AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma ...
Voir le deal
69.99 €

 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Tbu7
POSTS : 3230 POINTS : 2050

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/6} Callie & Eddie - Eddon #10 (FB) - Maisie - Jenson - Halsana #1 - Eddon #11

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 4S2xhADq_o
EDDON #11 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 QuCoEb7n_o
HALSANA ※ She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Mx1f
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2 - Micah
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : bambi eyes (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyLun 18 Oct - 14:00




Love is the hardest drug to quit, but it is even harder when it is taken away.
F
AIRY
TAILES
DON'T EXIST
Halston Hargreeves & @Eddie Yang
Le bal de promotion, Halston l’attendait autant qu’elle ne le craignait, du moins c’était encore le cas quelques mois auparavant jusqu’à ce que la chance ne frappe à sa porte. La lycéenne s’était faite abordée alors qu’elle était face à son casier ouvert, un certain Trevor l’avait surpris en lui adressant la parole, alors qu’il ne la connaissait ni d’Adam ni d’Eve. Ce type n’était pas dans la même classe qu’elle, mais il semblait s’être suffisamment renseigné sur elle pour connaître son prénom. Au début elle ne savait pas si elle devait en être flattée ou au contraire s’en inquiéter, parce que cela avait insinué le doute dans son esprit. Et si elle n’était que la victime d’une mauvaise blague ? Et s’il ne jouait pas juste à cap ou pas cap de te jouer d’une des nanas les plus coincées du bahut ? La brunette ne comprenait pas comment cet archétype du type populaire par excellence, pouvait lui trouver un quelconque intérêt. Sauf qu’il était plutôt pas mal, ce Trevor, avec sa petite veste en cuir, sur laquelle tombait délicatement sa chevelure brune mi-longue qui faisait ressortir ses yeux bleus perçants. Elle n’hésitera pas bien longtemps avant d’accepter sa proposition de le voir après les cours. C’est ainsi que naquit sa toute première histoire d’amour, qui devait lui permettre de ne plus avoir l’angoisse de finir seule dans un coin dans la salle de bal. Halston ne comprendra jamais pourquoi il l’avait choisi elle plutôt qu’une autre, mais elle décida de ne plus s’embêter avec ce genre d’interrogations afin de pouvoir vivre tranquillement sur son petit nuage.

Le jour J, quelques heures avant le début de cette fameuse soirée, sa grande sœur avait décidé de s’occuper d’elle comme s’il s’agissait de sa poupée. L’aînée des Hargreeves ayant toujours été la plus douée pour s’occuper de son apparence, elle lui faisait aveuglément confiance quand celle-ci lui disait qu’elle ferait d’elle « la plus belle des dernières années ». S’il y avait bien un moment durant lequel elle voulait briller, c’était bien celui-ci, même si elle se fichait plutôt pas mal de ne pas gagner la couronne que beaucoup convoitaient. Elle avait fait un nombre incalculable de boutiques avec sa frangine, avant de flasher sur une robe verte au bustier brillant, qu’elle n’aurait jamais osé essayer si elle n’y avait pas été encouragée. Halston se demandait si sa sœur n’y allait pas un peu trop fort avec le brushing, mais celle-ci lui dit qu’elle n’allait tout de même pas se plaindre de finir avec la même crinière que celle de Farah Fawcett. Les cheveux de la brune n’avaient jamais été aussi volumineux, elle se trouvait méconnaissable, mais Hildred lui tapa sur l’épaule et lui dit que son petit-ami ne pourrait qu’être impressionné. Si tu le dis. La lycéenne préféra gérer le maquillage d’elle-même, craignant de finir par ressembler à un pot de peinture si elle continuait de rester entre ses mains. S’il y avait bien une chose qu’elle voulait mettre en avant, c’était ses yeux verts, qui étaient toujours couverts de compliments. Elle s’appliqua un fard à paupière argenté, du crayon et une bonne dose de mascara, avant de termine sur un rouge à lèvres rose assez sobre.

La voiture rutilante de son petit-ami l’attendait déjà devant sa demeure, celle-ci était observée avec dédain par son grand-frère qui l’espionnait à travers la fenêtre. Halston se tourna vers lui quelques secondes pour lui faire un geste de ma main, tout en affichant un grand sourire avant de s’engouffrer dans celle-ci. Alors qu’ils n’étaient plus très loin du lycée, Trevor s’arrêta subitement à quelques mètres de celui-ci, avant de déposer ses mains sur ses cuisses et de l’embrasser fougueusement. La lycéenne ne s’attendait pas le moins du monde à ce qu’il soit animé par de telles envies, avant même la fin du bal de promotion. Elle s’en retrouvera particulièrement gênée, elle le repoussa gentiment et lui demanda de les amener à destination. Il obtempéra sans trop rechigner, mais elle le sentait bien frustré. Halston déglutit et pria pour que son refus ne gâche pas le reste de sa soirée. Elle se dirigea vers la pièce maîtresse, dans laquelle se trouvaient ses deux plus fidèles compères. Un point de repère plus que nécessaire dans cette salle déjà beaucoup trop bondée et animée. La brune s’entendait à peine parler, mais elle ne manquera pas d’entendre la question de son ami, qui lui demandait si son petit-ami n’était pas avec elle. Alors qu’elle s’apprêtait à lui dire où il se trouvait, elle remarqua qu’il n’était effectivement pas dans le coin, mais elle ne s’en inquiétera pas avant une bonne vingtaine de minutes. Le temps commençant à se faire long, elle décida de partir à sa recherche, elle pensa rapidement qu’il devait être dehors en train de fumer.

L’intuition d’Halston s’avéra bonne, il était à l’extérieur avec une clope à la main. Elle était deux doigts de l’interpeller, jusqu’à ce qu’elle comprit que son autre main se baladait sous la robe de la fille qui était en face de lui. Une demoiselle qui se jeta sur lui pour le coller contre le mur de briques, avant lui dévorer les lèvres. « That’s what I want baby. » Qu’il grogna. Son envie de se manifester s’évapora, elle préféra s’en aller plutôt que de le confronter. Elle retourna dans les couloirs, dans lesquels elle erra tel un fantôme. Il ne restait plus que des cendres de son rêve, aller sur la piste de danse sans son cavalier n’avait aucun sens, cette soirée tout court ne rimait plus à rien. Si elle avait eu un accès à un téléphone là maintenant tout de suite, elle aurait très certainement téléphoné à Hector pour qu’il vienne la chercher. Elle cessa d’avancer pour s’adosser contre un casier, avant de se laisser glisser et de finir complètement assise. « Je veux partir, cette soirée est un cauchemar. » Pensa-t-elle à haute voix, tout en nichant son visage dans ses mains, comme si elle cherchait à cacher ses larmes, des larmes que pourtant personne ne pouvait voir puisqu’elle se croyait dans un endroit désert.
MADE BY @ICE AND FIRE.


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa par sa sœur, hyung par son cousin et jagi par Halston. ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il a ouvert son cœur à son américaine préférée pour qui il s'autorise enfin à aimer de nouveau
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, de retour sur scène après une opération du genou
LOGEMENT : #109 Hughton Avenue (Redcliffe) avec ses trois chats et Halston, qui passe de plus en plus de temps chez lui
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DWLLkpm
POSTS : 3537 POINTS : 1585

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 FBNPD7q
EDDON #10 (fb)#11give me that rush › In this world of ice you’re the only shining glow. Now I can’t stop thinking about you when I’m sinking alone. I know it’s real, I can feel it. I'm full of problems, love sick, no way to go I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 123456789 (ua)

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Kr0Zk6a
EDEA (scénario libre)the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DaUl2BP
ALEDDIE #2bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 RhyaCfe
NICKY (scénario libre)the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.



RPs EN ATTENTE :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Qn8a

(james, sunan, connor)

RPs TERMINÉS : (2022) diana #1

(2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1sunan #1birthday partyjina #1aleddie (fb)asher #2eddon #8callie #3mav x nicky

nanowrimo 2021 ~ 50 000 mots ✓ (60 839)

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @unravel graph, @n-dia, @kidd (avatars) + @loonywaltz (userbars) + @violet (gifs) + @homemade (crackships) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : carl flanagan (ft. fionn whitehead)
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyMer 20 Oct - 15:00




I'm gonna thrill you tonight
Darkness falls across the land
The midnight hour is close at hand
Creatures crawl in search of blood



Eddie se sent oppressé dans ce costume qu’il rêve déjà d’enlever, il maudit cette cravate à son cou et ces chaussures inconfortables à ses pieds. Sans parler de ses camarades, ridicules pour la plupart tant ils sont tirés à quatre épingles ce soir. Tout ça est bien trop pompeux pour lui mais à l’image du grand événement du jour finalement, pour lequel il regrette de s’être rendu présentable quand il voit comment la soirée est en train de tourner pour lui alors qu’elle a à peine commencé. Être planté par sa cavalière juste avant le bal vient directement s’ajouter à la liste des pires affronts qu’on lui ait fait jusque là, alors même qu’il n’accorde pourtant aucune importance à cette soirée au départ. La trahison de Susan Wallas, qui devait initialement lui accorder une danse, lui reste en travers de la gorge tandis qu’il déambule à travers les couloirs du lycée tout en se demandant si sa place est vraiment ici, ce soir. Sa fierté en prend un coup mais il aurait dû s’en douter car cette fille n’a d’yeux que pour Christopher Miles, le gars le plus brillant de sa classe qui cumule en plus le fait d’être drôle et séduisant. À partir du moment où le garçon de ses rêves s’est décidé à l’inviter il était inévitable qu’Eddie ne l’intéresse plus, ce qui fait donc de lui le gros loser de cette histoire. Il n’est pas bien rancunier Eddie mais une promesse est une promesse, s’il avait su que sa voisine de cours de maths était si peu fiable il se serait trouvé un plan B lui aussi sachant que pas mal de filles avaient à l’origine voulu de sa compagnie pour ce bal. Il n’aime pas être celui que l’on délaisse et encore moins au profit d’un autre, cette Susan ne lui plait même pas mais il était le premier choix, il ne trouve donc pas ça juste. Ce sont des petits drames d’adolescent comme en vivront des tas d’autres élèves ce soir mais ça pourrait le marquer, avoir fait office de bouche-trou n’étant pas la meilleure sensation du monde à un âge où sa confiance en lui est loin d’être optimale.

Il pourrait partir, retrouver la chaleur de sa maison où là au moins on veut bien de lui car qu’est-ce qui le retient encore ici ? Il sait qu’il finira par passer la soirée dans un coin avec ses potes sans cavalière eux aussi mais a-t-il vraiment envie qu’on le voit comme ça, et que d’autres puissent penser qu’aucune fille ne veut de lui ? Celles qui n’étaient pas contre l’idée de se rendre à ce bal en sa compagnie ont depuis eu le temps de trouver un cavalier alors c’est officiel, le bal se fera en solo pour lui cette année ce qui doit être pire encore que de passer à côté de la couronne de reine ou roi de promo pour celles et ceux prenant cette élection à cœur. Le perdant de tous les perdants Eddie a le sentiment que c’est lui ce soir alors plutôt que de regarder les uns et les autres danser et s’amuser il préfère encore se tenir à l’écart du gymnase où il reviendra peut-être plus tard, lorsque sa fierté se portera un peu mieux. Eddie ne sait même pas où il va mais peu importe, c’est la première fois qu’il a l’occasion de se balader dans un lycée aussi vide et calme alors il en profite. Il s’attend d’ailleurs à n’y croiser personne puisque dans son esprit tous ses camarades se trouvent au bal pendant que lui est ici mais il fait fausse route, car il semblerait qu’il ne soit pas la seule âme esseulée en ces lieux. Ses yeux repèrent une silhouette recroquevillée au niveau des casiers et le hasard veut que ce soit juste à côté du sien, même si ce n’est pas ce qui le pousse à s’avancer vers l’élève en question. Eddie est intrigué par cette jeune fille assise à même le sol qui semble passer une aussi mauvaise soirée que lui, si ce n’est pire encore. « Hey.. est-ce que ça va ? » il demande d’une voix hésitante en réalisant dans un même temps la stupidité de sa question, alors qu'il aligne prudemment ses pas jusqu’à elle. La jeune fille relève finalement son joli minois vers lui et il est aussitôt frappé par la clarté de ses yeux, d’un vert qu’il ne se rappelle pas d’avoir déjà vu un jour. « Laisse-moi deviner, tu pleures pour le bal ou pour un garçon. C’est forcément l’un ou l’autre, non ? » À moins que ce ne soit carrément les deux, il n’est peut-être pas le seul qui se soit fait planter ce soir même si lui ne risque pas de verser la moindre larme pour une fille avec laquelle il n’a jamais rien partagé de plus qu’un bouquin de maths. « D’ailleurs elle est jolie ta jupe.. ou ta robe, je fais jamais la différence entre ces trucs de filles. » C’est peut-être bien une robe en fin de compte, il croit entendre la voix de sa petite sœur lui répéter qu’une jupe est un bas et non un ensemble. « T’es en dernière année toi aussi ? » il l’interroge alors qu’il finit par s’assoir par terre à son tour, face à elle, car il n’a pas trop envie de la laisser seule ici avec sa peine. Ils ne sont pas dans la même classe mais elle est peut-être dans celle d’un de ses potes, qu’on a plus de chance de trouver du côté des sportifs que du côté des intellos.  








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Tbu7
POSTS : 3230 POINTS : 2050

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/6} Callie & Eddie - Eddon #10 (FB) - Maisie - Jenson - Halsana #1 - Eddon #11

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 4S2xhADq_o
EDDON #11 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 QuCoEb7n_o
HALSANA ※ She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Mx1f
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2 - Micah
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : bambi eyes (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyJeu 21 Oct - 14:42




Love is the hardest drug to quit, but it is even harder when it is taken away.
F
AIRY
TAILES
DON'T EXIST
Halston Hargreeves & @Eddie Yang
Le sol était horriblement froid, la lycéenne avait certainement choisi l’un des pires endroits pour se poser, mais elle n’avait pas pensé une seule seconde à son propre confort. Les autres options étaient de toute manière mauvaises, elle ne pouvait pas rentrer seule en pleine nuit, elle ne pouvait pas non plus se réfugier dans une classe pour avoir une chaise ou elle risquerait de finir enfermée toute la nuit dans l’établissement. Personne ne s’inquiétera pour elle, tout le monde était occupé et elle n’en voulait même pas à ses amies, elles devaient passer une soirée mémorable et elles avaient bien le droit d’en profiter. Halston se sentait stupide, si seulement elle s’était écoutée dès le début elle n’en serait pas là, elle aurait pu avoir un cavalier digne de ce nom, mais elle s’était laissée embobinée par le dernier des connards. Tu n’es pas comme les autres, c’est pour ça que je t’ai choisi. Cette phrase elle la traduisait à présent par : tu es plus cruche que les autres alors j’ai décidé de m’amuser avec toi. Ses larmes ne troublaient aucunement la tranquilité des lieux, elles se déversaient de la manière la plus silencieuse possible. Elle avait pourtant attiré l’attention de quelqu’un, d’un garçon dont la voix ne lui disait absolument rien. Elle cessa d’enfouir son visage pour le découvrir elle ne se souvenait pas de l’avoir vu une seule fois dans sa vie auparavant. Ce lycée étant une véritable fourmillière, il n’y avait rien d’étonnant à cela alors elle ne se demandera même pas s’il s’agissait d’un nouvel élève. Elle ne répondra même pas à sa première question, dont la réponse était évidente même si elle savait qu’elle partait d’une bonne intention. Halston ne saurait expliquer pourquoi, mais la simple présence de cet inconnu commençait déjà à l’apaiser.  Il aurait pu continuer sa route comme s’il n’avait rien vu, mais il ne l’avait pas fait, il s’intéressait même aux raisons de sa peine. Il avait vu dans le mile, ce qui aurait pu être vexant puisque cela pourrait laisser penser que sa vie ne tournait qu’autour de cela, mais elle ne pouvait pas nier que c’était effectivement le cas depuis plusieurs jours. « Je pleure parce que je suis une idiote qui a cru que les contes de fée pouvaient devenir réels. » Il n’était pas commun de faire la connaissance de quelqu’un en se décrivant ainsi, mais puisqu’il était déjà flagrant qu’elle était pathétique, elle ne pouvait même pas faire semblant qu’il lui restait ne serait-ce qu’un peu de fierté. Elle n’allait certainement plus jamais recroiser ce garçon par la suite, le lycée touchant à sa fin, elle n’avait rien à perdre à être honnête. Il lui avait fait un compliment, qu’il ne pensait peut-être pas, il s’agissait sûrement du moyen le plus simple qu’il avait trouvé de la consoler. Elle afficha un sourire en coin, amusée qu’il ne soit même pas capable de faire la différence entre une robe et une jupe. « Merci, c’est une robe. » Heureusement qu’il n’avait pas eu à faire à sa grande soeur, qui l’aurait traité d’imbécile à sa place. Il lui demanda si elle était en dernière année elle aussi, une question à laquelle elle ne s’attendait pas parce qu’il lui paraissait plus jeune qu’elle. « Oui et ce n’est pas plus mal, je ne reverrai plus jamais le tocard qui me sert de copain. » Elle savait déjà qu’il n’irait pas dans la même université qu’elle, ses résultats n’étaient clairement pas assez bons pour qu’il puisse y entrer. Son interlocuteur s’était posé sur le sol à son tour, une jolie preuve qu’il ne comptait pas la délaisser, mais il devait avoir bien mieux à faire que de lui tenir compagnie. Elle sécha ses larmes à l’aide son bras avant de reprendre la parole. « Tu n’es pas obligé de rester ici parce que je pleure tu sais. » Il était peut-être du genre à être trop gentil, un problème qu’elle connaissait bien puisqu’elle souffrait du même. « Je ne sais même pas comment ça se fait qu’un garçon mignon comme toi, puisse être tout seul ici. » Est-ce qu’elle venait de dire à haute voix des pensées qu’elle aurait dû garder pour elle ? Totalement, elle détourna légèrement son regard et se mit à rougir de sa propre bêtise.
MADE BY @ICE AND FIRE.


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa par sa sœur, hyung par son cousin et jagi par Halston. ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il a ouvert son cœur à son américaine préférée pour qui il s'autorise enfin à aimer de nouveau
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, de retour sur scène après une opération du genou
LOGEMENT : #109 Hughton Avenue (Redcliffe) avec ses trois chats et Halston, qui passe de plus en plus de temps chez lui
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DWLLkpm
POSTS : 3537 POINTS : 1585

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 FBNPD7q
EDDON #10 (fb)#11give me that rush › In this world of ice you’re the only shining glow. Now I can’t stop thinking about you when I’m sinking alone. I know it’s real, I can feel it. I'm full of problems, love sick, no way to go I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 123456789 (ua)

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Kr0Zk6a
EDEA (scénario libre)the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DaUl2BP
ALEDDIE #2bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 RhyaCfe
NICKY (scénario libre)the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.



RPs EN ATTENTE :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Qn8a

(james, sunan, connor)

RPs TERMINÉS : (2022) diana #1

(2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1sunan #1birthday partyjina #1aleddie (fb)asher #2eddon #8callie #3mav x nicky

nanowrimo 2021 ~ 50 000 mots ✓ (60 839)

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @unravel graph, @n-dia, @kidd (avatars) + @loonywaltz (userbars) + @violet (gifs) + @homemade (crackships) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : carl flanagan (ft. fionn whitehead)
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyVen 22 Oct - 15:00




I'm gonna thrill you tonight
Darkness falls across the land
The midnight hour is close at hand
Creatures crawl in search of blood



Il pourrait passer son chemin mais il ne le fait pas, cette fille assise par terre l’interpellant au premier regard qu’il pose sur elle. Eddie ne saurait pas l’expliquer mais il a tout de suite envie de lui tenir compagnie et de connaitre son histoire, si elle est seule et lui aussi alors peut-être qu’ils sont tout simplement destinés à se rencontrer ici. La fête doit battre son plein un peu plus loin mais ce qui l’intéresse, lui, c’est de savoir pourquoi une fille aussi apprêtée ne s’y trouve pas. Il remarque ses larmes et présume plutôt bien leur origine puisqu’elle dit avoir cru à un conte de fées, un garçon l’aurait donc bel et bien déçue un soir de bal. « T’es pas idiote, c’est celui qui te fait pleurer qui est un idiot. » C’est au moins une petite fierté qu’Eddie a, celle de n’avoir jamais fait pleurer une fille. Il espère que ce ne sera jamais le cas même si pour ça, en vérité, il faudrait peut-être déjà qu’il ait un semblant de vie sentimentale. Pas l’ombre d’une petite copine ni du moindre petit bisou en dix-sept ans d’existence, il ne sait pas s’il devrait commencer à s’inquiéter mais une chose est sûre, ce n’est pas un précoce. Il se couchera en tout cas un peu moins bête ce soir car cette fille lui confirme que ce qu’elle porte est une robe, à lui maintenant de l’imprimer pour de bon. Eddie hoche la tête dans un sourire pour lui signifier qu’il en prend note, puis il apprend qu’elle aussi est en dernière année ce dont elle se réjouit d’ailleurs, pour le simple fait d’être bientôt débarrassée de son copain. C’est donc lui le coupable, celui par qui ces larmes sont arrivées. « Ce ne sera pas une grande perte ce gars, j’ai l’impression. Mais ne reste pas sur un mauvais souvenir de ta dernière année ici à cause de lui, il n’a pas l’air d’en valoir la peine. » C’est même certain s’il vient de lui briser le cœur, un garçon à oublier dès que possible. Eddie fait ce qu’il peut pour se montrer réconfortant mais il ne doit pas très bien s’y prendre s’il donne l’impression de rester auprès d’elle juste par pitié. « Je m’en sens pas obligé tu sais, je reste parce que j’aime pas te voir seule. » Et l’être lui-même, seul, bien que ce soit plus dur à avouer ça. Lui aussi aurait peut-être fini par s’échouer dans un couloir pour ruminer sa soirée gâchée, alors autant qu’ils le fassent ensemble. « Allez pleure pas, encore moins pour un tocard comme tu dis. Tu risques de ruiner ton maquillage, c’est dommage, il fait si bien ressortir tes yeux. » Des yeux qu’il trouve magnifiques mais il n’ose pas le laisser entendre, c’est déjà à peine s’il arrive à croiser le regard de cette fille tant ses yeux l’intimident. Les siens sont d’une banalité sans nom à côté même si sa mère détesterait l'entendre dire ça.

Et puis il y a cette remarque qu’elle pose là, pendant un instant Eddie se demande si c’est bien de lui dont elle parle et si un autre garçon n’a pas surgi dans le couloir sans qu’il le remarque. Il tourne sa tête à gauche puis à droite pour vérifier les alentours puis il réalise qu’ils ne sont vraiment que tous les deux, ici. « Moi mignon ? » il répète en étirant un sourire un peu gêné, son regard ne sachant plus trop où se poser à partir de là. « C’est gentil. » Il n’a pourtant pas la prétention d’être un garçon très séduisant mais si vraiment c’est sincère alors oui, c’est un compliment qui lui fait plaisir. Il se pourrait d’ailleurs qu’il rougisse légèrement lui aussi, Eddie cherche donc au plus vite à rebondir pour que ça ne se voit pas trop. « Je n’ai plus de cavalière et ce bal ne m’intéresse pas vraiment, c’est pour ça que je suis ici plutôt qu’au gymnase. » Il hausse les épaules et il pourrait aussi ajouter qu’il n’a pas non plus de petite copine, sauf qu’il s’abstient pour ça. Avec tous les couples peuplant ce lycée il n’assume pas vraiment d’être seul, c’est un peu la lose de son point de vue même si aucune fille de sa classe ne lui plait assez pour qu’il ait eu envie de tenter sa chance durant l’année. « Pour ce que ça vaut tu- t’es mignonne toi aussi, ton copain il est vraiment naze s’il se rend pas compte de la chance qu’il a. » Un sacré minable ce type, et dire que ces gars-là trouvent une copine sans problème alors que les mecs comme Eddie passent leur année seuls. S’il avait une petite-amie il en prendrait soin lui, il ne connait rien à l’amour à son âge mais il ne le perçoit vraiment pas comme un jeu. « Il est où d’ailleurs, il n’est pas venu ou bien lui aussi il a préféré danser avec une autre ? C’est à la mode ça j’ai l’impression. » On ressent une certaine amertume dans sa voix, la trahison de Susan n’étant toujours pas digérée. Elle doit passer un super moment avec son nouveau cavalier sans avoir la moindre pensée pour lui, qu’elle a planté comme une vieille chaussette une fois qu’il lui était devenu inutile. Eddie n’aime pas l’idée de se trouver dans le chemin malgré le fait que ce couloir soit désert, il se déplace donc au sol de façon à s’assoir à côté d’elle, contre un casier qui se trouve en l'occurrence être le sien. « Moi c’est Eddie au fait. C’est possible que tu m’aies jamais vu ici parce que je sèche beaucoup. » Ce n’est pas trop à sa gloire de l’avouer alors qu’il pourrait prétendre ce qu’il veut à cette fille qui ne le connait pas mais il y a bien longtemps qu’Eddie ne cherche plus à se donner un genre ou à sauver les apparences entre ces murs. Ceux qui le connaissent savent qu’il prend les études à la légère et que seul le sport l’intéresse vraiment, la danse en particulier puisqu’il est connu pour faire le show dans les couloirs et dans la cour entre deux classes. Il aimerait bien savoir comment s’appelle cette fille aussi, s’il ne doit plus jamais la revoir qu’au moins il puisse mettre un nom sur cette jolie brune aux yeux verts dans ses souvenirs, plus tard.








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Tbu7
POSTS : 3230 POINTS : 2050

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/6} Callie & Eddie - Eddon #10 (FB) - Maisie - Jenson - Halsana #1 - Eddon #11

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 4S2xhADq_o
EDDON #11 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 QuCoEb7n_o
HALSANA ※ She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Mx1f
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2 - Micah
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : bambi eyes (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptySam 23 Oct - 7:00




Love is the hardest drug to quit, but it is even harder when it is taken away.
F
AIRY
TAILES
DON'T EXIST
Halston Hargreeves & @Eddie Yang
Il lui disait qu’elle n’était pas idiote, c’était bien la première fois que quelqu’un ne jugeait pas négativement son choix. Tout le monde avait donné son avis sur son histoire d’amour, certains plus gentiment que d’autres, mais elle avait tout de même compris que personne ne trouvait qu’elle allait bien avec ce Trevor. Ce lycéen disait cela parce qu’il ne la connaissait pas, elle le savait bien, mais ses paroles lui remontaient tout de même un peu le moral. Halston n’aurait jamais imaginé qu’elle se ferait réconforter par un inconnu durant une telle soirée où tout le monde était centré sur soi-même, mais il devait également avoir vécu une déception pour se retrouver ici lui aussi. Cependant, elle n’osera pas se montrer aussi indiscrète que lui pour le moment, elle préférait largement répondre à ses questions. Il s’imaginait - à juste titre - que cette année ne restera pas un bon souvenir pour elle, comment pouvait-il en être autrement alors qu’elle était en train de vivre son premier chagrin d’amour ? Un chagrin qui la secouait pas mal, même si son entourage s’était évertué à lui dire que celui-ci serait prévisible, elle avait voulu y croire jusqu’au bout. Elle aurait aimé qu’il ait au moins la décence de la trahir le lendemain, mais il avait été incapable d’attendre un jour de plus pour lui briser le cœur. Il devait certainement penser qu’elle ne découvrirait rien, parce qu’elle n’était qu’une niaise qui devait l’attendre patiemment après tout. Elle lâcha un long soupir. « Peut-être bien, mais il a ruiné la soirée que j’attendais le plus, celle qui devait me laisser un souvenir impérissable. » Elle le sera, mais pas de la façon à laquelle elle s’attendait. Le regard de la brune s’attarda sur sa robe, une tenue qu’elle avait envie de brûler comme si cela emporterait le désastre qu’était ce bal avec elle. C’était débile, ce bout de tissu n’y était pour rien et il avait même l’air de plaire à son interlocuteur, elle avait donc le mérite de la rendre plaisante à regarder selon lui. Elle n’osait même pas imaginer à quoi pouvait bien ressembler son visage actuellement, il lui disait qu’elle risquait de ruiner son maquillage, mais elle était certaine que c’était déjà le cas, parce qu’il n’était pas waterproof. « Tu es en train de me dire que je ressemble encore à quelque chose, là  ? » Il allait falloir qu’elle vérifie ses dires tôt ou tard, parce qu’elle se doutait bien qu’il ne risquait pas de dire quoique ce soit de négatif à son sujet pour ne pas l’enfoncer. Elle avait encore du mal à croire qu’il ne restait pas à ses côtés par pitié même s’il lui avait dit que ce n’était pas le cas. Le compliment qu’il lui avait fait sur sa mise en valeur des yeux, lui fit décrocher un léger sourire.

Soudainement, il se mit à chercher quelque chose ou plutôt quelqu’un, parce qu’il ne comprenait que ses dernières paroles lui étaient adressées. Elle le trouvait bête, mais sa modestie ne le rendait qu’encore plus adorable, il n’avait rien à voir avec son copain qui lui aurait dit qu’elle ne lui apprennait rien à sa place. Il la trouvait gentille de l’avoir flatté ainsi, cela lui laissait penser qu’il ne se faisait pas souvent complimenter, le rougissement qu’elle cru percevoir le lui confirma. Le fixer de nouveau lui permit d’apercevoir à quel point ses lèvres étaient pulppeuses, elle n’avait jamais vu un homme avec une bouche aussi charnue, you’ve got so kissable lips boy. Il la sortit de ses pensées en lui dévoilant les raisons de sa présence raison, qui n’étaient pas plus glorieuses que les siennes. « Tu t’es fait planté alors, bienvenue au club. » Il n’avait pas l’air très affecté d’avoir été abandonné par sa cavalière, ce n’était pas plus mal pour lui, qui contrairement à elle n’attendait rien de ce fichu bal. Le lycéen attaqua de nouveau son petit-ami, tout en l’encensant elle. Halston ressentit que ses paroles étaient vraiment sincères, cela empourpra totalement ses joues. « M...merci. Il... il peut avoir toutes les filles qu’il veut, alors à la moindre contrariété il peut aller voir ailleurs, malheureusement. » La brune avait l’impression d’admettre qu’elle était une nana horriblement banale, qui tombait pour celui qui faisait tourner toutes les têtes. Il l’interrogea sur lui, le fait qu’il veuille savoir si Trevor dansait avec une autre la fit rire nerveusement, si seulement il ne s’agissait que d'une danse. « Il est dehors. Il danse avec quelqu’un d’autre en quelque sorte... » Halston l’imagina soulever sa conquête et la plaquer contre un mur après lui avoir retiré sa culotte, son visage se tordit de dégoût. Elle en avait presque oublié la remarque du lycéen. « Je suis désolée pour toi. » Il avait finalement été blessé, blessé d’avoir été un second choix ce qu’elle pouvait parfaitement comprendre. Son compagnon de mésaventure s’approcha d’elle, avant de se présenter. Elle avait été si centrée sur elle et ses soucis qu’elle en avait oublier les bases, qu’il faisait bien de lui rappeler. « Enchantée Eddie. » Un mot généralement prononcé par politesse, mais qu’elle pensait véritablement en cet instant, elle n’aurait sûrement pas pu tomber sur mieux que lui. « Moi c’est Halston. » Il s’était justifié du fait qu’elle ne l’avait certainement jamais vu, en lui disant qu’il séchait beaucoup, chose à laquelle elle ne s’attendait pas. Il ne ressemblait pas au profil type des élèves qui faisaient l’école buissonnière. « Pourquoi ? Tu détestes ce bahut ? Les élèves ou les profs ? Ou peut-être bien tout à la fois ? » Elle le mitraillait peut-être un peu trop de questions d’un coup, mais la lycéenne assidue qu’elle était avait bien envie de connaître ses raisons.
MADE BY @ICE AND FIRE.


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa par sa sœur, hyung par son cousin et jagi par Halston. ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il a ouvert son cœur à son américaine préférée pour qui il s'autorise enfin à aimer de nouveau
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, de retour sur scène après une opération du genou
LOGEMENT : #109 Hughton Avenue (Redcliffe) avec ses trois chats et Halston, qui passe de plus en plus de temps chez lui
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DWLLkpm
POSTS : 3537 POINTS : 1585

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 FBNPD7q
EDDON #10 (fb)#11give me that rush › In this world of ice you’re the only shining glow. Now I can’t stop thinking about you when I’m sinking alone. I know it’s real, I can feel it. I'm full of problems, love sick, no way to go I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 123456789 (ua)

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Kr0Zk6a
EDEA (scénario libre)the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DaUl2BP
ALEDDIE #2bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 RhyaCfe
NICKY (scénario libre)the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.



RPs EN ATTENTE :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Qn8a

(james, sunan, connor)

RPs TERMINÉS : (2022) diana #1

(2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1sunan #1birthday partyjina #1aleddie (fb)asher #2eddon #8callie #3mav x nicky

nanowrimo 2021 ~ 50 000 mots ✓ (60 839)

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @unravel graph, @n-dia, @kidd (avatars) + @loonywaltz (userbars) + @violet (gifs) + @homemade (crackships) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : carl flanagan (ft. fionn whitehead)
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyDim 24 Oct - 13:00




I'm gonna thrill you tonight
Darkness falls across the land
The midnight hour is close at hand
Creatures crawl in search of blood



Eddie réalise l’importance que cette jeune fille accorde elle aussi à cette soirée et il s’interroge à nouveau sur sa place dans ce lycée, où les préoccupations de ses camarades ne sont vraiment pas les siennes. Tout le monde est enthousiasmé par ce bal et cela depuis des semaines.. tout le monde sauf lui. C’est censé être l’évènement de l’année mais lui survit très bien au fait de ne pas s’y rendre, sa seule frustration ce soir étant le retournement de veste de sa cavalière au bras de laquelle il avait quand même prévu d’apparaitre, tout du moins le temps d’une danse. Il a de la peine pour cette fille qu’il vient de trouver dans ce couloir parce qu’elle restera bien plus marquée que lui par tout ça, elle devait beaucoup compter sur ce bal et il n’a qu’à poser les yeux sur elle pour s’en rendre compte. Son petit copain l’a trahie un soir important et à cause de ce type il suppose qu’elle pourrait garder un mauvais souvenir de cette soirée et peut-être même de sa dernière année dans ce lycée, ce qu’elle lui confirme. Il ne trouve pas normal qu’un garçon ait le pouvoir de briser les rêves d’une jeune fille comme ça, et en même temps il ne peut pas s’empêcher de penser qu’elle est juste tombée sur un sacré crétin. « La soirée n’est pas encore finie alors ne l’enterre peut-être pas trop vite. » il formule avec douceur dans un sourire en espérant qu’elle acceptera de laisser une dernière chance à cette soirée de la surprendre dans le bon sens. Comment il ne sait pas, mais Eddie mentirait s’il disait qu’il ne compte pas un peu sur lui-même pour rattraper le niveau. Il aimerait que sa présence puisse l’apaiser un peu et lui redonner le sourire, c’est bien pour ça qu’il n’est pas près de partir. La jolie brune semble étonnée de pouvoir être encore présentable avec son maquillage qui a coulé, comme si elle devait tout à ces artifices alors que lui sait très bien qu’elle n’a pas besoin de tout ça. « Oui c’est exactement ce que je dis. » Il hoche lentement la tête sans perdre son sourire. Ses yeux s’attardent sur les traits harmonieux de son visage ainsi que sur ses prunelles vertes, qu’il se met à contempler et non seulement à observer. « Tu es encore très bien, je t’assure. » Il le pense vraiment et de toute façon il ment très mal, s’il ne s’agissait que de paroles vouées à la flatter ça s’entendrait. Elle est belle comme un cœur malgré son mascara qui a bavé, il trouve même que ses yeux n’en ressortent que mieux en étant ainsi soulignés. Eddie a du mal à détourner le regard et pas juste parce qu’elle est la seule personne présente dans ce couloir avec lui, il y a quelque chose de très attractif chez cette jeune fille alors ce n’est peut-être pas pour rien qu’il a été incapable de poursuivre son chemin un peu plus tôt.

Ce compliment qu’il reçoit ensuite le déconcerte pas mal, il a beau avoir son petit succès auprès des filles généralement celles-ci s’intéressent à lui pour sa danse avant tout, et le considèrent comme le gars cool qui a le mérite de divertir la classe. On ne lui dit pas qu’il est mignon d’habitude, ce n’est pas ce qu’on souligne chez lui alors Eddie n’a jamais trop su ce qu’il valait vraiment à ce niveau-là. Il veut penser que cette fille est sincère, c’est en tout cas ce qu’il croit lire dans ses yeux alors que ceux-ci le détaillent beaucoup aussi et s'il avait su il aurait davantage soigné sa coiffure histoire d’exploiter au mieux son petit potentiel. Le voilà donc prêt à rejoindre le club de ceux qui ont été plantés ce soir, pas franchement un honneur mais il aurait presque pu le voir venir. Après tout une fille disposée à lui laisser sa chance c’était un peu trop beau pour être vrai, il a bien fait de ne pas trop se faire de films et heureusement pour lui, la fille en question n’était pas non plus son crush alors il s'évite au moins un cœur brisé dans l'affaire. « J’avais été choisi parce que le gars voulu au départ n’était pas intéressé mais il a changé d’avis finalement. » La suite on la devine, il n’a pas trop besoin d’en dire plus. Ça lui apprendra à accepter l’invitation d’une camarade légèrement désespérée qui n’avait pas trouvé mieux et ne s’en était pas vraiment caché. Cette jeune fille face à lui a au moins l’intelligence de ne pas chercher d’excuses à son copain, ce que d’autres auraient fait il le sait bien puisque l’amour rend apparemment aveugle. « C’est quoi son nom ? Je le connais peut-être. » Des beaux parleurs motivés par l’idée de se constituer un tableau de chasse Eddie en croise quelques uns au sport, c’est d’ailleurs à cause de ces mecs que les sportifs souffrent d’une image aussi superficielle d’après lui. Son copain serait actuellement dehors avec une autre et il ne demandera pas plus de détails, l’expression de la brune le laissant penser qu’il n’est en réalité pas question d’une danse. « Pas de doute, toquard lui va vraiment bien. » S’il préfère être avec une autre plutôt qu’avec sa petite amie attitrée, vraiment ce gars ne vaut rien et ne mérite pas non plus ses larmes. Elle se dit désolée pour lui et il remue doucement la tête. « Le sois pas, je préfère me dire que j’ai rien perdu et que toi non plus. Je suis juste un peu dégoûté d’avoir sorti mon meilleur costume pour ça. » Tous ces efforts pour rien du tout, voilà ce qu’il se dit. Il aura quand même plu à cette jeune fille ce soir et c’est un petit lot de consolation pour Eddie, au moins quelqu’un l’aura apprécié dans cette tenue qu’il n’est sûrement pas près de remettre. « Enchanté aussi Halston. » il formule dans un large sourire tandis que les présentations sont faites et qu’il détient maintenant un nom, qu’il trouve au passage plutôt original et tellement plus recherché que toutes ces Kimberly, Samantha et Courtney peuplant ce lycée.

Elle ne doit pas avoir une très haute opinion de lui maintenant qu'il a laissé entendre la fâcheuse habitude qu'il a de sécher les cours mais il n'a pas envie de se faire passer pour ce qu'il n'est pas, à savoir un élève studieux ayant réussi son année avec brio. Si elle cherchait à se renseigner sur lui par la suite auprès de quelques camarades elle apprendrait toute la vérité alors Eddie préfère être honnête dès le départ, même si ça peut lui faire perdre des points auprès de la jolie brune. Halston s’imagine aussitôt qu’il a une dent contre l’établissement, ses professeurs ou encore ses camarades, c'est donc que les raisons le poussant à pas mal déserter ces murs l'intéressent. « Oh, non non. Je ne déteste personne ici, je m’y ennuie juste beaucoup. » C’est une chose qu’elle ne comprendra peut-être pas mais il ne parvient pas à se raccrocher aux études, n’ayant d’yeux que pour sa passion à côté. « Je vais sûrement alimenter le cliché des sportifs écervelés mais moi ce que j’aime faire c’est danser. Tu vois le film Fame, sorti il y a deux ans ? Je voudrais faire comme ces jeunes dedans, intégrer une école d’arts du spectacle ! » Et là elle doit se demander pourquoi il n’a pas été au bal malgré tout puisqu’il aime tant danser. Il aurait pu mais il est trop fier, il ne se voyait pas danser seul alors que tous les autres l’auraient fait en couple. « C’est mon rêve, Gene Anthony Ray m’inspire tellement. » il reprend alors que sa voix et son regard trahissent son admiration pour l’interprète de Leroy Johnson, que la brune ne connait peut-être pas. Eddie réalise alors qu’il s’étend pas mal alors que sa question initiale ne s’y prêtait pas. « Désolé je.. ça doit pas être très intéressant tout ce que je dis. » Il est en train de lui raconter sa vie mais elle n’a rien de bien palpitant en vérité, il n’est qu’un adolescent un peu rêveur sur les bords parmi tant d’autres ici. Son truc c’est la danse et il se dit qu’elle doit avoir un truc elle aussi, quelque chose qui la motive que ce soit dans ce lycée ou en dehors. « Qu’est-ce que tu aimes faire toi Halston ? » S’il peut en apprendre un peu plus sur elle en retour il ne sera vraiment pas contre, car pour le moment il connait surtout son nom et sa situation amoureuse quelque peu navrante. Alors qu’il s’est rapproché d’elle pour poursuivre leur discussion Eddie relève subitement la tête, attiré par les vibrations donnant une nette idée de l’effervescence se jouant actuellement au gymnase pas très loin de là. « Ça s’amuse bien dis donc. » il constate d’un air presque moqueur alors qu’il ne regrette pas du tout d’avoir boudé la fête. Pour rien au monde il ne préférerait être avec eux plutôt qu’ici, dans le calme de ce couloir avec Halston. « Ils sont en train d’élire le roi et la reine de la promo je crois. C’est presque dommage que t’y sois pas et moi non plus, quitte à donner la couronne à quelqu’un j’aurais sûrement voté pour toi. » Plus il la regarde et plus il se dit qu’elle aurait vraiment fait sensation à ce bal, d’un côté il trouve désolant que les autres ne puissent pas prendre sa beauté en pleine figure comme lui et de l’autre il n’est quand même pas mécontent d’être le seul à pouvoir vraiment en profiter. Eddie est finalement bien plus chanceux qu’il ne le croyait, ce soir. « C’est souvent une fille creuse, pas intéressante et un peu pimbêche qui gagne. Tu aurais fait la différence. » Ses yeux la fuient un peu suite à ce nouvel aveu, il espère ne pas la frustrer davantage en lui faisant doublement regretter ce bal qu’elle a tant attendu pour rien. Sa maladresse n’est hélas plus à prouver mais il est sincère dans ce qu’il dit, cette Halston a vraiment l’air différente et pour preuve il a eu plus envie de la découvrir en seulement quelques minutes qu’il n’a eu envie de découvrir certaines camarades de classe en toute une année.








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Tbu7
POSTS : 3230 POINTS : 2050

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/6} Callie & Eddie - Eddon #10 (FB) - Maisie - Jenson - Halsana #1 - Eddon #11

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 4S2xhADq_o
EDDON #11 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 QuCoEb7n_o
HALSANA ※ She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Mx1f
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2 - Micah
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : bambi eyes (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyMar 26 Oct - 18:00




Love is the hardest drug to quit, but it is even harder when it is taken away.
F
AIRY
TAILES
DON'T EXIST
Halston Hargreeves & @Eddie Yang
Il était vrai que la soirée n’était pas terminée, mais c’était tout comme pour elle, depuis l’instant où elle avait vu Trevor avec une autre, elle savait qu’elle ne remettrait plus un seul pied dans le gymnase. Elle ne savait pas vraiment ce que sous-entendait son interlocuteur, se donnait-il pour mission de lui donner envie de participer à la fête de nouveau ? Ou est-ce qu’il pensait que son unique compagnie serait suffisante pour lui laisser un meilleur souvenir ? Elle ne voulait même pas le considérer comme prétentieux, parce qu’en prenant du recul elle remarquait qu’il rendait effectivement cette soirée plus douce, en ayant décidé de rester à ses côtés. « Il va falloir me donner envie de jeter ma pelle alors. » Elle lui lançait un défi qui n’était peut-être pas aussi difficile qu’il n’en avait l’air, avec quelques bons arguments il pourrait la faire décoller de ce sol auquel son fessier s’était un peu trop habitué. Un arrière-train qui n’avait même pas danser ne serait-ce qu’une pauvre minute, ce qui ne respectait pas du tout le plan initial. Halston n’avait même pas eut l’envie de prendre la peine de regarder s’il y avait des lycéens sans cavalières, certainement parce que cela lui donnait trop le sentiment d’être désespérée et parce qu’elle ne voulait pas d’un parfait inconnu. Elle acceptait pourtant sans mal de discuter avec ce garçon qui osait lui dire qu’elle avait encore une apparence potable. Il était sérieux, elle laissa pencher sa tête en avant et ferma ses yeux avant de la secouer légèrement. « Tu es le genre de garçon capable de dire à sa copine qu’elle est magnifique au réveil, toi. » Elle ne se moquait pas de lui, au contraire elle venait de décrire le genre de copain qu’elle aimerait avoir. Elle se pinça la lèvre, qu’est-ce qu’il lui prenait de lui sortir des trucs comme ça ?
 
La brune avait continué de dévoiler un peu trop ses pensées, mettant visiblement en déroute le lycéen qui ne s’attendait pas à ça. Elle faisait l’inverse de ce que sa sœur avait essayé de lui enseigner en matière de drague, parce qu’elle ne faisait pas semblant de ne pas être intéressée par le garçon. Halston ne comprenait qu’à moitié qu’elle était en train de flirter, dans un état dans lequel elle n’était pas censée le faire. Est-ce qu’il allait finir par la prendre pour une comédienne ? Une nana qui jouait la dramaqueen alors qu’elle n’était en réalité pas si entichée que cela de son copain ? Elle avait préféré détourné son attention sur lui-même, en cherchant à connaître la raison de sa présence ici. Elle ne put s’empêcher de tirer une grimace lorsqu’il entra dans les détails. « Tu as accepté sa proposition en sachant d’office que tu étais un second choix ? Mais pourquoi ? » Est-ce qu’il en pinçait tellement pour cette lycéenne qu’il était prêt à être choisi par dépit ? Elle avait du mal à croire qu’il avait si peu de fierté que cela. Il chercha à connaître l’identité de son petit-ami, qu’il connaissait peut-être. « Trevor McKey. » Il devait certainement déjà avoir entendu parler de ce nom, mais il ne l’avait peut-être pas rencontré, à moins qu’il ne fasse partie de sa classe qu’elle connaissait bien peu. Elle lui avait plus ou moins expliqué ce qu’il était en train de faire actuellement, ce qui lui suffit pour confirmer qu’elle avait choisi le bon adjectif pour lui. La brune n’avait plus envie de parler de lui une seconde de plus, elle se concentra donc sur son interlocuteur. « Les plus belles tenues sont faites pour ce genre d’occasions, pas pour moisir au fond d’un placard. » Elle n’aurait pas eut le loisir de le voir dedans, s’il ne l’avait pas sorti pour cette fille, il ne serait peut-être même pas venu tout court. Halston avait rarement vu d’aussi grands sourires que le sien durant des présentations, elle ne cessait de le trouver toujours plus agréable regarder.
 
Elle n’avait pas cherché à savoir pourquoi elle ne l’avait jamais croisé, puisqu’elle trouvait normal de ne pas connaître toutes les têtes du bahut, mais il lui avait tout de même servi une raison sur un plateau d’argent. Halston ne pouvait pas faire mine de ne pas s’y intéresser, alors qu’elle avait bien envie de connaître un peu plus ce garçon qui recelait encore trop de mystères à ses yeux. Il ne faisait pas partie de ces élèves qui détestaient le monde entier, il trouvait juste que les cours n’étaient pas intéressants. Eddie se souciait de n’être qu’un cliché ambulant, mais elle ne le mettait pas encore dans la case dans laquelle il devrait être. Elle avait hoché de la tête lorsqu’il avait mentionné le nom d’un film, un film qui avait bien marché, elle n’avait donc pas pu passer à côté en bonne cinéphile qu’elle était. La lycéenne l’avait laissé continuer de s’épancher, parce qu’elle aimait voir ses yeux scintiller. Il s’était arrêté de parler en pensant qu’il avait dû devenir ennuyeux, alors que ce n’était pas du tout le cas. « Si ça l’est. J’adore apprendre les aspirations des autres, ce qui les fait rêver. » Il détourna la conversation sur elle, en lui demandant ce qu’elle aimait faire elle. Elle n’avait pas besoin d’y réfléchir bien longtemps. « J’aime m’évader à l’aide de fictions, en lisant ou en regardant des films. » Sa vie n’allait peut-être pas lui paraître très palpitante, mais elle n’avait pas envie de s’en inventer une mouvementée pour paraître intéressante. « Je passe pour une petite vieille auprès de mes amis, qui préfèrent faire la fête. » Eddie lui fit justement remarquer que celle qui avait lieue près d’eux battait son plein. Il supposa que le couronnement allait bientôt se faire, tout en lui disant qu’elle aurait pu avoir son vote. C’était plutôt flatteur, car les jolies filles étaient loin d’être rares dans cet établissement. Il dressa ce qu’il pensait être le profil type des gagnantes, un portrait négatif dont elle serait totalement à l’opposé. Elle rougit fortement, chose qu’il ne verra même pas parce qu’il n’osait plus la regarder. « Hey et si on allait voir qui a gagné ? Comme ça on pourra s’en moquer ensemble. » La lycéenne commençait à en avoir un peu marre d’être assise par terre, elle jeta un oeil aux toilettes qui se trouvaient à quelques mètres, dans lesquelles elle se rendrait obligatoirement avant de retourner dans le gymnase, s’il voulait bien l’accompagner.
MADE BY @ICE AND FIRE.


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa par sa sœur, hyung par son cousin et jagi par Halston. ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il a ouvert son cœur à son américaine préférée pour qui il s'autorise enfin à aimer de nouveau
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, de retour sur scène après une opération du genou
LOGEMENT : #109 Hughton Avenue (Redcliffe) avec ses trois chats et Halston, qui passe de plus en plus de temps chez lui
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DWLLkpm
POSTS : 3537 POINTS : 1585

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 FBNPD7q
EDDON #10 (fb)#11give me that rush › In this world of ice you’re the only shining glow. Now I can’t stop thinking about you when I’m sinking alone. I know it’s real, I can feel it. I'm full of problems, love sick, no way to go I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 123456789 (ua)

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Kr0Zk6a
EDEA (scénario libre)the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DaUl2BP
ALEDDIE #2bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 RhyaCfe
NICKY (scénario libre)the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.



RPs EN ATTENTE :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Qn8a

(james, sunan, connor)

RPs TERMINÉS : (2022) diana #1

(2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1sunan #1birthday partyjina #1aleddie (fb)asher #2eddon #8callie #3mav x nicky

nanowrimo 2021 ~ 50 000 mots ✓ (60 839)

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @unravel graph, @n-dia, @kidd (avatars) + @loonywaltz (userbars) + @violet (gifs) + @homemade (crackships) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : carl flanagan (ft. fionn whitehead)
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyJeu 28 Oct - 14:19




I'm gonna thrill you tonight
Darkness falls across the land
The midnight hour is close at hand
Creatures crawl in search of blood



Il trouverait ça triste que cette jeune fille ne garde qu’un mauvais souvenir de cette soirée à cause de son petit copain, pour lui c’est même donner bien trop d’importance à ce garçon par rapport à ce qu’il mérite. Elle n’aura pas eu le bal de ses rêves mais tout n’est peut-être pas à jeter ce soir, Eddie ose même croire qu’il ne l’a pas croisée par hasard à un moment où lui-même se trouvait seul et quelque peu désabusé. Il ne sait pas si le destin les a réunis pour une bonne raison tous les deux ce soir, mais il aime assez l’idée qu’ils puissent mutuellement se remonter le moral et oublier un peu leur déception ensemble. Même si ce n’est l’affaire que de quelques minutes et qu’il ne la reverra peut-être plus jamais ensuite, s’il peut lui montrer que tous les garçons ne sont pas des tocards Eddie en sera content. La jolie brune semble justement le défier, c’est donc qu’elle lui laisse une petite chance de la surprendre et ne considère pas totalement que sa soirée est fichue. « Tu me donnes envie d’essayer. » Il veut voir ce sourire qu’elle esquisse s’agrandir et ses yeux clairs pétiller, il ne sait pas encore comment il va s’y prendre mais il se donne pour mission d’y parvenir. Il n’a qu’à la regarder pour trouver en lui la motivation, cette fille vient d’affronter une peine de cœur et a vu l’un de ses rêves s’envoler, hors de question qu’elle reste sur une telle désillusion et résume sa dernière année à ça. Eddie est en tout cas bien forcé d’admettre que la tristesse est loin de faire des ravages sur la brunette, même après quelques larmes et un maquillage qui n’a pas entièrement survécu il la trouve encore très jolie. L’adolescente suppose qu’il est du genre à couvrir sa copine de compliments au réveil et il baisse automatiquement la tête, gêné de devoir avouer ce qui suit. « Eh ben je ne sais pas trop parce que.. je n’ai jamais eu de copine en fait. » Est-ce anormal à son âge ? Il se pose la question parce qu’un tas de garçons dans ce lycée ont déjà été en couple au moins une fois, dont un bon nombre de ses potes. Ses yeux remontent doucement vers elle en espérant qu’elle ne se dira pas que quelque chose cloche avec lui, c’est juste que l’occasion de sortir avec une fille ne s’est jamais présentée et qu’il n’a jamais été très intéressé par celles qui gravitaient autour de lui, non plus. « Mais je suppose que oui. » il reprend d’une toute petite voix, en s’imaginant qu’il ne serait pas avare en compliments s’il avait un jour une petite copine aussi jolie que la brune présentement à ses côtés. Si elle reste aussi mignonne après avoir pleuré elle doit également l’être au saut du lit, il ne pourra pas le vérifier mais il en est assez convaincu.

Eddie n’a vraiment pas eu le nez fin en acceptant d’être le cavalier de Susan Wallas, il ne s’est même pas douté du retournement de situation dont il serait la victime alors même que sa voisine en cours de maths n’avait pas caché qu’un autre garçon l’intéressait au départ. C’était limpide qu’il n’était qu’un second choix pour elle depuis le début mais il faut croire qu’il était disposé à s’en contenter, ce qui laisse quand même la dénommée Halston dubitative. Oh il suppose qu’il doit avoir l’air d’un idiot maintenant, il faut forcément en être un pour accepter de jouer les bouche-trous comme il l’a fait mais il n’a pas vraiment réfléchi avant de dire oui, c’est surtout que cette invitation l’arrangeait bien sur le moment. « Parce que je voulais faire comme tout le monde, je crois. Avoir une cavalière même si je me fiche pas mal du bal, je ne voulais pas être seul c’est surtout ça. » Il hausse brièvement les épaules, conscient d’avoir un peu manqué de dignité sur ce coup-là. « Et cette fille.. elle m’a fait de la peine, je pensais qu’elle resterait seule aussi si je n’acceptais pas son invitation mais maintenant je me sens juste bête. » Eddie soupire, c’était pourtant prévisible mais jusqu’au bout il y a cru. Tout ça pour que le garçon qui l’intéressait vraiment lui vole sa place au tout dernier moment, et pour qu’il soit au final le seul imbécile sans partenaire dans l’histoire. Cette Susan s’est bien moquée de lui, c’est pour ça qu’Eddie a un peu de mal à assimiler qu’une fille puisse le trouver mignon ou lui témoigner le moindre intérêt même si Halston n’a pour le coup aucune raison de ne pas être sincère, puisqu'elle n’attend rien de lui. Il se demande s’il ne connaitrait pas son petit copain et la brunette lui donne un nom, ce dernier ne le laissant pas franchement sans réaction. « Hum.. McKey tu dis ? » Oh non, pas ce baratineur de Trevor McKey pense-t-il intérieurement. C’est le dernier mec dans ce lycée auquel Eddie confierait le cœur de sa petite sœur et ça, ça veut juste tout dire. Sauf qu’il ne peut pas lui dire comment il le connait, Halston ne doit pas savoir ça alors il va devoir lui mentir, c'est pour la bonne cause. « Non non, je le connais pas ! Je- j’en ai jamais entendu parler, jamais de ma vie. » Il en fait trop et ça doit s’entendre mais il ne veut pas la blesser en lui disant que non seulement il voit très bien qui est Trevor McKey, mais qu’en plus ce mec est connu pour être sorti avec trois filles dans sa classe cette année, rien que ça. Un vrai collectionneur, il n’a fait que jouer avec Halston ainsi que certainement d’autres filles et cette idée le rend malade. Alors même si Eddie est mauvais menteur au fond tout ce qu’il veut c’est la protéger d’une vérité qui fait mal, elle ne mérite pas d’être plus blessée qu’elle ne l’est déjà. Il se plaint de ce costume qu’il aura au final revêtu pour rien mais Halston prend les choses avec philosophie de son côté, de belles tenues comme les leurs n’ont pas à rester dans le fond d’un placard selon elle. « Tu as raison et d’ailleurs si je peux me permettre.. le vert c’est vraiment ta couleur, ça te va à ravir. » Eddie n’en finit pas de la contempler, entre sa robe et ses yeux il y a de quoi. Il se doute bien que d’autres couleurs doivent aussi parfaitement lui aller mais ce vert la met très en valeur ce soir, ses yeux à lui sont notamment attirés par son bustier brillant qu’ils fixent peut-être un peu trop, mais c’est ainsi qu’il remarque que la brune a aussi de très jolies épaules. Il n’avait jamais trouvé cette zone aussi plaisante à regarder avant ce soir mais il faut dire qu’il ne s’attarde pas dessus, d’habitude.

Il ne se soucie pas de son image dans ce lycée en temps normal, Eddie se fiche même bien de ce qu’on peut y dire de lui mais le regard de la brune à ses côtés semble lui importer, sinon il ne détaillerait peut-être pas autant les raisons qui le poussent à sécher. Elle s’était imaginé qu’il avait une dent contre l’établissement ou ceux qui l’occupent mais c’est juste que son esprit est ailleurs quand lui est ici, ce qui l’intéresse vraiment ce n’est pas dans ce lycée qu’il peut l’apprendre. Eddie n’a pas d’assez bonnes notes pour convoiter la moindre université après cette année mais ce n’est de toute façon pas ce qu’il veut, il préférerait de très loin intégrer un conservatoire ou une école d’arts de la scène comme les personnages de ce film qu’il aime tant. Il en a fait sa référence mais quand on lui demande ce qu’il aimerait faire plus tard il cite surtout des grands noms de la danse devenus ses modèles, en espérant atteindre leur niveau un jour. L’adolescent se croit barbant à détailler sa vie mais Halston le rassure, elle dit même adorer découvrir ce qui fait rêver les autres. De son côté ce sont les fictions qu’elle affectionne, sous forme de bouquins ou de films ce serait de cette façon qu’elle s’évaderait. « Oh tu lis, tu as un auteur favori ? » Eddie se montre curieux alors qu’il ne risque pas de pouvoir tenir la moindre discussion sur le sujet, lui qui ne lit même pas les livres demandés en cours. « Et un film préféré ? » Ça, c’est déjà susceptible de lui parler un peu plus parce qu’il va plus souvent au cinéma qu’il ne lit, ce qui n’est pas bien dur. Il l’observe toujours avec un sourire au coin des lèvres alors qu’elle lui confie être perçue comme une petite vieille par ses amis. « Les miens sont un peu pareils, ils me trouvent coincé parce que je ne suis pas aussi fêtard qu’eux. » C’est peut-être bien un point qu’ils ont en commun, celui d’avoir des centres d’intérêts que les gens autour d’eux ne comprennent pas vraiment. « Je n’aime pas veiller tard ni boire beaucoup, je pense qu’on peut très bien s’amuser sans ça. » C’est en dansant que lui s’amuse mais il n’a pas besoin d’un cadre festif pour ça, même si c’est pour le coup l’unique raison qui l’ait poussé à venir ce soir. Savoir qu’il danserait avec quelqu’un alors que le bal en lui-même ne le passionne même pas, c’était censé être son moment et il n’aura finalement pas lieu. Eddie présume que l’élection du roi et de la reine de la promo doit être en train de se jouer et il est à peu près sûr que le choix final sera bien trop attendu, une fille comme Halston aurait au moins apporté quelque chose d’intéressant et de nouveau à cette vieille tradition et il ne pensait pas la faire autant rougir en le disant. En guise de réponse celle-ci lui propose d’aller voir ça de leurs propres yeux, histoire de pouvoir s’en moquer ensemble. « Oui bonne idée, je t’avoue que ça me rend quand même un peu curieux. » C’est qu’il a déjà ses petits pronostics de faits, maintenant il voudrait voir s’il a vu juste. « Je parie sur Janet Gimpel pour la reine et Dean Hattel pour le roi. » il reprend tout en se redressant sur ses deux jambes, pas mécontent de quitter le sol inconfortable de ce couloir. Il tend une main à Halston pour l’aider à se relever à son tour et il comprend que celle-ci envisage un passage par les toilettes avant de retrouver le gymnase. Il l’y suit donc, et marque un arrêt au niveau de la porte juste avant d’avoir foulé les premiers carreaux au sol. « Tu.. veux que je t’attende ici ? » il demande avant de réaliser que sa question peut paraitre absurde. La logique voudrait qu’il l’attende là n’est-ce pas, parce qu’il ne va tout de même pas entrer dans ces toilettes avec elle.. si ? C’est pourtant bien ce qu’il s’apprêtait à faire. « Ça va aller avec ta robe ou tu as besoin d’aide ? » Pourquoi l’impression d’avoir sorti une énormité l’envahit encore après avoir dit ça ? Il ne sait pas mais il espère que ce ne sera pas mal perçu, bien qu'en réalité lui-même n’est pas certain de savoir ce qu’il entend par là. C’est qu’il n’imagine pas la tenue de la brune comme étant très pratique mais il n’y connait rien en robes Eddie, pour preuve tout à l’heure il croyait encore que c’était une jupe.








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Tbu7
POSTS : 3230 POINTS : 2050

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/6} Callie & Eddie - Eddon #10 (FB) - Maisie - Jenson - Halsana #1 - Eddon #11

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 4S2xhADq_o
EDDON #11 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 QuCoEb7n_o
HALSANA ※ She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Mx1f
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2 - Micah
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : bambi eyes (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyDim 31 Oct - 18:22




Love is the hardest drug to quit, but it is even harder when it is taken away.
F
AIRY
TAILES
DON'T EXIST
Halston Hargreeves & @Eddie Yang
Il n’avait pas peur de la mission qu’elle venait de lui donner et c’était tant mieux, elle ne voulait pas qu’il baisse les bras trop rapidement alors qu’il était le premier à lui dire que cette soirée était rattrapable. Elle passa ses doigts sous ses yeux, qui se retrouvèrent teintés de noir, elle venait peut-être de l’étaler plutôt que d’arranger les choses, mais elle s’était au moins donnée une idée de l’étendue des dégâts. L’entendre la complimenter malgré tout, la poussa à l’imaginer dans une certaine situation, qu’il n’avait jamais connu de son propre aveu. La confession était gênante pour lui, ce qu’elle pouvait comprendre même si elle ne jugeait cela pas trop justifié, au vu de son jeune âge. Elle ne savait pas si elle pouvait se permettre de déposer sa main sur son épaule, alors elle n’en fit rien. Il recommença à l’observer, ce qui lui donnait l’occasion de voir qu’il n’y avait aucun jugement dans son regard. Il lui confirma timidement ses pensées, elle esquissa un sourire en coin. « Eh bien ta future première petite amie sera sans nul doute chanceuse de t’avoir. » Elle s’avançait beaucoup en tenant de tels propos, mais ce lycéen lui aspirait une confiance que les garçons lui avaient rarement inspirés jusque là. Halston finit par en apprendre un peu plus sur lui, plus précisément sur ce qui l’avait amené à terminer dans ce couloir avec elle. Il aurait facilement pu éviter de se retrouver là, mais il ne l’avait pas fait pour des raisons qui lui semblaient obscures. Il lui en dévoila plusieurs, avant de démontrer une nouvelle fois qu’il se souciait d’autrui. Cette fille ne le méritait pas, elle aurait peut-être découvert qu’il valait bien mieux que son crush si elle avait été au bal avec lui. « Tu ne voulais pas être seul et tu es trop gentil pour ton propre bien, je vois. » La lycéenne se retrouvait bien en lui, cela lui posait aussi des problèmes de vouloir un peu trop aider les autres. « Au moins tu n’es pas triste. » Tout le monde faisait des erreurs stupides, mais le principal était qu’il ne soit pas trop affecté. Elle en avait fait une belle de son côté en laissant sa chance à Trevor, dont le nom de famille ne laissait pas son interlocuteur indifférent. Il prétendait qu’il ne le connaissait pas alors que le contraire pouvait se sentir à des kilomètres. « Tu ne sais pas mentir. Je sais ce que ce n’est pas un ange. » Elle l’avait appris à ses dépends, même si elle avait senti dès le début qu’il y avait anguille sous roche. La brune avait naïvement cru qu’elle aurait pu faire la différence, en vain. Halston n’avait pas aimé l’entendre dire que sortir un aussi joli costume avait été une mauvaise décision et elle avait formulé ses pensées en douceur. Il lui donna raison et la complimenta une énième fois. Elle n’avait jamais été autant flattée en moins d’une heure par une seule et même personne. La lycéenne avait la sensation d’être contemplée comme la septième merveille du monde. « Le rouge doit bien m’aller aussi, je suppose. » Qu’elle bredouilla, pensant qu’il aimait tout particulièrement colorer ses joues à l’aide de ses paroles.
 
La conversation était devenue soudainement plus profonde, elle ne s’attendait pas à ce que ses questions le poussent à se dévoiler autant. Eddie ne manquait pas d’honnêteté, il ne cherchait jamais à embellir son image. Il aurait pourtant été facile d’aller dans son sens en prétendant qu’il détestait bien ce lycée, plutôt que d’admettre qu’il n’y mettait juste pas les pieds par ennui. Il était animé d’une passion qu’il ne pouvait pas assouvir ici, elle se reconnaissait une nouvelle fois en lui, même si elle de son côté avait déjà abandonné l’idée d’exercer le métier de ses rêves, qui n’avait pas été jugé assez bien par ses parents. Halston aimerait bien voir de quoi il était capable, mais il serait bizarre de lui demander de danser ici. Il n’avait de toute manière plus envie d’être focalisé sur sa personne, il s’intéressa à ce qui la faisait vibrer elle. Les activités favorites de la demoiselle n’avaient rien d’impressionnantes, ce n’était pas elle qui allait épater la galerie mais elle s’en fichait bien. « Oui, j’adore Jane Austen. » Elle se doutait bien qu’il ne devait pas avoir cette autrice dans sa bibliothèque, mais elle ne lui en voudrait pas de ne pas s’intéresser à la littérature plus que ça. « Breakfast at Tiffany’s, j’aime tellement Audrey Hepburn. » Cela devrait lui parler un minimum, même si ce genre de film n’était pas sa tasse de thé. Elle ne lui retournera pas la question, pensant qu’il lui avait donné donné son film favori. Eddie lui disait qu’il était perçu de la même manière par son entourage, chose qu’elle avait du mal à croire. « Tu dois quand même paraître cool avec la danse, plus que moi et mes vieux bouquins et films. » Il lui donna son point de vue sur les fêtes, qu’elle partageait totalement, à croire qu’ils étaient faits pour s’entendre. « L’alcool ce n’est même pas si bon que ça. » Elle n’était pas friande du goût, mais elle avait surtout peur de perdre le contrôle. Elle recommença à penser au bal à cause des paroles d’Eddie, qui pensait qu’il était probablement l’heure des élections. Il regrettait presqu’elle n’y soit pas et qu’elle n’ait aucune chance de les gagner, parce qu’elle aurait fait une reine de promo unique en son genre. Elle n’osait même pas en rêver, alors voir qu’il pouvait l’imaginer avec une couronne sur la tête tout en appuyant sur le fait que choisir une fille comme elle serait révolutionnaire, ne pouvait que l’empourprer. Soudainement, elle décida qu’ils pourraient avoir les pieds sur terre en allant voir d’eux-mêmes qui avait été choisi. Il était partant et lui confia ses pronostics. « Je pense que la fausse poitrine de Beverly Kelley va faire de l’ombre à Janet. » Elle le disait sans la moindre jalousie, elle préférait largement le naturel. « Je ne vois pas qui pourrait battre Dean, par contre. » Enfin si, mais elle n’allait tout de même pas prononcer son nom alors qu’elle ne voulait plus en entendre parler, elle doutait du fait qu’il ait rejoint la fête de toute manière.
 
Halston attrapa facilement cette main qu’il avait tendu, ses jambes étaient beaucoup trop engourdis. Elle le remercia avant de le prévenir qu’elle allait se rendre aux toilettes. La lycéenne pensait qu’il allait l’attendre sagement devant l’entrée, mais il lui demanda ce qu’elle préférait. « Tu sais que les toilettes ne sont pas mixtes, Eddie ? » Sa question était sacrément bizarre, elle n’avait jamais vu un seul garçon oser s’aventurer dans ce territoire. Cependant ils n’étaient rien que tous les deux alors personne ne le jugerait si jamais il y mettait les pieds. Il eut une nouvelle interrogation, qui la rendit muette l’espace de quelques secondes. Est-ce qu’elle avait besoin d’aide pour sa tenue ? Peut-être bien, elle n’était pas sûre que sa robe soit bien en place. « J’aimerais bien que tu vérifies que ma fermeture éclair est bien remontée jusqu’en haut, s’il te plaît. » Elle l’avait certainement bougé un peu, elle se souvenait de s’être grattée le dos dans la voiture de son petit-ami, elle avait oublié de couper une étiquette gênante. Elle attendit que le passionné de danse ne s’occupe de ce détail, avant de fixer le miroir.  La brune attrapa un essui-main, qu’elle mouilla légèrement avant de le tamponner sous ses yeux. Une fois que son maquillage ne bavait plus du tout, elle se retourna vers lui. Elle vit une silhouette féminine s’approcher et leur lancer un regard suspicieux, dont elle avait très bien compris la signification. « Je suis prête, on y va. » Halston s’estimait heureuse de ne pas connaître l’identité de cette fille, cela voulait dire qu’elle ne devait pas connaître la sienne non plus. Il serait tout de même bien bête de commencer à avoir une certaine réputation alors qu’elle s’apprêtait à quitter ces murs pour de bon bientôt. Elle avait quitté les toilettes avec une certaine hâte, mais elle ralentit dès qu’elle ne se trouva plus qu’à quelques mètres de l’entrée du gymnase. Pourvu que Trevor n’y soit pas. Elle déglutit un bon coup avant de s’élancer dans la salle. La Hargreeves jeta un oeil à l’endroit où étaient entreposées les couronnes, qui n’avaient pas bougé d’un iota. Ils n’avaient pas raté ce pour quoi ils étaient venus, mais elle ne s’attendait pas à ce que la musique entraînante prenne fin pour laisser place à une musique plus douce et une lumière plus tamisée. Les nombreux couples qui les entouraient commençaient à s’enlacer, Halston ne savait plus où se mettre. Elle pinça ses lèvres, elle se sentait stupide de l’avoir encouragé à revenir ici. Sa tête s’était légèrement tournée vers lui, est-ce qu’il allait prendre les devants pour qu’ils aient l’air moins bêtes ou est-ce qu’il allait l’inviter à boire du punch pour éviter ce rapprochement ? Elle se détestait d’être timide, mais aussi de devoir subir ces règles de société qui disaient qu’elle n’avait pas à se montrer plus entreprenante...
MADE BY @ICE AND FIRE.


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa par sa sœur, hyung par son cousin et jagi par Halston. ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il a ouvert son cœur à son américaine préférée pour qui il s'autorise enfin à aimer de nouveau
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, de retour sur scène après une opération du genou
LOGEMENT : #109 Hughton Avenue (Redcliffe) avec ses trois chats et Halston, qui passe de plus en plus de temps chez lui
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DWLLkpm
POSTS : 3537 POINTS : 1585

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 FBNPD7q
EDDON #10 (fb)#11give me that rush › In this world of ice you’re the only shining glow. Now I can’t stop thinking about you when I’m sinking alone. I know it’s real, I can feel it. I'm full of problems, love sick, no way to go I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 123456789 (ua)

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Kr0Zk6a
EDEA (scénario libre)the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DaUl2BP
ALEDDIE #2bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 RhyaCfe
NICKY (scénario libre)the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.



RPs EN ATTENTE :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Qn8a

(james, sunan, connor)

RPs TERMINÉS : (2022) diana #1

(2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1sunan #1birthday partyjina #1aleddie (fb)asher #2eddon #8callie #3mav x nicky

nanowrimo 2021 ~ 50 000 mots ✓ (60 839)

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @unravel graph, @n-dia, @kidd (avatars) + @loonywaltz (userbars) + @violet (gifs) + @homemade (crackships) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : carl flanagan (ft. fionn whitehead)
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyLun 1 Nov - 17:21




I'm gonna thrill you tonight
Darkness falls across the land
The midnight hour is close at hand
Creatures crawl in search of blood



Ce n’est pas simple pour lui d’avouer qu’il n’est jamais sorti avec personne quand la plupart des élèves dans ce lycée sont en couple ou au moins désireux de l’être. C’est de son âge de commencer à s’intéresser aux filles mais Eddy n’a jamais été amoureux, et il ne conçoit pas de sortir avec quelqu’un sans sentiments, simplement pour imiter les autres et pouvoir arborer une certaine étiquette. Tant de garçons dans ce lycée sortent avec la première fille venue pour avoir l’air cool, il aurait bien quelques noms en tête là ne serait-ce que parmi ses potes. Pas mal de couples se sont récemment formés entre ces murs à l’approche du bal de promo, et il y a aussi tous ceux qui verront le jour ce soir au détour d’une danse, une occasion en or de taper dans l’œil d’une demoiselle dans ses plus beaux habits qu’Eddie ne saisira pas. Il ne se sent pas jugé en confiant son inexpérience à la jolie brune à ses côtés et pour une fois il a l’impression d'être normal. Parce que jugé il l’est assez souvent, ses amis n’ont par exemple jamais compris qu’il ne soit pas sorti avec Tara Delfino simplement parce que celle-ci le trouvait mignon et ne s’en était pas cachée, comme s’il y était obligé par principe alors que cette fille ne lui plaisait même pas. Eddie préfère attendre un coup de cœur réciproque, il ne se voit pas fréquenter une camarade pour qui il ne ressentirait rien ou qui à l’inverse n’en aurait pas grand-chose à faire de lui, être en couple pour pouvoir dire qu’il est en couple ne l’intéresse définitivement pas. « Chanceuse de m’avoir ? » il relève d’une voix curieuse quand la brune suppose qu’il sera un cadeau pour sa future première petite amie, alors qu’il ne voit pas bien en quoi. Il ne connait pas trop sa valeur Eddie, trop souvent on a cherché à le faire douter de lui. « Je me demande si j’en aurai une un jour, j’ai l’impression que ça c’est surtout pour les autres. » Il hausse les épaules, plus inquiet à l’idée de finir seul qu’il ne voudra bien l’admettre. À son âge ça ne devrait pas trop le préoccuper car il a la vie devant lui, mais difficile de ne pas se sentir seul quand les couples inondent ce lycée et lui rappellent chaque jour qu’il ne compte pour personne ici. La brune l’a cerné, il a voulu bien faire en acceptant l’invitation de Susan mais aussi avoir un peu de compagnie, ce qu’il confirme dans un hochement de tête un peu honteux. Elle en conclut qu’au moins il n’est pas triste et c’est vrai, sa fierté en a pris un coup mais son cœur est indemne. « Non ça va, j’ai juste le sentiment d’avoir été pris pour un idiot. » Et idiot il l’a sûrement été, il ne faut pas être très digne ni très intelligent pour accepter de jouer les bouche-trous. Il ne montre d’ailleurs pas plus de jugeote en prétendant ne pas connaitre le Trevor évoqué par la brune alors que sa réaction reflète exactement le contraire. Elle s’en rend bien compte et lui fait savoir qu’il ne sait pas mentir. « Je te demande pardon, je ne voulais pas te faire plus de peine. » il confesse et n’est pas fier de lui avoir menti, mais c’était plus simple que de lui avouer que son petit ami est bien le tocard qu’elle pense, et même plus que ça encore car il y a forcément des choses qu'elle peut encore apprendre le concernant. « Oublie-le ce gros naze, il ne te mérite pas. » il reprend avec une vraie conviction dans la voix cette fois, preuve qu’il croit fermement en ce qu’il dit. Tout ce que Trevor mérite c’est sa réputation, elle n’a pas à regretter un type qui prend les filles pour des jouets. « J’espère juste que tu n’étais pas trop amoureuse. » Si c’est le cas il suppose que l’oublier sera plus difficile, après tout il l’a trouvée en pleurs dans ce couloir tout à l’heure alors elle tenait peut-être vraiment à leur histoire. Eddie n’est pas un baratineur lui, quand il complimente quelqu’un c’est sincèrement et sans arrière pensée comme lorsqu’il dit une nouvelle fois à cette jeune fille à quel point il la trouve jolie. Il faut croire que c’est plus fort que lui et ses mots ne manquent pas de flatter son interlocutrice, celle-ci supposant à juste titre qu’elle doit être en train de rougir. « Je confirme, ça te donne encore plus de charme. » Encore un peu et c’est lui qui va se mettre à rougir, là. S’il osait il dirait même que ça la rend encore plus craquante mais plus cette discussion avance, plus on devine de toute façon l’effet que cette jolie brune a sur lui.

Eddie apprécie cet échange et la tournure qu’il prend quand il leur permet de se découvrir l’un et l’autre. Il espère ne pas souffrir d’une image trop superficielle avec sa passion pour la danse comme il est facile de cataloguer les sportifs dans ce lycée mais Halston s’intéresse sans juger, une fois de plus. Ce qu’il sait à présent d’elle c’est qu’elle aime la littérature et le cinéma, deux domaines dans lesquels Eddie se considère particulièrement inculte mais il se dit qu’à force d’échanger ensemble il se découvrirait peut-être un petit attrait pour tout ça lui aussi. Après tout il ne s’est jamais trop donné la peine de s’y intéresser, les livres imposés en cours traitant de sujets qui ne le passionnent pas et ses sorties au cinéma restant rares, mine de rien. Il tâchera de retenir qu’elle adore Jane Austen en particulier, sans trop savoir ce qu’il fera d’une telle information sur le moment elle lui semble être d’une réelle importance. Et son actrice préférée pourrait bien être Audrey Hepburn, un nom qui lui parle déjà plus. « Je ne connais pas ce film mais je la connais, elle. Une femme très élégante, anglaise non ? » Il n’est pas du tout sûr de lui en l’avançant, attendant qu’Halston le lui confirme car elle est forcément mieux informée à son sujet. Elle s’imagine que pratiquer la danse le rend forcément cool mais elle ne connait pas ses amis pour dire ça. « Ceux qui me trouvent cool ici ne sont pas mes potes, eux me disent souvent que la danse c’est pour les filles et ne me prennent pas du tout au sérieux pour ça. » Est-ce qu’il ne ferait pas mieux de changer de potes, au final ? Un peu tard pour y songer mais ces remarques ne l’aident en tout cas pas à s’affirmer, déjà que sa famille voit aussi cette passion d’un mauvais œil. Comme si c’était un crime de vouloir danser, ou de s’intéresser aux bouquins et films d’un ancien temps comme le fait Halston. « On devrait pouvoir aimer ce qu’on veut sans devoir s’en justifier. » Être libres d’avoir les centres d’intérêts qui leur plaisent, il faut croire que ça c’est trop demander. Halston et lui semblent en tout cas avoir la même vision d’une fête agréable, l’alcool n’ayant pas besoin d’y couler à flots pour qu’ils y trouvent leur compte. « C’est étonnant d’entendre une fille de notre âge dire ça. » il remarque dans un sourire quand elle laisse entendre que l’alcool n’a pas si bon goût, ce qui lui donne décidément l’air différente des autres. Eddie apprécie le fait qu’elle ait sa propre personnalité et ne soit pas qu’une copie de la plupart des filles que l’on trouve ici, l’une d’elles étant forcément destinée à finir reine de promo ce soir et pour ça les prétendantes ne manquent pas. Halston a comme une envie de passer une tête par le gymnase pour voir si l’élection est aussi prévisible qu’ils le pensent et ça ne leur fera pas de mal de bouger un peu, qu'au moins ils puissent dire qu’ils auront vu autre chose que ce couloir ce soir. « Je n’y pensais plus à Beverly mais tu as raison, c’est une concurrente de taille cette année Janet et les autres n’ont qu’à bien se tenir. » Cette fausse poitrine à laquelle il ne songeait plus non plus est un argument de poids, ce serait limite dommage qu’elle ne gagne pas grâce à elle alors que tout est fait pour qu’on la remarque. « Si seulement pour une fois le naturel pouvait l’emporter. » Il n’y croit même pas lui-même en le disant, la dernière fois qu’une reine de promo n’était pas un cliché ambulant de bimbo Eddie n’était probablement même pas né.

Le détour par les toilettes parait inévitable avant d’aller retrouver le bal et Eddie s’y laisse conduire sans se rendre compte qu’il est sur le point de pénétrer en territoire interdit. Halston le lui fait remarquer juste à temps, ces toilettes sont réservées aux filles alors il n’a aucun droit ni aucune raison d’y entrer à moins de vouloir passer pour un garçon très étrange aux intentions douteuses. « Oh. » Eddie réalise sa bêtise mais c’est une preuve de plus qu’il ne fréquente pas souvent ce lycée. « C’est écrit en plus, quel imbécile. » Il peut aussi se rendre compte en observant l’intérieur que ces toilettes ne disposent pas d’urinoirs, ça aurait également pu lui mettre la puce à l’oreille. S’il demande après ça à Halston si elle peut avoir besoin d’aide avec sa tenue c’est parce qu’il s’imagine qu’elle a des petits besoins à satisfaire, mais il comprend vite que ça n’est pas l’idée. Elle voudrait toutefois s’assurer que la fermeture de son bustier est remontée comme il se doit et pour ça au moins il peut se rendre utile. Eddie se place dans le dos de la brune et s’emploie donc à ajuster ladite fermeture tout en prenant soin de dégager ses cheveux afin qu’ils ne s’y coincent pas. « Je dois avoir les mains froides, désolé. » Il le ressent lui-même alors il suppose que ça n’est pas très agréable, et une fois sa robe ajustée il attend à l’entrée des toilettes le temps qu’Halston s’accorde aussi un petit raccord maquillage. Elle essuie le dessous de ses yeux comme pour faire disparaitre sa déception du jour puis elle revient vers lui, fin prête à rejoindre le bal. Eddie ne fait pas attention au regard de travers qui leur est lancé en chemin, il préfère garder un œil sur la brune à ses côtés pour bien se rendre compte de la charmante compagnie qui est la sienne. La première chose qu’ils remarquent à leur arrivée au gymnase c’est que l’élection n’a pas encore eu lieu, ils n’ont donc rien raté. La fête va bon train, Rock With You de Michael Jackson est alors diffusée mais un changement d’ambiance est rapidement amorcé, leur laissant à peine le temps de prendre leurs marques. La lumière tamisée amène avec elle une chanson sortie juste quelques mois plus tôt, Eye in the Sky du groupe The Alan Parsons Project, qu’Eddie ne s’attendait pas à entendre ce soir. Ses yeux naviguent tout autour d’eux sur les nombreux couples se positionnant déjà pour une danse romantique et il devine en croisant furtivement le regard d’Halston que celle-ci est aussi perdue que lui. Tout s’enchaine un peu trop vite mais Eddie ne se voit pas rester planté là, il y voit plutôt l’occasion d’offrir à la jolie brune la danse qu’elle aurait dû avoir même s’il doit rassembler une sacrée dose de courage pour oser l'inviter. « Est-ce que.. tu veux bien de moi comme cavalier Halston ? » il demande en se plaçant face à elle alors qu’il remonte l’une de ses mains pour la lui tendre. Il a conscience qu’il sera encore un second choix si elle accepte mais il aura au moins entrepris les choses cette fois, et vraiment choisi sa cavalière. « Ce sera mon premier slow mais promis je ne te marcherai pas sur les pieds. » D’habitude il danse seul et non en couple mais c’était bien prévu comme ça ce soir, tous deux ayant au final été privés de la danse qu’ils attendaient. « Il faut qu’on soit proches par contre, comme tous les autres. Si c’est trop pour toi tu me le dis d’accord ? » Il ne veut la forcer à rien et ose même à peine la toucher quand ce genre de danse le préconise pourtant. Une fois son accord obtenu il pose ses deux mains sur les hanches d’Halston tout en l’invitant à placer les siennes sur ses épaules à lui ou autour de son cou, selon ce qu’elle préfère. Le duo se met alors à bouger en rythme d’avant en arrière et à tourner lentement et Eddie a du mal à savoir où poser ses yeux à présent, son regard peinant à soutenir celui d’Halston qu’il s’efforce en même temps de guider. « Elle est jolie cette musique. » il commente dans un petit sourire en coin tout en alignant les pas sur la piste avec une certaine maitrise. Jolie mais pas autant que sa cavalière, qu’il a de plus en plus de mal à regarder dans les yeux avec une telle proximité et puis que dire de son palpitant qui s’emballe, aussi.








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Tbu7
POSTS : 3230 POINTS : 2050

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/6} Callie & Eddie - Eddon #10 (FB) - Maisie - Jenson - Halsana #1 - Eddon #11

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 4S2xhADq_o
EDDON #11 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 QuCoEb7n_o
HALSANA ※ She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Mx1f
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2 - Micah
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : bambi eyes (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyMar 2 Nov - 15:19




Love is the hardest drug to quit, but it is even harder when it is taken away.
F
AIRY
TAILES
DON'T EXIST
Halston Hargreeves & @Eddie Yang
Il avait répété ce qu’il avait dit, comme si il avait du mal à y croire. Ne se voyait-il donc pas une seule qualité, pour penser qu’il n’aurait jamais aucune fille à ses côtés ? Il n’était même pas un grand timide, sinon il ne se serait jamais approché d’elle. La vie n’était pas forcément logique, elle était même parfois sacrément capricieuse, elle permettait à de mauvaises personnes de connaître le bonheur avant de le mettre sur le chemin de celles qui mériteraient le plus de le connaître. Elle n’allait pas énumérer les raisons pour lesquelles elle pensait ainsi, il savait déjà qu’elle le trouvait mignon, il devait également savoir qu’il était gentil à ses yeux, il s’agissait de deux points positifs qui pesaient déjà lourd dans la balance. « Bien sûr que tu en auras une un jour. On  a tous une âme soeur quelque part. » Rares étaient les personnes qui la rencontraient à moins de vingt-ans, elle ne fera peut-être pas partie de cette catégorie de chanceux, mais elle était loin d’être aussi pessimiste que son interlocuteur. Il devait être tout autant fatigué qu’elle de voir autant de couples autour de lui, mais étaient-ils tous sincères ? Elle n’était pas assez naïve pour croire que tout était tout rose chez les autres, Trevor était loin d’être le seul lycéen à se jouer des filles, certaines de ses amies en avaient fait les frais. Le profil d’Eddie se dessinait toujours un peu plus, elle n’avait pas eu l’occasion d’avoir une conversation aussi sincère avec un inconnu bien souvent. Elle ne lui confirmera pas qu’il avait bien été un idiot, parce qu’il avait été un gentil idiot qui voulait bien faire. Des travers dans lesquels il retombait encore, en cherchant à lui faire croire qu’il ne connaissait pas son copain. « On m’a dit plusieurs fois qu’il n’était pas pour moi. » Comme si elle ne l’avait pas compris dès la première minute où il lui avait adressé la parole. « En réalité je le savais déjà mais... il a su m’embobiner, j’imagine. »  Il espérait qu’elle n’était pas trop amoureuse de lui, elle était effectivement entichée, mais elle n’irait pas jusqu’à dire qu’il s’agissait du type parfait pour elle. « J’ai des sentiments pour lui mais... je suis contente de ne pas avoir été trop loin avec lui au final. » Il comprendra sûrement où elle voulait en venir, même s’il ne devinera pas qu’elle voulait aussi dire qu’elle était heureuse de ne pas lui avoir adresser son premier je t’aime. Il ne la contredira pas sur le fait qu’il appréciait de la voir changer de couleur, elle aimerait lui dire de s’arrêter là parce que c’était trop gênant, mais en même temps c’était si agréable de savoir qu’elle lui plaisait qu’elle resta silencieuse.
 
Halston se sentait bien souvent seule dans sa passion dévorante pour le cinéma, parce que les jeunes de son âge préféraient sortir plutôt que de s’enfermer dans une salle obscure. Cependant, elle savait qu’elle ne regretterait jamais tous ces moments passés à s’émerveiller devant un grand écran, parce qu’elle savait tout de même doser en sortant un minimum chaque semaine avec ses amis ou sa fratrie. Eddie avait l’avantage de la comprendre, même s’il ne partageait pas forcément ses centres d’intérêts, il était un peu à part lui aussi. Il s’intéressait un peu plus à son film préféré qu’à son autrice favorite, mais elle ne s’en formalisera pas, il était normal qu’il s’attarde plus sur ce qui lui parlait le plus. « C’est bien elle oui, l’incarnation de la grâce. » Elle ne tarissait jamais d’éloges concernant cette actrice, qui était l’un de ses plus grands modèles, une femme simple et raffinée, ce qu’elle aspirait à devenir. La brune pensait à tort que la passion du lycéen devait le rendre cool aux yeux des autres, mais c’était tout l’inverse. « Ils s’imaginent que tu rêves de faire du ballet ou quoi ? Quand bien même ça serait le cas, ils sont stupides. J’admire ceux qui sont capables de raconter des histoires rien qu’avec leurs mouvements. » Il lui sortit une phrase qu’elle avait elle-même déjà prononcé, qu’elle avait dite à son grand-frère qui jugeait un peu trop ce qu’elle pouvait aimer. « On devrait avoir des cours pour apprendre l’ouverture d’esprit, cela ne ferait pas de mal à certains. » Cela n’arriverait jamais, à part si elle devenait professeure un jour, mais elle doutait qu’elle se glisserait dans cette profession un jour. Il était surpris du discours qu’elle tenait sur l’alcool, qui était un peu trop vénéré à son goût. « Je ne sais pas si les autres ont un réel intérêt à en boire ou si c’est juste pour faire comme tout le monde, mais moi ça ne m’a jamais intéressé, tout comme la cigarette. » Accessoire cancérigène indispensable à beaucoup pour paraître stylé à son plus grand désarroi. Des élèves très conformes aux traditions allaient sûrement gagner ce soir, chose qu’Eddie regrettait mais dont Halston se fichait un peu, ce n’était pas remporter cette couronne qui allait apporter quoique ce soit à son avenir. « Nous n’aurons même pas essayé de changer les choses en votant, quel gâchis avons-nous fait. » Elle avait pris un air faussement dramatique, tout en oubliant que l’une de ses amies comptait beaucoup sur elle pour avoir une chance de gagner.
 
De quelle planète venait-il ce Eddie, pour ne pas se rendre compte que les toilettes étaient séparées en deux ? Ah oui, de l’école buissonnière. Il avait peut-être aussi besoin d’une bonne paire de lunettes, puisque la signalétique des toilettes était loin d’être discrète. Elle gloussa légèrement lorsqu’elle l’entendit se dénigrer tout seul. Il avait au moins le mérite d’être un imbécile qui se rendait utile, en vérifiant que son bustier était parfaitement fermé. Sentir ses mains l’avaient fait instantanément frissonner, elle ne savait pas si c’était dû à leur froideur ou au fait d’entrer en contact avec ou bien des deux raisons à la fois. Elle avait légèrement gigoté ses épaules avant de tourner sa tête quelques secondes vers lui. « Ce n’est pas grave, merci. » Une fois qu’elle avait fini de donner l’illusion qu’elle n’avait subie aucune peine de cœur, elle passa à côté d’une fille pour le rejoindre, une inconnue qu’il n’avait pas regardée une seule seconde, comme si il n’avait de yeux que pour elle. Elle ne put s’empêcher de penser qu’elle était bien accompagnée, même si elle était un peu nerveuse à l’idée de retourner sur la piste de danse. Le roi de la pop les avait brièvement accueilli pour leur retour, pour laisser place à des artistes qu’elle ne connaissait pas du tout. Une chanson parlant d’amour résonnait désormais dans le gymnase, la mettant dans un embarras auquel elle ne s’attendait pas. Eddie prit finalement les devants en lui proposant d’être son cavalier. « Avec plaisir. » Il ne savait pas à quel point il avait pu la soulager d’avoir posé cette question. Elle saisit sa main et continua de l’écouter. Il n’avait jamais fait un seul slow avant, sa promesse de ne pas lui marcher sur les pieds lui décrocha un sourire en coin. « Je te fais confiance. » Il se montra très prévenant en lui demander si elle était dérangée par l’idée d’avoir trop de proximité avec lui. « Oui, ne t’inquiètes pas. » Elle ne pensait pas qu’il était du genre à avoir des gestes déplacés, au contraire elle le percevait plutôt comme un gentleman. Sentir ses mains sur ses hanches la rendait toute chose, elle en oubliait de placer les siennes où il le fallait, il faisait bien de lui rappeler qu’elle avait à choisir entre deux endroits. Elle les plaça sur ses épaules, tout en se laissant guider par le lycéen et bercée par la musique. Halston avait bien plus de facilité que lui à soutenir son regard, elle était en train de réaliser ce qu’elle attendait de cette soirée, elle ne se voyait donc pas regarder ailleurs. « Cette chanson est belle oui, on sent que les paroles ont été écrites avec le cœur. » En parlant de cet organe, celui-ci n’était plus vraiment tranquille, parce qu’une petite voix lui l’incitait à l’embrasser. C’était de la folie, mais quelque chose lui disait qu’il n’oserait pas le faire. Ses mains remontèrent jusqu’à son cou, comme pour lui donner un signal de ce qu’elle s’apprêtait à faire. Halston baissa ses yeux l’espace de quelques secondes, avant de le regarder de nouveau et de rapprocher leurs deux visages. Il n’avait peut-être jamais échangé le moindre baiser avec quelqu’un et cela l’incitait encore plus à le faire, parce que cela représenterait une certaine fierté pour elle. Elle déposa ses lèvres sur les siennes en douceur, elle lui laissait le choix de les entrouvrir le premier ou non, s’il n’était pas assez à l’aise pour cela elle se contenterait bien ce simple smack.
MADE BY @ICE AND FIRE.


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa par sa sœur, hyung par son cousin et jagi par Halston. ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il a ouvert son cœur à son américaine préférée pour qui il s'autorise enfin à aimer de nouveau
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, de retour sur scène après une opération du genou
LOGEMENT : #109 Hughton Avenue (Redcliffe) avec ses trois chats et Halston, qui passe de plus en plus de temps chez lui
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DWLLkpm
POSTS : 3537 POINTS : 1585

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 FBNPD7q
EDDON #10 (fb)#11give me that rush › In this world of ice you’re the only shining glow. Now I can’t stop thinking about you when I’m sinking alone. I know it’s real, I can feel it. I'm full of problems, love sick, no way to go I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 123456789 (ua)

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Kr0Zk6a
EDEA (scénario libre)the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DaUl2BP
ALEDDIE #2bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 RhyaCfe
NICKY (scénario libre)the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.



RPs EN ATTENTE :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Qn8a

(james, sunan, connor)

RPs TERMINÉS : (2022) diana #1

(2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1sunan #1birthday partyjina #1aleddie (fb)asher #2eddon #8callie #3mav x nicky

nanowrimo 2021 ~ 50 000 mots ✓ (60 839)

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @unravel graph, @n-dia, @kidd (avatars) + @loonywaltz (userbars) + @violet (gifs) + @homemade (crackships) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : carl flanagan (ft. fionn whitehead)
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyMer 3 Nov - 17:21




I'm gonna thrill you tonight
Darkness falls across the land
The midnight hour is close at hand
Creatures crawl in search of blood



Elle croit aux âmes sœurs et il est maintenant certain d’avoir affaire à une fille romantique. De son côté Eddie ne s’est jamais positionné sur la question mais c’est plutôt rassurant de se dire qu’une personne qui lui correspond l’attend quelque part, même s’il se demande comment il sera censé la reconnaitre. Ce n’est pas parce qu’il aura un jour une copine que celle-ci sera forcément sa bonne moitié, à son âge il y a même peu de chance qu’il trouve la femme de sa vie et il ne raisonne de toute façon pas comme ça. Quand il voit ce que cette jeune fille a vécu avec son petit ami il se dit que des spécimens semblables doivent exister au féminin et ça ne lui donne pas du tout envie de confier son cœur à la première venue. Il est plus sensible qu’il y parait Eddie, il préfère encore rester seul si c’est pour finir mal accompagné. « Un jour.. » il formule d’un air pensif. Disons qu’il espère quand même connaitre l’amour avant ses cinquante ans, ce doit être jouable même s’il n’a pas l’impression d’avoir le profil le plus intéressant pour plaire aux filles. Il est maladroit, pas très bien dans sa peau même s’il tend à soigner ça avec la danse, et il n’a même pas de quoi se rattraper au niveau de ses notes en étant brillant à défaut d’être charismatique. Il y a des mecs qui en imposent ici, des garçons populaires avec lesquels toutes les filles rêveraient de sortir et puis il y a lui, avec qui on aime bien trainer mais ça s’arrête là. Et la brune à ses côtés lui confirme que son petit ami appartient à la première catégorie, elle aurait toujours su que ça n’était pas un garçon pour elle mais ça ne l’a pourtant pas empêchée de se laisser séduire. « Il est beau parleur Trevor, et même beau tout court. J’imagine que ça a dû t’aveugler ça aussi. » Il n’est pas en train d’insinuer qu’elle est superficielle, mais juste sensible aux belles paroles et aux charmes d’un garçon qui sait y faire puisqu’il a l’habitude d’amadouer les demoiselles. « Mais ce n’est donc pas un mythe que les filles ont une préférence pour les mauvais garçons. » Eddie soupire légèrement, vivement qu’il quitte ce lycée car les filles de ce bahut rêvent toutes de taper dans l’œil d’un Trevor, d’un Dean ou d’un Tony alors qu'il est de notoriété publique que ce sont des collectionneurs. Il reporte son regard sur la jolie brune tandis qu’elle lui confie avoir des sentiments pour ce garçon, avant de se réjouir de ne pas avoir été trop loin avec lui. Et il croit bien comprendre l’allusion Eddie, il lui faut plusieurs secondes pour trouver ses mots ensuite. Lui, gêné ? Juste un peu. « Oh, hum.. tant mieux, tu as au moins préservé ça. » À défaut d’avoir préservé son cœur, elle n’a au moins pas tout offert d’elle à ce garçon. Il ne sait pas vraiment pourquoi mais il se sent piqué depuis qu’elle a reconnu s’être entichée de ce Trevor, au fond de lui il continue de penser que ce tocard ne mérite pas une fille comme elle et oui, peut-être bien qu’il se met à jalouser ce garçon qui obtient tout ce qu’il veut en ayant pourtant la pire attitude. Si c’est ce qu’il faut faire pour être intéressant alors il n’est pas près de voir sa situation changer mais au moins il ne fera de peine à personne, lui.

Il visualise bien Audrey Hepburn même s’il n’a jamais vu le moindre de ses films, ce nom et ce visage ne sont en principe inconnus d’aucun adolescent à leur époque, à moins d’avoir grandi dans une grotte. Halston semble la prendre pour modèle et elle se démarque encore un peu plus à ses yeux de cette façon, car les filles d’aujourd’hui s’identifient davantage à des Michelle Pfeiffer, Brooke Shields ou Olivia Newton-John. Il n’y a qu’à voir les modes suivies dans ce lycée d’un point de vue vestimentaire et capillaire, l’empreinte de ces actrices en vogue y est très présente. Même s’il se contente de lui sourire Eddie trouve qu’elle a de jolies références, ça change vraiment de ce qu’il a l’habitude de voir et d’entendre et il ne jugera jamais personne d’être anticonformiste. Lui-même ne suit pas vraiment les codes attendus, ses amis s’adonnent tous à des sports populaires et pris au sérieux, pas comme la danse qui leur inspire toujours des moqueries. Halston laisse entendre qu’ils sont stupides et il se sent compris rien qu’avec ces quelques mots, alors que les prochains sont encore plus plaisants à entendre. Il sourit mais détourne le regard, pour qu’elle ne puisse pas y lire que ce sujet le touche. « Toi tu es gentille, tu t’intéresses aux autres alors qu’avec eux j’ai l’impression de ne pas pouvoir être totalement moi-même. » Il le ressent vraiment les jours où il daigne faire acte de présence, ça ne l’aide d'ailleurs pas à se raccrocher à ses cours puisqu’ici il ne rentre dans aucune case convenable alors c'est vrai, il préfère bien souvent être ailleurs et ne pas perdre son temps dans ce lycée. « Ils n’ont jamais voulu me voir danser et quand je le fais dans la cour ou les couloirs ils s’éloignent pour ne pas être associés à moi. Je leur fais honte, apparemment. » C’est en parlant de tout ça qu’Eddie réalise que ça lui pèse plus qu’il n’osait se l’avouer, et il se sent plus léger maintenant qu’il a vidé son sac. Avec elle c’est facile mais cette discussion il ne l’a jamais eue avec les concernés - et à quoi bon, puisqu’ils ne l’écoutent jamais vraiment. Halston suggère l’idée d’enseigner l’ouverture d’esprit à certains et il acquiesce dans un léger hochement de tête. « Ah oui, ça, ce serait bien utile. » Tellement plus qu’un bon nombre de choses enseignées ici si on l’écoute mais tout le monde ne doit pas être du même avis, la jolie brune semble d’ailleurs si sérieuse qu’il ne serait pas étonné d’apprendre qu’elle est bonne élève et envisage de grandes études contrairement à lui. Elle n’aime pas beaucoup l’alcool et elle ne fume pas non plus, autant dire qu’elle gagne encore des points à ses yeux quand Eddie entend ça. « Tu es décidément une fille étonnante, c’est de la pure cochonnerie ces trucs et pourtant tout le monde s’y met ici. » Il ne fume pas non plus mais ne le précise pas, supposant qu’elle le devinera facilement. Et il ne prévoit pas d’essayer plus tard parce qu’il aura besoin de poumons en bonne santé pour accomplir son rêve, l’odeur du tabac le révulsant tellement qu’il se tiendrait à l’écart des cigarettes même si ça ne compromettait pas sa passion. Eddie esquisse un sourire amusé quand Halston se moque de l’élection et des traditions qui seront encore perpétuées ce soir, tant de filles ne vivent que pour cette couronne que c’est une fois de plus rafraichissant de ne pas la mettre dans le même panier. Il se fait la réflexion qu’il apprécie ce qu’elle dégage et qu’elle commence peut-être bien aussi à lui plaire, son impression d’être tombé sur une perle rare se confirmant toujours plus.

Il se paie une honte monumentale à l’entrée de ces toilettes et peut s'estimer heureux qu'il n’y ait pas de témoins pour le regarder de travers et se moquer mais ce qui compte surtout pour Eddie, là, c’est ce qu’Halston pense de lui. Elle doit le trouver ridicule à ne même pas savoir faire la différence entre des toilettes pour filles et des toilettes pour garçons, comme si lire était un effort qu’il ne voulait même pas faire. En réalité Eddie s’est laissé déconcentrer, il était prêt à suivre la jolie brune sans prêter attention à ce genre de détails et ça c’est parce qu’elle retient un peu trop son attention. Il se rattrape comme il peut en l’aidant à réajuster sa robe mais craint que cette bévue ne joue contre lui pour le restant de la soirée, alors qu’Halston paraît pourtant toujours partante pour rejoindre le bal avec lui. Eddie remarque Susan et son cavalier peu de temps après leur entrée dans le gymnase mais il ne leur adresse pas plus d’un regard, cette place aurait dû être la sienne mais il n’est finalement pas à plaindre compte tenu de la demoiselle se trouvant à ses côtés. Tous ces garçons entreprenants autour d’eux lui donnent envie de l’être aussi mais il attend une occasion pour ça, occasion qui pourrait bien lui être offerte sur un plateau d’argent avec ce changement de musique encourageant les rapprochements. Halston accepte d’être sa cavalière et ça le rend fier, non pas de remplacer Trevor McKey mais bien d’avoir trouvé le courage de le lui proposer. « Merci. » il souffle dans un sourire en se sentant bêtement reconnaissant comme si elle lui faisait une faveur, alors qu’elle avait peut-être elle aussi envie d’en faire son cavalier. Eddie tente de rester concentré sur ses pas mais il se sent facilement déstabilisé par les beaux yeux d’Halston, sensible comme lui à cette musique et au sens de celle-ci. « I can read your mind.. » il relève l’une des paroles tout en se perdant dans son regard qu’il ose enfin affronter. « À quoi tu penses Halston ? » Il aimerait bien le savoir, histoire de vérifier si les pensées de la brune sont aussi confuses que les siennes. Ses yeux s’aventurent sur les doux traits de son visage puis descendent jusqu’à ses lèvres, qu’il se surprend à désirer alors que cette proximité lui permettrait de tenter quelque chose. Sauf qu’il n’ose pas, il n’a jamais embrassé personne et il ne sait tout simplement pas comment s’y prendre. Heureusement pour lui Halston prend les devants pour ça, elle rapproche alors son visage du sien et Eddie reste paralysé par ce contact inédit qui se crée entre elle et lui. Il l’attendait ce baiser mais il n’aurait pas cru qu’elle le voulait aussi, ses mains passées autour de son cou auraient pourtant pu lui donner un indice quant à ses intentions. Son premier réflexe est de reculer légèrement sa tête sous l’effet de surprise mais il a aimé ça, en témoignent ces papillons grouillant dans son ventre et cette irrépressible envie de recommencer qu’il ressent. Eddie déplace ses mains de façon hésitante pour les remonter dans son dos et la rapprocher délicatement de lui, il penche ensuite son visage sur le côté en pensant que sa prise sur ses lèvres sera meilleure et il se lance, finalement, en venant capturer celles-ci à son tour. Il y dépose plusieurs petits bisous puis un qu’il prolonge, sans grande assurance mais avec envie. « Apprends-moi à embrasser. » il souffle une fois ce nouveau contact rompu, c’est encore plus agréable que ce qu’il s’imaginait mais il ne se sent pas doué pour ça, et n’ose pas entreprendre plus. « Je.. j’ai peur de ne pas bien faire, alors que j’en ai envie. » Très envie même, ce n’est pas un hasard si son cœur bat à tout rompre et s’il croit aussi ressentir ses tous premiers vrais émois. Ça s’agite pas mal en interne, c’est la première fille qui lui fait à ce point tourner la tête et elle doit avoir compris qu’il s’agissait de son premier baiser, tout dans son attitude doit le trahir en plus de ses mots pour le moins révélateurs.








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Tbu7
POSTS : 3230 POINTS : 2050

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/6} Callie & Eddie - Eddon #10 (FB) - Maisie - Jenson - Halsana #1 - Eddon #11

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 4S2xhADq_o
EDDON #11 I just want you close where you can stay forever. You can be sure that it will only get better. You and me together through the days and nights.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 QuCoEb7n_o
HALSANA ※ She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Mx1f
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2 - Micah
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : bambi eyes (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyMer 10 Nov - 18:23




Love is the hardest drug to quit, but it is even harder when it is taken away.
F
AIRY
TAILES
DON'T EXIST
Halston Hargreeves & @Eddie Yang
L’affirmation qu’elle avait faite semblant le faire réfléchir, elle se doutait qu’il se posait forcément des questions qu’elle s’était déjà posée, bien plus tôt. Elle n’avait pas plus de réponses que lui, puisqu’elle aussi n’était qu’une lycéenne, qui avait à peine plus d’expérience en la matière que lui. Halston aimerait pouvoir se targuer d’être une spécialiste en amour, parce que sa bibliothèque était bien fournie en livres de romances, mais elle savait bien qu’elle ne pouvait pas se baser sur eux pour la réalité. Les garçons qu’elle avait rencontrés étaient tellement éloignés des personnages de ces fictions, qu’elle n’aurait jamais pu faire une seule seconde le rapprochement. Et pourtant cet Eddie pourrait bien faire office de chevalier, sans cheval blanc. Il n’avait pas une personne à vaincre comme ennemi redoutable, mais son chagrin était tout de même un problème de taille. Elle ne s’offusquera pas qu’il lui dise que le physique de Trevor avait dû jouer, parce que dire le contraire ne serait tout simplement pas crédible. La brune n’avait pas l’impression d’être réellement traitée de superficielle, car après tout qui y avait-il de plus normal de vouloir être aussi attiré physiquement par quelqu’un pour se mettre avec ?  Cependant elle n’était pas vraiment d’accord avec le reste de son discours, qui lui donnait l’envie de rouler des yeux. « Non je ne dirais pas ça. Je pense qu’ils ont plus de succès parce qu’ils ont plus d’audace, parce qu’ils osent aborder et montrer ce qu’ils veulent. Si Trevor n’était jamais venu me voir, il ne se serait jamais rien passé. » Elle pouvait difficilement être plus honnête que cela, jamais ô grand jamais elle ne lui aurait adressé la parole d’elle-même. Si elle avait pu choisir entre lui et un garçon plus gentil, elle n’aurait pas fait comme les autres en choisissant tout bêtement le plus beau des deux, elle aurait été voir plus loin que cela. La lycéenne avait su garder l’esprit clair en refusant ses avances dans sa voiture une heure plus tôt, elle ne pouvait s’estimer plus heureuse que maintenant de l’avoir fait. La culpabilité de le faire attendre s’était à présent envolée, parce qu’elle comprenait qu’elle n’aurait même pas eu l’assurance d’avoir sa fidélité même en lui ayant donné ce qu’il voulait. Elle sentait son interlocuteur gêné de cette confession, qu’elle aurait certainement garder pour elle. « Désolée, j’en dis peut-être un peu trop. » Ce n’était pas à son meilleur ami qu’elle parlait, mais à un inconnu qu’elle n’aura probablement pas l’occasion de revoir une fois qu’elle aurait quitté ce bahut, mais c’était sûrement ce qui lui permettait de délier sa langue.
 
Elle était bien souvent lasse d’entendre qu’elle était gentille, car il s’agissait probablement de la qualité qu’on lui prêtait le plus, qui sonnait presque comme si on la traitait de fille ennuyeuse. Halston s’était souvent dite que c’était à cause de cela qu’on s’était intéressé à elle aussi tard, parce qu’elle n’avait pas un fort caractère qui la faisait sortir du lot. Ici c’était tout l’inverse, il appréciait qu’elle ait ce trait de personnalité, qui lui permettait d’être lui-même. Il lui apprenait qu’il était carrément boudé par son entourage lorsqu’il s’adonnait à sa passion, elle comprenait encore mieux pourquoi il avait si peu envie de venir en cours. « Pardon mais ce ne sont pas des amis, ça. » Ils ne méritaient pas d’être appelés autrement que par ces deux lettres. Elle qui aimerait bien le voir danser, ne comprenait pas comment des personnes qui étaient censées l’apprécier ne se réjouissent pas qu’il s’épanouisse avec son activité préférée. Elle était à deux doigts de lui dire qu’elle aimerait le voir en action, elle, mais cela serait peut-être trop engageant puisque cela nécessiterait sûrement qu’ils aient à se revoir ailleurs un autre jour. La brune  ne voulait aucunement lui forcer la main, même si la fin du lycée allait acter qu’ils ne se reverraient plus jamais. C’était stupide car le courant n’était rarement aussi bien passé avec quelqu’un, est-ce que le destin avait décidé de se rattraper seulement maintenant, avant qu’il ne soit définitivement trop tard ? Seul le déroulement final de la soirée le lui dira. « Si seulement on pouvait nous demander ce qu’on aimerait avoir comme enseignements, au moins de temps en temps, on inciterait les sécheurs à venir plus souvent. » Et peut-être qu’ainsi j’aurai eu le plaisir de te rencontrer plus tôt, qui sait. Elle avait presque l’impression qu’Eddie était extasié d’apprendre qu’elle ne fumait pas, alors que beaucoup d’autres auraient profité de l’occasion pour la traiter de coincée. « I know, right ? » Comment mettre sa santé en péril avait pu être aussi tendance ? Sans compter que l’odeur était vachement désagréable, elle ne savait pas comment ils faisaient pour la supporter. Ils étaient soit insensibles soit prêts à tout pour rentrer dans le moule. D’ailleurs elle aurait bien posé la question à son aîné, qui était-lui même fumeur, si elle n’avait pas déjà comprit qu’il le faisait avant tout pour déstresser, ses études de droit étant exigeantes.
 
Ses yeux verts avaient analysé le gymnase avec une certaine rapidité, ainsi elle avait pu remarquer une zone où il n’y avait aucune de ses connaissances. Elle n’avait pas honte d’être avec Eddie, loin de là, mais elle savait que si ses amis le voyaient avec lui plutôt qu’avec Trevor ils se poseraient des questions, pas forcément à son avantage. La lycéenne comprit que c’était une excellente décision lorsqu’il lui proposa d’être son cavalier, elle pourrait ainsi avoir ce moment qu’elle avait tant attendu sans que personne ne vienne le parasiter. Il l’avait remercié d’avoir accepté son offre, comme s’il était d’un garçon dont personne d’autre n’aurait voulu. Il lui faisait une nouvelle fois de la peine, mais elle espérait que cette danse allait au moins lui remonter réellement le moral. Elle cligna plusieurs fois des yeux, une façon bien à elle de lui faire comprendre que ce remerciement n’avait vraiment pas lieu d’être. Il répéta les paroles de la chanson, avant de lui demander de lui dévoiler ses pensées. Elle étira un sourire en coin et hésita à vraiment lui confier ce qui lui passait par la tête. Tu le sauras bien assez tôt. « Je repense à ce que tu m’as dit tout à l’heure, quand tu disais que j’enterrai cette soirée un peu trop vite... je crois bien que tu avais raison. » Pour le coup c’est plutôt à moi de te remercier, de l’avoir sauvé cette soirée. Cette proximité avec lui, lui plaisait  énormément mais elle pourrait lui plaire plus encore, s’il se montrait réceptif. Il n’avait pas l’air choqué que ses mains se soient déplacées, mais s’attendait-il vraiment à ce qui allait suivre ?  Pas du tout, au vu de son mouvement de recul. Il ne l’avait pas repoussé de façon claire, mais avait-il aimer ce premier contact ? Elle ne le savait pas vraiment. Il se montra finalement plus entreprenant et l’amenant contre lui et en penchant son visage. Elle avait l’impression de vivre une scène digne de l’une de ses héroïnes de comédie romantique. Halston frissonnait de tout son corps, elle se délectait de chacun de ses baisers, mais le dernier et seul à être véritablement profond, finit de l’achever. La lycéenne fut complètement surprise par sa demande, le haussement de ses sourcils en était la preuve. Il était courageux de formuler ça alors qu’ils se trouvaient en plein milieu de la foule. « D’accord, alors utilise ta salive avec parcimonie et ne tourne pas dans le même sens que moi. » Dit-elle avec une tonalité assez basse, pour qu’il ne ressente aucune honte. « Et fais-toi confiance surtout, tu n’as pas besoin de tout calculer. » C’était sûrement le meilleur conseil qu’elle pouvait lui donner, celui d’écouter son instinct. Elle n’hésitera pas à saisir son visage pour qu’il puisse le mettre en pratique. Halston le trouvait bien peu confiant, pour un garçon qui ne se débrouillait pas si mal que ça. Elle n’arrivait plus à quitter ses lèvres, jusqu’à ce qu’elle n’entende un son qui ressemblait à un cri d’effroi. La lycéenne recula doucement sa tête avant d’exprimer son inquiétude. « Qu’est-ce qu’il se passe ? » Elle regarda autour d’elle et vit des visages tout aussi interrogatifs que le sien. La musique se coupa en même temps que les lumières. « C’est une mauvaise blague, une nouvelle façon d’avertir qu’il est temps de passer au couronnement ? Ça ne me fait pas vraiment rire. »  Pas du tout même, elle ne savait pas même quelle heure il était, son grand frère l’attendait peut-être déjà devant le lycée.
MADE BY @ICE AND FIRE.


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa par sa sœur, hyung par son cousin et jagi par Halston. ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il a ouvert son cœur à son américaine préférée pour qui il s'autorise enfin à aimer de nouveau
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, de retour sur scène après une opération du genou
LOGEMENT : #109 Hughton Avenue (Redcliffe) avec ses trois chats et Halston, qui passe de plus en plus de temps chez lui
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DWLLkpm
POSTS : 3537 POINTS : 1585

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 FBNPD7q
EDDON #10 (fb)#11give me that rush › In this world of ice you’re the only shining glow. Now I can’t stop thinking about you when I’m sinking alone. I know it’s real, I can feel it. I'm full of problems, love sick, no way to go I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 123456789 (ua)

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Kr0Zk6a
EDEA (scénario libre)the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 DaUl2BP
ALEDDIE #2bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 RhyaCfe
NICKY (scénario libre)the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.



RPs EN ATTENTE :
Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Qn8a

(james, sunan, connor)

RPs TERMINÉS : (2022) diana #1

(2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1sunan #1birthday partyjina #1aleddie (fb)asher #2eddon #8callie #3mav x nicky

nanowrimo 2021 ~ 50 000 mots ✓ (60 839)

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @unravel graph, @n-dia, @kidd (avatars) + @loonywaltz (userbars) + @violet (gifs) + @homemade (crackships) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : carl flanagan (ft. fionn whitehead)
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 EmptyLun 15 Nov - 14:19




I'm gonna thrill you tonight
Darkness falls across the land
The midnight hour is close at hand
Creatures crawl in search of blood



Eddie rate souvent les cours mais quand il daigne être présent on peut compter sur lui pour être observateur. C’est même ce qu’il sait faire de mieux dans ce lycée, observer les autres et se comparer indirectement à eux. Il n’a jamais vraiment trouvé sa place ici et les types comme Trevor McKey ne l’aident pas à se positionner ni a prendre tellement confiance en lui. De ce qu’il a pu voir dans ce bahut les garçons les plus populaires sont aussi souvent les plus beaux, ceux autour desquels tournent un paquet de filles et si à côté leurs notes ne suivent pas ce n’est pas bien grave, ils comptent clairement sur d’autres atouts. Ce qu’il a en commun avec un grand nombre de ces garçons c’est le sport et pourtant quand il les regarde Eddie n’arrive pas à se dire qu’il joue dans la même cour qu’eux. Est-ce que ce serait bien flatteur pour lui d’ailleurs, il n’en sait rien. Il le mentionnait un peu plus tôt, les sportifs ont cette image de gars écervelés et même si Eddie n’a jamais été très intéressé par les études il veut quand même croire qu’il n’est pas totalement stupide. Cela dit il est loin de s'assoir à la même table que les grosses têtes du club échecs, et les intellos plus généralement. Une troisième catégorie de garçons pourrait être les bons copains, ces gars dont on aime s’entourer mais dont la plupart des filles ne veulent pas autrement qu’en confident. Eddie s’y identifie déjà plus, dans sa classe on apprécie sa compagnie et ses danses improvisées entre deux cours mais c’est un peu tout. Il est là pour faire passer les petits mots de table en table afin de permettre à des couples de se former quand lui n’y aura peut-être jamais droit, il est aussi là pour dépanner d’une feuille ou d’un stylo qu’il ne reverra jamais et qu’il ne réclamera évidemment pas. Un garçon accessible pas loin d’être une bonne poire, le genre à accepter d’être un cavalier de secours pour être finalement planté avant le bal, ça résume plutôt bien son parcours entre ces murs. Ce Trevor avait une cavalière toute trouvée avec sa petite amie ici présente et ça ne l’a pas empêché d’aller fricoter ailleurs le soir-même du bal. C’est une chose qu’Eddie n’aurait pas pu faire il en est convaincu car il a beau n’avoir jamais été en couple, il ne s’imagine pas tromper une fille avec laquelle il sortirait. Seul un mauvais type ferait ça, il n’a pas envie de tomber dans des généralités mais il lui semble bien que les garçons comme Trevor se le permettent plus facilement parce qu’ils savent bien qu’avec leur physique et leur popularité ils ne se retrouveront jamais seuls. Halston est d’avis qu’ils ont aussi beaucoup plus d’audace, et que c’est à ça qu’ils doivent leur grand succès. Elle précise qu’il ne se serait rien passé si Trevor ne s’était pas montré entreprenant le premier et il hausse un sourcil par surprise. « Ça veut dire qu’il ne t’intéressait pas plus que ça alors, à l’origine. » Peut-être qu’Eddie tire surtout la conclusion qui l’arrange ici mais il croit quand même comprendre qu’Halston n’avait pas particulièrement prévu de sortir avec ce garçon avant que celui-ci n’en fasse la démarche. Ça le rassure oui, de se dire qu’elle n’est pas forcément attirée par les types comme Trevor à la base, ce qui laisserait potentiellement une petite chance à un garçon comme lui. Il ose le penser mais certainement pas le dire, préférant garder pour lui ses pensées. Elle suppose qu’elle en dévoile un peu trop après ça, mais la réaction d’Eddie est simplement celle d’un garçon qui n’est pas du tout initié au sexe et qui rougit encore bêtement chaque fois qu’une allusion sur le sujet est faite. « Sois pas désolée. » il souffle dans l’esquisse d’un timide sourire. « Pour ça comme pour le reste il ne te méritait pas. » Et quand il s’autorise à y penser c’est vrai qu’il n’est pas mécontent de savoir qu’Halston ne s’est pas entièrement donnée à Trevor. C’est une chose qu’il ne lui a pas volée, une chose qu’elle réservera à un autre et il espère que cet autre s’en montrera digne. Il ne sait pas si cela signifie qu’elle n’a jamais franchi le pas avec un garçon comme lui avec une fille ou si c’est juste avec Trevor qu’elle ne l’a pas fait, peut-être qu’ils ont ce point en commun tous les deux mais comme on s’en doute Eddie n’osera pas poser la question. Il y a des limites à ce qu’il peut avouer de lui-même ce soir, même si Halston pourrait le déduire sans trop de mal à partir du fait qu’il n’a jamais eu la moindre petite amie.

Raconter une histoire à travers ses mouvements, c’est vrai que c’est un peu ce qu’il fait quand il danse et savoir qu’Halston admire ça le fait se sentir enfin un peu compris. Eddie avait presque peur d’avouer sa passion et ce n’est pas normal, c’est ce qu’il préfère faire au monde et à force d’entendre que ça ne le mènera à rien il en aurait presque honte. Ses petites danses plaisent bien ici mais pas à ses amis, pas à ceux dont l’avis revêt une vraie importance pour lui. Mais à tort probablement, pour Halston ils n’ont d’amis que le nom et n’en sont pas réellement. « J’ai déjà eu envie de m’en éloigner mais.. je ne voulais pas me retrouver à devoir manger seul à la cantine. » Il laisse échapper un soupir, ça doit être pathétique dit comme ça mais il avait trouvé son petit équilibre avec ces gars, ça lui convenait bien comme ça. Eddie restait avec eux par habitude parce qu’il ne savait pas s’il trouverait une autre bande pour l’accueillir, et ce ne sera de toute façon plus trop son problème bientôt quand il aura quitté ce lycée. « Ils sont pas si méchants.. » il reprend dans un murmure pour tenter de s’en convaincre car parfois il en doute, lui aussi trouve qu’ils ne sont quand même pas très sympa pour des gars supposés être ses amis. Il ne leur demande pas d’être ses premiers supporters mais au moins de ne pas prendre la fuite chaque fois qu’il se met à danser comme s’ils ne supportaient pas cette vision ni le fait d’y être associés. Il ne fait rien de mal Eddie, il aimerait juste que quelqu’un dans ce monde le comprenne car beaucoup de gens autour de lui jugent cette passion qui n’est apparemment pas assez noble, ni assez masculine. C’est fou comme il s’en fiche lui, il ne demande vraiment rien d’autre que de pouvoir danser sans être automatiquement jugé pour ça. Il aurait bien aimé choisir ses enseignements comme le dit Halston, et mettre de côté toutes ces matières qui l’ennuient au point de relâcher tous ses efforts. « Oh, ça c’est sûr. Sans ces cours de science et de mathématiques auxquels je ne pige rien je crois que je viendrais déjà un peu plus souvent. » Ce n’est pas son truc à Eddie, il n’a jamais été un matheux dans l’âme alors que son père est ingénieur et sa mère professeure, drôle d’ironie que celle-là. Parfois il se dit qu’il est complètement passé à côté de ce qu’on attendait de lui et il culpabilise, parce qu’il n’est pas ce fils brillant qui rendra sa famille fière. La seule fierté que ses parents pourraient éventuellement avoir le concernant c’est par rapport au fait qu’il ne fume pas, tellement d’adolescents de son âge sont déjà tombés dans la cigarette qu’il fait limite partie de l’élite dans ce lycée. Et Halston aussi se tient éloignée de ces cochonneries, ce qui lui donne étrangement encore plus de charme et la démarque vraiment des autres. « C’est dommage qu’on se soit ratés jusque là tous les deux. » J’aurais aimé te découvrir bien plus tôt. Peut-être que s’il avait fait un peu plus acte de présence dans ce lycée Eddie l’aurait rencontrée autrement et bien avant ce soir, il n’en sait rien et ne le saura jamais. Mais il a quelques regrets oui, une fille incroyable étudiait dans le même établissement que lui et il est passé à côté pendant tout ce temps. C’est un petit gâchis mais ce qui compte à présent c’est cette soirée et ce qu’elle va leur réserver, Eddie a encore assez d’optimisme en lui pour penser que le destin les a peut-être réunis ce soir pour une bonne raison. Esseulés et trahis au même moment mais aussi incompris tous les deux, s’il fallait trouver sa moitié dans ce lycée Eddie aurait du mal à miser sur quelqu’un d’autre que cette jeune fille dont il se sent déjà très proche.

Comme quoi, il a bien fait de donner une seconde chance à ce bal. Eddie n’avait plus aucun espoir de voir sa soirée sauvée il y a encore une heure et il était même prêt à rentrer chez lui, mais cette rencontre avec Halston a tout changé. Lui qui ne pensait jamais remettre les pieds dans ce gymnase voilà qu’il y retourne, la jolie brune lui ayant redonné l’envie d’en profiter même si faire la fête n’est pas trop son genre, il aimerait au moins assister à l’élection et rentabiliser un minimum son costume. Danser aussi lui dirait bien mais pour ça il lui faut prendre son courage à deux mains, un courage qu’il finit par trouver et qui paie puisque Halston semble ravie de devenir sa cavalière. Non seulement il vient de déjouer son triste sort mais en plus il va danser son tout premier slow avec une fille aussi gentille que magnifique, et dire qu’il avait osé penser que cette soirée était une déception. Elle l’était peut-être bien jusque là mais à présent Eddie a le sourire, ce revirement de situation il ne l’attendait pas et c’est ce qui le rend encore plus beau. Halston lui donne enfin raison pour tout à l’heure, et admet qu’elle avait aussi enterré cette soirée trop vite. Ça lui fait sacrément plaisir de l’entendre parce qu’il comprend qu’il a réussi à lui changer les idées comme il le souhaitait. « Tes larmes semblent loin maintenant, je commence à croire que ma mission est accomplie. » Eddie aime se dire qu’il y est pour quelque chose et que sa présence a permis à la jolie brune d’oublier un peu sa peine, même s’il ne prétend pas remplacer Trevor McKey dans son cœur au moins il aura relevé son niveau ce soir. Ses amis n’en reviendraient pas de le voir avec cette jeune fille alors qu’il n’a jamais osé proposer à qui que ce soit une danse à deux avant ça, mais ce qui les étonnerait encore plus c’est la tournure que s’apprête à prendre cette danse. Eddie a l’impression d’entrer dans une nouvelle dimension où tout semble irréel à partir du moment où ce premier baiser est échangé, un contact surprenant mais aussi très agréable. Peut-être même un peu trop puisqu’il veut bientôt remettre ça, les baisers qu’il entreprend à son tour sont aussi hésitants que ses gestes mais il a envie de bien faire. C’est juste nouveau pour lui, une nouveauté exquise car ces lèvres si proches des siennes l’appellent de façon irrésistible. Il demande à Halston de lui apprendre à embrasser puis réalise que ça ne se fait pas trop, heureusement pour lui la brune ne s’en formalise pas et accepte même, lui prodiguant bien vite un premier conseil qui en regroupe en fait deux. Doser sa salive et tourner sa langue dans le sens inverse du sien, ça devient d’un coup assez technique mais il a très envie d’essayer et de s’adonner, lui aussi, à l’un de ces baisers langoureux que l’on voit dans les films. « D’accord, je crois que j’ai compris. » Ça va se vérifier très vite, de toute façon. Eddie profite qu’elle saisisse son visage pour plonger sur ses lèvres, il attend alors plusieurs secondes avant d’entrouvrir les siennes, comme s’il cherchait le meilleur moment pour ça. Sa langue s’engage timidement, sa première tentative est un peu confuse puis peu à peu, Eddie lâche prise. Il chasse sa peur de la décevoir et profite juste de ces échanges passionnés qui provoquent en lui un très grand bien-être. Il ferme même les yeux, et les rouvre une fois leurs lèvres séparées alors qu’il ne peut contenir son impression sur tout ça. « C’est encore mieux que tout ce que j’imaginais. » il déclare d’un air béat, le temps semble s’être arrêté autour d’eux tant il apprécie cette intimité acquise avec la jolie brune. Eddie croit rêver, ce premier baiser a surpassé de très loin toutes ses attentes et ceux qui ont suivi lui ont fait réaliser qu’il adorait ça. Avec elle, car là tout de suite il n’a aucune envie de voir ce que ça donnerait avec une autre. « Tu.. tu veux bien sortir avec moi Halston ? » C’est soudain, et pas du tout calculé. Ses mots sont balbutiants, sa voix un peu tremblante alors que son regard soutient difficilement le sien. Il ose Eddie car il a beaucoup trop peur de ne jamais la revoir, cette fille. Ce qu’il ressent en lui est indescriptible mais ce qu’il sait, par contre, c’est qu’elle lui plait beaucoup et qu’il pourrait l’embrasser des heures durant sans jamais se lasser. « Promis je ne serai pas un tocard avec toi. » C’est un argument qui va peut-être la convaincre de lui donner sa chance, il n’a pas la prétention de penser qu’il serait un petit ami parfait mais plus attentionné et respectueux que Trevor, ce ne sera franchement pas dur. Eddie ne résiste pas à l'envie de l’embrasser de nouveau, sa langue se mêlant de plus en plus naturellement à celle d’Halston tandis que ses mains la rapprochent toujours plus de lui. Tout se passe bien, beaucoup trop bien même, jusqu’à ce que retentisse un cri à glacer le sang. La confusion s’empare du gymnase et laisse très vite place à la peur, alors que personne ne réalise encore très bien ce qui arrive. « CHELSEA EST MORTE ! » Ça, ce n’est vraiment pas une farce à leur faire. Comme beaucoup d’autres au départ Eddie n’y croit pas mais cette jeune fille qui prétend avoir trouvé le corps de sa meilleure amie semble vraiment en état de choc, et le sang sur ses mains parait aussi un peu trop vrai. « Oh non. C’est pas une blague, visiblement. » Son regard cherche celui d’Halston puis se pose tout autour sur l’agitation régnant, il se dit aussitôt qu’il ne faut pas rester là mais la rumeur selon laquelle toutes les issues auraient été bloquées se répand déjà. Ils sont faits comme des rats, et un tueur sanguinaire se balade sûrement tout près d’ici. « Si on doit mourir ce soir je.. j’ai été très content de te connaitre Halston. » Mourir.. il n’en revient vraiment pas de dire une telle chose et pourtant c’est potentiellement ce qui les attend tous désormais. Eddie saisit la main de sa cavalière pour ne pas risquer de la perdre dans le mouvement de foule, il n’arrive pas à réfléchir ni à décider ce qu’il va faire mais il est au moins sûr d’une chose : il ne veut pas perdre la vie ici, il est beaucoup trop jeune pour ça. Son cœur s’emballe et il n’y a pas à dire, il préférait largement quand Halston était la cause de cet affolement chez lui.


~ sujet terminé ~








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Fairy tales don't exist ※ EDDON 9 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Fairy tales don't exist ※ EDDON 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-