AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nike Waffle Trainer 2
74.97 € 99.99 €
Voir le deal

 Maisie #1 x Lost Cause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mila Gallagher
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 17 ans
SURNOM : Mila, c'est déjà assez court comme ça, mais certains ont trouvé la bonne idée de l'appeler Mimi...A vos risques et périls !
STATUT : Libre comme l'air
MÉTIER : Lycéenne en dernière année. Objectif : le Bachelor of Design à l'Université de technologie du Queensland !
LOGEMENT : #157 Third Avenue à Logan City, avec sa soupeur Stacey
POSTS : 63 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
RPs EN COURS :
• FAMILY •
To the moon and back

Maisie #1 x Lost Cause Tumblr_pwuupbphHQ1tvua8uo5_540
Maisie #1 x Lost Cause 500_56780_1550523317
Maisie #1 x Lost Cause E550e4ce3dfc774f18bc265f942d44c545464d51

• FRIENDS •

Birthday Party

AVATAR : Millie Bobby Brown
DC : Le vieux McKullan
PSEUDO : Aeysin/Léna
Femme (elle)
INSCRIT LE : 10/02/2021

Maisie #1 x Lost Cause Empty
Message(#) Sujet: Maisie #1 x Lost Cause Maisie #1 x Lost Cause EmptyMer 18 Aoû - 22:55


Lost cause 🌀


Les mains dans des tas de tissus, Mila était dans son élément. La mine renfrognée, quiconque passait à ses côtés pouvait penser qu’elle était de mauvaise humeur et qu’il ne fallait pas l’approcher. La vérité, c’est qu’elle était concentrée, parce qu’il fallait que tout soit par-fait. La boutique dans laquelle elle venait chercher ses étoffes organisait, comme une fois par mois, organisait un atelier. Il pouvait s’agir de plein de choses : les bases de la couture, comment faire un motif sur un t-shirt, perfectionner les manches d’une robe...La plupart du temps, Mila y participait. Même si elle avait une grande estime de son travail - elle n’était très certainement pas la meilleure dans son domaine, mais elle n’en était sûrement pas très loin - elle cherchait toujours à se perfectionner. Et puis, elle devait bien avouer que voir les autres participants à l’atelier galérer, pendant qu’elle réussissait haut la main, c’était plutôt...marrant. L’atelier du jour avait pour ambition d’apprendre aux participants à confectionner un simple t-shirt. Ils pourraient repartir avec leurs créations, ou en faire don à une association si leurs “œuvres” étaient réussies. Mila n’allait pas mentir, même si elle aimait aider, elle n’allait certainement pas cracher sur du tissu gratuit, et confectionnerait sûrement quelque -chose qu’elle ajouterait à sa collection.
Comme à son habitude, la jeune Mila était arrivée en avance. Déjà parce qu’elle connaissait les propriétaires de la boutique, et qu’elle aimait discuter avec eux et les aider à tout préparer, mais aussi parce qu’elle aimait bien jauger - juger était le bon terme, même si elle ne l’avouerait probablement jamais - les autres participants à l’atelier. Voyant les premiers pointer le bout de leur nez, Mila rejoignit sa place sur la grande table en bois installée pour l’occasion, sirotant par la même occasion sa boisson fétiche de chez Starbucks.

Elle sentait qu’elle n’allait pas être déçue, aujourd’hui. Cinq participants au total, dont elle-même. Ce qui semblait être un jeune couple - ils n’arrêtaient pas de se toucher et de rigoler comme des dindes depuis qu’ils étaient rentrés, Mila en aurait presque eu des haut-le-cœur de dégoût si elle n’avait pas été un minimum polie. Un jeune homme que Mila voyait à chaque atelier, et qui se perfectionnait au fur et à mesure. Et puis une jeune femme qui s’installa à côté d’elle, à sa gauche. Elle avait l’air un peu paumée, à vrai dire. Mais Mila n’était pas venue là pour faire la causette, elle n’avait pas le temps de se perdre à glousser comme les gens d’en face. Aussi, elle se concentra, attendant patiemment  les consignes de l’organisatrice de l’atelier. “Bien, aujourd’hui vous allez travailler en duo avec la personne assise à côté de vous”. Intérieurement, Mila grimaça. Elle n’avait pas prévu de devoir travailler avec quelqu’un, aujourd’hui. Mais elle entendait déjà les voix de Stacey et Lawrence résonner dans sa tête. “Tu pourrais être plus sympathique avec les gens, Mila !”. Alors elle allait essayer. Se tournant vers la jeune femme assise à ses côtés, elle lui tendit la main. C’était bizarre, mais elle n’allait certainement pas lui sauter dans les bras. Eurk. “Mila, ravie de faire ta connaissance”. Elle s’efforça à sourire. Quitte à devoir travailler avec quelqu’un, autant rendre la chose agréable. Elle baissa légèrement la voix. “J’espère que tu es douée...je compte bien confectionner un meilleur t-shirt que le couple en face, ils m’énervent…”. Écoutant d’une oreille distraite les consignes suivantes, Mila observait attentivement le tas de tissu devant elle. Elles n’avaient pas de temps à perdre si elles voulaient confectionner le meilleur t-shirt qui soit. Elle se tourna vers sa voisine. “Premier choix primordial : le tissu !” . Elle laissait le soin à sa comparse d’un jour de choisir la base sur laquelle elles allaient travailler. C’était une sorte de test, pour savoir si Mila allait passer un super moment avec une personne aussi douée qu’elle...ou au contraire, si elle allait s’en mordre les doigts.


(c) AMIANTE



young and sad



Maisie #1 x Lost Cause J9YtRIY
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
le faux miroir
le faux miroir
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt ans (10.02.2001).
SURNOM : son nom fait le travail.
STATUT : célibataire, pas intéressée (sauf par ton chien).
MÉTIER : employée dans un cinéma de quartier, sert le popcorn avant d'aller récurer les toilettes (ou inversement selon la politesse) ; un compte onlyfans où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds, parce qu'il n'y a pas de petits profits.
LOGEMENT : #400 carmody road, toowong, pour le plus grand bonheur de sofia & swann (non).
Maisie #1 x Lost Cause 43fe257d0546fb6448c7678342ec50378cb1fe7a
POSTS : 107 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : un frère, trois demi-frères et sœurs, les relations ne sont idéales qu’avec le plus jeune d’entre eux (llewyn, 9 ans) ≈ mouton noir de la famille qui est tombée dans les troubles du comportement alimentaire à l’adolescence et ne s’en est jamais sortie ≈ vierge et peu intéressée à ce que cela change, peu intéressée tout court par l’idée d’être en couple ≈ mère démissionnaire, elle prend de plus en plus en charge son jeune frère ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
RPs EN COURS : Maisie #1 x Lost Cause Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

Maisie #1 x Lost Cause Zx0e
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

Maisie #1 x Lost Cause 1625775936-test
angus & angus #3 ⊹ they may not know each other to say it, but it was never hidden. how much ever they hated each other, fate ties them together.

(12/06 - ok je me suis gérée une semaine)jake (fb 2016)halston (fb)nicky (2019)raphaelmilaoxtormsofiaroryarthur

RPs EN ATTENTE : garret › jordan › swann #2 › jessalyn
RPs TERMINÉS : angus #2 (fb) swann #1

(ab.) quincy (2019)redkyletobias
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : walden (ava), lonelywolf (gifs), edwige & wickedwitch (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & kieran halstead.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401- https://www.30yearsstillyoung.com/t39485- https://www.30yearsstillyoung.com/t39505- https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-

Maisie #1 x Lost Cause Empty
Message(#) Sujet: Re: Maisie #1 x Lost Cause Maisie #1 x Lost Cause EmptyJeu 9 Sep - 23:11




@MILA GALLAGHER & MAISIE MORIARTY ⊹⊹⊹ You ain't nothin' but a lost cause, and this ain't nothin' like it once was, I know you think you're such an outlaw.

Je ne crois pas avoir signé pour un atelier body painting, sans quoi j’aurais éventuellement pu comprendre pourquoi le couple devant moi semble si pressé de se toucher, quota érotique ajouté par le fait de masquer la peau de l’autre sans vraiment le faire, en fait. Ouais, là, ça aurait pu être compréhensible et même logique, mais... l’activité du jour est aussi séduisante qu’un tournoi de bridge organisé par la maison de retraite d’en face, alors, vraiment, je ne comprends pas l’intérêt de se palper de la sorte ou de chercher à identifier ce que l’autre a mangé à midi. Non, vu la profondeur des explorations je pense qu’il s’agit même d’identifier le repas de la veille et que, bientôt, l’un des deux va vomir à force d’avoir une langue au fond de sa gorge (rien que ça). Je les regarde sans pouvoir masquer mon air de dégoût sur le visage et j’estime qu’au même titre où ils nous offrent une démonstration de leur intimité, je peux leur offrir la transcription de mon dédain face à leurs bons sentiments. C’est ridicule et un instant je suis tentée de quitter cet atelier parce que je n’ai certainement pas signé pour un truc chelou qui va finir en partouze générale. Je suis venue confectionner un t-shirt, je suis venue mettre à l’épreuve mon talent (oui, oui, rien que ça, l’exploit d’avoir réussi à recréer un tuto tiktok faisant évidemment de moi une créatrice possédant un don de Dieu). Je ne sais pas vraiment pour quelle raison je me suis orientée vers cet atelier, outre la curiosité et l’envie d’occuper mon temps libre parce que je sais que rester seule avec mes pensées n’apporte jamais rien de bon et que plus je suis occupée, moins mes proches m’interrogent sur la manière dont je mène ma vie. Je suis sortie de l’hôpital il y a bientôt deux ans et ils continuent de me surveiller, ce qui a le don de m’agacer et m’oblige à trouver toutes les stratégies pour qu’ils cessent de se prendre pour les services secrets australiens.

Alors me voilà, là, curieuse de mettre à l’épreuve mon talent inné pour le DIY, mon petit pêché pas si inavoué alors que mes colocataires ont parfois dû faire le deuil d’un pantalon ou juste de leur estomac, indépendamment du contexte dans lequel s’inscrit le DIY en question. Assise sur ma chaise, droite comme un I, mon regard de dédain est toujours porté sur le couple face à moi-même si mon oreille est, elle, très attentive aux consignes. C’est un peu le problème avec moi, j’essaie toujours d’être la meilleure, peu importe le domaine dont il est question et surtout quand celui-ci ne me réussit pas. Sûrement un sentiment d’infériorité que je dois compenser, que dirait tout bon psy surpayé pour lire en moi. Lorsqu’il est finalement annoncé que nous devons travailler en duo, ma tête se tourne vers la jeune femme à mes côtés et j’affiche un sourire : c’est toujours mieux que les deux qui essaient de reproduire un documentaire animalier sur les périodes de chaleur. “Mila, ravie de faire ta connaissance”. Je fronce les sourcils, c’est un peu trop poli pour être sincère et, de mon côté, je ne suis pas vraiment ravie. Enfin, je n’ai rien contre elle, mais je ne vais pas commencer à me réjouir de la rencontrer alors que dans d’autres circonstances, son existence me rendrait indifférente. « Maisie. » Je réponds simplement alors que ma main vient de saisir de la sienne et que, finalement, c’est un léger rire qui s’échappe d’entre mes lèvres tant c’est formel. Je me détends néanmoins alors qu’elle mentionne les deux dindes face à nous. “J’espère que tu es douée...je compte bien confectionner un meilleur t-shirt que le couple en face, ils m’énervent…”. « Moi aussi ! » Que j’acquiesce en chuchotant, me baissant presque pour parler comme si nous partagions un terrible secret. « Je suis très douée pour détruire le travail des autres, sinon. » Je souligne avec un clin d’œil, parce que c’est une partie de mon côté bitchy et que lorsqu’on m’énerve, cela se paie souvent. Combien des fois j’ai (in)volontairement détruit quelque chose ou mis mon grain de sel dans la vie des autres juste par vengeance. C’est souvent justifié, parfois non, mais j’estime qu’à force de rires cristallins et de gestes tendres, les deux piailleurs ont très clairement permis de développer une raison très justifiée (non) pour que j’envisage cette possibilité. “Premier choix primordial : le tissu !” J’attends qu’elle s’en charge puisqu’elle a l’air bien plus au fait que moi, mais Mila ne bouge pas et moi je me retrouve comme une idiote, à analyser les tissus sous mes yeux. La facilité me dit de prendre du coton uni, une base sécure pour faire preuve de créativité, mais c’est mal me connaître. J’aime le challenge et j’aime encore plus croire que je suis douée (c’est souvent faux). « J’aime bien celui-là ! » Je m’exclame en désignant un tissu ayant attiré mon œil, que je suis incapable de nommer. « Il est joli. » Argument parfaitement recevable pour justifier le choix, sans prendre en compte d’autres facteurs, comme la facilité à le travailler ou même s’il est réellement prévu pour confectionner des vêtements. Mes yeux se relèvent vers Mila, attendant son verdict.


Revenir en haut Aller en bas
Mila Gallagher
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 17 ans
SURNOM : Mila, c'est déjà assez court comme ça, mais certains ont trouvé la bonne idée de l'appeler Mimi...A vos risques et périls !
STATUT : Libre comme l'air
MÉTIER : Lycéenne en dernière année. Objectif : le Bachelor of Design à l'Université de technologie du Queensland !
LOGEMENT : #157 Third Avenue à Logan City, avec sa soupeur Stacey
POSTS : 63 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
RPs EN COURS :
• FAMILY •
To the moon and back

Maisie #1 x Lost Cause Tumblr_pwuupbphHQ1tvua8uo5_540
Maisie #1 x Lost Cause 500_56780_1550523317
Maisie #1 x Lost Cause E550e4ce3dfc774f18bc265f942d44c545464d51

• FRIENDS •

Birthday Party

AVATAR : Millie Bobby Brown
DC : Le vieux McKullan
PSEUDO : Aeysin/Léna
Femme (elle)
INSCRIT LE : 10/02/2021

Maisie #1 x Lost Cause Empty
Message(#) Sujet: Re: Maisie #1 x Lost Cause Maisie #1 x Lost Cause EmptyDim 12 Sep - 18:35


Lost cause 🌀


“Maisie”. Bien, c’était donc elle qui allait l’aider dans sa croisade contre les personnes qui avaient jugé bon de s’inscrire à cet atelier. Sa bataille vers la victoire. Mila ne comprendrait jamais. La pudeur, ça ne disait rien à personne ? Personne n’avait jugé bon, un jour, de se demander si c’était nécessaire que la planète entière soit au courant qu’ils avaient décidé de sortir ensemble ? Parce que si quelqu’un avait demandé l’avis à Mila, elle aurait très certainement répondu qu’elle n’en avait que faire et que ça lui passait par dessus la tête. Sa complice du jour, fort heureusement, semble sur la même longueur d’ondes qu’elle et a l’air décidé à battre à plates coutures ce…couple qui se croit au-dessus des règles de bienséance. « Je suis très douée pour détruire le travail des autres, sinon », lui glisse t-elle à l’oreille, presque sur un air de confession. Mila ne peut s’empêcher de pouffer de rire. Elle n’a jamais été du genre à toucher le travail des autres, principalement parce qu’elle est beaucoup trop studieuse pour ça, et beaucoup trop concentrée sur son propre travail pour s’occuper de celui des autres. Mais elle devait bien avouer que s’amuser à défaire ce qu’ils avaient fait, ça rajoutait une petite touche amusante à cet atelier...Elle se tourna vers sa collègue, l’air amusé. “Un tube de colle liquide, c’est si vite renversé, après tout…”. Ou les tubes à paillettes. Horrible. Mila avait déjà fait l’expérience d’en renverser un sur la table de la cuisine, et elle entendait encore Stacey lui rabâcher les oreilles qu’il fallait absolument qu’elle fasse ça ailleurs. Elles avaient passé trois jours à se débarrasser de toutes les petits morceaux brillants qui parsemaient à la fois la table et le carrelage. Mila était presque sûre d’en avoir retrouvé dans la pâte à muffins qu’elles avaient préparée plusieurs semaines plus tard.

« J’aime bien celui-là ! Il est joli. ». Mila fronce le nez. Bon. Elle ne serait pas partie sur ce tissu. Elle le prend dans les mains, l’observe. “J’aime bien la couleur”. Son cerveau fourmillait déjà de milles idées. “Mais tu sais qu’il est compliqué à travailler ? Avec tous les différents tissages, les différents fils, on risque de galérer à découper et coudre tout ça…”. Mais Mila aimait le challenge. Elle refusait rarement un nouveau défi, et aujourd’hui, il n’y avait - presque - pas d’enjeu, même si n’importe quoi constituait un enjeu pour Mila. Elle releva le menton vers Maisie, un sourire aux lèvres. “Challenge accepted !”. Mila fouina au milieu des tissus, cherchant quelque chose à ajouter à leur futur magnifique pièce. “Un peu de dentelle autour des manches, ça t’irait ?”. Même si ce t-shirt finirait dans un étal pour les personnes dans le besoin, Mila mettait un point d’honneur à ce que leur pièce soit la plus classieuse possible. Ce n’était pas parce qu’on avait peu de moyens qu’on ne pouvait pas bien s’habiller. S’attelant déjà à la découpe de sa pièce - elle n’avait pas de temps à perdre -, Mila s’enquit à apprendre à connaître un tant soit peu Maisie. “Tu viens ici souvent ?”. Elle savait que la réponse était non, puisqu’elle ne l’avait jamais vue ici, mais Stacey et Law seraient sûrement fiers d’elle pour avoir oser adresser la parole à quelqu’un.

(c) AMIANTE



young and sad



Maisie #1 x Lost Cause J9YtRIY
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
le faux miroir
le faux miroir
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt ans (10.02.2001).
SURNOM : son nom fait le travail.
STATUT : célibataire, pas intéressée (sauf par ton chien).
MÉTIER : employée dans un cinéma de quartier, sert le popcorn avant d'aller récurer les toilettes (ou inversement selon la politesse) ; un compte onlyfans où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds, parce qu'il n'y a pas de petits profits.
LOGEMENT : #400 carmody road, toowong, pour le plus grand bonheur de sofia & swann (non).
Maisie #1 x Lost Cause 43fe257d0546fb6448c7678342ec50378cb1fe7a
POSTS : 107 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : un frère, trois demi-frères et sœurs, les relations ne sont idéales qu’avec le plus jeune d’entre eux (llewyn, 9 ans) ≈ mouton noir de la famille qui est tombée dans les troubles du comportement alimentaire à l’adolescence et ne s’en est jamais sortie ≈ vierge et peu intéressée à ce que cela change, peu intéressée tout court par l’idée d’être en couple ≈ mère démissionnaire, elle prend de plus en plus en charge son jeune frère ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
RPs EN COURS : Maisie #1 x Lost Cause Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

Maisie #1 x Lost Cause Zx0e
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

Maisie #1 x Lost Cause 1625775936-test
angus & angus #3 ⊹ they may not know each other to say it, but it was never hidden. how much ever they hated each other, fate ties them together.

(12/06 - ok je me suis gérée une semaine)jake (fb 2016)halston (fb)nicky (2019)raphaelmilaoxtormsofiaroryarthur

RPs EN ATTENTE : garret › jordan › swann #2 › jessalyn
RPs TERMINÉS : angus #2 (fb) swann #1

(ab.) quincy (2019)redkyletobias
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : walden (ava), lonelywolf (gifs), edwige & wickedwitch (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & kieran halstead.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401- https://www.30yearsstillyoung.com/t39485- https://www.30yearsstillyoung.com/t39505- https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-

Maisie #1 x Lost Cause Empty
Message(#) Sujet: Re: Maisie #1 x Lost Cause Maisie #1 x Lost Cause EmptyMar 12 Oct - 22:47



Notre haine commune à l’égard du couple d’amoureux face à nous est parfaitement gratuite, mais a le mérite de créer une alliance sans que nous devions passer par une multitude de questions adressées l’une à l’autre visant à sympathiser. C’est déjà fait, dans un sens, merci au couple en question ; à défaut d’être discrets, ils auront le mérite de créer un autre lien que celui de leur salive respective. Mila, donc, qu’elle s’appelle, mon alliée du jour et si cet atelier démarrait d’une manière désagréable, il vient de prendre une autre tournure. “Un tube de colle liquide, c’est si vite renversé, après tout…” Une idée lancée sous la forme d’une plaisanterie sur laquelle elle rebondit et me voilà déjà à oublier l’objectif principal de la leçon du jour, j’en oublie ce tissu pour me concentrer sur un autre aspect créatif : celui qui vise à saboter le travail des amoureux, un domaine dans lequel je suis beaucoup plus douée que la maîtrise de tissus (même s’il parait que c’est mal de s’en vanter). Mais ma créativité quand il s’agit de mener la vie dure à d’autres ne connaît pas de limites (demandez à Angus Sutton) et c’est bon pour l’esprit, non, d’être toujours en ébullition, n’est-ce pas ? Je pouffe doucement à sa réflexion, heureuse d’en faire mon alliée et même si j’ai suffisamment de politesse pour ne pas m’attaquer aux deux sangsues en face de nous, s’ils continuent ainsi, il y a des chances que ma retenue atteigne sa limite, mais ce n’est pas grave, j’aurai le soutien muet de Mila et c’est bien suffisant pour compenser toute forme de culpabilité qui pourrait m’habiter à l’idée de m’en prendre (pas si) gratuitement à des jeunes gens dont la seule faute est d’être amoureux. C’est déjà bien trop grave pour être pardonné, si vous voulez mon avis.

Mila qui me laisse aussi le choix du tissu et j’en oublie nos concurrents pour plonger mon regard sur la multitude de tissus qui s’offrent à nous. Le choix est vaste, trop vaste peut-être, mais cela ne m’empêche pas de faire un choix rapide, dicté par rien d’autre qu’une préférence personnelle sans prendre en compte tous les aspects qui entourent ladite confection. “J’aime bien la couleur” Je suis suspendue à son avis plus que je ne le voudrais, réalisant que celui-ci m’importe, en réalité, alors que je la vois toucher le tissu et que j’interprète ça comme la marque d’une hésitation. C’est oui ou c’est non, Mila ? “Mais tu sais qu’il est compliqué à travailler ? Avec tous les différents tissages, les différents fils, on risque de galérer à découper et coudre tout ça…” évidemment qu’il y avait un mais et je me mords la lèvre de gêne lorsqu’elle met en avant toute la difficulté de mon choix, à laquelle je n’ai évidemment pas pensé. J’ai l’impression d’être une enfant prise sur le fait, en train d’être punie par ses parents car elle a échoué au test qui visait à s’assurer qu’elle ait bien compris la leçon. Ça n’est pas le cas et j’ai décidé de ne pas nous faciliter la vie. « C’est pas le but de l’atelier ? » Je souligne avec un sourire bienveillant, après tout, nous sommes ici pour apprendre, échouer aussi (même si ça fait mal à mon égo) et certainement pas pour faire un linge de cuisine avec un tissu unique, comme n’importe quel débutant ferait. “Challenge accepted !” Qu’elle annonce finalement et mon sourire se joint au sien, un soupir de soulagement qui s’échappe d’entre mes lèvres. “Un peu de dentelle autour des manches, ça t’irait ?” « Carrément ! » L’aisance avec laquelle elle navigue entre les tissus me confirme qu’elle n’est sûrement pas à sa première création et que je peux me permettre de la suivre aveuglément. Si elle veut de la dentelle, elle en aura et même si elle veut du tweed, je lui en donnerai. “Tu viens ici souvent ?” Je secoue doucement la tête. « C’est la première fois. » Je relève le regard vers le couple devant nous, grimace légèrement. « Et peut-être la dernière. » Si c’est pour ça, autant aller dans un cabaret, dans un sex shop ou un club échangiste, j’imagine que les possibilités sont nombreuses. « Tu m’as l’air beaucoup plus à l’aise, de ton côté. » Façon de suggérer qu’elle n’est certainement pas une novice comme moi. « Dorée, la dentelle ? Pour faire un rappel avec le tissu ? » J’ose demander, un peu hésitante, justement parce qu’elle s’y connaît sûrement mieux que moi (suffit de regarder sa tenue, d’ailleurs) et qu’encore une fois, ma suggestion passera ou cassera avec une experte comme elle, mais j’ai envie de montrer que je suis capable (plus à elle qu’à moi, en réalité).

@Mila Gallagher :l:


Revenir en haut Aller en bas
Mila Gallagher
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 17 ans
SURNOM : Mila, c'est déjà assez court comme ça, mais certains ont trouvé la bonne idée de l'appeler Mimi...A vos risques et périls !
STATUT : Libre comme l'air
MÉTIER : Lycéenne en dernière année. Objectif : le Bachelor of Design à l'Université de technologie du Queensland !
LOGEMENT : #157 Third Avenue à Logan City, avec sa soupeur Stacey
POSTS : 63 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
RPs EN COURS :
• FAMILY •
To the moon and back

Maisie #1 x Lost Cause Tumblr_pwuupbphHQ1tvua8uo5_540
Maisie #1 x Lost Cause 500_56780_1550523317
Maisie #1 x Lost Cause E550e4ce3dfc774f18bc265f942d44c545464d51

• FRIENDS •

Birthday Party

AVATAR : Millie Bobby Brown
DC : Le vieux McKullan
PSEUDO : Aeysin/Léna
Femme (elle)
INSCRIT LE : 10/02/2021

Maisie #1 x Lost Cause Empty
Message(#) Sujet: Re: Maisie #1 x Lost Cause Maisie #1 x Lost Cause EmptyMar 9 Nov - 19:03


Lost cause 🌀


L’atelier prenait une tournure que Mila n’avait pas imaginé, mais qui commençait à bien lui plaire. Le couple en face d’elles l’exaspérait au plus haut point. Mila détestait les personnes qui jugeaient bon d’afficher leur amour, leur bonheur et leur salive en public, et elle détestait encore plus les gens qui n’étaient pas concentrés et qui ne prenaient pas au sérieux les activités auxquelles ils s’étaient volontairement inscrits. C’était un manque de respect pour ceux qui s’investissaient…et un manque de respect certain pour les morceaux de tissu de qualité qui n’avaient absolument rien demandé, eux. Bizarrement, ça lui donnait envie de se surpasser. Hors de question que ce type d’individus la surpassent.
Même si elle sent que sa partenaire de travail n’a pas forcément la même aisance qu’elle en terme de création artistique et de création de vêtements, elles ont au moins une ambition similaire : celle de battre à plate couture l’ensemble des participants à cette table. Et si habituellement, la jeune Mila aurait perdu patience - elle n’avait guère le temps d’aider les autres et encore moins de leur expliquer toutes les facettes et les astuces de la couture - cette fois elle avait vraiment envie de tout donner et d’aider la jeune Maisie à se surpasser elle aussi. Après tout, l’adversité n’était-elle pas le meilleur moyen de se faire des amis ? … Non ?

« C’est pas le but de l’atelier ? ». Mila aimait le challenge. Elle aimait même beaucoup trop ça. Rien ne l’excitait plus que la potentialité de battre quelqu’un. Bon, sauf quand il s’agissait de Lawrence, parce qu’elle n’avait pas encore compris comment battre une montagne de muscles. Elle sourit encore plus à sa comparse. “On est pas là pour enfiler des perles, c’est certain…Enfin si, mais…Tu m’as compris !”. Il fallait qu’elles se mettent au travail si elles voulaient fournir le meilleur t-shirt qui soit. Mila commença à s'atteler à la tâche, attrapant des épingles pour commencer à piquer le tissu et une paire de ciseaux. Elle en profita pour interroger Maisie. « C’est la première fois. Et peut-être la dernière. ». Mila suivit du regard les deux perdreaux qui devaient ne plus avoir beaucoup de salive à force de se baver sur la figure. Mila haussa les épaules. “Ils ne viennent jamais, tu ne risques pas de les recroiser souvent, à mon avis. Si ça peut te convaincre de revenir à l’atelier !”. L’adolescente commença à placer ces épingles colorées sur le tissu. Ses gestes étaient précis et minutieux. « Tu m’as l’air beaucoup plus à l’aise, de ton côté. ».  Concentrée sur sa tâche, Mila ne relève pas tout de suite la tête vers Maisie. “Disons que…j’ai l’habitude”. Par “habitude”, elle entendait bien entendu que l’entièreté de sa chambre était un amoncellement de tissus et d’épingles. Elle prit quelques instants pour sortir son téléphone de sa poche. Elle montre une ou deux de ses créations à l’adolescente. “Mon objectif est d’intégrer le Bachelor of Design à l'Université du Queensland. C’est pas facile, mais j’espère y arriver”. Elle allait y arriver, elle en était certaine.

Mila toisa quelques instants le tissu en dentelle que Maisie venait de lui proposer. Un tissu doré qui irait parfaitement bien avec le reste. Elle tendit un mètre ruban à Maisie. “Je te fais confiance pour mesurer la taille du col !”. Sûrement qu’elle n’avait aucune idée de comment mesurer le col, mais ça risquait d’être marrant. Un col de travers, Mila aurait sûrement crisé si ça avait été une de ses créations, mais pour cet atelier, elle ferait une exception. Mila commença à découper le tissu pour le corps du t-shirt. “Comment tu es tombée sur cet atelier ? Tu t’es perdue et tu ne savais plus comment sortir ?”. Elle imaginait parfaitement la scène. Prise dans les filets de l’atelier…et dans leur fascination pour le couple en face d’eux.


(c) AMIANTE



young and sad



Maisie #1 x Lost Cause J9YtRIY
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
le faux miroir
le faux miroir
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt ans (10.02.2001).
SURNOM : son nom fait le travail.
STATUT : célibataire, pas intéressée (sauf par ton chien).
MÉTIER : employée dans un cinéma de quartier, sert le popcorn avant d'aller récurer les toilettes (ou inversement selon la politesse) ; un compte onlyfans où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds, parce qu'il n'y a pas de petits profits.
LOGEMENT : #400 carmody road, toowong, pour le plus grand bonheur de sofia & swann (non).
Maisie #1 x Lost Cause 43fe257d0546fb6448c7678342ec50378cb1fe7a
POSTS : 107 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : un frère, trois demi-frères et sœurs, les relations ne sont idéales qu’avec le plus jeune d’entre eux (llewyn, 9 ans) ≈ mouton noir de la famille qui est tombée dans les troubles du comportement alimentaire à l’adolescence et ne s’en est jamais sortie ≈ vierge et peu intéressée à ce que cela change, peu intéressée tout court par l’idée d’être en couple ≈ mère démissionnaire, elle prend de plus en plus en charge son jeune frère ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
RPs EN COURS : Maisie #1 x Lost Cause Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

Maisie #1 x Lost Cause Zx0e
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

Maisie #1 x Lost Cause 1625775936-test
angus & angus #3 ⊹ they may not know each other to say it, but it was never hidden. how much ever they hated each other, fate ties them together.

(12/06 - ok je me suis gérée une semaine)jake (fb 2016)halston (fb)nicky (2019)raphaelmilaoxtormsofiaroryarthur

RPs EN ATTENTE : garret › jordan › swann #2 › jessalyn
RPs TERMINÉS : angus #2 (fb) swann #1

(ab.) quincy (2019)redkyletobias
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : walden (ava), lonelywolf (gifs), edwige & wickedwitch (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & kieran halstead.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401- https://www.30yearsstillyoung.com/t39485- https://www.30yearsstillyoung.com/t39505- https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-

Maisie #1 x Lost Cause Empty
Message(#) Sujet: Re: Maisie #1 x Lost Cause Maisie #1 x Lost Cause EmptyJeu 2 Déc - 21:40


Le problème d’avoir un esprit de compétition, c’est que ça passe ou ça casse quand vous êtes en binôme. Si j’avais été seule, j’aurais pu maudire les deux sangsues devant nous dans ma tête avec une liste interminable de jurons ; en étant à deux, je dois faire preuve de plus de retenue et c’est parfois compliqué, autant que le simple fait de retenir mes ambitions et ma mauvaise foi si je me sens menacée par un adversaire. J’ignore les talents du petit couple (autre que celui qui consiste à se lécher le fond de la glotte, j’entends), mais ils n’auront pas l’occasion de me le faire découvrir puisque je compte évidemment être meilleure qu’eux. Bon, ça sous-entend que je suis douée dans le domaine de la création vestimentaire ce qui est... discutable. Et si le karma a mis un obstacle à mon calme, il s’est vite rattrapé en m’avantageant en me mettant en binôme avec Mila, qui semble tout aussi lassée que moi par l’attitude de nos deux concurrents (oui, oui, on devrait parler de participants parce que l’important n’est pas de gagner, blabla – ce sont des foutaises, évidemment que l’important c’est de les écraser). Et même si j’ai hâte de savoir ce que nous sommes capables de créer à deux, j’avoue honteusement que j’ai encore plus hâte de voir leurs têtes – oui bon, ils sont amoureux, blabla, ils sont heureux même dans la défaite puisque toujours tous les deux, blabla. Bon, on va partir du principe que c’est juste mon égo qui sera satisfait, mais soit. Encore faudrait-il que nous arrivions à quelque chose et j’ai bien l’impression que le tissu que j’ai choisi n’est pas vraiment pour nous faciliter la tâche. J’attends, à court d’oxygène, le verdict final de mon alliée du jour. “On est pas là pour enfiler des perles, c’est certain…Enfin si, mais…Tu m’as compris !” J’esquisse un sourire avant de serrer le poing, victorieuse et ravie qu’elle me suive dans mon délire – vraiment ravie, compte tenu du fait que c’est sûrement elle qui va écoper de tout le sale boulot, mes capacités en couture se résumant à recoudre une peluche pour les enfants de l’hôpital.

Mon regard suite les gestes précis de Mila alors qu’elle m’interroge sur ma venue ici et j’adresse un énième regard blasé aux deux tourtereaux. “Ils ne viennent jamais, tu ne risques pas de les recroiser souvent, à mon avis. Si ça peut te convaincre de revenir à l’atelier !” Elle marque un point, c’est un argument non-négligeable, mais malheureusement pas le seul qui puisse me convaincre. « C’est surtout le résultat final qui décidera de ça. » J’avoue avec un sourire. Si je ne suis pas satisfaite, si je suis déçue, il est probable que j’abandonne. Ou que je continue à persévérer en sachant que le résultat sera toujours une catastrophe, il n’y a généralement pas de juste milieu avec moi et si je poursuis, alors j’ai la certitude qu’aucune amélioration ne se verra. Quant à Mila, un nouveau coup d’œil à ses gestes me font comprendre qu’elle est une habituée. “Disons que…j’ai l’habitude” Penchant la tête pour observer les photos sur son téléphone, j’écarquille les yeux en voyant le résultat. “Mon objectif est d’intégrer le Bachelor of Design à l'Université du Queensland. C’est pas facile, mais j’espère y arriver” Merde, merde, merde. Je suis avec l’experte du cours, moi et mon incapacité à coudre sans que l’aiguille ne finisse dans mon doigt une fois toutes les cinq minutes. « ‘’L’habitude’’, tu te fiches de moi ? C’est toi qui devrais donner le cours ! » L’habitude est un euphémisme, elle est clairement une experte à mes yeux de novice. « Si tu y arrives pas à entrer avec ça, surtout la seconde robe, je sais pas ce qu’ils veulent. » J’encourage à ma façon, d’une voix convaincue. Si de telles créations ne sont pas suffisantes pour la faire entrer dans le cursus, alors je n’y comprends plus rien.

Je ne suis d’ailleurs pas si à la ramasse, il faut croire, puisque ma suggestion est acceptée. “Je te fais confiance pour mesurer la taille du col !” J’attrape le mètre ruban avec un large sourire. « À vos ordres, patronne. » Et le surnom n’a rien à voir avec une autorité qu’elle ne devrait pas se permettre, au contraire, j’aime l’idée d’apprendre à ses côtés et qu’elle me fasse confiance, même pour les tâches les plus simples : elle pourrait décider de tout faire elle-même puisqu’elle en est largement capable. Maintenant, quant à savoir si elle peut effectivement me faire confiance, c’est une autre histoire. J’hésite un instant, zieute les autres groupes pour voir comment ils mesurent, mais évidemment que personne n’en est à cette étape. Puisque nous n’avons encore rien découpé, j’imagine que le col en question est donc le mien et je me contente de poser le mètre ruban sur mon propre t-shirt et de mesurer l’encolleur d’une clavicule à l’autre. Je suis dans la bonne direction, hein ? Je n’ose pas croiser son regard de peur qu’elle me fasse me sentir nulle, alors je me contente de reposer l’outil et de noter sur un bout de papier le résultat de la mesure, comme une grande professionnelle qui sait très exactement ce qu’elle fait (pas du tout). “Comment tu es tombée sur cet atelier ? Tu t’es perdue et tu ne savais plus comment sortir ?” J’esquisse un nouveau rire avant de hausser les épaules, faussement las. « Exactement, puis finalement ma partenaire a pas l’air trop chiante, alors je suis restée. » Façon de la complimenter à ma façon, avant de répondre, plus sérieuse : « J’avais juste envie de m’occuper. » Bon, je reconnais que ce n’est pas la meilleure des réponses, alors j’ajoute : « Je fais un peu de couture, mais ça se résume à recoudre les peluches des enfants hospitalisés en pédiatrie. » Et je crois qu’ils sont bon public quant à mes talents, tant qu’ils récupèrent leur porte-bonheur en un seul morceau. « C’est pas bien difficile, mais j’aime bien. Ça m’a donné envie d’en apprendre plus. » J’ajoute, même si entre le vouloir et y arriver, il y a un monde. « Prochaine étape ? » Que je reprends, toujours en présumant que j’ai tout juste, jusqu’ici.

@Mila Gallagher Maisie #1 x Lost Cause 1949770018


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Maisie #1 x Lost Cause Empty
Message(#) Sujet: Re: Maisie #1 x Lost Cause Maisie #1 x Lost Cause Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Maisie #1 x Lost Cause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: queen street mall
-