AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -43%
CORSAIR – Souris Gaming M65 RGB ELITE
Voir le deal
39.99 €

 Chose promise, chose due

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Byron Oberkampf
Byron Oberkampf
l'arrière salle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : "By' ou "Obe"
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Cuisinier (normalement), mais pour vivre, il prend tout ce qui peut faire entrer de l'argent
LOGEMENT : Spring Hill, 13 Parkland Boulevard, colocation avec Caelan Leckie, ancienne maison de Jacob et Olivia
POSTS : 410 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai un beau petit chien du nom de Diablo.
RPs EN COURS : Felix #1 ; Lincoln #4
RPs TERMINÉS : RPs terminés : Simon #1 ; Chrystal #1 ; Victoire #1 ; Jacob #1 ; Dylane #1 ; Wim #1 ; Celeste #1 ; Keith #1 ; Kane #1 ; Jacob #2 ; Victoire #2 ; Ava #1 ; Jax #1 ; Alec #1 ; Camil #1 ; Dylane #2 ; Asher #1 ; Jacob #3 ; Jax #2 ; Gregory #1 ; Erin #1 ; Victoire #3 ; Noé #1 ; Jacob #4 ; Koh Lanta (ua) ; Adriel #1, Erin #2 & Lincoln #1 ; Casino ; Andy #1 ; Noa #1 ; Lincoln #2

RPs abandonnés :Remi ; Mark ; Marcus ; Harley ; Arjun ; Wayne ; Paul ; Sacha ; Klaus ; Salomon ; Abel ; Blake ; Jacob #5 ; Noé #2 ; Gregory #2 ; Noa #2 ; Maighread ; Maxwell #1, Melchior #1 & Nicole #1 ; Adriel #2 ; Eleonor #1 ; Erin #3 ; Garret #1 ; Lincoln #3 ; Tessa #1 ; Calen #1
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : Tumblr
DC : Primo-compte
PSEUDO : Dam's
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 08/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30227-byron-oberkampf-_-terminee https://www.30yearsstillyoung.com/t30368-byron-oberkampf-carnet-d-adresses https://www.30yearsstillyoung.com/t30470-byron-oberkampf

Chose promise, chose due Empty
Message(#) Sujet: Chose promise, chose due Chose promise, chose due EmptyJeu 21 Oct - 20:41






Chose promise, chose due
Je suis concentré. Bercé par la musique, dont le son, volatile, s'empare de l'espace, autour de moi. Penché au dessus du plan de travail, je tiens d'une main ferme mon couteau, finement aiguisé. Je ne veux pas commettre d'impair. Ce soir, nous mangerons de l'agneau. Pas un doigt. Je ne veux pas terminer aux urgences. Et chambouler ma soirée avec Lincoln.

Profitant de l'absence de Caelan, parti quelques jours à Bali, j'ai proposé au mécanicien de me rejoindre, chez moi, pour partager un repas. Et respecter ma promesse. Tenter de le faire saliver avec une moussaka. J'espère ne pas le décevoir. J'espère ne pas oublier une étape. J'espère ne pas brûler le plat. Je le maîtrise. Parfaitement. Je me mets la pression. Peut-être un peu trop. Parce que c'est lui.

Le plat prend forme. Les étages de la spécialité grecque se montent. Je suis satisfait du résultat. J'ouvre le four, je glisse ma préparation sur la grille, après m'être assuré d'un pré-chauffage optimal. Je ferme la porte. J'observe le thermostat. J'enclenche la puissance souhaitée. Une bonne chose accomplie. Réjoui par le travail rendu, je passe machinalement mon bras sur le front afin d'y éponger les gouttes de sueur qui y perlent. Pendant la cuisson, et avant que le bouclé n'arrive, il est temps pour moi, de me préparer. De me décrasser un peu. Pour être présentable. Et ne pas le faire fuir.

Ayant lavé le cochon, je suis fin prêt à accueillir mon invité. Je trépigne d'impatience. Je regarde sans cesse les aiguilles de l'horloge. La pression monte. Je sais qu'il a repris les cours. Je sais à quelle heure il termine. Il m'a dit vers quelle heure, il finirait par poindre le bout de son nez, la pointe de sa bouclette.

Le délicat fumet de la préparation qui cuit dans le four imprègne la pièce. Je m'en lèche les babines. L'arrivée de Lincoln est imminente. Je dispose sur une table basse quelques gressins, quelques chips, de l'houmous et du guacamole.  La soirée s'annonce sous les meilleurs auspices. Seul l'invité se fait attendre.

Et la sonnerie de la porte d'entrée retentit.

Mon cœur s'emballe, tandis que je m'approche de l'entrée. Je pose avec fébrilité ma main sur la poignée. J'ouvre. Le visage amical de Lincoln apparaît dans mon champ de vision. Je lui souris. « Coucou toi ! » Dis-je en préambule. Avant de me décaler et l'inviter à entrer chez moi. « Ta journée s'est bien passée ? » Je l'invite à retirer sa veste et à pénétrer dans le salon. «  J'ai fait quelque chose de simple, pour l'apéritif... Fais comme chez toi ! » Je me dirige vers le frigo américain, j'ouvre la porte. « Bière ? Pour commencer ? » Je n'attends pas sa réponse pour saisir deux bouteilles et revenir vers lui... « Et avant que tu me poses la question... » J'affiche un air rieur. « Les toilettes, c'est par là ! » Je lui montre du doigt une porte. Avant de lui faire un clin d’œil appuyé.  





Chose promise, chose due 22gZxHg
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Mulligan
le bouclé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (5 février 1993)
SURNOM : Boucle d'or, le mollusque, le bouclé, Gary... Si vous lui demandez son avis, il préfère Link
STATUT : Célibataire mais le coeur plein d'espoir
MÉTIER : Démanteleur dans un parc de ferrailles et étudiant en mécanique automobile
LOGEMENT : 501 maine road à Redcliffe avec Adriel
Chose promise, chose due Gf7m
POSTS : 672 POINTS : 270

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petit frère de Freddy et frère jumeau de Tessa ☼ Jaloux de toute l’attention que leurs parents donnent à Freddy ☼ Change d’emploi comme il change de chemise ☼ N’a jamais véritablement été en couple ☼ A fait de la danse pendant toute son enfance, jusqu’à ses 16 ans ☼ Fumeur ☼ Travaille comme démanteleur dans un parc de ferrailles depuis mi-janvier ☼ A été itinérant de début mars à mi-avril
RPs EN COURS : Chose promise, chose due Giphy
Mulligan ☼ No family is perfect we argue, we fight. We even stop talking to each other at times, but in the end, family is family. The love will always be there.

Chose promise, chose due Ce36d15be9cc3ffce2b82816642e10e46819cc44
Lindy ☼ Ghosts don't haunt us. That's not how it works. They're present among us because we won't let go of them.

Chose promise, chose due 459ca5edc6e5f3c960de2c67c8d24a35250880d0
Linby ☼ Small steps in the right direction can turn out to be the biggest step of your life.

Chose promise, chose due Quatuor3
Le Quatuor ☼ Never let your best friends get lonely... keep disturbing them.

Chose promise, chose due Ilo6

(7/7)
Andy #3 (FB)Byron #2GarretAugustusAdriel #3 ☼ Freddy #4 ☼ Tessa #2
RPs EN ATTENTE : Chose promise, chose due Ip02
RPs TERMINÉS : Peter #1MinaAndy #1Anniversaire LinkMelchiorAdrielAndy #2Tessa #1Byron #1MulliganAdriel #2ErinFreddy #3
AVATAR : Michael Vlamis
CRÉDITS : MpitiousMermaid (avatar) & Mapartche (dessin)
DC : Caelan Leckie, Lawrence Cabbott & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37528-lincoln-and-somewhere-in-this-darkness-there-s-a-light-that-i-can-t-find https://www.30yearsstillyoung.com/t37559-lincoln-j-ai-que-d-l-amour-a-partager-mais-si-j-invite-tout-l-monde-dans-mon-coeur-ils-vont-l-saccager https://www.30yearsstillyoung.com/t37560-lincoln-mulligan#1791604 https://www.30yearsstillyoung.com/t39690-lincoln-mulligan#1956006

Chose promise, chose due Empty
Message(#) Sujet: Re: Chose promise, chose due Chose promise, chose due EmptyVen 22 Oct - 6:23




Chose promise, chose due -- @Byron Oberkampf
Retourner sur les bancs d’école après onze ans passés sur le marché du travail n’est pas évident mais ce n’est pas ce qui me préoccupe le plus aujourd’hui. Après quelques mois à apprendre à connaître Byron dans des lieux public, il m’a invité ce soir à aller manger chez lui et je n’ai pas pu faire autrement que de penser à ça toute la journée au point d’avoir mal au ventre et de ne pas réussir à tout manger mon repas ce midi. Je me sens fatigué et stressé, mais malgré ça, j’ai vraiment hâte de passer la soirée avec lui. Après avoir jeté un dernier coup d’œil dans le miroir pour m’assurer que je suis venu à bout de toutes les traces de cambouis sur ma peau, j’enfile mes vêtements puis j’accroche ma serviette sur le crochet pour la faire sécher. En sortant de ma chambre, j’essaie de partir de l’appartement en catimini mais je n’ai même pas le temps de me rendre à la cuisine que j’entends les pas d’Adriel derrière moi. « Tu veux qu’on se commande de la pizz’? » Je secoue négativement la tête en enfilant ma veste. « Je ne mange pas ici ce soir, désolé. » J’essaie de me comporter normalement mais je me sens comme si je venais de me faire prendre la main dans le sac. « Tu vas voir Tessa? » Je secoue une nouvelle fois la tête en lançant un regard furtif vers Adriel. « Non… » Rien qu’en voyant Mayers incliner la tête en plissant les yeux je devine ce qui s’en vient.  « Lincoln Mulligan… » Ce n’est pas la première fois qu’il prononce mon nom complet pour me faire comprendre que ma réponse ne satisfait pas sa curiosité et il devra se contenter du même regard évitant qu’à mon anniversaire en guise de réponse. « Je ne sais pas à quelle heure je vais rentrer, bonne soirée là! » Mal à l’aise, je me dépêche de partir avant qu’il ait le temps de me poser plus de questions.

La route jusqu’à Spring Hill se fait sans embûche mais je me rends compte à mi-chemin que je suis parti tellement vite que j’en ai oublié la boîte de beignes sur le comptoir de la cuisine. « Ah merde! » Je me frappe le front en regardant l’heure sur mon radio, constatant que je n’ai pas le temps de faire demi-tour ou j’arriverai en retard chez Byron. Tant pis, bon appétit Adriel. Je poursuis mon chemin en tapotant nerveusement sur mon volant du bout des doigts au rythme de la musique en espérant faire passer mon envie de fumer. Je réussis, d’ailleurs, et lorsque j’arrive enfin à destination, je prends le temps de replacer doucement quelques-unes de mes bouclettes encore humides en m’observant dans le rétroviseur. Ce n’est qu’après avoir pris une longue inspiration dans l’espoir de maîtriser mon rythme cardiaque que je me dirige vers la porte sur laquelle je toque à trois reprises. « Coucou toi ! » J’essuie discrètement mes mains moites sur mes pantalons en lui adressant un sourire. « Salut! » Je lui fais un petit signe de main discret puis je pénètre dans sa demeure en lissant nerveusement le bas de mon polo. « Ta journée s'est bien passée ? » Je retire mes chaussures et ma veste et je le suis ensuite jusqu’au salon. « Oui, ça va! Je dois m’habituer à ma nouvelle routine, me coucher plus tôt… ça va venir haha. » Au moins je m’entends relativement bien avec les autres étudiants de mon programme, malgré la différence d’âge que nous avons. « Et toi? Tu travaillais aujourd’hui? » Je jette un regard autour de moi avant de rapporter mon attention sur lui. « J'ai fait quelque chose de simple, pour l'apéritif... Fais comme chez toi ! » Timide, je suis lentement Byron tout en gardant une certaine distance avec lui. « Je suis certain que ça va être parfait. Ça sent super bon en tout cas. » dis-je en humant les effluves de son repas. « J’avais acheté des beignes pour le dessert et comme un con, je les ai oubliés à l’appart’… c’est Adriel qui sera content. » Je ris nerveusement en me caressant la nuque. « Bière ? Pour commencer ? » Je hoche la tête et je le remercie en prenant la bière qu’il me tend. « Et avant que tu me poses la question... Les toilettes, c'est par là ! » Je lève les yeux au ciel en pinçant mes lèvres pour ne pas rire. « Pourquoi j’aurais besoin de savoir ça moi? » Je fais l’innocent même si je me doute très bien qu’il fait allusion à mon anniversaire, que ce soit pour le dégât que j’ai fait sur le canapé d’Adriel – et sur lui – ou à côté de sa toilette. « Je n’ai pas l’intention de te vomir dessus, promis. Une fois c’était bien assez… je m’en serais bien passé à vrai dire! » Et lui aussi j’en suis sûr. Je porte ma bière à mes lèvres pour en prendre une gorgée sans le quitter des yeux. Tandis que j’avale ma gorgée, je désigne ses mains d’un mouvement de tête. « La mandoline n’a pas eu raison de toi à ce que je vois? » demandé-je sur un ton moqueur.


Insecurity
Sometimes our thoughts are backed by so much insecurity, that they create lies we believe.

Chose promise, chose due ZIx0Ffb
Chose promise, chose due PH7WzfO
Chose promise, chose due 36ht
Chose promise, chose due 9kdn
Revenir en haut Aller en bas
Byron Oberkampf
Byron Oberkampf
l'arrière salle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : "By' ou "Obe"
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Cuisinier (normalement), mais pour vivre, il prend tout ce qui peut faire entrer de l'argent
LOGEMENT : Spring Hill, 13 Parkland Boulevard, colocation avec Caelan Leckie, ancienne maison de Jacob et Olivia
POSTS : 410 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai un beau petit chien du nom de Diablo.
RPs EN COURS : Felix #1 ; Lincoln #4
RPs TERMINÉS : RPs terminés : Simon #1 ; Chrystal #1 ; Victoire #1 ; Jacob #1 ; Dylane #1 ; Wim #1 ; Celeste #1 ; Keith #1 ; Kane #1 ; Jacob #2 ; Victoire #2 ; Ava #1 ; Jax #1 ; Alec #1 ; Camil #1 ; Dylane #2 ; Asher #1 ; Jacob #3 ; Jax #2 ; Gregory #1 ; Erin #1 ; Victoire #3 ; Noé #1 ; Jacob #4 ; Koh Lanta (ua) ; Adriel #1, Erin #2 & Lincoln #1 ; Casino ; Andy #1 ; Noa #1 ; Lincoln #2

RPs abandonnés :Remi ; Mark ; Marcus ; Harley ; Arjun ; Wayne ; Paul ; Sacha ; Klaus ; Salomon ; Abel ; Blake ; Jacob #5 ; Noé #2 ; Gregory #2 ; Noa #2 ; Maighread ; Maxwell #1, Melchior #1 & Nicole #1 ; Adriel #2 ; Eleonor #1 ; Erin #3 ; Garret #1 ; Lincoln #3 ; Tessa #1 ; Calen #1
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : Tumblr
DC : Primo-compte
PSEUDO : Dam's
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 08/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30227-byron-oberkampf-_-terminee https://www.30yearsstillyoung.com/t30368-byron-oberkampf-carnet-d-adresses https://www.30yearsstillyoung.com/t30470-byron-oberkampf

Chose promise, chose due Empty
Message(#) Sujet: Re: Chose promise, chose due Chose promise, chose due EmptySam 23 Oct - 15:55






Chose promise, chose due
Nous commençons par les banalités. Le déroulé de la journée. Le jeune homme a repris les cours. Après des années passées inséré dans le monde du travail, le voilà revenu sur les bancs de l'école. À vingt-huit ans. Nouvelle organisation, nouveaux horaires. Il plaisante sur ses heures de coucher, à réadapter. « Les réveils sont difficiles ? » Dès qu'il aura des coupelles sous les yeux, il y réfléchira à deux fois, avant de se coucher tard. Il n'a plus quinze ans. Mais vingt-huit. Nous nous dirigeons vers le salon. C'est ici qu'il me demande à son tour, si j'ai travaillé ce jour. « J'étais de service ce midi. Je suis rentré vers 15h. Un petit somme. Et je suis reparti en cuisine. Pour toi ! » Du guacamole et de l'houmous, pour commencer. Puis ma fameuse moussaka, dont les effluves envahissent l'espace. Même Lincoln le reconnaît. Sans avoir eu besoin de le soudoyer. Il m'annonce avoir préparer des beignets. Et les avoir oublié chez lui. La mine grave, je le questionne. « Comment va-t-on faire ? » C'est un drame. Sauf peut-être pour Adriel. Lui pourra s'en remplir plein la panse. Par chance, j'ai de quoi remplacer les beignets. Je vois qu'il se caresse la nuque. Nerveusement. Le moment de lui proposer à boire. J'ouvre le réfrigérateur. Je pose une question rhétorique. J'attrape deux bières. Je lui en tends une. Tout en lui expliquant, de manière amusée, où se situent les toilettes. En cas de problème, comme lors de son anniversaire. Il prend un air innocent. Toutefois, il comprend l'allusion. « Je dis ça, comme ça ! » annonce-je en rigolant. Désormais, je peux rire de ce fameux épisode. Contrairement à lui. Je sens dans l'intonation de sa voix qu'il l'a, encore, en travers de la gorge. Je le vois observer mes mains. Je ris, une nouvelle fois, à sa remarque. « Je l'ai dompté la coquine ! » Je ne veux pas me couper un doigt à chaque fois que je cuisine une moussaka. Afin de l'inviter à s'asseoir, je m'installe sur le canapé. J'attrape un gressin, je le trempe dans le guacamole. Et je lui tends « Tu me diras ce que tu en penses ! » J'observe Lincoln et porte à ma bouche la bouteille de bière. J'en bois une première gorgée. Avant de lui demander. « Alors les cours ça se passe comment ? C'est instructif ? Ça te plaît ? » Ce n'est pas évident, à la trentaine approchante, de se replonger dans les études. Différence de génération et de mentalité avec ses camarades de promotion. « J'espère que tu arriveras à te réveiller demain, pour une frais et dispo, pour tes cours ! » Je ne voudrais pas être le responsable d'un endormissement intempestif en plein cours de mécanique. « Alors ce guacamole, tu le trouves comment ? » l'interroge-je, tout en plongeant à mon tour un gressin dans la mousse verte pimentée. Je la porte à mes lèvres. Je croque avec envie. La saveur est là. Délicieuse. Mais l'opinion qui compte, c'est celle du bouclé. Nul autre, ce soir.





Chose promise, chose due 22gZxHg
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Mulligan
le bouclé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (5 février 1993)
SURNOM : Boucle d'or, le mollusque, le bouclé, Gary... Si vous lui demandez son avis, il préfère Link
STATUT : Célibataire mais le coeur plein d'espoir
MÉTIER : Démanteleur dans un parc de ferrailles et étudiant en mécanique automobile
LOGEMENT : 501 maine road à Redcliffe avec Adriel
Chose promise, chose due Gf7m
POSTS : 672 POINTS : 270

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petit frère de Freddy et frère jumeau de Tessa ☼ Jaloux de toute l’attention que leurs parents donnent à Freddy ☼ Change d’emploi comme il change de chemise ☼ N’a jamais véritablement été en couple ☼ A fait de la danse pendant toute son enfance, jusqu’à ses 16 ans ☼ Fumeur ☼ Travaille comme démanteleur dans un parc de ferrailles depuis mi-janvier ☼ A été itinérant de début mars à mi-avril
RPs EN COURS : Chose promise, chose due Giphy
Mulligan ☼ No family is perfect we argue, we fight. We even stop talking to each other at times, but in the end, family is family. The love will always be there.

Chose promise, chose due Ce36d15be9cc3ffce2b82816642e10e46819cc44
Lindy ☼ Ghosts don't haunt us. That's not how it works. They're present among us because we won't let go of them.

Chose promise, chose due 459ca5edc6e5f3c960de2c67c8d24a35250880d0
Linby ☼ Small steps in the right direction can turn out to be the biggest step of your life.

Chose promise, chose due Quatuor3
Le Quatuor ☼ Never let your best friends get lonely... keep disturbing them.

Chose promise, chose due Ilo6

(7/7)
Andy #3 (FB)Byron #2GarretAugustusAdriel #3 ☼ Freddy #4 ☼ Tessa #2
RPs EN ATTENTE : Chose promise, chose due Ip02
RPs TERMINÉS : Peter #1MinaAndy #1Anniversaire LinkMelchiorAdrielAndy #2Tessa #1Byron #1MulliganAdriel #2ErinFreddy #3
AVATAR : Michael Vlamis
CRÉDITS : MpitiousMermaid (avatar) & Mapartche (dessin)
DC : Caelan Leckie, Lawrence Cabbott & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37528-lincoln-and-somewhere-in-this-darkness-there-s-a-light-that-i-can-t-find https://www.30yearsstillyoung.com/t37559-lincoln-j-ai-que-d-l-amour-a-partager-mais-si-j-invite-tout-l-monde-dans-mon-coeur-ils-vont-l-saccager https://www.30yearsstillyoung.com/t37560-lincoln-mulligan#1791604 https://www.30yearsstillyoung.com/t39690-lincoln-mulligan#1956006

Chose promise, chose due Empty
Message(#) Sujet: Re: Chose promise, chose due Chose promise, chose due EmptyVen 5 Nov - 23:49




Chose promise, chose due -- @Byron Oberkampf
« Les réveils sont difficiles ? » Je ne sais pas si le problème est vraiment l’heure à laquelle je me couche - probablement un peu - ou juste que je ne suis plus habitué de passer la journée à me faire bourrer le crâne, mais j’ai bien hâte que ce soit enfin la fin de semaine pour pouvoir me reposer un peu. Je vais devoir travailler si je veux être en mesure de payer ma partie du loyer, mais j’ai au moins pu négocier avec Garry pour ne pas commencer trop tôt. « Ouais, peut-être un peu. » avoué-je en grimaçant, les mains dans les poches de mon pantalon. « Je ne suis pas encore habitué à cette nouvelle routine donc même quand j’essaie de me coucher plus tôt, j’ai le cerveau en alerte et je n’arrive pas à m’endormir. » Et le lendemain matin j’ai du mal à sortir du lit. Tant pis, je carburerai au café le temps que mon horloge interne s’adapte à tous ces changements. « Ça va venir, c’est juste la première semaine, mais disons que je pense que je vais dormir comme un bébé en fin de semaine. » Je ris en le suivant jusqu’au salon. Les effluves du repas qu’il a préparé réveillent mon estomac, tout comme la vue de l’entrée qu’il a posée sur la table du salon. Je me retiens de ne pas me jeter sur le guacamole pour ne pas avoir l’air d’un affamé. Pour patienter, je lui demande s’il a travaillé aujourd’hui. « J'étais de service ce midi. Je suis rentré vers 15h. Un petit somme. Et je suis reparti en cuisine. Pour toi ! » Je lui souris, ça me touche qu’il se soit donné autant de mal pour me faire plaisir. « Je suis chanceux. » D’avoir un chef rien que pour moi pour la soirée. Même si Byron est probablement très bien capable de faire le dessert, je tenais à participer moi aussi. N’ayant pas trop eu le temps de cuisiner avec la reprise des cours et le boulot, je me suis contenté d’acheter des beignes dans une boutique locale, mais je les ai oubliés. « Comment va-t-on faire ? » En réalité, ça n’a pas trop l’air de le déranger. Je hausse les épaules en me pinçant les lèvres. « Il faudra s’en passer, malheureusement. » Quelque chose me dit que ça aurait été de la gourmandise de toute manière, je ne pense pas que j’aurai encore faim après avoir tout mangé ce qu’il a préparé.

Avec les mois qui se sont écoulés - surtout le fait que Byron a depuis accepté de me revoir -, j’arrive à prendre les allusions à l’épisode vomi de mon anniversaire avec un peu plus de légèreté. Je n’en suis toujours pas fier, personne de sain d’esprit ne le serait, mais je n’ai plus envie de disparaître à travers le plancher. « Je dis ça, comme ça ! » Je fais mine d’être fâché en le fusillant du regard lorsqu’il rit. « Attends que je trouve une raison de me moquer de toi moi aussi! » le menacé-je en riant. Il ne perd rien pour attendre! La vengeance est un plat qui se mange froid. En attendant, je n’ai pas matière à me moquer de lui comme il semble avoir réussi à esquiver les lames tranchantes de la mandoline. « Je l'ai dompté la coquine ! » Bière à la main, je le suis jusqu’au canapé et je prends place à côté de lui. « Tu me diras ce que tu en penses ! » J’attrape le gressin qu’il me donne et j’en prends une première bouchée. « Alors les cours ça se passe comment ? C'est instructif ? Ça te plaît ? » Je place une main devant ma bouche le temps de terminer ma bouchée. « C’est vraiment cool parce que ce n’est pas que de la théorie toute la journée. Il y a un garage à l’école alors on peut vraiment toucher aux pièces et tout. Ça me plait bien! Ça fait un peu bizarre d’être dans les plus vieux de la cohorte cela dit. » réponds-je avant d’engloutir la deuxième moitié du gressin. « J'espère que tu arriveras à te réveiller demain, pour une frais et dispo, pour tes cours ! » Je lui souris en haussant une épaule. « Au pire je vais boire beaucoup de café. » En attendant j’ai bien l’intention de profiter de cette soirée avec lui, de me changer un peu les idées. « Alors ce guacamole, tu le trouves comment ? » Je hoche vivement la tête en tendant le bras pour prendre un deuxième gressin garni de guacamole. « Excellent. » Je le porte à mes lèvres pour le manger avec appétit. « Et toi, tu dois te lever tôt demain matin? » demandé-je curieusement, peu pressé que la soirée se termine déjà pour qu’on retourne à nos obligations. « En tout cas c’est joli chez toi. » dis-je en regardant autour de nous avant de prendre une gorgée de bière. Je rapporte ensuite mon attention sur Byron pour lui adresser un petit sourire timide. À part les effluves du repas, ce sont aussi celles de son parfum qui parviennent à mes narines et qui me donnent envie de me rapprocher de lui. Malgré ça, je demeure immobile, déjà intimidé par notre proximité sur le canapé. Pourtant, je sais que ce serait le moment idéal considérant que nous sommes pour une fois seuls, mais je détourne plutôt le regard pour goûter cette fois-ci à son houmous, pas encore prêt à faire un pas dans sa direction. « Ça aussi c’est super bon, le repas sera une tuerie je le sens. » Entre deux bouchées, je pose mon regard sur lui. « Tu as besoin d’aide avec quelque chose dans la cuisine? »


Insecurity
Sometimes our thoughts are backed by so much insecurity, that they create lies we believe.

Chose promise, chose due ZIx0Ffb
Chose promise, chose due PH7WzfO
Chose promise, chose due 36ht
Chose promise, chose due 9kdn
Revenir en haut Aller en bas
Byron Oberkampf
Byron Oberkampf
l'arrière salle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : "By' ou "Obe"
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Cuisinier (normalement), mais pour vivre, il prend tout ce qui peut faire entrer de l'argent
LOGEMENT : Spring Hill, 13 Parkland Boulevard, colocation avec Caelan Leckie, ancienne maison de Jacob et Olivia
POSTS : 410 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai un beau petit chien du nom de Diablo.
RPs EN COURS : Felix #1 ; Lincoln #4
RPs TERMINÉS : RPs terminés : Simon #1 ; Chrystal #1 ; Victoire #1 ; Jacob #1 ; Dylane #1 ; Wim #1 ; Celeste #1 ; Keith #1 ; Kane #1 ; Jacob #2 ; Victoire #2 ; Ava #1 ; Jax #1 ; Alec #1 ; Camil #1 ; Dylane #2 ; Asher #1 ; Jacob #3 ; Jax #2 ; Gregory #1 ; Erin #1 ; Victoire #3 ; Noé #1 ; Jacob #4 ; Koh Lanta (ua) ; Adriel #1, Erin #2 & Lincoln #1 ; Casino ; Andy #1 ; Noa #1 ; Lincoln #2

RPs abandonnés :Remi ; Mark ; Marcus ; Harley ; Arjun ; Wayne ; Paul ; Sacha ; Klaus ; Salomon ; Abel ; Blake ; Jacob #5 ; Noé #2 ; Gregory #2 ; Noa #2 ; Maighread ; Maxwell #1, Melchior #1 & Nicole #1 ; Adriel #2 ; Eleonor #1 ; Erin #3 ; Garret #1 ; Lincoln #3 ; Tessa #1 ; Calen #1
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : Tumblr
DC : Primo-compte
PSEUDO : Dam's
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 08/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30227-byron-oberkampf-_-terminee https://www.30yearsstillyoung.com/t30368-byron-oberkampf-carnet-d-adresses https://www.30yearsstillyoung.com/t30470-byron-oberkampf

Chose promise, chose due Empty
Message(#) Sujet: Re: Chose promise, chose due Chose promise, chose due EmptyLun 8 Nov - 11:24





Chose promise, chose due
« Si tu es épuisé ton cerveau n'en a cure qu'il soit tôt. Il faut juste de conditionner. Modifier, petit à petit, tes horaires de coucher ! » Le jeune homme a un autre plan. Tout aussi efficace. Se rattraper les samedis et les dimanches. Il sourit tandis que je l'entraîne vers le salon où, sur une table basse, j'ai déjà disposé l'apéritif. D'un geste de la main, je l'invite à s'asseoir, avant de lui résumer ma journée. Et de lui avouer que je me suis mis aux fourneaux pour lui. Pour accomplir ma part du contrat. Ma promesse. Il est reconnaissant. Il se considère chanceux. Avec un petit sourire aux lèvres, un étincelle dans les yeux, je le mets en garde « Attends, avant de crier victoire » Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Il n'est pas certain que le menu soit à la hauteur de ses attentes. Ce qui est certain c'est que nous n'avons pas de dessert. Le bouclé a oublié les délices sucrés chez lui. Je prends un air contrit. Je le questionne. Il ne le sait pas mais, tout cuisinier qui se respecte, a toujours un solution. Je me délecte de le voir hausser les épaules, se pincer les lèvres. En faute. « On se trouvera bien autre chose à se mettre sous la dent ! » Dis-je amusé, en lui faisant un clin d’œil.

Sans attendre une quelconque réponse de sa part, je cherche deux bière dans le réfrigérateur. Je lui tends l'une d'elle. Amusé, je lui montre où se situe les toilettes. Il reste relativement maître de ses émotions. Il ne rougit pas de manière intempestive. De l'eau à couler sous les ponts depuis l'épisode fâcheux de son anniversaire. Autant en rire. Il me menace de trouver un angle pour se moquer. Mais pour l'heure, il n'a pas matière. J'ai maîtrisé la situation. J'ai maîtrisé les lames tranchantes de la mandoline. Je n'ai pas de poupées aux doigts. Tant mieux. Tandis qu'il s'est installé, je pose mon séant à côté de lui et l'invite à goûter l'apéritif. Avant de m’intéresser à sa vie estudiantine. Je suis soulagé d'apprendre qu'il ne suit pas uniquement des cours théoriques. À côté de cela, il y a de la mise en pratique. Grâce au garage de l'école. Je ris à sa remarque sur le décalage d'âge avec ses camarades de promotion. « C'est vrai que tu as des cheveux blancs, là » Je commence à toucher sa chevelure « Là et là ! » Je me décale, m'éloigne un peu de lui, pour prendre du recul. Et l'observer avec minutie. « Et tu es affreusement ridé ! » Je pose ma main gauche sur ma bouche et prend un air faussement choqué... « Tu es définitivement vieux ! » Affectueusement, je lui octroie une petite tape sur la joue, avant de prendre une gorgée de bière et de poursuivre, naturellement, comme si de rien n'était. « Avec le garage à l'école, tu dois être sérieusement avantagé par rapport à tes petits camarades. Tu as déjà eu les mains dans le cambouis ! ». Autant qu'il profite de son expérience. Je m'enquis ensuite des difficultés qu'il pourrait éprouver le lendemain matin pour se réveiller, si la soirée se prolonge tard dans la nuit. Il pourra compte sur son ami le café. « Saches que j'ai une cafetière de compétition ! » Jacob m'a laissé une machine à café qui moud les grains de café à la perfection. Je crois que je n'ai jamais bu d'aussi bons cafés que depuis que je suis ici. Nous n'en sommes pas à la saveur exquise du café matinal, plutôt à l'apéritif. Je tente de savoir si mon guacamole sied à ses papilles gustatives. Il me rassure. « Ravi qu'il te plaise ! » tandis que j'en savoure une copieuse portion. Avant de répondre à sa question. « Levé à sept ou huit heures afin d'être au restaurant pour dix heures et préparer le service du midi ! » Nous avons largement le temps de profiter l'un de l'autre. Je suis alors surpris par son compliment sur mon intérieur. « Merci, mais je n'y suis absolument pour rien. C'est la maison de mon frère. Je n'ai pas touché à la décoration depuis mon arrivée ! » En même temps, la maison reflète les tendances actuelles. Jacob et Olivia ont beaucoup de goût. Pour l'instant, je n'ai pas jugé utile de changer quoique ce soit.  Je tâche simplement à m'habituer à ce nouveau cadre de vie.

C'est alors que je le vois se laisser tenter par l'houmous. Il semble autant l'apprécier que le guacamole. J'en suis satisfait. Je réponds à son compliment par un simple sourire. Inutile de parasiter l'instant par des paroles convenues. Je bois une nouvelle gorgée de bière avant de prendre de l'élan pour me lever. Je pose, délibérément ou pas, une main sur sa cuisse. Comprenant que quelque chose se trame, Lincoln me demande s'il peut m'apporter son aide. « Non non ! Reste tranquille ! Je dois juste sortir la moussaka du four. Pour ne pas qu'elle brûle et qu'elle refroidisse un peu, avant que nous passions à table ! ». Je me dirige vers la cuisine, j'attrape une manique. J'ouvre le four. Un halo de chaleur m'entoure. L'odeur succulente du plat m'entoure. Cuisson parfaite. J'attrape l’extrémité du plat et, habillement, je le pose sur le plan de travail. J'observe rapidement le dessus. Doré et gratiné. Absolument parfait. Avant de retourner auprès de Lincoln, j'ouvre à nouveau le frigo et attrape deux nouvelles bières afin d'éviter que nous soyons à sec. Avec les deux bières dans les mains, je retourne m'asseoir près de lui. « Tiens champion ! ». J'attrape le décapsuleur et fais sauter la capsule. Je lui pose sur la table avant de me servir de l'houmous. Il est excellent. Mais je trouve qu'il manque un petit quelque chose. « La prochaine fois, j'ajouterais un brin de piment pour le relever un peu plus ! » Je regarde avant d'ajouter. « Je ne voulais pas trop en mettre, pour éviter que cela emporte la gueule ! » Silence. « Ça aurait été dommage de ne plus rien sentir après ! » Et de ne pas pouvoir savourer la moussaka. « Mais ça va, pour l'instant, tu n'es pas déçu ? » Demande-je en plongeant mon regard dans le sien.





Chose promise, chose due 22gZxHg
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Mulligan
le bouclé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (5 février 1993)
SURNOM : Boucle d'or, le mollusque, le bouclé, Gary... Si vous lui demandez son avis, il préfère Link
STATUT : Célibataire mais le coeur plein d'espoir
MÉTIER : Démanteleur dans un parc de ferrailles et étudiant en mécanique automobile
LOGEMENT : 501 maine road à Redcliffe avec Adriel
Chose promise, chose due Gf7m
POSTS : 672 POINTS : 270

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petit frère de Freddy et frère jumeau de Tessa ☼ Jaloux de toute l’attention que leurs parents donnent à Freddy ☼ Change d’emploi comme il change de chemise ☼ N’a jamais véritablement été en couple ☼ A fait de la danse pendant toute son enfance, jusqu’à ses 16 ans ☼ Fumeur ☼ Travaille comme démanteleur dans un parc de ferrailles depuis mi-janvier ☼ A été itinérant de début mars à mi-avril
RPs EN COURS : Chose promise, chose due Giphy
Mulligan ☼ No family is perfect we argue, we fight. We even stop talking to each other at times, but in the end, family is family. The love will always be there.

Chose promise, chose due Ce36d15be9cc3ffce2b82816642e10e46819cc44
Lindy ☼ Ghosts don't haunt us. That's not how it works. They're present among us because we won't let go of them.

Chose promise, chose due 459ca5edc6e5f3c960de2c67c8d24a35250880d0
Linby ☼ Small steps in the right direction can turn out to be the biggest step of your life.

Chose promise, chose due Quatuor3
Le Quatuor ☼ Never let your best friends get lonely... keep disturbing them.

Chose promise, chose due Ilo6

(7/7)
Andy #3 (FB)Byron #2GarretAugustusAdriel #3 ☼ Freddy #4 ☼ Tessa #2
RPs EN ATTENTE : Chose promise, chose due Ip02
RPs TERMINÉS : Peter #1MinaAndy #1Anniversaire LinkMelchiorAdrielAndy #2Tessa #1Byron #1MulliganAdriel #2ErinFreddy #3
AVATAR : Michael Vlamis
CRÉDITS : MpitiousMermaid (avatar) & Mapartche (dessin)
DC : Caelan Leckie, Lawrence Cabbott & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37528-lincoln-and-somewhere-in-this-darkness-there-s-a-light-that-i-can-t-find https://www.30yearsstillyoung.com/t37559-lincoln-j-ai-que-d-l-amour-a-partager-mais-si-j-invite-tout-l-monde-dans-mon-coeur-ils-vont-l-saccager https://www.30yearsstillyoung.com/t37560-lincoln-mulligan#1791604 https://www.30yearsstillyoung.com/t39690-lincoln-mulligan#1956006

Chose promise, chose due Empty
Message(#) Sujet: Re: Chose promise, chose due Chose promise, chose due EmptySam 20 Nov - 0:21




Chose promise, chose due -- @Byron Oberkampf
« Si tu es épuisé ton cerveau n'en a cure qu'il soit tôt. Il faut juste de conditionner. Modifier, petit à petit, tes horaires de coucher ! » Il a raison, je sais que si je modifie peu à peu mon horaire de couché, j’arriverai bien assez tôt à avoir un horaire de sommeil qui a de l’allure. Pour le moment, ça ne m’inquiète pas trop à long terme, je me doutais bien que la première semaine allait être plus difficile à ce niveau comme chaque fois que je commence un nouvel emploi. Je me reposerai en fin de semaine tout en me couchant à des heures décentes afin de partir du bon pied lundi prochain. « C’est trop tard pour cette semaine, ça devrait aller mieux la semaine prochaine. » Même si je suis fatigué, pas question de manquer l’occasion d’enfin goûter à un de ses plats. Qui plus est, mon estomac gargouille comme s’il s’agissait de la troisième guerre mondiale. « Attends, avant de crier victoire. » Je ne suis pas vraiment inquiet pour le repas de ce soir avec toute l’expérience que Byron a dans le domaine. « Je suis quand même chanceux que tu aies passé autant de temps en cuisine juste pour moi. Que ce soit mangeable ou pas. » Je ris en portant ma bière à mes lèvres sans le quitter des yeux. Je serais mal placé de juger son plat alors que j’ai oublié le mien sur le comptoir de la cuisine. « On se trouvera bien autre chose à se mettre sous la dent ! » La réaction de Byron laisse présager qu’il a une idée en tête, ce qui pique ma curiosité. Je fronce les sourcils en inclinant légèrement la tête. « Tu penses à quoi? » J’espère que ce n’est pas parce qu’il s’attendait à ce que j’oublie le dessert qu’il a pensé à un plan B.

Pour le moment, le sujet de conversation tourne autour de mon retour à l’école, une grosse étape pour moi après 11 ans à me questionner sur ce que je souhaite faire de ma vie. En plus de devoir m’habituer à un nouvel horaire de travail, je dois consolider l’école avec le travail en plus de trouver un peu de temps pour un peu de vie sociale. Tout un ajustement à mon âge, mais pour le moment je suis bien motivé à réussir mes études. Reste à voir si je serai autant motivé dans quelques mois avec les factures qui s’empilent. Des fois, je regrette d’avoir pris le parcours que j’ai pris, étudier en habitant chez mes parents sans factures à payer aurait été beaucoup plus facile qu’aujourd’hui. « C'est vrai que tu as des cheveux blancs, là. Là et là ! » J’agite vivement la tête en riant pour échapper à sa main pour ne pas lui donner raison. « Même pas vrai! » Je profite de cette courte trêve pour prendre une gorgée de ma bière en le fusillant du regard, faisant mine d’être vexé par ses paroles alors que je ne lui en veux pas du tout. « Et tu es affreusement ridé ! » Je claque de la langue en levant les yeux au ciel. « Ça c’est la fatigue! » Je recommence à rire en secouant négativement la tête. « Tu es définitivement vieux ! » Je pose un regard réprobateur sur lui, mais je n’ai pas le temps de lui répondre qu’il me déconcentre en tapant l’une de mes joues avant de poursuivre. Tandis que je l’écoute, je me caresse doucement la joue du bout des doigts. « Avec le garage à l'école, tu dois être sérieusement avantagé par rapport à tes petits camarades. Tu as déjà eu les mains dans le cambouis ! » Ce n’est pas faux, bien que ce ne soit pas une compétition entre eux et moi. Ce n’est pas parce qu’ils réussissent leurs cours que ça m’empêchera d’obtenir mon diplôme à mon tour. « C’est certain que j’ai plus d’expérience que la plupart, en effet. Mais pour revenir à ce que tu disais… » Je laisse un suspense en humectant mes lèvres, une lueur espiègle dans le regard. « Considérant que t’es plus vieux que moi, ça fait de toi le Père Fouras? » demandé-je en battant des cils d’un air innocent.

« Saches que j'ai une cafetière de compétition ! » S’il cherche des arguments pour que je ne retourne pas trop vite chez moi ce soir, il ne lui en faudra pas beaucoup plus que ça pour me convaincre. Tant qu’à retourner à l’appartement et à subir la suite de l’interrogatoire de tantôt si Adriel est encore debout, aussi bien rester et profiter du maximum de temps que je peux passer en compagnie du brun, même si ça implique de somnoler toute la journée sur mon pupitre demain. « Tu mes crées des attentes là. » Pas question de retourner chez moi sans avoir goûté à son café! Tant de choses à goûter, mes papilles gustatives se régalent. « Ravi qu'il te plaise ! » Je lui souris avant de lui demander si lui aussi il doit se lever tôt de main, attendant patiemment sa réponse en goûtant une fois de plus à son guacamole. « Levé à sept ou huit heures afin d'être au restaurant pour dix heures et préparer le service du midi ! » Je suis curieux de savoir ce qu’il peut bien faire pendant tout ce temps, j’ai tendance à rester au lit jusqu’à la dernière minute, prenant seulement le temps de me prendre quelque chose à manger de rapide et de me faire un café. « Le restaurant est bien loin de chez toi? Qu’est-ce que tu fais pendant tout ce temps libre? » La maison dans laquelle nous nous trouvons est assez luxueuse et je le compliment sur la décoration. « Merci, mais je n'y suis absolument pour rien. C'est la maison de mon frère. Je n'ai pas touché à la décoration depuis mon arrivée ! » Je hoche la tête en guise de réponse avant de me perdre un instant dans mes pensées alors que j’hésite à me rapprocher de lui. Mais ma gêne prend le dessus sur mon envie et je détourne plutôt la tête pour goûter à son houmous et le complimenter.

Timide, je me concentre sur ma bière qui se vide à une vitesse phénoménale. Byron doit le remarquer parce qu’il se lève en s’aidant de ma cuisse pour se donner un élan. Le geste est peut-être anodin, mais il suffit à faire accélérer mon rythme cardiaque tandis que je pose les yeux sur ma cuisse sur laquelle je peux encore sentir la chaleur de sa main. « Non non ! Reste tranquille ! Je dois juste sortir la moussaka du four. Pour ne pas qu'elle brûle et qu'elle refroidisse un peu, avant que nous passions à table ! » Je hoche la tête sans rien dire tout en l’observant s’éloigner vers la cuisine. Je profite de ce petit moment de solitude pour prendre une grande inspiration et essuyer mes mains moites sur mes pantalons pour me calmer. Lorsque j’aperçois de nouveau Byron dans mon champ de vision, je lui adresse un sourire sa bouger. « Tiens champion ! » Je pose ma bouteille vitre sur la table pour la troquer pour celle qu’il vient tout juste d’apporter. « Merci. » Mon ventre se met à gargouiller lorsque l’odeur du repas qui se fait plus intense entre en contact avec mes narines. « La prochaine fois, j'ajouterais un brin de piment pour le relever un peu plus ! Je ne voulais pas trop en mettre, pour éviter que cela emporte la gueule ! Ça aurait été dommage de ne plus rien sentir après ! » Je hausse une épaule. « Je le trouve très bon en tout cas! Mais j’avoue que ça doit être bon avec du piment aussi. Tant que tu as de la crème glacée après pour l’après. » Je ris en grimaçant. « Mais ça va, pour l'instant, tu n'es pas déçu ? » Je secoue la tête en me mordillant la lèvre inférieure, intimidé par son regard qui me fait de l’effet.  « Déçu? Non pas du tout. C’est très bon. » Je prends un autre gressin garni de houmous comme pour prouver mes paroles. « Et toi… satisfait de ton repas jusqu’à maintenant? » Je ne sais pas s’il se met autant de pression que moi lorsqu’il reçoit des invités. Peut-être que non considérant son expérience. « Il faut laisser reposer combien de temps? » demandé-je d’une voix douce dans l’espoir de retrouver un peu de mon courage d’ici ce temps-là. « Pas que je suis impatient hein… c’est vraiment pas ça… » Je baisse timidement les yeux sur ma bière posée sur mes cuisses. Je me sens bête d’être incapable de faire comme à mon anniversaire, une initiative qui avait été payante pour moi. Pour l’instant, je me contente d’écarter légèrement mes cuisses pour appuyer mon genou contre le sien sans oser le regarder.


Insecurity
Sometimes our thoughts are backed by so much insecurity, that they create lies we believe.

Chose promise, chose due ZIx0Ffb
Chose promise, chose due PH7WzfO
Chose promise, chose due 36ht
Chose promise, chose due 9kdn
Revenir en haut Aller en bas
Byron Oberkampf
Byron Oberkampf
l'arrière salle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : "By' ou "Obe"
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Cuisinier (normalement), mais pour vivre, il prend tout ce qui peut faire entrer de l'argent
LOGEMENT : Spring Hill, 13 Parkland Boulevard, colocation avec Caelan Leckie, ancienne maison de Jacob et Olivia
POSTS : 410 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai un beau petit chien du nom de Diablo.
RPs EN COURS : Felix #1 ; Lincoln #4
RPs TERMINÉS : RPs terminés : Simon #1 ; Chrystal #1 ; Victoire #1 ; Jacob #1 ; Dylane #1 ; Wim #1 ; Celeste #1 ; Keith #1 ; Kane #1 ; Jacob #2 ; Victoire #2 ; Ava #1 ; Jax #1 ; Alec #1 ; Camil #1 ; Dylane #2 ; Asher #1 ; Jacob #3 ; Jax #2 ; Gregory #1 ; Erin #1 ; Victoire #3 ; Noé #1 ; Jacob #4 ; Koh Lanta (ua) ; Adriel #1, Erin #2 & Lincoln #1 ; Casino ; Andy #1 ; Noa #1 ; Lincoln #2

RPs abandonnés :Remi ; Mark ; Marcus ; Harley ; Arjun ; Wayne ; Paul ; Sacha ; Klaus ; Salomon ; Abel ; Blake ; Jacob #5 ; Noé #2 ; Gregory #2 ; Noa #2 ; Maighread ; Maxwell #1, Melchior #1 & Nicole #1 ; Adriel #2 ; Eleonor #1 ; Erin #3 ; Garret #1 ; Lincoln #3 ; Tessa #1 ; Calen #1
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : Tumblr
DC : Primo-compte
PSEUDO : Dam's
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 08/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30227-byron-oberkampf-_-terminee https://www.30yearsstillyoung.com/t30368-byron-oberkampf-carnet-d-adresses https://www.30yearsstillyoung.com/t30470-byron-oberkampf

Chose promise, chose due Empty
Message(#) Sujet: Re: Chose promise, chose due Chose promise, chose due EmptySam 20 Nov - 12:55





Chose promise, chose due
Tandis qu'il m'annonce avoir oublié le dessert, je le rassure. Chez moi, je trouve toujours quelque chose à concocter en cas de manquement. Mon frigo est plein de bonnes choses pour faire saliver les papilles. À moins que nous ne prenions pas de dessert. Se sustenter l'un de l'autre est suffisant, pour finir le repas en beauté. Mon clin d’œil l'interroge. Il perçoit que j'ai une idée derrière la tête. Et quelle idée. Je préfère noyer le poisson. « Tu le sauras en temps voulu. Chez un cuisinier, il y a toujours moyen de moyenner ! » J'affiche un sourire resplendissant.

La conversation suit son cours. Et je trouve un nouvel angle d'attaque pour le taquiner. La différence d'âge qu'il peut avoir avec ses camarades de promotion. Je m'engouffre dans la brèche. Je décèle ici ou là, sur sa tignasse, quelques cheveux blancs. Rien d'extraordinaire. Simplement les premiers affres du temps. Il se rebelle. Il ne me croit pas. Je l'observe de mes grands yeux bleus, avec un air malicieux. Avant d'en rajouter un couche. Sur les rides. Pour lesquelles, il a une parade toute trouvé. La fatigue. Du tac au tac, je lui rétorque : « Je ne te parle pas des poches sous les yeux ! » Avant de conclure mes propos et de lui donner une affectueuse tape sur la joue. Je reprends le fils de la discussion. Je relève que, compte tenu de son expérience professionnelle, le jeune homme doit être avantagé. Il me confirme la chose. Avant de revenir à la charge. Il ne lâche pas facilement le morceau. J'aime. Je plonge mon regard dans le sien. Je sens qu'il se prépare à lâcher une punchline. J'attends. Il laisse planer le doute. Avant de dire ce qu'il lui vient par la tête. Je n'aime pas beaucoup son attitude. Son battement de cils est désobligeant. J'ouvre la bouche. Choqué. Avant de demander. « Le père Fouras, c'est qui ? » Un vieux débris probablement. Il a une référence que je n'ai pas.

Redoutant qu'il ne tienne pas la distance s'il veille tard, je lui signale que ma cafetière fait un excellent café. Un moyen détourné de lui proposer de rester dormir ici. Caelan absent, j'ai la maison pour moi tout seul. Autant en profiter pour qu'il découche. « C'est la machine la professionnelle. Pas moi. J'ai juste a appuyé sur un bouton. Rien de plus ! » Je ne veux pas qu'il s'imagine des choses. Pour rien. Avant de poser une question innocente. « Dois-je en conclure que tu acceptes de dormir ici ce soir ? » Je plonge mon regard dans le sien. En quête de réponse.

Il semble surpris lorsque je lui annonce me lever entre sept et huit heures pour me rendre au travail. « Mon travail n'est pas si loin. Mais je n'aime pas être pris de court. J'aime avoir le temps de me préparer. J'aime prendre le temps de boire mon café. Et il faut que je promène Diablo aussi ! » Je saisis ma bière, la porte à mes lèvres et en bois une gorgée. « Au moins, je n'arrive pas au travail ensommeillé ! » Alors que nous parlons décoration, que je lui annonce que la maison appartient à mon frère et que la décoration reflète ses goûts, je sens Lincoln perdu dans ses pensées, à observer la bouteille de bière avant de détourner son regard et savourer l'houmous qui se présente à lui. Curieux d'avoir sa réaction, je n'en oublie pas la moussaka qui finit de cuire dans le four. Après lui avoir fait miroiter des monts et merveilles, je ne veux surtout pas que tout finisse à la poubelle... Brûlé ! J'observe mon invité. Je remarque que sa bouteille de bière est vide. Je vais pouvoir rentabiliser mon déplacement. Afin de me redresser j'appuie fermement une main sur la cuisse du jeune homme. Pour me donner de l'élan. Debout, je le rassure. Je n'ai pas besoin d'aide. Je prends congés quelques instants de mon invité. Sans trop m'éloigner.

Avec prudence, je sors la moussaka du four et je la laisse reposer sur le plan de travail. J'ouvre le frigo et je sors de nouvelles bières. Je retourne, à nouveau auprès de Lincoln. Je lui tends sa bière avant de reprendre ma place à ses côtés. Trouvant mon houmous excellent, j'émets un léger bémol, ne le trouvant pas assez relevé. Malgré cela, il persiste et signe. « Il est très bon ! Oui... Mais je trouve qu'il manque un petit quelque chose en plus ! Ça sera mieux la prochaine fois ! » Je surenchéris, en lui demandant si, pour l'instant, la soirée répond à ses attentes. Je ne perçois aucune déception. Au contraire. Il est pleinement satisfait. Pour preuve, il se ressert de l'houmous. Avant de me retourner la question. Je suis pris de court. Je souris. Niaisement. Avant de reprendre mon souffle. Et répondre : « Pour l'instant. Pas d'impair ! » Je lui souris. « Tout se passe bien et je suis en charmante compagnie ! » Je bois une nouvelle gorgée de bière, saisis un gressin dont je recouvre l'extrémité de guacamole avant de le porter à ma bouche. À ce moment là, le bouclé fait part de son impatience. Il semble qu'il ait l'estomac dans les talons. Même s'il ne veut pas le reconnaître. Il baisse les yeux. Je l'ai percé à jour. « Il faut attendre une petite vingtaine de minutes, le temps que ça refroidisse un peu... Pour ne pas se brûler la langue en dégustant... » Silence. « Mais ne fais pas ton timide... Ressers-toi du guacamole ou de l'houmous ! » Silence. « A moins que tu veuilles autre chose ? »





Chose promise, chose due 22gZxHg
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Chose promise, chose due Empty
Message(#) Sujet: Re: Chose promise, chose due Chose promise, chose due Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Chose promise, chose due

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-