AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -29%
TV TCL 50C721 (2021) – QLED, 4K – ...
Voir le deal
374.99 €

 hold my hand (with scar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marcel Keller
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans
SURNOM : Selly
STATUT : éternel célibataire
MÉTIER : Selly, c'est le mec au CV à rallonge. Des tas de petits boulots. Livreur de pizzas. A la plonge d'un restaurant italien. Derrière le comptoir d'une boîte de nuit. Vendeur de l'épicerie du coin. Gros bras d'une compagnie de déménagement. Il enchaîne les boulots sans vraiment d'intérêt - il butine de fleurs en fleurs.
LOGEMENT : minuscule studio sur Bayside. il est la preuve qu'il existe encore des petits appartements dans ce quartier. merci le proprio.
hold my hand (with scar) Tumblr_oz8ia1L3381rxn2n8o1_400
POSTS : 126 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : hold my hand (with scar) Tumblr_ouvnvpm6ST1sr3hkao5_400
Niamh || timon & pumbaa


hold my hand (with scar) Tumblr_npwblq2vUw1rrygyoo8_250
Amalia ||
AVATAR : Nico Tortorella
CRÉDITS : panda
DC : aucun
PSEUDO : Clem
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/08/2021

hold my hand (with scar) Empty
Message(#) Sujet: hold my hand (with scar) hold my hand (with scar) EmptyLun 30 Aoû 2021 - 1:24


hold my hand



Selly comptait ses amis fidèles sur les doigts de la main et une personne faisait partie de ces derniers sans vraiment en avoir conscience. Scarlett. Son ex petite-amie. Une ex devrait rester dans le passé. Elle ne devrait pas avoir une place à part entière dans son présent et pourtant. Il y a des histoires qui s’arrêtent un jour mais qui continuent autrement par la suite. Elle était devenue une amie. Elle continuait à faire partie du décor de sa vie. Alors quand il avait appris qu’elle traversait une phase difficile, il allait évidemment lui offrir une possibilité de se changer les idées. Un message. Une invitation à boire un verre dans un bar étudiant du centre-ville. Il lui avait même envoyé une photo des étudiants qui accoudaient au comptoir avait la vingtaine et avait finalement envoyé une photo de lui avec une moue boudeuse en ajoutant simplement le mode : à l’aide pour la motiver à venir le rejoindre. Être là l’un pour l’autre. Ca avait été une devise.

« Hey. T’es venue ! J’étais pas sûr que tu sois suffisamment convaincue … mais je t’avais promis qu’avec le public qu’on a ici, tu vas avoir l’impression de retrouver tes années les plus folles, tes jeunes années. »

Son ton taquin, son sourire en coin étaient les ingrédients qui rendaient cette pique moins sarcastique. Cela rendait le tout presque touchant. Malgré leur rupture, malgré les années qui s’étaient écoulées, ils étaient restés un binôme. Un binôme improbable mais un binôme quand même. Il était en train d’essuyer les verres qu’il venait de sortir du lave-vaisselle, quand elle avait franchi le pas du bar miteux dans lequel il bossait trois fois par semaine. Un bar étudiant. A une époque lointaine, il aurait adoré pouvoir bosser dans ce genre d’établissement. Aujourd’hui, les étudiantes ne prêtaient pas attention au barmaid, encore moins quand il avait dépassé la trentaine. On lui commandait des verres, se plaignaient du fait qu’il ne dosait pas suffisamment - à leurs goût - et parfois, quand il avait de la chance, il pouvait compter sur un peu de pourboire. Jeunesse dorée. Un autre monde que celui qu’il fréquentait il y a une dizaine d’années. Mais, Selly se retenait de faire ce commentaire à haute voix : cela lui donnerait quelques années de plus sur la tronche. Sur et certains. La frustration des anciens. Reposant son attention sur Scarlett, il tendit le bras au-dessus du comptoir pour enrouler son bras autour de son cou et déposer un baiser amical sur sa joue en guise de salutation.

« Tu veux boire quoi ? »

Il ouvrit les bras en croix comme s’il souhaitait désigner la totalité des boissons, cocktails qu’elle pouvait choisir. En réalité, la qualité était plutôt médiocre. Le public présent se contentait de shots, de bières pas toujours fraîches et de cocktails basiques bien que les mojitos commençaient à légèrement le saouler, Selly et sa patience. Il prit sa commande, tapota doucement sur le comptoir en bois avant de disparaître un peu plus loin pour préparer sa boisson et prendre celles des étudiants un peu excités à l’autre bout du comptoir. mojitos. Qu’est ce que je vous disais ? A croire que les étudiants ne boivent plus que ce genre de boissons de nos jours ! Un sourire poli voire charmeur aux lèvres, il leur donna leurs boissons et rangea les verres vides dans le lave-vaisselle pour reprendre finalement place face à son ex, Scarlett. Il lança un disque en carton sur le comptoir et déposa son verre sur ce dernier avec un sourire amusé. L’ambiance de l’endroit pouvait presque les ramener à une époque où ils étaient un couple et où ils étaient tous les deux du même côté du comptoir.
Il s’adossa contre l’armoire derrière lui et leva sa pinte de bière vers elle. Pas la peine de rouler des yeux ! Il s’autorisait quelques bières pendant le service. Que risquait-il ? Perdre ce boulot de rêve et mettre fin à sa carrière de barmaid dans ce bar minable ? Il allait y survivre. Le risque en valait la peine.

« T'as une sale tête ce soir, tu l'sais ? »

@Scarlett Warren   hold my hand (with scar) 692915883

Code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
hold my hand (with scar) Hu5cwsy ÂGE : 33 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : elle a (temporairement ?) raccroché les gants au Death Before Decaf. En parallèle elle fait monter les enchères sur OnlyFans en assouvissant les fantasmes de ses abonnés. Elle réalise aussi des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite
LOGEMENT : 28 James Street, Fortitude Valley, un studio qu'elle sous-loue
hold my hand (with scar) 3C3H
POSTS : 724 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (7/5)
MaxwellAphrodite crewFinnMarius#4MarcelDeklanTommy#4

hold my hand (with scar) Udv22bR
RPs EN ATTENTE : Lily
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLilyMatt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD family

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) lux aeterna (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 12/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

hold my hand (with scar) Empty
Message(#) Sujet: Re: hold my hand (with scar) hold my hand (with scar) EmptyMar 12 Oct 2021 - 20:34


Il fallait le vivre pour connaître les limites de son désespoir. Scarlett avait touché le fond à la mort de Matt. Un corps sans âme, qui vagabondait en quête d'un sens à donner à sa vie. Elle s'était terrée longtemps, avait beaucoup inquiété ses proches, habitués à la voir si forte et résolue. Ses frères et sœurs avaient certainement réalisé toute l'étendue de sa détermination quand elle avait cessé de la manifester, et certainement avaient-ils réalisé également qu'ils avaient besoin de son anticonformisme dans leurs existences linéaires. Elle n'avait même pas pensé la symétrie qui opposait ses bas à ceux de sa sœur, aussi déprimée qu'elle un an plus tôt, et comme les rôles s'échangeaient toujours avec un naturel déconcertant qu'elles oubliaient aussitôt retrouvée leur rivalité coutumière. Lorsque Beth accordait un peu de son précieux temps aux déboires de sa sœur, elle achevait de la convaincre que leurs chamailleries n'étaient que le symptôme d'un amour inaudible. D'autres l'avaient épaulé avec plus ou moins d'entrain. Elle n'avait pas eu beaucoup de nouvelles de Jill, qui devait sans doute être dans une période sombre de sa vie, ou au contraire dans un affreux déni que lui aurait offert l'arrêt de la prise de ses médicaments. Le deuil était un processus égoïste, une survie. Hormis avec Lily, Scarlett ne s'était occupée que d'elle. Ou du moins elle avait délibérément négligé de s'occuper d'elle. Et parmi ces incroyables personnes qui l'entouraient, Selly avait une place attitrée. Scar n'était pas surprise. Elle avait même été agacée par son insistance lorsque les messages de son ex étaient restés sans réponse, et qu'il avait menacé plus ou moins sérieusement de l'arracher à son lit. Sa mère l'aurait apprécié s'ils ne s'étaient pas résignés à être de bons amis avant de se déchirer. Une des rares fois dans leurs vies respectives où ils avaient fait preuve de maturité et de clairvoyance. Il était revenu à la charge ce soir-là, à grand renfort de selfies et de moues boudeuses dont il avait le secret. Lorsqu'elle avait cru esquisser un semblant de sourire, Scar avait jugé bon de capituler. Elle s'était habillée avec les premiers vêtements qui avaient croisé son regard – en prenant tout de même le soin d'accorder les couleurs – et s'était enfuie de son appartement sans apercevoir son reflet dans un miroir.

Selly l'avait accueillie en grande pompe, trop heureux de pouvoir s'estimer convaincant. S'il avait ménagé son sarcasme, on imaginait tout à fait toutes les vannes qu'il gardait pour une occasion plus propice. Il ne se lasserait jamais de ressasser ce moment où Scarlett avait débarqué à peine apprêtée dans un bar aussi miteux que celui-ci. Aux yeux de Scar, c'était à l'image de sa propre humeur et, surtout, cela ne méritait pas davantage d'effort de sa part. « T'es en train de me traiter de vieille Selly ? T'as de la chance d'être beau et que les femmes t'écoutent pas parler. » rétorqua-t-elle avec son mordant habituel. Sa façon à elle de feindre qu'elle se sentait mieux. « Une bière fera l'affaire. Brune, comme mon âme. » répondit-elle, étrangement ragaillardie par cette étreinte que lui avait offerte le serveur. Si sa famille l'avait soutenue dans cette épreuve, ce n'était pas sur elle qu'elle pouvait compter pour les démonstrations d'affection. Elle l'observa s'exécuter, distraite et fascinée à la fois par une dextérité dont elle faisait preuve deux mois plus tôt. Plus que la mécanique de ses mouvements, c'étaient ses sourires obligés et ses prouesses de sociabilité qui lui semblaient inatteignables aujourd'hui. « Je t'aurais bien dit que toi t'as toujours une sale tête mais on saurait tous les deux que c'est de la mauvaise foi... » se défendit-elle en trinquant, sans même relever qu'il avait le même réflexe qu'elle de boire pendant ses services. « Franchement j'ai fait un effort ce soir. T'aurais dû me voir la semaine dernière. » Peu de gens l'avait vue, à vrai dire. Un tête à tête entre elle et son reflet épisodique dans l'écran de son ordinateur. Elle retrouva avec enchantement le goût de la bière, comme si son palet avait été aseptisé par l'alcool pur qu'elle avait ingurgité pendant des semaines. Elle-même avait eu peur de sombrer dans l'alcoolisme. « Je suis contente d'être là même si t'es insupportable. Merci d'être un petit con borné. » dit-elle en levant les yeux au ciel, même si le reste de son visage paraissait attendri. « Alors, qui sont les habitués ici ? »

@Marcel Keller hold my hand (with scar) 2954228499
Revenir en haut Aller en bas
Marcel Keller
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans
SURNOM : Selly
STATUT : éternel célibataire
MÉTIER : Selly, c'est le mec au CV à rallonge. Des tas de petits boulots. Livreur de pizzas. A la plonge d'un restaurant italien. Derrière le comptoir d'une boîte de nuit. Vendeur de l'épicerie du coin. Gros bras d'une compagnie de déménagement. Il enchaîne les boulots sans vraiment d'intérêt - il butine de fleurs en fleurs.
LOGEMENT : minuscule studio sur Bayside. il est la preuve qu'il existe encore des petits appartements dans ce quartier. merci le proprio.
hold my hand (with scar) Tumblr_oz8ia1L3381rxn2n8o1_400
POSTS : 126 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : hold my hand (with scar) Tumblr_ouvnvpm6ST1sr3hkao5_400
Niamh || timon & pumbaa


hold my hand (with scar) Tumblr_npwblq2vUw1rrygyoo8_250
Amalia ||
AVATAR : Nico Tortorella
CRÉDITS : panda
DC : aucun
PSEUDO : Clem
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/08/2021

hold my hand (with scar) Empty
Message(#) Sujet: Re: hold my hand (with scar) hold my hand (with scar) EmptyVen 15 Oct 2021 - 3:11



hold my hand


« T’es en train de me traiter de vieille Selly ? T'as de la chance d'être beau et que les femmes t'écoutent pas parler. »

Il esquissa un sourire amusé en guise de réponse tout en haussant les épaules, d’un air faussement innocent. Sa gueule d’ange lui avait déjà sauvé la mise ; pas mal de fois même. Que les femmes ne l’écoutaient pas parler … elle marquait un point - encore un ! A son grand regret - aujourd’hui - elles n’écoutaient pas vraiment les longs discours ou ces moments où comme tout être humain, il aurait besoin de s’épandre sur une épaule familière. Ouais, sa gueule d’ange pouvait parfois le prendre à son propre jeu.

« Une bière fera l’affaire. Brune, comme mon âme. »
« Ta positivité, c’est ça que j’ai toujours aimé chez toi. », dit-il dans un murmure - suffisamment fort pour qu’elle puisse en profiter elle-aussi. Aussitôt, il se chargea des boissons et posa l’une d’entre elle devant Scarlett. « Je t’aurais bien dit que toi t’as toujours une sale tête mais on saurait tous les deux que c’est de la mauvaise foi … » Il lui décocha un clin d’oeil amusé tout en avalant une longue gorgée de bière sans la perdre du regard. Scarlett, c’était un bouquet de mystères : un peu à l’image d’un feu d’artifice. On sait que l’explosion arrive mais on ne sait jamais quelle couleur, quelle forme, quel effet va apparaître. Néanmoins, il avait le sentiment que ce petit feu d’artifice était légèrement plus terni que d’habitude. « Franchement j’ai fait un effort ce soir. T’aurais dû me voir la semaine dernière. » Il posa sa pinte derrière le comptoir. « Tu attises ma curiosité, Scar. Je te rappelle que je t’ai connu au petit matin après quelques soirées où on a certainement raccourci notre espérance de vie de quelques années. » répliqua-t-il d’une voix rieuse et taquine. Il se souvenait de leurs moments toujours avec un petit pincement au coeur. Elle était plus qu’une ex, elle était devenue une pièce essentielle dans sa vie, dans la personnalité qu’il était devenu. Elle avait été là quand il se construisait en tant qu’humain. Ni plus ni moins. Alors, oui, il se souvenait de leurs petits matins avec la gueule du bois avec un sourire en coin. Car même avec les yeux rougis, la bouche pâteuse et les fringues qui puent la clope, il avait toujours eu l’impression d’être un roi en sa compagnie. Sans doute à cause de cette aura qu’elle possède.

« Je suis contente d’être là même si t’es insupportable. Merci d’être un petit con borné. » Un léger éclat de rire le secoua alors qu’il s’était remis à la tâche et sortait quelques verres du lave-vaisselle pour les essuyer une fois de plus et les ranger derrière lui. « Alors, qui sont les habitués ici ? » A sa question, il fit volte-face et posa les coudes sur le comptoir face à la jeune femme, comme s’il s’apprêtait à lui partager un secret d’état.

« Le groupe à droite. », qu’il dit en pointant du doigt sans lever les coudes du comptoir un groupe d’étudiants un peu bruyant. « Des étudiants en deuxième année, je crois. Le crétin avec les cheveux longs, on va l’appeler Brenda, s’amuse à commander des cocktails de merde qu’il a surement dû voir dans une série pourrie sur netflix… j’te jure qu’ils ne commandent que des boissons aux couleurs louches, genre un monde sous LSD. Tu dois être la quatrième bière que je sers ce soir … et j’en suis à ma troisième. Imagine. » qu’il dit sans quitter des yeux le petit groupe étudiant - reflet d’un passé bien lointain.

@Scarlett Warren   hold my hand (with scar) 692915883

Code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
hold my hand (with scar) Hu5cwsy ÂGE : 33 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : elle a (temporairement ?) raccroché les gants au Death Before Decaf. En parallèle elle fait monter les enchères sur OnlyFans en assouvissant les fantasmes de ses abonnés. Elle réalise aussi des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite
LOGEMENT : 28 James Street, Fortitude Valley, un studio qu'elle sous-loue
hold my hand (with scar) 3C3H
POSTS : 724 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (7/5)
MaxwellAphrodite crewFinnMarius#4MarcelDeklanTommy#4

hold my hand (with scar) Udv22bR
RPs EN ATTENTE : Lily
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLilyMatt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD family

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) lux aeterna (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 12/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

hold my hand (with scar) Empty
Message(#) Sujet: Re: hold my hand (with scar) hold my hand (with scar) EmptyMar 9 Nov 2021 - 0:33


Être serveuse, c’était aussi composer avec les blagues misogynes, auxquelles Scar rétorquait souvent avec une virulence que seuls les hommes trouvaient exagérée. La boutade lancée à l’égard de Selly et de sa belle gueule n’était pas plus la manifestation d’une profonde misandrie que celle de toute l’affection qu’elle éprouvait pour lui. Il ne parut pas s’en vexer d’ailleurs, bon joueur qu’il était. En revanche, elle ne pouvait que deviner la frustration réprimée d’un constat qui s’appliquait aussi aussi à sa vie. Scarlett était consciente de ses atouts, consciente que sa verve plaisait presque autant que ses accès de féminisme, souvent tournés à la dérision, et qu’elle ne valait pas mieux aux yeux des gens que tous les artifices avec lesquels elle les éblouissait. Ravaler ses problèmes était le lot des gens accessibles, et c’était autant la raison pour laquelle son amitié avec Selly continuait de compter que celle qui avait avorté leur relation amoureuse. Si les autres ne s’efforçaient pas de l’écouter, Scar demeurait fidèle au poste, comme il s’était obstiné à l’être malgré sa résistance fière et farouche. « C’est comme ça que j’ai nommé mon sein droit. » avait-elle ironisé en réponse à ses sarcasmes. À vrai dire, Scarlett faisait rarement preuve de pessimisme, et était au contraire très peu lucide sur les défauts qu’on lui affublait la plupart du temps à raison. Si son attitude positive était difficilement ébranlable, les circonstances dans lesquelles elle la manifestait étaient quant à elles contestables. La faute à une âme d’adolescente que les coups durs de la vie érodaient de plus en plus.

Scar adorait ressasser le passé avec son ex. N’importe qui trouverait l’exercice malsain, mais elle était convaincue que les autres avaient tort dans cette histoire. Que les sentiments n’étaient pas toujours blancs ou noirs, et que l’amour n’était pas fatalement condamné à se transformer en haine. « C’est pas faux. Mais je pense qu’on était tous les deux trop dans le mal pour juger l’état de l’autre. C’était le bon temps. Suffisait d’une petite douche pour repartir en after. » Le souvenir demeurait d’une incroyable pertinence, et c’était pourquoi il restait si clair et précis dans son esprit. Toutes ces sensations, du mal de tête insidieux à la volonté maladroite d’assembler les bribes des récits de la veille, avec lesquelles elle continuait de vivre chaque semaine, se rappelaient à elle avec une vivacité instinctive. Elle profita de ces quelques remembrances pour concéder quelques remerciements sincères, que Selly accueillit d’un modeste éclat de rire. Ils n’étaient pas doués pour ce genre de complaisance, sans doute parce que c’était leur conception de l’amitié. Évidemment que si les rôles étaient inversés, Scar aurait déployé autant d’efforts pour lui arracher un sourire.

Le sujet fut rapidement expédié, mis de côté au profit d’une médisance opportune dans le métier. Dans n’importe quel secteur les oreilles des clients sifflaient. C’était un moindre mal pour leur épargner les violences physiques que leurs comportements méritaient parfois. « Sacrés hipsters. Ils ont aussi envahi le Death Before Decaf figure-toi. J’avoue que ça force à bosser mais j’aime bien jouer les alchimistes pour créer des cocktails. Faudrait juste pouvoir refiler le boulot de les faire à quelqu’un d’autre. » avait-elle affirmé entre deux gorgées goulues de bière. Elle chassa d’un coup de langue discret la mousse qui s’était juchée sur sa lèvre supérieure. « Si j’avais pas de conscience pro je leur mettrais un petit cachet dans leur verre. Ils verraient mieux le monde que derrière leurs lunettes sans correction. » dit-elle avant de se rappeler que ces anecdotes n’étaient plus que des souvenirs. Ceux d’une vie qu’elle n’était plus certaine de pouvoir retrouver un jour. « Enfin bon, c’était quand j’étais encore serveuse tout ça… Je sais plus trop où j’en suis. Je sais plus si je faisais tout ça parce que j’en avais envie ou juste par amitié pour Matt. » Si elle avait accepté l’invitation de Selly à s’épancher sur le comptoir de son bar, c’était avec la conviction intime qu’il aurait les mots qu’elle refusait encore d’entendre. Sa vie lui manquait, mais Matt lui manquait plus encore.  

@Marcel Keller hold my hand (with scar) 2954228499
Revenir en haut Aller en bas
Marcel Keller
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans
SURNOM : Selly
STATUT : éternel célibataire
MÉTIER : Selly, c'est le mec au CV à rallonge. Des tas de petits boulots. Livreur de pizzas. A la plonge d'un restaurant italien. Derrière le comptoir d'une boîte de nuit. Vendeur de l'épicerie du coin. Gros bras d'une compagnie de déménagement. Il enchaîne les boulots sans vraiment d'intérêt - il butine de fleurs en fleurs.
LOGEMENT : minuscule studio sur Bayside. il est la preuve qu'il existe encore des petits appartements dans ce quartier. merci le proprio.
hold my hand (with scar) Tumblr_oz8ia1L3381rxn2n8o1_400
POSTS : 126 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : hold my hand (with scar) Tumblr_ouvnvpm6ST1sr3hkao5_400
Niamh || timon & pumbaa


hold my hand (with scar) Tumblr_npwblq2vUw1rrygyoo8_250
Amalia ||
AVATAR : Nico Tortorella
CRÉDITS : panda
DC : aucun
PSEUDO : Clem
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/08/2021

hold my hand (with scar) Empty
Message(#) Sujet: Re: hold my hand (with scar) hold my hand (with scar) EmptySam 13 Nov 2021 - 21:00



hold my hand




« C’est comme ça que j’ai nommé mon sein droit.»

Il s’arrêta de bouger, pour lever les yeux au ciel. Un geste bien trop théâtral pour être réel, pour être naturel. Juste une énième petite provocation, en réponse aux propos de celle qui était désormais une amie.

« C’est pas faux. Mais je pense qu’on était tous les deux trop dans le mal pour juger l’état de l’autre. C’était le bon temps. Suffisait d’une petite douche pour repartir en after.»
« Attention !» dit-il aussitôt en venant poser les coudes sur le comptoir du bar, plantant son regard dans le sien, battant presque des cils à la manière de Lola Bunny. « J’pourrais croire que je te manque dans le fond.» qu’il finit par ajouter d’une voix presque trop mélodieuse pour être la sienne. Évidemment qu’ils avaient partagé des bons moments, d’excellents moments même. Il ne se souvenait d’aucune dispute avec Scar ; ils s’étaient séparés parce qu’ils s’étaient connus au cours d’une certaine phase de leur vie. Et une fois cette dernière passée, ils avaient été suffisamment intelligents pour le comprendre sans avoir à se déchirer. Alors, la nostalgie venait toujours perler ses souvenirs, ses conversations avec la jeune femme. L’un n’allait pas sans l’autre et c’était ce qu’il appréciait autant chez elle.

Mais, elle était venue pour se changer les idées. Il l’avait attiré dans ce nid à hipsters pour lui faire décrocher quelques sourires, la voir rayonner de nouveau, la faire sortir de chez elle, lui faire comprendre que la vie continuait, que le monde n’avait pas cessé de tourner. « Sacrés hipsters. Ils ont aussi envahi le Death Before Decaf figure-toi. J’avoue que ça force à bosser mais j’aime bien jouer les alchimistes pour créer des cocktails. Faudrait juste pouvoir refiler le boulot de les faire à quelqu’un d’autre. » Il avait fait une petite grimace quand elle avait utilisé le mot „envahi“. Les hipsters étaient pour Selly une espèce de version zombie de clients. Il ne les appréciait pas vraiment … et ces enfoirés n’étaient pas vraiment portés pour les pourboires. À moins qu’ils ne lui donnaient pas de pourboire car il comprenait que Selly les voyait comme des parasites à bar. C’était une éventualité sur laquelle il allait devoir finir par travailler. « Refiler le boulot à un type comme moi … j’vois le tableau, ouais!» qu’il marmonne en saisissant sa pinte qu’il leva légèrement avant d’en boire une mince gorgée. « Si j’avais pas de conscience pro je leur mettrais un petit cachet dans leur verre. Ils verraient mieux le monde que derrière leurs lunettes sans correction.. » « L’école de la vie vue et corrigée par Scar.» prit-il la peine de dire tout en reposant son verre derrière le comptoir, ignorant royalement les gestes d’un des clients venant de la table des étudiants. Il leur avait dit que s’ils voulaient boire, ils devaient ramener leur petit cul de bourgeois au bar. Les commandes se prenaient au bar. Il était barman, pas serveur, bordel !

« Enfin bon, c’était quand j’étais encore serveuse tout ça… Je sais plus trop où j’en suis. Je sais plus si je faisais tout ça parce que j’en avais envie ou juste par amitié pour Matt. »
« Woh ! Et bien, il va être temps de se poser la question, non ? De se poser les vraies questions, de se faire du mal maintenant pour voir clair avant qu’il soit trop tard pour faire ce dont tu as vraiment envie. » Il lui décocha son plus grand sourire avant de venir poser sa main sur son bras et il caressa sa peau pendant une demi-seconde avant de saisir de nouveau son verre pour en boire une gorgée. « Mmh.» dit-il la bouche pleine avant de reprendre après avoir avalé cette bien trop longue gorgée. « Tu fais quoi en ce moment ?»

@Scarlett Warren   hold my hand (with scar) 692915883

Code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

hold my hand (with scar) Empty
Message(#) Sujet: Re: hold my hand (with scar) hold my hand (with scar) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

hold my hand (with scar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: queen street mall
-