AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-29%
Le deal à ne pas rater :
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur congélateur bas – 338L
352.99 € 499.99 €
Voir le deal

 prim #2 + pocketful of rainbows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jamie Keynes
Jamie Keynes
les paradis perdus
les paradis perdus
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans (05/06)
SURNOM : Jay
STATUT : Divorcé de Joanne depuis février. Papa de Daniel, 5 ans (13/02/16) et de Louise, 2 ans (16/06/19).
MÉTIER : Président de la Fondation Oliver Keynes qui vient en aide aux jeunes en situation de détresse, il tente de redorer son blason après le scandale qui lui a coûté son poste de rédacteur en chef chez GQ (et son mariage).
LOGEMENT : #212 beachcrest road, bayside (emménagement en mai 2021)
prim #2 + pocketful of rainbows Tumblr_pbz071DnWX1vgf5r3o1_400
POSTS : 20465 POINTS : 110

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglais, né à Londres. Fils de Lord, il l'est lui-même à titre honorifique depuis le décès de son père ≈ A recueilli deux chiens : Ben, un golden retriever, et Milo, un teckel ≈ Végétarien ≈ Pas technophile pour un sou ≈ Passionné d'art, il est peintre et mécène ≈ Sanguin, ses poings dépassent parfois sa pensée ≈ 2015 > diagnostiqué borderline ≈ 2017 > sous traitement suite à sa condamnation pour violences domestiques ≈ 2020 > cible du #MeToo pour chantage sexuel sur une jeune femme de 21 ans ≈ A les dates de naissance de ses enfants tatoués.
RPs EN COURS : [5/5]

Am I just scared? That I'll never be as strong without you there, that everything we built has gone beyond repair. But I'd never give up, no I'd never give up on us.

prim #2 + pocketful of rainbows PsL25RY
Hayden #5
Don't let me hope too high when everything is right 'cause I will find a way to tear it down every time.

Prim #2 - Amalia

UA : (Zamissan) - (Jamooooden)

RPs EN ATTENTE : Stella - River
RPs TERMINÉS : prim #2 + pocketful of rainbows QH8pH4D

• ballads of living and dying

1942-lucy&dan
1528-grace&celso
1888-constance&cole


ub shop archives
AVATAR : luke evans
CRÉDITS : loonywaltz (ava + sign), thx adèle pour le crackship ♥
DC : lou, kelly & marcus
PSEUDO : loonywaltz
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 27/03/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t1188-jamie-elle-m-a-fait-la-bise-langoureusement https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t1525-jamie-keynes https://www.30yearsstillyoung.com/t2243-jamie-keynes

prim #2 + pocketful of rainbows Empty
Message(#) Sujet: prim #2 + pocketful of rainbows prim #2 + pocketful of rainbows EmptyMar 24 Aoû - 8:09



► Pocketful of Rainbows
@Primrose Anderson & JAMIE KEYNES

Mister Heartache I've found a way to make him leave Got a pocketful of rainbows Got a star up in my sleeve

“Je reviens vite.” Il déboula hors du bâtiment de la Fondation aussi rapidement qu’un courant d’air sans laisser à quiconque le temps de lui demander l’objet de sa hâte. Jamie sauta dans sa voiture, et on le vit disparaître sur la route pour l’heure suivante. Vite, tout était relatif. Quinze heures trente, l’Audi réapparut sur le parking, les deux sièges auto de la banquette arrière chargés. Daniel sortit le premier et demeura à proximité de son père, sage comme une image, le temps que celui-ci détache sa petite soeur. Louise, énergique et particulièrement vocale, avait récemment exigé de ne plus être portée et tolérait à peine la supervision de son frère lorsqu’il était question de se tenir la main par sécurité. Non, la seule main qu’elle tiendrait était celle de papa, tant pis s’il se cassait le dos. Un cri de la petite fille résonna immédiatement à l’intérieur de l’édifice, comme si elle testait la capacité d’écho du bâtiment en s’annonçant en fanfare. Impossible de lui faire comprendre son manque de civilité, elle avait besoin que le monde sache qu’elle était là. La petite blonde prenait de la place avec son fort caractère, au détriment de Daniel, plus effacé, naturellement modéré. Lui se contentait d’observer de ses deux grands yeux bleus clairs les locaux du travail de papa où il ne s’était jamais rendu auparavant. Il n’avait jamais vu un endroit où il y avait des arbres et un cours d’eau en intérieur. A l’étage, la troupe retrouva Primrose dans le bureau qu’elle partageait avec deux autres assistantes associées aux services comptable et juridique. La présence des enfants changea l’atmosphère du tout en tout en un instant. “Joanne est retenue au travail, la nounou il a fait faux bond, du coup…” Impossible d’aller chercher les enfants respectivement à la maternelle et à la crèche une fois la garde terminée. Le Keynes s’était dit “disponible” malgré tout pour dépanner -et en profiter pour passer un peu de temps supplémentaire avec eux. Alors, des présentations s’imposaient, semblait-il. “Voilà Daniel et Louise.” Cette dernière était déjà partie explorer en imitant des grognements de dinosaure, et en une dizaine de secondes il fallut lui ôter des mains une agrafeuse, un surligneur et le contenu de la poubelle la plus proche. Rien d’inhabituel. “Je vous présente Primrose. Elle m’aide dans mon travail.” Le petit brun, lui, les mains ballantes de part et d’autre de son corps, fixait la jeune femme mâchoire tombante. “Daniel, on dit bonjour.” Timide, réservé, le garçon ne manquait cependant jamais de se montrer particulièrement poli -probablement l’influence de l’ADN anglais. Pourtant il oublia toute convention sociale et demanda, à la place ; “Est-ce que tu es une princesse ?” Voilà qui était nouveau. Jamie se pinça les lèvres, mort d’embarras. Se massant la nuque, rendu déjà beaucoup trop nerveux par le premier contact de ses enfants avec son environnement de travail -et sa première fois à lui, en tant que père, de les y accueillir- il décida d’ignorer le crush ostentatoire de son fils aux yeux bourrés d’étoiles envers son assistante. “Ils ne dérangeront pas très longtemps, j’attends que leur mère m’indique l’heure à laquelle je pourrai les lui déposer. J’aurais besoin que tu gardes un oeil sur eux juste le temps du call de seize heures.” En espérant que la jeune femme soit plus ou moins à son aise avec les bambins. D’un coup d’oeil, elle pouvait constater lequel des deux mini-Keynes serait le plus challengeant. D’ailleurs, Louise notant qu’elle n’était plus le centre du monde depuis au moins trente abominables secondes, décida qu’il était temps de pleurer pour rien. “Et en attendant, nous allons faire un tour du propriétaire, reprit Jamie en soulevant la petite dans ses bras (pour aussi longtemps qu’elle le lui permettra). Qu’est-ce que t’en dis bonhomme ?” Son acquiescement tacite s’accompagna finalement d’un condition ; “Avec Primrose ?” Oh dear.




If we're counting crimes, nickels and dimes We'd both have riches but you'd be the richest around




:l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Primrose Anderson
Primrose Anderson
l'insatiable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (14.02)
SURNOM : prim, poppy, primsou.
STATUT : il est son jardin secret.
MÉTIER : bye bye les barres de pole dance, nouvelle assistante à la Fondation Keynes. à côté, sa popularité sur les réseaux prend de l'ampleur.
LOGEMENT : 177 hughton avenue, @redcliffe, dans une colocation, accompagnée de nutella le chat et vanille le koala (en peluche) géant.
prim #2 + pocketful of rainbows Tumblr_inline_pkfwggWtXY1rooebp_540
POSTS : 11656 POINTS : 270

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : acheteuse compulsive doublée d'une obsession pour le luxe ✽ pâtissière dans l'âme ✽ créatrice de compositions légumes et fruits ✽ originaire de warwick, arrivée à brisbane en 2012 ✽ consommatrice de cocaïne ✽ possède un instagram qui a sa petite réputation, une façon pour elle d'exister ✽ hypersensible, nerveuse et manque total de confiance en elle ✽ maman d'un british shorthair appelé nutella
RPs EN COURS : pinterest

flashbacksolas 2staceycaleb 3

présentgabriellenasofiagaïacaleb 5heather 3jamie 2alex 2

prim #2 + pocketful of rainbows 4dhr
calrose 3 (fb) 5 ✽ and when we're in the trenches and you're under fire i will cover you. if i was dying on my knees you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother. ☾ 124

prim #2 + pocketful of rainbows O2bz
prim(e)time(e) ✽ every look, every touch makes me wanna give you my heart i be crushin' on you, baby stay the way you are 'cause i never knew, i never knew you could hold moonlight in your hands 'til the night i held you, you are my moonlight ☾ 123456

prim #2 + pocketful of rainbows X3wz
primaya 2 ✽ i have no reason to run so will someone come and carry me home tonight the angels never arrived but I can hear the choir so will someone come and carry me home tonight we are young so let's set the world on fire we can burn brighter than the sun. ☾ 1

RPs EN ATTENTE : deborah ✽ micah ✽ victoria ✽ amaya 2 ✽ will

de l'art made in HH:
 

RPs TERMINÉS : solas (fb) ✽ channing (fb) ✽ tim (fb) ✽ calebheathercaleb 2/alexjamiewrentim 2heather 2tim 3danitim 4tim 5caleb 4amayatim 6

prim #2 + pocketful of rainbows MYUOHbl
prim #2 + pocketful of rainbows O2bz
AVATAR : natalia dyer
CRÉDITS : (avatar/crackships) me.
DC : birdie, le perroquet survitaminé.
PSEUDO : cristalline.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36349-primrose-buy-her-tonight-she-s-still-shining https://www.30yearsstillyoung.com/t36424-primrose-every-little-lie-gives-me-butterflies https://www.30yearsstillyoung.com/t36448-primrose-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t36543-primrose-anderson

prim #2 + pocketful of rainbows Empty
Message(#) Sujet: Re: prim #2 + pocketful of rainbows prim #2 + pocketful of rainbows EmptyDim 29 Aoû - 6:36



“Je reviens vite.” Et il est parti comme un courant d’air. Je n’ai pas eu le temps de lui demander si c’était grave, s’il fallait repousser quelque chose, si “vite” signifiait cinq minutes le temps d’aller prendre un encas dans le distributeur en bas ou “vite” dans le sens plus large d’une course extérieure. En tant qu’assistante qui décroche le téléphone, j’apprécie avoir un ordre d’idées sur les notions de temps de mon supérieur direct afin de ne pas me retrouver godiche au combiné en faisant comprendre que je n’en sais rien. Je ne suis pas très adroite avec les appels téléphoniques et les deux autres assistantes me sourient légèrement - j’ignore si c’est de la compassion ou de la moquerie, mon coeur balance. Il faut dire que mon arrivée aussi surprenante qu’inattendu à un poste si proche du directeur et fondateur des lieux a de quoi en faire jaser plus d’un. Mais je souris, je fais bonne figure et je réussis à trouver de quoi converser ici et là pour tâter un terrain qui ne m’est pas familier ; celui d’une entreprise. Même si c’est sous le label d’une fondation, il n’empêche qu’il y a des bureaux, des humains, des contacts, des rumeurs ici et là qui traînent, des alliances et des gens qui ne peuvent pas échanger le même air plus de deux secondes. Cela me change radicalement de mon ancien travail, à commencer par des horaires plus stables et normaux. Après des années à vivre la nuit et dormir le jour, je dois avouer que le rythme a encore du mal à se faire et qu’il n’est pas rare d’avoir un coup de fatigue en plein milieu de la journée - et de me retrouver à faire des sucreries en plein milieu de la nuit, pour le plus grand plaisir de mes colocataires, mais le désarroi de mon horloge interne.

En parlant d’horloge, voilà que Jamie revient et oh. Jamie n’est pas tout seul, ça se voit et ça s’entend. “Joanne est retenue au travail, la nounou il a fait faux bond, du coup…” Il faut croire que je suis dans une spirale depuis un an parce qu’il y a toujours des enfants à rencontrer - ceux de Caleb, ceux de Tim et maintenant, ceux de Jamie. La différence est que ceux de mon boss sont plus grands, ils marchent parfaitement - et ça s’époumonne aussi incroyablement bien. Mes yeux passent du garçon discret à la petite fille criarde, ce qui a l’effet de venir donner un peu de musique (un peu désagréable, il faut l’avouer) aux murs des bureaux. “Voilà Daniel et Louise.” Mais comme ce sont les enfants du patron, personne n’osera broncher et je souris avant de voir avec effroi la petite Louise qui s’échappe de l’emprise de papa pour aller trifouiller et explorer les environs ; je ne peux qu’être satisfaite de voir qu’elle a jeté son dévolu sur le bureau d’Agnes et non le mien. “Je vous présente Primrose. Elle m’aide dans mon travail.” Je souris sincèrement à Daniel, qui reste silencieux alors que je secoue la main tout en souriant. “Ravie de te rencontrer.” J’irai voir Louise de plus près quand cette dernière arrêtera d’être une véritable petite tornade qui semble faire la danse pour attirer l’attention des adultes. “Daniel, on dit bonjour.”Oh, il n’a pas besoin-” Je peux comprendre ce que c’est d’être timide, je l’étais (le suis) moi-même. “Est-ce que tu es une princesse ?” Cependant, je ne m’attendais pas à ça. “J’aurai bien aimé.” Je me mords la lèvre pour ne pas éclater de rire - ce qui ne pourrait qu’embarasser l’enfant et je ne suis pas là pour cela, je m’en voudrai terriblement - alors que mes yeux se relèvent contre son père qui n’a pas l’air d’avoir l’assurance dont il s’habille si souvent. Le flegme anglais a visiblement ses limites et je souris encore plus en le voyant se passer la main contre sa nuque, signe d’un malaise perceptible. “Ils ne dérangeront pas très longtemps, j’attends que leur mère m’indique l’heure à laquelle je pourrai les lui déposer. J’aurais besoin que tu gardes un oeil sur eux juste le temps du call de seize heures.” J’hoche la tête docilement en commençant à me lever de mon bureau quand la petite Keynes se met à pleurer. “Décidément, tu as un coffre de sons vertigineux, toi.” Je me suis approchée vers Louise qui est tenue par son père, profitant qu’elle soit posée, les yeux embués de petites larmes - réelles ou capricieuses, allez savoir - et la moue renfrognée, alors que je titille ses doigts du bout de mes phalanges. “Et en attendant, nous allons faire un tour du propriétaire. Qu’est-ce que t’en dis bonhomme ?” En voilà une bonne idée. Peut-être que je pourrai récupérer Louise un peu plus calme une fois le grand tour fait. “Avec Primrose ?” Oh. Mon regard passe de Daniel à Jamie, le sourcil arqué. “Je- Cela dépend si mon patron m’autorise à m’absenter un moment de mon bureau.” Il faut croire que j’ai un attrait avec les garçons ; si le Gabriel de Tim m’a accepté, il semblerait qu’il en va de même pour le Daniel de Jamie.





prim #2 + pocketful of rainbows CNcAYPBO_o prim #2 + pocketful of rainbows CQhFK8G prim #2 + pocketful of rainbows 7OaGsrwx_o
prim #2 + pocketful of rainbows 272681890 :
 
Revenir en haut Aller en bas
 

prim #2 + pocketful of rainbows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-