AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-47%
Le deal à ne pas rater :
Bosch Visseuse sans Fil – IXO V Edition Classique (avec chargeur et ...
29 € 55 €
Voir le deal

 Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirius Vandesky
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sisi
STATUT : En couple
MÉTIER : Psychiatre
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) 0398b35db528fa3e3997ebe020afcf6f
POSTS : 41 POINTS : 210

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Bob Morley
DC : aucun
PSEUDO : June
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/07/2021

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyDim 25 Juil - 10:04


Spoiler:
 

Quelques heures plus tard

Présentations à la famille faites. Repas copieux avalé. Comme prévu, Maman Vandesky qui a posé tout un tas de questions à Lyzianna, mais fort heureusement qui a tout de même respecté les souhaits de Sirius de ne pas entrer dans des sujets trop sensibles. Et le brun qui a cette impression que tout s’est bien passé. Enfin, il espère, du moins. « On va se retirer. La route a été longue. » finit par proposer Sirius à la fin du repas, la vérité étant qu’il a juste envie de se retrouver seul avec sa blonde préférée. Alors, après de dernières embrassades, il monte dans sa chambre, tirant Lyz par le bras.

Enfin seuls, la porte de sa chambre d’enfant transformée en chambre d’amis refermée derrière eux, il l’enlace et l’embrasse avec fougue. « J’avais envie de faire ça depuis qu’on est arrivé. » mentionne-t-il. Ils n’ont jamais été de ces jeunes couples fougueux qui ne peuvent pas passer 5 minutes sans se bécoter, mais dans sa maison d’enfance, il semble recouvrer quelques habitudes moins matures. Une fois un tout petit peu rassasié, mais tout en sachant qu’il va reprendre d’ici peu, il demande : « Alors, c’était si terrible que ça ? J’ai l’impression que ça s’est bien passé, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Lyzianna Crowley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Lyz, Lyzi, Crowley
STATUT : en couple
MÉTIER : titulaire en chirurgie plastique
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Tumblr_os8exb7ChW1qzmjfxo3_500
POSTS : 33 POINTS : 120

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
AVATAR : Eliza Taylor
CRÉDITS : Rivendell (vava)
DC : //
INSCRIT LE : 22/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39748-lyz-sorry-but-i-m-not-sorry

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyDim 25 Juil - 14:42


Spoiler:
 

Quelques heures plus tard.

Comme promis, elle avait été efficace dans la voiture et fait quasiment l'intégralité du travail qu'elle s'était astreinte à faire pendant ces dix jours d'absences. C'est donc l'esprit léger, bien qu'inquiète, qu'elle rencontra les parents de Sirius, subit l'interrogatoire de sa mère et dévora un repas des plus succulents. Elle n'eut même pas besoin de mentir pour dire qu'elle adorait ce qu'elle goûtait et rit quand Sirius la resservit sans rien dire. Il connaissait bien son ventre sur pattes. Savait qu'elle était gourmande et – devait bien le reconnaître aussi – se servait un peu du fait d'avoir la bouche pleine pour avoir le temps de réfléchir quand elle devait répondre à une question de Madame Vandesky.

Bien que les choses n'aient pas viré au drame, Lyz fut soulagée que Sirius décide de les conduire dans leur chambre. La sociabilisation et la chirurgienne n'avaient jamais fait bon ménage et se montrer sous son meilleur jour face aux parents de son homme lui avait pris beaucoup d'énergie, plus que la route en elle-même et elle avait hâte de se retrouver dans un endroit où elle se sentirait en sécurité, avec la seule personne qui la faisait se sentir à la maison.

À peine la porte de leur chambre close, il lui sauta littéralement dessus et elle se fondit dans son étreinte sans aucun scrupule, fiévreuse de sentir son contact. Ils n'avaient jamais été un couple très démonstratif, Lyzianna ayant beaucoup de mal à se montrer affectueuse en public. Sirius l'avait toujours compris et respecté et dès qu'ils étaient en dehors de leur cocon, ils n'avaient que quelques gestes d'affections discrets et des baisers chastes, furtifs et éparses. Pour une première rencontre avec les parents Vandesky, la blondinette avait été encore plus sur la réserve, ne permettant qu'un bref câlin et des déplacements main dans la main de toute la soirée. Même à table, elle avait sagement maintenu une distance respectable, alors qu'ils étaient l'un à côté de l'autre et que leurs bras pouvaient facilement se frôler. Seul à seul, elle ne se fit plus prier pour répondre intensément à son baiser, tout en glissant ses mains sous la chemise de son homme pour caresser la peau de son dos, respirant enfin de bonheur. « Tu m'as manqué aussi », avoua-t-elle, enfouissant son visage dans le creux de l'épaule du psychiatre, posant des petits bisous sur sa peau. « Je ne sais pas... Je crois que ta maman est contente de te voir faire à nouveau les yeux doux à une femme, mais de là à être contente que je sois cette femme... » Lyzianna avait beau être une femme de caractère, parfois prétentieuse et hautaine comme pas deux, elle était bien moins sûre d'elle et beaucoup plus hésitante quand il s'agissait de Sirius, allant même jusqu'à faire preuve, plus que d'humilité, de beaucoup de manque de confiance en elle-même.

Elle se détacha à regret de son compagnon pour se déplacer dans la chambre. Tout à l'heure, ils avaient juste eu le temps de poser leurs valises et elle n'avait pas eu l'occasion de prêter plus d'attention que ça à la déco. C'était assez sobre, mais il y avait encore des traces visibles de la présence d'un adolescent. Elle aimait ça, l'idée d'entrer dans une autre partie de sa vie, d'en découvrir plus sur lui, alors qu'elle découvrait sur l'un des meubles des figurines de super-héros. Elle savait comme son compagnon avait un faible pour les Avengers, même s'il aimait les super-héros en général. Elle sourit en prenant Captain America entre ses mains. « J'ai toujours eu un faible pour les X-men, personnellement. Jean Grey est tellement sexy », avoua-t-elle, reposant le Captain pour se saisir de Wonder Woman. « Est-ce que je dois m'acheter une culotte avec des étoiles et un fouet ? »
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Vandesky
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sisi
STATUT : En couple
MÉTIER : Psychiatre
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) 0398b35db528fa3e3997ebe020afcf6f
POSTS : 41 POINTS : 210

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Bob Morley
DC : aucun
PSEUDO : June
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/07/2021

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptySam 31 Juil - 19:45


L’idée lui plait, ce qui fait un heureux. Ils sont si étranges ces deux-là, similaires par un passé douloureux à l’échelle de chacun de leur être et si différents et complémentaires sur tous les autres points. « Comme je prends toujours une douche avant, ça reste des choses propres… » Son sourire satisfait toujours aux lèvres, pour ne pas changer. Cet homme qui a bien trop repris goût au fait de dire des conneries à longueur de journée dans le but d’amuser la galerie.

La conversation continue sous des augures positives. Le trajet passe à bonne vitesse et ils font même une pause rapide avant de reprendre la route de plus belle. C’est encore un peu plus tard que Mademoiselle Crowley sort des dossiers. Et Sirius voit rouge tout à coup. « Lyz, range-ça stp. Pas dès le premier jour. » A vrai dire, il n’a pas envie d’être conciliant ou même de songer au fait qu’ainsi, elle sera tranquille pour le reste de leurs vacances. « J’te promets que t’auras le temps un soir où je serais trop claqué et que je m’endormirais avant toi ! » Compromis ? Pas vraiment, mais s’il dort, il ne la verra pas, et ça ne le dérange pas qu’elle occupe les temps morts comme elle l’entend, sauf que là, ils sont à discuter de tout et de rien et ce moment, c’est leur petite bulle à eux. « Fais un effort pour moi. » Il tente un sourire suppliant. Il n’aime pas conduire sans bruit, qui plus est car dans ces moments, il est tout de suite plus enclin à la fatigue. Discuter permet de rester en alerte et pour une fois qu’ils n’ont ni la télé ni personne pour les déranger…

Finalement, elle ne l’écoute pas vraiment, et il aurait dû s’en douter. Néanmoins, elle lui demande son avis sur ses dossiers, alors même si c’est loin d’être ce dont il a envie, il ne se sent pas seul. Et la perspective que vraiment, le reste du voyage soit consacré à eux deux et rien qu’eux permet de le soulager quelque peu.

Quelques heures plus tard.

Il roule des yeux, Sirius. Il n’aime absolument pas lorsque Lyzianna se dévalorise. Elle est parfaite à ses yeux, et sa mère va devoir la voir à travers ces yeux, donc elle est parfaite aussi aux yeux de sa mère, point. Et au pire, qu’est-ce qu’il s’en fiche si ce n’est pas le cas ? « Je vais te répéter ce qu’elle m’a dit la première fois que je lui ai avoué être amoureux : « Du moment qu’elle t’aime aussi et que tu es heureux, c’est tout ce qui compte. » » Et il l’est et Madame Vandesky le sait parfaitement vu le nombre de fois par semaine qu’il lui rabâche les oreilles avec ça. « Et de toute façon, il te reste quelques jours pour la convaincre ! » Son sourire s’étire. Ça risque de moins plaire à sa belle blonde mais elle a signé en montant dans la voiture, sachant pertinemment alors le temps qu’ils passeraient chez les Vandesky.

Leur étreinte se termine bien trop vite au goût du brun, mais ils ne se quitteront plus de la nuit, c’est le plus important. La chirurgienne est déjà en train d’arpenter la chambre à la recherche de dossiers sur l’enfance de son compagnon. « C’est pour ses pouvoirs que tu la trouvais sexy ? le fait qu’elle soit la plus puissante ? Ou bien juste pour son physique de rêve ? » Sirius n’a jamais caché à qui que ce soit que de regarder les jolies femmes ne l’intéressent guère. Il a toujours été plus attiré par la force de caractère, la répartie et l’humour ; et que Lyzianna ait une plastique de rêve n’était qu’un truc de plus au package qui l’avait déjà séduit. Alors, pour les super héroïnes, c’est un peu pareil pour lui. Ce ne sont pas leurs costumes en latex qui l’intéressaient.

Le rire de Sirius éclate bientôt dans la chambre, alors qu’il imagine la Crowley en tenue de Wonder Woman. Oui, ça ne l’excite pas vraiment et le fait juste rire. « Tu peux toujours ; mais j’suis pas certain que ça me fera bander. » Il hausse les épaules, espérant qu’il n’y ait pas d’oreilles indiscrètes derrière la porte. « Enfin, c’est surtout le fouet qui risque de me faire peur en fait… » Il en rit, sans aucune pudeur. « Et le fait que je ne saurais sans doute pas garder mon sérieux… Tu risquerais de te sentir offusquée ! » Elle voudrait lui faire plaisir et lui rigolerait. Il en a tellement honte d’avance. Pourtant, l’idée d’un jeu de rôle n’est pas pour lui déplaire, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Lyzianna Crowley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Lyz, Lyzi, Crowley
STATUT : en couple
MÉTIER : titulaire en chirurgie plastique
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Tumblr_os8exb7ChW1qzmjfxo3_500
POSTS : 33 POINTS : 120

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
AVATAR : Eliza Taylor
CRÉDITS : Rivendell (vava)
DC : //
INSCRIT LE : 22/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39748-lyz-sorry-but-i-m-not-sorry

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyDim 1 Aoû - 11:36


Lyz n'avait jamais été une personne très espiègle ou innocente. Même avant qu'elle ne dérive, même lorsqu'elle était qu'une gamine bien inconsciente de l'horreur du monde, elle n'avait déjà plus rien d'innocent. Elle avait grandi dans des hôpitaux, été responsable si jeune de sa famille, de ses plus jeunes... Il n'y avait jamais vraiment eu de place pour le jeu et la bêtise dans son existence millimétrée comme une vie d'adulte aux grandes responsabilités. C'était donc maintenant qu'elle découvrait ce genre de choses qu'était l'immaturité, la bêtise et la joie des choses toutes simples. Des choses que Sirius lui avait enseigné sans même s'en rendre compte, lui offrant une vision de la vie que sa famille ne lui avait jamais inculqué avant. Avec lui, elle était heureuse. Elle riait, racontait des bêtises qui le faisaient rire. Il n'était jamais à court de répartie et lui pardonnait sans effort ses maladresses d’associable finie. Et elle l'aimait tant pour ça...

Mais c'était là, le fond du problème. Ce gros mot qui la terrifiait encore et toujours. L'aimer... Bien sûr qu'elle l'aimait. Le problème n'était pas là. Le problème était qu'elle était incapable de dire les mots. Et elle savait que les autres, les gens normaux, avaient besoin de le dire et de l'entendre. Les mères avaient besoin que le.a conjoint.e de leur enfant dise et crie haut et fort leur amour. Sirius la comprenait. Sirius savait que ça n'était pas parce qu'elle était incapable de parler qu'elle n'éprouvait pas les sentiments. Il n'avait pas besoin d'entendre les mots. Il savait. Mais sa mère... Sa mère était une maman normale. Une maman qui avait besoin d'entendre les mots.

Elle reposa la statuette et revint vers son compagnon, enroulant ses bras autour de son cou. « Tu me connais beaucoup trop bien. Quoi de plus sexy que la plus puissante des mutantes de tout le Marvel ? », dit-elle en souriant, avant de déposer un baiser sur les lèvres du psychiatre. Tout en l'embrassant, elle caressa la base de ses cheveux et sourit. « Si ! Peut-être ces boucles folles ! » Elle rit en secouant la tête. « Pas de culotte avec des étoiles, alors », concéda-t-elle, l'embrassant encore et encore.

Puis elle soupira, rapprochant leurs corps, cachant son visage dans le cou du brun. « Parfois, j'aimerais vraiment être une petite amie normale », dit-elle d'une petite voix, les yeux clos pour se donner le courage de parler. « J'aimerais être capable de dire tout ce qu'une mère aimerait entendre... Tout ce que tu mérites d'entendre. J'aimerais pouvoir parler et ne pas simplement espérer qu'ils soient comme toi et comprennent ce que je n'arrive pas à exprimer... »

Elle resta une seconde de plus, dans la chaleur douce et confortable de l'étreinte de son homme, avant de soupirer exagérément. La tension et la souffrance n'avaient jamais été quelque chose qu'ils aimaient, tous les deux, surtout quand elle était émotionnelle. Alors chaque fois que l'un d'eux disait quelque chose de grave ou de sérieux, il fallait détendre l'atmosphère, immédiatement après. Toujours rendre les choses moins mélodramatiques. Toujours. « Qu'est-ce que tu fais de moi, Vandesky ? Une vraie drama queen. »
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Vandesky
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sisi
STATUT : En couple
MÉTIER : Psychiatre
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) 0398b35db528fa3e3997ebe020afcf6f
POSTS : 41 POINTS : 210

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Bob Morley
DC : aucun
PSEUDO : June
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/07/2021

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptySam 7 Aoû - 12:27


Il se met à rire de bon cœur. Oh oui, ses boucles. Il avait songé à se couper les cheveux plus d’une fois, mais rien que pour Lyzianna, il n’avait jamais franchi le pas. Non, il sait à quel point elle aime ses cheveux ; et même si elle continuerait de l’aimer tout autant sans, il n’a aucune envie de prendre le moindre risque concernant leur couple. Les baisers fusent, tout autant que l’amour. Ils viennent de dépasser un stade aujourd’hui, et il en est plus qu’heureux, le psychiatre. Maintenant, quand il parlerait de sa blondinette à sa maman, elle saurait mettre un véritable visage sur le prénom. Entre autres choses.

Ils se retrouvent bientôt encore un peu plus proche, et la chirurgienne prend une voix emprunte d’un brin de tristesse. Alors, il la sert encore un peu plus fort contre lui. Ses mots lui font mal. Il n’aime pas qu’elle culpabilise pour quelque chose qu’il lui a dit à de nombreuses reprises comprendre. Il n’a pas pour autant envie de l’empêcher de parler, car si elle le fait, c’est qu’elle en a besoin. « Ma chérie… » Il dépose un baiser sur son front, un geste qui pour lui est encore plus significatif qu’un baiser profond sur les lèvres. Il n’a pas le temps d’en dire plus que Lyzianna est déjà en train de revenir à elle-même. « T’as le droit de t’exprimer et de ressentir tout ce que tu veux ressentir. Tu sais bien que tu peux tout me dire ; même quand t’es frustrée et triste. Ça fait pas de toi quelqu’un de faible. » Parfois, son côté psychiatre ressort, et il lui parle de choses qu’elle est censée savoir, lui expliquant presque comme si elle était une enfant, mais sans aucun jugement. « Et honnêtement, si venir passer un weekend dans la famille de son conjoint n’est pas une preuve d’amour suffisante pour une mère, je me demande ce qu’il faut de plus ! » argue-t-il à son tour sur le même ton moins sérieux qu’utilisé par Lyzianna quelques secondes plus tôt. « J’veux dire, faut quand même le vouloir de les affronter, de se les coltiner au petit déj et tout… » Il sourit. Avec un peu de chance, le lendemain matin, ils pourraient s’éclipser sur la terrasse avec leurs cafés et leurs croissants et profiter d’un moment en tête à tête. Suffit de choisir le moment où Papa Vandesky fait ses mots croisés et Maman Vandesky va au marché… Vers 9h30 donc.

Il s’éloigne un peu, et regarde sa chambre. Oui, ça fait un bail qu’il est parti d’ici. Il a vieilli. Il le sait mais ne s’en rend pas compte. Les dernières fois qu’il est venu, il était seul. Parfois en compagnie de Leone. Les fois d’avant, il était avec Nyla. Pas souvent, mais parfois. « J’ai mal au dos à avoir été autant en voiture… » lâche-t-il bientôt, sorti de nulle part, espérant se changer les idées. Une excuse pour s’allonger, peut-être ? Il se jette sur le lit en tout cas, sans attendre davantage. « Un bon massage ne serait pas de refus. » lance-t-il encore, un sourire espiègle au visage, enlevant déjà son tee-shirt.
Revenir en haut Aller en bas
Lyzianna Crowley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Lyz, Lyzi, Crowley
STATUT : en couple
MÉTIER : titulaire en chirurgie plastique
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Tumblr_os8exb7ChW1qzmjfxo3_500
POSTS : 33 POINTS : 120

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
AVATAR : Eliza Taylor
CRÉDITS : Rivendell (vava)
DC : //
INSCRIT LE : 22/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39748-lyz-sorry-but-i-m-not-sorry

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyMar 10 Aoû - 23:10


Parfois, elle aurait aimé ne pas avoir autant de mal. Elle aimerait être de ces filles normales qui pouvaient ressentir normalement les émotions et les exprimer. Mais elle ne pouvait pas. Elle n'était pas comme ça, Lyzianna. Et une petite partie d'elle lui disait sans cesse que si elle n'avait pas été elle, alors Sirius ne l'aurait même pas remarqué. C'était parce qu'ils avaient tous les deux des cicatrices invisibles qu'ils avaient pu se comprendre, se voir et apprendre à s'aimer. Mais elle avait encore besoin qu'il le lui rappel, parfois, qu'elle n'avait pas besoin d'être toujours irréprochable dans leur histoire. Qu'il voyait et chérissait ses failles, autant que ses forces et qu'elle avait le droit, avec lui, d'être fragile. Elle l'adorait tant, son homme un peu idiot, jamais le dernier pour dire des bêtises qui faisaient battre son cœur.

S'éloignant de la chirurgienne, il se précipita vers le lit, en se déshabillant déjà pour le haut, quémandant un massage. Elle rit en secouant légèrement la tête, avant de s'approcher du lit. « Tu es incorrigible », s'exclama Lyz, ne le rembarrant pas, cependant. Au contraire, la blondinette grimpa à son tour sur le lit, le poussant d'une main ferme. « Sur le ventre », ordonna-t-elle, avant de passer une jambe par-dessus son corps, venant se placer à califourchon sur ses fesses. Elle se pencha pour embrasser sa nuque, avant de se redresser, remplaçant ses lèvres par ses mains, les glissants vers ses épaules, avant de commencer à masser ses muscles endoloris. Prenant tout son temps pour savourer le contact de sa peau, Lyz glissa ses mains le long de son dos, triturant doucement chaque nœud qu'elle pouvait trouver, de l'angle de ses épaules au bas de son dos.

« Je les aime bien ! »», dit-elle au bout d'un moment, brisant le silence, mais restant concentré sur sa tâche manuelle. « Tes parents, je veux dire... » Elle avait un peu le sentiment de devoir préciser, ce qui était stupide. « Ton père me fait un peu penser au mien alors... je me sens à l'aise avec lui. Et ta maman est... très sincère. » Elle ne pouvait pas vraiment dire qu'elle trouvait sa mère un peu envahissante. Il le savait, mais elle restait sa mère. « Elle t'aime profondément. Elle suinte de cet amour... Comme... un peu comme du miel... » Elle suintait littéralement comme un miel beaucoup trop intense. « Tout l'inverse de la mienne. »

Elle se pencha alors à nouveau, embrassant une nouvelle fois sa nuque, avant de poser son menton sur l'épaule de Sirius, souriant tendrement. « Et puis ils t'ont donné, toi, alors je ne peux que les apprécier... » Elle se rapprocha un peu de son oreille, restant dans la même position, avant de souffler tout bas, comme un secret : « Parce que tu es ma personne préférée au monde. »

C'était fou, comment elle pouvait avouer tout ça sans bégailler, sans hésiter. Ce n'était pas encore des mots d'amour tel qu'on l'entendait, mais pour Lyzianna, cela valait sans doute toutes les déclarations qu'elle pourrait jamais faire.
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Vandesky
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sisi
STATUT : En couple
MÉTIER : Psychiatre
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) 0398b35db528fa3e3997ebe020afcf6f
POSTS : 41 POINTS : 210

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Bob Morley
DC : aucun
PSEUDO : June
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/07/2021

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyMar 24 Aoû - 20:00


Il n’a aucune envie de la forcer à lui faire un massage, bien entendu, et si elle n’en a pas envie, elle n’a qu’à le dire, ou à ne pas prendre la perche tendue ; mais elle ne se fait pas prier, pour le plus grand plaisir de son compagnon qui laisse échapper un rire fugace. Et il profite de ses caresses et de ses mains parcourant son corps, Sirius. Il ferme les paupières pour encore mieux s’approprier ce moment intime, ces sensations de chaleur et de bonheur qui s’entremêlent. Le silence ne le gène pas, pas à ce moment précis tout du moins ; et rarement avec Lyzianna de toute façon. Il laisse échapper quelques soupirs de plaisir de temps à autres, jusqu’à ce que la jeune femme vienne briser le calme.

Les mots qui s’en suivent, Sirius ne les attendait pas. A vrai dire, il ne s’attendait pas tout court à ce qu’ils reparlent de ses parents. Ça ne le gêne pas, bien sûr. Il fait pour se retourner mais finalement ne bouge pas, laissant la jeune femme à ses confidences souvent si rares. Intérieurement, il sourit. Il est content. Heureux même. Mais quand elle lui avoue qu’il est sa personne préférée au monde, il y entend des je t’aime et autres promesses d’amour éternel et il ne tient plus, se retournant pour prendre la bouche de la belle avec la sienne. « J’aime quand tu me dis des choses comme ça. » prononce-t-il à mi-voix. Ça a aussi déclenché chez lui quelque chose de plus dur qu’elle sentira sans doute bien que ce ne soit même pas volontaire. « Je t’avais dit que tu les apprécierais. » Au détour d’une conversation, parce qu’il n’avait pas voulu lui mettre de pression, mais clairement, parler de ses géniteurs n’est plus tellement ce qu’il a en tête, là tout de suite. « Mais là, clairement… j’ai envie d’autre chose que de parler d’eux. » Revigorer par le massage, peut-être ? Quelques gestes supplémentaires et il l’embrasse passionnément avant de tout faire pour la satisfaire, comme ils en ont l’habitude, dans le silence le plus torturant du monde.

La nuit passe vite, trop vite, et lorsque Sirius se réveille, il a encore la sensation d’être fatigué. Pour autant, il n’a pas envie de perdre de temps, l’heure du lever de soleil étant déjà loin derrière eux. Il observe Lyzianna. « Tu fais encore semblant de dormir ? » lui demande-t-il dans un sourire tout en passant ses longs doigts dans ses cheveux blonds. Il entend des pas dans le couloir mais n’y prête pas attention, occultant presque l’endroit où ils se trouvent, et alors qu’il s’apprête à embrasser sa belle, on vient toquer à leur porte. Une voix bien trop pimpante se fait alors entendre. « Vous voulez le petit-déjeuner au lit les amoureux ? » Il a bien envie de rire, Sirius, de beaucoup rire même. « Qu’est-ce que t’en dis ? On se lève ou on se fait traiter en roi et en reine ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lyzianna Crowley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Lyz, Lyzi, Crowley
STATUT : en couple
MÉTIER : titulaire en chirurgie plastique
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Tumblr_os8exb7ChW1qzmjfxo3_500
POSTS : 33 POINTS : 120

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
AVATAR : Eliza Taylor
CRÉDITS : Rivendell (vava)
DC : //
INSCRIT LE : 22/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39748-lyz-sorry-but-i-m-not-sorry

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyVen 27 Aoû - 22:49


Elle était fière d'avoir mis un tel air de joie sur son visage. Il y avait vraiment des jours où elle regrettait de ne pas arriver à dire les mots qu'il méritait. Qu'importe combien il lui assurait que ça n'était pas grave, qu'il savait et que c'était le plus important, elle aurait voulu lui donner ça. Elle avait presque l'impression d'avoir réussi à dire quelque chose de vraiment important, là maintenant. Le fait qu'il se retourne pour l'embrasser avant de lui dire qu'il aimait entendre ces mots était un bon indice. Alors quand il ajouta qu'il ne voulait pas parler de ses parents maintenant, elle sourit, gloussa comme une adolescente avant de se laisser emporter par la passion, le tout en essayant de rester discret, vu le contexte.

Après une superbe fin de soirée et une nuit reposante, la blondinette comatait à moitié, encore à moitié endormie, quand elle entendit son amoureux lui demander si elle faisait semblant de dormir. Heureusement pour lui, il caressa doucement sa tête dans le processus, activant un ronronnement pâteux, alors qu'elle s'enfonçait dans les couvertures et contre le corps de son compagnon. « Non, je dors vraiment, alors shut... Serres-moi contre toi », quémanda-t-elle sans ouvrir les yeux. Elle relevait, malgré tout, la tête afin d'obtenir un bisou quand on frappa à la porte. Elle se figea, ouvrant un œil rapidement meurtri par la lumière du jour. « On se lève ! », souffla Lyz, bien que l'idée de rester au lit lui semblait bien plus tentante. Elle serait bien restée là toute la journée avec lui, mais cela aurait été malpoli et elle ne voulait pas paraître malpolie aux yeux de ses parents... Non... Elle était plutôt malpolie. Elle ne voulait juste pas que les parents de Sirius s'en rendent compte tout de suite.

« Mon pyjama est encore dans ma valise », murmura-t-elle en regardant son amoureux, un air à la fois amusé et un peu coupable sur le visage. « Je ne veux pas que ta mère entre ici et voit que je n'ai pas sorti mon pyjama de ma valise. » Ce qui techniquement était presque impossible. Il lui suffisait de mettre n'importe quel T-shirt de Sirius pour avoir l'air d'être dans son pyjama, mais tous les deux savaient que ça serait faux. Depuis des mois, depuis qu'elle lui avait piqué son T-shirt pour dormir quand il était loin d'elle, elle n'utilisait plus que ce T-shirt précis comme pyjama, s'organisant efficacement pour le laver sans avoir à passer une nuit sans... ou sinon seulement les nuits comme cette nuit où elle se retrouvait à ne rien porter du tout ou prévoyait de mettre quelque chose de sexy pour, finalement, ne plus rien porter du tout avant la fin de la soirée. « Alors on se lève, on s'habille et on va petit-déjeuner dans la cuisine. »

Elle laissa le soin à son homme d'expliquer leur projet à sa mère, puis elle l'embrassa en guise de bonjour avant de se lever pour aller chercher ses affaires et aller dans la salle de bain. Elle prit sa douche en cinq minutes, chrono en main, s'habilla et laissa sa place à Sirius, avant qu'ils ne se rendent, main dans la main, dans la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Vandesky
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sisi
STATUT : En couple
MÉTIER : Psychiatre
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) 0398b35db528fa3e3997ebe020afcf6f
POSTS : 41 POINTS : 210

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Bob Morley
DC : aucun
PSEUDO : June
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/07/2021

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyLun 6 Sep - 20:03


Il se serait bien donné sans compter, Sirius, s’ils n’avaient pas été dérangés par sa mère. Les câlins avec Lyz, il adore ça et elle le sait parfaitement. Il se met à rire en voyant son air alors que Mme Vandesky vient de toquer. Il n’a aucune gêne, lui, devant sa propre mère qui l’a bien trop vu tout nu alors qu’elle lui donnait son bain quand il était encore bambin. « Elle doit se douter qu’on n’a pas fait vœu de chasteté, tu sais… » Au-delà de se douter, elle le sait parfaitement, même. Ils sont humains, après tout.

Un dernier baiser à sa belle et il se redresse avant de se lever. Il l’aurait bien rejoint, sous la douche, mais ça risquerait d’être mal perçu, alors il n’en fait rien. Dès que la blondinette a terminé, il prend sa place et ressort presque aussi vite, juste le temps qu’elle s’habille. Il enfile un jean et un tee-shirt (et un boxer…), prend soin d’attraper son tee-shirt / pyjama de Lyzianna qu’il dépose sur le lit en boule, afin de faire genre qu’elle a dormi avec. Rapidement, il rabat la couette de cette façon qu’il a toujours eu de ne faire son lit qu’à moitié. Puis, direction la cuisine.

On dirait un parfait petit couple, et cette pensée le fait rire. Eux qui ne sont habituellement pas très tactile en public, ça le surprend presque que sa belle lui tienne la main, mais il préfère ne rien dire et simplement savourer. Sirius fait signe à Lyzianna de prendre place à table, et de manière aussi accoutumée que lorsqu’il vivait encore dans la maison, il sort deux bols et fait couler deux cafés dans la senseo, avant d’en tendre un à la chirurgienne. Le pain, les céréales et les pancakes sont déjà sur la table. « Depuis quand vous mangez du muesli ? » demande soudain Sirius, riant en soulevant la boite des mains. « Nouvelle lubie de ta mère… » laisse échapper le père Vandesky dans un soupir avant de dire à son fils : « Dépêche-toi, qu’on aille à la pèche avant qu’il pleuve ! » Et c’est là que Sirius manque de s’étouffer avec sa première gorgée de café, manquant également de cracher sur Lyzianna au passage. « Papa… Je… J’vais quand même pas laisser Lyz toute seule avec maman ! » Pour une fois que sa belle peut lui servir d’excuse pour ne pas avoir à attraper des poissons, une activité qu’il n’a au grand jamais apprécié… Il ne va pas s’en priver. « Rohhh… mais elles auront bien des choses à se dire… » Bah bien sûr… Il n’a même pas besoin de la regarder pour sentir le poids de ses yeux sur lui, ce regard qui signifie que s’il ose la laisser seule, elle va le tuer. « Et au pire, elle a qu’à venir avec ! » Vas-y Papa, fais comme si elle n’était pas là, ça arrangera forcément les choses. Sirius finit par lever les yeux au ciel avant de porter son regard sur Lyzianna. Interrogateur, mais aussi, il aimerait bien les sortir de là. « On n’avait pas prévu de… » De quoi ? Bonne question ! A l’aide, Lyz !
Revenir en haut Aller en bas
Lyzianna Crowley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Lyz, Lyzi, Crowley
STATUT : en couple
MÉTIER : titulaire en chirurgie plastique
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Tumblr_os8exb7ChW1qzmjfxo3_500
POSTS : 33 POINTS : 120

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
AVATAR : Eliza Taylor
CRÉDITS : Rivendell (vava)
DC : //
INSCRIT LE : 22/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39748-lyz-sorry-but-i-m-not-sorry

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyDim 26 Sep - 21:31


Que madame Vandesky sache intellectuellement qu'ils avaient des relations intimes était une chose. Qu'elle les surprenne en pleine action en était une autre et Lyz n'était pas vraiment friande de ce genre d'aventures. Elle n'avait jamais eu ce genre de scrupules avant, mais c'était différent aujourd'hui. Si une mère la surprenait avec son amant, elle s'en fichait. Cela lui était déjà arrivé, trop de fois sans doute. Mais Sirius, comme toujours, était plus important que ça. Elle voulait que tout aille pour le mieux avec lui et ce genre de mésaventures ne lui semblait pas entrer dans le cadre des relations où tout se passe bien.

Elle sourit, alors qu'elle finissait de s'habiller, quand elle vit Sirius mettre son pyjama bien en vue sur le lit. Cet homme était définitivement le plus adorable qui soit et il la rendait totalement guimauve. Elle le saisit par le col une dernière fois avant qu'ils ne quittent la chambre, l'embrassant passionnément, chantant des « je t'aime » dans sa tête, puis attrapa sa main pour rejoindre la cuisine. Elle qui avait tant de mal, d'ordinaire, à se montrer tactile en public, n'avait aucun mal aujourd'hui à jouer la parfaite petite-amie amoureuse et accrochée (littéralement) à son homme. Il faisait d'elle une femme différente. Une femme qu'elle croyait être meilleure.

Parfait mélange de leur vie quotidienne et de sa vie de famille, Sirius la fit s'installer à table et commença à leur préparer leur déjeuner, pendant qu'il discutait avec son père. Elle accueillit son café avec adoration et en bu une longue gorgée, hésitant à faire sa goinfre et à se jeter sur les pancakes. Rapidement, cependant, ce furent monsieur Vandesky et son fils qui attirèrent son attention, alors qu'il fut émis l'idée (saugrenue) que Sirius l'abandonne là, seule à seule avec sa mère. Elle regarda son homme, essayant clairement de lui faire comprendre sans mot qu'il n'avait pas intérêt à y songer, ne serait-ce qu'une seconde. Elle adorait Sirius, mais elle ne pouvait absolument pas promettre que cela suffirait à l'empêcher de fuir à l'autre bout du pays si elle se retrouvait encore une fois à être interrogée par l'inspectrice Vandesky.

« D'aller voir Allan Burrows ? », dit-elle, arguant la première chose qui lui passait par l'esprit pour donner l'impression que c'était réel et pas un pur mensonge inventé pour échapper à leurs séances de tortures respectives. « Oui. Oui, il ne peut nous voir qu'aujourd'hui. » Elle se tourna vers le père de Sirius, souriant l'air désolée. « Allan était à l'école de médecine avec mon père. On ne s'est pas vu depuis... au moins dix ans. » Elle espérait que le mensonge passerait. Les médecins étaient toujours des gens occupés, après tout, non ? C'était justifiable qu'ils ne puissent le rencontrer qu'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Vandesky
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sisi
STATUT : En couple
MÉTIER : Psychiatre
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) 0398b35db528fa3e3997ebe020afcf6f
POSTS : 41 POINTS : 210

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Bob Morley
DC : aucun
PSEUDO : June
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/07/2021

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyDim 10 Oct - 11:23


Sirius ne sait définitivement pas comment se sortir de cette situation qui ne l’enchante pas, pris en étau entre un père qu’il n’a jamais eu envie de décevoir et sa petite amie qu’il ne peut clairement pas laisser en plan ainsi. Aucune solution ne lui vient. La magie n’opère pas toujours dans ce brillant cerveau qui est le sien. Et c’est là qu’il ressent le bonheur d’être en couple et de pouvoir compter sur sa partenaire, qui le connait assez bien pour pouvoir terminer sa phrase grâce à une idée lumineuse. Il hoche la tête, faisant mine que c’est bien ça. « Oui ! Allan Burrows ! » Et dans ses yeux, on peut lire un grand merci adressé à Lyzianna, bien que son père ne semble pas de cet avis. La déception du paternel Vandesky se lit sur son visage, ce qui ne manque pas de serrer le cœur du fils. Il n’aime pas voir son père malheureux, Sirius. Il n’aime pas non plus lui mentir, mais à choisir entre le bien-être de son couple et une petite déception de son papa, il sait à quoi s’en tenir. « C’est prévu depuis un moment. On ne peut pas annuler… Mais on peut peut-être aller faire une balade en forêt cette après-midi ? » propose-t-il alors, conscient qu’il s’agit là d’un autre talon d’Achille de son père dont la réaction ne se fait pas attendre. « Tu pourras expliquer tous les arbres à Lyz ! » Elle risque de le tuer pour ça, mais il vaut sans doute mieux ça que la pèche… Et voilà que Robert Vandesky se lance dans un monologue sur la végétation sur Vermont, bien différente de celle de la grosse pomme, mais Sirius ne l’écoute plus. Il les a déjà entendus des milliers de fois ces histoires, et il a bien mieux à faire : observer Lyzianna, manger. Manger surtout.

Et lorsqu’il a enfin terminé, il se lève et débarrasse la table grossièrement. Son ventre rempli essentiellement de pancakes le tiraille quelque peu, lui qui a joué au glouton gourmand. « Tu finiras de nous raconter tout ça cette après-midi ? » demande-t-il d’un ton bienveillant à son père, le coupant net par la même occasion. « Sinon, on va être en retard ! » Un regard vers sa petite amie, et quelques minutes plus tard, ils quittent enfin la table. Une fois de retour dans sa chambre, il se met à rire. « Maintenant, on n’a plus d’autre choix que de quitter la maison pour la matinée… Mais ça tombe bien, j’avais envie de te montrer un endroit un peu spécial ! » Son sourire s’agrandit. Il y avait pensé dans la nuit.

Alors, une fois prêt, ils embarquent de nouveau en voiture, Sirius au volant pour un trajet d’à peine cinq minutes. Il gare la voiture sur un parking sauvage laissé à l’abandon. « J’aurais peut-être dû mettre de meilleures chaussures… Ce n’était pas aussi… fouillis dans mes souvenirs. » Il grimace. « Va falloir réussir à retrouver le sentier… » Un sentier qu’il avait parcouru de nombreuses fois étant enfant, à vélo comme à pied. Il prend un peu d’avance et après quelques secondes d’inspection, ne tarde pas à voir ce qu’il voulait. « Fais attention aux ronces, hein ! » Une autre manière de lui dire qu’il l’aime. Et après les premiers mètres, ils se retrouvent dans une allée forestière où il est plus facile de voir où on met les pieds. 500 mètres plus loin, des clappements d’eau se font bientôt entendre, avant qu’ils n’arrivent enfin devant une cascade. « Voilà… La plus belle vue du Vermont. » s’exclame-t-il alors, les mêmes étoiles dans les yeux que lorsqu’il était gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Lyzianna Crowley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Lyz, Lyzi, Crowley
STATUT : en couple
MÉTIER : titulaire en chirurgie plastique
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Tumblr_os8exb7ChW1qzmjfxo3_500
POSTS : 33 POINTS : 120

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
AVATAR : Eliza Taylor
CRÉDITS : Rivendell (vava)
DC : //
INSCRIT LE : 22/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39748-lyz-sorry-but-i-m-not-sorry

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyVen 22 Oct - 14:17


Leur binôme était d'une simplicité qui l'avait toujours étonnée. Même au début de leur histoire, quand leur relation n'était pas des plus joyeuses, quand Sirius était sérieux et professionnel, il était facile de travailler avec lui. Presque trop facile. Et puis ils étaient devenus amis, puis amoureux et leur travail d'équipe était clairement leur plus grande force, parce qu'ils affrontaient tout ensemble, toujours soudés, toujours confiant dans le fait que l'autre serait là, chaque fois, pour vous rattraper.

Elle vit l'humeur de son homme changer quand il réalisa que leur évasion rendait son père triste. Pendant une seconde, elle eut peur qu'il abandonne et accepte de suivre son père, mais rapidement, il trouva un compromis auquel elle sut que cette fois, ils ne pourraient échapper. Même si l'idée de subir un cours sur les arbres de la forêt ne l'enchantait guère, elle se disait qu'elle lui devait au moins ça. Et puis, elle devait ça au père Vandesky. Un moyen d'obtenir ses faveurs et son approbation pour qu'elle fréquente son fils. Elle savait, Lyz, que même si ses parents n'approuvaient pas, Sirius ne la quitterait pas pour autant, mais il était proche de sa famille et si elle ne leur convenait pas, il était certain que cela rendrait leur vie plus compliquée. Elle devait donc faire tous les efforts possibles pour plaire à ses parents.

L'homme partit dans un monologue, la chirurgienne pu reprendre plus sereinement son petit-déjeuner, mangeant avec plaisir en hochant la tête de temps à autre pour montrer qu'elle écoutait attentivement. Elle avait toujours eu un don pour faire semblant d'écouter de manière très professionnelle. Quand, enfin, Sirius annonça qu'ils devaient partir, la blondinette se leva, pour rejoindre la chambre, où il lui annonça qu'il avait justement une idée d'où aller pour créer leur absence, sans avoir à aller vraiment rencontrer quelqu'un. Comme tout depuis qu'ils étaient arrivés chez ses parents, la jeune femme se laissa guider, acceptant sagement tout ce qu'il lui proposait et c'est ainsi qu'elle monta dans la voiture sans trop savoir où elle allait.

« Une bonne préparation est toujours essentielle ! », dit-elle en pointant ses propres baskets tout terrain. Aussi précieuse pouvait-elle être parfois, avec ses robes et ses chaussures hors de prix, Lyzianna passait le plus clair de son temps affublée d'une paire de ces chaussures confortables et pratiques. Elle avait probablement plus de paires de basket adaptées à tous types d'activités qu'autre chose.

Quand ils arrivèrent enfin sur le fameux lieu secret, non sans quelques batailles avec des ronces et des branches envahissant le chemin, ils se retrouvèrent devant une cascade. L'endroit était très beau, c'est vrai. Une nature sauvage qui les plongeait comme dans un autre monde, mais pour elle, la plus belle vue était celle de son homme, fasciné par cet endroit. Sirius avait les yeux pleins d'étoiles, excités et joyeux. Elle sourit un peu plus encore, se rapprochant du psychiatre pour passer ses bras autour du son buste solide. « C'est donc ici que tu amenais tes chéries quand tu étais jeune ? »
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Vandesky
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sisi
STATUT : En couple
MÉTIER : Psychiatre
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) 0398b35db528fa3e3997ebe020afcf6f
POSTS : 41 POINTS : 210

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Bob Morley
DC : aucun
PSEUDO : June
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/07/2021

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyDim 24 Oct - 0:27


Elle fait la maline avec ses baskets aux pieds, et cela arrache un sourire au psychiatre qui sait pourtant que malgré une bonne préparation, un imprévu peut vite arriver. Heureusement, aucun accro et ils arrivent sain et sauf au bout du chemin, à la cascade. Une bouffée d’air frais. Un sentiment de bonheur qui l’envahit. Ce bonheur simple qu’il ne connait plus vraiment depuis le tourbillon et l’effervescence de la grosse pomme où la perception des choses est bien différente que dans le Vermont. Respirer la faune et la flore. S’en imprégner. Du son de la feuille qui bouge aux couleurs vives qui vous comblent les pupilles. Il a le sourire jusqu’aux oreilles, maintenant, le garçon, alors qu’il a en plus de ça, la meilleure compagnie au monde en la personne de Lyzianna Crowley.

« Si tu savais ! C’est même ici que j’ai perdu ma virginité. » lui lance-t-il dans un sérieux qui s’en va aussitôt de ses lèvres pour laisser place à un sourire amusé. Bien entendu, il n’en est rien. Il était bien trop prudent pour s’aventurer à avoir une quelconque aventure en pleine nature, lui, l’homme un peu trop sage par moment qui n’est jamais vraiment sorti des sentiers battus, qui n’a pas fait autant d’expériences que les ‘standards’ de sa génération imposent. « Avant de jeter la demoiselle de la falaise, ça va sans dire. » Un large sourire, encore, puis le voilà qui se met à rire de bon cœur.

Il ne tarde pas à attraper la main de sa belle pour l’entrainer encore plus loin, en bas de la cascade. « Je ne sais pas si on peut encore le faire, mais… normalement, il existe un passage qui va derrière la cascade. » Un tout petit passage, à vrai dire, qui nécessite quelques acrobaties, mais qui vaut le détour. Et Sirius a l’impression d’avoir de nouveau 10 ans avec toute l’agilité qui va avec. Ses souvenirs sont intacts mais les lieux ont tout de même bien changé, ce qui ne facilite pas ses recherches. Il abandonne alors quelques minutes sa compagne avant de crier Eureka, physiquement parlant. « Oups… En fait, c’était bien plus grand dans mes souvenirs… Là, ça m’étonnerait que je puisse passer, même en me pliant en quatre. » Trop déçu, notre brun… Et à moins qu’ils ne trouvent un autre passage, ils vont vraiment louper quelque chose. « C’est dommage… j’aurais vraiment aimé que tu vois ça. » annonce-t-il avec son ton déçu. « J’suis sûr que tu aurais adoré même si la nature c’est pas forcément ta came ! Personne ne peut résister à une telle expérience ! » Il l’aurait bien embrassé derrière la cascade, d’ailleurs, comme dans les films, grand romantique qu’il est notre Sirius.
Revenir en haut Aller en bas
Lyzianna Crowley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Lyz, Lyzi, Crowley
STATUT : en couple
MÉTIER : titulaire en chirurgie plastique
Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Tumblr_os8exb7ChW1qzmjfxo3_500
POSTS : 33 POINTS : 120

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
AVATAR : Eliza Taylor
CRÉDITS : Rivendell (vava)
DC : //
INSCRIT LE : 22/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39748-lyz-sorry-but-i-m-not-sorry

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) EmptyDim 24 Oct - 23:15


Elle l'aimait tellement son homme. Tellement que ça lui brûlait la gorge de ne pas arriver à le lui dire. Elle s'y habituait et puis à un moment, il la regardait avec du bonheur pur dans les yeux ou la touchait d'une certaine façon qui lui faisait sentir qu'elle était le monde pour lui et son cœur chantait des chansons d'amour qu'elle trouvait autrefois stupide, sans parvenir à les dire réellement. Elle se maudissait pour ça. Maudissait ses traumas et cette peur qu'elle savait pourtant irrationnelle. C'était Sirius. Son Sirius, son homme à elle. Il n'avait pas fui avant, ne lui avait pas brisé le cœur, alors qu'elle le lui avait clairement mis dans les mains, il y a un moment déjà. Tout au contraire, depuis qu'il l'avait en sa possession, il en avait pris soin comme de la chose la plus précieuse au monde. Elle était en sécurité avec lui. Aimée et désirée, de la plus douce et délicate des façons. Elle n'avait pas peur de lui, pas peur de ses sentiments pour elle. Peut-être qu'en fait, elle avait juste encore peur d'elle-même. Peur de ne pas mériter un homme aussi parfait.

Elle eut un petit rictus amusé quand il lui avoua avoir perdu sa virginité ici. Elle connaissait son homme. Si elle se disait que dans un moment de folie, il aurait sans doute pu s'envoyer en l'air ici avec quelqu'un, il était certain qu'il n'avait pas fait ses premières escapades sexuelles ici. Elle était presque certaine que sa première fois avait été la chose la plus romantique qu'il ait pu imaginer à l'époque. Le genre chambre d'hôtel après le bal de promo, des pétales de rose sur le lit et un champagne de basse qualité par manque de finance après toutes ses dépenses. Un truc nunuche comme dans toutes les comédies romantiques pour adolescentes sur lesquelles elle avait vomi à l'âge de 15-18 ans. « J'avoue que la vue me donne aussi quelques idées », assura-t-elle, se glissant contre lui pour poser ses mains sur son postérieur. « Beaucoup de gens fréquentent cet endroit ? »

Fut un temps, l'idée de se faire surprendre aurait pimenté des relations qui n'étaient que purement physique et elle aurait foncé tête la première, mais plus depuis lui. Si elle l'avait un peu déridé et lui apprenait à tester de nouvelles choses, il l'avait aussi assagi, lui apprenant à ne pas faire de chaque partie de jambes en l'air une performance. Elle avait de moins en moins envie de faire les choses à la va-vite, hormis quelques rares fois où il lui arrivait encore d'avoir besoin de faire baisser la pression. Elle aimait avoir le temps d'être complètement avec son homme, aussi atypique soit leur lieu de plaisir.

Clairement, pourtant, Sirius n'avait pas que des idées coquines en tête. Très peu, en fait. Il voulait surtout lui montrer quelque chose et c'était presque son unique préoccupation. Loin de la désarçonner, cela la fit sourire encore plus. Quand il avait une idée en tête, il ne l'avait pas ailleurs. C'était un de leur point commun les plus puissants. Une source de bien des disputes, mais aussi parfois la source de bien des bonheurs. Après tout, c'était parce qu'il était trop têtu pour abandonner qu'il avait continué de croire en leur avenir, quand elle faisait tout pour le repousser. C'était parce qu'il était trop têtu pour laisser son dragon de petite amie avoir le dernier mot qu'il avait démonté, une par une, toutes ses réticences.

Je t'aime, je t'aime, je t'aime, je t'aime...

Elle le suivit donc sans broncher, se tenant sagement comme la petite amie qu'il voulait qu'elle soit, le laissant guider leur route et l'emmener là où il le souhaitait. Elle ne prit de nouveau les devants que lorsqu'il afficha son air le plus déçu, réalisant qu'il n'avait plus la même taille que lorsqu'il venait ici, enfant. « J'adore déjà », assura-t-elle, embrassant sa mâchoire. « Et tu sais ce que j'ai appris à force d'escapades ? C'est qu'il ne faut parfois pas hésiter à se mouiller pour trouver son chemin. » C'était déraisonnable. L'automne approchait et les températures du Vermont n'étaient pas les plus chaudes qu'elle avait connues lors de ces fameuses escapades, mais qu'importe. Elle avait envie de s'amuser et d'aller jusqu'au bout. Ce n'était pas parce qu'il devait faire approximativement 65°F et que l'eau devait être à 51,8°F qu'elle allait abandonner. Elle retira donc ses vêtements, sous le regard de son homme qui devait vraiment se demander à quel moment elle avait complètement perdu la tête. Une fois en sous-vêtement, elle se mit à rire et se précipita vers le bord pour se jeter dans l'eau.

« La vache, elle est froide quand on rentre dedans ! », avoua-t-elle en frottant ses cuisses, tout en essayant de rester à flot, avant de se mettre à nager pour contourner la cascade et regarder si elle voyait un autre moyen de la traverser... Qu'en la traversant directement, justement. « Là ! », dit-elle, pointant l'autre côté de la falaise. Cela ressemblait exactement au chemin qu’ils avaient emprunté, mais de l'autre côté de la chute d'eau. « Si tu refais le tour par là où on est venu et que tu redescends de l'autre côté, tu pourras passer. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Sirianna - Let's go to Vermont (FlashBack)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-