AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-50%
Le deal à ne pas rater :
Casque Pro Gaming HyperX Cloud Alpha Noir et Rouge à moitié prix
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

 Fight for your right △ Garret Oxton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxwell O'Connor
Maxwell O'Connor
l'aimant à problèmes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 (09 février 1991)
SURNOM : Max, il n'y a que sa mère qui l'appelle Maxwell. Tic, pour Eden.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Opérateur du centre des appels d'urgence
LOGEMENT : Fortitude Valley, doggett street #421 (Avec Mitsuko & Eden) ~ Passe encore de temps en temps chez sa mère à Toowong. carmody road #269
LA VIE EST UN SHAKER ÇA SECOUE MAIS ON CONTINUE À S ENIVRER
POSTS : 266 POINTS : 545

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Profil mbti : ENFP-T △ Taille : 1m83 △ végétarien △ Chez Max le haussement d'épaule est comme une ponctuation △ Syndrome du sauveur △ Curieux △ Attentif △ Énergique et enthousiaste △ Bon communicant △ Sympathique △ Peu de confiance en lui △ Peur de l'engagement △ Réfléchit beaucoup trop (sauf avant de parler) △ Difficulté à se concentrer △ Pas très manuel △ Facilement stressé △ Émotif △ S'énerve rarement △ La fuite est une seconde nature chez les O'Connor
RPs EN COURS : Fight for your right △ Garret Oxton 0ed23c324d1f18a59b90386f3ae5418e25b520c7
Family △ Là où la vie commence et l'amour ne finit jamais.


Fight for your right △ Garret Oxton 33a9e3f2e014f9b22f694e4600cc7227f44df1e4
Niamh & MaxYou're my family too. “The best friends are those who stick by you, no matter what. Whenever I'm down, you cheer me up. Whenever I'm happy, you share my joy. Whenever I'm angry, you help me cool down. Whatever I'm feeling, you always stick by me. I'll always do the same for you. I love you.”

Fight for your right △ Garret Oxton 990a958b6f14448a5c74bb0b7c2ffdcaae7a7e81
Tic & Tac △ If you have friends who are as weird as you, then you have everything. I’d take a bullet for you. Not in the head. But like in the leg or something.

Fight for your right △ Garret Oxton 1f09ed94cd9934cc666fcf9d1886c930c834aa25
Maxya △ Tu sais ce qu'il y a de plus douloureux dans un chagrin d'amour ? C'est de pas pouvoir se rappeler ce qu'on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s'en aller... Tu la perds à jamais.

1. L'art de recevoir ≈ Sasha Sinclair.

2. Misunderstanding ≈ Scarlett

3. Fight for your right ≈ Garret

4. C'est une longue histoire ≈ Riri

5. Jusqu'ici tout va bien ≈ Niamh

6. The major cause of discord ≈ Eddie !

7. Can't Help Falling In Love ≈ Zozo

8. Les Romains batissaient des empires, moi je bats simplement de l'aile. ≈ Adriana

9. Road trip ≈ Niamh

10. Drama Party ≈ Eden, Mel & Adriana

11. Roomate for Sale ≈ Mitsuko & Eden

12. La première fois, c'est un hasard. La deuxième fois, une coïncidence. La troisième ... ≈ Adriana


RPs EN ATTENTE : Fight for your right △ Garret Oxton Tumblr_mh3ef9ug1a1r9mbamo1_500


RPs TERMINÉS : Fight for your right △ Garret Oxton 29e8b9f3acffd4bc570e49e99581c319bd798ac7

Nini #2Stacey #1Niamh #1Amy #1Niamh #2 Eden #1

abandonnés:
 

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : Chaussette, signature : endlesslove
DC : Noah Lehmann
PSEUDO : Mawa
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38633-max-mieux-vaut-rater-sa-chance-que-ne-pas-l-avoir-tentee https://www.30yearsstillyoung.com/t38775-max-friendship-is-magic https://www.30yearsstillyoung.com/t38782-maxwell-o-connor#1898077

Fight for your right △ Garret Oxton Empty
Message(#) Sujet: Fight for your right △ Garret Oxton Fight for your right △ Garret Oxton EmptyMar 22 Juin - 23:50



Aujourd'hui, l'égalité des droits, c'est le droit pour chacun d'être différent. Celui qui opte pour la discrimination a perdu.
@Garret Oxton & Maxwell




Dimanche 20 juin 2021.

Couché sur mon lit, mon portable en mode haut-parleur à côté de moi, j'essayais d'échapper à la marche des fiertés. Ne vous fourvoyez pas, je n'avais aucun problème avec cet évènement, bien au contraire. Cependant, mon passage à la chapelle m'avait vacciné pour l'année. Je n'avais réellement aucune envie d'y remettre les pieds. Mais ça, c'était sans compter sur James, un ami que je m'étais fait en soirée et qui lui, avait très envie d'y aller.

"Allez, Maxwell, ça va être drôle" Comme chaque fois que quelqu'un prononçait mon nom complet, une grimace s'afficha sur mon visage. Je ne le faisais même pas exprès, c'était devenu un automatisme, tout comme la réponse qui suivit. "Max !" Pourquoi était-ce si difficile à comprendre pour tout le monde ? Je soupirais en roulant vers le téléphone pour me retrouver à plat ventre face à l'objet. "Je travaille demain et la dernière fois que je suis allé à la gay pride, ma soeur m'a inscrit à une tombola pour que je me marie avec une inconnue. J'ai ma dose pour cette année." Mais bien évidemment, il insista et comme j'avais toujours eu du mal à dire non, j'avais fini par y aller.

Affublé d'une chemise multicolore pour coller au thème et d'un jean, j'avais rejoint mon ami à quelques rues de là où se déroulait l'événement. De là où nous étions, j'entendais déjà la musique se dégageant de la parade. Et lorsque nous arrivions, j'avouais sans peine être tout de même content d'être venu. Ma soeur étant pan-sexuelle et ma meilleure amie une militante très active pour les droits des lgbtq*, je me retrouvais à la gay pride chaque année et j'étais chaque fois émerveillé par l'atmosphère qui y régnait. Un mélange de bonne humeur et de tolérance qui faisait du bien à voir dans ce monde qui en était si souvent dépourvu.

Ainsi, le début d'après-midi se passa sans encombre. Je n'avais pas vu James depuis un moment et passer un peu de temps avec lui me faisait vraiment plaisir. Cependant, si j'avais imaginé que la situation tournerait au vinaigre, j'aurais probablement plus insisté pour ne pas venir. En effet, alors que mon ami était parti nous chercher des boissons, l'ambiance changea. J'entendais depuis un moment un homme derrière moi qui parlait de plus en plus fort, mais je n'y faisais pas réellement attention. Du moins, jusqu'à ce qu'il se mette à crier si fort qu'il devenait difficile de l'ignorer.

"Et tu sais ce qui est pire qu'un macho misogyne ?" Il marqua une pause de quelques secondes, comme s'il attendait une réponse, avant de poursuivre. "Une bonne femme qui n'obéit pas quand son mari lui donne un ordre" Je me retournais, un sourcil arqué, pour voir qui était le débile qui venait de dire ça. Il s'agissait un homme, grand, brun et l'air renfrogné. Il était au milieu d'un groupe de personnes qui dénotait avec l'ambiance générale de la parade : ils étaient tous en noir quand les couleurs étaient mises à l'honneur et surtout, alors que tout le monde semblait joyeux, ils affichaient tous une tête mi-maussade, mi-énervée. Ils avaient clairement l'air de ceux venus pour gâcher le plaisir des autres. D'ailleurs, celui qui avait parlé tenait fermement le bras d'une jeune femme qui semblait essayer de se dégager.

" T'façon, elle se plaint que je sois misogyne, mais tous les hommes le sont, sauf les tapettes." Annonça-t-il fièrement, en resserrant sa prise autour du bras de la fille, lui arrachant un gémissement. La scène était abominable à regarder pour moi, j'avais envie d'aller l'aider tout en sachant que ça ne servirait à rien : j'avais déjà peu de chance de victoire contre un individu seul, qu'est-ce que j'aurais bien pu faire face à un groupe complet ? J'allais pourtant y aller, quitte à me faire démolir, quand le mec lâcha brusquement la fille, manquant de la faire tomber et rouvrit la bouche. " Mais bon, c'est pas comme si on pouvait vraiment les considérer comme des hommes, pas vrai ?" Éclat de rire général dans le groupe de perturbateurs, alors que les gens autour commençaient à s'énerver. La situation devenait tendue, tout le monde aurait pu le remarquer. D'ailleurs, je voyais quelques personnes qui s'éloignaient de peur d'être prises dans une bagarre générale. De mon côté, mes yeux parcouraient la foule à la recherche de James. J'étais venu avec lui, je ne pouvais pas partir sans l'avoir retrouvé.

Alors que je le cherchais, un bruit de verre brisé, tout proche, me fit sursauter. Un homme du groupe malintentionné venait de frapper quelqu'un à la tête avec une bouteille de bière. Celle-ci termina brisée au sol, après que quelqu'un ait plaqué l'homme au sol. La situation était en train de gravement dégénérer. Je fis un pas en arrière, cherchant toujours dans toutes les directions mon ami. "James !? JAMES !" Je criais, mais je savais bien qu'il ne pourrait pas m'entendre, le brouhaha était de plus en plus fort. Les gens se criaient dessus devant moi, certains en venaient aux mains et d'autres tentaient de fuir avant qu'il ne soit trop tard. Nouveau bruit de verre brisé, je fis volte face pour voir un casseur entrer dans la vitrine qu'il venait de casser. Cette fois, je savais qu'il fallait partir. Partir vite, avant qu'il ne soit trop tard.

Mais au moment même où je pensais cela, une petite canette blanche arriva à mes pieds. Je n'eus même pas le temps de réagir que le gaz lacrymogène commençait déjà à en sortir, m'irritant instantanément la gorge et les yeux. Je voyais flou, l'irritation devint rapidement une douleur de brûlure. Ma respiration devint si difficile que je me mettais à tousser en m'appuyant sur un muret, non loin de là. Rapidement, un homme en uniforme arriva, je voyais à peine son uniforme tant ma vue était troublée. Mes yeux étaient déjà sensibles au soleil, alors là, je pleurais des torrents. J'aurais voulu lui expliquer que je n'avais rien fait, mais ma gorge était en feu et je n'arrivais pas à articuler les mots. Alors, je le laissais me traîner jusqu'à la camionnette, espérant ne pas être mis en garde à vue.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





    Did you say it? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.

Fight for your right △ Garret Oxton MFXZ5u9
Fight for your right △ Garret Oxton IUJCx06
Fight for your right △ Garret Oxton OrLErGE
Revenir en haut Aller en bas
Garret Oxton
Garret Oxton
la bonne paire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 années (25.10.1994)
SURNOM : Garret, six lettres, deux syllabes. Gary, pour sa frangine
STATUT : Célibataire par choix et non pas par dépit. Il lui arrive parfois de finir ses nuits dans le lit de parfaites inconnues qui, il le sait, ne compteront jamais.
MÉTIER : Videorider, il bosse pour le vidéoclub du coin et livre des dvd à domicile pour contrer les plateformes de streaming.
LOGEMENT : Dans un Loft au coeur de Redcliffe avec Diego, le mec qui l'attire et Murphy, son chien.
Fight for your right △ Garret Oxton 1636314888-ez
POSTS : 2206 POINTS : 475

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ♦ Souffre de troubles obsessionnels compulsif se manifestant par des rituels conjuratoires ♦ Déteste les nombres impairs ♦ Joue de la gratte et du piano depuis qu'il est gosse ♦ Ancien enfant de choeur, l'église a longtemps fait partie de sa vie ♦ Adore trainer sur des forums de musique ♦ Musicien et compositeur du groupe Oxtorm depuis 2013 ♦ A dû partager le ventre de sa mère avec Jessalyn pendant neuf mois ♦ Possède un tatouage inspiré des points à relier dans le dos. Le dessin caché en dit beaucoup sur sa personne. ♦ En bon fan de Hockey, il se ballade le plus souvent en roller♦
RPs EN COURS :
Fight for your right △ Garret Oxton Dlu3
JESSY☆ (12) If I was dying on my knees, you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea, I'd give you my lungs so you could breathe.
Fight for your right △ Garret Oxton 1626617144-dierret
DIEGO☆ (1234) A broken heart is all that’s left, i’m still fixing all the cracks, lost a couple of pieces, i’m afraid of all i am. My mind feels like a foreign land. Silence ringing inside my head, please, carry me home.

Fight for your right △ Garret Oxton 5cd2fa2d85b04232d1dbb3421c7c86b95097f45f
WILLIAMS☆ (Un) Check yes Julep, kill the limbo, I'll keep tossing rocks at your window.

Fight for your right △ Garret Oxton 1628792968-tumblr-3b942d555e6906fbbe9834e7291b2355-461d3d8c-250
MELCHIOR☆ (Un) So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke. When it hasn't been your day, your week, your month or even your year, I'll be there for you cause you're there for me too.

08/06 (Oops !)
Diego (4) Anastasia Birthday party Riley Maxwell LincolnOxtormJessy (2)
RPs EN ATTENTE : Freddy › Melchior (2) › Maisie › Channing (2) › Kieran › Autumn (2) › Martin (2) › Damon (2)

Welcome to the family:
 



RPs TERMINÉS : Eleonor #1Diego #1Erin & Eleonor Jordan #1Melchior #1Channing #1 Diego #2La fête des voisins Event Mariage AutumnDamon Anniversaire d'EllieJordan (2) Diego (3) Adriel Jessy


AVATAR : Hero Fiennes-Tiffin
CRÉDITS : Myself (gifs & avatar & dessin) ♦ Bat'phanie (signature) ♦ Loonywaltz (UB) ♦ Jordan (meme) ♦ Harley (crackship Oxton)
DC : Angus Sutton, le cheval de Troie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38195-garret-oxton-where-s-my-mind https://www.30yearsstillyoung.com/t38297-garret-oxton-tu-seras-viril-mon-kid-je-n-veux-voir-aucune-larme-glisser https://www.30yearsstillyoung.com/t38303-garret-oxton#1849396 https://www.30yearsstillyoung.com/t39495-garret-oxton https://www.pinterest.fr/garretoxton/wheres-my-mind/

Fight for your right △ Garret Oxton Empty
Message(#) Sujet: Re: Fight for your right △ Garret Oxton Fight for your right △ Garret Oxton EmptyDim 27 Juin - 19:50




Fight for your right
◊ ◊ ◊

« T’es obligé de venir Oxton, c’est genre non négociable. » Non négociable, je ris alors qu’il me regarde à travers l’écran de son téléphone portable. Non négociable comme la fois où je l’ai supplié de m’accompagner pour voir 10 things i hate about you et qu’il a refusé ? Non parce que c’est fou comme ça peut marcher que dans un sens avec lui et il se met le doigt dans l’œil s’il pense que j’ai oublié la totalité des faux plans qu’il m’a déjà fait. « Non, c’est mort Cooper. C’est trop bruyant pour moi, y’a trop de monde, je vais avoir l’impression de suffoquer. »  Ce qui est vrai, j’ai jamais été fan des grands rassemblements parce que j’ai toujours peur qu’il s’y passe un truc. Une bombe qui explose, par exemple. Je suis de ceux qui font des plans d’évasions, de ceux qui cherchent les issues de secours à chaque fois qu’ils entrent dans un nouveau lieu. Il lève les yeux au ciel et je peux entendre une fille dans le background lui demander où se trouve la section des polars. « Tout au fond de la deuxième rangée qui se trouve sur votre droite. »  Que je peux pas m’empêcher de répondre, parce que je connais la bibliothèque comme ma poche et que Cooper doit sans doute en avoir marre de répéter cette phrase. « Écoute, je voulais pas en arriver là mais tu me laisses pas vraiment le choix. » Il prend cet air, celui qui veut faire croire qu’il est désolé alors qu’en réalité c’est loin d’être le cas. Je peux le voir attraper un livre, le mien en l’occurrence, celui qui contient les échanges avec l’anonyme.  « T’es pas… » J’ai pas le temps d’en dire plus qu’il me coupe la parole. « Soit tu viens avec moi, soit tu peux dire au revoir à mon rôle d’entremetteur. » Il secoue le livre devant la caméra de son téléphone comme pour me montrer l’otage qu’il tient entre ses mains. C’est vraiment un connard quand il s’y met. « On avait un accord. T’as vraiment aucune parole, c’est dingue.» Il sourit, le bougre. Il a bien de la chance qu’un écran nous sépare, parce qu’il s’en serait pris une, voire deux. ]« T’as une heure pour te préparer, on se rejoint devant l’entrée du bubble tea. » Et il raccroche. Le chronomètre est lancé, soixante-minutes, pas une de plus. Je quitte ma chambre pour me rendre dans la salle de bain, jetant un coup d’œil à la tenue sobre que je porte. Peu colorée pour la marche des fiertés, mais j’ai jamais été du genre à porter des habits haut en couleur et c’est pas aujourd’hui que ça va commencer. D’une part parce que je n’ai probablement rien dans mon dressing qui pourrait convenir à l’évènement, mais aussi parce que j’ai envie de passer inaperçu. Je prends le temps de me recoiffer, du moins d’essayer de dompter l’épis qui me fait chier depuis pas mal d’années et quitte l’appartement en trainant des pieds. J’ai jamais rien eu contre la marche des fiertés, j’ai même secrètement toujours adoré ça. L’ambiance qui s’y dégage, la joie qu’on peut lire sur le visage de personnes qui ont dû mener un combat avant de pouvoir s’aimer assez pour défiler. J’en suis pas à ce stade et j’espère un jour pouvoir y arriver. Les rues sont bondées et il me faut un moment avant d’arriver à destination. Beaucoup plus de temps que Cooper, que je peux voir adossé contre la façade d’un de nos magasins préférés. Il jette un coup d’œil à sa montre avant de relever les yeux vers moi. « T’aurais pu utiliser les dix minutes d’avance pour mettre un peu de couleur dans ta vie. »  Je lève les yeux au ciel, j’aurais pu oui comme il aurait pu accepter mon refus, une heure auparavant. Cooper a tout misé sur sa tenue, il n’est pas gay mais a toujours été très engagé dans le mouvement LGBTQ+, ce qui lui a valu pas mal de critiques, plus au sein de la communauté qui le voit comme le parfait hétéro cis. Un rejet qu’il a eu beaucoup de mal à encaisser. Il m’attrape par le bras et sans que j’ai mon mot à dire, on se retrouve au milieu de la foule. Je sais pas qui on regarde le plus, mon pote qui ne fait que gueuler les différentes phrases que le mec de devant scande dans le mégaphone ou moi et le malaise que je dois dégager. On marche pendant un moment, jusqu’à ce que mes yeux s’arrêtent sur un stand de boissons. « Tu veux un truc à boire ? » Il hoche la tête, bien trop occupé à discuter avec nos voisins de marche.  Je roule des yeux avant de me frayer un chemin jusqu’au trottoir. J’aurais le temps de boire dix verres qu’on en serait toujours au même point, je sais pas trop pourquoi ça n’avance plus mais ça fait longtemps qu’on fait du sur place. « Et tu sais ce qui est pire qu'un macho misogyne ? » Je me retourne vers le type qui vient de parler. « Une bonne femme qui n'obéit pas quand son mari lui donne un ordre » Really ? Je serre la mâchoire et m’apprête à dire un truc lorsque le propriétaire du stand me demande ce que je veux boire. « Deux bières bien fraiches s’il vous plait » que je lui dis sans lâcher le mec du regard. Un autre mec se retourne pour les regarder, je croise son regard un instant puis focalise mon attention sur le groupe de mecs. « T'façon, elle se plaint que je sois misogyne, mais tous les hommes le sont, sauf les tapettes. » Il doit sentir que je le regarde, parce que le mec se retourne pour me dévisager. Il doit probablement se demander si je suis de son côté, puisque les couleurs de ma tenue sont plus assorties à la sienne qu’à celui du bouclé qui se tient pas très loin de nous. Y’a qu’à entendre le gémissement de la fille qui se tient à ses côtés pour comprendre à quel point il peut lui faire mal. J’attrape mes deux bières et me dirige vers lui. « Mais bon, c'est pas comme si on pouvait vraiment les considérer comme des hommes, pas vrai ? » Je me mords la lèvre, parce qu’il est homophobe en plus d’être violent avec ce qui semble être sa copine. Ses potes éclatent de rire alors que je bois une longue gorgée de ma boisson que je dépose sur l’une des tables hautes. « Et si t’allais un peu t’éduquer ? »  que je lui lance sans trop vraiment réfléchir, mes yeux croisent ceux de la fille qui a l’air apeurée. « Mais commence déjà par la lâcher, d’ailleurs c’est quoi ton soucis mon gars ? » Je vois ses potes commencer à se lever alors que je lève les mains en l’air, un sourire toujours accroché sur le coin des lèvres. « Bah alors ? C’est qu’il a besoin de ses sbires pour pouvoir se défendre ? » Je me tourne vers le mec en question tandis que je peux sentir un groupe de personnes se rapprocher comme pour m’épauler. « C’est que tu dois être une sacrée merde si t’as besoin d’être violent envers ta copine pour te sentir puissant. » C’est la phrase de trop, il envoie valser la table, renversant les bouteilles de bières au sol. Y’a pas besoin de plus pour réveiller un mouvement de foule, je sais même pas dire qui des deux clans a frappé en premier, mais j’ai pas le temps de cligner des yeux que je me prend un poing dans la figure. La douleur est violente et remonte tout le long de ma mâchoire, je fonce sur le mec et nous fait tomber au sol faisant signe à la fille d’en profiter pour s’en aller. « James !? JAMES ! » Y’a des cris de terreur qui se font entendre, d’autres voix qui ressemblent plus à des acclamations et si j’avais peur qu’une bombe explose, je n’aurais jamais pensé que je sois celui qui finisse par perdre pied. Mes phalanges viennent heurter le nez du mec qui se trouve prisonnier sous le poids de mon corps. Un nouveau bruit de verre brisé se fait entendre, je tourne le regard vers un type qui en a profité pour casser la vitrine d’un magasin. Je me relève, m’essuie les lèvres de mon pouce et tente de fuir la situation. « Lâchez-moi putain. » que je gueule lorsqu’un policier me plaque contre le stand de boissons. Il fait passer mes bras dans mon dos avec une telle violence que j’ai l’impression que mes épaules vont se déboiter. « C’est l’autre con que vous devriez arrêter, pas moi. » que je souffle alors que le flic m’embarque sans prendre la peine de m’écouter, ni une, ni deux, je me retrouve à l’arrière d’une camionnette en compagnie du bouclé à la tenue colorée. « Chiale pas mec, ça va aller. » que je lui dis avec un petite sourire, plus pour détendre l’atmosphère que pour me foutre de sa gueule. C’est qu’il a dû se prendre une bonne douche à la lacrymo pour avoir les yeux aussi esquintés. Je suis même pas certain qu’il puisse me voir, vu comment ils sont rouges et larmoyant. « C’est vraiment le monde à l’envers » que je gueule, tapant ma tête contre la camionnette. « Pourquoi c’est toujours les connards qui s’en sortent dans l’histoire ? » que je demande plus à moi-même qu’au mec qui se tient à côté de moi. Les portes se referment dans un claquement qui ne laisse rien présager de bon.

 


BY PHANTASMAGORIA




SE MENTIR À S'ARRACHER LES DENTS
Au placard mes sentiments, surtout ne rien dire, et faire semblant. Travestir qui je suis vraiment, faire taire la rumeur, les mots sont tranchants.

:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell O'Connor
Maxwell O'Connor
l'aimant à problèmes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 (09 février 1991)
SURNOM : Max, il n'y a que sa mère qui l'appelle Maxwell. Tic, pour Eden.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Opérateur du centre des appels d'urgence
LOGEMENT : Fortitude Valley, doggett street #421 (Avec Mitsuko & Eden) ~ Passe encore de temps en temps chez sa mère à Toowong. carmody road #269
LA VIE EST UN SHAKER ÇA SECOUE MAIS ON CONTINUE À S ENIVRER
POSTS : 266 POINTS : 545

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Profil mbti : ENFP-T △ Taille : 1m83 △ végétarien △ Chez Max le haussement d'épaule est comme une ponctuation △ Syndrome du sauveur △ Curieux △ Attentif △ Énergique et enthousiaste △ Bon communicant △ Sympathique △ Peu de confiance en lui △ Peur de l'engagement △ Réfléchit beaucoup trop (sauf avant de parler) △ Difficulté à se concentrer △ Pas très manuel △ Facilement stressé △ Émotif △ S'énerve rarement △ La fuite est une seconde nature chez les O'Connor
RPs EN COURS : Fight for your right △ Garret Oxton 0ed23c324d1f18a59b90386f3ae5418e25b520c7
Family △ Là où la vie commence et l'amour ne finit jamais.


Fight for your right △ Garret Oxton 33a9e3f2e014f9b22f694e4600cc7227f44df1e4
Niamh & MaxYou're my family too. “The best friends are those who stick by you, no matter what. Whenever I'm down, you cheer me up. Whenever I'm happy, you share my joy. Whenever I'm angry, you help me cool down. Whatever I'm feeling, you always stick by me. I'll always do the same for you. I love you.”

Fight for your right △ Garret Oxton 990a958b6f14448a5c74bb0b7c2ffdcaae7a7e81
Tic & Tac △ If you have friends who are as weird as you, then you have everything. I’d take a bullet for you. Not in the head. But like in the leg or something.

Fight for your right △ Garret Oxton 1f09ed94cd9934cc666fcf9d1886c930c834aa25
Maxya △ Tu sais ce qu'il y a de plus douloureux dans un chagrin d'amour ? C'est de pas pouvoir se rappeler ce qu'on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s'en aller... Tu la perds à jamais.

1. L'art de recevoir ≈ Sasha Sinclair.

2. Misunderstanding ≈ Scarlett

3. Fight for your right ≈ Garret

4. C'est une longue histoire ≈ Riri

5. Jusqu'ici tout va bien ≈ Niamh

6. The major cause of discord ≈ Eddie !

7. Can't Help Falling In Love ≈ Zozo

8. Les Romains batissaient des empires, moi je bats simplement de l'aile. ≈ Adriana

9. Road trip ≈ Niamh

10. Drama Party ≈ Eden, Mel & Adriana

11. Roomate for Sale ≈ Mitsuko & Eden

12. La première fois, c'est un hasard. La deuxième fois, une coïncidence. La troisième ... ≈ Adriana


RPs EN ATTENTE : Fight for your right △ Garret Oxton Tumblr_mh3ef9ug1a1r9mbamo1_500


RPs TERMINÉS : Fight for your right △ Garret Oxton 29e8b9f3acffd4bc570e49e99581c319bd798ac7

Nini #2Stacey #1Niamh #1Amy #1Niamh #2 Eden #1

abandonnés:
 

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : Chaussette, signature : endlesslove
DC : Noah Lehmann
PSEUDO : Mawa
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38633-max-mieux-vaut-rater-sa-chance-que-ne-pas-l-avoir-tentee https://www.30yearsstillyoung.com/t38775-max-friendship-is-magic https://www.30yearsstillyoung.com/t38782-maxwell-o-connor#1898077

Fight for your right △ Garret Oxton Empty
Message(#) Sujet: Re: Fight for your right △ Garret Oxton Fight for your right △ Garret Oxton EmptyJeu 15 Juil - 1:04



Aujourd'hui, l'égalité des droits, c'est le droit pour chacun d'être différent. Celui qui opte pour la discrimination a perdu.
@Garret Oxton & Maxwell




Comment était-il possible qu'en cherchant toujours à éviter tous les conflits, je me retrouvais sans arrêt dans la merde ? C'était quand même un comble, même quand j'acceptais innocemment d'accompagner quelqu'un à un événement censé ouvrir les esprits, je finissais embarqué par les flics, les yeux défoncés. Et je ne m'étais même pas battu, pourquoi fallait-il toujours que le mec présent au mauvais endroit et au mauvais moment ce soit moi ?

Les bras coincés dans le dos, assis à l'arrière de ce que j'imaginais être une camionnette de police -mais qui aurait tout aussi bien pu être un camion de glace vu comme je n'y voyais rien- j'entendis les agents de police amener un autre mec qui râlait. Mes yeux me piquaient si fort que je n'avais qu'une seule envie : les frotter. Sauf que bien évidemment, avec les bras attachés dans le dos, ça devienait compliqué. J'essayais vainement de frotter ma tête contre ma chemise dans un geste qui devait être extrêmement ridicule, mais comme j'avais non seulement l'air de faire une crise d'épilepsie, mais qu'en plus ça ne fonctionnait pas du tout, j'abandonnais rapidement l'idée. Face à moi, un mec aux contours flous m'adressa la parole. Du moins j'imaginais qu'il me parlait, à moins qu'il y ait quelqu'un d'autre en train de pleurer toutes les larmes de son corps sans que je ne puisse le voir.

"Te fous pas de ma gueule en plus, ça fait hyper mal, putain !" Répondis-je de ma voix rauque, ma gorge étant toujours irritée. Habituellement, j'étais plutôt avenant avec les gens et j'appréciais toujours qu'on tente de détendre l'atmosphère, mais là, il était peut-être encore un peu tôt pour que je puisse rire de la situation. Lorsque mes yeux auraient cessé de me donner l'impression d'être en train de fondre, je serais probablement plus enclin à une discussion détendue. La voix de l'homme me disait quelque chose, si je l'avais bien reconnue, elle avait l'air d'être celle du mec qui s'était battu avec le sale type. C'était génial. Ils avaient donc arrêté un mec qui avait voulu défendre les droits de ses congénères et moi qui n'avais rien fait à part me prendre leur lacrymo dans la tronche. Si j'en croyais ses propos, la raclure s'en était sortie alors que nous étions menottés comme des criminels. Quelle justice efficace, c'était à se demander pourquoi les violences continuaient avec tant de professionnalisme.

Vu que personne ne répondait à la remarque de mon compagnon d'infortune,-d'ailleurs y avait-il quelqu'un d'autre avec nous ?- j'entreprenais de le faire moi-même. "Peut-être parce que le connard en question était en train de se faire défoncer ?" Et c'était vrai en soi, les policiers étaient arrivés après que les choses aient dégénérées, à leurs yeux, le mec devait plus avoir l'air d'une victime que d'un agresseur. Ajoutez cela à son groupe qui avait dû le défendre et il avait peut-être réussi à passer entre les mailles du filet. "Soit ils ont pensé que t'étais l'agresseur, soit ils ont appelé une ambulance pour lui... Ou alors il court plus vite que toi." Moins de deux mois à travailler au centre d'appels d'urgence et j'étais devenu le type chiant qui ramène sa science, j'avais envie de me mettre des baffes.

Le claquement des portes auquel je ne m'attendais pas me fit sursauter. Puisqu'il n'y avait plus de doute sur le fait que nous allions être embarqués -oui, oui, j'avais toujours un espoir qu'on me relâche jusque-là-, je décidais de me présenter. Après tout, quitte à être incarcéré ensemble, autant connaître le prénom de l'autre. "Je m'appelle Max, au fait. Et autant te dire que je suis moyennement content d'être ton futur compagnon de cellule." Je fermais les yeux, espérant que cela les soulagerait un peu et jetais ma tête en arrière. Un peu trop fort de toute évidence, puisqu'elle claqua assez violemment contre la camionnette. "Aïe, putain !" Râlais-je avant de soupirer.

La camionnette démarra. Je priais en silence pour que le trajet ne dure pas trop longtemps, j'avais besoin de me gratter les yeux. C'était invivable. Et d'ailleurs, où était-il, le fautif ? Rouvrant les yeux, je le cherchais, en vain, ma vue était encore trop floue pour discerner qui que ce soit. "James n'est pas là, j'imagine ?" J'enfonçais une porte ouverte, si mon ami avait été là, il aurait déjà prit la parole depuis longtemps, il n'était pas du genre à savoir se taire. "Génial. Cet enfoiré va finir par me tuer avec ses idées à la con et en plus il s'en sort sans problème."
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Spoiler:
 



    Did you say it? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.

Fight for your right △ Garret Oxton MFXZ5u9
Fight for your right △ Garret Oxton IUJCx06
Fight for your right △ Garret Oxton OrLErGE
Revenir en haut Aller en bas
Garret Oxton
Garret Oxton
la bonne paire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 années (25.10.1994)
SURNOM : Garret, six lettres, deux syllabes. Gary, pour sa frangine
STATUT : Célibataire par choix et non pas par dépit. Il lui arrive parfois de finir ses nuits dans le lit de parfaites inconnues qui, il le sait, ne compteront jamais.
MÉTIER : Videorider, il bosse pour le vidéoclub du coin et livre des dvd à domicile pour contrer les plateformes de streaming.
LOGEMENT : Dans un Loft au coeur de Redcliffe avec Diego, le mec qui l'attire et Murphy, son chien.
Fight for your right △ Garret Oxton 1636314888-ez
POSTS : 2206 POINTS : 475

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ♦ Souffre de troubles obsessionnels compulsif se manifestant par des rituels conjuratoires ♦ Déteste les nombres impairs ♦ Joue de la gratte et du piano depuis qu'il est gosse ♦ Ancien enfant de choeur, l'église a longtemps fait partie de sa vie ♦ Adore trainer sur des forums de musique ♦ Musicien et compositeur du groupe Oxtorm depuis 2013 ♦ A dû partager le ventre de sa mère avec Jessalyn pendant neuf mois ♦ Possède un tatouage inspiré des points à relier dans le dos. Le dessin caché en dit beaucoup sur sa personne. ♦ En bon fan de Hockey, il se ballade le plus souvent en roller♦
RPs EN COURS :
Fight for your right △ Garret Oxton Dlu3
JESSY☆ (12) If I was dying on my knees, you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea, I'd give you my lungs so you could breathe.
Fight for your right △ Garret Oxton 1626617144-dierret
DIEGO☆ (1234) A broken heart is all that’s left, i’m still fixing all the cracks, lost a couple of pieces, i’m afraid of all i am. My mind feels like a foreign land. Silence ringing inside my head, please, carry me home.

Fight for your right △ Garret Oxton 5cd2fa2d85b04232d1dbb3421c7c86b95097f45f
WILLIAMS☆ (Un) Check yes Julep, kill the limbo, I'll keep tossing rocks at your window.

Fight for your right △ Garret Oxton 1628792968-tumblr-3b942d555e6906fbbe9834e7291b2355-461d3d8c-250
MELCHIOR☆ (Un) So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke. When it hasn't been your day, your week, your month or even your year, I'll be there for you cause you're there for me too.

08/06 (Oops !)
Diego (4) Anastasia Birthday party Riley Maxwell LincolnOxtormJessy (2)
RPs EN ATTENTE : Freddy › Melchior (2) › Maisie › Channing (2) › Kieran › Autumn (2) › Martin (2) › Damon (2)

Welcome to the family:
 



RPs TERMINÉS : Eleonor #1Diego #1Erin & Eleonor Jordan #1Melchior #1Channing #1 Diego #2La fête des voisins Event Mariage AutumnDamon Anniversaire d'EllieJordan (2) Diego (3) Adriel Jessy


AVATAR : Hero Fiennes-Tiffin
CRÉDITS : Myself (gifs & avatar & dessin) ♦ Bat'phanie (signature) ♦ Loonywaltz (UB) ♦ Jordan (meme) ♦ Harley (crackship Oxton)
DC : Angus Sutton, le cheval de Troie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38195-garret-oxton-where-s-my-mind https://www.30yearsstillyoung.com/t38297-garret-oxton-tu-seras-viril-mon-kid-je-n-veux-voir-aucune-larme-glisser https://www.30yearsstillyoung.com/t38303-garret-oxton#1849396 https://www.30yearsstillyoung.com/t39495-garret-oxton https://www.pinterest.fr/garretoxton/wheres-my-mind/

Fight for your right △ Garret Oxton Empty
Message(#) Sujet: Re: Fight for your right △ Garret Oxton Fight for your right △ Garret Oxton EmptySam 31 Juil - 18:52





Fight for your right
◊ ◊ ◊

"Te fous pas de ma gueule en plus, ça fait hyper mal, putain !" Sa réflexion me fait sourire, j’en profite puisqu’il ne semble pas être en position de voir les traits de mon visage. Les mains dans le dos, je n’ai qu’une envie celle de desserrer les liens autour de mes poignets. C’est que ça fait mal ces conneries, genre vraiment mal. Je suis pas douillet pourtant, mais j’ai l’impression que l’acier est à deux doigts de me lacérer la peau et quand je pense que y’en a qui utilisent les menottes pour pimenter leurs ébats amoureux. J’observe le bouclé s’essuyait les yeux sur sa chemise et si ma gueule n’a pas évité les coups, je suis bien content qu’elle ait pu éviter la bombe lacrymogène, j’aimerais pas être sa place. Ça doit être comme avoir un bouton de moustique sur une partie du corps qu’on ne peut pas atteindre, mais en beaucoup plus hardcore, c’est tellement désagréable d’avoir envie de se gratter sans pouvoir y arriver. « C’est bon, détends-toi. » Je lui demande de se détendre alors que je suis à des années lumières d’être calme, ma tête vient plusieurs fois cogner la camionnette. Je me refais les scènes de film dans ma tête, celles que j’ai pu voir et qui reflètent bien notre situation. J’ai aucune épingle à nourrice pour crocheter la serrure des menottes, ni personne ne qui fera diversion sur la route pour me venir en aide. C’est pas Cooper qui me sauvera de la situation, je suis même certain qu’il doit être encore en train de marcher, n’ayant pas conscience de mon absence.  "Peut-être parce que le connard en question était en train de se faire défoncer ?"  Qu’est-il en train d’insinuer au juste ? Que si on est là c’est en grande partie parce que je me suis défendu ? J’hausse un sourcil, prêt à faire ma propre plaidoirie. "Soit ils ont pensé que t'étais l'agresseur, soit ils ont appelé une ambulance pour lui... Ou alors il court plus vite que toi." Ce ne serait pas une surprise, les flics ont tendances à juger un peu trop vite. Il suffit de voir mes vêtements bien trop sombres pour un tel évènement et ma tête qui n’a pas l’air des plus aimables lorsqu’on ne me connait pas. Sans parler des coups que j’ai pu lui donner, coups qu’il avait bien mérité. C’est vrai qu’en y réfléchissant bien, d’un point de vue extérieure, il serait facile de me prendre pour l’agresseur, plus que pour l’agressé. Ce raisonnement a pour effet d’éveiller en moi une vague d’anxiété, je suis dans la merde, la seule chose qui pourrait me sauver c’est les témoins qui se trouvaient sur les lieux, le mec qui se trouve en face de moi en l’occurrence. « T’as assisté à la scène non ? Tu sais bien que j’ai rien fait si ce n’est tenter de lui faire fermer son clapet. » Il a typiquement la gueule du mec qu’on adore avec ses bouclettes, son petit air enfantin et sa tenue haute en couleur. Je ne me fais guère de soucis pour lui, surtout avec ses yeux larmoyants, y’a de grande chance pour qu’il attire la sympathie des policiers. Je soupire tentant de trouver une position qui serait plus confortable que celle dans laquelle je me trouve actuellement. « Attendez, y’a un malentendu ! » que je dis alors que j’aperçois rapidement la gueule d’un policier qui disparait derrière la porte de la camionnette. Une phrase qu’ils doivent entendre à chaque fois qu’ils arrêtent une personne, le véhicule se met à trembler sous les rugissements du moteur ce qui signe le début de la fin pour les deux innocents que nous sommes. "Je m'appelle Max, au fait. Et autant te dire que je suis moyennement content d'être ton futur compagnon de cellule." Je ris et cette fois-ci c’est pas pour me foutre de sa gueule. Un rire nerveux que j’ai bien du mal à stopper lâchant prise et déversant toute la pression accumulée depuis ces dernières minutes. « Moi c’est Garret et crois-moi que le plaisir est loin d’être partagé. Tu ronfles ? » Question existentielle, je sais bien que je ne vais pas fermer l’œil de la nuit mais les ronflements ont le don de m’agacer, pire encore, je me focalise dessus et il m’est alors impossible de penser à autre chose.  "Aïe, putain !" Qu’il gueule après s’être cogné la tête contre la camionnette, j’en connais un qui se rappellera de la marche des fiertés et qui, comme moi, réfléchira à deux fois avant d’y remettre les pieds. La véhicule de police démarre laissant nos corps se mouvoir au rythme des virages. "James n'est pas là, j'imagine ?" Non pas l’ombre d’un James ni même de Cooper et je trouve ça dingue que sur toutes les personnes, ils n’aient choisi que nous à foutre dans cette foutue camionnette.  À croire qu’il a raison et qu’on est les deux seuls cons à ne pas savoir courir plus vite que les policiers. "Génial. Cet enfoiré va finir par me tuer avec ses idées à la con et en plus il s'en sort sans problème." Ça nous fait un point commun. Elle est belle la morale de l’histoire, ça m’apprendra à vouloir faire plaisir à un ami. J’aurais dû camper sur mes positions, j’ai pas les moyens de me payer un avocat et puis merde, pourquoi faut toujours que ça tombe sur moi ? Le bruit du moteur se fait plus silencieux jusqu’à ce que la voiture s’arrête, nous laissant un bon moment seul avec nos interrogations. « Quand je pense que quand j’étais môme, je rêvais de faire un tour dans une voiture de police juste pour jouer avec les sirènes. » Si j’avais su qu’un jour je me retrouverais à l’arrière de leur fourgonnette pour un crime que je n’ai pas commis. Les portes s’ouvrent et un policier vient me tirer par le bras pour me faire descendre suivi de près par mon coéquipier. « Il a vraiment mal aux yeux le pauvre, vous pouvez pas le laisser se gratter ? » Il fait peine à voir, heureusement que la camionnette est garée juste devant l’entrée parce qu’il serait capable de trébucher. « Vous nous ramenez quoi de beau ? »  Je bouge mes doigts pour tenter de faire circuler le sang à défaut de pouvoir bouger mes mains. « Deux petits cons qui se sont amusés à gâcher la marche des fiertés.» Je serre les dents, premièrement pour qu’il se prend à nous traiter de cons ? Et puis ce qu’il raconte n’a aucun sens, ses accusations sont biaisées à partir du moment où il n’a pas assisté entièrement au déroulé de la scène.
 


BY PHANTASMAGORIA




SE MENTIR À S'ARRACHER LES DENTS
Au placard mes sentiments, surtout ne rien dire, et faire semblant. Travestir qui je suis vraiment, faire taire la rumeur, les mots sont tranchants.

:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell O'Connor
Maxwell O'Connor
l'aimant à problèmes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 (09 février 1991)
SURNOM : Max, il n'y a que sa mère qui l'appelle Maxwell. Tic, pour Eden.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Opérateur du centre des appels d'urgence
LOGEMENT : Fortitude Valley, doggett street #421 (Avec Mitsuko & Eden) ~ Passe encore de temps en temps chez sa mère à Toowong. carmody road #269
LA VIE EST UN SHAKER ÇA SECOUE MAIS ON CONTINUE À S ENIVRER
POSTS : 266 POINTS : 545

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Profil mbti : ENFP-T △ Taille : 1m83 △ végétarien △ Chez Max le haussement d'épaule est comme une ponctuation △ Syndrome du sauveur △ Curieux △ Attentif △ Énergique et enthousiaste △ Bon communicant △ Sympathique △ Peu de confiance en lui △ Peur de l'engagement △ Réfléchit beaucoup trop (sauf avant de parler) △ Difficulté à se concentrer △ Pas très manuel △ Facilement stressé △ Émotif △ S'énerve rarement △ La fuite est une seconde nature chez les O'Connor
RPs EN COURS : Fight for your right △ Garret Oxton 0ed23c324d1f18a59b90386f3ae5418e25b520c7
Family △ Là où la vie commence et l'amour ne finit jamais.


Fight for your right △ Garret Oxton 33a9e3f2e014f9b22f694e4600cc7227f44df1e4
Niamh & MaxYou're my family too. “The best friends are those who stick by you, no matter what. Whenever I'm down, you cheer me up. Whenever I'm happy, you share my joy. Whenever I'm angry, you help me cool down. Whatever I'm feeling, you always stick by me. I'll always do the same for you. I love you.”

Fight for your right △ Garret Oxton 990a958b6f14448a5c74bb0b7c2ffdcaae7a7e81
Tic & Tac △ If you have friends who are as weird as you, then you have everything. I’d take a bullet for you. Not in the head. But like in the leg or something.

Fight for your right △ Garret Oxton 1f09ed94cd9934cc666fcf9d1886c930c834aa25
Maxya △ Tu sais ce qu'il y a de plus douloureux dans un chagrin d'amour ? C'est de pas pouvoir se rappeler ce qu'on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s'en aller... Tu la perds à jamais.

1. L'art de recevoir ≈ Sasha Sinclair.

2. Misunderstanding ≈ Scarlett

3. Fight for your right ≈ Garret

4. C'est une longue histoire ≈ Riri

5. Jusqu'ici tout va bien ≈ Niamh

6. The major cause of discord ≈ Eddie !

7. Can't Help Falling In Love ≈ Zozo

8. Les Romains batissaient des empires, moi je bats simplement de l'aile. ≈ Adriana

9. Road trip ≈ Niamh

10. Drama Party ≈ Eden, Mel & Adriana

11. Roomate for Sale ≈ Mitsuko & Eden

12. La première fois, c'est un hasard. La deuxième fois, une coïncidence. La troisième ... ≈ Adriana


RPs EN ATTENTE : Fight for your right △ Garret Oxton Tumblr_mh3ef9ug1a1r9mbamo1_500


RPs TERMINÉS : Fight for your right △ Garret Oxton 29e8b9f3acffd4bc570e49e99581c319bd798ac7

Nini #2Stacey #1Niamh #1Amy #1Niamh #2 Eden #1

abandonnés:
 

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : Chaussette, signature : endlesslove
DC : Noah Lehmann
PSEUDO : Mawa
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38633-max-mieux-vaut-rater-sa-chance-que-ne-pas-l-avoir-tentee https://www.30yearsstillyoung.com/t38775-max-friendship-is-magic https://www.30yearsstillyoung.com/t38782-maxwell-o-connor#1898077

Fight for your right △ Garret Oxton Empty
Message(#) Sujet: Re: Fight for your right △ Garret Oxton Fight for your right △ Garret Oxton EmptyDim 15 Aoû - 21:55




Aujourd'hui, l'égalité des droits, c'est le droit pour chacun d'être différent. Celui qui opte pour la discrimination a perdu.
@Garret Oxton & Maxwell




« T'as assisté à la scène non ? Tu sais bien que j'ai rien fait si ce n'est tenter de lui faire fermer son clapet. » Est-ce que j'avais l'air d'un témoin crédible ? Bon, d'accord, il n'avait probablement personne d'autre sous la main, mais quand même..." Ouais, enfin, en l'occurrence, je suis menotté aussi, alors je suis pas persuadé que ma parole vaille de l'or. J'ai plus l'impression que je suis dans la même merde que toi." Je l'entendis essayer de se justifier alors que les portes de la camionnette se refermaient, les flics n'ayant pas fait grand cas de sa remarque. La camionnette démarra, emmenant avec elle les minces espoirs de liberté qu'il pouvait nous rester. Puisqu'il était maintenant presque certain que nous allions passer la nuit ensemble, je me présentais glissant que je n'étais pas vraiment ravi d'être là au passage. Ma remarque le fit rire, je ne la trouvais pourtant pas hilarante, à moins que ce soit autre chose ? « Moi c'est Garret et crois-moi que le plaisir est loin d'être partagé. Tu ronfles ? » Je soufflais du nez en souriant. La question n'était pas mauvaise, je n'y avais même pas pensé. En même temps, est-ce que j'allais réellement réussir à dormir en garde à vue ? Probablement pas. "Pas quand j'ai pas bu, non. Et comme nos potes en uniformes risquent pas de nous offrir l'apéro, tu devrais être tranquille."

J'abandonnais l'idée d'essayer de me frotter les yeux alors que le véhicule bougeait tant que je devais faire attention à retenir ma tête pour ne pas me cogner toutes les cinq minutes. La brûlure était si désagréable que le trajet me parut durer des heures. Et bien sûr, personne n'avait répondu lorsque j'avais appelé James. J'étais seul avec Garret. Si seulement j'avais eu l'idée de courir au lieu de chercher mon pseudo ami. Les mouvements se stoppèrent, annonçant que nous étions probablement arrivés à destination. Super, j'allais peut-être enfin pouvoir me frotter les yeux. J'en étais au point où j'aurais vendu mon âme pour une goutte de collyre.« Quand je pense que quand j'étais môme, je rêvais de faire un tour dans une voiture de police juste pour jouer avec les sirènes. » Nouveau sourire, je ne pouvais pas voir si la phrase s'adressait à moi ou s'il parlait plus tout seul, mais je ne pus m'empêcher d'y répondre. "Bah, c'est le moment, tente ta chance, il te trouveront peut-être si mignon qu'ils te relâcheront." Ou pas.

Nouveau bruit de porte, un policier me demanda de me relever avant de me tirer par le bras pour me faire descendre. L'air de dehors vint accentuer les picotements de mes yeux qui se remirent à pleurer. Combien de temps était-ce censé durer ? j'avais l'impression d'être l'objet d'un mauvais running gag, quand je pensais que les symptômes s'atténuaient un peu, ça s'aggravait de nouveau. « Il a vraiment mal aux yeux le pauvre, vous pouvez pas le laisser se gratter ? » Je remerciais Garret en silence, il était apparemment le seul à avoir remarqué ma détresse. Seulement, les policiers semblaient s'en foutre royalement, puisqu'il n'y eut aucune réponse jusqu'à ce que nous soyons entrés. « Vous nous ramenez quoi de beau ? » Je ne le voyais pas, mais la voix de ce nouvel interlocuteur me disait quelque chose. Seulement, je n'eus pas le loisir d'y réfléchir plus que ça, puisque ma concentration alla sur la réponse de son collègue. « Deux petits cons qui se sont amusés à gâcher la marche des fiertés.» Pardon ? Il venait sérieusement de dire DEUX ? Pour Garret, d'accord, ils avaient pu mal interpréter, mais moi ? Qu'est'ce que j'avais fait à part me prendre leur bombe de merde dans la gueule ? Mes poings se serrèrent dans les menottes, je contenais difficilement une phrase sur leur incompétence chronique, craignant d'aggraver la situation -que je pensais encore gérable-. "Eh bah, elle est belle la présomption d'innocence !" Me contentais-je donc de commenter, sans imaginer un instant que j'allais vite déchanter.

"Mais je connais cette voix ! Bah alors O'Connor, qu'est-ce qui t'arrive, t'as une sale gueule aujourd'hui." Malheureusement, je ne connaissais que trop cette voix moi aussi, pour l'avoir supportée malgré moi pendant plusieurs mois durant mon adolescence. Mike de son prénom était un des nombreux beaux-pères que j'avais eu au fil des années. Il était bien plus jeune que Helen -ma mère- puisqu'il n'avait qu'une quinzaine d'années de plus que moi , mais ça ne l'avait jamais empêché de me pourrir la vie. Et déjà que notre entente n'était pas des plus cordiales lorsqu'il vivait avec ma mère, lorsqu'il avait compris qu'elle le trompait, ça ne s'était clairement pas amélioré. "Eh merde." Ma vue trouble ne me permit pas de voir sa réaction, mais j'étais persuadé qu'il arborait le même sourire sadique qu'à l'époque où il pouvait décharger toute sa haine sur le gamin que j'étais.

Sa silhouette floue passa derrière le bureau pour nous rejoindre et se planter devant moi. Il était si près que j'arrivais à déchiffrer son regard noir malgré ma mauvaise vue. "C'est pas toi qui disais qu'il me faudrait du courage et de la patience pour parvenir à t'arrêter ? Tu fais moins le mariole, là." Si, c'était moi. Et j'aurais dû fermer ma gueule. Mais j'avais une bonne excuse... "J'avais seize ans..." Et à l'époque, j'aurais probablement dû penser au fait que je ne resterais pas mineur toute ma vie. Mais j'avais déjà du mal à réfléchir avant de parler à trente ans, alors imaginez un peu ce que c'était à seize. "Alors, comment va ta mère ?" Ne dis pas ce que tu penses, ne dis pas ce que tu penses. Dis n'importe quoi, mais surtout pas ça, pensais-je. Seulement, je n'écoutais que rarement la petite voix dans ma tête qui avait pourtant souvent raison. Vous connaissez la loi du foutu pour foutu ? Au point où j'en étais, c'était certain que j'allais passer la nuit là, alors, pourquoi peser mes mots ? "Et comment va la MST qu'elle t'a filé ? Parait que le traitement est chiant." Je ne voyais pas tous ses traits, mais je pouvais clairement percevoir le changement de couleur de son visage devenu écarlate. "BALANCE MOI CES DEUX CONNARDS EN CELLULE !" Hurla-t-il donc, me postillonnant dessus au passage.

Sans ménagement, ses collègues nous firent avancer vers ce qui nous servirait de chambre. Il ne fallut pas longtemps pour que nous y arrivions et qu'enfin nous soyons libérés de ces maudites menottes. À peine libre, je me frottais frénétiquement les yeux, alors qu'un des policiers me poussait pour que j'entre dans la cellule. "ça va, ça va... j'avance, pas besoin de me pousser." La grille se referma et comme ma vue revenait doucement, je parvenais à distinguer la forme de ce qui devait être un lit. J'allais donc m'asseoir dessus. "Alors, Garret, tu penses toujours que ce serait bien que je témoigne en ta faveur ? Ou bien tu regrettes déjà de m'avoir rencontré ?" Je me couchais sur le lit très peu confortable, les yeux fermés, espérant que ça ferait passer la brûlure plus rapidement. Je soupirais bruyamment. Vraiment, pourquoi fallait-il que j'ai toujours à ce point la poisse ? Combien de chance y avait-il que Mike soit évidemment le mec qui travaillait là aujourd'hui ? Et combien de temps pouvait-il me faire rester là, juste pour me faire chier, alors qu'il savait très bien que je n'aurais jamais gâché la marche des fiertés ? Même si mon colocataire improvisé n'avait pas l'air si antipathique, j'espérais sincèrement que ce ne serait pas plus d'une nuit. "C'est ton premier séjour en garde à vue ?"
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





    Did you say it? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.

Fight for your right △ Garret Oxton MFXZ5u9
Fight for your right △ Garret Oxton IUJCx06
Fight for your right △ Garret Oxton OrLErGE
Revenir en haut Aller en bas
Garret Oxton
Garret Oxton
la bonne paire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 années (25.10.1994)
SURNOM : Garret, six lettres, deux syllabes. Gary, pour sa frangine
STATUT : Célibataire par choix et non pas par dépit. Il lui arrive parfois de finir ses nuits dans le lit de parfaites inconnues qui, il le sait, ne compteront jamais.
MÉTIER : Videorider, il bosse pour le vidéoclub du coin et livre des dvd à domicile pour contrer les plateformes de streaming.
LOGEMENT : Dans un Loft au coeur de Redcliffe avec Diego, le mec qui l'attire et Murphy, son chien.
Fight for your right △ Garret Oxton 1636314888-ez
POSTS : 2206 POINTS : 475

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ♦ Souffre de troubles obsessionnels compulsif se manifestant par des rituels conjuratoires ♦ Déteste les nombres impairs ♦ Joue de la gratte et du piano depuis qu'il est gosse ♦ Ancien enfant de choeur, l'église a longtemps fait partie de sa vie ♦ Adore trainer sur des forums de musique ♦ Musicien et compositeur du groupe Oxtorm depuis 2013 ♦ A dû partager le ventre de sa mère avec Jessalyn pendant neuf mois ♦ Possède un tatouage inspiré des points à relier dans le dos. Le dessin caché en dit beaucoup sur sa personne. ♦ En bon fan de Hockey, il se ballade le plus souvent en roller♦
RPs EN COURS :
Fight for your right △ Garret Oxton Dlu3
JESSY☆ (12) If I was dying on my knees, you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea, I'd give you my lungs so you could breathe.
Fight for your right △ Garret Oxton 1626617144-dierret
DIEGO☆ (1234) A broken heart is all that’s left, i’m still fixing all the cracks, lost a couple of pieces, i’m afraid of all i am. My mind feels like a foreign land. Silence ringing inside my head, please, carry me home.

Fight for your right △ Garret Oxton 5cd2fa2d85b04232d1dbb3421c7c86b95097f45f
WILLIAMS☆ (Un) Check yes Julep, kill the limbo, I'll keep tossing rocks at your window.

Fight for your right △ Garret Oxton 1628792968-tumblr-3b942d555e6906fbbe9834e7291b2355-461d3d8c-250
MELCHIOR☆ (Un) So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke. When it hasn't been your day, your week, your month or even your year, I'll be there for you cause you're there for me too.

08/06 (Oops !)
Diego (4) Anastasia Birthday party Riley Maxwell LincolnOxtormJessy (2)
RPs EN ATTENTE : Freddy › Melchior (2) › Maisie › Channing (2) › Kieran › Autumn (2) › Martin (2) › Damon (2)

Welcome to the family:
 



RPs TERMINÉS : Eleonor #1Diego #1Erin & Eleonor Jordan #1Melchior #1Channing #1 Diego #2La fête des voisins Event Mariage AutumnDamon Anniversaire d'EllieJordan (2) Diego (3) Adriel Jessy


AVATAR : Hero Fiennes-Tiffin
CRÉDITS : Myself (gifs & avatar & dessin) ♦ Bat'phanie (signature) ♦ Loonywaltz (UB) ♦ Jordan (meme) ♦ Harley (crackship Oxton)
DC : Angus Sutton, le cheval de Troie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38195-garret-oxton-where-s-my-mind https://www.30yearsstillyoung.com/t38297-garret-oxton-tu-seras-viril-mon-kid-je-n-veux-voir-aucune-larme-glisser https://www.30yearsstillyoung.com/t38303-garret-oxton#1849396 https://www.30yearsstillyoung.com/t39495-garret-oxton https://www.pinterest.fr/garretoxton/wheres-my-mind/

Fight for your right △ Garret Oxton Empty
Message(#) Sujet: Re: Fight for your right △ Garret Oxton Fight for your right △ Garret Oxton EmptyVen 27 Aoû - 23:47





Fight for your right
◊ ◊ ◊

" Ouais, enfin, en l'occurrence, je suis menotté aussi, alors je suis pas persuadé que ma parole vaille de l'or. J'ai plus l'impression que je suis dans la même merde que toi." Il est menotté avec les yeux explosés en prime. Ça n’enlève en rien au fait qu’il reste un témoin potentiel et qu’à deux on s’en sortira peut-être mieux que si nous nous étions retrouvés seuls à l’arrière de cette fourgonnette. Les portes se referment, nous privant quelques peu de la lumière du jour. J’aime déjà pas l’ambiance qui émane de ce lieu alors je n’ose pas imaginer ce que cela va être quand on se retrouvera derrière les barreaux car il n’y a pas besoin d’avoir vu toutes les saisons de New York section criminelle pour comprendre qu’on est dans la merde. "Pas quand j'ai pas bu, non. Et comme nos potes en uniformes risquent pas de nous offrir l'apéro, tu devrais être tranquille." Je souris, j’aime bien sa répartie au bouclé, au moins je risque pas de me faire chier. On ne dit plus un mot, comme bercé par les mouvements du camion, alors qu’en réalité on est juste perdu dans nos pensées. Je sais pas pour lui, mais c’est bel et bien mon cas. J’ai le cerveau qui surchauffe à vouloir trouver une manière de nous sortir de ce merdier. J’ai pas franchement envie de me retrouver avec quelque chose sur mon casier judiciaire. Le véhicule s’arrête et je lui fait part du délire que j’avais étant môme, celui qui concernait les sirènes de police. "Bah, c'est le moment, tente ta chance, il te trouveront peut-être si mignon qu'ils te relâcheront." Je ris, si seulement c’était possible. J’aurais aimé avoir la tête du type qui passe partout, sauf que c’est loin d’être le cas, comme si la génétique savait avant même que je pointe le bout de mon nez que j’allais simplement être bon à jeter. Les portes s’ouvrent et un policier attrape Max avant de se décaler pour qu’un autre puisse venir refermer sa poigne sur mon bras. Une chose est sûre, y’a pas de place pour la douceur dans ce genre de boulot. Ils en jouent, nous baladant comme de vulgaires objets sans prendre de pincettes. Non pas que je sois fragile, mais je n’aime pas me faire secouer dans tous les sens surtout quand je me retrouve dans l’impossibilité de riposter.

« Deux petits cons qui se sont amusés à gâcher la marche des fiertés.» Je serre les poings et me mords l’intérieur de la joue pour ne pas avoir à l’insulter car c’est ce qu’ils attendent, qu’on ajoute quelques délits de plus à notre liste. "Eh bah, elle est belle la présomption d'innocence !" Je jette un regard à Max, lui chuchotant de la fermer, de les laisser parler. Je sais que c’est pas facile et y’a des tas de choses que j’aimerais leur dire moi aussi, mais ce serait leur donner le bâton pour se faire battre. "Mais je connais cette voix ! Bah alors O'Connor, qu'est-ce qui t'arrive, t'as une sale gueule aujourd'hui." J’observe le policier s’adresser au bouclé, les sourcils froncés. "Eh merde." Je ne comprends pas grand-chose à la situation si ce n’est qu’on semble être plus dans la merde que quelques minutes auparavant. Le policer sourit fièrement sans lâcher Max du regard. "C'est pas toi qui disais qu'il me faudrait du courage et de la patience pour parvenir à t'arrêter ? Tu fais moins le mariole, là." Je tourne la tête vers mon acolyte, ça peut pas être Max, il doit faire erreur. Je vois pas comment un mec avec un visage aussi innocent peut déjà avoir eu affaire à la police dans le passé. "J'avais seize ans..." Je le dévisage, lui qui semblait si peu familier avec les forces de l’ordre. "Alors, comment va ta mère ?" - "Et comment va la MST qu'elle t'a filé ? Parait que le traitement est chiant." J’écarquille les yeux, tentant de réprimer un rire. Il n’a pas osé ? Je sais même pas s’il est conscient qu’en insultant le policier, c’est sa mère qu’il dénigre par la même occasion. Le flic n’a plus l’air de faire le malin, son teint a pris quelques couleurs et je ne serai pas surpris qu’il explose dans 3…2...1…"BALANCE MOI CES DEUX CONNARDS EN CELLULE !"« Attendez j’y suis pour rien, ma mère est clean. » que je lance sans me rendre compte de la connerie que je viens de sortir, il me réprimande du regard tandis que ses collègues nous attrapent à nouveau pour nous pousser dans une cellule après nous avoir libéré les poignets des menottes qui commençaient sévèrement à me couper la circulation sanguine.  "Alors, Garret, tu penses toujours que ce serait bien que je témoigne en ta faveur ? Ou bien tu regrettes déjà de m'avoir rencontré ?"  - « C’est quoi ton souci au juste ? » que je lui lance, me massant les poignets pour faire circuler le sang jusqu’au bout de mes doigts. J’étudie le peu de mètres carrés qu’on va devoir se partager et c’est sur le wc que mes yeux s’arrêtent. Un simple cabinet qui n’a pas l’air d’avoir été nettoyé depuis fort longtemps. Et si la mère de Max s’y connait en MST, je doute qu’elle soit aussi douée que la cuvette dudit wc pour les transmettre. Hors de question que je pisse dans ce machin, je préfère encore m’éclater la vessie à trop me retenir que de prendre le risque de l’utiliser. "C'est ton premier séjour en garde à vue ?" que le bouclé me demande, allongé sur un lit qui, j’en suis sûr, est rongé par les puces. « C’est loin d’être ton cas de ce que j’ai pu comprendre. » finalement j’aurais préféré partagé cette cellule avec n’importe qui, sauf lui. Fallait qu’il ouvre, qu’il fasse le malin devant des flics qui ne veulent qu’une chose, nous foutre en taule. « J’peux savoir ce que t’as bien pu lui faire au policier ? » Non pas que son histoire m’intéresse, j’ai juste envie de savoir à quel point il nous a mis dans la merde, c’est tout.
 


BY PHANTASMAGORIA




SE MENTIR À S'ARRACHER LES DENTS
Au placard mes sentiments, surtout ne rien dire, et faire semblant. Travestir qui je suis vraiment, faire taire la rumeur, les mots sont tranchants.

:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell O'Connor
Maxwell O'Connor
l'aimant à problèmes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 (09 février 1991)
SURNOM : Max, il n'y a que sa mère qui l'appelle Maxwell. Tic, pour Eden.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Opérateur du centre des appels d'urgence
LOGEMENT : Fortitude Valley, doggett street #421 (Avec Mitsuko & Eden) ~ Passe encore de temps en temps chez sa mère à Toowong. carmody road #269
LA VIE EST UN SHAKER ÇA SECOUE MAIS ON CONTINUE À S ENIVRER
POSTS : 266 POINTS : 545

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Profil mbti : ENFP-T △ Taille : 1m83 △ végétarien △ Chez Max le haussement d'épaule est comme une ponctuation △ Syndrome du sauveur △ Curieux △ Attentif △ Énergique et enthousiaste △ Bon communicant △ Sympathique △ Peu de confiance en lui △ Peur de l'engagement △ Réfléchit beaucoup trop (sauf avant de parler) △ Difficulté à se concentrer △ Pas très manuel △ Facilement stressé △ Émotif △ S'énerve rarement △ La fuite est une seconde nature chez les O'Connor
RPs EN COURS : Fight for your right △ Garret Oxton 0ed23c324d1f18a59b90386f3ae5418e25b520c7
Family △ Là où la vie commence et l'amour ne finit jamais.


Fight for your right △ Garret Oxton 33a9e3f2e014f9b22f694e4600cc7227f44df1e4
Niamh & MaxYou're my family too. “The best friends are those who stick by you, no matter what. Whenever I'm down, you cheer me up. Whenever I'm happy, you share my joy. Whenever I'm angry, you help me cool down. Whatever I'm feeling, you always stick by me. I'll always do the same for you. I love you.”

Fight for your right △ Garret Oxton 990a958b6f14448a5c74bb0b7c2ffdcaae7a7e81
Tic & Tac △ If you have friends who are as weird as you, then you have everything. I’d take a bullet for you. Not in the head. But like in the leg or something.

Fight for your right △ Garret Oxton 1f09ed94cd9934cc666fcf9d1886c930c834aa25
Maxya △ Tu sais ce qu'il y a de plus douloureux dans un chagrin d'amour ? C'est de pas pouvoir se rappeler ce qu'on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s'en aller... Tu la perds à jamais.

1. L'art de recevoir ≈ Sasha Sinclair.

2. Misunderstanding ≈ Scarlett

3. Fight for your right ≈ Garret

4. C'est une longue histoire ≈ Riri

5. Jusqu'ici tout va bien ≈ Niamh

6. The major cause of discord ≈ Eddie !

7. Can't Help Falling In Love ≈ Zozo

8. Les Romains batissaient des empires, moi je bats simplement de l'aile. ≈ Adriana

9. Road trip ≈ Niamh

10. Drama Party ≈ Eden, Mel & Adriana

11. Roomate for Sale ≈ Mitsuko & Eden

12. La première fois, c'est un hasard. La deuxième fois, une coïncidence. La troisième ... ≈ Adriana


RPs EN ATTENTE : Fight for your right △ Garret Oxton Tumblr_mh3ef9ug1a1r9mbamo1_500


RPs TERMINÉS : Fight for your right △ Garret Oxton 29e8b9f3acffd4bc570e49e99581c319bd798ac7

Nini #2Stacey #1Niamh #1Amy #1Niamh #2 Eden #1

abandonnés:
 

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : Chaussette, signature : endlesslove
DC : Noah Lehmann
PSEUDO : Mawa
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38633-max-mieux-vaut-rater-sa-chance-que-ne-pas-l-avoir-tentee https://www.30yearsstillyoung.com/t38775-max-friendship-is-magic https://www.30yearsstillyoung.com/t38782-maxwell-o-connor#1898077

Fight for your right △ Garret Oxton Empty
Message(#) Sujet: Re: Fight for your right △ Garret Oxton Fight for your right △ Garret Oxton EmptyMer 22 Sep - 1:29



Aujourd'hui, l'égalité des droits, c'est le droit pour chacun d'être différent. Celui qui opte pour la discrimination a perdu.
@Garret Oxton & Maxwell




L'altercation avec Mike se termina rapidement par lui, gueulant de nous enfermer en cellule. Aveuglé par ma haine, j'en avais oublié la présence de Garret qui subissait pourtant les conséquences avec moi. « Attendez j'y suis pour rien, ma mère est clean. » tenta-t-il de se défendre, ce qui me fit lever mes yeux en feu au ciel. Dans quel monde surnaturel avait-il pensé que cette phrase allait l'aider à s'en sortir ? Je le voyais toujours flou, mais j'étais persuadé que cette remarque avait encore plus énervé Mike, qu'elle n'avait arrangé la situation de mon acolyte du jour. Nous étions finalement libérés de nos menottes et balancés en cellule. « C'est quoi ton souci au juste ? » Lança le codétenu alors que je m'installais dans un lit que je voyais à peine. Je le trouvais quand même un peu injuste, s' il avait su se contrôler, il n'aurait pas été embarqué et peut-être bien que moi non plus. "Je te rappelle quand même que je suis ici parce que TU t'es battu, avant d'arriver, j'avais aucun problème, MOI." C'est bien connu, quand on est dans la merde avec quelqu'un, la meilleure façon de s'en sortir est de lui chercher des noises. Non ? Après avoir frotté frénétiquement mes yeux et alors que ma vue revenait doucement, je passais ma main sur mon visage en soupirant. "Je suis désolé. J'attire les ennuis comme les arbres attirent la foudre, tout est probablement de ma faute." Avouais-je, d'une part parce que je n'avais pas envie de me faire casser la gueule à mon tour et d'autre part parce que je ne voulais pas le braquer et me retrouver sans personne à qui parler.

À présent que ma vue était pratiquement revenue, je pouvais le voir analyser la salle. Il avait l'air plutôt dégoûté par ce qu'il voyait, comme si c'était surprenant pour lui. Il me semblait pourtant évident que l'endroit n'était pas censé ressembler à un palace : la garde à vue n'était pas faite pour que l'on ait envie d'y revenir, en soi. « C'est loin d'être ton cas de ce que j'ai pu comprendre. » Répondit-il, lorsque je lui demandais si c'était sa première arrestation. Cette réponse me fit me rasseoir avec un air surpris sur le visage. "Je vois que t'as du mal avec la présomption d'innocence, toi aussi." raillais-je en le fixant. Comique de répétition ? Ok, ok, ça n'avait rien de drôle. "Mais t'as mal compris, c'est la première fois... Et la dernière aussi, j'espère." Enfin ça, rien n'était moins sûr, entre mon manque de chance et ma propension à me foutre dans des situations merdiques sans arrêt, c'était déjà un miracle que je ne sois jamais arrivé là avant.

« J'peux savoir ce que t'as bien pu lui faire au policier ? » Pourquoi fallait-il toujours que les gens considèrent que j'étais le seul coupable. Ok, je n'étais pas forcément facile à vivre et d'accord, je devrais apprendre à me taire, mais tout de même, ça ne faisait pas de moi un dangereux criminel. Je n'avais pas spécialement envie de raconter cette partie de ma vie, mais si nous passions la nuit en cellule, c'était en grande partie de ma faute, alors j'imaginais que je lui devais bien ça. Je commençais donc mon explication, en évitant soigneusement le regard de Garret, toute cette histoire était suffisamment humiliante comme ça. "Quand j'avais seize ans, lui et ses collègues m'ont ramassé sur le trottoir alors que je revenais de la soirée où j'ai pris ma première cuite. J'étais dans un sale état, ils m'ont ramené chez moi. C'est comme ça qu'il a rencontré Hel... Ma mère. Et c'est rapidement devenu son mec." Je soupirais à nouveau, bruyamment. 2007, probablement l'une des pires années de ma vie. Helen n'avait jamais été une bonne mère, mais avec lui et en l'absence de mon frère et ma sœur, elle était devenue exécrable. "Bref, c'est pas spécialement quelqu'un de bien. Elle non plus, d'ailleurs. J'avais deux bourreaux au lieu d'un, alors je lui ai dit qu'elle le trompait. À l'époque, j'ai cru qu'au moins, ça le ferait partir vu que c'était la vérité, mais ça lui a pas plu. Il a dit qu'il finirait par me foutre en taule si je la fermais pas..." Je passais les détails des insultes, des humiliations et des violences, personne n'en avait rien à foutre. "J'étais un gosse stupide et je le détestais alors, j'ai fait le malin en disant qu'il aurait besoin de patience et de courage pour y arriver. Apparemment ça l'a vraiment énervé, vu qu'il s'en souvient encore." A l'adolescence, j'étais à mille lieues d'imaginer que je serais toujours à Brisbane à trente ans, je voulais faire des études de médecine et voyager, alors dans ma tête, il était impossible qu'il finisse par me coffrer. C'était peut-être un coup du karma pour me punir d'avoir été si confiant. "Bref, vu que je suis ici avec toi, je crois qu'on peut dire que j'avais tort." terminais-je, en me relevant pour m'approcher de la grille.

J'attrapais un barreaux dans chaque main et observais l'extérieur de la cellule, mais je ne voyais pas de policier. "Il y a quelqu'un ? Est-ce qu'on a le droit à un appel, ou c'est seulement dans les séries ?" Tentais-je de demander, assez fort. Mais il n'y eut aucune réponse, ils devaient tous être retournés dans la salle par laquelle nous étions arrivés. Et quand bien même l'un d'entre eux m'aurait répondu, qui aurais-je bien pu appeler ? Helen ? Ce n'était peut-être pas l'idée du siècle. Alors, un peu déçu, je reportais mon attention sur Garret. "Bon, et puisqu'on en est à se jeter nos culpabilités à la gueule et comme ça peut m'être utile de le savoir... Généralement, tu te retiens, ou tu défonces tous les connards que tu croises sans jamais t'être fait choper jusque-là ?"

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





    Did you say it? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.

Fight for your right △ Garret Oxton MFXZ5u9
Fight for your right △ Garret Oxton IUJCx06
Fight for your right △ Garret Oxton OrLErGE
Revenir en haut Aller en bas
Garret Oxton
Garret Oxton
la bonne paire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 années (25.10.1994)
SURNOM : Garret, six lettres, deux syllabes. Gary, pour sa frangine
STATUT : Célibataire par choix et non pas par dépit. Il lui arrive parfois de finir ses nuits dans le lit de parfaites inconnues qui, il le sait, ne compteront jamais.
MÉTIER : Videorider, il bosse pour le vidéoclub du coin et livre des dvd à domicile pour contrer les plateformes de streaming.
LOGEMENT : Dans un Loft au coeur de Redcliffe avec Diego, le mec qui l'attire et Murphy, son chien.
Fight for your right △ Garret Oxton 1636314888-ez
POSTS : 2206 POINTS : 475

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ♦ Souffre de troubles obsessionnels compulsif se manifestant par des rituels conjuratoires ♦ Déteste les nombres impairs ♦ Joue de la gratte et du piano depuis qu'il est gosse ♦ Ancien enfant de choeur, l'église a longtemps fait partie de sa vie ♦ Adore trainer sur des forums de musique ♦ Musicien et compositeur du groupe Oxtorm depuis 2013 ♦ A dû partager le ventre de sa mère avec Jessalyn pendant neuf mois ♦ Possède un tatouage inspiré des points à relier dans le dos. Le dessin caché en dit beaucoup sur sa personne. ♦ En bon fan de Hockey, il se ballade le plus souvent en roller♦
RPs EN COURS :
Fight for your right △ Garret Oxton Dlu3
JESSY☆ (12) If I was dying on my knees, you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea, I'd give you my lungs so you could breathe.
Fight for your right △ Garret Oxton 1626617144-dierret
DIEGO☆ (1234) A broken heart is all that’s left, i’m still fixing all the cracks, lost a couple of pieces, i’m afraid of all i am. My mind feels like a foreign land. Silence ringing inside my head, please, carry me home.

Fight for your right △ Garret Oxton 5cd2fa2d85b04232d1dbb3421c7c86b95097f45f
WILLIAMS☆ (Un) Check yes Julep, kill the limbo, I'll keep tossing rocks at your window.

Fight for your right △ Garret Oxton 1628792968-tumblr-3b942d555e6906fbbe9834e7291b2355-461d3d8c-250
MELCHIOR☆ (Un) So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke. When it hasn't been your day, your week, your month or even your year, I'll be there for you cause you're there for me too.

08/06 (Oops !)
Diego (4) Anastasia Birthday party Riley Maxwell LincolnOxtormJessy (2)
RPs EN ATTENTE : Freddy › Melchior (2) › Maisie › Channing (2) › Kieran › Autumn (2) › Martin (2) › Damon (2)

Welcome to the family:
 



RPs TERMINÉS : Eleonor #1Diego #1Erin & Eleonor Jordan #1Melchior #1Channing #1 Diego #2La fête des voisins Event Mariage AutumnDamon Anniversaire d'EllieJordan (2) Diego (3) Adriel Jessy


AVATAR : Hero Fiennes-Tiffin
CRÉDITS : Myself (gifs & avatar & dessin) ♦ Bat'phanie (signature) ♦ Loonywaltz (UB) ♦ Jordan (meme) ♦ Harley (crackship Oxton)
DC : Angus Sutton, le cheval de Troie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38195-garret-oxton-where-s-my-mind https://www.30yearsstillyoung.com/t38297-garret-oxton-tu-seras-viril-mon-kid-je-n-veux-voir-aucune-larme-glisser https://www.30yearsstillyoung.com/t38303-garret-oxton#1849396 https://www.30yearsstillyoung.com/t39495-garret-oxton https://www.pinterest.fr/garretoxton/wheres-my-mind/

Fight for your right △ Garret Oxton Empty
Message(#) Sujet: Re: Fight for your right △ Garret Oxton Fight for your right △ Garret Oxton EmptySam 6 Nov - 13:09




Fight for your right
◊ ◊ ◊

"Je te rappelle quand même que je suis ici parce que TU t'es battu, avant d'arriver, j'avais aucun problème, MOI." Je lève les yeux au ciel, il n’a pas tout à fait tort, mais il n’a pas tout à fait juste non plus. « J’ai agis, t’as fait quoi, toi ? Si ce n’est observer une fille se faire malmener par un gros dur sans rien dire. » Alors ouais, peut-être que la forme laisse à désirer, mais le fond n’en est pas moins légitime. Je voulais pas me battre, c’était pas prévu dans mon planning de la journée pour autant si c’était à refaire alors je le referais sans hésiter. Je suis pas –plus- du genre à me bagarrer, je pensais avoir passé l’âge de sortir les poings au moindre désaccord, mais faut croire que y’a certaines choses qui ont encore le don de me démanger les phalanges et la misogynie en fait partie tout comme l’homophobie. "Je suis désolé. J'attire les ennuis comme les arbres attirent la foudre, tout est probablement de ma faute." Deux aimants à problèmes, pas étonnant qu’on soit coincé à la case prison et mon petit doigt me dit qu’on est pas prêt d’en sortir s’il attire la malchance autant que ce qu’il peut attirer les ennuis. « Ça nous fait un point commun. » Un point dont je me serais bien passé. Je me mets à rire tout seul quand je pense à l’ironie de la situation, c’est que j’entendrais presque l’univers me gueulait que si je me retrouve dans la merde avec Max, c’est parce que je n’ai jamais été fan des nombres impairs et qu’il fallait quelqu’un pour que je ne me retrouve pas seul dans l’équation, double trouble. "Je vois que t'as du mal avec la présomption d'innocence, toi aussi." Je reste au milieu de la cellule, un endroit stratégique pour ne pas ressortir d’ici avec un cocktail de bactéries que je pourrais refiler à Murphy."Mais t'as mal compris, c'est la première fois... Et la dernière aussi, j'espère." J’acquiesce de la tête sans pour autant être convaincu par la véracité de ses propos. Max n’a plus rien d’un gamin innocent et si c’est la première fois qu’il se retrouve ici, je suis presque certain qu’il n’en est rien quant aux nombreuses fois où il a failli y passer ses nuits. Présomption d’innocence ou non, j’ai bien compris qu’à seize ans il n’était pas de ceux qui faisaient dans les pyjama party. "Quand j'avais seize ans, lui et ses collègues m'ont ramassé sur le trottoir alors que je revenais de la soirée où j'ai pris ma première cuite. J'étais dans un sale état, ils m'ont ramené chez moi. C'est comme ça qu'il a rencontré Hel... Ma mère. Et c'est rapidement devenu son mec." C’est bien ce que je disais sauf que je ne m’attendais pas à un tel plot twist. Et si mon père est loin de se rapprocher du modèle parfait,  je crois que je préfèrerais encore m’en contenter plutôt que de me retrouver avec un flic comme beau-père. Je n’ai rien contre les agents de police en général, mais il faut admettre que ceux qui peuplent ce commissariat manquent cruellement de déontologie.  "Bref, c'est pas spécialement quelqu'un de bien. Elle non plus, d'ailleurs. J'avais deux bourreaux au lieu d'un, alors je lui ai dit qu'elle le trompait. À l'époque, j'ai cru qu'au moins, ça le ferait partir vu que c'était la vérité, mais ça lui a pas plu. Il a dit qu'il finirait par me foutre en taule si je la fermais pas..."  « Le connard. »L’exemple même d’une minorité de flics qui, sous prétexte d’avoir le pouvoir de faire régner l’ordre, en profitent pour utiliser leurs droits à des fins personnelles plus que professionnelles. J’aimerais lui dire d’aller porter plainte, mais on sait tous les deux que cela ne servirait à rien, que ce serait sa parole contre la sienne. "J'étais un gosse stupide et je le détestais alors, j'ai fait le malin en disant qu'il aurait besoin de patience et de courage pour y arriver. Apparemment ça l'a vraiment énervé, vu qu'il s'en souvient encore." « L’égo d’un flic, y’a pas pire. » C’est un fait, c’est comme ces médecins qui se prennent pour des sauveurs jusqu’à parfois sombrer dans l’acharnement thérapeutique.  "Bref, vu que je suis ici avec toi, je crois qu'on peut dire que j'avais tort." « J’suis désolé. » que je dis en grimaçant, peu fier qu’il se soit fait embarquer à cause de ma connerie. Ses mots me font encore plus regretter d’avoir accepté de me joindre à Cooper, Cooper qui est porté disparu, ledit Cooper qui aura la chance de dormir dans son lit et ne finira pas sa journée en ayant des ennuis. « T’as aucune preuve de ses menaces ou d’autres trucs qui pourraient le faire tomber ? »  Des informations qu’on pourrait utiliser pour le faire chanter, pour le pousser à nous relâcher. « Tu devrais pas toucher aux barreaux. » Au risque de se choper le tétanos voir pire encore. Mes jambes commencent à fatiguer et si nous n’étions pas dans cette cellule, ça ferait bien longtemps que j’aurais pris soin de m’assoir pour me reposer. "Il y a quelqu'un ? Est-ce qu'on a le droit à un appel, ou c'est seulement dans les séries ?" J’observe le couloir sans grand espoir, ils sont sûrement bien trop occupés à fêter leur énième abus de pouvoir pour avoir l’envie de lui répondre. Ripou un jour, ripou pour toujours. "Bon, et puisqu'on en est à se jeter nos culpabilités à la gueule et comme ça peut m'être utile de le savoir... Généralement, tu te retiens, ou tu défonces tous les connards que tu croises sans jamais t'être fait choper jusque-là ?" Je préférais quand c’était sur lui que les projecteurs étaient dirigés car si je suis assez doué pour écouter, c’est loin d’être le cas quand vient mon tour de parler. « Généralement je me retiens et j’évite aussi les événements comme celui-ci. » La foule en générale, si ce n’est celle qu’on peut retrouver lors des scènes ouvertes. J’ai jamais été fan des grosses soirées, trop de monde donc trop de risque de tomber sur des cons. « J’ai failli me faire chopper, une ou deux fois. » Ça remonte à y’a dix ans, après le départ de Seth sauf que ce n’était pas à Brisbane, mais à Sydney. Une année de débauche ou plus rien n’avait l’impression de compter. J’étais en colère contre le monde entier, en colère contre lui pour m’avoir abandonné, contre son père pour toute cette pression qui l’a poussé à vouloir tout arrêter et contre moi pour n’avoir pas suffi à lui donner envie de rester. À présent je sais que tout ce que je cherchais à faire c’était attirer les problèmes et si je me battais c’était en grande partie pour recevoir les coups plus que pou en donner. Aujourd’hui, j’ai changé et s’il m’arrive d’être encore énervé, je préfère dorénavant frapper dans des sacs que de frapper sur des gens, à quelques exceptions près. « Tu crois qu’on va avoir le droit à un plateau repas ? » Mon ventre commence à gargouiller, je me rapproche des barreaux que je ne prends pas la peine de toucher. « J’exige l’appel à un ami ! » que je gueule ne sachant pas vraiment le numéro que je composerais s’ils me donnaient le droit de le faire. Jessy probablement ou Bernie, je crois que mon choix se porterait sur ce dernier. J’aurais trop peur de voir ma sœur nous rejoindre derrière les barreaux alors que Bernie aurait peut-être la chance de forcer le respect de par son âge, mais aussi grâce à son tempérament qui en impose lorsqu’on ne le connait pas.
Spoiler:
 
 




BY PHANTASMAGORIA




SE MENTIR À S'ARRACHER LES DENTS
Au placard mes sentiments, surtout ne rien dire, et faire semblant. Travestir qui je suis vraiment, faire taire la rumeur, les mots sont tranchants.

:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell O'Connor
Maxwell O'Connor
l'aimant à problèmes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 (09 février 1991)
SURNOM : Max, il n'y a que sa mère qui l'appelle Maxwell. Tic, pour Eden.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Opérateur du centre des appels d'urgence
LOGEMENT : Fortitude Valley, doggett street #421 (Avec Mitsuko & Eden) ~ Passe encore de temps en temps chez sa mère à Toowong. carmody road #269
LA VIE EST UN SHAKER ÇA SECOUE MAIS ON CONTINUE À S ENIVRER
POSTS : 266 POINTS : 545

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Profil mbti : ENFP-T △ Taille : 1m83 △ végétarien △ Chez Max le haussement d'épaule est comme une ponctuation △ Syndrome du sauveur △ Curieux △ Attentif △ Énergique et enthousiaste △ Bon communicant △ Sympathique △ Peu de confiance en lui △ Peur de l'engagement △ Réfléchit beaucoup trop (sauf avant de parler) △ Difficulté à se concentrer △ Pas très manuel △ Facilement stressé △ Émotif △ S'énerve rarement △ La fuite est une seconde nature chez les O'Connor
RPs EN COURS : Fight for your right △ Garret Oxton 0ed23c324d1f18a59b90386f3ae5418e25b520c7
Family △ Là où la vie commence et l'amour ne finit jamais.


Fight for your right △ Garret Oxton 33a9e3f2e014f9b22f694e4600cc7227f44df1e4
Niamh & MaxYou're my family too. “The best friends are those who stick by you, no matter what. Whenever I'm down, you cheer me up. Whenever I'm happy, you share my joy. Whenever I'm angry, you help me cool down. Whatever I'm feeling, you always stick by me. I'll always do the same for you. I love you.”

Fight for your right △ Garret Oxton 990a958b6f14448a5c74bb0b7c2ffdcaae7a7e81
Tic & Tac △ If you have friends who are as weird as you, then you have everything. I’d take a bullet for you. Not in the head. But like in the leg or something.

Fight for your right △ Garret Oxton 1f09ed94cd9934cc666fcf9d1886c930c834aa25
Maxya △ Tu sais ce qu'il y a de plus douloureux dans un chagrin d'amour ? C'est de pas pouvoir se rappeler ce qu'on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s'en aller... Tu la perds à jamais.

1. L'art de recevoir ≈ Sasha Sinclair.

2. Misunderstanding ≈ Scarlett

3. Fight for your right ≈ Garret

4. C'est une longue histoire ≈ Riri

5. Jusqu'ici tout va bien ≈ Niamh

6. The major cause of discord ≈ Eddie !

7. Can't Help Falling In Love ≈ Zozo

8. Les Romains batissaient des empires, moi je bats simplement de l'aile. ≈ Adriana

9. Road trip ≈ Niamh

10. Drama Party ≈ Eden, Mel & Adriana

11. Roomate for Sale ≈ Mitsuko & Eden

12. La première fois, c'est un hasard. La deuxième fois, une coïncidence. La troisième ... ≈ Adriana


RPs EN ATTENTE : Fight for your right △ Garret Oxton Tumblr_mh3ef9ug1a1r9mbamo1_500


RPs TERMINÉS : Fight for your right △ Garret Oxton 29e8b9f3acffd4bc570e49e99581c319bd798ac7

Nini #2Stacey #1Niamh #1Amy #1Niamh #2 Eden #1

abandonnés:
 

AVATAR : Robert Sheehan
CRÉDITS : Chaussette, signature : endlesslove
DC : Noah Lehmann
PSEUDO : Mawa
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38633-max-mieux-vaut-rater-sa-chance-que-ne-pas-l-avoir-tentee https://www.30yearsstillyoung.com/t38775-max-friendship-is-magic https://www.30yearsstillyoung.com/t38782-maxwell-o-connor#1898077

Fight for your right △ Garret Oxton Empty
Message(#) Sujet: Re: Fight for your right △ Garret Oxton Fight for your right △ Garret Oxton EmptyMer 24 Nov - 23:15




Aujourd'hui, l'égalité des droits, c'est le droit pour chacun d'être différent. Celui qui opte pour la discrimination a perdu.
@Garret Oxton & Maxwell




Sa réaction à mes accusations m'exaspéra un peu, en effet, il leva les yeux au ciel avant de répondre. « J'ai agi, t'as fait quoi, toi ? Si ce n'est observer une fille se faire malmener par un gros dur sans rien dire. » Ce n'était pas tout à fait faux, mais je n'avais pas réellement eu le luxe de pouvoir réagir puisque j'étais encore en train d'observer et d'analyser la situation quand la bagarre avait commencé. Pas que je m'y serais mêlé, je n'usais de violence qu'en cas d'extrême nécessité, mais j'aurais forcément fini par réagir, d'une manière ou d'une autre. Je croisais les bras en le regardant d'un air blasé. "Peut-être que si tu n'avais pas directement sauté sur ce mec, j'aurais agi aussi." Même si, en étant honnête, il y avait peu de chance que ce mec exécrable ait été ouvert au dialogue. Et s' il ne m'avait pas écouté ? J'aurais probablement pris part à un combat perdu d'avance, un combat dans lequel j'aurais plus essayé d'éviter les coups que de frapper, mais qui aurait peut-être aidé la fille. Ou peut-être pas. De toute façon, avec des si, on peut refaire le monde et peut-être que ma réaction n'aurait rien changé à notre arrestation. Ici, tout ce qui comptait, c'était qu'on était en cellule, sans savoir pour combien de temps.

Et puisque nous étions deux dans cette galère, je préférais mettre de l'eau dans mon vin en avouant une vérité : vu comme j'attirais les problèmes, la situation actuelle était probablement de ma faute, en réalité. « Ça nous fait un point commun. » Je relevais mon regard, toujours brouillé, vers sa silhouette dans une expression se situant entre l'amusement et la désolation. "Parfait" Fis-je en soupirant. "Je ne veux pas te vexer, mais voilà un point commun que j'aurais préféré éviter. Surtout dans la situation actuelle." De son côté, il riait dans sa barbe. Il fallait dire que cette histoire était cocasse, comme si nous nous étions retrouvés ensemble au même moment, uniquement pour que nos malchances puissent se rencontrer et produire, eh bien, ça.

Je le voyais acquiescer à ma remarque avérant que cet emprisonnement était mon premier et que j'espérais qu'il serait le dernier. Et comme nous ne nous serions peut-être pas retrouvé si vite en cellule sans mes rapports de force avec l'un des policiers, je répondais à sa question concernant ce que j'avais pu lui faire. Je racontais tout ce qu'il s'était passé, de mon ramassage en piteux état à la relation malsaine qu'il avait entretenu avec Helen, ma mère. Je n'avais rien à cacher et j'avais toujours détesté mentir, alors à quoi bon ? « Le connard. » Fit-il en réaction à l'explication de l'envie de Mike de me mettre en taule. Je haussais les épaules, c'en était effectivement un, mais ce n'était pas vraiment étonnant lorsque l'on connaissait Helen. Imbuvable comme elle était, elle n'avait eu que peu d'homme correct dans sa vie. S'il n'y avait eu qu'un seul enfoiré dans tout le commissariat, elle aurait probablement choisi celui-là. « L'égo d'un flic, y'a pas pire. » Je hochais la tête, je ne pouvais pas dire le contraire, puisque nous en subissions tous les deux les conséquences aujourd'hui. « J'suis désolé. »

"T'as pas à l'être, tu n'y es pour rien." Par contre James et ses "tu vas voir, ça va être drôle", il allait m'entendre, lui. « T'as aucune preuve de ses menaces ou d'autres trucs qui pourraient le faire tomber ? » Je réfléchissais un moment, mais qu'est-ce que j'aurais bien pu avoir contre lui d'autre que ma parole qui, maintenant que j'étais enfermé, valait encore moins qu'avant. Je me contentais donc de secouer la tête négativement. Quoi qu'il arrive, ils n'avaient pas non plus de preuves tangibles contre nous. Ils allaient donc être obligés de nous relâcher assez rapidement, il suffisait de prendre notre mal en patience en ne faisant rien de stupide pour ne pas aggraver notre situation. Plus facile à dire qu'à faire avec Mike dans les parages, cela dit.  « Tu devrais pas toucher aux barreaux. » A cette phrase, je lâchais précipitamment les barres de fer et essuyais mes mains sur mon jean, comme si cela risquait d'avoir la moindre incidence sur les microbes. L'image d'un homme crasseux léchant les barreaux vint s'immiscer dans ma tête, me tirant une expression de dégoût. J'espérais que cette image n'était qu'un délire de mon imagination et que rien de tel n'était jamais arrivé. "Tu vas réellement rester là au milieu sans rien toucher pendant tout le temps qu'on va rester là ?" Demandais-je en regardant toujours mes mains, comme si des boutons risquaient d'y apparaitre. Si de mon côté j'avais déjà parcouru l'entièreté de la cellule et touché à presque tout, lui, était toujours planté au même endroit, debout et n'avait pas bougé depuis que nous étions arrivés.

Je demandais à passer un appel dans l'espoir, si ce n'est qu'on accède à ma demande, d'avoir quelqu'un à qui poser mes questions, combien de temps allaient-ils nous laisser moisir ici, par exemple, mais le couloir resta silencieux, à mon grand désespoir. Et comme les policiers ne semblaient pas être sur le point de revenir, je me concentrais de nouveau sur mon codétenu. « Généralement je me retiens et j'évite aussi les événements comme celui-ci. » Voilà une bonne nouvelle, du moins pour la première partie de sa phrase. Pour ce qui était de la seconde, je n'avais jamais compris ces gens qui préféraient rester cloîtrés chez eux plutôt que de sortir, mais chacun ses choix. Et vu comment cette sortie avait tourné, c'était sûrement un point pour lui, au final. « J'ai failli me faire chopper, une ou deux fois. » Cette fois j'étais surpris, lui qui avait l'air de m'accuser un peu plus tôt avait déjà failli se faire chopper ? Et pour s'être battu en plus ? J'avais envie de faire la remarque, évidemment, mais je me retenais, préférant me taire et avoir un allié que de risquer de me faire un ennemi en allant à la confrontation. « Tu crois qu'on va avoir le droit à un plateau repas ? » Sa phrase me fit sortir de mes pensées et me laissa un peu perplexe. "Pourquoi ? Tu ne touches à rien dans cette cellule, mais tu vas manger ce qu'ils te proposent ?" De mon côté, j'avais bien plus peur de ce qu'il pourrait y avoir à manger que de toucher les objets présents.

Je le regardais s'approcher de la grille pour appeler à son tour. « J'exige l'appel à un ami ! » Je laissais échapper un rire sans vraiment le vouloir. "On est pas à qui veut gagner des millions, tu sais ?" Ok, ce n'était pas vraiment le bon moment pour faire des blagues, mais avait-on réellement autre chose à faire ? Puisque je m'étais déjà assis sur l'un des lits, j'y retournais, je ne risquais rien de plus que la première fois et je ne comptais pas rester debout pendant des heures si les policiers ne revenaient pas avant un moment. "Bon, puisque personne ne semble nous écouter pour le moment. Autant utiliser notre temps de façon utile. Pas besoin de se mettre d'accord sur ce qu'on va dire, je pense qu'on a la même version, mais tu crois qu'ils peuvent vraiment nous reprocher quelque chose ? D'ailleurs, ils sont pas censés nous dire pourquoi ils nous arrêtent, quand ils le font ?" Du moins, c'était ce que j'avais vu à la télé, en réalité, je n'en savais strictement rien.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



Spoiler:
 



    Did you say it? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.

Fight for your right △ Garret Oxton MFXZ5u9
Fight for your right △ Garret Oxton IUJCx06
Fight for your right △ Garret Oxton OrLErGE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Fight for your right △ Garret Oxton Empty
Message(#) Sujet: Re: Fight for your right △ Garret Oxton Fight for your right △ Garret Oxton Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Fight for your right △ Garret Oxton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-