AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
39.99 €

 (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lincoln Mulligan
le bouclé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (5 février 1993)
SURNOM : Boucle d'or, le mollusque, le bouclé, Gary... Si vous lui demandez son avis, il préfère Link
STATUT : Célibataire mais le coeur plein d'espoir
MÉTIER : Démanteleur dans un parc de ferrailles et étudiant en mécanique automobile
LOGEMENT : 18 james street à Fortitude Valley avec Leonide
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  0d56427a2f2dd34e506263f1e664e3dc66baedf6
POSTS : 758 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petit frère de Freddy et frère jumeau de Tessa ☼ Jaloux de toute l’attention que leurs parents donnent à Freddy ☼ Change d’emploi comme il change de chemise ☼ N’a jamais véritablement été en couple ☼ A fait de la danse pendant toute son enfance, jusqu’à ses 16 ans ☼ Fumeur ☼ Travaille comme démanteleur dans un parc de ferrailles depuis mi-janvier ☼ A été itinérant de début mars à mi-avril 2021
RPs EN COURS : (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Giphy
Mulligan ☼ No family is perfect we argue, we fight. We even stop talking to each other at times, but in the end, family is family. The love will always be there.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Ce36d15be9cc3ffce2b82816642e10e46819cc44
Lindy ☼ Ghosts don't haunt us. That's not how it works. They're present among us because we won't let go of them.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  459ca5edc6e5f3c960de2c67c8d24a35250880d0
Linby ☼ Small steps in the right direction can turn out to be the biggest step of your life.

(5/6)
Byron #2Linky #2Tessa #2Andy #4Mulligan #2
RPs EN ATTENTE : (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Ip02
RPs TERMINÉS : Peter #1MinaAndy #1Anniversaire LinkMelchiorAdrielAndy #2Tessa #1Byron #1MulliganAdriel #2ErinFreddy #3Andy #3 (FB)
AVATAR : Michael Vlamis
CRÉDITS : ethereal (avatar) & Mapartche (dessin)
DC : Caelan Leckie, Lawrence Cabbott & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37528-lincoln-and-somewhere-in-this-darkness-there-s-a-light-that-i-can-t-find https://www.30yearsstillyoung.com/t37559-lincoln-j-ai-que-d-l-amour-a-partager-mais-si-j-invite-tout-l-monde-dans-mon-coeur-ils-vont-l-saccager https://www.30yearsstillyoung.com/t37560-lincoln-mulligan#1791604 https://www.30yearsstillyoung.com/t39690-lincoln-mulligan#1956006

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Empty
Message(#) Sujet: (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  EmptySam 17 Juil - 17:01




Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding -- @Erin Sanders
2 juillet 2021

« Bro, je m’en vais magasiner. » Mayers est de bonne heure sur le piton considérant l’heure à laquelle nous nous sommes couchés hier. Bon, ok, il est quand même onze heures, mais ça ne change pas que nous nous sommes couchés aux petites heures du matin parce qu’il ne s’était pas encore remis du décalage horaire avec la France. On a parlé, longtemps, et c’est sans surprise que j’ai accueilli la nouvelle de sa relation avec Erin. Ce n’est pas comme si je n’avais pas remarqué qu’il se passait quelque chose entre eux, je lui avais d’ailleurs posé la question il y a quelques mois alors qu’elle était toujours en couple avec Nel, et je me doutais bien qu’il ne partait pas à Paris avec elle pour lui annoncer qu’elle était sa meilleure amie et c’est tout. Je suis content pour eux même si la proximité qu’ils avaient alors que blondinette était toujours en couple me rendait un peu mal à l’aise par rapport à son copain de l’époque. « Okay, bye là. » À moitié endormi, je grommèle ces mots en lui faisant un signe de la main sans bouger d’un poil, allongé sur le canapé devant un épisode de Brooklyn nine-nine sur Netflix. Pendant qu’il sort de notre appartement, je tire sur le capuchon de mon hoodie pour cacher un peu plus mes yeux des rayons du soleil qui m’agressent. Visiblement, je ne suis plus fait pour me coucher aussi tard. La trentaine qui approche se fait sentir, c’est le cas de le dire. J’espère que la soirée qu’Eleonor a prévue demain pour sa fête ne dérapera pas comme celle de mon anniversaire, même si je ne regrette pas ce qu’il s’est passé avec Byron. Sauf l’épisode vomi, évidemment. Cette fois-ci, je compte bien faire attention à ma consommation d’alcool, d’autant plus maintenant que je sais que Tessa a des problèmes de santé et qu’elle sera de la fête. Elle a beau essayer de me rassurer sur sa condition, je suis incapable de ne pas m’inquiéter pour elle. Ma jumelle a toujours été comme une deuxième partie de moi et je suis incapable d’imaginer ma vie sans elle.

Fatigué, je m’assoupis sur le canapé et c’est le bruit de la porte qui me réveille dix minutes plus tard. Je grogne en m’étirant et je relève le bord de mon capuchon pour pouvoir regarder en direction de la porte. « T’es déjà revenu, tu t’ennuyais de moi? » Ou alors il a oublié ses clefs ou son portefeuille. Sauf que lorsque la porte s’ouvre, c’est Erin qui apparaît. « Erin? » Je me frotte les yeux à deux mains en bayant. « Adriel est parti magasiner. » J’assume qu’elle est venue le voir lui, considérant qu’ils viennent de passer une semaine ensemble. Même si Erin est ma meilleure amie, nous nous sommes un peu moins vus dans les derniers mois. Disons que j’ai été un peu plus distant avec mes proches alors que j’habitais dans ma voiture, pour ne pas les alarmer, et je n’ai pas pu faire autrement que de m’éloigner un peu d’elle après la réaction inattendue qu’elle a eue lorsque Mayers a avoué avoir déjà embrassé un gars. Je n’ai pas trop compris pourquoi elle a réagi de cette façon considérant que mon homosexualité n’a jamais semblé la choquer. Mais n’étant pas très à l’aise avec cet aspect de ma vie, je ne me sentais pas capable de la confronter sur le sujet et de lui avouer que, avec un peu de recul, ça m’a blessé. « Comme ça vous avez passé un bon voyage? » Je me redresse un peu pour m’asseoir, afin qu’elle ait de la place pour s’asseoir elle aussi si elle le désire. « Adriel et toi, donc? » demandé-je avec un petit sourire en coin. Mon meilleur ami m'a déjà tout dit la veille, mais je suis impatient d’avoir sa version de l’histoire.  


Insecurity
Sometimes our thoughts are backed by so much insecurity, that they create lies we believe.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  ZIx0Ffb
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  36ht
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  9kdn
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  EmptySam 24 Juil - 0:21





Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding


Vendredi 02 juillet 2021 ->Plongée dans mes rêves les plus doux, je dors paisiblement, sourire aux lèvres. Où devais-je dire mes souvenirs. Car tout ça est bien réel. Ce voyage à Paris et tout ce qui c’est passé là-bas … Un bonheur sans nom. Dans mon sommeil je tend le bras à mes côtés pour chercher mon compagnon. Mais ma main ne tâte que du vide et des draps dépourvu de chaleur humaine. Je me redresse brusquement en position assise dans mon lit comme si je venais de faire un cauchemar. Je réalise alors que je suis dans ma chambre, à Brisbane. Finit la France. On est rentré depuis hier et monsieur et retourné à sa coloc pour tenir compagnie à son bro et ses babies. Je peux pas lui en vouloir pour ça. Mais c’est fou comment je me suis habituée à me réveiller à ses côtés. Ça fait moins de vingt-quatre heures, pourtant j’ai l’impression que nous sommes séparés depuis déjà trop longtemps. J’écarte la couette d’un geste ample pour ensuite pivoter mon bassin. Burton vient aussitôt poser sa grosse tête sur ma cuisse. Il m’avait trop manqué ce gros nounours. Je lui gratouille le crâne affectueusement avant d’enrouler mes bras à son encolure en m’inclinant sur lui. « Bonjour mon chéri à poils » Je précise. Mayers est presque imberbe. Ça me dérange pas. Au moins je peux apprécier ses abdos …. Je me lève du lit. Go la cuisine pour un chocolat et des biscottes. Ça me fait tellement bizarre de revenir à la vie ‘normale’. Je reprends le boulot que lundi histoire de pas trop me brusquer. De toute façon Samy à insister pour que je profite un max. J’enchaîne la douche en fredonnant pour ne pas changer. La porte de la salle de bain s’ouvre brusquement. Je manque faire une syncope. Par instinct je cache mes parties intimes. « ALLO PARISSSSSSS » Leah fait irruption avec la 'finesse' qu’on lui connaît. Je soupire, soulagée de voir que c’est elle et non quelqu’un d’autre avec qui je serais plus pudique. Je reprends aussitôt mes aises en affichant un large sourire. « Putain tu m’as fait peur espèce de greluche » Elle pouffe de rire en s’approchant pour me faire la bise. Enfin ça c’était avant qu’elle ne craque pour un câlin. « Heuu Leah, je suis à poils là. Tu peux attendre que j’enfile un truc » Mais elle n’en fait qu'à sa tête. Je lève les yeux au ciel, la tête bloquée sur son épaule. Elle me fait une tape sur les fesses. Ça claque avec l’eau qui ruisselle sur mes rondeurs. « MAIS ! » Elle est pas possible sérieux. « Tu m’as trop manquer. » Ha bah ça j’en doute pas. Elle me lâche enfin. J’en profite pour couper l’eau et m’enrouler dans une serviette. « Toi aussi tu m’as manqué pétasse. » Un jour j’irai à Paris avec elle. Je sais qu’elle en rêve. Je lui montrerai tous les endroits que j’ai découvert avec Adriel. On fera les même photos mais entre nanas cette fois. « Allooooooorsssss » Nous y voilà ! Je me demandais quand est-ce qu’elle allait craquer. J’évite soigneusement son regard. Mais mon sourire niait me trahit méchamment. « Sayé ? C’est officiel ? Toi et Mayers ? Genre c’est l’amour fou » Comment lui cacher ? Impossible. Elle était dans la confidence pour ce voyage. J’étale ma crème de jour tout en lui répondant sans filtres. « C’est plus que de l’amour à ce stade. J’ai jamais était aussi heureuse de ma vie » Je trace dans ma chambre. Leah me suit comme mon ombre. Elle s’assoit sur mon lit sans gêne pendant que je cherche quoi me mettre. « D’ailleurs il est ou le prince charmant ? » « Dans son château. Mais on se revoit tout à l’heure » Je m’habille tout en lui racontant avec passion mon périple. Leah boit chacune de mes paroles. Quelle commère sérieux !

Après deux heures de papotage. Je suis sur le point de quitter mon logement pour retrouver mon amoureux chez lui. Je ne l’ai pas prévenu. J’ai envie de lui faire la surprise en lui ramenant des viennoiseries toutes fraîche de la boulangerie. Il aura de quoi entamer sa journée dans les meilleures conditions. Je vais même prendre une danoise aux cerises pour boucle d’Or. Il me pardonnera peut-être plus facilement d’avoir été un fantôme ces derniers temps. On ne c’est pas trop revue depuis son anniversaire … Je vais lui faire un gros câlin à la Sanders. En plus j’ai son cadeau à lui donner. « Sois sage » Je roule des yeux tout en fermant la porte de mon logement. « Ouiiii » Je soupire un peu lasse. « Et pense à te protéger. J’ai pas envie que tu transforme en Kinder tout de suite. » « Ouiiiii maman. Je prend ma pillule t’sais » Elle s’arrête dans son élan pour se retourner en me fixant. « On sait tous comment tu es méticuleuse avec la dite pilule. Sérieux, sois prudente ma belle. J’ai pas envie de te ramasser à la petite cuillère comme la dernière fois » Leah m’offre un tendre sourire. Je lui rend tout naturellement. Elle a toujours était là pour moi. C’est un amour. « Promis » Ma meilleure amie hoche la tête, rassurée par mes paroles. Puis elle disparaît dans sa voiture pour ensuite quitter le parking en m’envoyant un baiser avec sa main.

La boulangerie check. Me tromper d’adresse…check… Je suis tellement habituée de me rendre au loft d’Adri que j’ai pas fais attention que je prenais la mauvaise direction. #Boulet. J’ai les clés de la coloc’ pourquoi frapper ? Au pire je vais surprendre Link et Byron ensemble …hum… j’ai déjà vu Link dans son plus simple appareil. Mais j’avoue que ça me gênerait de tomber sur lui en plein ébat. Sésame ouvre toi. « T’es déjà revenu, tu t’ennuyais de moi? » Il parle de qui là ? Byron ou son Bro ? « Hmmm… Je dirais que plutôt que c’est toi qui t’ennuie de moi babe » Je sens d’ici la jalousie de Mayers haha. « Erin? » « La seule ! L’unique ! » Je referme la porte dernière moi et je m’approche en affichant mon plus beau sourire. « Adriel est parti magasiner. » Un rire un peu niait sort d’entre mes lèvres. « Pas grave, le plus beau est là » L’absence de mon amoureux ne me dérange pas plus que ça. En vérité, ça me fait plaisir d’avoir un petit tête à tête avec Mulligan. Je dépose mes affaires au pied de son canapé et je m’installe sur ses genoux. Mes bras enroulent sa nuque. Je lui souris tendrement en plongeant mes yeux dans les siens. « Ça fait plaisir de te voir. Tu vas bien ? » Mes lèvres se collent à sa joue pour un bisou tout doux. « Comme ça vous avez passé un bon voyage? » J’ai les joues qui s’enflamment. J’ai l’impression qu’il sait déjà tout. En même temps avec son Bro là … je me demande ils ont ne serait-ce qu’un petit secret. « Tu sais déjà tout non ? Hmmm » Je souris d’un air taquin en lui pinçant la joue comme un enfant. Évidemment qu’il sait tout ! J'espère qu’Adriel n’a pas trop donné de détails … Je quitte ses genoux pour m’asseoir à ses côtés. « Je t’ai amené ta viennoiserie préférée ! » Subtilement je tente de dévier la conversation. L’air de rien. Sait-on jamais. Je lui présente sa danoise, le sourire triomphant. « Adriel et toi, donc? » C’est un échec cuisant « Donc ? » J’abandonne. J’ai promis que j’assumerais cette fois. Allez, courage. Tu peux le faire. Et puis c’est Link. Ce n’est pas n’importe qui. « On est ensemble. Officiellement. Pour de bon cette fois ! » Sayé, j’ai le sourire niais. Des coeurs pleins les yeux. « J’ai passé mes plus belles vacances. C’était….magiiiiqueeee à la la la si tu savais Link. Je crois que j’ai jamais était autant amoureuse de quelqu’un » Je pose mes mains sur ma poitrine comme pour empêcher mon coeur de s’échapper. J’hésite à lui retourner la question. Disons que la dernière fois il a quand même gerber sur son crush. Je ne connais pas assez Byron pour savoir s’il lui en tenue rigueur. J’ose quand même. « Et toi ? Comment ça se passe côté coeur ? » Ma main frictionne son dos, comme pour lui donner le courage de parler. « T’as revu Byron depuis l'anniversaire ? » Si je sent que je le sujet dérange j’ai plein de cartes en jeu. Je croque dans mon croissant en prenant soin de ne pas en mettre partout. Qui voilà !!! L’appel de la bouffe. « Peter Quill Manders !!! Tu m’as trop manqué » Il saute sur mes genoux pour quémander des câlins. Je glisse ma main dans son pelage. Il remonte son dos à chaque passage en ronronnant comme une locomotive.
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Mulligan
le bouclé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (5 février 1993)
SURNOM : Boucle d'or, le mollusque, le bouclé, Gary... Si vous lui demandez son avis, il préfère Link
STATUT : Célibataire mais le coeur plein d'espoir
MÉTIER : Démanteleur dans un parc de ferrailles et étudiant en mécanique automobile
LOGEMENT : 18 james street à Fortitude Valley avec Leonide
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  0d56427a2f2dd34e506263f1e664e3dc66baedf6
POSTS : 758 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petit frère de Freddy et frère jumeau de Tessa ☼ Jaloux de toute l’attention que leurs parents donnent à Freddy ☼ Change d’emploi comme il change de chemise ☼ N’a jamais véritablement été en couple ☼ A fait de la danse pendant toute son enfance, jusqu’à ses 16 ans ☼ Fumeur ☼ Travaille comme démanteleur dans un parc de ferrailles depuis mi-janvier ☼ A été itinérant de début mars à mi-avril 2021
RPs EN COURS : (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Giphy
Mulligan ☼ No family is perfect we argue, we fight. We even stop talking to each other at times, but in the end, family is family. The love will always be there.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Ce36d15be9cc3ffce2b82816642e10e46819cc44
Lindy ☼ Ghosts don't haunt us. That's not how it works. They're present among us because we won't let go of them.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  459ca5edc6e5f3c960de2c67c8d24a35250880d0
Linby ☼ Small steps in the right direction can turn out to be the biggest step of your life.

(5/6)
Byron #2Linky #2Tessa #2Andy #4Mulligan #2
RPs EN ATTENTE : (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Ip02
RPs TERMINÉS : Peter #1MinaAndy #1Anniversaire LinkMelchiorAdrielAndy #2Tessa #1Byron #1MulliganAdriel #2ErinFreddy #3Andy #3 (FB)
AVATAR : Michael Vlamis
CRÉDITS : ethereal (avatar) & Mapartche (dessin)
DC : Caelan Leckie, Lawrence Cabbott & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37528-lincoln-and-somewhere-in-this-darkness-there-s-a-light-that-i-can-t-find https://www.30yearsstillyoung.com/t37559-lincoln-j-ai-que-d-l-amour-a-partager-mais-si-j-invite-tout-l-monde-dans-mon-coeur-ils-vont-l-saccager https://www.30yearsstillyoung.com/t37560-lincoln-mulligan#1791604 https://www.30yearsstillyoung.com/t39690-lincoln-mulligan#1956006

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  EmptyMer 4 Aoû - 19:08



Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding -- @Erin Sanders
« Hmmm… Je dirais que plutôt que c’est toi qui t’ennuie de moi babe » Babe. On aurait presque pu s’y méprendre si mon hoodie était rose comme un cochon pour accompagner mes boucles qui pourraient faire office de queues à tirebouchon. Je ne dis rien à part le nom de mon amie, trop surpris de voir débarquer Erin à l’improviste et peut-être un peu aussi parce que ma répartie est aussi endormie que moi. « La seule ! L’unique ! » Les yeux à moitié fermés, je ne peux m’empêcher de sourire. Malgré le malaise bien présent de mon côté, je dois me rendre à l’évidence qu’elle m’a manqué ces derniers mois et que je suis bien content de la voir même si je me doute que ce n’est pas moi qu’elle est venue voir ce matin. Sauf qu’elle a manqué Adriel de peu et qu’elle devra se contenter de moi. « Pas grave, le plus beau est là » J’arque un sourcil en riant. « Genre que tu te contenterais du moins beau. » Je ne suis pas dupe, je sais bien qu’elle voit Mayers dans sa soupe et que je ne lui arrive pas à la cheville. Et c’est bien correct comme ça considérant que je ne suis pas attiré par elle. Mes deux amis s’aiment et je ne leur souhaite que du bonheur. Lorsqu’Erin prend place sur mes genoux, je passe mes bras autour de sa taille. « Ça fait plaisir de te voir. Tu vas bien ? » Je hoche lentement la tête avant qu’elle ne vienne embrasser l’une de mes joues. Alors qu’elle s’apprête à se reculer, je resserre mon étreinte pour l’en empêcher et lui remettre sa bise. « Ça va oui. » réponds-je sans entrer dans les détails. Entre mon déménagement, l’acceptation au programme de mécanique automobile, Andy qui m’a aidé alors que je me suis blessé à la cuisse, Byron que j’ai enfin revu, le retour de Freddy et la maladie de Tessa, disons que je ne sais pas vraiment par où commencer. « Je suis content de te voir moi aussi. » ajouté-je en lui souriant tout en baissant mon capuchon pour mieux l’entendre.

Sans plus attendre, je la questionne sur son voyage et mon sourire s’agrandit lorsqu’elle devient écarlate. « Tu sais déjà tout non ? Hmmm » Je grimace en détournant la tête lorsqu’elle me pince la joue. Erin me fait penser à une de mes tantes et je ne suis pas certain que ce soit une bonne chose. « À toi de me le dire. » dis-je en haussant les sourcils. Quoique, à vrai dire, je ne suis pas certain de vouloir tout savoir. Elle peut se garder une petite gêne, ce que Sanders n’a pas. Erin quitte mes genoux pour s’asseoir à côté de moi et j’en profite pour me redresser un peu. « Je t’ai amené ta viennoiserie préférée ! » Elle essaie de changer de sujet, croit-elle vraiment que je ne le remarque pas? Je lui fais savoir que je vois clair dans son jeu en la fixant d’un regard réprobateur. Mes traits se détendent toutefois lorsque mon regard se pose sur la danoise. Je suis incapable de résister, elle me prend par les sentiments. J’ai à peine le temps de prendre un sac de ses mains que mon estomac se met à gargouiller et que je me mets à saliver. « Merci, c’est gentil. » Sans perdre de temps, je croque dans la viennoiserie à pleines dents avec délectation. Je ne me souviens pas de la dernière fois que j’ai mangé ça, disons que ce n’est pas un luxe que je me suis permis dans les derniers mois. « Ça devrait être un crime de faire des choses si bonnes. » Sauf qu’il y a toujours plein de miettes qui tombent lorsque je mange ça et j’en ai plein sur mon bas de pyjama. D’une main, je secoue mes vêtements pour envoyer les miettes au sol. Je les ramasserai après, ou le chat le fera. C’est cadeau! Je rapporte mon attention sur Erin pour la requestionner sur Adriel. Elle ne s’en sortira pas aussi facilement. « Donc ? » Je lève les yeux au ciel en claquant de la langue. « Arrête de jouer à l’innocente. » Elle abdique enfin. « On est ensemble. Officiellement. Pour de bon cette fois ! » Je dépose la danoise sur mes cuisses, puis je me lèche rapidement les doigts afin de pouvoir applaudir. « EN-FIN. » On ne va pas se mentir, il n’y a personne de surpris. « J’ai passé mes plus belles vacances. C’était….magiiiiqueeee à la la la si tu savais Link. Je crois que j’ai jamais était autant amoureuse de quelqu’un. » Un sourire attendri se dessine sur mes lèvres. Erin rayonne comme Adriel hier et ça me fait vraiment plaisir de les voir heureux ensemble. « Je suis vraiment content pour vous deux. Ça veut dire qu’on va se voir plus souvent ça? » Pour le meilleur et pour le pire. « C’était quoi ton activité préférée là-bas? » demandé-je avant de prendre une nouvelle bouchée de ma danoise. Comme je n'ai pas les moyens de voyager, qu'elle me fasse rêver avec ses souvenirs à elle.  

Chaque fois qu’on parle de la vie amoureuse des autres, la mienne vient inévitablement sur le sujet ensuite. « Et toi ? Comment ça se passe côté cœur ? » demande-t-elle en me frictionnant le dos. Je prends mon temps pour terminer ma bouchée, partagé entre divers sentiments contradictoires face à elle et sa réaction à mon anniversaire. J’ai envie de lui répondre franchement, mais j’ai une drôle de sensation en-dedans de moi, comme si quelque chose cloche. « T’as revu Byron depuis l'anniversaire ? » Je sens mon cœur tressaillir lorsqu’elle mentionne le brun. Malgré les doutes, je finis par hocher la tête en me pinçant les lèvres pour réprimer mon sourire. « Une fois, il y a un peu moins de deux semaines. » Je ne sais pas trop quoi dire de plus, dès qu’on se met à parler de lui je me sens bizarre. J’ai la sensation d’avoir les jambes molles rien qu’à repenser à son regard qui me transperce. Si l’espoir que ça débouche sur quelque chose s’était effondré après quatre mois sans nouvelles, le revoir ce mois-ci l’a fait renaître. « Il va être là demain, je l’ai invité. » ajouté-je en baissant les yeux sur ma danoise, un sourire niais au coin des lèvres. Et histoire de l’étouffer -le sourire, pas Erin-, j’engloutis le reste de ma danoise en essuyant mes mains sur le bas de mon pyjama. C’est à ce moment que je me rappelle de quelque chose que Byron m’a dit lorsqu’on s’est vu au DBD. Je relève rapidement les yeux vers Erin en riant. « D’ailleuuuuuuuuuurs, madame Sanders… Comme ça tu lui aurais donné des détails croustillants de ma vie intime? Qu’est-ce que tu lui as dit, exactement? Allez, j’écoute. » Je croise mes bras contre mon torse en plissant les yeux pour me donner un air sévère. Soudainement, Peter Quill Manders approche et Erin peut bien essayer de s’en servir comme distraction, ça ne fonctionnera pas. « Peter Quill Manders !!! Tu m’as trop manqué » Je lève les yeux au ciel en décroisant mes bras. « C’est lui le plus beau c’est ça? » Je la regarde flatter le chat et je ne peux pas ignorer plus longtemps la boule que j’ai dans le ventre. Je sais que je devrai tôt ou tard avoir cette conversation avec elle, même si ça m’angoisse, et le plus tôt sera le mieux. L’éviter ne sera plus possible maintenant qu’elle est avec Adriel et, à vrai dire, j’ai aussi envie de retrouver mon amie. Instantanément, l’ambiance change tandis que mes épaules se crispent et que mon regard se baisse ses mes mains qui se mettent à triturer le bras de mon hoodie. « Erin? » dis-je à voix basse pour attirer son attention tout en espérant éviter le conflit. « J’aimerais ça te parler de quelque chose… » Je remonte mes jambes sur le canapé pour m’asseoir en indien. « Tu te rappelles du jeu qu’on a joué à ma fête? Les questions… » Je lève furtivement les yeux vers elle en attendant sa réponse, les rebaissant dès le moment où nos regards se croisent. « Adriel a dit qu’il avait embrassé un gars et t’as… » Je ris nerveusement en me grattant l’oreille. « T’as mal réagi. Comme si… c’était dégoûtant? Comme si c’était tabou. » La voix tremblante, je n’ose pas la regarder. J’ai peur de comment elle pourrait réagir à mes questions et d’être déçu. Erin est ma meilleure amie et je lui fais confiance, mais là, j’ai peur de la perdre. Et si c’était son opinion depuis tout ce temps et qu’elle n’avait jamais osé le dire? Que l’alcool lui ait fait dire tout haut ce qu’elle pense tout bas? « Tu me pousses vers Byron. Je t’avoue que je suis un peu perdu, je ne comprends pas… est-ce que… tu trouves ça dégoûtant? Est-ce que tu me trouves dégoûtant? » Je déglutis difficilement en attendant sa réponse, le cœur battant la chamade. Ses paroles m’ont blessé et j’espère que tout ça n’est qu’un malentendu.


Insecurity
Sometimes our thoughts are backed by so much insecurity, that they create lies we believe.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  ZIx0Ffb
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  36ht
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  9kdn
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  EmptyLun 9 Aoû - 16:47





Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding


Vendredi 02 juillet 2021 -> Toute joyeuse, je rejoins Link sur le canapé. J’aurai pu bouder de voir l’absence d’Addie. Mais finalement je me réjouis de passer du temps avec mon ami. C’est pas mon best mais c’est tout comme en vrai. « Genre que tu te contenterais du moins beau. » Je m’assois sur ses genoux sans gênes. Entre nous y a pas de malaises. Je pourrais me balader en petite tenue sous ses yeux que ça ne me ferait même pas rougir. « Adriel est le plus mignon. C’est … différent » Que je réponds avec un petit sourire niais au bord des lèvres. Les deux sont beau gosse. C’est juste mes sentiments qui changent. Il roule ses bras à ma taille. Mon sourire prend alors plus d'ampleur. Je m’assure qu’il aille bien. La base. « Ça va oui. Je suis content de te voir moi aussi. » Mes lèvres se posent sur sa joue pour un bisou tout doux. Direct il me questionne sur Paris. On peut pas dire qu’il tourne autour du pot. Je me sent toute gênée car je me doute qu’Adriel n’a pas pu s’empêcher de tout lui dévoiler. Il ne sait pas tenir sa langue celui là … encore moins avec son « Bro ». Bro par si, bro par là. J’ai l’impression qu’ils se font un plaisir de me bassiner avec ça. Moi aussi j’ai ma bro d’abord !!! « À toi de me le dire. » Je roule des yeux en souriant malicieusement. Maligne, je tente un changement de sujet avec mes viennoiseries. Peut-être que … En plus j’ai choisis sa préférée. Je sais que je tape dans le mille. « Merci, c’est gentil. » Je prend un mini beignet au Nutella en lui souriant. « Ça devrait être un crime de faire des choses si bonnes. » La bouche pleine, je glousse en me léchant l’extrémité de mes doigts. « C’est clair, c’est pas permis. A Paris ils te font de ces trucs. C’est juste trop bon » Côté cuisine ils sont plutôt doués. J’ai juste était surprise par les quantités. Disons que c’est plutôt light comparé à chez nous. « Arrête de jouer à l’innocente. » Bon… je crois que suis foutue. Il est pas dupe le bouclé. Faut dire qu’il me connaît trop bien. Ça devient compliqué de le rouler dans la farine. J’avoue donc officiellement mon union avec Adriel. « EN-FIN. » Mes joues s’enflamment. Je tente de cacher mon malaise en plaçant ma main devant ma bouche. « Non mais à t’entendre tu n’attendais que ça » Je glousse. Sérieusement ? Link se doutait de quelque chose ? « Je suis vraiment content pour vous deux. Ça veut dire qu’on va se voir plus souvent ça? » Je passe ma main sur sa joue en prenant un air désolé. Je l’ai un peu négliger ces derniers temps. Je m’en veux un peu. « Mohh … on a pas besoin d’Adriel pour se voir. Mais oui par logique tu me verra traîner plus ici ou Adriel chez moi, va savoir. » Depuis qu’on est revenu de Paris il n’a dormit qu’une seule nuit ici. Je vais m’en plaindre. J’adore me réveiller dans ses bras. Et dormir à la clinique c’est plus pratique pour moi. J’ai juste à descendre les marches pour être sur mon lieu de travail. C’est royal. « C’était quoi ton activité préférée là-bas? » J’éclate de rire car si je répond sincèrement je devrais lui avouer que se sont les papouilles avec Addie qui m’ont le plus plu. Mais je vais éviter de lui donner ce genre de détail. Ça le mettrait mal à l’aise. « Excuse moi, c’est nerveux » Mouais … « Les monuments sont superbes. On est monté tout en haut de la tour Eiffel. On a mangé sur un bateau mouche, c’était trop romantique ho la la. » Un rêve éveillé. Rien que d’y penser j’ai mon coeur qui palpite. « Tu sais c’était quoi notre hôtel ? Le château de Cendrillon !!! Les Manders dans leur royaume. C’était juste parfait. On a aussi était à Disney. La base ! » Je me penche pour attraper son cadeau dans mon sac cabas. « Tiens c’est pour toi » C’est pas sa fête, ni rien. J’avais juste envie de lui faire plaisir. « Planque là, Adriel va vouloir te la piquer. Tu as le droit à trois voeux » J’ébouriffe ses cheveux affectueusement.

Curieuse, je m’intéresse à sa vie sentimentale. Byron. Dans mes souvenirs c’est lui qui rendait mon ami tout niait et fleur bleue. Mais la soirée de son anniversaire ne c’est pas terminée sous les chapeaux de roues. L’allemand était recouvert de vomi. J’ose espérer qu’il ne soit pas rancunier. Link était juste malade d’avoir trop bu. Je suis pleinement responsable - Adriel aussi -. « Une fois, il y a un peu moins de deux semaines. Il va être là demain, je l’ai invité. » Je souris. Soulagée de voir qu’ils se parlent encore. « C’est cool ! T’abusera moins de l’alcool et ça se passera bien » Je vais m’assurer qu’il ne boive pas trop. « D’ailleuuuuuuuuuurs, madame Sanders… Comme ça tu lui aurais donné des détails croustillants de ma vie intime? Qu’est-ce que tu lui as dit, exactement? Allez, j’écoute. » What ?? J’ai envie d’étriper Byron de ne pas avoir su tenir sa langue. Sérieux, il abuse. « C’est lui lààà ! Il fait plein d’insinuations » Et moi je met les deux pieds dans le plat bêtement. « Il est sournois, méfie toi ! En vrai j’ai maladroitement avoué que t’étais Gay. Et … peut-être qu’on avait couché ensemble sur la banquette arrière de Choupette » #Détail« humm… et que t’étais mon premier » Quand j’y repense j’ai quand même avouer pas mal de choses à Byron. Mon matou préféré choisit pile se moment pour s’incruster. A croire qu’il a senti que j’avais besoin d’une issue pour me dépêtrer de ce merdier monumental. « C’est lui le plus beau c’est ça? » Je caresse le félin avec beaucoup d’amour. Je l’ai toujours considérer comme le mien. C’est moi qui est poussé Addie l’adopter. C’est notre baby Manders. « Le plus beau c’est toi Link chéri. » Je persiste là dessus. Rien ne me fera changer d’avis. Je continue mes papouilles avec Peter Quill. Il frotte ses joues aux miennes en ronronnant comme une loco. Ça m’apaise. Pas autant que Link apparement. « Erin? » Je relève la tête pour le regarder dans les yeux. « Oui ? » Je remarque alors qu’il est tout crispé. « J’aimerais ça te parler de quelque chose… » Soudain j’ai peur de ce qu’il va me dire. « Je t’écoute » Apparemment ça le soulagerait de m’en parler. Autant qu’il vide son sac. J’aime pas le voir comme ça. « Tu te rappelles du jeu qu’on a joué à ma fête? Les questions… » Je fronce légèrement les sourcils pour m’aider à me concentrer. « Mouii. On a dit tellement de choses à cette soirée » Je ris nerveusement. J’ai pas forcément le souvenir de tout. J'espère ne pas avoir dit quelque chose de malsain. « Adriel a dit qu’il avait embrassé un gars et t’as… T’as mal réagi. Comme si… c’était dégoûtant? Comme si c’était tabou. » Je l’écoute sans l’interrompre. Je comprend où il veut en venir. Je me sens tellement nulle. C’était pas le but de la manoeuvre. J’ai pas réfléchis en disant cela. « Tu me pousses vers Byron. Je t’avoue que je suis un peu perdu, je ne comprends pas… est-ce que… tu trouves ça dégoûtant? Est-ce que tu me trouves dégoûtant? » « MAIS » Je relève son visage en posant ma main sous son menton. « Pas du tout Link, jamais. J’ai rien contre ton homosexualité. C’est juste qu’à l’époque j’avais déjà des sentiments pour Addie. Je l’aime depuis des années en fait. J’étais juste pas prête. Alors d’apprendre qu’il pourrait virer de bord ça m’a juste dégoûtée dans le sens ou j’avais la sensation de le perdre pour de bon. A trop attendre pour lui dire ce que je ressent pour lui, j’ai risquer de passer à côté. Le voir avec Tessa déjà … enfin bref. Tout ça pour dire que j’ai rien contre toi Link. Je te trouve pas dégoutant. J’ai moi même embrasser Leah et ça ma plu. J’aurai clairement pu sortir avec une fille. C’est juste que je ne me suis pas penchée plus sur le sujet. Deux personnes du même sexe ne m’ont jamais dégoutée. Je suis navrée que t’es pu penser ça. Je vous trouve mignons toi et Byby. J'espère vraiment que ça aboutira à quelque chose de beau. Tu mérites d’être heureux mon chou » Je passe mes bras autour de lui pour ensuite coller ma tête à son épaule. « Si je te trouvais dégoûtant, j’aurai jamais offert ma virginité » A aucun moment je regrette de l’avoir fait. Je balaye ses bouclettes derrière l’oreille en lui souriant tendrement. « C’était quelque chose d’important à mes yeux. Bon… pas sûr que Adriel le prenne aussi bien. Il t’en a parlé ? » Je sais qu’entre eux ils se confient pas mal de choses. J’ai dû mal à cerner le point de vue de Mayers à ce sujet. Ma main plonge dans le sachet de viennoiseries pour reprendre un autre beignet au chocolat. Je le tend automatiquement à Link pour qu’il se serve à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Mulligan
le bouclé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (5 février 1993)
SURNOM : Boucle d'or, le mollusque, le bouclé, Gary... Si vous lui demandez son avis, il préfère Link
STATUT : Célibataire mais le coeur plein d'espoir
MÉTIER : Démanteleur dans un parc de ferrailles et étudiant en mécanique automobile
LOGEMENT : 18 james street à Fortitude Valley avec Leonide
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  0d56427a2f2dd34e506263f1e664e3dc66baedf6
POSTS : 758 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petit frère de Freddy et frère jumeau de Tessa ☼ Jaloux de toute l’attention que leurs parents donnent à Freddy ☼ Change d’emploi comme il change de chemise ☼ N’a jamais véritablement été en couple ☼ A fait de la danse pendant toute son enfance, jusqu’à ses 16 ans ☼ Fumeur ☼ Travaille comme démanteleur dans un parc de ferrailles depuis mi-janvier ☼ A été itinérant de début mars à mi-avril 2021
RPs EN COURS : (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Giphy
Mulligan ☼ No family is perfect we argue, we fight. We even stop talking to each other at times, but in the end, family is family. The love will always be there.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Ce36d15be9cc3ffce2b82816642e10e46819cc44
Lindy ☼ Ghosts don't haunt us. That's not how it works. They're present among us because we won't let go of them.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  459ca5edc6e5f3c960de2c67c8d24a35250880d0
Linby ☼ Small steps in the right direction can turn out to be the biggest step of your life.

(5/6)
Byron #2Linky #2Tessa #2Andy #4Mulligan #2
RPs EN ATTENTE : (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Ip02
RPs TERMINÉS : Peter #1MinaAndy #1Anniversaire LinkMelchiorAdrielAndy #2Tessa #1Byron #1MulliganAdriel #2ErinFreddy #3Andy #3 (FB)
AVATAR : Michael Vlamis
CRÉDITS : ethereal (avatar) & Mapartche (dessin)
DC : Caelan Leckie, Lawrence Cabbott & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37528-lincoln-and-somewhere-in-this-darkness-there-s-a-light-that-i-can-t-find https://www.30yearsstillyoung.com/t37559-lincoln-j-ai-que-d-l-amour-a-partager-mais-si-j-invite-tout-l-monde-dans-mon-coeur-ils-vont-l-saccager https://www.30yearsstillyoung.com/t37560-lincoln-mulligan#1791604 https://www.30yearsstillyoung.com/t39690-lincoln-mulligan#1956006

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  EmptyVen 3 Sep - 17:20




Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding -- @Erin Sanders
Depuis le temps qu’on se connait, Erin sait comment me caresser dans le sens du poil et c’est peut-être pour ça que je n’arrive jamais à lui en vouloir très longtemps même si des fois j’ai envie de l’étriper quand elle parle trop. La danoise qu’elle m’a ramenée est tout simplement délicieuse et heureusement que je n’ai pas les moyens de m’en acheter trop souvent parce que mes pantalons ne me feraient plus. « C’est clair, c’est pas permis. A Paris ils te font de ces trucs. C’est juste trop bon » Je n’en doute pas une seconde. Je ne connais pas trop la bouffe française, mais je me doute que les baguettes de pain doivent être bonnes comme c’est pas mal à ça que les français sont identifiés. Ça et les berrets. « Comme quoi? Allez, vends-moi du rêve. » Fais-moi saliver. Après un long moment d’hésitation, la blonde crache le morceau et avoue être en couple avec Adriel, ce que je savais déjà. Je ne peux m’empêcher de m’exclamer, content qu’ils arrêtent enfin de faire semblant qu’il n’y a rien entre eux. « Non mais à t’entendre tu n’attendais que ça » Je fais mine de réfléchir en me caressant le menton, laissant retomber mon bras l’instant d’après. « Peut-être un peu. Fallait être aveugle pour ne pas voir qu’il se passait quelque chose entre vous deux. Rien qu’à mon anniversaire vous étiez hyper proches. » Et qu’elle ne me dise pas elle aussi que ça a toujours été comme ça entre eux, ce n’était pas pareil. Maintenant que Sanders et Mayers sont en couple, je comprends que la blonde et moi aurons plus d’opportunités de se voir puisqu’elle passera probablement plus de temps à l’appartement d’Adriel où j’habite moi aussi. « Mohh … on a pas besoin d’Adriel pour se voir. Mais oui par logique tu me verra traîner plus ici ou Adriel chez moi, va savoir. » Je lui souris tendrement avant de froncer les sourcils tout en croisant les bras contre mon torse en faisant semblant de bouder. « Tu ne vas pas me voler mon coloc quand même? Je viens à peine de le trouver. Depuis le temps que je le voulais pour moi. » Je me pince les lèvres pour réprimer mon sourire, incapable de rester sérieux trop longtemps. Je reviens sur le sujet de leur voyage à Paris et je lui demande quelle a été son activité préférée là-bas. Erin rit et je ne peux m’empêcher de lever les yeux au ciel. « Excuse moi, c’est nerveux » Pas besoin de la tête à Papineau pour savoir à quoi elle pensait. Elle a l’esprit tordu, Erin, c’est pas nouveau. « Pas besoin d’aller à Paris pour faire ça tu sais? » dis-je avec un petit sourire moqueur au coin des lèvres. Et c’est une question rhétorique, Erin, pas besoin de répondre pour vrai. Je sais que tu sais, que ça a déjà été testé, pas besoin des détails. « Les monuments sont superbes. On est monté tout en haut de la tour Eiffel. On a mangé sur un bateau mouche, c’était trop romantique ho la la. » Le regard brillant, je place mes deux mains devant ma bouche tellement je trouve ça mignon. Leur voyage a dû être parfait et je suis vraiment content pour eux. « Tu sais c’était quoi notre hôtel ? Le château de Cendrillon !!! Les Manders dans leur royaume. C’était juste parfait. On a aussi été à Disney. La base ! » Je ris. « Adriel ne s’est pas transformé en rat? » Et son carrosse en citrouille. « Tiens c’est pour toi. Planque là, Adriel va vouloir te la piquer. Tu as le droit à trois vœux » Je fronce les sourcils, surpris qu’elle m’ait ramené un cadeau de leur voyage. J’ouvre le cadeau et ma bouche s’ouvre toute grande lorsque je vois la lampe de génie. « Trop cool! » Je l’approche de mon visage pour observer chaque petit détail. « S’il te plait dis-moi que c’est Will Smith qui va sortir de la lampe si je la caresse? » C’est beau rêver. « Merci, c’est gentil d’avoir pensé à moi. » dis-je en la prenant dans mes bras après avoir déposé le cadeau sur la table basse, la même qui s’est pris mes tibias en pleine gueule.

Byron vient sur le sujet et, après quelques hésitations, j’ose enfin lui dire que nous nous sommes revus il n’y a pas si longtemps et que je l’ai invité à la fête d’Eleonor. Le brun avait l’air préoccupé dernièrement et j’ai pensé que ça pourrait lui faire du bien de se changer un peu les idées. « C’est cool ! T’abusera moins de l’alcool et ça se passera bien » Je baisse les yeux sur mes mains, visiblement inquiet que la soirée dérape comme la précédente. « J’espère. Je ne ferai pas la même erreur deux fois en tout cas. » dis-je en faisant référence aux cocktails préparés par mes deux meilleurs amis. Je suis tout de même un peu inquiet de revoir Byron demain alors qu’Eleonor n’est pas au courant pour mon homosexualité et que je ne sais pas qui d’autre elle a invité pour son anniversaire. J’ai toujours été plus à l’aise dans des petits groupes de personnes que je connais, j’espère qu’elle n’a pas invité la moitié de la ville. « Eleonor n’est pas au courant. Pour moi je veux dire… » Et ça me stresse parce que je n’ai aucune idée de comment elle va réagir. Je me souviens alors que l’allemand m’ait dit que la blonde lui avait parlé de ma vie sexuelle et j’en conviens que c’est le temps de la confronter – gentiment – à ce sujet. « C’est lui lààà ! Il fait plein d’insinuations. Il est sournois, méfie-toi ! En vrai j’ai maladroitement avoué que t’étais Gay. Et … peut-être qu’on avait couché ensemble sur la banquette arrière de Choupette… humm… et que t’étais mon premier » Étant donné que je savais déjà ce qu’elle avait dit à Byron, je ne suis pas trop surpris mais j’observe mon ami avec un regard réprobateur. « Comment t’as « maladroitement » avoué tout ça, dis-moi? » Ça fait pas mal, tu ne trouves pas Erin? « Vous n’avez pas d’allure tous les deux sérieux. » Je secoue négativement la tête en repensant à mon anniversaire. Je ne les ai pas vus très souvent ensemble, une fois tout au plus, mais les deux ne manquaient pas une occasion de se charrier. « Le plus beau c’est toi Link chéri. » Je pose une main sur mon cœur tout en battant des cils à répétition.

Après les sujets un peu plus légers, je prends mon courage à deux mains pour crever l’abcès. Voilà plusieurs mois que j’hésite à aller voir Erin pour lui parler du malaise que je ressens face à ce qu’elle a dit à mon anniversaire lorsque Mayers a avoué avoir déjà embrassé un homme. Erin a toujours été là pour me supporter, l’une des rares à savoir pour mon homosexualité, mais ses commentaires m’ont un peu trop fait repenser aux paroles du père d’Andy. Sans trop tourner autour du pot, je finis par lui demander si elle me trouve dégoûtant. « MAIS » Malgré qu’elle me relève le menton d’une main, mon regard fuit le sien. J’ai peur de ce qui s’en vient et je ne me sens pas capable de plonger mon regard dans le sien, de peur d’y lire du dégoût. « Pas du tout Link, jamais. J’ai rien contre ton homosexualité. C’est juste qu’à l’époque j’avais déjà des sentiments pour Addie. Je l’aime depuis des années en fait. J’étais juste pas prête. Alors d’apprendre qu’il pourrait virer de bord ça m’a juste dégoûtée dans le sens ou j’avais la sensation de le perdre pour de bon. A trop attendre pour lui dire ce que je ressent pour lui, j’ai risquer de passer à côté. Le voir avec Tessa déjà … enfin bref. Tout ça pour dire que j’ai rien contre toi Link. Je te trouve pas dégoutant. J’ai moi même embrasser Leah et ça ma plu. J’aurai clairement pu sortir avec une fille. C’est juste que je ne me suis pas penchée plus sur le sujet. Deux personnes du même sexe ne m’ont jamais dégoutée. Je suis navrée que t’es pu penser ça. Je vous trouve mignons toi et Byby. J'espère vraiment que ça aboutira à quelque chose de beau. Tu mérites d’être heureux mon chou» Erin passe ses bras autour de moi et je lui remets son étreinte même si je me sens encore un peu bizarre et que je ne sais pas trop quoi dire. J’entends sa raison, mais j’ai encore un peu de mal à comprendre pourquoi ça la dérange tant que ça. On ne devient pas gay du jour au lendemain, on l’est ou on ne l’est pas. Elle aurait pu perdre Adriel à une fille, que ce soit un gars qu’il ait embrassé y changeait quoi? « Si je te trouvais dégoûtant, j’aurai jamais offert ma virginité » Ça c’est un sacré bon argument auquel je n’avais pas pensé. Ça me rassure de savoir que je ne la dégoûte pas. « Tu marques un point. » dis-je en riant nerveusement. « C’était quelque chose d’important à mes yeux. Bon… pas sûr que Adriel le prenne aussi bien. Il t’en a parlé ? » Je me recule en secouant vivement la tête, pas trop rassuré par sa question. Dois-je en comprendre qu’elle s’est échappée à lui aussi? « Erin, qu’est-ce que t’as fait… » Ça y est, Adriel doit me détester. S’il ne m’en a pas parlé, c’est que, clairement, ça le dérange. Comment je vais faire pour le regarder en face maintenant? J’habite avec lui, ce n’est pas comme si je pouvais l’éviter. « Tu lui as dit? » Je soupire en prenant un beignet au chocolat, inquiet de la réaction de mon ami. « Comment il a réagi? Il doit tellement m’en vouloir… »



Insecurity
Sometimes our thoughts are backed by so much insecurity, that they create lies we believe.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  ZIx0Ffb
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  36ht
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  9kdn
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  EmptyDim 12 Sep - 0:40





Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding


Vendredi 02 juillet 2021 -> Ça me fait du bien de repasser du temps avec Link. Juste lui et moi. Pas de Bro, pas de Byron … On se retrouve, comme avant, quand on avait quelques années de moins. Tout naturellement je lui parles de mon voyage à Paris avec Mayers. La semaine passer là-bas fut tellement magique que je suis obligé de le partager avec lui. « Comme quoi? Allez, vends-moi du rêve. » Je ris bêtement en mordant dans mon beignet. J’ai la bouche pleine. La bonne excuse pour ne pas répondre tout de suite. En vrai je ne sais pas par quoi commencer. Tout est bon à Paris. Surtout en si bonne compagnie... « Ils ont une manière de mettre les aliments en valeur. Que ça soit visuellement ou à déguster. Hmmm… » Je lèche le chocolat sur la commissure de mes lèvres en souriant. « Ils mangent des escargots s’te plaît !!! Le pire c’est que c’est bon. Même si j’étais difficile à convaincre au début. Faut goûter. » Le mieux ça serait qu’il aille là bas pour constater de lui même. « Je pourrais t’en cuisiner si tu veux » Je ne suis pas sûr qu’il accepte. À moins qu’il ait le goût du risque. Il a bien tenté nos cocktails ! Les mollusques c’est un détail à côté. J’avoue finalement mon union avec Mayers. Mais j’ai l’impression que se n’est pas une surprise pour lui. Soit Adriel lui a tout balancer soit il a le sens de l’observation. Ou bien les deux. « Peut-être un peu. Fallait être aveugle pour ne pas voir qu’il se passait quelque chose entre vous deux. Rien qu’à mon anniversaire vous étiez hyper proches. » Je rougis en baissant les yeux. J’ai un peu honte mais il a raison. À cette époque j’étais déjà avec Nel. Je sais que c’était pas correct d’être aussi proche de mon meilleur ami. Mais l’alcool a bien failli me faire perdre raison. J’avais des sentiments pour Nel. Mais … je me voiler clairement la face pour Adriel. J’ai toujours eu des sentiments enfouis à son égard. J’avais juste peur d’accepter la réalité. « Tu sais … ce n’est pas d’aujourd’hui. Je suis tombée amoureuse d’Adriel à l’uni. Je n’ai jamais cessé de l’aimer depuis. J’étais juste …pas prête » En novembre j’ai bien failli céder. Mais le courage m’avait manqué. « Tu ne vas pas me voler mon coloc quand même? Je viens à peine de le trouver. Depuis le temps que je le voulais pour moi. » « On partage ? » Je ne veux pas lui voler son Bro et je veux pas qu’il s’accapare de trop mon amoureux non plus. J’aimerai juste un bon compromis entre nous. Je demande pas à être H24 avec Mayers non plus. J’ai besoin de mes moments sans lui. Des moments que je passerais avec Leah par exemple. Quand il me demande mon activité préférée je ne peux m’empêcher de penser à ces échanges charnels avec Adriel. On a quelque peu … abusé sur la chose. Trop de passion entre nous. « Pas besoin d’aller à Paris pour faire ça tu sais? » Je lève les yeux au ciel en souriant niaisement. Pfff… ça me fait trop bizarre de parler de ça avec lui. Tout en sachant qu’Adriel est son bro. J’ose espérer qu’il ne lui a pas donné de détails croustillants à mon égard. De toute façon Link m’a déjà connu dans l’intimité. « J’étais peut-être plus à l’aise de faire ça là bas. » A l’écart de Brisbane et de ses jugements. On a pu vivre notre amour en toute impunité. Puis je lui raconte mon voyage avec une passion certaine. En n’oubliant pas de souligner Disney et toute la féerie que le parc peut procurer. « Adriel ne s’est pas transformé en rat? » J’éclate de rire en laissant ma tête tomber en arrière. « Non, le jour où il fera la ratatouille aussi bien que Rémy je te ferais signe » Sans brûler la cuisine de préférence. Je profite de ce moment pour lui offrir mon présent. « Trop cool! S’il te plait dis-moi que c’est Will Smith qui va sortir de la lampe si je la caresse? » Il est trop mignon, j’adore. Je lui souris tendrement en le regardant heureux, comme un gosse le jour de Noel. « Essaye, tu verras. » Que je répond avec humour. Si seulement. « Merci, c’est gentil d’avoir pensé à moi. » J’ouvre mes bras lorsqu’il m’enlace dans les siens. La tête contre son épaule, j’apprécie son étreinte. « J'espère qu’il réalisera tous tes voeux » On se connaît depuis des années. J’ai beaucoup d’estime pour lui. Je sais que parfois je peux avoir l’air chiante - Je le suis - J’ose espérer qu’il sache lire entre les lignes. Je l’aime et ça sa changera jamais. Ce n’est pas mon bro à proprement parler. En fait j’ai pas de nom qui pourrait déterminer ce lien que j’ai avec lui. Il est unique, ça c’est certain.

On est confortablement assis sur le canapé, la discussion se poursuit à son rythme. J’ai un moment d ‘hésitation avant d’oser lui demander pour Byron. Finalement il m’avoue même l’avoir invité à l’anniversaire d’Ellie. Je trouve ça cool. Pour une fois que Link ose fréquenter un gars. Je vais juste veiller à ce qu’il n’abuse pas trop de nos cocktails cette fois. Ça évitera qu’il lui gerbe dessus … y a mieux comme approche. « J’espère. Je ne ferai pas la même erreur deux fois en tout cas. » « Je vais surveiller Adriel t’inquiète » Que je lui dis en souriant pleine dents. - Et Adriel me chaperonnera en retour - Un duo de choc ! Les gens vont finir par nous fuir à force. « Eleonor n’est pas au courant. Pour moi je veux dire… » J’ai un moment de réflexion avant de comprendre de quoi il parle. « Haa ! Ho ne t’en fais pas pour ça. Ellie a l’esprit très ouvert. Elle ne te jugera pas là-dessus. » C’est surtout lui qui s’imagine que les gens vont le regarder autrement. Mais l'homosexualité aujourd’hui c’est presque banal en fait. « Comment t’as « maladroitement » avoué tout ça, dis-moi? Vous n’avez pas d’allure tous les deux sérieux. » Je lève les deux bras en l’air en prenant une mine innocente. « Même moi je me fatigue t’sais » Est-ce que Byron avait besoin de savoir que j’ai offert ma virginité à Link sérieux ? Je le connais à peine ce mec.

Sans que je comprenne pourquoi, Link m’avoue éprouver un mal être sur ce que j’ai dis à son anniversaire. J’étais complètement ivre, pas certaine de mes paroles. On dit parfois que l’alcool est le sérum de la vérité. Mais là j’ai clairement manqué de tact. Au point d’avoir mit mal à l’aise mon ami. Je m’en veux. Link est déjà pas super à l’aise d’être gay. Si en plus j’en rajoute bêtement … J’essaye de le rassurer du mieux que je peux. Aussi maladroite que je suis. Je lui offre une étreinte amicale et un très bon argument. « Tu marques un point. » Ma main passe dans ses cheveux tandis que je lui souris avec sincérité. « T’es loin d’être dégueu Mulligan. » Petit sourire sournois. Cette phrase en dit long. Même si ça remonte à loin, je me souviens d’un corps agréable à regarder. Et avec les années j’imagine qu’il est encore mieux foutu de ce côté là. D’ailleurs j’en ai vaguement parlé à Adriel mais j’ai l’impression qu’il ne réalise pas trop ce qui c’est passé entre moi et son bro. On n’en pas reparlé. « Erin, qu’est-ce que t’as fait… » Je baisse les yeux en me mordillant la lèvre. « Je devais lui dire … il a le droit de savoir » Je regrette même de ne pas lui avoir dit plus tôt. On est censé tout se dire. Rien se cacher. « Tu lui as dit? » « Oui.. » Je réponds d’une petite voix en osant à peine relever les yeux sur Link. « Comment il a réagi? Il doit tellement m’en vouloir… » Je me tort les lèvres en relevant les yeux. « Non, il regrette surtout de ne pas avoir été mon premier. J’ai pas était sa première non plus si on va par là » Je me demande qui s’est d’ailleurs (Petite pensée à Margot). J’attrape le cordon de son sweat pour le tortiller entre mes doigts. Ça m’aide à réfléchir. Je devrais avoir un cordon toujours à porter de main ça pourrait m’être bénéfique. « Je suis désolée, j’sais que je parle beaucoup parfois (tout le temps). Mais c’est pas mon intention de te porter préjudice. Je te promet à l’avenir de la boucler. (J’essayerais). » Il me connaît assez bien pour savoir que c’est ma nature d’être comme ça. « Tu m’en veux pas d’être avec Adriel ? … » Je marque une pause. « Vis à vis de Tessa je veux dire … j’ai pas osé lui dire encore. J’ai peur de la blesser .. et.. » Oh my god ferme la Sanders. CORDON !! Je tortille son lacet frénétiquement. « Je ne veux porter préjudice à personne. Je sais qu’ils n’étaient plus ensemble. Mais ils sont restés quatre ans en couple quand même. » Tessa n’est pas censée savoir que je suis sortie bien avant avec Adriel. Des secrets … toujours des secrets … Un jour ou l’autre ils finissent toujours par remonter à la surface quoi qu’on le veuille.
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Mulligan
le bouclé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (5 février 1993)
SURNOM : Boucle d'or, le mollusque, le bouclé, Gary... Si vous lui demandez son avis, il préfère Link
STATUT : Célibataire mais le coeur plein d'espoir
MÉTIER : Démanteleur dans un parc de ferrailles et étudiant en mécanique automobile
LOGEMENT : 18 james street à Fortitude Valley avec Leonide
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  0d56427a2f2dd34e506263f1e664e3dc66baedf6
POSTS : 758 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petit frère de Freddy et frère jumeau de Tessa ☼ Jaloux de toute l’attention que leurs parents donnent à Freddy ☼ Change d’emploi comme il change de chemise ☼ N’a jamais véritablement été en couple ☼ A fait de la danse pendant toute son enfance, jusqu’à ses 16 ans ☼ Fumeur ☼ Travaille comme démanteleur dans un parc de ferrailles depuis mi-janvier ☼ A été itinérant de début mars à mi-avril 2021
RPs EN COURS : (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Giphy
Mulligan ☼ No family is perfect we argue, we fight. We even stop talking to each other at times, but in the end, family is family. The love will always be there.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Ce36d15be9cc3ffce2b82816642e10e46819cc44
Lindy ☼ Ghosts don't haunt us. That's not how it works. They're present among us because we won't let go of them.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  459ca5edc6e5f3c960de2c67c8d24a35250880d0
Linby ☼ Small steps in the right direction can turn out to be the biggest step of your life.

(5/6)
Byron #2Linky #2Tessa #2Andy #4Mulligan #2
RPs EN ATTENTE : (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Ip02
RPs TERMINÉS : Peter #1MinaAndy #1Anniversaire LinkMelchiorAdrielAndy #2Tessa #1Byron #1MulliganAdriel #2ErinFreddy #3Andy #3 (FB)
AVATAR : Michael Vlamis
CRÉDITS : ethereal (avatar) & Mapartche (dessin)
DC : Caelan Leckie, Lawrence Cabbott & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37528-lincoln-and-somewhere-in-this-darkness-there-s-a-light-that-i-can-t-find https://www.30yearsstillyoung.com/t37559-lincoln-j-ai-que-d-l-amour-a-partager-mais-si-j-invite-tout-l-monde-dans-mon-coeur-ils-vont-l-saccager https://www.30yearsstillyoung.com/t37560-lincoln-mulligan#1791604 https://www.30yearsstillyoung.com/t39690-lincoln-mulligan#1956006

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  EmptyVen 24 Sep - 23:22




Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding -- @Erin Sanders
« Ils ont une manière de mettre les aliments en valeur. Que ça soit visuellement ou à déguster. Hmmm… » J’ai presque l’eau à la bouche à l’écouter même si je n’ai ni l’odeur ni l’image pour réveiller mes papilles gustatives. « Ils mangent des escargots s’te plaît !!! Le pire c’est que c’est bon. Même si j’étais difficile à convaincre au début. Faut goûter. » Ou pas, je ne peux pas dire que ce soit un aliment qui m’attire vraiment. « Je pourrais t’en cuisiner si tu veux » Je secoue vivement la tête en lui faisant signe de la main que ce ne sera pas nécessaire, incapable de réprimer une grimace de dégoût. « Bof, je pense que je vais passer mon tour. » Je ferme les yeux et je porte mon poing à mes lèvres tandis que j’ai un haut-le-cœur rien qu’en pensant à la texture des escargots sur ma langue. Après quelques secondes, je baisse mon poing en secouant la tête et les épaules. « Et puis j’ai l’excuse parfaite depuis mon anniversaire, pas question que je me mange moi-même, voilà. » Je suis devenu Gary après tout. Bref, tant mieux si Erin a trouvé ça exquis mais ce n’est pas pour moi. Maintenant que j’y pense, j’espère que ce n’est pas ce que Byron planifie de me cuisiner s’il va de l’avant avec la proposition qu’il m’a faite au Death Before Decaf. « Tu sais … ce n’est pas d’aujourd’hui. Je suis tombée amoureuse d’Adriel à l’uni. Je n’ai jamais cessé de l’aimer depuis. J’étais juste …pas prête » Je comprends à son ton et ses paroles qu’elle a certains regrets et même si je n’approuve pas la proximité qu’elle avait avec Adriel alors qu’elle était en couple avec Nel, c’est mon amie et je serai toujours là pour la supporter. Qui plus est, je suis loin de ne jamais faire d’erreurs, il serait donc hypocrite de ma part de la critiquer sur les siennes. « Je comprends. L’important c’est que tu sois prête maintenant que vous puissiez enfin être ensemble. » dis-je en posant ma main sur son épaule en lui souriant tendrement avant de la supplier de ne pas me voler mon colocataire que je viens tout juste de trouver. « On partage ? » Je pose mon index sur mon menton tout en faisant mine de réfléchir. « Juste parce que c’est toi je veux bien. » réponds-je avec un grand sourire. Jamais je n’empêcherais mes deux meilleurs amis d’être ensemble, je suis très bien capable de trouver quelque chose pour m’occuper s’ils veulent passer du temps que tous les deux et, à vrai dire, j’ai besoin d’être seul parfois pour décompresser en faisant des choses que j’aime. Je questionne Erin sur son voyage à Paris et les étoiles que je vois dans ses yeux me donnent envie d’en savoir plus. « J’étais peut-être plus à l’aise de faire ça là bas. » Je peux la comprendre qu’elle se soit sentie plus à l’aise à l’autre bout du monde dans l’ambiance féérique de leur voyage. Ce n’est vraiment pas tout le monde qui est à l’aise de faire ça sur le canapé de son meilleur ami pendant que leurs amis ne sont pas très loin. J’ai encore du mal à croire que j’ai pu faire une chose pareille, ça me gêne tellement que je préfère ne pas y penser en espérant que personne ne m’en reparlera. « Je comprends. » Je n’insiste pas pour en savoir plus, disons que ce n’est pas un sujet dont je suis super à l’aise de parler. « Non, le jour où il fera la ratatouille aussi bien que Rémy je te ferais signe » Je m’esclaffe en imaginant Adriel en train de cuisiner. « Je suis mieux d’être patient, je pense que je vais en entendre parler quand les poules auront des dents. » C’est-à-dire jamais. Je suis tellement content du cadeau qu’Erin m’a rapporté de voyage, j’ai du mal à cacher mon énorme sourire tandis que j’observer la lampe avec des étoiles dans les yeux. « Essaye, tu verras. » Je lève les yeux au ciel en riant, déposant plutôt la lampe sur la table pour l’étreindre. « J'espère qu’il réalisera tous tes voeux » J’espère aussi, et j’ai déjà plusieurs vœux qui me viennent en tête, mais je sais tout aussi bien qu’elle que ça ne fonctionne pas vraiment comme ça. « Si seulement haha. »

Mon cœur s’emballe lorsque je pense à Byron qui sera présent à l’anniversaire d’Eleonor dans deux jours. Je suis vraiment content qu’il ait accepté mon invitation même si ça m’angoisse un peu qu’on se retrouve en présence de d’autres personnes qui ignorent tout de mon orientation sexuelle. J’aimerais vraiment que les choses se passent différemment et que je puisse confier à Elie mon homosexualité avant qu’elle ne l’apprenne d’une autre façon, mais je ne suis pas certain d’être en mesure de cacher mon attirance pour Byron lorsque je me retrouverai en sa présence, surtout s’il y a de l’alcool au menu. « Je vais surveiller Adriel t’inquiète » J’observe mon amie attentivement, l’air dubitatif. Comment dire… je ne sais pas duquel des deux je dois me méfier le plus alors ne parlons pas lorsque les deux sont réunis. « Et toi dans tout ça? » Je lui donne un petit coup de coude tandis que j’essaie de me souvenir lequel des deux m’a fait le plus boire en février. À vrai dire, c’est un peu flou… Il me semble avoir un vague souvenir de Mayers qui m’apporte un verre d’eau. « La première fois qu’on s’est vu, j’ai paniqué et je me suis sauvé… » Je pince mes lèvres d’un air honteux, le regard fuyant. « Je pense que je n’ai pas besoin de te rappeler comment ça s’est terminé la deuxième fois. » Je préfèrerais largement oublier. « Je pense que si ça se passe mal une fois de plus, c’est mort avec lui. » Même si on apprend encore à se connaître, je serais vraiment déçu qu’il m’en veuille et qu’il décide de ne plus me voir. « Haa ! Ho ne t’en fais pas pour ça. Ellie a l’esprit très ouvert. Elle ne te jugera pas là-dessus. » Les paroles d’Erin me rassurent un peu et je regrette presque de ne pas m’être confié à Eleonor en avril lorsqu’elle m’a demandé des nouvelles de ma vie amoureuse. L’occasion de lui dire était tout simplement parfaite, mais je me suis dégonflé comme d’habitude et j’ai préféré lui parler de Byron en faisant semblant qu’il s’agissait d’une femme et qu’il s’appelait en fait Billie. Je ne suis vraiment pas fier de moi là-dessus, surtout que je déteste le fait que je mente à mes amis depuis toutes ces années, mais je ne me sentais pas prêt d’avoir cette discussion avec elle alors que je venais tout juste de lui avouer que j’étais à ce moment itinérant. « Tant mieux… J’espère juste qu’elle ne m’en voudra pas de lui avoir caché pendant tout ce temps. Tu sais, même si Adriel a été super compréhensif, il m’a dit que ça l’avait quand même déçu…» Je baisse les yeux sur mes cuisses tout en me caressant l’avant-bras nerveusement. « Pas que je sois gay, mais qu’il l’apprenne seulement maintenant alors qu’on se connait depuis aussi longtemps. » Il devait tellement avoir l’impression de ne pas me connaître tant que ça malgré notre amitié de longue date et je ne peux m’empêcher de culpabiliser. Et si Eleonor et moi sommes amis depuis relativement longtemps, je ne suis pas aussi proche d’elle que Mayers alors je ne sais pas trop à quoi m’attendre comme réaction de sa part. « Même moi je me fatigue t’sais » Je lève les yeux au ciel avant de reposer mon regard sur elle, une lueur espiègle dans le regard. « Mais tu continues. » C’est plus fort qu’elle, je n’ai jamais compris pourquoi elle est si incapable de tenir sa langue. Et si parfois j’ai envie l’étriper, je suis incapable de lui en vouloir très longtemps. J’essaie de me dire que Byron était déjà au courant de mon attirance pour les hommes au final et que ce n’est pas si grave, même si Erin ignorait cette information au moment où elle lui en a parlé.

Pendant des mois j’ai hésité à m’ouvrir à Erin, de peur de la brusquer ou d’être peut-être déçu par ses réponses et, au final, je me trouve tellement stupide de ne pas avoir abordé la question avant aujourd’hui. Je suis vraiment soulagé de constater que tout ça n’était qu’un malentendu et que la vision qu’elle a de moi n’a pas changée. « T’es loin d’être dégueu Mulligan. » Erin sourit sournoisement et, inévitablement, mes joues s’empourprent. Je ne regrette pas d’avoir eu ma première fois avec elle, loin de là, mais ça me fait toujours bizarre d’en reparler et pour dire vrai, ça me gêne un peu qu’elle connaisse ce côté de ma personne étant donné notre proximité aujourd’hui et le fait qu’elle soit maintenant en couple avec mon meilleur ami. « Je devais lui dire … il a le droit de savoir » Je passe mes mains dans mon visage en soupirant, stressé que ça change quelque chose entre Adriel et moi. J’aurais aimé qu’Erin me consulte et qu’on puisse prendre cette décision ensemble. Maintenant j’ai l’impression d’être au pied du mur. « Oui.. » Je me caresse nerveusement la nuque en détournant la tête, le regard inquiet. Et s’il m’en voulait? « Non, il regrette surtout de ne pas avoir été mon premier. J’ai pas était sa première non plus si on va par là » Encore une confidence que je n’ai pas révélé à mon meilleur ami et je crains qu’à force de les accumuler, il perde confiance en moi. « T’es certaine qu’il ne m’en veut pas? Ça fait pas mal de trucs qu’il apprend sur moi en peu temps et… j’ai peur que ça commence à faire trop. » Je m’en voudrais tellement de le perdre pour ça. « Je suis désolée, j’sais que je parle beaucoup parfois. Mais c’est pas mon intention de te porter préjudice. Je te promet à l’avenir de la boucler. » Sans même m’en rendre compte, je commence à jouer avec le deuxième cordon de mon sweatshirt en voyant Erin attraper le premier. « Je sais bien que tu ne fais pas ça pour mal faire… Y’a juste des choses dont je ne suis pas forcément prêt de parler. » Sa promesse me touche, mais je connais bien Erin pour savoir que ça vaut ce que ça vaut. Pas que sa parole ne vaut rien, juste que même si elle a les meilleures intentions du monde, je doute qu’elle réussira vraiment à ne plus rien dire à l’avenir. « Tu m’en veux pas d’être avec Adriel ? … » Je tourne la tête vers elle en fronçant les sourcils, ne comprenant pas vraiment pourquoi ça me dérangerait. Je ne suis pas amoureux de lui après tout. « Pourquoi je t’en voudrais? » Elle a bien le droit de sortir avec qui elle veut. « Vis à vis de Tessa je veux dire … j’ai pas osé lui dire encore. J’ai peur de la blesser .. et.. » Ah. « Je ne veux porter préjudice à personne. Je sais qu’ils n’étaient plus ensemble. Mais ils sont restés quatre ans en couple quand même. » Je préfère être prudent puisqu’il est question de ma sœur, je prends donc mon temps pour réfléchir avant de lui répondre. « Je ne t’en veux pas, non. » Ce n’est pas elle qui aurait pu donner de faux espoirs à Tessa, c’est Adriel. « Tant que vous soyez honnêtes avec elle et que vous fassiez attention lorsqu’elle est présente... » Parce que même si je tiens énormément à Adriel et Erin, Tessa sera toujours ma priorité et je ferai tout en mon pouvoir pour rendre ma sœur heureuse même si ça me briserait le cœur de me retrouver coincé entre les 3.


Insecurity
Sometimes our thoughts are backed by so much insecurity, that they create lies we believe.

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  ZIx0Ffb
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  36ht
(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  9kdn
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  EmptyDim 24 Oct - 22:20





Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding


Vendredi 02 juillet 2021 -> Je lui raconte toutes les bonnes choses qu’on peut manger dans la capitale Française. Notamment les escargots. En voyant sa tête je comprends que ça ne l’emballe pas plus que ça …< Bof, je pense que je vais passer mon tour. » J’hausse les épaules, dubitative. La vue n’est peut-être pas des plus attirante mais c’est peut-être bon quand même. Qui sait ? J’avoue j’ai pas osé goûter. Mais principalement parce que j’avais peur de faire sauter la coquille hors de mon assiette. Je pouffe de rire en le voyant se retenir de vomir juste en imaginant ce repas. Une main dans son dos, je le frictionne en riant.« Et puis j’ai l’excuse parfaite depuis mon anniversaire, pas question que je me mange moi-même, voilà. » « HoO » J’’avais pas fais le lien avec Gary. « J’avoue ça serait cannibale de ta part. On va rester sur les croissants » Dis-je en hochant la tête pour me convaincre moi même. Notre conversation dérive bien vite sur ma relation avec Adriel. Ce n’est plus un secret pour personne. Link l’avait déjà deviné. Même avant Paris. Il n’est pas aveugle … encore moins dans le déni. On était juste trop naïf pour l’admettre.« Je comprends. L’important c’est que tu sois prête maintenant que vous puissiez enfin être ensemble. » Je laisse ma tête reposer sur sa main en lui rendant son sourire. Je n’ai jamais été aussi prête. Aussi heureuse de toute ma vie. Ça me réchauffe le coeur de voir que Link partage notre bonheur. Loin de moi l’idée de lui voler son meilleur ami. Je lui promet que je partagerai. - Parce que c’est lui. - Je l’apprécie énormément. C’est presque un deuxième meilleur ami à mes yeux. Personne n’arrive à la cheville de Mayers. Je pars surtout du principe que chacun à sa place. « Juste parce que c’est toi je veux bien. » J’attrape sa frimousse entre mes mains pour lui coller un bisou plein d’amour sur la joue. « T’sais que je t’aime toi » Il a pas idée à quel point.

« Et toi dans tout ça? » J’affiche mon air angélique en posant mes deux mains sous mon menton. Aucunement besoin de me surveiller. « Je suis sage et innocente voyons. » Je pouffe de rire en m’écoutant parler.« La première fois qu’on s’est vu, j’ai paniqué et je me suis sauvé… > L’expression de mon visage change. J’ai de la peine de le voir ramer autant dans sa vie sentimentale. Faut croire que c'est de famille ...« Je pense que je n’ai pas besoin de te rappeler comment ça s’est terminé la deuxième fois. » Nerveusement, je mordille ma lèvre avant de glisser mon bras sur ses épaules en le ramenant vers moi. « Faut penser positif. Ça se passera bien t’en fais pas. Et Byron est assez intelligent pour savoir que t’en a pas fais exprès » Ça me picote la gorge de dire des choses positives sur By. Il est tellement …. Pédant parfois. Allez savoir pourquoi, je l’apprécie quand même. L’amour vache dira t-on. < Je pense que si ça se passe mal une fois de plus, c’est mort avec lui. » « Faut pas dire ça. Et puis s’il fait son rabat-joie tant pis pour lui. Il sait pas ce qu’il perd. » Je le pense très fort en tout cas. Si jamais il ose toucher une bouclette de Mulligan je l’égorge. Je récupère ses beaux yeux avec une petite cuillère et je les greffe à ceux d’un escargot. - Okey c’est gore -

On en vient à l’anniversaire d’Ellie. Je sens une certaine appréhension du côté de Link vis à vis de son homosexualité. J’essaye de le rassurer. Dans la famille on est assez compréhensif hormis mon père et Elias. Mais Eléonor n’est pas du genre à juger les gens si bêtement.« Tant mieux… J’espère juste qu’elle ne m’en voudra pas de lui avoir caché pendant tout ce temps. Tu sais, même si Adriel a été super compréhensif, il m’a dit que ça l’avait quand même déçu…» « Déçu ? Je pense surtout qu’il n’a pas apprécier que tu mette autant de temps à lui dire. Sachant que c’est ton bro. ‘Fin tu comprends » Je m’étonne moi-même d’avoir gardé ma langue aussi longtemps.« Pas que je sois gay, mais qu’il l’apprenne seulement maintenant alors qu’on se connaît depuis aussi longtemps. » J’acquiesce. Après je peux comprendre qu’il n’ait pas osé aborder le sujet avec Adriel.« Mais tu continues. » Je zippe ma bouche pour faire genre. Mais mes yeux rieurs me trahissent méchamment. Si bien que je pouffe de rire bêtement.

Le sujet délicat de notre première fois vient sur le tapis. J’ai abordé ce petit détail avec Addie et disons que ça passe pas aussi bien que j’aurai pu le penser. Je me doutais qu’il n’allait pas le faire sauter de joie. Mais de là à faire un blocage là-dessus… Ça date de plusieurs années quand même « T’es certaine qu’il ne m’en veut pas? Ça fait pas mal de trucs qu’il apprend sur moi en peu temps et… j’ai peur que ça commence à faire trop. » Je pince les lèvres, nerveuse. Tout en jouant avec le cordon de son coton ouaté. J’avoue que ça commence à faire beaucoup pour Addie même si je le dis pas à haute voix, j’en pense pas moins. « Un meilleur ami doit savoir relativiser. Il va s’en remettre. Et puis merde, c’est pas comme si on avait fait ça là. J’ai autant de responsabilités que toi dans l’histoire. S’il te fait la gueule il va m’entendre » Et pas qu’un peu ! J’assume avoir couché avec Link. Mais … si c’était à refaire j’attendrai patiemment ma première fois avec l’homme que j’ai toujours aimé … Ça aurait plus de sens. Je lui demande bêtement s’il m’en veux d’être en couple avec son bro. Ma culpabilité va surtout pour sa soeur. Je ne voudrais pas créer de malaise entre notre groupe d’amis. Ça serait tellement malsain.« Pourquoi je t’en voudrais? Je ne t’en veux pas, non. » Un sourire naît sur mes lèvres. Rassurée par ses paroles, je décrispe mes épaules en prenant une grande inspiration.« Tant que vous soyez honnêtes avec elle et que vous fassiez attention lorsqu’elle est présente... » J’hoche la tête pour montrer que je le feel dans ses sages paroles. Ça me viendrais pas à l’idée de tripoter Mayers sous les yeux de Tess’. Même si on est plutôt tactiles entre nous. Je saurais me tenir et Adriel aussi. « Tu peux compter sur moi. Je ferais attention promis. Je veux pas blesser Tessa. Et je lui souhaite de trouver un gars qui saura prendre soin d’elle » C’est tout le bonheur que je peux lui souhaiter. Elle le mériterait amplement. Encore faudrait-il qu’un homme soit à la hauteur pour ça … Là, comme ça, je vois pas qui pourrait remplir ce rôle. Et si homme il y a, il plutôt interêt de se tenir à carreau sinon je lui fais sa fête.

La porte de l’appartement s’ouvre et c’est mon amoureux qui apparaît. Mes lèvres s’étirent aussitôt pour laisser un sourire radieux naître sur mon visage. « Vla plus mignon » Dis-je, le regard espiègle. Le plus beau étant là, contre mon épaule. Je me lève d’un pas assuré pour réduire la distance, puis je passe mes bras à sa nuque. « T’étais partis en vadrouille ? »Avant je n’aurai pas osé. Surtout devant Link. Mais suite à notre conversation ça me semble tout de suite plus facile. Je me hisse sur la pointe de mes pieds pour joindre mes lèvres aux siennes. « Tu m’as manqué » Je souffle, bouche contre bouche. Un sourire renait au galop. Mais je ne m’attarde pas dans cette séance « retrouvailles ». Je ne veux pas mettre mal à l’aise notre ami. « J’étais venu te voir mais du coup j’ai profiter de ce petit moment avec Gary. Tant pis pour toi » Je termine ma phrase dans un murmure au creux de son oreille. « Ça vous tente un Macdo ? J’invite ! » Il ne leur en fallait pas plus pour les convaincre. Les mecs … Un au bout de chaque bras - pas de jaloux - Nous quittons l’appartement d’un pas enjoué. Ils devront attendre pour leur bro attitude. On a convenu de partager Mayers, autant commencer maintenant !

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding (Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Erin & Lincoln) Friendship must never be buried under the weight of misunderstanding

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-