AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -29%
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur ...
Voir le deal
352.99 €

 Les souvenirs du passé / Ambigus #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambre Lehmann
Ambre Lehmann
l'étoile filante
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans - 08.08.1994
SURNOM : Amby, Lilo, mon étoile..mais ça c'était avant ...
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Assistante familiale
LOGEMENT : Une petite maison en pierre apparente au #80 agnes street à Bayside. Prés du vignoble de ses parents
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 747244f9e49d68464b9b9a31391d5504c7d5b3b7
POSTS : 148 POINTS : 355

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Juin

Lyla & Adriel #1
Diego #1
Aiden #1

Juillet

Queen's Ball / Lyla #2



Septembre

Nights / Adam #1

Flashback

Les souvenirs du passé / Ambigus #1

RPs EN ATTENTE : Les souvenirs du passé / Ambigus #1 6yBnEwz
Frère : Créature nuisible qui te rend dingue car il est toujours en train de t'énerver...Mais qui est toujours là quand tu as besoin de lui #monfrèremonami

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 RBxVO2A
Lissa : Ma princesse დ Je te fais la promesse que tu gardera ce sourire auprès de moi.

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Y2t3
Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne savent plus voler

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 B0cde623186ffb43c35b670b03793a78ca378013
En avouant ses erreurs, on met la raison au présent et le tort au passé. Encore faut-il avoir la force de t'affronter.

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 GCgs4BU
'O ka pua mae'ole i ka lā
Ka pua maila i ka mauna
I ke kuahiwi 'o Mauna Kea
Ke 'ā maila i Kīlauea


Les souvenirs du passé / Ambigus #1 97A59mQ
Akela ♡ Vivre, aimer, aboyer.


RPs TERMINÉS : Les souvenirs du passé / Ambigus #1 DeadAdolescentKitfox-size_restricted

Ambriel #1Lyla #1
AVATAR : Olivia Holt
CRÉDITS : Jamie Keynes (UB) ♡
DC : Erin - Ash - Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38765-ring-of-fire https://www.30yearsstillyoung.com/t38829-simplicity-is-the-ultimate-sophistication-ambre-lehmann https://www.30yearsstillyoung.com/t38826-ambre-lehmann https://www.30yearsstillyoung.com/t39070-ambre-lehmann

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Empty
Message(#) Sujet: Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Les souvenirs du passé / Ambigus #1 EmptyDim 5 Sep - 15:44


Les souvenirs du passé.

Lundi 29 mars -> Lundi 29 Mars -> Le mouvement de sa jambe trahie sa nervosité. Ses lèvres tirent inlassablement sur le cylindre entre ses lèvres. Assise sur sa balancelle, Ambre se balance doucement en fixant son portable. « Il tape dans son box, il est devenu infernal. Il faut vraiment que tu viennes » Elle relève la tête pour cracher la fumée vers le ciel. Ça fait déjà plusieurs fois que Emilie lui envoie des messages pour la prévenir du mal-être de son cheval. Depuis sa rupture avec August, Lehmann fuit le plus possible les écuries de peur de le croiser là-bas. Azzaro lui manque. C’est un crève coeur de s’en priver. Elle a déjà penser à le changer de pension. Mais son tempérament rend la tâche difficile. En effet, ils sont seulement deux à pouvoir entrer dans son box sans risquer leur vie. Elle est ... August évidemment. L’étalon n'hésite pas à venir piétiner ou bien mordre les autres. Une vraie teigne. Ce cheval, personne n’en voulait. Il était voué à finir dans une assiette. Ambre c’est un peu reconnu en lui. Une lignée prestigieuse. Azzaro avait un avenir tout tracé. Sauf qu’il ne l’entendait pas de cette oreille. Fougueux avec un très fort caractère, rien ne le retenait, même pas une barrière. Ce jour-là, l’animal avait échappé à ses détracteurs pour la unième pas. Lehmann arrivait tout juste au centre. Il a foncé droit sur elle pour la charger. Mais au lieu de s’écarter, la blonde à lever sa main droite en le fixant droit dans les yeux. Azzaro à freiner des fers en créant un nuage de poussière. Si bien qu’ils ont disparu tous les deux l’espace de quelques secondes. Tout le monde la croyait morte. Mais Ambre se tenait bien droite face à cet immense animal. Ce jour-là, sera le déclenchement d’une connexion entre l'animal et Lehmann. Elle exigera de le garder. Azzaro devient alors officiellement son cheval. Les débuts n’ont pas étaient tout rose. Ambre s'ait mangé des gamelles, des défaites à tours de bras. Ce n’est pas pour autant qu’elle a baissé les bras avec lui. Ce qu’elle en a fait est époustouflant. L’étalon excelle dans le dressage. Ils ont raflé plusieurs prix. Leurs noms résonnent dans la discipline. Les potentiels acheteurs sont nombreux. Mais hors de question de vendre son compagnon de fortune. Avec lui, Ambre retrouve le plaisir de danser. Il est devenu le prolongement de ses jambes. Le duo est époustouflant. On la surnomme le centaure tellement leur connexion est parfaite.

Akela saute pour rejoindre sa maîtresse sur la balancelle. Sa tête vient se poser sur sa cuisse. La main d’Ambre s’enfouit dans son poil soyeux pour une caresse. Il ressentait sa nervosité. En général quand elle fume c’est que quelque chose la tracasse. Dix-huit heures. En principe à cette heure là August n’est pas dans les parages. Elle écrase son mégot dans le cendrier puis se lève. Elle referme la baie vitrée derrière elle afin d’enfermer son chien à l’intérieur. Pour ensuite quitter sa maison et rejoindre son SUV dehors. Commence alors un trajet angoissant. Pour vu qu’il ne soit pas là … Son 4X4 blanc n’est pas des plus discret. Lorsqu’elle arrive à destination, Ambre va le garer dans un coin histoire qu’il ne saute pas aux yeux de tout le monde. C’est une heure où les autres cavaliers sont déjà rendu chez eux pour souper. Elle ne croise que quelques habitués qui sont ravis de la revoir là. Ambre s’en va récupérer son harnachement dans la sellerie. Puis elle rejoint enfin son compagnon à quatre pattes qui la flaire aussitôt. Sa tête apparaît par-dessus la porte de son écurie. Il hennit joyeusement en la voyant s’approcher. « Heyyyy ! Bonjour mon grand » Son sabot tape dans le bois de sa porte. S’il pouvait la défoncer pour sortir de là, il le ferait. Ce n’est pas faut d’avoir essayer … « Calme toi » Il remue la tête énergiquement en piétinant sur place. Lehmann vient poser sa main sur son chanfrein. Azzaro se calme aussitôt. « Shutttt, je suis là » Ses grands yeux se ferment pour mieux apprécier le doux son de sa voix. Ambre se penche sur son museau pour y déposer ses lèvres. Ça a un effet apaisant sur lui, c’est fou. Elle lui enfile son licol pour le sortir de son box. L’étrille à la main, elle commence à le panser. Chaque sabots est curer. Elle peigne ses crins avec minutie. Son stress s’envole. Elle fredonne même une chanson pour apaiser sa monture. « Today is the greatest day I've ever known. Can’t wait for tomorrow, might not have that long. I’ll tear my heart » Elle s’attarde à faire une tresse à sa crinière. Azzaro pousse un petit hennissement lorsqu’il aperçoit la silhouette d’August. Ambre lève aussitôt les yeux par dessus le dos de son cheval. Manquait plus que lui … « Salut August … » Ses lèvres se pincent. Son coeur se serre. Elle voudrait sauter sur sa monture et partir au galop loin d’ici. Le regard fuyant, Lehmann pose le tapis et sa selle sur le dos d’Azzaro. Hors de question de s’attarder ici. Le revoir ça remue tout un tas de choses qui font mal. Ses erreurs, ses mauvaises décisions, cet enfant qu’elle ne verra jamais naître. Sans parler de sa tentative de suicide dont il ignore encore tout. Azzaro commence à s’agiter en ressentant l’angoisse de sa cavalière. Discrètement elle lui jette un regard en espérant le voir tourner les talons. Mais ça serait mal le connaître. Il est là, et il semble déterminer à vouloir la retenir. Encore …

CODAGE PAR AMATIS



Amby  ▬ Il faut avoir une grande musique en soi si l'on veut faire danser la vie

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Leo10
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 MGSbLAu
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 4lR4VcN
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 OBCGg4U
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 IUJCx06
Revenir en haut Aller en bas
Augustus Moore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (04/07/1995)
SURNOM : August, Gus
STATUT : Célibataire essayant de réparer son couple brisé depuis quelques années...
MÉTIER : Étudiant en travail social + travaille au centre équestre de sa famille
LOGEMENT : #511 Daisy Hill Road, Logan City (appartement)
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Froy-gutierrez
POSTS : 12 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : Ambre #1
Ambre, Lyla et Adam
Link #1
AVATAR : Froy Gutierrez
DC : Adriel Mayers
PSEUDO : MP/MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40276-augustus-now-my-heart-sings-in-different-keys-with-new-harmony

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Les souvenirs du passé / Ambigus #1 EmptyVen 10 Sep - 3:08


Il faut avoir confiance
dans les surprises de la vie

« Guuuuuus, t’as vu Miss Elena? » Je lève la tête en direction des escaliers. Nova est perchée tout en haut et elle me regarde d’un air insistant, comme si je pouvais réellement savoir où est cachée sa poupée préférée. C’est l’heure du thé et la principale invitée manque à l’appel. Dans un soupir, je me lève et range mon téléphone dans la poche arrière de mon jean. La journée s’est montrée épuisante au boulot; mon oncle est parti au centre équestre de Sydney pour la semaine, ce qui veut dire qu’il y a plus de travail pour moi. Ça ne m’embête pas du tout, mais il faut dire que je n’ai presque plus d’énergie à cette heure-là. Normalement, je serais sûrement rentré chez moi faire une sieste avant de me faire à dîner, mais ma tante avait un rendez-vous à la banque et elle avait besoin que je sois présent à la maison lorsque les jumeaux rentreraient de l’école. Et ensuite, c’est prévu qu’on dîne tous ensemble, même Emilie a prévu de venir faire un tour. « Guuuuuus » « Je cherche, je cherche », je dis en lui tirant la langue. Sorti de nulle part, je pique une course dans les escaliers en direction de Nova en faisant mine de l’attraper et elle s’élance dans sa chambre en criant. Je la suis jusqu’à ce qu’elle me claque la porte au nez et je m’appuie contre le mur. « Bon… si tu ne veux plus que je t’aide… » Elle ouvre timidement la porte, juste assez pour que je vois ses yeux. Je m’agenouille pour qu’on soit à la même hauteur. Du coin de l’oeil, je vois Thomas qui nous ignore totalement, le nez presque collé contre sa Nintendo DS. Je reporte attention sur ma petite soeur. « Est-ce qu’elle a dormi avec toi la nuit dernière? » Nova ouvre un peu plus la porte et elle secoue la tête, faisant balancer ses cheveux sur ses épaules. Puis, ses yeux s’ouvrent en grand. « OH! » Elle se précipite vers les escaliers et les dévale à toute allure. « NOVACCINO MAR— » Juste quand elle arrive à la porte, celle-ci s’ouvre en grand et manque de percuter ma soeur. C’est tout simplement Chelsea, ma tante biologiquement parlant, mais ma maman légalement parlant. « Woahhhh, Nova, qu’est-ce qui se passe? » Chelsea, dans toute son élégance, va porter les sacs qu’elle tient dans ses bras sur le comptoir de la cuisine. « Je pense que j’ai oublié Miss Elena à l’écurie », lui explique Nova. Notre mère hoche la tête d’un air très sérieux. « As-tu terminé tous tes devoirs? » Je pince les lèvres. Oups. J’ai oublié qu’il fallait qu’on fasse ça et ce n’est certainement pas ma soeur qui allait me le rappeler. « Non… » répond Novi en baissant les yeux. J’arrive au rez-de-chaussé avec mon air coupable. « Je m’excuse, Chels’, c’est de ma faute. J’ai… oublié. » Ma mère jette un coup d’oeil à sa fille et je vois bien qu’elle fait de son mieux pour ne pas laisser son sourire gagner. « Elle aussi, apparemment. » Chelsea contourne le comptoir pour attraper le sac d’école de Nova qui traîne sur le côté. « Thomas, viens faire tes devoirs! » crie-t-elle en direction de l’étage. On entend mon frère grogner son mécontentement, mais quelques secondes après, il descend les escaliers. « Mais mamaannnn, Miss Elena est encore dehors, j’en suis certaine. » « Gus s’occupera d’aller la chercher, pas vrai Gus? Vous deux, vous faites vos devoirs pendant que je m’occupe du dîner. » Je demande davantage d’explications à Nova pour en apprendre plus où se cache sa poupée, puis j’empoigne ma veste et sors à l’extérieur à la recherche de Miss Elena.

Il commence à faire frisquet, le soleil tombe. Ce soir s’annonce être une belle nuit étoilée, ça aurait été le parfait moment pour aller m’installer avec Octavius au spot près du lac artificiel. Mais depuis ce qui s’est passé avec Ambre, je n’ose pas y retourner. Pendant des années, c’était notre endroit à Jake et moi, puis il est parti à l’université en Angleterre; j’ai rencontré Ambre peu de temps après et c’est devenu notre endroit à nous deux. On y a même dormi quelques fois en regardant les étoiles, on n’a pas hésité à s’y mettre à notre aise, à nous découvrir là, à nous faire des promesses diverses — parfois sérieuses, parfois pour rigoler. Je ne peux plus y retourner sans penser à elle, à cet enfant qui était supposément le mien et qu’elle a avorté sans m’en parler. Je ne peux pas repenser à son corps collé contre le mien, sur le bord de l’eau, sans penser qu’un autre y a touché également. Alors je préfère éviter. Quand je sors Octavius pour une balade, on va dans le sens totalement opposé. Parfois, il essaie de m’y ramener, parce que c’était son endroit à lui aussi. Il adore se rafraîchir dans le lac. Mais je le ramène toujours à l’ordre.

Je ne tarde pas à trouver Miss Elena sur une botte de foin. Je roule des yeux, amusé, en songeant que sa maman va devoir lui donner un bain. Hell, connaissant Nova, elle l’amènera peut-être même avec elle dans le bain ce soir, au grand désespoir de Chelsea. Je suis pour reprendre le chemin vers la maison lorsqu’une voix attire mon attention. « Today is the greatest day I've ever known. Can’t wait for tomorrow, might not have that long. I’ll tear my heart » Plus je m’avance, plus je l’entends distinctement, et je la reconnais. Comment faire autrement? Je reconnaitrais sa voix n’importe où, n’importe quand. Plus je fais de pas, plus mon poul s’accélère. C’est impossible, ce ne peut pas être elle. Elle ne vient plus depuis un bon moment. J’ai guetté son arrivée pendant longtemps, au début. Je me suis occupé d’Azzaro du mieux que je le pouvais; il me laisse l’approcher, mais c’est devenu de plus en plus difficile de m’occuper de lui plus longtemps il passe sans sa partenaire. Je peux le comprendre. Elle me manque aussi. Il faudrait que je songe à l’appeler, à lui écrire, je ne sais pas. Pour lui dire qu’Azzaro a besoin d’elle. Mais le courage ne me vient pas.

Je tourne vivement la tête en direction du hennissement qui me semble adressé. Azzaro m’observe attentivement, s’agite un peu. Mon coeur s’arrête lorsque mes yeux repèrent une tête blonde derrière lui. Je déglutis, mais je ne bouge pas, Miss Elena pendant au bout de ma main. Ma mâchoire se serre, mais ma gorge est sèche. « Salut August … » Ses lèvres se pincent. « Ambre. » Son prénom est tout ce que je parviens à répondre. Je n’arrive pas à décrocher mon regard d’elle. Toujours aussi belle. Même plus qu’avant, je ne sais pas. Ça fait trop longtemps que je ne l’ai pas vue. Et ce n’est pas qu’elle a réellement changé physiquement, mais c’est tout comme. Il y a quelque chose de différent chez elle et je ne saurais dire si c’est dans son apparence. Je fais un pas en avant alors qu’elle pose la selle sur le dos d’Azzaro. Ces deux-là ont toujours formé un duo hallucinant. Personne du centre n’arrivait à s’approcher de lui, alors l’éduquer… oubliez ça. Sauf Ambre. Ils ont tous cru à un miracle, mais pour moi, c’était évident. Elle a un don. « Il était temps que tu reviennes le voir », je lâche plus sèchement que je ne l’aurais voulu, pinçant les lèvres à mon tour comme pour retenir mes mots. Mais trop tard, ils sont sortis. Je commençais à aller mieux. J’ai parfois l’impression que je ne me remettrai jamais de notre rupture, des raisons qui nous ont poussés à rompre aussi, mais je commençais vraiment à aller mieux. Ça fonctionne peut-être, finalement, voir un psy. J’en doutais au départ, je ne le cacherai pas. Alors revoir Ambre là, maintenant, je ne sais pas quoi en penser. Et je n’arrive pas à refouler la colère qui remonte en moi. MAIS il y a aussi une partie de moi qui est heureux de la voir, qui s’imagine qu’il y a encore de l’espoir. C’est la femme de ma vie, je le sais, et ça ne changera jamais. Mais je veux comprendre pourquoi. Pourquoi elle m’a trompé avec cet autre homme, pourquoi elle n’a même pas voulu nous donner une autre chance quand elle a appris qu’elle était enceinte. Non, elle a préféré se débarrasser du bébé et me le cacher, en plus. Je prends une grande inspiration, fais un pas de plus, comme si elle pouvait partir à tout moment, prêt à la retenir. « Ambre… » je souffle. Je ne la quitte pas des yeux. « On peut se parler? On… va se promener? » Mon regard dérive en direction du box d’Octavius. Je suis prêt à les rattraper, Azzaro et elle, s’il le faut.

♡ code par mpitiousmermaid ♡

Revenir en haut Aller en bas
Ambre Lehmann
Ambre Lehmann
l'étoile filante
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans - 08.08.1994
SURNOM : Amby, Lilo, mon étoile..mais ça c'était avant ...
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Assistante familiale
LOGEMENT : Une petite maison en pierre apparente au #80 agnes street à Bayside. Prés du vignoble de ses parents
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 747244f9e49d68464b9b9a31391d5504c7d5b3b7
POSTS : 148 POINTS : 355

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Juin

Lyla & Adriel #1
Diego #1
Aiden #1

Juillet

Queen's Ball / Lyla #2



Septembre

Nights / Adam #1

Flashback

Les souvenirs du passé / Ambigus #1

RPs EN ATTENTE : Les souvenirs du passé / Ambigus #1 6yBnEwz
Frère : Créature nuisible qui te rend dingue car il est toujours en train de t'énerver...Mais qui est toujours là quand tu as besoin de lui #monfrèremonami

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 RBxVO2A
Lissa : Ma princesse დ Je te fais la promesse que tu gardera ce sourire auprès de moi.

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Y2t3
Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne savent plus voler

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 B0cde623186ffb43c35b670b03793a78ca378013
En avouant ses erreurs, on met la raison au présent et le tort au passé. Encore faut-il avoir la force de t'affronter.

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 GCgs4BU
'O ka pua mae'ole i ka lā
Ka pua maila i ka mauna
I ke kuahiwi 'o Mauna Kea
Ke 'ā maila i Kīlauea


Les souvenirs du passé / Ambigus #1 97A59mQ
Akela ♡ Vivre, aimer, aboyer.


RPs TERMINÉS : Les souvenirs du passé / Ambigus #1 DeadAdolescentKitfox-size_restricted

Ambriel #1Lyla #1
AVATAR : Olivia Holt
CRÉDITS : Jamie Keynes (UB) ♡
DC : Erin - Ash - Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38765-ring-of-fire https://www.30yearsstillyoung.com/t38829-simplicity-is-the-ultimate-sophistication-ambre-lehmann https://www.30yearsstillyoung.com/t38826-ambre-lehmann https://www.30yearsstillyoung.com/t39070-ambre-lehmann

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Les souvenirs du passé / Ambigus #1 EmptyJeu 16 Sep - 13:47


Les souvenirs du passé.

Lundi 29 Mars -> En venant ici à une heure tardive, Ambre espérait secrètement qu’August ne serait pas présent aux écuries. Mais lorsqu’elle voit sa silhouette à quelques mètres d’elle, son espoir s’efface. Il est bel et bien là et il ne semble pas vouloir tourner les talons. Lehmann lui souffle un bonjour. Son regard est fuyant. Ses mains deviennent moites. Elle est prise de petits tremblements aux mains. Azzaro ressent le stress de sa cavalière. Il commence à piétiner sur place nerveusement. Ambre lui caresse alors l’encolure pour tenter de l’apaiser. De toute manière elle ne compte pas s’éterniser ici. « Ambre. » Elle repose ses yeux sur son ex avec un pincement au coeur. Entendre sa voix c’est presque un supplice. Par chance il se tient à distance et tant mieux. Fut un temps ils étaient plus proches que proche. Gus est son double masculin. La connexion était parfaite avec lui. Mais ça c’était avant qu’elle merde en allant voir un autre homme. Cette histoire de mariage l’avait fait paniquer. Tout le monde l’avait saoulé avec les préparatifs. Surtout sa mère. Ambre, fait si, fait ça … elle déteste qu’on lui dicte sa vie. Cette rencontre impromptue avec Jonathan lui avait redonné le goût du risque. Celui qu’elle avait Gus avant de devenir un couple trop ‘parfait’ à ses yeux. Ils avaient perdu le piment de leur couple. Et elle l’avait retrouvé avec cet homme. Bien sur qu’elle regrette. Aujourd’hui les remords la rongent de l’intérieur. Ambre se rend compte qu’aucun homme sur cette terre ne pourra prendre la place d’Augustus dans son coeur. Leur relation est unique. Ils sont tous les deux brisés quelque part. Ils recollent parfaitement les morceaux à deux. Mais Lehmann recule d’un pas à chaque fois qu’il tente de revenir à elle. Elle estime qu’elle ne le mérite pas. Pas après son écart de conduite. « Il était temps que tu reviennes le voir » Qu’il balance sèchement. Elle lui jette un regard noir tout en ajustant son tapis sous sa selle. Se priver de son cheval était déjà difficile pour elle. Il en rajoute avec ses paroles piquantes. « Ouais bah si y a que ça je vais le ramener chez moi. T’auras plus à t’en faire » Sèche et directe. Ce cheval est la dernière chose qui les lie encore. Ça ne l’arrange pas vraiment de le laisser dans les écuries de son ex. Le mettre dans une autre pension, hors de question. Azzaro finirait par créer un accident avec son comportement dominant. Elle tâte donc l’idée de le ramener carrément chez elle à Bayside. Elle a un peu de terrain autour de sa maison. Au moins là, Ambre n’aurait pas de compte à rendre. Et elle pourrait le monter sans craindre de croiser August. Tout ça ce n'est qu'un projet dans sa tête. Rien de concret pour le moment. Mais s’il continue de la titiller comme ça, ça ne fera pas long feu.

« Ambre… » Elle soupire. Sa tête reparaît en dessous de l’encolure de son cheval. « Quoi ?? » Qu'est-ce qu’il lui veut encore ? Si c’est pour l’amadouer et tenter de renouer, non merci. C’est clair dans sa tête. Gus doit l’oublier et elle en fera de même de son côté. Même si elle en est incapable. Elle à réussit à être heureuse et amoureuse pendant un an. Mais tout finit par la ramener à Augustus à un moment donné. C’est comme si le lien qui les unissait ne pouvait se rompre. « On peut se parler? On… va se promener? » Le silence s’installe. Azzaro fait un pas en arrière. Ambre apparait face à au brun sans armure, sans bouclier où se camoufler. Cette discussion est nécessaire, encore faut-il en avoir envie … Les questions vont fuser. Sera t-elle capable d’y répondre franchement ? Azzaro la bouscule avec son museau. - Hey toi humaine, dépêche toi, j’ai envie de galoper. - Le visage de Lehmann se radoucit. « Okey mais dépêche toi. J’en connais un qui est impatient » Aussi impatient que Gus ? Pas si sur. Elle observe brièvement August puis lève les yeux sur Octavius qui remue la tête vivement hors de son box pour montrer son impatience à sortir de là. « Tu penses réussir à me suivre ? » Un défi ? Certainement. Sa monture bouillonne d’impatience. Et elle ne compte pas le retenir. S’il veut pouvoir avoir cette discussion avec elle il va devoir s’accrocher. Octavius est loin d’être ridicule. Ça rend la chose encore plus intéressante. Ambre continue de seller son cheval pendant que Moore s’occupe du sien. Elle ajuste la sangle puis enfile le filet. Bizarrement, Azzaro ne rechigne pas à prendre le mors dans sa gueule. Elle détache le licol, rassemble les rênes au niveau du garrot. Le pied dans l’étrier, elle se hisse sur son dos avec souplesse. Sa monture commence à piaffer sur place. Le duo est enfin connecté. Ambre lui flatte l’encolure. « Tout doux mon beau » Azzaro pousse un petit hennissement. Le sourire de Lehmann illumine son visage. Ça lui avait tellement manqué. Elle se tourne vers August qui est quasiment prêt de son côté. La résonance des fers de sa monture excite un peu plus Octavius. Gus est à peine monter sur son cheval que Azzaro ouvre la marche en levant ses antérieurs du sol pour un mini cabré. « Prêt ? » Ils abordent une prairie remplit de coquelicot. Les fleurs chatouillent le flanc de son étalon. Ambre presse ses talons. Sa monture ne tarde pas à décoller du sol pour un galop effréné à travers champ. Le rire de Lehmann vient ajouter un peu de gaîté à ce moment. Elle se retourne sur Gus qui la talonne de prés. « Allez Azzaro plus viteeee » L’animal ne se fait pas prier. Il accélère la cadence. Les cheveux blonds de sa cavalière flottent dans l’air au rythme de cette franche galopade. Elle se penche légèrement en arrière pour faire ralentir son cheval. Ils retrouvent un rythme plus tranquille. Silencieuse Lehmann regarde droit devant elle sans engager la conversation. C’est lui qui voulait parler … pas elle.

Ils arrivent bien vite à cet endroit qui ne leur est pas si inconnu que ça. C’est toujours aussi beau et paisible. Azzaro s’approche pour venir s’abreuver dans le lac. Ambre n’est pas revenue ici depuis leur rupture. Mais son cheval connaît très bien les lieux. Assez pour l’avoir trimballé là sans qu’elle ne s’en rende compte. Elle descend en prenant les rênes dans ses mains. Puis elle part s’asseoir sur un gros rocher non loin de l’eau en bonne compagnie de son cheval. Une fleur blanche attire ses yeux. Ambre tend la main pour la cueillir. La tige tourne entre ses doigts. Elle se laisse bercer par le petit cours d’eau qui passe tout près. Cet endroit la rend nostalgique …

CODAGE PAR AMATIS



Amby  ▬ Il faut avoir une grande musique en soi si l'on veut faire danser la vie

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Leo10
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 MGSbLAu
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 4lR4VcN
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 OBCGg4U
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 IUJCx06
Revenir en haut Aller en bas
Augustus Moore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (04/07/1995)
SURNOM : August, Gus
STATUT : Célibataire essayant de réparer son couple brisé depuis quelques années...
MÉTIER : Étudiant en travail social + travaille au centre équestre de sa famille
LOGEMENT : #511 Daisy Hill Road, Logan City (appartement)
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Froy-gutierrez
POSTS : 12 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : Ambre #1
Ambre, Lyla et Adam
Link #1
AVATAR : Froy Gutierrez
DC : Adriel Mayers
PSEUDO : MP/MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40276-augustus-now-my-heart-sings-in-different-keys-with-new-harmony

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Les souvenirs du passé / Ambigus #1 EmptyLun 20 Sep - 5:02


Il faut avoir confiance
dans les surprises de la vie

Elle se tient devant lui. Ambre se tient devant lui et August ne sait pas trop comment il devrait réagir. Il y a un moment qu’ils ne se sont pas vus tous les deux, et ça a été loin d’être facile. Gus a l’impression qu’il n’a jamais été aussi bas dans sa vie que les mois qui ont suivi leur rupture officielle, puis la découverte de sa grossesse interrompue. Heureusement, il va mieux, il apprend à vivre sans elle maintenant. Ce n’est pas pour autant qu’elle n’occupe pas ses pensées une fois de temps en temps. Régulièrement, même. Il a bien essayé de totalement passer à autre chose, dans le genre tenter de sortir de nouveau avec une fille, mais rien n’a été concluant. Personne n’arrive à la cheville de son Ambre immortelle. Même si elle l’a trompé et a avorté leur enfant. Même là, il a l’impression qu’il ne cessera jamais de l’aimer. C’est plus fort que lui. La dernière fois qu’ils se sont vus, sous l’élan de la colère, il lui a dit qu’il ne voulait plus la voir. Ça n’a pas duré longtemps qu’il l’a regretté, mais c’était trop tard. C’est Ambre qui a décidé de prendre ses distances pour de bon.

Moore la salue un peu froidement, par son prénom seulement, parce que c’est le seul mot qui arrive à sortir de sa bouche. Il en oublie Miss Elena qui pend au bout de son bras, du fait qu’il doit la rapporter à Nova, que celle-ci doit s’impatienter. Il ne pense pas au fait que sa tante trouvera sans doute qu’il met du temps à chercher la poupée. Mais bon, il y a tellement tout le temps des choses à faire sur le ranch qu’elle croira sans doute qu’il a profité du fait d’être dehors pour continuer une tâche. Augustus s’est toujours donné à mille pourcent pour l’entreprise de ses parents d’adoption, parce que cette terre est le premier endroit où il s’est senti chez lui. Il remarque bien qu’Ambre a du mal à poser son regard dans le sien. Son coeur se pince. Il veut seulement des explications. Qu’ils discutent pour régler leur “problème”. Est-ce trop demander? Les magnifiques yeux bruns de son ex se posent enfin sur lui, mais ce n’est pas un contact direct non plus et ça le peine. Il a envie de lui crier de le regarder, pour l’amour du ciel, ils peuvent passer au-travers de tout ça. C’est lui qui devrait avoir à lui donner une chance, pas l’inverse… non? Des mots secs s’échappent de sa bouche avant qu’il n’ait pu les retenir. Il aimerait plutôt lui dire qu’il était temps qu’elle revienne le voir, lui, Augustus Moore, mais il sait très bien que ce n’est pas le cas. Seul son cheval l’amène ici. Cheval qu’elle s’est empêchée de voir à cause de leur couple brisé. Le regard noir que lui jette Lehmann le ferait presque sourire. Elle ne s’est jamais laissée marcher sur les pieds et c’est un truc que Gus a toujours admiré chez elle. Rectification. Il a toujours trouvé ça sexy. Il s’amusait parfois à la provoquer exprès, inconsciemment peut-être. Deux têtes dures, ils ne cessaient de se piquer ici et là, parfois pour rigoler. C’était moins drôle quand ils finissaient par se tomber dessus pour vrai. Heureusement, ils arrivaient toujours à recoller les morceaux pour des petites chamailles comme celles-là. D’ailleurs, ils avaient leur manière bien spéciale de le faire. Ça finissait souvent avec des vêtements en moins. Et hop, ils ne se lâchaient plus de nouveau. « Ouais bah si y a que ça je vais le ramener chez moi. T’auras plus à t’en faire » Ambre est au moins aussi sèche qu’il l’a été. Un ricanement s’échappe d’entre les lèvres d’Augustus; c’est bien elle, elle n’a pas changé, et d’un sens ça le rassure. Il a toujours aimé son caractère, sa manière de dire les choses en face. Puis, il pousse un petit soupir de frustration en fronçant les sourcils lorsqu’il essaie d’analyser ses paroles. « Chez toi? » Aux dernières nouvelles, elle habite encore avec son frère, non? Mais ça fait longtemps qu’il n’a pas eu de ses nouvelles, justement. « Il est très bien, ici », marmonne-t-il alors que son coeur se met à battre un peu plus vite. « Imagine à quel point ça serait compliqué pour lui de s’adapter à un nouvel environnement… même si c’est chez toi », plaide-t-il. Ça aurait dû être chez eux. En tout cas, il n’a pas envie de voir Azzaro partir, sachant qu’Ambre ne mettrait sans doute plus jamais les pieds au centre équestre des Andersen et ça le peinerait beaucoup. Ce serait une chance de moins de renouer avec celle qu’il aime toujours. Et bon, avec le caractère du cheval, il n’est pas certain que ce serait une chose facile de le changer de place, c’est vrai.

Augustus croise les bras sur son torse et observe la blonde qui continue de donner de l’attention à son cheval. Il l’interpelle, ne sachant pas trop exactement ce qu’il veut lui dire ensuite. Elle se redresse et le regarde, l’air irritée. Tout dans son non-verbal le fait sentir comme s’il n’était pas le bienvenue. Mais oh, c’est chez lui, ici, pff. « Quoi ?? » Il se crispe, se retient de lui balancer quelque chose d’aussi sec encore. Est-elle obligée d’être comme ça avec lui? Comme s’ils ne s’étaient jamais aimés. Bon, il n’était pas mieux il y a quelques instants, il le sait. Mais tout ce qu’il veut, c’est avoir une vraie conversation avec elle, avoir la chance de montrer qu’il pense toujours à elle, qu’il tient toujours à elle. Lui poser quelques questions, certes. Gus lui propose alors d’aller se promener. De toute manière, Octavius remue déjà dans son box, comme s’il demandait une balade. Il se rappelle bien celles que tous les quatre faisaient avant, et Gus aime bien penser que ça lui manque autant qu’à lui. Un petit silence perdure. Un silence qu’August déteste parce qu’il a l’impression qu’ils n’en sortiront jamais. Azzaro bouscule Ambre comme pour lui signaler qu’il a hâte de partir. Elle semble se radoucir et ça rassure Moore. « Okey mais dépêche toi. J’en connais un qui est impatient » Un sourire se pose sur les lèvres d’Augustus. Il n’y a pas de doute, l’équidé est clairement impatient. Mais surtout, elle a dit okey. C’est une chance qu’il refuse de perdre, alors il ne perd pas une seconde et se dirige déjà vers le box d’Octavius. Celui-ci s’est approché de la porte et remue vivement la tête. « Tu penses réussir à me suivre ? » Gus rit en se retournant vers elle. Un défi. Avant, ils faisaient sans cesse la course. Les victoires étaient assez bien partagées. « Et toi, penses-tu que tu arriveras à bien me suivre? » qu’il réplique sur un ton de défi, ne pouvant réprimer un petit sourire. Il s’insère dans le box de son partenaire, dépose Miss Elena tout près et, rapidement, le prépare à une balade. Il l’a fait tant de fois auparavant, pour Octavius comme pour les montures des visiteurs du centre qui n’y connaissent rien ou pas grand chose, que ses gestes sont automatiques et plutôt rapides. Octavius se laisse faire, jetant des petits regards en direction d’Ambre et d’Azzaro, semblant se douter de ce qu’ils s’apprêtent à faire. August monte sans difficulté sur le dos de son cheval et se penche pour lui chuchoter à l’oreille, comme s’il pouvait réellement comprendre ce qu’il lui disait — m’enfin, il lui a prouvé à plusieurs reprises qu’il pouvait comprendre, alors Gus aime bien se faire croire que oui, c’est réel. « Tu dois aller plus vite qu’Azzaro et Ambre, Octa », lui dit-il tout bas. L’équidé s’agite un peu et émet un hennissement. « Je compte sur toi. » Octavius s’excite un peu plus. Moore se retourne vers la blonde, qui est déjà montée sur Azzaro. Celui-ci lève même ses pattes antérieures, comme pour montrer qu’il a hâte de se dégourdir les membres. « Prêt ? » August hoche la tête une fois. « Toujours », répond-il. Mais Ambre et Azzaro sont déjà partis, et Gus et Octavius ne tardent pas à les rejoindre. Le cheval semble plus qu’heureux de la balade, en fait ça fait quelques jours qu’ils n’en ont pas fait avec tout le travail qu’il y a au centre avec l’absence de son oncle. Ça leur fera du bien à tous les deux. Ambre se retourne dans leur direction pour constater qu’ils les suivent de près. « Allez Azzaro plus viteeee » Presqu’aussitôt, Azzaro accélère. « Octavius, rejoins-les! » ordonne-t-il au concerné. Octavius ne se fait pas prier; lui aussi aimait leurs courses d’autrefois. Le cavalier et sa monture se connaissent depuis si longtemps que tout est facile. August se rappelle la première fois qu’il l’a monté, au début de son adolescence; il ne se sentait pas stable du tout, il faisait accélérer Octa alors qu’il voulait le faire ralentir. Maintenant, les gestes viennent tout naturellement, pas besoin d’y penser deux fois. Ils se comprennent. Gus se plaît quand même à parler à son cheval parce que c’est son compagnon.

Les deux arrivent à la hauteur des deux autres, mais lorsqu’Ambre fait ralentir Azzaro, August en fait de même avec Octavius. Toutefois, ce n’est pas pour autant qu’elle lui parle, elle regarde même droit devant elle sans engager la conversation. Gus fait genre de regarder tout droit en avant lui aussi alors qu’il n’arrête pas de jeter des coups d’oeil à la blonde. Nerveux, il se mordille la lèvre. Il a envie de parler, mais en même temps il n’ose pas rompre le silence. Parce que tout ce qu’il a envie de dire en cet instant, c’est qu’il lui pardonne, qu’ils peuvent régler ça ensemble. (Bon, okay, il lui en veut encore pour l’avortement surprise surtout, mais il est prêt à avancer. Avec elle.) Toutefois, il la connaît assez bien pour savoir que ce n’est pas comme ça qu’il pourra regagner son coeur. Quand Lehmann prend une décision, il lui faut une bonne raison pour changer d’avis. Et il compte bien arriver à la convaincre, il n’a juste pas encore trouvé comment.

Augustus est tellement perdu dans ses pensées qu’il ne remarque pas où les deux chevaux les mènent naturellement. Ou peut-être est-ce Ambre qui dirige Azzaro dans cette direction. Nan, ça l’étonnerait. Elle n’oserait pas le torturer comme ça, ce n’est pas son genre. L’endroit lui assène une énorme bouffée de nostalgie. Avoir évité cet endroit était vraiment une bonne idée. Peu importe où son regard se pose, il se rappelle d’un moment ou un autre avec Lehmann. Là-bas, ils ont fait un château de sable — ou de boue, plutôt. Là-bas, ils se sont étendus sur des serviettes et se sont même endormis, collés l’un contre l’autre. Lorsqu’ils se sont réveillés, ils avaient tous les deux de gros coups de soleil; Ambre dans le dos, puisqu’elle était étendue sur Gus, et celui-ci sur le front. C’était très chic. Ils ont passé les jours suivants à s’enduire d’aloès à tour de rôle. Là-bas… et là-bas aussi, ils ont fait l’amour. Gus chasse vite ça de ses pensées. Ça lui fait trop mal.

Octavius s’arrête tout près de son ami qui s’abreuve dans le lac, alors qu’Ambre pose les deux pieds au sol. C’est un rocher qu’elle choisit pour s’assoir, tout près de l’eau. Gus ne tarde pas à descendre à son tour de sa monture. Mais une fois les deux pieds au sol, il hésite. Un tout petit peu. La peur qu’Ambre décide de s’en aller soudainement l’envahit. Il caresse l’encolure d’Octavius et se dirige vers elle d’un pas lent. Ses yeux se posent sur la petite place juste à côté d’elle sur le rocher. Avant, il n’aurait pas hésité une seconde à s’y installer, à la coller, à passer ses bras autour de ses épaules, sa joue tout près de la sienne. Mais là… il sait que ce n’est pas une bonne idée. Et ça serait de l’auto torture en plus du simple fait qu’Ambre n’apprécierait sans doute pas. Juste déjà qu’il s’installe aussi près d’elle. Alors Gus reste planté devant elle, les bras ballants, ne sachant que faire d’eux. Dis quelque chose, s’implore-t-il. « Comment tu vas? » demande-t-il finalement en se laissant tomber sur le sable un peu mouillé. Tant pis. Sa question est peut-être de base, mais il faut bien commencer par les débuts. Ça fait un bail qu’ils ne se sont pas vus. Malheureusement. « J’ai vu que tu avais adopté un chien… », souffle-t-il finalement, ses doigts s’enfonçant dans le sable, comme si ce simple geste pouvait l’apaiser. Autrefois, ils avaient bien émis l’idée d’adopter un chien ensemble. Quand ils auraient une maison rien qu’à eux, quand ils seraient mariés… Il y a quelques années, quand ils étaient ensemble, August s’est créé un compte Instagram rien que pour pouvoir la suivre. Tranquillement, il s’est mis à poster, des photos d’elle surtout, mais sans plus. Après leur rupture, il a continué de la suivre. Régulièrement, il allait voir son profil parce qu’elle lui manquait. Puis il s’est mis à voir un psy, qui lui a conseillé d’arrêter de le faire s’il voulait passer à autre chose. Maintenant, il n’y va qu’une fois de temps en temps; il a bien remarqué, il y a environ un an et demi, qu’elle ne postait plus rien pendant quelques semaines. Tout de suite, il s’est inquiété pour elle. Mais quelques temps après, elle est revenue sur les réseaux… accompagnée d’un gars. Et plus tard, d’un chien. Mais quand Augustus a vu une photo de son ex et de ce mec… ça ne l’a pas du tout fait. Elle était en couple… avec un autre. Il a eu envie de balancer son téléphone à l’autre bout de la pièce. Finalement, c’est le coussin du canapé qui a été sa victime. Cette nuit-là, il a bu comme jamais il n’avait bu. Jusqu’au point de s’en rendre malade — ça ne lui était jamais arrivé avant, surtout que, pendant longtemps, il évitait de boire tout court à cause de ce que la boisson avait fait à son père. Mais l’arrivée de Nova dans la salle de bain — elle voulait seulement aller aux toilettes — lui a fait réaliser que là, c’était allé trop loin. Il n’a plus touché à une goutte d’alcool depuis. « Il s’appelle comment? » demande-t-il pour se chasser de ses pensées. Gus se souvient qu’elle l’a sûrement mentionné sous les photos du canidé, mais c’est un nom étranger s’il se rappelle bien, et donc ça lui échappe.

♡ code par mpitiousmermaid ♡

Revenir en haut Aller en bas
Ambre Lehmann
Ambre Lehmann
l'étoile filante
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans - 08.08.1994
SURNOM : Amby, Lilo, mon étoile..mais ça c'était avant ...
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Assistante familiale
LOGEMENT : Une petite maison en pierre apparente au #80 agnes street à Bayside. Prés du vignoble de ses parents
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 747244f9e49d68464b9b9a31391d5504c7d5b3b7
POSTS : 148 POINTS : 355

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Juin

Lyla & Adriel #1
Diego #1
Aiden #1

Juillet

Queen's Ball / Lyla #2



Septembre

Nights / Adam #1

Flashback

Les souvenirs du passé / Ambigus #1

RPs EN ATTENTE : Les souvenirs du passé / Ambigus #1 6yBnEwz
Frère : Créature nuisible qui te rend dingue car il est toujours en train de t'énerver...Mais qui est toujours là quand tu as besoin de lui #monfrèremonami

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 RBxVO2A
Lissa : Ma princesse დ Je te fais la promesse que tu gardera ce sourire auprès de moi.

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Y2t3
Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne savent plus voler

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 B0cde623186ffb43c35b670b03793a78ca378013
En avouant ses erreurs, on met la raison au présent et le tort au passé. Encore faut-il avoir la force de t'affronter.

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 GCgs4BU
'O ka pua mae'ole i ka lā
Ka pua maila i ka mauna
I ke kuahiwi 'o Mauna Kea
Ke 'ā maila i Kīlauea


Les souvenirs du passé / Ambigus #1 97A59mQ
Akela ♡ Vivre, aimer, aboyer.


RPs TERMINÉS : Les souvenirs du passé / Ambigus #1 DeadAdolescentKitfox-size_restricted

Ambriel #1Lyla #1
AVATAR : Olivia Holt
CRÉDITS : Jamie Keynes (UB) ♡
DC : Erin - Ash - Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38765-ring-of-fire https://www.30yearsstillyoung.com/t38829-simplicity-is-the-ultimate-sophistication-ambre-lehmann https://www.30yearsstillyoung.com/t38826-ambre-lehmann https://www.30yearsstillyoung.com/t39070-ambre-lehmann

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Les souvenirs du passé / Ambigus #1 EmptyMar 21 Sep - 15:41


Les souvenirs du passé.

Lundi 29 Mars ->Les paroles d’August me chiffonnent. Je grogne entre mes dents. Mais c’est plus fort que moi. Je ne peux pas encaisser ses pics sans réagir. J’ai pour habitude de dire les choses telles qu’elles sont. Gus ne fera pas exception à la règle. Tant pis si ça fait mal. C’est lui qui m’attaque le premier. Je le menace alors de retirer Azzaro des écuries. J’ai déjà pensé à le ramener chez moi. Mon terrain est assez grand pour l’accueillir. Je doute que ça plaise à mon ex… Son ricanement me hérisse le poil. Qu’est-ce qu’il y a de drôle ? Faut qu’il m’explique. Je fronce les sourcils un peu plus en le fixant avec animosité. « Chez toi? » Ça à l’air de le surprendre. Apparement il n’est pas au courant de mon déménagement. Une information que j’aurai bien voulu qu’il ne sache pas. Trop tard. « Oui chez moi. J’ai juste à le monter dans le Van et on en parle plus » En vérité, j’ai tout le terrain à clôturer. Il faut également que je lui confectionne un box. Mais ça peut aller très vite. J’ai les moyens pour ça. « Il est très bien, ici » Je brosse énergiquement l’encolure de mon étalon qui s’impatiente de faire du sur place. Il n’a jamais été très patient. Surtout quand il sait qu’on part en balade. « Il est bien si je suis là. Peu importe l’endroit. » Le souci avec ce Ranch, c’est qu’il appartient aux Andersen. Depuis ma séparation avec Augustus, j’avoue que ça me pose problème. J’aimerais définitivement couper les ponts avec lui. Repartir de zéro, commencer une nouvelle vie. A chaque fois que je pose les yeux sur lui, je me prend en pleine face la Ambre maléfique que j’étais. Ce n’est pas sans me rappeler cet enfant que je n’ai même pas été capable de concevoir comme il faut. Gus est quelqu’un de bien. Il mérite de rencontrer une fille qui saura répondre à ses attentes. Il faut qu’il tourne la page avec moi. « Imagine à quel point ça serait compliqué pour lui de s’adapter à un nouvel environnement… même si c’est chez toi » Je cesse de brosser mon cheval pour me tourner vers August. Je sais très bien ce qu’il a derrière la tête en me disant cela. Je le pointe avec ma brosse. « C’est toi qui aurais du mal à t’adapter que je ne vienne plus ici. Ne met pas tout sur le dos d’Azzaro. C’est juste un prétexte pour conserver un lien avec moi. » Qu’il ose me dire le contraire. Je ne manquerai pas de lui balancer que c’est un piètre menteur.

Je l’entends m’appeler. Il peut pas faire comme si je n'étais pas là ? Je soupire en passant la tête en dessous l’encolure de mon cheval. Je lui balance sèchement un « QUOI ? » pour qu’il arrête de tourner autour du pot. S’il a quelque chose à me dire, autant qu’il crache le morceau. Il me demande alors si c’est possible qu’on discute. Je reste un moment sans répondre. Je n'étais pas venu ici pour l’affronter. Ça fait deux ans que cette discussion aurait du avoir lieu … Mon cheval me bouscule avec sa tête pour me faire réagir. Ils sont de mèches ou quoi ? J’accepte. Ma réponse s’achève à peine que Gus est déjà parti rejoindre son Octavius. On se demande qui est le plus impatient des deux … Ça m’arrache un petit rictus. Je le soupçonne de ne pas réussir à me suivre. Azzaro est assez rapide. Mais sa monture n’est pas ridicule non plus. J’avais juste envie de le taquiner un peu. « Et toi, penses-tu que tu arriveras à bien me suivre? » Son rire se joint au mien. Faut croire qu’on peut communiquer sans se jeter des pierres. J’hausse les épaules en le regardant. «  Y a qu’une façon de le savoir » Il disparaît dans le box de son cheval. Je me dépêche de seller mon cheval pour être prête avant lui. Ma jambe passe à peine par dessus ma selle que ma monture se met à piaffer sur place. Je lui tapote l’encolure en lui soufflant de ce calmer. Gus se joint à moi. Je regarde pour le défier. « Toujours » Qu’il me répond pour me dire qu’il est prêt. Je presse légèrement mes talons, mon cheval prend la tête. Il se cabre légèrement puis part dans un petit galop qui ne demande qu’à prendre de la vitesse. J’attend qu’on atteignent le champ de coquelicots avant de laisser libre cours à ma monture. Nous voilà parti dans une course effrénée. « Octavius, rejoins-les! » Je l’observe me talonner. Nos chevaux semblent vouloir galoper côte à côte. Finalement tout le monde en sort gagnant. Je m’enfonce dans ma selle en pressant légèrement mes rênes pour faire ralentir Azzaro. On passe au pas. Un silence s’installe. Loin de moi de vouloir engager la conversation. C’est lui qui voulait qu’on parle. C’est donc à lui d’amorcer la discussion. J’attends …

Après quelques minutes de marche, je me rend compte que nos chevaux nous ont embarqué dans un endroit qui ne m'est pas inconnu. A Gus non plus d’ailleurs. J’aurai préféré bifurquer ailleurs qu’ici. Parce que ces lieux me rappellent des moments agréables avec August. J’ai pas forcément envie de penser à tout ça maintenant. Enfin… maintenant qu'on est là. Je vais pas faire demi-tour. Je descend de mon cheval. Il s’abreuve un peu puis je vais m’asseoir sur un gros rocher au bord de l’eau. Le ruissellement de la rivière me berce. Je ramène mes jambes contre moi. Mon regard est attiré par une petite fleur blanche qui pousse à travers le roche. Elle est jolie, naturelle, sauvage. Tout ce que j’aime. J’ai toujours préféré les fleurs sauvages à celles qu’on cultive. Ma meilleure amie ne m’en voudra pas pour ça. « Comment tu vas? » Il reste planté devant moi plutôt que devenir s’asseoir à côté. Rahh, parfois j’ai envie de le secouer pour qu’il se montre moi renfermer. Je l’ai connu plus téméraire. « Ça va … Et toi ? » J’ai beau me montrer hostile avec lui, ça m’intéresse quand même de savoir ce qu’il devient. « Tu bosses toujours aux écuries ? » Je suppose que c’est le cas. Il se laisse finalement tomber dans le sable. Je reste perché sur mon rocher. Mon menton vient s’appuyer sur mes genoux. Le regard rivé sur ma fleur. Je reste attentive à notre conversation malgré tout. « J’ai vu que tu avais adopté un chien… » Mes yeux ce relève sur lui. « Tu me suis toujours sur insta ? » Pourquoi il fait ça … Je me mords la joue en pensant à ce que j’ai publié. S’il est au courant pour Akela, il l’est aussi pour Adriel … « Oui, c’est un amour de chien. Je l’ai ramené d’Hawaï suite à un voyage … » Ma phrase reste en suspens. J’ai pas forcément envie de rajouter que je l’ai eu grâce à Mayers. Je veux pas le faire souffrir plus. Discrètement j’enfouis mon collier sous mon vêtement pour ne pas qu’il le voit. Cette perle j’y tiens. Mais encore une fois, c’est quelque chose qui me ramène à cet homme que j’ai aimé et que j’aime toujours un peu. Et ce n’est pas August … « Il s’appelle comment? » Le chien ? - Il se concentre sur mon chien et ça me va très bien comme ça. « Akela. Ça veut dire joyeux en Hawaïen. C’est un amour de chien. J’ai un chat aussi. Et j’ai repris la garde d’enfant si tu veux tout savoir » Bon bah là, il ne peut pas dire que je ne fais pas d’efforts. « Et ça se passe comment pour toi ? Ta soeur va bien ? Les jumeaux ? » Notre conversation n’a pas de sens … On tourne autour du pot sans vouloir se lancer. Gus ignore beaucoup de choses à mon sujet … Notamment ma tentative de suicide que je ne souhaite pas qu’il sache. Mais il y aussi cet avortement qui lui brûle les lèvres. Je sens qu’il meurt d’envie d’en parler. C’est un sujet sensible que j’aborderai avec lui seulement s’il le désire. Je suis prête à lui donner les vraies raisons cette fois. Je le sens apte à encaisser la nouvelle maintenant qu'il semble aller mieux.
CODAGE PAR AMATIS



Amby  ▬ Il faut avoir une grande musique en soi si l'on veut faire danser la vie

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Leo10
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 MGSbLAu
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 4lR4VcN
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 OBCGg4U
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 IUJCx06
Revenir en haut Aller en bas
Augustus Moore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (04/07/1995)
SURNOM : August, Gus
STATUT : Célibataire essayant de réparer son couple brisé depuis quelques années...
MÉTIER : Étudiant en travail social + travaille au centre équestre de sa famille
LOGEMENT : #511 Daisy Hill Road, Logan City (appartement)
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Froy-gutierrez
POSTS : 12 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : Ambre #1
Ambre, Lyla et Adam
Link #1
AVATAR : Froy Gutierrez
DC : Adriel Mayers
PSEUDO : MP/MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/09/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40276-augustus-now-my-heart-sings-in-different-keys-with-new-harmony

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Les souvenirs du passé / Ambigus #1 EmptyMer 22 Sep - 6:27


Il faut avoir confiance
dans les surprises de la vie

Ambre est plutôt froide. Ça va même plus loin, ça frôle l’hostilité. J’ai compris, elle n’est pas super heureuse de me voir. Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi. C’est moi qu’elle a trompé, c’est à moi qu’elle a caché sa grossesse et son avortement. C’est moi qui devrais avoir cette attitude-là envers elle, non? Bon… c’est possible que je lui ai dit tout plein de trucs que je regrette à présent la dernière fois qu’on s’est disputé. Quand je suis en colère, ça peut vite escalader en flèche. Je dis des choses que je crois penser sur le coup ou qui pourraient peut-être être de bons arguments — mais au final, ces trucs blessent, et je ne les pense pas vraiment. Oui, c’est moi qui ait dit que je ne voulais plus la revoir… mais c’était faux, au final. Je n’arriverai jamais à l’écarter complètement de ma vie. La voir aussi… piquante à mon égard, toutefois, ça me fait rire, parce que c’est pour moi le signe qu’elle n’a pas changé. Elle a toujours su dire exactement ce qu’elle pense, et j’ai toujours adoré ça chez elle. Par contre, réaliser qu’elle a un endroit rien qu’à elle, je n’arrive pas à cacher ma surprise. Pour moi, c’est admettre qu’elle avance, elle aussi… sans moi. « Oui chez moi. J’ai juste à le monter dans le Van et on en parle plus » Mon regard se durcit et je secoue la tête. Je marmonne qu’Azzaro est très bien ici, ce qui est un fait pour moi… quoi que, sans Ambre, ce n’est pas exactement la vérité, je le sais. Et elle le sait aussi. « Il est bien si je suis là. Peu importe l’endroit. » Je soupire, elle a quand même raison. J’ajoute que ça serait compliqué pour son cheval de s’adapter à un nouvel environnement, même chez elle. Tout pour qu’elle ne le déménage pas, parce que le déménager voudrait dire que je les verrais plus. Je crois mon argument irréfutable, mais le truc, c’est que Lehmann me connait trop bien. Elle me pointe avec la brosse. « C’est toi qui aurais du mal à t’adapter que je ne vienne plus ici. Ne met pas tout sur le dos d’Azzaro. C’est juste un prétexte pour conserver un lien avec moi. » Je pince les lèvres parce que je sais exactement qu’elle a raison. Ça m’énerve. J’ouvre la bouche pour répondre quelque chose mais, bouche-bée, rien de sort, alors je pince de nouveau les lèvres. Finalement… « Ça serait une mauvaise chose que je veuille conserver un lien avec toi, Ambre? » je lance directement, agacé qu’elle m’ait découvert à ce point. Mais la réponse me fait peur. « Et je ne mets pas tout sur le dos d’Azzaro. Tu sais très bien que j’ai raison. » Mais elle a raison aussi… j’aurais du mal qu’elle ne vienne plus ici. Je serais forcé de réellement passer à autre chose. Et je ne peux pas.

Alors je lui demande si on peut discuter. Je n’ai pas l’intention de laisser aller ma chance. Ambre finit par accepter, c’est peut-être rien que de voir Azzaro s’impatienter pour la balade qui la pousse à accepter, mais je veux bien la prendre. Je me dirige déjà vers Octavius et j’entends la blonde émettre un petit rictus, ce qui me fait sourire. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me donne de l’espoir pour la suite. Je me retourne à mi-chemin quand elle me lance un défi, en quelque sorte, et je lui retourne sa question. On rit ensemble. Petite victoire. Il ne reste pas que du négatif entre nous et je m’en retrouve soulagé. «  Y a qu’une façon de le savoir », dit-elle en haussant les épaules. On s’affaire alors tous les deux à préparer nos montures le plus rapidement possible, mais elle a une petite longueur d’avance sur moi. Azzaro et Ambre prennent de l’allure et nous dépassent bien vite, mais Octa et moi ne tardons pas à les rejoindre. Mon compagnon est tout heureux de pouvoir galoper avec son ami, ça fait vraiment longtemps que ça n’est pas arrivé. Alors qu’on ralentit peu à peu, je sais que je pourrais parler, mais je n’ose pas le faire tout de suite, cherchant mes mots, cherchant un moyen d’exprimer ce que j’ai en tête sans faire de bêtise. Je ne suis pas vraiment du genre à réfléchir à ce que je veux dire, d’habitude, mais j’ai peur de manquer ma chance si je dis exactement ce que je pense.

Sauf que nos deux potes équidés ont décidé qu’ils nous amenaient à l’endroit exact où on allait tout le temps, tous les quatre, avant. Ce n’est pas une pure coïncidence, j’en suis certain. On est tellement venus ici que le chemin pour s’y rendre est comme intégré dans leur ADN. Peut-être qu’ils étaient persuadés que c’était notre destination, de toute manière. Comme avant. Ambre garde toujours le silence et ce silence me pèse. Alors que son cheval s’abreuve au lac, je descends d’Octavius et m’approche d’elle. Sauf qu’au lieu de m’installer à côté d’elle sur le rocher comme je l’aurais fait avant, je reste un peu plus loin, debout. Regarde, je te laisse de l’espace. La première question qui sort de ma bouche est banale, mais je me dis qu’il faut bien commencer par là. C’est tentant de passer tout de suite aux sujets qui me tracassent, qui nous lient encore, mais patience, August. « Ça va … Et toi ? » Je la regarde un moment sans rien dire, sentant mes épaules se détendre un peu. L’atmosphère entre nous deux est bien différente dans ce petit recoin qui n’a vu que nos meilleurs moments. Je ne me rappelle pas qu’on se soit disputés ici. Taquinés, piqués un peu, peut-être, mais je n’ai que de bons souvenirs ici. Et c’est pourquoi je ne suis pas revenu depuis un moment. La vérité, c’est que ça va mieux, mais je ne dirais pas que ça va complètement. Alors je me contente d’un petit hochement de tête à l’affirmative. « Tu bosses toujours aux écuries ? » Nouveau hochement de tête. « Oui… mais j’ai repris les études aussi », j’ajoute, parce que ça me motive vraiment de penser que je pourrai réellement être travailleur social. J’en suis fier. Comme elle le sait, j’ai dû lâcher les études il y a quelques années quand Chelsea est tombée enceinte des jumeaux, c’était plus pratique. Ce n’était supposé qu’être un arrêt temporaire, après tout.

Je me laisse tomber sur le sable, m’en foutant un peu que mon jean se salisse. Mon regard suit le sien; la main dans son menton, elle fixe une fleur sauvage. Exactement le genre que j’aimais lui cueillir à l’improviste et nicher dans une tresse qu’elle venait de se faire. Exactement le genre de petite fleur que je lui plaçais près de son assiette quand je lui apportais le petit-déjeuner au lit. Je sais qu’elle m’écoute quand même parce que sa posture est dirigée vers moi. Ça m’encourage à poursuivre et, pourtant, je choisis de lui parler de quelque chose que je n’aurais peut-être pas été supposé savoir. Damn it, August. Mais en même temps… je n’ai pas arrêté de la suivre parce qu’on n’était plus ensemble. J’y ai pris goût, à Instagram. (Okay, peut-être pas. Même à ce jour, je n’y vois que très peu d’intérêt à part Ambre.) Au moins, elle relève enfin les yeux sur moi. J’ai son attention complète et, pour ça, je ne regrette pas du tout de lui avoir demandé ça. « Tu me suis toujours sur insta ? » Arf. Je suis forcé d’admettre la vérité. Je la balaie du regard de la tête aux pieds, cherchant mes mots. Son style vestimentaire n’a pas trop changé, ses cheveux descendent sur ses épaules, une mèche cache partiellement son visage et c’est une torture de ne pas pouvoir la lui remettre derrière l’oreille comme je le faisais avant. Une perle pend à son cou, elle est vraiment très jolie. Pas tout à fait le genre de bijou que je lui aurais offert, toutefois. Je me demande si c’était un cadeau ou si elle se l’est offerte elle-même. « Ben… oui. J’y vais déjà très peu. Je voyais pas l’intérêt de te supprimer quand je l’utilise à peine… » Surtout que je n’en avais pas envie — pas envie de l’effacer de ma vie. Elle semble pensive, je garde le silence, jusqu’à ce qu’elle le brise de nouveau pour répondre à ma question. Mes doigts jouent avec le sable mouillé pour me distraire de tous ces sentiments en moi qui me font réellement mal. « Oui, c’est un amour de chien. Je l’ai ramené d’Hawaï suite à un voyage … » Je fronce légèrement les sourcils. Elle a donc été à Hawaï… Oui, je me rappelle bien de quelques photos sur son Insta… Avec qui? Avec ce gars, peut-être. Je pince les lèvres pour m’empêcher de demander davantage d’informations sur lui. Mais ça me revient, c’est lui le parrain de Rose, lui qui est arrivé comme un fleur dans la vie de Lyla et qui a eu ce poste à ma place, comme s’il était en couple avec Lehmann. Et à voir les photos, ils l’ont été… argh. Ça m’énerve. Mes doigts s’enfoncent davantage dans le sable pour m’empêcher d’en tirer une poignée dans l’eau. La blonde porte sa main à son cou et, lorsqu’elle la baisse, sa perle n’est plus là. Pourquoi l’a-t-elle cachée? J’ai envie de le lui demander, ça me brûle les lèvres, mais je lui demande plutôt comment s’appelle son chien. C’est plus simple comme question, plus réfléchi. Bravo, Gus. Mais je sais que ce n’est qu’une question de temps avant que je ne dévoile tout ce que je pense. « Akela. Ça veut dire joyeux en Hawaïen. C’est un amour de chien. J’ai un chat aussi. Et j’ai repris la garde d’enfant si tu veux tout savoir » Je hoche la tête en analysant ses paroles. « Un chien et un chat… c’est original, comme nom. » J’aime bien. Ça fait du sens que son chien ait un nom en hawaïen, puisqu’elle l’a eu là-bas. Sauf que je capte finalement qu’elle a reprit la garde d’enfants. « T’avais arrêté de garder des enfants? » je fais remarquer tout haut. « Comment ça se fait? » Non, je ne me gêne pas pour lui poser des questions plutôt directes, personnelles peut-être. Un ancien réflexe, on sait jamais… J’empoigne une roche plate et la lance sur l’eau; je l’ai tellement fait souvent qu’elle rebondit sans difficulté plusieurs fois sur la surface… avant de couler. « Et ça se passe comment pour toi ? Ta soeur va bien ? Les jumeaux ? » Je tourne la tête vers elle, esquisse un petit sourire. Elle me demande des nouvelles, elle fait des efforts pour continuer la conversation. Cet endroit a vraiment un effet magique sur nous. « Tout le monde va bien », je réponds finalement, évitant plus ou moins consciemment de parler de moi. « Thomas a commencé le foot et Nova a commencé les cours de danse… » Je mets un petit temps avant de poursuivre, en laissant mon regard flotter sur Ambre, qui aimait tellement la danse. Ça me peine toujours autant pour elle qu’elle ait dû arrêter. J’adorais aller la voir danser. Nova ne s’en rappelle peut-être pas beaucoup puisqu’elle était si jeune quand on était ensemble, mais Lehmann mettait de la musique et on s’amusait à la faire danser. Elle adorait ça. « Danse classique, bien entendu. » Comme si quelque chose en elle se rappelait d’Ambre et de sa passion… Inconsciemment, j’attrape la petite fleur qu’Ambre fixait et je la fais tourner sur son tibias. Je relève les yeux sur elle en réalisant ce que je suis en train de faire, mais je ne m’arrête pas pour autant. Une foule de question tournent dans ma tête comme cette fleur sur sa peau et je ne sais pas par laquelle commencer. C’est un pur jeu de hasard. M’enfin… presque. « J’aurais aimé que tu me le dises, Ambre. Avant de… » Je ravale ma salive. « Mettre fin à ta… grossesse. J’aurais voulu être là pour toi. T’aurais dû me le dire. » Finalement, ça ne sort pas comme une question, mais bien comme une affirmation. Je soupire, avant de passer à la question qui me brûle les lèvres, qui m’échappe. « Ambre… est-ce que c’était mon enfant? » Je pince les lèvres en cherchant son regard. Dis-moi la vérité, je t’en prie. Cette question me tracasse depuis beaucoup trop longtemps pour que je ne la pose pas maintenant. « Je veux juste savoir, j’ai juste besoin de savoir. Peu importe la réponse », j’ajoute précipitamment.

♡ code par mpitiousmermaid ♡

Revenir en haut Aller en bas
Ambre Lehmann
Ambre Lehmann
l'étoile filante
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans - 08.08.1994
SURNOM : Amby, Lilo, mon étoile..mais ça c'était avant ...
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Assistante familiale
LOGEMENT : Une petite maison en pierre apparente au #80 agnes street à Bayside. Prés du vignoble de ses parents
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 747244f9e49d68464b9b9a31391d5504c7d5b3b7
POSTS : 148 POINTS : 355

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Juin

Lyla & Adriel #1
Diego #1
Aiden #1

Juillet

Queen's Ball / Lyla #2



Septembre

Nights / Adam #1

Flashback

Les souvenirs du passé / Ambigus #1

RPs EN ATTENTE : Les souvenirs du passé / Ambigus #1 6yBnEwz
Frère : Créature nuisible qui te rend dingue car il est toujours en train de t'énerver...Mais qui est toujours là quand tu as besoin de lui #monfrèremonami

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 RBxVO2A
Lissa : Ma princesse დ Je te fais la promesse que tu gardera ce sourire auprès de moi.

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Y2t3
Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne savent plus voler

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 B0cde623186ffb43c35b670b03793a78ca378013
En avouant ses erreurs, on met la raison au présent et le tort au passé. Encore faut-il avoir la force de t'affronter.

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 GCgs4BU
'O ka pua mae'ole i ka lā
Ka pua maila i ka mauna
I ke kuahiwi 'o Mauna Kea
Ke 'ā maila i Kīlauea


Les souvenirs du passé / Ambigus #1 97A59mQ
Akela ♡ Vivre, aimer, aboyer.


RPs TERMINÉS : Les souvenirs du passé / Ambigus #1 DeadAdolescentKitfox-size_restricted

Ambriel #1Lyla #1
AVATAR : Olivia Holt
CRÉDITS : Jamie Keynes (UB) ♡
DC : Erin - Ash - Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38765-ring-of-fire https://www.30yearsstillyoung.com/t38829-simplicity-is-the-ultimate-sophistication-ambre-lehmann https://www.30yearsstillyoung.com/t38826-ambre-lehmann https://www.30yearsstillyoung.com/t39070-ambre-lehmann

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Les souvenirs du passé / Ambigus #1 EmptyHier à 14:31


Les souvenirs du passé.

Lundi 29 Mars ->Je me montre hostile envers lui. C’est plus fort que moi. Je voudrais qu’il me déteste pour ce que j’ai fait. Mais l’amour d’August est si grand qu’il est prêt à me pardonner l’impardonnable. J’ai parfois du mal à comprendre comment c’est possible. Je ne mérite pas toute cette bienveillance. Je l’ai trompé délibérément alors qu’il me demandait en mariage quelques mois plus tôt … j’ai avorté de son enfant sans même le prévenir. Il ne devrait même plus poser les yeux sur moi sans éprouver de la haine. Gus s’accroche toujours et encore. Jamais il ne baisse les bras, jamais il ne perd espoir. Comme si j’étais sa destinée. Qu’importe mes erreurs. Azzaro est le seul lien qui nous relie encore et je menace de le réduire à néant. La réaction de Moore ne se fait pas attendre. « Ça serait une mauvaise chose que je veuille conserver un lien avec toi, Ambre? » Je m’écarte de mon cheval pour faire un pas vers mon ex. Bien déterminée à ce qu’il comprenne. « Qu’est-ce que tu cherches Gus ? Qu’est-ce que tu t’imagine ? Nous deux c’est finit. Tu dois tracer ta route et passer à autre chose. Aller de l’avant. Sans moi ... » Je sais que mes mots vont lui faire mal. Mais ça me semble nécessaire de le secouer un peu pour qu’il se réveille. Je le provoque de manière volontaire. S’il pouvait éprouver ne serait-ce que de la rancoeur. Ça m’arrangerait. Bordel, déteste moi ! C’est assez dur comme ça … Ma bouche parle, mon coeur saigne. « Et je ne mets pas tout sur le dos d’Azzaro. Tu sais très bien que j’ai raison. » Je fronce les sourcils pour avoir l’air crédible un minimum. C’est cinquante/cinquante pour le moment. « Il s’adaptera si y a que ça… » Octavius lui manquera c’est certain. Mais il sera encore plus heureux de me voir tous les jours. Là c’est un vrai casse-tête pour venir avec Moore dans les parages.

Il arrive a négocier une balade avec moi. J’accepte car je pense que c’est le moment d’avoir une réelle discussion avec lui. On aurait dû l’avoir y a bien longtemps mais Gus était trop fragile et anéanti par notre rupture. Je ne voulais pas l’achever plus en lui parlant de notre enfant … Moi-même j’avais besoin d’encaisser tout ça. D’ailleurs j’ai été plus faible que lui en voulant mettre fin à mes jours. Ça non plus il n’a pas besoin de le savoir. Je préfère qu’il garde cette image de femme forte. Ce n’est qu’une piètre carapace. Azzaro s’impatience. Je m’empresse de le seller pour ne pas abuser de sa patience. Le pied dans l’étrier, je me hisse sur son dos. On ne tarde pas à quitter la cour du centre. Augustus m’emboite le pas avec Octa. Nous voilà lancé dans une course folle. Aucun de nos chevaux n’a envie de se sentir vainqueur en prenant la tête. A croire qu’ils sont tellement heureux de galoper ensemble qu’ils préfèrent rester au coude-à-coude. Je me suis tellement laissé transporter par cette franche galopade que je n’ai pas remarquée le chemin emprunter. Nous voilà au beau milieu de notre petit coin de paradis … C’était. Je roule des yeux, un peu blasée de mettre fait enfariner par mon propre cheval. Maintenant qu’on est là … autant rester. Je pose un pied-à-terre. Azzaro s’abreuve. Je cale les rênes dans mes étrivières pour qu’il ne se prenne pas les pattes dedans. Il peut ainsi brouter à sa guise. J’ai confiance. Mon rocher n’a pas bougé d’un iota. Je m’installe en reprenant mes vieilles habitudes. Je suis bien là. Commence alors une discussion bateau. Il me demande si je vais bien. Je répond simplement et je lui retourne la question. Désolé pour l’originalité. « Oui… mais j’ai repris les études aussi » Je me souviens alors de ses projets. Je vois qu’il n’a pas baissé les bras. C’est cool. « Toujours dans le social ? » On aurait dû réaliser se projet ensemble … On aurait dû être une grande et belle famille. Plein d’enfants pour fleurir notre petite maison de campagne. Ça me rend un peu nostalgique tout ça.

Gus se laisse tomber dans le sable. Je me fais à l’idée qu’il ne me rejoindra pas sur ce rocher. Pas comme avant. C’est mieux comme ça après tout. Mon menton vient se poser sur mes genoux tandis que mes yeux fixe cette petite fleur blanche. Sauvage, comme moi. Je m’étonne quand il évoque mon chien. Comment il sait ça ? Je fais vite le lien avec Instagram. Évidemment, qu'il me suit toujours. C’est presque malsain de sa part. Son regard fuyant ne fait que confirmer ce que je pense. « T’es pas croyable » Que je lui dis en le réprimant. C’est limite plus grave que je le pensais … S’il a vu Akela…il a forcément vu Adriel … J’avais posté quelques photos intimes à l’époque. Ça ne sera pas dur pour de comprendre qu’il s’est passé quelque chose avec Mayers. « Ben… oui. J’y vais déjà très peu. Je voyais pas l’intérêt de te supprimer quand je l’utilise à peine… » Je lève les yeux aux ciels. « Tu n’y voyais pas l’intérêt … mouais … » Je ne le crois pas une seule seconde. Il est tellement peu crédible. August s’intéresse à mon chien. Mais j’ai plutôt l’impression qu’il tourne autour du pot sans jamais vouloir se poser. Je fais mine de rien en lui dévoilant le nom de mon animal de compagnie. Je lui donne même la signification de son prénom. J’enchaîne en lui précisant que j’ai repris mon activité d’assistante sociale. Gus est bien placé pour savoir que ça me tient à coeur tout ça. Mais en m’exprimant je ne me rend pas compte de ma bourde. « T’avais arrêté de garder des enfants? Comment ça se fait? » Je tente de cacher ma nervosité en me mordillant la lèvre inférieure. Erreur. Du coup je dégaine mon paquet de cigarettes. Okey, ce n’est pas beaucoup mieux en fait. Ce n’est pas comme si Augustus me connaissait par coeur. Clope = contrariété ou simplement l’envie de décompressé. Vu comment ma jambe s’agite, c’est évident que je suis agacée. Je dépose un cylindre entre mes lèvres en allumant la mèche pour me donner de la constance. « Ouais, j’avais besoin de faire une pause sur tout ça. » Notre rupture entre autre. Je ne lui précise pas. Il fera le rapprochement tout seul s’il n’est pas trop bête. Moi aussi ça m’avait retourné. Même si c’est moi qui m’obstinais à ne pas vouloir revenir malgré ses supplications. Je change vite de conversation en m’intéressant à lui et à sa famille. Après tout, je les ai côtoyée autant que lui. Les jumeaux c’était comme mes bébés. J’avais énormément d’affection pour eux. Autant pour Nova que pour Thomas. « Tout le monde va bien. Thomas a commencé le foot et Nova a commencé les cours de danse… » Mon visage se fige quelque peu quand August évoque la danse. Des vieux souvenirs viennent me hanter. Ça nous arrivait souvent de garder les petits ensembles. Je me vois encore dans le salon avec Gus et Nova. Elle tenait à peine sur ses petites jambes potelées. Pourtant je m’obstinais à la tenir debout en faisant des pas de danse avec elle. Elle riait, encore et encore ! Et Gus immortaliser tous ses bons moments avec son téléphone. « Danse classique, bien entendu. » J’aimerais tellement la voir danser … « Je suis sûre qu’elle se débrouille très bien » J’en doute pas. Nova est déterminée quand elle entreprend de faire quelque chose. Mon regard se perd dans le vide. Mon corps est là, mais mon esprit est ailleurs. Si bien que je n’anticipe pas sa question. « J’aurais aimé que tu me le dises, Ambre. Avant de… » Mes cendres tombent sur la roche. Je relève les yeux sur Gus en préméditant la suite de la conversation. Alors sayé ? Nous y voilà ? « Mettre fin à ta… grossesse. J’aurais voulu être là pour toi. T’aurais dû me le dire. » Mon regard se durcit en voyant qu’il s’obstine à toujours vouloir être là pour moi. Bordel !!! Déteste pas moi ! Je m’agace en tirant une latte. « J’avais besoin de personne. Encore moins de toi. Cette décision me revient » Je m’enfonce dans le mensonge lamentablement. Sans le soutien de Lyla j’aurai sombré encore plus vite. Dans la situation où je me trouvais, je me voyais mal lui réclamer son soutien. Encore moins sa pitié. « Ambre… est-ce que c’était mon enfant? » C’est trop ! Je me lève brusquement dans un élan de colère. « Qu’est-ce que tu crois ??! Franchement ?? ! Ça ne m'aurait pas autant affecté si ça avait été celui d’un autre. Réfléchi August. » Et ça me tue rien que d’y penser. Mais cet avortement était nécessaire. Inévitable au vu de la maladie. « Je veux juste savoir, j’ai juste besoin de savoir. Peu importe la réponse » Je descend finalement de mon rocher pour faire les cent pas. Il faut que ça sorte. Cette situation à trop durer. « August » Je m’arrête face à lui en le fixant droit dans les yeux. Déterminée à me montrer transparente avec lui. « Ce bébé, c’était le nôtre … Mais je ne pouvais pas le garder » Je pousse un soupir pour essayer de libérer ma poitrine de cette cage qui m’étouffe. « Il était malade. Le gynéco à découvert qu’il était atteint de trisomie 21. J’avais juste pas la force mentale d’élever un enfant malade. D’autant plus que nous deux … » Je baisse les yeux. « Nous deux c’est fini Gus. J’ai même pas était capable de te faire un enfant correct. J’ai pas voulu te le dire avant parce que je te sentais fragile » Dieu sait ce qu’il aurait pu faire sous le coup de la dépression. « Il faut que tourne la page et que tu m’oublies. C’est mieux pour toi » Il mérite de vivre heureux. C’est un gars bien. Moi ne suis que de la mauvaise graine bonne à exterminer. Je me rapproche d’Azzaro dans le but de me hisser sur son dos, mais monsieur ne trouve rien de mieux que de me snober en trottinant plus loin dans la prairie. Tsss… Comme si j'avais envie de m'attarder ici.

CODAGE PAR AMATIS



Amby  ▬ Il faut avoir une grande musique en soi si l'on veut faire danser la vie

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Leo10
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 MGSbLAu
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 4lR4VcN
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 OBCGg4U
Les souvenirs du passé / Ambigus #1 IUJCx06
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Les souvenirs du passé / Ambigus #1 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Les souvenirs du passé / Ambigus #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city
-