AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -53%
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps ...
Voir le deal
21 €

 (cesar) street art interrupted

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anwar Zehri
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
(cesar) street art interrupted MTtf4TM ÂGE : 39 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce sans cesse repoussé à plus tard ~ un aîné qui a quitté le nid, et de nouveau le nez dans les couches depuis la naissance d'alma en avril 2020
MÉTIER : inspecteur à la brigade des homicides depuis 2016, en congé sabbatique depuis octobre 2021 le temps de remettre de l'ordre dans ses priorités, il balade aussi des touristes sur son voilier pour mettre du beurre dans les épinards
LOGEMENT : #259 beachcrest road (bayside), maze a élu domicile entre le perroquet et le bonzaï, alma y gazouille lorsqu'elle n'est pas chez sa mère
(cesar) street art interrupted F44d0cf5faa3ab2099bbceb4f8a6a46ce22a2ce5
POSTS : 3807 POINTS : 740

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils de 21 ans, Tarek, qu'il partage avec sa (future ex) femme et une fille d'un an et demi, Alma, fruit d'une relation d'un soir ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2008 à 2016 ☆ un voilier amarré à Bayside, le "Borealis", son refuge ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches
RPs EN COURS : river ☆ melchior ☆ jackson #3 ☆ talia #3 ☆ caelan #4rosaliemaze #5charlie #2 (08/08)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : zoya (2019)jordan (zombies au)maze (1976 au)

(cesar) street art interrupted 0de933ae98536c5a5ae4e76c05c89ccfadb9eb1d
LILINWAR › we laid down in the grass, put our feet towards the sky, pretending we could walk on clouds. Where are the days of summer, on top of the world unstoppable ? Where are the days of wonders, when nothing's impossible ?

(cesar) street art interrupted MW59MHp
NORANWAR › let me be the one you call, if you jump I'll break your fall, lift you up and fly away with you into the night. If you need to fall apart, I can mend a broken heart, if you need to crash then crash and burn, you're not alone.

(cesar) street art interrupted Tumblr_nrt75oB5N51rk4j0bo3_400
MAZEWAR › it's all right, i survived, i'm alive again, 'cause of you made it through every storm, what is life, what's the use if you're killing time ?

(cesar) street art interrupted CommonBarrenGrouse-size_restricted
ZEHRILEY › once again i'm settling for second best, turn the page and skip to the end, to where i swore that i would try, since the last time i crossed that line in the back of my mind, i know it only hurts when that door gets opened, dreams are lost and hearts are broken.

RPs EN ATTENTE : norah #7 ☆ naomi ☆ iris
RPs TERMINÉS : 2021jackson #2charlie #1jackson #1noa #5caelan #3jill #2 2020norah #6talia #2maze #4caelan #2norah #5dylias (incruste)maze #3jill #1noa #4norah #4maze #2mitchell #2leenaolivialene #2talia #1 2019norah #3alfie #1tad #3caelan #1lonnie #3norah #2lene #1romynorah #1noa #3tad #2mitchell #1 2018dylantess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1 alternatifscesar #1 (slasher au)cesar #2 (slasher au)

(cesar) street art interrupted Tenor

AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@harley & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
PSEUDO : yumita (élodie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 06/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once https://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri https://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyDim 10 Oct - 20:46


(profil book de promo) Anwar en est certain, c’est au moins la quatrième fois depuis le début de la soirée qu’il entend le tempo de Beat It de Michael Jackson s’échapper du gymnase. Rien de bien étonnant en soi, c’est LE titre phare de cette année, et malgré une tendance à juger le manque de variété de la playlist du DJ le brun ne peut s’empêcher de chantonner tout en effectuant quelques pas de danse – personne n’est là pour regarder, il en profite. Car si la fête bat son plein de l’autre côté du bâtiment, Zehri quant à lui estime avoir mieux à faire : la piste de danse, l’élection du Roi et de la Reine des andouilles ? Très peu pour lui. L’agglutinement de toutes les personnes présentes dans un même lieu lui offre en revanche une voie royale pour laisser libre cours à sa fibre artistique, et armé d’une bombe aérosol de peinture rouge il tente à sa manière de donner meilleure mine au mur de l’entrée principale du lycée.

Reculant un instant pour admirer son œuvre en devenir, un ricanement lui échappe : il aurait payé cher pour voir la tête que tirerait ce vieux chameau de proviseur lorsqu’il découvrirait sa fresque. Mais il ne compte pas s’éterniser plus que de raison, le fait de réaliser son méfait tout seul faisant déjà perdre une petite partie du plaisir qu’il y prenait – mais soit, Kenny s’était révélé être une poule mouillée au dernier moment, et Anwar pourrait s’attribuer seul le mérite de sa bêtise. « … you, then they’ll beat you, then they’ll tell you it’s fair, so beat it, but you wanna be bad, just beat it ... » Si seulement ce crétin était venu, il avait la bombe de peinture verte et tout ce rouge manquait d’une autre couleur pour trancher. « …-ky and strong is your fight ... » Il se demande si Will a déjà rajouté son ingrédient secret au punch ou pas encore – il espère qu’il en a gardé suffisamment pour eux.

Soudain il s’immobilise, l’oreille tendue et la bombe de peinture toujours pointée vers le mur … Mais non, le  bruit n’en était probablement pas un. Ou peut-être que si ? Au second claquement il s’immobilise à nouveau, certain cette fois-ci qu’il s’agit bien d’une porte, et prêt à déguerpir sur le champ avant de se faire pincer. « Oh bon sang, c’est toi. Tu m’as fait flipper, j’ai cru que c’était Burton. » Le proviseur, donc. Le soulagement ne lui durant qu’un instant pourtant, Anwar arque un sourcil face au regard paniqué de son/sa camarade : « Tu tires une de ces tronches, t’as vu un fantôme ou quoi ? » Et le voilà qui regrette de ne pas avoir mis la main sur le punch avant ; Certains avaient maintenant une longueur d’avance sur lui en termes d’alcoolémie. A moins que ce soit autre chose … ?

side note:
 










    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

(cesar) street art interrupted 763064237  :burger::
 



Dernière édition par Anwar Zehri le Mar 12 Oct - 1:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, en faux couple avec Bailey Anderson pour lui rendre service et sauver les apparences.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
(cesar) street art interrupted 0631df97851c0e7396a2f1907eb63299d9c42c8c
POSTS : 443 POINTS : 365

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : (cesar) street art interrupted Azxn
Candice
(cesar) street art interrupted Giphy Chiara #1
Maddy 2
Bailey #2
Alma #1
Léo #1
Auden #2
Bailey #1
Mariage Calex
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior Nicholls
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyLun 11 Oct - 20:09



Si je me suis décidé à venir au bal de promo c’est bien parce que Mama a longuement insisté sur l’importance de cette soirée qui avait changé sa vie. Je n’avais aucune envie de me retrouver au milieu d’une foule d’hypocrites. Le seul avantage de la soirée c’était que c’est la dernière fois que je devrai supporter la présence de certaines personnes. Je décide me prendre un verre, un grand verre pour essayer de me mettre dans l’ambiance de la soirée. Et ça marche puisque petit à petit je me détends, je danse un petit peu, je discute avec quelques personnes qui au fil des verres me paraissent de plus en plus sympathiques. Mon regard balaie la salle et je croise le regard de Kate qui me lance un grand sourire. J’ai déjà parlé quelques fois à Kate et je dois avoue que je la trouve plutôt mignonne. Je la regarde de haut en bas, je retire ce que j’ai dit, elle n’est pas mignonne elle est canon. Désinhibé, je décide de tenter une approche avec elle, ce que je n'aurais sûrement jamais fait sobre. Flirter ça permettrait de rendre la soirée bien plus intéressante que de danser seul sur Just an illusion.. Je m’approche d’elle, un peu éméché je lui dis « Wow Kate t’es canon dans cette robe ! » elle affiche un grand sourire, super je suis en train de marquer des points J’ajoute sans trop réfléchir « Ah oui t’es bien mieux depuis que t’as plus d’appareil dentaire, c’était pas très flatteur ». La suite ne se fait pas trop attendre, elle me jette le contenu de son verre contre ma chemise « T’es vraiment qu’un con Cesar. » La boulette, j’aurais pas dû ajouter ça j’étais bien parti pourtant. Note à moi-même pour la prochaine fois : boire et draguer c'est pas compatible.

La chemise imbibée d’alcool et mon égo blessé je quitte la piste de danse. Je ne marche pas droit et je bouscule quelques personnes au passage. Je me dirige vers les toilettes, histoire d’essayer de nettoyer ça même si je sais pertinemment que ma chemise est foutue. Mama va encore criser en voyant ça..Je quitte la piste de danse et je me retrouve rapidement près des vestiaires où se trouvent les toilettes les plus proches. Un cri d’effroi se fait entendre alors que j’approche des vestiaires. Inquiet je suis la voix et c’est là que je tombe sur une scène surréaliste : une mare de sang recouvre le carrelage des vestiaires. Un cadavre en tenue de soirée baigne dans cette mare de sang et un couteau est planté dans le dos de la capitaine des cheerleaders. « Oh merde. » c’est tout ce que je trouve à dire. Le choc de la découverte me fait décuver immédiatement, ce qui est en train de se passer est très grave. Je dis en bafouillant à la fille qui se tient à côté du cadavre « Qu'est-ce qu'il s'est passé?". Elle me regarde en pleurant et articule comme elle peut "Je sais pas je viens d'arriver et je l'ai trouvée comme ça.". Alors là on a de très gros problèmes, qui a pu faire un truc pareil ? Il faut que j'aille chercher de l'aide, elle est dans un état second elle ne pourra pas m'aider. "Je vais chercher de l’aide, je reviens. » et je pars en courant, à la recherche de quelqu’un à prévenir.
J’essaie d’ouvrir la première porte que je trouve, le souffle coupé par ce que je viens de voir. La porte donne sur le parking et l’air frais est libérateur. Le regard complètement perdu, le teint blafard, la tête qui tourne et une nausée m’assaillent. « Oh bon sang, c’est toi. Tu m’as fait flipper, j’ai cru que c’était Burton. ». Je me tourne vers la personne qui vient de me parler, je n’ai rien compris à ce qu’elle m’a dit, je suis sonné. Je croise le regard d’Anwar qui ne comprend pas mon état, il doit sûrement penser que je suis bourré. « Tu tires une de ces tronches, t’as vu un fantôme ou quoi ? »  La voix tremblante j’essaie de lui expliquer ce que j’ai vu « Anwar y a une fille qui est morte dans les vestiaires. Quelqu’un l’a tuée avec un couteau. Carla est avec elle, je lui ai dit que j’allais chercher de l’aide. » Je ne vois même pas qu’Anwar, -mon acolyte de dégradation de murs du lycée dans un but plus ou moins artistique- a réalisé une magnifique fresque sur le mur du lycée. Le genre de conneries à laquelle j’aurais beaucoup aimé participer. « Qu'est-ce qu'on fait ? » On est sensés faire quoi dans une situation pareille? Aller voir le directeur ? Appeler la police ? J'en ai  aucune idée, j'ai un peu de mal à réfléchir pour le moment.

@Anwar Zehri :shocked:


(cesar) street art interrupted RhAmSZr
(cesar) street art interrupted DukhMfv
(cesar) street art interrupted EzHY1vC
(cesar) street art interrupted 4GUwOAz
(cesar) street art interrupted QIDiPqb
(cesar) street art interrupted 383200artist

Revenir en haut Aller en bas
Anwar Zehri
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
(cesar) street art interrupted MTtf4TM ÂGE : 39 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce sans cesse repoussé à plus tard ~ un aîné qui a quitté le nid, et de nouveau le nez dans les couches depuis la naissance d'alma en avril 2020
MÉTIER : inspecteur à la brigade des homicides depuis 2016, en congé sabbatique depuis octobre 2021 le temps de remettre de l'ordre dans ses priorités, il balade aussi des touristes sur son voilier pour mettre du beurre dans les épinards
LOGEMENT : #259 beachcrest road (bayside), maze a élu domicile entre le perroquet et le bonzaï, alma y gazouille lorsqu'elle n'est pas chez sa mère
(cesar) street art interrupted F44d0cf5faa3ab2099bbceb4f8a6a46ce22a2ce5
POSTS : 3807 POINTS : 740

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils de 21 ans, Tarek, qu'il partage avec sa (future ex) femme et une fille d'un an et demi, Alma, fruit d'une relation d'un soir ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2008 à 2016 ☆ un voilier amarré à Bayside, le "Borealis", son refuge ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches
RPs EN COURS : river ☆ melchior ☆ jackson #3 ☆ talia #3 ☆ caelan #4rosaliemaze #5charlie #2 (08/08)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : zoya (2019)jordan (zombies au)maze (1976 au)

(cesar) street art interrupted 0de933ae98536c5a5ae4e76c05c89ccfadb9eb1d
LILINWAR › we laid down in the grass, put our feet towards the sky, pretending we could walk on clouds. Where are the days of summer, on top of the world unstoppable ? Where are the days of wonders, when nothing's impossible ?

(cesar) street art interrupted MW59MHp
NORANWAR › let me be the one you call, if you jump I'll break your fall, lift you up and fly away with you into the night. If you need to fall apart, I can mend a broken heart, if you need to crash then crash and burn, you're not alone.

(cesar) street art interrupted Tumblr_nrt75oB5N51rk4j0bo3_400
MAZEWAR › it's all right, i survived, i'm alive again, 'cause of you made it through every storm, what is life, what's the use if you're killing time ?

(cesar) street art interrupted CommonBarrenGrouse-size_restricted
ZEHRILEY › once again i'm settling for second best, turn the page and skip to the end, to where i swore that i would try, since the last time i crossed that line in the back of my mind, i know it only hurts when that door gets opened, dreams are lost and hearts are broken.

RPs EN ATTENTE : norah #7 ☆ naomi ☆ iris
RPs TERMINÉS : 2021jackson #2charlie #1jackson #1noa #5caelan #3jill #2 2020norah #6talia #2maze #4caelan #2norah #5dylias (incruste)maze #3jill #1noa #4norah #4maze #2mitchell #2leenaolivialene #2talia #1 2019norah #3alfie #1tad #3caelan #1lonnie #3norah #2lene #1romynorah #1noa #3tad #2mitchell #1 2018dylantess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1 alternatifscesar #1 (slasher au)cesar #2 (slasher au)

(cesar) street art interrupted Tenor

AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@harley & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
PSEUDO : yumita (élodie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 06/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once https://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri https://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyMar 12 Oct - 2:21


Il a assuré à son oncle et à sa tante qu’il se rendait au bal de promo comme prévu, et bien sûr il ne leur a pas dit que Riley et lui était fâchés – pour la millième fois au moins. Anwar sait qu’il ne devrait pas d’ailleurs, mais une partie de lui n’est pas mécontente que leur énième dispute se soit déroulée la veille de la fête : elle l’aurait traîné sur la piste de danse, et il aurait eu le choix entre refuser et la vexer, ou accepter et s’écraser. Ils auront bien le temps de se réconcilier (sur l’oreiller) un peu plus tard … Peut-être même d’ici la fin de la soirée, car le brun n'exclut pas d’aller tout de même y faire un saut un peu plus tard, lorsque l’ambiance serait moins conventionnelle. Et si sa douce n’est pas là, ou qu’elle s’entête à jouer à celle qui boudera le plus longtemps, il sera toujours temps pour lui d’en inviter une autre pour l’agacer … Pour ça et pour la tête que ferait le proviseur en voyant son œuvre d’art, il sortirait forcément gagnant de cette soirée. S’il ne se faisait pas pincer avant du moins, et prêt à bondir et déguerpir lorsqu’il entend la porte claquer Anwar est même prêt à laisser sa bêtise inachevée, avant que la silhouette de César ne se dessine et qu’il se décrispe aussitôt. Il préfère ça, et plus encore il se dit que même si ce lâcheur de Marvin s’est dégonflé au dernier moment César sera peut-être partant pour aller s’en prendre avec lui au mur de la cafétéria.

Mais César n’a pas l’air bien, César est pâle, et César a l’air d’avoir vu un fantôme … À moins que les petits fours au poisson du buffet aient du mal à passer. Ce ne serait pas la première fois que la cafet’ leur sert quelque chose qui n’est pas de première fraîcheur. « Anwar y a une fille qui est morte dans les vestiaires. » Hein ? « Quelqu’un l’a tuée avec un couteau. Carla est avec elle, je lui ai dit que j’allais chercher de l’aide. » Sévère, l’indigestion de poisson. C’est du moins la première chose qui traverse l’esprit du brun, qui se surprend à secouer sa bombe de peinture de façon machinale tandis que son camarade questionne « T’as entendu ou vu quelque chose ? » avec urgence. Une seconde passe et semble durer une éternité, puis enfin c’est un ricanement qui échappe à Anwar tandis qu’il secoue la tête « Purée t’es con, j’y ai presque cru … Je savais pas que tu jouais aussi bien la comédie, GG mec. » Mais César ne rit pas, César n'accueille pas le compliment avec orgueil … César a l'air de parler sérieusement. « Très drôle, allez c'est bon t'as gagné … » Et voilà qu'un frisson remonte le long de sa colonne vertébrale, et que la mesure de la première phrase du Gutiérrez lui revient en tête. Une fille morte. Une fille morte dans les vestiaires. Avec un couteau. « Elle est peut-être pas morte … Vous avez vérifié … ? » On ne se faisait pas attaquer au couteau dans un vestiaire de lycée, ça n'avait pas de sens. Pas dans ce lycée planplan où il ne se passait jamais rien d'intéressant. « Carla est restée toute seule là-bas ? » Finit-il par questionner à son tour, avec un mauvais pressentiment et sans répondre à l'interrogation de Cesar quand bien même la réponse est non : non il n'a vu personne, sans quoi il aurait mis les voiles depuis longtemps. « On devrait pas retourner la chercher ? Tu sais … juste au cas où. » Au cas où quoi ? Il n'en sait rien. Il est partagé entre l'envie de voir ça de ses propres yeux – ça, la morte dans les vestiaires – et celle de ne pas vouloir être mêlé à cette histoire. Peut-être feraient-ils mieux d'aller chercher un adulte ?

@Cesar Gutiérrez  :pumpkin:










    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

(cesar) street art interrupted 763064237  :burger::
 

Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, en faux couple avec Bailey Anderson pour lui rendre service et sauver les apparences.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
(cesar) street art interrupted 0631df97851c0e7396a2f1907eb63299d9c42c8c
POSTS : 443 POINTS : 365

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : (cesar) street art interrupted Azxn
Candice
(cesar) street art interrupted Giphy Chiara #1
Maddy 2
Bailey #2
Alma #1
Léo #1
Auden #2
Bailey #1
Mariage Calex
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior Nicholls
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyMer 13 Oct - 1:01



« Purée t’es con, j’y ai presque cru… Je savais pas que tu jouais aussi bien la comédie, GG mec.   » Anwar me dévisage bizarrement, il n’a pas l’air de comprendre la gravité de la situation. Ce que je lui raconte paraît surréaliste, difficile d’y croire, pourtant je suis très sérieux. J’aimerais que ce soit une blague -d’un humour très douteux- mais je n’arrive pas à me sortir de la tête le visage de la morte encore figé par l’horreur, les larmes de Carla à côté, le sang dans lequel j’ai failli marcher ou encore le reflet de la lame encore plantée dans le dos de la victime.   « Je suis sérieux. C’est pas une blague, c’est grave ce qu’il se passe là   ». A sa place j’aurais sûrement réagi de la même façon, j’aurais pensé que c’était impossible et que la personne avait abusé de la boisson mais j’ai besoin qu’il comprenne vite la situation.

Mon regard est grave, mon air sérieux et Anwar sent qu’il y a un problème et que ce n’est pas une farce. « Très drôle, allez c’est bon t’as gagné. Elle est peut-être pas morte…Vous avez vérifié…. ?  » Je me revois encore débarquant dans les vestiaires, la chemise trempée de punch pour tomber sur Carla qui pleure et qui me confirme qu’elle ne respire plus, sa phrase entrecoupée par des sanglots. Cette image me serre un peu plus le ventre. J’essaie de garder mon sang froid et je lui réponds « Carla a vérifié, elle respirait plus. Y avait tellement de sang, impossible qu’elle soit encore en vie après ça.   » On nage en plein cauchemar. Pourquoi nous ? Pourquoi ce soir ? Il ne se passe jamais rien dans le coin, les plus gros faits divers c’est un tag sur le mur du lycée ou un petit vol à l’étalage. «  Carla est restée toute seule là-bas ?   » « Elle est seule oui . » Et là je prends conscience de la connerie que j’ai fait. J’ai laissé Carla en état de choc dans les vestiaires toute seule. Mes mains se posent sur mon visage, j’aurais dû réfléchir avant de me barrer aussi vite, m’assurer qu’elle soit en sécurité. « Merde je l’ai laissée seule.  » La réponse d’Anwar ne se fait pas attendre. « On devrait pas retourner la chercher ? Tu sais…juste au cas où.  » Au cas où le tueur reviendrait. Il n’ose pas le dire pourtant c’est ce qui risque de se passer. En voulant être utile en allant chercher de l’aide j’ai exposé Carla seule, exposée comme une proie facile. Si le tueur est toujours dans le coin et qu’il veut s’en prendre à d’autres personnes c’est une cible facile « T’as raison, on peut pas la laisser toute seule. Le taré qui a fait ça doit être encore dans les parages.   » . Il faut qu’on fasse quelque chose tout de suite, j’espère qu’il ne lui est rien arrivé. On ne peut pas y aller seuls il faut qu’on prévienne quelqu’un, qu’on trouve de l’aide. S’il est déjà trop tard pour elle, il faut qu’on arrête ce malade.

Une chose est sûre : on n’y arrivera pas seuls. «Faudrait qu’on prévienne quelqu’un avant d’y retourner. Je vais voir si je croise quelqu’un dans les couloirs.  » Je me dirige vers la porte par laquelle je suis sorti quelques instants plus tôt. J’essaie de l’ouvrir et là c’est la stupeur : la porte est fermée. « Merde c’est fermé. Je comprends pas je suis sorti par là pourtant.   » Je regarde autour de nous : c’est désert. Personne ne prend l’air, il n’y a qu’Anwar et moi. « Mais ils sont où les profs ? Et Burton alors ? Jamais là quand il faut celui-là. »  Je perds patience, mais on a besoin d’un adulte, de quelqu’un qui sache gérer quelque chose comme ça. Il faut qu’on trouve un autre moyen d’entrer dans le lycée : trouver une autre porte ou essayer d’enfoncer celle qui se trouve en face de nous. Je regarde Anwar, à la recherche d’une solution, il n’a pas vu la morte il arrivera peut-être mieux à réfléchir que moi.

@Anwar Zehri   (cesar) street art interrupted 1594837175


(cesar) street art interrupted RhAmSZr
(cesar) street art interrupted DukhMfv
(cesar) street art interrupted EzHY1vC
(cesar) street art interrupted 4GUwOAz
(cesar) street art interrupted QIDiPqb
(cesar) street art interrupted 383200artist

Revenir en haut Aller en bas
Anwar Zehri
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
(cesar) street art interrupted MTtf4TM ÂGE : 39 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce sans cesse repoussé à plus tard ~ un aîné qui a quitté le nid, et de nouveau le nez dans les couches depuis la naissance d'alma en avril 2020
MÉTIER : inspecteur à la brigade des homicides depuis 2016, en congé sabbatique depuis octobre 2021 le temps de remettre de l'ordre dans ses priorités, il balade aussi des touristes sur son voilier pour mettre du beurre dans les épinards
LOGEMENT : #259 beachcrest road (bayside), maze a élu domicile entre le perroquet et le bonzaï, alma y gazouille lorsqu'elle n'est pas chez sa mère
(cesar) street art interrupted F44d0cf5faa3ab2099bbceb4f8a6a46ce22a2ce5
POSTS : 3807 POINTS : 740

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils de 21 ans, Tarek, qu'il partage avec sa (future ex) femme et une fille d'un an et demi, Alma, fruit d'une relation d'un soir ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2008 à 2016 ☆ un voilier amarré à Bayside, le "Borealis", son refuge ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches
RPs EN COURS : river ☆ melchior ☆ jackson #3 ☆ talia #3 ☆ caelan #4rosaliemaze #5charlie #2 (08/08)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : zoya (2019)jordan (zombies au)maze (1976 au)

(cesar) street art interrupted 0de933ae98536c5a5ae4e76c05c89ccfadb9eb1d
LILINWAR › we laid down in the grass, put our feet towards the sky, pretending we could walk on clouds. Where are the days of summer, on top of the world unstoppable ? Where are the days of wonders, when nothing's impossible ?

(cesar) street art interrupted MW59MHp
NORANWAR › let me be the one you call, if you jump I'll break your fall, lift you up and fly away with you into the night. If you need to fall apart, I can mend a broken heart, if you need to crash then crash and burn, you're not alone.

(cesar) street art interrupted Tumblr_nrt75oB5N51rk4j0bo3_400
MAZEWAR › it's all right, i survived, i'm alive again, 'cause of you made it through every storm, what is life, what's the use if you're killing time ?

(cesar) street art interrupted CommonBarrenGrouse-size_restricted
ZEHRILEY › once again i'm settling for second best, turn the page and skip to the end, to where i swore that i would try, since the last time i crossed that line in the back of my mind, i know it only hurts when that door gets opened, dreams are lost and hearts are broken.

RPs EN ATTENTE : norah #7 ☆ naomi ☆ iris
RPs TERMINÉS : 2021jackson #2charlie #1jackson #1noa #5caelan #3jill #2 2020norah #6talia #2maze #4caelan #2norah #5dylias (incruste)maze #3jill #1noa #4norah #4maze #2mitchell #2leenaolivialene #2talia #1 2019norah #3alfie #1tad #3caelan #1lonnie #3norah #2lene #1romynorah #1noa #3tad #2mitchell #1 2018dylantess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1 alternatifscesar #1 (slasher au)cesar #2 (slasher au)

(cesar) street art interrupted Tenor

AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@harley & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
PSEUDO : yumita (élodie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 06/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once https://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri https://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyMer 13 Oct - 21:19


Il a un peu de mal à y croire, Anwar. Il avait passé tellement de temps depuis qu’il y était à se plaindre de ce lycée où rien d’intéressant ne se passait jamais et où la bagarre pour une histoire de fille ou de cartouche Atari était la seule entorse à l’ennui mortel, qu’il n’imaginait pas que le lieu puisse désormais être le théâtre de quelque chose d’aussi spectaculaire qu’un meurtre. Un meurtre. Mais s’il tente encore de minimiser les choses et de croire à une méprise, Cesar ne manque pas d’enfoncer le clou une bonne fois pour toutes :  « Carla a vérifié, elle respirait plus. Y’avait tellement de sang, impossible qu’elle soit encore en vie après ça. » Inconsciemment Anwar s’attend désormais à une boucherie, et il est presque content de ne pas être allé se servir dans les petits fours du buffet, en fin de compte. « Elle est seule oui. Merde je l’ai laissée seule. » La réalité de la chose semblant frapper le Gutiérrez maintenant qu’Anwar appuyait dessus, ce dernier tente alors maigrement de le rassurer, mais son « Non mais t'inquiète, je suis sûr que ça va … C’est juste qu’elle doit grave flipper. » sonne étrangement plus comme s’il tentait de se convaincre lui-même plutôt que son camarade. Dans un cas comme dans l’autre, le brun est fin prêt à laisser là son graffiti pour aller rejoindre la jeune fille – pitié ne soit pas morte Carla, ne soit pas morte. Il n’a pas dû parler à Carla plus de deux ou trois fois depuis le début de l’année scolaire, pourtant. « T’as raison, on peut pas la laisser toute seule. Le taré qui a fait ça doit être encore dans les parages. » L’idée le fait déglutir avec difficulté, et dans un souffle il s’entend demander d’un ton un peu défait « Qui a pu faire un truc pareil … ? » Un élève ? Un professeur ? Non, impossible. « Et c’est qui cette fille ? » La morte, qui d’autre. Pitié ne soit pas Riley, pitié ne soit pas Riley.

« Faudrait qu’on prévienne quelqu’un avant d’y retourner. Je vais voir si je croise quelqu’un dans les couloirs. » Acquiesçant en silence, Anwar ne demande pas son reste et attrape simplement son sac à dos jusque-là abandonné par terre. Emboîtant le pas de Cesar il y range maladroitement sa bombe de peinture, le rouge lui semblant soudainement être un horrible choix de couloir tandis que des traces subsistent sur la tranche de sa main. « Merde c’est fermé. Je comprends pas je suis sorti par là pourtant. » Secouant la porte à son tour comme pour s’assurer une fois encore que Cesar n’est pas en train de lui faire une mauvaise blague, Anwar file un coup de pied rageur dedans en marmonnant « D’habitude ça nous fait tout un foin quand on sort sans autorisation, et maintenant on peut plus rentrer. » Soit, il y avait forcément une autre issue. « Mais ils sont où les profs ? Et Burton alors ? Jamais là quand il faut celui-là. » Surtout là quand il ne faudrait pas, se retient de rétorquer Anwar, préférant se concentrer sur ce qu’il convient de faire désormais. « En train de mesurer la longueur de jupe des filles avec son double-décimètre, j’suis sûr. » Regardant autour de lui, Anwar désigne l’entrée de service normalement utilisée par le concierge pour sortir les poubelles. « Viens, par là. » L’idée lui semble bonne, il se dit même que si les adultes voulaient se planquer pour griller une clope c’était l’endroit parfait, planqué derrière les bennes à ordures. Mais le verdict tombe : fermée elle aussi. « Fais chier. » Il ne leur vient même pas à l’esprit que toutes ces portes subitement impossibles à ouvrir de l’extérieur ne peuvent pas être un hasard. Il ne leur vient pas grand-chose de raisonnable à l’esprit en réalité, et poussé peut-être par une véritable tendance à la dégradation des lieux Anwar suggère finalement « Si on pète la vitre du secrétariat on devrait pouvoir rentrer en montant là-dessus. » en désignant l’une des bennes à ordures. Il leur suffisait de la pousser jusqu’à la fenêtre en question, à quelques mètres à peine. « Mais il nous faudrait une pierre, ou une brique, ou ... »

Citation :
WIN. L’illumination le frappe et il sort de son sac à dos une agrafeuse semblant suffisamment lourde pour endommage le simple vitrage. « Pose pas de questions. » indique-t-il alors à Cesar quant à savoir pourquoi il se baladait avec un tel objet dans son sac à dos. Pas si mauvais que ça pour viser, Anwar balance de toute ses forces l’objet dans la vitre et parvient à la briser – ils n’ont plus qu’à déplacer la benne, y grimper, utiliser le sac à dos d’Anwar pour débarrasser les bris de verres et ne pas se couper au passage, et sauter à l’intérieur du secrétariat. S’ils n’y trouvent pas d'adulte, ils y trouveront probablement au moins un téléphone pour appeler à l’aide.

SO CLOSE. Plongeant la main dans son sac à dos, lequel semble contenir tout un tas de bric à brac absolument pas nécessaire à une élève studieux, Anwar en ressort ce qu’il cherchait : un tire-bouchons. « Je suis sûr qu’on peut bidouiller la serrure de la porte avec ça ... » Si cela fonctionne dans les films, il n’y a pas de raison qu’ils ne parviennent pas à en faire de même, pas vrai ? L’ennui c’est que tout tagueur de mur qu’il est Anwar n’a rien d’un expert en cambriolage, et quelque chose lui dit que Cesar non plus.

FAIL. Un pas en arrière et il manque écraser un horrible crapaud qui n’a rien à faire là – ou bien est-ce une grenouille ? Anwar le saurait peut-être s’il avait été attentif en cours de sciences naturelles, mais les sciences ce n’est pas vraiment son domaine. Faute d’une meilleure solution il finit par proposer d’un ton incertain « Va falloir qu’on retourne au gymnase … Mais ça va être la panique, si on débarque là-bas en parlant d’un meurtre. » Et outre les traces de peintures rouges sur ses mains à lui, Zehri désigne le pantalon de son camarade « Surtout vu l’état de tes fringues. » Il y a du sang dessus.

@Cesar Gutiérrez (cesar) street art interrupted 1542980520










    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

(cesar) street art interrupted 763064237  :burger::
 



Dernière édition par Anwar Zehri le Mer 13 Oct - 21:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
(cesar) street art interrupted Baby-yoda-silently-watching-the-drama-unfold
POSTS : 16841 POINTS : 670

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyMer 13 Oct - 21:19


Le membre 'Anwar Zehri' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
(cesar) street art interrupted AAO1L5H
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, en faux couple avec Bailey Anderson pour lui rendre service et sauver les apparences.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
(cesar) street art interrupted 0631df97851c0e7396a2f1907eb63299d9c42c8c
POSTS : 443 POINTS : 365

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : (cesar) street art interrupted Azxn
Candice
(cesar) street art interrupted Giphy Chiara #1
Maddy 2
Bailey #2
Alma #1
Léo #1
Auden #2
Bailey #1
Mariage Calex
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior Nicholls
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyDim 17 Oct - 0:45




« Non mais t'inquiète, je suis sûr que ça va … C’est juste qu’elle doit grave flipper. » J’en suis pas sûr. Je sais qu’il essaie de me rassurer mais j’ai l’impression que même lui n’y croit pas. C’est sûrement parce qu’il n’a pas vue l’étendue du désastre. J’enfonce le clou pour qu’il comprenne bien que Carla est dans un état préoccupant et qu’elle n’est pas juste flippée. « Ah là c’est plus que flipper, elle était en état de choc. Faut qu’on se dépêche d’y retourner. » Anwar propose d’aller la chercher et j’approuve en disant que l’assassin se trouve très certainement dans le coin et que Carla est en danger. « Qui a pu faire un truc pareil … ? » Difficile à dire, je n’ai vu personne traîner près des vestiaires. Un élève qui décide de se venger ? Un fou venu de l’extérieur ? J’en sais rien et pour l’instant c’est pas ça qui compte. La finalité reste la même : il y a eu un meurtre et la personne, quelque soit son identité est potentiellement dangereuse pour les autres. « Franchement j’en sais rien. Je pense pas que ce soit quelqu’un du lycée. Je vois pas pourquoi quelqu’un du lycée aurait fait ça. » Il faut qu’on arrête ce type, que quelqu’un appelle la police, on peut pas rester comme ça, tout le monde est en danger si on ne fait rien.  « Et c’est qui cette fille ? » J’essaie de me remémorer son visage. Je ne suis plus très sûr de ce que j’ai vu, elle était sur le ventre, le visage déformé par la peur mais j’ai l’impression de l’avoir reconnue vaguement. « Je me souviens plus trop de son prénom, Riley je crois, quelque chose comme ça. »

J’insiste sur la nécessité de prévenir quelqu’un avant de retourner voir Carla. Il faut que quelqu’un, prof ou pas, sache ce qui se passe au lycée et vienne nous aider. Tout adulte que je pourrai croiser dans les couloirs fera l’affaire. J’essaie d’ouvrir la porte et là c’est la douche froide : elle est fermée. Je lâche un juron et c’est l’incompréhension totale puisque je suis sorti par là il y a peu. Anwar met un coup de pied dans la porte, histoire de vérifier si elle est vraiment verrouillée ou si je galère seulement à l’ouvrir. « D’habitude ça nous fait tout un foin quand on sort sans autorisation, et maintenant on peut plus rentrer. » Ce lycée n’a vraiment aucun sens oui. C’est sacrément ironique oui comme situation oui. Je sais pas si on peut dire que c’est ironique mais en tout cas on est dans une situation merdique donc on dédramatise comme on peut. Je lui réponds en me demandant où sont les profs et de Burton qui brille par son absence. « En train de mesurer la longueur de jupe des filles avec son double-décimètre, j’suis sûr. » Ce serait pas étonnant, ce vieux hiboux ne rate pas une occasion de nous faire chier pour des détails. Et là on a un meurtre dans les vestiaires et il est introuvable, on nage en plein délire. « ça m’étonnerait pas oui, quel vieux con. »

Il faut qu’on trouve un accès, j’essaie de réfléchir aux autres portes que l’on pourrait trouver. Anwar regarde de son côté et il désigne une porte que je n’avais pas remarqué dans ma confusion « Viens, par là. [/color]» L’entrée de service, c’est une bonne idée ça, j’ai bon espoir qu’elle soit ouverte. J’emboite le pas d’Anwar qui se dirige vers la porte. Je m’arrête derrière lui pendant qu’il essaie de l’ouvrir. J’en profite pour jeter un coup d’œil derrière nous, histoire de vérifier si personne ne nous suit. « Fais chier.[/color] » Je regarde par-dessus son épaule et là c’est une nouvelle déception : celle-ci aussi est fermée. « Non mais on a vraiment pas de bol. » Il faut trouver une autre solution, ça fait deux portes de verrouillées, c’est mauvais signe, les autres le sont très certainement aussi. « Si on pète la vitre du secrétariat on devrait pouvoir rentrer en montant là-dessus. » Il montre la benne à ordures du doigt, effectivement c’est une bonne idée on peut grimper dessus. « Bonne idée, je vois pas d’autre solution de toute façon. » La vraie question c’est comment faire pour entrer, je n’ai rien sous la main pour casser la vitre. Avant que je puisse poser la question, Anwar souligne le problème auquel on fait face. « Mais il nous faudrait une pierre, ou une brique, ou ... » Anwar attrape son sac à dos et fouille dedans, à la recherche d’un outil pour casser la vitre. J’ai peu d’espoir, je ne vois pas ce qu’il pourrait transporter dans son sac qui puisse être assez lourd pour casser une vitre. Il sort un tire-bouchon. Je dois avouer que je m’attendais pas à ça. « Je suis sûr qu’on peut bidouiller la serrure de la porte avec ça ... »

Spoiler:
 

@Anwar Zehri :l:


(cesar) street art interrupted RhAmSZr
(cesar) street art interrupted DukhMfv
(cesar) street art interrupted EzHY1vC
(cesar) street art interrupted 4GUwOAz
(cesar) street art interrupted QIDiPqb
(cesar) street art interrupted 383200artist

Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
(cesar) street art interrupted Baby-yoda-silently-watching-the-drama-unfold
POSTS : 16841 POINTS : 670

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyDim 17 Oct - 0:45


Le membre 'Cesar Gutiérrez' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
(cesar) street art interrupted LgDAtxA
Revenir en haut Aller en bas
Anwar Zehri
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
(cesar) street art interrupted MTtf4TM ÂGE : 39 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce sans cesse repoussé à plus tard ~ un aîné qui a quitté le nid, et de nouveau le nez dans les couches depuis la naissance d'alma en avril 2020
MÉTIER : inspecteur à la brigade des homicides depuis 2016, en congé sabbatique depuis octobre 2021 le temps de remettre de l'ordre dans ses priorités, il balade aussi des touristes sur son voilier pour mettre du beurre dans les épinards
LOGEMENT : #259 beachcrest road (bayside), maze a élu domicile entre le perroquet et le bonzaï, alma y gazouille lorsqu'elle n'est pas chez sa mère
(cesar) street art interrupted F44d0cf5faa3ab2099bbceb4f8a6a46ce22a2ce5
POSTS : 3807 POINTS : 740

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils de 21 ans, Tarek, qu'il partage avec sa (future ex) femme et une fille d'un an et demi, Alma, fruit d'une relation d'un soir ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2008 à 2016 ☆ un voilier amarré à Bayside, le "Borealis", son refuge ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches
RPs EN COURS : river ☆ melchior ☆ jackson #3 ☆ talia #3 ☆ caelan #4rosaliemaze #5charlie #2 (08/08)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : zoya (2019)jordan (zombies au)maze (1976 au)

(cesar) street art interrupted 0de933ae98536c5a5ae4e76c05c89ccfadb9eb1d
LILINWAR › we laid down in the grass, put our feet towards the sky, pretending we could walk on clouds. Where are the days of summer, on top of the world unstoppable ? Where are the days of wonders, when nothing's impossible ?

(cesar) street art interrupted MW59MHp
NORANWAR › let me be the one you call, if you jump I'll break your fall, lift you up and fly away with you into the night. If you need to fall apart, I can mend a broken heart, if you need to crash then crash and burn, you're not alone.

(cesar) street art interrupted Tumblr_nrt75oB5N51rk4j0bo3_400
MAZEWAR › it's all right, i survived, i'm alive again, 'cause of you made it through every storm, what is life, what's the use if you're killing time ?

(cesar) street art interrupted CommonBarrenGrouse-size_restricted
ZEHRILEY › once again i'm settling for second best, turn the page and skip to the end, to where i swore that i would try, since the last time i crossed that line in the back of my mind, i know it only hurts when that door gets opened, dreams are lost and hearts are broken.

RPs EN ATTENTE : norah #7 ☆ naomi ☆ iris
RPs TERMINÉS : 2021jackson #2charlie #1jackson #1noa #5caelan #3jill #2 2020norah #6talia #2maze #4caelan #2norah #5dylias (incruste)maze #3jill #1noa #4norah #4maze #2mitchell #2leenaolivialene #2talia #1 2019norah #3alfie #1tad #3caelan #1lonnie #3norah #2lene #1romynorah #1noa #3tad #2mitchell #1 2018dylantess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1 alternatifscesar #1 (slasher au)cesar #2 (slasher au)

(cesar) street art interrupted Tenor

AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@harley & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
PSEUDO : yumita (élodie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 06/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once https://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri https://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyMar 19 Oct - 4:33


C’est plus fort que lui, les choses semblent trop irréelles aux yeux d’Anwar et il n’arrive pas à imprimer une bonne fois pour toutes qu’une de ses camarades est morte ; Et pas seulement ça, qu’elle a été assassinée. Car Jason aussi est mort, mais cela remonte à l’an dernier et un accident de voiture ce n’est pas pareil qu’un meurtre … Et surtout Jason l’avait bien mérité, mais ça Anwar préfère le garder pour lui. Et puis, qui voudrait s’en prendre à des lycéens ? « Franchement j’en sais rien. Je pense pas que ce soit quelqu’un du lycée. Je vois pas pourquoi quelqu’un du lycée aurait fait ça. » Cesar marque un point, mais la simple idée qu’un tueur puisse malgré tout se cacher au milieu de ses camarades arrache au pakistanais un frisson d’angoisse. Mais ça c’était avant que Cesar ne réponde à son autre question, et en l’entendant ajouter « Je me souviens plus trop de son prénom, Riley je crois, quelque chose comme ça. » d’un ton incertain le visage d’Anwar se referme aussitôt et il balaye la chose d’un geste brusque. « N’importe quoi. » L’information entre par ses oreilles mais ne s’imprime pas dans son esprit. Ce n’est pas Riley. Ça ne peut pas être Riley. Il refuse que ce soit Riley. Et pour l’aider dans son déni, l’urgence de la situation et la nécessité de trouver de l’aide tombent à point nommé. Ils ne peuvent pas rester plantés là, et ils ne peuvent pas non plus laisser Carla seule éternellement – et ils doivent prévenir quelqu’un. Un adulte, la police, peu importe … Quelqu’un de compétent.

Malheureusement pour eux quelqu’un semble aussi décidé à leur mettre des bâtons dans les roues, et aucune des issues à proximité d’eux n’accepte de coopérer. « Non mais on a vraiment pas de bol. » se lamente Cesar à la suite d’Anwar lorsque l’entrée de service fait de la résistance elle aussi. D’abord tenté de jouer les acrobates pour briser la fenêtre du secrétariat et s’y hisser en grimpant sur les poubelles, obtenant un « Bonne idée, je vois pas d’autre solution de toute façon. » approbateur, le brun prend tout de même l’initiative de fouiller dans son sac à dos, rempli aussi hétéroclitement que celui de Mary Poppins. Malheureusement le moins inutile qu’il possède compte-tenu des circonstances est un tire-bouchon ; Et s’il suggère vaguement de tenter de s’en servir comme clef de fortune pour ouvrir la porte verrouillée, sa voix est suffisamment mal assurée pour que Cesar autant que lui devinent que l’idée est mauvaise, et risque de leur faire perdre du temps inutilement. « Non mais faut qu’on trouve une autre solution, on n’y arrivera pas comme ça. » Regardant autour d’eux avec désespoir, le Gutiérrez semble ne pas savoir ce qu’il cherche et pense à voix haute en ajoutant « Il doit bien y avoir une cabine téléphonique ou un truc du genre pas loin. On devrait appeler la police. J’ai peur qu’on n’arrive à trop tard si on cherche un autre accès. » Une cabine téléphonique. « Bon sang mais on est stupides ! » Semblant pris d’une illumination, Anwar attrape son camarade par la manche pour l’entraîner derrière lui, et à une allure que leur aurait clairement valu un A+ en cours de sport les voilà qui traversent le parking et slaloment à travers les voitures.

Une cabine téléphonique il y en a une à l’entrée nord du lycée, près de l’arrêt de bus qui relie le quartier à Logan City – Anwar le sait bien, c’est le bus que prend Riley pour rentrer chez elle. Non, ce n’est pas le moment de penser à Riley. Ce n’est pas Riley. La cabine téléphonique est là, taguée sur un côté et décorée de stickers en tous genres de l’autre, dont celui du disquaire où le brun à ses habitudes … Peut-être est-ce lui qui l’a collé là, mais vous n’avez pas de preuves. « T’as de la monnaie ? » Tout en se tournant fébrilement vers Cesar, le lycéen fouille dans les poches de sa veste, de son pantalon, puis finalement dans son sac à dos. « Il faut de la monnaie pour appeler les flics ? » Il n’en sait rien, il n’a jamais appelé la police de sa vie et à vrai dire les poulets, il préfère s’en tenir éloigné. Et parce qu’une action valait toujours mille mots, il finit par se saisir du combiné en se disant qu’il ne perd rien à espérer.

Citation :
WIN. Les mains tremblantes, Anwar compose finalement le numéro d’urgence : le 000. Une seule sonnerie plus tard une voix féminine répond à l’autre bout du fil et une oreille chacun collé contre le combiné Cesar et Anwar expliquent dans une cacophonie paniquée de quoi il retourne. Heureusement pour eux, l’opératrice téléphonique est du genre dégourdie et comprend tout du premier coup : elle leur assure envoyer une patrouille immédiatement. « On devrait aller chercher Carla, maintenant. Y’a forcément une entrée quelque part. » Chercher Carla, et mettre le nez de Cesar sur le visage de la morte au passage : Anwar avait encore espoir qu’il ne s’agisse pas de Riley.

SO CLOSE. Les mains tremblantes, Anwar compose finalement le numéro d’urgence : le 000. Deux sonneries plus tard une voix leur répond et les écoute attentivement, tout en ne semblant malgré tout pas saisir l’urgence de la situation. Elle leur fait répéter les choses plusieurs fois, semble avoir du mal à trouver l’adresse du lycée sur son plan, et leur demande de patienter quelques instants. « Allo ? Allo ? Merde, je crois que ça a coupé … » Et puisque le téléphone n'émet plus aucune tonalité, qu’ils n’espèrent pas tenter un second appel. « Bon, elle a l’adresse de toute façon … Elle va forcément envoyer quelqu’un. » Ils n’avaient plus qu’à l’espérer, et d’ici là il leur restait le choix entre deux options : doubler l’alerte en commençant par le gymnase, ou faire confiance à l’opératrice et plutôt s’inquiéter de Carla qui attendait toute seule que Cesar revienne. Toute seule avec un cadavre.

FAIL. Les mains tremblantes, Anwar compose finalement le numéro d’urgence : le 000. Au bout de trois sonneries quelqu’un daigne enfin leur répondre, mais la personne au bout du fil semble avoir un peu de mal à les croire : un meurtre, le soir du bal de promo ? Allons, ce genre de blague n’a rien de drôle et les deux amis feraient mieux de raccrocher, afin de garder la ligne disponible pour de vraies urgences. « Allo ? Allo ? Bordel, cet abruti a raccroché ! » Plus le choix désormais, ne leur reste que l’option de retourner au gymnase pour prévenir quelqu’un là-bas … et tant pis s’ils provoquent un vent de panique au passage, il est de toute façon temps que quelqu’un s’inquiète un peu.

@Cesar Gutiérrez :sorciere:










    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

(cesar) street art interrupted 763064237  :burger::
 

Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
(cesar) street art interrupted Baby-yoda-silently-watching-the-drama-unfold
POSTS : 16841 POINTS : 670

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyMar 19 Oct - 4:33


Le membre 'Anwar Zehri' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
(cesar) street art interrupted LgDAtxA
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, en faux couple avec Bailey Anderson pour lui rendre service et sauver les apparences.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
(cesar) street art interrupted 0631df97851c0e7396a2f1907eb63299d9c42c8c
POSTS : 443 POINTS : 365

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : (cesar) street art interrupted Azxn
Candice
(cesar) street art interrupted Giphy Chiara #1
Maddy 2
Bailey #2
Alma #1
Léo #1
Auden #2
Bailey #1
Mariage Calex
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior Nicholls
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted EmptyMar 19 Oct - 18:31



« N’importe quoi. » Anwar balaye mon affirmation brusquement. Il n’y croit pas, pourtant je ne suis pas d’humeur à plaisanter, je suis sûr de moi. Je ne sais pas qui est Riley pour lui, je ne le connais pas assez pour dire ça. C’était peut-être une amie, sa petite amie même ? Je n’en sais rien mais vu le déni dans lequel il vient de s’enfermer m’indique qu’il devait tenir à elle. Ce qui est sûr c’est qu’on peut parler d’elle au passé désormais. Je ne lui réponds pas, je le laisse dans le déni pour l’instant, ce n’est pas le moment de lui casser davantage le moral, j’ai besoin de quelqu’un avec moi qui soit en état de réfléchir.

Il faut maintenant qu’on trouve une solution pour entrer dans le secrétariat pour appeler les flics. C’est le seul endroit où on pourrait trouver un téléphone et la porte du secrétariat est fermée à notre plus grand désespoir. Anwar trouve l’entrée de service du concierge, ça aurait pu être une excellente idée si on avait de quoi ouvrir la porte. Anwar dégaine un tire-bouchon de sa poche, outil certes très important dans un bal de promo mais pour crocheter une porte on a connu plus efficace. Même si on aime bien faire quelques conneries comme taguer un mur pour faire enrager Burton, ni lui ni moi n’avons la carrure de délinquants capable de déverrouiller une porte avec un tire-bouchon. Il faut qu’on trouve un autre moyen d’appeler la police. Et puis soudain une idée me traverse l’esprit : le secrétariat n’est pas le seul endroit où on peut trouver un téléphone, il doit bien y avoir des cabines téléphoniques dans le coin. Je fais part de mon idée à Anwar en espérant qu’il sache où est la cabine la plus proche. «  Bon sang mais on est stupides ! » « On aurait dû y penser plus tôt oui ! » Lui aussi vient d’avoir une illumination et il attrape mon bras, m’entraînant à toute vitesse à l’autre bout du parking. Je ne suis pas aussi sportif que lui, je peine à suivre sa cadence mais il faut vraiment qu’on se bouge, le temps nous est compté et la sécurité des autres avec.

Arrivés devant la cabine téléphonique, je peine à reprendre ma respiration alors qu’Anwar est déjà prêt à téléphoner. «  T’as de la monnaie ? » Alors là bonne question. J’ai laissé mon sac à dos aux vestiaires et avec toutes mes affaires dont mon portemonnaie. « Euh, je crois pas, je vais vérifier. » Et je plonge les mains dans mes poches, à la recherche désespérée d’une pièce, mais c’est peine perdue, tout est dans mon sac à dos. « J’ai rien du tout. » A la tête qu’il fait je devine qu’il n’a rien non plus. On est vraiment dans la merde jusqu’au cou. «  Il faut de la monnaie pour appeler les flics ? » On tient peut-être quelque chose là, les numéros d’urgence sont censés être gratuit non ? « J’en sais rien, essaie quand même on verra. » On ne perd rien à essayer, au pire ça sonnera dans le vide et puis c’est tout. Anwar se saisit du combiné, il tremble comme une feuille, lui aussi mesure désormais la gravité de la situation. Il compose le numéro d’urgence et un standardiste lui répond. Et cet empoté nous rit au nez, elle ne nous prend pas au sérieux et finit même par nous faire la morale, à la limite de nous traiter de garnement puérils. Malgré nos supplications et nos tentatives pour qu’elle nous écoute, la conversation est rapidement écourtée. «  Allo ? Allo ? Bordel, cet abruti a raccroché ! » Non mais quelqu’un nous a jeté un sort, c’est pas possible je vois pas d’autre explication. “Non mais c’est pas vrai ! Ils ont tous décidé de nous compliquer la vie. » Pour ne pas dire nous faire chier. Je m’emporte un peu mais ça commence à faire beaucoup. L’univers s’est lié pour nous compliquer la tâche et à l’intérieur du lycée tout le monde est en danger. Je pense à Carla qui est restée près du cadavre de Riley, en état de choc, si vulnérable. Je ne peux pas supporter qu’on reste là sans rien faire, on perd du temps plus qu’autre chose. « Bon on peut pas rester plantés là, ça sert à rien de rappeler tout de suite ils nous croiront pas. » Il faut qu’on retourne à la soirée, la seule solution c’est de passer par le gymnase. Je sais qu’on risque de créer un mouvement de panique. J’imagine déjà leurs regards pleins de questions quand ils verront mes fringues imbibées de sang mais il n’y a plus le choix, il faut qu’on les prévienne. « Viens on retourne au gymnase, ils vont flipper mais il faut qu’ils soient au courant de ce qu’il se passe » Je fais une pause avant d’ajouter « Enfin s’ils ne le savent pas déjà. » On a perdu beaucoup de temps avec les portes fermées et l’appel téléphonique qui n’a pas abouti. Avec un peu de chance le standardiste enverra quand même une équipe mais je n’en suis pas convaincu. Une chose est certaine : les autres sont en danger et j’espère que le tueur n’a pas fait d’autres victimes.
@Anwar Zehri (cesar) street art interrupted 3258319053


(cesar) street art interrupted RhAmSZr
(cesar) street art interrupted DukhMfv
(cesar) street art interrupted EzHY1vC
(cesar) street art interrupted 4GUwOAz
(cesar) street art interrupted QIDiPqb
(cesar) street art interrupted 383200artist

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(cesar) street art interrupted Empty
Message(#) Sujet: Re: (cesar) street art interrupted (cesar) street art interrupted Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(cesar) street art interrupted

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-