AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (Rosia #2) that's what friends are made for

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mia McKullan
Mia McKullan
le roman inachevé
le roman inachevé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans, née le 26 mai 1990
SURNOM : Mia c'est suffisamment court non?
STATUT : she loves him like never she loved someone before but secrets weigh her down
MÉTIER : Journaliste pour le Brisbane Times mais aussi auteur, ayant sorti son premier roman en juillet 2020.
LOGEMENT : Elle habite normalement au #97 St Pauls Terrace à Spring Hills avec son meilleur ami Knox Baxton, mais depuis avril, elle vit chez Alec à Toowong.
(Rosia #2) that's what friends are made for Jyri
POSTS : 2381 POINTS : 525

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née & a grandi à Brisbane ∆ Son père est parti lorsqu'elle avait 15 ans ∆ A étudié à Melbourne ∆ A voyagé pendant deux ans ∆ Journaliste, son but ultime est de devenir écrivain & illustratrice ∆ Passionée de surf depuis petite, elle est incapable de remonter sur une planche depuis son accident ∆
RPs EN COURS : (Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
HE MIGHT BE THE ONE
MIALEC #17 ≈ Maybe i'm just a fool, i still belong with you, anywhere you are. These minefields that i walk through what i risk to be close to you...

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
FAMILY
JAXIA #9 & DAD #7 & MUM (scenario) ≈ There’s a river full of memory, sleep, my darling, safe and sound, for in this river, all is found , in her waters, deep and true, lie the answers and a path for you.

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
CLOSEST FRIENDS
DANIA #6 & FREDDIA #6≈ If you ever find yourself stuck in the middle of the sea, I'll sail the world to find you, If you ever find yourself lost in the dark and you can't see, I'll be the light to guide you.

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
MIASON ≈ This new you, this new dude, don't know him, don't want to, i wish that i still knew, the old him, the old you.

Cade #2 (fb)Lois #1 (fb)Rosalie #2Auden #2

(10/12)

RPs EN ATTENTE : Edge #1 - Maddy #1
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Claire Holt
CRÉDITS : @ cristalline (avatar) @wonderland (gif) @myself (crackship) ub @loonywaltz
DC : Stacey Gallagher & Gabrielle Strange & Zoya Lewis
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/05/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30882-mia-mckullan-is-in-da-place https://www.30yearsstillyoung.com/t34508-mia-remember-the-words-you-told-me-love-me-til-the-day-i-die#1539065 https://www.30yearsstillyoung.com/t30939-mia-mckullan https://www.30yearsstillyoung.com/t32237-mia-mckullan

(Rosia #2) that's what friends are made for Empty
Message(#) Sujet: (Rosia #2) that's what friends are made for (Rosia #2) that's what friends are made for EmptyLun 26 Juil - 20:59



that's what friends are made for

Juin 2021. Mon ordinateur est ouvert depuis une bonne vingtaine de minutes. Si mon article pour le Brisbane Times a été écrit en un rien de temps, je suis incapable d’aligner deux mots pour entamer l’écriture de mon nouveau roman. Je sais que je ne pourrais honorer le contrat signé un an plus tôt alors que l’anniversaire de la sortie de mon premier roman approche à grand pas. Peut-être étais-je trop gourmande, trop euphorique à l’idée de pouvoir écrire un second à la vitesse de l’éclair, ignorant que ma vie serait grandement perturbée les mois suivants. D’ailleurs, avec tout ce qui m’est arrivée par la suite, j’aurai aisément de quoi écrire et ainsi poursuivre les aventures de Millie. C’était d’ailleurs l’idée de ce second roman mais je ne m’en sens pas capable. Peut-être parce que certains événements sont bien trop difficiles à écrire, alors qu’ils m’aideraient sûrement à faire le vide dans ma tête, une sorte de thérapie par l’écrit : le retour de mon père en septembre dernier, ces hauts et ces bas dans ma relation avec Alec jusqu’à ce mois de février où il a enfin accepté de laisser parler ses sentiments. La maladie de mon meilleur ami, avec qui les rapports se sont dégradés puis arrangés, tout comme avec d’autres amis proches d’enfance. Mon accident de surf sur lequel je ne parviens toujours pas à passer dessus, incapable de remettre un pied sur une planche. Et sûrement le pire dans tout ça, cette balle reçue dans l’épaule, dont la blessure certes superficielle, l’est beaucoup moins dans ma tête. Les cauchemars alimentent encore mes nuits, l’incapacité de ressentir un certain apaisement, même lorsque je suis blottit dans ses bras, la réalité finissant toujours par me rattraper. Le chemin sera long je le sais et le fait de ne pouvoir en parler à mes proches devient pesant, tout comme les mensonges pour expliquer mon silence radio de quelques semaines.

D’ailleurs, cet après-midi, le silence pesant régnant dans la maison et cette impossibilité à être efficace me font prendre mon téléphone pour contacter celle qui, peut-être, parviendra à m’aider dans ce blocage que j’ai à écrire. J’envoie donc un message à Rosalie, lui demandant si elle est disponible pour qu’on se voit. Auprès d’elle aussi, j’ai été tout autant silencieuse qu’avec d’autres de mes proches et elle semble ravie à l’idée qu’on se voit. Elle m’invite à la rejoindre chez elle et c’est ce que je fais en prenant la direction de Spring Hills, le quartier où je réside habituellement mais que j’ai déserté depuis la mi-avril. Arrivée devant chez elle, je sonne à la porte attendant qu’elle vienne m’ouvrir. Lorsque la porte s’actionne pour me laisser entrevoir Rosalie, un sourire quelque peu désolé et timide s’affiche sur mes lèvres « Bonjour, Rosie ». Evidemment, je sais qu’elle aussi aura certainement des questions à me poser mais j’essaye de faire bonne figure pour ne pas laisser transparaitre quoi que ce soit, même si les tracas sont apparents sur mon visage et que mon comportement différera de celui que je peux avoir d’habitude. Elle me laisse entrer dans son loft et pose cette question habituelle que je me passerais de poser pourtant « Comment tu vas ? ».


CODAGE PAR AMATIS




love matter... your's even more


(Rosia #2) that's what friends are made for MNRihDM
(Rosia #2) that's what friends are made for PwjukqI
(Rosia #2) that's what friends are made for 2eDseF9
(Rosia #2) that's what friends are made for Mf7aKnj
(Rosia #2) that's what friends are made for MSQuqFO
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Craine
Rosalie Craine
la main gauche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (08.04.1985)
SURNOM : rosie la plupart du temps, parfois rosa ou rose.
STATUT : enceinte de six mois, en déni pour trois, autrefois fiancée, encore amoureuse de ton (ex)-amant, le tableau est légèrement... compliqué.
MÉTIER : tu n'as pas touché à ton dernier projet de roman depuis des mois, mais tu couches toutes tes émotions en chansons que tu n'autorises personne à entendre.
LOGEMENT : #23 parkland boulevard, à spring hill avec ta petite soeur comme colocataire temporairement.
(Rosia #2) that's what friends are made for 485e42ef2f8f56ec6a262e8d42b5f596
POSTS : 1863 POINTS : 650

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : intj ☽ seconde née d’une famille de quatre, est lentement en train de se mettre toute sa famille à dos ☽ mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être ☽ menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer ☽ passionnée de littérature, écrit des romans de suspense ☽ a toujours rêvé de devenir mère, n'a jamais pensé qu'elle tomberait enceinte au moment même ou elle se retrouve complètement seule.
RPs EN COURS :
(Rosia #2) that's what friends are made for Ezgif-3-56914898a292
craker #7 (fb) & #9 (ua) & #12 & #14 ☽ cold hands, red eyes. packed your bags at midnight. they've been there for weeks. you don't know what goodbye means. just roll up a cigarette. just forget about this mess. and you whisper, i'm alright. but i see through your white lies. but these walls don't talk and if they could, they'd say. can't hide the secrets. you can't forget about this mess, waiting on the sidelines, from the sidelines. i see those tears in your eyes and i feel so helpless inside. oh love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired.

(Rosia #2) that's what friends are made for PTG0MPpE_o
craines ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

(Rosia #2) that's what friends are made for 7y5i
talie #3 ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.

(13)luanamilo #2rory #3 & wendy #4mia #2wendy #3alyson.

flashbacksyelahiahgarrett #3.
RPs EN ATTENTE : you?

(Rosia #2) that's what friends are made for Y9QGvIp
(Rosia #2) that's what friends are made for X7uU5Qv

RPs TERMINÉS :
(Rosia #2) that's what friends are made for Ezgif-com-gif-maker-17
crakeri don't have a choice, but i'd still choose you.
#1 (fb) - #2 - #3 - #4 (ua) - #5 - #6 - #7 (fb) - #8 - #9 (ua) - #10 - #11 - #12 - #13 - #14

rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2 ariane #4garrett #1craines #1jeremiah #1wendy #2garrett #2talia #2.

flashbacksmilo #1mia #1ariane #1jordan.

abandonnés:
 

AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. carole71) ☽ (sign. siren charms) ☽ (icons. pinterest) ☽ (crackship talie. mandown ♡ ) ☽ (crackship craines. nairobi ♡ ) ☽ (ubs. loonywaltz)
DC : penny, autumn & trent.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t40290-rosie-the-moral-of-the-story https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

(Rosia #2) that's what friends are made for Empty
Message(#) Sujet: Re: (Rosia #2) that's what friends are made for (Rosia #2) that's what friends are made for EmptyMer 4 Aoû - 15:29



Tu commences peu à peu à te sentir comme chez toi dans ce loft. Tu as mis du temps avant d’y emménager de manière officielle, mais maintenant que les boîtes sont défaites et que tu sembles avoir repris un semblant de routine, tu t’y sens de plus en plus à l’aise. C’est le premier endroit dans lequel tu vis qui est tien et seulement tien. Quand tu es partie du manoir Craine la première fois, c’est pour partir en appartement avec Wyatt. Quand Wyatt est partie, tu es retournée au manoir, bien incapable de rester toute seule dans cet appartement qui contenait beaucoup trop de vos souvenirs, les meilleurs comme les pires. Et puis Lachlan est rentré dans ta vie et c’est avec lui que tu es partie vivre dans ta première maison. Cette maison que vous avez acheté ensemble après moins d’un an de relation, maison que tu avais quitté pratiquement comme une voleuse il y a maintenant deux mois de ça. Tu l’avais aimé, cette maison. Et si tu savais qu’ultimement, tu avais pris la bonne décision en laissant Lachlan et en lui disant la vérité sur ta relation avec Wyatt, tu ne pouvais t’empêcher de te sentir nostalgique de cette maison et des quelques bons moments qu’elle renfermait. Ce loft toutefois, c’était ta chance à un nouveau départ. C’était ton occasion de repartir sur de bonnes bases, des bases aussi honnêtes que possible alors que ton univers continue de prendre une nouvelle forme que tu n’aurais jamais pu t’imaginer. Certains débris se tassent peu à peu, d’autres viennent s’ajouter alors que tu composes avec cette nouvelle vie qui grandit dans le fond de ton ventre et l’impact qu’elle a sur tes différentes relations. C’est tranquillement et nerveusement que tu appréhendes les mois à venir, ceux qui sont faits d’un inconnu particulier parce que jamais tu n’aurais cru tombée enceinte maintenant, de Wyatt, alors que tu gères encore les contre-coups de ta séparation avec Lachlan.

Au fond de ton loft se trouve cette pièce qui devait d’abord devenir ton bureau, dans laquelle trône une grosse bibliothèque et un meuble de travail que tu n’as toujours pas utilisé. Tu es incapable d’écrire et ce depuis des mois, bien avant la séparation et tout le bordel qui a suivi. Boyd s’impatiente, mais tu peines à retourner ses appels, tu ignores ses e-mails et honnêtement, tu ne prends même plus la peine de lire les messages textes qu’il t’envoie. Tu repousses le moment de refaire surface à ce niveau de ta vie parce que t’as peur de réaliser que tu n’as plus rien à écrire, plus rien à raconter. Tu as peur de réaliser que ce chapitre là de ta vie aussi est terminée avant que tu n’aies pu t’y préparer, toi qui a si longtemps cru que tu saurais écrire jusqu’à ton dernier souffle. C’est sans doute exagérer que de croire que tu ne pourras plus jamais écrire, parce que c’est sans doute juste un passage à mort, le syndrome de la page blanche qui s’éternise un peu trop, mais rien d’aussi drastique que la fin de ta carrière. Tu n’aimes pas y penser trop longtemps, mais lorsque tu reçois un message de Mia, tu ne peux t’empêcher d’y voir un signe qu’il te faut peut-être faire un effort, qu’il te faut peut-être reconsidérer cette approche de déni qui clairement, ne te réussit pas de toute façon. Tu avais promis à ton amie de l’aider pour son projet de roman et voilà que tu avais disparu pendant des semaines, des mois même et puis tu réalisais qu’elle non plus, n’avait pas réellement cherché à rentrer en contact avec toi ces derniers temps alors que ton téléphone montrait que votre dernier échange remontait maintenant au mois de mars. C’est sans hésitation que tu lui offris de venir te voir et lui envoya ta nouvelle adresse. La solitude te pesait légèrement et tu n’étais pas contre l’idée de passer l’après-midi avec une personne de confiance, un visage familier.

Quand Mia apparaît finalement de l’autre côté de la porte, tu ne peux t’empêcher de remarquer cet air fatigué sur son visage. Tu lui offres un sourire timide en retour, plusieurs mois ont passé depuis la dernière fois que vous vous êtes retrouvées face à face et les retrouvailles semblent déjà un brin maladroite avant même que l’une d’entre vous n’ait ouvert la bouche. « Bonjour, Rosie. » « Mia, entre, je t’en prie. » Tu t’effaces légèrement pour laisser de la place à la blonde. Tu fermes la porte derrière elle, et puis tu te diriges vers la cuisine. « Je t’offre quelque chose à boire? » que tu lui demandes tout en sortant une bouteille d’eau du frigo. Ton ventre commence à se voir au travers de ton linge, mais tu espères que ton amie ne dira rien avant que tu ne trouves le courage de lui annoncer la nouvelle. « Comment tu vas? » C’est une question qui est pleine de lourdeur, et tu sembles lire sur son visage que pour elle aussi, les choses sont plus compliquées qu’elle n’a envie de l’admettre. Tu ouvres ta bouteille d’eau et en prend une longue gorgée avant de répondre à Mia. « Fatiguée surtout, et toi? » Tu l’invites à venir prendre place sur ton canapé et tu t’installes à côté d’elle. « Je suis désolée de ne pas avoir été présente pour t’aider avec ton roman comme je te l’avais promis. Les derniers mois ont été… compliqués. » Et c’est vraiment le moins qu’on puisse dire. « Je suis contente de te voir, ça faisait trop longtemps que je n’avais pas eu de tes nouvelles.
@Mia McKullan :l:




(Rosia #2) that's what friends are made for TqbTVI0
(Rosia #2) that's what friends are made for OV4BS2P
(Rosia #2) that's what friends are made for Lcds5AP
(Rosia #2) that's what friends are made for 7ZWT0EU
(Rosia #2) that's what friends are made for YtxTUla
(Rosia #2) that's what friends are made for FximBIO
(Rosia #2) that's what friends are made for 891239babyboy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Mia McKullan
Mia McKullan
le roman inachevé
le roman inachevé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans, née le 26 mai 1990
SURNOM : Mia c'est suffisamment court non?
STATUT : she loves him like never she loved someone before but secrets weigh her down
MÉTIER : Journaliste pour le Brisbane Times mais aussi auteur, ayant sorti son premier roman en juillet 2020.
LOGEMENT : Elle habite normalement au #97 St Pauls Terrace à Spring Hills avec son meilleur ami Knox Baxton, mais depuis avril, elle vit chez Alec à Toowong.
(Rosia #2) that's what friends are made for Jyri
POSTS : 2381 POINTS : 525

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née & a grandi à Brisbane ∆ Son père est parti lorsqu'elle avait 15 ans ∆ A étudié à Melbourne ∆ A voyagé pendant deux ans ∆ Journaliste, son but ultime est de devenir écrivain & illustratrice ∆ Passionée de surf depuis petite, elle est incapable de remonter sur une planche depuis son accident ∆
RPs EN COURS : (Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
HE MIGHT BE THE ONE
MIALEC #17 ≈ Maybe i'm just a fool, i still belong with you, anywhere you are. These minefields that i walk through what i risk to be close to you...

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
FAMILY
JAXIA #9 & DAD #7 & MUM (scenario) ≈ There’s a river full of memory, sleep, my darling, safe and sound, for in this river, all is found , in her waters, deep and true, lie the answers and a path for you.

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
CLOSEST FRIENDS
DANIA #6 & FREDDIA #6≈ If you ever find yourself stuck in the middle of the sea, I'll sail the world to find you, If you ever find yourself lost in the dark and you can't see, I'll be the light to guide you.

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
MIASON ≈ This new you, this new dude, don't know him, don't want to, i wish that i still knew, the old him, the old you.

Cade #2 (fb)Lois #1 (fb)Rosalie #2Auden #2

(10/12)

RPs EN ATTENTE : Edge #1 - Maddy #1
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Claire Holt
CRÉDITS : @ cristalline (avatar) @wonderland (gif) @myself (crackship) ub @loonywaltz
DC : Stacey Gallagher & Gabrielle Strange & Zoya Lewis
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/05/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30882-mia-mckullan-is-in-da-place https://www.30yearsstillyoung.com/t34508-mia-remember-the-words-you-told-me-love-me-til-the-day-i-die#1539065 https://www.30yearsstillyoung.com/t30939-mia-mckullan https://www.30yearsstillyoung.com/t32237-mia-mckullan

(Rosia #2) that's what friends are made for Empty
Message(#) Sujet: Re: (Rosia #2) that's what friends are made for (Rosia #2) that's what friends are made for EmptyVen 13 Aoû - 17:53



that's what friends are made for

Juin 2021. Si l’adage pas de nouvelles, bonne nouvelle, est bien connu, je ne suis pas certaine qu’il soit applicable dans mon cas. Et même si pour le moment je l’ignore, il en est de même pour mon amie à qui je rends visite en cet après-midi du mois de juin. Cela fait quelques mois que nous n’avons pas échangé, prise toutes deux par nos quotidiens bien chargés. Rosalie est pourtant le soutien dont j’ai cruellement besoin surtout quand je cale totalement face à l’écriture de mon prochain roman. Je suis au point mort, je n’ai pas le courage de poser les mots sur ce qui m’est arrivé ces derniers mois, quand ceux-ci ont connu plus de bas que de hauts. Peut-être que, cette fois, je ne suis pas prête, que j’ai besoin de prendre plus de recul avant de pouvoir poser des mots objectifs sur ma situation. Peut-être suis-je aussi dans une période de doutes, celle des choix que j’ai pu faire ou que je fais encore, à me demander si j’ai réellement fait les bons… Les questions fusent dans ma tête, m’embrouillent les idées, me font me perdre et le doute s’installe donc aisément en moi. Je sais que cela n’est qu’un mauvais moment, que je retrouverai le courage d’écrire, mais peut-être est-ce temps pour moi de prendre une tout autre direction, abandonner le personnage de Millie, oublier ce besoin d’écrire une suite à ce premier roman dans l’immédiat quand je ne suis pas prête à parler de ma vie actuelle. Peut-être faut-il que je retarde l’échéance, peut-être devrais-je contacter Boyd et lui dire que je serai incapable d’honorer mon contrat. Peut-être devrais-je lui demander un délai ou trouver une solution de secours. Ecrire autre chose, quelque chose de différent, quelque chose que je n’ai encore jamais fait ou quelque chose qui s’approche plus de mon souhait à long terme. En rendant visite à Rosie, j’espère sincèrement trouver l’aide nécessaire pour y voir plus clair et parvenir, peut-être, à avancer de ce côté-là et chasser tous les doutes qui m’habitent.

« Mia, entre, je t’en prie ». Un sourire s’affiche sur mes lèvres alors que je pénètre dans son nouveau chez elle. Ma curiosité entraîne mon regard à se perdre sur quelques détails de la pièce, la décoration choisie comme la disposition des meubles. L’endroit est agréable, décorer avec goût et lumineux. « Je t’offre quelque chose à boire ? » « Une bouteille d’eau ira bien, merci ». Je laisse encore mes yeux divaguer dans la pièce jusqu’à ce qu’elle me rejoigne, me tende la bouteille d’eau alors que je lui demande comment elle va « Fatiguée surtout, et toi ? ». Je prends le temps de m’installer quand la jeune femme m’invite à le faire, m’asseyant sur le sofa en croisant mes jambes tout en me pivotant pour faire face à Rosalie. « Je suis désolée de ne pas avoir été présente pour t’aider avec ton roman comme je te l’avais promis. Les derniers mois ont été… compliquées ». Je ne pourrais lui en tenir rigueur alors que je n’ai pas été présente moi-même et que je n’ai pas daigné lui donner davantage de nouvelles. « Je suis contente de te voir, ça faisait trop longtemps que je n’avais pas eu de tes nouvelles » « Je le suis aussi ». Mes mots sont timides, ne me ressemblent pas quand je suis loin d’avoir un tel comportement d’habitude. Je n’ai pas encore pris le temps de répondre à la question qu’elle me retourne, celle de savoir comment je vais. Je n’ai pas envie de prétendre en disant que tout va bien quand ce n’est pas le cas. Mais peut-être que je repousse un peu l’échéance du moment où je devrais me livrer, revenant sur les mois compliqués de mon amie d’abord et le fait que nous ne nous sommes pas donnés de nouvelles durant ce laps de temps « Tu n’as pas à t’excuser, j’ai été autant silencieuse que toi ces derniers temps… », je reconnais alors que mon regard se concentre sur la bouteille d’eau que je commence à débouchonner « et je pense qu’on a autant de choses à se raconter toi et moi… »,  j’avoue alors que je triture le bouchon que j’ai retiré sans pour autant prendre une gorgée d’eau « Qu’est-ce que tu entends par compliqué ? », je me permets alors de lui demander, entrant dans le vif du sujet quand je sens que Rosalie semble avoir tout autant besoin que moi de se livrer et de trouver cette oreille attentive que je suis venue aussi chercher en venant chez elle aujourd’hui. Je prends alors une longue gorgée d’eau avant de venir replacer le bouchon à sa place initiale et déposer la bouteille sur la table basse dans un geste lent, en attendant la réponse de mon amie.


CODAGE PAR AMATIS




love matter... your's even more


(Rosia #2) that's what friends are made for MNRihDM
(Rosia #2) that's what friends are made for PwjukqI
(Rosia #2) that's what friends are made for 2eDseF9
(Rosia #2) that's what friends are made for Mf7aKnj
(Rosia #2) that's what friends are made for MSQuqFO
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Craine
Rosalie Craine
la main gauche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (08.04.1985)
SURNOM : rosie la plupart du temps, parfois rosa ou rose.
STATUT : enceinte de six mois, en déni pour trois, autrefois fiancée, encore amoureuse de ton (ex)-amant, le tableau est légèrement... compliqué.
MÉTIER : tu n'as pas touché à ton dernier projet de roman depuis des mois, mais tu couches toutes tes émotions en chansons que tu n'autorises personne à entendre.
LOGEMENT : #23 parkland boulevard, à spring hill avec ta petite soeur comme colocataire temporairement.
(Rosia #2) that's what friends are made for 485e42ef2f8f56ec6a262e8d42b5f596
POSTS : 1863 POINTS : 650

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : intj ☽ seconde née d’une famille de quatre, est lentement en train de se mettre toute sa famille à dos ☽ mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être ☽ menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer ☽ passionnée de littérature, écrit des romans de suspense ☽ a toujours rêvé de devenir mère, n'a jamais pensé qu'elle tomberait enceinte au moment même ou elle se retrouve complètement seule.
RPs EN COURS :
(Rosia #2) that's what friends are made for Ezgif-3-56914898a292
craker #7 (fb) & #9 (ua) & #12 & #14 ☽ cold hands, red eyes. packed your bags at midnight. they've been there for weeks. you don't know what goodbye means. just roll up a cigarette. just forget about this mess. and you whisper, i'm alright. but i see through your white lies. but these walls don't talk and if they could, they'd say. can't hide the secrets. you can't forget about this mess, waiting on the sidelines, from the sidelines. i see those tears in your eyes and i feel so helpless inside. oh love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired.

(Rosia #2) that's what friends are made for PTG0MPpE_o
craines ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

(Rosia #2) that's what friends are made for 7y5i
talie #3 ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.

(13)luanamilo #2rory #3 & wendy #4mia #2wendy #3alyson.

flashbacksyelahiahgarrett #3.
RPs EN ATTENTE : you?

(Rosia #2) that's what friends are made for Y9QGvIp
(Rosia #2) that's what friends are made for X7uU5Qv

RPs TERMINÉS :
(Rosia #2) that's what friends are made for Ezgif-com-gif-maker-17
crakeri don't have a choice, but i'd still choose you.
#1 (fb) - #2 - #3 - #4 (ua) - #5 - #6 - #7 (fb) - #8 - #9 (ua) - #10 - #11 - #12 - #13 - #14

rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2 ariane #4garrett #1craines #1jeremiah #1wendy #2garrett #2talia #2.

flashbacksmilo #1mia #1ariane #1jordan.

abandonnés:
 

AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. carole71) ☽ (sign. siren charms) ☽ (icons. pinterest) ☽ (crackship talie. mandown ♡ ) ☽ (crackship craines. nairobi ♡ ) ☽ (ubs. loonywaltz)
DC : penny, autumn & trent.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t40290-rosie-the-moral-of-the-story https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

(Rosia #2) that's what friends are made for Empty
Message(#) Sujet: Re: (Rosia #2) that's what friends are made for (Rosia #2) that's what friends are made for EmptySam 28 Aoû - 10:47



Tu ne sais pas vraiment ou commencer lorsque Mia entre chez toi. Dès les premiers regards échangés, tu sens qu’il y a quelque chose de différent qui se passe entre vous, mais tu ne saurais dire si ça vient de toi ou d’elle, ou s’il s’agit d’un mélange de pleins de choses que tu ne sais pas ou que tu ne comprends pas encore. Tout ce que tu sais c’est que ton amie t’a manqué dans les derniers mois et tu t’en veux de ne reprendre contact avec elle que maintenant alors que tu lui avais promise d’être présente pour elle et de l’aider avec l’écriture de son deuxième roman. Ce n’était qu’une promesse de plus à laquelle tu avais failli récemment, qu’une déception de plus avec laquelle tu devais gérer. Tu n’étais toutefois pas certaine d’être la meilleure pour lui offrir le moindre soutien en ce qui concernait l’écriture puisque tu n’avais pas touché à tes propres projets depuis plusieurs mois. Malgré tout, le sourire sur tes lèvres est sincère quand tu poses ton regard sur la blonde et que tu l’invites à prendre place sur le canapé. « Une bouteille d’eau ira bien, merci. » Tu attrapes une deuxième bouteille d’eau que tu lui tends alors que tu t’approches d’elle et prend place à ses côtés. Quand elle te demande comment tu vas, tu es tentée de répondre que tout va bien. De faire semblant, comme tu as si longtemps eu l’habitude de le faire. Mais tu t’efforces d’être aussi honnête que possible depuis quelques temps et même si ça ne te vient pas naturellement, tu penches pour une réponse qui s’approche autant que possible de ta nouvelle réalité. La blonde ne répond pas quand tu lui retournes la question ce qui ne fait qu’accroître cette impression qu’elle non plus, ne va pas très bien.

Tu poses un regard inquiet sur la McKullan alors que tu t’excuses pour ton absence et le manque de communication de ta part des dernières semaines. « Je le suis aussi. » T’as tellement été obnubilée par tes propres soucis que tu n’avais presque pas réalisé qu’elle aussi avait été particulièrement silencieuse dans les dernières semaines. Tu hésites un instant à insister, à lui redemander comment elle va, mais tu la laisses plutôt prendre le temps de s’expliquer. Tu sais que tu détestes être pressée et tu ne voudrais pas non plus lui donner l’impression qu’elle te doit la moindre explication alors que tu n’as pas su être une amie digne de ce nom. « Tu n’as pas à t’excuser, j’ai été autant silencieuse que toi ces derniers temps... » Il y a une gêne nouvelle chez ton amie qui est normalement une boule d’énergie et de vitalité. Elle semble éteinte, fade et tu n’aimes pas la savoir si renfermée. « Et je pense qu’on a autant de choses à se raconter toi et moi... » Tu échappes un léger soupir tout en hochant la tête. « Est-ce que je devrais m’inquiéter Mia? » que tu oses finalement lui demander alors que ton regard scrute les traits de son visage, les cernes sous ses yeux, l’étincelle qui est désormais absente dans son regard. « Est-ce que tout va bien? » que tu demandes à nouveau, espérant une réponse cette fois-ci. Tu ne veux pas la presser, ni la forcer à se confier si elle n’en a pas envie, mais ses mots semblent te crier qu’elle en éprouve le besoin.

« Qu’est-ce que tu entends par compliqué? » Tu déglutis difficilement. Tu ne sais même pas par ou commencer tant les derniers mois ont été complètement fous. Tu prends une gorgée de ta bouteille d’eau, vient jouer avec l’étiquette de cette dernière dans une tentative vaine de gagner du temps. « Je me suis séparée en avril. » que tu commences, même si tu te doutes que ça, elle avait pu le deviner par ton changement d’adresse. Tu ne sais pas comment aborder la suite parce que Mia, elle ne connaît rien de ton histoire avec Wyatt. Tu ne la connaissais pas du temps ou vous étiez ensemble et tu n’as jamais parler de lui. Tu ne sais même pas si elle le connaît de nom vu qu’il est lui aussi écrivain, bien qu’il n’ait rien publié depuis longtemps. Tu te dis que c’est peut-être par là que tu dois commencer donc. « Est-ce que tu as déjà entendu parlé de Wyatt Parker? C’est un écrivain aussi. » Tu baisses les yeux sur ton ventre, retient ce geste compulsif de venir caresser ce dernier et puis tu relèves le regard vers ton amie. « C’est mon ex. J’ai hum… on a continué de se voir même quand j’étais avec Lachlan. » que tu finis par avouer d’une manière pleines de sous-entendus mais qui laisse entendre que oui, t’as été infidèle. Tu préfères le dire ainsi que d’avouer platement que t’as trompé ton fiancé pendant la grande majorité de votre relation, comme si de choisir de meilleurs mots rendaient les actions moins laides. « Et j’ai appris il y a quelques semaines que j’étais enceinte. De Wyatt. C’est ce que je veux dire, par compliqué. » Tu échappes un léger rire. Et encore, tu ne viens de lui offrir que la version abrégée de l’histoire, le résumé en cent mots ou moins quand vraiment, il y aurait tant à dire, tant à expliquer.
@Mia McKullan :l:




(Rosia #2) that's what friends are made for TqbTVI0
(Rosia #2) that's what friends are made for OV4BS2P
(Rosia #2) that's what friends are made for Lcds5AP
(Rosia #2) that's what friends are made for 7ZWT0EU
(Rosia #2) that's what friends are made for YtxTUla
(Rosia #2) that's what friends are made for FximBIO
(Rosia #2) that's what friends are made for 891239babyboy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Mia McKullan
Mia McKullan
le roman inachevé
le roman inachevé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans, née le 26 mai 1990
SURNOM : Mia c'est suffisamment court non?
STATUT : she loves him like never she loved someone before but secrets weigh her down
MÉTIER : Journaliste pour le Brisbane Times mais aussi auteur, ayant sorti son premier roman en juillet 2020.
LOGEMENT : Elle habite normalement au #97 St Pauls Terrace à Spring Hills avec son meilleur ami Knox Baxton, mais depuis avril, elle vit chez Alec à Toowong.
(Rosia #2) that's what friends are made for Jyri
POSTS : 2381 POINTS : 525

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née & a grandi à Brisbane ∆ Son père est parti lorsqu'elle avait 15 ans ∆ A étudié à Melbourne ∆ A voyagé pendant deux ans ∆ Journaliste, son but ultime est de devenir écrivain & illustratrice ∆ Passionée de surf depuis petite, elle est incapable de remonter sur une planche depuis son accident ∆
RPs EN COURS : (Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
HE MIGHT BE THE ONE
MIALEC #17 ≈ Maybe i'm just a fool, i still belong with you, anywhere you are. These minefields that i walk through what i risk to be close to you...

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
FAMILY
JAXIA #9 & DAD #7 & MUM (scenario) ≈ There’s a river full of memory, sleep, my darling, safe and sound, for in this river, all is found , in her waters, deep and true, lie the answers and a path for you.

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
CLOSEST FRIENDS
DANIA #6 & FREDDIA #6≈ If you ever find yourself stuck in the middle of the sea, I'll sail the world to find you, If you ever find yourself lost in the dark and you can't see, I'll be the light to guide you.

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
MIASON ≈ This new you, this new dude, don't know him, don't want to, i wish that i still knew, the old him, the old you.

Cade #2 (fb)Lois #1 (fb)Rosalie #2Auden #2

(10/12)

RPs EN ATTENTE : Edge #1 - Maddy #1
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Claire Holt
CRÉDITS : @ cristalline (avatar) @wonderland (gif) @myself (crackship) ub @loonywaltz
DC : Stacey Gallagher & Gabrielle Strange & Zoya Lewis
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/05/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30882-mia-mckullan-is-in-da-place https://www.30yearsstillyoung.com/t34508-mia-remember-the-words-you-told-me-love-me-til-the-day-i-die#1539065 https://www.30yearsstillyoung.com/t30939-mia-mckullan https://www.30yearsstillyoung.com/t32237-mia-mckullan

(Rosia #2) that's what friends are made for Empty
Message(#) Sujet: Re: (Rosia #2) that's what friends are made for (Rosia #2) that's what friends are made for EmptySam 4 Sep - 21:54



that's what friends are made for

Juin 2021. Ces derniers temps, à chaque fois que mes pas me redirigent enfin vers ceux qui comptent, ces proches sur lesquels j’ai toujours pu me reposer, il y a une certaine gêne qui m’habite dès l’instant où je me retrouve face à eux. Celle-ci est évidemment dû au fait que je suis restée silencieuse à leur égard pendant plusieurs semaines. Mais ce n’est pas l’unique raison et je le sais. Ce malaise va bien au-delà de ça. C’est surtout le mensonge ou plutôt, cette vérité que je ne pourrais pas leur dire qui me met dans cet état. Si je rends visite aujourd’hui à Rosie, je sais aussi que je ne vais pas pouvoir lui donner les véritables raisons de cette page blanche qui ne cesse de me narguer depuis quelques semaines. Je ne vais pas pouvoir lui dire qu’un homme, qui s’avère être le frère de mon petit-ami, est venu me menacer chez moi avec une arme. Je ne pourrais pas lui dire qu’avec cette même arme, Mitchell a visé dans mon épaule, comme signe d’avertissement, promettant de revenir pour en finir pour de bon la prochaine fois. Une vengeance envers son frère cadet explique ce geste qu’il a eu, sachant très bien qu’il atteindrait autant son frère de la sorte en me visant moi qu’en le visant lui directement. En attendant, les cauchemars ne cessent de rythmer mes nuits, revoyant sans cesse les mêmes images, quand celles-ci ne sont pas pire où, cette fois, la vie ne m’est pas épargné ou pire encore, que je vois Alec mourir sous mes yeux. Un secret lourd à porter malgré toute la bonne volonté d’Alec de m’aider à passer au-dessus, bien que son regard trahisse quotidiennement son inquiétude et surtout sa culpabilité, celle que je n’ai pourtant pas envie qu’il ressente quand j’estime qu’il n’y est pour rien. Alors, forcément, ceux qui me connaissent le plus sentent qu’il y a quelque chose de différent chez moi. Ils sentent que je ne suis pas tout à fait la même Mia d’il y a quelques semaines encore, cette Mia même qui avait toujours le sourire aux lèvres. Ce sourire, cela fait quelques temps qu’il s’est éteint. Peut-être devrais-je en être plus consciente, essayer de faire quelque chose pour que cette mauvaise passe prenne fin, mais ce n’est pas évident… Et que faire quand je n’ai d’autre choix que de ne rien dire ? « Est-ce que je devrais m’inquiéter Mia ? ». Je sens le regard insistant de Rosie sur moi, je vois très bien qu’elle examine mes traits et surtout qu’elle s’est rendue compte elle aussi de ce changement. On a été silencieuse toutes les deux, c’est un fait, mais nous nous connaissons depuis quelques années déjà et elle sait tout aussi bien que moi que quelque chose ne va pas. Mon regard peine à trouver le sien « Est-ce que tout va bien ? ». Que suis-je censé dire ? Mentir, prétendre en disant que tout va pour le mieux ? Ou lui dire la vérité, au moins partiellement. Mes épaules se haussent alors doucement, ne la regardant pas pour autant. « J’ai connu mieux… ». Je laisse échapper un soupir, trouvant le courage de trouver son regard cette fois « Je n’arrive à rien pour mon second roman… Et puis… ». Que je le veuille ou non, j’ai besoin de marquer une pause, comme pour m’assurer que je fais bien de lui en parler, elle qui est comme un mentor à mes yeux et une de mes plus proches amies « Un homme m’a agressé un soir alors que je rentrais chez moi… Mon petit-ami est arrivé à temps pour le faire fuir… Depuis, je… » Ma gorge se noue malgré tout, alors que je tente pourtant de prendre sur moi, de ne pas flancher mais les mots sont difficiles à prononcer, bien qu’ils ne retranscrivent pas totalement la réalité « j’ai beaucoup de mal à passer au-dessus de tout ça… ». Même si les événements ne se sont pas déroulés de la sorte, il y a peut-être un certain soulagement que je ressens du fait d’en parler à vive voix à quelqu’un en qui j’ai confiance. Je ne veux pas inquiéter Rosalie pour autant « Je vais bien, juste… il va me falloir du temps ». Peut-être que ces derniers mots sont aussi prononcés à mon attention pour me rassurer moi-même…

Et si ces derniers mois ont été difficile pour moi, il en a été de même pour Rosalie et je lui demande alors qu’est-ce qu’elle entendait tout à l’heure en qualifiant ceux-ci de compliqué « Je me suis séparée en avril » « Oh, je suis désolée Rosalie » je réponds alors immédiatement, venant poser instinctivement ma main sur la sienne. Je sais qu’elle était avec Lachlan depuis longtemps, et à mes yeux, et surtout à la façon dont elle me parlait de son couple, c’était une histoire solide. J’ignore évidemment ce qui s’est passé et je m’apprête finalement à le savoir « Est-ce que tu as déjà entendu parlé de Wyatt Parker ? C’est un écrivain aussi ». Bien sûr que le nom me parle, et pas uniquement parce qu’il est écrivain « Oui… » un mince sourire s’affiche alors sur mes lèvres « On s’est croisé plusieurs fois au Brisbane Times lui et moi, comme il écrit parfois pour le journal. Pas la personne la plus sympathique que j’ai pu rencontrer mais oui je vois parfaitement qui il est ». Mes lèvres s’étirent davantage alors que mon attention se reporte sur Rosalie, ne comprenant pas réellement le lien entre sa séparation et Wyatt Parker « C’est mon ex. J’ai hum… on a continué de se voir même quand j’étais avec Lachlan ». Je ne m’attendais certainement pas à ce genre de confessions. Et si avec certains de mes amis, comme Freddy par exemple, ma réaction aurait pu être un peu plus tranchante, je ne cherche pas à juger Rosalie dont j’ignore finalement  son histoire avec Wyatt, tout comme certains éléments semblent m’avoir échappé concernant le couple qu’elle formait avec Lachlan. « Je vois… ». Je vois et surtout je comprends peut-être un peu mieux les raisons de sa séparation « Et j’ai appris il y a quelques semaines que j’étais enceinte. De Wyatt. C’est ce que je veux dire, par compliqué ». Mon regard se porte immédiatement sur son ventre, et malgré tout, un sourire s’affiche sur mes lèvres « Félicitations ». C’est de circonstances et mes mains viennent à trouver les siennes à nouveau avant que mon sourire se transforme en grimace « Enfin… j’imagine ? » je demande alors qu’en réalité, le fait d’être enceinte est l’aspect compliqué pour elle de ces derniers mois. « Comment tu te sens par rapport à tout ça ? Tu es heureuse ? Et… » la question est délicate mais je me permets de lui poser « toi et Wyatt… ça veut dire que vous êtes ensemble maintenant ? » Maintenant qu’elle et Lachlan sont séparés, mais j’ignore aussi si Wyatt sait à propos de sa paternité, mais j’imagine que c’est le cas.


CODAGE PAR AMATIS




love matter... your's even more


(Rosia #2) that's what friends are made for MNRihDM
(Rosia #2) that's what friends are made for PwjukqI
(Rosia #2) that's what friends are made for 2eDseF9
(Rosia #2) that's what friends are made for Mf7aKnj
(Rosia #2) that's what friends are made for MSQuqFO
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Craine
Rosalie Craine
la main gauche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (08.04.1985)
SURNOM : rosie la plupart du temps, parfois rosa ou rose.
STATUT : enceinte de six mois, en déni pour trois, autrefois fiancée, encore amoureuse de ton (ex)-amant, le tableau est légèrement... compliqué.
MÉTIER : tu n'as pas touché à ton dernier projet de roman depuis des mois, mais tu couches toutes tes émotions en chansons que tu n'autorises personne à entendre.
LOGEMENT : #23 parkland boulevard, à spring hill avec ta petite soeur comme colocataire temporairement.
(Rosia #2) that's what friends are made for 485e42ef2f8f56ec6a262e8d42b5f596
POSTS : 1863 POINTS : 650

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : intj ☽ seconde née d’une famille de quatre, est lentement en train de se mettre toute sa famille à dos ☽ mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être ☽ menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer ☽ passionnée de littérature, écrit des romans de suspense ☽ a toujours rêvé de devenir mère, n'a jamais pensé qu'elle tomberait enceinte au moment même ou elle se retrouve complètement seule.
RPs EN COURS :
(Rosia #2) that's what friends are made for Ezgif-3-56914898a292
craker #7 (fb) & #9 (ua) & #12 & #14 ☽ cold hands, red eyes. packed your bags at midnight. they've been there for weeks. you don't know what goodbye means. just roll up a cigarette. just forget about this mess. and you whisper, i'm alright. but i see through your white lies. but these walls don't talk and if they could, they'd say. can't hide the secrets. you can't forget about this mess, waiting on the sidelines, from the sidelines. i see those tears in your eyes and i feel so helpless inside. oh love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired.

(Rosia #2) that's what friends are made for PTG0MPpE_o
craines ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

(Rosia #2) that's what friends are made for 7y5i
talie #3 ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.

(13)luanamilo #2rory #3 & wendy #4mia #2wendy #3alyson.

flashbacksyelahiahgarrett #3.
RPs EN ATTENTE : you?

(Rosia #2) that's what friends are made for Y9QGvIp
(Rosia #2) that's what friends are made for X7uU5Qv

RPs TERMINÉS :
(Rosia #2) that's what friends are made for Ezgif-com-gif-maker-17
crakeri don't have a choice, but i'd still choose you.
#1 (fb) - #2 - #3 - #4 (ua) - #5 - #6 - #7 (fb) - #8 - #9 (ua) - #10 - #11 - #12 - #13 - #14

rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2 ariane #4garrett #1craines #1jeremiah #1wendy #2garrett #2talia #2.

flashbacksmilo #1mia #1ariane #1jordan.

abandonnés:
 

AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. carole71) ☽ (sign. siren charms) ☽ (icons. pinterest) ☽ (crackship talie. mandown ♡ ) ☽ (crackship craines. nairobi ♡ ) ☽ (ubs. loonywaltz)
DC : penny, autumn & trent.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t40290-rosie-the-moral-of-the-story https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

(Rosia #2) that's what friends are made for Empty
Message(#) Sujet: Re: (Rosia #2) that's what friends are made for (Rosia #2) that's what friends are made for EmptyLun 13 Sep - 8:34


À force de ne penser qu’à tes problèmes, tu en as oublié que le reste du monde avait continué de tourner et voilà que la réalité te rattrapait de plein fouet. L’état de Mia est inquiétant et si elle tente de faire de son mieux pour ne pas t’alerter, tu vois bien que quelque chose trouble profondément la blonde qui prend place devant toi. Tu ne peux t’empêcher de ressentir une vague de culpabilité de ne pas avoir su être là pour elle alors qu’il semblerait qu’elle ait grandement eu besoin d’une amie, mais tu comprends rapidement qu’elle aussi avait préféré dans un silence que l’on croit à tort plus facile à gérer que le reste. Tu poses un regard doux sur elle, laisses les secondes filer alors que tu espères cette fois-ci avoir droit à une réponse plus honnête de la part de la McKullan, sans toutefois te faire violence, ni insistante. « J’ai connu mieux. » qu’elle finit par admettre et ton cœur se serre doucement. Tu ne la quittes pas du regard, mais tu patientes en silence alors qu’elle semble chercher le courage et la force de partager ce qui la tourmente. « Je n’arrive à rien pour mon second roman… Et puis… » Tu fronces les sourcils, de plus en plus inquiète à l’idée de ce qui pourrait ensuite traverser la barrière des lèvres de la blonde. « Un homme m’a agressé un soir alors que je rentrais chez moi… Mon petit-ami est arrivé à temps pour le faire fuir… Depuis, je… J’ai beaucoup de mal à passer au-dessus de tout ça… » Tes yeux s’ouvrent avec horreur devant la bribe d’histoire rapportée par ton amie. « Mia, je suis désolée… » que tu souffles alors que tu te lèves du canapé face à elle pour venir prendre place juste à côté d’elle, passant tes bras autour d’elle pour la rapprocher de toi, dans une étreinte qui se veut réconfortante. « Tu veux en parler? Tu sais qui t’as fait ça? » Tu ne veux pas non plus qu’elle se sente obligée de partager des détails de ce que tu devines avoir été un moment traumatisant et difficile à vivre, mais tu lui proposes d’être une oreille attentive, si elle ressent le besoin de se confier à quelqu’un qui n’était pas là. « Je vais bien, juste… Il va me falloir du temps. » « Évidemment. » que tu souffles, alors qu’une de tes mains vient doucement flatter son dos. « Tu ne devrais pas t’en faire avec ton roman. Tu as des choses bien plus importantes à gérer. Je suis certaine que si tu parles à Boyd, il va pouvoir t’obtenir une extension. » Ça semble complètement dérisoire de parler de son roman quand il n’y a pas si longtemps, elle a été victime d’une attaque, mais tu la connais assez pour savoir que cela la tracasse. « Est-ce que je peux faire quelque chose pour t’aider? N’importe quoi… » Tu ne sais pas vraiment ce que tu pourrais lui offrir de concret, mais tu veux qu’elle sache que tu es là pour elle, peu importe ce dont elle a besoin.

Tes problèmes semblent à la limite du dérisoires maintenant que c’est ton tour de te confier sur ce qui a parsemé ton quotidien depuis quelques mois. Tu commences en mentionnant ta séparation, qui au final semble être le moindre de tes soucis tant tout ce qui a suivi à une marque bien plus imposante sur ton avenir. « Oh, je suis désolée Rosalie. » Tu secoues doucement la tête, l’air de dire que ce n’est pas grave. C’était sans doute la meilleure décision que tu avais prise de l’année, sachant pertinemment que tu n’aurais jamais dû accepter sa demande en mariage, que jamais que tu n’aurais dû laisser la supercherie qu’était votre relation prendre autant d’ampleur, autant de place dans ta vie alors que ton cœur était encore et toujours ailleurs. Mais ça, tu n’étais en mesure de le réaliser que maintenant, trop tard tant les dégâts causés étaient trop grands, trop désastreux. Tu mentionnes Wyatt, ne sachant pas si la blonde le connaît de nom ou autrement. « Oui… On s’est croisé plusieurs fois au Brisbane Times lui et moi, comme il écrit parfois pour le journal. Pas la personne la plus sympathique que j’ai pu rencontrer mais oui je vois parfaitement qui il est. » « On parle bien de la même personne. » que tu ne peux t’empêcher de répondre tout en secouant la tête, plus amusée que tu ne devrais l’être par le pas la personne la plus sympathique que j’ai pu rencontrer. C’est qu’il n’en a rien à foutre le Parker, d’être sympathique aux yeux des autres. Tu prends une grande inspiration avant de finalement admettre quel est ton lien avec lui, autant celui du passé que celui qui t’a longtemps gardé attacher à lui, malgré ton couple. « Je vois… » Tu cherches les jugements dans les yeux de ton amie, sans jamais les trouver, ce qui te fait du bien et te donne le courage de partager avec elle ton deuxième secret, celui qui se camoufle de moins en moins bien. Ses yeux passent de ton visage jusqu’à ton ventre et tu t’autorises enfin à venir placer l’une de tes mains sur ce dernier. « Félicitations. Enfin… j’imagine? » Tu échappes un léger rire, toujours aussi nerveuse chaque fois que tu annonces cette nouvelle. Tu as eu droit à tellement de réactions mitigées que tu demeures un peu sceptique de ne recevoir que de la bienveillance de la part de la McKullan. « Comment tu te sens par rapport à tout ça? Tu es heureuse? » Tu hésites quelques secondes et puis tu finis par hocher doucement la tête. « Oui, je pense. Enfin, c’est pas comme ça que je m’imaginais fonder une famille. » que tu conclus, peinant toujours à réaliser que d’ici quelques mois, tu serais bel et bien mère et que Wyatt serait père. Ils remontaient à loin, tes rêves de fonder une famille avec lui et clairement, le scénario ne ressemblait pas à ça. « Et… toi et Wyatt… ça veut dire que vous êtes ensemble maintenant? » Tu déglutis difficilement. Si sa question est légitime, elle provoque tout de même en toi une certaine douleur et amène à des explications que tu n’es pas certaine de savoir comment lui offrir. « Non, on avait pris la décision d’arrêter de se voir, après ma séparation. Avant que j’apprenne pour la grossesse. Je savais pas pendant les trois premiers mois. » que tu lui avoues en te mordillant les lèvres. « On a quand même décidé ensemble de poursuivre la grossesse. Juste pas en tant que couple, ou peu importe. » Un autre rire nerveux file de tes lèvres alors que tu ne trouves pas les mots pour tenter de décrire ce que Wyatt et toi avez l’intention de faire une fois le bébé dans vos vies. Sans doute parce que même vous, vous n’en avez pas la moindre idée. « Ma famille… Mes parents surtout, ils n’approuvent pas vraiment. Ni du bébé, encore moins du père. » que tu conclues tristement alors que tes doigts viennent serrer un peu plus fort ceux de ton amie.
@Mia McKullan :l:




(Rosia #2) that's what friends are made for TqbTVI0
(Rosia #2) that's what friends are made for OV4BS2P
(Rosia #2) that's what friends are made for Lcds5AP
(Rosia #2) that's what friends are made for 7ZWT0EU
(Rosia #2) that's what friends are made for YtxTUla
(Rosia #2) that's what friends are made for FximBIO
(Rosia #2) that's what friends are made for 891239babyboy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Mia McKullan
Mia McKullan
le roman inachevé
le roman inachevé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans, née le 26 mai 1990
SURNOM : Mia c'est suffisamment court non?
STATUT : she loves him like never she loved someone before but secrets weigh her down
MÉTIER : Journaliste pour le Brisbane Times mais aussi auteur, ayant sorti son premier roman en juillet 2020.
LOGEMENT : Elle habite normalement au #97 St Pauls Terrace à Spring Hills avec son meilleur ami Knox Baxton, mais depuis avril, elle vit chez Alec à Toowong.
(Rosia #2) that's what friends are made for Jyri
POSTS : 2381 POINTS : 525

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née & a grandi à Brisbane ∆ Son père est parti lorsqu'elle avait 15 ans ∆ A étudié à Melbourne ∆ A voyagé pendant deux ans ∆ Journaliste, son but ultime est de devenir écrivain & illustratrice ∆ Passionée de surf depuis petite, elle est incapable de remonter sur une planche depuis son accident ∆
RPs EN COURS : (Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
HE MIGHT BE THE ONE
MIALEC #17 ≈ Maybe i'm just a fool, i still belong with you, anywhere you are. These minefields that i walk through what i risk to be close to you...

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
FAMILY
JAXIA #9 & DAD #7 & MUM (scenario) ≈ There’s a river full of memory, sleep, my darling, safe and sound, for in this river, all is found , in her waters, deep and true, lie the answers and a path for you.

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
CLOSEST FRIENDS
DANIA #6 & FREDDIA #6≈ If you ever find yourself stuck in the middle of the sea, I'll sail the world to find you, If you ever find yourself lost in the dark and you can't see, I'll be the light to guide you.

(Rosia #2) that's what friends are made for Giphy
MIASON ≈ This new you, this new dude, don't know him, don't want to, i wish that i still knew, the old him, the old you.

Cade #2 (fb)Lois #1 (fb)Rosalie #2Auden #2

(10/12)

RPs EN ATTENTE : Edge #1 - Maddy #1
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Claire Holt
CRÉDITS : @ cristalline (avatar) @wonderland (gif) @myself (crackship) ub @loonywaltz
DC : Stacey Gallagher & Gabrielle Strange & Zoya Lewis
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/05/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30882-mia-mckullan-is-in-da-place https://www.30yearsstillyoung.com/t34508-mia-remember-the-words-you-told-me-love-me-til-the-day-i-die#1539065 https://www.30yearsstillyoung.com/t30939-mia-mckullan https://www.30yearsstillyoung.com/t32237-mia-mckullan

(Rosia #2) that's what friends are made for Empty
Message(#) Sujet: Re: (Rosia #2) that's what friends are made for (Rosia #2) that's what friends are made for EmptyDim 26 Sep - 18:23



that's what friends are made for

Juin 2021. C’est vrai que l’écriture de mon second roman n’a pas réellement d’importance quand on sait ce qu’il s’est passé en avril dernier. Mais cela en a tout de même pour moi, car l’écriture de ce second roman me tient à cœur, que c’est une carrière que je compte poursuivre et développer pour pouvoir en vivre. D’autant plus quand l’écriture a toujours été une échappatoire pour moi, un moyen de m’évader et laisser mes tracas de côté pour quelques heures. Or, depuis deux mois maintenant, rien ne vient. Je suis incapable de me concentrer pour aligner deux mots, je suis incapable de mettre des mots sur la suite des aventures de cette Millie, l’héroïne de mon roman qui n’est qu’une couverture pour conter ma propre histoire. Je suis incapable de le faire, bien trop d’événements récents difficile à oublier, bien trop de secrets désormais qui rythme ma vie et que je ne peux me permettre de raconter. Que ce soit à travers mon roman ou lorsque je suis face à mes amis. Alors, il y a le subterfuge du mensonge que j’utilise, une alternative bien rodée, prétextant avoir été agressée un soir en rentrant chez moi au lieu de dire que je me suis retrouvée avec un presque inconnu chez moi, arme à la main. Evidemment, le récit que j’offre à Rosalie lui suffit amplement et peut-être est-il préférable qu’elle ne connaisse pas, elle aussi, la véritable histoire. Autrement, elle serait encore plus horrifiée et je préfère l’épargner… elle aussi. « Mia, je suis désolée… ». Je me contente d’acquiescer doucement alors que mon regard fuit le sien et que je la sens approcher de moi, prenant place à côté de moi sur le canapé. Son bras passe autour de mes épaules alors qu’elle m’étreint doucement « Tu veux en parler ? Tu sais qui t’as fait ça ? ». J’aimerai en parler… j’aimerai en parler avec plus d’aisance, j’aimerai ne pas avoir à lui mentir. D’autant plus quand je pourrais être honnête avec elle et lui dire qu’en effet, je connais l’identité de mon agresseur. Une larme s’échappe malgré tout, je ne lui laisse pas vraiment l’opportunité de quitter le coin de mon œil droit, si ce n’est en passant ma main sur celui-ci pour la saisir. J’hausse alors les épaules « Je l’ignore, je ne connais pas cette personne… ». Je marque une pause, nécessaire quand ma gorge se noue à nouveau, tentant de reprendre le dessus « Il est arrivé de nulle part. Il a essayé de me parler, j’ai tenté de lui tenir tête… mais c’était une mauvaise idée… » surtout quand je me suis retrouvée avec un pistolet sur la tempe suite à ça, mais je ne le dis pas « Il a été menaçant suite à ça… J’ai eu peur que les choses ne dégénèrent vraiment » qu’il tire sur Alec ou pire sur moi. Evidemment, je ne parle pas de la présence de l’arme, n’entrant pas dans les détails pour ne pas trahir le secret de mon petit-ami. Parce que mon agresseur, lui, ne mérite aucune compassion et n’en aura jamais de ma part. Malgré ce récit, je tente de rassurer Rosalie, lui disant qu’il me faudra juste du temps « Evidemment (…) Tu ne devrais pas t’en faire avec ton roman. Tu as des choses bien plus importantes à gérer. Je suis certaine que si tu parles à Boyd, il va pouvoir t’obtenir une extension ». Certainement qu’il pourra le faire, elle sait qu’elle doit aller lui parler aussi plutôt que d’ignorer sans cesse ses appels ou ses mails. Il aurait même toutes les raisons de ne plus lui faire confiance, mais elle sait aussi que Boyd est quelqu’un qui est à l’écoute et compatissant. Il faut juste qu’elle en trouve le courage « Je l’espère… je n’ai fait qu’ignorer ses appels depuis deux mois, il aurait toutes les raisons de m’en vouloir ». Je m’en voulais déjà personnellement que ce soit à l’égard de Boyd ou de mes proches. « Est-ce que je peux faire quelque chose pour t’aider ? N’importe quoi… ». Je suis reconnaissante d’avoir une amie comme Rosalie, sur qui je peux compter, faisant partie de ce noyau dur de proches en qui je peux avoir confiance et sur qui je peux me reposer quand rien ne va. « Merci Rosie… » je murmure alors que mes mains attrapent les siennes « Je sais que je peux compter sur toi, c’est déjà beaucoup. Je n’ai besoin de rien en particulier, mon petit-ami s’occupe déjà bien de moi… J’ai emménagé chez lui depuis cet incident… Ça va aller » je répète encore et encore comme pour m’en convaincre. Il y a ce petit sourire fragile qui se dessine au coin de mes lèvres, incertain, ravalant une nouvelle fois difficilement.

Nos vies ont été mouvementées, de bien différentes façons. Pour sa part, elle s’est séparée et ça ne semble pas être la seule chose qui lui soit arrivé. « On parle bien de la même personne ». Un petit sourire s’affiche sur mes lèvres alors qu’elle évoque Wyatt Parker. Si la raison m’en échappe pour le moment, les choses finissent par prendre sens quand elle poursuit et me révèle la relation qu’elle entretient avec l’écrivain et ponctuel journaliste. Je ne cherche pas à la juger, parce que ce n’est certainement pas ce qu’elle souhaite. Et je suis là en tant qu’amie, et même si je me dois aussi d’être honnête, je ne m’estime pas suffisamment bien placé pour me permettre d’émettre un quelconque jugement, n’ayant pas tous les « éléments » en main. Rosalie va de révélations en révélations et c’est finalement sa grossesse qu’elle m’annonce. Je la félicite alors, sincèrement. Je lui demande comment elle se sent face à cette nouvelle et surtout, si elle est heureuse « Oui, je pense. Enfin, c’est pas comme ça que je m’imaginais fonder une famille ». Je m’en doute mais le plus important est qu’elle soit heureuse de devenir maman. « Tant que tu es heureuse et que tu te sens prête à accueillir cet enfant, c’est tout ce qui compte, peu importe la manière ». Mes mains resserrent davantage les siennes « Et tu connais déjà le sexe de l’enfant ? ». Je me rends compte que beaucoup de mes amis ont désormais des enfants, et disons qu’elle n’est pas la première à m’avoir annoncé sa grossesse et ne sera surement pas la dernière. Je me réjouie pour elle, et ne manquerait pas d’être présente pour elle « Et si tu as besoin, toi aussi, de quoi que ce soit, tu sais que tu peux compter sur moi » j’ajoute alors, un grand sourire sur les lèvres. Je lui demande alors si elle et Wyatt sont désormais un couple « Non, on avait pris la décision d’arrêter de se voir, après ma séparation. Avant que j’apprenne pour la grossesse. Je savais pas pendant les trois premiers mois (…) on a quand même décidé ensemble de poursuivre la grossesse. Juste pas en tant que couple, ou peu importe ». Je sens que la confession est un peu difficile, la rend nerveuse aussi. Je ne sais pas si cette situation lui convient mais je suis persuadée qu’ils trouveront l’équilibre parfait pour que ce bébé à venir soit heureux. « Ma famille… Mes parents surtout, ils n’approuvent pas vraiment. Ni du bébé, encore moins du père ». Je sens ses doigts se resserrer sur les miens, en faisant de même « Tu en a rien à faire de ce qu’ils peuvent bien penser, Rosie. C’est ta vie, ce sont tes choix, tu ne dois des comptes à personne. Et puis, je suis persuadée qu’ils finiront par l’accepter ». Un fin sourire taquin s’affiche alors sur mes lèvres, comme pour détendre l’atmosphère « Du bébé, je parle. Pas de Parker. Ca risque d’être un peu plus compliqué je te l’accorde ». Un clin d’œil est lancé avant que je ne redevienne sérieuse et me risque alors à la question qui suit « Et cette situation avec Wyatt… elle te convient ? ». Mon ton est prudent, les mots prononcés doucement. Je veux savoir si elle souhaiterait plus avec lui, si elle préfèrerait qu’ils forment ce couple qu’ils se sont visiblement interdit de former, ou peut-être en cachette, étant donné qu’ils se voyaient alors même qu’elle était avec Lachlan. Et, de ce que j’ai compris, cela ne date pas d’hier. Peut-être que leur histoire est bien plus ancienne encore, peut-être que Rosalie m’en parlera ou non, je ne la forcerais pas « Ne te sens pas obligé de répondre si tu n’en as pas envie » j’ajoute alors comme pour la rassurer.  


CODAGE PAR AMATIS




love matter... your's even more


(Rosia #2) that's what friends are made for MNRihDM
(Rosia #2) that's what friends are made for PwjukqI
(Rosia #2) that's what friends are made for 2eDseF9
(Rosia #2) that's what friends are made for Mf7aKnj
(Rosia #2) that's what friends are made for MSQuqFO
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Rosia #2) that's what friends are made for Empty
Message(#) Sujet: Re: (Rosia #2) that's what friends are made for (Rosia #2) that's what friends are made for Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Rosia #2) that's what friends are made for

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-