AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Où trouver My Hero Academia Tome 31 collector en édition limitée ?
13.50 €
Voir le deal

 just call on me when you need a hand (auden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
just call on me when you need a hand (auden) IAeu3cF ÂGE : quarante-quatre ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : seul, tu te retrouves encore une fois terriblement seul ...
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland depuis 2005. nouveau doyen de la School of Communication and Arts tu as pris tes fonctions en février 2021.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
just call on me when you need a hand (auden) Tumblr_inline_p82bhk1qsa1ro4fjb_540
POSTS : 1984 POINTS : 455

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de douze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
RPs EN COURS : normanscarlett.3tommy.4joanne.5liam.2auden.4may.2dani.2michaelakendallzoyahassanandhra

RPs EN ATTENTE : beth.5 ●

RPs TERMINÉS : (2021) colleen.9colleen.10ginny
(2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2keith (fb)olivia (fb)colleen.6scarlett.2auden.3beth.3 (fb)maycolleen.7marylouliamciaratommy.3danicolleen.8warren familyjacob.2 (fb)joanne.4greg, noa & colleenbeth.4malleenia.2kaya
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

just call on me when you need a hand (auden) G78a
malleen ❥ I never saw you coming and I'll never be the same. This love was brave and wild. This was a state of grace this was the worthwhile fight.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : fassylovergallery (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : stella madson.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility https://www.30yearsstillyoung.com/t30996-marius-warren

just call on me when you need a hand (auden) Empty
Message(#) Sujet: just call on me when you need a hand (auden) just call on me when you need a hand (auden) EmptyDim 25 Juil - 9:05



Le deuxième semestre 2021 a commencé depuis quelques semaines déjà mais tu n’as pas eu le temps de passer de longues heures à l’Académie. Ton poste de doyen à la University of Queensland te prenait énormément de temps ces derniers mois alors tu assurais tes cours à l’Académie mais ne prenait pas vraiment le temps de discuter avec tes collègues. Le rush de ce début de semestre étant passé, tu acceptais l’invitation d’un de tes collègues de le suivre en salle des professeurs pour prendre un café. Ce n’est qu’une fois dans ce lieu que tu réalisais que tu n’avais pas vu Ginny depuis quelques temps. Tu avais cru comprendre qu’elle faisait pas mal d’aller et retours avec Sydney pour des opportunités professionnelles mais tu ne pus t’empêcher de demander des nouvelles à ton collègue qui lui devait la voir plus régulièrement : « Ginny McGrath ? » Te demanda-t-il surpris. Quand tu hochais la tête il te dit : « Elle n’enseigne plus ici. Elle a terminé le semestre et elle a mis fin à son contrat pour s’installer à Sydney, ses élèves étaient très déçus mais l’opportunité ne pouvait pas être refusée. » Ce fut un choc pour toi d’apprendre cette nouvelle. Pas que Ginny ne mérite pas l’opportunité qui s’était présentée à elle mais plus parce qu’aux dernières nouvelles que tu avais eues de son mari, Auden était toujours lui, installé à Brisbane. Il ne t’en fallait pas plus pour t’inquiéter pour ton ancien élève. Malheureusement, tu ne pouvais pas quitter le boulot plus tôt que prévu, tu devais terminer ta journée. Tu retournais donc à la Queensland University pour t’occuper de tes dernières tâches. Mais, pour une fois, tu ne quittais pas ton bureau en dernier. Tes collègues qui te regardaient partir levèrent un sourcil mais ne firent aucun commentaire. Tu ne te voyais pas rendre visite à Auden au milieu de la nuit même s’il était probable que ce dernier trouve cela tout à fait normal. Tu n’étais pas certain qu’il maintienne des horaires normaux même si cela avait peut-être changé avec l’arrivée de son fils dans sa vie. D’ailleurs, si Ginny était à Sydney et lui à Brisbane, qui s’occupait de l’enfant ? Tu avais du mal à croire que c’était Auden mais après tout, ce n’était qu’un rôle de plus pour lui à endosser. Auden t’ayant donné son adresse il y a quelques temps quand il s’était réinstallé à Brisbane, tu pris ta voiture en direction de Bayside. Avant de te rendre chez lui, tu t’arrêtais dans un supermarché pour acheter une bonne bouteille de vin et quelques petites choses à grignoter. On ne s’invite pas chez les gens les mains vides. Vu ce que tu connaissais de ton ancien élève, il y avait autant de chance qu’il te claque la porte au nez ou qu’il te laisse entrer, dans les deux cas tu ne t’en formaliserais pas. Tu te garais une dizaine de minutes plus tard devant l’adresse que tu avais d’Auden. La maison était magnifique. Tu récupérais les vivres que tu avais amenées avant d’aller sonner à la porte. Il était encore tôt, peu après dix-huit heures, tu pouvais te permettre de sonner, son fils ne devait pas dormir pour l’instant. Enfin tu l’espérais. En vérité, tu espérais surtout qu’Auden était chez lui parce qu’il était tout à fait possible qu’il ait suivi Ginny à Sydney après tout et que tu aies mal compris. Des pas se firent entendre derrière la porte et pendant quelques instants tu envisageais que la personne qui t’ouvrirait serait un inconnu ayant racheté l’édifice mais non, c’est bien le visage d’Auden qui apparut derrière la porte. « Bonjour Auden. » Lui dis-tu pour commencer. Dans votre relation, vous retrouver derrière la porte de l’autre, ce n’était pas une habitude, tu pouvais comprendre sans mal qu’il soit surpris de te trouver ici. « Je n’ai pas eu le temps de passer à la galerie ces derniers temps et comme je n’avais pas de nouvelles, je me suis dit que j’allais passer. Je ne suis pas venu les mains vides. » Dis-tu en lui désignant le sac que tu tenais à la main. « Et puis il est temps que je rencontre Sloan dont j’ai tant entendu parler. » Tu aimais beaucoup les enfants alors rencontrer le fils d’Auden serait un plaisir mais c’était surtout un moyen de vérifier qu’il avait toujours son fils avec lui et qu’il n’habitait pas avec Ginny à Sydney.



- - anything that is successful is a series of mistakes

just call on me when you need a hand (auden) Udv22bR
just call on me when you need a hand (auden) 480954teachers
just call on me when you need a hand (auden) EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (25/12/1979)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Marié à une femme qui a retiré son alliance et décidé de vivre partout sauf à ses côtés.
MÉTIER : Artiste qui ne crée plus rien depuis des mois, il préfère se voiler la face et se dire qu'il aura à nouveau l'idée du siècle demain.
LOGEMENT : #517, Wellington Street, Bayside, sans Ginny mais avec Sloan.
just call on me when you need a hand (auden) Tumblr_pvz5knSQVM1wqqkkao3_540
POSTS : 10303 POINTS : 195

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays ☼ Handicapé sentimental ☼ Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes ☼ Ne boit pas, ne fume pas ☼ Ambidextre ☼ A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser ☼ Père de Damon (2000) et Sloan (2020) ☼ Peur des hauteurs, claustrophobie ☼ Un poil misanthrope ☼ Tatoué ☼ Incapable de rester en place ☼ (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots ☼ Ancien acteur porno
RPs EN COURS : (05)marius #4léo #11giovanni #3gala charité (tc) › cesar #2



just call on me when you need a hand (auden) 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

just call on me when you need a hand (auden) C3685634f93dacc0a4c1bab48ba95cb24471e311
eliana › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

RPs EN ATTENTE : angugus

RPs TERMINÉS : just call on me when you need a hand (auden) 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : red. (avatar) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

just call on me when you need a hand (auden) Empty
Message(#) Sujet: Re: just call on me when you need a hand (auden) just call on me when you need a hand (auden) EmptyJeu 29 Juil - 21:22



Désormais, je ne cherche même plus à savoir qui toque à la porte. J’ouvre, c’est tout. Souvent, je le fais pour mieux refermer la porte juste ensuite mais tout de même, l’histoire retiendra qu’à un moment ou à un autre j’ai su faire un effort. « Bonjour Auden. » Marius est un éternel poli, mais je n’ai simplement pas l’habitude que les formalités soient échangées sur le pas de ma porte. A vrai dire, je ne sais pas si l’inverse pourrait un jour advenir, dans la mesure où je doute même avoir son adresse quelque part chez moi. Nous nous sommes toujours contentés de l’Académie ou de galeries d’art pour nous voir, sans jamais avoir ressenti le besoin de plus d’intimité. Notre relation est professionnelle avant toute chose, animée par notre passion commune pour l’art et le fait qu’il soit l’un des rares à me tenir tête sans que je ne veuille en venir à le tuer de mes propres mains. Animée, aussi, par le fait qu’il soit simplement l’un des rares à pouvoir me supporter sans vouloir me tuer de ses propres mains. Nous nous sommes bien trouvés, il faut croire. “Marius.” Il entendra la salutation sous-jacente dans l’absence de hurlement et de demande express qu’il quitte le parterre de ma demeure.

Il est doué pour savoir comment réagir face à moi, raison pour laquelle il ne tarde pas bien longtemps avant d'enchaîner et poser des mots sur la raison de sa visite. « Je n’ai pas eu le temps de passer à la galerie ces derniers temps et comme je n’avais pas de nouvelles, je me suis dit que j’allais passer. Je ne suis pas venu les mains vides. » Les explications, d’abord, les raisons de ne pas le virer, ensuite. Mes yeux dérivent de son visage au sac qu’il tient précieusement entre ses doigts. Ce qu’il porte m’importe peu, je ne le laisse pas rentrer chez moi simplement pour ses cadeaux. J’ai déjà tout ce dont j’ai besoin, ce n’est qu’une question de confiance et rares sont ceux qui peuvent entrer dans ma maison, encore plus maintenant qu’elle protège aussi mon fils. « Et puis il est temps que je rencontre Sloan dont j’ai tant entendu parler. » J’esquisse un sourire, amusé que lui non plus n’ait pas su résister bien longtemps avant de parler du jeune garçon. Ce n’est pas un sujet que j’aurais cru un jour aborder avec lui ou, si tel avait été le cas, j’aurais mis ma précieuse main au feu qu’il aurait été le seul père de l’équation. “Généralement quand personne n’a de nouvelles, c’est que c’est fait exprès.” Et ça, il le sait déjà, mais il ne me le dira jamais en face. Ce sont autant de mots et d’attention pour prouver qu’il s’inquiète un tant soit peu pour moi, et je n’ai pas la force de lui prouver par A + B qu’il se trompe sur toute la ligne. Il y a sans doute un peu de vrai dans tout ça.

Sans l’inviter verbalement, je laisse pourtant la porte ouverte et fais un pas de côté pour le laisser entrer, lui et son précieux sac d’offrandes. “Sloan adore être le centre de l’attention.” Son caractère en dit bien plus que n’importe quel génétique quant à sa paternité : bien sûr qu’il est mon fils, le gamin. Il a beau être sage comme une image, certains traits de caractère ne peuvent que le trahir. “Tu viens pour t’assurer que je ne le nourris pas à la Vodka depuis que sa mère n’est plus là ?” Il sait, bien sûr, sinon il se serait contenté d’un message pour avoir de mes nouvelles ou mieux encore, il aurait attendu qu’on finisse par se croiser à la galerie ou l’Académie, peu importe. Mes mots l’accusent à peine, ils n’ont aucune force. Je cherche simplement à comprendre ce qu’il veut savoir, pour le rassurer au plus vite et, sans doute, l’expédier chez lui le coeur léger.



    Forget what I said, it's not what I meant and I can't take it back. I can't unpack the baggage you left. What if I'm someone I don't want around? I'm falling again. You said you care and you missed me too. And it kills me 'cause I know we've run out of things we can say. And I get the feeling that you'll never need me again. I'm falling.

    just call on me when you need a hand (auden) Xb7bl1ie
    just call on me when you need a hand (auden) 4tjovbu8
    just call on me when you need a hand (auden) 2dydfr70

    just call on me when you need a hand (auden) H3lh3sQ
    just call on me when you need a hand (auden) 8OlF2I7

    just call on me when you need a hand (auden) QItjCmcjust call on me when you need a hand (auden) TSks567
    just call on me when you need a hand (auden) PjwpbJ6Z_o just call on me when you need a hand (auden) D5bNV5u5_o
    just call on me when you need a hand (auden) XtYHTBv
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
just call on me when you need a hand (auden) IAeu3cF ÂGE : quarante-quatre ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : seul, tu te retrouves encore une fois terriblement seul ...
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland depuis 2005. nouveau doyen de la School of Communication and Arts tu as pris tes fonctions en février 2021.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
just call on me when you need a hand (auden) Tumblr_inline_p82bhk1qsa1ro4fjb_540
POSTS : 1984 POINTS : 455

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de douze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
RPs EN COURS : normanscarlett.3tommy.4joanne.5liam.2auden.4may.2dani.2michaelakendallzoyahassanandhra

RPs EN ATTENTE : beth.5 ●

RPs TERMINÉS : (2021) colleen.9colleen.10ginny
(2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2keith (fb)olivia (fb)colleen.6scarlett.2auden.3beth.3 (fb)maycolleen.7marylouliamciaratommy.3danicolleen.8warren familyjacob.2 (fb)joanne.4greg, noa & colleenbeth.4malleenia.2kaya
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

just call on me when you need a hand (auden) G78a
malleen ❥ I never saw you coming and I'll never be the same. This love was brave and wild. This was a state of grace this was the worthwhile fight.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : fassylovergallery (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : stella madson.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility https://www.30yearsstillyoung.com/t30996-marius-warren

just call on me when you need a hand (auden) Empty
Message(#) Sujet: Re: just call on me when you need a hand (auden) just call on me when you need a hand (auden) EmptyDim 22 Aoû - 21:18



C’était une première ce que tu étais en train de faire. Auden et toi, vous preniez des nouvelles l’un de l’autre mais votre relation était toujours restée purement professionnelle. C’était sur ce terrain que vous vous étiez rencontrés et c’était sur ce terrain que vous vous entendiez le mieux. Peut-être était-ce d’ailleurs la raison pour laquelle vous étiez toujours en contact aujourd’hui car Auden n’était pas quelqu’un de facie à vivre. Si tu l’avais rencontré dans d’autres circonstances, tu étais à peu près certain que jamais vous n’auriez échangé plus de quelques mots avant de prier ne jamais vous recroiser. Il en avait été autrement voilà pourquoi aujourd’hui tu te tenais sur le pas de sa porte, inquiet de savoir comment il allait. L’amour qu’il portait à Ginny était sans égal. Tu te souviens de l’ouverture de la galerie, des regards échangés entre les deux, de l’amour qui s’en dégageait. Cette période ne devait pas être facile pour lui surtout s’il s’occupait en plus de son fils. Quoique, des fois, les enfants sont la seule chose qui vous permet de ne pas sombrer complètement. Voilà une théorie que tu ne pourras jamais tester de ton côté mais tu pouvais voir si chez Auden, cela était validé. « Marius. » Tu ne te formalisais pas de cet accueil, tu t’étais attendu à ce qu’Auden te demande de faire demi-tour donc tu ne t’en sortais pas mal finalement s’il se contentait de ton prénom. Il te laissa débiter les raisons de ta venue même si vous saviez tous les deux pourquoi tu étais là. Sans doute aurais-tu dû être franc et lui dire de but en blanc pourquoi tu étais là mais quelque chose t’en empêchait. Alors tu essayais d’être convainquant autrement. Finalement, tu mettais en avant ton envie de rencontrer Sloan qui était réelle mais qui n’était pas la véritable raison de ta venue. Cela sembla détendre les traits de son père toutefois. « Généralement quand personne n’a de nouvelles, c’est que c’est fait exprès. » Auden n’avait pas besoin de le souligner, cela était une évidence. Tu avais été le champion de ce comportement alors tu n’avais pas besoin qu’on te l’explique. Mais en même temps, c’était grâce aux visites de tes proches que tu avais pu te sortir de ces périodes compliquées que tu avais traversées donc tu ne te sentais pas coupable de forcer un peu la main d’Auden sur ce coup-là. Même s’il devait t’en vouloir quelques semaines, peut-être que dans quelques mois il te remerciera. Enfin non, c’était Auden après tout mais en tout cas, tu espérais qu’il pourrait apprécier le geste.

La preuve que ta présence n’est pas complètement mal venue est qu’Auden finit par se décaler légèrement pour te laisser entrer en te disant : « Sloan adore être le centre de l’attention. » Avec le père qu’il avait, ce serait un miracle si cela avait été autrement. Et puis sa mère n’était pas complètement dans l’obscurité non plus, ce sera donc de famille. Tu souris malgré toi, amusé et curieux de découvrir ce petit bonhomme quand Auden te dit : « Tu viens pour t’assurer que je ne le nourris pas à la Vodka depuis que sa mère n’est plus là ? » S’il te fallait une confirmation, Auden venait de te la donner. Etrangement, ce n’était pas pour le bien-être de Sloan que tu t’étais préoccupé. Ton ancien élève était beaucoup de choses mais tu ne le croyais pas capable une seule seconde de faire du mal à son fils ou de mal s’en occuper. Il y aura certainement quelques loupés mais tous les parents y passent donc c’était normal. « Je viens plutôt m’assurer que c’est toi qui ne te nourris pas à la vodka depuis qu’elle n’est plus là. » Cela paraitrait peut-être bête à Auden mais tu étais le premier à mal résister à la bouteille quand les choses n’allaient pas dans ta vie. Tu venais de lui confirmer cependant que tu étais là pour vérifier que tout allait bien. Tu posais tes victuailles dans le salon dans lequel vous étiez arrivés avant d’enchainer : « Tu es bien moins irresponsable que tu aimes le laisser penser, je ne me fais pas de soucis pour Sloan. Et puis elle te l’a laissé, cela veut tout dire. » Tu ne connaissais pas bien Ginny mais elle n’aurait jamais laissé Sloan avec son père s’il risquait quoi que ce soit. Ne voyant pas l’enfant dans le salon, tu supposais qu’il faisait peut-être la sieste. C’était étrange parce qu’Auden et toi vous parliez peu de votre vie personnelle en général mais cette fois, vous brisiez cette limite et tu mis les deux pieds dans le plat : « Tu arrives à tout gérer ? La galerie, ton fils, ton art et le reste ? » Auden avait toujours des dizaines de projets sur le feu, la disparition de Ginny à Sydney devait avoir chamboulé beaucoup de choses car la plupart de leurs derniers projets étaient des projets montés à deux. « Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas à me faire signe d’accord ? Babysitter ou galeriste, je m’adapte au besoin. » Lui dis-tu sincèrement. Avec la disparition de Colleen de ta vie, tu te retrouvais avec bien trop de temps libre alors autant que ce dernier soit utile à tes proches.



- - anything that is successful is a series of mistakes

just call on me when you need a hand (auden) Udv22bR
just call on me when you need a hand (auden) 480954teachers
just call on me when you need a hand (auden) EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (25/12/1979)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Marié à une femme qui a retiré son alliance et décidé de vivre partout sauf à ses côtés.
MÉTIER : Artiste qui ne crée plus rien depuis des mois, il préfère se voiler la face et se dire qu'il aura à nouveau l'idée du siècle demain.
LOGEMENT : #517, Wellington Street, Bayside, sans Ginny mais avec Sloan.
just call on me when you need a hand (auden) Tumblr_pvz5knSQVM1wqqkkao3_540
POSTS : 10303 POINTS : 195

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays ☼ Handicapé sentimental ☼ Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes ☼ Ne boit pas, ne fume pas ☼ Ambidextre ☼ A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser ☼ Père de Damon (2000) et Sloan (2020) ☼ Peur des hauteurs, claustrophobie ☼ Un poil misanthrope ☼ Tatoué ☼ Incapable de rester en place ☼ (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots ☼ Ancien acteur porno
RPs EN COURS : (05)marius #4léo #11giovanni #3gala charité (tc) › cesar #2



just call on me when you need a hand (auden) 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

just call on me when you need a hand (auden) C3685634f93dacc0a4c1bab48ba95cb24471e311
eliana › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

RPs EN ATTENTE : angugus

RPs TERMINÉS : just call on me when you need a hand (auden) 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : red. (avatar) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

just call on me when you need a hand (auden) Empty
Message(#) Sujet: Re: just call on me when you need a hand (auden) just call on me when you need a hand (auden) EmptyMar 24 Aoû - 13:40



Ce n’est pas une surprise que je finisse par accueillir Marius chez moi. Quand bien même il est certain que j’aurais préféré rester seul, il fait pourtant partie de la très courte liste de personnes que je n’ai aucune envie d’éconduire. Même lorsque nos avis en sont parfois venus à diverger, j’ai toujours respecté l’homme qu’il est, et il ne mérite pas de payer le prix d’une bonté que je ne mérite sans doute pas. Finalement, c’est surtout la surprise qui l’emporte sur tout le reste alors que je ne l’aurais jamais imaginé sur le pas de ma porte. J’aurais tout aussi peu imaginé rompre avec Ginny, ceci dit, alors les deux semblent faire la pair. « Je viens plutôt m’assurer que c’est toi qui ne te nourris pas à la vodka depuis qu’elle n’est plus là. » J’esquisse un rire forcé, détachant mon regard du sien le temps de le laisser entrer. Autant dire que la suite d’événements a tout pour m’arranger en cet instant. “Moi vivant, tu ne risques pas de me voir toucher à une goutte d’alcool.” Je le rassure bien rapidement à ce sujet, me doutant déjà qu’il ne posera pas davantage de questions face à mon refus catégorique de la boisson. Il a déjà fait un grand pas en avant en venant me voir chez moi, plus serait sans doute mal venu. De toute façon, il y a fort à parier qu’il n’aura pas le droit à l’histoire longue et à toutes les explications allant avec, expliquant que je me suis juré de ne plus boire depuis la naissance de Damon à laquelle je n’ai pas pu assisté, alcoolisé et sous l’emprise de Dieu sait quelle drogue. “J’espère que tu n’étais pas venu en chercher.” Je reprends avec un brin d’humour, capable de lui proposer tous les thés du monde (achetés par Ginny, cela va de soi) mais pas une goutte du moindre alcool.

Je l’observe poser ses affaires dans le salon et l’écoute enchaîner sans imposer mes propres pensées dans la discussion. « Tu es bien moins irresponsable que tu aimes le laisser penser, je ne me fais pas de soucis pour Sloan. Et puis elle te l’a laissé, cela veut tout dire. » Il se contente de tirer des conclusions de l’homme que je suis aujourd’hui et j’estime que sans avoir accès à l’historique complet, c’est un raisonnement voué à l’échec. Il ne peut pas faire une analyse d’un tableau s’il n’en voit qu’une partie ; il en est de même pour les Hommes. Si ses paroles devraient me rassurer et combler mon ego, il n’en est pourtant rien. J’aurais préféré que cette situation ne me soit pas imposée, cela va de soi. « Tu arrives à tout gérer ? La galerie, ton fils, ton art et le reste ? » Absolument pas, non, mais le problème reste toujours le même : moi vivant, je n’admettrai jamais mes failles à autrui. La seule exception à cette règle est désormais à quelques milliers de kilomètres d’ici et quand bien même je ne doute pas des bons sentiments de Marius, je suis simplement incapable de montrer mes faiblesses. “La galerie est entre de bonnes mains et Sloan va bien. Je n’ai pas trouvé le temps de peindre mais ça viendra, je n’en doute pas.” Ce n’est pas le temps qui m’a manqué mais bien l’inspiration, et cela n’a rien d’un problème qui peut être réglé d’un claquement de doigts. Sa mère manque au gamin, et c’est un second problème pour lequel je n’ai pas la solution. Être impuissant m’enrage bien plus qu’autre chose. « Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas à me faire signe d’accord ? Babysitter ou galeriste, je m’adapte au besoin. » Silencieux pendant un temps, je laisse mon regard remonter dans le sien pour juger de la franchise de ses mots. Beaucoup pourraient dire de même par simple politesse mais je sais par avance que ce n’est pas son cas. Il n’est pas de ce genre, et c’est ce que j’apprécie chez lui. “Tu n’as pas déjà un quotidien bien chargé ? Tu sais que les journées ne font toujours que vingt quatre heures, pas vrai ?” Venant de moi, c’est bien ironique alors que j'enchaîne les engagements à tout va, tant au niveau professionnel que familial. Au fond, je ne peux que comprendre ce besoin et cette envie de garder son temps occupé et c’est pour cette raison que je ne lui refuse rien, sachant encore une fois qu’il sait où il met les pieds. Il est bien plus raisonnable que je ne le serai jamais. “Je serais heureux de travailler avec toi à la galerie. J’ai un peu tendance à être trop pointilleux dans le recrutement.” En somme, j’en demande trop et le manque de personnel se fait ressentir sur les épaules des quelques Elus. Par dessus tout, j’ai besoin de quelqu’un de confiance, et il semble être la personne toute trouvée, ce qui me permet aussi de ne pas soulever le sujet de Sloan et du possible ‘babysitter’ qu’il ferait. “Tu pourrais réellement être galeriste, si tu le pensais vraiment. Sinon … dis-moi ce que tu voudrais faire, on trouvera bien un nom adéquat.” Il pourrait même exposer s’il l’envie l’en prend, je suis le dernier à douter de son talent, quand bien même je le trouve plus doué encore dans le rôle de professeur.



    Forget what I said, it's not what I meant and I can't take it back. I can't unpack the baggage you left. What if I'm someone I don't want around? I'm falling again. You said you care and you missed me too. And it kills me 'cause I know we've run out of things we can say. And I get the feeling that you'll never need me again. I'm falling.

    just call on me when you need a hand (auden) Xb7bl1ie
    just call on me when you need a hand (auden) 4tjovbu8
    just call on me when you need a hand (auden) 2dydfr70

    just call on me when you need a hand (auden) H3lh3sQ
    just call on me when you need a hand (auden) 8OlF2I7

    just call on me when you need a hand (auden) QItjCmcjust call on me when you need a hand (auden) TSks567
    just call on me when you need a hand (auden) PjwpbJ6Z_o just call on me when you need a hand (auden) D5bNV5u5_o
    just call on me when you need a hand (auden) XtYHTBv
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
just call on me when you need a hand (auden) IAeu3cF ÂGE : quarante-quatre ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : seul, tu te retrouves encore une fois terriblement seul ...
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland depuis 2005. nouveau doyen de la School of Communication and Arts tu as pris tes fonctions en février 2021.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
just call on me when you need a hand (auden) Tumblr_inline_p82bhk1qsa1ro4fjb_540
POSTS : 1984 POINTS : 455

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de douze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
RPs EN COURS : normanscarlett.3tommy.4joanne.5liam.2auden.4may.2dani.2michaelakendallzoyahassanandhra

RPs EN ATTENTE : beth.5 ●

RPs TERMINÉS : (2021) colleen.9colleen.10ginny
(2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2keith (fb)olivia (fb)colleen.6scarlett.2auden.3beth.3 (fb)maycolleen.7marylouliamciaratommy.3danicolleen.8warren familyjacob.2 (fb)joanne.4greg, noa & colleenbeth.4malleenia.2kaya
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

just call on me when you need a hand (auden) G78a
malleen ❥ I never saw you coming and I'll never be the same. This love was brave and wild. This was a state of grace this was the worthwhile fight.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : fassylovergallery (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : stella madson.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility https://www.30yearsstillyoung.com/t30996-marius-warren

just call on me when you need a hand (auden) Empty
Message(#) Sujet: Re: just call on me when you need a hand (auden) just call on me when you need a hand (auden) EmptyDim 12 Sep - 15:39



C’est un risque de passer chez Auden de cette manière, sans prévenir. Votre relation n’avait jamais été plus loin que votre amour pour l’art. Bien entendu, vous saviez plus ou moins ce qui se passait dans la vie de l’autre malgré tout. Tu avais appris le départ de Ginny par l’Académie, une annonce à laquelle tu ne t’étais pas du tout attendu. Auden avait toujours été un tel personnage que c’était presque un miracle qu’il ait rencontré quelqu’un qui puisse le compléter comme Ginny le faisait. Tu n’avais toujours vu que de l’amour entre eux mais tu ne voyais toujours que ce que tu voulais voir ou ce que l’on te laissait voir, peut-être que les choses n’étaient pas aussi roses que tu avais aimé le penser. Il était important pour toi qu’Auden comprenne que tu te faisais du souci et le rire qui répondit à tes paroles ne te rassura pas dans un premier temps jusqu’à ce qu’il te dise : « Moi vivant, tu ne risques pas de me voir toucher à une goutte d’alcool. » Tu hoches la tête sans ajouter un mot. Le ton déterminé et sans détour d’Auden suffit pour te rassurer. Il te fait aussi comprendre qu’il vaut mieux que tu arrêtes là les questions. Ce n’était pas grave, tu n’avais jamais eu une curiosité mal placée donc tu acceptais qu’Auden considère en avoir assez dit. Tu étais à peu près rassuré c’était le plus important. « J’espère que tu n’étais pas venu en chercher. » Cette fois, c’est toi qui laissais échapper un petit rire avant de secouer la tête. « En ce moment j’évite la moindre goutte. » Tu t’étais fait une raison, à part pour de grandes occasions, il valait certainement mieux que tu évites le plus possible l’alcool, surtout alors que le départ de Colleen était loin d’être de l’histoire ancienne.

Maintenant qu’Auden t’avait rassuré sur le fait qu’il n’était pas en train de sombrer dans l’alcool, tu étais également venu lui faire passer un autre message. Même si vous ne l’aviez jamais fait jusqu’ici, tu voulais qu’il sache qu’il pouvait compter sur toi si besoin. Le départ que tu avais trouvé soudain de Ginny ne devait pas être facile à gérer de son côté vu le nombre de projets qu’il avait sur le feu et son fils dont il fallait s’occuper. Tu lui demandes donc s’il arrive à tout gérer parce qu’il doit forcément y avoir quelque chose qui passe à la trappe. « La galerie est entre de bonnes mains et Sloan va bien. Je n’ai pas trouvé le temps de peindre mais ça viendra, je n’en doute pas. » C’était donc sa peinture qui était en train de pâtir de ce départ et de ce nouvel équilibre qu’il devait chercher. Tu pouvais comprendre que ce n’était pas évident mais tu trouvais important de lui dire : « N’oublie pas de prendre du temps pour toi, c’est important aussi. » Les parents avaient tendance à s’oublier pour ce qu’ils pensaient être le bien-être de leurs enfants. Mais eux aussi avaient besoin de temps rien qu’à eux. Toutefois, l’inspiration était quelque chose de fluctuant et peut-être que cela finirait par revenir aussi facilement qu’Auden voulait te le laisser penser. Tu proposais donc à Auden de le dépanner à la galerie ou autre si cela pouvait l’aider. Tu n’avais pas énormément de temps libre, c’est vrai mais tu n’avais pas les contraintes ou l’emploi du temps chargé de certains. Auden te jauge, tu le vois. Tu es peut-être en train de dépasser une ligne invisible mais tu ne peux pas faire comme si de rien n’était non plus. « Tu n’as pas déjà un quotidien bien chargé ? Tu sais que les journées ne font toujours que vingt quatre heures, pas vrai ? » Un sourire amusé se dessina sur tes lèvres. Etre occupé ne t’avait jamais dérangé et en ce moment c’était un moyen pour toi de ne pas penser à tes propres soucis alors que tu t’occupais de ceux des autres. Tu avais bien conscience que ce n’était pas une solution mais tu avais besoin de ça pour l’instant. « Je le sais mais je n’ai jamais eu peur d’être occupé, ça a été notre deuxième point commun je pense. » Le premier était votre amour et intérêt indéniable pour l’art bien entendu mais il avait fallu bien plus pour que cette amitié solide malgré des apparences trompeuses en arrive dans ce salon. « Je serais heureux de travailler avec toi à la galerie. J’ai un peu tendance à être trop pointilleux dans le recrutement. Tu pourrais réellement être galeriste, si tu le pensais vraiment. Sinon … dis-moi ce que tu voudrais faire, on trouvera bien un nom adéquat. » Ce n’était pas la première fois que l’on te suggérait d’être galeriste et ce ne sera pas la dernière. Cependant, alors que beaucoup voyaient l’enseignement et ses institutions comme une corvée à éviter à tout prix, pour toi, c’était tout l’inverse. Tu ne voulais pas arrêter d’enseigner, tu étais fait pour ça. Et contrairement à Auden, tu ne pouvais pas être sur tous les fronts à la fois. « La question n’est pas tant ce que j’aimerais faire mais plutôt ce qui te rendrait service. » Lui dis-tu car tu ne cherchais pas à décrocher un nouveau travail, tu cherchais seulement à aider l’un de tes plus anciens élèves. « Nous avions déjà parlé de faire le lien entre l’université, l’Académie et la galerie. Je suis toujours à l’affut de nouveaux talents et partenariats, si cela peut t’aider, je peux t’envoyer des candidats. » Parce que ta sélection ne sera toujours qu’une pré-sélection. Auden avait une idée de l’art tellement précise que tu ne pourrais pas prendre la décision d’exposer des artistes sans qu’il donne son feu vert. Pour toi, ce serait gagnant pour la galerie comme pour tes élèves et puis cela n’avait jamais été difficile pour toi de convaincre des donateurs d’ouvrir leurs portes-monnaies … Sur ce point-là, il fallait avouer que ta mère avait bien fait son travail. « Qui est-ce qui gère la galerie actuellement ? » Demandas-tu ensuite vu qu’Auden avait dit qu’elle était entre de bonnes mains.



- - anything that is successful is a series of mistakes

just call on me when you need a hand (auden) Udv22bR
just call on me when you need a hand (auden) 480954teachers
just call on me when you need a hand (auden) EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (25/12/1979)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Marié à une femme qui a retiré son alliance et décidé de vivre partout sauf à ses côtés.
MÉTIER : Artiste qui ne crée plus rien depuis des mois, il préfère se voiler la face et se dire qu'il aura à nouveau l'idée du siècle demain.
LOGEMENT : #517, Wellington Street, Bayside, sans Ginny mais avec Sloan.
just call on me when you need a hand (auden) Tumblr_pvz5knSQVM1wqqkkao3_540
POSTS : 10303 POINTS : 195

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays ☼ Handicapé sentimental ☼ Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes ☼ Ne boit pas, ne fume pas ☼ Ambidextre ☼ A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser ☼ Père de Damon (2000) et Sloan (2020) ☼ Peur des hauteurs, claustrophobie ☼ Un poil misanthrope ☼ Tatoué ☼ Incapable de rester en place ☼ (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots ☼ Ancien acteur porno
RPs EN COURS : (05)marius #4léo #11giovanni #3gala charité (tc) › cesar #2



just call on me when you need a hand (auden) 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

just call on me when you need a hand (auden) C3685634f93dacc0a4c1bab48ba95cb24471e311
eliana › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

RPs EN ATTENTE : angugus

RPs TERMINÉS : just call on me when you need a hand (auden) 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : red. (avatar) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

just call on me when you need a hand (auden) Empty
Message(#) Sujet: Re: just call on me when you need a hand (auden) just call on me when you need a hand (auden) EmptyVen 17 Sep - 19:44



Et lorsqu’il dit « En ce moment j’évite la moindre goutte. », tout ce que j’entends c’est ‘en ce moment’. Mon regard se voile doucement et il pourrait être assimilé à une certaine inquiétude ou, tout du moins, à de l’attention que je lui porte. Je m’intéresse au sort de très peu de personnes en ce monde mais Marius en fait partie parce que je sais que je lui dois beaucoup, quand bien même je ne l’avouerais pas en de tels mots. Par respect pour lui, je me retiens de toute question, gardant pourtant précieusement l’information en tête.

« N’oublie pas de prendre du temps pour toi, c’est important aussi. » J’échappe un rire amer. Je sais qu’il pense à bien, il ne sait faire que ça, mais ce ne sont pas pour autant des paroles qui pourraient m’aider. “Oui maman.” Il me paterne, il joue au grand frère, il se fait mon ami ; peu importe le schéma,  le résultat reste le même. Il veut mon bien mais ne peut rien faire pour réellement m’aider, alors il se contente de distiller des conseils du mieux qu’il le peut. Son seul espoir réside dans le fait que je l’écoute, ce qui n’arrivera pas. Pas sur ce dernier conseil, en tout cas, parce que prendre du temps pour moi est bien la dernière chose dont je puisse avoir envie et besoin et je sais qu’il n’aura pas de mal à le comprendre, puisqu’il m’avoue en retour qu’il partage ce sentiment. Si je sais ce dont je ne veux pas avoir à penser, j’ignore encore le mal qui anime Marius. Il a toujours été aussi discret que moi sur sa vie personnelle, si ce n’est même plus, et peu importe à quel point je l’estime comme un ami, je ne franchirai pas la ligne rouge. Je ne peux pas me permettre de briser intentionnellement les dernières amitiés auxquelles je tiens encore. « La question n’est pas tant ce que j’aimerais faire mais plutôt ce qui te rendrait service. » Et moi, je ne suis pas un patron difficile. Ou plutôt si, je suis extrêmement exigeant, mais pas avec Marius. Je le connais et je sais dans quels domaines il excelle, tout comme je sais qu’il ne se proposerait pas pour un travail pour lequel il pourrait ne pas être qualifié. “J’ai besoin de personnes de confiance pour s’adresser au public. Et aux artistes, à vrai dire.” Et à tout le monde, en réalité, parce qu’il est du domaine public que l’éloquence ne fait pas partie de mes qualités et encore moins la retenue. Contrairement à Marius. Ce qui ne m’a jamais paru être des qualités chez lui pourraient finalement s’avérer utiles, surtout lorsqu'il est question d’un sujet qu’il maîtrise : l’art. Je ne m’appesantis pas davantage sur le fait qu’il ait toute ma confiance tant cela me semble être évident désormais. « Nous avions déjà parlé de faire le lien entre l’université, l’Académie et la galerie. Je suis toujours à l'affût de nouveaux talents et partenariats, si cela peut t’aider, je peux t’envoyer des candidats. » Ça, aussi. Pourquoi pas. J’imagine que je suis ouverte à toutes idées tant qu’elles viennent de lui, surtout alors que je n’avais pas anticipé le moins du monde que cette entrevue se transforme en recherche d’emploi et création de métier en même temps. “Ça leur permettrait d’être briefé sur ce qui les attend, je ne dis pas non. C’est ennuyant quand ils fondent en larmes.” Je hausse les épaules, parlant par expérience. S’ils savent dans quoi ils s’avancent, j’espère au moins qu’ils sauront man up avant de me rencontrer, qu’ils soient artistes ou partenaires. « Qui est-ce qui gère la galerie actuellement ? » - “Un ami et artiste. Ce n’est que provisoire.” Parce que Bennett n’aura pas les épaules pour ça pendant longtemps encore, et parce que je ne compte pas me tenir loin de ma galerie pendant encore plusieurs semaines.

"Et toi ? Comment tu vas ?" M'adossant contre un meuble, je me contente de croiser les bras et poser mon regard dans le sien. "C'est un test d'embauche, je ne m'y intéresse pas réellement." A d'autres. Il a laissé trop d'indices pour que je laisse le sujet me passer sous le nez.



    Forget what I said, it's not what I meant and I can't take it back. I can't unpack the baggage you left. What if I'm someone I don't want around? I'm falling again. You said you care and you missed me too. And it kills me 'cause I know we've run out of things we can say. And I get the feeling that you'll never need me again. I'm falling.

    just call on me when you need a hand (auden) Xb7bl1ie
    just call on me when you need a hand (auden) 4tjovbu8
    just call on me when you need a hand (auden) 2dydfr70

    just call on me when you need a hand (auden) H3lh3sQ
    just call on me when you need a hand (auden) 8OlF2I7

    just call on me when you need a hand (auden) QItjCmcjust call on me when you need a hand (auden) TSks567
    just call on me when you need a hand (auden) PjwpbJ6Z_o just call on me when you need a hand (auden) D5bNV5u5_o
    just call on me when you need a hand (auden) XtYHTBv
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
just call on me when you need a hand (auden) IAeu3cF ÂGE : quarante-quatre ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : seul, tu te retrouves encore une fois terriblement seul ...
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland depuis 2005. nouveau doyen de la School of Communication and Arts tu as pris tes fonctions en février 2021.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
just call on me when you need a hand (auden) Tumblr_inline_p82bhk1qsa1ro4fjb_540
POSTS : 1984 POINTS : 455

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de douze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
RPs EN COURS : normanscarlett.3tommy.4joanne.5liam.2auden.4may.2dani.2michaelakendallzoyahassanandhra

RPs EN ATTENTE : beth.5 ●

RPs TERMINÉS : (2021) colleen.9colleen.10ginny
(2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2keith (fb)olivia (fb)colleen.6scarlett.2auden.3beth.3 (fb)maycolleen.7marylouliamciaratommy.3danicolleen.8warren familyjacob.2 (fb)joanne.4greg, noa & colleenbeth.4malleenia.2kaya
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

just call on me when you need a hand (auden) G78a
malleen ❥ I never saw you coming and I'll never be the same. This love was brave and wild. This was a state of grace this was the worthwhile fight.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : fassylovergallery (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : stella madson.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility https://www.30yearsstillyoung.com/t30996-marius-warren

just call on me when you need a hand (auden) Empty
Message(#) Sujet: Re: just call on me when you need a hand (auden) just call on me when you need a hand (auden) EmptyLun 11 Oct - 22:57



Difficile de savoir quoi dire, difficile de dire quoi que ce soit car finalement, aucune de tes paroles et aucun de tes gestes ne pouvait venir soulager Auden. Seul le retour de Ginny le pourrait certainement et ce n’était pas à l’ordre du jour. La réponse d’Auden : « Oui maman. » te fit comprendre qu’il était temps de changer de sujet. Il n’était pas en train de se morfondre ou de se laisser aller, c’était bien la preuve qu’il était plus fort que toi. Tu ne t’étais laissé aller qu’une soirée après le départ de Colleen, une soirée où tu avais embué ton cerveau d’alcool avant de le regretter amèrement le lendemain. Voilà une sensation qui ne t’avait pas manqué. Depuis, tu étais repassé à un sevrage complet, juste le temps de te remettre sur pieds et pour éviter de te laisser tenter. Parler de la galerie semblait un sujet de conversation plus simple, moins miné. Ce sujet vous ramenait sur un terrain connu, celui que vous partagiez depuis le début et qui mêlait l’art et vos carrières respectives. Tu n’avais jamais eu le talent de percer comme artiste, tu n’avais jamais voulu de cette voie de toute manière mais Auden l’avait et tu espérais qu’il continuait à peindre dans la tempête qu’il traversait. « J’ai besoin de personnes de confiance pour s’adresser au public. Et aux artistes, à vrai dire. » Un sourire amusé se dessina sur tes lèvres. Auden n’avait pas changé depuis votre rencontre à l’Académie et la diplomatie n’était déjà pas son fort. Il aurait eu bien moins de soucis s’il avait su brosser quelques personnes dans le sens du poil mais cela n’était pas compatible avec la personne qu’il était. Toi, c’était une compétence que l’on t’avait inculquée dès ton plus jeune âge. D’abord dans la communauté paroissiale de tes parents et puis ensuite dans les différents évènements où te trainait ta mère en temps que fils prodige. « Je n’ai pas le temps libre suffisant pour accueillir le public dès que la galerie est ouverte mais tu peux compter sur moi pour les évènements et je peux m’occuper des artistes. » Ton expérience t’avait amené à savoir comment gérer ces individus souvent très imbus d’eux-mêmes et qui pensaient vous faire une faveur quand c’était vous qui étiez en train de leur en faire une. Rencontrer Auden à l’époque avait été le premier pas sur ce long chemin. Tu avais plutôt pensé de ton côté faire le lien entre les talents que tu voyais passer dans tes différents cours et départements et la galerie d’Auden. Le choix artistique resterait le sien mais tu pouvais faire des propositions et t’occuper de gérer les artistes en herbe ce qui n’était pas si simple que ça. « Ça leur permettrait d’être briefé sur ce qui les attend, je ne dis pas non. C’est ennuyant quand ils fondent en larmes. » L’hypersensibilité c’était une caractéristique courante de l’artiste et tu n’étais pas plus à l’aise qu’Auden devant les larmes mais si cela leur permettait d’évacuer leurs émotions, tant mieux pour eux. « Je te ferai une première sélection, tu me diras ce que tu en penses. » Avant de briefer qui que ce soit, il était préférable qu’Auden sélectionne les profils artistiques qui l’intéressaient. Par curiosité, tu lui demandes qui gère la galerie : « Un ami et artiste. Ce n’est que provisoire. » Tu es presque étonné qu’il te dise avoir un ami, c’était un mot que tu pensais tabou sur les lèvres de l’homme en face de toi mais tant mieux, c’était important d’être entouré dans les moments difficiles, qu’on le reconnaisse ou non.

Laissant le silence s’installer, c’est Auden qui ouvrit la bouche pour te demander : « Et toi ? Comment tu vas ? » La question te surprend parce que tu ne pensais pas parler de toi. Tu ne sais pas si ton visage donne à Auden un quelconque indice sur ton état ou s’il pose la question par pure politesse. « C'est un test d'embauche, je ne m'y intéresse pas réellement. » Ne jamais montrer qu’on s’intéresse à quelque chose d’autre qu’à soi-même. Un sourire amusé se dessine sur ton visage et tu soupires légèrement en regardant le sol. Quand tu relèves les yeux sur Auden appuyé contre un meuble et qui te scrute, tu lui dis : « Ça pourrait aller mieux mais globalement ça va. » Tu aurais voulu faire plus vague que tu n’aurais pas pu. Auden ne te répondit pas et tu ajoutais : « Colleen est repartie en Angleterre pour une durée indéterminée. Notre relation était vouée à l’échec de toute manière, sa fille ne l’a jamais accepté. » Ah les enfants … Ils sont un cadeau du ciel la plupart du temps mais dans ton cas, ils avaient été un bien mauvais présage. « Il est difficile de se refaire à la solitude quand on a goûté à autre chose. » Dis-tu en haussant les épaules. « Mais je finirai par y arriver, j’ai traversé la vie seul pendant des années, il faut juste reprendre les vieilles habitudes. » Beaucoup les qualifieraient comme mauvaises mais qu’importe. Tu essayais de te rassurer en même temps que ces paroles sortaient de ta bouche car tu n’étais pas certain de pouvoir si facilement renouer avec la solitude qui t’apaisait auparavant.



- - anything that is successful is a series of mistakes

just call on me when you need a hand (auden) Udv22bR
just call on me when you need a hand (auden) 480954teachers
just call on me when you need a hand (auden) EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (25/12/1979)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Marié à une femme qui a retiré son alliance et décidé de vivre partout sauf à ses côtés.
MÉTIER : Artiste qui ne crée plus rien depuis des mois, il préfère se voiler la face et se dire qu'il aura à nouveau l'idée du siècle demain.
LOGEMENT : #517, Wellington Street, Bayside, sans Ginny mais avec Sloan.
just call on me when you need a hand (auden) Tumblr_pvz5knSQVM1wqqkkao3_540
POSTS : 10303 POINTS : 195

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays ☼ Handicapé sentimental ☼ Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes ☼ Ne boit pas, ne fume pas ☼ Ambidextre ☼ A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser ☼ Père de Damon (2000) et Sloan (2020) ☼ Peur des hauteurs, claustrophobie ☼ Un poil misanthrope ☼ Tatoué ☼ Incapable de rester en place ☼ (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots ☼ Ancien acteur porno
RPs EN COURS : (05)marius #4léo #11giovanni #3gala charité (tc) › cesar #2



just call on me when you need a hand (auden) 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

just call on me when you need a hand (auden) C3685634f93dacc0a4c1bab48ba95cb24471e311
eliana › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

RPs EN ATTENTE : angugus

RPs TERMINÉS : just call on me when you need a hand (auden) 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : red. (avatar) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

just call on me when you need a hand (auden) Empty
Message(#) Sujet: Re: just call on me when you need a hand (auden) just call on me when you need a hand (auden) EmptyMar 19 Oct - 16:41


J’ai besoin ne sont pas des mots que j’ai pour habitude de prononcer, encore moins lorsqu’ils sont suivis par une demande spécifiquement envoyée à une tierce personne. Cela ne correspond pas à l’image que je veux renvoyer de moi, celle de quelqu’un éternellement capable de se débrouiller seul. Pourtant, je persiste et je signe : Marius n’est qu’une exception à la règle. Nos nombreuses années d’amitié ont su changer la donne. « Je n’ai pas le temps libre suffisant pour accueillir le public dès que la galerie est ouverte mais tu peux compter sur moi pour les événements et je peux m’occuper des artistes. » J’hoche la tête. Nous tombons d’accord sans le moindre mal puisque je n’imaginais de toute façon pas reléguer Marius à un simple rôle de secrétaire d’accueil ou Dieu sait quelle appellation encore. Je compte sur lui pour faire la liaison avec les autres artistes en herbe, rien qui ne soit pas indigne de ses capacités. “C’est le plus important. Et avec Marius en entremetteur et coordinateur, je sais que je peux lui faire une confiance aveugle et sans pareille : la galerie n’a rien à craindre. « Je te ferai une première sélection, tu me diras ce que tu en penses. » Sans insultes, ni en anglais, ni en italien. Ça, c’est à moi que je le promets. Je donnerai sans doute plus de bénéfices du doute à ces premiers noms qu’au reste, c’est certain, mais c’est ce qu’ils auront à gagner à sauter les premiers dans la gueule du loup. Je sais pourtant qu’il aura déjà sélectionné les meilleurs et que ceux dont je refuserai l’entrée pourront aller tenter leur chance ailleurs, là où les idées ne sont pas au même niveau d’exigence que celui des capacités.

Le sujet de la galerie et celui de notre collaboration à durée indéterminée ainsi terminé, je me permets à mon tour de lui demander comment il va, sans pour autant passer par quatre chemins. La question m’importe pour peu de gens en ce monde et il est bien placé pour le savoir, raison pour laquelle il ne sait pas cacher un fin sourire sur ses lèvres, j’imagine. « Ça pourrait aller mieux mais globalement ça va. » Il est franc sans pour autant s’appesantir sur son sort, attitude que je sais apprécier à sa juste valeur. Si je m’intéresse à ce qu’il ressent, je n’étais définitivement pas prêt à jongler avec un surplus d’émotions de sa part - et je pense qu’il le sait autant que moi. « Colleen est repartie en Angleterre pour une durée indéterminée. Notre relation était vouée à l’échec de toute manière, sa fille ne l’a jamais accepté. » - “On a toujours tendance à sous estimer l’importance des enfants et de leur avis dans nos relations.” Parce que de mon côté aussi, je sais que je peux affirmer que les choses auraient été différentes si le regard que Noah pose sur moi n’avait pas un jour changé du tout au tout. Difficile de comparer l’incomparable quand on sait que je connais le gamin depuis sa naissance ou presque, mais le fait est qu’au final je suis aussi peu accepté auprès de sa mère que Marius l’était auprès de Colleen. Seulement, j’estime qu’un seul de nous deux méritait un tel traitement et me demande bien ce qu’on arrive à reprocher à l’artiste, si ce n’est peut-être son manque d’humour (ou qui ne match pas bien avec le mien, en tout cas). « Il est difficile de se refaire à la solitude quand on a goûté à autre chose. » Tout le monde finit par vous abandonner, même votre ombre une fois dans l’obscurité. Il saura s’y habituer, et cela a sans doute beaucoup à voir avec le fait qu’il n’a de toute façon pas le choix. « Mais je finirai par y arriver, j’ai traversé la vie seul pendant des années, il faut juste reprendre les vieilles habitudes. » - “Si tu n’as rien contre des murs qui sentent éternellement la peinture, tu seras toujours le bienvenue chez moi pour boire un verre.” Les murs ne sentent plus la peinture puisque je ne sais plus comment réagir face à une toile une fois assis devant, mais j’ai encore espoir que les choses aient changé d’ici à ce qu’il accepte ma proposition, sincère autant qu’inattendue. “Uniquement pour parler travail, bien sûr.” Je reprends dans un demi sourire, soucieux de lui prouver que je n’ai pas changé, au fond.



    Forget what I said, it's not what I meant and I can't take it back. I can't unpack the baggage you left. What if I'm someone I don't want around? I'm falling again. You said you care and you missed me too. And it kills me 'cause I know we've run out of things we can say. And I get the feeling that you'll never need me again. I'm falling.

    just call on me when you need a hand (auden) Xb7bl1ie
    just call on me when you need a hand (auden) 4tjovbu8
    just call on me when you need a hand (auden) 2dydfr70

    just call on me when you need a hand (auden) H3lh3sQ
    just call on me when you need a hand (auden) 8OlF2I7

    just call on me when you need a hand (auden) QItjCmcjust call on me when you need a hand (auden) TSks567
    just call on me when you need a hand (auden) PjwpbJ6Z_o just call on me when you need a hand (auden) D5bNV5u5_o
    just call on me when you need a hand (auden) XtYHTBv
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

just call on me when you need a hand (auden) Empty
Message(#) Sujet: Re: just call on me when you need a hand (auden) just call on me when you need a hand (auden) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

just call on me when you need a hand (auden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-