 water street avec la première des emmerdeuse comme colocataire aka sa soeur
night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_nux4lhcQfp1qlt39u_250
POSTS : 832 POINTS : 435

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : aîné de la famille Parker, il sera à jamais le grand frère insupportable, mais bien trop protecteur △ passionné de littérature depuis toujours, il ne sort jamais sans un livre ou deux △ fume comme un pompier △ a fait dix mois de prison pour couvrir sa sœur △ parle couramment français △ ne sait pas s'exprimer sans lâcher une insulte △ laisse une femme lui piétiner le cœur depuis des années...
RPs EN COURS : (10)rosalie #12saül #3yelaliah #2wendy #1autumn #1serena #1#14

night trouble (parkway #1)  Source
craker ☽ forget what i said, it's not what i meant and i can't take it back. i can't unpack the baggage you left. what am i now? what if i'm someone i don't want around? what if i'm down? what if i'm out? what if i'm someone you won't talk about? i'm falling again...

night trouble (parkway #1)  Tenor
yelahiah ☽ through the wind down to the place we used to lay when we were kids. memories of a stolen place, caught in the silence. an echo lost in space, it comes and goes in waves

fbrosalie #7saül #2
uarosalie #9

RPs TERMINÉS :
night trouble (parkway #1)  Csef
crakera thousand miles away from the day that we started
#1 (fb)#2#3#4 (ua)#5#6#7 (fb)#8#9 (ua)#10#11#12#13#14

winny #2martinelise #1wyriane #2hospitalwinny #1 (fb)wyriane #3winny #3craker #2craker #3craker #5yelahiah #1craker #1 (fb)craker #6cracker #4winny #5chloe #1jet #1craker #4 (ua)craker #8garrett #1
AVATAR : orlando bloom.
CRÉDITS : (avatar) noa - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest
DC : cian, shiloh, bailey & loan.
PSEUDO : paindep.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33154-modern-loneliness-wyatt https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t34771-wyatt-parker#1556344 https://www.30yearsstillyoung.com/t34932-wyatt-parker

night trouble (parkway #1)  Empty
Message(#) Sujet: Re: night trouble (parkway #1) night trouble (parkway #1)  EmptyJeu 26 Aoû - 11:52



C’est bien désobligeant de tant chercher à faire sens de ma présence au sein de cette soirée si ennuyante. La raison ne tenait que dans une phrase, une vérité qui se voulait répéter depuis des années. Qu’importe si je me suis toujours senti éloigné du noyau qui virevolte en contrebas, ils ont toujours fait partie de mon cercle, j’ai toujours su tirer avantage des relations du passé. En rien, ils ne sont des amis lorsque je sais tout d’eux, mais qu’ils ne savent rien de moi. Ils sont mes intérêts quand l’un a su faire des bons placements et lorsque l’autre à un père bien placé dans le monde de l’édition. Mon attention à leur égard flirte bien plus avec leur portefeuille et leurs femmes, mais ce serait bien trop incorrecte d’avoue cela à la demoiselle. « Qu’est-ce qui te distingue tant des autres alors? » Probablement tout lorsque je me déconnecte de la société qui se veut toujours plus exigeante, toujours plus égocentré sur un monde fait de richesses et de faux-semblants. Ce qui les fait triper depuis la fin du Lycée me fait fuir dans la direction opposée. « J’ai fait de la prison. » Elle croira ce qu’elle voudra, elle pourra en rire si elle le souhaite, je ne m’étalerais pas sur le sujet. C’est une raison parmi tant d’autres, c’est celle qui coupera probablement court à la conversation. Je ne serais jamais réellement comme eux, mais il m’arrive encore parfois de graviter dans leur univers avant de me retrouver perché sur un toit avec une rousse incendiaire.

« Eh merde. J’ai le droit à un prix de consolation pour avoir eu la moitié de la réponse? » Je secoue la tête, exagérant chaque trait de ma réaction. « Hélas, faudra se contenter de la pisse chaude qu’ils servent sous le doux nom de bière. » Elle n’aura point le droit à un lot de consolation quand l’erreur me paraît encore si flagrante et que je n’ai nullement envie de partager la drogue que j’avais réussi à subtiliser. Ce n’est peut-être pas de la bonne qualité, mais c’est toujours ce que je peux gratter sans avoir à débourser. « Autumn. Mon nom, c’est Autumn. » L’offre de son prénom se double d’un pas vers l’avant, réduisant dangereusement la distance qui nous sépare. Je pourrais presque sentir son souffle sur ma peau tandis que je m’efforce de ne pas loucher pour croiser son regard, à Autumn. « Wyatt. » Souvent, je prétends à une autre identité, emprunte le prénom d’un autre le temps d’une soirée, ce serait peine perdu lorsqu’elle l’a déjà entendu un peu plus tôt dans l’appartement.

Le jeu se situe bien ailleurs quand je me moque de ses punchlines tendancieuse, quand nos regards se croisent emplis d’une sorte de défi que je ne pensais pas avoir initié. Quelque chose se trame sans que l’on ait franchement le besoin de l’annoncer. Je m’amuse de la situation dans un Français que j’ai bien trop souvent utilisé pour impressionner. « C’était quoi ? » C’est bel et bien elle qui me coiffe au poteau avec sa prononciation impeccable et sans hésitation. Me voilà bien con a cherché l’air tout en gagnant du temps pour la prochaine réplique. « C’était efficace en tout cas. » Je hausse les épaules, prétendant ne pas être impressionné le moins du monde. « C’était pas vraiment convaincant, un peu mou, presque risible. » A comparer au sien, mon accent s’entend à peine, laissant glisser un Français qui n’est autre que ma langue maternelle. Qu’importe ce n’est pas la prononciation qui compte lorsque ses lèvres sont incroyablement proches des miens, au point où la fumée de nos deux joints vient se mélanger au centre. « Tu crois qu’on peut se tirer d’ici ? » Autrement dit aller faire la fête ailleurs. À deux, c'est mieux.



night trouble (parkway #1)  TqbTVI0
night trouble (parkway #1)  JQVaF5n
night trouble (parkway #1)  OV4BS2P
night trouble (parkway #1)  ZsxbA8o

night trouble (parkway #1)  1287488235:
 
Revenir en haut Aller en bas
Autumn Galloway
Autumn Galloway
l'esprit fragmenté
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans (01.03.1992)
SURNOM : elle n'en a pas et n'en veut pas non plus.
STATUT : célibataire, amoureuse de son ex-fiancé une journée sur deux. définitivement pas en couple avec l'amnésique, peu importe ce qu'il semble croire. et encore moins mariée au joueur de basket, malgré une soirée alcoolisée à la chapelle. (ça commence à faire beaucoup quand même.)
MÉTIER : préposée à l'entretien de jour, de retour sur les bancs d'école de soir dans le but de finalement obtenir son BAC en enseignement.
LOGEMENT : au #163 oxlade drive, à fortitude valley dans un appartement soudainement bien trop grand pour elle seule.
night trouble (parkway #1)  Cd483624c5538aabf1b9daeae1bb4580c2c5b4ad
POSTS : 924 POINTS : 380

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : infp ☽ borderline, elle ne connaît pas les zones grises. tout est toujours blanc ou noir, trop ou pas assez ☽ sans identité fixe, elle se module au gré de ceux qui l'entoure ☽ hypersensible et empathique, elle gère très mal ses émotions et encore moins bien celles des autres ☽ elle a été hospitalisé en psychiatrie pendant six mois de septembre 2019 jusqu'à mars 2020 suite à une violente crise et de long mois de dépression profonde ☽ elle a passé les dix derniers mois au canada, a enseigné l'anglais ☽ elle a propagé des rumeurs sur son ex, de qui elle est toujours amoureuse.
RPs EN COURS :
night trouble (parkway #1)  X0LahKk
halstay #1 (fb) & #2 ☽ i don't want to say it, but you went away. you left it all and you never said nothing. wanted to die, every pill i'd try. but i held it up with a little wine and some superglue. to fix my heart, but i still feel nothing. i need a shock 'cause the beating stopped. it's too late for that cause i got a heart like a cemetery, i do. ain't nothing here but a memory of you. a little wine and some superglue to plug this hole in my heart. cause i never thought i could hurt this bad for you.

night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_oiylgcQe7n1uuqmna_250
galloways ☽ help, i have done it again. i have been here many times before. hurt myself again today. and, the worst part is there's no-one else to blame. be my friend, hold me. wrap me up, unfold me. i am small and needy. warm me up and breathe me. ouch i have lost myself again. lost myself and i am nowhere to be found. yeah i think that i might break. lost myself again and i feel unsafe.

night trouble (parkway #1)  Tumblr_inline_pqn948mawj1vjg4rh_250
archie ☽ show me how to lie, you're getting better all the time. and turning all against the one is an art that's hard to teach. another clever word sets off an unsuspecting herd. and as you step back into line, a mob jumps to their feet. now dance, fucker, dance, man, he never had a chance. and no one even knew it was really only you. and now you steal away. take him out today. nice work you did. you're gonna go far, kid.

(9)normanwyattmason & birdiecíansawyer #1asher #3sawyer #2 (ua)
RPs EN ATTENTE :
night trouble (parkway #1)  R7hh
hardway (ua) ☽ i know that you're no good for me. that's why i feel i must confess. what's wrong is why it feels so right. i want to feel your sweet caress. in your eyes, forbidden love. in your smile, forbidden love. in your kiss, forbidden love. if i had one wish love would feel like this.

zoya ☽ mason #2 ☽ archie #2 ☽ garret #2 ☽ toi?
RPs TERMINÉS : asher #1mason #1jordanasher #2garret.

flashbackshunter #1archie #1hunter #2.

abandonnés:
 

AVATAR : jane levy.
CRÉDITS : (av. wildmother) ☽ (sign. anaëlle.) ☽ (crackship hardway. sawyer MA FEMME) ☽ (gifs. tumblr) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : penny, rosalie & trent.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38369-this-fire-is-keeping-me-alive-autumn https://www.30yearsstillyoung.com/t40291-autumn-just-hold-me-don-t-touch-me https://www.30yearsstillyoung.com/t38408-autumn-galloway https://www.30yearsstillyoung.com/t39314-autumn-galloway

night trouble (parkway #1)  Empty
Message(#) Sujet: Re: night trouble (parkway #1) night trouble (parkway #1)  EmptySam 11 Sep - 11:29



Tu ne t’attendais pas à avoir de la compagnie sur le toit, encore moins de la part d’un homme qui semblait se faire chier autant que toi à la petite soirée organisée par tu-ne-sais-pas-qui pour célébrer tu-ne-sais-pas-quoi. Tu t’en fiches bien en réalité, presque autant que le brun qui tire la gueule et avec qui une espèce de jeu dont tu n’es pas certaine de saisir les règles s’est installé. Tu fais la conversation parce que c’est ce que tu sais faire le mieux, tu poses des questions indiscrètes, tu fais des commentaires qui font souvent lever les nez et qui t’attirent des regards étranges. Tu es habituée, il y a longtemps que tu ne te formalises plus de l’impression que tu peux laisser sur des gens qui ne croiseront ton chemin qu’une seule et unique fois après tout. Malgré tout, il te surprend le brun. Par cette impression qu’il se fout de tout et de tout le monde encore plus que toi et sa répartie qui pourrait choquer, mais qui t’amuse plus qu’autre chose. « J’ai fait de la prison. » Ah ça, tu ne t’y attendais clairement pas et ça vient placer un sourire incertain sur ton visage. « Est-ce que je suis censée avoir peur maintenant? » que tu chantonnes toujours, éternelle innocence sur tes traits et dans ta voix alors que tu ne te gênes pas pour continuer de le dévisager. Il pourrait être violent, dangereux et toi t’es là, à te croire invincible, à te la jouer gamine, comme si rien ni personne ne pouvait t’atteindre. « Qu’est-ce que ça te fait pour te retrouver en prison? » Ta curiosité va finir par te perdre Galloway. Oh well, ce n’est pas la première fois que tu poses des questions que tu ne devrais pas, certainement pas la dernière non plus. Personne ne le retient sur ce toit après tout, même si tu trouverais bien dommage qu’il se défile pour si peu.

Tu grattes pour un prix de consolation alors que tu n’as pas répondu la bonne réponse à sa question, tu te trouves drôle et lui, il se moque clairement de toi. « Hélas, faudra se contenter de la pisse chaude qu’ils servent sous le doux nom de bière. » Tu ne peux retenir un rire, c’est vrai que la sorte qu’ils servent quelques étages plus bas est tout ce qu’il y a de plus bas de gamme et que le goût laisse vraiment à désirer. Cette soirée n’a vraiment rien d’un succès, ni pour lui, ni pour toi et pourtant, plutôt que de quitter, vous vous êtes fait un chemin jusqu’ici. Difficile de dire pourquoi, tu n’es même pas certaine de connaître la raison toi-même, mais tu te dis que c’est le genre de moments ou le hasard fait bien les choses. « Wyatt. » qu’il se présente après que tu lui offres ton nom, et pour toute réponse, tu ne fais que t’approcher de lui un peu plus, attendant toujours qu’il se décide à allumer le joint que tu viens placer entre tes lèvres, sans jamais lâcher les siennes du regard. Il pense sans doute te surprendre en te répondant en français, mais c’est toi qui le prends à son propre jeu quand tu parviens à lui répondre dans la même langue. Certes, ton accent trahi que le français n’est pas ta première langue contrairement à lui, mais reste que tu le comprends et qu’il ne s’attendait certainement pas à ça. « C’était pas vraiment convaincant, un peu mou, presque risible. » « Tu offres toujours autant de beaux compliments à toutes les filles que tu rencontres? » Voilà que tu en rajoutes un peu plus, avec ton accent qui écorche ses oreilles sans doute, mais ton sourire qui témoigne un peu trop fort du plaisir que tu prends au sein de ce petit jeu complètement ridicule. Tu tires sur ton joint alors qu’aucun ne vous n’ose briser la distance, ni en imposer un peu plus. « Tu crois qu’on peut se tirer d’ici? » Tu sens pratiquement son souffle sur ton visage tant vous êtes proches l’un de l’autre et tu hoches la tête. T’as aucune idée d’où vous pouvez bien aller, mais l’endroit importe peu tant la compagnie te surprend autant qu’elle te plaît. Tu es la première à bouger enfin, tes pas te mènent à la porte par laquelle vous êtes arrivés un peu plus tôt. « Uh-oh. » que tu lances avant de te retourner en direction de Wyatt. « On a peut-être un problème. » que tu lui avoues en pouffant de rire. « La porte est barrée de l’extérieur. »



night trouble (parkway #1)  U5iGBpI
night trouble (parkway #1)  IUJCx06
night trouble (parkway #1)  FximBIO
night trouble (parkway #1)  YtxTUla
night trouble (parkway #1)  Pf8cX3Q
night trouble (parkway #1)  LrTQDCk
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

night trouble (parkway #1)  Empty
Message(#) Sujet: Re: night trouble (parkway #1) night trouble (parkway #1)  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

night trouble (parkway #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-