AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-20%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
119.97 € 149.99 €
Voir le deal

 (scarlett) just say yeah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
(scarlett) just say yeah MTtf4TM ÂGE : trente-quatre ans, outch (huit août).
SURNOM : finn (« victime » pour les intimes #tmtc).
STATUT : il s'est réveillé avec une gueule de bois et une alliance au doigt.
MÉTIER : se reprendre en main est un emploi à plein temps, quoi qu’on en dise.
LOGEMENT : il a ramené son chien presque mort et sa mauvaise humeur chez jeremiah, dans le quartier de redcliffe.
(scarlett) just say yeah JmIj
POSTS : 8106 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère toxique, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ a été contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de seize ans ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
RPs EN COURS : (scarlett) just say yeah C3e90771ade808bd3b9d66a2ede8c0e8325ceadb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

(scarlett) just say yeah Ez9s2GX
louney #8 ⊹ so put your lips on my scars and teach me to love, give my slow heart the rhythm of a blood drum. don't you know that i, don't you know that i'm going mad and in the moment i fall for you.

(scarlett) just say yeah Tumblr_inline_nsc2gzuM8G1qlt39u_400
georgia ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(07/06) luana #1scarlettevelyn (2003)laracaitriona

RPs EN ATTENTE : adèle › raelyn #2 › jet #2 › jameson #2
RPs TERMINÉS : (2003) (evelyn) (2005) mattjill #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) molly › (luana) › (lara) › (scarlett) › (georgia)

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevor

(scarlett) just say yeah IXHXbzBc_o
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : corvidae (ava), sherrenaz (gifs), bleeding_light (crackships), loonywaltz (userbars), mapartche (dessin).
DC : alfie maslow, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

(scarlett) just say yeah Empty
Message(#) Sujet: (scarlett) just say yeah (scarlett) just say yeah EmptyMer 14 Juil - 22:18




@SCARLETT WARREN & FINNLEY COVERDALE ⊹⊹⊹ it's a beautiful night, we're looking for something dumb to do, hey baby, i think i wanna marry you, is it the look in your eyes or is it this dancing juice? who cares, baby, I think I wanna marry you.

Évidemment que c’était une mauvaise idée. Tous les signaux l’indiquaient : sortir avec des amis dans le cadre d’un enterrement de vie de garçon, passer une partie de la soirée dans un lieu où l’alcool coule à flots avant de poursuivre les festivités à la Pride, le tout après une rupture qui, bien que peu douloureuse, est réelle ; non, assurément, tous les éléments étaient réunis pour que la soirée se termine mal. Peut-être est-ce de l’anticipation, puisqu’à cet instant précis, l’intégrité physique de Finnley est intacte, autant qu’il sait parfaitement où il est malgré le taux d’alcoolémie évident qui coule dans ses veines. Mais cette dernière caractéristique de ses récentes soirées suffit à envisager le pire ; et il ne s’agit pas nécessairement de se faire du mal, mais plus de toutes les mauvaises décisions qu’il prend lorsqu’il est dans un état second. Trop souvent, ce qui ne vise pas à le rassurer, mais à accentuer le fait qu’il s’en sort pas si mal, pour l’heure. Après tout, il n’a qu’un licenciement, un retrait de permis et un procès aux fesses pour son mauvais comportement sur la route, mais voyons le bon côté des choses, ça pourrait être pire et tous les soirs où il abuse de l’alcool ne finissent pas avec de pareilles conséquences. Le plus souvent, si l’humeur n’est pas détendue, elle n’est pas pour autant à la flagellation et au danger, non, alors pourquoi faire d’événements ponctuels une généralité qui pourrait l’empêcher de savourer ce qui est devenu une habitude ? Il ne se pose plus de questions, Finnley, bercé par l’éthanol dans ses veines qui fait toujours autant d’effet, il est seulement plus difficile et plus long d’arriver au résultat escompté lorsqu’il débute la soirée dans un bar (on ne peut pas parler de la finir, puisqu’il se réveille partout sauf où il est supposé être). Il ne se pose pas plus de questions quand les quelques rares amis (connaissances serait plus correct) qu’il a accompagné durant les festivités de ce soir ont envisagé de les terminer à la Pride. Après tout, l’ambiance s’y prête, l’heure avancée aussi et, évidemment, leur taux d’alcoolémie hurle qu’il s’agit de la meilleure idée qui soit. Ça le serait, s’il était sobre ; sauf que chaque activité devient dangereuse quand il n’est pas en pleine mesure de ses capacités cognitives – ce qu’il réfute parfaitement, sous prétexte d’avoir des bribes de souvenirs et se basant sur le simple fait d’avoir rejoint un point A à un point B, sans se poser de questions quant à la manière dont s’est fait le chemin.

Et même lorsque son cœur se pince en passant devant cette chapelle qui, bien que symbolique, réactive de regrets qui ne le sont pas et qui ont été exprimés ce soir auprès d’une inconnue qui n’avait probablement rien demandé (à part faire son show autour d’une barre de pole dance, ce dont il l’a privée par ses états d’âme), Finnley ne songe à aucun moment de l’importance de la situation. L’alcool, cumulé aux émotions contradictoires qui se mêlent dans sa tête depuis qu’il a rompu avec Molly, ne font pas bon ménage ; mais encore une fois, que pourrait-il arriver ? C’est exactement la même chose qu’il s’est dit avant de rejoindre cet enterrement de vie de garçon en songeant à sa confrontation avec un verre d’alcool après quelques semaines de pénible maîtrise de lui-même (on ne peut pas parler d’abstinence, mais bien de diminution) et le résultat est là : comme trop souvent, il n’a pas su se contrôler Finn, bien qu’il se pardonne et se rassure en évoquant l’absence de chutes pour arriver jusqu’ici. L’absence de chute n’implique pas une maîtrise de l’équilibre, mais là, c’est aussi un argument qu’il ne prend pas en compte puisqu’il ne lui convient pas. Pas plus qu’il ne songe au fait qu’il ne devrait certainement pas déranger Scarlett lorsqu’il reconnaît péniblement son visage – alors qu’elle ne fait qu’un avec Jill et qu’il devrait pouvoir la reconnaître les yeux fermés bien qu’il ne l’ait jamais directement côtoyée. Le type timide et réservé qu’il est dans ses rares moments de lucidité n’a pas l’avantage sur celui, désinhibé, qu’il a provoqué ce soir, et c’est sans hésitation qu’il fait les quelques pas pour la rejoindre, se détachant de la troupe de garçons qui célèbrent le futur marié. « C’est pas devant le diable que t’es censée prêter serment, toi ? » Il ne passe par quatre chemins et le rire qui s’échappe d’entre ses lèvres traduit de la boutade plus que de l’attaque. C’est certain, dans d’autres circonstances, il ne l’aurait jamais abordée aussi frontalement, autant qu’il ne l’aurait jamais abordée tout court sans l’intermédiaire de Jill. Mais ce soir, comme trop souvent, il a besoin de s’accrocher à quelque chose et sa dernière bouteille est restée au club visité plus tôt dans la soirée.

Spoiler:
 


(scarlett) just say yeah 8XKLS6S

(scarlett) just say yeah MinG18P
(scarlett) just say yeah Leo10
(scarlett) just say yeah HM7e7CT
(scarlett) just say yeah ZZBr7e1
(scarlett) just say yeah EaMJa4t
(scarlett) just say yeah IDlrfYk
(scarlett) just say yeah GhillXf

(scarlett) just say yeah 873483867:
 

Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
(scarlett) just say yeah Hu5cwsy ÂGE : 33 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : elle a (temporairement ?) raccroché les gants au Death Before Decaf. En parallèle elle fait monter les enchères sur OnlyFans en assouvissant les fantasmes de ses abonnés. Elle réalise aussi des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite
LOGEMENT : 28 James Street, Fortitude Valley, un studio qu'elle sous-loue
(scarlett) just say yeah 3C3H
POSTS : 727 POINTS : 65

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (7/5)
MaxwellAphrodite crewFinnMarius#4MarcelDeklanTommy#4

(scarlett) just say yeah Udv22bR
RPs EN ATTENTE : Lily
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLilyMatt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD family

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) lux aeterna (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 11/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

(scarlett) just say yeah Empty
Message(#) Sujet: Re: (scarlett) just say yeah (scarlett) just say yeah EmptySam 24 Juil - 12:09


L'idée était mauvaise. N'importe qui de sobre et éclairé aurait pu lui dire, d'ailleurs, si elle avait pris la peine de demander. L'ivresse avait achevé de s'infiltrer jusqu'à son cerveau, parasitant ses pensées, corrompant le peu de bon sens dont elle usait d'ordinaire avec parcimonie. Scarlett avait renoué avec son alter ego. Cette autre personnalité destructrice qui sommeillait en elle et qui se manifestait seulement lorsque tout allait bien dans sa vie. Épanouie dans son travail, mieux intégrée dans sa famille, elle avait même enterré la hache de guerre avec Lily, puisé pas si loin qu'elle l'aurait cru dans la source de son empathie pour la considérer comme une femme et partenaire décente pour son ami. Beth l'avait valorisée, sa collaboration avec Wendy et Amaya s'envolait, il ne lui manquait plus qu'à trouver un appartement digne de ses récents accomplissements, où elle pourrait inviter ses frères et sœurs et retrouver la dynamique malsaine de leur fratrie. Alors elle avait décidé de perdre le contrôle. Juste le temps d'une soirée, s'abandonner à ses anciens démons, à la légèreté de l'alcool, et oublier un peu qu'elle aussi était devenue adulte, finalement. Elle avait beaucoup bu. Elle le savait parce qu'elle avait déjà oublié ce qu'elle avait bien pu ingurgiter en premier. Était-ce du whisky ou de la bière ? C'était une question qu'elle remettrait au lendemain, quand elle se ferait violence pour recoller les morceaux, emprunter la conscience des autres pour redonner du sens à cette soirée, comme des lunettes que chaussait un myope pour rendre ses contours à l'horizon, et réaliser alors que cette jolie aquarelle n'était qu'une décharge.

Scarlett ne connaissait pas ces personnes qu'elle avait fini par suivre, attirée comme un papillon de nuit par la lumière séduisante de leur folie. Comme une enfant, elle avait été distraite par leur joie, leurs éclats de rire bien trop sonores pour être honnêtes. Elle avait ri elle aussi, pour des raisons qu'elle ignorait, juste parce qu'elle avait trouvé la situation amusante, parce que c'était ce que son instinct dénaturé lui avait intimé. Elle s'était retrouvée dans cette chapelle, happée par les couleurs vives de leurs accoutrements, par la flamboyance de leur irrévérence, et s'était surprise à applaudir avec eux, féliciter des unions qu'elle pensait fictives, comme si c'était un jeu. Elle avait remarqué de loin la chevelure elle aussi flamboyante de Finn, sans même s'embêter à plisser les yeux pour percevoir que, non, ce n'était pas une perruque de plus dans le défilé d'excentricités auquel on associait souvent la Pride. Elle avait observé leur petit groupe, d'abord avec méfiance, puis avec une complicité détendue, lorsqu'un homme qu'elle croyait être de son camp avait rallié leur euphorie. Scarlett adorait cette ouverture aux autres que procurait l'ivresse, qui démontait les barrières complexées de la pudeur, et facilitait les rencontres éphémères. Elle-même avait tendance à mépriser des civilités dont elle ne s'encombrait pas d'ordinaire. A parler aux inconnus avec la même taquinerie familière dont s'affublaient les amis. C'était comme ça que Finn l'avait abordée, et elle se souvenait avoir trouvé son audace aussi opportune que surprenante de sa part. A vrai dire elle ne le connaissait pas vraiment mieux que les personnes qu'elle avait rencontré dix secondes plus tôt. Elle savait seulement qu'il gravitait lui aussi autour de Jill, et que c'était un argument suffisant pour accueillir sa tentative d'approche avec clémence. « Si tu parles de Jill, elle n'est pas là ce soir. Je crois qu'elle a des devoirs matrimoniaux. Ennuyeux. » avait-elle rétorqué en penchant la tête, comme si la petite voix démoniaque de son amie ne résonnait jamais trop loin de son épaule. « Mais toi qu'est-ce que tu fais là ? Je t'aurais pas imaginé aussi... audacieux. » Elle avait moins cherché ses mots pour éviter de l'offenser que parce que ses capacités cognitives étaient limitées. Et c'était d'ailleurs moins un reproche que le constat totalement arbitraire que lui inspiraient ses préjugés. « Je dirais pas que Jill a une bonne influence sur les gens, mais ça te va bien cette folie. » avait-elle ajouté pour compenser ses accusations vexantes.

@Finnley Coverdale (scarlett) just say yeah 4052937387
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
(scarlett) just say yeah MTtf4TM ÂGE : trente-quatre ans, outch (huit août).
SURNOM : finn (« victime » pour les intimes #tmtc).
STATUT : il s'est réveillé avec une gueule de bois et une alliance au doigt.
MÉTIER : se reprendre en main est un emploi à plein temps, quoi qu’on en dise.
LOGEMENT : il a ramené son chien presque mort et sa mauvaise humeur chez jeremiah, dans le quartier de redcliffe.
(scarlett) just say yeah JmIj
POSTS : 8106 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère toxique, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ a été contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de seize ans ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
RPs EN COURS : (scarlett) just say yeah C3e90771ade808bd3b9d66a2ede8c0e8325ceadb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

(scarlett) just say yeah Ez9s2GX
louney #8 ⊹ so put your lips on my scars and teach me to love, give my slow heart the rhythm of a blood drum. don't you know that i, don't you know that i'm going mad and in the moment i fall for you.

(scarlett) just say yeah Tumblr_inline_nsc2gzuM8G1qlt39u_400
georgia ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(07/06) luana #1scarlettevelyn (2003)laracaitriona

RPs EN ATTENTE : adèle › raelyn #2 › jet #2 › jameson #2
RPs TERMINÉS : (2003) (evelyn) (2005) mattjill #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) molly › (luana) › (lara) › (scarlett) › (georgia)

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevor

(scarlett) just say yeah IXHXbzBc_o
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : corvidae (ava), sherrenaz (gifs), bleeding_light (crackships), loonywaltz (userbars), mapartche (dessin).
DC : alfie maslow, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

(scarlett) just say yeah Empty
Message(#) Sujet: Re: (scarlett) just say yeah (scarlett) just say yeah EmptyMar 3 Aoû - 19:08



Le simple fait d’avoir abordé Scarlett sous l’influence de l’alcool est une raison suffisante pour prôner les bienfaits de celui-ci. Finnley n’aurait jamais osé déranger la jeune femme dans d’autres circonstances, tout comme il n’a jamais vraiment osé échanger plus de deux mots avec elle aux quelques occasions où ils se sont retrouvés, toujours en compagnie de Jill pour faire l’intermédiaire. Il n’y a pas de place pour plus d’une personne intimidante dans sa vie et Jill a pris cette place très tôt, ne laissant aucune chance à Scarlett. Mais ce soir, Jill n’est pas là et Scarlett pique sa curiosité sans vraiment expliquer pour quelle raison – il ne cherche plus vraiment à être cohérent et réfléchi quand il a bu. Ce sont juste des idées qui s’enchaînent, sans suite logique, mais qui ont un point commun : elles paraissent toujours excellentes avant que le lendemain ne l’aide à les ranger dans la catégorie des idées bien foireuses qui, décidément, commencent à s’accumuler plus que de raison. À cet instant, aborder Scarlett est donc une excellente idée, dès le lendemain il réalisera sûrement l’humiliation de s’être ridiculisé face à elle, car il n’a jamais vu d’autre issue à la perspective de faire perdurer une conversation avec elle plus de deux minutes. Elle est impressionnante, la Warren, autant que son amie et lui... lui, il n’est pas grand-chose, il n’est pas ceux qui sont intéressants et il ne sait pas à quel moment il a supposé qu’il arriverait à capter l’attention de la brune plus de dix secondes, ni même pourquoi il a tant tenu à le faire. Il ne peut pas justifier l’ennui, il s’amusait avec ses amis, il ne peut pas justifier l’amitié, ils ne le sont pas. Il ne peut rien justifier ; c’est donc finalement l’argument le plus valable de tous.

Le rire qui s’échappe d’entre ses lèvres vise à atténuer une réflexion qu’il ne se serait jamais permis en temps normal – et vraiment, l’alcool fait des miracles et ne fait qu’accentuer son amour malsain pour celui-ci. « Si tu parles de Jill, elle n'est pas là ce soir. Je crois qu'elle a des devoirs matrimoniaux. Ennuyeux. » Il lève les yeux au ciel un bref instant. « Comme Bailey. » À comprendre, les devoirs matrimoniaux sont aussi ennuyeux que le conjoint, pardonnez-le. Il n’a pourtant rien contre le mari de sa meilleure amie, il ne le pensait pas du moins et il semblerait que l’inhibition que l’alcool aide à atteindre permette aussi des vérités qui sont bien cachées et certainement pas bonnes à dire. Mais il ne peut nier que la liberté dont Jill bénéficiait avant de rencontrer Bailey était l’une des raisons pour laquelle leur amitié était aussi solide ; parce qu’elle était son exact opposé. Désormais, Jill est mariée et a des enfants, ayant débloqué avant Finnley les deux activités qui font d’eux des supposés adultes accomplis – et il ne peut empêcher la pointe de ressentiment de se glisser dans son esprit. « Mais toi qu'est-ce que tu fais là ? Je t'aurais pas imaginé aussi... audacieux. » « Une soudaine envie de me marier. » Il rétorque avec un haussement d’épaules, d’une voix un peu éteinte, l’envie d’être sur une répartie à égalité alors qu’il sait pertinemment qu’elle pourrait l’écraser. Il n'a aucune envie de se marier, mais le lieu se prête à une telle réponse. S’il disait la vérité, racontait la soirée visant à enterrer la vie de garçon d’un de ses amis, il serait barbant et le fait de se noyer dans l’alcool ne vise pas uniquement à oublier ses problèmes, mais à tout simplement être quelqu’un d’autre. Plus intéressant, plus ouvert, donc. « Je dirais pas que Jill a une bonne influence sur les gens, mais ça te va bien cette folie. » Un sourire s’affiche sur ses lèvres. « Merci. Dix ans qu’on bosse dessus, quand même. » Les efforts paient enfin (non). « J'ai été trainé de force... Un peu. J’crois. » Les événements de la soirée deviennent flous autant que ses mots, mais finalement le nature revient au galop quand il justifie sa présence, pour mieux poser la question qui suit. « Pas ton cas, j’imagine ? » Il demande, un sourire presque moqueur sur les lèvres. C’est qu’il serait presque à l’aise, finalement. Il aurait bien besoin d’un autre verre pour fêter ça, des fois qu’il faudrait une raison.

@Scarlett Warren  (scarlett) just say yeah 4251317097


(scarlett) just say yeah 8XKLS6S

(scarlett) just say yeah MinG18P
(scarlett) just say yeah Leo10
(scarlett) just say yeah HM7e7CT
(scarlett) just say yeah ZZBr7e1
(scarlett) just say yeah EaMJa4t
(scarlett) just say yeah IDlrfYk
(scarlett) just say yeah GhillXf

(scarlett) just say yeah 873483867:
 

Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
(scarlett) just say yeah Hu5cwsy ÂGE : 33 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : elle a (temporairement ?) raccroché les gants au Death Before Decaf. En parallèle elle fait monter les enchères sur OnlyFans en assouvissant les fantasmes de ses abonnés. Elle réalise aussi des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite
LOGEMENT : 28 James Street, Fortitude Valley, un studio qu'elle sous-loue
(scarlett) just say yeah 3C3H
POSTS : 727 POINTS : 65

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (7/5)
MaxwellAphrodite crewFinnMarius#4MarcelDeklanTommy#4

(scarlett) just say yeah Udv22bR
RPs EN ATTENTE : Lily
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLilyMatt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD family

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) lux aeterna (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 11/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

(scarlett) just say yeah Empty
Message(#) Sujet: Re: (scarlett) just say yeah (scarlett) just say yeah EmptyMar 28 Sep - 11:57


Pour dire la vérité, toute la vérité, Scarlett avait peut-être bien ingéré d'autres substances que de l'alcool, et c'était peut-être bien ce qui la rendait si observatrice. Ses oreilles traînaient partout, accaparées par le moindre bris de verre, le moindre éclat de rire, tandis que ses pupilles étaient si dilatées qu'elle avait l'impression d'avoir une vision panoramique. Pas étonnant qu'elle s'était accrochée au regard de Finn, si fuyant d'ordinaire, essayant de dompter sa concentration hyperactive en se focalisant sur sa chevelure, qu'elle aurait pu jurer entendre crépiter. Au-delà de la présence d'un visage familier, Scar trouvait rassurant de le constater aussi ivre qu'elle, comme si c'était ce qui avait toujours manqué pour les mettre sur un pied d'égalité. Pour dire la vérité encore une fois, elle n'avait jamais vraiment essayé de comprendre ce qui pouvait bien lier sa meilleure amie à ce jeune homme un peu pataud, elle dont la patience était aussi manifeste que la sienne. Il n'avait pas l'air méchant, juste un peu trop coincé. Ou n'était-il qu'un faire-valoir, quelqu'un qu'elle était certaine de pouvoir écraser contrairement au reste de ses proches, dont les caractères rivalisaient beaucoup trop avec le sien ? Un rire et quelques sarcasmes plus tard, Scar avait fini par oublier ce piètre portrait qu'elle avait brossé de lui. « Où étais-tu tout ce temps Finn ? Si j'avais su que j'avais un allié j'aurais peut-être pu convaincre Jill de le larguer. Mais bon, après un mariage et des jumeaux c'est un peu tard pour ça, non ? » Scarlett n'avait jamais dissimulé ses doutes concernant Bailey, mais elle savait Jill bien trop têtue pour écouter les conseils d'une amie qui enchaînait les coups d'un soir comme elle enchaînait les sauts d'humeur. Scar n'avait aucune légitimité quand il était question de sentiments, tout comme elle en avait rarement dans aucun des domaines dans lesquels excellaient ses frères et sœurs. Entendre que Finn partageait cette impression remplumait son orgueil. Elle avait déjà hâte de partager des roulements d'yeux ostentatoires avec lui à la moindre prise de parole de Bailey.

Finn avait de l'impertinence à revendre. A chaque seconde qui s'écoulait Scarlett discernait un peu plus tout le potentiel de leur amitié, comme si le soleil venait soudainement de percer les nuages de sa réserve. « C'est vrai ? Te marier ou te ranger comme Jill et Bailey ? Parce que je reste persuadée que le mariage peut juste être un prétexte pour faire la fête. » Cette obsession pour le couple de son amie était bien évidemment suspecte. Foncièrement, Scar se demandait si elle était contre l'idée de se ranger aussi ou si ce n'était qu'un moyen de se rassurer d'en être incapable. « Moi je fais jamais rien par obligation. Sauf bosser, et encore j'ai la chance d'avoir un boss assez compréhensif. Et les repas de Noël en famille, mais je fais l'impasse une fois sur deux. » avait-elle répondu en haussant les épaules, trop fière de se prouver qu'elle avait des choses à apprendre aux autres, finalement. Son assurance parfois insolente avait ses avantages. « Cela dit je connais personne à part toi ici. Tu crois que c'est un quelconque signe ? Parait que passé un certain âge on a forcément rencontré notre âme sœur. C'est sûr que la mienne est pas au DBD, alors c'est peut-être juste quelqu'un de mon entourage plus ou moins proche. » Scar ne comprenait pas trop ce qu'elle faisait. Si c'était une invitation, ou juste ce genre de dialogue intérieur maintes fois répété qu'on se surprenait parfois à prononcer à voix haute avec une sagesse artificielle. Elle avait simplement envie de s'amuser, et Finn semblait incroyablement réceptif à ses idées les plus débiles.

@Finnley Coverdale (scarlett) just say yeah 692915883
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
(scarlett) just say yeah MTtf4TM ÂGE : trente-quatre ans, outch (huit août).
SURNOM : finn (« victime » pour les intimes #tmtc).
STATUT : il s'est réveillé avec une gueule de bois et une alliance au doigt.
MÉTIER : se reprendre en main est un emploi à plein temps, quoi qu’on en dise.
LOGEMENT : il a ramené son chien presque mort et sa mauvaise humeur chez jeremiah, dans le quartier de redcliffe.
(scarlett) just say yeah JmIj
POSTS : 8106 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère toxique, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ a été contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de seize ans ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
RPs EN COURS : (scarlett) just say yeah C3e90771ade808bd3b9d66a2ede8c0e8325ceadb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

(scarlett) just say yeah Ez9s2GX
louney #8 ⊹ so put your lips on my scars and teach me to love, give my slow heart the rhythm of a blood drum. don't you know that i, don't you know that i'm going mad and in the moment i fall for you.

(scarlett) just say yeah Tumblr_inline_nsc2gzuM8G1qlt39u_400
georgia ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(07/06) luana #1scarlettevelyn (2003)laracaitriona

RPs EN ATTENTE : adèle › raelyn #2 › jet #2 › jameson #2
RPs TERMINÉS : (2003) (evelyn) (2005) mattjill #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) molly › (luana) › (lara) › (scarlett) › (georgia)

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevor

(scarlett) just say yeah IXHXbzBc_o
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : corvidae (ava), sherrenaz (gifs), bleeding_light (crackships), loonywaltz (userbars), mapartche (dessin).
DC : alfie maslow, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

(scarlett) just say yeah Empty
Message(#) Sujet: Re: (scarlett) just say yeah (scarlett) just say yeah EmptyJeu 14 Oct - 22:13



Si derrière son évidente réserve Finnley n’est pas le dernier à donner son avis, c’est un acte dont il s’est toujours gardé concernant Bailey par égard pour son amie. S’il n’a jamais vraiment compris la relation bien particulière qui unit sa meilleure amie à l’ancien mari de sa propre sœur (ceci se suffit à lui-même), il n’a jamais cherché à s’en mêler plus que de raison. Tout d’abord parce que ça ne le regarde évidemment pas, ensuite parce que tant que Jill est heureux ; il devrait l’être aussi. C’est le discours typique des meilleurs amis, ceux qui se soutiennent et se réjouissent du bonheur de l’autre, mais c’est une étape que Finn a quelque peu piétiné même s’il ne l’a jamais verbalisé. Jill, la tornade Jill, a connu la stabilité bien avant lui alors que rien ne la prédestinait à obtenir tout ce dont il rêve depuis qu’il est jeune, quitte à pousser le cliché à son paroxysme. Les enfants, le mariage, la belle maison, Jill McGrath était supposée être la dernière personne de son entourage à atteindre tout ceci. Et pourtant. Il n’a jamais pu faire taire la pointe de ressentiment à l’égard de son amie et, indirectement, également à son mari qui semble si parfait, avec sa grande carrière, sa famille soudée et son argent à profusion. Si la mauvaise foi de Finnley existe, elle ne s’exprime pas dans ce domaine et il reconnaît volontiers les signes d’une jalousie déplacée. Une jalousie qui justifie cette pique, gratuite, envers un homme duquel il n’a jamais pu se lier, parce qu’il mettait des distances, parce qu’il semblait trop arrogant, trop autoritaire et surtout trop possessif envers une Jill qui n’avait jamais appartenu à personne avant lui. Peut-être que c’est le problème, dans le fond, et le manque d’indépendance et de liberté qu’il impose malgré lui à Jill, cette amie qui était supposée offrir cette manière de vivre au rouquin. Si même Jill n’est plus libre, alors au travers qui peut-il vivre par procuration ? C’est bien suffisant pour justifier toute la mauvaise foi du monde. « Où étais-tu tout ce temps Finn ? Si j'avais su que j'avais un allié j'aurais peut-être pu convaincre Jill de le larguer. Mais bon, après un mariage et des jumeaux c'est un peu tard pour ça, non ? » Il hausse les épaules, se permet une réflexion qui, à aucun moment, n’est pesée, alors que dans d’autres circonstances jamais il n’aurait été aussi direct : « Ça l’a pas empêchée de le faire après la naissance des jumeaux. Enfin, bon, elle est revenue, ouais, mais... il y a une faille, quoi. » Ça tangue un peu quand il rit, presque fier de lui, alors que la fuite de Jill auprès de sa famille ne devrait pas être valorisée de la sorte. Elle devrait être condamnée ; mais Finn n’a jamais condamné personne à l’exception de sa propre famille, alors l’attitude de Jill est moquée au lieu d’être réprimée. Son regard entendu, loin d’être aussi neutre que lorsque c’est la sobriété qui l’habite, glisse sur Scarlett, comme une façon de lui lancer un défi que, de lui-même, il ne pourrait jamais réaliser.

Il y en a d’autres des choses qu’il ne pourra jamais réaliser, à commencer par cette promesse sacrée qu’est celle du mariage. C’est ce dont il est persuadé, en tout cas, peu aidé par une rupture pas si douloureuse, une autre bien plus dévastatrice ainsi que cette soirée de beuveries à l’issue de laquelle il a eu le droit aux remontrances d’une strip-teaseuse. Si on lui avait dit que c’est cette fille qui allait semer la graine (bien désagréable) de la mélancolie, jamais il n’y aurait cru. Mais il en était là, encore marqué par cette discussion à laquelle il aurait dû préférer la vision d’une paire de fesses, à ressasser le constat détestable de ce qu’est sa vie : bientôt trente-cinq ans, une ex qui s’est bien foutue de sa gueule, une addiction qui s’aggrave et aucune envie de changer quoi que ce soit. Il ne saurait même pas dire pourquoi le mariage résonne aussi tristement pour lui ce soir, pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre, peut-être parce que Molly avait elle-même déjà fait cette expérience avant qu’ils ne se mettent ensemble et que ça ne fait qu’accentuer le fait que tout le monde semble passer par cette étape sauf lui, alors qu’il n’attend que ça. « C'est vrai ? Te marier ou te ranger comme Jill et Bailey ? Parce que je reste persuadée que le mariage peut juste être un prétexte pour faire la fête. » Un sourire se dessine sur ses lèvres alors qu’il n’est pas étonné par pareil point de vue. « J’suis surpris que tu mentionnes pas les cadeaux. » Il se permet, avant de reprendre son sérieux : « franchement, j’sais pas. J’crois que c’est l’idée du mariage plus que l’envie de se ranger. » Ce n’est pas souvent qu’il en dit autant sur lui à des (presque) inconnus, Finn, mais il ne saurait dire pourquoi il se « confie » à Scarlett. Ou plutôt, il sait très bien que c’est ce manque d’inhibition provoqué par l’alcool. Tout comme cela a contribué à son manque de volonté pour s’opposer à cet arrêt ; il devrait rentrer, il devrait se préparer à assumer le réveil (déjà annoncé comme difficile) du lendemain matin. « Remarque, t’as raison. Si j’suis ici, c’est parce qu’un pote se marie. Encore un. » Finalement, ça explique pourquoi la strip-teaseuse était payée pour être avec lui, c’est bien le dernier qui peut avoir ce droit sans risquer la crise de jalousie une fois à la maison. « Moi je fais jamais rien par obligation. Sauf bosser, et encore j'ai la chance d'avoir un boss assez compréhensif. Et les repas de Noël en famille, mais je fais l'impasse une fois sur deux. » Il pince les lèvres, mimant le fait d’être impressionné, avant d’ajouter : « il embauche pas, ton boss, par hasard ? » Comme si c’était sa priorité. Un an qu’il est sans emploi, qu’il vit aux crochets de Jet ; tout ce qui se rapproche de sa plus grande honte et dont il continue pourtant de profiter. « Je fais l’impasse sur les repas de famille depuis, hm, allez, vingt ans ? » Il s’amuse avec un léger sourire, comme si, désormais, c’est lui qui se prend au défi. Lequel, au juste, il ne sait pas. La comparaison de leurs situations familiales est bien maigre pour justifier un affrontement, mais s’il y avait un avantage à prendre, il serait à lui. « Cela dit je connais personne à part toi ici. Tu crois que c'est un quelconque signe ? Parait que passé un certain âge on a forcément rencontré notre âme sœur. C'est sûr que la mienne est pas au DBD, alors c'est peut-être juste quelqu'un de mon entourage plus ou moins proche. » D’abord surpris par cet élan de spontanéité (il n’a pas tout suivi, ceci dit), il reste muet quelques instants avant d’exploser de rire. « Wow, c’est une demande ? Tu veux pas un verre avant ? » Bien qu’à ce stade, il s’agirait plutôt d’un dizaine avant que cela fasse une différence dans leur état. « Fais une annonce dans ton entourage, j’suis sûr qu’il y en a un qui voudra bien se sacrifier et t’épouser si à 40 piges vous êtes toujours seuls. » Oui, car un coup d’œil à Scarlett suffit à comprendre qu’il s’agit d’un sacrifice, évidemment.

@Scarlett Warren  (scarlett) just say yeah 3922047296

Spoiler:
 


(scarlett) just say yeah 8XKLS6S

(scarlett) just say yeah MinG18P
(scarlett) just say yeah Leo10
(scarlett) just say yeah HM7e7CT
(scarlett) just say yeah ZZBr7e1
(scarlett) just say yeah EaMJa4t
(scarlett) just say yeah IDlrfYk
(scarlett) just say yeah GhillXf

(scarlett) just say yeah 873483867:
 

Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
(scarlett) just say yeah Hu5cwsy ÂGE : 33 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : elle a (temporairement ?) raccroché les gants au Death Before Decaf. En parallèle elle fait monter les enchères sur OnlyFans en assouvissant les fantasmes de ses abonnés. Elle réalise aussi des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite
LOGEMENT : 28 James Street, Fortitude Valley, un studio qu'elle sous-loue
(scarlett) just say yeah 3C3H
POSTS : 727 POINTS : 65

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (7/5)
MaxwellAphrodite crewFinnMarius#4MarcelDeklanTommy#4

(scarlett) just say yeah Udv22bR
RPs EN ATTENTE : Lily
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLilyMatt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD family

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) lux aeterna (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 11/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

(scarlett) just say yeah Empty
Message(#) Sujet: Re: (scarlett) just say yeah (scarlett) just say yeah EmptyDim 31 Oct - 15:25


L'inconvénient de juger les gens à la hâte, et surtout de se fier obstinément à ce jugement, était de passer à côté de conversations aussi surprenantes que celle qui se déroulait entre Finn et elle à cet instant. Scarlett était une personne entière, un livre ouvert dont la personnalité transparaissait dès les premiers échanges, sans aucun complexe, sans la moindre pudeur. Elle s'attendait naturellement à ce que le reste du monde soit aussi accessible, parce qu'elle était impatiente, parce que la plupart du temps ces gens-là étaient une compagnie agréable et superficielle qui ne nécessitait aucune implication émotionnelle de sa part. Jill était le meilleur exemple d'une amitié déchue. Une amitié dans laquelle elle s'était plongée corps et âme, pour finalement se voir trahie à plusieurs reprises, abandonnée. A quoi bon s'impliquer autant pour finir sur le banc de touche ? Comme dans le sexe finalement, Scar trouvait plus de plaisir dans les actes vides de sens, une pause dans sa vie d'adulte responsable si difficilement assumée. Finn lui prouvait qu'elle avait eu tort. Tort de croire qu'une personne aux apparences timides était incapable de partager les mêmes incertitudes autant que les mêmes convictions. Tort de refuser de creuser, et d'être condamnée à se confier au comptoir d'un bar parce que, par commodité, elle avait préféré toute sa vie privilégier les connaissances au détriment des véritables amitiés. Elle se demandait si, comme elle, ces aveux sonnaient comme une délivrance. Si comme elle, Finn n'avait jamais eu personne d'autre avec qui déverser son venin quand il concernait ceux qui endossaient ce rôle d'ordinaire ? Qu'il était âcre d'ailleurs, ce venin. Retrouver son amie d'autrefois était un rêve que Scarlett s'interdisait. Elle savait Jill incapable de faire preuve de modération. Aussi, fatalement, son bonheur à elle rognerait sur celui de sa famille. Les jumeaux devaient désormais être sa priorité, et la dépression qui avait suivi leur naissance n'avait été une aubaine pour personne. « Ouch, je te savais pas si odieux. J'adore. » concéda-t-elle, étonnée de ne pas avoir été la plus sévère des deux. Contrairement à elle, Finn devait avoir un sacré paquet de ressentiments à déballer. Scar n'en pensait pas moins. Au final, Jill avait toujours agi comme ça. Elle avait souvent été absente et lâche lorsque les choses dégénéraient et qu'elle se sentait dépassée.  Et jamais très douée elle non plus pour se montrer vulnérable aux yeux de ses proches.

C'était peut-être auprès de Finn que Scarlett aurait dû se tourner quand elle était au plus bas. Peut-être auprès de lui qu'elle aurait pu combler le vide laissé par l'absence des McGrath dans sa vie. Si Jill avait réussi un exploit, bien malgré elle, c'était celui de renforcer les amitiés de ceux qu'elle laissait brisés dans son sillage. Des âmes esseulées qui essayaient tant bien que mal d'oublier leur mal-être. Dans l'honnêteté de Finn perçait une pointe de mélancolie. Scarlett dirigea un index approbateur sur lui à l'évocation des cadeaux. En plus de tout le reste, il savait se montrer aussi opportuniste qu'elle. « Je compatis. Après, dis-toi que t'es au moins invité au mariage. Parce que je compte plus le nombre de personnes qui se sont mariées en secret, comme si finalement elles savaient que personne approuverait... » Elle parlait à peine de Jill et Bailey, qui avaient dû s'envoler jusqu'à Bali pour se dépêtrer de tous les avis opposés à cette union. « Si t'as pas peur de complexer ta famille en jouant les serveurs il pourra certainement te trouver une place. » avait-elle affirmé en hochant les épaules. L'amertume était manifeste. Scar en avait assez de devoir justifier son manque d'ambition auprès de sa mère et de sa sœur. Elle ne souhaitait pas cette peine à son pire ennemi. « Un modèle à suivre. » rétorqua-t-elle en opinant. Ces dernières semaines, le destin avait mis sur sa route des gens bien moins lotis qu'elle. C'en était presque suspect. Croiser sa mère au détour d'un déjeuner tous les deux mois lui semblait un défi bien moins insurmontable quand elle entendait les récits de certains. C'était une discussion qu'elle reporterait à plus tard. « Je suis une fille comme ça, j'aime prendre les devants. » se défendit-elle quand elle crut percevoir un vestige de lucidité dans la réaction son interlocuteur. « J'en doute pas. Si j'étais si désespérée je pourrais convaincre n'importe quel pilier de bar de m'accompagner à l'autel. Mais je suis pas sûre que ça fasse l'unanimité auprès de ma famille. T'as pas envie de fermer la gueule de tous ces gens une bonne fois pour toutes ? » conclut-elle en désignant le groupe du menton. « En faisant vite tu pourrais même être marié avant lui. » En ce qui la concernait, elle était persuadée que Finn ferait au moins un gendre acceptable.

@Finnley Coverdale (scarlett) just say yeah 3922047296
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
(scarlett) just say yeah MTtf4TM ÂGE : trente-quatre ans, outch (huit août).
SURNOM : finn (« victime » pour les intimes #tmtc).
STATUT : il s'est réveillé avec une gueule de bois et une alliance au doigt.
MÉTIER : se reprendre en main est un emploi à plein temps, quoi qu’on en dise.
LOGEMENT : il a ramené son chien presque mort et sa mauvaise humeur chez jeremiah, dans le quartier de redcliffe.
(scarlett) just say yeah JmIj
POSTS : 8106 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère toxique, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ a été contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de seize ans ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
RPs EN COURS : (scarlett) just say yeah C3e90771ade808bd3b9d66a2ede8c0e8325ceadb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

(scarlett) just say yeah Ez9s2GX
louney #8 ⊹ so put your lips on my scars and teach me to love, give my slow heart the rhythm of a blood drum. don't you know that i, don't you know that i'm going mad and in the moment i fall for you.

(scarlett) just say yeah Tumblr_inline_nsc2gzuM8G1qlt39u_400
georgia ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(07/06) luana #1scarlettevelyn (2003)laracaitriona

RPs EN ATTENTE : adèle › raelyn #2 › jet #2 › jameson #2
RPs TERMINÉS : (2003) (evelyn) (2005) mattjill #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) molly › (luana) › (lara) › (scarlett) › (georgia)

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevor

(scarlett) just say yeah IXHXbzBc_o
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : corvidae (ava), sherrenaz (gifs), bleeding_light (crackships), loonywaltz (userbars), mapartche (dessin).
DC : alfie maslow, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

(scarlett) just say yeah Empty
Message(#) Sujet: Re: (scarlett) just say yeah (scarlett) just say yeah EmptyMer 24 Nov - 20:59



« Ouch, je te savais pas si odieux. J'adore. » Finnley aurait baissé la tête dans d’autres circonstances, véritablement gêné par ce fait mis en avant par Scarlett. S’il se sait capable d’être odieux, ce n’est jamais aussi gratuitement que ça ne l’est désormais à l’égard de Jill, dont les oreilles doivent probablement siffler (et on ne parle même pas de celles de Bailey). Sa franchise n’a de limite que l’amitié qu’il porte aux autres et ce sens, Jill aurait dû en être préservée. À la rigueur, que Bailey soit la cible de ses attaques, ça n’a rien de surprenant vu le manque d’affinités entre les deux hommes. Mais il faut croire qu’il a bien plus de ressentiment à l’égard des McGrath-Fitzgerald qu’il ne veut l’admettre ; et que si son amitié avec Jill n’est plus la même, c’est en partie parce que cette dernière n’est justement plus elle-même. Bien sûr, les gens changent, évoluent, grandissent, mais dans le cas de sa meilleure amie, il semblerait que ce soit Bailey qui soit responsable de ce changement ; et c’est loin d’être pour le meilleur. Certains diront (lui le premier) qu’à partir du moment où il est question d’une vie de famille, ce n’est que pour le mieux, mais concernant Jill, c’est différent. Elle n’était pas censée finir ainsi, devenant un cliché dont elle se moquait souvent ; et Finn ne regarde pas plus loin que son propre sentiment d’abandon et de jalousie. Ce ne sont peut-être pas les mêmes sentiments qui dictent les commentaires de Scarlett, toujours est-il qu’ils sont plaisants à entendre et là où il devrait avoir honte, il se contente de poser sa main sur sa bouche de façon à peine dramatique, écarquillant les yeux et haussant les épaules. Oops, pris sur le fait, qu’on lui pardonne.

Et même si leurs affinités d’un soir semblent se construire autour de critiques faciles et gratuites, il n’en demeure pas moins qu’il n’avait jamais vraiment pris le temps de s’intéresser à Scarlett avant ce soir. Le rouquin n’a jamais rien eu contre elle, seulement, ce n’est pas avec elle qu’il s’est lié d’amitié et ce constat suffisait à ne pas vouloir changer les choses. Pas qu’il ait soudainement envie que la Warren devienne un visage familier de son quotidien, mais pour ce soir, sa présence et son ironie sont particulièrement plaisantes, autant que ce caractère libre qu’il appréciait autant chez Jill et qu’elle a perdu au fil des années. L’espace d’un moment, il s’autorise à être lui-même, Finn, même si certains diront qu’il ne l’est jamais vraiment sous l’emprise de l’alcool. Pourtant, son manque de filtre traduit de tout ce qu’il retient au quotidien et son air las sur le visage ne fait que révéler son propre ressenti quant à sa situation – et ne parlons pas de certains regrets qui deviennent de plus en plus étouffants à mesure que tout le monde autour de lui semble cocher les bonnes cases pour réussir sa vie d’adulte, là où il régresse irrémédiablement. « Je compatis. Après, dis-toi que t'es au moins invité au mariage. Parce que je compte plus le nombre de personnes qui se sont mariées en secret, comme si finalement elles savaient que personne approuverait... » Un regard entendu confirme qu’elle évoque encore une fois leurs cibles de la soirée ; et ce mariage auquel leur amie n’a pas pensé utile de les convier. « Mouais, j’suis pas sûr qu’assister à leur étalage de bonheur soit beaucoup mieux. » La jalousie parle une nouvelle fois alors qu’apparaît un autre problème ; et cette solitude toujours plus pesante. Ce n’est pas tant la nécessité de trouver l’amour, mais celle de ne pas se sentir aussi seul. « Si t'as pas peur de complexer ta famille en jouant les serveurs il pourra certainement te trouver une place. » Un rire bruyant s’échappe d’entre ses lèvres alors qu’il perd légèrement l’équilibre pour se raccrocher au mur à côté de lui. « Ma famille a abandonné l’idée que je devienne quelqu’un y’a bien longtemps. » Sa mère n’a pas mis plus de six ans pour se rendre compte qu’elle n’arriverait rien à tirer de son fils et qu’elle devait miser sur ses filles. Alors, serveur, c’est probablement mieux que tout ce qu’elle aurait pu imaginer, mais pas de quoi être fière non plus (pas qu’elle le serait plus même s’il reprenait des études comme il l’envisage). « La tienne aussi ? » Question rhétorique, la réponse est évidente.

Ce qui est moins évident, c’est le laïus de Scarlett qu’il peine à suivre ; alors il ne retient que l’essentiel et cette pseudo demande qu’il est probablement le seul à voir. « Je suis une fille comme ça, j'aime prendre les devants. » À moins que... Un sourire amusé sur les lèvres, celui-ci finit toutefois par disparaître quand la jeune femme poursuit. « J'en doute pas. Si j'étais si désespérée je pourrais convaincre n'importe quel pilier de bar de m'accompagner à l'autel. Mais je suis pas sûre que ça fasse l'unanimité auprès de ma famille. T'as pas envie de fermer la gueule de tous ces gens une bonne fois pour toutes ? » Oh, elle touche juste, Scarlett. Il ne demande que ça ; fermer la gueule de ses proches, de ceux qui pointent du doigt toutes ses erreurs parce qu’il n’y a de toute façon aucune réussite à souligner. Le mariage, par contre, ça pourrait être la première depuis bien longtemps. Même si c’est pour de faux, même si ça n’a aucune valeur, seulement pour qu’un soir, il ait l’impression d’avoir réussi quelque chose, peu importe le contexte, peu importe la personne à ses côtés à ce moment-là. Dans d’autres circonstances, il aurait hésité, Finn, il se serait montré raisonnable, justement parce que ce mariage n’a aucune valeur et qu’il ne s’agit qu’un stand piétinait une institution qui se doit d’être respectée et ce, pour le seul plaisir des fêtards. Il aurait juré à quel point c’est ridicule de se moquer de quelque chose d’aussi sacré simplement pour amuser quelques ivrognes, ne se serait évidemment jamais considéré comme l’un de ses ivrognes et se serait contenté de râler sur ceux qui célèbrent une union ici, juste pour le fun, juste pour rire, parce qu’il n’y a rien de drôle à prendre ceci à la légère, même pour de faux. « En faisant vite tu pourrais même être marié avant lui. » Cette fois-ci, c’est un nouveau rire qui s’échappe d’entre ses lèvres. « Ce serait le comble. » Et ce serait drôle, par conséquence, de passer du rôle de l’ami désespéré au nouveau marié. Mais on ne lui en voudra pas, parce qu’il pourra plaisanter pendant dix minutes en affichant une blague en plastique autour du doigt avant de la jeter et d’oublier la tenue de cette soirée. C’est ce que c’est, justement, juste une soirée sans aucune valeur. « J’imagine que je suis n’importe quel pilier de bar, alors ? » Il demande en reportant son attention sur Scarlett. « C’est vexant, mais c’est vrai, alors bon, je l’accepte. » Ce qu’il n’aurait jamais fait d’ordinaire, pas plus qu’il aurait induit être dans le plan lorsqu’il ajoute : « t’y gagnes quoi, toi ? » Il interroge, se permettant d’ajouter, presque moqueur : « parce que là tu vas juste signer pour des daddy et mommy issues supplémentaires. » Car s’il semble être motivé par les regrets, c’est la rancune qui semble être le moteur de la jeune femme.  

@Scarlett Warren (scarlett) just say yeah 1949770018


(scarlett) just say yeah 8XKLS6S

(scarlett) just say yeah MinG18P
(scarlett) just say yeah Leo10
(scarlett) just say yeah HM7e7CT
(scarlett) just say yeah ZZBr7e1
(scarlett) just say yeah EaMJa4t
(scarlett) just say yeah IDlrfYk
(scarlett) just say yeah GhillXf

(scarlett) just say yeah 873483867:
 

Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
(scarlett) just say yeah Hu5cwsy ÂGE : 33 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : elle a (temporairement ?) raccroché les gants au Death Before Decaf. En parallèle elle fait monter les enchères sur OnlyFans en assouvissant les fantasmes de ses abonnés. Elle réalise aussi des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite
LOGEMENT : 28 James Street, Fortitude Valley, un studio qu'elle sous-loue
(scarlett) just say yeah 3C3H
POSTS : 727 POINTS : 65

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (7/5)
MaxwellAphrodite crewFinnMarius#4MarcelDeklanTommy#4

(scarlett) just say yeah Udv22bR
RPs EN ATTENTE : Lily
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLilyMatt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD family

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) lux aeterna (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 11/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

(scarlett) just say yeah Empty
Message(#) Sujet: Re: (scarlett) just say yeah (scarlett) just say yeah EmptyHier à 22:58


La mauvaise foi allait souvent de paire avec la jalousie. Un mécanisme de défense tout à fait humain pour préserver un semblant de dignité quand la confiance s'effritait. En l'occurrence, Scarlett n'était pas plus jalouse du bonheur de Jill qu'elle doutait foncièrement de son bien-fondé. Elle enviait, à la limite, la facilité déconcertante avec laquelle elle avait adopté ce mode de vie qu'elles avaient longtemps dénigré, mais pas ce qu'il avait fait d'elle. A moins que son amie avait toujours préféré appuyer ses principes pour se protéger de son évident mépris du conformisme ? Scar ne savait plus vraiment, mais à entendre Finn, elle n'était pas la seule à qui elle avait rabattu le discours de la femme indépendante qui refusait de se plier aux traditions. La plus grosse surprise dans l'histoire n'était pas tant celle que Finn feignait de façon théâtrale, mais bien la virulence avec laquelle ils se confiaient tous les deux, comme si ces vérités accablantes les avaient rongés de l'intérieur, puis avaient macéré jusqu'à n'être plus qu'un cocktail aigre et amer. Les plus belles amitiés de Scarlett se nouaient souvent des façons les plus malsaines. Elle qui changeait rarement d'avis sur les gens avait pourtant peu d'amis proches avec qui elle n'avait pas d'abord eu un simulacre de confrontation. Une façon pour elle de tester les gens, car il fallait savoir lui tenir tête pour remporter son estime. Ce début de quelque chose avec Finnley n'était guère plus heureux. A première vue, ce qui les liait était un ennemi commun, et une bonne dose de ressentiments. « T'as pas tort. Je pensais être une amie horrible, parce que j'étais incapable de me réjouir pour eux, mais tu me rassures tellement. Et c'est pas de la jalousie, franchement j'aimerais pouvoir leur souhaiter le meilleur, mais j'ai pas l'impression que ce soit ça. Du moins c'était pas notre conception du bonheur à l'époque où on se parlait encore régulièrement. » avait-elle affirmé, dans l'espoir d'entendre Finn lui garantir que lui non plus n'avait jamais discuté mariage et enfants avec Jill.

Les points communs se révélaient au rythme de la conversation. Scar ne pouvait réprimer chaque fois un rire aussi compatissant qu'il était nerveux. Finn était donc lui aussi la peine perdue de sa famille. « La chance. Ni ma mère ni ma sœur se sont encore résignées. Elles essayent encore à chaque fois qu'on se croise de me vendre un avenir brillant. C'est pour ça que j'évite le plus possible d'interagir avec elles. On pourrait croire que les femmes se soutiendraient entre elles, tu parles. Elles font tout ce qui est en leur pouvoir pour ne pas faire de moi le cliché du cas social. C'est pas bon pour l'image de la famille, tu vois. » avait-elle répondu, persuadée que le jeune homme comprendrait. Scar avait rabâché à ses amis l'incompréhension qui régissait ses liens familiaux un sacré paquet de fois, aussi avait-elle du mal à comprendre pourquoi personne n'avait pris l'initiative de la présenter officiellement à Finnley. Les McGrath avaient leur lot de problèmes, mais ils avaient le don insupportable – cette fois c'était de la jalousie – de se soutenir en toutes circonstances. A ce jour, Marius en voulait toujours à son frère de lui avoir volé l'amour de sa vie, et Tommy avait pourtant eu la décence d'expatrier son bonheur sur un autre continent. Mais peut-être y avait-il quelque chose de rassurant dans le pragmatisme avec lequel ils se considéraient les uns et les autres. Peut-être même qu'au fond, Scarlett serait attristée d'être totalement irrécupérable aux yeux de sa mère.

Cette idée de mariage, si elle était de fait motivée par l'inconscience de l'ivresse, n'était qu'une diversion. Un moyen de rassurer sa famille sur ses capacités à être responsable. Un moyen de voir un peu de fierté luire dans les yeux de sa mère, et de coiffer ses frères et sœurs au poteau, pour une fois. « T'es pas du tout n'importe quel pilier de bar. Si tu veux mon avis, t'es bien mieux que n'importe quel mec avec qui ma mère aurait aimé me voir. » l'avait-elle consolé, même si Finn ignorait bien quel genre d'homme propre sous tous rapports sa mère avait toujours eu espoir de lui dégoter sur les bancs de l'église. Qu'y gagnait-elle ? Hormis un peu de reconnaissance ? « Du soutien ? Parait qu'on est plus forts à deux. Je peux pas te le dire, c'est juste les conneries qu'on entend de la bouche de ceux qui ont aucun problème dans la vie. » avait-elle lancé, un peu au hasard, comme on répondait à un questionnaire à choix multiple avec l'espoir de tomber juste. Finn lui ressemblait bien plus qu'elle aurait pu l'imaginer. Il était typiquement le genre d'homme avec qui elle aurait prêté serment de se marier si passée 30 ans elle n'avait toujours pas trouvé chaussure à son pied. Ce genre d'ami à qui on pouvait s’enchaîner pour la vie, de façon tout à fait platonique, juste pour satisfaire les désirs de conformisme de ses proches.

***

Avant toute chose, Scarlett avait d'abord été étonnée d'être capable d'ouvrir les yeux. Sa tête, qui l'avait soudainement rappelée à la réalité, semblait compressée dans un étau. Elle se redressa, s'arracha la gorge à déglutir, avant de constater qu'elle n'avait aucune idée de l'endroit où elle se trouvait. Une tête rousse dormait encore à côté d'elle, mais la bretelle à moitié enlevée de son soutien-gorge la confortait dans l'idée qu'ils avaient avorté toute tentative de s'aventurer dans de quelconques ébats. Elle entreprit de la remonter le long de son épaule, et réalisa alors qu'un anneau en corde ornait sa main gauche. Elle avait beau se concentrer, sa tête lui faisait si mal qu'il lui était impossible d'avoir le moindre souvenir de la veille. Un de ces trous noirs qu'elle n'avait plus expérimenté depuis ses folles années de jeune adulte. Elle se leva machinalement, attrapa une bouteille d'eau qui trônait miraculeusement sur la table de chevet de la chambre d'hôtel, et acheva de se rhabiller, en priant pour ne pas réveiller l'inconnu qui s'était endormi près d'elle.

@Finnley Coverdale (scarlett) just say yeah 3070942404
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(scarlett) just say yeah Empty
Message(#) Sujet: Re: (scarlett) just say yeah (scarlett) just say yeah Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(scarlett) just say yeah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-