AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -21%
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en ...
Voir le deal
49.99 €

 page blanche - kieran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avery Delaunay
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-deux ans
SURNOM : avy
STATUT : célibataire
MÉTIER : arrivée tout juste à brisbane, elle cherche un emploi. avant, elle a étudié le marketing et la communication.
page blanche - kieran  E0072b9da0e5836042249588b469e7c53c501576
POSTS : 6 POINTS : 50

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
AVATAR : madison beer
CRÉDITS : nine (avatar)
DC : aucun
INSCRIT LE : 21/08/2021

page blanche - kieran  Empty
Message(#) Sujet: page blanche - kieran page blanche - kieran  EmptyMar 7 Sep - 20:52




Le ciel de Brisbane lui était totalement inconnu. Les paysages étaient différents de sa ville natale ou même la ville de ses études, Sydney. Cette ville était l’empreinte d’un nouveau départ, d’une aventure qu’Avery redoutait un peu. Pourtant, elle n’avait pas hésité à faire ses valises et réserver un billet d’avion. Il y avait ces situations où la peur et l’appréhension n’étaient rien par rapport à la motivation et l’envie. Ici, elle voulait reconnecter – ou plutôt connecter dans son cas – avec un cousin dont elle ne connaissait que le nom et le portrait dans une émission où il avait été participant. Une fois qu’elle avait posé ces valises, Avery entama directement ses recherches. Elle ne sortit que ses affaires administratives et son ordinateur, surfant sur internet pour profiter de sa piste. Il devait être toujours ici, enfin, elle l’espérait fortement. Elle se contenta dans un premier temps de taper son nom sur la barre de recherche et c’est à ce moment là qu’elle fit une découverte. Il y avait un Kieran Halstead qui donnait des cours de dessin en centre-ville. Un sourire se dressa sur son visage. Dans sa fougue habituelle, elle attrapa son sac à dos, quitta l’appartement qu’elle n’avait même pas visité complétement et sortit son téléphone. Heureusement qu’il y avait les GPS. Le petit écran devant ses yeux, elle avançait rapidement sans réellement regarder autour d’elle. Avery, lorsqu’elle avait un objectif, faisait toujours en sorte de le viser et de ne pas laisser distraire. Une force mais aussi une contrainte puisqu’elle pouvait parfois passer à côté de choses incroyables. Ces choses pouvaient attendre puisqu’elle arriva, après une dizaine de minutes, devant le local où il officiait comme professeur de dessin.

Elle entra doucement, s’immisça parmi les élèves qui attendaient le prochain cours. A ce moment, l’excitation perdait face à la crainte. Et si elle se trompait ? Et s’il était désagréable ? Et s’il ne voulait rien savoir ? Toutes les questions qu’Avery ne se posait pas arrivèrent d’un coup. Un instant elle voulait faire demi-tour. Mais elle était au pied du mur, elle ne pouvait pas. Pour se rassurer, elle se disait qu’elle n’attendait rien. Dans le pire des cas, elle s’était trompée de personne ou alors elle aurait eu un premier contact plus ou moins développé. Dans le meilleur des cas, elle s’entendrait tellement bien avoir lui qu’il n’y aurait plus la place au doute. Petit à petit, les participants du cours précédent partirent pour leur laisser l’espace. De là où elle se trouvait, elle ne pouvait pas le voir complétement. Il y avait des silhouettes qui masquaient son champ de vision, peut-être des élèves qui lui posaient des questions à la fin du cours. Avery s’installa à une table ni trop éloignée ni trop proche de lui, le parfait spot pour l’espionner, persuadée qu’elle passait et passerait inaperçue. Du moins, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce qu’elle se rendrait compte qu’elle n’avait absolument pas le matériel pour suivre un cours de dessin, ni le talent. Du Avery tout craché.
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
page blanche - kieran  7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec molly et raphael.
page blanche - kieran  Tumblr_o07bmd9Fti1tj0xpro5_250
POSTS : 1472 POINTS : 105

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : page blanche - kieran  I8m6
halstay #1 (2015) & halstay #2 ⊹ people said i'd be dead from the sorrow that i felt when you left, but i lived, ain't that nice ?

page blanche - kieran  Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

page blanche - kieran  C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

page blanche - kieran  Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #7 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

page blanche - kieran  629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #5 & kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(18/06 - ça diminue, on y croit)archie #3 (2019)sashabirdiejessalyn (+ sawyer)clyde #2anastasia #2 & raphael #6dylane #2eleonor lena #2eliotmayavery

page blanche - kieran  Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › marlowe › mia

page blanche - kieran  Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1eve #3ivy #4lucia #1projet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiaava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5eve #6ichabod #2ally #1

abandonnés
hannah (ua)miranmavihalseylexelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2

page blanche - kieran  Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), goodboycleck & skyberia (gifs), cham, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

page blanche - kieran  Empty
Message(#) Sujet: Re: page blanche - kieran page blanche - kieran  EmptyLun 20 Sep - 21:11



@AVERY DELAUNAY & KIERAN HALSTEAD ⊹⊹⊹ so for a while things were cold, they were scared down in their holes, the forest that once was green was colored black by those killing machines.

C’est dommage, pour un type plutôt doué en maths et en logique (enfin, pas dans sa vie quotidienne, qu’on se le dise), les calculs ne sont vraiment pas bons.

Licencié du Courrier Mail depuis quelques semaines, Kieran a dépensé le peu d’économies acquises à l’aide de ce travail pour louer un local en ville et passer de nombreuses annonces dans les journaux, c’est old school, mais les réseaux ne suffisent plus pour lui assurer un revenu financier correct. Oui, dans sa logique (on a dit qu’elle n’existait pas au quotidien), le jeune homme est incapable de prendre la pleine mesure de ses doutes qui l’empêchent de chercher une clientèle comme tout bon artiste le ferait. Justement, il ne se considère pas comme bon, ce qui implique de donner des cours dans un local miteux du centre-ville à des gens qui n’ont jamais tenu un crayon plutôt que d’envoyer sa dizaine de comics entamée à des maisons d’édition. Kieran n’y croit pas et même ma voix, qui porte de plus en plus pour tenter de faire valoir ses capacités, n’arrive plus à rien. C’est fatiguant d’avoir à gérer un protagoniste comme celui-ci, je peux vous le dire et si j’espérais que la perte de son emploi soit un électrochoc suffisant pour qu’il se bouge enfin, ça n’a évidemment pas suffit. Ses pensées sont plus fortes que les miennes et par cet échec, Kieran y a vu la preuve de son manque de talent. Pourtant, ce n’était pas ça le souci, mais son manque de piquant (un détail pas si insignifiant quand on se lance dans la caricature). Alors ce licenciement a été un coup de massue et même si je le félicite d’avoir mis son énergie à trouver une autre solution pour tenter de rembourser les dettes de son mariage avorté, j’aurais aimé qu’elle soit utilisée de façon à lui être réellement utile.

Kieran dira le contraire, pourtant, à voir son sourire en discutant avec les quelques élèves qui finissent son cours, qui semblent vraiment intéressés par ce qu’ils viennent y faire (contrairement aux cours qu’il donne au collège qui sont loin de satisfaire sa vocation vu le manque d’intérêt des élèves). Ici, bien que le loyer soit exorbitant pour une pièce miniature sans fenêtres et qu’il y ait encore beaucoup de travail concernant certains, il a la satisfaction d’être utile et de pouvoir partager sa passion. C’est bien, Kieran, si tu t’en contentes dans un premier temps, je veux bien me montrer plus silencieux quant à ton manque d’ambition, mais ne va pas croire que ça durera éternellement. Il salue un dernier élève avant que d’autres commencent à prendre leurs places (bah oui, autant rentabiliser la location de ce local jusqu’au bout et d’enchaîner les heures). Le quart d’heure de flottement durant lequel les groupes se mélangent lui permet de passer en revue les visages, déjà familiers ou encore inconnus, qui sont devant lui. Il n’y a que six participants à chacune des séances, lui permettant de porter un intérêt tout particulier à chacun d’eux. Et c’est justement sur un visage inconnu que le regard de Kieran finit par s’arrêter. Une jeune femme plutôt jeune, jamais vue auparavant et... sans affaires ? « Bonjour. » Passant à côté d’elle, il lui adresse un sourire, faisant mine de ranger un peu l’endroit en attendant les autres pour tourner autour d’elle et constater qu’elle n’a aucun sac avec elle et que son hypothèse se concrétise. « C’est votre première fois, je me trompe ? » Il ose demander et à cet instant, il se rappelle pourquoi il aurait dû m’écouter ; chercher des maisons d’édition implique en grande partie des contacts à distance, quand ces cours l’obligent à se confronter à d’autres, bien réels, un exercice dans lequel il n’est pas à l’aise. Le voilà déjà qui panique à l’idée de lui souligner qu’elle aurait dû au moins prendre un crayon et une feuille, perdant ses moyens dès qu’il doit potentiellement faire preuve de fermeté, donner un ordre ou pire, partager une opinion.



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
 

page blanche - kieran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city
-