AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de ...
Voir le deal

 All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Amos Taylor
Amos Taylor
les raisins de la colère
Voir le profil de l'utilisateur
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 44 ans (02/05/1977)
SURNOM : Quelle idée !
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus"
LOGEMENT : Il vit depuis janvier avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse.
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 95c72ae6481bbd50cdedee06c21d6375ffdbda1c
POSTS : 3850 POINTS : 815

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il arrive qu'il l'admette.
RPs EN COURS : All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 A35aa9532af11c0e002f6c5f25872d72297ac233
Amelyn 486162 ⊹ Every breath you take and every move you make, every bond you break, every step you take, i'll be watching you.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13141516171819202122232526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162


All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 RlLeW9k7_o
Taylor family Liam 4 ⊹ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family
Chad 1Liam 3Liam 4Chad 3


UNIVERS ALTERNATIFS :

(1/3)UA 2 (chp 4)Amelyn DZLou

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 B95081923810bf11362b65f208b84becdf7a1a7c
Amelyn UA UA 2 (chp 4) ⊹ Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl.
1 2 3 4

RPs EN ATTENTE : Casey › Chad



RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar), Harley (Crackship), WALDOSIA. (code signature)
DC : Nope
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades https://www.30yearsstillyoung.com/t29131-amos-taylor

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 EmptyMer 10 Nov 2021, 23:29






ALL THE THINGS WE COULD HAVE BEEN
Amelyn UA - Chapter 3 All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 1949770018

@Raelyn Blackwell

C’est ce regard de jade qui, lors de notre première rencontre, bien qu’il eût été éperdu, m’a le plus fasciné chez cette femme à laquelle j’ai retranché quelques années sur son âge réel. Elle l’a intense, profond et rien ne semble pouvoir le ternir, pas même ses douloureuses expériences. Dès lors, tandis que je me rafraîchis de ma journée de travail sous une douche bien chaude, est-ce que j’accorde trop d’importance à un détail ? N’est-il pas normal d’être troublé par de grands yeux qui nous dévisage avec reconnaissance ? Est-ce complètement fou de me demander si ma gêne dissimule un quelque chose approchant de la réalité de Sarah ? Peu doué pour le mensonge, mais efficace quand il convient d’enfiler une paire d'œillères opaque, je statue. Ce n’est pas grave que de reconnaître chez l’autre une qualité. Ce n’est pas davantage pendable sous prétexte que l’on est marié. L’Homme altruiste est sensible aux émotions de son prochain et, une chose est certaine, je ne manque pas d'empathie. J’en suis d’autant plus chargé à présent que je suis privé de mon boulot. Convaincu que je suis inutile, Raelyn me convainc que j’ai une utilité pour quelqu’un, que je ne suis pas un poids maintenant que je suis rentré de mes longues missions qui, parfois, se comptait en mois plus qu’en semaine. Aussi suis-je redescendu de l’étage le coeur plus serein, rasséréné et prompt à m’amuser de ces goûts en matière de film. Il m’étonne parce qu’une fois de plus, Rae se distingue de ma femme, mais je n’ose le dire. En terminant ma phrase, la brunette me désarçonne et, pour cause, j’ai l’impression d’être le roi des hypocrites, celui qui crache dans le dos de son épouse avec celle qu’elle considère comme une rivale. «Elle non, mais c’est juste une question de goût, ça.» ai-je donc corrigé, histoire d’adoucir ce qui pourrait se dissimuler derrière le propos. « Et, elle n’est pas chiante. Elle a des tas de qualités, tu sais.» La première est qu’elle a accueilli Raelyn sans broncher et qu’elle ne chasse pas même si, au fond, elle s’en mord les doigts. C’est flagrant pour qui aurait été témoin de notre dispute précédente. Ma compagnie du soir l’ignorant, je m’abstiens d’ajouter un commentaire au profit d’un autre. «Et quand je n’étais pas là, elle a tout fait tourner toute seule, ici. Rien que pour ça, on devrait là laisser la où elle est en train de décolérer et ne plus parler d’elle, d’accord ? » Je ne veux pas la chasser de mes pensées : une petite voix intérieure me chuchote que ce serait une terrible idée. Je souhaite simplement profiter de cette soirée qui s’annonce légère pour ne pas me tracasser de l’avenir de mon mariage. Alors, je prends ma comparse au mot. «Hmm va pour le gage si j’ai le droit à une répartie. Si tu sursautes pendant le film, c’est moi qui ai droit à un gage. » J’appuie ensuite sur play, je me concentre sur le film et non sur mon estomac criant famine et, finalement, l’oeil attiré par la position d’une Raelyn hypnotisée par les images, je ne résiste pas à me rendre coupable de la blague la plus idiote qui soit, une qui fonctionne encore malgré qu’elle ait été érodée par le temps. Elle sursaute, je ris et elle se venge. Elle attrape le coussin sur sa gauche et me frappe, de ses maigres forces, de son arme moelleuse. Bien entendu, je fonds. Je m’avachis dans le canapé pour me protéger, riant aux éclats, ce qui réduit à néant ma vigueur. Si je réplique, c’est sans grande efficacité : le fou-rire et la parade ne font pas bon ménage, mais Dieu que ça fait du bien que cette tranche d’hilarité quand mon monde est si grave. Je prends conscience - et je me rappelle également - que j’ai un jour sous-entendu que mes responsabilités m’assommaient. Or, elles se sont envolées durant ces quelques minutes de jeux dignes d’enfants. J’ai aussitôt regretté que nous soyons interrompus par le livreur, et ce, pour trois raisons. La première, c’est que je me suis noyé dans ce regard qui, plus tôt, m’a troublé et qui, sur l’heure, me percute de plein fouet. La seconde, plus inavouable encore, c’est que j’aurais voulu que cette parenthèse ne se referme pas, pas si vite, pas aussi brusquement, parce qu’il y faisait bon vivre, parce que la proximité de son corps, aussi fluet que le mien n’est robuste, a remué mes tripes au point de me reconnecter avec des émotions oubliée. Lesquelles ? Je n’ose y penser. Quant à la troisième, j’ai effectivement sursauté, comme si j’étais pris en défaut, en flagrant délit d’un adultère qui n’existe pas et qui, je l’espère, n’existera jamais. «Tu as gagné… mais parce que je l’ai bien voulu.» lui ai-je lancé quand elle est reparue les bras chargés de pizza. Penchés sur la table basse, moi, prêt à assumer les conséquences de ma défaite, je croque dans un morceau. «On a raté un passage important du film, faudra le remettre.» ai-je tenté pour détourner son attention et la mienne. Je tente de garder les yeux rivés sur l’écran, à son image, alors qu’elle s’insurge de fausses tentatives pour la déconcentrer. Si elle savait comme elle est proche de la réalité ? Mes pupilles sont curieuses de l’observer en train de manger avec appétit le premier repas que nous avons partagé ensemble. A l’époque, elle l’a grignoté à longues dents. En va-t-il de même aujourd’hui ? A priori, son commentaire prétend le contraire et je cède : je la détaille. Je redessine son profil et je me surprends à dire à voix haute ce à quoi j’ai songé mille fois depuis qu’elle travaille avec moi chez mes parents : «Tu es jolie.» C’est si sincère que mon timbre m’a heurté au point que je précise au nom de la précaution. « Tu vas mieux et ça te va bien.»



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 JLuMeCF
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Lw486ESk_o
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 CbfkK5SM_o
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Hod8yO6
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Qsba
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 71f09ad619243a2e8d19bb8ae12ce5e8bc6dd417
POSTS : 20427 POINTS : 3820

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › terrorisée par la solitude, elle l'a longtemps fuie dans les bras d'inconnus avant de tomber amoureuse d'Amos › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #61 & #62 I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #3 You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Tumblr_inline_pgigblTS1B1tvq6hz_250
parkwell #5 Look me in my eyes, tell me everything's not fine. Oh, the people ain't happy and the river has run dry. You thought you could go free. If you listen real closely, there's a knock at your front door. What you gonna do when there's blood in the water ?

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 V5hk
noreen (scénario libre) Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.

(07) taylor brothers & cochad #2solas (2016)amos #61ariane #5spencer #3amos #62

UNIVERS ALTERNATIFS :

(03) zombie amelynamelyn UA #4leolyn #2 (UA scythe)

(scénarios libres)
le petit oiseau (Ana de Armas)
pré-liens du Club
pré-liens de l'Octopus


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelyn I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : harley (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 EmptyVen 12 Nov 2021, 11:00



All the things we could have been - Chapter #3
Raelyn Blackwell & @Amos Taylor All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 873483867 - Univers alternatif - 2007, 20 ans

« Elle non, mais c’est juste une question de goût, ça. » Il a plus l’air de tenter de se convaincre lui que de réellement essayer de m’en convaincre moi et, pour lui montrer que je suis dubitative, je pince mes lèvres. « Et, elle n’est pas chiante. Elle a des tas de qualités, tu sais. » - « L’un exclut pas l’autre hein… » Elle peut avoir tout un tas de qualité et être ennuyeuse comme la pluie : de mon côté, j’ai déjà tranché, apprendre à apprivoiser Sarah pour devenir son amie ne m’intéresse pas, je doute que nous en soyons capables de toute façon. « Et quand je n’étais pas là, elle a tout fait tourner toute seule, ici. Rien que pour ça, on devrait là laisser là où elle est en train de décolérer et ne plus parler d’elle, d’accord ? » Encore une fois je n’ai pas dit le contraire et, en signe d’innocence autant que de reddition, je lève mes deux paumes de main au ciel et je hausse les épaules. Laisser là où elle est, ça me va très bien - ai-je vraiment besoin de le préciser ?

« Hmm va pour le gage si j’ai le droit à une répartie. Si tu sursautes pendant le film, c’est moi qui ai droit à un gage. »
« Bon courage alors, je te l’ai dit : ça m’amuse les films d’horreur. »

Je glisse ma main dans la sienne pour accepter et acter les règles de notre défi innocent. Innocent, il l’est ou, en tout cas, il l’était jusqu’à ce qu’il triche pour que je sursaute, jusqu’à ce que je décide de me venger en lui sautant dessus, un coussin entre les mains. Il n’était pas prémédité, ce rapprochement physique. Mon estomac est remué à l’idée d’être si proche de lui et un frisson court le long de ma colonne vertébrale alors que je constate que, penchée sur lui, je peux sentir la chaleur de sa peau à travers son t-shirt, que je peux sentir le parfum de son after shave, mon visage si près du sien. Aurais-je tenté quelque chose, si le livreur de pizzas ne nous avait pas interrompus ? Je n’en sais trop rien, une part de moi sait qu’il est trop tôt et l’autre n’est pas certaine que j’aurais su réfréner mes envies et pulsions. Un rejet aurait été difficile à encaisser mais, à présent qu’il me dois un gage, n’ai-je pas un coup à jouer ? « Tu as gagné… mais parce que je l’ai bien voulu. » - « Tant que j’ai gagné moi tu sais. » Un sourire espiègle sur le visage, je me détache à regret de lui et je me redresse, je lisse mes cheveux et je tire mon t-shirt sur mes cuisses avant d’aller récupérer notre repas du soir.

« On a raté un passage important du film, faudra le remettre. » - « Oh, je connais le film de toute façon. » Je l’ai en partie choisi pour pouvoir profiter d’un moment privilégié avec le militaire, pas pour suivre l’intrigue avec attention. « Tu es jolie. » Son compliment me frappe de plein fouet alors que, occupée à grignoter du bout des dents ma part de pizza, je ne suis pas certaine d’être à mon avantage. Pour dissimuler que le compliment me touche - c’est le cas, c’est indéniable - je tente un trait d’esprit. « T’as l’air presque surpris, je sais pas comment je dois le prendre. » Je tourne la tête dans sa direction, le regard brûlant, troublée par ce que cette affirmation cache. Tu es jolie, est-ce une façon de faire un pas dans ma direction ? Quelque chose qui lui a échappé sans qu’il ne s’en rende compte ? Est-ce que cela cache que, lui aussi, il est attiré par moi ? Est-ce uniquement de la politesse ? « Tu vas mieux et ça te va bien. » Je baisse les yeux le temps d’une seconde, avant de redresser le menton avec, sur les lèvres, un sourire entier et sincère. « Merci. » en fond sonore, le film continue de défiler et, si je ne suis pas parfaitement attentive à ce qu’il est en train de se passer, la scène terrifiante qui se joue actuellement me donne une parfaite excuse pour un rapprochement qui, avec un peu de chance, pourra sembler innocent. Assez innocent pour qu’il se l’autorise. « Ça t'ennuie si je me rapproche ? J’avais oublié qu’il était vraiment terrifiant celui là. » Avec une délicatesse infinie, je m’approche avant de basculer pour m’allonger et poser ma tête sur ses genoux. J’ai bien la chair de poule, mais le film n’y est pour rien. « Tu me trouverais attirante, si t'étais pas marié ? » Je n'ai pas le temps de me demander si je vais trop loin : la phrase m'a échappée.






All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 1949770018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
les raisins de la colère
Voir le profil de l'utilisateur
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 44 ans (02/05/1977)
SURNOM : Quelle idée !
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus"
LOGEMENT : Il vit depuis janvier avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse.
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 95c72ae6481bbd50cdedee06c21d6375ffdbda1c
POSTS : 3850 POINTS : 815

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il arrive qu'il l'admette.
RPs EN COURS : All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 A35aa9532af11c0e002f6c5f25872d72297ac233
Amelyn 486162 ⊹ Every breath you take and every move you make, every bond you break, every step you take, i'll be watching you.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13141516171819202122232526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162


All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 RlLeW9k7_o
Taylor family Liam 4 ⊹ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family
Chad 1Liam 3Liam 4Chad 3


UNIVERS ALTERNATIFS :

(1/3)UA 2 (chp 4)Amelyn DZLou

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 B95081923810bf11362b65f208b84becdf7a1a7c
Amelyn UA UA 2 (chp 4) ⊹ Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl.
1 2 3 4

RPs EN ATTENTE : Casey › Chad



RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar), Harley (Crackship), WALDOSIA. (code signature)
DC : Nope
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades https://www.30yearsstillyoung.com/t29131-amos-taylor

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 EmptyVen 12 Nov 2021, 22:55






ALL THE THINGS WE COULD HAVE BEEN
Amelyn UA - Chapter 3 All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 1949770018

@Raelyn Blackwell

Le sujet de mon épouse étant balayé, je me sens plus à l’aise, assez pour me laisser gagner par l’ambiance. Raelyn est une jeune femme tout juste sortie de l’adolescence. Si une part d’insouciance lui a été arrachée par la vie, je constate avec plaisir qu’elle est capable de la ranimer dès lors qu’elle se sent en sécurité. Elle regarde le film avec la même concentration qu’un enfant et c’est moi qui me transforme en gosse qui aurait quitté l’enfance la veille au matin. Je la fais sursauter et je me bats avec Raelyn à grands renforts de coups de coussin. Pour être exact, je me défends plus que je ne lutte. Je suis hilare et mes forces retranchées par dix. Je ne cherche pas non plus à prendre l’avantage. Contrairement à Raelyn, gagner n’est pas une fin en soi et je suis à des kilomètres d’imaginer que ça finira par le devenir parce qu’elle m’entraîne, la brunette. Elle souffle sur ma vie un vent de fraîcheur qui désalourdit mon quotidien depuis mon accident et, bientôt, je courrai après la sensation de ce soir. Bien sûr, pour l’heure, je n’en ai pas conscience. Malgré cette parenthèse qui suit l’arrivée du livreur, celle qui ne dure que le temps utile à recevoir l’information - le repas est à la porte - , celle qui m’a ébranlé faute à l’intensité de son regard et une envie subite de serrer Raelyn contre moi comme pour conclure notre jeu et cette tranche de rire par une minute d’apaisement, je suis à des kilomètres de me figurer en train de jouer selon les règles qu’elle édictera. J’aurais dû l’envisager, cela dit. Je ne me serais pas surpris moi-même en train de l’observer manger et de lui souffler, d’abord avec sincérité, comme s’il s’agissait d’une envolée lyrique tout à fait normale, puis avec plus de retenue (j’ai corrigé mon propos pour qu’il soit plus banal et moins hurlant), qu’elle est jolie. JE la trouve jolie et, le lui confier, a ressemblé sur l’instant à une nécessité. « Je le suis pas que tu le sois, mais que je le dise. » ai-je ponctué, embarrassé, détournant le regard sur ma part de pizza parce que ce bout de pain n’a rien à dire, rien à exprimer, contrairement aux pupilles de la douce à mes côtés. Je donnerais n’importe quoi pour effacer ces mots qui m’ont échappé alors qu’elle allonge sa tête sur mes genoux. Que faire de mes mains, maintenant ? Pourquoi n’ai-je pas réagi plus vite, tandis qu’elle me demandait l’autorisation, pour lui proposer une autre solution ? A cette question, j’ai une réponse : je n’ai pas remis de l’avoir complimentée et, le cas échéant, touchée. Elle me remercie, je hausse les épaules. La télévision, je ne l’écoute plus vraiment. Je n’entends plus que mon coeur qui bat chamade dans ma poitrine parce que je suis embêté, mais pas dérangé et c’est bien à cet endroit que se situe le problème. Normalement, je devrais m’opposer à ce rapprochement. Sauf que je n’en ai pas la force. Que du contraire, je saute à pieds joints dans le piège de son interrogation. «C’est pas le mariage qui rend aveugle, tu sais.» Le proverbe prétend que seul l’amour implique la cécité. Mais, qu’est-ce que ça change ? Je n’aurais dû répliquer ou à peine plus qu’un hochement de tête. Trop tard. Je ne peux que me corriger, encore. J’ai l’impression que, ce soir, je ne fais que ça. Essayer de retirer ce qui sort de ma bouche et qui me désarçonne. « Tu es une fille attirante malgré ta bouille de bébé.» Elle n’en a plus vraiment une, mais n’est-il pas raisonnable de tuer le poussin dans l’oeuf maintenant que j’ai parlé plus vite que ne courent mes pensées ? Pour que ça ne se reproduise plus, j’ai essayé d’imposer le silence, me prétendant captivé par les images. A force, j’ai fini par y trouver un intérêt et, dans un geste machinal, ma main a caressé son front lorsqu’il m’a semblé ma compagnie assoupie. « Tu devrais monter.» ai-je proposé pour ne récolter qu’une espèce de grognement qu’elle a réussi à colorer de charme. J’ai souri et, lucide sur ce qu’elle ne bougera pas, j’ai conseillé à ce qu’il lui demeure en cohérence de s’accrocher à mon cou. Puis, je l’ai soulevée. J’ai déposé dans le lit de SA chambre. J’ai embrassé son front, lui ai souhaité une bonne nuit et, refermant derrière moi, je suis descendu pour ranger toutes traces de nos méfaits. J’ai opéré une machine arrière pour grimper à l’étage près de quinze minutes plus tard… au cours de la seizième, Rae me hélait.



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 JLuMeCF
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Lw486ESk_o
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 CbfkK5SM_o
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Hod8yO6
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Qsba
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 71f09ad619243a2e8d19bb8ae12ce5e8bc6dd417
POSTS : 20427 POINTS : 3820

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › terrorisée par la solitude, elle l'a longtemps fuie dans les bras d'inconnus avant de tomber amoureuse d'Amos › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #61 & #62 I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #3 You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Tumblr_inline_pgigblTS1B1tvq6hz_250
parkwell #5 Look me in my eyes, tell me everything's not fine. Oh, the people ain't happy and the river has run dry. You thought you could go free. If you listen real closely, there's a knock at your front door. What you gonna do when there's blood in the water ?

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 V5hk
noreen (scénario libre) Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.

(07) taylor brothers & cochad #2solas (2016)amos #61ariane #5spencer #3amos #62

UNIVERS ALTERNATIFS :

(03) zombie amelynamelyn UA #4leolyn #2 (UA scythe)

(scénarios libres)
le petit oiseau (Ana de Armas)
pré-liens du Club
pré-liens de l'Octopus


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelyn I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : harley (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 EmptyLun 15 Nov 2021, 06:05



All the things we could have been - Chapter #3
Raelyn Blackwell & @Amos Taylor All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 873483867 - Univers alternatif - 2007, 20 ans

Il me désarçonne lorsqu’il me confie que je suis belle – belle, qu’est-ce que cela veut dire au juste, me trouve-t-il attirante ? Est-il attiré par moi ou bien reconnaît-il ma beauté au même titre que celle d’une femme qu’il croiserait dans la rue sans la connaître, ou d’une petite sœur qu’il chercherait à flatter pour lui redonner confiance en elle ? Moi, je sais ce que je voudrais croire : je ne me voile plus la face depuis longtemps, je suis attirée par lui et me désolé qu’il soit marié. Au moins, Sarah me facilite la tâche ; elle est jolie certes, mais comme une fleur que les responsabilités auraient fanée à mon sens, son austérité la rend à mes yeux aussi attirante qu’un bloc de pierre.

Quoi qu’il en soit, déstabilisé je réponds par l’humour, sans réellement m’attendre à ce qu’il cherche à se justifier. « Je le suis pas que tu le sois, mais que je le dise. » Il détourne le regard et je ne sais que penser. Est-ce que, comme mon cœur l’espère, je le trouble, ou bien est-il simplement gêné de recevoir de ma part une attention dont il ne veut pas ? Je n’ai pas le temps d’y réfléchir ou plutôt je ne me le laisse pas : je dépose ma tête sur ses genoux doucement et, si je demande son autorisation, je n’attends pas qu’il me la donne pour m’exécuter. Si mes yeux fixent encore le téléviseur, c’est simplement pour me donner de la contenance et me dépeindre plus innocente que je ne le suis réellement : toutes mes pensées vont vers lui. Je me demande s’il est troublé par ce simple contact ou s’il me perçoit encore trop comme une enfant pour qu’il lui semble déstabilisant. J’ai autant d’années d’écart avec Sofia que j’en ai avec lui – j’ai compté – et je sais que cela me dessert même si je me considère comme une adulte. « C’est pas le mariage qui rend aveugle, tu sais. » Doucement, je pivote sur mon dos pour pouvoir accrocher mon regard au sien. J’aime la tournure que les choses prennent. « Tu es une fille attirante malgré ta bouille de bébé. » Ma bouille de bébé. Mon égo en prend un coup et mes projets avec. Je devrais entendre le début de sa phrase – il me trouve attirante – mais je n’entends que la fin : il ne me compare même pas à une adolescente mais à un nouveau-né. Je ne suis pas idiote, il le fait pour mettre les points sur les i et mettre de la distance entre nous en me rappelant qu’à ses yeux, je ne suis qu’une petite fille et je suis blessée ou, en tout cas, vexée : pour l’instant, j’ai du mal à distinguer l’un de l’autre. « Un bébé. » Je grommèle de façon presque inaudible, et me replaçant sur mon flanc pour me tourner à nouveau vers l’écran de télévision. Je voudrais dire que je ne suis plus une enfant, que j’ai cessé de l’être en âge – je suis majeure – mais également lorsque les pires adultes de ce monde m’on traitée comme un objet. Je suis arrivée à Brisbane gonflée d’ambition et des rêves d’adolescente pleins la tête, mais il y a bien longtemps que j’ai été propulsée trop tôt dans le monde des adultes dans son expression la plus laide.

Est-ce parce qu’il m’en a tirée que je me raccroche à lui ? Comment discerner une attirance sincère d’un sentiment de reconnaissance puisque je lui dois ma nouvelle vie ? Je l’ignore, ce que je sais c’est que mon cœur bat un peu plus vite lorsqu’il pose les yeux sur moi et qu’il me regarde réellement, qu’il s’emballe alors que, ce soir, il caresse mon front et la naissance de mes cheveux alors qu’il me pense assoupie. Je finis par l’être pour de vrai ou en tout cas à moitié : lorsqu’il tente de me réveiller, je réalise que j’ai manqué presque la moitié du film. « Tu devrais monter. » Je grogne, parce que je suis bien allongée sur ses genoux. Parce que c’est ce qui se rapproche le plus d’être allongée contre lui que j’obtiendrais. Si je suis frustrée de devoir m’en contenter, je n’ai pas envie d’y renoncer, pas tout suite, alors je n’ouvre même pas un œil. Lorsqu’il se lève et que je sens ses mains passer dans mon dos et sous mes genoux, je m’accroche naturellement à son cou. J’enroule mes bras et je niche mon visage contre son torse, sans ouvrir les yeux parce que je veux profiter de cet instant un peu plus longtemps, parce que quelqu’un s’occupe de moi comme si j’étais la huitième merveille du monde et que cela fait longtemps que ce n’est plus arrivé.

Lorsqu’il me dépose dans mon lit, je le réalise à peine. Lorsqu’il embrasse mon front, la chaleur de ses lèvres contre ma peau me rassure mais, quelques minutes plus tard, j’ouvre les yeux et réalise sa douloureuse absence. Je me redresse, je le cherche et je tends l’oreille pour savoir s’il est au rez-de-chaussée ou s’il a déjà rejoint le lit conjugal. Par chance, au bout de quelques minutes, je l’entends gravir à nouveau les escaliers. « Amos ? » Je l’appelle encore une fois ou deux, avant qu’il ne pousse doucement la porte de ma chambre. « Il n’était pas si drôle finalement, ce film d’horreur. » Je me moque bien d’être convaincante : je lui offre une excuse parce que je sais qu’il en a besoin, pour justifier de passer la nuit à mes côtés. « Tu veux bien rester un peu avec moi ? » Tant pis s’il n’y croit pas. J’ai besoin qu’il le fasse juste assez pour faire taire ses propres doutes. « La maison est vide en plus… » Mais je n’ai pas peur à cause du film, j’ai simplement ressenti son absence lorsqu’il m’a laissée, et je n’ai pas envie de devoir m’endormir sans le sentir à côté de moi. J’étais bien, la tête posée sur ses genoux.

J’ignore ce qui le fait plier. J’ignore même comment j’arrive à le convaincre, d’un regard et d’une main tendue, de se glisser à mes côtés plutôt que de s’installer sur le fauteuil sur lequel il m’a tant de fois veillée lorsque j’étais au plus mal. Ce que je sais en revanche c’est qu’une fois qu’il se glisse sous mes draps, j’enroule mes bras autour de sa taille et je niche ma tête tout contre son corps, en priant pour qu’il ne me repousse pas.






All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 1949770018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3) - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

All the things we could have been (Amelyn UA Chapter #3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-