AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-45%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
23.75 € 42.99 €
Voir le deal

 (cosigan #4) what a difference a day makes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3124 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #4) what a difference a day makes (cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 EmptyVen 17 Sep - 19:24




what a difference a day makes.

***

« Je suppose que c’est un compliment ? » Un fin sourire se fit apparent sur ses lèvres. Oh, il n’avait pas réellement besoin de venir préciser qu’il s’agissait effectivement d’un compliment. Il en fallait beaucoup pour venir impressionner, ou du tout moins pour venir choquer Elise Williams, elle qui vivait dans sa tour d’ivoire depuis tant d’années, qui en avait vu des vertes et des pas mûres avec le temps à être aux côtés de Saül. Une telle robe, pour une journée aussi importante pour leur famille, ferait on ne pouvait mieux l’affaire sans l’once d’un doute. « Je l’aime beaucoup… J’espère que tu ne la trouves pas trop. J’ai l’impression d’être une sorte de déesse grecque, là dedans. » - « Tu ressembles à une déesse grecque. » Le gamin n’était pas avare en compliments, et si Megan n’avait pas eu l’occasion de pouvoir témoigner de cette qualité, elle serait servie pour le reste de la journée. « On pourrait trouver des boutons de manchette assortis aux détails de ma robe. » - « Et un noeud papillon allant de paire avec. » Il venait, d’un geste presque détendu et habitué, de retirer le noeud qu’il portait jusqu’alors et n’étant pas du tout en accord avec la tenue de la demoiselle. « Pour qu’on aille bien ensemble. » Il eut un petit rire. « On va déjà bien ensemble, Megan. » Et là, parmi toutes les situations qu’elle avait pu voir et observer depuis son arrivée à ses côtés, la Monroe pouvait voir au plus proche de la réalité le vrai Damon. Amuseur, taquin et n’ayant pas la langue dans sa poche, venant ajouter une touche de flirt si cela était possible et u sourire étincelant parce-que simplement l’envie lui disait. Là était la version qu’il aurait bien voulu pouvoir tout le temps montrer au reste du monde - si ce dernier n’était pas peuplé de loups ressemblant à son père.

Parce-que si tous les autres loups n’étaient que des pâles copies en réalité, Saül restait le chef de la meute à coup sur. Les mâchoires de Damon venaient se serrer bien de trop pour que cela soit raisonnable, mais c’était ça ou il perdait la face et ce n’était pas le moment de laisser le pire côté de lui ressortir; surtout pas en plus après avoir démontré à Megan qu’il savait être autre chose que le fils de ses parents. « Je veux pas qu’il vienne me chercher des ennuis. » - « Il viendra en chercher dans tous les cas. » Il vint laisser échapper un nouveau soupire, surement le premier d’une longue série. « S’il te plait. » Qu’il vint insister ensuite auprès de la jeune femme pour qu’elle lui raconte ce qu’il s’était passé pour que l’homme d’affaire en arrive à lui laisser une marque semi-permanente sur la peau. « Je vais pas te mentir. Promets moi de pas t’énerver contre moi... Contre lui si tu veux, mais pas contre moi. » Il vint froncer un instant les sourcils, légèrement confus à la demande de la jeune femme. « Je compte pas m’énerver contre toi, c’est contre lui que je suis en colère, Megan. » Et le fait qu’il vint siffler ces mots entre ses dents confirmait son état émotionnel actuel. Dans n’importe quelle version des faits, en tous cas, il n’avait jamais prévu d’être en colère contre Megan. « Il m’a fait suivre. Depuis le premier jour, je pense. Ou rapidement en tout cas. » Les lèvres de Damon étaient tellement pincées qu’elles venaient former une ligne fine, presque translucide. Il aurait du être étonné, même choqué d’entendre ce genre de choses. Le soucis étant qu’il commençait de mieux en mieux, malheureusement, à comprendre comment fonctionnait son père et que désormais, ce genre de démarque ne venait même plus le surprendre. « Par un détective je pense. Et après l’annonce… J’avais une vie avant. J’ai pas su tout arrêter du jour au lendemain. J’ai pas su dire au revoir tout de suite. » Une fois de plus, aucune surprise ne vint traverser les traits de son visage. Les mots de Megan étaient simplement justes, en regard de la situation dans laquelle ils se trouvaient tous deux depuis plusieurs semaines désormais. « Ton père l’a su. Il m’est tombé dessus avec des photos et parce que j’ai refusé de m’écraser devant lui, parce que j’ai fait la forte tête, il m’a empoignée par le bras et il a serré un peu fort. » Le soupire qui vint s’échapper d’entre les lippes du blond ressemblait plus à un grognement de désaccord qu’autre chose, en ce point là. Son cerveau arrivait parfaitement à imaginer la scène, pour la connaitre que personnellement trop bien; et si le fait que Saül se comporte de la sorte avec lui n’était pas quelque-chose de normalement acceptable, il n’était pas question qu’il se comporte également comme ça avec la demoiselle.

« Il m’a fait comprendre ce qu’il pensait de la petite conne que j’étais. Et il m’a intimidée pour que je me plie à ses conditions. C’est fini depuis… Je sais qu’on se doit rien, mais je te le dis quand même. » La façon dont Damon secouait la tête au ralenti venait prouver qu’il n’était en rien en accord avec la façon dont son père avait agi. Le gérant du magasin passa à leurs côtés à ce moment, venant leur demander si tout allait pour le mieux. La tension devait être palpable depuis l’autre côté du magasin, et l’homme avait du être attiré par cette dernière. « Tout est parfait, vous en faites pas pour nous. » Le regard que vint loger Damon dans celui de l’autre homme était différent de celui qu’il avait pu porter jusque maintenant. Plus noir, plus insistant - il était davantage à l’image des hommes Williams, à agir ainsi; pas que ça lui plaisait, à souligner ici. Lorsqu’ils furent de nouveau tous les deux, il vint laisser le silence peser un instant de plus cependant. Il ne savait trop qu’en dire de toute cette situation, qu’il n’aurait pas voulu voir arriver - jamais. « Je suis désolé, Megan. » Il prit un instant supplémentaire avant de venir reposer ses iris dans celles de la demoiselle. « Je sais qu’il agit comme ça de temps en temps quand il arrive pas à obtenir ce qu’il veut, mais je pensais qu’il avait eu sa dose de pommade pour l’égo lorsque j’ai accepté le mariage. » Et c’était justement pour éviter que les choses dérapent, de n’importe quel côté, qu’il avait accepté le mariage, Damon. « Et non, tu me dois rien. T’aurais pas dû avoir à terminer cette relation si elle était importante pour toi. » Il hésita un instant, avant de reprendre la parole. « Et tu n’as pas à arrêter ta vie d’avant pour moi. J’ai pas envie de ça. » Il avait du faire quelques concessions sur le moment de son côté, pour lesquelles il payait petit à petit les pots cassés, mais là était son problème. La vie de la jeune femme était supposée s’améliorer en prenant part à ce deal, pas devenir une prison dorée. Lentement, avant même qu’il ne se rende compte que sa main s’était relevée vers la demoiselle, le bout de son doigt vint délicatement glisser le long des couleurs prises par la chair humaine. Un long soupire vint faire écho au geste de l’italien. « C’est pas plus mal si on emménage assez rapidement ensemble. Ca évitera de recommencer à agir comme ça avec toi. » Pas que Saül ait peur de Damon ou quoi que ce soit, loin de là; mais avec son fils dans les parages, ce dernier pourrait faire en sorte que ce soit lui la victime des sauts d’humeur du crocodilo plutôt que sa fiancée se retrouve une fois de plus dans cette situation.

Laissant finalement retomber son bras le long de son flanc, il se sentait idiot. Car cette relation, Megan venait lui assurer qu’elle était désormais terminée - alors qu’il n’en avait jamais entendu parler jusque maintenant. Saül ne lui avait fourni aucun détail, et Damon n’avait pas cherché à les connaître de son côté. On lui demandait de faire quelques efforts et de se montrer le jour du mariage, il n’avait pas pensé qu’il se prendrait de sympathie pour celle qui allait bientôt être sa femme. « Est-ce que je peux faire quelque-chose pour réparer cette relation ? » Il prit une seconde pour lui avant de venir prendre la parole de nouveau. « Ou pour t’aider à quoi que ce soit d’autre, d’ailleurs ? J’ai pas envie que tu deviennes une inconnue de ta vie d’avant pour moi. Alors, si je peux rendre les choses plus simples… » Il vint hausser lassement les épaules.



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
l'envol d'Icare
l'envol d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Le plan était parfait, Damon et elle étaient supposés avoir une chambre chacun avant que Murphy ne débarque dans leurs vies.
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 87cf7157959773268f509a3d2871df886dd0fb03
POSTS : 2698 POINTS : 1020

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(07)
le mariage de l'année (damon #8)damon #10charlie #4murphy #4shiloh #4 › jo #3 › jasper #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Cfc5dcd72a69d0372af1de3ead85df569617cf8f
cosigan #10 & #8 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 12345678910

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Tumblr_ngsurkTUOF1ttuk3wo2_250
misfits #4 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Tumblr_inline_pef4qvEdpW1rrbwq5_1280
cameron (scénario libre) I don't wanna talk aout things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Kl4a
meloh #4 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 3yAUw4UG_o
jo #2 Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 1sby
jasper ⊹ It takes a lot to change a man, hell, it takes a lot to try. Maybe it's time to let the old ways die. I'm glad I can't go back to where I came from. I'm glad those days are gone, gone for good. But if I could take spirits from my past and bring them here you know I would.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : vellichor (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #4) what a difference a day makes (cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 EmptySam 18 Sep - 10:13




What a Difference a Day Makes
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 873483867

« Tu ressembles à une déesse grecque. » Mes lèvres esquissent un sourire et le compliment, comme toujours, me galvanise. J’ai tendance à prétendre que je ne suis pas quelqu’un qu’il est facile d’acheter en le brossant dans le sens du poil, mais je suis sensible à la flatterie, surtout lorsqu’elle vient de quelqu’un d’aussi sincère que le jeune italien. Est-ce mal, de me réjouir de lui plaire un minimum - mon physique tout du moins ? Est-ce idiot ou malsain de me dire qu’au moins et même si je suis un boulet à accrocher à sa cheville, je suis un joli boulet ? Je n’ai jamais appris à me sortir de mes travers de toute façon : je prétends être une femme indépendante mais la vérité est plus nuancée : je vis pour l’image que me renvoient les yeux des hommes qui me cotoyent. Je vis pour avoir le sentiment d’être portée aux nues et si cela me blesse parfois, je ne peux m’empêcher d’accepter à être traitée en objet ou en trophée. Saül est peut-être pourri jusqu’à la moelle mais, si j’étais capable d’ouvrir les yeux, je saurais qu’il a raison lorsqu’il prétend que Cameron m’aurait de toute façon laissé si son mariage avait été en danger ou, plus naturellement, lorsque ma beauté se serait fanée. Sauf que j’ai trop besoin d’exister au travers d’yeux de gens comme lui et, j’en prends la route, comme Damon, pour fuir ce schéma. « Et un nœud papillon allant de paire avec. » - « Oui, quelque chose avec des motifs similaires ou un tissu argenté. » Cela rendra bien avec un costume bleu comme celui qu’il porte et, tout en restant classe, cela lui donnera un côté plus jeune et moderne que ce que son père aurait certainement souhaité pour lui. « On va déjà bien ensemble, Megan. » Évidemment. Il faudrait être aveugle pour le nier et, si je venais à l’oublier, Charlie viendrait me le répéter encore et encore. Le Damon que j’entraperçois, s’amuse-t-il simplement de la situation, profite-t-il uniquement du bon temps ou bien serais-je trop prétentieuse ou audacieuse penser qu’il ajoute une touche de flirt dans sa remarque. Pour l’humour seulement ? Je l’ignore, mais je ne suis pas du genre à bégayer et à être intimidée, ni à me poser deux fois la question. « C’est pas très compliqué d’aller bien avec toi, Damon. » Je lui adresse un clin d'œil et un sourire, avant de laisser échapper un léger rire. « Je suis ravie qu’elle te plaise. Pas surprise. » Je relève le menton, simulant une confiance en moi infaillible qui n’est qu’une légende : elle se morcèle bien trop facilement. « Mais ravie. » Le fond de l'œil brillant, un sourire un tantinet charmeur aux lèvres, tout y est.

Ce qu’aurait pu être cette après-midi si ses yeux ne s’étaient pas posés sur l’hématome qui s’étire sur mon bras restera un mystère puisqu’une chose est sûre : l’ambiance change du tout au tout. Moi, j’ai surtout peur de vivre un nouvel esclandre et je suis fatiguée d’être humiliée en public par la famille Williams. Sauf que Damon n’a rien de son père et que, alors qu’il s’approche de moi en pointant mon bras du doigts, je n’ai aucun mouvement de recul. Je n’ai pas peur non plus, même pas de ce regard noir qui est certainement destiné à Saül. Avec des yeux comme le sien et un visage si doux, je ne l’imagine même pas capable d’imiter le ton froid et menaçant de son père. Alors je lui explique. Je ne sais si je suis supposée lui dire ce genre de chose puisque ce qu’il attend de moi n’a jamais été clair et que je ne suis pas certaine qu’il le sache non plus. Est-ce un manque de respect ? Est-ce la façon dont il le percevra ? Vais-je blesser, si ce n’est ses sentiments, son égo ?

Je ne lui fais pas l’insulte de baisser les yeux, quand bien même j’ai l’impression d'étouffer alors que je porte si peu de tissu. Mes joues rougissent sous l’effet de mon malaise cette fois-ci et, lorsqu’il renvoie le gérant un peu trop curieux s’occuper de ses affaires, je ne parierais pas sur ce qu’il pense de tout ça. « Je suis désolé, Megan. » Mes sourcils se soulèvent et je l’observe avec de grands yeux ronds. De toute ce qui pouvait arriver, je ne pensais pas que Damon me présenterait des excuses. « T’as pas à me présenter des excuses Damon. » Il n’est responsable de rien du tout ça, je suis bien plus responsable de ce qui m’arrive que ce qu’il imagine. De ce qui nous arrive, pour ce que ça vaut de le penser à défaut de l’admettre. « Je sais qu’il agit comme ça de temps en temps quand il arrive pas à obtenir ce qu’il veut, mais je pensais qu’il avait eu sa dose de pommade pour l’égo lorsque j’ai accepté le mariage. » Je porte ma main à mes paupières, que je frotte en soupirant. Je suis d’un coup bien plus troublée que par ce qu’il avoue à demis mots que parce ce bleu qui s’estompera en quelques jours. Comme ça, qu’est ce que ça veut dire ? Et de temps en temps, à quel fréquence l’homme d’affaires l’a-t-il brutalisé dans le passé ? Je ne suis pas assez naïve pour penser qu’il l’a fait avec ses mots seuls. J’ai toujours souri lorsque les privilège de la jeunesse de Damon lié à son aisance financière ont été évoqués, jamais je n’ai supposé que de plus sombres secrets se cachaient sous la surface. Je me sens idiote d’avoir émis des suppositions réductrices et si pour l’instant je ne pose pas de question puisque j’estime que ce n’est pas le moment, il méritera des excuses, mon fiancé. « Et non, tu me dois rien. T’aurais pas dû avoir à terminer cette relation si elle était importante pour toi. » Sauf que les règles du jeu ne sont claires pour personne - sauf éventuellement pour Saül Williams - et que chacun subit ce qu’il décide. Moi, j’essaye simplement de garder la tête hors de l’eau. « Et tu n’as pas à arrêter ta vie d’avant pour moi. J’ai pas envie de ça. » - « Ma vie d’avant est terminée Damon. » Mes rêves pour le futur sont à redessiner, eux aussi. « Mais t’es la dernière personne à blâmer pour ça. Et je le fais pas. » Je hausse les épaules, déglutis, avant de rajouter.  « Combien de temps tu crois qu’il me laissera exercer mon métier ? » Je crains que cette première confrontation ne soit que la première d’une longue liste. Il ne m’a pas tant choisie pour ce que je suis que pour le moule dans lequel il s’efforcera de me faire rentrer. Elise Williams a-t-elle toujours été sévère, triste et fade ou bien est-ce lui qui a fait d’elle ce qu’elle est ?

Ses doigts caressent ma peau, effleurent l’hématome sans me faire mal d’une quelconque manière et le geste l’éloigne encore plus de son paternel si c’était encore possible. « C’est pas plus mal si on emménage assez rapidement ensemble. Ça lui évitera de recommencer à agir comme ça avec toi. » Je grimace et je hoche la tête. « Est-ce que t’es en train de sous-entendre que tu vas te transformer en preux chevalier ? » Qu’une part de lui a envie de me protéger des excès de son père. J’esquisse un sourire pour la forme et parce que cette conversation est bien trop lourde en comparaison de l'après-midi que j’avais prévue. « Est-ce que je peux faire quelque-chose pour réparer cette relation ? » Je fronce les sourcils alors que sa main retombe le long de son corps. N’y a-t-il donc pas une toute petite partie de lui qui considère que c’est mon job de tout faire pour sauver les apparences ? « Ou pour t’aider à quoi que ce soit d’autre, d’ailleurs ? J’ai pas envie que tu deviennes une inconnue de ta vie d’avant pour moi. Alors, si je peux rendre les choses plus simples… » - « Tu pourrais venir dîner avec moi et Shiloh, à l’appartement. Je sais qu’elle en meurt d’envie et elle est importante pour moi, beaucoup plus que qui que ce soit. » Bien plus donc que l’autre moitié de cette relation qu’il me propose de réparer. « Y’a rien à sauver et je suis pas sûre d’en avoir envie. » Même si je suis révoltée que le réalisateur ait simplement décidé d’ignorer mes messages et mes appels, comme s’il espérait m’effacer de sa vie. « C’était une histoire compliquée dès le début. Il aurait fini par me laisser tomber de toute façon. » Est-ce qu’à force de répéter fort que c’est la bonne chose, vais-je finir par y croire de toute mon âme ? « Quand on va vivre ensemble, est-ce qu’on pourra continuer à se répéter qu’on se doit rien ? » Je n’ai pas la moindre réponse à cette question. Je n’ai pas la moindre idée de si l’un de nous deux ne finirait pas par se sentir humilié dans toute cette histoire. « Je veux juste être correcte avec toi. En tout cas pour l’instant et tant que tout sera toujours aussi flou. » Parce qu’il ne mérite pas ce qui lui arrive. Sauf que mon impulsivité et ma faculté à me laisser submergée par mes émotions et ressentis est un paramètre à prendre en compte et qu’entre ce que je veux et ce que j’arrive finalement à faire, il y a parfois un monde. Et ça, c’est sans compter ma tendance à faire naître des idées franchements merdiques. Je veux être correcte parce qu’il ne mérite pas ce qu’il lui arrive et que, moi, je ne mérite pas sa gentillesse à mon égard.






(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 A44L8rk
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 VsgJxpQ
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 AybYaOa
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 DNAJJmO
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Fqo0cUp
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 LKqJkYj
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3124 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #4) what a difference a day makes (cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 EmptySam 18 Sep - 12:34




what a difference a day makes.

***

« C’est pas très compliqué d’aller bien avec toi, Damon. » Alors, les compliments allaient et venaient dans les deux sens, sans qu’aucun réel effort ne soit fait. C’était naturel, pour Damon, d’agir de la sorte, et cela semblait l’être tout autant pour Megan qui semblait plus à l’aise qu’elle en l’avait jamais été à ses côtés. « Je suis ravie qu’elle te plaise. Pas surprise. Mais ravie. » Le sourire du jeune homme était teinté d’amusement. Qui l’aurait cru, que cette séance d’essayages pouvaient être amenée à être amusante, à leur apporter une certaine touche de liberté ?

Pas Saül, apparemment, qui avait tout fait de son côté - même prémédité ? - pour qu’une escapade hors du temps tourne à un retour à la réalité assez rapidement. La marque que portait le bras de Megan faisait office de rappel, venant ainsi insister sur le fait qu’ils auraient beau s’amuser autant qu’ils le voulaient aujourd’hui, le reste des choses seraient bien moins légères. « T’as pas à me présenter des excuses Damon. » Malheureusement, il était le seul de sa famille qui agirait de la sorte envers elle, alors si, il se devait de lui présenter des excuses. Ce n’était pas lui qui était venu imposer sa marque sur la peau de la jeune femme, mais ce n’était pas pour autant qu’il ne se sentait pas en partie responsable - il s’agissait là de l’oeuvre de son père, après tout. Et c’était malheureusement sans grande surprise que Damon venait apprendre qu’il avait agi de la sorte. Il connaissait les excès de colère de Saül, que trop bien, pour les avoir côtoyé de près pendant des années, et encore aujourd’hui; son propre bras se rappelait parfaitement de la sensation que procurait la poigne du Williams se resserrant sur ses chairs. Megan n’avait en aucun cas besoin de subir le même sort que lui, qu’importe jusque où elle était impliquée dans la genèse de toute cette alliance.

« Ma vie d’avant est terminée Damon. » Il vint pincer ses lèvres, parce-qu’il aurait préféré lui donner tort alors qu’il savait parfaitement, qu’en réalité, c’était elle qui avait raison dans cette affaire. « Mais t’es la dernière personne à blâmer pour ça. Et je le fais pas. » Il aurait pu ne pas accepter cet accord absurde, et aucun d’eux n’en serait là aujourd’hui. Il avait simplement, une fois de plus, fait preuve de faiblesse en ne sachant venir tenir tête à son père. « Combien de temps tu crois qu’il me laissera exercer mon métier ? » La question de la jeune femme, en revanche, vint surprendre l’italien et le déstabiliser un instant. Ses yeux vinrent s’accrocher à ceux de Megan, et il pouvait y lire qu’une réelle inquiétude s’y logeait. Cependant, malheureusement, il n’avait pas de réponse magique à lui donner. S’il était même tout à fait honnête, il était même étonné que Saül ait laissé la possibilité à Megan de continuer à faire un tel métier alors que c’était précisément ce qui l’avait mis dans cette panade en premier lieu. « Je sais pas. » Il vint soupirer. « Tant qu’il y trouve un intérêt, quelconque et surtout qu’on connait pas encore, il dira rien. Quand il sera persuadé qu’il ne pourra plus rien en tirer… » Il vint soupirer une seconde fois. Tout était question de ça, avec Saül Williams: comment cela pouvait venir le servir lui. A partir du moment où il n’aurait plus rien à tirer, la partie était terminée. Damon le savait parfaitement, l’avait compris depuis son plus jeune âge. Megan venait juste de mettre les pieds dans le plat et n’avait pas encore toutes les variables du fonctionnement de l’italien pour anticiper la suite de l’histoire. « Est-ce que t’es en train de sous-entendre que tu vas te transformer en preux chevalier ? » Un léger sourire, plus attristé qu’autre chose, vint forcer son passage sur ses lèvres. Il l’entendait, la tentative de venir rendre les choses plus légères; il savait cependant qu’ils seraient passés par ce type de discussion à un moment donné, et qu’au moins désormais, ce serait chose faite. Ce que Megan ne saisissait pas comme sous-entendu pour le moment, et c’était surement pour le mieux, c’était que Damon n’était pas forcément capable de la protéger face à Saül - il avait déjà du mal à se protéger lui-même de son propre père -, mais au moins il saurait faire objet de diversion, et avait plus d’expérience dans le domaine pour subir les tentatives d’intrusion de l’homme d’affaires.

La blonde n’avait pas encore toutes les variables, mais en revanche Damon pouvait se son côté peut-être mettre un peu plus la main à la patte pour que la transition soit plus douce pour elle. Ce n’était en rien là son plan de base, mais il fallait avouer qu’à passer de plus en plus de temps avec elle, il commençait à l’apprécier, la Monroe. Lui qui désirait se contenter d’un mariage où il n’avait pas besoin de s’impliquer voyait ses idées fixes se faire la malle. « Tu pourrais venir dîner avec moi et Shiloh, à l’appartement. Je sais qu’elle en meurt d’envie et elle est importante pour moi, beaucoup plus que qui que ce soit. » A l’appartement qui deviendrait rapidement un chez nous où il n’aurait plus besoin d’être invité car il serait sur la liste des invités permanents. « Y’a rien à sauver et je suis pas sûre d’en avoir envie. C’était une histoire compliquée dès le début. Il aurait fini par me laisser tomber de toute façon. » Il vint étirer un petit sourire, un peu moins tiré et forcé que ceux qu’il avait eu dans les derniers échanges. « Un diner à ton appartement avec Shiloh ce sera, alors. » Ca, il pouvait et savait faire. Et puis, ils avaient survécu au diner avec Charlie et Léo, et Dieu savait qu’ils étaient de vraies fouines, surtout quand ils étaient ensembles. Ils pouvaient survivre à à peu près n’importe quel déjeuner ou diner, désormais. « Quand on va vivre ensemble, est-ce qu’on pourra continuer à se répéter qu’on se doit rien ? Je veux juste être correcte avec toi. En tout cas pour l’instant et tant que tout sera toujours aussi flou. » Après une, peut-être deux, secondes d’hésitation, Damon vint finalement hocher la tête. « J’en aurais besoin autant que toi, je crois. » De répéter qu’ils ne se devaient finalement rien, et qu’ils pouvaient continuer de mener une partie de leur vie d’avant sans avoir à le cacher à leur moitié; c’était au moins l’un des avantages qu’ils pouvaient prendre dans cette affaire. « Et je ferai en sorte d’être correct avec toi aussi. Je sais pas exactement ce que ça implique, mais… » De toutes façons, cette situation était également floue pour tous les deux, alors autant qu’ils tentent de s’entraider afin de sortir du brouillard. Il vint quand même échapper un soupire, serrant les mâchoires un instant avant de reprendre la parole. « Ca implique au moins que je sais qu’il a désormais dépasser les limites. Et que c’est quelque-chose que je vais pas réussir à tolérer encore longtemps. » Vingt-et-un ans, c’était déjà assez long, non ?



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
l'envol d'Icare
l'envol d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Le plan était parfait, Damon et elle étaient supposés avoir une chambre chacun avant que Murphy ne débarque dans leurs vies.
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 87cf7157959773268f509a3d2871df886dd0fb03
POSTS : 2698 POINTS : 1020

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(07)
le mariage de l'année (damon #8)damon #10charlie #4murphy #4shiloh #4 › jo #3 › jasper #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Cfc5dcd72a69d0372af1de3ead85df569617cf8f
cosigan #10 & #8 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 12345678910

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Tumblr_ngsurkTUOF1ttuk3wo2_250
misfits #4 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Tumblr_inline_pef4qvEdpW1rrbwq5_1280
cameron (scénario libre) I don't wanna talk aout things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Kl4a
meloh #4 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 3yAUw4UG_o
jo #2 Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 1sby
jasper ⊹ It takes a lot to change a man, hell, it takes a lot to try. Maybe it's time to let the old ways die. I'm glad I can't go back to where I came from. I'm glad those days are gone, gone for good. But if I could take spirits from my past and bring them here you know I would.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : vellichor (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #4) what a difference a day makes (cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 EmptySam 18 Sep - 19:23




What a Difference a Day Makes
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 873483867

J’aimais mieux les prémices de cet après midi. J’étais ravie et quelque part soulagée et séduite par l’idée de réussir à passer un moment vraiment agréable en compagnie de mon fiancé. J’espérais qu’il était annonciateur d’un dégel de toute cette situation et qu’il signifiait enfin que nous allions pouvoir commencer à apprendre à nous connaître et nous rapprocher sans être hantés par l’événment qui aura lieu dans moins de trois mois.

Même absent, Saül parvient encore à tout gâcher et je me demande s’il sera toujours l’ombre qui flottera au-dessus de notre quiétude. Moi, j’aimerais en être débarrassée définitivement. J’ai naïvement cru que ce serait le cas lorsque j’ai accepté son marché. Je me suis bercée de l’illusion qu’il nous laisserait tranquille tant que les gens croiraient à notre histoire d’amour et que je n’aurais qu’à le croiser à l’occasion de fêtes de familles. Sauf qu’il est omniprésent et qu’avec l’hématome qu’il m’a laissé, je pense à lui à chaque fois que je me croise dans le miroir.

« Je sais pas. » Ce n’était pas vraiment une question de toute façon. Pas tout à fait. Je pointais simplement du doigt qu’il n’y avait pas que dans le domaine des affaires de cœur que Saül menaçait de régenter ma vie comme il le faisait déjà avec celle de Damon. Si je ne peux plus vivre de mes photos scandales, que me restera-t-il ? Attendra-t-on de moi que je devienne une jolie femme au foyer, présente lors des soirées d’entreprise et des photos de famille pour la carte de voeux ? Que je passe mes journées à la maison ou à faire les courses ? Je ne suis pas taillée dans ce bois là. Je me jetterai du balcon de notre appartement, si ma vie devait se résumer à ça. « Tant qu’il y trouve un intérêt, quelconque et surtout qu’on connait pas encore, il dira rien. Quand il sera persuadé qu’il ne pourra plus rien en tirer… » Je hausse les épaules en poussant un soupir désabusé. « L’intérêt c’est de pas me priver de tout tout de suite. » Un animal à qui l’on retirerait ses compagnons, sa nourriture et sa liberté deviendrait fou. Alors l’homme d’affaires a décidé de me pousser dans ma cage de façon progressive. « C’est de me donner l’illusion que je suis encore libre de faire ce que je veux, dans ce domaine là au moins. » Mais je ne suis pas idiote et si j’ai été naïve, je commence à comprendre quel genre d’homme est son père.

Avec Damon à mes côtés, les choses pourront-elles être différentes ? Saura-t-il tenir tête à son père et, surtout, ce dernier supportera-t-il que le cordon soit coupé ? Une fois que nous serons mariés, que pourra-t-il faire de toute façon, nous forcer à divorcer ? Ce n’est pas vraiment dans ses intérêt : je suis l’épouse de rêve à ses yeux tant que je reste dans le rang. J’ai de l’esprit et je suis belle au bras de son fils : je suis une preuve de réussite qu’il aimera trop montrer au reste du monde.

La réaction du jeune italien me surprend. Personne ne lui demande de réparer ce que son père a cassé pour le plaisir et pour les apparences. Personne ne lui demande d’aller si loin pour me protéger ou me faire plaisir. Je n’ai pas envie de parler plus de Cameron : mes messages sont restés sans réponse depuis qu’il a appris que j’étais fiancée et, finalement, ça m’arrange presque. Plus de fureur de Saül. Pas d’explications à donner au réalisateur et de mensonges à lui jeter au visage. Je n’ai jamais été sa priorité, mais il ne mérite pas que je lui explique que j’ai eu un coup de foudre en janvier alors qu’il saura que c’est faux en me regardant dans les yeux. Quel genre de compte ai-je à lui rendre ? Il a été marié toute la durée de notre relation et je l’ai accepté sans ciller, sans jamais chercher à tenter de le convaincre de quitter Lauren. « Un dîner à ton appartement avec Shiloh ce sera, alors. » Le sourire de Damon et ses mots me ramènent à l’instant présent et mon regard dans le sien transpire la reconnaissance. Il ne voulait pas de tout ça, le blond. Il aurait préféré signer un papier affirmant que nous étions liés par les liens du mariage et ne se voir qu’à des occasions officielles. Il aurait voulu ne pas avoir à s’occuper de l’organisation, à rencontrer mes proches et à m’aider à choisir une robe. J’espère qu’il fait tout ça parce qu’il se sent plus proche de moi qu’il ne l’aurait cru que par sentiment d’obligation. « J’en aurais besoin autant que toi, je crois. » Je grimace, incapable de prédire comme je me sentirai lorsque les choses seront plus concrètes. Nous sommes tous les deux dans la même situation de toute façon et je doute qu’il y voit plus clair que moi. « Et je ferai en sorte d’être correct avec toi aussi. Je sais pas exactement ce que ça implique, mais… » - « C’est quelque chose qu’on découvrira ensemble, non ? » Quelle que soit la situation de base, nous risquons de grandir ensemble bien trop rapidement ces prochains mois. « Et je le fais pas parce que j’attends que tu me rendes la pareille. Mais merci. » Je le fais parce que c’est juste. Je le fais parce qu’il m’est agréable, Damon, et que j’apprécie étrangement les moments que je passe en sa compagnie, bien plus que son nom de famille pouvait le laisser penser. « Ca implique au moins que je sais qu’il a désormais dépassé les limites. Et que c’est quelque-chose que je vais pas réussir à tolérer encore longtemps. » Y avait-il vraiment des limites à partir du moment où il est prêt à recourir au chantage pour marier son fils ? « Je suis désolée. » Saül est un monstre, mais je sais ce que c’est que de vivre une désillusion en ce qui concerne ses parents. J’ai passé toute mon enfance ainsi que mon adolescence à être déçue et à tomber de haut. « Je sais que tu l’admirais beaucoup. » Est-ce toujours le cas ? L’emploi du passé n’est-il pas de trop ? « Et je sais ce que c’est que d’être déçu par une figure parentale. » Je ne m’épanche pas et il en saura certainement plus à un moment ou à un autre, mais je sais.








(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 A44L8rk
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 VsgJxpQ
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 AybYaOa
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 DNAJJmO
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Fqo0cUp
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 LKqJkYj
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3124 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #4) what a difference a day makes (cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 EmptyVen 24 Sep - 12:54




what a difference a day makes.

***

« L’intérêt c’est de pas me priver de tout tout de suite. » Les yeux de l’italien vinrent s’accrocher encore un instant à ceux de la jeune femme, s’en écartant par la suite. « C’est de me donner l’illusion que je suis encore libre de faire ce que je veux, dans ce domaine là au moins. » Dans toute cette histoire, la chose la plus déstabilisante pour Damon résidait peut-être ici, témoignée par une telle situation. Même si cela ne faisait que quelques semaines que Megan connaissait Saül, il semblait qu’elle ait réussi à cerner le personnage bien mieux que tout ce que le jeune homme avait pu discerner en plus de vingt ans d’existence; et, qui plus était, alors qu’il s’agissait là de son propre père. Saül était fort, il était entrainé aussi surement. Il savait parfaitement faire en sorte d’être un caméléon, là où il était crocodile également depuis des décennies. Il savait survivre dans n’importe quel environnement, apprendre de ce dernier, s’adapter à la perfection. Il savait comment mettre ses plans en oeuvre pour tenir tout le monde dans le creux de sa paume. Megan faisait partie de ces personnes aussi, mais avait compris le stratagème bien avant les autres. Cela faisait mal, malgré tout, à Damon de se rendre compte de ce qui était manigancé autour de lui depuis tout ce temps - mais après tout  ce temps, justement, malheureusement. « Surement, oui. » Qu’il vint finalement ponctuer à son tour, dans un soupire, à demi-mots. Peut-être même davantage pour lui que pour Megan, sans s’apercevoir réellement qu’il venait répondre à une question qui n’en était pas une, finalement. Saül aurait toujours la main sur tout, finalement, tant qu’il avait quelque-chose à y gagner; que ce soit dans la vie de sa future belle fille, ou dans celle de son fils déjà bien présent à ses côtés. Et si ce n’était pas la main qui resterait à régner telle une épée de Damocles, ce serait le nez dans des affaires qui ne le regardaient pas - et ainsi s’en suivait. Il serait toujours quelque part à leurs côtés, et Megan allait devoir s’habituer à cette nouvelle façon d’agir. Un jour, ils réussiraient à venir contourner tout ça - et Damon l’imaginait au pluriel, cette situation, car malgré les années écoulées il n’avait jamais réussi seul à venir se débarrasser de l’emprise de son paternel.

La seule chose qu’ils pouvaient faire sans que cela ne vienne donner le moindre soupçon au Williams sénior, s’était de se soutenir dans cette épreuve. Même si des soupçons concernant les attentes de la blonde quant à ce mariage continuaient de persister dans l’esprit de Damon, il pouvait toujours tiré son épingle du jeu. Alors, venir offrir son aide à la demoiselle, et de bon coeur qui plus était, était la chose qui lui semblait naturelle à faire par la suite. Si elle pensait qu’un diner chez elle en compagnie de sa colocataire actuelle pouvait arranger les choses, alors l’italien se rendrait à ce diner. Ce n’était pas la solution miracle, il était parfaitement au courant, mais c’était toujours cette pierre là apportée à l’édifice que formerait leur mariage par la suite. « C’est quelque chose qu’on découvrira ensemble, non ? » Il se devait d’avouer, une fois de plus, que Megan avait raison. Il ne savait pas de quoi il en ressortirait, à se jeter de la sorte dans des promesses à propos de leur future union, mais ils le découvriraient ensemble car même s’il ne voulait complètement l’admettre, sa fiancée était dans la même situation que lui; elle ne savait pas dans quoi elle mettait les pieds, apprenait sur le tas et le terrain. « Et je le fais pas parce que j’attends que tu me rendes la pareille. Mais merci. » A ses mots, il vint étirer un doux petit sourire. Il était sincère, malgré tout, dans ses paroles. Il serait correct avec Megan, même si aucun des deux ne devait réellement quelque-chose à l’autre et ce ne serait pas parce-que Saül lui imposerait cette fois ci: une telle réaction émanait de la personnalité seule, sans influence, du jeune homme.

« Je suis désolée. » Ses sourcils vinrent se froncer légèrement sur son front. « Désolée de ? » Il fallait qu’elle précise un brin davantage sa pensée, car entre elle et lui, ils avaient bon nombre de raisons d’être désolés. « Je sais que tu l’admirais beaucoup. Et je sais ce que c’est que d’être déçu par une figure parentale. » D’instinct, comme pour se protéger d’être exposé de la sorte, le regard de Damon vint se défaire de celui de la demoiselle, et peut-être bien qu’un semblant de rouge vint prendre part de ses joues. C’était idiot, surtout qu’ils venaient de se dire qu’ils seraient vrais et francs l’un envers l’autre. Mais c’était tout de même idiot qu’en l’espace de quelques mois seulement, la Monroe ait réussi à lire en lui comme dans un livre ouvert, là où d’autres ne s’intéressaient pas au quart de ce qu’il se passait dans sa vie pour en connaître au moins les rumeurs. « Merci. » Elle aurait pu venir lui faire de nouveaux reproches, sur ce point là. Elle avait décidé, choisi, de ne pas emprunter cette voix là. En réalité, lui aussi était désolé d’être autant, encore, en admiration devant celui que Saül était devenu - ou avait même surement toujours été, au final. « Je suis désolé aussi. » Il ne vint cependant, de son côté, n’ajouter aucune précision à ces paroles. Libre serait à Megan de comprendre s’il venait faire référence à l’admiration qu’elle voyait à travers le regard de Damon, là où aucune n’était méritée; s’il parlait de la situation en générale, une fois de plus, dans laquelle ils se trouvaient; s’il venait s’appuyer sur ses dernières paroles plutôt. Jusqu’alors, il ne le faisait en rien, venir rebondir sur ce que disait Megan qui se référait à sa propre histoire. Ils avaient du se concentrer sur les préparatifs de la jeune femme afin de pouvoir affronter le monde extérieur en tant que Williams. Mais elle avait semé des indices, ici et là, montrant qu’il n’était pas le seul des deux présents à avoir eu quelques désagréments durant son enfance et son développement par la suite. Le blond se contenta de venir relever le visage vers elle, plongeant un instant son regard dans le sien, appuyant de ce dernier pour lui montrer de quelle partie il faisait en réalité référence. Il ne souhaitait pas venir se mêler de ça pour le moment, surtout que cela ne le regardait pas; mais il avait entendu ce qu’elle avait dit.

Avec un légère difficulté, il vint s’éclaircir la gorge. Pendant plus d’un instant, il avait occulté le fait qu’ils se trouvaient toujours chez le tailleur et qu’ils avaient une mission à terminer d’accomplir. Ce n’était pas en restant à discuter pendant des heures debout au milieu du salon d’essayages, des tenues à moitié choisies, qu’ils avanceraient à quoi que ce soit. « Et si on terminait ? Nos essayages. Afin d’avoir nos tenues complètes. » Et afin de dissiper le malaise qui avait pu prendre place, doucement mais surement - et surtout alors que leurs efforts commençaient enfin à porter leurs fruits - entre eux depuis la découverte de la marque dont était porteur le bras de Megan. « Je pense que d’ici à ce qu’on trouve tout ce qui nous convient, il sera l’heure d’aller diner. » Il vint marquer une pause, presque hésitant sur sa propre proposition. « Si cela te tente, bien sur. » Elle était arrivée dans sa journée - et dans sa vie en réalité - comme un boulet de canon mais la jeune femme était libre d’avoir d’autres plans préparés en avance pour le reste de la journée. Tournant le dos à Megan afin de retourner dans sa cabine pour tenter d’autres noeuds papillons et accessoires qui rappelaient sa tenue à elle, il vint ajouter un dernier petit commentaire. « Et c’est définitivement la robe qu’il te faut. »



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #4) what a difference a day makes (cosigan #4) what a difference a day makes - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(cosigan #4) what a difference a day makes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-