AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -67%
Carte Fnac+ à 4,99€ la première ...
Voir le deal
4.99 €

 a hazy shade of winter ♡ jaimie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laoise McLoughlin
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante-six ans.
SURNOM : lili, parfois, par ceux qui arrivent aussi à prononcer son prénom.
STATUT : divorcée et résolument célibataire.
MÉTIER : artiste peintre reconnue, prof d'art.
LOGEMENT : une petite maison à moitié rénovée qui abrite aussi son studio, au #77, third avenue, dans logan city.
a hazy shade of winter ♡ jaimie 7256b92a82bd89ff26c896bd0a2ae7e48384a89d
POSTS : 90 POINTS : 60

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Fan invétérée de Ghost depuis que l’un de ses élèves lui a fait découvrir le groupe, elle ne perd jamais une occasion d’assister à l’un de leurs concerts. Elle s’amuse énormément de leur pseudo-satanisme, qui lui semble être un excellent moyen de faire un doigt d’honneur métaphorique à l’éducation religieuse qu’elle a reçue.
RPs EN COURS : [4/3] aislingandrewjaimiejaimie #2 (f.b.)
RPs EN ATTENTE : raph #2
RPs TERMINÉS : arthurcaelanginny #1raphael
AVATAR : jennifer connelly.
CRÉDITS : alegria (avatar) + astra (signature)
DC : sid, le tatoueur au coeur tendre • billy, le plongeur-hackeur paumé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27647-i-m-learning-to-be-brave-in-my-beautiful-mistakes-laoise#1186043 https://www.30yearsstillyoung.com/t27751-everything-you-touched-i-loved-o-laoise https://www.30yearsstillyoung.com/t33555-laoise-mcloughlin

a hazy shade of winter ♡ jaimie Empty
Message(#) Sujet: a hazy shade of winter ♡ jaimie a hazy shade of winter ♡ jaimie EmptyDim 29 Aoû - 2:53




a hazy shade of winter
In the meadow we can build a snowman and pretend that he's a circus clown. We'll have lots of fun with Mister Snowman. Yes, until the storm knocks him down. And later on, we'll conspire as we dream by the fire to face unafraid, the plans that we've made when we were walking in a winter wonderland.

En grignotant mon sandwich, je regarde les flocons cotonneux qui virevoltent à l’extérieur. Même s’ils sont légers comme des plumes, ils finissent invariablement par se poser sur le sol et épaissir l’épais tapis blanc qui recouvre le sol. J’ai déjà vu de la neige à Dublin. Il y a quelques années, une tempête avait même paralysé la ville pendant quelques jours. Pourtant, ça n’a rien à voir avec l’hiver ici. Depuis notre arrivée, il est tombé chaque jour quelques centimètres de neige. Je ne me lasse pas d’observer le paysage. J’aime m’asseoir sur le rebord coussiné de la grande baie vitrée du salon et embrasser du regard les arbres touffus, la blancheur vierge, les oiseaux bruns ou colorés qui dénotent dans ce décor tout en teintes de gris. Surtout, j’essaie d’immortaliser à jamais dans mon esprit la silhouette des montagnes imposantes à l’horizon qui semblent veiller sur nous comme des gardiennes silencieuses. J’envie Jaimie de vivre ici et de pouvoir profiter de ce décor enchanteur à tous les jours. Ce que je ne lui envie pas, en revanche, c’est son horaire de ministre. Si, au début, j’étais contente d’avoir reçu la permission d’Auntie… de Mrs. Winters – ma tante n’avait pas particulièrement aimé que je lui rappelle notre lien de parenté et s’était contentée de me corriger froidement sous le regard mortifié de ma mère qui avait insisté pendant tout le voyage sur l’importance d’accorder du respect à nos hôtes – la permission de suivre Jaimie dans ses études du matin, j’ai rapidement déchanté. Non pas que la matière me paraisse particulièrement difficile vu les cinq années qui nous séparent (encore qu’elle soit bien avancée pour son âge), mais ces cours occupent la moitié de nos journées alors que nous devrions pouvoir savourer nos vacances. J’ai toujours trouvé que mes parents étaient exigeants envers moi, mais à comparer avec ce que ceux de Jaimie lui font subir, ce n’est vraiment rien. Je dois peut-être assister… eh bien, religieusement à la messe dominicale, mais au moins j’ai le droit de prendre congé de temps en temps.

M’arrachant à la blancheur du paysage qui commence à me brûler les rétines, je balaie du revers d’une main délicate les miettes tombées sur mon pull. Je m’assure de les recueillir dans mon assiette, peu encline à l’idée de les envoyer sur le tapis. J’ai peut-être l’imagination trop fertile, mais personne ne me convaincra qu’il n’y a pas de donjon caché dans ce manoir sombre et que ma tante ne se ferait pas un malin plaisir de m’y enfermer jusqu’à la fin de notre séjour à la première offense. Assise en face de moi, les jambes arquées devant elle, Jaimie est plongée dans la lecture d’un roman trop avancé pour son âge. Le silence confortable me pousse à récupérer ma propre copie abandonnée de Jane Eyre et je replonge pour une quatrième fois dans les malheureuses aventures de la petite orpheline. Cependant, elles ne réussissent pas à me captiver comme elles le font d’habitude. J’ai dû mal à me concentrer. En constatant que je lis et relis le même paragraphe depuis trop longtemps sans en avoir compris le moindre mot, je jette l’éponge. En poussant un long soupir, je repose soigneusement ma copie à côté de moi et enroule mes bras autour de mes jambes. Pour ne pas alourdir mes bagages, j’ai décidé de laisser dans ma chambre à Dublin mes cahiers et mes fusains. Je regrette ma décision. J’aurais adoré croquer sur le vif les paysages féériques. Peut-être même me risquer à retracer de mémoire les traits harmonieux d’Aodhan et tirer parti du foyer dans lequel crépitent presque toujours des flammes orangées pour me débarrasser en toute sécurité de mes ébauches et ainsi protéger mon gros bonheur secret. Je m’ennuie de lui. Même si j’avais hâte à ce voyage, je savais que j’allais souffrir de ne pas le voir pendant presque trois semaines. À nouveau, je soupire. Les yeux verts de ma cousine jaillissent par-dessus son bouquin. Elle m’observe d’un air ni tout à fait amusé ni tout à fait agacé. Visiblement, elle n’a pas de mal à se concentrer, elle, et je la dérange. Je ne me laisse pas décourager pour autant. « J’en ai marre de lire. On ne fait que ça depuis ce matin. » Étrangement, alors que chez moi je peux me perdre pendant des heures dans mes romans sans m’ennuyer une seconde, ici je me lasse plus facilement. Je crois que c’est parce qu’il y a Jaimie. Je n’ai pas l’habitude d’avoir la compagnie d’une personne de mon âge ou presque avec qui je m’entends bien et j’ai l’intention d’en profiter autant que possible. « J’ai envie de dessiner. Non, de chanter! Ou peut-être de danser… » Une énergie exubérante circule dans mes veines, me donne envie de faire… quelque chose. N’importe quoi, sauf rester assise sur ce rebord de fenêtre tout l’après-midi. Une idée me traverse l’esprit et je me redresse, soudainement pleine d’enthousiasme. « Tu crois qu’on pourra décorer le sapin du petit salon ce soir ? » J’ai dû me retenir de sauter de joie en voyant qu’un troisième conifère parfumé était apparu dans la maison pendant la nuit. En découvrant, surtout, ses branches épineuses encore nues. J’avais aussitôt supplié ma mère d’intercéder auprès de sa sœur pour nous permettre à ma cousine et moi de le décorer. Même si nous n’avons pas encore reçu sa réponse, j’espère toujours qu’elle sera positive et je rêve déjà d’accrocher les boules dorées et les guirlandes scintillantes parmi les épines vertes.




God, where the hell are you hiding? My hands are in the air and I'm excited. I've been on the run, so I'm not coming Sunday. It's alright, I'll probably talk to you at midnight. God, I could never be like you. I can't change, I can't change and I don't want to. I've been on the run, so I'm not coming Sunday. It's alright, I'll probably talk to you at midnight. • midnight, tyler glenn.
Revenir en haut Aller en bas
 

a hazy shade of winter ♡ jaimie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-