AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-29%
Le deal à ne pas rater :
TV TCL 50C721 (2021) – QLED, 4K – 50″ (127cm) (Via ODR + code ...
374.99 € 530.99 €
Voir le deal

 Cherish every moment ※ EDDON 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Cherish every moment ※ EDDON 8 Ed2a2c82c65ee862fb8f4d2037dc037aeb91bd72
POSTS : 2936 POINTS : 175

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/5} Michaela - Maisie - Eddon #8 - Birthday - Callie & Eddie - Eddon #10 (FB)

Cherish every moment ※ EDDON 8 4S2xhADq_o
EDDON #8 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Cherish every moment ※ EDDON 8 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Cherish every moment ※ EDDON 8 QuCoEb7n_o
HALSIA (scénario) She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : eternel.love (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 EmptyDim 17 Oct - 21:00



Cherish every moment



You have to make time for the things you love

@Eddie Yang & Halston Hargreeves

Sa main cherchait péniblement son téléphone, où est-ce qu’il était passé ? Il était pourtant bien là, il remplissait son job en relançant sans cesse son alarme. Elle finit par lever sa tête et remarqua qu’il se trouvait sur son bureau. Pourquoi l’avait-elle laissé là-bas ? Elle cligna plusieurs fois des yeux avant de se rappeler qu’elle avait laissé le travail empiéter sur toute sa soirée. Cela ne serait pas arrivé si elle avait continué de déléguer à son assistant, mais elle arrivait de moins en moins à le faire depuis qu’elle savait ce qu’il faisait dans son dos. Halston lui disait de plus en plus qu’elle devait gérer tel acteur, trier les scénarios... avant de finir par ne lui laisser que des miettes, comme s’il s’agissait d’un vulgaire stagiaire. C’était un sacré retour de bâton pour lui, mais c’était tellement bon de voir son visage se décomposer qu’elle ne pouvait que se réjouir de ce retournement de situation ou presque. Elle recommençait à gagner en estime auprès de sa patronne, mais d’un autre côté elle se faisait de moins en moins présente pour Eddie. L’agente de stars ne comptait plus le nombre de fois où elle s’excusait auprès de lui par messages, ils devaient compenser le fait qu’ils arrivaient moins à se voir en se téléphonant plus régulièrement, mais elle n’arrivait pratiquement pas à trouver de moments pour le faire. La brune ne trouvera pas de meilleur moyen de consolation de lui envoyer quelques vocaux, où elle lui rappelait qu’il lui manquait, qu’il ne restait plus qu’un certain nombre d’heures avant qu’ils ne puissent se voir. Elle se leva et stoppa cette sonnerie infernale, avant de regarder ses notifications. Le danseur lui avait envoyé une vidéo dans laquelle un de ses chats réagissait au son de sa voix, elle se mit à sourire bêtement. Elle ne savait pas qui avait le plus adopté qui, elle ou le matou ? Elle devait avouer qu’elle ressentait un certain plaisir à chaque fois qu’elle voyait sa petite tête apparaître lorsqu’elle passait la porte d’entrée. Halston lui répondra que ce soir, sa petite boule de poils allait assister à leur nouveau cour d’acting et qu’il allait pouvoir donner son avis en direct. C’était sa façon de lui rappeler gentiment que ce soir, il n’y échapperait pas, il ne manquera pas de lui dire que de son côté elle allait également avoir ses propres leçons, puisqu’elle allait faire sa deuxième séance de coréen avec lui. Elle n’était aucunement dérangée par cette idée, au contraire, elle le voyait comme un moyen d’être encore plus proche de lui, de s’imprégner davantage de son univers. L’agente de stars fixa l’heure, il lui restait encore dix bonnes heures avant d’être à ses côtés et de pouvoir mettre ce portable sur off, parce que rien n’y personne ne viendra perturber leur vendredi soir.
 
Une fois dans son agence, elle eut le réflexe d’aller à la machine à café, à laquelle elle surprit l’hôtesse d’accueil et une autre collègue, qui avaient l’air inquiètes au sujet de Simon qui ne serait pas là aujourd’hui. Halston n’en croyait pas ses oreilles, c’était bien le prénom de son assistant qu’elle venait d’entendre là ? Elle se permit de s’incruster innocemment avant de se faire confirmer l’information. L’envie d’afficher un grand sourire et de serrer ses poings était forte, mais elle fit l’effort de jouer l’hypocrite en montrant une mine un peu déconfite. Elle osa même leur dire qu’elle espérait qu’il ne se portait pas trop mal, avant de filer dans son bureau avec son cappuccino à la main. Elle avança de quelques pas et ne put s’empêcher de lâcher cri de joie, son plan avait dépassé ses espérances, si seulement il pouvait apporter sa démission bientôt elle serait la plus comblée des femmes. L’agente de stars secoua légèrement sa tête, il ne fallait pas non plus qu’elle vise trop haut, il était déjà merveilleux de savoir qu’elle n’allait pas du tout voir sa tête. Aujourd’hui ne pourrait qu’être une bonne journée. Elle se mit à travailler avec entrain et une productivité qui lui permettrait peut-être de partir un peu plus tôt, si elle arrivait à tenir la cadence. Elle alluma fugacement son téléphone, dans l’unique but de voir son fond d’écran, sur lequel se trouvait son blond préféré, ce qui la motiva à boucler tout ce qu’elle avait à faire. Une fois qu’elle vit le bout du tunnel, elle leva sa tête en direction de son horloge et n’en croira pas ses yeux, elle avait terminé heure plus tôt que prévu. La brune avait presque envie de faire une petite mise en scène, pour mettre en avant ses dossiers terminés devant celle-ci et pouvoir envoyer un message dans lequel elle pourrait glisser un Stay at home Simon, I don’t fucking need you. Depuis quand voulait-elle faire ce genre de choses ? Vouloir être aussi méchante ne lui ressemblait pas, mais c’était dans des instants comme celui-ci qu’elle comprenait pourquoi sa colocataire ne se gênait pas pour être une véritable garce. Il ne méritait pas qu’elle ne pense une minute de plus à lui, elle s’empara de son sac à main et quitta son agence, sans pour autant se rendre directement à Redcliffe. Halston avait décidé de faire un petit détour, pour se rendre dans une de meilleures boulangeries du quartier, qu’elle n’hésitera pas à dévaliser pour gâter son cher et tendre, ainsi qu'elle-même au passage. Est-ce qu’il allait lui reprocher d’avoir pris autant de sucreries et de ne pas penser à son maintien physique ? Peut-être, mais elle risquerait d’être tentée de lui fourrer une pâtisserie dans le bec pour qu’il se taise et apprécie ses cadeaux.
 
L’agente de stars ne l’avait même pas prévenu qu’elle viendrait plus tôt, mais si Eddie avait eu des choses intéressantes à faire il l’aurait très certainement prévenu, c’était ce qu’elle se disait pour se rassurer. Elle s’était garée bien plus facilement qu’à son habitude, elle croisa l’un des voisins du danseur pour qui elle n’était plus du tout un faciès inconnu. Il lui avait dit bonsoir, mais elle n’était pas passée à côté de la légère grimace qu’il avait affiché, comme s’il craignait déjà pour sa tranquillité. Halston cligna plusieurs fois des yeux tout en se disant sorry not sorry, preuve qu’elle appréhendait de moins en moins l’idée de se faire détester dans cet immeuble. Elle se faufila jusqu’au numéro 109 et hésita à s’annoncer en toquant et si un de ses chats en profitait pour se faire la malle ? Cela risquerait de bien mal commencer leur soirée, alors elle préféra se servir de son double de clé. Elle referma rapidement la porte derrière elle, leva ses bras et s’exclama fortement : « Annyeong. » L’américaine avait trouvé ce mot assez facile à mémoriser, ce n’était pas elle qui devait faire l’élève en premier, mais elle aimait lui montrer qu’elle avait déjà bien retenu l’essentiel. Elle déposa son sac de gourmandises sur la table du salon, avant de foncer sur son protégé à qui elle vola un baiser. « Tu ne devineras jamais qui n’était pas là aujourd’hui. » Quoique, sa joie était tellement visible qu’il pourrait facilement trouver ce qui avait pu la mettre de si bonne humeur. Elle passa une main sur sa nuque et colla son nez contre le sien. « Ça fait tellement du bien de savoir que j’ai réussi à gagner une heure de plus avec toi, si tu savais. » Le ventre de l’agente de stars n’était pas du même avis, puisqu’il se mit à grogne pour montrer son mécontentement. « J’ai un peu rogné sur ma pause déjeuner par contre... » Elle se détourna du danseur pour leur ramener ses achats, qu’elle regrettait déjà d’avoir posé. Halston regarda Eddie en prenant l’air d’un enfant qui avait peur de se faire gronder, elle agrippait son sac avec ses deux mains, qu’elle faisait quelque peu gigoter. « Don’t be mad at me. » Qu’elle lui dit en lui servant l’un de ses plus beaux battements de cils. « Je pense qu’on a bien mériter un peu de réconfort. Un réconfort qu’on finira de toute manière par bien dépenser. » L’agente de stars se pinça la lèvre, elle venait de lui sortir son meilleur argument, ce qui ne pouvait que l’autoriser de commencer à mettre la main à l’intérieur de ce gros sachet bourré de sucre, pas vrai ?


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
Cherish every moment ※ EDDON 8 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
Cherish every moment ※ EDDON 8 Aa1Vqka
POSTS : 3113 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Cherish every moment ※ EDDON 8 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Cherish every moment ※ EDDON 8 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

Cherish every moment ※ EDDON 8 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Cherish every moment ※ EDDON 8 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Cherish every moment ※ EDDON 8 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

Cherish every moment ※ EDDON 8 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Cherish every moment ※ EDDON 8 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.

(15 - full)
nanowrimo

loansunanmaxwellcallie #3birthday partymika #2gaby #2jinaasher #2eddon #8clément #2callie x halstonaleddie (fb)eddon #10 (fb) › mav x nicky

RPs EN ATTENTE :
Cherish every moment ※ EDDON 8 Qn8a

(james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 EmptyMar 19 Oct - 20:20




You're with me, not someone else
And I'm scared, scared that it's all a dream
Cause you still look perfect as days go by
I'd stop the world if it gave us time


C’est une journée de plus qui s’écoule et ressemble à toutes les autres.. ou presque. Une journée sans danse, forcément synonyme d’ennui et d’amertume pour Eddie alors que celui-ci a toujours plus l’impression de tourner en rond chez lui. Il n’ose pas tenir les comptes de ce qui le sépare encore de la reprise parce qu’il n’a pas de date officielle, et il ne veut pas se faire une fausse joie en s’accrochant à l’espoir de reprendre plus tôt que ce qui sera finalement décrété par son chirurgien. Il ne reverra pas la couleur d’un parquet de danse avant la fin de l’année et ça il le sait, c’est une réalité qu’il n’accepte pas mais on ne lui laisse de toute façon pas le choix. Il a eu le contrôle pendant sept mois, il a eu l’occasion de s’éviter tout ça alors ce qu'il subit aujourd'hui, finalement, ce n'est rien d'autre que les retombées de son imprudence. Sa convalescence ne se déroule pas exactement comme il l’avait planifié au départ, ses bonnes résolutions n’étant pas toutes tenues. Il est par exemple devenu rare qu’Eddie se rende à son studio pour assister aux répétitions de ses camarades du groupe car la plupart du temps il ne s’en sent pas la force. Les observer sans pouvoir se joindre à eux est une torture, il avait pourtant dit qu’il continuerait de prendre part à la vie du groupe mais la vérité c’est qu’il fuit tout ça dès qu’il le peut à présent. Eddie n’honore plus vraiment son rôle de leader, il ne faudra pas qu’il s’étonne si à son retour Mike a repris les rênes car ses absences sont remarquées, et posent question. Aucun membre ne force avec lui mais il doit leur donner l’impression d’avoir baissé les bras, ce qui n’est pas en accord avec les valeurs de leur groupe auxquelles il s'est toujours dit très attaché. Eddie n’est pas davantage capable de se rendre au théâtre pour voir comment avancent les projets qu’il a quittés il y a plusieurs semaines, tout ça lui rappelle que sa vie a changé et ces lieux où il passait autrefois tout son temps sont à présent des lieux qu’il évite à tout prix. Son appartement est finalement l’endroit où il est le plus souvent fourré, ça ne change pas. Il dit qu’il s’y sent à l’étroit, qu’il y étouffe même parfois, mais il ne fait pas grand-chose pour casser cette nouvelle routine et pour que cette convalescence lui soit complètement bénéfique. Il a quand même deux nouveaux projets, mais pas la motivation de s’y mettre tous les jours. Le premier est ce refuge pour animaux dans lequel il s’est engagé comme bénévole et où Eddie se rend deux à trois fois par semaine, et le second est cette récente lubie consistant à s’améliorer en cuisine pour les beaux yeux d’Halston. Ses progrès ne sont pas encore flagrants mais il ne se décourage pas, s’aidant tantôt d’un livre de recettes coréennes emprunté à sa mère ou d’internet, sur lequel il déniche aussi pas mal d’idées. On n’est pas près d’en faire un grand cuistot mais la volonté est là, quand même. Halston ne sait rien de tout ça car il a en tête de la surprendre, il se dit qu’elle ne pourrait qu’être fière de lui en réalisant qu’il ne se laisse pas totalement dépérir seul chez lui. Alors ce matin il s’est lancé un nouveau défi culinaire dont il lui présentera le résultat quand elle le rejoindra en fin de journée, Eddie ne dirait pas qu’il est entièrement satisfait de lui-même mais on ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir mis tout son cœur dans cette réalisation.

Et puis il y a cet autre projet qui lui tient un peu moins à cœur, cet autre défi qu’il a accepté de relever avant tout pour faire plaisir à Halston et permettre aussi de dissiper un peu les soupçons sur eux à l’agence. Ces cours d’acting Eddie n’aurait pu les prendre qu’avec elle, mais il n’est toujours pas convaincu que ça le mènera quelque part car après tout qui peut dire qu’il ne fait pas tout ça pour rien ? Son quart d’heure de gloire est peut-être bien passé quand il y pense, il a eu sa chance et ne l’a pas saisie à temps alors il ne serait pas surpris que plus aucun rôle ne lui soit jamais confié. Et en même temps est-ce qu’il veut vraiment en faire sa troisième casquette, il n’en sait trop rien. Il y a beaucoup de choses qu’il serait prêt à faire par amour en oubliant un peu ses propres envies à côté et l’acting en fait partie, il ne veut pas perdre leur lien professionnel alors il s’efforce de redevenir ce qu’il avait un peu oublié d’être ces derniers mois : un protégé disponible pour passer des castings, avec le peu de bonne volonté qu’il peut réunir pour ça aujourd’hui. Il n’est pas certain de pouvoir refuser quoi que ce soit à Halston alors si elle doit le mettre sur un projet de rôle prochainement il lui fera confiance, car elle reste la mieux placée pour juger son potentiel et savoir quoi en faire. Eddie n’oublie pas qu’il fréquente une agente de stars renommée qui a l’habitude de lancer des jeunes comme lui, si elle prend toujours son cas au sérieux il veut croire que c’est parce qu’elle croit encore en lui, et non pas parce qu’ils sont ensemble. Il n’aimerait pas se sentir pistonné dans un tel milieu, ils n’en ont jamais parlé elle et lui mais à ses yeux il est clair qu’il ne doit profiter d’aucun traitement de faveur par rapport à d’autres. Ce n’est pas pour ça qu’il s’accroche à elle, il n’a jamais eu en tête de tirer profit de leur relation à ce niveau et il n’est pas prévu que ça change. Eddie ne demande qu’à être crédible alors ces cours sont les bienvenus même si jouer n’est pas ce qu’il préfère faire, il connait l’enjeu autant pour leur couple que pour lui seul. Et puis des cours lui aussi a l’occasion d’en donner à l’américaine, c’est le petit accord qu’ils ont passé tous les deux : elle l’aide à s’améliorer comme acteur et lui l’aide à progresser en coréen. Si jamais Eddie comptait échapper à tout ça c’est peine perdue car Halston lui rappelle le programme de leur soirée en réponse à l’une des nombreuses vidéos de ses chats qu’il lui aura encore envoyées. Un vendredi soir où l’un et l’autre vont donc endosser tour à tour leur rôle de professeur puis d’élève, cette nouvelle dynamique pourrait s’installer durablement comme une habitude entre eux. Dans ces moments-là leur temps ensemble sera au moins garanti et ce n'est pas lui qui risque de s'en plaindre, car Eddie ne voit pas autant sa belle américaine qu’il l’aimerait ces derniers jours, pas depuis que celle-ci doit compenser les tâches retirées à son incapable d’assistant. Elle ne voulait pas que leur couple trinque mais c’est bel et bien le cas, le danseur sait que cette situation n’est censée être que temporaire mais il redouble de messages chaque jour pour s’assurer qu’Halston ne l’oublie pas. Il aimerait parfois qu’elle soit un peu moins présente dans ses pensées pour vivre tout ça un peu mieux, cette dépendance n’est sans doute pas bonne pour lui mais il ne contrôle pas plus ça que le reste. Alors le moment qu’il est attend le plus chaque jour est finalement toujours le même, celui où il la verra passer la porte de son appartement pour pouvoir la retrouver et connaitre les détails de sa journée puisque lui n’a bien souvent pas grand-chose à raconter sur la sienne.

Ce soir Eddie a la bonne surprise de la voir rentrer plus tôt que prévu et dans sa tête il rajoute déjà une heure au temps qu’ils passeront ensemble, si précieux depuis qu’il vient à leur manquer. Halston n’a d’ailleurs plus besoin de s’annoncer avec ce double de clés qu’elle détient à présent, c’est un peu comme si elle vivait ici avec lui et Eddie se surprend même certains jours à le vouloir pour de vrai. Il se dit que ce serait plus simple, mais sûrement aussi un peu tôt. Elle possède une maison bien plus grande et confortable mais où lui ne peut pas aller et venir comme elle dans cet appartement, devenu peu à peu leur petit cocon de couple. L’américaine est même libre d’y passer lorsque Eddie s’en absente même si ce n'est pas souvent, c’est une chose qui ne lui est pas interdite car il n’a tout simplement rien à cacher ici. Sa salutation pleine d’enthousiasme en coréen vaut au danseur d’afficher un large sourire tandis qu’il quitte sa chambre pour la rejoindre et s’avance tranquillement vers elle. « Annyeong jagi. » il formule avant de recevoir son baiser de retrouvailles. « Ça veut dire bonsoir chérie. » Cette précision faite Eddie la ramène contre lui pour l’embrasser de plus belle et sa façon de l’étreindre trahit sans mal le fait qu’elle lui a manqué. Elle aurait été débarrassée de quelqu’un à son travail aujourd’hui et il n’a pas besoin d’en savoir plus pour tirer certaines déductions, à la voir rayonner comme ça. « Si j’en crois ce sourire c’est l’autre fouine que tu n’avais pas dans les pattes aujourd’hui. Ta journée n’a pu être que bonne alors, je suppose. » Il est content pour elle et en même temps il ne peut pas complètement se réjouir d’une situation qui leur porte préjudice. Halston n’a plus beaucoup de temps pour lui alors quand il la retrouve, forcément, il en profite autant qu’il peut. « Ça me fait plaisir aussi car je ne te vois pas beaucoup ces temps-ci.. » Son but n'est pas de la faire culpabiliser, il exprime juste le fait qu’elle lui manque et laisse entendre sans grande subtilité de sa part que ce n’est pas trop ce qui était prévu, au départ. Eddie a peut-être été trop gourmand quant au temps qu’elle pouvait lui accorder aussi, après tout il est le seul qui ne travaille plus ici alors elle ne peut pas être totalement disponible pour lui. L’américaine a manifestement rapporté des petites choses à manger et sa façon de les lui présenter montre bien qu’elle appréhende déjà sa réaction. « Oh Halston.. Tu n’aurais pas dû et tu le sais. » soupire-t-il en découvrant le contenu de son sac sans être pour autant capable de hausser le ton comme avec Nicky. Il s’est senti beaucoup trop injuste l’autre jour avec son cousin, à présent il ne rejette plus ce genre d’attentions même si ce n’est pas du tout raisonnable et que tout ça est juste bon à favoriser sa dégradation physique si on l'écoute. « Ça a l’air délicieux mais je te conseille de garder un peu de place pour autre chose, je ne t’en dis pas plus. » Il conserve encore un peu la surprise mais réalise que ce petit teasing pourrait être mal interprété comme Halston n’a pas l’habitude qu’il la surprenne culinairement parlant. « Et je ne parle pas de moi puisque je sais que tu me dévores sans faim. » il précise alors d’une voix plus chaude tout en la caressant du regard. Eddie préfère se changer très vite les idées pour ne pas perdre ses capacités de concentration déjà faibles en s’excitant tout seul, il est encore un peu tôt pour ça. « Ton annyeong était très bien au fait, il y a un autre mot très important que je t’apprendrai quand on s’y remettra. » Il ne sait pas si Halston aura la curiosité de l’interroger avant la reprise de sa leçon de coréen mais il a en tout cas hâte de lui faire dire ce mot, qui n’est pas sans symbolique pour lui. Eddie finit par la débarrasser de sa veste qu’il accroche lui-même au porte-manteau puis il revient vers elle, jetant au passage un coup d’œil dans son petit sac de gourmandises où il finit par plonger sa main, ce qu’il pourrait vite regretter d’avoir fait. « J’appréhende un peu la leçon d'acting d’aujourd’hui je t’avoue, ce n’était pas fameux la dernière fois, hein. » Le fait de prendre ces cours ici devrait le mettre à l’aise mais il peine encore beaucoup à lâcher prise devant Halston, comme si tout ça faisait naitre en lui une timidité qu’il n’est pas du tout censé avoir. Lors du dernier cours il avait eu beaucoup de mal à se mettre dedans alors il espère faire mieux ce soir. « Ne sois pas trop dure avec moi ou je devrais l’être aussi en retour. » il glisse dans un sourire en se permettant de l’attirer une nouvelle fois vers lui pour capturer ses lèvres. C’est sa façon d’enfouir sa nervosité mais il va pourtant bien lui falloir faire preuve de sérieux, si tant est qu’il en soit capable avec l’américaine pour professeure.








glitters:
 


Dernière édition par Eddie Yang le Mar 26 Oct - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Cherish every moment ※ EDDON 8 Ed2a2c82c65ee862fb8f4d2037dc037aeb91bd72
POSTS : 2936 POINTS : 175

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/5} Michaela - Maisie - Eddon #8 - Birthday - Callie & Eddie - Eddon #10 (FB)

Cherish every moment ※ EDDON 8 4S2xhADq_o
EDDON #8 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Cherish every moment ※ EDDON 8 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Cherish every moment ※ EDDON 8 QuCoEb7n_o
HALSIA (scénario) She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : eternel.love (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 EmptySam 23 Oct - 20:00



Cherish every moment



You have to make time for the things you love

@Eddie Yang & Halston Hargreeves

Si Halston avait la possibilité d’obtenir le pouvoir de son choix, elle choisirait probablement celui de se dédoubler. Elle se verrait si facilement envoyer son double à l’agence pendant qu’elle passerait tout son temps avec Eddie. Il lui avait confirmé à quel point elle pouvait aimer la vie de couple, elle ne savait pas comment elle avait pu envisager de faire une croix dessus le jour où de nouveaux scandales s’était abattu sur son mariage. Elle avait dit à James qu’elle ne serait plus jamais en couple comme si Nolan était un homme irremplaçable, que personne ne serait capable de lui arriver à la cheville. Elle s’était rendue compte que depuis qu’elle avait entamée sa trentaine, elle n’avait plus un petit coeur d’artichaut qui pouvait s’emballer pour n’importe quel damoiseau un minimum charmant. La roche qui l’avait emprisonné pendant un peu plus d’un an avait commencé à se fissurer le jour où elle avait rencontré Eddie, à présent il était libre de battre aussi fort et vite qu’avant. Il était presque effrayant de voir à quel point il pouvait encore s’emballer, alors que voir le danseur régulièrement était devenue une habitude. Il s’agissait en réalité de ce qu’elle aimait le plus quand elle était à ses côtés, ce sentiment de se sentir plus vivante qu’elle ne l’avait jamais été. Ce nouvel équilibre qui s’avéra plus fragile qu’elle ne le pensait, parce qu’elle avait un ennemi insoupçonné au sein même de son bureau. Il avait l’avait bousculé sans gêne, mettant en péril son couple, ce qui faisait de lui la personne qu’elle détestait le plus en ce moment. Ce jeune homme avait de la chance que l’agente de stars ne pratique pas le vaudouisme ou elle aurait rapidement cherché à obtenir l’un de ses cheveux. Il l’avait obligé à délaisser Eddie, son protégé ne lui avait pas fait de repproches, mais il n’y avait pas un seul jour où elle ne se sentait pas coupable. À chaque fois qu’elle se retrouvait devant son immeuble, elle espérait qu’il n’y ait pas passé des journées trop ennuyantes, même si elle avait des preuves du contraire sur son téléphone. Il lui écrivait encore plus qu’avant, comme s’il était pris d’une peur viscérale d’être oublié. Elle ne lui enviait aucunement ce qu’il vivait, elle comprenait qu’il puisse ressentir ce genre de sentiment, mais elle espérait désespérement qu’il trouve quelque chose qui l’anime autant que la danse ou au moins assez d’activités pour lui occuper l’esprit. Il manquait d’argent et cela devait l’empêcher de se divertir comme il se doit, mais il n’avait jamais voulu de son aide financière, ce qui la mettait dans l’impasse. Une fois arrivée devant sa porte, elle pria pour ne pas le retrouver comme affalé comme une loque dans son canapé.
 
Il n’avait pas l’air de s’être laissé aller ce soir, puisqu’il ne se trouvait pas dans son salon. Elle se demandait ce qu’il pouvait bien faire à cette heure-ci, il était peut-être en train de s’occuper de ses chats, qui étaient tout aussi absents que lui. Heureusement qu’ils étaient là pour mettre un peu de gaité dans sa vie lorsqu’elle était absente, elle se doutait qu’il ne devait pas recevoir beaucoup d’autres visites. Elle savait qu’il se socialisait tout de même un minimum, en se rendant de temps en temps dans un refuge, même s’il ne lui parlait jamais bien longuement des autres bénévoles. Halston aimait savoir qu’il avait au moins une bonne raison de sortir, croire qu’il ne sortait de son appartement uniquement pour faire des courses l’aurait déprimé. Il lui arrivait de demander de travailler sur certaines choses qu’elle lui avait enseigné durant des cours d’acting, mais elle n’était pas certaine qu’il s’entraînait autant qu’elle ne le souhaitait. Elle ne lui demandera pas des comptes, elle n’avait de toute manière qu’à voir s’il progressait suffisamment pour savoir s’il travaillait réellement en son absence. Il l’accueilla avec enthousiasme, avec un mot qu’elle n’avait pas encore eu le loisir d’apprendre, mais il lui en dévoilera bien vite la signification. « Est-ce que ce mot s’applique aussi aux hommes ? » Halston étant encore bien loin de maîtriser toutes les subtilités du coréen, elle préférait le lui demander avant de s’en servir et d’avoir l’air bête. Elle se laissa embarquer dans les bras de son compagnon, qui la serrait contre lui comme s’il ne l’avait pas vu depuis plusieurs semaines. Une fois que le baiser qu’il avait entrepris fut terminé, elle nicha son nez dans sa nuque qu’elle renifla subtilement. Il fit une supposition sur le collègue absent, elle s’éloigna légèrement de lui pour pouvoir hocher de la tête. « Excellente même, en plus je la termine avec toi alors que demander de plus ? » Elle vit dans son regard qu’il ne partageait pas autant sa joie, la phrase qu’il prononça par la suite fut un peu trop longue, celle-ci aurait du s’arrêter juste avant qu’il n’ajoute une justification inutilement culpabilisante. L’agente de stars se fit violence en se mordant la langue, elle n’avait pas envie d’entamer une conversation qui pourrait facilement virer à la dispute. Elle préférait instaurer un climat de détente, qui y avait-il de mieux que de consommer du sucre pour cela ? Elle avait sorti un cookie aux noisettes, ce qui déclencha un soupir du danseur. Elle ne croquera pas immédiatement dedans, elle attendait que la beauté de cette sucrerie ne l’attendrisse, une tactique qui finit par fonctionner. Il lui demanda de ne pas trop manger, elle pencha sa tête sur le côté, est-ce qu’il avait réservé un restaurant ce soir ? Ou est-ce qu’il venait de faire une allusion horriblement salace ? Il ajouta qu’il ne parlait pas de lui, ce qui la rassurait, parce qu’elle ne voulait pas qu’il soit dans cet état d’esprit avant d’avoir suivi son précieux cours. Eddie se calma de lui-même en changeant de sujet. « Un mot très important ?  » Halston n’arrivait pas à deviner duquel elle parlait, mais elle était prête à se montrer patiente.
 
Elle ne s’était même pas encore déshabillée, elle commençait à avoir chaud. Il lui retira sa veste comme s’il venait de lire dans ses pensées. L’agente de stars le remercia et  dévora son cookie pour calmer un peu les ardeurs de son ventre. La dégustation de la brune fut quelque peu perturbée par la confession de son protégé, qui ne croyait pas du tout en ses capacités. Elle voulait lui demander de s’asseoir avec elle autour de la table avant de lui répondre quoique ce soit, mais il ne lui en laissera pas le temps en allant saisir ses lèvres. Ses sourcils qui s’étaient froncés, se détendirent durant cet échange d’effluves. « Commence par arrêter d’être aussi sournois. » Dit-elle en lui assenant une légère tape sur le torse. « Une professeure n’est pas à acheter. » Elle lui tourna le dos et s’éloigna avant qu’il ne cherche à l’attraper, elle se débarrassa enfin de son sachet en le déposant sur la table et lui fit un signe pour qu’il vienne la rejoindre. Halston repensa à la dernière leçon d’acting et décida de la commenter une fois qu’il se retrouva en face d’elle. « Ce n’était pas aussi terrible que tu ne le crois, mais si tu continues à douter autant de toi je ne donne pas cher de ta peau aux castings. » L’agente de stars avait-elle été trop honnête ? Elle reprit la parole avant qu’il ne puisse commenter quoique ce soit. « Je ne t’ai même pas encore proposé d’auditions, tu stresses beaucoup trop Eddie. » Elle ne savait pas si c’était une bonne idée de lui en parler, mais elle se lança tout de même. « J’ai une offre vraiment intéressante de Netflix sous la main et tu es le seul de mes protégés qui pourrait y postuler, je dirai même le seul acteur de mon agence tout court. » La brune se montrait quelque peu mystérieuse, mais il pouvait certainement deviner la raison pour laquelle elle ne voyait que lui pour le rôle en question. « On ferait sensation à Shining Stars Agency si j’arrivais à... » Ses yeux verts scintillaient déjà de milles feux, elle le voyait déjà apparaître dans une des séries phares de la plateforme. Elle rapprocha sa chaise de la sienne et saisit l’une de ses mains. « te faire jouer dans la saison 2 de Squid Game. » Eddie allait soit paniquer à l’idée d’avoir un projet aussi ambitieux, soit lui dire qu’il ne connaissait même pas cette série. Le jeune homme ayant beaucoup de temps libre, elle doutait tout de même qu’il n’en ait jamais entendu parler, mais si c’était le cas elle ne savait pas ce qu’elle allait faire de lui.


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
Cherish every moment ※ EDDON 8 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
Cherish every moment ※ EDDON 8 Aa1Vqka
POSTS : 3113 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Cherish every moment ※ EDDON 8 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Cherish every moment ※ EDDON 8 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

Cherish every moment ※ EDDON 8 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Cherish every moment ※ EDDON 8 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Cherish every moment ※ EDDON 8 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

Cherish every moment ※ EDDON 8 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Cherish every moment ※ EDDON 8 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.

(15 - full)
nanowrimo

loansunanmaxwellcallie #3birthday partymika #2gaby #2jinaasher #2eddon #8clément #2callie x halstonaleddie (fb)eddon #10 (fb) › mav x nicky

RPs EN ATTENTE :
Cherish every moment ※ EDDON 8 Qn8a

(james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 EmptyMar 26 Oct - 19:19




You're with me, not someone else
And I'm scared, scared that it's all a dream
Cause you still look perfect as days go by
I'd stop the world if it gave us time


C’est une chance qu’Halston soit arrivée au moment où il rangeait quelques affaires dans sa chambre, car le fait d'être rentrée plus tôt que prévu aurait pu l’amener à surprendre Eddie dans une occupation peu glorieuse. Étendu de tout son long sur son canapé en train de revoir les films de son adolescence pour la énième fois ou même en pleine sieste puisqu’il en fait toujours une dans l’après-midi depuis qu’il est convalescent. Elle ne l’aura pas vu ce soir comme l’épave qu’il est pourtant, certains jours. Il n’y a que pour elle qu’Eddie s’efforce de sauver les apparences parce qu’il craint de perdre tous les avantages de sa jeunesse aux yeux de l’américaine s’il ne se montre pas un minimum actif, même dans son nouveau quotidien. Elle ne doit pourtant pas être dupe, elle sait qu’il sort très peu de chez lui et elle doit aussi avoir remarqué sa perte d’intérêt pour à peu près tout ce qui l’entoure. Eddie ne se livre jamais vraiment sur comment il se sent et ses moments de faiblesse, plutôt nombreux ces jours-ci, il s’arrange pour les affronter seul. Loin de lui l’envie de paraitre complètement abattu et cafardeux quand Halston est là, ce sont ses chats finalement qui le voient le plus broyer du noir parce que eux, au moins, ne risquent pas de le juger. S’il n’était pas responsable de ce qui lui arrive Eddie se laisserait peut-être plus facilement aller mais il ne veut pas encore entendre qu’il a cherché ce qui lui arrive, s’il avait le malheur de craquer devant Halston ne penserait-elle pas qu’il abuse après tout ça ? Il ne tient pas à ce qu’elle se dise qu’il passe sa vie à se plaindre et à subir, à ce qu’elle puisse voir en lui un déchet et le considérer comme un foutu boulet à sa cheville. C’est peut-être bien ce qu’il est dans le fond depuis qu’il ne travaille plus, ne conduit plus, et dépend d’elle pour bien plus de choses qu’il ne veut encore l’admette. Le temps qu’elle essaie tant bien que mal de dégager pour lui par exemple, quand de son côté il a du temps à revendre pour elle. Eddie a l’impression de passer ses journées à l’attendre et ce n’est pas la meilleure sensation du monde, il se demande d’ailleurs comment il aurait vécu sa convalescence si Halston n’avait pas été dans sa vie à ce moment-là. Est-ce qu’il aurait d’autant plus sombré, ou est-ce qu’à l’inverse il se serait plus facilement motivé à sortir et à optimiser tout ce temps qui lui est donné, on ne le saura jamais. Il ne lui avouera évidemment pas qu’il a comaté une bonne partie de sa journée car elle penserait qu’il se laisse vraiment trop aller, ce qui n’est pas tellement faux. Tout comme il ne lui dira pas ce qu’il a fabriqué dans sa cuisine tout à l’heure car c’est une petite surprise qu’il lui réserve, une bonne il l’espère étant donné qu'Eddie doute facilement de ses initiatives en ce moment. Pour une fois il s’est motivé à faire quelque chose qui change un peu et le sort aussi de sa zone de confort, ce serait un jour à marquer d’une pierre blanche s’il ne s’exerçait pas depuis une bonne semaine en réalité.

Tout ce qui moisit en lui semble disparaitre dans un nuage de poussière quand elle entre dans son champ de vision, Halston a le pouvoir d’éclaircir tout son monde au moindre mot qu’elle peut prononcer, ou regard qu’elle peut poser sur lui. Elle est un peu sa sauveuse par ces temps compliqués, avec elle au moins il retrouve facilement le sourire et personne dans l’entourage du danseur n’a un tel effet sur lui. Pas même sa petite sœur, leur relation s’étant beaucoup trop compliquée ces derniers mois. L’américaine n’a pas besoin de dire grand-chose pour qu’il ne voit plus qu’elle mais il chavire d’autant plus en l’entendant parler coréen, sa langue maternelle sonnant si joliment dans sa bouche. Ce n’est toutefois pas une surprise car bien avant le début de ces cours et même de leur histoire l’agente avait démontré un certain intérêt pour cette langue, et quelques facilités de prononciation aussi. Eddie se réjouit de lui faire peu à peu découvrir sa culture même si pour le moment elle détient à peine les bases du coréen, il leur faudra beaucoup de pratique ensemble avant qu’elle soit capable de mener ne serait-ce qu'une conversation simple. Pour ce qui est des différentes salutations c’est en cours d’assimilation, il reçoit d’ailleurs une question quant au terme jagi et sa possible utilisation au masculin. Eddie hoche la tête, c’est bien un mot qu’elle pourra employer le concernant comme lui vient de le faire pour elle. « Oui, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. » Jagi peut désigner un ou une chéri(e) mais ils y reviendront en temps voulu, il n'est pas encore l'heure de s'y remettre. En attendant il compte bien profiter un minimum de ces retrouvailles car même si Halston ne s’est absentée qu’une journée c’est déjà beaucoup pour lui, il trouve le temps sacrément long en son absence parce qu'il reçoit bien peu de visites ici quand ce ne sont pas les siennes. Sa journée aurait été excellente et se conclurait en beauté avec sa présence à lui, il suppose donc qu’il lui a quand même un peu manqué et cette idée le rassure.. même si pas totalement. « J’ai attendu ce moment toute la mienne, de journée. » il l’informe en ayant, c’est vrai, un peu de mal à se montrer enthousiaste quand leurs moments à deux se font rares. Eddie n’ose pas lui avouer qu’elle est non stop dans ses pensées de son départ le matin à son retour le soir parce qu’il ne veut pas la laisser penser qu’il n’a qu’elle à l’esprit, même si c’est un peu vrai. Ça fait partie des choses qu’il ne laisse pas facilement entendre et il y en a une autre, qu’il aurait peut-être un peu plus d’aisance à dire s’il le faisait en coréen plutôt qu’en anglais. Ce mot important dont elle ne connait pas encore la nature, mais à propos duquel elle semble déjà pas mal s’interroger. « Il l’est en tout cas pour moi. » Elle ne se doute peut-être pas de ce dont il parle et si c’est le cas il pourra alors la surprendre en lui faisant à nouveau découvrir les subtilités de sa langue maternelle. « J’espère que tu auras envie de l’ajouter à ton vocabulaire quand tu le connaitras. » À condition qu’elle ne le prononce pas à la légère envers n’importe qui, il pourrait le préciser mais ça coule peut-être de source sachant qu’il a insisté sur l’importance du mot en question - comprendre surtout, sa symbolique. Et puis il va se taire après ça parce qu’il va finir par se trahir, à trop en dire.

Il imite Halston et s’empare d’un cookie à son tour mais contrairement à elle Eddie a bien plus de mal à l’engloutir, la culpabilité le gagnant bien vite en pensant à ce corps qui n’a pas du tout besoin de cet apport de sucre. Le danseur ne peut pas non plus s’en priver complètement alors il croque avec parcimonie dans le biscuit, sans être certain qu’il en viendra à bout. Il veut surtout faire plaisir à Halston qui a eu une jolie attention en ramenant ces gourmandises, même s’il prend au final peu de plaisir à y goûter. Eddie semble même davantage intéressé par le fait de la croquer elle mais ça c’est parce qu’il se contient bien mal en sa présence, et d’autant plus depuis qu’il la voit moins. Il ne fait pourtant que l’embrasser mais c’est apparemment déjà trop alors qu’ils sont censés se remettre à leur leçon d’acting. Halston est plus sérieuse que lui mais c’est aussi plus simple pour elle, elle est encore dans son rôle d’agente qu’elle a occupé toute la journée tandis que lui ne rentre pas comme par magie dans son rôle d’élève. « Ma professeure est un peu trop charmante, c’est pas simple de se concentrer. » Eddie s’en amuse car il prend encore beaucoup (trop) ces leçons à la légère, et il se dit que s’il avait eu des professeures aussi agréables à regarder peut-être qu’il se serait un peu plus accroché aux études au temps du lycée. Il douterait trop de lui et de ses capacités d’acteur, son dernier essai n’ayant pas été aussi terrible qu’il le pense d’après Halston. Eddie la rejoint autour de la table et laisse échapper un bref soupir. « Je stresse parce qu’il y a un millier de mecs plus qualifiés que moi rien que dans cette ville. » Des mecs qui partiraient forcément avec bien plus de chances que lui lors d’un casting, son expérience dans le domaine est encore faiblarde et s’il a été assez bon pour décrocher un contrat d’égérie avec une marque de glaces en revanche rien ne dit qu’il pourrait de nouveau convaincre un producteur de film. Eddie sait bien que le but de ces cours est justement de le faire progresser mais il n’est pas un acteur, pas de son point de vue et il n’est même pas certain de vouloir le devenir. Halston aurait reçu une offre intéressante et ne tarde pas à lui en faire part, l’étonnement animant bien vite les traits du danseur. « De Netflix ? C’est pas rien ça. » Et il est loin de deviner la suite, la mention selon laquelle il serait le seul de ses protégés en capacité de postuler pour ça l’intrigue d’ailleurs beaucoup. Qu’a-t-il de plus que les autres, Eddie ne voit vraiment pas mais il ne reste pas longtemps dans son ignorance. « Squid quoi ? » il relève d’un air faussement confus avant de se laisser trahir par un sourire un peu trop franc. « Ça va ! Je te fais marcher, je connais quand même un minimum Squid Game. » Dans les grandes lignes disons car il n’a pas regardé un seul épisode, il constate juste que la série fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux depuis quelques temps. Eddie n’est pas du genre à suivre le mouvement dès qu'un phénomène débarque alors il se donnait le temps de s’y mettre, un temps qu’il n’aura au final peut-être pas. « On parle bien de la série sud-coréenne avec la grande poupée flippante et les jeux de gamins ? Je ne l'ai pas vue mais je ne suis pas passé à côté de son succès. » Qu’elle ne s’avise pas de le spoiler surtout, c’est à peu près tout ce qu’il en sait pour l’instant. Mais ce qu’il sait, surtout, c’est que cette série rafle tout sur son passage et il perçoit dès lors un enjeu face auquel il n’est pas vraiment de taille. « Tu.. crois pas que c’est un trop gros projet pour moi ? » Lui qu’on ne connait que pour un seul petit rôle et des apparitions publicitaires jusqu’à présent, c’est que ça lui parait bien ambitieux tout ça pour un débutant comme lui. « M’envoyer en Corée est donc tout ce que tu as trouvé pour te débarrasser de moi chérie. » Il se met à rire nerveusement, c’est un peu limite mais il avait très envie de la placer celle-là. « Plus sérieusement, je comprends mieux où tu voulais en venir. » Il est de loin le plus coréen de ses protégés et il n’aurait pour le coup jamais cru en tirer un avantage un jour. Eddie retrouve un semblant de sérieux, elle est au moins parvenue à capter toute son attention avec cette nouvelle et le voilà enfin pleinement concentré. « J’imagine quand même qu’ils ne doivent pas prendre n’importe qui, même pour des figurants. » Parce que n’importe qui c’est exactement ce qu’il estime être dans le milieu, Eddie. Une façon de lui dire de bien y réfléchir avant de le proposer lui aux casteurs de la série parce qu’il s’en voudrait de rater l’audition et de ruiner un aussi beau projet, sachant la publicité qui pourrait être faite à son agence au pays du matin calme.








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Cherish every moment ※ EDDON 8 Ed2a2c82c65ee862fb8f4d2037dc037aeb91bd72
POSTS : 2936 POINTS : 175

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/5} Michaela - Maisie - Eddon #8 - Birthday - Callie & Eddie - Eddon #10 (FB)

Cherish every moment ※ EDDON 8 4S2xhADq_o
EDDON #8 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Cherish every moment ※ EDDON 8 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Cherish every moment ※ EDDON 8 QuCoEb7n_o
HALSIA (scénario) She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : eternel.love (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 EmptyJeu 4 Nov - 20:00



Cherish every moment



You have to make time for the things you love

@Eddie Yang & Halston Hargreeves

Apprendre la seconde langue d’Eddie était une jolie manière de se rapprocher de lui, elle ne pensait pas que cela lui ferait autant plaisir qu’elle s’y mette. Elle avait montré son intérêt pour le coréen à plusieurs reprises, tout d’abord en lui demandant de traduire un mot au restaurant, secondement en glissant la chanson Any song dans sa playlist, même si elle n’avait pas pensé une seule seconde qu’il finirait par l’écouter. Halston frissonna rien qu’en repensant à la soirée où elle avait été diffusée, celle où tout avait bousculé. Elle se rappelait lui en avoir demandé sa signification et elle se rendit compte qu’elle ne prenait plus le temps de découvrir de nouveaux morceaux, alors qu’elle les apprécierait encore plus maintenant qu’elle pourrait commencer à les comprendre toute seule. Eddie pourrait sûrement lui en conseiller un certain nombre, mais elle ne voulait pas l’entraîner sur ce terrain avant qu’il n’ait suivi son cours le premier. « D’accord, jagi. » L’agente de stars appréciait la simplicité de ce mot, dont elle allait certainement se servir de manière récurrente à présent. La brune aurait aimé profiter de cette étreinte sans se sentir coupable, mais l’entendre dire qu’il avait attendu leurs retrouvailles toute la journée lui fit un pincement au cœur. Dans un autre contexte, cette phrase aurait été la bienvenue, mais là elle ne lui faisait que de lui coller l’étiquette de mauvaise chérie. Est-ce qu’il avait le droit de se plaindre ? La réponse était complexe, mélange de non et de oui. Non parce qu’il était responsable de sa situation, oui parce qu’il était humain de ne pas tout garder pour soi. Il était normal de partager les ressentis négatifs dans un couple, mais elle se demandait s’il lui arrivait de se confier à des proches ou ne serait-ce qu’à une personne. Elle savait que plusieurs personnes lui avaient tourné le dos, qu’il était en froid avec un de ses plus anciens amis, mais elle ne savait pas s’il discutait de manière régulière avec quelqu’un. Il était délicat d’aborder la question, alors elle la garda pour un moment plus propice. Ce soir elle c’était elle qui était présente, elle ne comptait donc sur personne d’autre. Il lui fit part d’un mot mystérieux, qu’il espérait voir dans son vocabulaire prochainement, s’il comptait autant que cela pour lui elle n’hésiterait pas à l’utiliser. « J’ai hâte de le connaître, alors. » Ce mot et tout plein d’autres, apprendre sa seconde langue réveillait l’étudiante studieuse qui sommeillait en elle, la friande de nouvelles connaissances.
 
Manger était un des plus grands plaisirs de la vie, mais il semblait être devenu un calvaire pour Eddie. Elle n’était que moyennement bien placée pour lui jeter la première pierre, elle s’était elle-même privée de nourriture lorsqu’elle allait mal, mais pas pour les mêmes raisons que lui. Les siennes lui paraissaient plus... futiles ? Se faire plaisir de temps en temps n’allait pas le rendre obèse, mais cela semblait tout comme pour lui, qui semblait peiner à manger ce cookie. Si elle l’avait fonctionné elle-même, elle se serait particulièrement vexée. Heureusement qu’il y avait une chose qui ne tarissait pas chez lui, c’était le désir qu’il pouvait ressentir pour elle, il ne lui fallait pas grand-chose pour allumer la flamme. C’était dans les moments intimes qu’elle avait le plus l’impression qu’il se sentait le plus vivant, mais elle ne pourrait pas lui en accorder maintenant, alors qu’ils avaient du pain sur la planche. Il prétexta qu’il était trop compliqué de se concentrer à cause de son charme, ce à quoi elle répliqua : « Je vais mettre un sac sur ma tête alors. » Une plaisanterie à laquelle il répondra certainement non, mais s’il fallait qu’elle soit négligée pour qu’il arrive à se montrer sérieux, elle serait bien capable de se laisser aller. Il ne se pensait pas de taille, parce qu’il y aurait beaucoup trop de concurrence, plus qualifiée que lui. Elle connaissait bien cette réplique, qui était sortie de la bouche de plusieurs acteurs. « Qualifié ne veut pas dire talentueux, tu peux percer sans être passé par une grande école. » Halston avait un bon exemple de ce qu’elle disait, enfin à moitié puisqu’il s’agissait de son ex-mari, qui avait brillamment réussi une reconversion dans l’acting alors qu’il était loin d’y être formé. L’agente de stars ne prononcera donc pas ce nom interdit, qui avait plus d’une fois exaspéré le danseur, qui n’avait pas besoin de se mettre de nouveau à se comparer à lui. « Faire semblant c’est la clé. » Faire semblant d’avoir de l’assurance, de se croire aussi bon si ce n’était meilleur qu’autrui, cela pouvait s’appliquer à bien des domaines, aussi bien personnels que professionnels. Elle décida de lui tendre une carotte, pour voir s’il montrerait soudainement plus de motivation. Le nom de la célèbre plateforme de streaming avait fait son petit effet. L’agente de stars ne s’arrêtera pas à là, en lui dévoilant le projet qu’elle avait pour lui. Il joua l’ignorant pendant quelques secondes, s’il avait tenu plus longtemps elle l’aurait secoué, elle ne trouverait pas normal qu’il ne connaisse pas le nom de cette série. Il avait peut-être déjà visionné un épisode, maintenant qu’il avait largement le temps de traîner sur Netflix. Eddie chercha à confirmer qu’ils parlaient bien de la même œuvre, elle hocha de la tête. « Oui, je parle bien de celle-ci. » Il ne l’avait pas visionné mais en connaissait les grandes lignes, ce qui pouvait aussi bien être un avantage qu’un inconvénient. Le danseur ne croyait pas en son potentiel, mais elle avait un bon exemple à lui donner pour qu’il puisse y croire. « L’une des actrices principales, Jung Ho-yeon n’avait jamais eu un seul rôle avant de jouer dedans, maintenant c’est une célébrité très en vue qui a gagné des millions de followers. » Un chiffre qui lui avait presque donné le tournis tant il était impressionnant. Les sourcils de la brune se froncèrent lorsqu’il supposa qu’il s’agissait du seul moyen qu’elle avait trouvé pour se séparer de lui. Il faisait comme s’il ne l’avait pas réellement pensé, mais elle savait que c’était bien le cas alors elle se leva.
 
Halston l’avait fixé quelques secondes, avant de s’approcher de lui et de se faire une place sur ses genoux. Elle saisit son visage pour qu’il ne puisse pas échapper une seule seconde à l’agacement lisible dans son regard. « Arrête de te considérer comme un boulet, bon sang. » L’américaine était un peu chagrinée qu’il puisse penser de cette manière, alors qu’elle s’était toujours montrée ravie de le retrouver. « Je t’offre une superbe opportunité, qui ne se représentera pas deux fois, qui rendra sûrement ta famille fière. Une opportunité qui nécessitera une ou deux semaines de tournage, pas plus. Je serai la dernière à t’envoyer loin de moi pour une longue durée, alors je n’accepte pas que ce genre de pensées te traverse l’esprit, c’est compris ? » L’agente de stars s’était montrée tout particulièrement ferme, parce qu’elle ne pouvait pas laisser passer ça. « C’est un tremplin que tu ne peux pas refuser, même si ça me prive un peu de toi. » Dit-elle avec une voix un peu plus basse, comme si elle était déjà attristée par l’idée de savoir qu’il pourrait partir loin d’ici. « Tu n’es pas n’importe qui et je ne dis pas ça parce que tu es l’homme qui partage ma vie. »  Elle cala son nez contre le sien et ferma ses yeux. « Je le sais depuis le jour numéro un. » Un jour dont l’anniversaire approchait à grands pas, elle espérait qu’elle aurait la possibilité de l’avoir à ses côtés quand il viendra. « Mettons-nous au travail maintenant, tu veux bien ? » Demanda-t-elle en ouvrant ses paupières. Elle mit fin à cette grande proximité, qui l’aurait sans doute empêché de vouloir se plonger enfin dans l’acting. Elle fit quelques pas dans le salon, tout en parlant à haute voix. « Bien alors Netflix est à la recherche d’un acteur pour le rôle de Chongyun, un jeune accro aux casinos qui se retrouve à jouer au Squid Game à cause de ses dettes. Il est insolent, téméraire et est prêt à tout pour gagner. J’aimerais que l’on essaye de jouer deux scènes, pour te mettre dans sa peau. » Halston réfléchit un instant à comment elle allait présenter la première situation. « Je vais faire ton patron, tu es serveur dans un restaurant mais tu ne prends pas ton travail au sérieux, parce que tu es persuadé que tu vas gagner bien plus en jouant, ok ? » L’agente de stars lui laissa le temps de l’assimiler et partit rejoindre sa chambre, dont elle ferma la porte. Elle l’ouvrit à la hâte et s’approcha du danseur. « CHONGYUN, tu crois vraiment que c’est le moment de prendre une pause avec cet afflux  de clients ?! » Elle ne se rendra pas compte que l’un des chats venait de rentrer, il se posa devant elle et se mit à miauler. Il ne devait pas comprendre pourquoi elle s’était mise à crier, mais au lieu de s’attendrir elle décida de l’inclure. « Et arrête de nourrir tous les putains de chats du quartier !! » Savoir improviser était un art qu’il devrait apprivoiser, pour marquer plus de points.




Dernière édition par Halston Hargreeves le Lun 15 Nov - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
Cherish every moment ※ EDDON 8 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
Cherish every moment ※ EDDON 8 Aa1Vqka
POSTS : 3113 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Cherish every moment ※ EDDON 8 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Cherish every moment ※ EDDON 8 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

Cherish every moment ※ EDDON 8 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Cherish every moment ※ EDDON 8 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Cherish every moment ※ EDDON 8 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

Cherish every moment ※ EDDON 8 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Cherish every moment ※ EDDON 8 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.

(15 - full)
nanowrimo

loansunanmaxwellcallie #3birthday partymika #2gaby #2jinaasher #2eddon #8clément #2callie x halstonaleddie (fb)eddon #10 (fb) › mav x nicky

RPs EN ATTENTE :
Cherish every moment ※ EDDON 8 Qn8a

(james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 EmptyLun 8 Nov - 19:19




You're with me, not someone else
And I'm scared, scared that it's all a dream
Cause you still look perfect as days go by
I'd stop the world if it gave us time


Eddie n’a pas l’occasion de parler le coréen tous les jours, la crainte de sa mère était même qu’il finisse par en oublier des notions s’il ne continuait pas de le pratiquer avec eux. Sa langue maternelle a toujours sa place au sein du foyer Yang mais en dehors l’anglais domine très largement dans ses interactions quotidiennes car les seules personnes de son entourage initiées au coréen sont les membres de sa famille. Ses amis, ses collègues ou encore ses élèves, tous ou presque sont anglophones et n’ont au final jamais démontré tellement d’intérêt pour la culture du danseur. Il ne fait pas un secret de ses origines, au contraire, mais quand il ne précise pas lesquelles un doute persiste toujours, ce qui l'a déjà confronté à des situations loufoques où on tentait de l'associer à tous les pays d'un certain continent jusqu'à trouver le bon. Eddie s’est déjà fait la réflexion qu’il pourrait monnayer des cours de coréen s’il finissait par ne plus savoir comment gagner sa vie, c’est une langue qu’il maitrise et dont l’apprentissage est assez recherché depuis quelques années avec l’émergence de la musique et des dramas issus du pays du matin calme. De là à en faire son prochain gagne-pain peut-être pas, mais quand il prétend que la danse est la seule chose qu’il soit en mesure d’inculquer à d’autres il n’est pas tout à fait dans le vrai. Halston peut en témoigner puisqu’elle prend depuis peu des leçons avec lui, sa culture contrairement à d’autres l’américaine s’y est toujours intéressée et Eddie prend très à cœur le partage de la langue mais aussi des coutumes et traditions de son pays d’origine - même s'il ne s'y plie lui-même pas toujours. Un pays très riche à ce niveau dont il pourrait lui faire découvrir des tas de choses en attendant de l’y emmener un jour, peut-être. Il n’oublie pas qu’il lui avait conseillé de passer par Daegu et ça n’avait déjà rien d’un hasard à l’époque, puisqu’il s’agit de la ville où sont nés ses parents et aussi de celle qu’il connait le mieux. Ce n’est pas parce qu’ils échangent des salutations en coréen qu’Halston détient toutes les bases de cette langue aux nombreuses subtilités mais les débuts sont là, et sont même encourageants. Le danseur étire un sourire en l’entendant répéter son fameux jagi car il sonne si bien quand il vient d’elle. La prononciation est d’ailleurs un point sur lequel il doit très peu la reprendre, il savait qu’elle disposait de certaines facilités pour ça et elle le lui prouve encore. Eddie espère qu’elle répétera avec tout autant d’aisance et de naturel l’autre mot qu’il garde pour plus tard, qu’il serait franchement peiné de ne pas voir rejoindre son vocabulaire une fois acquis. Elle dit avoir hâte de le connaitre et il a sûrement plus hâte encore de le lui transmettre, sans savoir si elle sera capable d’en deviner la signification avant qu’il la lui donne. « Tout à l’heure, promis. » Il en fera peut-être même la base du cours d’aujourd’hui car il y a pas mal de choses à en dire, et différentes façons d’en exprimer l’idée. Les expressions pour ça ne manquent pas, formelles ou informelles, simples ou à rallonge, il y en a pour tous les goûts.

Il la trouverait presque cruelle à le tenter avec ces biscuits alors qu’il n’est pas censé céder à l’appel du sucre en ce moment. En réalité il pourrait Eddie car il a encore de la marge et même pas mal fondu depuis le début de sa convalescence, sauf qu’il ne s’en rend pas compte et reste même persuadé que le moindre excès pourrait lui coûter cher. Un cookie, juste ça, peut le faire culpabiliser plusieurs heures derrière parce qu’il n’a plus rien pour compenser, plus aucun moyen de l’éliminer une fois ingurgité. Jusqu’ici la danse contrecarrait très bien son alimentation pas toujours très saine mais à présent ce qui n’est pas brûlé pendant l’effort a des chances de s’installer, et sa plus grande peur est vraiment de voir son corps changer pendant ces mois de pause. Il se devra de rentrer dans ses costumes lorsqu’il retrouvera le chemin de la scène, et il préfère encore flotter dedans qu’être incapable de se mouvoir à l’intérieur parce que le tissu le restreindra beaucoup trop. Halston doit se dire qu’il se prend bien trop la tête pour de simples cookies mais elle n’est pas à sa place, son corps n’est pas son outil de travail et elle n’est pas susceptible de faire perdre de l’argent à sa boite si elle doit prendre un ou deux kilos. Lui, si. À vrai dire la tentation est plus grande du côté de l’agente que du côté de ces biscuits, si Eddie devait croquer l’un ou l’autre c’est sur l’américaine que se porterait son choix et ce, sans la moindre hésitation. Quelle idée aussi de prendre des cours d’acting avec la femme qui le rend faible en un regard et pour qui il peut si facilement s’enflammer. Bien sûr que sa concentration ne tient pas à grand-chose car dans l’intimité de cet appartement Eddie ne peut pas nier avoir certaines envies, surtout quand il l’a attendue toute la sainte journée et eu le temps d’imaginer de quelle façon ils se retrouveraient tous les deux une fois le soir venu. Halston suggère de se mettre un sac sur la tête pour lui permettre de se concentrer davantage et la réaction du danseur ne se fait pas attendre. Il vient se planter face à elle et plonge ses yeux dans les siens, non sans contempler au passage ce visage qu’il considère comme la huitième merveille de ce monde. « Et me priver de ce regard ? Je ne crois pas, non. » il souffle dans un sourire en coin alors que ses lèvres lui font envie mais il se retient, pour lui montrer qu’il peut quand même se contrôler et que non, il ne pense pas qu’avec son entrejambe. Son sérieux il le retrouve d’ailleurs bien vite en complexant sur son manque d’expérience par rapport à un paquet d'autres acteurs dans cette ville, ce à quoi l’américaine lui répond qu’avoir du talent et être qualifié sur le papier sont deux choses bien distinctes. « Je sais que j’ai du talent mais en tant que danseur, c’est le seul domaine où je considère avoir fait mes preuves jusqu’ici. » En tant que danseur il sait même très bien ce qu’il vaut Eddie et il n’a pas peur de se voir comme l’un des meilleurs de sa génération, proclamé prodige du parquet par les grands noms du milieu dès ses débuts pour une bonne raison. Comme acteur à l’inverse il n’a encore rien prouvé, c’est un tout autre monde, un tout autre métier et elle a beau croire en lui, certains jours il se demande vraiment s’il a sa place là-dedans. « Cela dit je veux bien croire que tu sais repérer les gens à potentiel, tu ne serais pas une agente renommée sans un bon radar. » il lui accorde quand même, car elle a eu le nez fin avec pas mal de ses protégés alors pourquoi est-ce qu’il n’en serait pas de même avec lui ? La clé serait de faire semblant, Eddie intègre ce qu’il entend mais encore faut-il l’appliquer derrière. « D’habitude je n’ai pas besoin de faire semblant. » Car d’habitude il ne manque pas de confiance en lui, il ne craint pas la concurrence et n’a pas peur de montrer ce qu’il a dans le bide. Eddie a toujours évolué dans un milieu très compétitif avec l’ambition d’être le meilleur, quand il s’aventure dans quelque chose il ne le fait généralement pas à moitié mais c’est beaucoup plus simple de croire en lui dans un domaine qu’il maitrise, l’acting demeurant encore à ses yeux comme un monde rempli d’inconnu pour lequel il n’est pas taillé. Il réalise que cette opération et les conséquences de celle-ci sont en train de bousiller la confiance en lui qu’il avait si durement forgée par la danse pendant toutes ces années. Il doute de lui, de ses capacités et de son potentiel comme il ne l’avait plus fait depuis longtemps et c’est le signe qu’il doit réagir au plus vite. Trouver sa place et sa légitimité dans tout ça, et apprendre à aimer le fait de jouer car pour l’instant l’acting est plus une casquette enfilée par dépit qu’un plaisir. Halston suscite quand même son intérêt en lui présentant le projet qu’elle a en tête pour lui, et heureusement pour le danseur elle opte pour une série qu’il connait au moins de nom et au sujet de laquelle il est un minimum informé. Disons qu’il faudrait vivre coupé du monde pour ne pas avoir entendu parler de Squid Game, les réseaux sociaux ne parlent plus que de ça et Eddie a l’impression de voir la grande poupée à couettes littéralement partout en ce moment. Il se remémore d’ailleurs très bien sa voix pour l’avoir entendue sur des extraits circulant en très grande nombre sur instagram, mais inutile de lui poser des questions sur ladite série car il ne fait pas partie des très nombreuses personnes l’ayant vue. Pour ça il préfère être clair dès le départ car Halston aurait un million de façons de le vérifier et les mensonges, il l’a dit, c’est bel et bien terminé. Elle semble chercher à le faire réagir en lui parlant de l’ascension fulgurante d’une actrice de la série, qui connaitrait un succès fou avec ce rôle qui serait pourtant son premier. Eddie ne se laisse pas vraiment impressionner parce qu’il n’a jamais accordé de très grande importance au nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux, au sien comme à celui des autres. Il comprend que Squid Game a été un formidable tremplin pour cette jeune femme mais il fallait bien que quelqu’un se démarque dans ce casting, et c’est elle qui a eu cette chance. « Je vois. Tant mieux pour elle, ce rôle devait lui être destiné. » il commente en restant toujours aussi peu convaincu de pouvoir prétendre à un tel projet pour sa part. « Je suppose que je devrai regarder la série si tu envisages vraiment de me faire passer ce casting. » Eh bien oui Eddie, c’est un peu la moindre des choses. Il n’aura pas l’air malin s’il fait sentir le jour du casting qu’il n’est pas du tout familiarisé avec le synopsis, car comment prouver son intérêt pour le projet s’il ne sait même pas pour quoi il candidate exactement et quel univers l’attend.

Toute cette histoire ne fait qu'accentuer les insécurités du danseur, un peu trop souvent de sortie ces derniers temps. Le fait que ce nouveau projet qu’Halston lui a déniché puisse l’amener à partir loin d’ici lui met des idées délirantes en tête, parmi lesquelles celle qu’elle puisse vouloir se débarrasser de lui en l’envoyant sur un autre continent. Il ne sait pas s’il y croit vraiment en le disant mais il tâche en tout cas de faire comme s’il en plaisantait. Si elle voulait se décharger de lui Halston pourrait employer des moyens bien plus simples mais c’est peut-être tentant en ce moment de créer cette distance, c'est en tout cas ce qu'Eddie se dit parce qu’il a conscience de beaucoup se reposer sur leur relation et il se voit comme un poids constant sur les épaules de l’agente maintenant qu’il dépend d’elle pour tout. Un boulet à sa cheville ça marche aussi, l’image est peut-être même encore plus parlante et Eddie s’y identifie très bien. Halston prend place sur ses genoux tout en paraissant irritée par son attitude, elle aimerait qu’il voit la belle opportunité s’offrant à lui au lieu de poser un regard négatif et paranoïaque sur tout ça. Et elle a raison, ses parents apprécieraient certainement de le voir dans une série coréenne et faire enfin honneur à ses origines. Une ou deux semaines de tournage ce ne serait pas la mer à boire, mais a-t-il seulement conscience de ce que ça représente et de ce qui l’attend, potentiellement ? « C’est une sacrée opportunité oui, je crois que je ne réalise pas vraiment là en fait. » Ses yeux se perdent autour d’eux dans ce salon tandis qu’il maintient l’américaine sur lui en l’entourant de ses deux bras. « Tu pourrais venir avec moi ou c’est impossible ? » il ose quand même demander car s’il y a une question qu’il se pose en priorité c’est vraiment celle-là. Il croit connaitre la réponse car son travail est ici et il n’est pas son seul protégé, mais il mentirait s’il disait qu’il a très envie de partir à l’autre bout du monde complètement seul. « Et si j’avais le rôle, est-ce qu'on sait quand aurait lieu le tournage ? Parce qu’avec ma convalescence je suis bloqué ici pour encore quelques temps, tu le sais. Et ensuite je retrouverai mon rythme d’avant, du moins je l’espère. » Non Eddie ne se cherche pas d’excuses, même si ça y ressemble peut-être. Le tournage ne doit pas être prévu avant plusieurs mois alors il y a peu de chance que ça chevauche sa mise en repos forcée, mais il faut aussi garder en tête que quand il reprendra son travail au théâtre et ses cours il sera bien moins disponible, et ne pourra plus s’absenter quand il le voudra. Ça c’est si sa compagnie veut encore de lui et pour le moment il n’a pas d’information à ce sujet, Eddie espère juste retrouver sa vie d’avant le plus tôt possible sans savoir s’il pourra du coup la concilier avec plus d’acting. Halston lui fait comprendre qu’il ne peut pas refuser cette opportunité et il hoche lentement la tête. « Je sais bien mais.. l’avion.. » Il allait bien finir par y venir, n’est-ce pas. Eddie a passé de courtes vacances à Jeju en début d’année et il se souvient dans quel état ce vol interminable l’avait mis, la Corée du Sud ce n’est vraiment pas la porte à côté et sa phobie il n’est pas certain de pouvoir l’affronter seul. Les mots d’Halston trouvent directement le chemin jusqu’à son cœur après ça alors qu’elle affirme qu’il n’est pas n’importe qui et qu’elle le sait depuis le jour de leur rencontre. « Tu ne regrettes pas d’avoir misé sur moi alors jagi. » il souffle en relevant sa tête vers elle pour tenter de lui dérober un baiser. Elle croit tellement en lui qu’il s’en voudrait de ne pas honorer ses attentes le concernant, et de la décevoir d’une façon ou d’une autre. Eddie la laisse s’éloigner à regret alors qu’elle l’invite à se mettre à présent au travail, car ils ont un cours à reprendre. « Oui, d’accord. » Assez discuté, il s’est engagé à progresser à ses côtés et pour ça il n’y a pas de secret, c’est en pratiquant qu’il y parviendra.

Le rôle qu’il convoitera peut-être bientôt lui est présenté et Eddie assimile les différentes informations qui lui parviennent, en particulier la personnalité du personnage car c’est en suivant celle-ci telle qu’elle a été définie qu’il entrera vraiment dans sa peau. Insolent, téméraire et prêt à tout pour gagner, c’était lui il n’y a encore pas si longtemps alors Eddie aura à peine à jouer un rôle finalement, et il peut certainement retrouver bien plus de lui-même dans ce Chongyun qu’il n’ose même l’imaginer. Le danseur se laisse alors surprendre par le caractère soudain de l’exercice mais il s’emploie à le prendre aussitôt au sérieux, entrant dans le jeu de l’agente comme il peut sans se poser de questions. « Avec ce que vous me payez je trouve que j’en fais déjà bien assez. » Si son personnage s’est pris de passion pour les jeux d’argent et se persuade de pouvoir gagner bien plus ailleurs c’est que son salaire ne doit pas lui convenir, c’est tout du moins l’interprétation qu’il en fait. « Et ces clients, là, j’me demande bien ce qui les fait revenir alors que tout le monde sait que la bouffe ici est infâme. » Ce doit être particulièrement abordable, voilà pourquoi cet établissement a du succès et pourquoi les clients sont aussi peu regardants - c'est en tout cas l'histoire qu'Eddie a envie de se raconter. « Mais vu l’état des cuisines rien d’étonnant, vous savez que le jour où on se prendra une inspection vous pourrez dire bye bye à ce restaurant ? » L’exercice d’improvisation suit son cours et Eddie n’a même pas besoin de forcer, ses répliques lui venant toutes seules. Il balance ça l’air de dire que ce ne sera pas son problème le jour où ce restaurant fermera, comme s’il ne se sentait déjà plus trop concerné par ce qui s’y passe. Halston incarne une patronne très crédible, la rapidité avec laquelle elle intègre même l’un de ses chats l’impressionne. Eddie ne perd pas de vue son rôle, sa répartie n’attendant pas. « Hey faut se détendre patron, et j’ai pas d’ordre à recevoir de vous pendant ma pause ! Plaignez plutôt ces pauvres bêtes de manger les trucs immondes qu’on fait ici. » Poby ne doit juste rien comprendre à ce qui est en train de se jouer dans ce salon mais qu’il ne s’en fasse pas, Halston n’a crié sur son jeune papa que pour les besoins de ce cours. « Oh, et pour l’augmentation que je vous avais demandé, oubliez. J’ai trouvé mieux pour me renflouer alors vous allez pouvoir économiser vos précieux sous. » il conclut dans un grand sourire condescendant. Alors, cette interprétation a-t-elle été probante ? Il ne saurait le dire, seule Halston peut trancher et décider s’il a donné vie à Chongyun de façon convaincante sur cette première scène.








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Cherish every moment ※ EDDON 8 Ed2a2c82c65ee862fb8f4d2037dc037aeb91bd72
POSTS : 2936 POINTS : 175

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/5} Michaela - Maisie - Eddon #8 - Birthday - Callie & Eddie - Eddon #10 (FB)

Cherish every moment ※ EDDON 8 4S2xhADq_o
EDDON #8 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Cherish every moment ※ EDDON 8 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Cherish every moment ※ EDDON 8 QuCoEb7n_o
HALSIA (scénario) She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : eternel.love (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 EmptyMer 17 Nov - 15:30



Cherish every moment



You have to make time for the things you love

@Eddie Yang & Halston Hargreeves

Il y avait tant de mots qu'elle voulait connaître, elle avait hâte de pouvoir parler dans une langue que seuls eux deux pourront comprendre, ce qui leur permettra de se mettre dans une sorte de bulle. Elle ne prenait pas en compte la famille d'Eddie, premièrement parce qu'elle n'en avait rencontré qu'un seul membre, deuxièmement parce qu'elle ne comptait pas s'essayer au coréen devant eux. L'américaine ne voudrait pas avoir l'air ridicule, parce qu'elle ne le parlerait pas assez bien à leur goût ou pire encore, qu'ils prennent cela pour une appropriation culturelle. Elle ne savait pas vraiment comment ils le prendraient, même si elle s'imaginait déjà que sa mère ne le verrait pas d'un très bon œil, puisqu'elle était déjà au courant que son absence d'origines asiatiques poserait problème. Une information qu'elle aurait préférée oublié, mais qui était restée gravée dans un coin de sa tête. Elle ferma les yeux l'espace de quelques secondes avant de se reconcentrer sur lui, qui venait de lui faire une promesse. L'agente de stars ne rebondira pas sur celle-ci, préférant afficher un sourire en coin pour casser son air trop pensif. Elle savait que si elle le gardait trop longtemps, il finirait inévitablement par essayer de savoir ce qu'il se passait dans sa tête. Elle s'était donc légèrement étalée sur sa journée, qui valait bien la peine d'être racontée un minimum, puisqu'un événement inattendu s'était produit pendant celle-ci. Il avait toujours voulu connaître les détails de sa semaine, mais cette fois-ci il n'aurait peut-être pas voulu entendre ceux du jour, qu'il ne percevait pas de la même manière qu'elle. Elle ne voyait pas l’intérêt de lui cacher l’absence de son assistant, elle préférait même le préparer à une éventuelle démission de sa part, puisqu’elle ne tarderait certainement pas à le remplacer dès que possible. La brune ne resterait pas sur une mauvaise expérience, loin de là, elle travaillait depuis suffisamment longtemps pour savoir qu’avoir quelqu’un à ses côtés était loin d’être superflu. Être moins présente pour Eddie signifierait l’enfoncer encore plus de négativité, négativité qu’il montrait déjà beaucoup trop ce soir. La nourriture ne devrait pas être une de ses sources et pourtant, il se comportait presque comme s’il exerçait le métier de mannequin. Elle pourrait même croire qu’une salade lui aurait fait plus plaisir qu’un cookie, mais il n’était pas encore un lapin. L’agente de stars craignait de finir par être à court de moyens de lui remonter le moral, mais elle avait encore une carte dans sa manche qu’elle n’allait plus trop tarder à lui révéler.
 
L’insécurité n’était pas le seul problème du danseur, elle en était aussi un, sans le vouloir. L’agente de stars ne pouvait pas y faire grand-chose, mis à part cacher son visage et se tenir suffisamment loin de lui, pour qu’il ne soit pas trop tenté d’être tactile avec elle. Il s’était rapproché considérablement d’elle, prouvant une nouvelle fois qu’obtenir sa concentration ne serait pas une chose aisée. Elle lisait dans son regard qu’il mourait d’envie de l’embrasser, ce sourire en coin qu’il affichait la rendait souvent faible, mais ce soir comme durant les autres fois où elle devait lui donner des cours, elle allait rester forte. Halston savait rester professionnelle avec ses protégés quand il le fallait, elle ne cédait pas à ses instincts si facilement que cela et elle l’avait prouvé deux fois, en préférant ignorer l’attirance qu’elle avait pour ses acteurs plutôt que de l’admettre dès le début. Il était moins facile de les jouer l’insensible maintenant qu’elle était officiellement avec lui, mais elle arrivait à tenir parce qu’elle savait qu’elle n’aurait à le faire que pendant une demi-heure tout au plus. Ils auraient ensuite à intervertir les rôles, un inversement qu’elle attendait avec impatience, le rôle d’élève étant bien plus simple à gérer. Avant toute chose, il fallait qu’elle trouve les mots pour lui faire croire en lui. Il n’avait pas conscience de la particularité du travail d’acteur, beaucoup de métiers nécessitaient effectivement une formation solide, mais celui-ci pouvait en être exempté bien plus souvent qu’il ne pourrait le croire. Le rôle pouvait être très proche de la personnalité de celui qui l’incarnait, la personne douée naturellement ou alors tout simplement avoir la chance d’avoir le physique qui collait parfaitement à la vision du personnage. Eddie était un peu étriqué d’esprit, mais elle ne lui en voulait pas, parce qu’elle pensait avant tout que cela était culturel. « Tu sais dans mon pays, il est bien plus répandu d’avoir plusieurs cordes à son arc. Il n’est pas impossible d’avoir plusieurs talents, si on ne les possède pas déjà on peut les cultiver. » Rien n’était figé dans le marbre selon l’agente de stars. Le danseur était une plante qu’elle n’hésiterait pas à arroser autant de fois qu’il le faudrait, pour qu’elle puisse grandir suffisamment et éclore de la plus belle des façons. Il reconnaissait qu’elle devait avoir un certain flair, pour avoir réussi à se forger sa réputation, elle ne pouvait qu’être ravie qu’il admette qu’elle ne manquait pas forcément d’objectivité en son égard. « Une fois que tu auras fait tes preuves, tu n’auras plus besoin de faire semblant, cela te fera une belle récompense. » Réussir à vaincre ses pensées limitantes était certainement l’une des choses les plus réjouissantes que l’on puisse faire.
 
Il lui parlait de destin, comme s’il était le seul à décider du succès. Elle avait envie de rouler des yeux, mais se retenait de le faire. La chance était certes un facteur, mais il était bien loin d’être le seul et il devait bien le savoir, en tant que danseur qui s’était donné beaucoup de mal pour être reconnu à sa juste valeur.  Il lui avait posé une question pertinente, à laquelle elle avait deux réponses. « Oui et non, disons que ne pas avoir vu la série t’empêchera de copier bêtement ce qui a déjà été fait, ce qui peut être très apprécié. » L’agente ne stars ne savait pas trop comment fonctionnaient les castings en Corée du sud, quelles étaient les mentalités là-bas, est-ce qu’elles se différenciaient vraiment de celles qu’elle connaissait déjà ? Elle allait devoir creuser la question avant de l’envoyer véritablement au front. Il n’était pas prêt, mais pas seulement pour les raisons qu’elle avait déjà envisagées, elle ne se doutait pas qu’il s’imaginerait qu’elle voudrait mettre leur couple en pause. Autrefois elle se plaignait que son ancien compagnon était trop carriériste, qu’il n’accordait pas assez de temps à leur couple, elle se retrouvait donc dans une situation assez inédite. Eddie avait l’impression de l’étouffer, sûrement parce qu’il ne s’était jamais comporté ainsi avec une autre femme, mais elle se sentait donc dans l’obligation de le confronter. « Il s’agit d’une des plus grosses séries de Netflix. Si les acteurs de mon agence parlaient coréen ils se feraient la guerre pour l’intégrer. » Il devait donc s’estimer heureux d’être le seul acteur de la Shining Stars Agency, à pouvoir postuler, cela rendait la situation aussi confortable pour elle que pour lui. Sentir ses bras et l’entendre demander si elle pourrait venir avec lui, avaient subitement adouci le regard de la brune. « Je pense que je pourrais m’arranger oui, si j’explique notre projet à ma patronne elle se montrera sûrement partante, même si le trajet mangera deux journées entières. » Halston ne se voyait pas faire un si long trajet pour passer une unique journée là-bas, même si cela l’aiderait à être plus serein, mais elle n’avait dit son dernier mot. « Je suis loin d’avoir utilisé tous mes congés, alors je peux bien en poser quelques-uns pour ce casting et visiter le pays avec toi. » Elle ne pourra certainement pas en dire autant pour la période de tournage, mais chaque chose en son temps. Eddie se demandait quand est-ce qu’il aurait lieu, une question qui lui plaisait car elle démontrait un certain intérêt pour son offre. « Il débutera mi-janvier. » Néanmoins il n’avait pas énormément de temps pour s’entraîner davantage, il lui restait un mois qui allait passer à la vitesse de l’éclair, du moins pour elle. Elle afficha une légère moue quand il remit sur le tapis sa peur de l’avion. « Est-ce que tu ne serais pas en train d’insinuer que ma présence ne sera pas suffisante pour te rassurer ? » S’il y avait bien un motif de refus qu’elle ne voulait pas entendre, c’était bien celui-ci. Il était surmontable et il ne pouvait pas vivre toute sa vie avec cette phobie qui le prenait en tenaille. Il lui demanda si elle ne regrettait pas d’avoir misé sur lui, elle le laissa prendre un dernier baiser. « Non je ne regrette pas que tu fasses partie de mes étoiles. » Un petit surnom affectueux qu’elle donnait aux protégés qui comptaient plus à ses yeux, aussi bien au niveau professionnel que sentimental pour ceux qui avaient décroché son affection.
 
Elle s’était éloignée et lui avait fait un bref topo du personnage qu’il devait incarner, un rôle qui semblait presque sur-mesure pour lui au vu de son caractère, elle ne pensait pas qu’il lui poserait la moindre difficulté. L’agente de stars se glissa instantanément dans la peau d’un patron virulent et lui lança une première réplique cinglante, avant d’enchaîner avec la seconde qui venait de lui être inspirée par une petite boule de poils. Halston l’observait et l’écoutait avec attention, tout en maintenant ses sourcils froncés pour ne pas lui faire oublier qu’ils étaient en train de s’entraîner. Il trouvait facilement l’inspiration, elle ne pensait pas l’avoir déjà vu aussi naturel dans son jeu qu’à cet instant. « Quel petit ingrat, tu ne sais même pas gérer un restaurant et tu te permets ce genre de remarques ? » Elle lui lança un regard noir, comme si elle allait lui en coller une dans la minute qui suivait. Il lui demandait de se détendre tout en prenant pitié pour les animaux, elle le laissa ajouter sa dernière réplique avant de lui répondre. « Je n’aurais aucun mal à trouver mieux que toi,  alors rends-moi ce tablier et fous le camp de mon restaurant. » Conclu-t-elle avant de le rejoindre à nouveau à sa table. Elle réfléchit quelques instants, pour être sûre de bien avoir analysé son interprétation. Halston n’arrivait pas à trouver la moindre critique négative à émettre. « Je pense que ce Chongyun te va comme un gant. » Elle étira un grand sourire, même si elle était satisfaite elle n’allait pas en rester à là, parce qu’elle avait un deuxième exercice à lui confier. Elle le quitta pour chercher son sac et en sortit deux papiers, un rouge et un bleu. « J’aimerais maintenant te voir dans une autre situation, celle où ton personnage rencontre le recruteur du Squid Game. Il te promet de grosses sommes d’argent si tu gagnes le jeu qu’il te propose, si tu perds, mais que tu persévères, tu dois payer en acceptant de te faire gifler. » Il allait peut-être être perplexe face à cette scène, mais il était possible qu’elle lui soit demandée durant le casting alors elle ne pouvait pas faire l’impasse dessus. « Je ne giflerai pas ce magnifique visage pour de vrai bien évidemment, alors pense à bien simuler la réception de gifles ok ? » Elle se pinça la lèvre, pourvu qu’il parvienne à réussir à se faire à ce genre d’actions, dont peu d’acteurs était friand. Elle s’éloigna un peu de lui et haussa ses épaules avant de lui faire signe de la rejoindre au milieu du salon. Elle lui présenta les deux papiers et pris un air très sérieux. « Tu as choisi le rouge, alors prends-le et jette-le maintenant. » L’agente de stars le laissa s’exécuter, elle leva sa main une première fois et la fit à peine toucher sa joue. Halston avait l’impression que c’était tout aussi bizarre pour lui que pour elle, mais elle essaya de garder son sérieux avant de répéter cette scène encore et encore. « Alors on ne laisse toujours pas tomber ? » Dit-elle avec un sourire narquois, après avoir vu une cinquième défaite de la part de son partenaire de jeu. Elle approcha une nouvelle fois sa main de son visage, mais contre toute attente elle la laissa glisser délicatement sur sa joue. L’agente de stars rompit la distance qu’il y avait entre eux, saisit son visage, laissant ainsi totalement tomber son personnage. « Mes mains ne sont vraiment pas faites pour te frapper... » Dit-elle avant de lui voler un long baiser.




Dernière édition par Halston Hargreeves le Mer 24 Nov - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
Cherish every moment ※ EDDON 8 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
Cherish every moment ※ EDDON 8 Aa1Vqka
POSTS : 3113 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Cherish every moment ※ EDDON 8 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Cherish every moment ※ EDDON 8 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

Cherish every moment ※ EDDON 8 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Cherish every moment ※ EDDON 8 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Cherish every moment ※ EDDON 8 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

Cherish every moment ※ EDDON 8 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Cherish every moment ※ EDDON 8 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.

(15 - full)
nanowrimo

loansunanmaxwellcallie #3birthday partymika #2gaby #2jinaasher #2eddon #8clément #2callie x halstonaleddie (fb)eddon #10 (fb) › mav x nicky

RPs EN ATTENTE :
Cherish every moment ※ EDDON 8 Qn8a

(james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 EmptyDim 21 Nov - 18:30




You're with me, not someone else
And I'm scared, scared that it's all a dream
Cause you still look perfect as days go by
I'd stop the world if it gave us time


Il s’est engagé à suivre ses cours et à lui en donner en retour, c’est ainsi qu’ils vont mutuellement progresser et Eddie adhérait à l’idée quand ils ne faisaient encore qu’en parler tous les deux. En pratique c’est un peu moins évident car la volonté est peu présente et la concentration ne tient à rien. Se focaliser sur son objectif est difficile quand ses pensées sont polluées par tout ce qui le travaille, et que sa sérénité l’a abandonné il y a déjà plusieurs semaines. L’inconvénient de passer le plus clair de son temps seul ici c’est qu’Eddie pense beaucoup trop, il ressasse ses récentes disputes avec sa sœur et son cousin, s’inquiète pour eux, au final bien plus qu’il ne s’inquiète pour lui-même. Son genou se remettra mais qu’en sera-t-il de ses relations avec les jeunes Yang ? Il n’en a pas parlé à Halston parce qu’il n’a tout simplement pas trouvé de moment pour ça, alors que garder tout ça en lui comme un honteux secret est juste beaucoup trop pesant. Ce n’est pas encore ce soir qu’il se sent de décharger son fardeau et de s’ouvrir sur ce qu’il ne peut confier à personne car Halston a eu une longue journée de travail, il ne se voit pas la bassiner avec ses problèmes de famille. Pas alors que la rencontre avec sa sœur est encore fraîche et qu’elle ne connait même pas l’existence de Nicky, il a l’impression de lui cacher encore tant de choses et il ne sait pas bien qui il cherche vraiment à préserver dans l’histoire. Il se raccroche comme il peut à ces cours vraiment nécessaires mais si physiquement Eddie répond présent, en revanche mentalement il n’est pas tout à fait là. Un rien le distrait à commencer par Halston qu’il a très envie de retrouver après des jours à se voir bien trop peu, et l’intimité qu’il semble déjà rechercher avec elle n’est pas seulement celle que l’on croit. Bien sûr qu’elle le trouble par sa simple présence et qu’il pourrait lui faire l’amour sur le champ, mais il a peut-être aussi besoin de lui parler sans oser le formuler. À cœur ouvert, ce qu’il fait rarement. Eddie ne livre pas facilement le fond de ses pensées quand elles touchent des points aussi sensibles alors c’est certainement encore un jour où il ne dira rien, et ravalera ses tourments. Tout ça il le met une fois de plus de côté et endosse son costume d’élève allant de paire avec celui d’acteur, dans lequel il a encore bien du mal à se trouver crédible. Sur un parquet Eddie déborde de confiance en lui parce qu’il a passé ces dix dernières années à explorer le danseur en lui, il se connait par cœur et ne doute plus de rien. Mais face à une caméra son assurance s’envole, c’est comme une mise à nue et jouer n’a encore rien de tellement naturel pour lui. Non seulement il a l’impression de forcer et il déteste ça, mais il se sent surtout comme un imposteur sans expérience, gravitant dans un milieu où d’autres jouent par vocation ou par passion. Pourquoi se contenter de lui et lui confier un rôle, il ne voit pas ce que le moindre producteur aurait à y gagner. Halston croit pourtant en lui et si elle investit son temps et son énergie dans ses cours c’est parce qu’elle doit estimer qu’on peut faire quelque chose du débutant qu’il est. Elle voit certainement ce que lui ne parvient pas encore à voir, par expérience là encore car elle n’en est pas à son premier protégé. Il serait plus répandu de cumuler plusieurs casquettes dans son pays mais un talent Eddie considère n’en avoir qu’un seul, il a toujours dit qu’il n’était fait que pour une seule chose et que s’il n’était pas devenu danseur il chercherait encore sa voie aujourd’hui. L’acting il n’a pas le sentiment d’avoir ça en lui mais il ne peut pas remettre en doute l’expertise d’Halston, car il veut vraiment croire qu’elle est objective le concernant et qu’elle n’insisterait pas autant s’il n’y avait rien à tirer de lui. « Tu sais que je te fais confiance. Personne ne sait mieux que toi ce que je vaux. » Dans ce domaine comme dans d’autres, elle connait son potentiel pour l’avoir profondément étudié. Elle sait ce qu’elle fait Halston, il n’arrête pas de se le répéter quand il doute de lui histoire de se rappeler pourquoi il fait tout ça. C’est elle la connaisseuse, il est donc censé se fier à elle quand elle prétend qu’il a ce qu’il faut pour gagner en légitimité dans le milieu. « Promets-moi juste que tu ne me demanderas pas de délaisser la danse pour l’acting. » il complète doucement en rencontrant son regard, qu’il sonde pendant quelques secondes. Si Eddie ne devait avoir qu’une seule condition pour continuer ce serait celle-ci, la même depuis le début puisqu’il était déjà question de ça lors de leur rencontre. Elle connait ses priorités, il retrouvera les parquets de danse dès que ça lui sera possible et ne s’en est jamais caché. Eddie veut bien faire un peu de place à l’acting loin d’être inné pour lui mais qu’on ne lui demande pas un jour de mettre sa première passion de côté pour augmenter ses chances de réussite en tant qu’acteur. Halston sait bien qu’elle a misé sur un danseur et que c’est ce qu’il sera toujours, avant d’être quoi que ce soit d’autre. Ce n’est même pas négociable, il pourrait lui en vouloir d’attendre de lui de renoncer partiellement à ce qui l’anime. Avec cette convalescence il ne voudrait pas laisser penser que le champ est libre pour faire de lui un acteur à temps plein alors que la seule chose qu’il attend c’est de pouvoir redanser, il y pense tous les jours et en tire sa principale motivation pour quitter son lit le matin. Il se laisse guider car Halston n’a toujours voulu que le meilleur pour lui mais l’acting n’est pas près de le motiver un jour autant.

Eddie s’imagine déjà devoir rattraper toute la première saison de Squid Game en urgence mais l’agente laisse entendre que ce n’est pas une obligation, car en ne s’imprégnant pas à l’avance de la série il ne sera au moins pas tenté d’imiter ce qu’il aura vu. Il n’avait pas perçu les choses sous cet angle mais il ne se sent de toute façon pas concerné, Eddie revendique un style bien à lui en tant que danseur sans avoir besoin de copier qui que ce soit alors pourquoi n’aurait-il pas aussi son propre style en tant qu'acteur ? « Je ne copie pas moi tu sais, je m’inspire tout au plus. Ça me semble important d’apporter quelque chose de nouveau, et qui sait peut-être que mon côté australien peut aussi faire la différence. » Comment il ne sait pas trop mais il croit comprendre que le casting originel de la série est exclusivement coréen, il se démarquera peut-être s’il glisse quelques mots en anglais et montre qu’il parle non seulement la langue demandée, mais aussi la plus recherchée dans le monde. Son père est issu de l’élite universitaire sud-coréenne et expatrié sur le sol australien depuis trente ans alors il sait que là-bas la maitrise de la langue de Shakespeare ne vaut pas rien, il ignore juste si les producteurs du petit écran y accordent autant d’importance que le monde académique et les grandes entreprises. Ça lui met quand même pas mal la pression ce casting, Halston n’arrête pas de souligner l’impact de cette série et elle ne manque pas non plus de lui dire que ses autres protégés se seraient battus pour ce rôle s’ils avaient eu la maitrise de la langue coréenne parmi leurs acquis eux aussi. « Oui, j’imagine que ça rend particulièrement bien sur un CV d’acteur. » Le simple nom de la série comme mention doit valoir de l’or, peu importe que le rôle décroché soit vraiment important. Il ne s’attend de toute façon pas à figurer parmi les têtes d’affiche et ça lui convient très bien à Eddie, lui qui n'a pas spécialement envie d’être très exposé. C’est une chance en tout cas qu’il ne soit en concurrence avec personne dans l’agence, parce qu’il n’aurait pas forcément eu la foi de se battre pour un rôle en ce moment. Sa condition physique l’aurait peut-être aussi un peu désavantagé, il n’est pas du genre à vanter ses origines coréennes par-dessus tout mais il doit admettre qu’aujourd’hui elles sont un sacré atout. Halston n’exclut pas de faire le voyage avec lui pour le casting et il expire un petit soupir de soulagement en comprenant qu’il y a une chance que ça se fasse, parce qu’il s’attendait à ce qu’elle se dise bien trop occupée à l’agence pour ça. Bon, tout dépend de sa patronne alors il ne crie pas victoire trop vite mais ça semble quand même bien parti. « J’espère qu’elle te donnera son accord car j’aimerais vraiment que tu m’accompagnes. Ton soutien ne sera pas de trop, c’est pas un petit enjeu qui m’attend. » Il aurait l’impression d’être lâché en pleine jungle s’il devait y aller seul alors qu’il connait pourtant Séoul, où il suppose que le casting se tiendra. « Elle a cessé ses allusions d'ailleurs ? » il la questionne en se rappelant que sa patronne avait pointé du doigt des rapprochements entre agents et protégés, sans les nommer eux deux explicitement. Pourvu que ça ne compromette pas la venue d'Halston, mais celle-ci aurait de toute façon des congés à poser alors il est plutôt confiant quant au fait qu’il ne fera pas le déplacement seul. Elle se dit en plus partante pour visiter le pays avec lui et il resserre un peu plus l’étreinte de ses bras en l’entendant, parce qu’elle lui prouve encore qu’elle s’intéresse à sa culture et ne pense pas qu’au boulot. « Même si tu libères quelques jours ça me dirait bien qu'on y retourne ensemble par la suite, dans le cadre d'un vrai voyage. Car si jamais tu l’as oublié ce n’est pas Séoul que je veux te faire découvrir, à l’origine. » Il a bien évidemment Daegu en tête puisque ses parents en sont originaires, ce serait la meilleure destination pour lui montrer d’où il vient. Cette ville, qu’il connait pourtant peu, est tout aussi incontournable à son sens que la capitale sud-coréenne, l'une et l'autre méritant d’être vues et explorées. « Ah.. ça risque de tomber pendant ma reprise. » il souffle alors qu’elle lui apprend que le tournage pourrait débuter courant janvier. C’est bien plus tôt que ce qu’il croyait et c’est surtout un mois durant lequel Eddie sera très pris, avec un million de projets à reprendre au théâtre comme avec son groupe. Il déplore ce mauvais timing, c’est maintenant qu’il a du temps à revendre mais c’est quand il pourra se remettre pleinement dans le bain qu’on attendra possiblement de lui d’être disponible pour un tournage à l’autre bout du monde. Il ne sait pas où il mettra tout ça, ni comment il conjuguera ce nouveau projet avec tous ceux qu’il a déjà et qui n’attendent que lui. L’avion est sûrement ce qui le freine le plus à l’idée de tenter sa chance au pays du matin calme, elle ne veut pas l’entendre mais c’est réel, Eddie ne plaisante pas du tout avec ça. Son regard se durcit légèrement quand elle sous-entend que sa présence à ses côtés devrait suffire à lui faire oublier toutes ses craintes et que l’inverse ne serait pas normal. Il aimerait que ce soit aussi simple, il l’aimerait vraiment. « Je crois que tu ne réalises pas à quel point cette peur est ancrée en moi. » Elle est viscérale, il se rappelle de l’état dans lequel il s’est trouvé en affrontant une zone de turbulences en plein vol. Ce jour-là Eddie a bien cru mourir alors une dizaine heures, voire plus, dans un avion sera inévitablement une torture pour lui. Il n'exagère pas et fait encore moins exprès, il voudrait dépasser ça mais il ne sait pas si en ayant laissé cette peur gagner autant de terrain pendant toutes ces années c’est encore possible dans son cas. « Ça me rassurera bien sûr de t’avoir à mes côtés mais je subirai quand même le vol. » Sa voix s’adoucit en même temps que son regard alors que ses doigts caressent le bras d’Halston. Elle l’attendrit d’autant plus après ça en le gratifiant d’un ravissant surnom, Eddie est tout de suite très flatté de faire partie de ses étoiles et il espère secrètement qu’il est parmi celles qui brillent le plus dans l’univers de l’agente. « Oh.. c’est beau ça jagi. » il souffle en la couvant du regard, oubliant pendant un instant ces histoires de casting et de peur en avion.

Il a pourtant un rôle à préparer et Halston le met directement en condition afin de s’assurer qu’il puisse être prêt au plus vite, le temps jouant déjà probablement contre eux. Ce personnage qu’on lui demande d’incarner semble plutôt dans ses cordes, le caractère ne le sort pas tellement de sa zone de confort et les réactions insolentes de Chongyun pourraient au final être celles d’Eddie s’il se retrouvait lui aussi face à un patron râleur sans cesse sur son dos. Ça lui vient naturellement et il se laisse porter sans grande difficulté par l’exercice, Halston l’aidant aussi à prendre possession du personnage en lui donnant la réplique avec réalisme. « Ingrat ? Remerciez-moi plutôt de pas vous avoir lâché comme tant d’autres l’ont fait cette année. Vous finirez seul ici, personne n’a envie de travailler pour vous. » Eddie se prend au jeu de la confrontation et s’y investit comme si elle était réelle, avec cet éternel besoin d’avoir le dernier mot comme dans la vraie vie. Ne pas se laisser marcher sur les pieds a toujours été l’une de ses plus grandes devises, il n’est pas né celui qui l’écrasera et c’est cette même force d’esprit qu’il implante à son personnage. « Je me tire oui, marre de bosser pour des enflures dans votre genre ! Attendez seulement que je devienne riche et que je rachète votre restaurant pour vous mettre dehors, c’est tout ce que vous méritez. » Et sur ces mots il fait mine de partir, quittant la pièce avec désinvolture pour rejoindre le petit couloir menant à sa chambre. Eddie revient ensuite sur ses pas, son interprétation terminée il n’attend plus que le verdict d’Halston et celui-ci ne tarde pas à tomber. Elle s’en dit satisfaite et il doit bien avouer que c’est plaisant à entendre, comme la confirmation qu’improviser est définitivement à sa portée. « On continue ? » qu’il lance avec enthousiasme. Il n’a limite plus envie de s’arrêter Eddie, se sentant confortable dans ce rôle où il retrouve pas mal de lui-même et forcément aussi reboosté par les compliments de l’américaine. Le deuxième exercice pourrait toutefois être un peu plus corsé car ce sont ses talents de simulateur qui vont être cette fois sollicités. « Attends, c’est vraiment comme ça dans la série ? » Eddie ne s’attendait pas à ça, c’est un drôle de concept mais ça explique peut-être pourquoi la série a tant de succès. Car ça ne risque pas d’être vu ailleurs, il ne peut que reconnaitre que c’est original en plus d'être pas mal tiré par les cheveux. « D’accord, hum.. je vais faire de mon mieux. » Comprendre ici : prétendre recevoir des gifles pour la première fois de sa vie, en ne sachant donc pas l’effet que ça procure réellement. Halston ne tient pas à les lui donner pour de vrai et il pourrait difficilement s’en plaindre, c’est pour le coup une bonne chose que le réalisme ne soit pas poussé jusque là. Il se voit proposer deux papiers, un rouge et un bleu, et opte pour le premier sans tellement réfléchir en espérant que ça n’est pas un piège. Eddie jette le papier comme demandé et comprend à cette main qu’elle lève vers lui qu’il doit se préparer à recevoir une première gifle imaginaire. « Gné ! » Il sursaute et gémit quelque peu, en ayant toutefois l’impression d’un peu trop forcer. Ils s’y reprennent à plusieurs fois et c’est peut-être bien à la quatrième qu’Eddie commence à se familiariser avec l’exercice et appréhende plus naturellement le geste d’Halston. « Jamais. » il rétorque d’un air effronté pour ce qui est de laisser tomber car Chongyun a trop besoin de cet argent, c’est d’ailleurs un autre point en commun qu’il peut se trouver avec son personnage. Halston amorce un énième mouvement avec sa main qui finit cette fois sa course avec tendresse le long de sa joue. Ce geste le trouble, il a du mal à rester dans son rôle quand elle-même n’est plus vraiment dans le sien et elle ne l’aide pas en abandonnant toute distance avec lui. « Tu fais tout pour me déconcentrer avoue. » il remarque dans un sourire après le long baiser qu’elle vient de lui offrir. « Et ça fonctionne.. » Soufflé cette fois contre ses lèvres qu’il ne tarde pas à capturer à son tour. Passionnément, amoureusement. Ses mains remontent dans son dos pour la presser contre lui mais Eddie n’oublie pas qu’il doit encore lui donner un cours, s’il se laisse déborder par ce baiser et les suivants il craint de ne jamais parvenir à se remettre dedans. « On devrait passer à l’autre leçon avant que je ne sois plus capable de rien. » Eddie a pourtant bien du mal à se défaire d'elle, il songe à ce qu'il a préparé pour son cours mais là tout de suite il n'est pas franchement motivé par l'idée de prendre la relève en tant que professeur. Une petite pause n'est pas de refus car ces deux exercices exécutés l'un à la suite de l'autre l'ont pas mal éreinté, il redoute un peu la surchauffe s'il enchaine tout d'une traite. « Pourquoi c'est si dur ? Je pensais être quelqu'un de résistant mentalement mais ça c'était avant d'être ton élève et ton professeur. » Il ne lutte pas vraiment, c'est vrai, mais n'a-t-il pas droit à un moment de tendresse avec sa compagne ? Il en profite parce qu'ils n'en ont pas eu des masses ces derniers jours, Eddie pourrait culpabiliser mais préfère voir cette pause comme l'occasion de renouer vraiment avec elle. Ses bras l'encerclent pour la garder au plus près de lui pendant que sa tête vient se nicher dans le creux de son cou que ses lèvres parsèment de baisers. Il s'imprègne en même temps de son odeur qui lui manque tant quand elle est à l'agence et lui ici, ce parfum qui lui a fait tourné la tête tant de fois et qui y parvient encore très bien, ce soir.








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Cherish every moment ※ EDDON 8 Ed2a2c82c65ee862fb8f4d2037dc037aeb91bd72
POSTS : 2936 POINTS : 175

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/5} Michaela - Maisie - Eddon #8 - Birthday - Callie & Eddie - Eddon #10 (FB)

Cherish every moment ※ EDDON 8 4S2xhADq_o
EDDON #8 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Cherish every moment ※ EDDON 8 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Cherish every moment ※ EDDON 8 QuCoEb7n_o
HALSIA (scénario) She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : eternel.love (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 EmptyJeu 25 Nov - 19:00



Cherish every moment



You have to make time for the things you love

@Eddie Yang & Halston Hargreeves

Gagner la confiance de quelqu’un, cela demande du temps et de l’énergie, Halston n’avait pas lésiné sur ces deux moyens pour obtenir celle d’Eddie. Elle s’était rarement autant acharnée pour l’obtenir, elle était donc bien heureuse de l’entendre dire que personne ne connaissait mieux qu’elle sa valeur. Il était un diamant brut en terme d’acting, mais cela ne lui avait jamais fait peur de devoir le travailler, au contraire, cela ne pouvait que la rendre encore plus fière. Le danseur n’était pas un homme qui avait peur du labeur, c’était quelque chose qui l’avait complètement séduite, aussi bien professionnellement que personnellement. Elle regrettait seulement qu’il n’ait pas montré ce côté combattif pour tous les domaines, notamment au niveau sentimental, il avait préféré faire taire son attirance pour elle, disparaître des radars plutôt que de tenter quoique ce soit. Ils venaient de loin, ce qu’il lui demandait lui faisait inévitablement repenser à leurs débuts difficiles. Le contexte était complètement différent et pourtant, il avait besoin de lui dire à nouveau que la danse primerait. Halston ne savait pas si elle devait être admirative pour cette loyauté sans faille envers sa passion ou à l’inverse, complètement désespérée qu’il mette déjà le sujet sur le tapis alors qu’elle ne lui parlait que d’un tournage de courte durée. « Je sais bien que tu ne seras pas la prochaine tête d’affiche d’Hollywood. » Elle n’avait jamais nourri de telles ambitions pour lui, à l’heure actuelle elle voudrait encore moins qu’il soit connu à l’international, à tourner dans les quatre coins du monde. « Je préfère largement que tu fasses de la danse non loin de moi, plutôt que tu deviennes un grand acteur contraint de bouger sans cesse. » Il était hors de question que sa vie de couple actuelle, ne devienne aussi décousue que celle qu’elle avait durant son mariage. Elle savait parfaitement ce qu’elle voulait maintenant, passer le plus de temps possible avec l’homme qu’elle aimait, même si elle ne le prouvait pas particulièrement ces derniers temps. « Je veux aussi que tu fasses ce qui te rend vraiment heureux. »  Elle savait ce que c’était d’exercer un travail dans lequel on ne s’épanouissait pas pleinement, elle ne voulait pas lui faire subir cela comme elle avait pu le subir durant des années. L’agente de stars saisit les mains de son protégé et le fixa à son tour. « Cependant si tu t’engages pour quelque chose, je veux tu y ailles jusqu’au bout, d’accord ? » Ne me fais pas passer pour une idiote, c’est tout ce que je te demande.
 
Eddie avait l’air de croire qu’il avait été traité de copieur, mais cela n’avait pas été le cas. Elle n’était pas bien placée pour dire qu’il imitait qui que ce soit, puisqu’elle n’y connaissait quasiment rien en danse, même s’il pourrait être tenté de s’inspirer un peu trop des acteurs qu’il connaissait le mieux pour se donner une prestance. « Savoir se démarquer fait toujours la différence. Tu as ta touche à toi, à toi de la mettre en valeur. » Il avait sûrement besoin de la travailler, mais elle était là pour ça. Eddie possédait plusieurs atouts non négligeables, il pouvait faire la promotion de la série en anglais, bougeait son corps comme personne et avait un visage que n’importe qui aimerait observer en gros plan. Elle n’avait pas hésité à passer en revue les différents acteurs en vogue de l’autre côté de l’océan, pour voir ce qui plaisait. Elle comprenait pourquoi la chirurgie était si pratiquée là-bas, puisque le physique avait l’air de peser très lourd dans la balance. Le danseur n’avait rien à leur envier, surtout qu’il n’était jamais passé sous le scalpel de personne, il était naturellement magnifique. D’ailleurs il pourrait ajouter une photographie de lui sur son CV, cela ne pourrait que le faire monter au-dessus de la pile de candidatures. « Ca ferait également son petit effet sur un CV de danseur. » Figurer dans une production aussi populaire, ne pouvait qu’impressionner dans tous les domaines, elle aimerait qu’il se le rentre dans la tête. Il n’arrivait pas à y trouver de véritable intérêt, s’il continuait de croire que cela lui permettrait seulement de travailler dans l’acting. Halston n’était pas contre l’idée de l’accompagner, elle pensait même qu’elle avait ses chances de pouvoir le faire. Eddie avait espoir que la patronne de l’agente de stars l’accepte, mais il n’avait pas oublié ce que celle-ci avait reproché lors d’une réunion. « Oui elle s’est calmée pour l’instant. Me réinvestir comme avant dans mon travail a fonctionné. » Elle n’avait donc pas sacrifier le temps qu’elle consacrait au danseur en vain, ce qui était plutôt rassurant, autrement elle s’en serait doublement voulue. La brune devina que ses paroles avaient particulièrement plu à son compagnon avant même d’entendre sa réponse, le renforcement de son étreinte le lui avait prouvé. Elle aimait l’entendre dire qu’il serait prêt à se rendre deux fois en Corée du Sud, voyager lui en dehors de l’Australie et des USA lui manquait pas mal. « Je me souviens que tu n’es pas originaire de Seoul, oui. On pourra y retourner, bien sûr. » Il venait d’une ville bien moins connu, dont elle n’arrivait pas à se souvenir du nom. Le danseur avait rapidement fait le calcul suite à la réponse qu’elle venait de lui apporter, il semblait déjà bien embêté par la période qu’elle venait de lui donner. Ne pas rebondir sur cette supposition était sûrement la meilleure des solutions, si elle voulait éviter de se disputer bêtement alors qu’il n’avait même pas encore passé le casting. Elle le pensait capable de surmonter sa peur avec elle à ses côtés, mais il jugeait qu’elle ne la prenait pas assez au sérieux. « Tu devrais peut-être prendre des somnifères. » Les poils de l’américaine s’hérissèrent suite au passage de ses doigts. Elle étira un sourire en coin lorsqu’il se montra satisfait de son surnom. « Nae byol. » Le moment lui avait semblé idéal pour lui montrer qu’elle avait fait des recherches de son côté.
 
Eddie ne s’arrêtait plus, il ne manquait jamais de répartie face à la moindre de ses répliques, elle pourrait presque croire que c’était lui qui avait écrit ce personnage. Halston ne s’attendait pas à autant de détermination, mais cela ne faisait que confirmer qu’elle avait vu juste en voulant lui faire essayer d’obtenir ce rôle. « C’est cela et ne reviens plus jamais, mongchongi. » La brune avait trouvé cette insulte à la fois rigolote et mignonne, elle avait donc décidé de la placer dans son entraînement. Elle trouva une certaine lueur dans les yeux de son protégé, qui semblait véritablement motivé ce soir, chose dont elle avait intérêt de profiter avant qu’il ne soit lassé. Elle ne perdra pas de temps en allant chercher le matériel nécessaire à la deuxième scène, qu’elle lui décrivit brièvement. Il avait du mal à croire que la série avait ce genre de situation, s’imaginait-il qu’elle avait inventé ça par plaisir ? Il serait plutôt tordu de croire qu’elle prendrait le moindre plaisir à le frapper. « C’est vraiment comme ça dans la série, oui. » Il allait donc devoir s’y faire, il n’avait pas d’autres choix que d’accepter que certaines situations seraient moins faciles à jouer. Il n’avait pas l’air très inspiré, mais lui disait qu’il allait faire de son mieux. Il avait instinctivement choisi le rouge, choix qu’elle valide intérieurement avant de lui donner des ordres. Eddie arrivait à perdre le jeu facilement, ce qui justifiait bien la moindre des claques qu’elle simulait rapidement les unes après les autres. La première réaction du danseur lui donna envie de rire, mais elle se retint de lui faire perdre sa concentration. Il commença à s’habituer, quand elle n’arrivait plus à enchaîner les claques. Elle n’avait jamais été une amatrice de violences, en réalité elle ne se souvenait même pas avoir déjà frappé quelqu’un au visage. Halston finit par le caresser et se mordit la lèvre une fois qu’il l’accusa de le déconcentrer volontairement. Il la rendit toute chose en l’embrassant à son tour de la plus belle des façons. Elle se sentait enveloppée par la chaleur de son corps, une douce sensation qui allait finir par l’empêcher de se glisser dans son rôle d’élève. « Je suis d’accord. » Dit-elle sans pour autant se détacher de lui. L’agente de stars n’avait vraiment pas assez profité de lui cette semaine, elle n’avait pas eu une dose de tendresse suffisante et lui non plus. « Parce que nous sommes incapables de rester dans nos rôles respectifs. » On pourrait dire qu’il s’agissait de leur marque de fabrique, ils ne se simplifiaient jamais les choses puisqu’ils ne se contentaient pas de former un couple lambda, uniquement lié par leur amour. Halston n’en finissait plus de frémir au contact de ses lèvres,  elle profitait tout autant que lui de leur proximité pour le sentir. « C’est toi que je devrais prendre comme assistant, comme ça tu seras toujours à mes côtés. » S’exclama-t-elle tout en frottant son nez contre le sien. « Alors c’est quoi ce fameux mot que tu voulais m’apprendre ? » Demanda-t-elle pour les encourager à se remettre doucement dans le bain.

Nae Byol : Mon étoile
Mongchongi : Imbécile


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
Cherish every moment ※ EDDON 8 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
Cherish every moment ※ EDDON 8 Aa1Vqka
POSTS : 3113 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Cherish every moment ※ EDDON 8 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Cherish every moment ※ EDDON 8 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

Cherish every moment ※ EDDON 8 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Cherish every moment ※ EDDON 8 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Cherish every moment ※ EDDON 8 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

Cherish every moment ※ EDDON 8 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Cherish every moment ※ EDDON 8 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.

(15 - full)
nanowrimo

loansunanmaxwellcallie #3birthday partymika #2gaby #2jinaasher #2eddon #8clément #2callie x halstonaleddie (fb)eddon #10 (fb) › mav x nicky

RPs EN ATTENTE :
Cherish every moment ※ EDDON 8 Qn8a

(james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 EmptyLun 29 Nov - 19:19




You're with me, not someone else
And I'm scared, scared that it's all a dream
Cause you still look perfect as days go by
I'd stop the world if it gave us time


Il n’y a que dans les yeux d’Halston qu’il est pour le moment capable de se voir comme un acteur, parce qu’il n’y a qu’elle pour lui faire sentir tout le potentiel qu’il a et dont il doit encore prendre conscience. Ce n’est pas évident pour lui de s’ouvrir à un autre monde après s’être enfermé dans la danse pendant des années, Eddie s’est longtemps convaincu du fait qu’il n’était bon qu’à ça et qu’un talent il ne pouvait en avoir qu’un seul. Ce n’est pas demain la veille qu’il embrassera une grande carrière d’acteur et ça Halston le dit elle aussi, mais il y a apparemment quelque chose à tirer de lui sinon elle ne se donnerait pas tout ce mal. Elle croyait déjà en lui avant qu’ils ne deviennent un couple, c’est même pour cette raison qu’elle était venue à sa rencontre un an plus tôt. La détermination de l’agente pour faire de son jeune protégé un acteur ne date pas d’hier et elle n’aurait aucune raison de le pousser à sortir de sa zone de confort si elle ne percevait pas de réelles aptitudes chez lui. Eddie lui fait confiance tant que ça ne l’amène pas à devoir mettre la danse de côté, ce qu’il ne fera de toute façon jamais. Il veut croire que l’acting n’est pas incompatible avec sa première passion mais il n’hésitera pas une seconde s’il doit un jour faire un choix entre les deux, ses priorités étant connues depuis le premier jour et ne risquant pas d’évoluer. Halston préfère le savoir ici avec elle et cette idée le fait tendrement sourire, sans qu’il ne parvienne à le cacher. Bouger sans cesse c’est ce que sa meilleure amie fait de par son boulot et ce n’est pas une chose qu’il se verrait lui-même faire, pas alors qu’il a renoué avec l’amour dans cette ville. Même si on lui offrait la possibilité de se produire sur les plus grandes scènes du monde en tant que danseur Eddie ne le ferait pas, c’est une chose convenue depuis longtemps avec lui-même, le fait qu’il ne sera jamais de ces artistes ballottés à droite et à gauche au point de ne plus avoir aucune attache nulle part. « Je n’ai pas du tout prévu de m’éloigner, alors ça tombe bien. » Ça l’arrange qu’elle n’ait pas non plus des ambitions démesurées le concernant, il n’est pas contre un voyage de temps en temps mais l’idée n’est définitivement pas de le délocaliser tous les quatre matins. « Toute ma vie est ici de toute façon, tu le sais bien. » Sa famille, son travail et elle, qu’il aime beaucoup trop pour pouvoir se contenter d’une relation à distance la plupart du temps. C’est déjà difficile quand ils sont dans la même ville et qu’Eddie doit attendre de la retrouver le soir, il serait tout bonnement incapable de se passer d’elle plus qu’il ne le fait déjà. Et il croit comprendre que l’inverse est aussi vrai ce qui a tendance à pas mal le rassurer, lui qui a toujours du mal à croire qu’elle puisse être autant dépendante de lui qu’il l’est d’elle. Halston veut quand même s’assurer qu’il ne s’engagera pas à la légère dans quoi que ce soit, ce qu’il ne pense pas avoir déjà fait un jour. Il en va de sa crédibilité en tant qu’agente et ça Eddie le comprend, tout comme il sait qu’il a déjà été plutôt négligent dans le passé pour ne pas pouvoir se le permettre à nouveau. « Je t’ai fait la promesse de prendre notre collaboration au sérieux désormais, tu te souviens ? » Ce qui sous-entend prendre également au sérieux ce sur quoi ils travailleront ensemble, Eddie n’ayant pas pour habitude de commencer une chose et de ne pas la terminer. Il est prêt à se laisser guider vers ce qu’elle estimera être le mieux pour lui, et la danse n’est - en principe - pas censée pouvoir empêcher ça. « Les précédents projets que tu m’avais confiés je crois bien les avoir honorés jusqu’au bout. » Pour preuve il est toujours égérie Häagen-Dazs, c’est un rôle qu’il n’a pas cessé d’endosser depuis la signature de son contrat avec la marque de glaces. Non pas que ça lui tienne particulièrement à cœur puisqu’il l’avait avant tout fait pour l’argent, mais Eddie s’est engagé à leur prêter son image et il n’a jamais été question de revenir dessus. Peut-être bien que sa reprise dans quelques mois viendra chambouler pas mal de choses mais il s’imagine pour l’instant que c’est simplement sa vie d’avant qu’il retrouvera, une vie qui lui permettait déjà d’honorer quelques projets d’acting à côté. Halston compte sur lui et il refuse de la décevoir comme il a déjà pu le faire par le passé, il a promis qu’il ne serait plus ce protégé après lequel elle avait dû courir et que la fiabilité ne semblait pas étouffer à l’époque. Mais c’est peut-être aussi un peu facile à dire, aujourd’hui.

Sa touche à lui, Eddie n’a aucun mal à la faire ressortir sur scène. Il parait qu’il n’existe pas deux danseurs comme lui, c’est ce que son ancien professeur lui répétait souvent et ce style bien à lui semble aussi faire la différence dans sa compagnie. Il suppose qu’il ne serait pas devenu danseur de premier plan aussi vite sans ça, coiffant au poteau pas mal d’autres danseurs aux mêmes ambitions que lui. En tant qu’acteur Eddie doit en revanche encore trouver ce qui le différenciera des autres et le rendra unique, au pays du matin calme la parfaite maitrise de deux langues jouera peut-être en sa faveur mais il doute quand même d’être le seul bilingue qui se présentera au casting, ce serait même un peu trop sous-estimer la concurrence et dans ce milieu il en a certainement bien plus que dans le monde de la danse. « Tu penses qu’ils pourraient me préférer avec mes cheveux naturels ? Car pour me démarquer je peux aussi tenter d'innover à ce niveau-là. » Il se méfie un peu Eddie depuis qu’il a dû obtenir l’accord d’Häagen-Dazs pour se teindre les cheveux, apprenant par la même occasion qu’il ne faisait pas tout ce qu’il voulait en tant qu’égérie. Peut-être que s’il décroche le rôle convoité il devra aussi se plier aux exigences capillaires des producteurs de la série, et ne sera pas libre d’arborer la couleur de son choix lors du tournage. Il ne sait pas si c’est d’une quelconque importance mais il se souvient, par contre, que l’ensemble des personnages avaient les cheveux noirs typiquement coréens dans les extraits qu’il avait brièvement vu passer. « Même si pour être honnête je comptais plutôt revenir au châtain après le blond. » Ce blond ce n’est même pas sûr qu’il pourra de nouveau le porter à l’avenir tellement il risque de l’associer à cette convalescence, et donc à une période assez déprimante de sa vie. Le châtain reste une valeur sûre, et aussi l’une des couleurs les moins pénibles à entretenir. Figurer dans une série comme Squid Game rendrait particulièrement bien sur un CV, d’acteur comme de danseur d’après Halston. « Ça m’inspirera peut-être aussi pour un futur spectacle, qui sait. On recherche toujours de nouveaux univers auxquels donner vie sur scène, et ce serait bien que je montre à Charles que ma convalescence m’aura permis de réfléchir à ça. » Qu’il puisse revenir au théâtre avec des idées plein les poches, oui, il est sûr que le metteur en scène apprécierait ça de lui. Charles est toujours prêt à accueillir leurs idées et Eddie n’en manque généralement pas, et dire qu’il avait fait sensation quelques mois plus tôt avec ce spectacle à thème céleste qui devait être le tout premier qu’il gérerait seul. Un projet retardé par son opération, qu’Eddie ne sera peut-être même jamais capable de reprendre si son inspiration pour l’univers de Pierrot s’avère être passée. Il ne sait pas s’il doit être soulagé d’entendre que la patronne d’Halston est un peu moins sur le dos de celle-ci par rapport à leur histoire, parce qu’elle avoue elle-même avoir la paix grâce au temps investi dans son travail au détriment de leur couple. « Tant mieux.. je suppose. » il se contente de formuler dans une petite moue, un soupçon d’amertume se faisant bien ressentir. Eddie se sent un peu sacrifié dans l’histoire, mis de côté pour qu’Halston ait moins de comptes à rendre à son travail. C’est comme une petite victoire accordée à ceux qui n’adhèrent pas à leur couple et considèrent que leur lien doit rester exclusivement professionnel, et forcément sur le principe ça ne lui plait pas du tout. Elle ne réagit pas lorsqu’il laisse entendre que le tournage pourrait tomber au moment de sa reprise et c’est peut-être mieux, le sujet étant quelque peu délicat et Eddie ne souhaitant pas que leurs retrouvailles tournent subitement au vinaigre. Il range lui-même cette idée dans un coin car dans l’immédiat il n’a pas encore le rôle, tout comme il n’est pas encore près de reprendre la danse. Conjuguer les choses au présent est le mieux qu’il puisse faire, même s’il est un peu forcé de regarder vers l’avenir quand il devient question d’un futur trajet en avion de Brisbane jusqu’à Séoul. Il arrive à s’en donner déjà mal au bide rien qu’en y pensant, c’est dire combien cette peur est imprimée en lui. Halston suggère qu’il prenne des somnifères et il grimace quelque peu face à cette idée. « Il en faudra une sacrée dose pour m’assommer plus d’une quinzaine d’heures. » Et est-ce vraiment ce qu’il veut, dormir d’une traite du décollage jusqu’à l’atterrissage ? Il n’en sait rien mais il ne trouverait pas ça très fun pour elle. Eddie écarquille ensuite les yeux alors qu’elle le surprend à glisser deux mots en coréen, des mots qu’il n’a pas le souvenir de lui avoir appris dans le cadre de ses cours. « Tu apprends de ton côté ? Cachottière.. » il souffle dans un sourire pendant que ses doigts continuent leur danse sur le bras de l’agente. « J’adore ta façon de le dire. » Son regard n’en finit pas de la contempler alors qu’il donnerait tout pour l’entendre à nouveau l’appeler mon étoile dans sa langue maternelle. Savoir qu’elle prend l’initiative d’enrichir toute seule son vocabulaire le touche, et il se demande pour quels autres mots elle peut bien l’avoir devancé.

Il incarne un Chongyun convaincant d’après Halston et ça le met plutôt en confiance pour son casting à venir. C’est une bonne chose qu’elle se soit mis en tête de le pousser à s’approprier le personnage parce qu’il peut continuer de le travailler de son côté maintenant qu’il a cerné son caractère. Leur petite mise en scène prend fin et Halston l’étonne en ponctuant cette fois l’une de ses répliques d’une insulte en coréen avec un naturel insoupçonné. « C’était drôlement bien placé, tu m’épates. On t'a déjà dit que tu ferais une bonne actrice ? » Il le pense depuis la seconde où cet exercice a débuté, lorsqu’elle a commencé à lui donner la réplique. Si Eddie est entré aussi facilement dans son rôle c’est parce qu’il avait une partenaire tout à fait crédible en face de lui, et pour peu il penserait qu’Halston a manqué sa véritable vocation. Le prochain exercice le fait déjà un peu plus douter de lui, il s’agirait d’une scène bien connue de la série et se mettre dedans sans avoir la référence n’a rien d’évident. Eddie n’a en plus pas la moindre expérience pour ce qu’on lui demande de simuler. « C’est atypique, je comprends mieux son succès mais je dois avouer que c’est un peu déstabilisant à jouer. » Il ne capitule pas déjà mais il a l’impression que la difficulté monte officiellement d’un cran. « Par là je veux dire que je n’ai jamais reçu la moindre gifle. Étonnant, je sais. » Il ne peut pas s’empêcher de commenter à la fin, conscient qu’avec un tel tempérament on aurait pu s’attendre à ce qu’il ait déjà pris des claques. Ce n’est pourtant pas le cas et il n’est pas mécontent de voir qu’Halston se contentera aujourd’hui de gestes avortés, parce qu’il espère bien ne jamais lui donner l’envie de le gifler pour de vrai. Cette proximité enfin retrouvée avec elle lui fait oublier ces cours et tout le reste, prouvant bien qu’Eddie n’est plus apte à grand-chose dès lors qu’il renoue avec les lèvres de la brune. Il pourrait rester des heures dans ses bras, là où il trouve sa plus grande source d’apaisement aujourd’hui. Leurs rôles respectifs s’envolent dans ces moments-là, il n’y a plus d’élève ou de professeur, juste un couple désireux de se retrouver. « Je me sens tellement bien quand t’es là. » Tellement mieux, aussi. Ses bras n’en finissent pas de la maintenir contre lui, il a trop attendu ce moment pour ne pas en profiter comme il se doit à présent. Il rit doucement lorsqu’elle prétend qu’en tant qu’assistant elle l’aurait toujours à ses côtés. « Alors oui on se verrait toute la journée, mais je doute que ça resterait très.. professionnel entre nous. » Et là-dessus il dépose un baiser plus chaud que tous les autres dans son cou comme pour appuyer ses dires et lui prouver que rester professionnel avec elle n’est vraiment pas le plus simple. Il en est capable Eddie mais ici le cadre n’aide pas, quand ils se retrouvent chez lui sa dernière envie est de travailler parce qu’il l’a enfin pour lui, il peut profiter de sa présence dont il se sera ennuyé durant des heures. Halston se montre finalement curieuse de découvrir le fameux mot dont il lui parlait un peu plus tôt, comme un doux rappel du cours qu’il doit encore lui donner. Eddie relève la tête et plonge dans ses yeux clairs, un sourire au coin des lèvres. « Tu aimerais bien le savoir, hein. » Il entretient pas mal le suspense depuis tout à l’heure, peut-être bien que le moment est effectivement venu de lever le voile sur ce mystère. « Viens par là. » il souffle en allant saisir sa main avant de l’entrainer vers le canapé avec lui. Il doit se faire un peu violence pour endosser à son tour son costume de professeur mais il le faut bien, c’est ainsi que les choses sont prévues et elles ne sont en plus pas sans symbolique, ce soir.

Eddie réalise qu'il a oublié ce qu'il avait préparé pour son cours dans sa chambre alors il y effectue un rapide aller-retour, puis revient dans son petit salon avec un imposant bouquin entre les mains qu'il place sur la table basse. C'est un dictionnaire anglais-coréen qu'il laisse à la disposition d’Halston si celle-ci veut être indépendante dans sa recherche de vocabulaire comme elle semble l'avoir déjà été avant ce soir, et il s’est aussi muni d’une feuille et d’un stylo pour lui écrire tout ce qu’ils verront ensemble. Le coréen dispose d’un alphabet officiel, le hangeul, et d’une forme romanisée permettant de retranscrire les symboles en lettres latines. Eddie lui apprendra toujours un terme sous ses deux formes, afin qu’elle puisse visualiser les deux façons de l’écrire amenant à une même prononciation. « L'autre fois on a vu ensemble la structure de base des phrases, et j'avais notamment insisté sur le fait que le verbe devait toujours être placé à la fin. » Il avait bien appuyé sur ce point car une fois que c’est acquis la construction des phrases fait sens et on s’y retrouve déjà bien mieux. « Je t'avais du coup appris comment dire que tu es américaine, tu t'en rappelles ? » Ce n'est pas bien vieux mais Halston n'a peut-être plus les termes en tête, aussi il replace devant elle la fiche du cours précédent sur laquelle figure encore jeoneun migugsalam-ieya (저는 미국사람이에야) afin qu'elle puisse s'entrainer de nouveau à le dire mais aussi à l'écrire. « Ça c'était pour dire ce que tu es, mais on peut aussi voir comment dire ce que tu aimes. Le cinéma, par exemple. » C'est au programme aujourd'hui, et si un sourire se fraie un chemin le long de ses lèvres c'est parce qu'Eddie ne se mouille pas trop en optant pour la grande passion de l'américaine. Un peu comme si finalement il choisissait la danse pour lui-même, prévisible mais logique. « Le terme qui désigne l’amour c’est salang, il y a un verbe qui désigne le fait d’aimer une personne, salanghada. Mais pour dire qu’on aime une chose on emploiera plutôt le verbe joahada. » Là, il a un peu peur de la perdre alors il ralentit la cadence afin qu’elle puisse bien assimiler la différence d’un verbe à l’autre. « Cinéma se dit yeonghwa auquel on ajoute la particule leul, dont je te parlerai plus tard. » Les particules méritent bien un cours à elles seules et ça ferait beaucoup de choses à voir ce soir, voilà pourquoi Eddie préfère étudier leur cas une fois prochaine en prenant tout le temps nécessaire pour ça. « On reprend du coup jeoneun pour dire je, notre verbe joahada conjugué joh-ahae pour le fait d’aimer une chose, et yeonghwaleul pour le cinéma. Suivant l’ordre qu'on avait vu on a donc je + cinéma + aimer ce qui nous donne jeoneun yeonghwaleul joh-ahae. » Il retranscrit en même temps 저는 영화를 좋아해 sur sa feuille et compte sur Halston pour le répéter après lui. Son regard navigue entre la brune et ce papier face à eux quand Eddie se demande brusquement si son cours est compréhensible, qu’il s’agisse de ses explications orales ou de ses écrits. Il fait tout ce qu’il peut pour que ce soit le cas mais il est professeur de danse à l’origine, pas professeur de langue. Plusieurs minutes s'écoulent durant lesquelles il s'emploie à lui apprendre de nouveaux termes, toujours autour du fait de dire ce qu'elle aime puisque c'est la thématique du jour. « On aime pas seulement des choses, on aime aussi des personnes. » Et c'est un peu là qu'il veut en venir depuis le départ, ce cours n'étant pas un prétexte mais quand même un bon support pour lui permettre d'ouvrir son cœur comme il le fait bien trop rarement. « Saranghae, ou 사랑해. » il formule dans la continuité de ce qu'ils ont jusque là vu ensemble, et inscrit les deux formes sur sa fiche avant que ses yeux ne remontent vers elle avec une certaine appréhension. « Tu.. devines ce que ça veut dire ? » Eddie se contente de l'observer après ça, comme si elle était susceptible de trouver la réponse dans ses yeux. Il n'a pas l'impression de lui poser une colle mais elle trouvera peut-être que ça tombe comme un cheveu sur la soupe, il n'en sait rien. « Je t’aime. » qu'il finit par laisser entendre, son cœur s'emballant considérablement au simple fait de le dire. Ce ne sont pas des mots qu'Eddie prononce facilement alors ils sont lourds de sens quand ils viennent de lui. L'une de ses mains vient s'emparer de celle d'Halston tandis qu'il se rapproche d'elle sur le canapé, délaissant son bouquin et ses fiches pour ne plus regarder qu'elle. « Je t'aime, et je pourrais te le dire dans toutes les langues. » Peu importe la langue il le pensera toujours sincèrement et il ne sait pas s'il s'était déjà autant ouvert à elle avant aujourd'hui. Eddie ressent une gêne soudaine qu'il tente d'étouffer en venant capturer longuement ses lèvres, ses mains remontant pour se placer au niveau de sa nuque pendant que son palpitant, lui, s'affole pour de bon.








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: Cherish every moment ※ EDDON 8 Cherish every moment ※ EDDON 8 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Cherish every moment ※ EDDON 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: logements
-