AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-41%
Le deal à ne pas rater :
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 cm – 96 Pages Grands ...
14.82 € 24.96 €
Voir le deal

 you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rory Craine
Rory Craine
le vague à l'âme
le vague à l'âme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : si beaucoup le surnomment craine, les enfants de l’hôpital le connaissent sous le nom de flynn rider.
STATUT : célibataire depuis que la vérité a été mise à nue, il s'était convaincu à tort de la sincérité de son histoire avec Stella.
MÉTIER : acteur sur le retour, il a repris le chemin des plateaux après une année compliquée mais œuvre toujours comme bénévole à l’hôpital.
LOGEMENT : #272 edward street, un loft sur spring hill.
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) QU9pbUKl_o
POSTS : 5591 POINTS : 1755

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles parce qu'il a frappé le réalisateur, les vraies raisons de cette agression n'ont pas encore été rendues publiques › idéaliste et romantique, il s'est fait briser le cœur plus d'une fois › sensible et dévoué aux autres › rêve de fonder une famille › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) MCJWuymt_o
rowannit's hard to deal with the pain of losin' you everywhere i go. it's hard to force that smile when i see our old friends and i'm alone. but i know if i could do it over, i would trade, give away all the words that i saved in my heart, that i left unspoken. what hurts the most was being so close and havin' so much to say. and watchin' you walk away. and never knowin' what could've been.

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) PC8GJaYC_o
cringeryou came out of nowhere and you cut through all the noise. i make sense to the madness, when i listen to your voice. darling, only you can ease my mind. help me leave these lonely thoughts behind. i'll admit, for a moment i felt so afraid just to show you the mess that i made. there are pieces i usually hide. but when you collect me with your steady hand, with a language that i understand, i feel put back together inside.

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Ah3C9rf7_o
stellait took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.


(09/08) ivyjeangarrettmicahluanamichaelaswann #9rosalie #3 & wendy #3 › stella

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #2 › penny #8
RPs TERMINÉS :
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) ZnaTqxGo_o

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt#1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraineschloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8

(2020) jessian #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) swann #1 (2020)chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)peter #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)

rps abandonnés:
 

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar@ultraviolences, userbars@loonywaltz, crackship rowann@kaelice.
DC : james weatherton & kyle moriarty.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Empty
Message(#) Sujet: you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) EmptyMer 21 Juil 2021 - 21:08



 
you make the darkness less dark,
you make the winter feel warmer.

Cette scène avait quelque chose de tristement familière. Seul changeait le décor, légèrement différent depuis la dernière fois, quand les protagonistes eux restaient en tous points les mêmes. Les sillons sur ses joues, tracés par les larmes qui y avaient coulé, étaient eux aussi bien présents. Tout comme l'éclat de tristesse brillant au fond de ses yeux, ses mains tremblantes, son souffle court. Rory avait les cheveux un peu plus longs qu'il y a quelques mois, c'est vrai, mais il restait cette silhouette accablée de chagrin qui remontait la rue qui d'ici quelques centaines de mètres et sans doute autant de marches le mèneraient jusqu'à Swann. Swann, qu'il était parti retrouver aujourd'hui encore avec cette même urgence dans chacun de ses pas, ce même besoin irrépressible d'être auprès de lui que durant ce qui avait été l'un des pires jours de sa vie. Rory s'en souvenait avec la gorge nouée, le cœur en vrac de revivre chaque seconde de l'inquiétude qui l'avait assailli durant les trop longues minutes qu'avait ce jour-là duré le trajet jusque chez l'anglais. Alors qu'il s'était juré de mettre ces souvenirs douloureux de coté pour n'en garder que les plus beaux, alors qu'il y était parvenu avec succès durant de longues semaines où la présence de Swann avait été synonyme de joie, de légèreté et de (beaucoup trop de) nostalgie, tout avait changé à la nouvelle de la mort de Matt. Bouleversé, sincèrement attaché au jeune homme pour toutes les raisons qui faisaient de Matt un ami si précieux à ses yeux, Rory avait dès lors été incapable d'ignorer que ce qui lui provoquait un tel chagrin devait laisser Swann et le reste des McGrath profondément inconsolables. Cette pensée ne l'avait pas quitté une seconde tandis qu'il avait rejoint Toowong avec aucune autre idée en tête que celle d'être là, pour lui et avec lui. Plus rien d'autre n'importait alors, pas même ce vide abyssal au creux de son cœur et la tristesse émanant de son regard avant même qu'il ne se décompose quelques heures plus tôt en apprenant la terrible nouvelle.

Ça non plus, ça n'avait pas changé depuis la dernière fois. Célibataire six mois plus tôt, il l'était redevenu il y a quelques jours après avoir découvert d'une manière aussi soudaine que sordide que celle qui se disait sa petite-amie s'était jouée de lui depuis le premier jour. Aveugle et bien incapable de soupçonner une telle chose, Rory n'avait jamais douté de la sincérité de ses mots, de ses gestes et de toutes les fois où il croyait voir briller dans le regard de Stella une affection sincère et réciproque, qui n'était en réalité que feinte et intéressée. Les pièces du puzzle n'avaient pourtant mis qu'une minute à se reconstituer, une fois Rory placé devant l'évidence que ses yeux avaient peut être refusé de voir toutes les fois où certains signes auraient pu l'aiguiller, et c'est meurtri dans sa chair que l'australien avait finalement mis fin à leur histoire. Las de se retrouver une nouvelle fois blessé, fatigué d'y avoir à nouveau cru en vain, quand bien même il était depuis plusieurs semaines conscient que ce qui battait à l'intérieur de ses veines lorsqu'il pensait à Stella n'était pas de l'amour. Que quelqu'un d'autre détenait la clé de son cœur et qu'il n'aurait peut être pas pu la lui léguer même s'il avait voulu. Rory avait ses torts et il ne chercherait pas à le nier, mais c'est parce qu'il aurait été incapable de la blesser qu'il s'était résolu à réprimer ce qui devait l'être et à continuer de voir Swann comme si de rien était, comme si les aveux formulés sous la lumière de la lune n'avaient aucune raison d'instaurer le moindre malaise. Aucune raison de changer quoi que ce soit. Il s'en serait convaincu aussi longtemps que nécessaire, aurait donné à Stella toute la tendresse et l'affection qu'elle méritait à ses yeux. Ça n'aurait peut être pas été parfait mais il aurait tout fait pour que ça s'en rapproche au maximum. Aujourd'hui tout ça avait bien peu d'importance, sa perception de cette histoire ne s'étant visiblement jamais un tant soit peu rapprochée de la réalité.

Il n'avait pas prévenu Swann de sa visite, peut être de peur qu'il lui dise préférer rester seul dans un moment où Rory se savait incapable de respecter ce souhait. Incapable aussi d'ignorer combien la seule idée que le décès de Matt puisse de nouveau le fragiliser le terrifiait au plus profond de lui. Sa peine de cœur paraissait subitement dérisoire, la maladresse avec laquelle il lui avait ouvert son cœur aussi, toutes deux reléguées au second plan de ce qui devait réellement importer. Il avait besoin de voir Swann, besoin d'être un soutien pour lui à défaut de connaître la moindre formule magique capable d'adoucir l'immense peine qu'il devait éprouver. Rory venait cette fois encore sans solution ni remède, simplement avec des bras prêts à l'étreindre et des épaules prêtes à le soutenir s'il en éprouvait le besoin. Là aussi, ça n'avait rien de parfait, mais c'était malheureusement tout ce qu'il avait. Arrivé devant la porte de son appartement, celui dont il savait que Swann partageait les clés avec ses deux colocataires, Rory pressa fébrilement son doigt sur la sonnette. Il priait maintenant pour que l'anglais lui ouvre, ou pour que quiconque le ferait à sa place soit capable de le rassurer sur son état. Il n'eut pas à attendre plus de quelques secondes pour finalement voir apparaître sa silhouette juste face à lui, et éprouver à la fois un soulagement profond et une inquiétude encore plus viscérale. « Swann. » Trahi par sa voix enrouée par une émotion écrasante, Rory eut bien du mal à cacher ses yeux tristes et sa mine décomposée par la peine. Swann le connaissait trop bien, de toute façon. « J'ai appris pour... » Il butait sur les mots sans que ça n'ait rien d'une surprise, son regard bleu ancré à celui de Swann depuis la seconde où la porte s'était ouverte et où le souffle avait commencé à lui manquer. « On m'a dit, pour Matt. » Matt dont il veillait ici à prononcer le nom avec prudence, ses yeux pourtant incapables de ne pas s'habiller d'une profonde tristesse alors qu'il savait qu'il n'aurait jamais voulu que son souvenir soit douloureux. « Je suis vraiment désolé. » Il en tremblait, incapable de ne pas compatir au chagrin de tous ceux que Matt avait laissé derrière lui quand Rory lui-même n'avait jamais eu aucun mal à le considérer comme un frère. Il n'était pas question de lui, pourtant, encore moins de ses émotions quand seules celles de Swann importaient. Il n'attendit donc pas une seule seconde de plus, franchissant le mètre qui les séparait pour passer ses bras autour de lui et l'étreindre doucement, parce qu'il n'y avait rien au monde qui lui paraisse plus naturel et nécessaire en cet instant. « Je suis venu dès que j'ai su, je pouvais pas... imaginer ne pas être auprès de toi. » Ça lui aurait été impensable, tout comme de perdre une seule seconde en chemin ou remettre cette visite à plus tard. Tout ce qui touchait Swann le touchait lui aussi profondément, et si son bonheur était la seule chose capable de faire le sien, ce qui l'affectait était aussi ce qui l'empêcherait éternellement d'être heureux. « Si je peux faire quoi que ce soit, je... Je suis là, tu le sais pas vrai ? » Difficile de l'oublier à la façon dont Rory gardait ses bras enlacés autour de sa taille comme s'il ne voulait plus jamais le lâcher, incapable de la moindre demi-mesure dès qu'il était question de l'anglais. « Je suis là, et tu n'es pas seul. » Il ne le serait jamais, parce qu'il resterait auprès de lui dans les meilleurs moments comme ici dans les pires. Qu'il serait toujours là, et que c'était peut être bien la plus grande constante de toutes.



you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Qi7UeVN
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Lcds5AP
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) LvBAd1D
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) 872289volunteer
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) HZjB4DU
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) QoPDAKU
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) QqLqwzn
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
le colosse d'argile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (20/01/1990)
SURNOM : McGrath. L'habitude, sans doute. Il ne s'en formalise pas.
STATUT : Célibataire qui ne sait pas y faire.
MÉTIER : Kinésithérapeute dans un cabinet géré avec Martin. En pourparler pour entraîner des petites têtes blondes sur le terrain à nouveau sur son temps libre.
LOGEMENT : 400 Carmody Road, Toowong. En collocation avec Sofia et Maisie puisqu'il ne sait plus comment vivre seul.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 10004 POINTS : 3120

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Sa mère lui a menti : son père n'est pas Isaïah McGrath › En quête perpétuelle d'identité › Joueur de football australien › Ne connaît pas ses limites physiques › Sûr de lui en apparence seulement › Très instable mentalement › Médiateur par excellence › A de nouveau fait une tentative de suicide en février 2021 › Poignets marqués par les cicatrices › Passionné par son métier › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (08)penny #4noa #3diana #2lennymaisiesofia s.maddy #2rory #9

autrestalia [mails]

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) FGgZy3y
rowann › i don't get waves of missing you anymore, they're more like tsunami tides in my eyes. i'll take you in my arms and keep you sheltered from all that i've done wrong. i know you'll say that i'm the only one but i know God made another one of me to love you better than i ever will.

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Tumblr_p0dfvjN9gB1vaqb4ao5_r1_250
lenny › i climb to the top of the mountain and found another towering over me. to find a destiny kept behind the fence that she tempts us to ascend. lock the gate, hide the keys, take the pain that we feel and call it hope. why do we destroy everything we try to love?

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) 94h2uzB
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Tumblr_nfip3e9Bwa1skwmuvo1_250
swaddy › #cutenessoverload › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : alex #3 › clyde (fb) › noa #4

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) 1e1b0cf0b47c8aa2c1f2af8f49e93cf9dc4811d0
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) RXuOxmi

RPs TERMINÉS : (2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1

Swann parle en mediumpurple.
AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : MORPHINE. (avatar) › loonywaltz (ub) › harley (phoebe d.)
DC : Charlie, Auden, Lily & Ichabod
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t36943- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) EmptyJeu 22 Juil 2021 - 1:35



L’ambiance est différente mais elle n’a rien d’une nouveauté. Le temps s’écoule d’une autre façon que Swann ne comprend et s’il a un poids sur le cœur, ce n’est sans doute qu’à cause d’émotions que l’humain ne contrôle de toute façon pas. En somme, il n’y a pas de quoi s’inquiéter et ce n’est pas ce qu’il fait non plus. Jusqu’à ce que Rory se présente à la porte dans un état de tristesse avancé, tout du moins. « Swann. » Son prénom a toujours résonné différemment dans son esprit lorsqu’il était prononcé par Rory, mais jamais l’anglais ne souhaite à nouveau l’entendre avec un écho de tristesse. C’est un fait qui revient pourtant régulièrement depuis plus d’un an, chose qu’il déplore de tout son cœur. Il ne comprend pas l’agitation soudaine du brun, fronce les sourcils à son tour, tant par peur que par incompréhension. Son cœur s’accélère imperceptiblement, lui qui ne sait rester calme si celui de Rory n’est pas dans le même état. Déjà, il tend une main fébrile, doutant de l’accueil qu’elle pourrait recevoir contre la joue de l’acteur. A défaut d’oser le prendre dans ses bras pour soigner des maux inconnus, il tente au moins de jauger leur ampleur. « J'ai appris pour... » L’anglais est suspendu à ses lèvres, en oubliant quelques respirations au passage, de peur de manquer les mots les plus importants. Son regard supporte celui du Craine, aussi difficile cela puisse-t-il être de voir autant de tristesse en lui sans être capable de l’aider, la soigner, l’annihiler. « On m'a dit, pour Matt. » On l’a dit à Swann, aussi, mais il a décidé de ne rien écouter, de ne rien prendre en compte. Il s’est arrêté à la partie de l’histoire lui contant que Matt est parti surfer et s’il y est toujours depuis hier, ou avant-hier peut-être même, alors c’est qu’il doit s’amuser. Il a toujours été plus aventureux que lui, bien plus doué sur une planche aussi. Il n’y a rien d’étonnant là-dedans, et c’est encore moins inquiétant. Dieu sait qu’il tient à son aîné, pourtant, Swann, et qu’il se sentirait mourir s’il lui arrivait quelque chose. Alors pourquoi Rory agit-il ainsi, puisqu’il n’y a réellement aucune raison de le faire ? Matt est heureux, il agrandit le bar, il anime un podcast, il a déménagé dans une belle maison et il s’est même fait à l’idée de devoir attendre que le Destin s’en mêle pour enfin devenir père. L’anglais ne trouve rien de quoi répondre, occupé à revivre des souvenirs mélangés, incompréhensibles. Il n’y comprend rien à rien, justement, et surtout pas la raison de la visite de Rory, encore moins de son état. Si la première n’est en rien un problème et bien au contraire, il s’inquiète bien plus de la seconde, le soupçonnant peut-être d’avoir une information qui n’est pas aussi en la possession du blond. « Je suis vraiment désolé. » Désolé au point d’en trembler, désolé au point d’avoir assez pleuré pour que ses yeux bleus portent encore des traces de rouge et violet. “Tu me fais peur, Rory.” Il a peur pour lui bien avant tout le reste, son bonheur lui important par-dessus tout. A aucun moment, pourtant, il se demande s’il fait bien ou non de répondre à son étreinte. Le geste est instinctif, naturel et nécessaire. Sa main, restée posée contre sa joue, trouve bien meilleur endroit où se loger, dans la nuque même de l’acteur. Il ne se souvient pas de la dernière fois où l’étreinte est venue de lui mais accueille son corps entre ses bras comme s’il ne s’en était jamais défait. Peu importe ce qui le trouble, il espère pouvoir enrayer un brun de son chagrin avec ce geste.

Ses bras se placent par-dessus les épaules de l’acteur, il a une main réconfortante posée à l’arrière de son crâne, assurance muette qu’il le protégera de ce mal qui l’accable, quel qu’il soit. « Je suis venu dès que j'ai su, je pouvais pas... imaginer ne pas être auprès de toi. » Il ne peut pas imaginer rester de lui bien longtemps non plus mais Swann comprend bien que ce n’est pas de la même chose dont il est question dans ses paroles. Il parle d’un autre sujet, d’un autre problème aussi. Lequel ? Qu’est ce qu’il pourrait bien avoir à faire avec son frère, simplement parti pour quelques jours. ll doit s’amuser, c’est pour cette raison qu’il ne répond pas à ses messages et ne retourne pas ses appels non plus. Il n’y a rien de quoi s’inquiéter. « Si je peux faire quoi que ce soit, je... Je suis là, tu le sais pas vrai ? » Ses doigts jouent doucement de ses mèches devenues plus longues, il rassure un homme qui est lui-même venu pour la réciproque. Contre sa chevelure, il prend une plus grande inspiration, accablé d’une tristesse qu’il tente de purger depuis celle de son ami. Si seulement tout pouvait être aussi simple ; s’il pouvait souffrir à sa place pour lui éviter un tel chagrin insupportable aux yeux de l’anglais. « Je suis là, et tu n'es pas seul. » - “Je sais. Je sais tout ça.” Et à aucun instant il n’en a douté, parce qu’il sait à quel point la réciproque est vraie. Ce qu’il a bien du mal à supporter, en revanche, c’est la raison de cette étreinte et toute la tristesse qu’elle en dégage. Une part de lui espère encore qu’un jour ils trouveront le temps de s’enlacer sans qu’il n’y ait aucune tristesse, aucune peine, aucune rancœur. “Entre, s’il te plaît.” Il murmure doucement contre son oreille, le suppliant presque d’avoir la force de faire ces quelques pas supplémentaires. Il ne dégage pas ses bras de lui, se contente de refermer la porte avec son pied pour finalement le guider dans l’appartement. Rory n’a pas sa place sur le pas de la porte, son chagrin au vu et au su de tous. “Dis moi ce qui se passe.” Il retient un s’il te plaît supplémentaire, toujours plus inquiet en même temps que les secondes s’égrainent et qu’il refuse catégoriquement de poser ses mains autre part que sur ce corps qu’il a besoin de protéger. “Matt va bien. Ne t’en fais pas pour lui. Il est juste … parti.” Et il va revenir. D’une façon ou d’une autre, il reviendra, quand le moment sera venu, quand personne ne l’attendra, quand il aura bien rigolé et joué l’intéressant en même temps que le mort. Swann l’a vu avec un immense sourire sur les lèvres, la dernière fois, et il ne laissera pas cette image chassée par celle d’un corps sans vie et blafard. Les morts ne sourient pas et son frère passe son temps à le faire ; vous voyez bien que ce n’est pas compatible. “Ne te fais pas autant de soucis, ce n’est pas la peine. On va bien. Je veux juste que ce soit ton cas aussi.” Parce que les choses commencent à rentrer dans l’ordre, petit à petit, et il n’y a aucune raison que le processus soit mis sur pause ou, pire encore, qu’il prenne un chemin différent. Les choses doivent aller mieux parce qu’il est terrorisé à l’idée de vivre dans un monde où ce ne serait pas le cas. Ses doigts déplacent quelques mèches de son front, lui font place, tentent de se trouver un but et une utilité.



    white lips, pale face. breathing in the snowflakes. burnt lungs, sour taste. light's gone, days end. struggling to pay rent. long nights, strange men. slowly sinking, wasting. crumbling like pastries.

    you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) 8conP1m
    you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) LvBAd1D
    you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) FhycjZK
    you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) QqLqwzn
    you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) VmnacJv

    you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) TSks567 you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) D5bNV5u5_o
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
le vague à l'âme
le vague à l'âme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : si beaucoup le surnomment craine, les enfants de l’hôpital le connaissent sous le nom de flynn rider.
STATUT : célibataire depuis que la vérité a été mise à nue, il s'était convaincu à tort de la sincérité de son histoire avec Stella.
MÉTIER : acteur sur le retour, il a repris le chemin des plateaux après une année compliquée mais œuvre toujours comme bénévole à l’hôpital.
LOGEMENT : #272 edward street, un loft sur spring hill.
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) QU9pbUKl_o
POSTS : 5591 POINTS : 1755

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles parce qu'il a frappé le réalisateur, les vraies raisons de cette agression n'ont pas encore été rendues publiques › idéaliste et romantique, il s'est fait briser le cœur plus d'une fois › sensible et dévoué aux autres › rêve de fonder une famille › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) MCJWuymt_o
rowannit's hard to deal with the pain of losin' you everywhere i go. it's hard to force that smile when i see our old friends and i'm alone. but i know if i could do it over, i would trade, give away all the words that i saved in my heart, that i left unspoken. what hurts the most was being so close and havin' so much to say. and watchin' you walk away. and never knowin' what could've been.

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) PC8GJaYC_o
cringeryou came out of nowhere and you cut through all the noise. i make sense to the madness, when i listen to your voice. darling, only you can ease my mind. help me leave these lonely thoughts behind. i'll admit, for a moment i felt so afraid just to show you the mess that i made. there are pieces i usually hide. but when you collect me with your steady hand, with a language that i understand, i feel put back together inside.

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Ah3C9rf7_o
stellait took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.


(09/08) ivyjeangarrettmicahluanamichaelaswann #9rosalie #3 & wendy #3 › stella

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #2 › penny #8
RPs TERMINÉS :
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) ZnaTqxGo_o

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt#1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraineschloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8

(2020) jessian #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) swann #1 (2020)chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)peter #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)

rps abandonnés:
 

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar@ultraviolences, userbars@loonywaltz, crackship rowann@kaelice.
DC : james weatherton & kyle moriarty.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) EmptyHier à 21:28



 
you make the darkness less dark,
you make the winter feel warmer.

Ce n'est pas la journée qu'il rêvait de vivre, encore moins de cette façon qu'il aurait voulu la passer avec Swann. Ce n'est pas une mine triste qu'il aurait voulu lui offrir sitôt la porte de son appartement ouverte, ni des yeux larmoyants qu'il aurait voulu déposer dans les siens. Pas plus qu'il n'aurait voulu que la peine s’immisce au cœur de cet échange, pourtant rendu plus doux par la main que l'anglais aventura contre la joue de Rory, dont le sourire n'eut plus rien de triste ou de douloureux pendant plusieurs secondes qu'il aurait voulu éterniser. S'il redoutait plus que tout de surprendre une déchirante tristesse dans le regard de Swann lorsqu'il se retrouverait enfin face à lui, découvrir l'apparente sérénité qui habillait ses traits fut probablement la vision la plus rassurante qui soit. Aussi surprenant que ce puisse être dans cette situation, Rory était le seul à paraître bouleversé et si son cœur lui dictait que quelque chose était inhabituel dans la façon dont Swann semblait réagir au décès de Matt, aucune part de lui n'irait regretter qu'il semble aller mieux que ce qu'il avait redouté. C'était sa plus grande peur, la raison pour laquelle il n'avait pas perdu une minute pour aller le retrouver, et bien loin de se poser à cet instant plus de questions Rory ne voyait qu'un Swann en bonne santé, dont le visage n'était pas déformé par la peine, et c'était bien tout ce dont il avait besoin pour être rassuré. Tout ce dont il avait besoin aussi pour calmer sa propre respiration et stabiliser ses jambes flageolantes, tout son corps lui ayant demandé un effort surhumain pour se déplacer tant la tristesse alourdissait son cœur et chacun de ses membres. Si l'un ne semblait rien comprendre aux paroles de l'autre, rien dans ce défaut de communication n’alertait Rory qui bien avant d'être capable d'ajouter quoi que ce soit, ressentit d'abord le besoin de le serrer contre lui. Une étreinte qu'il aurait voulu plus heureuse, sans plus qu'aucune douleur ne s'y invite, mais une étreinte qui aujourd'hui encore agissait comme un rempare entre le monde et eux. Blotti entre les bras de Swann, ses mains logées entre son dos et les pointes de ses boucles, l'australien ne voyait même pas que la peine qu'il croyait pouvoir apaiser sous la chaleur de ce contact n'existait que dans son propre cœur, celui de Swann étant ici épargné par ces maux. Puisque Matt était mort, alors Swann était forcément l'un des premiers impactés par la terrible nouvelle, peu importe qu'il semble ici plus apte que lui à dompter son chagrin. Bien incapable d'imaginer qu'il puisse en être autrement et que le déni puisse l'empêcher de faire face à cette douloureuse réalité, Rory se contenta de le serrer un peu plus fort, définitivement incapable de s'imaginer le lâcher de si tôt alors qu'entre ses bras lui aussi en oublierait presque la raison de sa venue. Comme chaque fois qu'il en oubliait le reste du monde.

Swann le fit entrer et Rory n'opposa aucune résistance, encore suffisamment conscient de ce qui les entourait pour ne pas vouloir que les voisins de l'anglais le surprennent en pleurs sur son pallier. Ce n'était pourtant pas l'idée qu'on puisse le voir dans un pareil état de tristesse qui l'inquiétait ici. Non, bien loin de s'en faire pour lui-même, Rory ne pensait véritablement qu'à Swann et chaque seconde qui s'égrainait était destinée à l'entourer, l'apaiser et le rassurer, alors même que toutes ses tentatives pour réchauffer son cœur étaient à cet instant bien inutiles. Rory commença à le comprendre à sa façon de reprendre la parole, ses yeux remplis d'incompréhension retrouvant les siens sans qu'il ne soit pourtant capable de laisser filtrer les nombreuses questions qui se posaient dans son esprit. Perdu, il le fut plus encore dans sa façon de parler de Matt, comme si rien ne lui était jamais arrivé et que son sort ne donnait aucune matière à s'inquiéter. Comme s'il n'était pas mort, ce mot que Rory avait pris soin de ne pas prononcer devant lui mais dont Swann, lui, semblait réfuter l'existence. Matt était parti, aux yeux de l'anglais, et son cœur se serra deux fois plus lorsqu'il comprit. « Swann... » Oh, comme il détestait l'immense tristesse qui émana à nouveau de sa voix, alors que Swann semblait si préservé, si loin d'imaginer la raison pour laquelle son regard était rempli d'autant de peine. Il semblait comme vivre dans un monde parallèle à celui-ci, là où Matt n'avait jamais perdu la vie et sa femme n'était jamais devenue veuve. Là où les larmes qui avaient coulé sur les joues de Rory ne pouvaient trouver leur source que dans un drame bien différent, un drame qui en aucun cas n'impliquait son frère. « Est-ce que tu as parlé à Lily récemment ? » Ses mots étaient doux comme des caresses, ses yeux emplis d'une tendresse mêlée à une inquiétude qu'il ne savait jamais doser quand il était question de Swann. Maintenant qu'il comprenait ce qui se passait dans le cœur autant que dans l'esprit de l'anglais, Rory n'imaginait en aucun cas le brusquer. « Ou Jill, ou Ginny. » Ne supportant pas l'idée de faire naître davantage d'inquiétude chez Swann rien qu'au travers de ces questions, il desserra légèrement son étreinte pour faire glisser l'une de ses mains dans la sienne et entrelacer leurs doigts sans détacher son regard du sien. Tout ce qu'il tentait de faire, c'est comprendre. Comprendre la source de ce déni, de cette anesthésie affective qui semblait protéger Swann d'une douleur bien trop grande pour un cœur aussi pur que le sien. Rory commençait à le comprendre ; il aurait sûrement besoin de temps pour faire face à son rythme à cette réalité et rien ne comptait plus que d'être à ses cotés quoi qu'il arrive. Il ne concevait pas un seul instant de le laisser seul, aussi serein puisse-t-il donner l'impression d'être. Sa place était plus que jamais à ses cotés. « Tu sais que je vais bien seulement si c'est aussi ton cas. » Il souffla dans un sourire triste, son pouce occupé à caresser le dos de sa main, et dans des mots qui n'auraient pas pu être plus proches de la réalité. Et c'est peut être pour ça qu'il n'avait aucune idée de comment il se sentait, perdu face à l'évidence que Swann irait bien tant qu'il serait convaincu que Matt était seulement parti, et dans le même temps terrorisé à l'idée qu'il puisse un jour en être autrement. Que faire, alors ? Ce n'était pas à lui de lui ouvrir les yeux, et plus que tout c'était une chose dont il se sentait profondément incapable. L'idée de lui faire de la peine lui avait toujours été insupportable, il ne pourrait jamais se le pardonner. « Je veux dire... ça va. » La lueur éteinte au fond de ses yeux indiquait tout le contraire, et s'il était bien évidemment question de Matt il y avait aussi Stella, le reste, tout ce qui l'emplissait ici d'une morosité qu'il était incapable de cacher à Swann. « Il s'est passé quelque chose avec Stella, mais je veux pas que ça t'inquiète. Encore moins que ça te rende triste. » Il souffla tout bas, dans un regard qu'il espérait rassurant et sans que ses doigts ne se défassent un seul instant des siens. Il le voulait encore moins alors qu'il bénéficiait d'un répit au milieu de cette tragique épreuve et semblait si sincèrement s'inquiéter pour Rory quand l'inverse paraîtrait beaucoup plus logique. Il ne pensait même pas trouver l'occasion de lui parler de sa rupture, n'avait même pas réfléchi à ce qu'il lui dirait – à ce qu'il n'aurait pas trop honte de lui dire, plutôt. Alors il cherchait ses mots, et la meilleure façon de lui en parler sans lui causer aucune peine. Quittant ses yeux pour regarder un instant autour d'eux, comme s'il reprenait conscience de l'endroit où ils se trouvaient, il reprit. « Je t'ai même pas demandé si tu étais seul, j'espère que je tombe pas mal. » Swann ne vivait pas seul, c'était une donnée qu'il n'avait pas suffisamment prise en compte quand rien n'importait plus que d'être auprès de lui. Rory ne voulait pas déranger, quand bien même il ne voulait pas non plus un seul instant le quitter.



you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Qi7UeVN
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Lcds5AP
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) LvBAd1D
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) 872289volunteer
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) HZjB4DU
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) QoPDAKU
you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) QqLqwzn
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

you make the darkness less dark, you make the winter feel warmer (rowann #9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-