AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -66%
DORMIPUR Oreiller à mémoire de forme ...
Voir le deal
10.09 €

 Purgatory (Joseph, 2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sawyer Harding
Sawyer Harding
le coup de batte
le coup de batte
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (16.07.83)
SURNOM : Tom pour certains plaisantins, Dodgers pour ceux qui la savent fan de baseball
STATUT : De "en couple" à "célibataire" en passant par la case "autrefois fiancée"
MÉTIER : Policier investigateur en cybercriminalité
LOGEMENT : Elle a perdu le fiancé, mais elle a gardé la maison et le chien au #234 princess street (logan city)
Purgatory (Joseph, 2015) Clpu
POSTS : 198 POINTS : 185

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a perdu ses parents dans un accident de voiture à l'âge de 10 ans et a ensuite écumé les familles d'accueil <> Son ex-fiancé l'a quittée car ils ne pouvaient pas avoir d'enfants <> Fan inconditionnelle de baseball, elle est sportive et adore prendre des bleus pour son équipe <> Elle part voir le monde dès qu'elle en a l'occasion <> Elle est claustrophobe. Evitez de l'enfermer dans un placard et tout devrait bien se passer <> Elle ne refusera jamais de tendre la main à quelqu'un qui en a besoin
RPs EN COURS : Purgatory (Joseph, 2015) Tumblr_inline_ps3a03MBj31wcfw4n_400
Charding #1 - Charding #2 - Charding #3 (event) - If you ask me how I'm doing I would say I'm doing just fine. I would lie and say that you're not on my mind. But I go out and I sit down at a table set for two, and finally I'm forced to face the truth : no matter what I say, I'm not over you.

Purgatory (Joseph, 2015) Lv6t
Kieyer #3 - Family cares about you. Not what you can do for them. Family is there, for the good, bad, all of it. They got your back. Even when it hurts. That’s family. They say you can’t protect your loved ones forever. Well, I say screw that. What else is family for?

Purgatory (Joseph, 2015) Wvfu
Keeding #3 - Wish I could go back to the day we met and leave you be, sit and look pretty. Never should have called, never should have helped, never should have kissed.


Purgatory (Joseph, 2015) R7hh
Hardway (ua) - Wonder if you'll understand it's just the touch of your hand behind a closed door. All I needed was the love you gave, all I needed for another day and all I ever knew : only you.

Hassan - Autumn
RPs TERMINÉS : Joseph #1 - Kieyer #1 - Jordan - Kieyer #2 - Jacob #1 - Keeding #2 - Sohan
AVATAR : Kate Siegel
CRÉDITS : harley-camille-m'a-obligée (avatar), endlesslove (sign), loonywaltz (ub)
DC : Maze Crawley
INSCRIT LE : 29/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34566-the-rest-is-confetti https://www.30yearsstillyoung.com/t34781-sawyer-harding https://www.30yearsstillyoung.com/t35464-sawyer-harding

Purgatory (Joseph, 2015) Empty
Message(#) Sujet: Purgatory (Joseph, 2015) Purgatory (Joseph, 2015) EmptyMar 14 Sep - 22:09




 
The danger would be going back, or staying still. The only way out was through. The past was ruins, but the present was still in play.

« Sawyer, ça serait pas un de tes potes ça ? » Neuf ans. Elle avait tenu neuf longues années en reléguant toute cette histoire dans les limbes de son cerveau. Neuf années à se persuader qu’elle ne vivait pas dans le déni mais qu’elle était simplement parvenue à passer à autre chose. Et il avait fallu qu’une de ses amies et collègues lui montre une simple photo pour qu’elle sente son estomac se retourner instantanément et les traits de son visage se crisper. Ladite amie était présente à cette fameuse soirée neuf ans auparavant, et elle avait eu des échos plus ou moins fiables de ce qui s’était passé, des explications quelque peu tordues sur le pourquoi du comment un homme torse nu s’était éclipsé de son appartement. Malheureusement pour Sawyer et son déni, cette même amie était aussi connue pour sa mémoire photographique qui lui permettait aujourd’hui de lui présenter avec exactitude le mug shot de Chris…ou…Joseph Keegan à en croire les informations délivrées par le document. S’emparant du dossier qui lui était tendu, la brune s’écarta sans un mot et retourna dans son bureau. Elle lâcha sans ménagement le dossier sur ce dernier avant de s’écraser mollement sur sa chaise. Elle considéra les documents d’un regard hésitant, comme s’ils pouvait la brûler si elle s’en approchait. Et c’était en partie vrai : si elle décidait de lire les informations qui y figuraient, il n’y aurait pas de retour en arrière pour elle. Plus de déni possible. Elle aurait enfin les réponses à ses questions mais aussi une marque indélébile de cet homme gravée dans son cerveau. Il lui fallut de longues minutes avant d’enfin oser attraper le premier document…puis le second…puis les suivants. L’incrédulité de Sawyer grandissait au fur et à mesure que les feuilles se succédaient. Ses yeux parcouraient les mots tapés à l’encre noire avec avidité, sans parvenir à s’arrêter malgré la douleur qui refaisait surface et qui était toute aussi virulente aujourd’hui qu’il y a neuf ans.

Sawyer ne comptait pas laisser passer neuf nouvelles années pour mettre un point final à toute cette histoire. Il ne lui avait fallu que deux jours pour se rendre dans la prison où il était détenu. Pourquoi s’était-elle apprêtée pour cet événement exactement ? Peut-être cherchait-elle inconsciemment à se présenter sous son meilleur jour pour lui laisser entrevoir ce à côté de quoi il était passé. C’était présomptueux, et la policière n’avait besoin de l’approbation de personne. En revanche elle avait besoin d’explications…et de déverser toute la rage que cette trahison lui avait envoyé en pleine figure. Assise au parloir en attendant que l’incriminé ne fasse son apparition, son pied gauche battait nerveusement une mesure invisible au sol alors que sa raison tentait encore de lui souffler que venir ici n’était probablement pas la meilleure des idées. Se doutant qu’elle songerait certainement à un moment ou à un autre à faire marche arrière, Sawyer avait ressorti le dossier de Joseph pour le placer sur la table devant elle et se rappeler pourquoi elle était là. Elle en avait encaissé des coups durs au fil des années, elle avait pardonné difficilement des mensonges, passé outre des actions malhonnêtes…mais jamais elle ne s’était sentie aussi blessée par une personne à qui elle avait choisi d’accorder, à tort, toute sa confiance. A quel moment avait-elle fait une erreur ? Comment avait-elle pu passer à côté d’autant de signes et se montrer si aveugle ? Elle lui en voulait à lui. Mais elle s’en voulait encore plus à elle-même, de sa naïveté, de sa crédulité mal placée.
Les sourcils froncés et les traits tirés, c’était à tout cela qu’elle songeait quand son visage se releva vers la vitre devant elle en apercevant une silhouette apparaître. Son expression parut s’adoucir le temps d’une seconde en découvrant Joseph face à elle. Il avait vieilli, tout comme elle évidemment, mais il n’avait pas changé et revoir son visage venait de la projeter violemment dans des souvenirs du passé. De bons souvenirs que son esprit avait lâchement conservé au fin fond de sa mémoire. Jusqu’à ce que leur toute dernière entrevue ne s’impose douloureusement à elle à son tour, crispant par la même occasion le moindre de ses muscles, rendant les traits de son visage sévères et fermés. Ne le quittant pas du regard, elle laissa passer quelques secondes le temps pour lui de s’installer et pour elle de retrouver ses esprits, avant de finalement décrocher le combiné. « Salut Chris. Il est porteur le marché des téléphones en ce moment dis-moi ? » Son ton était froid, tranchant, laissant transparaitre une animosité telle que Joseph pouvait bénir le ciel d’avoir placé une vitre entre eux lui permettant ainsi de ne subir qu’oralement toute la haine que Sawyer ressentait à cet instant précis.

code by EXORDIUM.




"her outward affect was bright"
and capable, and that was no illusion, but equally real was the yawning pit of exhaustion inside her

Purgatory (Joseph, 2015) MokPW9e
Purgatory (Joseph, 2015) My1woie
Purgatory (Joseph, 2015) KdfDWuo
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
l'avis de recherche
l'avis de recherche
Voir le profil de l'utilisateur
Purgatory (Joseph, 2015) Hu5cwsy ÂGE : 38 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Hurlez « JOOOO MEEEERDE » et il se retournera juste avant de fuir en courant.
STATUT : Célibataire, les espoirs sont vains, les efforts de plus en plus inutiles, la soif de plus en plus irritante... et le voilà à crever au milieu de ses émotions, épuisé... Olala, quel drame, qu'on lui apporte un verre d'eau.
MÉTIER : C'est pas légal, il n'en parle pas. Demandez à Lou, sa patronne, pour plus d'informations.
LOGEMENT : La définition du mot "maison" ne fait plus vraiment de sens dans sa tête mais il possède un lit dans l'appartement de Deborah, à défaut d'avoir son cœur. Meilleure chance la prochaine fois, clébard.
Purgatory (Joseph, 2015) 9397fd82d28b2b62ebdea6836a630e5db47078cc
POSTS : 32243 POINTS : 165

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il danse avec elle tous les jours quand l'aiguille glisse dans sa veine.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Purgatory (Joseph, 2015) C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Purgatory (Joseph, 2015) E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Lily [8] Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

Purgatory (Joseph, 2015) Tenor
ALEPH. - Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

Purgatory (Joseph, 2015) Wvfu
KEEDING
- Sawyer 3 [FB] Les adultes ne jouent pas au jeu du chat et de la souris.

Cannibal [UA] - Deb [7] - Solas - Lou [4]
RPs EN ATTENTE : Maisie (je t'en veux) - Finn (ptn de merde)
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [abandonné] - Lindsey [abandonné] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB]

Purgatory (Joseph, 2015) B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Purgatory (Joseph, 2015) 1swy

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Jess pour le *pewpew* + google + greenhouselab
DC : Raph le flamant et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t21547-il-y-a-des-jours-ou-je-ferai-semblant-de-t-apprecier https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Purgatory (Joseph, 2015) Empty
Message(#) Sujet: Re: Purgatory (Joseph, 2015) Purgatory (Joseph, 2015) EmptyLun 4 Oct - 19:06




 
The danger would be going back, or staying still. The only way out was through. The past was ruins, but the present was still in play.  @Sawyer Harding :l:

Installé à l’écart comme à son habitude, Joseph observait du coin de l’œil une bande de détenus, tous vêtus de la même couleur grise et ennuyante que lui, qui semblaient troquer certains items illégaux. Rien de bien dangereux. Des clopes en grande majorité, mais aussi des photographies que Joseph devinait de caractère sexuel, des friandises aussi, comme des barres chocolatées ou des petits paquets de bonbons sûrs. Le garçon s’humectait les lèvres en sachant pertinemment qu’il ne pourrait que rêver de prendre ces objets en main. Il fermait les paupières pour se rappeler la saveur âcre de la fumée de tabac qui s’accroche à sa gorge et l’irrite. Il mimait, sans vraiment s’en rendre compte, le mouvement que tout fumeur expérimenté fait lorsqu’il souhaite débarrasser le bâton de poison de son extrémité en cendre. Dans son imagination, la poudre noire tombe comme une légère plume à côté de ses pieds. Il déglutit difficilement quand la bande de détenus délaisse la table et le contourne pour sortir de la salle. Du coin de l’œil, il observe les poings serrés et fermés de tous ces hommes qui ont pu se payer un peu de trésors de l’extérieur. Il se fait ignorer, comme d’habitude et c’est tant mieux comme ça. À son cou, il attrape la minuscule croix en fer suspendue au bout de sa chaîne et il la serre ; pas parce que son passage en prison a fait de lui un croyant, mais plutôt parce qu’il tente de faire de ces gestes religieux une habitude. Un prisonnier bon catholique a toujours de meilleures chances d’écourter sa sentence.

La voix d’un garde s’élève derrière lui. Il se tord le cou pour interroger le grand homme du regard. À sa ceinture, l’attirail habituel : un appareil pour communiquer avec le reste de l’équipe, une matraque et un flingue à peine dissimulé dans son étui. Assez d’armes pour empêcher quelconque détenu isolé de lever les poings. Joseph n’est de toute façon pas bien menaçant et son prénom est connu entre ces quatre murs pour cette raison. Le bébé ourson au milieu des loups. Il a toujours fait tache derrière les barreaux. « Tu as une visiteuse aux téléphones. » Il fronce les sourcils. Une femme. « Elle est comment ? » Il demande, curieux de savoir qui pourrait bien se rappeler de lui. Depuis son arrivée ici il sait que Lily ne viendra jamais prendre des nouvelles de son frère. Elle ne l’a jamais fait même avant qu’il ne devienne un criminel selon les papiers administratifs de la justice. « J’en sais rien, je ne fais que passer le message. Allez, lève-toi. » L’autre homme marmonne en insistant du regard pour que le détenu sépare son cul de son siège. Gentil chienchien, Joseph s’exécute et suit silencieusement le garde à travers la prison. Il ne connait pas la salle vers laquelle il est guidé alors ses yeux sont  à l’affut du moindre détail nouveau. Il ne manquerait jamais l’occasion de découvrir une nouvelle couleur sur un mur ou des carrelages différents sous ses pieds ; hélas, il et forcé d’admettre que la prison est identique dans toute son ensemble. « Tu as dix minutes. »

Il se fige en découvrant le visage de Sawyer derrière l’épaisse vitre que les balles ne pourraient transpercer. Son premier réflexe est de cacher son crucifix derrière son haut. Il ne peut pas se présenter à la jeune femme en portant sur lui un mensonge. Quand il trouve assez de courage, il s’approche d’elle et s’installe sur la chaise. Il ne sourit pas parce qu’elle ne sourit pas. Elle n’est pas là pour déterrer leurs bons souvenirs. Huit ? Neuf ? Dix ans ? Il avait peut-être oublié de compter après la cinquième année. Il avait compris que plus jamais il n’aurait de nouvelles de son amie. « Salut Chris. Il est porteur le marché des téléphones en ce moment dis-moi ? » Il serre le combiné entre ses doigts. Il l’appuie contre son oreille parce qu’il apprécie la sensation ; il n’avait pas touché un objet aussi normal depuis plus de six mois. « J’en sais rien. J’ai jamais su. » Il dit, comme s’il souhaitait corriger cette erreur qu’il a faite dans le passé. Et il ajoute même : « Appelle-moi Jo. » Il n’est pas trop tard pour qu’il se présente comme il est réellement, non ? Il laisse ses yeux aller à la redécouverte du visage qu’il n’avait pas oublié. Ses traits n’ont pas beaucoup changé. Elle n’est pas encore ridée mais elle n’est plus aussi jeune qu’elle l’était. Évidemment. Elle a vécu. Lui aussi. Elle semble s'être vêtue pour une occasion spéciale. Il n'en touche pas mot. « Comment tu as su que tu me trouverais ici ? » Il sait que la question est ridicule mais il veut l’entendre dire qu’elle a réussi sa vie. Qu’elle est devenue ce qu’elle souhaitait devenir. Une femme de l’autorité. Qu’elle porte un badge, un véritable en métal, sur sa poitrine au-dessus de son uniforme.  

code by EXORDIUM.





— Wanted —

he runs away from his demons without realizing that he has become one.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Purgatory (Joseph, 2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-