AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-40%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
25.91 € 42.99 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + Manette DualSense ...
99.99 €
Voir le deal

 (Raelec #5) whatever it takes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

(Raelec #5) whatever it takes Empty
Message(#) Sujet: (Raelec #5) whatever it takes (Raelec #5) whatever it takes EmptyVen 16 Juil - 19:16


Avril 2021

Un temps était passé depuis que son frère avait débarqué dans l’appartement de Mia, depuis qu’il l’avait menacée à coup de révolver, depuis qu’il avait vu le sang se répandre dans l’appartement de la journaliste.  La scène tournait en boucle dans son esprit, le rendait incapable de respirer à chaque fois qu’il y pensait. Il ne cessait de vérifier que la jeune femme était en vie.  Comment son frère l’avait trouvée il n’en savait rien. Il n’en avait jamais parlé, avait fait de son mieux pour rester le plus discret possible, avait joué de sa réputation d’homme qui aimait charmer mais qui mettait fin à toutes ses relations rapidement. Cela n’avait pas été assez. Et si son frère savait, ce n’était qu’une question de temps pour que d’autres personnes soient au courant, pour que son amour pour la jeune femme devienne une faille évidente, un moyen facile de l’atteindre.  Mitchell reviendrait, il l’avait promis et si Alec était persuadé qu’il ne serait pas capable de le tuer, il savait pertinemment qu’il n’hésiterait pas une seule seconde à la tuer elle.

C’est pourquoi il était arrivé plus tôt au casino, avant le début de son service, dans le but de trouver Raelyn. Il frappe une fois à la porte de son bureau avant d’entrer. « Raelyn. Il faut que je te parle. » L’homme l’observe à l’entrée de son bureau, semblant hésiter, conscient qu’il n’y aura plus de retour en arrière possible après cela, que ses sentiments, sa vie, serait dévoilée, officialisée. Il fut un temps où il lui en aurait peut-être parler avant, où il aurait peut-être évoqué Mia bien avant ça. Mais leur amitié n’existait plus et lui s’accrochait désespérément au peu qu’elle lui laissait encore, se persuadait qu’il y avait un espoir, certes maigre, qu’elle lui pardonne un jour.

Alec finit par rentrer, refermant la porte derrière lui pour s’adosser à celle-ci. Il a un air de celui qui ne dort pas depuis des jours, dévoré par une culpabilité lancinante et une angoisse encore plus importante. L’angoisse d’avoir failli perdre la femme qu’il aime et de risquer de la perdre de nouveau.  Il n’y a pas tant de chemins qu’il peut emprunter. A présent qu’il est dans ce bureau, les mots de Mitchell ne cessent de lui revenir à l’esprit. « Profitez du temps qu'il vous reste à deux, la prochaine fois je viserai autre chose que l'épaule. »


Il passe une main sur sa nuque avant de s’approcher, se décidant à mettre toute fierté et égo de côté. Ce n’est pas son amie qu’il vient voir aujourd’hui, c’est la boss du Club et la seule qui pourra l’aider. Il plonge son regard dans le sien toujours si froid. « J’ai besoin de ton aide. » commence-t-il d’emblée. Et à travers elle c’est l’aide du Club qu’il recherche, une protection, un moyen pour que plus jamais Mia ne soit blessée à cause de la trahison commise par Alec.

« Mitchell est venu.» dit-il calmement, le visage inexpressif. Et si son ton est calme, son regard brûle d’une rage sombre à la mention de l’ainé qu’il n’est pas prêt de pardonner pour les actes qu’il a commis ce soir là dans l’appartement de la jeune femme. En cherchant à le punir de sa trahison, il n’a fait que renforcer sa loyauté envers la femme en face de lui et ce qu’elle représente.

@Raelyn Blackwell  (Raelec #5) whatever it takes 873483867
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
(Raelec #5) whatever it takes 71f09ad619243a2e8d19bb8ae12ce5e8bc6dd417
POSTS : 20390 POINTS : 3035

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › terrorisée par la solitude, elle l'a longtemps fuie dans les bras d'inconnus avant de tomber amoureuse d'Amos › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(Raelec #5) whatever it takes 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #61 & #62 I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

(Raelec #5) whatever it takes 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #3 You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

(Raelec #5) whatever it takes Tumblr_inline_pgigblTS1B1tvq6hz_250
parkwell #5 Look me in my eyes, tell me everything's not fine. Oh, the people ain't happy and the river has run dry. You thought you could go free. If you listen real closely, there's a knock at your front door. What you gonna do when there's blood in the water ?

(Raelec #5) whatever it takes V5hk
noreen (scénario libre) Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.

(07) taylor brothers & cochad #2solas (2016)amos #61ariane #5spencer #3amos #62

UNIVERS ALTERNATIFS :

(03) zombie amelynamelyn UA #4leolyn #2 (UA scythe)

SCENARII/PL :
le petit oiseau (Ana de Armas)
le garde du corps (Oscar Isaac)
pré-liens du Club
pré-liens de l'Octopus


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


(Raelec #5) whatever it takes B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelyn I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : harley (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(Raelec #5) whatever it takes Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelec #5) whatever it takes (Raelec #5) whatever it takes EmptyLun 19 Juil - 10:20



whatever it takes
Raelyn Blackwell & @Alec Strange (Raelec #5) whatever it takes 873483867

L’Octopus a ouvert ses portes en début de mois et, si Amos et moi essayons d’accorder à notre couple la place qu’il mérite et dont nous l’avons peut-être privé à cause de nos obligations respectives, il n’en reste pas moins vrai qu’en dehors de ça je ne m’accorde plus le moindre temps libre. L’état de ma relation avec celui qui fut autrefois mon plus proche ami et mon meilleur allié ? C’est à mille lieux de mes priorités. Qu’il se démerde tout seul pour gérer sa culpabilité, Alec. Qu’il aille quémander la pitié de quelqu’un d’autre que moi, quelqu’un de plus naïf, quelqu’un de plus sensible à son éternel air de chien battu. Moi, je considère que le traitement d’une parfaite froideur que je lui inflige est de bonne guerre : j’ai condamné son frère à l’exil et une vie de paria alors qu’il jouit encore de la chance de s’afficher à mes côtés, de poser en tant qu’allié alors qu’il a perdu ma confiance.


Bien sûr, il est resté. Bien sûr, il a tenu parole et, cette fois, c’est moi qu’il a choisie au détriment de son frère de sang. Est-ce suffisant pour qu’à nouveau je lui confie ma vie les yeux fermés ? Loin de là, mais ce serait mentir que de nier qu’une partie de l’estime que j’avais pour lui autrefois est en voie de guérison. Une partie seulement, mais n’est-ce pas un bon début quand je suis connue pour être intraitable et ne jamais pardonner ? Est-il en droit d’exiger plus quand, plus de neuf mois après la mise à nue de ses vilains secrets, la blessure est à peine moins fraîche qu’elle l’était au début ? S’il pense mériter à nouveau ma confiance et mon respect, il les gagnera. Il les gagnera en remontant ses manches, et à la longue, certainement pas en claquant des doigts. J'accueille d’un entrez déclamé sur un ton neutre les coups contre la porte du bureau, relevant mes yeux des papiers qui avaient jusque-là mon attention. Mon ancien ami, je ne l’accueille que d’un signe de tête l’invitant à m’éclairer sur la raison de sa visite : il y a longtemps que nous avons mis derrière nous celles de courtoisie. « Raelyn. Il faut que je te parle. » Sans qu’un quelconque sentiment ne vienne trahir sa présence en s’affichant sur mon visage, je referme le dossier que j’étudiais avant de m’appuyer contre le dossier de ma chaise. Alec, je ne le quitte pas des yeux. « J’ai besoin de ton aide. » Je fronce un sourcil, avant de l’inviter à poursuivre en rompant le silence, mon silence. « Je t’écoute. » Je sais faire la différence entre l’affect et le professionnel : je ne le renverrai pas d’où il vient sans savoir de quoi il en retourne, et son air grave laisse à penser qu’il n’est pas là pour parler de la pluie et du beau temps. Non, s’il est là, s’il frappe à ma porte et s’il quémande mon aide au détriment de sa fierté, c’est qu’il est au pied du mur et que je suis la seule ou la dernière personne capable de le sortir d’un mauvais pas. Reste à savoir lequel. Reste à savoir s’il me fera sortir de mes gonds.

« Mitchell est venu. »

Ma mâchoire se contracte dès que la phrase lui échappe. Mon regard d’acier dans le sien, je cherche à savoir de quoi s’accompagne cette confession. Est-il soulagé que son frère respire encore ? Surpris ? Se sent-il en danger ? A cause de qui, de l’américain, incarnation de la lâcheté ou de mois ? « Mitchell est venu. » Je répète, notant dans cet écho qu’il n’a pas employé son diminutif mais bien son nom entier. S’en est-il réellement détaché, ou bien est-il devenu meilleur pour mentir ? « Où ça ? Quand ? » Combien de temps a-t-il attendu pour me donner cette information ? Combien de temps a-t-il craint ma réaction puisqu’une chose est certaine, nous n’avons plus accès aux pensées de l’autre, ni lui ni moi. « Qu’est ce qu’il te voulait ? » Est-ce qu’il va poser problème ? Je connais la réponse à cette question et, pourtant, c’est la seule qui me préoccupe.





(Raelec #5) whatever it takes 1949770018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(Raelec #5) whatever it takes Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelec #5) whatever it takes (Raelec #5) whatever it takes EmptyVen 30 Juil - 22:59



« Je t’écoute. » Il sait pertinemment qu’elle est la seule solution qu’il lui reste, la seule qui peut l’aider ici. Sa relation n’est déjà plus un secret pour frère, il n’a donc plus aucune raison de la garder loin des oreilles du Club, pas quand le Club pourrait être un allié de taille pour la protéger.
Alors il s’approche, dévoilant que son frère est venu le voir sans donner plus de détails. « Mitchell est venu. » répète-t-elle de cet air froid qu’il lui connait si bien.

« Où ça ? Quand ? » Si son air reste impassible, ce sont deux questions auxquelles il n’a pas envie de répondre en particulier la deuxième. Il n’est pas venu la voir dès le moment où Mitchell a débarqué  dans l’appartement de Mia, il a attendu un temps. « A Spring Hill. Il n’y a pas longtemps. Ce mois-ci. » Pas chez lui donc, et pas d’information plus précise sur la date.
« Qu’est ce qu’il voulait ? » Le rictus qui déforme les lèvres de l’américain n’a rien de joyeux. Il est même haineux, sa relation  avec l’ainé ayant atteint un point de non retour qui n’existait pas par le passé.

« Rien de surprenant. » Non rien de surprenant et pourtant il ne s’est pas attendu à ce qu’il débarque chez la journaliste, il n’a pas envisagé cette possibilité, aurait dû s’en douter. Il avait été naïf, encore une fois.

« Se venger. » De cette trahison qu’il ne pardonne pas, de ce sang qu’il a rejeté pour une femme qui ne lui pardonnera jamais. Alors qu’il regarde Raelyn, il ne peut s’empêcher, pas pour la première fois, de se demander s’il a fait le bon choix. Le bon choix pour le Club peut être, mais certainement pas pour lui. Ca n’a plus réellement d’importance aujourd’hui. Le choix est fait il n’y a pas de retour en arrière possible. Et encore moins depuis que Mitchell a pris le parti de planter une balle dans l’épaule de la femme qu’il aime.

« Pas sûr moi, sur quelqu’un d’autre que moi. » articule-t-il lentement comme s’il reculait le moment où il allait devoir donner cette information. Mais c’était bien de lui qu’on avait cherché à se venger. De la trahison qu’il avait commise et que Mitchell ne pouvait accepter. « Quelqu’un à qui je tiens. » Il relève la tête, plantant son regard clair dans le sien. Cela fait une éternité qu’il n’a pas tenu à qui que ce soit. Qu’une femme n’a pas été une énième inconnue dans son lit qu’il oublierait tout aussi vite, refusant de s’attacher, de mentir, refusant de prendre le risque qu’il avait pris avec Mia. « Quelqu’un que j’ai voulu tenir éloignée du Club pour cette exacte raison. » Il soupire. Lui rira-t-elle au nez ? Le jugera-t-elle ? Il ne l’excut pas, n’arrive plus à la comprendre depuis un moment maintenant, le fossé qui les sépare encore bien trop présent malgré sa volonté de le traverser. « Mitchell est venu dans son appartement où il savait que j’allais me rendre. Il a attendu que j’arrive et il lui a tiré une balle dans l’épaule. Il a pris peur en entendant des sirènes de police et s’est barré. Avec une promesse de revenir. » Et en finir. Il a énoncé les faits de manière détachée, presque froide, comme s’il essayait de se protéger de la culpabilité qu’il ressent envers Mia comme de la haine qu’il ressent envers son frère.  Il ne lui dit pas qu’il a été incapable de tirer alors qu’il avait le pistolet pointé sur l’ainé, préfère garder cette honte pour lui.

@Raelyn Blackwell  (Raelec #5) whatever it takes 873483867
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
(Raelec #5) whatever it takes 71f09ad619243a2e8d19bb8ae12ce5e8bc6dd417
POSTS : 20390 POINTS : 3035

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › terrorisée par la solitude, elle l'a longtemps fuie dans les bras d'inconnus avant de tomber amoureuse d'Amos › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(Raelec #5) whatever it takes 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #61 & #62 I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

(Raelec #5) whatever it takes 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #3 You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

(Raelec #5) whatever it takes Tumblr_inline_pgigblTS1B1tvq6hz_250
parkwell #5 Look me in my eyes, tell me everything's not fine. Oh, the people ain't happy and the river has run dry. You thought you could go free. If you listen real closely, there's a knock at your front door. What you gonna do when there's blood in the water ?

(Raelec #5) whatever it takes V5hk
noreen (scénario libre) Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.

(07) taylor brothers & cochad #2solas (2016)amos #61ariane #5spencer #3amos #62

UNIVERS ALTERNATIFS :

(03) zombie amelynamelyn UA #4leolyn #2 (UA scythe)

SCENARII/PL :
le petit oiseau (Ana de Armas)
le garde du corps (Oscar Isaac)
pré-liens du Club
pré-liens de l'Octopus


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


(Raelec #5) whatever it takes B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelyn I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : harley (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(Raelec #5) whatever it takes Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelec #5) whatever it takes (Raelec #5) whatever it takes EmptyDim 1 Aoû - 21:37



whatever it takes
Raelyn Blackwell & @Alec Strange (Raelec #5) whatever it takes 873483867

Bien sûr, je n’ai jamais cru que Mitchell resterait caché et à l’écart de la ville. Au mieux, j’espérais que quelqu’un, Lou peut-être, aurait le cran de l’envoyer à l’ombre, définitivement. Sa vie, elle m’importe peu. Je n’ai jamais eu l’intention de m’abaisser à la lui prendre, mais je me fiche bien qu’il foule ou pas le sol de notre pays. Ce dont je ne me fiche pas en revanche, c’est de le savoir de retour en ville. Contrairement à lui, je ne sous-estime pas mes ennemis. Des connexions, il en a encore. Des liens avec des personnes qui me haïssent autant que lui également, ou en tout cas j’en suis certaine. Les rennes du Club, je les tiens fermement et il n’a plus les moyens de les arracher de mes mains, pas quand son propre frère l’a désigné publiquement comme un traître et un lâche. Pas quand son propre sang a décrété qu’il était terminé. Mais s’il n’a pas l’esprit pour élaborer un subtil plan de vengeance, il y a quelque chose que Mitchell est : perfide. Je n’en doute pas une seule seconde.

Pourquoi approcher Alec en premier lieu ? Pense-t-il pouvoir faire tourner le vent en sa faveur ? Pense-t-il que l’allégeance du brun peut changer ? Et moi, qu’est ce que j’en pense, à vrai dire ?

Il est là. Il est face à moi et il m’avoue les agissements de son aîné, et ça veut tout dire. Ça devrait, en tout cas. Pourtant, je ne peux empêcher mon esprit de voguer dans une autre direction. Une qui me pousse à me demander si Alec serait prêt à me planter un couteau dans le dos, au bout du compte. « A Spring Hill. Il n’y a pas longtemps. Ce mois-ci. » - « Ce mois-ci. » Ce mois-ci, ce n’est pas hier ou la semaine dernière. Ce mois-ci, ça veut dire qu’il a attendu ou hésité avant de tout m’avouer. Et si je chasse ma paranoïa puisqu’elle n’annonce rien qui vaille - elle était la plaie de mon prédécesseur - je ne peux m’empêcher de m’interroger. « Tu n’en a pas parlé parce que ? » Surprenamment, mon ton n’est pas accusateur. Je ne sais plus bien à qui je m’adresse, l’ancien ami, le traître ou l’associé ? Lequel ai-je face à moi ? Auquel ai-je envie d’avoir à faire ? Je veux une explication parce que j’estime la mériter. Je la demande parce que je ne suis plus certaine d’être capable de la trouver moi-même, je ne connais qu’à moitié la personne que j’ai à présent face à moi.

« Rien de surprenant. Se venger. » Bien sûr que c’est ce qu’il voulait. Toutefois, je suis surprise que ce soit Alec qui en ai été le premier récipiendaire. Je suis assise sur son trône, j’ai donné une nouvelle direction à l’institution qu’il a dirigée pendant toute une partie de sa vie. J’y ai le droit, je le mérite, mais en toute honnêteté, il a le droit de m’en vouloir. Il a le droit de chercher à me nuire également, même si j’ai bien l’intention de l’en empêcher. « Pas sur moi, sur quelqu’un d’autre que moi. Quelqu’un à qui je tiens. » Je fronce les sourcils à nouveau, étonnée par sa confession. Autrefois, lorsque nous entretenions ce que je croyais être une amitié, il était pourtant secret quant à sa vie privée. Je ne posais pas de questions parce que je n’avais pas envie de devoir à mon tour rendre des comptes, parce que nous ne nous sommes jamais aventurés sur la route du voyeurisme. « Quelqu’un que j’ai voulu tenir éloigné du Club pour cette exacte raison. » - « Je vois. » Une femme, je n’ai pas besoin que l’on me fasse un dessin et la vie sentimentale d’Alec ne m’a jamais préoccupée. Notre relation n’était pas de celles qui sont ambiguës, qui laissent planer le doute quant à la nature des sentiments de l’un ou de l’autre. « Quelqu’un a qui tu avais tout dit ? » Avais tu compromis le Club, Alec ? Les gens qui n’appartiennent pas à notre monde n’ont rien à y faire, je pensais qu’il le savait.

« Mitchell est venu dans son appartement où il savait que j’allais me rendre. Il a attendu que j’arrive et il lui a tiré une balle dans l’épaule. Il a pris peur en entendant des sirènes de police et s’est barré. Avec une promesse de revenir. » Je prends note de son récit sans que la moindre émotion ne vienne trahir ce que je pense de tout ça. Envers Mitchell, je ne ressens que du dégoût, comme c’était déjà le cas avant que ce nouvel élément ne soit porté à ma connaissance. Pour la jeune femme en question, l’indifférence la plus totale. Pour Alec, surprenamment, c’est la pitié qui domine. Parce qu’il n’est pas fait pour ce monde. Parce qu’il s’est toujours voilé la face, parce que je l’ai toujours su et parce que je lui ai dit. « Elle est encore en vie ? » La mort d’une innocente serait une complication fâcheuse, une complication qui attirerait l’attention des forces de l’ordre sur le Club. « Qu’est ce que tu attends de moi ? » Elle est simple, ma question. Et j’espère qu’en mémoire de ce que nous partagions autrefois, il aura l’honnêteté de ne pas emprunter mille chemins détournés pour y répondre. « Tu es là, tu me demandes de l’aide. Qu’est ce que tu attends, exactement ? » Son frère, souhaite-t-il sa mort ? La promesse d'une protection pour la jeune femme ? Pense-t-il que j'ai le bras assez long pour lancer une nouvelle chasse à l'homme ?






(Raelec #5) whatever it takes 1949770018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(Raelec #5) whatever it takes Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelec #5) whatever it takes (Raelec #5) whatever it takes EmptyMar 24 Aoû - 21:51



« Tu n’en a pas parlé parce que ? » Son ton n’est pas accusateur, il en est presque surpris. Il affronte son regard, tout simplement parce qu’il sait cette fois que ce n’était pas l’ainé dont il ne voulait pas parler.  « Sache que ce n’était pas lui que je cherchais à te cacher, qu’il aille crever. » La haine qui brûle dans son regard n’a jamais existé auparavant, pas comme ça. Elle est nouvelle, créée par la peur d’avoir perdu l’être aimé, par le pardon qu’il n’accordera pas pour ce qu’il a fait à Mia.

Il n’a jamais aimé parler de ses sentiments, peut-être parce qu’il a passé des années à refuser d’en exprimer, enchaînant les relations sans lendemain plutôt que de s’attarder, n’ayant que des amitiés superficielles hors du Club, partant toujours bien vite. Peut-être parce qu’il a toujours été conscient de sa trop grande loyauté, de ses sentiments bien trop importants, de son incapacité à garder de la distance. Avec Mia il avait échoué. L’avouer devant Raelyn, en ayant passé les quinze dernières années à garder sa vie privée, si non pas secrète, mais plutôt bien vide, était finalement un échec de plus.

« Je vois. Quelqu’un à qui tu avais tout dit ? » Il l’observe un instant, se souvient de cette conversation datant d’il y a plus de dix ans alors qu’il lui avait parlé de cette femme qu’il avait laissé derrière lui. La Raelyn de l’époque lui avait fait observer qu’il aurait pu lui en parler, la laisser entrer dans sa vie, même cette vie-là, plutôt que de la laisser en dehors. Alors qu’il la regarde aujourd’hui il sait déjà que cette femme qu’il a récupéré sur le parquet ensanglanté est loin. L’amie qu’elle est devenue n’est plus là non plus. Comme toujours à cette pensée, le cœur de l’américain se serre assez pour deux, elle n’en a probablement rien à faire. Il pourrait lui mentir,  prétendre que Mia ne savait rien,  qu’il n’a jamais rien révélé. Ce serait oublié les recherches qu’elle a fait sur lui, ce moment où tous ses doutes ont été confirmés en étant témoin de sa conversation avec Geo dans l’une des allées sombres du Club. Alec relève la tête pour planter son regard dans le sien,  pour le soutenir, peu importe les conséquences. « Oui. » Il ne lui mentira pas, pas maintenant qu’il est venu jusqu’ici, pas maintenant que la femme qu’il aime est en danger.

« Elle est encore en vie ? » Ses poings se serrent, il hoche la tête. « Il a visé l’épaule.» Mitchell avait toujours été un très bon tireur, s'il avait vraiment voulu la tuer il l'aurait fait. Est-ce qu’il aurait été capable de tuer son frère dans ce cas ? Si le corps ensanglanté de Mia s’était retrouvé sur le sol, sans vie, aurait-il eu le courage cette fois de planter une balle dans la tête de son frère ? Ou aurait-il failli comme il l’a fait ce jour, incapable d’effacer complètement la loyauté pour son sang ?

« Qu’est ce que tu attends de moi ? Tu es là, tu me demandes de l’aide. Qu’est ce que tu attends, exactement ? » Il sait ce qu’il devrait demander, ce qu’une part de lui a envie de demander. La mort de son frère. Afin que plus jamais Mia ne soit atteinte. Afin que lui-même soit complètement libre. Mais il en est incapable, tout comme il a été incapable de le laisser être arrêté. « Sa protection. La protection du Club. » demande-t-il en croisant les bras. « Tu me demandais pourquoi je ne te l’ai pas dit plus tôt.  Ca fait des mois que j’essaye de la protéger de tout ça en la gardant la plus éloignée possible du Club. Mais j’ai plus le choix. J'ai besoin du Club. » souffle-t-il dans un soupir. Non il n’a plus le choix s’il veut qu’elle vive.





@Raelyn Blackwell  (Raelec #5) whatever it takes 873483867
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
(Raelec #5) whatever it takes 71f09ad619243a2e8d19bb8ae12ce5e8bc6dd417
POSTS : 20390 POINTS : 3035

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › terrorisée par la solitude, elle l'a longtemps fuie dans les bras d'inconnus avant de tomber amoureuse d'Amos › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(Raelec #5) whatever it takes 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #61 & #62 I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

(Raelec #5) whatever it takes 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #3 You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

(Raelec #5) whatever it takes Tumblr_inline_pgigblTS1B1tvq6hz_250
parkwell #5 Look me in my eyes, tell me everything's not fine. Oh, the people ain't happy and the river has run dry. You thought you could go free. If you listen real closely, there's a knock at your front door. What you gonna do when there's blood in the water ?

(Raelec #5) whatever it takes V5hk
noreen (scénario libre) Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.

(07) taylor brothers & cochad #2solas (2016)amos #61ariane #5spencer #3amos #62

UNIVERS ALTERNATIFS :

(03) zombie amelynamelyn UA #4leolyn #2 (UA scythe)

SCENARII/PL :
le petit oiseau (Ana de Armas)
le garde du corps (Oscar Isaac)
pré-liens du Club
pré-liens de l'Octopus


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


(Raelec #5) whatever it takes B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelyn I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : harley (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(Raelec #5) whatever it takes Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelec #5) whatever it takes (Raelec #5) whatever it takes EmptyMer 25 Aoû - 17:11



whatever it takes
Raelyn Blackwell & @Alec Strange (Raelec #5) whatever it takes 873483867

Depuis toujours, je suis intimement persuadée que le destin n’existe pas. Que la vie est une suite de croisements et qu’il incombe à chacun de choisir quel chemin suivre à chaque intersection. Certaines sont plus définitives que d’autres, certaines n’autorisent au retour en arrière et, nul doute qu’en trahissant son frère à mon profit, Alec a emprunté l’un de ces chemins. Mais l’a-t-il réellement fait ? Si c’est le cas, alors pourquoi m’avoir caché la visite de son frère, pourquoi avoir tenté de le protéger ? Mon regard planté dans le sien - c’est devenu rare, ces derniers temps je l’évite - je tente de trouver la réponse à ma question. Je tente de sonder mon ancien ami, je tente de déterminer si, à nouveau, il m’a planté un couteau dans le dos. « Sache que ce n’était pas lui que je cherchais à te cacher, qu’il aille crever. » Surprise, je lève un sourcil. Même lorsqu’il a pris la décision de m’appuyer et, par conséquent, de condamner son frère à l’exil, jamais je n’ai ressenti une telle haine émanant du brun. Il m’a semblé résolu, abattu, blasé par les actes de son aîné mais, jusque-là, jamais il n’a semblé le haïr avec une telle force et une telle détermination. Ce n’était pas lui, c’était donc quelqu’un d’autre et je comprends qu’un tiers est impliqué. Une femme, sans l’ombre d’un doute. Aucune amitié n’aurait jamais pu avoir à ses yeux l’importance nécessaire à chasser Mitchell du sommet de ses priorités, j’en suis la preuve formelle, notre relation en est la preuve formelle et n’avons nous pas été des amis proches ? N’ai-je pas été sa plus proche amie ? C’est une femme et, sans être réellement surprise, je suis étonnée qu’il ait gardé un tel secret pendant, je le devine, aussi longtemps. « Où est passé le Alec qui s’inquiétait du sort que je réservais à Mitchell ? » En fin d’année dernière, lorsque nous avons scellé notre accord.

« Oui. » N’est-il pas plus intelligent que ça ? Ne sait-il pas que, faire entrer quelqu’un dans notre univers c’est le condamner au mieux à une existence compliquée et, au pire, à une mort certaine ? « Je pensais que t’étais plus intelligent que ça. » Il a toujours été le plus doux des deux. Il n’a jamais été fait pour cette vie là. Je le lui ai dit l’an dernier, lorsque j’ai découvert le secret des Strange, n’avais-je pas raison ? « Il a visé l’épaule. » - « Elle a eu de la chance. » Certains pourraient y voir la preuve que Mitchell s’adoucit. Mais pas moi, je le connaît trop bien : l’épargner, c’était un moyen d’asseoir son emprise sur Alec. La blesser puis l’épargner, c’était un moyen de lui rappeler qui tient la laisse passée autour de son cou. « On sait tous les deux pourquoi elle est encore en vie. » Parce qu’elle représente un moyen de pression. S’il tuait la compagne de son frère, Mitchell perdrait à jamais sa loyauté, il renoncerait à toute chance de pardon et, de toute évidence, il n’y est pas encore prêt.

« Sa protection. La protection du Club. » Je hoche la tête, peu surprise de sa requête. Mais est-il conscient de ce qu’il me demande ? Sait-il que, pour protéger sa belle, il ne suffira pas d’un garde du corps détaché à sa sécurité ? « Tu me demandais pourquoi je ne te l’ai pas dit plus tôt. Ça fait des mois que j’essaye de la protéger de tout ça en la gardant la plus éloignée possible du Club. Mais je n’ai plus le choix. J’ai besoin du Club. » - « Tu as besoin du Club. » Je répète ses mots, d’une voix neutre. Je ne suis pas ingrate : lorsque le Club a eu besoin de lui, lorsque j’ai eu besoin de lui, il a répondu présent et ce malgré l’état de notre relation. « Tu sais comme moi que c’est pas la solution. » Un air las s’affiche sur mon visage, et je ne le lâche pas des yeux. « Tu sais comme moi que y’a qu’une seule façon de la protéger efficacement de lui et de ton univers. » La solution, ça aurait été de ne pas s’engager avec elle. La solution, ça serait de lui rendre sa liberté mais je n’ai pas l’intention de lui faire la morale, pas plus que de lui donner l’impression que c’est la jalousie qui dicte mes mots : je ne le suis pas, jalouse. Je ne fais que pointer du doigt une réalité dont nous avons tous les deux conscience. « Mais je suppose que tu l’as déjà envisagée. » Je le connais assez pour savoir qu’il possède l’abnégation nécessaire. S’il est ici devant moi aujourd’hui, s’il me demande mon aide, c’est que se passer d’elle n’est plus une option. « Je ne me considère pas comme quelqu’un ayant un sens moral très développé. » C’est un fait : chez moi, pas noir et blanc, tout est nuances de gris. « Mais je suis juste. Et je sais ce que je te dois. » J’ignore ce qui de la loyauté ou sa culpabilité l’a poussé à se rallier à moi. Ce que je sais, c’est que, sans lui, ma prise de pouvoir aurait été plus compliquée qu’elle ne l’a été. « Qu’est ce que tu envisages ? » Alec n’est plus un enfant auquel il faudrait mâcher la solution. Il s’est mis dans cette situation, il l’a mise elle dans cette situation, je me doute qu’il a déjà pensé à un plan d’attaque.






(Raelec #5) whatever it takes 1949770018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(Raelec #5) whatever it takes Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelec #5) whatever it takes (Raelec #5) whatever it takes EmptyMer 8 Sep - 12:13



« Où est passé le Alec qui s’inquiétait du sort que je réservais à Mitchell ? » Est-il toujours là, enfoui sous la rancune et la colère ?  Ou a-t-il été définitivement écrasé dès le moment où Mitchell a mis un pied dans l’appartement de la journaliste ?  Il reste silencieux, se contentant d’un haussement d’épaule, la colère déformant ses traits au simple souvenir de cette confrontation. Ce Alec là a décidé de laissé l’ainé derrière lui, est bien incapable d’envisager un quelconque pardon.

« Je pensais que t’étais plus intelligent que ça. » Il aurait dû l’être. La laisser derrière lui dès le moment où il en avait eu l’occasion, de jamais lui lancer un regard en arrière. Ne pas lui offrir la vérité quand il n’avait pas eu d’autres choix que de le faire pour qu’elle lui accorde un semblant de pardon. Raelyn a raison et c’est sans doute cela qui le fait détourner le regard, son silence parlant pour lui, l’envie d’une cigarette et d’un verre de whisky omniprésente.

« Elle a eu de la chance. »  Mitchell n’avait finalement pas planté une balle dans la tempe de la jeune femme après l’avoir menacé et Raelyn n’y voyait aucun signe de relâchement de la part de l’homme.  Non la raison était tout autre et cela, même Alec le savait. « On sait tous les deux pourquoi elle est encore en vie. » Mitchell l’a voulu, c’est un moyen de pression comme un autre, une façon de lui rappeler qu’il ne pourra jamais être complètement débarrassé de lui.

« Tu as besoin du Club. » N’a-t-il pas donné sa vie pour le Club ? N’a-t-il pas sacrifié rêves et ambitions pour ce gang qui est devenu au fil des années une famille qu’il s’est construite ? N’est-ce pas un juste retour ? Pour la première fois, c’est lui qui demande quelque chose en retour, qui demande une protection que seul le Club est capable de lui offrir.

« Tu sais comme moi que c’est pas la solution. Tu sais comme moi que y’a qu’une seule façon de la protéger efficacement de lui et de ton univers. »  Ses prunelles claires sont emplies de tristesse alors qu’elles fuient le regard neutre de la boss. Bien sûr qu’il le sait, il le sait depuis le moment où il a laissé cette relation de quelques nuits devenir bien plus que ça. Il le sait depuis le moment où il a été incapable de la laisser derrière lui.  A présent il lui a promis, promis qu’il ne fuirait pas et qu’il ne l’abandonnerait pas.   « Mais je suppose que tu l’as déjà envisagée. » « Tu crois que je serais là devant toi si j’avais pu la laisser hors de tout ça ? » il soupire,  fatigué, las de cette situation, et passe une main sur son visage.  Va-t-elle l’aider ? Ou lui refuser l’aide qu’il demande ? Il a l’impression de ne plus vraiment la connaître, plus assez pour déterminer ce qu’elle choisira. Mais s’il est venu dans son bureau, c’est qu’il sait, au fond, qu’il y a une chance qu’elle accepte.

« Je ne me considère pas comme quelqu’un ayant un sens moral très développé. Mais je suis juste. Et je sais ce que je te dois. » Alec redresse la tête, plantant ses prunelles dans les siennes, surpris malgré lui. Le fossé qui les séparait était-il moins grand qu’il le pensait ? Ou avait-il au moins réussi à lui prouver que loyal il l’était et qu’il le resterait pour le Club ? « Qu’est-ce que tu envisages ? »

« Des yeux sur elle, son domicile, son lieu professionnel. »  Ce n’est pas une vie, ce n’est pas ce qu’elle mérite, mais c’est tout ce qu’il est capable de lui offrir pour la protéger. « Il m’a dit qu’il reviendrait. Il reviendra. » Son regard est sombre, ses poings se serrent malgré lui. « Il faut qu’on sache ce qu’il cherche à faire. Il ne va pas se terrer je ne sais où pendant des mois. » Le on parle de lui-même. Il ne s’envisage plus comme un duo avec l’ainé dont il a toujours été inséparable. Non, Alec a rejoint le camp de ses ennemis, tant pis pour le sang, tant pis pour leur famille, tant pis pour le passé. Sa loyauté va au gang et la femme face à lui qui est prête à accepter de l’aider.






@Raelyn Blackwell  (Raelec #5) whatever it takes 873483867
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
(Raelec #5) whatever it takes 71f09ad619243a2e8d19bb8ae12ce5e8bc6dd417
POSTS : 20390 POINTS : 3035

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › terrorisée par la solitude, elle l'a longtemps fuie dans les bras d'inconnus avant de tomber amoureuse d'Amos › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(Raelec #5) whatever it takes 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #61 & #62 I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

(Raelec #5) whatever it takes 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #3 You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

(Raelec #5) whatever it takes Tumblr_inline_pgigblTS1B1tvq6hz_250
parkwell #5 Look me in my eyes, tell me everything's not fine. Oh, the people ain't happy and the river has run dry. You thought you could go free. If you listen real closely, there's a knock at your front door. What you gonna do when there's blood in the water ?

(Raelec #5) whatever it takes V5hk
noreen (scénario libre) Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.

(07) taylor brothers & cochad #2solas (2016)amos #61ariane #5spencer #3amos #62

UNIVERS ALTERNATIFS :

(03) zombie amelynamelyn UA #4leolyn #2 (UA scythe)

SCENARII/PL :
le petit oiseau (Ana de Armas)
le garde du corps (Oscar Isaac)
pré-liens du Club
pré-liens de l'Octopus


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


(Raelec #5) whatever it takes B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelyn I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : harley (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(Raelec #5) whatever it takes Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelec #5) whatever it takes (Raelec #5) whatever it takes EmptyMer 8 Sep - 15:14



whatever it takes
Raelyn Blackwell & @Alec Strange (Raelec #5) whatever it takes 873483867

« Tu crois que je serais là devant toi si j’avais pu la laisser hors de tout ça ? » Alec n’est pas causant et il ne se rend pas service. Il fut un temps où il n’avait pas besoin de parler pour que je sache ce qu’il pense, un temps ou en un coup d’oeil et un regard échangé j’étais capable de le sonde mais, aujourd’hui, je ne suis plus capable de faire confiance à mes instincts, en ce qui le concerne. Au-delà de son honnêteté, c’est de ma capacité à le lire que je doute puisqu’il est parvenu à me mentir pendant treize ans alors que je ne l’en aurais jamais cru capable. « Je sais plus ce que je crois. » Ce que je sais en revanche c’est qu’à nouveau, il a gardé des secrets. Qu’à nouveau, il ne ne me révèle que Mitchell est venu lui rendre visite que parce que les circonstances l’y obligent. Qu’à nouveau il me place dans une position où je ne suis pas certaine de pouvoir lui faire confiance les yeux fermés. Je me fiche bien qu’il ait gardé pour lui l’existence de cette demoiselle qui semble faire battre son cœur : il s’agit là de son jardin secret. Ce qui me préoccupe c’est cette certitude que, sans elle, je n’aurais pas entendu parler du retour de Mitchell en ville, pas de sa bouche en tout cas.

J’ose au moins espérer que l’aîné à dépassé le point de non retour en s’en prenant à cette femme qui semble si chère au coeur du brun. J’ose espérer qu’à présent, il a ouvert les yeux, lui aussi, qu’à présent, il a enfin tiré un trait sur son frère. Je relève toutefois que s’il vient me trouver pour assurer la protection de sa compagne, il ne parle pas de représailles contre Mitch. L’aide qu’il vient me demander, je n’ai pas l’intention de la lui refuser. Le faire me laisserait un désagréable goût d’ingratitude au fond de la gorge, et je ne veux rien devoir à personne, surtout pas à l’un des Strange. S’il y a la moindre chance que la balance puisse s’équilibrer, si nous puissions être quitte grâce à ça, je n’ai pas l’intention de prendre le risque de passer à côté. « Des yeux sur elle, son domicile, son lieu professionnel » Je réfléchis un instant. Avant de secouer la tête. « A son domicile. Un homme de main à son boulot attirerait sur elle et sur nous trop d’attention. » Quel qu’il soit. « Je doute qu’elle ait envie de ça. Elle va devoir télétravailler, au moins le temps que les choses se tassent. » Ou que quelqu’un envoie enfin cette vermine de Mitchell Strange six pieds sous terre. « S’il s’est déjà rendu chez elle, elle doit déménager. » Mitchell est lâche et c’est bien dans la lâcheté qu’il excelle : il est tout à fait capable de s’introduire dans l’appartement d’une jeune femme sans défense en pleine nuit. « Et si j’étais toi, je voudrais qu’elle prenne son nouvel appart sous un faux nom et qu’elle arrête ses abonnement à Vogue, People Magazine ou au Sunday Mail. Elle doit plus faire livrer de courrier à son nom chez elle. » Je marque un temps de pause, soutenant son regard avec fermeté. « La protéger, ça implique pas juste de lui coller un garde du corps aux basques. Ça demande des sacrifices. Elle en est consciente ? » Tiendra-t-elle ? Je ne la connais pas, ce que je sais en revanche c’est que tout le monde n’est pas prêt à faire les sacrifices que notre univers demande. Elle n’a certainement pas conscience de là où elle a mis les pieds et des monstres desquelles elle s’est approchée en fréquentant l’américain.  

« Il m’a dit qu’il reviendrait. Il reviendra. » - « Et tu me le cacheras, le moment venu ? » Mes doigts croisés sous mon menton maintiennent ma tête et je garde mon regard vrillé dans le sien. « Ou je l’apprendrai quand il viendra me rendre visite ? » Puisque je ne me fais aucune illusion. La trahison de son frère est la plus amère de toute, mais je suis tout autant dans sa ligne de mire. « Il faut qu’on sache ce qu’il cherche à faire. Il ne va pas se terrer je ne sais où pendant des mois. » Que cherche-t-il à faire exactement ? Il a eu l’occasion de se tirer, de recommencer à zéro quelque part et c’est ce que moi j’aurais fait. « Il te l’a pas dit ? Ce qu’il veut ? » Je pousse un soupir avant de porter mes doigts à mon visage pour me masser les tempes. La vengeance, voilà ce qu’il l’anime. Mais comment espère-t-il l’obtenir. « S’il veut s’en prendre à nous, il va devoir trouver des alliés. » Et je n’ose imaginer qu’il aille frapper à la porte de la seule qui me vient en tête. Mais, en même temps, je n’en vois pas d'autres.







(Raelec #5) whatever it takes 1949770018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Raelec #5) whatever it takes Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelec #5) whatever it takes (Raelec #5) whatever it takes Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Raelec #5) whatever it takes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-