AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

 joamie #131 + ships can sink or rise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jamie Keynes
Jamie Keynes
les paradis perdus
les paradis perdus
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans (05/06)
SURNOM : Jay
STATUT : Divorcé de Joanne depuis février. Papa de Daniel, 5 ans (13/02/16) et de Louise, 2 ans (16/06/19).
MÉTIER : Président de la Fondation Oliver Keynes qui vient en aide aux jeunes en situation de détresse, il tente de redorer son blason après le scandale qui lui a coûté son poste de rédacteur en chef chez GQ (et son mariage).
LOGEMENT : #212 beachcrest road, bayside (emménagement en mai 2021)
joamie #131 + ships can sink or rise Tumblr_pbz071DnWX1vgf5r3o1_400
POSTS : 20465 POINTS : 110

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglais, né à Londres. Fils de Lord, il l'est lui-même à titre honorifique depuis le décès de son père ≈ A recueilli deux chiens : Ben, un golden retriever, et Milo, un teckel ≈ Végétarien ≈ Pas technophile pour un sou ≈ Passionné d'art, il est peintre et mécène ≈ Sanguin, ses poings dépassent parfois sa pensée ≈ 2015 > diagnostiqué borderline ≈ 2017 > sous traitement suite à sa condamnation pour violences domestiques ≈ 2020 > cible du #MeToo pour chantage sexuel sur une jeune femme de 21 ans ≈ A les dates de naissance de ses enfants tatoués.
RPs EN COURS : [5/5]

Am I just scared? That I'll never be as strong without you there, that everything we built has gone beyond repair. But I'd never give up, no I'd never give up on us.

joamie #131 + ships can sink or rise PsL25RY
Hayden #5
Don't let me hope too high when everything is right 'cause I will find a way to tear it down every time.

Prim #2 - Amalia

UA : (Zamissan) - (Jamooooden)

RPs EN ATTENTE : Stella - River
RPs TERMINÉS : joamie #131 + ships can sink or rise QH8pH4D

• ballads of living and dying

1942-lucy&dan
1528-grace&celso
1888-constance&cole


ub shop archives
AVATAR : luke evans
CRÉDITS : loonywaltz (ava + sign), thx adèle pour le crackship ♥
DC : lou, kelly & marcus
PSEUDO : loonywaltz
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 27/03/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t1188-jamie-elle-m-a-fait-la-bise-langoureusement https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t1525-jamie-keynes https://www.30yearsstillyoung.com/t2243-jamie-keynes

joamie #131 + ships can sink or rise Empty
Message(#) Sujet: joamie #131 + ships can sink or rise joamie #131 + ships can sink or rise EmptyMer 1 Sep - 22:04



► ships can sink or rise
@Joanne Prescott & JAMIE KEYNES

I just lost the feeling that I had today Do all these good times come and go away ? Tell me something that I can say Sometimes I just want to walk away

Le quartier dans lequel son ex-femme habitait, Jamie ne le portait pas dans son coeur et ne s’en était jamais caché. Il ne pouvait nier que la proximité avec les écoles et l’université était un avantage non négligeable, surtout depuis que Joanne avait reçu la garde exclusive des enfants, mais il persistait à croire que l'environnement n’était pas le meilleur qu’on puisse espérer pour Daniel et Louise, et certains recoins lui arrachaient même une grimace. Cela n’avait cependant aucune importance lorsqu’il était question pour lui de rendre visite à ses enfants. Joanne et lui étaient finalement rapidement arrivés à un accord, à leur discrétion, bien moins restrictif que la garde imposée par le jugement de divorce. En plus de la moitié des week-ends, ils avaient fait une tradition de se réunir en fin d’après-midi, chez elle, pour partager l’heure du goûter. Un horaire qui avait été repoussé, ce jour-là, la faute à la nourrice ayant fait faux bond et à la charge de travail de la conservatrice ne lui permettait pas de s’absenter. Jamie avait pris le relai, s’imposant un “bring-your-kids-to-work day” un brin en avance sur le calendrier scolaire. Finalement, ils furent au numéro trente-sept aux alentours de dix-sept heures. La voiture de Joanne se trouvait déjà dans l’allée de garage. “Maman !” s’écria Daniel -autant qu’il était capable de crier quoi que ce soit, c'est-à-dire deux décibels plus fort que le reste du temps- lorsque la porte d’entrée s’ouvrit sur la belle blonde. Louise, elle, fut plus intéressée par les chiens après lesquels elle se mit à courir à travers le salon, se passant totalement de civilité et de conventions sociales. “On était au travail de papa.” Papa avait d’ailleurs essayé d’expliquer au petit garçon en quoi consistait son travail et quelles actions menaient la Fondation, mais il doutait de sa pleine compréhension des enjeux qu’il lui avait évoqués. Il n’avait pas mentionné son frère, par ailleurs ; il était probablement un peu tôt pour l’apprentissage de la mort, et inapproprié de s’y attaquer seul. “Ils ont été sages.” rassura Jamie par anticipation avant que Joanne ne s’inquiète de quoi que ce soit. Certes, Louise était restée fidèle à elle-même, mais les deux bambins se trouvaient chez eux avec leurs bras et leurs jambes toujours rattachés au reste de leur corps, ce qui était un signe suffisant que ces quelques heures s’étaient bien déroulées. “On a rencontré sa secr… sect…” Oh no. “On a fait un saut par la pâtisserie sur Latimer, coupa immédiatement Jamie en brandissant le sac en papier estampillé du logo de cette boutique dont il était habitué, ils avaient des cannolis. Je me suis dit qu’un peu d’Italie te plairait.” Puis il déposa les douceurs sur la table du salon, entendant au loin ses efforts pour changer de sujet s’avérer parfaitement vains. “... son assistante ! Elle s’appelle Pimrose. - Primrose.” se surprit-il à corriger machinalement. La lettre r n’était pas le fort de Daniel et l’anglais ne s’entendait même plus lui indiquer la bonne prononciation des mots tant cela était devenu un automatisme. Cependant, voilà que le prénom avait traversé ses propres lèvres, et son regard se leva instantanément vers Joanne. Oui, cette Primrose. “Je vais faire du thé.” Il avait appris à trouver son chemin entre les placards, le Keynes. Il aurait surtout aimé se rapeticir au point de tenir dans l’un d’eux et s’y enfermer de l’intérieur, des gallons de thé à disposition pour sa survie. Mais pour cette fois, une tasse devra faire l’affaire. “Elle est belle comme une princesse, entendait-il sur fond de cris de Louise depuis la cuisine, toujours plus mortifié. Pas plus belle que toi maman. Mais presque. Tu crois qu’on pourra se marier quand je serai grand ?” Son front s’appuya sur l’un des placards, yeux fermés, tandis que l’eau frémissait dans la bouilloire. Il aurait pourtant dû s’attendre à avoir cette conversation un jour. Il aurait dû l’anticiper et amener le sujet de lui-même il y avait des semaines de cela. Cela était plus simple d’arguer que tout ceci ne regardait pas Joanne et qu’elle n’avait pas son mot à dire sur le personnel qu’il engageait. Néanmoins, Jamie savait d’avance que son ex-femme ne verrait pas les choses de cet œil-là.





If we're counting crimes, nickels and dimes We'd both have riches but you'd be the richest around




:l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Joanne Prescott
Joanne Prescott
le clair-obscur
le clair-obscur
Voir le profil de l'utilisateur
joamie #131 + ships can sink or rise FQgUS3L ÂGE : 35 ans (11/04/1986)
SURNOM : Jo, mais peu de personnes la nomme ainsi.
STATUT : Divorcée de Jamie Keynes depuis février 2021; entretient une relation longue distance avec Andrea, un chercheur qu'elle a rencontré en Italie en avril 2021
MÉTIER : Mère de deux enfants : Daniel (13/02/16) et Louise (16/06/2019). Conservatrice au QAGOMA, dans la galerie d'art historique international depuis juin 2017. Intervenante dans le cursus d'histoire de l'art du Queensland University 2019. Débute un doctorat en 2020.
LOGEMENT : #37 toowong
joamie #131 + ships can sink or rise 779957628db8a55e4a47235eacc695e96eb618fa
POSTS : 7676 POINTS : 360

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : a deux bergers suisses : un blanc (Nunki) et un noir (Sirius) ▽ a toujours beaucoup de difficultés à faire des choix, à cause d'une famille surprotectrice ▽ antécédents de fausse-couches ▽ amatrice de vin et de champagne ▽ passionnée d'art et d'histoire (surtout la Renaissance italienne) ▽ n'aime pas parler de ses problèmes, reste très réservée par moment ▽ très émotive ▽ a récemment repris des cours de danse en couple ▽ très impressionnable, naïve, elle prend presque tout au 1er degré ▽ adore se promener ▽ on lit en elle comme dans un livre ouvert ▽ ne sait pas mentir
RPs EN COURS : joamie #131 + ships can sink or rise 97fs
joamie
our love were just to strong
that it even teared us apart

joamie #130

au : joamie v.a.#3 +

joassan
just trying to understand each other
beside all the feelings we still have for one another

joamie #131 + ships can sink or rise Tumblr_oln4l8lU8F1sl1n5fo5_400
joassan #20 + joassan (fb #1)

yasmine #2 + marius #5 + evelyn #5 + hayden #2 + rhett
RPs TERMINÉS : oula.



grelso
AVATAR : sarah gadon
CRÉDITS : avatar (black arrow) signature : codage(black arrow) & gifs (black arrow); ub (loonywaltz); crackship joamie (bleeding_light (adèle ♥))
DC : norah lindley
PSEUDO : black arrow
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/02/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t699-joanne-you-could-fly-higher-than-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t10316-joanne-you-could-be-brighter-than-the-stars https://www.30yearsstillyoung.com/t1562-joanne-prescott https://www.30yearsstillyoung.com/t2348-joanne-prescott http://blackarrowcreations.tumblr.com

joamie #131 + ships can sink or rise Empty
Message(#) Sujet: Re: joamie #131 + ships can sink or rise joamie #131 + ships can sink or rise EmptySam 4 Sep - 12:12



SHIP CAN SINK OR RISE
I just lost the feeling that I had today. Do all these good times come and go away? – ft. @jamie keynes
Le long mail d'Andrea fit arracher un sourire discret à Joanne, à l'issue d'une réunion avec les autres conservateurs du musée. Il était ce chercheur italien dont Jamie avait les coordonnées et avec qui elle avait sympathisé lors de son voyage en Toscane. Il y partageait l'avancement des travaux de restauration et des éléments découverts sur les tableaux. Des informations précieuses pour la petite blonde, qui continuait à progresser activement sur son doctorat. Dire qu'il s'agissait d'une relation purement professionnelle était un mensonge. L'on pouvait dire qu'ils étaient tombés sous le charme de l'un l'autre, à force de s'être côtoyé durant les deux semaines où Joanne était en Italie. Elle lui plaisait, il lui plaisait. La petite blonde ne s'attendait certainement à un revirement de situation aussi rapide. Joanne avait peur. Ses rêves de mariage s'étaient envolés le jour où elle avait réalisé que sa deuxième union avait été un échec. Son romantisme avait mis en sourdine et l'engagement la rendait incertaine. Sa relation avec Andrea était platonique. Ils partageaient les mêmes passions et avaient vite constaté une certaine alchimie entre eux. Echanger par messages et quelques appels lui suffisaient amplement pour l'heure. Il n'y avait pas de réel engagement. Et surtout, cela ne lui annihilait pas trop temps, car celui-ci était devenu ce qu'il y avait de plus précieux pour elle. Du temps pour ses enfants, du temps pour ses travaux. D'où l'attention toute particulière qu'elle tenait à avoir, même pour des réunions comme celles-ci. Elle avait des impératifs et comptaient bien s'y tenir. Et là, il s'agissait du goûter prévu avec ses enfants et son ex-mari. Cette habitude s'était instaurée avec une étrange facilité, cela ne voulait pas pour autant dire que la jeune femme se sentait encore totalement à l'aise en présence de Jamie. Ce n'était pas elle qui allait varier les sujets de conversation, en tout cas. Retrouver ses enfant lui donnait toujours le sourire. Daniel fonçait droit sur elle pour la saluer. Elle s'était accroupie pour le réceptionner et l'enlacer avec tendresse, tandis que Louise trouvait bien plus intéressant de s'amuser avec ses compagnons canins. "Tu en as de le chance !" répondit-elle à son fils avec un large sourire. "Il faudra que tu me racontes tout ça." Son fils aîné n'avait aucun problème pour raconter ses journées. Il butait encore sur des mots, inversaient des syllabes, mais son langage s'améliorait de façon évidente. Surtout depuis qu'il allait à l'école maternelle. En revanche, la relation que Joanne avait avec sa fille était encore complexe. Il y avait une distance certaine qui la faisait toujours douter. Elle ne savait pas comment nouer un véritable lien avec elle. Il lui semblait inexistant. Néanmoins, Louise la faisait toujours sourire, elle et son énergie débordante. Les journées étaient loin d'être évidentes, surtout lorsque l'heure du coucher arrivait et que la petite faisait des colères plutôt impressionnantes pour ne pas aller dormir. La blonde se redressa finalement sur ses escarpins et sourit lorsque Jamie lui assurait qu'ils avaient été sages – une notion bien relative une fois que l'on était parent. Daniel s'apprêtait à faire part de quelque chose qui avait apparemment marqué sa journée avec son père mais ce dernier l'interrompit aussitôt. Daniel s'apprêtait à raconter les événements marquants de sa journée, mais Jamie le coupait court dans son élan pour préciser qu'il avait ramené des pâtisseries italiennes. Le clin d'oeil fit plaisir à Joanne bien, et cela éveillait son envie d'y retourner. Elle devait y retourner d'ailleurs, afin d'aller collecter elles-mêmes de nouveaux éléments là-bas. "Merci. C'est gentil." dit-elle doucement. N'ayant pas été importuné par avoir été coupé par son père, Daniel reprit son récit comme si de rien n'était. Alors qu'il bûchait sur un mot, Jamie le rectifiait automatiquement. Le prénom mentionné déclencha comme une sensation de malaise chez Joanne. Ses yeux clairs se levèrent immédiatement en direction de son ex-mari. Par son expression, elle devina aisément qu'il ne s'agissait pas d'une autre Primrose que celle à laquelle elle pensait. Certainement dans l'espoir de faire passer la pilule plus simplement, le britannique se précipité dans la cuisine dans l'intention de leur du thé. Une tactique que Joanne connaissait bien. Mutique, elle dut prétendre que tout allait pour le mieux lorsque Daniel, les étoiles plein les yeux, ne tarissait pas d'éloge concernant Primrose. Pas plus belle que toi maman. Mais presque. Il ne s'agissait que de paroles d'un enfant de cinq ans, pourtant Joanne ne saurait expliquer pourquoi elles lui étaient si blessantes. Surtout parce qu'il parlait de Primrose. "Nous verrons ça quand... tu seras plus grand." lui répondit-elle en passant une main dans ses cheveux bruns. Il était à l'âge des petites amourettes qu'un enfant de cinq ans pouvait avoir. Ca devait être mignon et attendrissant. Là, ça la mettait surtout mal à l'aise. Elle laissait Daniel filer jouer à son tour avec les chiens. Ce goûter commençait mal. Jamie gérait ses employés comme il l'entendait, là n'était pas le problème. Ils étaient divorcés, elle n'avait plus à tout savoir de son quotidien. C'était ce qu'elle disait et à cause de cela, elle n'arrivait pas à expliquer pourquoi elle était si impactée par la rencontre de Daniel et Primrose. Jamie ne faisait pas le fier non plus; préparer le thé l'arrangeait bien. S'il pouvait se faire tout aussi petit qu'une fourmi, il le ferait. Elle n'avait beau que le voir de dos, elle le savait. Les bras croisés, un brin contrariée, Joanne pénétrait dans la cuisine. "Le premier béguin de notre fils est une femme avec qui tu as batifolé." Voilà. Ca ne se résumait qu'à une seule phrase. "C'est..." Joanne cherchait un mot approprié pour définir son état d'esprit. "Merveilleux." Elle sortait deux mugs de son placard. "Absolument merveilleux." Que Joanne use de sarcasme ne faisait vraiment pas partie de ses habitudes. C'était à peu près tout ce qu'elle pouvait faire. Daniel n'avait que d'yeux pour Primrose, cette dernière était apparemment la secrétaire de Jamie. Ils allaient être menés à se revoir. Dans l'idéal, son fils l'oublierait vite et tomberait sous le charme de quelqu'un d'autre. Joanne devait encore demander beaucoup d'énergie pour rendre leurs conversations un tant soit peu naturelles. Jamie ne lui facilitait pas non plus la tâche. "Mais qui suis-je pour parler de tes employés, n'est-ce pas ?" ajoutait-elle d'un ton étrangement calme alors qu'elle prenait le relais pour la préparation du thé. Elle ne s'en jamais mêlée de la façon dont Jamie gérait la fondation. Et elle ne le ferait pas. Ca lui plaisait énormément, ça lui tenait à coeur. Il donnait beaucoup de lui-même pour que tout fonctionne et qu'il y ait un maximum de jeunes qui soient soutenus. De ça, Joanne était contente pour lui, elle en était même fière. Mais Jamie avait tout intérêt de limiter au possible les rencontres entre Primrose et leur fils.


Revenir en haut Aller en bas
 

joamie #131 + ships can sink or rise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-