AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

 (rosanwar) will you listen to my melody?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosalie Craine
Rosalie Craine
les mélodies inavouées
les mélodies inavouées
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-sept ans (08.04.1985)
SURNOM : Rosie pour presque tout le monde, elle rêve déjà du jour où elle entendra son fils chantonner "maman".
STATUT : ils nieront absolument tout si quelqu'un pose la question, mais ils ressemblent de plus en plus à un couple qui se donne une nouvelle chance avec chaque jour qui passe.
MÉTIER : écrivaine de métier, elle s'accorde enfin cette pause qui perdure pourtant depuis plusieurs mois.
LOGEMENT : le loft sur parkland blvd est officiellement délaissé pour l'appartement sur water street, là où elle a enfin osé défaire sa valise.
(rosanwar) will you listen to my melody? B870d4fc1acb2fb88d4e225051bbd96b3417ea0b
POSTS : 2137 POINTS : 360

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : maman de Gabriel Oscar Parker, né le 20.11.2021 › souffre de dépression post-partum suite à son accouchement chaotique › seconde née d’une famille de cinq, en froid avec ses parents et son aîné › mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être › menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer › passionnée de littérature, écrit des romans de suspense › souffre du syndrôme de la page blanche depuis presqu'un an.
RPs EN COURS :
(rosanwar) will you listen to my melody? Eada7ab2e195b27c1aa90b0d2d28382a31af0091
craker ☽ how can someone stand so damn close and feel like they're worlds away? i can see your sad story eyes. so how do you have no words to say? all i want is to fall in deeper than i've ever been, why won't you let me? i can handle your heart, so help me. here you are, next to me. so much beauty at my feet all i wanna do is swim. but the waves keep crashing in. no, i'm not afraid to drown. take me out, take me down. i'm so tired of the shore, let me in, baby. you're an ocean beautiful and blue. i wanna swim in you.

(rosanwar) will you listen to my melody? Ne9c
craines ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

(rosanwar) will you listen to my melody? 7y5i
talie ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.

(12)alexandraanwardavegaïagracemabel #2 & maddy #2rory #6talia #4wendywyatt #19 (ua)wyatt #24 (ff)wyatt #25.
RPs EN ATTENTE : juliet › you?
RPs TERMINÉS :
(rosanwar) will you listen to my melody? 0c04ce36e537f043c9c27ede565d2ff4d58cb4eb
crakerc'est quelqu'un qui m'a dit que tu m'aimais encore. serait-ce possible alors?
#1 (fb)#2#3#4 (ua)#5#6#7 (fb)#8#9 (ua)#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 (ua)#20#21#22#23#24 (ff)#25.


(2022)mabel #1.

(2021)rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2 ariane #4garrett #1craines #1jeremiahwendy #2garrett #2talia #2raelynmilo #2talia #3rory #4.

flashbacksmilo #1miaariane #1jordanmaddy #1.
AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. tearsflight) › (sign. siren charms) › (icons. pinterest) › (gifs orlando/mandy. harley ♡) › (crackship talie. mandown ♡ ) › (crackship craines. nairobi ♡ ) › (ubs. loonywaltz)
DC : penny › autumn › trent › eleonora.
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t40290-rosie-the-moral-of-the-story https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

(rosanwar) will you listen to my melody? Empty
Message(#) Sujet: (rosanwar) will you listen to my melody? (rosanwar) will you listen to my melody? EmptyDim 17 Oct 2021 - 15:46



Ça ne fait même pas deux semaines depuis ton malaise que déjà, tu trouves le temps incroyablement long chez toi. Tu fais ton possible pour les écouter, les recommandations du médecin qui disent que tu dois en faire le moins possible, rester allongée un maximum, ne faire aucune activité qui pourrait faire augmenter drastiquement ta pression. Ta tension est haute, plus haute que les médecins ne voudraient qu’elle le soit, mais pas dangereusement haute que tu dois être sous observation continuellement, ce qui est franchement un soulagement parce que si tu vires complètement folle chez toi, ce serait cent fois pire à l’hôpital. Alors même si ça te coûte de tourner en rond chez toi, même si ça te rend folle de passer des heures couchées, tu le fais parce que tu sais que ça te coûterait bien plus cher de mettre ta santé ou celle de ton fils en danger. Tu fais de ton mieux pour ne pas laisser les scénarios catastrophes s’imposer dans ton esprit, pour éviter le plus possible de faire des recherches sur internet qui sont tous plus terrifiantes les unes des autres, mais les manières de t’occuper sont limités et tu as l’impression de toujours revenir à ce même point de départ. Celui où tu entends le médecin te raconter en bien trop de détails ce qu’est la prééclampsie et toutes les potentielles complications qui sont maintenant bien trop probables dans les semaines à venir.

C’est les doigts sur ce clavier qui se trouve dans un coin de ton salon que tu te changes les idées. La musique qui envahit l’appartement est familière puisque ça fait des semaines maintenant que tu travailles sur cette composition, que tu ne cesses d’en changer quelques notes ici et là, retravaillant quelques mots pour que tout soit mieux accordé à ton avis. Ta sœur n’est pas là alors tu en profites pour jouer plus longtemps qu’à l’ordinaire, même si ça te donne rapidement mal dans le bas du dos d’être assise sur ce banc qui n’offre aucun support, même si ton ventre semble prendre trop de place entre toi et le clavier. Plus tu rejoues le morceau, plus tu es satisfaite de ce que tu as composé, de ce que tu as écrit. Elle t’a fait du bien, cette chanson-là. Elle t’a permise d’extérioriser beaucoup de choses sur cette relation éternellement complexe avec Wyatt. Elle t’a permis de dire ce que tu n’oseras jamais lui avouer à lui, ces vérités qui ne sont peut-être plus bonnes à dire, vu tous les changements qui ont eu lieu, et tous ceux qui s’en viennent. Tu es perdue dans la mélodie lorsque tu entends quelques coups cognés contre la porte qui te font sursauter. Tu n’attendais pas de visite et un simple coup d’œil à ton téléphone te permet de voir qu’il est bien trop tôt pour que Wendy ne revienne de travailler et que personne ne t’a annoncé une quelconque visite improvisée. Tu t’empresses de ramasser les quelques feuilles de compositions qui traînent sur le clavier et sur le bureau à côté, range tout dans l’un des tiroirs sans apercevoir que l’une des pages est tombée au sol. Ton esprit se tourne vers la seule personne qui se permet de venir sans s’annoncer. « Tu pourrais au moins m’envoyer un message avant tes visites surprises Wyatt. » que tu annonces avant même d’ouvrir la porte. Certes, ce ne serait plus des visites surprises s’il s’annonçait, mais ça n’en prendrait pas plus pour qu’il comprenne que tu n’apprécies pas particulièrement qu’il te surveille de la sorte. Le visage qui apparaît de l’autre côté du panneau de bois n’est pas celui du Parker. « Oh Anwar. » Ton visage s’adoucit légèrement alors que tu remarques les sacs qu’il tient, et tu te souviens qu’il t’avait dit la veille qu’il allait passer avec des affaires à Alma dont il n’avait plus besoin. « Excuse-moi, j’ai cru… » Oh il a parfaitement entendu ce que t’as cru. Tu lui laisses de la place pour entrer dans le loft, fermant la porte derrière lui. « J’avais oublié que tu devais passer aujourd’hui. Comment tu vas? Laisse-moi t’aider avec tout ça. » que tu lui dis tout en tendant les bras pour l’aider à transporter les sacs jusqu’à la table de la cuisine.
@Anwar Zehri :l:



(rosanwar) will you listen to my melody? P0rWgDf(rosanwar) will you listen to my melody? J36iNh6(rosanwar) will you listen to my melody? FyMeElc
(rosanwar) will you listen to my melody? 9jl4mY1
(rosanwar) will you listen to my melody? Lcds5AP
(rosanwar) will you listen to my melody? OV4BS2P
(rosanwar) will you listen to my melody? 7ZWT0EU
(rosanwar) will you listen to my melody? YlMyvG3
(rosanwar) will you listen to my melody? YtxTUla
(rosanwar) will you listen to my melody? FximBIO

:l::
Revenir en haut Aller en bas
Anwar Zehri
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
(rosanwar) will you listen to my melody? MTtf4TM ÂGE : 39 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce sans cesse repoussé à plus tard ~ un aîné qui a quitté le nid, et de nouveau le nez dans les couches depuis la naissance d'alma en avril 2020
MÉTIER : inspecteur à la brigade des homicides depuis 2016, de retour après 7 mois de congé sabbatique et prêt à martyriser (gentiment) charlie, il balade aussi des touristes sur son voilier pour mettre du beurre dans les épinards
LOGEMENT : #259 beachcrest road (bayside), maze a élu domicile entre le perroquet et le bonzaï, alma y gazouille lorsqu'elle n'est pas chez sa mère
(rosanwar) will you listen to my melody? 0533dbe9a1762de5b4fe96c06b74cc78853741a2
POSTS : 4278 POINTS : 1760

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils né en 2000, Tarek, qu'il partage avec sa (future ex) femme et une fille née en 2020, Alma, fruit d'une relation d'un soir ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2008 à 2016 ☆ un voilier amarré à Bayside, le "Borealis", son refuge ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches
RPs EN COURS : charlie #3 ☆ jamie ☆ melchior ☆ river ☆ caelan #5viviancameronlou #2caitrionachanningirisjackson #3talia #3caelan #4rosaliemaze #5 (16/10 lolzie)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : zoya (2019)alexa (2019)jordan (zombies au)maze (1976 au)

(rosanwar) will you listen to my melody? 0de933ae98536c5a5ae4e76c05c89ccfadb9eb1d
LILINWAR › we laid down in the grass, put our feet towards the sky, pretending we could walk on clouds. Where are the days of summer, on top of the world unstoppable ? Where are the days of wonders, when nothing's impossible ?

(rosanwar) will you listen to my melody? Tumblr_nrt75oB5N51rk4j0bo3_400
MAZEWAR › it's all right, i survived, i'm alive again, 'cause of you made it through every storm, what is life, what's the use if you're killing time ?

(rosanwar) will you listen to my melody? 81733e336a796903f6d95749419885bd8ba361d5
JACKSWAR › underco

(rosanwar) will you listen to my melody? 5a186516f9481792d8cbd40a9c03d683dab110c4
JAYNWAR › underco

(rosanwar) will you listen to my melody? Original
CHANWAR › underco

RPs EN ATTENTE : naomi ☆ olivia #2 ☆ jina
RPs TERMINÉS :
(rosanwar) will you listen to my melody? MW59MHp
NORANWAR (scénario) › let me be the one you call, if you jump I'll break your fall, lift you up and fly away with you into the night. If you need to fall apart, I can mend a broken heart, if you need to crash then crash and burn, you're not alone.

(rosanwar) will you listen to my melody? CommonBarrenGrouse-size_restricted
ZEHRILEY (scénario) › once again i'm settling for second best, turn the page and skip to the end, to where i swore that i would try, since the last time i crossed that line in the back of my mind, i know it only hurts when that door gets opened, dreams are lost and hearts are broken.

2021charlie #2jackson #2charlie #1jackson #1noa #5caelan #3jill #2 2020norah #6talia #2maze #4caelan #2norah #5dylias (incruste)maze #3jill #1noa #4norah #4maze #2mitchell #2leenaolivialene #2talia #1 2019norah #3alfie #1tad #3caelan #1lonnie #3norah #2lene #1romynorah #1noa #3tad #2mitchell #1 2018dylantess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1 alternatifscesar #1 (slasher au)cesar #2 (slasher au)

(rosanwar) will you listen to my melody? Tenor
IBIS LE PERROQUETintervention #1

AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@kidd & sign@wiha-jun & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
PSEUDO : yumita (élodie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 06/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once https://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri https://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

(rosanwar) will you listen to my melody? Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosanwar) will you listen to my melody? (rosanwar) will you listen to my melody? EmptyLun 1 Nov 2021 - 20:33



Anwar n’aurait pas su dire à quand remontait la dernière fois qu’il avait véritablement pris le temps de flâner. Qu’il avait pris son temps, simplement, profitant à la fois de la douceur du soleil sur sa peau, de l’air marin qui tentait parfois d’arracher l’une des innombrables casquettes vissées sur son crâne, et des babillages s’échappant de la poussette à chaque fois qu’un animal, fusse-t-il un chien ou un oiseau, rentrait dans le champ de vision de sa passagère. Pour la première fois depuis une éternité il n’avait pas à craindre la sonnerie de son téléphone, ni le fait de devoir déposer Alma en catastrophe chez sa mère ou chez Talia, au prétexte que le crime n’attendait pas. Le crime n’était plus son affaire, il en serait ainsi jusqu’à ce qu’il ait pris une décision, et à sa plus grande surprise la chose ne lui causait (pour l’instant) ni regret ni cas de conscience. Anwar était de ces policiers qui espéraient faire une différence, mais pas de ceux qui se pensaient indispensables ou irremplaçables, et si ces quelques semaines à lever le pied lui faisaient réaliser qu’il se sentait mieux – plus léger – sans ce boulot … Alors il tournerait la page, pas sans un immense pincement au cœur, mais sans craindre un seul instant qu’un autre prendrait sa place, et que le creux laissé par sa disparition ne tarderait pas à se résorber. « Papapa ! » Estimant ne pas avoir été le centre de l’attention depuis bien trop longtemps, à moins qu’elle n’aspire uniquement à quitter la poussette qui l’entravait pour courir à sa guise après les canards du parc, Alma s’était mise à gesticuler et un drame (oui) avait été évité de peu lorsqu’elle avait manqué laisser échapper l’ours Paddington que Maze lui avait offert – car en véritable britannique, avoir un Paddington parmi ses peluches lui semblait être un indispensable. « Je me demande de plus en plus si c’est moi ou lui qu’elle appelle comme ça avec tant d’enthousiasme. » avait-il d’ailleurs fait remarquer à propos de l’ours au chapeau, sentant le sourire narquois de Lene à côté de lui avant même de tourner la tête vers elle lorsqu’elle avait commenté « Tu veux la réponse honnête, ou la réponse qui ne blessera pas trop ton égo paternel ? » Oh, le sel sur ses plaies. Oh, la cruelle vérité.

Déposant mère et fille à la maison de la première, Anwar avait chargé sur le siège passager le sac dans lequel s’entassaient les affaires de bébé qu’il comptait transmettre à Rosalie, dont certaines provenaient déjà de l’époque où Talia avait eu Maya. D’y penser, et de songer à la façon dont sa nièce et sa fille grandissaient à toute vitesse, le brun s’était fendu d’un soupir songeur et avait déposé un (deux, dix) baiser supplémentaire sur le crâne d’Alma pour lui dire au revoir. Il avait beau récupérer sa fille le lendemain, lorsque Lene entamerait son cycle de nuit à la caserne, parfois cela lui semblait être une éternité et il réalisait comme d’avoir élevé Tarek (presque) seul vingt ans plus tôt lui rendait difficile le fait de partager sa fille. Les doigts buttant un instant contre le bouton de l’autoradio lorsqu’il s’était retrouvé seul dans la voiture, il avait hésité quelques secondes et avait finalement opté pour le silence, baissant simplement sa vitre pour s’accouder à la fenêtre tandis qu’il quittait Toowong, le miroir du pare-soleil lui renvoyant un fragment de sa tignasse désormais blonde et les lunettes de soleil néanmoins posées elle aussi sur le nez.

Sans surprise, trouver à se garer sur Parkland Boulevard lui avait pris presque autant de temps que rejoindre Spring Hill (si peu), mais à une heure qui pouvait néanmoins être considérée comme dans les temps lorsque l’on avait indiqué passer “en fin d’après-midi”, il avait quitté la cabine d’ascenseur de l’immeuble, et frappé quelques coups sur la porte où Craine était sobrement indiqué. De l’autre côté du battant, une voix étouffée assénait quelque chose à propos d’un dénommé Wyatt et de ses visites surprises, et cela semblait également en être une pour l’occupante des lieux lorsqu’elle avait ouvert et trouvé Anwar sur le pas de sa porte. « Oh Anwar. » Elle avait l’air plus soulagée que déçue, épaississant un peu plus le mystère, et tandis qu’elle ajoutait « Excuse-moi, j’ai cru … » d’un ton incertain il avait répondu par un sourire et suggéré d’un ton amusé « Je peux tout à fait faire mine que c’était une surprise aussi, si tu y tiens. » Rosalie était beaucoup plus enceinte que la dernière fois qu’il l’avait vue, c’était à la fois un fait, et la dernière chose qu’il risquait de faire remarquer tandis qu’elle se décalait pour le laisser passer l’encadrement de la porte « J’avais oublié que tu devais passer aujourd’hui. Comment tu vas ? Laisse-moi t’aider avec tout ça. » Secouant la tête, il avait balayé d’un geste la main tendue de la future mère en houspillant « Tu crois vraiment que Lili ne m’a pas briefé avant que je vienne ? Tu ne porteras rien du tout. » avant de prendre le chemin que la brune lui indiquait. Le brun (blond) n’avait pas questionné les tenants et les aboutissants, mais très bien saisi le sous-texte lorsque sa cousine lui avait indiqué que Rosalie devait se ménager au maximum. « Mais ça va oui. Et y’a pas de mal, je me doute bien que tu as d’autres choses à l’esprit … Je ne t’embête pas longtemps, de toute façon. » Pour l’heure, il avait déposé son bardas sur l’îlot de la cuisine et indiqué aussitôt « Y’aura peut-être des choses qui ne t’intéressent pas ou que tu as déjà, tu n’auras qu’à faire un tri quand tu auras un peu de temps et Talia ou moi on reviendra récupérer le reste. La caserne fait régulièrement des collectes pour une association. » Il parlait trop ? Il parlait trop, et passant finalement une main dans ses cheveux il avait questionné « Et toi alors, comment tu vas ? » malgré le caractère toujours un peu vain de cette interrogation lorsqu’on l’adressait à quelqu’un que les médecins avaient décidé de mettre au repos.

@Rosalie Craine :l:










    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

(rosanwar) will you listen to my melody? 763064237  :burger::



Dernière édition par Anwar Zehri le Dim 16 Jan 2022 - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Craine
Rosalie Craine
les mélodies inavouées
les mélodies inavouées
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-sept ans (08.04.1985)
SURNOM : Rosie pour presque tout le monde, elle rêve déjà du jour où elle entendra son fils chantonner "maman".
STATUT : ils nieront absolument tout si quelqu'un pose la question, mais ils ressemblent de plus en plus à un couple qui se donne une nouvelle chance avec chaque jour qui passe.
MÉTIER : écrivaine de métier, elle s'accorde enfin cette pause qui perdure pourtant depuis plusieurs mois.
LOGEMENT : le loft sur parkland blvd est officiellement délaissé pour l'appartement sur water street, là où elle a enfin osé défaire sa valise.
(rosanwar) will you listen to my melody? B870d4fc1acb2fb88d4e225051bbd96b3417ea0b
POSTS : 2137 POINTS : 360

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : maman de Gabriel Oscar Parker, né le 20.11.2021 › souffre de dépression post-partum suite à son accouchement chaotique › seconde née d’une famille de cinq, en froid avec ses parents et son aîné › mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être › menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer › passionnée de littérature, écrit des romans de suspense › souffre du syndrôme de la page blanche depuis presqu'un an.
RPs EN COURS :
(rosanwar) will you listen to my melody? Eada7ab2e195b27c1aa90b0d2d28382a31af0091
craker ☽ how can someone stand so damn close and feel like they're worlds away? i can see your sad story eyes. so how do you have no words to say? all i want is to fall in deeper than i've ever been, why won't you let me? i can handle your heart, so help me. here you are, next to me. so much beauty at my feet all i wanna do is swim. but the waves keep crashing in. no, i'm not afraid to drown. take me out, take me down. i'm so tired of the shore, let me in, baby. you're an ocean beautiful and blue. i wanna swim in you.

(rosanwar) will you listen to my melody? Ne9c
craines ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

(rosanwar) will you listen to my melody? 7y5i
talie ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.

(12)alexandraanwardavegaïagracemabel #2 & maddy #2rory #6talia #4wendywyatt #19 (ua)wyatt #24 (ff)wyatt #25.
RPs EN ATTENTE : juliet › you?
RPs TERMINÉS :
(rosanwar) will you listen to my melody? 0c04ce36e537f043c9c27ede565d2ff4d58cb4eb
crakerc'est quelqu'un qui m'a dit que tu m'aimais encore. serait-ce possible alors?
#1 (fb)#2#3#4 (ua)#5#6#7 (fb)#8#9 (ua)#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 (ua)#20#21#22#23#24 (ff)#25.


(2022)mabel #1.

(2021)rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2 ariane #4garrett #1craines #1jeremiahwendy #2garrett #2talia #2raelynmilo #2talia #3rory #4.

flashbacksmilo #1miaariane #1jordanmaddy #1.
AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. tearsflight) › (sign. siren charms) › (icons. pinterest) › (gifs orlando/mandy. harley ♡) › (crackship talie. mandown ♡ ) › (crackship craines. nairobi ♡ ) › (ubs. loonywaltz)
DC : penny › autumn › trent › eleonora.
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t40290-rosie-the-moral-of-the-story https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

(rosanwar) will you listen to my melody? Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosanwar) will you listen to my melody? (rosanwar) will you listen to my melody? EmptyMer 10 Nov 2021 - 7:29


Si tu sembles souffrir du syndrome de la page blanche depuis plusieurs mois en ce qui concerne ton dernier projet de roman, tu ne souffres pas du même mal lorsqu’il est temps de coucher en paroles et en musique ce trop plein d’émotions qui t’assaille depuis plusieurs mois déjà. Cette sensibilité et vulnérabilité que tu ne t’accordes que très peu se retrouvent constamment couchées sur les feuilles de musique, dans ces paroles de chansons qui regorgent de toutes ces choses que tu ne saurais exprimée à voix haute. Chaque fois que tes doigts trouvent ton clavier ou les cordes de ta guitare, tu sens ton fils se faire plus agiter dans ton ventre, lui qui se trouve être le seul spectateur de ce talent que tu gardes secret depuis des années déjà. Tu peines à t’imaginer le futur, ce qui t’attends pourtant dans quelques mois à peine, mais tu arrives presque à l’imaginer lui, ton garçon dont les traits sont encore flous, à t’écouter chanter et jouer de la musique pour lui, toujours juste pour lui. Tu te demandes s’il sera aussi réactif quand il sera dans tes bras plutôt que dans ton ventre, si tu parviendras à l’endormir en lui chantant des comptines ou si au contraire, la musique aura toujours cet effet de le réveiller. Tu te perds quelque part entre tes pensées et cette chanson enfin terminée lorsque des coups te ramènent dans la réalité. Tu assumes automatiquement qu’il s’agit de Wyatt, parce qu’il est bien le seul à venir tous les jours sans jamais s’annoncer, mais c’était sans prendre en compte que tu avais oublié la visite – bien prévue – d’un autre. Anwar te sourit, pas le moindrement perturbé par ton premier commentaire. « Je peux tout à fait faire mine que c’était une surprise, si tu y tiens. » Tu échappes un léger rire tout en secouant vivement la tête. « Ce sera pas nécessaire, j’ai bien assez de surprises comme ça dernièrement. » que tu confirmes, sourire aux lèvres. Et ça, c’était peu dire, quand tout de ton univers semblait être une surprise après une autre, commençant par l’annonce de cette grossesse et tout ce qui en découlait.

Tu t’apprêtes à lui donner un coup de main avec les différents sacs qu’il transporte, mais il ne te donne pas l’occasion de l’aider. « Tu crois vraiment que Lili ne m’a pas briefé avant que je vienne? Tu ne porteras rien du tout. » Évidemment. Tu lèves les mains, en guise de résignation alors qu’il dépose le tout sur l’ilot de la cuisine. Tu es curieuse autant que tu appréhendes de découvrir les différents items qu’Anwar a emmené. Tu réalises qu’il reste moins de deux mois avant la naissance de votre garçon et que tu es vraiment très loin d’être aussi préparée que tu le devrais. La seconde chambre est encore utilisée par ta sœur, tu n’as toujours pas de couchette, ni de table à langer, et si tu as fait de multiples recherches sur les différents sièges d’autos, tu n’as pas encore la moindre idée du meilleur modèle à te procurer. Toi qui es normalement Miss contrôle, voilà que tu ne contrôlais plus grand-chose de la situation. « Mais ça va oui. Et y’a pas de mal, je me doute bien que tu as d’autres choses à l’esprit… Je ne t’embête pas longtemps, de toute façon. » « Oh tu ne m’embêtes pas, au contraire. » que tu t’empresses de le rassurer. La vérité c’est que tu étais désespérée pour un peu de compagnie, quelqu’un avec qui discuter, qui arriverait à te sortir de tes pensées anxiogènes. « On se tanne rapidement de parler aux murs. » Tu ris doucement, lui faisant ainsi comprendre que ce repos forcé était loin d’être quelque chose qui te plaît. Tu étais une habituée de la solitude, ton métier nécessitant plus souvent qu’autrement que tu passes de longues heures seule, plongée dans ton écriture et pourtant, c’était bien différent maintenant que tu étais pratiquement forcée de rester chez toi, à te reposer alors que tu peinais à rester en place à ne rien faire plus d’une heure à la fois.

« Y’aura peut-être des choses qui ne t’intéressent pas ou que tu as déjà, tu n’auras qu’à faire un tri quand tu auras un peu de temps et Talia ou moi on reviendra récupérer le reste. La caserne fait régulièrement des collectes pour une association. » Tu hoches la tête. « Je ne devrais pas mettre trop longtemps avant de faire le tri. J’ai beaucoup de temps en ce moment. » Beaucoup trop même que tu laisses sous-entendre alors que tu te décides enfin de découvrir le contenu du premier sac, y découvrant divers gadgets comme un moniteur pour bébé, une machine à bruit blanc si tu te fis aux différents boutons que tu découvres sur la boîte, quelques jouets et même des vêtements qui semblent bien trop petits pour qu’un être humain puisse les porter. La panique monte peu à peu et tu reposes le minuscule pyjama dans le sac avant de relever la tête vers Anwar. « Merci pour tout ça, vraiment. Si c’était pas de Talia, j’aurais absolument rien de préparer pour le bébé. Elle est déjà en train de s’occuper de sa garde-robe pour l’année. » que tu lui admets avec un léger rire nerveux et il suffit de voir la manière dont ton visage se décompose pour comprendre que tu n’as pas la moindre idée de ce que tu fais, ou plutôt, de ce que tu devrais faire. « Et toi alors, comment tu vas? » « Comme une fille qui trouve ça difficile d’être enfermée 24h sur 24. » Tu exagères un peu, ne serait-ce que pour bien faire l’emphase sur ce sentiment d’incapacité qui t’habite depuis ton diagnostic de prééclampsie. « Mais je sais que c’est ce qu’il y a de mieux pour lui et pour moi, alors j’essaye de me distraire autant que possible. » Tu échoues plus souvent qu’autrement, mais c’est l’intention qui compte après tout. Dans l’immédiat, tu voulais surtout qu’Anwar te parle de lui parce que tu n’avais pas envie de te morfondre sur tes les complications de ta grossesse, tu voulais te changer les idées et peut-être espérais-tu qu’il aurait des conseils ou des mots réconfortants à t’offrir, lui qui connaissait bien la vie d’un co-parent. « Comment va Alma? J’arrive pas à croire qu’elle a déjà fêté son premier anniversaire. J’ai l’impression qu’hier seulement Talia me disait qu’elle allait être tata à nouveau. » Ce n’était pas un secret pour personne que Talia devenait particulièrement gaga lorsqu’il s’agissait des enfants de ses proches et tu savais que ton garçon ne ferait pas exception. « Ça se passe bien avec Lene? » Tu as l’impression de faire un peu trop ta curieuse, mais tu espères que le Zehri saura y lire les questions que tu n’oses pas directement lui poser.
@Anwar Zehri :l:



(rosanwar) will you listen to my melody? P0rWgDf(rosanwar) will you listen to my melody? J36iNh6(rosanwar) will you listen to my melody? FyMeElc
(rosanwar) will you listen to my melody? 9jl4mY1
(rosanwar) will you listen to my melody? Lcds5AP
(rosanwar) will you listen to my melody? OV4BS2P
(rosanwar) will you listen to my melody? 7ZWT0EU
(rosanwar) will you listen to my melody? YlMyvG3
(rosanwar) will you listen to my melody? YtxTUla
(rosanwar) will you listen to my melody? FximBIO

:l::
Revenir en haut Aller en bas
Anwar Zehri
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
(rosanwar) will you listen to my melody? MTtf4TM ÂGE : 39 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce sans cesse repoussé à plus tard ~ un aîné qui a quitté le nid, et de nouveau le nez dans les couches depuis la naissance d'alma en avril 2020
MÉTIER : inspecteur à la brigade des homicides depuis 2016, de retour après 7 mois de congé sabbatique et prêt à martyriser (gentiment) charlie, il balade aussi des touristes sur son voilier pour mettre du beurre dans les épinards
LOGEMENT : #259 beachcrest road (bayside), maze a élu domicile entre le perroquet et le bonzaï, alma y gazouille lorsqu'elle n'est pas chez sa mère
(rosanwar) will you listen to my melody? 0533dbe9a1762de5b4fe96c06b74cc78853741a2
POSTS : 4278 POINTS : 1760

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils né en 2000, Tarek, qu'il partage avec sa (future ex) femme et une fille née en 2020, Alma, fruit d'une relation d'un soir ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2008 à 2016 ☆ un voilier amarré à Bayside, le "Borealis", son refuge ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches
RPs EN COURS : charlie #3 ☆ jamie ☆ melchior ☆ river ☆ caelan #5viviancameronlou #2caitrionachanningirisjackson #3talia #3caelan #4rosaliemaze #5 (16/10 lolzie)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : zoya (2019)alexa (2019)jordan (zombies au)maze (1976 au)

(rosanwar) will you listen to my melody? 0de933ae98536c5a5ae4e76c05c89ccfadb9eb1d
LILINWAR › we laid down in the grass, put our feet towards the sky, pretending we could walk on clouds. Where are the days of summer, on top of the world unstoppable ? Where are the days of wonders, when nothing's impossible ?

(rosanwar) will you listen to my melody? Tumblr_nrt75oB5N51rk4j0bo3_400
MAZEWAR › it's all right, i survived, i'm alive again, 'cause of you made it through every storm, what is life, what's the use if you're killing time ?

(rosanwar) will you listen to my melody? 81733e336a796903f6d95749419885bd8ba361d5
JACKSWAR › underco

(rosanwar) will you listen to my melody? 5a186516f9481792d8cbd40a9c03d683dab110c4
JAYNWAR › underco

(rosanwar) will you listen to my melody? Original
CHANWAR › underco

RPs EN ATTENTE : naomi ☆ olivia #2 ☆ jina
RPs TERMINÉS :
(rosanwar) will you listen to my melody? MW59MHp
NORANWAR (scénario) › let me be the one you call, if you jump I'll break your fall, lift you up and fly away with you into the night. If you need to fall apart, I can mend a broken heart, if you need to crash then crash and burn, you're not alone.

(rosanwar) will you listen to my melody? CommonBarrenGrouse-size_restricted
ZEHRILEY (scénario) › once again i'm settling for second best, turn the page and skip to the end, to where i swore that i would try, since the last time i crossed that line in the back of my mind, i know it only hurts when that door gets opened, dreams are lost and hearts are broken.

2021charlie #2jackson #2charlie #1jackson #1noa #5caelan #3jill #2 2020norah #6talia #2maze #4caelan #2norah #5dylias (incruste)maze #3jill #1noa #4norah #4maze #2mitchell #2leenaolivialene #2talia #1 2019norah #3alfie #1tad #3caelan #1lonnie #3norah #2lene #1romynorah #1noa #3tad #2mitchell #1 2018dylantess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1 alternatifscesar #1 (slasher au)cesar #2 (slasher au)

(rosanwar) will you listen to my melody? Tenor
IBIS LE PERROQUETintervention #1

AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@kidd & sign@wiha-jun & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
PSEUDO : yumita (élodie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 06/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once https://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri https://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

(rosanwar) will you listen to my melody? Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosanwar) will you listen to my melody? (rosanwar) will you listen to my melody? EmptyMer 19 Jan 2022 - 2:48



Est-ce que l’apaisement durerait éternellement ? Bien sûr que non, il ne durerait probablement même pas tout le temps de cette période de vide qu’Anwar avait décidé de s’accorder. Il était dans une sorte de lune de miel du congé sabbatique, il avait tellement tiré sur la corde que maintenant qu’il en avait la possibilité son cerveau bloquait purement et simplement toute tentative de penser à son travail, à ses collègues, à ce qui se tramait au commissariat en son absence … Mais cela ne durerait pas. Bientôt les habitudes reviendraient au galop et ce serait véritablement là que se jouerait le plus dur. Lorsque son inconscient aurait véritablement compris qu’il ne s’agissait pas simplement de vacances, qu’il y aurait des choses à s’admettre, des décisions à prendre, bref qu’il était véritablement à un nouveau carrefour de sa vie. Le suivant, après la naissance totalement inopinée de sa fille un an auparavant, bouleversement auquel le fait d’avoir déjà eu un enfant avant ne préparait pas vraiment tant Tarek et Alma avaient vu le jour à deux périodes totalement différentes de son existence. Et ce bouleversement, bientôt, ce serait au tour de l’amie de Talia d’y être confrontée, l’enfant à venir pour l’instant toujours logé bien au chaud sous le nombril de Rosalie tandis qu’Anwar pénétrait enfin dans son appartement les bras chargés de certaines de ces choses dont tout jeune parent aurait besoin sans forcément y songer à l’avance. « Oh tu ne m’embêtes pas, au contraire. » lui avait par ailleurs assuré la grande brune avec un sourire tranquille en rejoignant à sa suite l’îlot de la cuisine. « On se tanne rapidement de parler aux murs. » Le policier avait en effet cru comprendre au travers des dires de sa cousine que la future maman était plus ou moins assignée à résidence après quelques péripéties en rapport avec sa grossesse. Il n’avait pas demandé de détails, ce n’était de toute façon pas ses affaires, mais il compatissait en revanche sans mal à l’idée de se retrouver coincé entre quatre murs à attendre que la journée passe ; Le temps devait lui sembler diablement long. « Lili m’a dit que tu vivais avec ta sœur, elle n’est pas souvent là pour te tenir un peu compagnie ? » Et le père de son enfant à naître, ne pouvait-il pas tenir compagnie lui aussi ? A moins que sa présence et sa compagnie ne soient pas souhaitées, mais là encore le brun n’allait pas se risquer à poser la question. « Mais j’imagine que le temps doit quand même sembler long, oui. » Et les hobbies à sa portée étaient probablement limités eux aussi, si elle devait se ménager. « Je suis bien tenté de te dire que c’est le moment où jamais d’emmagasiner le plus d’heures de sommeil possible parce que tu risques d’en manquer plus tard, mais je suppose que tu as déjà dû entendre ça des dizaines de fois, hm ? » Et en même temps s'il y avait bien une chose sur laquelle Anwar et tous les autres parents du monde tomberaient probablement d'accord, c'était que n'importe quelle personne sans enfant qui prétendait être fatiguée ne savait pas vraiment de quoi elle parlait.

À voir les affaires entassées dans les deux sacs amenés par Anwar, on devinait en tout cas que le brun était un peu moins attaché aux objets que lors de la naissance de son premier enfant. Probablement qu'il avait passé suffisamment de dimanches à trier le bazar accumulé dans le garage de la maison que sa femme et lui partageaient encore avant leur (dernière) séparation en 2016, et se refusait à accumuler une seconde fois trop d'affaires qui, au bout du compte, seraient bien mieux chez quelqu'un qui en aurait l'utilité qu'entassées dans des cartons pour ne rien en faire. « Je ne devrais pas mettre trop longtemps avant de faire le tri. J’ai beaucoup de temps en ce moment. » lui avait de son côté indiqué Rosalie quant au fait que ni Talia ni lui ne la pressaient pour faire son choix entre ce qu'elle désirait garder, et ce qui irait à la prochaine collecte de la caserne de pompiers. « Merci pour tout ça, vraiment. Si c’était pas de Talia, j’aurais absolument rien de préparé pour le bébé. Elle est déjà en train de s’occuper de sa garde-robe pour l’année. » La chose l'avait amusé, d'autant plus qu'elle ne l'étonnait pas le moins du monde venant de sa cousine, presque aussi excitée pour les naissances dans son entourage que pour celle de Maya quelques années en arrière « Toutes les excuses sont bonnes pour rentabiliser ses aiguilles à tricoter. » La garde-robe d'Alma elle aussi pouvait en témoigner, quand bien même elle grandissait plus vite que Talia n'avait le temps de terminer ses ouvrages. Pour en revenir à Rosalie, maintenant, Anwar ne l'avait pas vue depuis suffisamment longtemps pour que demander de ses nouvelles ne le fasse pas passer pour un vieux disque rayé posant la question sans s'intéresser à la réponse. « Comme une fille qui trouve ça difficile d’être enfermée 24h sur 24. » Au printemps, qui plus est. « Mais je sais que c’est ce qu’il y a de mieux pour lui et pour moi, alors j’essaye de me distraire autant que possible. » Le brun n'avait beau pas connaître la jeune femme aussi bien que Talia, il en savait suffisamment pour se douter que tant d'immobilisme devait lui peser : elle lui avait toujours semblée être plutôt du genre à difficilement tenir en place, et à mener de front mille et un projets. « Tu t'es découvert un hobbie ou une passion insoupçonnée ? Lene a passé les deux derniers mois de sa grossesse à dévorer la catégorie "drames historiques" de Netflix et Amazon, je suis passé à ça qu'elle renégocie le prénom pour celui d'un personnage de Tolstoï ou Dumas. » Il aurait peut-être consenti à Anna, certainement pas à Constance. Mercédès aurait été un "non" farouche.

Et dire que tout cela remontait déjà à plus d'un an … Le temps était passé à une vitesse hallucinante, avec pourtant la sensation pour Anwar d'avoir fait du surplace. Sa fille semblait être le seul marqueur des mois qui défilaient, faisant à son échelle son petit bonhomme de chemin sous leurs yeux attendris à Lene et à lui. « Comment va Alma ? J’arrive pas à croire qu’elle a déjà fêté son premier anniversaire. J’ai l’impression qu’hier seulement Talia me disait qu’elle allait être tata à nouveau. » La chose lui avait arraché un sourire, et dans le tourbillon d'angoisse qu'avait été l'annonce de cette future naissance, imprévue et aux airs de mauvais remake, à ses proches Talia avait été la seule dont le brun n'avait pas (trop) craint la réaction. « Elle va bien, elle va bien. Mais j'vais pas te mentir, les enfants y'a rien de pire pour te donner l'impression de vieillir à vitesse grand V. Le répète à personne mais y'a des cheveux blancs qui se cachent là-dessous. » Sous ce blond criard avec lequel il avait "fêté" le début de son congé sabbatique, et qui ne survivrait pas plus longtemps que celui qu'il lui faudrait pour retrouver le chemin du bureau. « Ça se passe bien avec Lene ? » Avait-elle déjà rencontré Lene, Rosalie ? Talia l'avait peut-être mentionné à Anwar, auquel cas il avait oublié (ou n'écoutait que d'une oreille distraite). Pour tous ceux qui avaient déjà eu affaire à Lene ET à Anwar, l'idée que tous les deux parviennent à s'entendre pouvait surprendre – pas parce qu'ils étaient trop différents, mais au contraire parce qu'ils étaient trop similaires et avaient en commun ce caractère disons … pas toujours facile. Et pourtant : « Ça se passe bien, étonnamment. » Lui-même n'aurait pas misé cher dessus, c'était pour dire. « J'veux dire, y'a bien quelques fois où ça coince un peu, mais dans l'ensemble on fait une bonne équipe. Probablement meilleure qu'avec la mère de Tarek, si c'est pas ironique. » Ironique parce que c'était avec celle à laquelle Anwar était marié, qu'il aurait normalement dû faire une bonne équipe … C'était un peu le but, quand on se passait la bague au doigt, mais à ce sujet-là non plus Anwar n'avait pas fait comme tout le monde. « Et toi ? » Elle ? « J'veux dire, ça se passe comment, avec le futur papa ? » Il avait osé, et pourtant regretté presque aussitôt d'avoir posé la question, secouant alors la tête d'un air désolé en ajoutant un peu précipitamment « Enfin, t'es pas forcée de répondre, pardon. Je suis trop curieux. » Déformation professionnelle, dirait-on. Reposant les yeux sur les deux sacs qu'il venait d'amener comme pour mieux noyer le poisson, il s'en était saisi pour mieux débarrasser l'îlot de la cuisine en demandant « Tu veux que je te dépose ça quelque part ? Ici ? » Le ici en question, quant à lui, désignait l'espace vide près du piano, où le regard du brun s'était attardé avec un mélange de curiosité et de ressentiment. Depuis combien de temps n'avait-il pas touché à sa batterie, lui ? « Tu joues ? » avait-il alors questionné avec un brin de curiosité, conscient que l'instrument était peut-être simplement là pour habiller les lieux … C'était quelque chose qui se faisait, chez certains, quand bien même le mélomane qu'il était (normalement) ne concevait pas que l'on puisse posséder un instrument quel qu'il soit sans jamais avoir tenté de l'apprivoiser.











    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

(rosanwar) will you listen to my melody? 763064237  :burger::

Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Craine
Rosalie Craine
les mélodies inavouées
les mélodies inavouées
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-sept ans (08.04.1985)
SURNOM : Rosie pour presque tout le monde, elle rêve déjà du jour où elle entendra son fils chantonner "maman".
STATUT : ils nieront absolument tout si quelqu'un pose la question, mais ils ressemblent de plus en plus à un couple qui se donne une nouvelle chance avec chaque jour qui passe.
MÉTIER : écrivaine de métier, elle s'accorde enfin cette pause qui perdure pourtant depuis plusieurs mois.
LOGEMENT : le loft sur parkland blvd est officiellement délaissé pour l'appartement sur water street, là où elle a enfin osé défaire sa valise.
(rosanwar) will you listen to my melody? B870d4fc1acb2fb88d4e225051bbd96b3417ea0b
POSTS : 2137 POINTS : 360

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : maman de Gabriel Oscar Parker, né le 20.11.2021 › souffre de dépression post-partum suite à son accouchement chaotique › seconde née d’une famille de cinq, en froid avec ses parents et son aîné › mitigée entre son besoin compulsif de plaire et son besoin de retrouver qui elle veut réellement être › menteuse, compétitive, arrogante, elle cache pourtant une femme à la grande sensibilité et une fragilité qu’elle refuse d’assumer › passionnée de littérature, écrit des romans de suspense › souffre du syndrôme de la page blanche depuis presqu'un an.
RPs EN COURS :
(rosanwar) will you listen to my melody? Eada7ab2e195b27c1aa90b0d2d28382a31af0091
craker ☽ how can someone stand so damn close and feel like they're worlds away? i can see your sad story eyes. so how do you have no words to say? all i want is to fall in deeper than i've ever been, why won't you let me? i can handle your heart, so help me. here you are, next to me. so much beauty at my feet all i wanna do is swim. but the waves keep crashing in. no, i'm not afraid to drown. take me out, take me down. i'm so tired of the shore, let me in, baby. you're an ocean beautiful and blue. i wanna swim in you.

(rosanwar) will you listen to my melody? Ne9c
craines ☽ and so i try to understand. what i can't hold in my hand. and whatever i find, i'll find my way back to you. and if you could try to find it too. cause this place is overgrown, it's a waxing moon. home is wherever we are if there's love here too. in the back of my house there's a trail that won't end. we went walking so far it grew back again. and now there's no trail at all. only grass growing taller.

(rosanwar) will you listen to my melody? 7y5i
talie ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. we'll find out what we're made of when we are called to help our friends in need. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there. cause that's what friends are supposed to do.

(12)alexandraanwardavegaïagracemabel #2 & maddy #2rory #6talia #4wendywyatt #19 (ua)wyatt #24 (ff)wyatt #25.
RPs EN ATTENTE : juliet › you?
RPs TERMINÉS :
(rosanwar) will you listen to my melody? 0c04ce36e537f043c9c27ede565d2ff4d58cb4eb
crakerc'est quelqu'un qui m'a dit que tu m'aimais encore. serait-ce possible alors?
#1 (fb)#2#3#4 (ua)#5#6#7 (fb)#8#9 (ua)#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 (ua)#20#21#22#23#24 (ff)#25.


(2022)mabel #1.

(2021)rory #1talia #1wyatt #6 & rory #2wendy #1boyd #2 & ariane #3freyaariane #2 ariane #4garrett #1craines #1jeremiahwendy #2garrett #2talia #2raelynmilo #2talia #3rory #4.

flashbacksmilo #1miaariane #1jordanmaddy #1.
AVATAR : mandy moore.
CRÉDITS : (av. tearsflight) › (sign. siren charms) › (icons. pinterest) › (gifs orlando/mandy. harley ♡) › (crackship talie. mandown ♡ ) › (crackship craines. nairobi ♡ ) › (ubs. loonywaltz)
DC : penny › autumn › trent › eleonora.
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36529-haven-t-had-enough-rosie https://www.30yearsstillyoung.com/t40290-rosie-the-moral-of-the-story https://www.30yearsstillyoung.com/t36674-rosalie-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t37169-rosalie-craine

(rosanwar) will you listen to my melody? Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosanwar) will you listen to my melody? (rosanwar) will you listen to my melody? EmptyDim 30 Jan 2022 - 14:09



« Lili m’a dit que tu vivais avec ta sœur, elle n’est pas souvent là pour te tenir compagnie? » Tu secoues la tête légèrement de droite à gauche. Non, on ne pouvait pas vraiment dire que Haley était la meilleure pour te tenir compagnie, surtout depuis quelques semaines. Elle était souvent partie ta petite sœur, quelque part entre l’université et son boulot, puis quand elle était à la maison on ne pouvait pas dire que toi tu étais de bonne compagnie, alors elle préférait sans doute vivre sa vie de jeune adulte, la mini Craine, elle qui se retrouvait pour la première fois loin des jugements constants de votre mère et de la pression qui prenait automatiquement place lorsque vous viviez au manoir. Tu ne saurais dire si la relation entre ta sœur et toi avait réellement bénéficié de cette cohabitation, mais tu aimais croire que tu savais être là pour elle autant que possible, autant que tu savais le faire, malgré les complications dans ton propre quotidien. « Elle n’est pas souvent là, entre ses études, son job et sa vie sociale, s’occuper de sa sœur prisonnière de son domicile n’est pas sa première priorité. » Et si tes mots peuvent sembler légèrement acerbes, tu ne la blâmes pas Haley, de ne pas passer son temps à l’appartement. Vous savez toutes les deux que vous vous entendez mieux quand il existe une certaine distance entre vous et tu apprécies d’autant plus les moments où elle est là parce qu’elle a envie d’y être et pas seulement parce qu’elle s’y sent forcée. « Mais j’imagine que le temps doit quand même sembler long, oui. » Oh, c’était peu dire. Tu t’ennuyais des petites choses de tous les jours. Même si tu n’avais pas concrètement travaillé sur un projet de roman depuis des mois, tu t’ennuyais de te rendre au bureau de Boyd, ne serait-ce que pour aller lui rendre visite, pour t’imprégner de l’endroit qui te rappelait pourquoi tu aimais tant ce que tu faisais. Tu t’ennuyais de pouvoir vaquer à tes occupations, aller prendre un café ici et là, vivre une vie normale sans la pression constante que tu étais peut-être en train d’en faire trop et de t’épuiser, de te mettre toi ou ton bébé à risque. « Je suis bien tenté de te dire que c’est le moment où jamais d’emmagasiner le plus d’heures de sommeil possible parce que tu risques d’en manquer plus tard, mais je suppose que tu as déjà dû entendre ça des dizaines de fois, hm? » « Lili m’a peut-être déjà fait le commentaire à quelques reprises, oui. » que tu réponds avec un léger rire. Le problème toutefois, c’est que tu peinais à dormir. Un mélange d’inactivité qui faisait que tu n’étais pas aussi fatiguée que tu ne peux l’être normalement mélangé à l’incapacité de trouver une position confortable une fois allongée faisait en sorte que non, tu ne pouvais même pas tenter d’économiser sur ton sommeil avant la naissance de ton fils.

Tu n'oses pas te plonger tout de suite dans le tri des différentes choses qu’Anwar t’a emmené pour le bébé, te disant que tu aurais tout le temps du monde pour le faire une fois qu’il serait parti. Il avait déjà spécifié qu’il ne resterait pas longtemps alors tu voulais en quelque sorte profiter du peu de socialisation que tu pouvais encore avoir avant qu’il ne s’éclipse. « Toutes les excuses sont bonnes pour rentabiliser ses aiguilles à tricoter. » Le commentaire te fit sourire. Ça n’avait rien de bien surprenant lorsque l’on connaissait Talia, elle avait toujours aimé prendre soin de ceux qui lui sont chers et elle mettait tous ses talents à dispositions pour le faire, et Dieu sait qu’ils étaient nombreux, les talents de la Choudhry, tout autant que les attentions qu’elle avait pour toi depuis que tu la connaissais. Tu as l’impression d’être un vieux disque rouillé toutefois, à répéter encore et encore à quel point cette vie de sédentaire ne te plaît pas et que tu es impatiente d’accoucher pour pouvoir rejoindre le commun des mortels à nouveau. « Tu t’es découvert un hobbie ou une passion insoupçonnée? Lene a passé les deux derniers mois de sa grossesse à dévorer la catégorie ‘’drames historiques’’ de Netflix et Amazon, je suis passé à ça qu’elle renégocie le prénom pour celui d’un personnage de Tolstoï ou Dumas. » « Y’a pire comme sélection de prénoms, pas que Wyatt et moi on soit capable de s’accorder sur quoique ce soit. » que tu te permets de commenter avec un sourire sur les lèvres. C’était une tâche des plus ardues que de nommer un être humain que vous n’aviez jamais rencontré, tout en s’accordant sur des préférences qui comme toujours ne s’alignaient pas. « On aurait cru qu’en tant qu’écrivaine, être coincée à domicile soit un plus pour moi, mais j’ai beaucoup de mal à me concentrer pour écrire. » que tu lui avoues. « Mais j’ai bien rentabilisé les sections horreur de tous mes services de streaming. » Ce n’était pas exactement une passion insoupçonnée puisque tu avais toujours été attiré par ce genre, mais ça remplissait tes journées autant que possible, et c’est vraiment tout ce que tu pouvais espérer faire en ce moment. Remplir tes journées comme tu le pouvais pour ne pas virer (trop) folle. Un jour à la fois.

« Elle va bien, elle va bien. Mais j’vais pas te mentir, les enfants y’a rien de pire pour te donner l’impression de vieillir à vitesse grand V. Le répète à personne mais y’a des cheveux blancs qui se cachent là-dessous. » « Ton secret est en sécurité avec moi. » Tu ne pouvais même pas t’imaginer à quel point ça avait dû être un choc pour lui de retomber le nez dans les couches alors que son plus vieux était lui-même en âge d’avoir des enfants (pas que tu le lui souhaitais, avoir un enfant avant même d’avoir atteint la vingtaine n'avait jamais semblé être une idée très judicieuse à tes yeux). Tu te demandais parfois si vous n’étiez pas trop vieux, Wyatt et toi, pour devenir parents, mais tous les questionnements du monde ne changeraient pas le fait que ce serait le cas d’ici quelques semaines à peine. « Ça se passe bien, étonnamment. » Tu avais hésité avant de prononcer le prénom de la mère d’Alma, mais comme Talia vivait une relation plus qu’idyllique avec le père de Maya, tu ne pouvais pas vraiment te tourner vers elle sur des conseils entourant une relation de coparentalité aux aspects un peu particulier. Anwar lui toutefois le vivait depuis plus d’un an avec Lene et si tu savais que leur situation n’avait pas grand-chose à voir avec la tienne, c’était un point de départ. « J’veux dire, y’a bien quelques fois où ça coince un peu, mais dans l’ensemble on fait une bonne équipe. Probablement meilleure qu’avec la mère de Tarek, si c’est pas ironique. » « Vraiment? » Tu ne connaissais pas grand-chose de la relation entre Anwar et son (ex?)-femme, si ce n’est que ça avait toujours été compliqué, du peu que Talia avait partagé avec toi au fil des années. « Je suis contente que vous arriviez à vous entendre. C’est ce qu’il y a de mieux, pour la petite. » Tu étais quand même soulagée d’entendre que la coparentalité était possible, à la limite de l’agréable même si tu te fiais aux dires du Zehri et tu ne pouvais qu’espérer être en mesure d’offrir un tel climat à ton fils une fois qu’il serait né. « Et toi? » Tu lèves les yeux vers lui, n'étant pas certaine de savoir comment réellement expliquer la situation entre Wyatt et toi à quelqu’un qui n’avait pas suivi toutes les péripéties des douze dernières années. « J’veux dire, ça se passe comment, avec le futur papa? » Tu échappes un soupir qui en dit sûrement long puisqu’il s’empresse d’ajouter « Enfin, t’es pas forcée de répondre, pardon. Je suis trop curieux. » Tu secoues la tête doucement. « T’en fais pas. C’est compliqué, mais je pense qu’on s’entend mieux aujourd’hui que dans les dix dernières années depuis notre rupture. » Ça sonnait particulièrement étrange dit comme ça d’ailleurs, mais c’était la vérité. Il avait fallu que les choses éclatent complètement, que cette grossesse vienne changer la donne pour que le jeu et les mensonges cessent enfin et que vous puissiez repartir sur une base aussi neuve que possible. « On évite de trop discuter de comment ce sera une fois qu’il sera là par contre, je sais pas trop si c’est la bonne approche. » que tu avoues en caressant ton ventre arrondi. C’est plus ou moins aisé de s’entendre quand le bébé n’est pas là, que la fatigue ne prend pas le dessus et que vous n’êtes pas en train d’essayer de trouver un horaire de garde qui fait du sens pour un si petit-être, mais ça ne pourra pas toujours être le cas. « Tu veux que je te dépose ça quelque part? Ici? » Il pointe un coin du mur libre, à côté du piano et tu fais signe que oui de la tête, encore perdue dans tes pensées de ce que ça devra être bien trop vite. « Tu joues? » « Huh? » Tu mets quelques secondes avant de réaliser qu’il parle du piano qui se trouve juste à côté des sacs qu’il vient de déposer. « Oh. Eh, juste un peu. » Tu viens gratter ton front maladroitement. Tu n’as pas l’habitude de parler de ton intérêt pour la musique, pas l’habitude que l’on remarque ce piano que tu avais délaissé pendant des années mais avec lequel tu as renoué dans les derniers mois, ton besoin de t’extérioriser souvent assouvi contre les touches blanches de l’instrument, mélangé à ses pages de musique que tu remplissais de notes et de paroles en tout genre. « Tu fais de la musique? » que tu demandes, préférant largement parlé de lui que de cette passion inavouée.
@Anwar Zehri :l:



(rosanwar) will you listen to my melody? P0rWgDf(rosanwar) will you listen to my melody? J36iNh6(rosanwar) will you listen to my melody? FyMeElc
(rosanwar) will you listen to my melody? 9jl4mY1
(rosanwar) will you listen to my melody? Lcds5AP
(rosanwar) will you listen to my melody? OV4BS2P
(rosanwar) will you listen to my melody? 7ZWT0EU
(rosanwar) will you listen to my melody? YlMyvG3
(rosanwar) will you listen to my melody? YtxTUla
(rosanwar) will you listen to my melody? FximBIO

:l::
Revenir en haut Aller en bas
Anwar Zehri
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
(rosanwar) will you listen to my melody? MTtf4TM ÂGE : 39 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce sans cesse repoussé à plus tard ~ un aîné qui a quitté le nid, et de nouveau le nez dans les couches depuis la naissance d'alma en avril 2020
MÉTIER : inspecteur à la brigade des homicides depuis 2016, de retour après 7 mois de congé sabbatique et prêt à martyriser (gentiment) charlie, il balade aussi des touristes sur son voilier pour mettre du beurre dans les épinards
LOGEMENT : #259 beachcrest road (bayside), maze a élu domicile entre le perroquet et le bonzaï, alma y gazouille lorsqu'elle n'est pas chez sa mère
(rosanwar) will you listen to my melody? 0533dbe9a1762de5b4fe96c06b74cc78853741a2
POSTS : 4278 POINTS : 1760

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils né en 2000, Tarek, qu'il partage avec sa (future ex) femme et une fille née en 2020, Alma, fruit d'une relation d'un soir ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2008 à 2016 ☆ un voilier amarré à Bayside, le "Borealis", son refuge ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches
RPs EN COURS : charlie #3 ☆ jamie ☆ melchior ☆ river ☆ caelan #5viviancameronlou #2caitrionachanningirisjackson #3talia #3caelan #4rosaliemaze #5 (16/10 lolzie)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : zoya (2019)alexa (2019)jordan (zombies au)maze (1976 au)

(rosanwar) will you listen to my melody? 0de933ae98536c5a5ae4e76c05c89ccfadb9eb1d
LILINWAR › we laid down in the grass, put our feet towards the sky, pretending we could walk on clouds. Where are the days of summer, on top of the world unstoppable ? Where are the days of wonders, when nothing's impossible ?

(rosanwar) will you listen to my melody? Tumblr_nrt75oB5N51rk4j0bo3_400
MAZEWAR › it's all right, i survived, i'm alive again, 'cause of you made it through every storm, what is life, what's the use if you're killing time ?

(rosanwar) will you listen to my melody? 81733e336a796903f6d95749419885bd8ba361d5
JACKSWAR › underco

(rosanwar) will you listen to my melody? 5a186516f9481792d8cbd40a9c03d683dab110c4
JAYNWAR › underco

(rosanwar) will you listen to my melody? Original
CHANWAR › underco

RPs EN ATTENTE : naomi ☆ olivia #2 ☆ jina
RPs TERMINÉS :
(rosanwar) will you listen to my melody? MW59MHp
NORANWAR (scénario) › let me be the one you call, if you jump I'll break your fall, lift you up and fly away with you into the night. If you need to fall apart, I can mend a broken heart, if you need to crash then crash and burn, you're not alone.

(rosanwar) will you listen to my melody? CommonBarrenGrouse-size_restricted
ZEHRILEY (scénario) › once again i'm settling for second best, turn the page and skip to the end, to where i swore that i would try, since the last time i crossed that line in the back of my mind, i know it only hurts when that door gets opened, dreams are lost and hearts are broken.

2021charlie #2jackson #2charlie #1jackson #1noa #5caelan #3jill #2 2020norah #6talia #2maze #4caelan #2norah #5dylias (incruste)maze #3jill #1noa #4norah #4maze #2mitchell #2leenaolivialene #2talia #1 2019norah #3alfie #1tad #3caelan #1lonnie #3norah #2lene #1romynorah #1noa #3tad #2mitchell #1 2018dylantess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1 alternatifscesar #1 (slasher au)cesar #2 (slasher au)

(rosanwar) will you listen to my melody? Tenor
IBIS LE PERROQUETintervention #1

AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@kidd & sign@wiha-jun & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
PSEUDO : yumita (élodie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 06/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once https://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri https://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

(rosanwar) will you listen to my melody? Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosanwar) will you listen to my melody? (rosanwar) will you listen to my melody? EmptyDim 8 Mai 2022 - 13:59



Lene et lui avaient beau composer avec deux caractères difficilement compatibles (pas qu’ils étaient trop différents, au contraire ils étaient probablement trop similaires) le prénom n’avait contre toute attente pas été une source de conflit majeure, et même, si Anwar devait comparer cela à l’épopée qu’avait été le fait de nommer son fils aîné, cela ressemblait plutôt à une promenade de santé. Tarek avait vécu les trois premiers jours de sa vie sans prénom, les parents de Riley s’en étaient mêlés, la jeune femme elle-même avait eu bien de la peine à leur tenir tête, et plus de vingt ans après cela restait probablement dans les premières places de la liste des griefs que nourrissaient les beaux-parents du policier contre lui. En comparaison, la passion soudaine et éphémère de Lene pour les prénoms désuets était donc bien peu de choses. « Y’a pire comme sélection de prénoms, pas que Wyatt et moi on soit capable de s’accorder sur quoique ce soit. » s’en était de son côté amusé Rosalie, avec une apparente légèreté dont Anwar n’aurait pas su dire si elle était feinte ou sincère. Au sujet de ses occupations actuelles, elle avait en tout cas admis « On aurait cru qu’en tant qu’écrivaine, être coincée à domicile soit un plus pour moi, mais j’ai beaucoup de mal à me concentrer pour écrire. Mais j’ai bien rentabilisé les sections horreur de tous mes services de streaming. » avec ce qui ressemblait à un brin de résignation, et bien que le choix de la catégorie horreur puisse surprendre un peu lorsque l’on était supposé se reposer autant que faire se peut, l’important était probablement qu’elle y trouve son compte et se change les idées. « L’inspiration est une bête capricieuse. » Pas qu’il n’estime avoir le moindre conseil à donner à ce sujet-là cependant, écrire était le métier de Rosalie, quand il ne s’agissait pour lui que d’un hobbie … Un hobbie auquel il ne s’était plus adonné depuis des siècles qui plus est, le démantèlement des Street Cats ayant terminé d’enterrer une inspiration déjà en berne depuis la disparition de son équipier et ami.

Sans surprise, il se sentait d’humeur bien plus bavarde dès lors qu’il était question de ses enfants. Anwar n’en avait sans doute pas l’air au premier abord, mais il était ce genre à ne jamais tarir d’éloges sur sa progéniture et à être fier d’eux en toutes circonstances ; Réservé sur le reste de ses émotions, ce sujet était le seul sur lequel les mots ne lui manquaient jamais. Élever un enfant n’était pourtant pas simple tous les jours, et les deux décennies qui séparaient le fils et la fille du brun l’empêchaient de pouvoir compter sur ses réflexes pour se faciliter la tâche cette seconde fois. Ça, oui bien il vieillissait, tout simplement – « Ton secret est en sécurité avec moi. » Allons bon. Prenant même la peine de s'enquérir de la façon dont se passaient les choses avec la mère d’Alma (en cela il soupçonnait Talia de lui avoir fait un résumé) on sentait bien que la jeune femme tentait aussi de se rassurer quant à sa propre situation, et si le « Vraiment ? » sonnait comme une surprise sincère, elle semblait un brin rassurée à l’idée que les choses puissent bien se passer même en dehors du cadre traditionnel du couple qui décidait d’élever un enfant ensemble. « Je suis contente que vous arriviez à vous entendre. C’est ce qu’il y a de mieux, pour la petite. » Acquiesçant d’un signe de tête, Anwar avait eu l’air de réfléchir un instant à comment présenter sa pensée avant d’expliquer « Je crois que c’est ça qui fait que ça fonctionne. Le fait qu’on ne soit que des coparents, je veux dire. » Ou bien cela n’avait-il de sens que pour lui, dont la vie amoureuse n’avait pour ainsi dire jamais rien eu de “traditionnelle” ? « Quand il y a la vie de couple à gérer en parallèle, c’est plus compliqué … ça demande plus d’efforts. » Des efforts qu’il fallait être prêt à faire, et ce qui avait manqué à Anwar et Riley mais ne manquerait peut-être pas à Rosalie et son Roméo, c’était probablement la volonté. S’excusant cependant d’avoir poussé la curiosité un peu loin, le brun (blond) n’avait en revanche pas été plus surpris que cela lorsque la romancière avait répondu « T’en fais pas. C’est compliqué, mais je pense qu’on s’entend mieux aujourd’hui que dans les dix dernières années depuis notre rupture. » tant la rupture pouvait parfois être vecteur d’apaisement. Pour combien de temps, ça l’histoire ne le disait pas, mais à un moment de sa vie où chaque jour était une étape la future mère avait probablement d’autres choses à penser. « On évite de trop discuter de comment ce sera une fois qu’il sera là par contre, je sais pas trop si c’est la bonne approche. » D’un haussement d’épaules, Anwar avait assuré « On n’est jamais préparé, de toute façon. On a beau faire des plans, au bout du compte ça sera toujours lui qui décide. » et du menton, il avait désigné le ventre arrondi de Rosalie. « Vous ferez au mieux, c’est ce qui compte. » Et c’était le plus important, en plus d’être le mantra de la majorité des parents. Faire de son mieux.

Même si ce n’était pas grand-chose, le brun espérait donc que Rosalie trouverait au milieu de ce sac quelques affaires qui lui seraient utiles, et lui permettraient de cocher plus vite certaines cases de la liste des mille et une choses qui lui manquaient encore avant l’arrivée de son bébé. Le piano près duquel il avait fini par déposer sa cargaison avait quant à lui immanquablement attiré son attention, en bon musicien qui se respectait et malgré le rapport conflictuel qu’il entretenait avec cet instrument en particulier. « Huh ? Oh. Eh, juste un peu. » Seulement un peu ? Ses doigts effleurant les touches avec précaution, l’index d’Anwar était venu enfoncer un Fa aigu dont le son avait eu l’air de rebondir contre les murs de la pièce. « Écrivaine et musicienne, uh ? » Une preuve de plus que les artistes avaient souvent plusieurs cordes à leurs arcs. « Tu fais de la musique ? » La question lui faisant finalement éloigner ses doigts de l’instrument, il avait relevé les yeux vers Rosalie et secoué la tête « Plus maintenant. Mais j’avais un groupe, à une époque, je faisais de la batterie … Pas un truc ouf, mais on se faisait payer en conso gratuites par les bars qui voulaient bien de nous. » Et depuis les Street Cats ? Plus rien. Sa batterie était toujours chez lui, à l’étage, mais depuis la naissance d’Alma et la dissolution du groupe il n’avait simplement pas réussi à y retoucher. « J’ai fait du piano plus jeune, aussi. » Jusqu’à ce que la crise d’adolescence et l’esprit de contradiction ne passent par là, entre autres. « Et tu n’as jamais pensé à écrire ? Des chansons, j’entends. » Pas que l’exercice ne soit totalement similaire au fait d’écrire des livres, l’intention et le public n’étaient pas les mêmes, mais lorsque l’on était à l’aise avec les mots passer de l’un à l’autre multipliait à l’infini les possibilités de s’exprimer.











    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

(rosanwar) will you listen to my melody? 763064237  :burger::

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(rosanwar) will you listen to my melody? Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosanwar) will you listen to my melody? (rosanwar) will you listen to my melody? Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(rosanwar) will you listen to my melody?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-