AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Fauteuil gaming CGM à 99€ ...
Voir le deal
99.99 €

 sweet like acid (ezratt #9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

sweet like acid (ezratt #9) Empty
Message(#) Sujet: sweet like acid (ezratt #9) sweet like acid (ezratt #9) EmptyLun 14 Juin 2021 - 4:07


J’ai eu les grandes lignes. J’ai eu ce qui était suffisant. J’ai su en long et en large ce qui s’était passé. Demandez-moi si j’en ai quelque chose à foutre qu’il y ait toujours deux côtés à une histoire, que j’ai promis à Ginny de ne plus jamais me mêler de ses affaires, que j’ai vu dans le regard de Lily la désapprobation que ma mâchoire serrée lui inspirait, que brûler tous les feux rouges de Logan à Fortitude est une idée de con et que cogner à la porte d’Ezra comme s’il s’agissait de la meilleure tactique pour pas affoler qui que ce soit. “Je sais pas quoi dire.” ce qu’il y a de bien avec une amitié qui dure depuis plusieurs décennies, qui en a passé toute une à être résumée par des poings plus que des mots et qui depuis peu ressemble de plus en plus à quelque chose de potable, c’est que Ez sait pas mal tout ce qu’il y a à savoir rien qu’à regarder l’air que j’affiche. Je sais pas quoi dire parce que j’ai tout dit au sujet d’Auden et de ce que je pensais de sa relation avec Ginny. J’ai tout dit y’a treize ans quand il rôdait trop proche d’elle, j’ai tout dit quand il s’est greffé à ma sœur à la seconde où elle a remis le pied en Australie. J’ai tout dit quand ils se sont mariés sans nous avertir et j’ai tout dit quand je suis allé vers lui pour faire amende honorable et sérieux mon putain de drapeau blanc il irait bien autour de son cou. Respire, Matt.

Noah doit dormir, je vais chuchoter ah non mais c’est vrai c’est ce week-end qu’il partait avec Jill et elle est à Sydney avec lui et j’aurais dû aller à Sydney sérieux si j’avais su que Ginny était partie comme ça et à cause de ça et à cause de lui je – respire. Ouais, ouais, je sais faire que ça. Du coup j’ai pas les mots. Je tape du pied jusqu'à sur son palier, puis maintenant dans la première pièce à portée quand je me laisse entrer chez lui sans le moindre doute qu’il a pas envie de me gérer à même le couloir de l’immeuble. J’ai tout dit et dans ce que j’ai bien pu dire, y’avait tout un volet en autant de chapitres que de tomes qui stipulait haut et fort ce que j’allais faire s’il lui faisait du mal. S’il lui brisait le cœur. S’il se tirait comme j’ai toujours cru qu’il le ferait. “J’pense qu’on en a assez parlé.” on a jamais évalué l’option qu’il fasse ça. On pensait qu’il la tromperait. On pensait qu’il la jetterait. On pensait un univers et il est allé sur une toute autre planète, amenant avec lui des os cassés et des bleus que j’aimerais bien dupliquer sur sa gueule de connard. Ça serait poétique, non, de lui éclater une clavicule ? Oh t’en fais pas Ezra, ça serait que le début, lui éclater le crâne contre le bitume et lui fendre la colonne vertébrale pour le pendre avec seront des étapes de choix dans la suite logique.

C’est sans le moindre savoir-vivre que je vais à la cuisine pour me prendre une bière dans son frigo, lui en donne une par défaut. Il a surpassé les limites quand il a couché avec Lily dans l’appart où j’ai habité pendant des années, il m’en voudra pas des masses si je lui pique une de ses IPA. Sans rancune, Beauregard. Mais surtout - “On fait quoi avec ça ?” il est tout cassé, il a la gueule de celui qui s’est fait soigner par ma femme mais comme elle est pas encore dotée de pouvoirs magiques de mutant y’a trop de séquelles pour que ce soit pas douloureux si j’appuie sur ses ecchymoses du bout de l’index. Pour l’heure, mes doigts se resserrent sur le goulot de la bouteille décapsulée à défaut de le faire autour de la gorge d’Auden. C’est un soupir de plus qui remonte comme défaite. Il est un homme mort, j’ai juste besoin de décider de quelle façon je vais le tuer.


sweet like acid (ezratt #9) 2390413160 sweet like acid (ezratt #9) 2390413160 sweet like acid (ezratt #9) 2390413160
@ezra beauregard
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
le coeur navré
Voir le profil de l'utilisateur
sweet like acid (ezratt #9) FQgUS3L ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : papa (c'est le rôle qui lui va le mieux au teint askip).
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : reste au #159, mais sur third street (logan city) désormais, petite maison qu'il partage avec noah. après être resté dix-huit ans dans le même deux pièces, il a l'impression de commencer une nouvelle vie (on dit merci au sugar daddy).
sweet like acid (ezratt #9) Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 40928 POINTS : 325

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
RPs EN COURS :
(cinq) – present: amoskieranlily #10 | past: thomas #6 | alternative: ichabod #3 | the only one:

sweet like acid (ezratt #9) 637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs TERMINÉS :

and now the chapter is closed and done:
 

chronologie des sujets pas du tout à jour dans ma fiche de liens.

et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : sweetpoison (avatar) › nobodys (profil gif) › RENEGADE (signature icons) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium) › harley (crackships ezrauden)
DC : damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

sweet like acid (ezratt #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet like acid (ezratt #9) sweet like acid (ezratt #9) EmptyJeu 17 Juin 2021 - 10:27




sweet like acid.

***

Il savait pertinemment que Matt ne mettrait pas plus de quelques jours, deux semaines tout au plus, avant de venir se pointer chez lui. Ezra avait donné assez d’informations à Lily pour que cette dernière ne veuille en rien garder ça uniquement pour elle; elle allait en parler à son mari, inévitablement, et ce dernier allait être remonté comme une pendule en moins de temps qu’il ne faut pour l’imaginer.

Ce fut donc sans surprise aucune que Ezra vint reconnaitre les coups portés avec violence et précipitation sur le dos de sa porte d’entrée. Il les avait déjà entendu mille et une fois, pas forcément avec l’intensité et l’urgence dont le McGrath faisait preuve présentement, mais la situation s’était déjà présentée plus d’une fois. Alors, s’autorisant un soupire juste avant, il finit par ouvrir la porte à son ami, si tel pouvait toujours être le cas après des années à se mettre autant des bâtons dans les roues qu’à se sauver du précipice. « Je sais pas quoi dire. » Rien qu’à voir la mine qu’il affichait devant lui, Ezra savait pourtant que Matt avait plus d’une parole à accorder à toute cette situation; s’il se trouvait être comme lui lorsqu’il avait appris cette information, il serait présentement désemparé; ne pas savoir quoi dire allait parfaitement avec cette version, celle qui lui allait le mieux au teint en tous cas. « Je sais. » - « J’pense qu’on en a assez parlé. » - « Vraiment ? » Ils avaient tous les deux étaient pris de court, dans cette affaire. Jamais, ô grand jamais, à travers toutes les conversations ils ne s’étaient imaginé un seul instant que tout cela puisse mener à ça. Dans aucune de leurs versions, ils en arrivaient à discuter de la mort d’Auden parce-qu’il s’en était physiquement pris à Ginny; pour eux, ce n’était pas quelque-chose d’envisageable.

« On fait quoi avec ça ? » Matt était entré dans l’appartement comme s’il était chez lui, avait commencé à y faire les cent, s’était servi une bière dans le réfrigérateur en en donnant une au passage à Ezra également. Tous les pores de sa peau transpiraient de cette même urgence d’agir, de trouver ce qu’il fallait faire, de réparer la situation. Soupirant une fois de plus, Ezra vint se laisser retomber avec délicatesse sur le canapé, attrapant la télécommande au passage pour couper le son de la télévision. « Si par ça, tu parles de Auden, on lui règle son compte. » Il n’y avait pas d’autres scénarios possibles aux yeux d’Ezra. Le seul problème, et le résultat se voyait sur son corps: tout seul, il ne pouvait pas faire grand chose. Il n’avait pas réellement cherché à se défendre, la dernière fois, mais les coups reçus permettaient de savoir que seul il n’irait pas loin. « Il en est presque fier, Matt, de ce qu’il a fait. Pour lui, y’a pas de problème à agir comme ça. J’ai autant envie de le terminer que toi, crois moi. » Pour la première fois depuis bien longtemps, les deux jeunes gens se retrouvaient avec un but commun. Plus ironique que ce soit Ginny qui les réunisse de nouveau, alors que c’était à cause d’elle qu’ils en étaient venus à ne plus se voir en peinture ?

« Si tu parles de ma gueule en vrac, par ça… » Il vient soupirer, grimaçant légèrement. « En fait ma gueule elle va bien, par contre l’enflure m’a cassé une côte. Et ça, c’est pas pour nous arranger. » Même si Ezra en viendrait à lui briser les deux genoux, côte en plus ou côte en moins, il ne s’arrêtait pas à ça. La douleur passerait avec quelques médicaments, avec de la pommade, avec il ne savait trop quoi mais il la mettrait au second plan.



:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

sweet like acid (ezratt #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet like acid (ezratt #9) sweet like acid (ezratt #9) EmptyMar 22 Juin 2021 - 5:16


« Je sais. »
« Vraiment ? »
« On fait quoi avec ça ? »

Deux sourds, deux aveugles ; et je parle pas de maintenant, je parle d’en général. À quel point on a pu baisser notre garde me sidèrera toujours. C’est de Auden dont on parle. Le gars a passé la moitié de sa vie à se battre, l’autre à menacer le monde en entier de le tuer. Bien sûr qu’il allait être violent, bien sûr qu’on est tombés dans le panneau, bien sûr que c’est notre faute, bien sûr que juste d’imaginer sa gueule de merdeux au-dessus de la silhouette de Ginny me donne envie de lancer ma bouteille à peine ouverte par les carreaux de la fenêtre. J’ai pas envie de ramasser du verre, j’ai pas envie de gaspiller ma bière. Alors je bois – que dis-je, je gobe tout. Deux gorgées et c’est bon. « Si par ça, tu parles de Auden, on lui règle son compte. » « J’espère qu’il y a pas d’autres surprises que lui dans le genre. » évidemment que je parle de Auden. J’ai pas la force d’aller au second degré et certainement pas l’intérêt, y’a un connard de batteur de femmes qui traînent en ville et il pourrait bien être à l’autre bout du globe que ça changerait rien. De quel droit il pensait que cogner Ginny allait passer inaperçu, dans quel monde il vivait pour croire que c’était voué à rester sous silence. Et si Ez te l’avait pas dit, et si tu l’avais pas su ? Gin aurait pu tout garder pour elle, c’est probablement encore son plan originel. Elle scande à qui veut bien l’entendre qu’elle a pas besoin d’être protégée et qu’elle gère, elle veut tellement se prouver qu’elle sait bien faire. C’est certainement pas maintenant que je vais la laisser s’en sortir toute seule et encaisser la totale ; les coups avec.

« Il en est presque fier, Matt, de ce qu’il a fait. Pour lui, y’a pas de problème à agir comme ça. J’ai autant envie de le terminer que toi, crois moi. » Lily a pas dit si elle avait des os de cassés. Elle a pas dit si elle avait des ecchymoses et où elles étaient, ni si elle avait de nouvelles cicatrices. Lily sait pas, Lily a juste joué les messagers et je sais pas pourquoi c’est aussi important que ça de maintenant savoir au millimètre prêt ce qui a bien pu advenir du corps de ma cadette. Ne pas savoir m’enrage, savoir m’enrage aussi, y’a pas d’entre-deux juste une putain d’envie de tuer Williams rien que pour le ramener à la vie et le buter à nouveau. Les priorités. « Mais à quel point, » j’en perds mes mots. Et mon souffle. Et ma concentration. Le goût de la bière sur ma langue passe au second plan, ça goûte le fer entre temps. « Si tu parles de ma gueule en vrac, par ça… » ah fuck. C’est vrai. Quand ma tête se relève et que mes yeux scrutent les dégâts avec attention, c’est à mon tour de soupirer. Il l’a pas manqué. « En fait ma gueule elle va bien, par contre l’enflure m’a cassé une côte. Et ça, c’est pas pour nous arranger. » c’est pas grave on trouvera autrement. Il sait bien Ez, que je suis pas là pour discuter de la météo, pour prendre l’apéro entre amis, pour le border avant d’allumer sa veilleuse. « Faut pas que Ginny sache. » je suis là pour qu’on planifie le second round. Je suis là pour qu’on synchronise nos montres et nos coups de pieds, je suis là pour que Auden débarrasse de nos vies une bonne fois pour toutes. « Si elle sait que je m’en suis mêlé c’est fini, elle me parlera plus jamais. » Matt qui supplie ? Matt qui demande à Ezra de le couvrir ? Personne y aurait cru, y’a des années de ça. Maintenant c’est entre ses mains que je mets les miettes du genre de relation qui est en train de se récréer entre ma sœur et moi ; et qui filera aller simple à la poubelle si elle en venait à apprendre que je m’en suis mêlé après lui avoir juré ne plus jamais le faire. Ez s’en sortira, Ez s’en sort toujours. Moi j’ai épuisé mes cartouches avec elle depuis longtemps.

« Ça prend un endroit où il nous verra pas venir. » où il aura pas le temps de se douter, où il ne sera qu’un pion à tasser de la plus violente des façons. Il faut que ce soit à notre avantage dans tous les sens du terme avec Ezra et sa côte en moins – c’était une côte, l’os de Ginny qu’il a cassé ? Va pas là, Matt – . « Cassée cassée ta côte, ou tu voulais juste un bisou magique de Lily ? » mon rire est nerveux, tout mon corps l'est au final. « Pardon c’pas drôle. » rien l'est et certainement pas ça. Et maintenant, on fait quoi ? « Si tu t’assures juste de couvrir mes arrières j’peux le démonter. » je peux, je veux, la ligne est mince. Je vais.
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
le coeur navré
Voir le profil de l'utilisateur
sweet like acid (ezratt #9) FQgUS3L ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : papa (c'est le rôle qui lui va le mieux au teint askip).
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : reste au #159, mais sur third street (logan city) désormais, petite maison qu'il partage avec noah. après être resté dix-huit ans dans le même deux pièces, il a l'impression de commencer une nouvelle vie (on dit merci au sugar daddy).
sweet like acid (ezratt #9) Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 40928 POINTS : 325

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
RPs EN COURS :
(cinq) – present: amoskieranlily #10 | past: thomas #6 | alternative: ichabod #3 | the only one:

sweet like acid (ezratt #9) 637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs TERMINÉS :

and now the chapter is closed and done:
 

chronologie des sujets pas du tout à jour dans ma fiche de liens.

et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : sweetpoison (avatar) › nobodys (profil gif) › RENEGADE (signature icons) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium) › harley (crackships ezrauden)
DC : damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

sweet like acid (ezratt #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet like acid (ezratt #9) sweet like acid (ezratt #9) EmptyLun 5 Juil 2021 - 10:22



sweet like acid.

***

Il vit parfaitement bien à quelle vitesse Matt vint engloutir sa bière, et il ne pouvait que le comprendre. Si la sienne restait presque intacte entre ses mains, à la place du McGrath, il aurait surement déjà vidé tout le stock du réfrigérateur afin de calmer ses nerfs. « J’espère qu’il y a pas d’autres surprises que lui dans le genre. » Un petit rire coincé vint s’extirper d’entre les lèvres d’Ezra. Finalement, une gorgée de bière ne lui ferait pas de mal. « J’espère pas non plus. » Ils avaient déjà tous eu leur lot de ce type de surprises au cours des dix dernières années. Aucun d’eux ne méritait qu’un type comme Auden vienne ruiner leurs vies. Et pourtant, pourtant, cette enflure de première avait réussi à venir s’immiscer dans ces dernières comme si de rien n’était, comme si tout était normal. Ezra s’en voulait de ne pas avoir été plus vigilant, d’avoir réussi à se laisser berner de la sorte. Qu’il avait pu être idiot - qu’ils avaient pu être idiots. Il espérait sincèrement que ni lui, ni Matt en viendrait à apprendre d’autres nouvelles de cet acabit.

« Mais à quel point, » - « A quel point c’est un enculé ? Vise encore plus haut que ce que tu penses. » Ce n’était surement pas là que les pensées de Matt s’en allaient avec ce début de phrase, mais celles d’Ezra s’y tenaient déjà depuis plusieurs jours et il ne se priverait pas pour partager son opinion à qui voudrait bien - ou non - l’entendre. Auden avait toutes les bonnes cartes en main pour réussir jusqu’à ce que la mort l’emporte - ce qui ne devrait pas trop tarder à arriver, pour le coup -, et pourtant il avait décidé de toutes les défausser pour refaire sa main. Jamais il n’aurait fait ça, Ezra, à sa place. Jamais il ne se serait dit que ce mouvement là était le bon à adopter dans de telles circonstances. Surtout que ce n’était pas avec sa vie à lui qu’il jouait l’italien, mais bien avec celle de Ginny et - et ce fut au tour d’Ezra de venir respirer un bon coup, passant outre la douleur qui s’élançait dans sa cage thoracique à chaque fois qu’il agissait de la sorte. « Faut pas que Ginny sache. » Le bleu des yeux du Beauregard vint se loger dans les noisettes de Matt, sondant son regard, venant pincer ses lèvres en une ligne fine. Ginny ne devait pas savoir, et même s’il n’était pas le premier à avoir mis cette évidence en avant, il ne pourrait contredire son ami. « Je sais. » - « Si elle sait que je m’en suis mêlé c’est fini, elle me parlera plus jamais. » - « Je sais, Matt. » Il aurait aimé pouvoir le conforter autrement que dans cette idée, mais Ezra était lucide quant au fait que si le brun venait à être connu comme un des éléments principaux de ce qui s’apprêtait à suivre, sa soeur ne lui pardonnerait jamais. Il avait la chance d’avoir une carte Joker permanente de son côté; Matt avait utilisé toutes ses ressources depuis bien des années pour simplement avoir le droit de continuer à navigue dans le monde de la jeune femme. Dans d’autres circonstances, dans d’autres situations, Ezra serait venu rappeler à Matt qu’il l’avait bien cherché; cette querelle là était derrière eux et n’était en rien sur quoi il devait se concentrer désormais. Même, dans cette situation, le Beauregard vint simplement hocher la tête en complément de ses mots. Ils signaient là un pacte qu’il ne comptait rompre, les enjeux étant bien trop importants - bien plus important que tout ce qui avait pu se passer entre eux, hier comme dans une autre vie.

« Ça prend un endroit où il nous verra pas venir. » Il laissa échapper un soupire. « Ca va pas être simple, je pense qu’il nous attend à tous les tournants. » Malheureusement pour eux, Auden avait beau être le plus grand connard que cette planète ait pu porter, il n’était pas idiot pour un sous. Il devait savoir que celui avec une côte en moins désormais ne mettrait pas bien longtemps avant de venir rapporter les dernières nouvelles au frère de son épouse, et par conséquent que ces deux idiots là ne resteraient pas les bras croisés. Il était loin, le temps où tous trois s’étaient retrouvés à blaguer et à sourire devant le berceau d’un bébé Sloan à peine venu au monde. « Cassée cassée ta côte, ou tu voulais juste un bisou magique de Lily ? » Là, cependant, ce fut avec un sourcil étonné et rehaussé sur son visage qu’Ezra vint regarder Matt. Il l’entendant, la blague à travers les paroles de Matt, mais il entendait aussi qu’elle était forcée afin de tenter d’insuffler un brin de légèreté à cette situation où aucune faille de ce genre semblait pouvoir être réellement présente. « Pardon c’pas drôle. » Comme si le rire nerveux qu’il venait de sortir suffisait pas à expliciter sa position. « Ca aurait pu l’être. » Dans une autre vie, dans d’autres circonstances. En aucun cas aujourd’hui. « Si tu t’assures juste de couvrir mes arrières j’peux le démonter. » Ezra vint lever les yeux au ciel. « Je sais que je suis pas le meilleur à la baston et que tu t’en sors mieux que moi en général, mais il est pas question que t’y ailles tout seul. Le but c’est qu’on lui règle son compte et pas que tu finisses aux urgences. » Là où lui-même aurait du finir, s’il n’était pas aussi borné et idiot, et avec une peur viscérale des hôpitaux - à peine justifiée, cette dernière, voyons.

Soupirant pour la énième fois, Ezra fit signe de tête à Matt de venir le suivre à l’extérieur, n’attendant pas une seconde de plus pour venir allumer une clope et lui en tendre une par la même occasion. « Faut juste qu’on s’assure que Sloan soit pas là, ce jour là. » Réduire Auden au silence était une chose, le faire alors que son fils était dans les parages en était une autre. Ezra pouvait parler, étant donné qu’il avait provoqué le Williams alors que Noah se trouvait une porte et quelques mètres plus loin, mais les deux frères n’avaient pas le même âge et ne pouvait pas s’en sortir de la même façon dans cette situation. « Et comme Ginny est pas là… » Et heureusement - mais ça allait être une mission compliquée. « Lily veut pas venir avec nous pour garder le gamin et nous laisser tranquille ? » A son tour de venir tenter un petit rire coincée rien sérieux, ses paroles étant insensées - ou l’étaient-elles réellement ?



:l::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

sweet like acid (ezratt #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet like acid (ezratt #9) sweet like acid (ezratt #9) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

sweet like acid (ezratt #9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-