AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoya Lewis
Zoya Lewis
l'esprit libre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf étés, née le 20 août 1992.
SURNOM : Zo', Zozo (à son grand désespoir)
STATUT : Mère (incapable) célibataire d'une petite fille dont le doux nom est Chloé, née le 24 février 2021.
MÉTIER : Photographe en freelance, parcourant le monde grâce à ce métier passion qui l’épanouie pleinement
LOGEMENT : Au numéro 90 Hughton avenue à Redcliffe, dans un loft avec sa fille.
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 6muc
POSTS : 359 POINTS : 240

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane ➼ A trois frères ➼ Passionnée par la photographie mais aussi la peinture et la cuisine ➼ Les voyages sont sa raison d'être ➼ A 25 ans, on lui annonce qu'elle ne pourra pas avoir d'enfants ➼ A 28 ans, elle tombe enceinte après une histoire d'un soir ➼ Sa fille nait en février 2021, Chloe, qu'elle élève seule (par choix) ➼ Ne gère pas cette nouvelle responsabilité qui lui incombe.
RPs EN COURS : (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
CAMYA ➼ The family. We are a strange little band of characters trudging through life sharing diseases and toothpaste, coveting one another’s desserts, hiding shampoo, borrowing money, locking each other out of our rooms and trying to figure out the common thread that bound us all together.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Ezgif-com-gif-maker-2
TROYA ➼ We all need that someone, who gets you like no one else, right when you need it the most, we all need a soul to rely on, a shoulder to cry on, a friend through the highs and the lows.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZODDY ➼ I'm incapable to tell you the truth because I'm thinking you are not good enough for that role. But i'm not worth better than you... Ironic isn't it?

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ELIYA ➼ sometimes there is no next time, no second chance, no time out. Sometimes is now or never.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
BIRDOYA ➼ we laugh at the dumbest jokes, put up with each others worst moods, go along with the craziest ideas , that's what make us the most amazing friends

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
LEWAINE ➼ Lots of people want to ride with you in the limo, but what you want is someone who will take the bus with you when the limo breaks down

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZORIUS ➼ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me?

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
MAXYA ➼ Now that i've found you, i'm so scared to love you how i want to. Scared that i'm too much for you, scared that you'll walk away.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZOYANWAR ➼ u.c.

13/10
(ouep, je suis foutue)
Rory #1Cameron #1Maxwell #1Marius #1Autumn #1Anwar #1Freya #1Eliya #1Zoddy#3 & Mulligan's Swann #1Maya #2Birdoya #2


RPs EN ATTENTE : Trent #2
RPs TERMINÉS : Zoddy #1Martin #1Trent #1Freddy #2Birdie #1 ]
AVATAR : Phoebe Tonkin
DC : Chiara, Stacey & Gabrielle
PSEUDO : ellialola
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40073-zoya-lewis-be-what-you-want-to-be-when-you-get-a-head-full-of-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t40141-zoya-i-m-just-a-free-spirit-with-a-wild-heart-and-an-open-road-ahead

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty
Message(#) Sujet: (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EmptyDim 22 Aoû - 23:00



like a sign knocking at your door - ft  @Marius Warren

Les cris et les pleurs sont incessants depuis plus d’une heure. La résonnance stridente de ceux-ci l’épuise alors qu’elle tente, en vain, de canaliser Chloe. Elle lui a donné à manger, sa couche est changée et propre et, même si elle semble exténuée, la petite ne parvient pas à s’endormir. Zoya la dodeline doucement dans ses bras, cela semble fonctionner quelques secondes avant qu’elle ne reparte dans les aigus l’instant d’après. La jeune femme se sent démunie, une fois de plus. Démunie face à ce nouveau rôle qui lui incombe depuis cinq mois… celui de mère. Cette responsabilité pourtant choisie, pensant qu’elle serait capable de faire face alors que, désormais, seule face à ses responsabilités, elle fait le triste constat qu’elle n’en est pas capable. Chloe est arrivée dans sa vie à un moment inattendue et non voulu, et pourtant, Zoya a fait le choix de la garder. Parce qu’elle a vu un signe, un miracle même alors que, quelques années plus tôt, on lui annonçait qu’elle ne pourrait jamais avoir d’enfants. L’hésitation d’abord a laissé place aux doutes après sa décision prise : Est-ce qu’elle sera à la hauteur ? Est-ce qu’elle va pouvoir concilier sa vie professionnelle avec sa nouvelle responsabilité de mère ? Est-ce que Chloe sera heureuse ? Est-ce que la nouvelle mère qu’elle sera comprendra ce que sa fille lui réclame à travers ses cris et ses pleurs ? Si à l’époque, les réponses n’étaient pas sous ses yeux, elles sont évidentes désormais. Elle ne s’estime pas à la hauteur, pas quand elle est incapable de la calmer après des heures et de comprendre ce qui ne va pas. Elle s’en veut, terriblement. Au point qu’elle remet en question ce choix qu’elle a pu faire alors qu’elle aime Chloe, alors qu’elle aime sa fille depuis le moment où leurs regards se sont croisés. Dans les pires moments, Zoya fuit, préférant laisser Chloe à ses proches qui s’en sortent bien mieux qu’elle, que ce soit ses parents, Trent, chez qui être parent semble être inné ou encore Anwar, le grand sage qui tente, avec espoir, de lui prouver qu’elle est capable d’endosser ce nouveau rôle qui lui incombe.

C’est d’ailleurs leur aide qu’elle compte à nouveau réclamer ce soir, s’emparant de son téléphone alors qu’elle laisse Chloe dans son berceau le temps de passer le coup de fil. La première sonnerie retentit à l’unisson avec la sonnette de la porte d’entrée. Intriguée, Zoya raccroche et part en direction de la porte pour savoir de qui il s’agit. « Marius ? ». Elle ne s’attendait pas à retrouver l’homme sur le pas de sa porte et s’il y a une seconde de latence, elle se décale finalement pour le laisser entrer. « Entre, je t’en prie ». Un sourire s’affiche alors sur son visage, un sourire qui trahit peut-être une certaine gêne, alors que ses cheveux sont en bataille et que sa mine est fatiguée. Les pleurs de Chloe dans le salon se font à nouveau entendre et elle se précipite alors pour la prendre dans ses bras. « Je suis désolée, je ne sais pas ce qu’elle a… c’est comme ça depuis une heure… ». Zoya laisse échapper un soupir alors qu’elle tente de la calmer en la berçant … en vain « Shhh, shhhh ». La détresse prend place sur son visage malgré tout, n’aidant pas à apaiser la petite qui pleure de plus belle. « Je… » Son regard vient à croiser celui de Marius « Je ne sais plus quoi faire pour la calmer… ». Prétendre n’est pas dans la nature de la photographe, elle ne cherche pas à lui prouver qu’elle est une bonne mère quand il est évident qu’elle ne l’est pas alors que sa fille est exténuée et que, de son côté, elle n’est guère en meilleure forme.


(c) ANAPHORE



be what you want to be when you get a head full of dreams



(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door NCLDdV8
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 2eDseF9
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door IUJCx06
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door MGSbLAu
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 335306globetrotter
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door IAeu3cF ÂGE : quarante-cinq ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : seul, tu te retrouves encore une fois terriblement seul ...
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland depuis 2005. nouveau doyen de la School of Communication and Arts tu as pris tes fonctions en février 2021.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Tumblr_inline_p82bhq5b9A1ro4fjb_540
POSTS : 2010 POINTS : 45

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de douze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
RPs EN COURS : normanscarlett.3tommy.4joanne.5liam.2auden.4may.2dani.2michaelakendallzoyahassanandhra

RPs EN ATTENTE : beth.5 ●

RPs TERMINÉS : (2021) colleen.9colleen.10ginny
(2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2keith (fb)olivia (fb)colleen.6scarlett.2auden.3beth.3 (fb)maycolleen.7marylouliamciaratommy.3danicolleen.8warren familyjacob.2 (fb)joanne.4greg, noa & colleenbeth.4malleenia.2kaya
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door G78a
malleen ❥ I never saw you coming and I'll never be the same. This love was brave and wild. This was a state of grace this was the worthwhile fight.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : fassylovergallery (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : stella madson.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility https://www.30yearsstillyoung.com/t30996-marius-warren

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty
Message(#) Sujet: Re: (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EmptyMar 24 Aoû - 22:39



Quand le livre t’est tombé entre les mains, tu étais dans ta librairie préférée, celle qui maintient depuis des années un rayon avec des livres sur l’art d’une qualité que tu avais du mal à trouver ailleurs. Depuis le temps que tu fréquentais l’établissement, tu en connaissais les propriétaires que tu passais toujours saluer avant d’aller découvrir les nouveautés. Cette fois-ci, ils t’avaient parlé de quelques nouveaux livres sur la photographie notamment que tu leur promis de regarder. Quand ton regard s’était posé sur le nouveau livre en question, tu sus à qui ce livre allait plaire sans aucun doute. Tu le feuilletais tout de même, lisant quelques descriptions et explications pour être certain que tu ne faisais pas fausse route mais Zoya Lewis aimerait ce recueil si tu te fiais au travail que tu avais vu de la jeune femme jusqu’ici. C’était toujours un plaisir pour toi de rajouter dans tes contacts des passionnés d’art en tout genre avec qui tu pouvais discuter des dernières expositions de Brisbane, des dernières galeries d’art et des projets de chacun. C’était cette curiosité maladive dans tout ce qui touchait de près ou de loin l’art qui te permettait de proposer aux étudiants des projets de qualité et des opportunités qu’ils ne pouvaient pas trouver ailleurs. Cela t’arrangeait bien car cela ne faisait que faire monter la renommée du département que tu dirigeais à l’université. Après plus d’une heure et demie dans la librairie, tu en sortis avec le livre de photographies et un livre pour toi sur un mouvement d’art asiatique que tu ne connaissais pas assez et que tu voulais découvrir. Etant dans le quartier de Redcliffe, tu décidais de déposer le livre chez Zoya vu que tu n’étais pas loin de chez elle. Tu avais préféré évité de te rendre chez la jeune femme depuis que vous aviez échangé vos adresses car elle n’habitait qu’à quelques appartements de ton frère et s’il y avait bien une personne à qui tu ne voulais pas rendre des comptes, c’était bien Tommy. Mais ce soir, ton envie de passer un moment agréable en bonne compagnie avant de retrouver ta solitude habituelle était plus forte que l’embarras dans lequel tu te trouveras si tu dois expliquer à ton frère ou à ta nièce, ce que tu fais dans leur immeuble. Ton frère pensera certainement au pire, que tu cherches à lui enlever Moïra encore une fois, en vérité, ce serait plus crédible que de lui dire que tu rendais visite à une jeune photographe que tu appréciais mais peut-être que pour une fois, tu auras de la chance.

Le livre sous le bras, tu avais donc pris la direction de l’appartement de Zoya veillant tout particulièrement à ne pas croiser d’autres Warren. Heureusement que l’appartement de la jeune femme était au détour du couloir, tu n’avais pas à te sentir trop exposé. C’est sans hésitation que tu appuies sur la sonnette. Il est possible que Zoya ne soit pas chez elle mais avec sa petite fille, il était peu probable qu’elle soit en train de boire des cocktails dans un bar. Quand la porte s’ouvrit, tu remarquais deux choses : la première c’était les cris de Chloe qui retentissaient dans l’appartement et la deuxième, c’était l’état dans lequel se trouvait Zoya. Tu avais vu assez d’étudiants au bord du burnout pour remarquer tous les signes chez la jeune femme. « Marius ? » Ses yeux avaient du mal à se fixer sur toi et elle tremblait légèrement. Lorsque tu croisais Zoya d’habitude, sa fille n’était pas à ses côtés ou alors elle dormait. « Bonsoir Zoya. » Il était évident que tu arrivais au pire des moments voilà pourquoi la proposition de la jeune femme te surprit : « Entre, je t’en prie » Son sourire cache sa gêne qui est elle palpable. Elle n’a pas à l’être pourtant, tu avais vu bien de tes amies devenir maman et tu savais que ce n’était pas pour tout le monde un long fleuve tranquille. « Tu es sûre que … » Tu ne finis pas ta phrase que Chloe repartit dans une crise de pleurs et Zoya se précipita vers sa fille qu’elle prit dans ses bras en te disant : « Je suis désolée, je ne sais pas ce qu’elle a… c’est comme ça depuis une heure… » Les tentatives de la jolie brune pour calmer sa fille semblent vaines. De l’extérieur, tu peux voir à quel point la mère comme la fille sont exténuées. Zoya t’était toujours apparue comme une jeune femme apprêtée, que tu n’aurais jamais imaginée surprendre dans cette situation. Et elle était dans le dernier trimestre de sa grossesse quand tu l’avais rencontrée … « Je… Je ne sais plus quoi faire pour la calmer… » Elle n’aurait pas eu besoin de te le dire, tu l’avais bien compris. Tu n’hésitas que quelques secondes mais tu déposais le livre sur la table basse, l’ayant presque déjà oublié. Ce n’était pas le moment de le mentionner. Tu enlevais ta veste tout en remontant tes manches. Tu n’étais pas très doué avec les bébés mais tu avais assez joué au babysitteur pour ton entourage de telle manière à ce que tu aies appris quelques petites choses. Chloe était née il y avait environ sept mois, cela voulait dire qu’elle était en pleine période pour faire ses dents. Tu avais écouté bien des histoires de tes collègues au fil des années pour savoir ce que tu cherchais. Tu te penchais sur le parc de jeu de la petite fille et en sortit un anneau de dentition que tu tendis au bébé. Ce dernier s’arrêta de pleurer pour te regarder avant d’attraper l’objet que tu avais mis à sa hauteur pour le fourrer dans sa bouche. « Ça devrait l’occuper quelques temps. » Dis-tu avant d’ajouter : « Il paraît qu’en le mettant au réfrigérateur cela fait des miracles ensuite si tu en as un autre en réserve. » Tu baissais les yeux, ne sachant pas réellement comment réagir à cette situation très particulière. Remarquant les larmes dans les yeux de Zoya, tu posais ta main sur son avant-bras en lui demandant : « Tout va bien ? » Tu étais inquiet de la trouver dans cet état et tu n’arrivais pas à masquer cette inquiétude qui pouvait paraître bien importante pour une artiste avec qui tu aimais échanger sur ses dernières photos et les dernières expositions de Brisbane.



- - anything that is successful is a series of mistakes

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Udv22bR
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 480954teachers
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Zoya Lewis
Zoya Lewis
l'esprit libre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf étés, née le 20 août 1992.
SURNOM : Zo', Zozo (à son grand désespoir)
STATUT : Mère (incapable) célibataire d'une petite fille dont le doux nom est Chloé, née le 24 février 2021.
MÉTIER : Photographe en freelance, parcourant le monde grâce à ce métier passion qui l’épanouie pleinement
LOGEMENT : Au numéro 90 Hughton avenue à Redcliffe, dans un loft avec sa fille.
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 6muc
POSTS : 359 POINTS : 240

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane ➼ A trois frères ➼ Passionnée par la photographie mais aussi la peinture et la cuisine ➼ Les voyages sont sa raison d'être ➼ A 25 ans, on lui annonce qu'elle ne pourra pas avoir d'enfants ➼ A 28 ans, elle tombe enceinte après une histoire d'un soir ➼ Sa fille nait en février 2021, Chloe, qu'elle élève seule (par choix) ➼ Ne gère pas cette nouvelle responsabilité qui lui incombe.
RPs EN COURS : (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
CAMYA ➼ The family. We are a strange little band of characters trudging through life sharing diseases and toothpaste, coveting one another’s desserts, hiding shampoo, borrowing money, locking each other out of our rooms and trying to figure out the common thread that bound us all together.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Ezgif-com-gif-maker-2
TROYA ➼ We all need that someone, who gets you like no one else, right when you need it the most, we all need a soul to rely on, a shoulder to cry on, a friend through the highs and the lows.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZODDY ➼ I'm incapable to tell you the truth because I'm thinking you are not good enough for that role. But i'm not worth better than you... Ironic isn't it?

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ELIYA ➼ sometimes there is no next time, no second chance, no time out. Sometimes is now or never.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
BIRDOYA ➼ we laugh at the dumbest jokes, put up with each others worst moods, go along with the craziest ideas , that's what make us the most amazing friends

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
LEWAINE ➼ Lots of people want to ride with you in the limo, but what you want is someone who will take the bus with you when the limo breaks down

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZORIUS ➼ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me?

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
MAXYA ➼ Now that i've found you, i'm so scared to love you how i want to. Scared that i'm too much for you, scared that you'll walk away.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZOYANWAR ➼ u.c.

13/10
(ouep, je suis foutue)
Rory #1Cameron #1Maxwell #1Marius #1Autumn #1Anwar #1Freya #1Eliya #1Zoddy#3 & Mulligan's Swann #1Maya #2Birdoya #2


RPs EN ATTENTE : Trent #2
RPs TERMINÉS : Zoddy #1Martin #1Trent #1Freddy #2Birdie #1 ]
AVATAR : Phoebe Tonkin
DC : Chiara, Stacey & Gabrielle
PSEUDO : ellialola
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40073-zoya-lewis-be-what-you-want-to-be-when-you-get-a-head-full-of-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t40141-zoya-i-m-just-a-free-spirit-with-a-wild-heart-and-an-open-road-ahead

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty
Message(#) Sujet: Re: (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EmptyDim 29 Aoû - 8:57



like a sign knocking at your door - ft  @Marius Warren

Zoya se souvient parfaitement de sa première rencontre avec Marius. Il se tenait devant cette photographie d’une femme au milieu d’une vaste rizière en terrasses dont le travail éreintant de la journée n’avait pourtant pas éteint la lueur dans ses yeux et le sourire sur ses lèvres. Cette photo dégageait beaucoup de choses, notamment la positivité et la beauté du monde. Un beau message, celui de cesser de se plaindre face à notre quotidien, à être maussade quand pourtant on a bien plus que ces personnes qui vivent dans des conditions difficiles. Zoya s’était approchée de Marius. Elle ne s’était pas présentée, elle avait observé la photographie, qu’elle connaissait par cœur, en silence, avant de lui demander, d’un ton posé, ce qu’il pensait du cliché. Un long échange s’en était suivi avant que la jeune photographe se présente comme étant à l’origine de celui-ci. Un subterfuge qu’elle a utilisé uniquement avec lui et ce n’est pas un réel regret de l’avoir abordé ce soir-là. Une seconde rencontre quelques mois plus tard autour d’un café, un échange de numéro et quelques autres rencontres ont fait qu’ils ont pu faire connaissance depuis. Il a cette passion pour les arts comme elle, qui a grandi au milieu de tout ça grâce à sa mère. Elle aime l’écouter parler de longues heures sur la dernière exposition qu’ils ont vu, elle aime le taquiner en venant contredire son opinion tout comme elle aime acquiescer à ses dires qu’elle partage. Il y a quelque chose de différent avec Marius, un petit quelque chose qu’elle ne saurait encore définir mais lorsqu’il est à ses côtés, elle se sent en sécurité tout en ayant son palpitant qui s’accélère. Un mélange de bien-être et de stress qui n’est finalement pas si désagréable à ressentir. « Bonsoir Zoya ». Alors évidemment, la jeune photographe ne s’attendait pas à le voir sur le pas de sa porte ce soir. Surtout quand elle est dans un état déplorable, mal habillé, totalement décoiffé et la mine fatiguée. Elle aurait pu lui claquer la porte au nez mais elle est dans un état de détresse telle, que Marius semble apparaitre là au meilleur moment. Peut-être parviendra-t-il à l’aider à calmer Chloe qui ne trouve pas le sommeil et qui ne cesse de pleurer depuis plus d’une heure déjà ? Elle l’invite donc à entrer, quelque peu gênée cependant de le recevoir de la sorte, de se montrer dans un état plus que vulnérable. Autant, cela ne la dérange pas de le faire face à sa famille ou ses proches, autant devant Marius, c’est différent, il y a une petite gêne qui nait. « Tu es sûre que… ». Elle n’a pas le temps de lui répondre que Chloe se remet à pleurer de plus belle, l’obligeant à se rendre dans le salon en toute vitesse pour la prendre à nouveau dans ses bras. Quoi qu’elle fasse, rien ne semble l’apaiser. Zoya s’excuse auprès de Marius, lui explique la situation et surtout, avoue se sentir totalement démunie. Elle ne prête pas attention aux gestes de Marius, celui qui l’amènera à prendre cet anneau dans son parc et à le tendre à Chloe alors qu’elle est dans les bras de sa maman. Le bébé se stoppe soudainement, regardant Marius, et Zoya en fait d’ailleurs de même suivant le regard de sa fille, et l’observe alors se saisir de l’objet pour le mettre dans sa bouche. Le silence renait enfin dans la pièce « Ça devrait l’occuper quelques temps (…) Il parait qu’en le mettant au réfrigérateur cela fait des miracles ensuite si tu en as un autre en réserve ». La jeune maman se sent alors stupide. Stupide de ne pas avoir pensé plus tôt à ça, stupide surtout de ne pas avoir compris que sa fille souffrait. « Merci… » prononce-t-elle alors en murmurant en trouvant le regard de Marius. Elle dépose la petite doucement dans son berceau qui se trouve au milieu du salon et s’éloigne en se dirigeant vers le mur opposé, observant de loin sa fille en silence, tremblante encore, les yeux humidifiés. « Tout va bien ? ». Zoya vient alors à planter son regard dans celui de Marius et tourne doucement sa tête de droite à gauche en guise de réponses. Non, elle ne va pas bien. Non parce qu’elle n’y arrive pas. Non parce que ce nouveau rôle de mère ne lui correspond pas. Non parce qu’elle pensait pouvoir gérer et elle est incapable d’être une bonne mère pour sa fille. Non parce qu’elle éprouve même des regrets et veut retrouver sa vie d’avant. Elle se sent horrible, affreuse et au fond du gouffre… Elle se laisse glisser le long du mur pour venir s’assoir contre celui-ci, les jambes recroquevillées contre elle alors que ses bras passent autour de ses genoux. Ses larmes finissent par s’écouler le long de ses joues alors qu’elle fixe le vide devant elle. « Je ne suis pas faite pour ça, Marius… » finit-t-elle par lui répondre. « Je n’y arrive pas… » ajoute-t-elle alors que sa voix est entrecoupée par les sanglots. « A quoi je pensais ? » en la gardant et en pensant qu’elle serait à la hauteur « Je n’aurai jamais dû… ». Marius ne comprendra peut-être pas ses propos, et c’est normal, parce qu’ils n’ont jamais abordé le sujet de Chloe réellement. Même si leur première rencontre fut alors qu’elle était enceinte, même si les suivantes, la petite a pu se trouver là à ses côtés une ou deux, où elle dormait la plupart du temps, Marius n’a jamais réellement rencontré Chloe avant ce soir. Le sujet n’est donc jamais venu sur la table, celui de son rôle de mère. Mais, si les autres fois, elle parvenait à faire bonne figure dans ce rôle, ce soir, elle en est incapable, exténuée et à bout.

(c) ANAPHORE



be what you want to be when you get a head full of dreams



(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door NCLDdV8
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 2eDseF9
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door IUJCx06
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door MGSbLAu
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 335306globetrotter
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door IAeu3cF ÂGE : quarante-cinq ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : seul, tu te retrouves encore une fois terriblement seul ...
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland depuis 2005. nouveau doyen de la School of Communication and Arts tu as pris tes fonctions en février 2021.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Tumblr_inline_p82bhq5b9A1ro4fjb_540
POSTS : 2010 POINTS : 45

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de douze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
RPs EN COURS : normanscarlett.3tommy.4joanne.5liam.2auden.4may.2dani.2michaelakendallzoyahassanandhra

RPs EN ATTENTE : beth.5 ●

RPs TERMINÉS : (2021) colleen.9colleen.10ginny
(2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2keith (fb)olivia (fb)colleen.6scarlett.2auden.3beth.3 (fb)maycolleen.7marylouliamciaratommy.3danicolleen.8warren familyjacob.2 (fb)joanne.4greg, noa & colleenbeth.4malleenia.2kaya
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door G78a
malleen ❥ I never saw you coming and I'll never be the same. This love was brave and wild. This was a state of grace this was the worthwhile fight.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : fassylovergallery (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : stella madson.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility https://www.30yearsstillyoung.com/t30996-marius-warren

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty
Message(#) Sujet: Re: (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EmptySam 4 Sep - 17:12



Zoya avait une petite fille, bien sûr que tu savais qu’elle était maman depuis quelques mois. Lors de votre première rencontre, son ventre arrondi n’avait laissé aucun doute planter. Toutefois, ce n’était pas ce ventre arrondi ou la vie privée de la jolie brune qui t’avait intéressés voilà pourquoi le sujet du comment cet enfant était arrivé dans sa vie n’avait jamais été abordé. Les quelques fois où tu avais croisé Zoya avec sa fille, elles semblaient toutes les deux sereines de se trouver avec l’autre. Ce que tu avais déduis cependant c’était qu’il n’y avait pas de papa dans l’histoire. Du moins, pas de papa impliqué. Tu n’en connaissais pas la raison et cela ne te regardait pas mais avoir un bébé à charge en étant seule, que l’on soit un homme ou une femme, cela ne devait pas être simple du tout. Il aurait été plus logique que Zoya te demande de revenir sur tes pas et de repasser plus tard mais à la place, sous le concert des cris de Chloe, elle t’avait fait rentrer. Contrairement à vos autres rencontres, cette fois, la mère et la fille étaient en désaccord profond, l’une et l’autre semblaient incapable de se comprendre ce qui était toujours compliqué avec un bébé qui ne pouvait pas articuler une phrase. Tu te demandais ce que tu aurais fait s’il avait fallu que tu veilles sur Moïra peu après sa naissance mais tu étais bien content qu’elle t’ait été remise un peu plus grande que cela, quand vous pouviez discuter et vous comprendre malgré vos accents différents à l’époque. Devant le regard démuni et l’épuisement que tu pouvais lire sur le visage de Zoya, tu avais décidé de tenter quelque chose et tu avais été chercher l’anneau de dents de Chloe pour voir si par hasard, elle n’était pas en train de souffrir de ce mal tout à fait naturel. Quand elle se calma rapidement d’abord pour t’observer de ses grands yeux curieux puis ensuite pour tester ce nouveau jouet qui eut l’effet escompter. Les bras de Zoya qui tenaient Chloe eux, continuèrent à trembler et elle posa sa fille dans son berceau en te disant : « Merci… » Elle s’éloigna ensuite le plus possible de ce berceau tout en restant assez prêt pour pouvoir l’observer de loin. Immobile, tu regardais cette scène comme un match de tennis, tournant ta tête d’un côté comme de l’autre pour essayer de comprendre ce qui se jouait sous tes yeux. Pourtant, tu n’y arrivais pas vraiment. L’état de Zoya ne s’arrangeait pas et comme Chloe s’était mise à gazouiller et semblait être dans une phase tranquille après sa crise de pleurs, c’est vers la maman que tu te dirigeais en lui demandais si cela allait. Ce n’était pas simplement de l’épuisement, il y avait quelque chose d’autre et tu voulais t’assurer que tu mettais bien le doigt dessus pour ne pas laisser Zoya dans une situation difficile. Tu regardes Zoya s’effondrer un peu plus après ta question, tu la regardes se laisser glisser le long du mur, mettre la tête dans ses genoux et se mettre à pleurer en te disant : « Je ne suis pas faite pour ça, Marius… Je n’y arrive pas... A quoi je pensais ? Je n’aurai jamais dû… » Beaucoup de début de phrases qui ne se terminaient pas, beaucoup de sous-entendus que tu devais deviner mais tu n’avais pas envie de taper à côté. Le sujet était trop sérieux pour cela car tu imaginais que par ‘ça’, Zoya entendait être mère. Est-ce que des gens étaient réellement faits pour ça ? Tu n’étais pas anthropologue ni sociologue mais personne n’est fait pour quoi que ce soit. Certaines personnes peuvent avoir des prédispositions mais devenir parent, ce n’est pas si simple que cela, tu l’as vu dans ton entourage. Faisant un pas en avant, tu vins t’installer à côté de la jolie brune avant de lui dire : « C’est normal de douter tu sais ? Tu es épuisée, tu es à bout, c’est normal de vouloir tout jeter par la fenêtre. » Un enfant était une grande responsabilité. A ton âge, cela ne te faisait plus peur mais Zoya était bien plus jeune que toi, elle avait eu encore de belles années devant elle pour faire des enfants. Est-ce que Chloe était un enfant désiré ? Tu en déduisais que non mais là encore, ce n’était qu’une déduction. « Ne te décourage pas. Etre parent ça ne vient pas naturellement, c’est un long périple mais il parait qu’il est extrêmement gratifiant. » Tu aurais aimé avoir des enfants mais la vie en avait voulu autrement. « Et je suppose que tu n’es pas toute seule, s’appuyer sur son entourage pour se faire aider, c’est le seul moyen de garder un esprit le plus serein possible. » Tu posais ta main sur son genou avant d’ajouter : « Dans tous les cas je suis là, si tu as besoin de parler, je suis là. » Le silence se fit de nouveau dans la pièce, un silence ponctué par les gazouillis de Chloe, quelques fois entrecoupés par un ou deux pleurs mais l’anneau semblait tenir ses promesses.



- - anything that is successful is a series of mistakes

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Udv22bR
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 480954teachers
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Zoya Lewis
Zoya Lewis
l'esprit libre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf étés, née le 20 août 1992.
SURNOM : Zo', Zozo (à son grand désespoir)
STATUT : Mère (incapable) célibataire d'une petite fille dont le doux nom est Chloé, née le 24 février 2021.
MÉTIER : Photographe en freelance, parcourant le monde grâce à ce métier passion qui l’épanouie pleinement
LOGEMENT : Au numéro 90 Hughton avenue à Redcliffe, dans un loft avec sa fille.
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 6muc
POSTS : 359 POINTS : 240

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane ➼ A trois frères ➼ Passionnée par la photographie mais aussi la peinture et la cuisine ➼ Les voyages sont sa raison d'être ➼ A 25 ans, on lui annonce qu'elle ne pourra pas avoir d'enfants ➼ A 28 ans, elle tombe enceinte après une histoire d'un soir ➼ Sa fille nait en février 2021, Chloe, qu'elle élève seule (par choix) ➼ Ne gère pas cette nouvelle responsabilité qui lui incombe.
RPs EN COURS : (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
CAMYA ➼ The family. We are a strange little band of characters trudging through life sharing diseases and toothpaste, coveting one another’s desserts, hiding shampoo, borrowing money, locking each other out of our rooms and trying to figure out the common thread that bound us all together.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Ezgif-com-gif-maker-2
TROYA ➼ We all need that someone, who gets you like no one else, right when you need it the most, we all need a soul to rely on, a shoulder to cry on, a friend through the highs and the lows.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZODDY ➼ I'm incapable to tell you the truth because I'm thinking you are not good enough for that role. But i'm not worth better than you... Ironic isn't it?

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ELIYA ➼ sometimes there is no next time, no second chance, no time out. Sometimes is now or never.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
BIRDOYA ➼ we laugh at the dumbest jokes, put up with each others worst moods, go along with the craziest ideas , that's what make us the most amazing friends

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
LEWAINE ➼ Lots of people want to ride with you in the limo, but what you want is someone who will take the bus with you when the limo breaks down

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZORIUS ➼ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me?

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
MAXYA ➼ Now that i've found you, i'm so scared to love you how i want to. Scared that i'm too much for you, scared that you'll walk away.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZOYANWAR ➼ u.c.

13/10
(ouep, je suis foutue)
Rory #1Cameron #1Maxwell #1Marius #1Autumn #1Anwar #1Freya #1Eliya #1Zoddy#3 & Mulligan's Swann #1Maya #2Birdoya #2


RPs EN ATTENTE : Trent #2
RPs TERMINÉS : Zoddy #1Martin #1Trent #1Freddy #2Birdie #1 ]
AVATAR : Phoebe Tonkin
DC : Chiara, Stacey & Gabrielle
PSEUDO : ellialola
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40073-zoya-lewis-be-what-you-want-to-be-when-you-get-a-head-full-of-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t40141-zoya-i-m-just-a-free-spirit-with-a-wild-heart-and-an-open-road-ahead

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty
Message(#) Sujet: Re: (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EmptyDim 12 Sep - 15:38



like a sign knocking at your door - ft  @Marius Warren

Il y a des moments où il est difficile de prétendre. Prétendre que tout va pour le mieux, que ce rôle de mère lui convient. En réalité, Zoya ne fait pas partie de ces gens, ceux qui font semblant. Elle n’aime pas ça. Elle est naturelle et n’use jamais d’artifice pour faire croire aux autres qu’elle est une personne qu’elle n’est pas. Et si elle a pu paraitre sereine aux côtés de sa fille lorsqu’elle a croisé Marius de nombreuses fois dans la rue ou dans un café, c’est parce qu’il s’agissait de simple instant où elle l’était vraiment. Des instants rares, l’impression que sa fille n’est pas heureuse dans ses bras tant les pleurs semblent incessants et que la jeune femme est incapable de comprendre la détresse de Chloe. Zoya se sent démunie et ne s’en cache pas. C’est pour cela que, ce soir, elle a laissé Marius pénétrer dans son loft, au lieu de lui dire de déguerpir. Peut-être qu’elle a même vu en sa visite, un signe, une aide dont elle a cruellement besoin sur l’instant. Parce que voilà des heures que Chloe ne parvient pas à se calmer, bien qu’elle ait mangée et qu’elle soit propre. Et la photographe ne regrette pas d’avoir permis à Marius de rentrer car il finira par trouver la solution à ses pleurs. Zoya se sent peut-être honteuse à cet instant, parce qu’elle n’a pas été capable, encore une fois, de subvenir aux besoins de sa fille. Mais elle est aussi reconnaissante et, lorsque cette dernière cesse de pleurer, elle la dépose dans son berceau avant de s’en éloigner. Elle ne la quitte pas des yeux et pourtant, ses pensées sont bien ailleurs. Elle est exténuée. Exténuée au point de se laisser glisser le long du mur et de s’effondrer. Zoya se laisse aller devant Marius, les larmes perlant sur ses joues alors qu’elle sort des bribes de phrases, sûrement incompréhensibles pour lui. Il vient s’installer à ses côtés, elle n’y prête pas réellement attention, son regard toujours rivé sur Chloe qui semble plus paisible. « C’est normal de douter tu sais ? Tu es épuisée, tu es à bout, c’est normal de vouloir tout jeter par la fenêtre ». Sauf que cette sensation dure depuis des mois, depuis l’instant où elle a mis Chloe au monde. Elle n’y arrive pas « Ne te décourage pas. Etre parent ça ne vient pas naturellement, c’est un long périple mais il parait qu’il est extrêmement gratifiant ». Elle a sa tête sur ses genoux, ses bras autour de ceux-ci et finit par poser son regard sur Marius, restant silencieuse, attentive à ses paroles réconfortantes « Et je suppose que tu n’es pas toute seule, s’appuyer sur son entourage pour se faire aider, c’est le seul moyen de garder un esprit le plus serein possible. ». C’est là où Zoya peut s’estimer chanceuse. Elle n’est pas seule. Elle est bien entourée, sa famille d’abord, ses amis ensuite, nombreux, sont là pour elle. Pourtant, cela n’est pas suffisant à ses yeux pour la réconforter dans son choix « Dans tous les cas je suis là, si tu as besoin de parler, je suis là ». Elle sent la main de Marius sur son genou, elle tente d’afficher un sourire qui se fait mince sur ses lèvres alors qu’elle vient à basculer doucement sa tête en arrière contre le mur. Elle tente de ravaler ses larmes, essuyant celle qui ont fait un bout de chemin sur son visage d’un revers de main, portant quelques secondes encore son regard sur sa fille apaisée avant de briser le silence qui s’était à nouveau installée. Un silence qu’elle apprécie tout particulièrement. « Cela fait six mois que je n’arrive à rien Marius… » dit-t-elle sur un ton qui se veut plus poser cette fois. « Six mois qu’elle est au monde, six mois durant lesquels je n’ai fait que regretter ma décision ». Elle s’en veut d’avoir de tels mots, elle comprendrait que Marius ne la comprenne pas et la regarde avec dégoût. Il aurait toutes les raisons de le faire « J’ai appris, il y a trois ans, que je ne pourrais pas avoir d’enfants… et pourtant, il a suffi d’une nuit pour que je tombe enceinte… ». Une nuit, et pas avec un homme avec qui elle était en relation, non. Avec un homme avec qui elle a passé une simple nuit. « J’ai longuement réfléchi. Je me suis dit que c’était peut-être mon unique chance d’avoir un enfant, même si je ne me sentais pas prête à endosser ce rôle de mère. Mais j’ai décidé de la garder… de peur de le regretter plus tard, quand je souhaiterai vraiment en avoir un et que je n’en aurai peut-être plus la possibilité ». Un choix par défaut et pourtant, lorsqu’elle a pris cette décision, elle a aussi affirmé qu’elle se sentait prête, qu’elle avait confiance en ses capacités à devenir une bonne mère. Mais désormais, elle ne pouvait plus faire machine arrière et elle fait le triste constat qu’elle est tout bonnement incapable… « Je ne la mérite pas… » les larmes coulent à nouveau le long de ses joues, sa tête venant se poser contre l’épaule de Marius alors qu’elle fixe toujours sa fille. « Tu as des enfants, toi ? » lui demande-t-elle alors dans un murmure.


(c) ANAPHORE



be what you want to be when you get a head full of dreams



(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door NCLDdV8
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 2eDseF9
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door IUJCx06
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door MGSbLAu
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 335306globetrotter
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door IAeu3cF ÂGE : quarante-cinq ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : seul, tu te retrouves encore une fois terriblement seul ...
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland depuis 2005. nouveau doyen de la School of Communication and Arts tu as pris tes fonctions en février 2021.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Tumblr_inline_p82bhq5b9A1ro4fjb_540
POSTS : 2010 POINTS : 45

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de douze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
RPs EN COURS : normanscarlett.3tommy.4joanne.5liam.2auden.4may.2dani.2michaelakendallzoyahassanandhra

RPs EN ATTENTE : beth.5 ●

RPs TERMINÉS : (2021) colleen.9colleen.10ginny
(2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2keith (fb)olivia (fb)colleen.6scarlett.2auden.3beth.3 (fb)maycolleen.7marylouliamciaratommy.3danicolleen.8warren familyjacob.2 (fb)joanne.4greg, noa & colleenbeth.4malleenia.2kaya
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door G78a
malleen ❥ I never saw you coming and I'll never be the same. This love was brave and wild. This was a state of grace this was the worthwhile fight.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : fassylovergallery (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : stella madson.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility https://www.30yearsstillyoung.com/t30996-marius-warren

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty
Message(#) Sujet: Re: (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EmptyMar 21 Sep - 22:34



Avoir une famille, avoir des enfants … Voilà un rêve qui s’était envolé pour toi. Tu ne t’étais vu les avoir qu’avec Alice car toutes tes autres relations n’avaient mené à rien et désormais, tu étais trop vieux pour rêver à ce genre de chose. Alice ne t’avait pas donné d’enfants mais elle t’avait donné une nièce et si tu lui en avais longtemps voulu de te faire souffrir ainsi, à chacune de tes rencontres avec Moïra, tu avais fini par le lui pardonner et que ton frère l’accepte ou non, tu aimais ta nièce comme ta fille. Tu t’en étais occupé comme la tienne quand Tommy l’avait déposé chez toi en coup de vent mais elle n’était déjà plus un bébé et tu ne savais pas quoi dire à Zoya pour la rassurer, tu ne savais pas parce que tu ne comprenais pas ce qui se jouait exactement. Les gazouillis de Chloe pouvaient s’entendre de là où vous étiez tous les deux assis. Tu avais laissé le silence s’installer entre vous, laissant Zoya digérer les mots que tu venais de prononcer, ne restant que cette présence physique sur laquelle elle pouvait s’appuyer si elle avait besoin. Toutefois, tes paroles ne calmèrent pas vraiment ses larmes qu’elle essayait d’essuyer avec sa main. Tu comptais son petit sourire comme une victoire mais une victoire de bien courte durée. Quand elle eut repris ses esprits, Zoya dit : « Cela fait six mois que je n’arrive à rien Marius… Six mois qu’elle est au monde, six mois durant lesquels je n’ai fait que regretter ma décision » Voilà un choix que tu ne pouvais pas réellement comprendre. Déjà parce que tu n’étais pas une femme et que la décision de garder un enfant ou pas, même si elle peut être prise à deux, dépend surtout de la femme. Tu n’as jamais été un fervent défenseur de l’avortement, les valeurs que t’ont transmises tes parents restent encrées en toi mais tu n’es pas contre non plus. Il y a certaines situations dans lesquelles il vaut mieux qu’un enfant ne voit jamais le jour. Mais Zoya, elle devait avoir eu ce choix et pourtant, elle avait pris le chemin inverse, un chemin qu’elle regrettait aujourd’hui. « J’ai appris, il y a trois ans, que je ne pourrais pas avoir d’enfants… et pourtant, il a suffi d’une nuit pour que je tombe enceinte… J’ai longuement réfléchi. Je me suis dit que c’était peut-être mon unique chance d’avoir un enfant, même si je ne me sentais pas prête à endosser ce rôle de mère. Mais j’ai décidé de la garder… de peur de le regretter plus tard, quand je souhaiterai vraiment en avoir un et que je n’en aurai peut-être plus la possibilité » C’est comme si un projecteur venait de s’allumer, donnant à la scène une toute autre interprétation. Tu comprenais mieux pourquoi la situation était aussi compliquée, pourquoi Zoya se sentait tellement coupable. Cet enfant elle ne l’avait pas réellement voulu, elle l’avait voulu pour celle qu’elle sera peut-être un jour. Dans ces conditions-là, il n’était plus aussi difficile de comprendre pourquoi elle avait du mal avec cet enfant. Les photos de Zoya, prises aux quatre coins du monde t’avaient laissé penser que la jeune femme était très libre dans ses mouvements. Un enfant, cela vient changer bien des choses, bien plus que ce que l’on a anticipé. « Je ne la mérite pas… » La tête de Zola vient se poser sur ton épaule et tu sens ta chemise s’humidifier avec que de nouvelles larmes coulent le long des joues de Zoya. Tu restes silencieux un moment parce que ce n’est pas aussi facile que cela. « Tu as des enfants, toi ? » La question te fait presque sursauter alors que tu aurais dû t’y attendre. Tu aimais penser que si tu avais des enfants tu ferais tout pour passer le plus de temps possible chez toi, avec eux et pas à passer tes soirées avec des amis pour chasser ta solitude. Tu secouais la tête avant de lui répondre : « Non, je n’en ai pas. J’aurais aimé en avoir mais la vie en a voulu autrement. » Ou toi peut-être, tu n’as peut-être pas fait assez d’efforts finalement. « J’ai une nièce qui a douze ans et dont je me suis occupé quelques années quand mon frère ne pouvait pas le faire après la mort de sa femme. » il fut une époque, tu aurais pris du plaisir à glisser le fait que Tommy avait été en prison pendant cette époque mais ce n’était plus le cas aujourd’hui. « J’aime penser que c’est un peu ma fille aussi. » Dis-tu en haussant les épaules. Heureusement que Tommy n’était pas là pour t’entendre, tu ne serais plus autorisé à voir Moïra pendant plusieurs années. Tu marquais un temps de pause, laissant un silence tranquille s’installer. Chloe semblait s’être endormie car les gazouillis s’étaient transformés en respirations profondes. « Tu as pensé à faire une pause ? Laisser Chloe à quelqu’un de confiance et partir quelques temps ? » C’était peut-être sorti de nulle part mais une pause te semblait le plus approprié pour Zoya. « T’imposer ce rôle n’est pas une bonne idée. Prend le temps de te retrouver, de te redéfinir en dehors de ce rôle de mère, cela pourrait t’aider à la mériter cette petite bouille qui ne demande qu’à t’aimer. » Les bébés étaient les plus difficiles à comprendre et à combler parce que vous ne pouviez pas communiquer avec eux. « Est-ce que tu as mangé ? » Lui demandas-tu alors car si Chloe dormait, ce serait le moment pour elle de prendre une pause.



- - anything that is successful is a series of mistakes

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Udv22bR
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 480954teachers
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Zoya Lewis
Zoya Lewis
l'esprit libre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf étés, née le 20 août 1992.
SURNOM : Zo', Zozo (à son grand désespoir)
STATUT : Mère (incapable) célibataire d'une petite fille dont le doux nom est Chloé, née le 24 février 2021.
MÉTIER : Photographe en freelance, parcourant le monde grâce à ce métier passion qui l’épanouie pleinement
LOGEMENT : Au numéro 90 Hughton avenue à Redcliffe, dans un loft avec sa fille.
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 6muc
POSTS : 359 POINTS : 240

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane ➼ A trois frères ➼ Passionnée par la photographie mais aussi la peinture et la cuisine ➼ Les voyages sont sa raison d'être ➼ A 25 ans, on lui annonce qu'elle ne pourra pas avoir d'enfants ➼ A 28 ans, elle tombe enceinte après une histoire d'un soir ➼ Sa fille nait en février 2021, Chloe, qu'elle élève seule (par choix) ➼ Ne gère pas cette nouvelle responsabilité qui lui incombe.
RPs EN COURS : (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
CAMYA ➼ The family. We are a strange little band of characters trudging through life sharing diseases and toothpaste, coveting one another’s desserts, hiding shampoo, borrowing money, locking each other out of our rooms and trying to figure out the common thread that bound us all together.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Ezgif-com-gif-maker-2
TROYA ➼ We all need that someone, who gets you like no one else, right when you need it the most, we all need a soul to rely on, a shoulder to cry on, a friend through the highs and the lows.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZODDY ➼ I'm incapable to tell you the truth because I'm thinking you are not good enough for that role. But i'm not worth better than you... Ironic isn't it?

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ELIYA ➼ sometimes there is no next time, no second chance, no time out. Sometimes is now or never.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
BIRDOYA ➼ we laugh at the dumbest jokes, put up with each others worst moods, go along with the craziest ideas , that's what make us the most amazing friends

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
LEWAINE ➼ Lots of people want to ride with you in the limo, but what you want is someone who will take the bus with you when the limo breaks down

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZORIUS ➼ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me?

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
MAXYA ➼ Now that i've found you, i'm so scared to love you how i want to. Scared that i'm too much for you, scared that you'll walk away.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZOYANWAR ➼ u.c.

13/10
(ouep, je suis foutue)
Rory #1Cameron #1Maxwell #1Marius #1Autumn #1Anwar #1Freya #1Eliya #1Zoddy#3 & Mulligan's Swann #1Maya #2Birdoya #2


RPs EN ATTENTE : Trent #2
RPs TERMINÉS : Zoddy #1Martin #1Trent #1Freddy #2Birdie #1 ]
AVATAR : Phoebe Tonkin
DC : Chiara, Stacey & Gabrielle
PSEUDO : ellialola
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40073-zoya-lewis-be-what-you-want-to-be-when-you-get-a-head-full-of-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t40141-zoya-i-m-just-a-free-spirit-with-a-wild-heart-and-an-open-road-ahead

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty
Message(#) Sujet: Re: (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EmptyDim 3 Oct - 20:39



like a sign knocking at your door - ft  @Marius Warren

« Non, je n’en ai pas. J’aurais aimé en avoir mais la vie en a voulu autrement ». Zoya se sent alors encore plus coupable en entendant la réponse de Marius. Nombreux sont ceux qui aimerait être à sa place, avoir la chance d’être parents, avoir un enfant à charge, car pour eux, c’est la plus belle chose qui puisse leur arriver. Un objectif de vie aussi, des personnes qui seraient alors apte à tenir ce rôle à la perfection là où elle échoue lamentablement. Là où elle-même se plaint d’être devenu mère alors que d’autres n’ont pas cette occasion d’en avoir. De nombreuses femmes sont dans son cas, stérile, et essaye par tous les moyens d’avoir un enfant. Le destin lui a permis d’avoir cette chance, c’est d’ailleurs dans cette optique qu’elle a fait le choix parce qu’elle savait oh combien cela serait rendue difficile avec le temps. Mais là voilà dans les regrets, des regrets qu’elle formule sans retenue auprès de Marius et qui la font malgré tout se sentir encore plus honteuse. « J’ai une nièce qui a douze ans et dont je me suis occupé quelques années quand mon frère ne pouvait pas le faire après la mort de sa femme (…) J’aime penser que c’est un peu ma fille aussi ».  Elle sent de la bienveillance dans sa voix, tout comme la sagesse qu’elle n’a définitivement pas. Evidemment, Marius a dix ans de plus qu’elle, cela peut s’expliquer aussi, quand elle en a à peine vingt neuf. Et même si l’âge ne veut strictement rien dire, il est certain qu’elle n’a pas la maturité encore pour endosser une telle responsabilité. « Il n’est pas trop tard » glisse-t-elle alors qu’elle semble un peu plus apaisée, surtout en attendant le calme regagner la pièce « Pour que tu puisses devenir père à ton tour ». Elle ignore tout sur sa vie personnelle, elle ignore s’il est en couple, divorcée, en instance de divorce ou célibataire. En réalité, elle se rend compte qu’elle sait très peu de choses sur lui et pourtant, ce soir, elle se livre et décide de lui faire confiance. Bien sûr, elle craint son jugement, qu’il ne la comprenne pas mais elle ne veut pas faire semblant et prétendre ce qu’elle n’est pas… une mère responsable.

« Tu as pensé à faire une pause ? Laisser Chloe à quelqu’un de confiance et partir quelques temps ? (…) T’imposer ce rôle n’est pas une bonne idée. Prend le temps de te retrouver, de te redéfinir en dehors de ce rôle de mère, cela pourrait t’aider à la mériter cette petite bouille qui ne demande qu’à t’aimer ».  Zoya s’est redressée, sa tête ayant quitté l’épaule de Marius depuis quelques instants. Son regard est incapable de croiser le sien, alors qu’elle fixe sa fille enfin endormie « J’ai déjà pensé à pire… » avoue-t-elle une nouvelle fois « J’ai pensé de nombreuses fois à fuir, une bonne fois pour toute. La laisser à mes parents ou à mon meilleur ami qui sont bien plus aptes que moi à s’occuper de ma fille ». Les mots résonnent dans la pièce, pour souligner l’importance de ce lien qui l’unit à ce petit être qui respire au loin dans son berceau.  « Si je pars quelques temps, je crains de ne plus revenir » Et c’est peut-être pour cela qu’elle se contente de la faire garder pour une soirée, pour une nuit ou pour une journée, juste le temps de travailler ou de passer du bon temps en charmante compagnie. « Je sais qui je suis en dehors de ce rôle de mère. Je suis une bonne vivante, qui aime sa liberté, qui aime pouvoir vagabonder aux quatre coins de la planète sans avoir de compte à rendre à personne, sans avoir de responsabilités ou d’attaches… ». Ses mots sont catégoriques, elle est sûre d’elle, se connaissant parfaitement en dehors de son rôle de mère. C’est dans celui-ci qu’elle ne parviendrait pas à se définir autrement que péjorativement. Elle daigne enfin trouver le regard de Marius, ses yeux bouffis par les larmes bien trop nombreuses qui se sont écoulés quelques minutes auparavant sur ses joues « Tu as tous les droits de me dire que je ne mérite pas Chloe… », elle retourne son regard sur le berceau « je comprendrais même que tu me déteste pour parler et agir de la sorte… » parce qu’il ne serait pas le seul à le penser, consciente que son entourage ne la comprenne pas non plus dans son comportement.

« Est-ce que tu as mangé ? ». Il ne semble pas fuir, au contraire, il se soucie de son bien être et Zoya est quelque peu surprise par la question « Non… » et à vrai dire, son appétit semble se manifester désormais qu’elle sent sa fille apaisée et qu’elle l’est tout autant. « Et toi ? » lui demande-t-elle alors en retrouvant son regard à nouveau. Peut-être tente-t-elle de se remettre d’aplomb, de montrer qu’elle peut être, à défaut d’une bonne mère, un bon hôte « Je peux nous cuisiner quelque chose… J’ai au moins ce talent-là », ajoute-t-elle non sans un mince sourire en coin, utilisant l’auto dérision, peut-être pour tenter de passer à autre chose et apprécier la compagnie de son invité d’un soir.

(c) ANAPHORE



be what you want to be when you get a head full of dreams



(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door NCLDdV8
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 2eDseF9
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door IUJCx06
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door MGSbLAu
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 335306globetrotter
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door IAeu3cF ÂGE : quarante-cinq ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : seul, tu te retrouves encore une fois terriblement seul ...
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland depuis 2005. nouveau doyen de la School of Communication and Arts tu as pris tes fonctions en février 2021.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Tumblr_inline_p82bhq5b9A1ro4fjb_540
POSTS : 2010 POINTS : 45

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de douze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
RPs EN COURS : normanscarlett.3tommy.4joanne.5liam.2auden.4may.2dani.2michaelakendallzoyahassanandhra

RPs EN ATTENTE : beth.5 ●

RPs TERMINÉS : (2021) colleen.9colleen.10ginny
(2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2keith (fb)olivia (fb)colleen.6scarlett.2auden.3beth.3 (fb)maycolleen.7marylouliamciaratommy.3danicolleen.8warren familyjacob.2 (fb)joanne.4greg, noa & colleenbeth.4malleenia.2kaya
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door G78a
malleen ❥ I never saw you coming and I'll never be the same. This love was brave and wild. This was a state of grace this was the worthwhile fight.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : fassylovergallery (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : stella madson.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility https://www.30yearsstillyoung.com/t30996-marius-warren

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty
Message(#) Sujet: Re: (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EmptyDim 17 Oct - 22:11


Il t’était arrivé de le dire à haute voix, quelques fois seulement, que ton rêve d’une famille s’était envolé. Cela te permettait de mieux l’accepter toi aussi. Tu ne prononçais pas ces mots pour recevoir la pitié des autres, leurs regards désolés. C’était la vie, c’était toi qui avais façonné la tienne, laissant le passé prendre trop de place sur le présent, laissant des rancoeurs passées piétiner des balbutiements d’histoire. Il y avait sans doute une raison qui faisait que les choses ne s’étaient jamais faites pour toi et tu essayais de l’accepter. Tu avais été la figure maternelle d’Elia (quand May ne pouvait pas l’être) puis l’oncle cool de Moïra et puis le quelque chose de tous les enfants de tes proches. Tes amis aimaient te faire remarquer que tu étais doué avec les enfants et tu te contentais en général de sourire sans rien ajouter. « Il n’est pas trop tard. Pour que tu puisses devenir père à ton tour » C’est un regard triste que tu tournes vers Zoya et légèrement amusé aussi. Non, avec toi ce n’est pas une question de trop tard ou pas, ce n’est pas une question de biologie. Jamais tu ne pourras faire un enfant avec une personne en qui tu n’auras pas une entière confiance et de qui tu ne seras pas totalement amoureux. Et plus les années passent, plus cette personne, même si tu la trouvais aujourd’hui a des chances d’avoir déjà eu des enfants et de ne plus vouloir (et pouvoir) en avoir. Ce faisant, il valait mieux laisser ce rêve dans cette catégorie, celle des rêves. « Pour avoir un enfant, il faut être deux et j’ai loupé ma chance, sans doute de nombreuses fois sans le savoir, alors maintenant il faut vivre avec. » Dis-tu en haussant les épaules. Il y avait une forme de fatalité dans tes paroles mais aussi une forme d’acceptation. Il en faudra du temps avant que tu n’acceptes vraiment mais cela viendra, tu te fais confiance.

Quand tu avais demandé à Zoya si elle avait pensé laisser Chloe à ses proches quelques temps, tu étais loin de te douter qu’elle allait se redresser et te dire avec une honnêteté touchante : « J’ai déjà pensé à pire… J’ai pensé de nombreuses fois à fuir, une bonne fois pour toute. La laisser à mes parents ou à mon meilleur ami qui sont bien plus aptes que moi à s’occuper de ma fille. Si je pars quelques temps, je crains de ne plus revenir » Zoya fuit ton regard, cette vérité, elle ne l’assume pas vraiment mais elle te la confie quand même car, pour une raison qui t’échappe, elle te fait confiance. Tu réalises à quel point elle te connait mal, tes soeurs seraient en train de te rire au nez. A leurs yeux, tu ne les avais jamais compris et tu leur imposais tes idées et tes diktats mais cela n’avait jamais été ton intention. « Je sais qui je suis en dehors de ce rôle de mère. Je suis une bonne vivante, qui aime sa liberté, qui aime pouvoir vagabonder aux quatre coins de la planète sans avoir de compte à rendre à personne, sans avoir de responsabilités ou d’attaches… » La personne qu’elle décrivait était bien celle que tu avais imaginée lors de votre première rencontre. Tu n’avais aucun mal à voir Zoya dans ce rôle-là tout comme tu n’avais pas de mal à l’imaginer dans son rôle de mère. Le fait qu’elle n’ait pas déjà abandonner Chloe te semblait être une évidence devant laquelle elle passait sans se retourner. Elle tenait bien plus à sa fille qu’elle ne le pensait, tu en étais certain. « Tu as tous les droits de me dire que je ne mérite pas Chloe… Je comprendrais même que tu me déteste pour parler et agir de la sorte… » Ses yeux remplis de larmes se tournent de nouveau vers toi et ton coeur se serre. Tu peux y lire la douleur et la culpabilité qui semblent se battre pour savoir qui sera le plus fort et qui va gagner cette bataille. Tu poses délicatement tes deux mains sur les joues de Zoya, essuyant doucement les larmes qui lui échappent encore. « Tu te détestes déjà bien assez pour deux, autorise-moi à ne pas te rejoindre. » Tu ne pouvais pas nier ne pas tout à fait comprendre ce besoin d’échapper à cet enfant qui serait pour toi un bonheur immense mais tu avais vu certaines de tes élèves s’effondrer après la naissance de leur enfant, tu ne souhaitais cela à personne. « Tu sais ce que je penses ? » Lui demandas-tu de manière totalement rhétorique. Tu laissais passer quelques secondes avant de lui dire : « Je pense qu’il faut que tu t’affranchisses de cette image de la mère parfaite que tu as à l’esprit. Etre une bonne mère ne veut pas forcément dire être constamment celle qui s’occupe de son enfant sans faire de pause, avec le sourire et sans l’aide de personne. Etre une bonne mère veut dire savoir s’éloigner de son enfant si c’est le mieux pour lui et pour elle. » Devant le regard atterré de Zoya, tu ajoutais : « Pas éternellement. Parce que contrairement à ce que tu penses, je suis persuadé que tu vas te rendre compte que tu tiens plus à Chloe que tu ne le penses. Tu as peut-être pensé à l’abandonner mais malgré les difficultés, malgré la fatigue, malgré les pleurs, tu ne l’as pas fait. » Et ça pour toi, c’était le plus important, ce que tu voulais retenir de toute cette histoire. « Vous avez besoin toutes les deux de trouver un équilibre. Devenir maman ne veut pas forcément dire renoncer totalement à ta vie d’avant. » Tu aimais à penser que même si la vie des parents changeait, ils n’avaient pas à renoncer totalement à cette dernière.

Décidant de détendre un peu l’atmosphère, tu demandes à Zoya si elle a mangé. « Non… Et toi ? » Tu secoues la tête car non, tu n’as pas non plus mangé ce soir. « Je peux nous cuisiner quelque chose… J’ai au moins ce talent-là » Elle essaie de faire de l’humour mais tu ne rigoles pas. Tu te lèves cependant et tu ne tardes pas à lui tendre la main avant de dire : « Des talents, tu en as à revendre, tu n’es juste pas en mesure de le voir là tout de suite. » Tu l’aides à se relever et une fois qu’elle est debout, tu te diriges vers la table basse où tu avais posé le livre avec lequel tu étais arrivé et qui avait vite été oublié. Tu le déposes dans les mains de Zoya avant de lui dire : « Tiens, je l’ai vu et j’ai de suite pensé à toi. » C’était la vérité, tu espérais qu’il lui plairait ce livre de photographies. « Tu vas t’installer sur la table de la cuisine et tu vas faire une pause, moi je vais cuisiner. » Elle l’avait bien mérité cette pause vu la crise de pleurs dans laquelle tu étais arrivé. « J’aurais juste besoin que tu me montres où je peux trouver de quoi nous préparer quelque chose de comestible. » C’était la première fois que tu mettais les pieds chez Zoya et tu n’avais jamais été très à l’aise à l’idée de fouiller dans les affaires des autres.



- - anything that is successful is a series of mistakes

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Udv22bR
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 480954teachers
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Zoya Lewis
Zoya Lewis
l'esprit libre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf étés, née le 20 août 1992.
SURNOM : Zo', Zozo (à son grand désespoir)
STATUT : Mère (incapable) célibataire d'une petite fille dont le doux nom est Chloé, née le 24 février 2021.
MÉTIER : Photographe en freelance, parcourant le monde grâce à ce métier passion qui l’épanouie pleinement
LOGEMENT : Au numéro 90 Hughton avenue à Redcliffe, dans un loft avec sa fille.
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 6muc
POSTS : 359 POINTS : 240

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane ➼ A trois frères ➼ Passionnée par la photographie mais aussi la peinture et la cuisine ➼ Les voyages sont sa raison d'être ➼ A 25 ans, on lui annonce qu'elle ne pourra pas avoir d'enfants ➼ A 28 ans, elle tombe enceinte après une histoire d'un soir ➼ Sa fille nait en février 2021, Chloe, qu'elle élève seule (par choix) ➼ Ne gère pas cette nouvelle responsabilité qui lui incombe.
RPs EN COURS : (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
CAMYA ➼ The family. We are a strange little band of characters trudging through life sharing diseases and toothpaste, coveting one another’s desserts, hiding shampoo, borrowing money, locking each other out of our rooms and trying to figure out the common thread that bound us all together.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Ezgif-com-gif-maker-2
TROYA ➼ We all need that someone, who gets you like no one else, right when you need it the most, we all need a soul to rely on, a shoulder to cry on, a friend through the highs and the lows.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZODDY ➼ I'm incapable to tell you the truth because I'm thinking you are not good enough for that role. But i'm not worth better than you... Ironic isn't it?

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ELIYA ➼ sometimes there is no next time, no second chance, no time out. Sometimes is now or never.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
BIRDOYA ➼ we laugh at the dumbest jokes, put up with each others worst moods, go along with the craziest ideas , that's what make us the most amazing friends

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
LEWAINE ➼ Lots of people want to ride with you in the limo, but what you want is someone who will take the bus with you when the limo breaks down

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZORIUS ➼ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me?

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
MAXYA ➼ Now that i've found you, i'm so scared to love you how i want to. Scared that i'm too much for you, scared that you'll walk away.

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Giphy
ZOYANWAR ➼ u.c.

13/10
(ouep, je suis foutue)
Rory #1Cameron #1Maxwell #1Marius #1Autumn #1Anwar #1Freya #1Eliya #1Zoddy#3 & Mulligan's Swann #1Maya #2Birdoya #2


RPs EN ATTENTE : Trent #2
RPs TERMINÉS : Zoddy #1Martin #1Trent #1Freddy #2Birdie #1 ]
AVATAR : Phoebe Tonkin
DC : Chiara, Stacey & Gabrielle
PSEUDO : ellialola
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40073-zoya-lewis-be-what-you-want-to-be-when-you-get-a-head-full-of-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t40141-zoya-i-m-just-a-free-spirit-with-a-wild-heart-and-an-open-road-ahead

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty
Message(#) Sujet: Re: (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door EmptyLun 1 Nov - 21:37



like a sign knocking at your door - ft  @Marius Warren

« Pour avoir un enfant, il faut être deux et j’ai loupé ma chance, sans doute de nombreuses fois sans le savoir, alors maintenant il faut vivre avec ». Zoya ignore beaucoup de choses sur Marius, notamment sur son passif amoureux, et elle se rend compte par ses mots qu’il ne semble pas avoir été chanceux sur ce point. La culpabilité la gagne davantage à ce moment-là quand elle sent que lui a eu le désir, et l’a certainement encore, de devenir père alors qu’elle préférerait fuir cette nouvelle responsabilité qu’elle est bien incapable d’assumer.

« Tu te détestes déjà bien assez pour deux, autorise-moi à ne pas te rejoindre ». Il y a ce regard qu’elle lui adresse, ce regard qu’elle ose affronter, le sien, après qu’il ait prononcé de tels mots. Surtout qu’il a ce geste, portant ses deux mains sur ses joues pour attraper les quelques larmes qui s’échappent encore de ses yeux. Elle ferme ces derniers quelques instants, se sentant rassurée, comme dans une sorte de safe space où elle peut parler à cœur ouvert. En effet, Marius lui accorde le bénéfice du doute et refuse de la juger malgré les paroles qu’elle vient d’avoir. C’est de la gratitude qu’elle ressent à l’égard de Marius, le trouvant même bien conciliant quand nombreux auraient été ceux qui l’auraient jugé sans ménagement « Tu sais ce que je penses ? » C’est ce qu’elle souhaite savoir, une certaine crainte se dessinant malgré tout sur ses traits.  « Je pense qu’il faut que tu t’affranchisses de cette image de mère parfaite que tu as à l’esprit. Etre une bonne mère ne veut pas forcément dire être constamment celle qui s’occupe de son enfant sans faire de pause, avec le sourire et sans l’aide de personne. Etre une bonne mère veut dire savoir s’éloigner de son enfant si c’est le mieux pour lui ou pour elle ». Un sourcil s’arque alors sur le visage de Zoya qui ne semble ne pas comprendre où Marius veut en venir, ne se permettant pas de l’interrompre pour autant « Pas éternellement. Parce que contrairement à ce que tu penses, je suis persuadé que tu vas te rendre compte que tu tiens plus à Chloe que tu ne le penses. Tu as peut-être pensé à l’abandonner mais malgré les difficultés, malgré la fatigue, malgré les pleurs, tu ne l’as pas fait (…) Vous avez besoin toutes les deux de trouver un équilibre. Devenir maman ne veut pas forcément dire renoncer totalement à sa vie d’avant ». Zoya a été attentive, écoutant chaque phrase, chaque mot prononcé par Marius et prenant chacun d’eux comme pour s’armer parce qu’aujourd’hui, elle se sent totalement démunie et le doute est bien plus présent qu’il n’a pu l’être jusqu’alors. Un soupir émane de ses lèvres alors qu’elle retourne son regard vers le berceau « J’ai une mère qui l’est… » débute-t-elle avant de trouver le regard de Marius à nouveau « parfaite ». Elle marque une pause, un sourire se dessinant alors sur ses lèvres « Elle a eu quatre enfants. Je suis la deuxième mais, malgré les disputes, malgré les pleurs, malgré les tonnes de choses à gérer entre sa passion pour la peinture et nous quatre, elle a toujours tout mené de front ». Elle visualise la maison de son enfance, ce petit cocon dans lequel elle s’est sentie aimée, choyée, et dans lequel elle aime encore se réfugier dans des moments difficiles comme celui qu’elle vient de connaitre. « Mon père a été présent, c’est un fait. Mais c’est l’exemple que j’ai eu, cette image qu’elle m’a renvoyée et j’aimerai être capable d’être comme elle. Peut-être ai-je cru naïvement que c’était quelque chose dont on pouvait hériter mais je me rends bien compte que ce n’est pas le cas ». Son regard danse entre le berceau et Marcus alors qu’elle poursuit « Je ne suis pas partie, pas encore, mais j’ai peur que ce jour puisse arriver Marius. Et dans des moments comme celui auquel tu viens d’assister, j’ai bien peur d’en être capable… ». Elle réitère ses mots, montrant une fois de plus à quel point elle se sent débordée, envisage la fuite définitive et non temporaire. Quant à cet équilibre dont il parle, Zoya a du mal à l’envisager, repensant à bien des échanges qu’elle a eu avec des proches qui lui ont bien signifié qu’elle ne pourrait pas se trimballer avec son bébé à travers le monde. Et, finalement, mis à part être une mère aux abonnés absents, quelle possibilité lui reste-t-elle ? « J’aimerai y croire à cet équilibre, Marius… J’espère que tu as raison… ». Le doute est toujours là mais peut-être aussi que les mots de Marius la rassurent quand il croit en elle, à ses capacités à finir par trouver sa place de mère auprès de Chloe.

« Des talents, tu en as à revendre, tu n’es juste pas en mesure de le voir là tout de suite ». Zoya attrape cette main qu’il lui tend pour l’aider à se relever. Les mots lui réchauffent le cœur, une fois de plus et s’il n’y avait pas cette petite retenue à son égard, elle se serait probablement refugiée dans ses bras. A la place, elle lâche sa main délicatement alors qu’il se dirige vers la table basse, le suivant sur ses pas « Tiens, je l’ai vu et j’ai de suite pensé à toi ». Zoya s’empare du livre qu’il lui donne et un sourire renait sur ses lèvres. Elle le feuillette quelques instants sans un mot, s’attardant sur quelques pages avant de relever son regard sur Marius « Tu as fait un très bon choix… Je l’avais repéré et je voulais justement me le procurer pour le lire… Merci Marius ». Sa main vient rencontrer son bras, ce merci n’étant pas uniquement adressé au sujet de ce livre. « Tu vas t’installer sur la table de la cuisine et tu vas faire une pause, moi je vais cuisiner ». Zoya apprécie une fois de plus cette attention particulière qu’il a pour elle, cette façon qu’il a de vouloir la dorloter quand il a vu à quel point elle se trouvait au fond du trou quelques instants plus tôt « J’aurais juste besoin que tu me montres où je peux trouver de quoi nous préparer quelque chose de comestible ». Un petit rire s’échappe d’entre ses lèvres alors qu’elle se dirige vers la cuisine pour lui montrer les placards où il pourra trouver casseroles et autres poêles et son placard à nourriture « Tu as tout ici et là. Puisque tu refuses mon aide, je te laisse choisir dans ma large gamme de pâtes et de riz ce que tu peux nous concocter. Autrement, dans le frigo, tu trouveras tout plein de légumes ». Etant passé au marché le matin même pour acheter ces derniers. « Tu sais, on peut préparer ça tous les deux. Surtout si tu n’es pas certain de faire quelque chose de comestible ». Elle se permet peut-être une taquinerie à ce sujet, la curiosité la poussant aussi à poser cette question pour savoir si Marius est à l’aise derrière les fourneaux. Son air taquin sur le visage, Zoya se dirige vers le placard où se trouve les verres à pied et vient à sortir deux d’entre eux qu’elle dépose sur le comptoir avant de sortir une bouteille de vin. Elle sert ces derniers en silence avant d’en tendre un à Marius alors qu’elle va trouver sa place sur le tabouret. Un soupir s’échappe d’entre ses lèvres, signe de soulagement et d’apaisement. « Comment vas-tu toi sinon ? » lui demande-t-elle alors, estimant avoir suffisamment parlé d’elle pour ce soir. Elle porte son verre à ses lèvres tout en observant Marius s’adonner à la préparation du repas.


(c) ANAPHORE



be what you want to be when you get a head full of dreams



(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door NCLDdV8
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 2eDseF9
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door IUJCx06
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door MGSbLAu
(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door 335306globetrotter
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty
Message(#) Sujet: Re: (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door (ZOIUS #1) like a sign knocking at your door Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(ZOIUS #1) like a sign knocking at your door

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: logements
-