AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Radio-réveil LENOVO SMART CLOCK ESSENTIAL
24.99 € 49.99 €
Voir le deal

 the stuff that dreams are made of | léolie #24

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
le chant d'Achille
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (10.06). Pour faire partie du club des 27, c'est trop tard.
SURNOM : Devient 'leone' pour Charlie; ne renonce finalement pas à 'riccioli'.
STATUT : Marié à Charlie, fuit ses responsabilités dans les bras d'un artiste italien.
MÉTIER : Apprenti meilleur peintre d'Australie.
LOGEMENT : Au #10, spring hill. Il est fier d'avoir collé "Charlie & Léo Ivywreath" sur la sonnette.
the stuff that dreams are made of | léolie #24 9af7da0aa97b2ec843b29e122bbf6908
POSTS : 3327 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : porteur du VIH ☾ sa grande gueule n'a d'égale que sa couardise ☾ petit aimant à embrouilles, a passé l'année 2020 dans le brouillard, à aimer à sens unique ☾ pianiste accompli ☾ le français lui vient de sa vie au canada, il n'y a pas remis les pieds depuis des années ☾ moulin à paroles extraverti ☾ en pleine remise en question
RPs EN COURS :
the stuff that dreams are made of | léolie #24 Af9acdf929fcdc74e67331ca99de2b58
LÉOLIE ☾ Cupid hit me with precision. I wonder if you look both ways when you cross my mind ? I said I'm sick of chasing, you're the one that's always running through my daydream, I can only see your face when I close my eyes. Can I get a kiss ? And can you make it last forever ?

the stuff that dreams are made of | léolie #24 D93a7d476d1a10518d421ca3c822204d762a4bf7
MOSES (scénario libre) ☾ Hey, brother, there's an endless road to rediscover. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all?

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_pw578diuYP1s1ijdgo1_500
IVYWREATH ☾ Those teenage hopes who have tears in their eyes, too scared to own up to one little lie. You're changing your heart, you know who you are.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 A22ccb4fc3739768970fec53a127e3e2
LEODEN ☾ A kingdom that I gave up too soon to be with you. I think about that almost everyday. My life I think it's, it's going to pass me by - so love me boy. This lonely world won't bring me down.

RPs EN ATTENTE : the stuff that dreams are made of | léolie #24 Ff4769e350df412bf74f835623e2f1ba

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Yagaw4lr
RPs TERMINÉS : charlie #23raelyn #3 (slasher #2)raelyn #4 (slasher #3)charlie #24 (slasher #1)charlie #25 (slasher #2)charlie #25 (slasher #3)damonléolie #19léolie #21nos chers voisinsivyheart #11cléo (ua)léolie #18 (mariage)leamosléolyn (ua)léolie #17léolie #15léolie #16 (ua)ivyheart #10ivyheart #5bailey #2jessalynlilianalenewolvy #10ginnyléolie #13clairearchibald #2 (fb)archibaldraphaelivyheart #8arianelola #3kaitlynpeterwallyivyheart #9lolamapr ivyheart #1ivyheart #3léolie #14léolie #12jilliancian #3wren (dz)leoden #9lola #2ivyheart #7thomaslioterrence #3cian&tim&matteloraivyheart #6wolvy #9ivyheart #4leoden #8ivyheart #2archie #3leoden #6ajliarchie #2 (fb)leoden #4 (ua)leoden #5wolvy #8MaPR #1kane #2bailey #1archie (fb)stephenleoden #3léolie #12leoden #2allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 - charlie #9 - isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose - clément #3charlie #8 - john #1john #2 - charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 

AVATAR : Timo(thé)e Chalamet
CRÉDITS : jamie (ub).
DC : Saül le crocodile & Murphy la fouine.
PSEUDO : Ocy aka ravioli zinzin
INSCRIT LE : 22/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 https://www.30yearsstillyoung.com/t30923-and-remember-that-bad-times-are-just-times-that-are-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath https://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Empty
Message(#) Sujet: the stuff that dreams are made of | léolie #24 the stuff that dreams are made of | léolie #24 EmptyMer 3 Nov - 16:58



Il a fait du thé dans de jolies tasses soigneusement alignées. Assis sur le canapé, Léo attend le retour de Charlie. Toute la ménagerie dort à l'heure qu'il est. Les chats ne s'approchent pas de leur propriétaire. Ils ne s'y risquent pas. Léo arrache une à une les peaux mortes qui dépassent sur ses doigts. C'est une manière bien huilée de s'occuper les mains pour éviter qu'elles n'aillent casser quoi que ce soit dans l'appartement qu'il partage avec celle qui fut un jour sa meilleure amie. L'est-elle toujours ? Il y a des semaines qu'ils ne s'adressent plus vraiment la parole. 'Bonjour', 'passe moi le sel', 'tu peux descendre les poubelles ?' - voilà ce qui anime désormais leur quotidien, ponctué des escapades de Léo. Officiellement, c'est pour aller travailler qu'il file tôt le matin pour ne rentrer que tard le soir. C'est un peu vrai, certes.

Mais sont-ils nombreux à se perdre en chemin ? Sont-ils nombreux à s'oublier dans les bras de leur patron ? Sont-ils nombreux à dire "c'était la dernière fois", le sourire aux lèvres, tout en sachant très bien qu'il y aura des lendemains trop nombreux pour être comptés ?

Alors, Léo attend. Il en vient à se ronger l'ongle du pouce, maintenant. Charlie ne devrait plus tarder. Lorsque la clef tourne dans la serrure, le jeune homme se lève, l'air de rien, comme s'il avait jusque là été occupé par autre chose. « Je suis rentré tôt. » C'est presque comme une accusation qui sort de sa bouche. Quand ses yeux se sont posés sur ces photos qui traînent sur internet, Léo est rentré. Les photos, parlons-en un instant: cette affreuse scène de baiser, tout droit sortie d'un mauvais film à l'eau-de-rose. Et l'article - pire encore. On y trouve des monstruosités qui ont fait monter les larmes aux yeux de Léo. La bouche sèche, ce dernier sert le thé - le favori de Charlie, celui qu'elle reproche toujours à Léo de finir sans elle. « Comment était ta journée ? » C'est donc ça, leur quotidien ? Marcher sur des oeufs ? 'Comment était ta journée ?', 'et si on allait au restaurant ?', 'je me suis disputé avec Patricia'...

Léo se brûle les lèvres sur la tasse de thé, mais il vaut mieux ça que d'affronter le regard de Charlie, de peur qu'elle ne lise la colère dans les yeux de son mari. « On a fini un tableau. Avec Auden. » L'idiot tournera autour du pot encore bien longtemps, trop lâche pour planter ses yeux dans ceux de sa femme. Peut-être qu'elle explosera en premier, peut-être qu'elle l'enverra valser comme de rien et là, alors, il pourra abattre sur la table toutes ses cartes. « Et c'est marrant que je te dise ça parce que je m'intéresse justement à la photographie en ce moment. » Sur la table basse, le téléphone du jeune homme claque, étalant l'article qui fait fureur depuis quelques heures déjà. C'est que les nouvelles vont vite, dans cette ville que Léo déteste depuis le premier jour. Il avait appris à l'aimer, avec Charlie entre les buildings et les tours de verre. Le regard du canadien se plante enfin dans celui de l'Australienne, pour espérer jauger l'ampleur des dégâts. Ils sont infinis, malheureusement pour eux.

@charlie ivywreath the stuff that dreams are made of | léolie #24 3070942404


    Don't want the kisses, unless they're bitter. I'm hooked on touches that leave me weaker. I swear that I love nothin' more than broke, I always let the good ones go. And baby, you couldn't have loved me any better but doin' this is all that I've known ever. I want the bad ones, 'causе they're all I know : I always let thе good ones go.







Revenir en haut Aller en bas
Charlie Ivywreath
Charlie Ivywreath
l'attrape-coeurs
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 25 ans (09.08.1996)
SURNOM : Charles.
STATUT : Mariée à un mourant. Ça sonnait mieux dans Twilight, ce genre de truc. Pire encore, son Edward la trompe avec Jacob.
MÉTIER : Plus si nouvelle dans la police mais toujours stagiaire.
LOGEMENT : #10 Spring Hill. L'appartement n'est plus aussi grand depuis que Léo est arrivé avec ses valises, ses chats et son ego.
time ain t straight and neither am i
POSTS : 36198 POINTS : 1085

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gamine devenue adulte par la force des choses, habituée à ce que tout lui soit dû › Mère de jumeaux nés en novembre 2019, seul leur père en a la garde › Peur panique de l’abandon › S’attache trop vite, trop fort › A arrêté les drogues depuis qu’elle a mis un pied dans la police › Oiseau libre, s’en va où le vent la mène › Rêve grand, le quotidien et ses habitudes l’ennuient › Ressent le besoin de sauver le monde entier › Peu proche de sa famille, elle tente de l’être de ses enfants
RPs EN COURS : (08)solveig #3anwar #2holdenléo #27démon #5caitrionageorgiatrent #3

the stuff that dreams are made of | léolie #24 N63atIO

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_inline_oyqqo7oFrC1t5prjz_250
leolie › now it's time, we never ever head down. don't be scared, i am for real. hide away and we will never be found. it's alright, we never look back. birds will sing if we fall. it's alright, with memories inside. midnight dust on the floor, watch it turn into gold.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_ndcyykLyMz1qbbne5o3_250
trent › i wish i knew what i had when i left. you set fire to my world, couldn't handle the heat. baby, come bring me hell, let it rain over me. i miss you, i want you to ruin my life.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_ntf663EP3S1qav05wo3_250
sohan › when you get older your wild heart will live for younger days. think of me if ever you're afraid. one day you'll leave this world behind, so live a life you will remember.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 DoNsL59
atwoods › under the tree where the grass don't grow we made a promise to never get old. you had a chance and you took it on me and i made a promise that i couldn't keep. we used to believe we were stars aligned. you made me bleed when i look up and you're not around.

RPs EN ATTENTE : sohan #4

RPs TERMINÉS : (trop) cf. fiche de liens

the stuff that dreams are made of | léolie #24 RLrbzsL

AVATAR : Sophie Turner
CRÉDITS : hedgekey (avatar) › loonywaltz (userbars)
DC : Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle https://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Empty
Message(#) Sujet: Re: the stuff that dreams are made of | léolie #24 the stuff that dreams are made of | léolie #24 EmptySam 6 Nov - 8:00



Et la première chose qu’elle se dit, c’est qu’il a l’air louche. Elle ne se dit pas qu’il a cette même mèche rebelle lui revenant sur le front, comme le soir de leur première rencontre et bien d’autres après. Non, elle se dit qu’il n’a pas l’air comme d’habitude et un Léo qui ne ressemble pas à son Léo est bizarre. Peut-être qu’il n’a pas pu voir son amant, aujourd’hui, et Charlie est infiniment triste d’en venir à une telle conclusion avant toutes les autres. Il n’y a même plus de eux, seulement lui et son amant d’un côté, elle et ses rebellions à deux balles de l’autre. Elle préférait largement jouer le rôle de l’infidèle, c’est bien dommage qu’elle n’ait jamais eu le cœur à une telle chose avec son mari, la faute à l’amour trop important qu’elle lui porte. Parfois être amoureux ne suffit pas. « Je suis rentré tôt. » Cette conclusion, elle aurait pu la tirer elle-même sans trop de problème. Elle force un sourire faux qui ne dure qu’une seule seconde, refermant la porte avec plus de soin qu’elle n’en a dédié à son mari durant les dernières semaines écoulées. L’excuse qu’elle se répète en boucle reste la même : tout est de sa faute ; c’est lui qui a commencé. Désormais, Léo lui sert le thé comme s’ils faisaient partie d’une scène de Lewis Caroll mais elle n’a pas le temps pour jouer à ce jeu-là. Son travail l’occupe davantage et lui, au moins, ne va pas voir ailleurs si l’herbe est plus verte. « Comment était ta journée ? » Il est définitivement louche, il est un Léo qui marche sur des œufs et dont la langue brûle de dire quelque chose - il a peut-être vu les photos, alors ? Si ce n’est pas ça, elle serait bien trop déçue. “Longue. Tu as terminé plus tôt ?” Elle joue le jeu mais à moitié seulement, n’ayant aucun mal à sous-entendre qu’elle est toujours la seule à travailler pour deux, la seule à faire des efforts aussi, la seule à ne pas déjà briser les vœux d’un mariage auquel personne ne croyait réellement de toute façon - excepté eux.

« On a fini un tableau. Avec Auden. » Et ce n’est qu’à la suite de ce prénom qu’elle commence sérieusement à (déjà) perdre patience, décidant de s’asseoir face à Léo plutôt que de venir briser chaque objet de cet appartement lui rappelant son mari. “Vous travaillez bien ensemble. C’est bien.” La blonde reprend d’un ton trop enjoué, trop heureux, trop aigu aussi. Elle ne cherche pas même à avoir un meilleur jeu d’acteur puisque de toute façon, tout risque d’exploser d’un instant à l’autre. Si elle a su garder pour elle le fait qu’il la trompait, il ne saura pas en faire de même après avoir vu les photos d’elle et de Jo. Peut-être que c’est de Jo dont elle aurait dû tomber amoureuse, qui sait. Ou peut-être qu’elle aurait dû rester avec Trent depuis tout ce temps, même, cela aurait été bien plus simple encore.

Ses yeux ne se défilent pas mais il ne plante pas le clair des siens sur sa silhouette. Le thé était trop chaud pour lui ; elle n’a même pas touché à sa propre tasse encore et il y a fort à parier qu’elle ne le fera pas non plus. « Et c'est marrant que je te dise ça parce que je m'intéresse justement à la photographie en ce moment. » La jeune femme esquisse un sourire en coin. Il les a bien vues, alors. Il était temps, non ? Elle n’aurait pas voulu jouer au jeu de la fausse femme plus longtemps encore alors que, de son côté, le mensonge lui va à ravir et l’adultère bien plus encore. Le téléphone glisse sur la table, petit bijou de technologie sauvegardant à tout jamais les meilleurs comme les pires souvenirs de chacun. Et, enfin, elle gagne le droit à un regard de sa part (le premier depuis combien de temps, Léo ?). En retour, il ne peut qu’observer un visage éternellement impassible, ne venant le briser que pour y apposer un sourire, son index replaçant habilement une mèche blonde derrière son oreille. Ses jambes se croisent, elle se penche doucement pour prendre le téléphone entre ses doigts et observer plus précisément les photos, zoom au maximum. “J’adore les couleurs.” Sa peau contre celle de Jo, l’instant où le visage de la blonde est cachée par celui de l’autre jeune femme au moment crucial du baiser. Leurs sourires, leurs yeux qui ne se lâchent pas, les cocktails dont le niveau ne baisse soudainement plus. “Ou ce n’est pas la raison pour laquelle tu me les montres, peut-être ?” Cette fois-ci, il ne pourra pas s’en tirer sans expliquer clairement ce qu’il ressent, à quel point il se sent trahi, triste, usé et abusé.



    i find it hard to tell you, i find it hard to take when people run in circles it's a very, very mad world. children waiting for the day they feel good. happy birthday, happy birthday. and i feel the way that every child should sit and listen.

    the stuff that dreams are made of | léolie #24 Gbqg95q
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 GhillXf
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 CaiK2AI
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 Ecblc87
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 YlMyvG3
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 RDA3HRI

    the stuff that dreams are made of | léolie #24 Ly6376fl the stuff that dreams are made of | léolie #24 Gbltqyh4 the stuff that dreams are made of | léolie #24 D5bNV5u5_o
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 YO3Hs0Gthe stuff that dreams are made of | léolie #24 TSks567
Revenir en haut Aller en bas
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
le chant d'Achille
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (10.06). Pour faire partie du club des 27, c'est trop tard.
SURNOM : Devient 'leone' pour Charlie; ne renonce finalement pas à 'riccioli'.
STATUT : Marié à Charlie, fuit ses responsabilités dans les bras d'un artiste italien.
MÉTIER : Apprenti meilleur peintre d'Australie.
LOGEMENT : Au #10, spring hill. Il est fier d'avoir collé "Charlie & Léo Ivywreath" sur la sonnette.
the stuff that dreams are made of | léolie #24 9af7da0aa97b2ec843b29e122bbf6908
POSTS : 3327 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : porteur du VIH ☾ sa grande gueule n'a d'égale que sa couardise ☾ petit aimant à embrouilles, a passé l'année 2020 dans le brouillard, à aimer à sens unique ☾ pianiste accompli ☾ le français lui vient de sa vie au canada, il n'y a pas remis les pieds depuis des années ☾ moulin à paroles extraverti ☾ en pleine remise en question
RPs EN COURS :
the stuff that dreams are made of | léolie #24 Af9acdf929fcdc74e67331ca99de2b58
LÉOLIE ☾ Cupid hit me with precision. I wonder if you look both ways when you cross my mind ? I said I'm sick of chasing, you're the one that's always running through my daydream, I can only see your face when I close my eyes. Can I get a kiss ? And can you make it last forever ?

the stuff that dreams are made of | léolie #24 D93a7d476d1a10518d421ca3c822204d762a4bf7
MOSES (scénario libre) ☾ Hey, brother, there's an endless road to rediscover. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all?

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_pw578diuYP1s1ijdgo1_500
IVYWREATH ☾ Those teenage hopes who have tears in their eyes, too scared to own up to one little lie. You're changing your heart, you know who you are.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 A22ccb4fc3739768970fec53a127e3e2
LEODEN ☾ A kingdom that I gave up too soon to be with you. I think about that almost everyday. My life I think it's, it's going to pass me by - so love me boy. This lonely world won't bring me down.

RPs EN ATTENTE : the stuff that dreams are made of | léolie #24 Ff4769e350df412bf74f835623e2f1ba

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Yagaw4lr
RPs TERMINÉS : charlie #23raelyn #3 (slasher #2)raelyn #4 (slasher #3)charlie #24 (slasher #1)charlie #25 (slasher #2)charlie #25 (slasher #3)damonléolie #19léolie #21nos chers voisinsivyheart #11cléo (ua)léolie #18 (mariage)leamosléolyn (ua)léolie #17léolie #15léolie #16 (ua)ivyheart #10ivyheart #5bailey #2jessalynlilianalenewolvy #10ginnyléolie #13clairearchibald #2 (fb)archibaldraphaelivyheart #8arianelola #3kaitlynpeterwallyivyheart #9lolamapr ivyheart #1ivyheart #3léolie #14léolie #12jilliancian #3wren (dz)leoden #9lola #2ivyheart #7thomaslioterrence #3cian&tim&matteloraivyheart #6wolvy #9ivyheart #4leoden #8ivyheart #2archie #3leoden #6ajliarchie #2 (fb)leoden #4 (ua)leoden #5wolvy #8MaPR #1kane #2bailey #1archie (fb)stephenleoden #3léolie #12leoden #2allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 - charlie #9 - isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose - clément #3charlie #8 - john #1john #2 - charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 

AVATAR : Timo(thé)e Chalamet
CRÉDITS : jamie (ub).
DC : Saül le crocodile & Murphy la fouine.
PSEUDO : Ocy aka ravioli zinzin
INSCRIT LE : 22/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 https://www.30yearsstillyoung.com/t30923-and-remember-that-bad-times-are-just-times-that-are-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath https://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Empty
Message(#) Sujet: Re: the stuff that dreams are made of | léolie #24 the stuff that dreams are made of | léolie #24 EmptyVen 12 Nov - 23:33



La première des questions de Charlie est élipsée d'un vague mouvement de la main. De toute façon, cela ne l'intéresse pas, pourquoi il est rentré tôt. Non, ils ont des choses plus intéressantes à débattre. Des histoires du genre "pourquoi est-ce qu'il y a ta langue dans la bouche de cette fille ?" qui prendront un bon moment avant d'être résolues. « Vous travaillez bien ensemble. C’est bien. » « T'as fait le Cours Florent ? » Oh, il n'est pas très observateur, Léo. Mais il connaît tout de Charlie autant qu'elle connaît tout de lui. Dans son ton, il sait détecter le moindre changement. Les plus infimes des variations, Léo les connaît toutes. Bon, il n'est pas en capacité de les interpréter pour autant. Mais c'est déjà bien de comprendre que Charlie a envie de l'égorger, non ? Alors, autant s'attaquer au gros du problème. Sans se départir de son ton agacé, Léo se dépêche de trouver les photos sur lesquelles il est tombé par hasard sur internet. Devant ces photos, Charlie a la pire des réactions. Elle n'a pas honte. Elle ne rougit pas. Elle n'a pas l'air perturbée. Pire, elle prend son temps pour observer chacun des pixels composant les images comme un artiste observerait la qualité d'une photographie.

« J’adore les couleurs. » Oh qu'il la déteste.
« Ou ce n’est pas la raison pour laquelle tu me les montres, peut-être ? » Oh qu'il voudrait la tuer, sans autre forme de procès.

Se mordant la langue, Léo tempère. Il croise les jambes après avoir repris son téléphone - et son calme. Ses doigts filent attraper la tasse bouillante - et pas infusée - pour la porter à ses lèvres. Ses yeux ne lâchent pas Charlie mais il prend son temps, le brun, pour savoir par quel bout prendre le problème. Elle ne l'aura pas, pas cette fois. Cette victoire là, elle ne l'aura pas. « Si t'avais besoin d'un photographe, il fallait me le dire. On bosse là-dessus aussi avec Auden. » Jamais, en fait. Ils ont juste assez de temps pour finaliser toutes les idées lancées par Auden. Le reste de leur temps est plutôt bien occupé. Peut-être s'ils savaient un peu mieux s'organiser... La tasse retrouve sa place sur la table dans un mouvement un peu trop brusque qui trahit l'agacement du canadien. « Elle a aussi le VIH et t'as besoin de la sauver, ta copine, ou alors c'est parce que j'ai le VIH que tu ressens le besoin d'aller voir ailleurs ? » Oui oui, la carte de la maladie mortelle, Léo la ressortira au moindre obstacle qui semble un tout petit peu insurmontable. Dents serrées, il se rend pourtant compte de l'erreur qu'il vient de faire. C'est à Charlie qu'incombe la grande responsabilité de supporter son mari insupportable. C'est à elle que revient le mérite de ne pas avoir claqué la porte - attendez, c'est lui le squatteur, il faut donc rectifier : c'est à elle que revient le mérite de ne pas l'avoir déjà mis dehors. C'est aussi à elle que revient le mérite de garder son calme dans cette situation qui semble parfaitement catastrophique.

« T'aimes bien faire ton intéressante, hein. Je l'avais déjà remarqué à la plage. » Oh, la suite, Léo ne la dira que dans sa tête. Il y a des tas de vilaines insultes misogynes qui s'y mêlent et qu'il gardera soigneusement pour lui. Trent est presque de sorti aussi mais Léo sait qu'il est en tort. Par dessus tout, l'étrange sensation que quelque chose cloche le titille de plus en plus. Mais elle ne peut pas savoir, pas vrai ? Auden et lui ont pris toutes les précautions du monde - enfin, Léo surtout, parce que Auden est Auden - pour ne pas se faire voir, de personne. Enfin, presque.


    Don't want the kisses, unless they're bitter. I'm hooked on touches that leave me weaker. I swear that I love nothin' more than broke, I always let the good ones go. And baby, you couldn't have loved me any better but doin' this is all that I've known ever. I want the bad ones, 'causе they're all I know : I always let thе good ones go.







Revenir en haut Aller en bas
Charlie Ivywreath
Charlie Ivywreath
l'attrape-coeurs
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 25 ans (09.08.1996)
SURNOM : Charles.
STATUT : Mariée à un mourant. Ça sonnait mieux dans Twilight, ce genre de truc. Pire encore, son Edward la trompe avec Jacob.
MÉTIER : Plus si nouvelle dans la police mais toujours stagiaire.
LOGEMENT : #10 Spring Hill. L'appartement n'est plus aussi grand depuis que Léo est arrivé avec ses valises, ses chats et son ego.
time ain t straight and neither am i
POSTS : 36198 POINTS : 1085

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gamine devenue adulte par la force des choses, habituée à ce que tout lui soit dû › Mère de jumeaux nés en novembre 2019, seul leur père en a la garde › Peur panique de l’abandon › S’attache trop vite, trop fort › A arrêté les drogues depuis qu’elle a mis un pied dans la police › Oiseau libre, s’en va où le vent la mène › Rêve grand, le quotidien et ses habitudes l’ennuient › Ressent le besoin de sauver le monde entier › Peu proche de sa famille, elle tente de l’être de ses enfants
RPs EN COURS : (08)solveig #3anwar #2holdenléo #27démon #5caitrionageorgiatrent #3

the stuff that dreams are made of | léolie #24 N63atIO

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_inline_oyqqo7oFrC1t5prjz_250
leolie › now it's time, we never ever head down. don't be scared, i am for real. hide away and we will never be found. it's alright, we never look back. birds will sing if we fall. it's alright, with memories inside. midnight dust on the floor, watch it turn into gold.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_ndcyykLyMz1qbbne5o3_250
trent › i wish i knew what i had when i left. you set fire to my world, couldn't handle the heat. baby, come bring me hell, let it rain over me. i miss you, i want you to ruin my life.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_ntf663EP3S1qav05wo3_250
sohan › when you get older your wild heart will live for younger days. think of me if ever you're afraid. one day you'll leave this world behind, so live a life you will remember.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 DoNsL59
atwoods › under the tree where the grass don't grow we made a promise to never get old. you had a chance and you took it on me and i made a promise that i couldn't keep. we used to believe we were stars aligned. you made me bleed when i look up and you're not around.

RPs EN ATTENTE : sohan #4

RPs TERMINÉS : (trop) cf. fiche de liens

the stuff that dreams are made of | léolie #24 RLrbzsL

AVATAR : Sophie Turner
CRÉDITS : hedgekey (avatar) › loonywaltz (userbars)
DC : Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle https://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Empty
Message(#) Sujet: Re: the stuff that dreams are made of | léolie #24 the stuff that dreams are made of | léolie #24 EmptySam 13 Nov - 12:22



Il ressemble à une peinture de la Renaissance, Léo, avec son teint éternellement porcelaine et ses traits bien dessinés. Il aurait pu être le modèle du Saint-Jean Baptiste, Léo, et même avec une furieuse envie de le décapiter, Charlie n’oubliera jamais que sa beauté est la première chose qu’elle a remarqué chez lui. Le modèle de Saint-Jean Baptises n’était pas un amant de Da Vinci, d’ailleurs ? Oh, simple question, juste comme ça, elle recommence la liste de tous les reproches qu’elle peut lui tenir, dans l’ordre alphabétique cette fois puisqu’elle a déjà épuisé celui d’importance. Il faut dire qu’elle y pense depuis longtemps, à ce moment où enfin il verra la photo, où il reprochera à elle des faits erronés sans jamais ô grand jamais se douter qu’elle sait qu’il a fait bien pire encore. Alors elle joue à l’innocente, elle lui pose des questions inutiles, elle apprécie à sa juste valeur la qualité d’une photographie pourtant prise dans des conditions peu optimales. « T'as fait le Cours Florent ? » Oh, il s’énerve déjà, Léo ? C’est dommage, elle commence à peine à rentrer dans son rôle et l’amusement n’en est qu’à ses prémices encore. Il est sûrement bien plus patient que ça, avec son peintre. Si elle avait fait les Cours Florent, ça aurait fait d’elle une artiste ; elle aurait été plus intéressante dans ce cas ? “Tu veux voyager en France ?” Même là-bas, il trouverait le moyen de tomber amoureux du premier venu qui ne soit pas elle. Il s’en lassera peut-être plus rapidement, de celui-ci, mais il n’aura qu’à faire quelques mètres pour se trouver une nouvelle passion aussi dévorante qu’éphémère. Le problème n’est en rien endogène à Brisbane, sinon elle aurait déjà proposé un voyage sans retour sans le seul et unique but de le garder à ses côtés.

Et elle adore les couleurs de la photo, la petite blonde, mais peut-être que ce n’est pas le sujet de la conversation du jour ? Elle n’en sait rien, la Charlie parfaitement innocente dont sa langue s’est retrouvée dans la bouche de Jo sans qu’elle ne cherche nullement un tel objectif. Parfois, il faut accepter la vie telle qu’elle vient, non ? Et d’autres, quand il s’agit de votre mari vous trompant avec un homme de deux fois son âge, il faut un peu moins laisser les choses se passer. Mais Charlie n’attaque pas de front, elle sait qu’elle y perdrait des ailes et beaucoup d’ego, alors elle le fait d’une façon infiniment plus insidieuse, douloureuse et agaçante. Léo n’aura certainement pas sa pitié aujourd’hui, ni avant bien longtemps. Déjà le garçon s’agace, il a tous les signes d’un petit bonhomme qui s’apprête à éclater en sanglots et faire une crise devant ses parents parce qu’ils refusent de lui acheter des bonbons. Toujours pas la moindre empathie de la part de la policière qui ne laisse aucun répit à son regard clair qu’elle attaque d’éclairs. « Si t'avais besoin d'un photographe, il fallait me le dire. On bosse là-dessus aussi avec Auden. » Elle va le tuer. Honnêtement, elle ne s’était pas préparée à ce qu’il ose prononcer le nom de cet homme, encore moins à ce qu’il se vante de leur collaboration, peu importe la forme que cette dernière prend.

« Elle a aussi le VIH et t'as besoin de la sauver, ta copine, ou alors c'est parce que j'ai le VIH que tu ressens le besoin d'aller voir ailleurs ? » - “Et ton peintre, il a le VIH ? Ca serait pas étonnant.” Il ne peut pas sérieusement ressortir l’argument de sa maladie à tout va, surtout pas alors que cela ne l’empêche pas d’aller voir ailleurs et de fricoter avec autrui, surtout pas alors que Charlie n’a jamais laissé échapper le moindre mot de travers à ce sujet, pas même par pure maladresse. Elle le soutient depuis le premier jour, ou tout du moins celui où il a daigné lui faire part de ce léger problème de santé. Maintenant, s’il veut réellement jouer à ce jeu-là, alors elle ne se retiendra plus. Tout est de sa faute, ça, comme tout le reste. “Ma question, c’est surtout de savoir lequel l’a refilé à l’autre.” Parce que les échanges de fluides ne sont pas rares entre eux, n’est-ce pas ? Et qu’ils n’ont rien du fruit du hasard, bien au contraire. Léo sait parfaitement ce qu’il fait lorsqu’il lui dit partir travailler et qu’au lieu de ça il saute un autre homme qui n’a rien, absolument rien, qui puisse le confondre avec sa femme à qui il a juré amour et fidélité. Cela n’aura pas duré bien longtemps (est-ce que ça a me existé ? elle ne sait pas depuis quand leur histoire a repris, ni même si elle a réellement connu une fin temporaire). « T'aimes bien faire ton intéressante, hein. Je l'avais déjà remarqué à la plage. » Cette fois-ci, au moins, la remarque la fait rire. Elle prend le coup sans broncher, consciente de déjà avoir joué un rôle à l’époque. “Quel honneur, Léo Ivywreath daigne remarquer ma présence. C’est une nouvelle, ça. T’aurais dû me prévenir, j’aurais au moins joué l’amoureuse transit, pour l’occasion.” Elle aurait joué un rôle bien plus réaliste qu’il ne le fait depuis des semaines, des mois même. C’est lui qui aurait dû prendre des cours en France, il en aurait eu bien besoin. “Je vais te détruire si tu continues ce jeu-là, Léo.” qu’elle annonce finalement d’un calme olympien, le clair de ses yeux toujours ancré au sien. Ce n’est en rien une menace, elle se contente de lui lire son avenir sans même avoir à observer les lignes de sa main. Un des avantages de l’amour, sans doute.



    i find it hard to tell you, i find it hard to take when people run in circles it's a very, very mad world. children waiting for the day they feel good. happy birthday, happy birthday. and i feel the way that every child should sit and listen.

    the stuff that dreams are made of | léolie #24 Gbqg95q
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 GhillXf
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 CaiK2AI
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 Ecblc87
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 YlMyvG3
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 RDA3HRI

    the stuff that dreams are made of | léolie #24 Ly6376fl the stuff that dreams are made of | léolie #24 Gbltqyh4 the stuff that dreams are made of | léolie #24 D5bNV5u5_o
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 YO3Hs0Gthe stuff that dreams are made of | léolie #24 TSks567
Revenir en haut Aller en bas
Léo Ivywreath
Léo Ivywreath
le chant d'Achille
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (10.06). Pour faire partie du club des 27, c'est trop tard.
SURNOM : Devient 'leone' pour Charlie; ne renonce finalement pas à 'riccioli'.
STATUT : Marié à Charlie, fuit ses responsabilités dans les bras d'un artiste italien.
MÉTIER : Apprenti meilleur peintre d'Australie.
LOGEMENT : Au #10, spring hill. Il est fier d'avoir collé "Charlie & Léo Ivywreath" sur la sonnette.
the stuff that dreams are made of | léolie #24 9af7da0aa97b2ec843b29e122bbf6908
POSTS : 3327 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : porteur du VIH ☾ sa grande gueule n'a d'égale que sa couardise ☾ petit aimant à embrouilles, a passé l'année 2020 dans le brouillard, à aimer à sens unique ☾ pianiste accompli ☾ le français lui vient de sa vie au canada, il n'y a pas remis les pieds depuis des années ☾ moulin à paroles extraverti ☾ en pleine remise en question
RPs EN COURS :
the stuff that dreams are made of | léolie #24 Af9acdf929fcdc74e67331ca99de2b58
LÉOLIE ☾ Cupid hit me with precision. I wonder if you look both ways when you cross my mind ? I said I'm sick of chasing, you're the one that's always running through my daydream, I can only see your face when I close my eyes. Can I get a kiss ? And can you make it last forever ?

the stuff that dreams are made of | léolie #24 D93a7d476d1a10518d421ca3c822204d762a4bf7
MOSES (scénario libre) ☾ Hey, brother, there's an endless road to rediscover. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all?

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_pw578diuYP1s1ijdgo1_500
IVYWREATH ☾ Those teenage hopes who have tears in their eyes, too scared to own up to one little lie. You're changing your heart, you know who you are.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 A22ccb4fc3739768970fec53a127e3e2
LEODEN ☾ A kingdom that I gave up too soon to be with you. I think about that almost everyday. My life I think it's, it's going to pass me by - so love me boy. This lonely world won't bring me down.

RPs EN ATTENTE : the stuff that dreams are made of | léolie #24 Ff4769e350df412bf74f835623e2f1ba

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Yagaw4lr
RPs TERMINÉS : charlie #23raelyn #3 (slasher #2)raelyn #4 (slasher #3)charlie #24 (slasher #1)charlie #25 (slasher #2)charlie #25 (slasher #3)damonléolie #19léolie #21nos chers voisinsivyheart #11cléo (ua)léolie #18 (mariage)leamosléolyn (ua)léolie #17léolie #15léolie #16 (ua)ivyheart #10ivyheart #5bailey #2jessalynlilianalenewolvy #10ginnyléolie #13clairearchibald #2 (fb)archibaldraphaelivyheart #8arianelola #3kaitlynpeterwallyivyheart #9lolamapr ivyheart #1ivyheart #3léolie #14léolie #12jilliancian #3wren (dz)leoden #9lola #2ivyheart #7thomaslioterrence #3cian&tim&matteloraivyheart #6wolvy #9ivyheart #4leoden #8ivyheart #2archie #3leoden #6ajliarchie #2 (fb)leoden #4 (ua)leoden #5wolvy #8MaPR #1kane #2bailey #1archie (fb)stephenleoden #3léolie #12leoden #2allankanewolvy #7c‎íanwolvy #5 wolvy #6andychâteaux de sable (top. com.)léolie #10heïanaterrence #2clément #4 - charlie #9 - isaacyoko #1leoden #1wolvy #2primrose - clément #3charlie #8 - john #1john #2 - charlie #8charlie #3charlie #2wolvy #1charlie #1 (fb)

Abandonnés:
 

AVATAR : Timo(thé)e Chalamet
CRÉDITS : jamie (ub).
DC : Saül le crocodile & Murphy la fouine.
PSEUDO : Ocy aka ravioli zinzin
INSCRIT LE : 22/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23798-leo-ivywreath-quo-non-ascendam#971107 https://www.30yearsstillyoung.com/t30923-and-remember-that-bad-times-are-just-times-that-are-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t23821-leo-ivywreath https://www.30yearsstillyoung.com/t23891-leo-ivywreath

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Empty
Message(#) Sujet: Re: the stuff that dreams are made of | léolie #24 the stuff that dreams are made of | léolie #24 EmptySam 13 Nov - 12:54



Auraient-ils pu deviner ? Auraient-ils pu savoir ? Quand ils se sont tirés l'un et l'autre dans l'appartement encombré de cartons que Léo venait d'investir la veille, pouvaient-ils sentir que les choses tourneraient au vinaigre ? Il n'y a pas de certitudes, mais Charlie et Léo ont de toute façon toujours eu le goût du mélodrame. D'abord, avec Clément. Les choses n'ont jamais été simples, pas même lorsqu'il a fallu se débarrasser du canapé sur lequel les amants avaient commis leur méfait. Rien n'avait été simple ensuite non plus, pas quand il y avait eu John et puis - quel était son nom, déjà ? Emma ? - Emmy. Et puis ensuite, il y avait eu l'essai avec Clément et l'infidélité avec Auden - ne pouvait-on pas sentir que l'histoire se répétait déjà ? Certaines personnes sont prévisibles, mais rien n'est plus "je te l'avais dit" que Léo Ivywreath. Margot dirait certainement que tout était écrit. Elle a toujours eu le don d'agacer son frère mais surtout de lui faire sentir - à raison - que chacun de ses décisions étaient prises de façon précipitées. Et peut-être Charlie et Léo sont-ils dans un épisode de Grey's Anatomy où les personnages passent leur temps à se rendre compte qu'ils ont fait les choses avec trop de précipitation. Ou peut-être sont-ils décidés à se voiler la face et à faire un peu de forcing le temps que les choses fonctionnent pour de vrai ? Mais on apprend cela aux enfants : le carré ne va pas dans la forme du rond.

« Et ton peintre, il a le VIH ? Ca serait pas étonnant. » « C'est petit. Tu es très, très petite. » Léo n'a pas relevé le possessif employé par Charlie. Il se voile encore la face, persuadé que son secret est encore assez bien gardé. Tout balancer dans la figure de sa femme le démange terriblement, comme du poil à gratter glissé dans le dos d'une chemise. Oh, comme le Canada lui manque, soudain. Faire un coming-out de force semblait bien plus facile que d'affronter le regard et les mots de la personne qu'il aime le plus au monde. Parce que c'est vrai, même quand elle dit et fait des choses affreuses, il n'y a rien ni personne que Léo aime plus que Charlie Villanelle-Ivywreath. Elle est belle et gentille et agaçante, elle est douce et piquante et son regard est meurtrier, parfois. Elle a mauvais goût en cuisine, bon goût en déco et un goût moyen pour la peinture. Elle rend les journées de Léo plus belles et même s'il lui rend la vie dure, Charlie est la seule personne qui reste constante dans la vie du brun. Constante, jusqu'à quand ? Est-ce aujourd'hui que la variable quitte le tableau ? « Ma question, c’est surtout de savoir lequel l’a refilé à l’autre. » Il voudrait avoir la force de la gifler, mais Léo ne se battra pas contre Charlie. D'abord parce qu'elle pourrait très bien lui mettre une raclée et ensuite parce qu'on ne se bat pas avec les gens qu'on aime, surtout quand l'amour devient si douloureux qu'il en devient paralysant et meurtrier - aussi - pour l'autre. « Je te déteste. » C'est une blague qu'ils auraient pu se faire dans un moment de rigolade. Qui t'a refilé le VIH ? - J'en sais rien, le peintre peut-être. Ils se seraient moqué de Auden ensemble. Ils auraient tout fait pour calmer les pleurs de Léo qui aurait répété en boucle "je ne veux pas mourir" alors que les gens vivent très bien avec le VIH - ça c'est Charlie qui le lui aurait répété. Pour l'instant, ils n'ont que des méchancetés à se dire.

Et qu'elle était mauvaise, cette journée à la plage. Pourquoi l'évoquer ? Une soudaine envie d'autodestruction, sans doute. Bientôt, il n'y aura plus rien à annihiler. « Quel honneur, Léo Ivywreath daigne remarquer ma présence. C’est une nouvelle, ça. T’aurais dû me prévenir, j’aurais au moins joué l’amoureuse transit, pour l’occasion. » Le regard de Léo vire au dégoût. Alors c'est ça ? Elle va lui dire pourquoi elle sonne si faux, depuis quelques temps ? C'est maintenant qu'elle en parle, après des semaines durant lesquelles Charlie a tout gardé pour elle ? « Je vais te détruire si tu continues ce jeu-là, Léo. » Un rire mauvais fuse de la cage thoracique de l'adulescent qui, bien qu'ayant dépassé les vingt-cinq ans réglementaires, ne sait toujours pas se comporter en société comme un grand. « Mais Charlie, si j'avais pas été là tu prendrais toujours de la cocaïne avec des étudiants. Rappelle toi qui était là pour t'aider quand l'autre connard t'a mise enceinte. » L'autre connard, Trent. Quel fils de- « Et rappelle toi qui était là aussi quand l'autre chien te sautait et te tapait dessus, c'est toi qui était détruite quand je t'ai récupérée. » Ils se sont cassés et reconstruits ensemble, voilà pourquoi ils ont aussi le pouvoir de se mettre sur la figure et d'en encaisser autant avant que les choses n'explosent pour de bon. Voilà que Léo se lève pour donner sa scène, le visage rouge de colère et les yeux fous de rage. « T'es qu'une égoïste de merde. T'avais des tas de jours pour me dire pourquoi tu t'es comportée comme ça alors que j'ai fait des tas d'efforts pour te plaire. Mais non ! » A son tour de montrer tout ce qu'il a appris au Cours Florent. Marchant dans l'appartement, Léo abandonne son thé qui refroidira à loisir, tout seul, posé sur la table basse du salon. « J'ai été sympa d'être là, même quand tu te faisais sauter par toute la ville et aussi quand tu l'exposais sur les réseaux sociaux. Ton idée de mariage au premier regard c'était de la merde et vas-y, sors moi tes grands mots, mais moi au moins je ne suis pas lâche. J'ai peut-être choppé un truc- » un truc et l'amour au passage « -mais j'ai pas d'enfants dont j'ai perdu la garde à cause de mon irresponsabilité. »


    Don't want the kisses, unless they're bitter. I'm hooked on touches that leave me weaker. I swear that I love nothin' more than broke, I always let the good ones go. And baby, you couldn't have loved me any better but doin' this is all that I've known ever. I want the bad ones, 'causе they're all I know : I always let thе good ones go.







Revenir en haut Aller en bas
Charlie Ivywreath
Charlie Ivywreath
l'attrape-coeurs
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 25 ans (09.08.1996)
SURNOM : Charles.
STATUT : Mariée à un mourant. Ça sonnait mieux dans Twilight, ce genre de truc. Pire encore, son Edward la trompe avec Jacob.
MÉTIER : Plus si nouvelle dans la police mais toujours stagiaire.
LOGEMENT : #10 Spring Hill. L'appartement n'est plus aussi grand depuis que Léo est arrivé avec ses valises, ses chats et son ego.
time ain t straight and neither am i
POSTS : 36198 POINTS : 1085

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gamine devenue adulte par la force des choses, habituée à ce que tout lui soit dû › Mère de jumeaux nés en novembre 2019, seul leur père en a la garde › Peur panique de l’abandon › S’attache trop vite, trop fort › A arrêté les drogues depuis qu’elle a mis un pied dans la police › Oiseau libre, s’en va où le vent la mène › Rêve grand, le quotidien et ses habitudes l’ennuient › Ressent le besoin de sauver le monde entier › Peu proche de sa famille, elle tente de l’être de ses enfants
RPs EN COURS : (08)solveig #3anwar #2holdenléo #27démon #5caitrionageorgiatrent #3

the stuff that dreams are made of | léolie #24 N63atIO

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_inline_oyqqo7oFrC1t5prjz_250
leolie › now it's time, we never ever head down. don't be scared, i am for real. hide away and we will never be found. it's alright, we never look back. birds will sing if we fall. it's alright, with memories inside. midnight dust on the floor, watch it turn into gold.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_ndcyykLyMz1qbbne5o3_250
trent › i wish i knew what i had when i left. you set fire to my world, couldn't handle the heat. baby, come bring me hell, let it rain over me. i miss you, i want you to ruin my life.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Tumblr_ntf663EP3S1qav05wo3_250
sohan › when you get older your wild heart will live for younger days. think of me if ever you're afraid. one day you'll leave this world behind, so live a life you will remember.

the stuff that dreams are made of | léolie #24 DoNsL59
atwoods › under the tree where the grass don't grow we made a promise to never get old. you had a chance and you took it on me and i made a promise that i couldn't keep. we used to believe we were stars aligned. you made me bleed when i look up and you're not around.

RPs EN ATTENTE : sohan #4

RPs TERMINÉS : (trop) cf. fiche de liens

the stuff that dreams are made of | léolie #24 RLrbzsL

AVATAR : Sophie Turner
CRÉDITS : hedgekey (avatar) › loonywaltz (userbars)
DC : Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle https://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Empty
Message(#) Sujet: Re: the stuff that dreams are made of | léolie #24 the stuff that dreams are made of | léolie #24 EmptySam 13 Nov - 13:43



« C'est petit. Tu es très, très petite. » Ce n’est que l’échauffement, Léo. Ces quelques mots ne reflètent en rien toute la colère qu’elle ressent pour le brun en cet instant, ils ne devraient même pas compter dans la joute verbale qu’elle s’apprête à laisser éclater d’une seconde à l’autre. Charlie n’a d’apparence que son calme, au fond elle bouillonne d’une rage nouvelle mêlée à une honte incommensurable. Elle aurait tout pu lui pardonner, absolument tout, mais pas qu’il se joue d’elle au vu et à la su de tous, comme s’il n’y avait rien de plus normal que de tromper sa femme et meilleure amie avec un connard croisé au détour d’une foutue galerie. Elle aussi, elle peut mettre de la couleur sur une toile, ce n’est pas sorcier. Si ce n’est que ça, elle aurait fait l’effort de changer pour lui plaire, parce qu’exister dans son cœur et ses yeux est une des rares choses pour lesquelles elle serait prête à se plier en quatre, en mille. Mais ce ne sera jamais suffisant, en réalité, et personne n’a osé le lui dire avant qu’elle ne s’en rende compte de ses propres yeux, finalement. « Je te déteste. » Il y a peu de temps encore, c’étaient des ‘je t’aime’ qu’il murmurait à l’oreille de la jeune femme, ces mots tellement rares venant de lui. Et dans des instants tels que ceux-ci, elle se sentait exister, elle se sentait importante, elle pensait enfi avoir trouvé la personne avec laquelle elle pourrait franchir n’importe quel obstacle, parce qu’eux deux, c’était l’évidence. Même son mariage n’a pas empêché le leur, même la maternité de Charlie n’a pas empêché leurs retrouvailles. La tromperie de Léo, par contre, remet absolument tout en question, surtout alors qu’il s’enfonce dans son mensonge et toutes ses apparences trompeuses, faisant de sa femme la méchante du film. “Tu veux des mouchoirs ou ça ira ?” Elle ne devrait pas déjà mettre de l’huile sur le feu alors que la suite de leur discussion sera bien plus susceptible de les emmener tout droit dans les flammes de l’Enfer mais c’est plus fort qu’elle, après tout, elle ne sait pas résister à la tentation (c’est bien ce que son mari lui reproche, non ?).

Et déjà, le regard du brun change. Plus seulement animé de colère autant que d’incompréhension, il prend une teinte de dégoût, s’alignant avec le reste de son visage. A avoir passé ces dernières années à le côtoyer chaque jour, il ne peut pas lui cacher le moindre de ses sentiments, pas alors qu’elle lit en lui dans un livre ouvert - et que l’inverse est tout aussi vrai, elle s’en rend parfaitement compte. Il est temps d’annoncer les choses telles qu’elles sont et de lui expliquer le plus calmement du monde que s’il continue sur ce même chemin, alors elle se fera un malin plaisir de le détruire, purement et simplement, grâce à tous les moyens mis à sa disposition. L’amour ne peut pas tout sauver et si on dit souvent qu’il n’a pas d’égal, c’est bien faux. Le besoin de vengeance sera toujours bien plus fort. Qu’il rigole tant qu’il le peut encore, voilà le seul conseil qu’elle pourrait encore daigner lui donner. « Mais Charlie, si j'avais pas été là tu prendrais toujours de la cocaïne avec des étudiants. Rappelle toi qui était là pour t'aider quand l'autre connard t'a mise enceinte. » S’il n’était pas là, elle aurait tout de même grandi. S’il n’avait pas été là, c’est la demande en mariage de Trent qu’elle aurait accepté et c’est avec lui qu’elle serait désormais, parce que cet homme-là, au moins, n’aurait jamais eu l’idée de la tromper. Il lui aurait offert une vie sans doute bien moins palpitante et tumultueuse que Léo le fait mais ce n’est pas grave, au final, parce qu’il lui aurait donné la seule chose qu’elle n’arrive pas à trouver par elle-même: de la stabilité. Il ne devrait pas remettre le sujet de l’autre connard sur la table, parce qu’elle a bien trop à dire à propos de son connard à lui, en retour. Au moins, le sien lui a donné de beaux souvenirs, de parfaits enfants. Au moins, son connard, elle continuera de vivre une vie à ses côtés sans même à être en couple avec ; est-ce qu’il pourrait en dire autant d’eux deux, Léo ? Rien n’est moins sûr, désormais. « Et rappelle toi qui était là aussi quand l'autre chien te sautait et te tapait dessus, c'est toi qui était détruite quand je t'ai récupérée. » L’autre connard, l’autre chien ; voilà un artiste qui manque de vocabulaire. Son peintre ne lui apprend pas l’italien ? Ça aurait pu constituer un peu de nouveauté, un peu de piquant dans cette discussion à laquelle elle prend part sans y mettre le coeur. Elle écoute les mots, les comprend, les range dans un coin de son cerveau, dans la catégorie ‘ce que Léo pense vraiment de moi’. Et jamais ô grand jamais elle ne les oubliera, peu importe à quel point il tentera plus tard de la rallier de nouveau à sa cause et de calmer sa colère. Parce que bien sûr que c’est ce qui finira par arriver, c’est Léo, et elle, elle est sa Charlie. Pas sa connasse, pas sa chienne - mais pas son artiste non plus.

Comme s’ils étaient dans une pièce de théâtre, il se met soudainement à occuper l’espace, le garçon trop agité pour rester en place comme Charlie le fait, jambes croisées, dos au fond du siège. Il perd le contrôle, elle garde le sien tant bien que mal, ses grands yeux trahissant pourtant une partie de son émotion. « T'es qu'une égoïste de merde. T'avais des tas de jours pour me dire pourquoi tu t'es comportée comme ça alors que j'ai fait des tas d'efforts pour te plaire. Mais non ! » Cette fois-ci, c’est à son tour d’éclater d’un rire froid et sans saveur. Il a fait des tas d’efforts pour passer le moins de temps possible avec elle, voilà ce qu’il a fait. Peut-être a-t-il aussi fait l’effort de retirer son alliance au moment de coucher avec l’italien mais elle n’en est même pas sûre, de ça. « J'ai été sympa d'être là, même quand tu te faisais sauter par toute la ville et aussi quand tu l'exposais sur les réseaux sociaux. Ton idée de mariage au premier regard c'était de la merde et vas-y, sors moi tes grands mots, mais moi au moins je ne suis pas lâche. J'ai peut-être choppé un truc mais j'ai pas d'enfants dont j'ai perdu la garde à cause de mon irresponsabilité. » Et s’il s’octroie le droit d’attaquer sur tous les fronts, elle en fera donc de même. Ce ne sont plus des explications qu’elle s’apprête à demander, c’est tout simplement une guerre ouverte qui débute ici et maintenant. Charlie dodeline de la tête et le suit du regard alors qu’il s’agite comme un animal en cage (oh, qu’il ne s’en fasse pas pour ça, elle ne le retiendra pas ici). Sa mâchoire crispée traduit désormais son agacement et sa rancœur, il est allé bien plus loin qu’elle n’aurait pu l’imaginer. Elle n’avait pas anticipé que la discussion lui échapperait à ce point et pourtant elle ne s’imagine pas faire machine arrière, maintenant, ni même demander à enterrer la hache de guerre. Oh que non. S’il veut la guerre, il l’aura. “T’as été là pour moi ? Tu t’es fait casser la gueule et je suis allée te voir à l’hôpital, tu crois que t’as été de la moindre aide ? J’ai pas besoin de toi, Léo, parce qu’à ta différence, j’ai beaucoup de personnes sur lesquelles compter.” Et même s’il est l’élément central et le pilier de toute son existence, elle ne ment pas sur le reste. Charlie est bien entourée, de personnes aussi nombreuses qu’elles sont bonnes pour elle, simplement aucun ne peut la comprendre aussi bien que l’a toujours fait Léo. C’est son ego qui parle, pourtant, et il lui est tout simplement impossible d’accepter d’avouer qu’elle a besoin de lui (ou de qui que ce soit) dans sa vie. “Rappelle moi, t’as vu autre chose que le fond de ta couette, l’an passé ?” Quand son peintre l’avait abandonné une première fois, chose qu’il finira pas refaire tôt ou tard quand il jugera que son jouet ne l’amuse plus et qu’il a besoin d’un neuf. Son peintre, parlons-en. “C’est drôle que tu parles de John. Tu sais pourquoi ? Parce que Auden te saute et te tape et que t’es assez con pour y retourner.” Au moins, Charlie n’a pas fait cette erreur, elle. Lui recommence la sienne plusieurs fois par semaine, depuis bien trop longtemps déjà. Il décide de son existence sans la moindre pensée pour Léo et pourtant son mari ne sait faire autre chose que d’accourir au moindre signe de sa part. “T’es l’homme le plus lâche que je connaisse, Léo, justement. T’es même pas foutu d’accepter d’être au pied du mur. Tu t’enfonces dans ton mensonge tout ça parce que tu veux pas que je te regarde dans les yeux en te disant que tu me dégoûtes à accourir dans les bras de ce gars alors que t’as osé me jurer fidélité. Reproche moi ce que tu veux, mais moi au moins j’ai jamais eu d’idée dans le genre. T’as vingt huit ans et t’as jamais rien fait de ta vie, c’est pas en suçant un peintre que t’en deviendras un à ton tour, désolée de te l’annoncer.” La blonde ne peut pas garder son calme d’apparence avec de telles paroles, elle n’est pas une actrice capable d’autant prendre sur elle. Les mots volent un peu plus haut que le reste, son visage ne cache désormais plus toute la colère qu’elle ressent et si elle se retient encore de se lever, c’est parce qu’elle ne veut pas avoir la possibilité de prendre toutes les affaires du brun et les jeter par la fenêtre du premier étage. "Depuis quand ? Depuis quand il te saute, depuis quand tu me mens, depuis quand tu me dis que tu m'aimes les yeux dans les yeux alors que tu crèves d'envie de le retrouver, lui ?"



    i find it hard to tell you, i find it hard to take when people run in circles it's a very, very mad world. children waiting for the day they feel good. happy birthday, happy birthday. and i feel the way that every child should sit and listen.

    the stuff that dreams are made of | léolie #24 Gbqg95q
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 GhillXf
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 CaiK2AI
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 Ecblc87
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 YlMyvG3
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 RDA3HRI

    the stuff that dreams are made of | léolie #24 Ly6376fl the stuff that dreams are made of | léolie #24 Gbltqyh4 the stuff that dreams are made of | léolie #24 D5bNV5u5_o
    the stuff that dreams are made of | léolie #24 YO3Hs0Gthe stuff that dreams are made of | léolie #24 TSks567
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

the stuff that dreams are made of | léolie #24 Empty
Message(#) Sujet: Re: the stuff that dreams are made of | léolie #24 the stuff that dreams are made of | léolie #24 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

the stuff that dreams are made of | léolie #24

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-