AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-50%
Le deal à ne pas rater :
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One /Series X
34.99 € 69.99 €
Voir le deal

 (cosigan #6) you'll never walk alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Megan Monroe
Megan Monroe
l’œil de la tempête
l’œil de la tempête
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : C'est officiel : elle essaye de vendre son histoire d'amour avec Damon à son entourage. Le coup de foudre, un amour passionnel et la certitude de s'aimer pour la vie. La vérité est tout autre : leur mariage est arrangé par le père du jeune homme.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Damon et elle vivent ensemble pour les apparences, mais la chambre "d'amis" est occupée à temps plein.
(cosigan #6) you'll never walk alone MIQZFNGY_o
POSTS : 2431 POINTS : 1690

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › elle a coupé les ponts avec sa mère pendant quatre ans, aujourd'hui elle lui fait parvenir un chèque tous les mois en secret › elle se fiche de ruiner la vie des célébrités qu'elle photographie : les secrets font pour elle plus de mal que de bien › en 2017 elle a posé nue pour plusieurs magazines masculins pour joindre les deux bouts
RPs EN COURS :
(09)
jeanles tuches & damon #3shiloh #2damon #4evelynpennyjodamon #6misfist #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #6) you'll never walk alone Z5wxA57E_o
cosigan #3 & #4 & #6 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 123456

(cosigan #6) you'll never walk alone 4HpjwXCV_o
misfits #1 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #6) you'll never walk alone Tumblr_inline_pn190bmBo11rk450s_540
cameron (scénario libre) I've spent all of the love I saved, we were always a losing game. Small-town boy in a big arcade, I got addicted to a losing game. I saw the end before it begun, still I carried on. A broken heart is all that's left, I'm still fixing all the cracks. I'm afraid of all I am, my mind feels like a foreign land, silence ringing inside my head.

(cosigan #6) you'll never walk alone 70LQ3Hpu_o
meloh #2 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #6) you'll never walk alone Tumblr_mmx72xgAWu1rqjfymo2_250
saül #3 (UA) Smile in my face, then put your cig' out on my back. I knew a boy just like you, he's a snake, just like you. Such a fake, just like you but I can see the truth. Transparent soul, I can see right through, just so you know.

(cosigan #6) you'll never walk alone CEGooMVz_o
She's a mess of gorgeous chaos, and you can see it in her eyes.


RPs EN ATTENTE : quincy
RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens

POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : labxnairs (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #6) you'll never walk alone Empty
Message(#) Sujet: (cosigan #6) you'll never walk alone (cosigan #6) you'll never walk alone EmptyVen 10 Sep 2021, 18:28




You'll Never Walk Alone
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #6) you'll never walk alone 873483867

Est-ce que les gens deviennent plus aimable avec vous lorsque vous avez de l’argent ou, en tout cas, qu’ils pensent que vous en avez ? C’est la question que je me pose alors que la grande brune perchée sur des talons hauts envoyée par l’agence immobilière me vante tous les mérites de l’appartement que nous allons visiter aujourd’hui avec un sourire impérissable sur les lèvres et une bonne humeur qu’elle voudrait certainement communicative. « Vous allez voir ce que je veux dire à l’instant même où vous entrerez dans la pièce principale, certes ce n’est pas un penthouse mais il est situé au quatorzième étage et la vue est imprenable. » J’aimerais lui expliquer que, juste là, je vis dans un deux pièces agréable et chaleureux mais loin d’être luxueux que je partage avec une amie pour pouvoir me permettre les loyers exorbitants du centre ville. J’aimerais pouvoir lui expliquer que, certes, l’adage veut que ce soient les femmes qui décident lorsqu’il s’agit d’une acquisition immobilière - peut-être est-ce pour ça qu’elle me brosse tant dans le sens du poil - mais que dans le cas présent j’ai beau avoir un caractère affirmé, je ne tiens pas les cordons de la bourse. A vrai dire, mon fiancé non plus puisque je ne doute pas une seule seconde qu’une partie de l’appartement sera financée par sa mère : qu’elle ne me porte pas dans son coeur ne change rien, je suppose qu’une femme comme elle ne peut pas accepter que son fils unique chéri vive dans un appartement moyen, après son mariage. « Le quartier a l’air très agréable en tout cas. » Je lui réponds poliment et avec la première chose qui me traverse l’esprit puisque je suis trop occupée à me demander si c’est à ça que ressemblera chaque jour de ma nouvelle vie, des inconnus qui me baisent littéralement les pieds en espérant me faire dépenser un argent qui n’est pas le mien. « Et les écoles sont excellentes. » Elle me fait un clin d'œil auquel je ne réponds que d’un sourire mesuré. Elle n’y est pour rien, si elle n’a pas la moindre idée de là où elle met les pieds. Cela ne m’empêche pas de la trouver désagréable. « En parlant de ça, votre moitié nous rejoint bientôt ? » Elle jette un coup d'œil à sa montre qui orne sa main aux longs doigts parfaitement manucurés. Elle porte un tailleur de créateur à n’en pas douter, quand je m’accroche au petit sac à main que j’ai acheté à un artisan dans une ruelle du centre-ville. « Il ne va plus tarder, il terminait il y a vingt minutes. »

Et tu attendras. Je croise mes bras sous ma poitrine et il n’en faut pas plus pour faire arriver ma moitié tant attendue. Je l’aperçois à l’angle de la rue et, lorsqu'il arrive à notre niveau, je lui adresse un sourire beaucoup plus sincère que tous ceux que j’ai réservés à Kimberley, Serena ou Patricia, je ne sais plus trop. Je l’enlace sans trop y réfléchir et parce que c’est ce que l’on attend de nous, et je lui glisse quelques mots à l’oreille avant de le lâcher. « J’ai cru que t’arriverais jamais. Et qu’elle s’arrêterait jamais de parler. » Je me recule en lui adressant un sourire amusé, pour qu’il puisse saluer l’agent immobilier qui nous attend pour la rencontre. « Jessica Fairman, de chez Luxury Estate. Je suis ravie de vous rencontrer en personne. » Jessica. J’y étais presque. C’est donc visiblement Jessica que Damon a eu la chance d’avoir au téléphone pour planifier la visite de l’appartement situé dans cet immeuble de Spring Hill au pied duquel nous nous trouvons. « Vous êtes tous les deux prêts pour la visite ? C’est au quatorzième, suivez-moi. » Elle pousse la porte et fait claquer ses escarpins claquent sur le sol blanc du hall d’entrée. Moi, j’observe l’endroit, d’un blanc immaculé, sans oser faire trop de bruit, comme s’il y avait quelqu’un à déranger. Elle vante le mérite des l’immeuble, le voisinage et le gardiennage mais je ne lui accorde plus qu’une oreille distraite. « Le gardien ? » Je m’adresse à voix basse à l’italien, un air surpris et espiègle sur le visage. « Un portier aussi non tant qu’on y est ? » Je ne me moque pas, pas vraiment mais je baisse encore d’un ton, que Jessica qui nous devance dans l’ascenseur ne m’entende pas. Avant de pénétrer dans la cabine à mon tour, je tends naturellement pas main au jeune homme pour attraper la sienne. « L’appartement est traversant, vous allez voir comme il est lumineux. Nous arrivons à la bonne heure en plus, le spectacle sera magnifique. » Je ne pensais pas un jour arriver à la bonne heure où que ce soit pour voir le soleil se coucher sur la ville depuis ma terrasse au quatorzième étage dans mon appartement de standing, qu’on se le dise. Il ne faut à la cabine que quelques secondes pour s'immobiliser et, alors que je suis l’agent immobilier, je me retourne à nouveau vers Damon. « Nerveux ? » Je lui souffle, à voix basse, avant de me retourner vers l’agent qui s’immobilise devant l’appartement 121. « C’est ici. » Guillerette - bien plus que nous - elle tourne la clé dans la porte en bois avant de s’effacer pour nous laisser entrer. Je cherche un peu de courage dans le regard de Damon avant de pénétrer à l’intérieur de ce qui sera peut-être d’ici moins d’un mois notre nouveau chez nous.






(cosigan #6) you'll never walk alone A44L8rk
(cosigan #6) you'll never walk alone VsgJxpQ
(cosigan #6) you'll never walk alone AybYaOa
(cosigan #6) you'll never walk alone DNAJJmO

(cosigan #6) you'll never walk alone 895480membre
(cosigan #6) you'll never walk alone LKqJkYj
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
l'apocalypse
l'apocalypse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : après tout, pourquoi lui demander son avis, puisqu'il ne sera pas respecté dans tous les cas.
MÉTIER : étudiant en sciences politiques. bien qu'il soit rattaché sur papier à la columbia university de new-york, a décidé de rester à brisbane pour entamer son master en février - quelques soucis à régler sur place avant de s'autoriser à repartir. toujours en alternance chez michael hills en parallèle des cours.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
(cosigan #6) you'll never walk alone 9JDuOe9
POSTS : 1534 POINTS : 1015

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #6) you'll never walk alone DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

(onze) - present: angus #2 › elise #4 › megan #3megan #4 › wendydouble troublehappy birthdead | past: léo › saül #5 › what the folks

RPs EN ATTENTE :
ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2 › saül #3 (fb)

RPs TERMINÉS :
(cosigan #6) you'll never walk alone 210129021645793185

anastasiaangus › auden › auden #2 › auden #3auden #4charlie › charlie #2elise › elise #2 › elise #3garretilariaivyjackmarcusmeganmegan #2saül › saül #2 › saül #4saül #6la famigliala famiglia #2mariage léoliewitchcraft

chronologie des sujets à jour dans ma fiche de liens.

sujets abandonnés:
 


(oops we did it again)(#scénariodramatik)

what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : anon (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, l'idiot du village (ft. sam claflin) et otto lazzari, la mémoire dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #6) you'll never walk alone Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #6) you'll never walk alone (cosigan #6) you'll never walk alone EmptyVen 17 Sep 2021, 12:01




you'll never
walk alone.
(c) harley

***

C’était pourtant lui qui était venu fixer l’heure du rendez-vous, afin que cela vienne s’accorder à son emploi du temps - pas qu’il ressemble à celui d’un ministre, mais disons que dernièrement, Saül devait se douter que quelque-chose se tramait dans son dos, car il faisait toujours en sorte que les tâches faites par son fils au sein de l’entreprise soient prenantes et un brin emmerdantes. Ce fut d’ailleurs à cause de ce dernier qu’il ne put sortir du battement de la Michael Hills à l’heure, et il ne put se servir de l’excuse qu’il était attendu quelque-part, qui n’était bien entendu pas le bureau du patron de la boite: en effet, Megan et lui allaient visiter des appartements dans son dos, et sans attendre ni son avis, ni son consentement. Les deux jeunes gens avaient rapidement compris que s’ils voulaient un semblant de paix dans ce chaos organisé, ils leur allaient s’éloigner littéralement des endroits où habitaient les parents de Damon. choisir un appartement seuls et sans ces derniers devenait donc indispensable.

« Excusez-moi, j’ai été retenu plus longtemps que prévu au bureau. » Sa cravate était encore parfaitement nouée autour de son cou lorsqu’il vint enfin se présenter en face de sa fiancée et de la jeune femme envoyée par l’agence immobilière. Megan ne mit qu’un instant avant de venir le prendre dans ses bras, et comme cela semblait être devenu une habitude désormais entre eux, les bras de l’italien virent se resserrer un instant doucement autour du corps de la demoiselle. « J’ai cru que t’arriverais jamais. Et qu’elle s’arrêterait jamais de parler. » Les quelques mots qu’elle vint lui glisser à l’oreille lui tirèrent un petit sourire amusé. « Ton preux chevalier est arrivé. » Bien sur, il avait murmuré également ces mots à l’oreille de Megan, avant de venir lâcher la jeune femme pour faire face à la professionnelle de l’immobilier. « Jessica Fairman, de chez Luxury Estate. Je suis ravie de vous rencontrer en personne. » - « Damon Williams, enchanté de vous rencontrer. » Oh, qu’il avait la voix qu’il empruntait pour les affaires pour répondre à Jessica, donc. Oh, qu’il avait l’air bien plus adulte qu’il ne l’était en réalité, également. Saül avait beau dire ce qu’il voulait, concernant ce fils qui était un échec sur bien des points d’après lui, mais Damon avait été forgé contre son gré, au fil du temps, aux affaires. Il avait la posture et l’intonation en accord, en tous cas. « Vous êtes tous les deux prêts pour la visite ? C’est au quatorzième, suivez-moi. » Le jeune homme vint se contenter de venir hocher la tête, avant de suivre les pas de la jeune femme.

« Le gardien ? Un portier aussi non tant qu’on y est ? » Ils n’avaient même pas traversé le hall du bâtiment lorsque la voix de Megan vint se faire plus discrète afin de n’être audible que pour l’italien. Il dut retenir un petit rire, s’assurant que Jessica continuait bien son discours préparé depuis des jours. « Je t’ai dit, tu vas t’y habituer. Et puis, ça permet d’avoir des bâtiments plus sécurisés comme ça. » Il vint laisser un de ses sourcils se hausser légèrement sur son visage. Ce n’était pas comme si, de la sécurité, ils en avaient besoin; mais Saül avait prouvé par deux fois être capable d’aller jusqu’à s’imposer à l’intérieur de l’ancien appartement de Megan, et il était hors de question que cela vienne à se reproduire dans leur futur chez eux. « L’appartement est traversant, vous allez voir comme il est lumineux. Nous arrivons à la bonne heure en plus, le spectacle sera magnifique. » Damon vint hocher la tête, alors que l’ascenseur se mettait à prendre de la hauteur. « C’est bien pour ça que je tenais à venir ici en fin de journée. » Les recherches qu’il avait fait, il les avait fait avec attention; il s’agissait quand même de son prochain foyer, et s’il n’aurait pas spécialement voulu le partager avec la blonde dont la main était lovée dans la sienne, il voulait tout de même s’y sentir chez lui. Les portes de la cage d’acier finirent par s’ouvrir, et Jessica prenait déjà les devants à sortir de la machine. « Nerveux ? » Les yeux du jeune homme vinrent se plonger dans ceux de Megan, ne lâchant pour aucune excuse la main de la demoiselle, alors qu’il venait secouer lentement son visage. « Et toi ? » - « C’est ici. » Quelques pas à faire dans le lobby, et ils pourraient passer le seuil de la porte de leur futur appartement. Alors, d’un geste du regard et de la tête, Damon vint faire signe à Megan de ne pas hésiter. « Après toi. » Parce-que de toutes façons, ils l’avaient parié et il ne reviendrait pas sur les jeux qui avaient été faits. Megan serait celle qui aurait le dernier mot sur le choix de l’appartement, alors autant la laisser être celle qui aurait la première vue.

Les talons de Jessica se mirent rapidement à se faire entendre, à leur suite, dans les pièces vides de tous meubles et décoration faisant d’un appartement un foyer. Mais l’essentiel était là, permettant facilement de venir imaginer ce que pourrait être l’idée de vivre ici. « Les anciens propriétaires ont déjà déménagé, si bien qu’il n’y a plus de meubles pour vous projeter, mais si vous avez besoin, je peux… » Oh, elle pouvait parler, Jessica. Elle devait même être experte dans son domaine, rien qu’à lire le nom de l’agence pour laquelle elle travaillait. Cependant, l’attention de l’italien ne s’était pas portée un seul instant sur elle depuis qu’ils étaient entrés dans l’appartement; il était complètement concentré sur les réactions que pouvaient avoir Megan. L’appartement, il l’avait vu sur papier et il savait qu’il était parfait. Cependant, il devait lui plaire à elle avant qu’une quelconque offre puisse se faire voir sur la table. « Hésite pas à me dire ce que t’en penses. » Peut-être était-il nerveux, finalement.



:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Megan Monroe
Megan Monroe
l’œil de la tempête
l’œil de la tempête
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Elle utilise son second prénom, Misty, comme alias dans le monde professionnel.
STATUT : C'est officiel : elle essaye de vendre son histoire d'amour avec Damon à son entourage. Le coup de foudre, un amour passionnel et la certitude de s'aimer pour la vie. La vérité est tout autre : leur mariage est arrangé par le père du jeune homme.
MÉTIER : Photographe de presse, c'est plus joli que "paparazzi". La vie volée des célébrités, c'est sa spécialité.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Damon et elle vivent ensemble pour les apparences, mais la chambre "d'amis" est occupée à temps plein.
(cosigan #6) you'll never walk alone MIQZFNGY_o
POSTS : 2431 POINTS : 1690

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › elle a coupé les ponts avec sa mère pendant quatre ans, aujourd'hui elle lui fait parvenir un chèque tous les mois en secret › elle se fiche de ruiner la vie des célébrités qu'elle photographie : les secrets font pour elle plus de mal que de bien › en 2017 elle a posé nue pour plusieurs magazines masculins pour joindre les deux bouts
RPs EN COURS :
(09)
jeanles tuches & damon #3shiloh #2damon #4evelynpennyjodamon #6misfist #1 | (UA) saül #3 (la sélection)

(cosigan #6) you'll never walk alone Z5wxA57E_o
cosigan #3 & #4 & #6 I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 123456

(cosigan #6) you'll never walk alone 4HpjwXCV_o
misfits #1 I've spent too much time staring into the sun. I don't know where I've been, I don't know what I've done. Everything around has turned into dust. Cause it made me realize we were nothing in the past. Please, stop the Earth from spinning around, don't let the sun burn us all down.

(cosigan #6) you'll never walk alone Tumblr_inline_pn190bmBo11rk450s_540
cameron (scénario libre) I've spent all of the love I saved, we were always a losing game. Small-town boy in a big arcade, I got addicted to a losing game. I saw the end before it begun, still I carried on. A broken heart is all that's left, I'm still fixing all the cracks. I'm afraid of all I am, my mind feels like a foreign land, silence ringing inside my head.

(cosigan #6) you'll never walk alone 70LQ3Hpu_o
meloh #2 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #6) you'll never walk alone Tumblr_mmx72xgAWu1rqjfymo2_250
saül #3 (UA) Smile in my face, then put your cig' out on my back. I knew a boy just like you, he's a snake, just like you. Such a fake, just like you but I can see the truth. Transparent soul, I can see right through, just so you know.

(cosigan #6) you'll never walk alone CEGooMVz_o
She's a mess of gorgeous chaos, and you can see it in her eyes.


RPs EN ATTENTE : quincy
RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens

POUR INFO :
dialogues en goldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : labxnairs (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #6) you'll never walk alone Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #6) you'll never walk alone (cosigan #6) you'll never walk alone EmptyVen 17 Sep 2021, 18:08




You'll Never Walk Alone
Megan Monroe & @Damon Williams (cosigan #6) you'll never walk alone 873483867

« Excusez-moi, j’ai été retenu plus longtemps que prévu au bureau. » Il n’y a rien de surprenant à ça et je ne suis pas du genre à faire une scène : je n’ai pas la moindre légitimité à venir lui dire qu’il fait passer son boulot avant nous et je comprends son ambition, là dessus, il n’y a aucun doute que nous faisons la paire. Bien entendu, je suis intimement persuadée qu’il mérite mieux que de bosser avec un homme qui n’est intéressé que par l’idée d’avoir un héritier à son image mais je me garde bien de le dire si on ne me demande pas mon avis : ce n’est pas mon rôle et Damon est un adulte, même si nous avons tous les deux des airs d’enfants.

Je ne nierai pas que c’est agréable, d’être prise dans les bras pour être saluée. Je me suis habituée à son souffle chaud dans mes cheveux et j’aime plutôt l’idée de faire partie de quelque chose de plus grand que moi. Je sais que j’ai dû manoeuvre pour y arriver et qu’il n’y a pas grand chose de naturel dans ce réflexe mais, tant pis, il m’apaise et me fait me sentir différente. « Ton preux chevalier est arrivé. » - « Elle a rien à envier au plus féroce des dragons. » Je m’exprime à voix basse afin que la jeune femme ne puisse pas m’entendre, bien que je me fiche pas mal de la choquer. Mais si l’appartement nous plaît, autant partir avec l’agent immobilier dans notre botte pour l’obtenir. Certes, Damon m’a déjà prouvé que tout le monde s’achète. Mais tous ceux intéressés par ce type d’appartement n’ont-ils pas plus d’argent qu’ils n’en ont besoin ? De son épaule, ma main glisse dans la sienne et vient retrouver cette place à laquelle elle s’habitue depuis plusieurs semaines. Au début, j’étais nerveuse et elle était moite. Aujourd’hui, la chaleur de sa peau m’est familière. Beaucoup plus que cet étalage de luxe et d’avantages réservé aux classes les plus riches. « Je t’ai dit, tu vas t’y habituer. Et puis, ça permet d’avoir des bâtiments plus sécurisés comme ça. » Est-ce le genre de considérations que l’on doit avoir lorsque l’on a de quoi faire pâlir de jalousie le reste du monde ? Et les appartements qui se cachent derrière ce hall magnifique et ces paliers impeccables, à quoi ressemblent-ils ? J’ai toujours vécu dans des endroits vivants, je ne veux pas d’une décoration froide et impersonnelle. Je n’ai fait qu’apercevoir l’intérieur de l’appartement de Damon, je ne sais pas ce qui lui plaît ni ce qu’il imagine pour notre chez nous.

Mais alors que je pense à Saül Williams, le terme de sécurité prend un tout autre sens et je suis ravie de savoir que tout le monde ne peut pas entrer dans l’immeuble comme il le veut. J’hésite à lui demander si son père exigera d’avoir un double, ou sa mère, puisqu’ils vont tous les deux mettre la main à la poche, si j’ai bien compris. « C’est bien pour ça que je tenais à venir ici en fin de journée. » Surprise, je tourne la tête dans sa direction avec un sourire sur les lèvres. « Pour m’impressionner ou pour te faire une idée toi ? » Il y a certainement un peu des deux et je ne peux pas lui en vouloir, nous ne savons ni l’un ni l’autre comment nous situer en présent de l’autre et, comme lui, j’ai à coeur de créer quelque chose, même si je ne sais pas encore bien quoi.

Oui, je suis nerveuse. Ma future vie ne m’a jamais semblée aussi concrète et j’ai l’impression de fermer un livre et d’en ouvrir un autre aujourd’hui. L’ancien était confortable. Je le maîtrisais. Le nouveau n’est qu’inconnu et je veux prendre un bon départ, ou en tout cas le moins mauvais possible compte tenu des circonstances. Lui secoue la tête et je me demande s’il fait bonne figure ou s’il est simplement serein face à tout ça. « Et toi ? » L’agent immobilier nous interrompt mais, avant de tourner la tête dans sa direction, je garde mon regard fiché dans celui du jeune homme. « Oui. » Je plisse les lèvres en une grimace. « Pas de faux semblants, hein ? » C’est promis, je fais du mieux que je peux pour rester intègre avec lui. (Après tout, de petites cachotteries ne font de mal à personne si elles sont innocentes.) « C’est vrai que t’as l’air dans ton élément. » Surtout avec son costume. Surtout lorsqu’il prend sa voix d’adulte comme il le fait dès qu’il s’adresse à Jessica. Il y a tout un tas de facettes de lui que je dois encore apprendre à maîtriser.

« Les anciens propriétaires ont déjà déménagé, si bien qu’il n’y a plus de meubles pour vous projeter, mais si vous avez besoin, je peux… » Elle continue de parler mais, moi, je ne l’écoute plus. Je pensais que ce genre d’appartement n’existait que des les catalogues d’architecte et ce genre de vue dans les séries que regarde Shiloh. Pas étonnant qu’avec peu d’argent on se sente comme le maître du monde, avec ce genre de vue imprenable sur le reste de la ville. J’en ai le souffle coupé, et j’ose à peine marcher trop de peur de salir le sol. « Hésite pas à me dire ce que t’en penses. » Je me retourne vers lui. « J’ai jamais vu ça. » Pour l’instant, laisse-moi le temps d'atterrir, veux tu. L’agent immobilier prend certainement mon silence comme une invitation à continuer la visite puisqu’elle nous entraîne dans les pièces les unes à la suite des autres et avant que mon cerveau n’ait le temps d’assimiler toutes les informations, la visite est terminée. « C’est... » J’ai du mal à trouver les mots et je ne vais pas mentir, j’ai du mal à imaginer quelqu’un comme moi vivre dans ce genre d’endroit. Lui en revanche, avec son costume, il a l’air taillé pour l’endroit et je suppose que c’est le genre d’impression et d’aisance qu’il faudra que je renvoie moi aussi. « Je vais vous laisser discuter. Je vais préremplir les différents documents pendant ce temps. » Je lui adresse un signe de la tête et, mes doigts dans ceux de Damon, je l’entraîne sur la terrasse, exposée plein Sud, évidemment. La baie vitrée est bien vite refermée derrière nous et je m’accoude à la rambarde. « Je comprends un peu mieux. Ce sentiment de pouvoir faire tout ce qu’on veut. » Ce genre d’endroit le favorise certainement. « Il est vraiment magnifique. Et rien que pour la vue ça vaut le coup. » Enfin difficile à dire quand je n’ai pas la moindre idée du prix de ce genre de bien. « T’as grandi dans des endroits comme ça ? » J’oublie de parler de la chambre pour laquelle Jessica a cru bon de préciser qu’elle ferait une parfaite chambre d’enfant. Nul besoin de rappeler le malaise que nous avons certainement tous les deux ressenti. Il n’y a que deux chambres, mais c’est tout ce dont nous avons besoin, de toute façon. « Mes affaires rentrent toutes dans la salle de bain je pense. » Je laisse échapper un rire pour laisser ma nervosité s’échapper. « J’espère qu’on laissera pas ta mère faire la décoration. » Je marque une pause, avant de l’interroger du regard. « Il est parfait. Mais je veux vivre dans un endroit vivant. » Je ne peux pas prétendre en permanence. J’ai envie de vivre dans un endroit où je me sens bien.







(cosigan #6) you'll never walk alone A44L8rk
(cosigan #6) you'll never walk alone VsgJxpQ
(cosigan #6) you'll never walk alone AybYaOa
(cosigan #6) you'll never walk alone DNAJJmO

(cosigan #6) you'll never walk alone 895480membre
(cosigan #6) you'll never walk alone LKqJkYj
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(cosigan #6) you'll never walk alone Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #6) you'll never walk alone (cosigan #6) you'll never walk alone Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(cosigan #6) you'll never walk alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-