AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -17%
(CDAV) Apple MacBook Air 2020 : 13.3″, Apple M1, ...
Voir le deal
949 €
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ...
Voir le deal

 god, it's brutal out here ☾ casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six voyages autour du soleil
SURNOM : rob, robinou, robin des bois, carotte par son bro, p'tite lapine par son arrière grand oncle, petite fée par un pretty little galway boy, allons-y gaiement !
STATUT : polyamoureuse, wild & free
MÉTIER : artiste, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : charmant petit cottage feuillu et bordélique à logan city, peuplé de créatures recueillies en chemin, vous êtes les bienvenues !
god, it's brutal out here ☾ casey 7n6a
POSTS : 6114 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline trouvée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, lunatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
RPs EN COURS : gaby (fb)aisling 2phoenix 2aisling 3gaby 3casey (fb)jaimie 7

dimension slasher : slasher night (phoenix & jaimie)dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_mrw64ziXhu1sz3c3mo5_250
phoenix ☽ 25 (ds) › when the world's not perfect, when the world's not kind, if we have each other then we'll both be fine, i will be your sister, and i'll hold your hand, you should know i'll be there for you. ☽ 1 (fb)3 (ua)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_o71u09YMQd1tlg6gpo5_250
jameson ☽ 3 (dz)5 (df)6 (ds)christmassie 7 › hitched a ride with the wind and since he was my friend i just let him decide where we'd go, when a flower grows wild, it can always survive. wildflowers don't care where they grow. ☽ 124 (ua)4

god, it's brutal out here ☾ casey 8djh
aisling ☽ 23 › it feels like a perfect night for breakfast at midnight, to fall in love with strangers, ah ah ah ah, yeah, we're happy, free, confused and lonely at the same time, it's miserable and magical, oh yeah, tonight's the night when we forget about the deadlines, it's time! ☽ 1 (fb)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_pgedcthZ131ws3b6wo6_250
gaby ☽ 1 (fb)2 (df)4 › you look like a movie, you sound like a song, my god this reminds me of when we were young. let me photograph you in this light in case it is the last time that we might be exactly like we were. ☽ 3 (mpr)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_n43zncBIoc1s5hh54o5_250
kyte ☽ 3 (dz)4 (dm) › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. ☽ 1 (fb)2 (fb)


RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ birdie ☽ jenson ☽ muire
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie / (présentation liens profil) queen birdie <3
PSEUDO : birdiesnow
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptySam 7 Aoû 2021 - 3:54



god, it’s brutal out here
J'traînais les pieds, des casseroles, j'n'aimais pas beaucoup l'école. j’traînais les pieds, mes guiboles abîmées, j'explorais mon quartier. Ecorché mon visage, écorchés mes genoux, écorché mon p'tit coeur tout mou @casey hanson

Another day, another visite à l’hôpital. Bon sang c’que j’déteste cet endroit. Son odeur de désinfectant qui pue la maladie, ses p’tits automates en p’tites blouses blanches et p’tits calepins qui savent pas écrire et te parlent comme si t’étais stupide, ses bipbipbip interminables en attente de mauvaises nouvelles, t’as l’impression que tout a été conçu et pensé pour te donner envie de décamper et de surtout jamais y refoutre les pieds. Malheureusement pour ma pomme depuis que j’suis née, comme un foutu boomerang j'suis obligée d’y retourner. Quelle plaie. D’aucun automate (en p’tite blouse blanche et p’tit calepin) diraient sans doute que c’est d’ailleurs lié tout ça, que mon aversion pour les couloirs blancs c’est dû à un « stress-post-trau-ma-tique-euh » en articulant bien, sinon je comprends rien. Qu’est ce que j’en ai à faire ? Laissez moi partir, c’tout ce que je demande. Verdict : pas de mauvaises nouvelles aujourd’hui, super cool au revoir. Je saute sur mes pieds, je les salue comme à l’armée et avant qu’ils aient fini leurs mises en garde soporifique je suis déjà dehors.

Une légère brise m’accueille malgré la chaleur écrasante de Brisbane cet après-midi et j’peux enfin respirer. Je reste quelques secondes comme ça, yeux fermés, boucles cuivrées au vent, appréciant les petits plaisirs de la vie, tout ça, et puis ensuite des ambulanciers se mettent à me bousculer de partout en me demander de dégager et j’enfonce mes mains dans les poches de ma salopette, butée et résolument de mauvaise grâce. Je m’apprête à trainer ma mauvaise / bonne humeur dans le patelin quand tout à coup je reconnais une silhouette pas loin. Mes yeux se plissent de sournoiserie, je lève bien haut le menton et du haut de mes 16 ans 1m60 je lui lance :

« Déso mec on t'a menti y servent pas d'champagne ici » j’essaie d’avoir une voix railleuse et méchante mais mes cordes vocales veulent pas faire autre chose qu’un son doux et feutrée, dommage. Mes yeux malicieux et sournois à souhait eux par contre ne laissent aucun doute quant à l’intention chafouine de ma raillerie mesquine.

Casper. Casey ? Carlos ? Bref un gars qui va au même lycée que moi mais surtout un des fils à papa en puissance qui rôdent régulièrement avec sa clique de bourges à la raie de côté laquée dans le café où j’ai récemment été embauché. J’avais jamais rien eu contre les ‘gosse de riches’ avant de les rencontrer. Je comprenais d’ailleurs pas la haine de principe que Phoenix leur portait, aux ‘fils à papa’, comme il disait. Selon lui, ils avaient une espèce d’assurance pas méritée, d’arrogance héréditaire comme si le monde leur appartenait et que personne pouvait venir les y faire chier alors ils avaient peur de rien ces fumiers. Enfin, de presque rien. « La seule chose qui fait vraiment peur à un fils à papa, il disait, c’est de se prendre une bonne grosse droite dans la gueule. » Moi je m’en foutais un peu. Riche ou pauvre, si j’t’aime bien, j’t’aime bien. Et puis était venu la clique des clones et force était de constater qu’ils s’acharnaient très fort à se faire détester. Ils en finissaient pas de m’interpeler en claquant des doigts, de faire tomber leur couverts exprès, de se moquer, tenter de me rabaisser, de laisser tout en bordel mais pas le moindre pourboire, ils parlaient avec lassitude du « yacht à papa » sur lequel ils allaient pécho ce weekend et de leur nouveau téléphone dernier cri reçu hier parce qu’ils avaient cassé les trois derniers en soirée au cours des deux derniers mois oupsie, ils mettaient des notes aux différentes parties du corps de filles qu’ils voyaient (spoiler alert : c’était pas sur leurs yeux (spoiler alert : apparemment mon cul vaut un 8/10 mais mes seins un 3, ‘planche à pain, peut mieux faire’)), ils vantaient avec fierté comment l’un d’eux (attention bad boy alert) avait passé une nuit en gardav pour la même connerie qui m’avait valu six mois en détention juvénile et... ouai, c’est difficile de pas les détester. D’ailleurs, je les déteste. D’autant plus qu’ils me rappellent les sales mioches à l’école qui me tiraient les tresses et soulevait ma jupe en m’insultant de « foster freak » en raillant des « elle est où ta maman la chtarbée ? » et des « tu pue l’orphelinat sale clocharde » et moi je pouvais leur gueuler que je pouvais pas être clocharde et à l’orphelinat en même temps et qu’ils avaient qu’à mieux choisir leurs insultes ces sacs à merde et ma maman elle les emmerde et ça fait quoi si je suis clocharde ou orpheline de toute façon allez chier dans vos pompes tête de fions ! Mais ils s’en foutaient royal, ils continuaient de s’en aller en ricanant tandis que je leur braillais mes insultes cinglantes avec les yeux brûlants. Pourtant y a une règle d’or en foyer : jamais pleurer devant les autres, jamais baisser sa garde. Mais j’ai jamais été très douée pour suivre les règles. Par contre après j’ai commencé à leur taper dessus quand ils me cherchaient et ils ont rapidement arrêté. J'ai commencé à voler leur argent de poche et d'autre trucs dans leurs baraques aussi pour les redistribuer parmi mes potes, Robin Des Bois style, mais c'est une autre histoire. La clique des clones c’est des clients, c’est plus compliqué. Ce qui m’empêche pas de sortir les griffes, mais ça les amuse, ces paltoquets.

Bon, en l’occurrence j’crois que Casper a jamais trop participé à leur bassesse collective et il a l’air un peu moins con que ses potes pédants aussi… mais tout de même ! Il m’a jamais défendu pour autant et il traine avec eux alors c’est tout comme et voilà, mon animosité est justifiée, il est coupable coupable coupable. Je le toise en cultivant mon expression de dur à cuir moqueuse que je maitrise à la perfection jusqu’à ce qu’il se retourne et merde alors là j’dois dire que je perds un peu de ma superbe, mes yeux s’ouvrant tout ronds en voyant son sale état. Ça me serre presque le cœur pour lui. Presque. Eraflures, plaies, bleues et points de sutures décorent aujourd’hui la peau pale de son visage, or comme nous l’avons démontré plus tôt s’il y a bien une vérité que tout le monde connaît sur les fils à papa, c’est qu’ils ne se battent ja-mais !

« POUAH la tronche ! Bah alors Casper tu t’es fait piquer ton goûter ou t’as trébuché sur ton majordome en descendant les escaliers ? » j’me surpasse dans ma lourdeur autant que dans mes références rupinées. Parce que c’est bien connu, c’est les seuls problèmes qu’ils peuvent avoir les gosses de riches, pas vrai ?





please picture me in the weeds. before i learnt civility i used to scream ferociously any time i wanted.

:gayheart::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptyDim 8 Aoû 2021 - 17:17


Casey venait faire des examens de contrôle. Quinn avait insisté pour qu'il y aille après qu'il se soit reposé chez elle. Dire que quelques jours auparavant il vivait encore dans la rue, affamé et sans aucune idée de comment il allait s'en sortir. Sa terrible rencontre avec la blonde allait sûrement changer cela mais le jeune homme avait encore du mal à y croire. Il vivait dans la rue depuis quelques semaines déjà, mais ça lui donnait l'impression que cela faisait plusieurs vies qu'il y était. Il avait bien essayé de retourner chez lui, espérant que son père ait changé d'avis, que son état attristerait sa mère mais ce fut sans réussite. C'était comme si soudain ils n'avaient plus de fils, qu'il n'avait jamais existé. Il ne s'en était toujours pas remis à vrai dire mais grâce à Quinn et à ses grands parents, il reprenait petit à petit goût à la vie et surtout il ressentait à nouveau de l'espoir. Qu'il allait s'en sortir, qu'il allait pouvoir retrouver une vie presque comme celle d'avant. Il savait que jamais plus il n'aurait d'argent, et qu'il allait devoir travailler dur pour s'en sortir, mais n'était ce pas le lot quotidien des gens ? Il allait y survivre, il allait pouvoir reprendre sa vie en main. Le médecin qui l'avait examiné lui avait posé de nombreuses questions auxquelles le brun n'avait pas répondu, mentant, ou bien faisant mine de n'avoir pas comprit. Il ne voulait pas impliquer la police dans cette histoire, car il ne souhaitait pas qu'on le relie à la famille qui l'avait renié. Il avait parlé d'un accident banal et, même si le médecin n'avait pas été dupe, il n'avait pas poussé plus loin les choses. Néanmoins il avait remit à Casey divers flyers et donné l'adresses d'associations pouvant l'aider. Le brun l'avait gentiment remercié et il était partit sans demander son reste, enfin aussi vite que son corps le lui permettait. Car la douleur semblait s'éveiller en lui à l'image des bleus qui étaient apparus sur son corps et son visage. Il n'avait pas réalisé sur le moment tout ce qu'il avait subi comme blessures et coups par les deux agresseurs de Quinn. Rien que des anti douleurs et des anti inflammatoires ne pourraient arranger avec une bonne dose de temps. Casey récupéra les médicaments à la pharmacie avant de rejoindre la sortie pour rentrer chez Quinn. Un peu perdu il du faire demi tour en se rendant compte qu'il prenait le mauvais chemin, sans se douter qu'il ferait face à une figure de son passé. Il reconnut rapidement l'adolescente qui le toisait du regard, un air néanmoins surprit sur son visage avant qu'elle ne lui sorte une petite réplique qui lui fit détourner le regard. Elle n'avait donc pas remarqué qu'il ne trainait plus avec sa clique d'amis ? Peut être ne travaillait elle plus au café où ils allaient tous, ou bien peut être ne l'avait jamais tel remarqué. Casey était en effet plutôt réservé durant les discussions de ses amis, n'y prenant que rarement part. Amis qui lui avaient tous tourné le dos après la révélation concernant sa sexualité cela dit en passant. Il poussa un soupir, avançant pour la dépasser mais arrivée jusqu'à elle, il ne put s'empêcher de s'arrêter et de lui faire face. Elle pouvait le détester autant qu'elle voulait, il n'était plus à sa prêt, mais il tenait à rétablir la réalité de ce qu'il s'était passé. "J'aurais préféré ça mais non, je me suis fait agressé en défendant une jeune femme qui se faisait agresser dans la rue." dit il en plongeant son regard dans le sien. Peut être n'allait elle pas le croire, et il s'en fichait bien. Il tenait juste à dire ce qu'il avait vécu. "Je sais que tu me croiras pas et que tu t'en fous royalement...à vrai dire tu seras contente de savoir que le petit pauvre gosse de riche s'est fait virer de chez lui..." commença t'il avant de s'arrêter. Il n'avait pas prévu d'en dire autant en réalité, et il ignorait pourquoi il lui avait dit à elle surtout, qu'est ce qu'elle allait bien pouvoir y faire ? "Tu sais quoi, oublie ça, c'est pas tes oignons." dit il avant de s'éloigner vers l'arrêt de bus.
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six voyages autour du soleil
SURNOM : rob, robinou, robin des bois, carotte par son bro, p'tite lapine par son arrière grand oncle, petite fée par un pretty little galway boy, allons-y gaiement !
STATUT : polyamoureuse, wild & free
MÉTIER : artiste, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : charmant petit cottage feuillu et bordélique à logan city, peuplé de créatures recueillies en chemin, vous êtes les bienvenues !
god, it's brutal out here ☾ casey 7n6a
POSTS : 6114 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline trouvée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, lunatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
RPs EN COURS : gaby (fb)aisling 2phoenix 2aisling 3gaby 3casey (fb)jaimie 7

dimension slasher : slasher night (phoenix & jaimie)dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_mrw64ziXhu1sz3c3mo5_250
phoenix ☽ 25 (ds) › when the world's not perfect, when the world's not kind, if we have each other then we'll both be fine, i will be your sister, and i'll hold your hand, you should know i'll be there for you. ☽ 1 (fb)3 (ua)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_o71u09YMQd1tlg6gpo5_250
jameson ☽ 3 (dz)5 (df)6 (ds)christmassie 7 › hitched a ride with the wind and since he was my friend i just let him decide where we'd go, when a flower grows wild, it can always survive. wildflowers don't care where they grow. ☽ 124 (ua)4

god, it's brutal out here ☾ casey 8djh
aisling ☽ 23 › it feels like a perfect night for breakfast at midnight, to fall in love with strangers, ah ah ah ah, yeah, we're happy, free, confused and lonely at the same time, it's miserable and magical, oh yeah, tonight's the night when we forget about the deadlines, it's time! ☽ 1 (fb)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_pgedcthZ131ws3b6wo6_250
gaby ☽ 1 (fb)2 (df)4 › you look like a movie, you sound like a song, my god this reminds me of when we were young. let me photograph you in this light in case it is the last time that we might be exactly like we were. ☽ 3 (mpr)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_n43zncBIoc1s5hh54o5_250
kyte ☽ 3 (dz)4 (dm) › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. ☽ 1 (fb)2 (fb)


RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ birdie ☽ jenson ☽ muire
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie / (présentation liens profil) queen birdie <3
PSEUDO : birdiesnow
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptyLun 23 Aoû 2021 - 19:00



god, it’s brutal out here
J'traînais les pieds, des casseroles, j'n'aimais pas beaucoup l'école. j’traînais les pieds, mes guiboles abîmées, j'explorais mon quartier. Ecorché mon visage, écorchés mes genoux, écorché mon p'tit coeur tout mou @casey hanson

Il s’arrête pour me faire face, plante son regard brun dans mes prunelles grisâtres et je le toise avec ma tête de fouine effrontée en attendant sa repartie pédante. Mais à mon grand dame il ne contre attaque pas, non, il a juste l’air fatigué, et comble de l’horreur, il a aussi l’air sincère. "J'aurais préféré ça mais non, je me suis fait agressé en défendant une jeune femme qui se faisait agresser dans la rue." « Wow, preux chevalier ! » je ricane, un brin moqueuse, un brin déstabilisée, parce que si c’est vrai ça ferait de lui un chic type qui sait faire preuve d'humanité. Et il ne peut pas être un chic type qui sait faire preuve d'humanité. Alors je secoue la tête en me disant que c’est bien sûr un mensonge : il levait pas le petit doigt pour me défendre face aux joutes verbales puériles de ses potes, il s’essayerait pas à risquer son brushing pour une demoiselle en détresse dans la rue ! "Je sais que tu me croiras pas, il enchaine comme si il avait lu dans mes pensées, et que tu t'en fous royalement...à vrai dire tu seras contente de savoir que le petit pauvre gosse de riche s'est fait virer de chez lui..." je m’apprête à rétorquer un « ouai j’m’en fou » de principe quand d’un coup je réalise ce qu’il vient de dire et je fronce les sourcils. Wait what? « Pourquoi tu t’es fait viré de chez toi ? » Voilà qui ne va pas du tout avec l’histoire que je me suis créé dans ma tête. Il ne fait pas partie du camp des laissé-pour-compte mal-aimés, il est le laisseur-pour-compte mal-aimant ! "Tu sais quoi, oublie ça, c'est pas tes oignons." il me contourne pour s’en aller en grandes enjambées et je reste plantée sur place. Tant pis pour lui, il a raison, je m'en moque ! Je le suis du regard une seconde et puis avant que j’ai le temps de réaliser ce que je faisais je tourne déjà les talons pour lui trottiner après « Casper attends ! » mais il continue d’avancer. Je cours après un vilain gosse de riche, les poules ont bel et bien des dents. Quelques mètres plus loin je le regarde s’asseoir sur le banc d’un abribus, et je décide de m’asseoir à côté de lui. « Tu peux pas juste balancer ça et t’en aller, je suis impliquée maintenant ! » je lance avec le plus grand sérieux mais pour le faire sourire aussi un peu. J’appuie mes mains de chaque côté de mes cuisses et je balance mes jambes dans le vide. Je sais pas si il dit la vérité ou si je me fais rouler dans la farine. On me dit souvent que je suis trop naïve mais après tout on ne sait jamais vraiment ce que les gens vivent derrière des portes fermées. J’en suis un bon exemple, et tous mes potes aussi. Alors dans le doute, une main tendue face à l’adversité n’est jamais de trop, aussi étrange soit-elle. Le vent agite mes cheveux et je tourne la tête vers lui pour étudier sans pudeur son visage maculé de bleus. « Allez, raconte. Il s’est passé quoi ? C’est une histoire d’amour interdit c’est ça ? La fille que t’as défendu ? C’est pour ça que tes parents t’ont déshérités ? » Robin, grande romantique dans l’âme à l’imagination fertile. Robin, souvent à côté de la plaque pas toujours dans le mille. Mais eh, on ne pourra pas dire que je n'ai pas essayé !





please picture me in the weeds. before i learnt civility i used to scream ferociously any time i wanted.

:gayheart::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptyVen 27 Aoû 2021 - 13:29


Casey ignora l'appel de la jeune femme, il n'avait pas besoin d'une nouvelle humiliation, sachant pertinemment ce qu'elle devait penser de lui. Et s'il devait être honnête avec lui même, elle n'avait pas si tort que ça de ne pas le porter dans son coeur, ou encore de se réjouir de sa situation actuelle. Après tout, il n'avait jamais rien fait pour elle lorsque lui et ses 'amis' venaient dans le coffee shop où elle travaillait. Il n'avait jamais rien dit quand ils se moquaient d'elle, même si lui ne participait pas à cela. Il aurait sûrement du faire plus avec le recul mais ce qui était fait était fait. On ne pouvait changer le passé, malgré tout ce qu'on pouvait faire, il était bien placé pour le savoir. Il s'installa donc tranquillement au niveau de l'abri bus, s'asseyant sur le banc, sans se douter qu'il serait rapidement rejoint par Robin. Il ne put se retenir de pousser un soupir en la sentant s'asseoir à ses côtés, imaginant sans problème ce qu'elle allait lui sortir comme blagues en tout genre qui seraient sûrement méritées. Il décida d'ignorer la jeune femme de son mieux même si tout son corps et son esprit semblaient attiré par elle d'une certaine manière. Il ressentait sa présence à ses côtés, son énergie aussi et, malgré lui, ne put s'empêcher de sourire à sa remarque. Il se reprit cependant rapidement, ne souhaitant pas qu'elle prenne la perche tendue pour qu'il lui raconte sa triste histoire. Il pouvait sentir son regard sur lui, sachant qu'elle y verrait les bleus et coupures, peut être même la fatigue dans son regard noisette. Son visage était marqué, et pas uniquement de blessures, mais aussi des épreuves récemment vécues par le jeune homme. Il ferma les yeux après quelques secondes et poussa un soupir, s'avouant vaincu. Elle ne semblait pas vouloir partir de sitôt alors pourquoi ne pas lui parler ? Elle partirait sûrement plus vite après ça. "Non même pas...enfin si en quelque sorte..." commença t'il avant de prendre une grande inspiration. Casey tourna la tête vers Robin, croisant son regard. "Mais c'est à cause de l'amour oui...mes parents n'ont pas accepté que je sois gay, quand ils l'ont découvert ils m'ont mit dehors, avec ce que j'avais sûr moi c'est à dire pas grand chose. Ca doit faire...quelques semaines maintenant, je sais même pas exactement...j'ai bien essayé d'aller voir mes amis mais...surprise surprise, plus personne ne voulait me voir..." dit il en secouant la tête. En l'espace de quelques secondes, il avait tout perdu, famille, amis... "Enfin je me suis donc retrouvé dehors, j'avais trouvé un coin où je dormais et un soir je...j'ai entendu du bruit, des cris. Je suis allé voir ce qu'il se passait et cette fille, Quinn, elle était entrain de se faire agresser par deux types. J'ai pas réfléchit et je suis allé l'aider, parce que je pouvais pas juste passer mon regard et la laisser seule." Comme avec Quinn, Casey se livrait à Robin, parlant plus en l'espace de quelques jours que ce qu'il avait parlé depuis qu'il était à la rue. "J'ai pu l'aider mais j'ai prit un coup de couteau, rien de grave heureusement et après l'avoir aidée, c'est Quinn qui m'a aidé et m'a recueilli chez elle. C'est elle qui m'a forcé à venir ici pour recevoir des soins, je ne voulais pas au début car j'avais peur que mes parents puissent me retrouver mais...s'ils sont au courant, ils doivent probablement s'en foutre." dit il, haussant des épaules à une réalité pourtant des plus douloureuses. Il savait qu'il devait se faire une raison mais...c'était plus fort que lui, c'était sa famille, son sang. "Voilà l'histoire en résumé, j'avais tout et maintenant je n'ai rien..." Il marqua un temps d'arrêt en souriant. "Enfin non c'est pas vrai, j'ai Quinn maintenant, elle est là pour moi et...je pourrais jamais assez la remercier...voilà, tu sais tout, vas y, j'attends tes commentaires..." dit il, détournant le regard pour regarder la route devant eux et les voitures qui se croisaient.
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six voyages autour du soleil
SURNOM : rob, robinou, robin des bois, carotte par son bro, p'tite lapine par son arrière grand oncle, petite fée par un pretty little galway boy, allons-y gaiement !
STATUT : polyamoureuse, wild & free
MÉTIER : artiste, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : charmant petit cottage feuillu et bordélique à logan city, peuplé de créatures recueillies en chemin, vous êtes les bienvenues !
god, it's brutal out here ☾ casey 7n6a
POSTS : 6114 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline trouvée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, lunatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
RPs EN COURS : gaby (fb)aisling 2phoenix 2aisling 3gaby 3casey (fb)jaimie 7

dimension slasher : slasher night (phoenix & jaimie)dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_mrw64ziXhu1sz3c3mo5_250
phoenix ☽ 25 (ds) › when the world's not perfect, when the world's not kind, if we have each other then we'll both be fine, i will be your sister, and i'll hold your hand, you should know i'll be there for you. ☽ 1 (fb)3 (ua)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_o71u09YMQd1tlg6gpo5_250
jameson ☽ 3 (dz)5 (df)6 (ds)christmassie 7 › hitched a ride with the wind and since he was my friend i just let him decide where we'd go, when a flower grows wild, it can always survive. wildflowers don't care where they grow. ☽ 124 (ua)4

god, it's brutal out here ☾ casey 8djh
aisling ☽ 23 › it feels like a perfect night for breakfast at midnight, to fall in love with strangers, ah ah ah ah, yeah, we're happy, free, confused and lonely at the same time, it's miserable and magical, oh yeah, tonight's the night when we forget about the deadlines, it's time! ☽ 1 (fb)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_pgedcthZ131ws3b6wo6_250
gaby ☽ 1 (fb)2 (df)4 › you look like a movie, you sound like a song, my god this reminds me of when we were young. let me photograph you in this light in case it is the last time that we might be exactly like we were. ☽ 3 (mpr)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_n43zncBIoc1s5hh54o5_250
kyte ☽ 3 (dz)4 (dm) › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. ☽ 1 (fb)2 (fb)


RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ birdie ☽ jenson ☽ muire
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie / (présentation liens profil) queen birdie <3
PSEUDO : birdiesnow
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptySam 16 Oct 2021 - 22:28



god, it’s brutal out here
J'traînais les pieds, des casseroles, j'n'aimais pas beaucoup l'école. j’traînais les pieds, mes guiboles abîmées, j'explorais mon quartier. Ecorché mon visage, écorchés mes genoux, écorché mon p'tit coeur tout mou @casey hanson

Il soupire et pendant un instant j’ai l’impression qu’il va pas répondre, je m’apprête d’ailleurs à lui flanquer un p’tit coup de coude de motivation dans les côtes mais ensuite il se retourne vers moi et alors là autant vous dire que je ne m’attendais pas du tout à ça : « Non même pas...enfin si en quelque sorte... Mais c'est à cause de l'amour oui...mes parents n'ont pas accepté que je sois gay, quand ils l'ont découvert ils m'ont mit dehors » je le regarde avec les yeux ronds, interdite. Lui enchaîne avec naturel en expliquant qu’il est à la rue depuis plusieurs semaines sans un rond et que ses amis ont vite fait de lui tourner le dos « j'ai bien essayé d'aller voir mes amis mais...surprise surprise, plus personne ne voulait me voir... » en temps normal j’aurais sifflé que moi je suis pas surprise surprise vu les raclures qu’ils appellent ses amis mais je suis trop occupée à être abasourdie pour faire de l’esprit. Il raconte alors qu’un soir il a entendu des cris d’une fille qui se faisait agresser, qu’il s’est interposé parce qu’il pouvait pas la laisser comme ça et que dans la foulée il s’est pris un coup de couteau. Merde alors, plus il parle plus je suis stupéfaite. « c'est Quinn qui m'a aidé et m'a recueilli chez elle. C'est elle qui m'a forcé à venir ici pour recevoir des soins, je ne voulais pas au début car j'avais peur que mes parents puissent me retrouver mais...s'ils sont au courant, ils doivent probablement s'en foutre. » Dans son regard je reconnais en rien le garçon sans cœur du restaurant. Il a l’air doux quand il parle de la fille, Quinn. Moins quand il parle de ses parents. Il hausse les épaules à la désinvoltures mais ça se sent qu’il a toujours mal. « Voilà l'histoire en résumé, j'avais tout et maintenant je n'ai rien... » je gonfle les joues pour montrer que je désapprouve, sors une petite poignée de bonbons chipée sur le comptoir de l’hôpital et en déballe un en essayant de pas faire trop de bruit comme au cinéma. « Enfin non c'est pas vrai, j'ai Quinn maintenant, elle est là pour moi et...je pourrais jamais assez la remercier... voilà, tu sais tout, vas y, j'attends tes commentaires... » J’attends tes commentaires. Je sais pas s’il est hautain ou blindé, authentique ou sarcastique. Je l’observe un moment en silence, mâchouillant mon bonbon trop dur et trop collant à la fois, et puis je secoue la tête et je me recale contre le fond de l’abribus, mains dans les poches :

« T’as rien perdu du tout, je réponds simplement. C’était pas tes amis et les crevards qui t’ont foutu dehors c’était pas ta famille. La famille ça fait pas ça » j’affirme, très sûre de moi, n’ayant jamais eu de famille avec laquelle comparer. Je me frotte le bout du nez et je reprends, philosophe bon marché : « J’avais lu un truc un jour, c’est genre ‘ceux qui font chier ont pas d'importance et ceux qui ont de l'importance font pas chier’, enfin un truc comme ça. La seule chose que tu perds en étant vrai c’est quelque chose de faux alors moi j’dis bon débarras. » clair net précis. Mais comme il faut toujours que je trouve du sens partout je ne m’arrête pas là, oh que non : « Eh puis si tu t’étais pas retrouvé dehors t’aurais p’t’être jamais rencontré Quinn, t’aurais p’t’être pas pu la sauver alors tu vois c’était p’t’être le destin, vous vous sauvez l’un l’autre, tout ça. T’as un mec ? Parce que s’il a pas voulu t’aider non plus tu devrais aussi le dégager ! » partisante de la seconde, troisième et soixantième chance pour ce qui me concerne, je manque jamais de conseiller dramatiquement aux autres de couper tous les ponts sur le champ à la moindre trahison. Je craque mes doigts avec nonchalance et je regarde les voitures défiler « C’est comme le vieux dicton tu vois (oui j’aime beaucoup les citations) ‘La vérité te libérera mais avant, elle va te faire chier’ T’es libre maintenant. Tu peux être toi sans masque sans contrôle sans bullshit et vivre une vie qui te convient et t’entourer de gens qui t’aime vraiment... Pas moi, évidement, mais tu sais, des gens » je lui jette un coup d’œil en ricanant et je balance un nouveau bonbon dans mon bec. En vérité je lui trouve quelque chose, à ce nouveau Casper, il sait être vulnérable et c’est une force qui est pas donné à tout le monde. « Ils t’ont rendu service en fait tes vieux, limite faudrait les remercier » Peace and love, tout ça. Ensuite mon regard glisse à nouveau vers lui, je lui tend un bonbon et avec mon plus grand sourire angélique à la clé je lui lance dans la foulée : « … t’as envie de te venger ? »

Peace and love oui mais gamine récalcitrante toujours prête à soutenir la cause du chaos et de la justice plus encore, et là son histoire elle me touche d’un peu trop près. Et puis, les vieux cons ont bien mérité une petite éducation, non ?





please picture me in the weeds. before i learnt civility i used to scream ferociously any time i wanted.

:gayheart::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptyJeu 21 Oct 2021 - 19:25


Avoir ainsi vidé son sac lui avait fait du bien, même si au moment où il avait raconté sa petite histoire il ne pensait pas vraiment que ça aurait cet effet là. Mais au moins c'était sortit, en moins de 24H il avait raconté son histoire à deux personnes inconnues, alors que ça faisait plusieurs semaines déjà qu'il était à la rue, à essayer de vivre, sans savoir de quoi serait fait le lendemain. Il ignorait ce qu'il attendait de Robyn, mais clairement pas de pitié venant de sa part. Après tout elle pourrait très bien se moquer de lui désormais, après avoir apprit ça mésaventure, elle pourrait blâmer le karma ou quelque chose dans ce genre là. Aussi fut il donc surprit par ses propos suivants, n'ayant évidemment pas envisagé les choses sous cette perspective là. Et au tout début il voulu protester ce qu'elle lui disait, parce que oui il en avait perdu des choses, toute sa famille, toute sa vie aussi. Le futur et les études brillantes qui allaient avec aussi. Il était aujourd'hui presque réduit au néant, et ne survivait que parce qu'il mettait un pied devant l'autre chaque matin. Néanmoins Casey ne pouvait nier la part de vérité dans ses propos. Elle avait raison Robyn, si en premier lieu ses parents n'étaient pas capable de l'accepter tel qu'il était alors peut être valait il mieux que ces derniers le rejettent, car incapables de l'aimer à sa juste valeur. Il n'avait peut être pas tant perdu que ça au change en réalité. Et là où Robyn avait raison, c'était que sans ça, il n'aurait pas pu être là pour Quinn, et cette alternative là était glaçante. "T'as peut être pas tort sur ce point là..." répondit il après un petit temps, poussant un bref soupir. Il secoua la tête au reste de sa question, il n'avait pas de mec, n'avait échangé que quelques baisers mais sans plus. "Non, y avait personne. Juste moi." dit il, sans trop savoir pourquoi en fait. Ce n'était pas comme si elle allait lui présenter un mec non plus. Il resta silencieux alors qu'elle reprit la parole, ne comprenant pas de suite ce qu'elle voulu dire avant de lever un sourcil puis de se mettre à rire. "Avoue que tu m'aimes un petit peu après que j'ai raconté ma triste histoire." la taquina t'il avant de redevenir sérieux. Il n'avait pas sourit ainsi depuis un très long moment. Il secoua la tête à sa remarque suivante, n'ayant pas tellement envie de revoir ses géniteurs, surtout vu les récents événements, ils seraient sûrement encore plus sûrs d'eux de leur choix, et ne tarderait pas à le lui renvoyer en pleine face. "Me venger ? Comment ça ?" demanda t'il, sans voir à quoi elle faisait allusion. Oui bien sûr il voulait se venger, leur faire mal autant qu'ils leur avaient fait mal mais comment faire ? Il n'avait pas d'argent, rien pour pouvoir les attaquer. Et il se doutait qu'ils avaient du faire le nécessaire pour le bannir des lieux où ils allaient pour éviter tout esclandre.
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six voyages autour du soleil
SURNOM : rob, robinou, robin des bois, carotte par son bro, p'tite lapine par son arrière grand oncle, petite fée par un pretty little galway boy, allons-y gaiement !
STATUT : polyamoureuse, wild & free
MÉTIER : artiste, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : charmant petit cottage feuillu et bordélique à logan city, peuplé de créatures recueillies en chemin, vous êtes les bienvenues !
god, it's brutal out here ☾ casey 7n6a
POSTS : 6114 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline trouvée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, lunatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
RPs EN COURS : gaby (fb)aisling 2phoenix 2aisling 3gaby 3casey (fb)jaimie 7

dimension slasher : slasher night (phoenix & jaimie)dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_mrw64ziXhu1sz3c3mo5_250
phoenix ☽ 25 (ds) › when the world's not perfect, when the world's not kind, if we have each other then we'll both be fine, i will be your sister, and i'll hold your hand, you should know i'll be there for you. ☽ 1 (fb)3 (ua)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_o71u09YMQd1tlg6gpo5_250
jameson ☽ 3 (dz)5 (df)6 (ds)christmassie 7 › hitched a ride with the wind and since he was my friend i just let him decide where we'd go, when a flower grows wild, it can always survive. wildflowers don't care where they grow. ☽ 124 (ua)4

god, it's brutal out here ☾ casey 8djh
aisling ☽ 23 › it feels like a perfect night for breakfast at midnight, to fall in love with strangers, ah ah ah ah, yeah, we're happy, free, confused and lonely at the same time, it's miserable and magical, oh yeah, tonight's the night when we forget about the deadlines, it's time! ☽ 1 (fb)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_pgedcthZ131ws3b6wo6_250
gaby ☽ 1 (fb)2 (df)4 › you look like a movie, you sound like a song, my god this reminds me of when we were young. let me photograph you in this light in case it is the last time that we might be exactly like we were. ☽ 3 (mpr)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_n43zncBIoc1s5hh54o5_250
kyte ☽ 3 (dz)4 (dm) › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. ☽ 1 (fb)2 (fb)


RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ birdie ☽ jenson ☽ muire
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie / (présentation liens profil) queen birdie <3
PSEUDO : birdiesnow
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptyDim 14 Nov 2021 - 3:31


god, it’s brutal out here
J'traînais les pieds, des casseroles, j'n'aimais pas beaucoup l'école. j’traînais les pieds, mes guiboles abîmées, j'explorais mon quartier. Ecorché mon visage, écorchés mes genoux, écorché mon p'tit coeur tout mou @casey hanson

"T'as peut être pas tort sur ce point là..." « Bien sûr que j’ai raison ! » que je lance avec vachement d’aplomb pour une fille qui est toujours haute comme trois pommes quand elle se redresse fièrement le plus haut possible en bombant le torse. Mais qu’importe la taille quand on en a là-dedans (dans le cœur, vous avez compris). Je suis peut-être pas une fusée en math et en physique mais en matière d’abandon, d’amour et de liberté, j’en connais un rayon – du moins j’en suis persuadée. « Puisqu’on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles !, ça c’est James Dean qui le dit. Et James Dean il en connaît un rayon sur la vie. Et celle de Casper elle est sur le point de commencer, de prendre un nouveau départ, une nouvelle chance. J’attrape un nouveau bonbon et j’essaie de le jeter en l’air pour l’attraper au vol avec ma bouche mais il rebondis sur mon nez et tombe par terre tant pis meilleure chance la fois prochaine.

"Non, y avait personne. Juste moi." Je lui jette un coup d’œil. Il a ajouté ça par rapport à l’hypothétique mec nul que je lui conseillais de larguer sans attendre. Et c’est peut-être moi qui affabule (j’ai tendance à affabuler) mais j’aurais juré qu’il avait le cœur vachement lourd en disant ça, comme si c’était pas qu’une question de copain ou non, qu’il se sentait juste seul.  Alors je lui chantonne qu’il est libre maintenant, libre d’être vraiment lui-même, sans masque et sans bullshit et qu’il pourra s’entourer de gens qui l’aiment vraiment.

« Pas moi, évidement, mais tu sais, des gens » que j’ajoute parce que je suis narquoise. "Avoue que tu m'aimes un petit peu après que j'ai raconté ma triste histoire." qu’il renchérit parce qu’il l’est tout autant. Je veux lui jeter un regard noir mais son sourire rayonnant est contagieux et je me contente de secouer la tête « Je n’ai pas encore décidé. (Comme si ces choses là étaient rationnelles, la bonne blague) Mais t’enflammes pas tu pars de tellement loin ça pouvait juste pas être pire » Robin la philosophe philanthrope, Robin la teigne rancunière. Je pardonne vite et j’aime à profusion mais je peux aussi être drôlement belliqueuse quand je m’y mets. Une forme de protection, il en faut bien. Ma pseudo mise en garde passagère laisse néanmoins rapidement place à de la mutinerie partout dans mes mirettes quand mes yeux glissent à nouveau vers lui pour lui demander s’il voulait se venger.  

"Me venger ? Comment ça ?" Je me tapote les mains, aussi enthousiasme que machiavélique. « Très simple ! » je claironne en passant vivement mon bras sous le sien avant de bondir sur mes pieds au moment où le bus s’arrête devant nous (le timing parfait). « Je t’explique mon plan en route. D’abord, il faut aller chez eux ! » Ça aurait été vraiment nul si il avait fallu attendre le prochain bus mais heureusement pour mon effet dramatique celui-ci nous emmène à bon port. Je m’assoie, attends impatiemment qu’il prenne place à côté de moi, le paysage défile, je fais mine de m’y intéresser quelques secondes avant de braquer à nouveau mes prunelles sur lui. « Les murs de la maison sont beaucoup trop fades. C’est affreusement ennuyant. J’pense qu’un petit relooking est de rigueur. Qu’est ce que t’en dis Casp’ ? » et mon sourire d’allumée pourrait pas être plus grand quand j’ouvre mon sac pour lui montrer mes bombes de graffitis de jeune hooligan créative en herbe. « J’verrais bien un éducatif ‘Love is Love’ multicolore, ou un subtile ‘FASCITES !’ en lettres rouges et dégoulinantes sur la devanture, pas toi ? »  et je fais des mimiques, et je tends les mains devant nous pour qu’on se représente le tableau, artiste pro et tout et tout. Après je fais une petite moue de connivence «  Bon, bien sûr, on pourra toujours brainstormer des trucs plus créatifs en route ou laisser le génie du moment nous porter, c’est pas l’important. L’important c’est de savoir… est-ce que t’en es ? » et là je dois avoir l’air d’une diablotine creep lui proposant de signer un pacte où se joue son âme quand je vois déjà avec des étoiles plein les yeux la toile blanche géante qu’est le palace de ces sales types prête à être décorée de notre vendetta bien méritée. Ah, c’est beau, la justice.





please picture me in the weeds. before i learnt civility i used to scream ferociously any time i wanted.

:gayheart::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptyMar 30 Nov 2021 - 8:55


Malgré des débuts explosifs, Casey ne pouvait nier que Robin était drôle, et qu'elle marquait de nombreux points. Elle était différente des gens que le brun avait pu croiser jusque là, mais elle au moins, elle était là. Vibrante et exubérante, et qui n'hésitait pas à dire ce qu'elle pensait. Une bouffée d'air frais dans un quotidien compliqué parfois. Heureusement il avait Quinn et sa famille qui l'aidait à remonter la pente, et peut être que s'il faisait amende honorable avec elle Robin pourrait l'aider ? Et lui aussi pourrait, un jour, l'aider à son tour. Il croyait beaucoup à ça Casey, à l'entraide, au partage. Pas un trait que partageait sa famille, à tel point que, à quelques reprises, il s'était demandé s'il était dans la bonne famille, s'il n'avait pas été échangé à la naissance ou quelque chose dans ce genre là. La réalité était bien évidemment tout autre, il était dans la 'bonne' famille, sauf qu'il n'avait jamais su trouver sa place, pour de nombreuses raisons évidentes. Il ne put s'empêcher de la taquiner à son tour, arguant qu'elle devait l'aimer un petit peu après avoir raconté sa petite histoire. Si après tout elle n'était pas partie en se moquant de lui en parlant de karma et compagnie, c'était qu'elle s'était peut être attachée un peu à lui quand même. Il sourit face à son regard noir, sachant qu'il avait marqué un point avec elle. Il hocha la tête à sa réponse, levant les mains pour lui montrer qu'il avait comprit. "Je note." répondit il avec un clin d'oeil, le coeur plus léger qu'au début de leur conversation. Qui prit un tour...intéressant à la proposition de Robin de se venger de ses parents. Qu'entendait elle par ça ? Le bus arriva à cet instant et le brun se laissa entraîner par la jeune femme, montant avec elle et s'installant à ses côtés après un bref hébétement. Il fronça des sourcils en la regardant, alors qu'elle ménageait son petit effet. Il l'écouta sans dire un mot, alors qu'elle parlait des murs impeccables de la villa familiale. Il ne tarda pas à comprendre où elle souhaitait en venir, alors qu'elle montra le contenu de son sac, des bombes graffitis de toutes les couleurs. Casey releva ses yeux vers elle, notant l'étincelle dans son regard, l'envie de le venger et peut être de se venger elle même d'une certaine manière, contre des gens qui ne semblaient pas la voix et n'en avaient que faire d'elle. Il aurait du refuser l'idée, sans même y réfléchir mais il était amusé par Robin, par sa manière de faire, par ce qu'elle disait. Après tout qu'avait il à perdre ? Sa famille n'allait pas se réveiller un jour en pensant à lui, en voulant le retrouver et le reprendre dans son sein. "Je...heu..." bégaya t'il, le souffle soudain court et les mains moites. Comme si l'idée de revenir chez ses parents lui faisait peur...et ce n'était pas qu'une idée. Il avait peur oui, d'être rejeté à nouveau, d'entendre des mots blessants, voire pire. Mais dans le même temps, il sentait une certaine colère l'envahir, à l'idée que ses parents aient abandonné leur propre sang, qu'ils faisaient comme s'ils n'avaient jamais eu de fils. Il voulait leur faire ressentir la honte qu'il avait ressenti lorsqu'il s'était retrouvé dans la rue. Que tout le quartier, que toute la bonne société sache ce qu'ils avaient fait. "Oui, on le fait. Je m'en fous de ce qu'on écrit. On le fait." répondit il, soudain sûr de lui. Il tendit sa main vers Robin, comme pour faire un pacte, un contrat avec elle. "Alors...heu...on fait ça maintenant ?" demanda t'il, une fois l'adrénaline passée de la décision. Comment s'y prendre maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six voyages autour du soleil
SURNOM : rob, robinou, robin des bois, carotte par son bro, p'tite lapine par son arrière grand oncle, petite fée par un pretty little galway boy, allons-y gaiement !
STATUT : polyamoureuse, wild & free
MÉTIER : artiste, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : charmant petit cottage feuillu et bordélique à logan city, peuplé de créatures recueillies en chemin, vous êtes les bienvenues !
god, it's brutal out here ☾ casey 7n6a
POSTS : 6114 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline trouvée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, lunatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
RPs EN COURS : gaby (fb)aisling 2phoenix 2aisling 3gaby 3casey (fb)jaimie 7

dimension slasher : slasher night (phoenix & jaimie)dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_mrw64ziXhu1sz3c3mo5_250
phoenix ☽ 25 (ds) › when the world's not perfect, when the world's not kind, if we have each other then we'll both be fine, i will be your sister, and i'll hold your hand, you should know i'll be there for you. ☽ 1 (fb)3 (ua)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_o71u09YMQd1tlg6gpo5_250
jameson ☽ 3 (dz)5 (df)6 (ds)christmassie 7 › hitched a ride with the wind and since he was my friend i just let him decide where we'd go, when a flower grows wild, it can always survive. wildflowers don't care where they grow. ☽ 124 (ua)4

god, it's brutal out here ☾ casey 8djh
aisling ☽ 23 › it feels like a perfect night for breakfast at midnight, to fall in love with strangers, ah ah ah ah, yeah, we're happy, free, confused and lonely at the same time, it's miserable and magical, oh yeah, tonight's the night when we forget about the deadlines, it's time! ☽ 1 (fb)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_pgedcthZ131ws3b6wo6_250
gaby ☽ 1 (fb)2 (df)4 › you look like a movie, you sound like a song, my god this reminds me of when we were young. let me photograph you in this light in case it is the last time that we might be exactly like we were. ☽ 3 (mpr)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_n43zncBIoc1s5hh54o5_250
kyte ☽ 3 (dz)4 (dm) › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. ☽ 1 (fb)2 (fb)


RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ birdie ☽ jenson ☽ muire
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie / (présentation liens profil) queen birdie <3
PSEUDO : birdiesnow
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptyJeu 10 Mar 2022 - 0:15


god, it’s brutal out here
J'traînais les pieds, des casseroles, j'n'aimais pas beaucoup l'école. j’traînais les pieds, mes guiboles abîmées, j'explorais mon quartier. Ecorché mon visage, écorchés mes genoux, écorché mon p'tit coeur tout mou @casey hanson

« Je...heu... » Il bafouille, c’est chou. Ses yeux bruns s’étaient vivement relevés vers moi quand il avait entendu ma proposition et un éclair de panique les avait traversés. Ses joues soudain légèrement rouges comme si le sang lui était monté à la tête à l’idée de cette aventure à venir. Ça se voit que c’est un gars de bonne famille (bien que sa famille n’est rien de bon, comprenons-nous : ils ont juste de la thune et un balais dans le cul). Généralement ce genre d’environnement ça donne deux styles de gamins (et je parle là en connaissance de cause du haut de mes 16 ans de vie à les observer de loin) : ceux qui s’en foutent de tout et qui ont peur de rien parce qu’ils savent que papa et maman sont là pour rattraper le tir en cas de pépin, et puis ceux qui essaient de marcher droit dans leur petite prison doré, qui essaient de rendre leur parents fiers à tout prix quitte à s’oublier au passage, qui ont pas l’habitude de se salir les mains. Casper, clairement, c’est le scénario numéro deux. Enfin c’était, jusqu’à ce qu’il se fasse jeter comme une vieille chaussette ce qui au final est sûrement la meilleure chose qui pouvait lui arriver pour briser ce moule tout pourri dans lequel il était coincé. N’empêche qu’en attendant c’est peut-être bien la première fois qu’il désobéirait à ses parents. Enfin la deuxième, vu qu’ils lui ont apparemment aussi interdit d’être gay comme ils sont pas bien malin dans le genre, mais là ce serait un choix : se rebeller… ou pas. On est aussi remonté l’un que l’autre, on contemple la scène avec la passion et la rage de justice dont seuls les adolescents sont capables, comme un moment décisif et plein de symbolisme dans sa vie. Parce que c’est le cas.

D’un coup, son regard un peu perdu se fixe à nouveau sur moi, et cette fois il a l'air plus que déterminé. « Oui, on le fait. Je m'en fous de ce qu'on écrit. On le fait. » J’vous raconte pas comment mon sourire s’est élargi jusqu’à mes oreilles. « Yeahhh attaboy ! Tape m’en cinq ! » et je lui tape dans la main et je finis notre check en lui serrant la pince pour conclure notre marché diabolique. On m’a souvent dit que j’étais une mauvaise influence - gamine des rues klepo pouilleuse aux idées déviantes. Ces gens-là sont flippés par tout ce qui dévie de leur petite vision étriquée du monde et risquerait de troubler leur précieux confort factice et leurs moules et leurs cases. Perso, je trouve que je suis plutôt une bonne influence. Fuck les moules et les fascistes et viva la libertad ! J’appuie mes cheveux blonds roux cendrés un peu sales contre le dossier du siège et je lance un nouveau bonbon en l’air. Si j’arrive à la gober : on se fera pas gauler. Le bonbon vole, redescend au ralenti et… atterrit dans ma bouche. Je lève les poings en signe de triomphe, ravie. À nous la victoire !

« Alors...heu...on fait ça maintenant ? » « On fait ça maintenant ! » je renchéris et quand il m’indique le bon arrêt je me faufile hors du bus comme une anguille avant que le chauffeur ait le temps de réaliser que j’ai pas de ticket. A peine le pied sur le goudron, on sent direct qu’on a changé de monde : ici les baraques sont méchamment grandes, les trottoirs propres, les bagnoles luisantes, ça sent le fric et l’ennui et le « on est meilleur que vous » à plein nez. Sur le trottoir, je sautille joyeusement aux côtés de Casper, mes bombes de peintures faisant clic clic clic dans mon sac. De son côté, il a l’air sûr de lui, mais un peu stressé. Revenir par ici ne doit pas être facile pour lui. Je le regarde en biais un moment. « Eh, j’peux te poser une question ? » Et sans attendre sa réponse : « T’as toujours su que t’étais gay ou t’as eu un genre d’épiphanie d’éveil sexuel y a deux semaines là ? » pas de filtre, pas de retenu, pas de tabou, je réalise presque jamais que ma façon de poser des questions peut paraître déplacée ou intrusive. Je remarque pas non plus la dame qui nous regarde avec des yeux ronds en nous croisant. On est entre nous, on peut parler à cœur ouverts. Je sais pas faire autrement de toute façon.





please picture me in the weeds. before i learnt civility i used to scream ferociously any time i wanted.

:gayheart::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptyDim 13 Mar 2022 - 10:25


Casey n'avait jamais désobéi à ses parents. Il avait reçu une éducation stricte de par son père, des leçons de vie imprimées dans sa mémoire à jamais. Il aurait pu rentrer dans ce moule, comme tant de ses camarades. Il était d'ailleurs entré dedans, parce que c'était la seule chose qu'il connaissait, parce que c'était ce qu'il fallait faire. Est ce que c'était bien ? Non, clairement. Parce que quand ses 'amis' se moquaient de Robin, il n'avait pas réagi, il n'avait pas protesté. Il avait laissé faire, ce qui n'était pas mieux que de faire la chose en question. Il était complice de par son inaction. Toujours pour rentrer dans ce fameux moule. La découverte par ses parents de son homosexualité, et ce qui en avait découlé, ça avait fait exploser le moule en question. Et aujourd'hui il se retrouvait à braver la loi, à vivre de certaines choses dont il n'était pas fier. Mais c'était nécessaire à sa survie. Taguer la maison de ses parents ? Ca l'était aussi, ça ne le ferait pas manger, ou trouver un endroit où dormir cette nuit, mais mentalement, ça lui ferait un bien fou. Afficher ses parents, ceux qui l'avaient rejeté face au monde bien propre auquel il avait autrefois appartenu. Ca ne détruirait pas ses parents, mais il savait que ça allait avoir un impact sur eux. Tant pis pour eux. L'enthousiasme de l'adolescente le gagnait alors qu'elle tapait dans ses mains, heureuse de pouvoir l'aider dans sa rébellion. Probablement aussi parce qu'elle se vengeait de son côté contre ce monde qui n'avait pas été gentil avec elle, et Casey pouvait le comprendre. Il répondit maladroitement à son high five, la laissant clairement faire tout le travail. Il sourit en la voyant avaler son bonbon, à la fois soulagé et inquiet de faire quelque chose d'interdit. D'ailleurs, allaient ils faire ça maintenant ? Ca valait peut être mieux, le brun se connaissait et risquait probablement de se dégonfler s'ils faisaient ça un peu plus tard. Ils prirent alors le chemin des beaux quartiers avec le bus, au lieu de descendre un peu avant. Retrouver des rues familières faisait remonter en lui de nombreux souvenirs qu'il aurait préféré avoir oublié. Son sourire disparu alors que sa nervosité et son angoisse montaient mais il fit de son mieux pour ne rien montrer à Robin. "Il faut qu'on descende au prochain." lui dit il, tendant le bras pour appuyer sur le bouton d'arrêt. Les mètres défilaient et en quelques minutes, ils étaient arrivés. Robin passa la première, suivie de prêt par Casey qui sembla se rendre plus petit soudainement. Mains dans sa veste trouée, un peu penché en avant comme pour ne pas se faire remarquer. Ils se dirigeaient vers son ancien quartier, Casey se mordant la lèvre alors que Robin reprenait la parole. Il sourit légèrement alors qu'elle enchainait sur la question qu'elle souhaitait lui poser, regardant autour d'eux quelques secondes avant d'hausser les épaules. "Je crois...je sais pas trop en fait. Ca a toujours été là en moi mais...je ne connaissais pas de...de personnes homosexuelles...alors je savais pas que c'était possible en fait. Qu'un homme puisse en aimer un autre." Il y avait des choses tabous chez lui, des sujets dont on ne parlait pas à la maison. L'homosexualité en faisait partie, ce n'était pas quelque chose qui existait dans le monde de ses parents. "Et puis y a quelques temps j'ai remarqué certaines choses, et je ne pouvais pas en parler alors j'ai cru que ça partirait, comme c'était venu...mais en fait pas du tout. Et puis..." Il poussa un soupir, repensant à cette soirée, à ce garçon qu'il ne connaissait pas. Un baiser volé, son tout premier. "J'ai embrassé un autre garçon à une fête, sauf qu'on m'a vu et c'est là que tout est parti en vrille avec mes parents."
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six voyages autour du soleil
SURNOM : rob, robinou, robin des bois, carotte par son bro, p'tite lapine par son arrière grand oncle, petite fée par un pretty little galway boy, allons-y gaiement !
STATUT : polyamoureuse, wild & free
MÉTIER : artiste, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : charmant petit cottage feuillu et bordélique à logan city, peuplé de créatures recueillies en chemin, vous êtes les bienvenues !
god, it's brutal out here ☾ casey 7n6a
POSTS : 6114 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline trouvée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, lunatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
RPs EN COURS : gaby (fb)aisling 2phoenix 2aisling 3gaby 3casey (fb)jaimie 7

dimension slasher : slasher night (phoenix & jaimie)dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_mrw64ziXhu1sz3c3mo5_250
phoenix ☽ 25 (ds) › when the world's not perfect, when the world's not kind, if we have each other then we'll both be fine, i will be your sister, and i'll hold your hand, you should know i'll be there for you. ☽ 1 (fb)3 (ua)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_o71u09YMQd1tlg6gpo5_250
jameson ☽ 3 (dz)5 (df)6 (ds)christmassie 7 › hitched a ride with the wind and since he was my friend i just let him decide where we'd go, when a flower grows wild, it can always survive. wildflowers don't care where they grow. ☽ 124 (ua)4

god, it's brutal out here ☾ casey 8djh
aisling ☽ 23 › it feels like a perfect night for breakfast at midnight, to fall in love with strangers, ah ah ah ah, yeah, we're happy, free, confused and lonely at the same time, it's miserable and magical, oh yeah, tonight's the night when we forget about the deadlines, it's time! ☽ 1 (fb)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_pgedcthZ131ws3b6wo6_250
gaby ☽ 1 (fb)2 (df)4 › you look like a movie, you sound like a song, my god this reminds me of when we were young. let me photograph you in this light in case it is the last time that we might be exactly like we were. ☽ 3 (mpr)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_n43zncBIoc1s5hh54o5_250
kyte ☽ 3 (dz)4 (dm) › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. ☽ 1 (fb)2 (fb)


RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ birdie ☽ jenson ☽ muire
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie / (présentation liens profil) queen birdie <3
PSEUDO : birdiesnow
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptySam 7 Mai 2022 - 19:53


god, it’s brutal out here
J'traînais les pieds, des casseroles, j'n'aimais pas beaucoup l'école. j’traînais les pieds, mes guiboles abîmées, j'explorais mon quartier. Ecorché mon visage, écorchés mes genoux, écorché mon p'tit coeur tout mou @casey hanson

Les mains dans les poches, le regard vers ses chaussures, Casper me paraît bien loin de l’image du tortionnaire bourgeois que je voyais avant en le regardant, avec ce regard suffisant saupoudré d’indifférence qui m’insupportait tandis ses amis me faisaient tourner en bourrique. Non, aujourd’hui il a juste l’air… d’un adolescent. Un adolescent un peu perdu et un peu blessé, timide comme une biche alors qu’il est un humain et c’est curieux et un peu attendrissant. Se retrouver dans ces quartiers de son passé ne doit pas être évident pour lui, et malgré tout il continu d’avancer. À tout moment il désignera une villa rutilante en m’indiquant que c’est « celle là » et on se fera une joie de lui refaire le portrait comme il se doit. Mais pas encore. Là, il m’explique, un peu bégayant, que « ça » a toujours été là en lui, mais « je ne connaissais pas de...de personnes homosexuelles...alors je savais pas que c'était possible en fait. Qu'un homme puisse en aimer un autre. » Je le regarde de côté alors qu’on déambule sur le trottoir des beaux quartiers, les mains derrière le dos telle une fillette sage que je ne suis pas. Il continue à me raconter qu’à un moment, je ne sais pas très bien quand, il a commencé a remarquer « certaines choses » dont il ne pouvait pas parler alors qu’il a pensé que ça partirait… jusqu’à ce qu’il rencontre ce type à cette soirée qu’il a embrassé. Il finit en rappelant qu’il a été vu et que c’est à partir de là que tout est parti en vrille avec sa famille mais je reste accrochée au baiser, moment clé de son histoire qui mon esprit romanesque imagine incroyablement romantique et plein de réalisations évocatrices. Comme une seconde naissance, presque. Je regarde le ciel, songeuse, ne marche miraculeusement pas droit dans un poteau. Ensuite mon regard se fait oblique et je lui jette un petit coup d’œil mutin « Il embrassait si bien que ça ? » je le taquine, un grand sourire me fendant le visage. Sourire qui se fane cependant presque aussitôt alors que mes yeux s’arrondissent d’horreur « Oh ! Imagine ! Ça aurait bien été ta veine si t’étais tombé sur un charmant jeune homme qui embrasse comme un pied en bavant partout ! Non seulement ta famille aurait quand même été offusquée ces vieux ploucs mais en plus tu serais peut être toujours confus sur ta sexualité ! La belle affaire ! » Je grimpe sur un petit muret, les bras écartés comme une équilibriste, appréciant le vent dans mes bouclettes rousses, et je me sens le roi du monde. Puis après un léger silence je reprends :  « Au fait, si, tu connaissais déjà une personne gay… » je fais quelques pas puis je saute à nouveau sur le trottoir juste devant lui et je plante mon regard bleuté dans le sien « … t’étais juste pas du tout gentil avec elle » que je conclus, un brin drama queen dans l’âme.





please picture me in the weeds. before i learnt civility i used to scream ferociously any time i wanted.

:gayheart::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptyDim 8 Mai 2022 - 16:59


Casey se livrait avec une facilité déconcertante avec Robin. Peut être parce que c'était une des premières fois de sa vie qu'il se sentait libre d'en parler. Il pouvait enfin y penser et même en parler sans avoir peur que le ciel lui tombe sur la tête, et pour cause : c'était déjà arrivé. Il marchait dans des rues qu'il connaissait bien, avec la petite angoisse de croiser quelqu'un qu'il connaissait, mais vu l'heure qu'il était, il aurait bien était surprit de croiser un camarade de classe, ou encore un de leur parent. Les pères étaient pour la plupart au travail, certaines des mères travaillaient mais elles étaient assez rares...et celles qui étaient femmes au foyer se retrouvaient chez l'une ou l'autre pour parler. Il n'avait pas trop à s'inquiéter qu'on le reconnaisse il le savait. Il lui révéla l'histoire derrière son premier baiser, que ce soit avec un homme ou une femme d'ailleurs. Le tout premier du reste de sa vie. Il ne put s'empêcher de rire à la question de Robin, et de rougir également en y repensant. La sensation de ses lèvres contre les siennes, ses mains posées sur ses hanches pour le garder tout contre lui, l'odeur de son parfum...malgré ce qu'il s'était passé par la suite, Casey en gardait un très bon souvenir. "Eh bien...oui...il embrasse très bien." confessa t'il sur le ton du murmure à l'adolescente marchant à ses côtés, jouant aux équilibristes. Il fit la moue rien qu'en imaginant la scène d'un baiser baveux. "Yuck...merci mais...non merci...au moins ce baiser aura eu le mérite de me faire prendre conscience de plusieurs choses, si je dois en retirer quelque chose, je veux essayer de me concentrer sur le positif." reprit il après un temps. Casey fronça des sourcils alors qu'elle reprenait la parole, surprit par ses pareoles. Il s'arrêta cependant dans ses pas lorsque Robin quitta le muret, sautant juste devant lui, le forçant à s'arrêter alors qu'ils étaient bientôt arrivés devant son ancienne demeure. "Comment ça ?" demanda le brun, mettant plusieurs secondes avant de comprendre que Robin venait tout simplement de faire son coming out avec lui. "Oh." répondit il, une fois qu'il eut comprit se mordant la lèvre d'avoir été si aveugle. "Je...heu...je suis désolé de...enfin...je savais pas que...Et même si j'avais su je...je suis désolé." bafouilla t'il avant de s'arrêter. Le mal qu'il avait fait par son innaction était déjà fait. Il ne pourrait pas revenir en arrière. Il pouvait cependant corriger le tir maintenant avec elle. "Comment...comment t'as su que t'étais...huh...gay ?" demanda t'il, espérant qu'elle ne prendrait pas mal sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six voyages autour du soleil
SURNOM : rob, robinou, robin des bois, carotte par son bro, p'tite lapine par son arrière grand oncle, petite fée par un pretty little galway boy, allons-y gaiement !
STATUT : polyamoureuse, wild & free
MÉTIER : artiste, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : charmant petit cottage feuillu et bordélique à logan city, peuplé de créatures recueillies en chemin, vous êtes les bienvenues !
god, it's brutal out here ☾ casey 7n6a
POSTS : 6114 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline trouvée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, lunatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
RPs EN COURS : gaby (fb)aisling 2phoenix 2aisling 3gaby 3casey (fb)jaimie 7

dimension slasher : slasher night (phoenix & jaimie)dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_mrw64ziXhu1sz3c3mo5_250
phoenix ☽ 25 (ds) › when the world's not perfect, when the world's not kind, if we have each other then we'll both be fine, i will be your sister, and i'll hold your hand, you should know i'll be there for you. ☽ 1 (fb)3 (ua)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_o71u09YMQd1tlg6gpo5_250
jameson ☽ 3 (dz)5 (df)6 (ds)christmassie 7 › hitched a ride with the wind and since he was my friend i just let him decide where we'd go, when a flower grows wild, it can always survive. wildflowers don't care where they grow. ☽ 124 (ua)4

god, it's brutal out here ☾ casey 8djh
aisling ☽ 23 › it feels like a perfect night for breakfast at midnight, to fall in love with strangers, ah ah ah ah, yeah, we're happy, free, confused and lonely at the same time, it's miserable and magical, oh yeah, tonight's the night when we forget about the deadlines, it's time! ☽ 1 (fb)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_pgedcthZ131ws3b6wo6_250
gaby ☽ 1 (fb)2 (df)4 › you look like a movie, you sound like a song, my god this reminds me of when we were young. let me photograph you in this light in case it is the last time that we might be exactly like we were. ☽ 3 (mpr)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_n43zncBIoc1s5hh54o5_250
kyte ☽ 3 (dz)4 (dm) › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. ☽ 1 (fb)2 (fb)


RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ birdie ☽ jenson ☽ muire
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie / (présentation liens profil) queen birdie <3
PSEUDO : birdiesnow
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptySam 10 Sep 2022 - 22:08


god, it’s brutal out here
J'traînais les pieds, des casseroles, j'n'aimais pas beaucoup l'école. j’traînais les pieds, mes guiboles abîmées, j'explorais mon quartier. Ecorché mon visage, écorchés mes genoux, écorché mon p'tit coeur tout mou @casey hanson

Il rigole quand je le taquine, Casper, et il est chou quand il rigole alors je le taquine plus encore. Il a les joues qui deviennent toutes roses et son regard brun qui glisse vers le sol. On dirait un gamin timide, et c’est chou oui. Avant aujourd’hui, je crois que je ne l’avais jamais entendu rigoler. (Ce qui n’est pas plus mal au final parce que sinon ça aurait été à mes dépens et alors là ça n’aurait pas été chou du tout !) Il confirme que son premier pécho n’avait pas bavé partout et que grâce à lui il avait prit conscience de beaucoup de choses, merci pour lui ! Il est marrant alors j’ai envie de sourire mais je préfère être dramatique plutôt, sautant du muret et le défiant du regard.

"Comment ça ?" Je bronche pas, bras croisés, mes ongles tapotant mon biceps maigrichon. Ensuite son regard change et je sais qu’il a compris. "Oh." « Ouaip » "Je...heu...je suis désolé de...enfin...je savais pas que...Et même si j'avais su je...je suis désolé." Il est mal à l’aise, il peut ouai. Il m’a pas bully parce que j’étais gay mais il m’a bully quand même, enfin, plutôt il a pas empêché ses potes de le faire, ce qui est tout aussi grave en fin de compte, car c’est bien connu il y a deux types de personnes diaboliques : les gens qui font des choses diaboliques, et les gens qui voient des choses diaboliques mais ne font rien pour arranger les choses. Je le fixe encore un moment d’un œil mauvais puis ma mine butée est vite remplacée par un immense sourire. « Bah ! C’est dans l'passé ! » que je fais en baissant ma main devant mon visage, bon seigneur, comme si je n’étais pas en rogne contre lui quelques minutes plus tôt encore et persuadée de le haïr jusqu’à la fin des temps (au moins). Mais je crois aussi fermement aux secondes chances, et aux troisièmes, et seizième, et là, je sens bien que Casper est un homme changé ! Je sautille donc à ses côtés et je glisse mon bras sous le sien pour continuer notre route bras dessus bras dessous.

"Comment...comment t'as su que t'étais...huh...gay ?" « Hm… » je commence, songeuse, les yeux rivés sur mes Dr. Martens jaunes. « En vrai j’suis pas gay. » que j’avoue de but en blanc. « J’ai peut-être un peu affabulé pour l’emphase et le drama. Mais la première fois que je suis tombée amoureuse c’était bien d’une copine qui était avec moi à l’orphelinat. On avait cinq ans j'crois et j'me souviens elle avait toujours des crayons de couleurs super cools et elle me les prêtaient parfois ! Un jour pendant les fêtes de fin d’années on avait trouvé des vélos avec des jolis rubans et on avait pédalé partout comme des oufs et puis dans une cour on était tombé sur du houx (en tout cas on avait dit que c’était du houx) et on arrêtait pas de repasser malencontreusement en dessous et bien sûr à chaque fois il fallait s’arrêter et s’embrasser, tu vois, tradition oblige. » je lui jette un coup d’œil mutin en ricanant à la pensée de la gamine espiègle que j’étais, puis mon sourire se fane en me souvenant de la suite de l’histoire. « Après je tombe amoureuse facilement aussi… d’un peu près tout le monde » De mes potes, de mes profs, de la première personne qui me regarde avec gentillesse ou qui a besoin d'être sauvé. De tout le monde ouai. Mais j’ai jamais trop su me définir, chaque fois que j’essaie de poser un mot sur un état, le voilà qui change ! « … j’sais pas vraiment ce que je suis » je lui confie alors après un léger silence. « J’crois que j’aime pas trop les étiquettes… déjà sur les vêtements ça m'pique et j'dois les arracher alors… »  J’hausse les épaules. « Tu trouves ça bizarre ? » je demande alors en relevant la tête vers lui et le regardant fixement. Et puis avant qu’il n’ait le temps de répondre je regarde à nouveau devant moi et j’enchaine : « De toute manière l’important c’est d’être soi-même ! Et puis comme dis je sais plus qui « je vais continuer de marcher à contre-courant, parce que à contre cœur : je n’y arrive pas ». Dis c’est pas ta maison là ? » l’art de passer du coq à la licorne sans détour mais y a une grande maison blanche droit devant qui nous regarde de travers et je sais pas pourquoi mais je la sens pas.

Spoiler:





please picture me in the weeds. before i learnt civility i used to scream ferociously any time i wanted.

:gayheart::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptyVen 4 Nov 2022 - 9:13


Casey savait qu'il avait mal agi par le passé, enfin plutôt qu'il n'avait pas agit lorsque ses soi-disants amis s'étaient amusés à harceler Robyn, ou d'autres personnes. Tout ça pour des raisons stupides, parce que ces personnes ne venaient pas de leur monde. Il aurait peut être du se douter que le karma aurait raison de lui, après tout il s'était souvent dit depuis que son père l'avait mit à la porte qu'il ne récoltait que ce qu'il avait semé. Et l'ironie était que Robyn était désormais avec lui, pour redécorer la maison dans laquelle il avait grandit, mais dont il était banni. Il y eu comme un moment de flottement alors qu'il s'excusait et que Robyn semblait encore en colère contre lui. Ce qui était totalement son droit, après tout Casey le méritait. Mais son expression changea soudain, et elle sembla passer l'éponge sur tout ça. Casey se détendit alors et sourit alors qu'elle vint à ses côtés, passant son bras sous le sien avant qu'ils ne se remettent à marcher. Il se fit alors la promesse d'un jour rendre ce que Robyn était entrain de lui donner : son amitié, sa confiance, son aide. Il n'était que trop conscient du nombre de personnes à la rue, ou ayant tout simplement besoin d'aide. Il se promit mentalement de s'en sortir et d'un jour aider les autres, de tout faire pour. Il était cependant curieux, n'ayant, excepté son premier baiser, rencontré personne quoi soit aussi gay. Ce n'était pas un sujet dont on pouvait facilement parler, quelque soit son milieu social alors autant en profiter avec Robyn. Il l'écouta sans dire un mot, essayant de comprendre ce qu'elle voulait dire. Il sourit en l'entendant parler de sa copine d'enfance, avant de noter que la suite n'avait pas du être toute rose au vu de son changement d'expression. Il ouvrit la bouche, prêt à répondre à sa question mais l'adolescente le devança, indiquant une maison qui était bel et bien la sienne. Casey se figea, sa gorge se serrant en quelques secondes. Oui, c'était sa maison, enfin, son ancienne maison. Il déglutit avec difficulté, la gorge sèche, prêt à rebrousser chemin. "Je...oui c'est bien là." dit il en détournant le regard. Il fit face à Robyn, tournant le dos à la maison, comme si cela allait régler le problème. "Je...je suis pas très sûr...tu..." Il se mordit la lèvre, il n'était pas une mauviette, il n'allait pas se dégonfler à quelques pas de la maison. Après tout, que pouvaient faire ses parents de plus ? A part le mettre en prison pour dégradation, il ne voyait pas. "On...on fait quoi maintenant ?" demanda t'il, n'ayant jamais fait ça.
hs : désolée de ma longue absence, j'ai eu bcp de soucis irl, qui sont désormais réglés et je devrais pouvoir répondre beaucoup plus souvent :)
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six voyages autour du soleil
SURNOM : rob, robinou, robin des bois, carotte par son bro, p'tite lapine par son arrière grand oncle, petite fée par un pretty little galway boy, allons-y gaiement !
STATUT : polyamoureuse, wild & free
MÉTIER : artiste, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : charmant petit cottage feuillu et bordélique à logan city, peuplé de créatures recueillies en chemin, vous êtes les bienvenues !
god, it's brutal out here ☾ casey 7n6a
POSTS : 6114 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline trouvée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, lunatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
RPs EN COURS : gaby (fb)aisling 2phoenix 2aisling 3gaby 3casey (fb)jaimie 7

dimension slasher : slasher night (phoenix & jaimie)dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_mrw64ziXhu1sz3c3mo5_250
phoenix ☽ 25 (ds) › when the world's not perfect, when the world's not kind, if we have each other then we'll both be fine, i will be your sister, and i'll hold your hand, you should know i'll be there for you. ☽ 1 (fb)3 (ua)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_o71u09YMQd1tlg6gpo5_250
jameson ☽ 3 (dz)5 (df)6 (ds)christmassie 7 › hitched a ride with the wind and since he was my friend i just let him decide where we'd go, when a flower grows wild, it can always survive. wildflowers don't care where they grow. ☽ 124 (ua)4

god, it's brutal out here ☾ casey 8djh
aisling ☽ 23 › it feels like a perfect night for breakfast at midnight, to fall in love with strangers, ah ah ah ah, yeah, we're happy, free, confused and lonely at the same time, it's miserable and magical, oh yeah, tonight's the night when we forget about the deadlines, it's time! ☽ 1 (fb)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_pgedcthZ131ws3b6wo6_250
gaby ☽ 1 (fb)2 (df)4 › you look like a movie, you sound like a song, my god this reminds me of when we were young. let me photograph you in this light in case it is the last time that we might be exactly like we were. ☽ 3 (mpr)

god, it's brutal out here ☾ casey Tumblr_n43zncBIoc1s5hh54o5_250
kyte ☽ 3 (dz)4 (dm) › no act of kindess, no matter how small, is ever wasted. ☽ 1 (fb)2 (fb)


RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ birdie ☽ jenson ☽ muire
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie / (présentation liens profil) queen birdie <3
PSEUDO : birdiesnow
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey EmptySam 5 Nov 2022 - 20:56


god, it’s brutal out here
J'traînais les pieds, des casseroles, j'n'aimais pas beaucoup l'école. j’traînais les pieds, mes guiboles abîmées, j'explorais mon quartier. Ecorché mon visage, écorchés mes genoux, écorché mon p'tit coeur tout mou @casey hanson

Casper qui m’a gentiment écouté pendant ma causerie se raidit d’un coup quand je pointe nonchalamment une grande baraque du doigt et confirme que c’est bien celle de ses parents. Je mets les poings sur les hanches, toise la maison, vindicative. "Je...je suis pas très sûr...tu..." je lui jette un coup d’œil en biais. Casper mon gaillard tu serais pas entrain de te dégonfler dis-moi ? Mais ensuite il se tourne vers moi et, bégayant  mais avec plein de courage dans la voix, il dit "On...on fait quoi maintenant ?" Je sens un large sourire machiavélique creuser des petites fossettes dans mes joues et je me craque les doigts. So glad you asked. En vrai, ça aurait été compréhensible qu’il tourne les talons. Se rebeller c’est encore tout nouveau pour lui, mais là c’est pas qu’une question de vandaliser la maison de ses méchants vieux, non : c’est revendiquer son indépendance, hurler sa liberté sur tous les toits (ou plus précisément dans ce cas-ci sur les tous les murs), combattre l’homophobie et le capitalisme tout entier même, dire « vous m’avez pas brisé, je suis toujours debout, droit, fier, et je vous emmerde ! » … ou alors c’est juste un petit vandalisme pour se venger et y a rien à romantiser, dans tous les cas, ça va nous défouler. « Mets ta capuche et suis-moi » Aucun doute qu’une maison comme ça ils ont des caméras de surveillance, mais en vérité c’est surtout pour nous donner un genre que je préconise le port de la capuche parce que je suis prête à parier que les Casper voudraient jamais faire un procès et risquer d’attirer encore plus l’attention sur les « déviances » de leur fils. C’est le genre de famille qui va raconter à l’entourage que Casper est parti étudier dans une écoute prestigieuse à l’étranger, sûr et certain ! Néanmoins, les capuches ça donne un style et ça met dans l’ambiance. J’enfile donc la mienne et j’entreprends de raser les murs pour contourner le portail, trouver l’endroit de la barrière haute que je juge approprié un peu au hasard et je me tourne vers Casper. En langage des signes, je lui indique qu’on va escalader le muret pour atterrir dans le jardin, c’est compliqué car j’ai décidé que pour le bien de la mission il ne faut pas parler, alors je dois faire beaucoup d’expression faciale et de mouvements pour faire passer le message. Si on avait pu parler il m’aurait peut-être dit qu’il connaissait encore le code pour rentrer par le portail mais comme on ne peut pas parler il ne peut pas. Qu’importe : il est vif d’esprit, Casper, alors il comprend vite c’est sûr, et moi j’escalade le muret et j’atterris dans le jardin avec une petite galipette d’agent secret inutile mais stylée. Ensuite je me redresse et je reviens sur mes pas pour le rejoindre. Je l’encourage avec les yeux et les pouces puis quand il arrive à ma hauteur j’applaudis frénétiquement des mains, très enthousiaste. Ensuite je lui fais encore signe de me suivre et on se rapproche en crabe de la maison. Là mes yeux la voient encore mieux qu’à distance et je siffle. « WOW ! Bah putain je déconnais pas quand je parlais d’champagne et d’majeur d’homme la vaaaache c’est un foutu palace ton truc ! » que je braille et autant pour la discrétion. « Chut !! » je me reprends aussitôt en fronçant les sourcils et en lui jetant un regard de reproche. Ensuite on arrive à l’arrière de la maison au niveau d’un vaste mur blanc et je souris tout grand à nouveau « On y est ! Beau boulot mon cher Waston » je lui tape dans la main « Maintenant… (je plonge mon regard dans le sien, yeux plissés, et avec tout le sérieux de la situation, je lui demande) c’est quoi ta couleur préférée ? (j’ouvre mon sac à dos et j’agite les bombes sous son nez) J’ai vert, rose, jaune… Fais toi plais’ ! Mais je shotgun orange, c’est ma couleur ! »

Spoiler:





please picture me in the weeds. before i learnt civility i used to scream ferociously any time i wanted.

:gayheart::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

god, it's brutal out here ☾ casey Empty
Message(#) Sujet: Re: god, it's brutal out here ☾ casey god, it's brutal out here ☾ casey Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

god, it's brutal out here ☾ casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-