AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -50%
Casque Pro Gaming HyperX Cloud Alpha Noir et Rouge ...
Voir le deal
49.99 €

 stronger together (mina&carlisle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carlisle Bishop
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante et un ans. (01/12)
STATUT : trois nuits par semaine, quand ce n'est pas plus, dans les bras de mina. papa comblé de maya, née le vingt-trois septembre deux mille dix-neuf.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #50 (villa) ≈ pine street, avec maya, sa fille.
stronger together (mina&carlisle) Tumblr_inline_pl41iucjBL1rjxgbh_1280
POSTS : 550 POINTS : 200

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : père, son plus beau rôle dans la vie ; doublement diplômé en physique nucléaire et en management ; ancien pilote de chasse ; se prépare à reprendre l'entreprise familiale, à son grand désespoir ; a toujours souffert de l'absence de sa mère, partie trop tôt ; gentil et intègre ; rêve d'une vie de famille stable
RPs EN COURS : savannah (3) ; sofia ; mina (3) ; lexie (3)
RPs EN ATTENTE : channing ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina (2) ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ; mina (2) ; mina (3) ; noa (3) ; mina (4) ; mina (5) ; mina (6) ; savannah (2) ; skylar&mina ; nolan ; mina (7) ; elise ; evelyn (3) ; mina (8) ; livia ; evelyn (4) ; noa (4) ; victoria ; lexie ; victoria (2) ; mina ; lexie (2) ; leslie ; victoria (3) ; mina (2)
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : obviously ; gif : badassbaker.
DC : camil smith + naomi carlson.
INSCRIT LE : 05/06/2016

stronger together (mina&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: stronger together (mina&carlisle) stronger together (mina&carlisle) EmptyMer 3 Nov - 21:50



Il avait prévu d’arriver plus tôt, mais les affaires familiales en avaient décidé autrement. Ou, plus exactement, son père n’avait rien trouvé de mieux à faire que de le convoquer alors qu’il s’apprêtait à quitter l’entreprise. Carlisle avait pesté de longues secondes dans son bureau et, plutôt que de rappliquer immédiatement dans le bureau de son géniteur, avait pris le temps de prévenir Mina qu’elle ne devait pas l’attendre pour le repas et le bain de leur fille. Compréhensive, elle lui avait répondu de ne pas s’inquiéter, et d’être prudent quand il viendrait. Il n’avait rien écouté de ce second conseil, avalant les kilomètres dans les avenues et rues de Brisbane à une vitesse folle pour arriver au plus vite chez Carmina Farrell. Il avait passé plusieurs jours sans voir les deux femmes, et avait une furieuse envie de passer le plus de temps possible en leur compagnie. Et il savait d’ores et déjà que les moments avec sa fille seraient courts, puisqu’elle ne tarderait pas à aller se coucher. Il gara sa moto sur la place de parking de la mère de sa fille, et appuya à plusieurs reprises sur le bouton d’appel de l’ascenseur, qui mit beaucoup trop de temps à son goût pour arriver. Par chance, aucun voisin n’eut la brillante idée d’interrompre son ascension jusqu’au dernier étage. Il sortit à la vitesse de l’éclair de la boîte métallique, et se présenta devant l’entrée de l’appartement de Mina. Il sonna et, bientôt, entendit des petits pas pressés se rapprocher de la porte. Une seconde plus tard, la porte s’ouvrait et un petit corps lui fonçait dans les jambes. Sa fille, Maya. « Tu m’as tellement manqué, mon bébé. » Murmura-t-il en se redressant, sa fille serrée contre lui. Il partagea un éclat de rire avec Maya, et la hissa tout au bout de ses bras, lui faisant prendre de la hauteur. Il tournoya sur lui-même pendant quelques secondes, avant de la faire redescendre pour picorer son cou de baisers. Il s’amusa de l’entendre s’esclaffer, et sentit son coeur fondre d’amour et de tendresse pour sa fille unique. Il referma la porte derrière lui, et déposa finalement sa progéniture au sol. Il se délesta de sa veste, déposa son casque de moto dans l’entrée, et s’accroupit pour être à la hauteur de Maya. « Où est maman ? » Demanda-t-il, désireux d’aller saluer Mina. Il savait que cette dernière avait parfois eu du mal à trouver sa place dans leur duo, et Carlisle faisait de son mieux pour lui aménager une place qui lui revenait de plein droit. Maya attrapa la main de son père, et l’entraîna jusque dans la cuisine. L’héritière, face à lui, plissait le front en lisant un épais livre. Il s’arrêta dans l’embrasure de la porte, croisa les bras sur son torse, et déclara : « Dites-moi que je rêve… » La fille Farrell releva la tête vers lui, et leurs regards se croisèrent. Une fois de plus, le souffle de l’Australien fut coupé par la beauté naturelle de cette femme. Quelques mèches rebelles s’étaient échappées de son chignon improvisé, et une légère teinte rosée (sans doute due aux vapeurs qui s’échappaient de la casserole qui se trouvait face à elle) avait coloré ses joues. « Mademoiselle Farrell s’est mise à la cuisine. » Sa fille était déjà aux côtés de sa mère, et avait grimpé sur le tabouret que Mina avait judicieusement placé à proximité. « Ça sent très bon, en tout cas. » Déclara l’ancien pilote en s’approchant de l’îlot central où l’héritière cuisinait. Vêtue d’un tablier. Une vision qui le fit largement sourire, lui qui n’avait jamais pensé voir un jour la mère de sa fille cuisiner. « Qu’est-ce que tu nous prépares ? » Demanda-t-il, curieux. Son estomac grogna, se rappelant à son bon souvenir. Il contourna le bloc de cuisine, et s’arrêta prudemment aux côtés de sa fille. Cette dernière enlaça son père, et déposa sa tête sur son épaule. Elle lui raconta sa journée, et Carmina précisait parfois quelques éléments. L’ancien pilote, heureux, souriait sans discontinuer. Il berça finalement Maya quelques minutes, faisant les cent pas dans la cuisine. « Elle dort ? » Demanda-t-il à voix basse à Mina, alors qu’il croyait avoir entendu la respiration de sa fille faiblir, pour finalement adopter une douce cadence. « Je vais aller la coucher. » Dit-il, avant de s’éclipser en direction de la chambre de sa progéniture. Mina l’avait fait spécialement aménager pour accueillir Maya dans les meilleures conditions — une preuve de plus qui attestait de sa volonté de s’occuper de sa fille. Il déposa précautionneusement sa fille sur son lit, rabattit la couverture sur son corps, et embrassa son front délicatement. Il sortit finalement de sa chambre à pas de loups, et retourna dans la cuisine, où Mina s’affairait toujours. Il se plaça dos à elle, l’enlaça, et sourit en la sentant sursauter, et finalement se détendre dans ses bras. « Pas d’inquiétude, ce n’est que moi. » Murmura-t-il, son menton déposé sur son épaule. Il pencha légèrement la tête, et embrassa son cou. « Encore désolé pour le retard. » Ses paumes recouvraient le ventre de Carmina, et il profita de leur solitude pour lui dire le fond de sa pensée. « Tu m’as manqué, ces derniers jours. » Maudit déplacement professionnel, qui l’avait envoyé jusqu’à Hong-Kong pendant trois longues journées. Plus le temps passait, et plus il s’interrogeait sur l’attitude de son paternel.  Était-il au courant de sa relation avec Carmina ? Il en doutait de plus en plus, mais préféra ne pas faire état de ses soupçons à la principale concernée. « Tout s’est bien passé ? »

@Mina Farrell



Gave love 'bout a hundred tries, Just running from the demons in your mind, Then I took yours and made 'em mine, I didn't notice 'cause my love was blind, Said I'd catch you if you fall, And if they laugh, then fuck 'em all, And then I got you off your knees, Put you right back on your feet, Just so you can take advantage of me » (Eminem, without me)
Revenir en haut Aller en bas
Mina Farrell
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27yo
STATUT : secrètement en couple avec l’homme de ses rêves, maman de la petite Maya (23.09.19)
MÉTIER : vient d’être diplômée et à très envie de créer sa propre société. S’apprête à revendre ses parts dans l’entreprise Farrell.
LOGEMENT : Mina vit dans un loft assez impressionnant à spring hill (113 edward st)
stronger together (mina&carlisle) Tumblr_inline_p7r3tq4J9j1sccn28_250
POSTS : 185 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : mason - nico -inaya - elie #2 (part.1) (part.2) - carlisle #3 -
RPs TERMINÉS : carlisle - link - lexie (fb) - adriel & erin - noa - wim - elie - carlisle #2 - clément (fb) - maig
AVATAR : kendall jenner
CRÉDITS : melina hunt (gif profil) matthiasnetwork (gif signature) pinterest (gif kendall signature)
DC : nobody
INSCRIT LE : 12/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36865-gimme-shelter-mina-farrell#1734652 https://www.30yearsstillyoung.com/t37072-mina-i-m-a-bitch-a-lover-a-child-a-mother#1749765 https://www.30yearsstillyoung.com/t37120-mina-farrell https://www.30yearsstillyoung.com/t40116-mina-farrell#1985328

stronger together (mina&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: stronger together (mina&carlisle) stronger together (mina&carlisle) EmptyJeu 4 Nov - 15:44



Quelques jours avaient passés, depuis leur retour des Seychelles et les malheureuses aventures de Carmina Farrell. Désormais, elle était liée à une sombre histoire, qui semblait jouer avec sa silhouette dans l'ombre la plus inquiétante de sa vie. La jeune femme ne vivait plus que dans la peur, la crainte, l'angoisse. Et surtout pour sa fille, Maya. Elle aimerait pouvoir prévenir Carlisle, lui demander de garder leur fille chez lui, de rester même cloîtrés là-bas ensemble, mais si elle le prévenait, elle avait tout simplement peur de le mettre lui, et leur fille, en danger. Castle avait tenu sa parole : il n'avait pas lâché Mina depuis ce soir-là. Il avait installé un nouveau système d'alarme dans le loft de Mina, avec des boitiers un peu partout, tout était relié à son téléphone, en temps et en heure. Si une porte s'ouvrait, son téléphone le détectait tout de suite. Elie passait aussi beaucoup de temps ici, surtout les jours où Maya était présente et que Carlisle ne pouvait pas être là à cause de son travail. Les trois derniers jours, Elie avait passé beaucoup de temps ici, et Maya s'amusait à l'appeler « Monsieur Chateau » en référence à son nom, ce qui était tellement innocent de sa part. Mina ne savait pas trop comment gérer cette affaire, si bien qu'elle s'en remettait totalement à Castle et qu'elle se posait mille questions, par rapport à Carl. Devait-elle lui dire ? Il allait lui en vouloir, quand il l'apprendrait, mais elle savait qu'il allait aussi la comprendre. Elle agissait dans leur bien à tous les deux. Carmina essayait de s'occuper, d'occuper son esprit, pour ne pas repenser à cette vision d'une personne chez elle, durant son absence. Elle était tellement choquée par cette intrusion, qu'elle avait prit la décision de jeter tous ses draps, tous les tissus et une bonne partie des objets présents chez elle, par peur qu'il n'ait simplement, posé sa main dessus. Maya était en train de mélanger la sauce, qui était en train de cuire dans une grande casserole, sur le feu. Sa mère, debout à ses côtés, était en train de préparer une recette toute simple, à base de viande, de riz et de sauce tomate principalement. Elle ne cuisinait pas, jamais, mais ce soir, elle avait envie de préparer quelque chose pour Carlisle et Maya. La petite avait déjà dîné, ainsi que prit son bain, ses cheveux ondulants, humides, sur sa petite tête, alors qu'elle questionnait sa mère « il est où papa ? » Mina, qui relisait pour la neuvième fois la même phrase sur son livre de cuisine, lui répondant « il arrive, il fait aussi vite qu'il peut » « monsieur château il revient quand ? » ce qui fit sourire Mina. « Il reviendra demain normalement ma puce » ce qui semblait ravir la gosse.
Quelques minutes plus tard, la sonnerie de l'appartement se fit entendre « papa ! » cria la gamine en quittant son petit tabouret pour aller courir vers la porte. Mina, instinctivement, regarda son portable pour voir si l'application de Castle fonctionnait bien. C'était le cas. Mina avait prévenu son garde du corps que Carlisle passerait la soirée avec eux, ce qui lui permettait à lui, d'avoir aussi sa soirée de son côté. Mina se senti tout de suite rassurée, et encore plus quand elle entendit la voix de Carl depuis l'entrée de son loft. Elle l'observa prendre leur fille dans les bras, la saluer, la câliner et elle pria pour qu'un jour enfin, cela devienne leur quotidien. Mina profita de cet instant pour relire une dixième fois sa phrase, comprenant enfin ce qu'elle devait faire pour la suite de sa recette. A ce moment-là, Carlisle arriva, la faisant sourire « tu n'es pas encore à table, attention à tes fesses Bishop » avant de rire doucement, tandis que Maya tapotait les jambes de son père en rigolant à son tour. « J'espère que ça le sera » répondit-elle, un peu angoissée à l'idée que ça ne soit pas bon du tout. Si c'était le cas, ils commanderaient un truc à manger, mais le charme de ce dîner allait en patir. « C'est une recette française... » lança t-elle en posant son livre pour attraper un produit, qu'elle commença à verser dans la sauce. « Ca a un nom bizarre, je ne sais même pas comment ça se dit » dit-elle en haussant les épaules, avant de tourner le livre vers l'ancien pilote, où il pourrait y lire « poulet basquaise ». Carl s'installa devant Mina, de l'autre côté du plan de travail, tenant Maya contre lui. La petite l'observait avec amour, comme si elle avait besoin de regarder, de toucher et d'être auprès de son père le plus possible. Mina sourit, elle tenait sûrement ça d'elle. Parce qu'elle aussi, elle avait envie de le toucher, de l'embrasser et de lui dire à quel point il l'avait manqué ces trois derniers jours. « Maman elle a dit que Monsieur Château il allait venir demain, tu seras là papa ? » demanda l'enfant, à la surprise de tout le monde. Mina déglutit. Elle avait pourtant bien dit à sa fille que tout ceci était un secret, mais apparemment ce concept lui échappait encore. Mina croisa tout de suite le regard de Carlisle. Il fallait dire quelque chose, et vite, et surtout, de façon à ce qu'il ne pose pas davantage de question. « Heu... » mais sa fille lui coupa à nouveau la parole « maman elle a dit que Monsieur Château il protégeait les fées et les princesses » toute contente d'expliquer cela à son père. « Oui, dans le même genre que le papatozore, tu te souviens ? » sourit la mannequin. Maya hocha la tête, fière d'elle, et fière de connaître quelque chose que son propre papa semblait ignorer. « Il est gentil » ajouta alors la gosse, avant qu'elle ne commence à questionner son père sur différentes choses, allant de leur petit voyage en avion, aux Seychelles, à la Chine, où il était durant trois jours. Mina laissa sa fille divaguer, se disant qu'ils discuteront probablement de tout cela une fois qu'elle serait couchée. Mais son cœur s'emballait, elle ne savait pas trop quoi répondre, quoi dire, comment tout justifier. Elle ne voulait pas trahir la confiance de Carlisle, c'était une certitude, mais cela semblait incompatible avec le reste. Finalement, la gamine commença à s'endormir dans les bras de son père, qui alla la coucher dans sa chambre, derrière la cuisine, près de son atelier de travail. Sa chambre à elle, avec son dressing et la salle de bain, étaient à l'étage de son loft, ouvert sur le reste. Carmina profita de ce moment de calme, pour terminer les dernières petites étapes de sa cuisine, sursautant lorsqu'elle senti les mains de Carlisle glisser sur son ventre et surtout, lorsqu'elle senti son corps contre le sien. Elle eut peur, pendant quelques secondes, d'imaginer qu'il s'agissait de l'intrus. Mais à la voix de son amant, elle ferma les yeux, faisant glisser elle aussi ses mains sur celles de Carl, remontant jusqu'à ses avant-bras. Son visage se tourna, alors qu'il embrassait la chair de son cou. Elle sourit « je m'en fous de tes retards » lança t-elle en premier lieu, avant de se tourner pour être face à lui. Plongeant son regard dans le sien, elle termina « tant que tu rentres toujours ici après, tu as le droit d'être en retard ». Elle sourit, laissant l'une de ses mains caresser la joue du pilote, avant de venir enfin, embrasser ses lèvres. Il lui avoua qu'elle lui avait manqué, et entre deux baisers, elle lui répondit aussi « toi aussi tu m'as manqué » et ça n'avait jamais été aussi vrai que maintenant. Depuis leur retour, il lui manquait encore plus qu'avant, c'était continuel, sans arrêt, sans répit. Surtout quand il partait aussi loin, elle n'aimait pas ça. Elle n'aimait pas ça du tout, être aussi loin de lui. Mina laissa ses bras entourer les épaules et la nuque de son homme, se collant à lui, collant son visage dans sa nuque pour y respirer son odeur. Ce qui la fit sourire. « Oui... ça a été » répondit-elle alors, cherchant à éviter de lui mentir. « Et toi la Chine alors ? » demanda t-elle en souriant. « Ca s'est bien passé avec ton père ? »
@Carlisle Bishop


and everything is tenfold

Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante et un ans. (01/12)
STATUT : trois nuits par semaine, quand ce n'est pas plus, dans les bras de mina. papa comblé de maya, née le vingt-trois septembre deux mille dix-neuf.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #50 (villa) ≈ pine street, avec maya, sa fille.
stronger together (mina&carlisle) Tumblr_inline_pl41iucjBL1rjxgbh_1280
POSTS : 550 POINTS : 200

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : père, son plus beau rôle dans la vie ; doublement diplômé en physique nucléaire et en management ; ancien pilote de chasse ; se prépare à reprendre l'entreprise familiale, à son grand désespoir ; a toujours souffert de l'absence de sa mère, partie trop tôt ; gentil et intègre ; rêve d'une vie de famille stable
RPs EN COURS : savannah (3) ; sofia ; mina (3) ; lexie (3)
RPs EN ATTENTE : channing ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina (2) ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ; mina (2) ; mina (3) ; noa (3) ; mina (4) ; mina (5) ; mina (6) ; savannah (2) ; skylar&mina ; nolan ; mina (7) ; elise ; evelyn (3) ; mina (8) ; livia ; evelyn (4) ; noa (4) ; victoria ; lexie ; victoria (2) ; mina ; lexie (2) ; leslie ; victoria (3) ; mina (2)
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : obviously ; gif : badassbaker.
DC : camil smith + naomi carlson.
INSCRIT LE : 05/06/2016

stronger together (mina&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: stronger together (mina&carlisle) stronger together (mina&carlisle) EmptyDim 7 Nov - 21:25



« Même pas peur ! » Rétorqua Carlisle, alors que Carmina le menaçait en plaisantant. Maya riait à gorge déployée, tandis qu’elle sautillait sur les genoux de son père. « Tu fais des recettes dont tu ne sais pas prononcer le nom ? Voilà qui est particulièrement audacieux. » Commenta l’ancien pilote en souriant, amusé de charrier la mère de sa fille. Mais elle lui offrait une occasion unique, présentée sur un plateau d’argent ; il n’allait donc pas s’en priver. Elle retourna le livre de recettes vers Carlisle, qui se pencha pour regarder la photo de ce qu’elle cuisinait. « Aucune idée pour la prononciation, mais ça a l’air délicieux. » Confia-t-il. Bon choix. Pendant que Mina ajoutait divers ingrédients à sa préparation, Carlisle conversait avec sa fille. Cette dernière entreprit de lui raconter l’histoire d’un livre que sa mère lui avait vraisemblablement lu en son absence, et termina par lui parler d’un certain monsieur château. Il arqua un sourcil, tandis que Maya poursuivait sans discontinuer ses pépiements. Il croisa le regard de Carmina, qu’il trouva étrangement fuyant. Pourtant, il ne fit pas la moindre remarque ; il préférait attendre que sa fille soit couchée, pour avoir une conversation plus franche avec l’héritière Farrell. Cette dernière retourna bien vite à la préparation de son plat, et Carlisle reporta toute son attention sur sa progéniture. Rien qu’en la regardant, il avait des étoiles dans les yeux.


« Quand tu t’apercevras que je ne rentre pas souvent à l’heure, je t’assure que tu ne diras plus ça. » Commenta innocemment l’ancien pilote en souriant. Sans même s’en rendre compte, il venait de se projeter avec la mère de sa fille dans un futur plus lointain, où ils seraient ensemble et réunis. Il embrassa son cou avec douceur, inspirant profondément pour s’imprégner de l’odeur vanillée de Carmina. Les yeux fermés, il profitait de cette parenthèse, de ces retrouvailles. « Ou voudrais-tu que j’aille ? » La question était purement rhétorique, et il n’attendait aucune réponse de la part de son interlocutrice. Rentrer chez lui après le travail ? Bien sûr, ça lui arrivait quand il n’avait pas prévu de voir Carmina. Mais dès l’instant où sa fille était en compagnie de sa mère, et que sa villa était plongée dans le plus grand des silences, Carlisle s’y sentait seul. Il n’avait jamais pensé que la solitude lui pèserait — il avait eu l’habitude de vivre au calme, de ne pas être dérangé, d’avoir de l’espace, de vivre seul. Mais après avoir goûté aux douceurs d’un séjour en famille aux Seychelles, il avait du mal à revenir en arrière. Ce retour en Australie lui avait permis de se rendre compte qu’il aimait être entouré de sa famille. Il aimait rentrer le soir, et entendre les pas précipités de sa fille avant qu’elle ne vienne lui sauter au cou. Il aimait voir Carmina s’affairer, ou lire un livre dans le canapé. Il aimait passer du temps avec les deux brunes, et partager des moments simples mais heureux. Et il aimait aussi sentir la chaleur du corps de l’héritière, quand elle se collait inconsciemment contre lui la nuit. Les bras de l’héritière se nouèrent autour de son cou, et elle plongea la tête la première contre lui. « Mon père n’était pas avec moi, alors on peut dire que ça a été. » Commenta l’Australien en haussant les épaules. Ça avait été un voyage d’affaire ordinaire, qui n’avait présenté aucune difficulté particulière. Ce n’était que le premier d’une longue liste, puisque sa spécificité était les marchés étrangers. Un poste qui aurait pu convenir à Carlisle, si ses priorités étaient restées les mêmes. Mais l’arrivée de Maya avait mis un premier coup de pied dans ses habitudes et ses certitudes — rendant le fils encore plus misérable aux yeux du père. Et désormais, c’était Mina qui venait de mettre un frein à ses envies d’ailleurs. À quoi bon s’en aller, quand tout nous retient ? « Si ça pouvait toujours être comme ça, d’ailleurs… Je signerais tout de suite. » Avoua le fils Bishop, alors que sa main droite montait et descendait le long du dos de la brune. « Mais on s’en fout du travail. » Commenta-t-il, resserrant légèrement sa prise autour du corps de l’Australienne. Il était content d’être de retour, mais surtout content d’être là. Content d’avoir pu passer quelques précieuses minutes en compagnie de sa progéniture, et content de pouvoir passer une soirée avec Carmina. Il se recula légèrement, et chercha son regard. « Raconte-moi ces derniers jours. » Réclama l’ancien pilote, alors que l’un de ses mains venait replacer une mèche de cheveux de Mina derrière son oreille. « Est-ce que ça s’est bien passé, avec Maya ? Elle a été sage ? » Demanda-t-il, sa main se posant sur son épaule. Il n’en doutait pas vraiment (Maya avait toujours été une enfant calme et gentille), mais préférait quand même s’en assurer ; leur nouveau mode de garde alternée pouvait perturber sa fille. « Qu’est-ce que vous avez fait de beau ? » Dans ses messages, Carmina était restée vague ; sans doute avait-elle eu envie de ne pas tout lui dire, pour pouvoir lui raconter les choses de vive-voix. « Vous avez vu un peu de monde, ou avez fait une sortie spéciale ? » Il lui offrait, indirectement, l’occasion de lui parler plus en détail de ce monsieur château, dont la signification lui échappait complètement. Et si elle n’en disait pas un mot, Carlisle ne manquerait pas de l’interroger plus longuement à ce sujet.

@Mina Farrell



Gave love 'bout a hundred tries, Just running from the demons in your mind, Then I took yours and made 'em mine, I didn't notice 'cause my love was blind, Said I'd catch you if you fall, And if they laugh, then fuck 'em all, And then I got you off your knees, Put you right back on your feet, Just so you can take advantage of me » (Eminem, without me)
Revenir en haut Aller en bas
Mina Farrell
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27yo
STATUT : secrètement en couple avec l’homme de ses rêves, maman de la petite Maya (23.09.19)
MÉTIER : vient d’être diplômée et à très envie de créer sa propre société. S’apprête à revendre ses parts dans l’entreprise Farrell.
LOGEMENT : Mina vit dans un loft assez impressionnant à spring hill (113 edward st)
stronger together (mina&carlisle) Tumblr_inline_p7r3tq4J9j1sccn28_250
POSTS : 185 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : mason - nico -inaya - elie #2 (part.1) (part.2) - carlisle #3 -
RPs TERMINÉS : carlisle - link - lexie (fb) - adriel & erin - noa - wim - elie - carlisle #2 - clément (fb) - maig
AVATAR : kendall jenner
CRÉDITS : melina hunt (gif profil) matthiasnetwork (gif signature) pinterest (gif kendall signature)
DC : nobody
INSCRIT LE : 12/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36865-gimme-shelter-mina-farrell#1734652 https://www.30yearsstillyoung.com/t37072-mina-i-m-a-bitch-a-lover-a-child-a-mother#1749765 https://www.30yearsstillyoung.com/t37120-mina-farrell https://www.30yearsstillyoung.com/t40116-mina-farrell#1985328

stronger together (mina&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: stronger together (mina&carlisle) stronger together (mina&carlisle) EmptyLun 8 Nov - 7:22



La réponse de Carlisle lança un courant d'air froid entre les deux jeunes parents. Mina avait oublié, mais maintenant qu'il était là pour le lui rappeler, la jeune maman se souvenait. Du temps où elle était enceinte, chez Carlisle, seule. Elle l'attendait, elle passait ses journées à l'attendre, à rester chez lui, à être comme ces femmes qui n'ont rien d'autre. Elle déglutit. « Je ne sais pas » murmura t-elle tout bas, lorsqu'il lui demanda où elle voulait qu'il aille ? Elle venait d'hausser les épaules, doucement, se fichant un peu de la réponse. Oui, le travail de Carlisle était sans nul doute l'élément qui allait être le plus difficile à gérer, avec la carrière de Mina en parallèle aussi, mais à ses yeux à elle, de jeune femme qui a attendu autant de temps pour vivre son histoire avec le père de sa fille, ça n'est pas cher payé. Imaginez qu'elle doive vivre sa vie toute entière sans lui ? Là, le prix serait trop fort, bien trop fort. Alors la jeune femme sourit doucement, embrassant encore les lèvres du pilote, tandis que ses doigts fins vinrent encadrer son visage, dans une douceur infinie.
La jeune femme posa des question sur son séjour en Chine, sur son travail et ses affaires, mais Carlisle n'avait pas vraiment envie d'aborder ces sujets là. Très vite, il le fit comprendre à la jeune femme, qui après avoir baissé le feu de ses plaques, se concentra à nouveau sur ce que disait le père de sa fille. Il commença à poser plein de questions, tandis que la mannequin elle, était en train de rapprocher la bouteille de pinot noir qu'elle avait acheté un peu plus tôt. Elle sourit, rapprochant aussi le tire-bouchon vers Carlisle, pour lui laisser le soin d'ouvrir la bouteille. « Oh heu... » elle était prise de cours. Ces derniers jours avaient été une catastrophe, elle avait peur en permanence et les Seychelles semblaient si loin dans son esprit maintenant... Mina fuyait le regard de son homme, tandis qu'il replaçait ses cheveux correctement. Mais Carlisle n'en finissait plus avec ses questions, il les enchaînait, l'une après l'autre, ne lui laissant pas une seule seconde de répit. Elle ne pouvait pas réfléchir à ce qu'elle devait dire, elle était prise d'assaut. Mina se sentait encore plus angoissée, elle se sentait coupable, elle ne voulait pas lui mentir, pas lui cacher la vérité. Alors elle fini par se défaire de ses bras, pour s'éloigner de quelques pas, distante. Son regard fuyait encore celui du blond, il n'allait pas comprendre son comportement, il fallait qu'elle lui dise la vérité. « Ca... Maya a été adorable » répondit-elle d'abord. « On... » elle faisait glisser ses mains nerveusement sur le plan de travail de sa cuisine, le regard perdu. « On n'est pas beaucoup sorti en fait... » avoua t-elle comme la mère coupable et indigne qu'elle était sûrement. Là, elle releva un peu ses yeux vers ceux du père de sa fille. Le silence, les secondes, défilaient entre eux, avant qu'elle ne vienne poser ses doigts sur son visage, secouant légèrement sa peau. « Hum... » elle observait son plat en train de finir de cuir, sa main vint se poser autour de la bouteille « on s'installe au salon, le temps que ça termine ? » proposa t-elle en lui laissant la bouteille. Elle prit deux verres à vin, retira son tablier de cuisine et puis suivi le pilote vers les canapés de son loft. Une fois assise, elle fini par poser sa main sur la cuisse du blond, avant de se tourner dans sa direction, plaçant une de ses jambes repliée sous elle. « Carlisle il faut que j'te parle » avoua t-elle alors gravement, le regard fuyant. « J'voulais pas t'en parler tant que tu n'étais pas là... » elle était nerveuse, ses mains tremblaient un peu, son regard fuyait encore celui de Carlisle. « Je... » elle ne savait pas comment formuler ses phrases pour que ça n'est pas l'air atroce. Elle trouva la main de son amant, enfin et continua « le... le jour où on est rentré des Seychelles, quand vous êtes parti et que j'me suis retrouvée seule ici... » elle deglutit, elle avait tellement peur. Peur qu'il ne la croit pas, qu'il lui en veuille, qu'il dise que c'est de sa faute, qu'elle met leur fille en danger, qu'elle est irresponsable. Elle souffla fort, histoire de se donner un peu de courage pour se lancer « quand je suis rentrée ici, il... j'me suis rendue compte qu'il y avait quelqu'un qui était venu » avoua t-elle alors. Elle enchaîna tout de suite « il n'y a que Link qui ait la clef, ce... c'était pas lui » et elle en était sûre désormais. « Mes fringues étaient par terre, là-haut... » sa main, tremblante, passa sur son visage. « J'avais déjà des soupçons depuis quelques temps, j'étais à la recherche d'un garde du corps, d'un service de sécurité pour juste vérifier que tout aille bien, surtout pour Maya » et elle insistait sur ce dernier point. « J'ai... suite à ça j'ai engagé quelqu'un, le... le fameux Monsieur Château dont Maya parle » et ce n'est qu'à ce moment-là qu'elle croisa enfin le regard du père de sa fille. « Excuses-moi Carlisle, j'avais peur de vous impliquer là-dedans, je voulais pas vous faire prendre de risque et... » elle posa ses mains sur lui avant de venir toucher son propre visage, et son bras « je suis désolée ». Instinctivement, son regard se porta sur l'étage, où elle avait entendu du bruit, à son retour. « C'est pour ça que j'voulais qu'on s'voit chez toi » lui avoua t-elle alors. « Je ne voulais pas t'inquiéter pendant ton voyage, j'voulais pas que tu penses que c'était une stratégie pour que j'vienne vivre chez toi... » elle marqua une pause « tu as besoin de temps, tu me l'as dit, je... » elle n'avait pas voulu s'imposer de cette manière à lui. « Castle est avec nous tous les jours, il travaille sur cette histoire pour trouver le responsable » explique t-elle alors « tu pourras le rencontrer si tu veux, si... » elle ne termina pas sa phrase, son cœur tambourinant dans sa poitrine.

HRP : Je ne me voyais pas lui mentir, j'espère que ça te conviendra I love you


and everything is tenfold

Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante et un ans. (01/12)
STATUT : trois nuits par semaine, quand ce n'est pas plus, dans les bras de mina. papa comblé de maya, née le vingt-trois septembre deux mille dix-neuf.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #50 (villa) ≈ pine street, avec maya, sa fille.
stronger together (mina&carlisle) Tumblr_inline_pl41iucjBL1rjxgbh_1280
POSTS : 550 POINTS : 200

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : père, son plus beau rôle dans la vie ; doublement diplômé en physique nucléaire et en management ; ancien pilote de chasse ; se prépare à reprendre l'entreprise familiale, à son grand désespoir ; a toujours souffert de l'absence de sa mère, partie trop tôt ; gentil et intègre ; rêve d'une vie de famille stable
RPs EN COURS : savannah (3) ; sofia ; mina (3) ; lexie (3)
RPs EN ATTENTE : channing ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina (2) ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ; mina (2) ; mina (3) ; noa (3) ; mina (4) ; mina (5) ; mina (6) ; savannah (2) ; skylar&mina ; nolan ; mina (7) ; elise ; evelyn (3) ; mina (8) ; livia ; evelyn (4) ; noa (4) ; victoria ; lexie ; victoria (2) ; mina ; lexie (2) ; leslie ; victoria (3) ; mina (2)
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : obviously ; gif : badassbaker.
DC : camil smith + naomi carlson.
INSCRIT LE : 05/06/2016

stronger together (mina&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: stronger together (mina&carlisle) stronger together (mina&carlisle) EmptyDim 14 Nov - 23:40



« C’est ici que je suis bien. » Confia-t-il à voix basse, ses mains possessives inconsciemment posées sur le ventre de la mère de sa fille. Il n’était pas un homme particulièrement bavard, préférant les actes et les gestes aux paroles. Et là, alors qu’il enlaçait ce corps dont il aimait chaque parcelle, le doute sur ce qu’il pouvait ressentir pour elle n’était pas permis. C’était clair comme de l’eau de roche. Visible, presque palpable. « Avec vous. » Il avança d’un pas, collant son torse contre le dos de Mina, souhaitant faire disparaître le moindre petit centimètre qui pourrait les éloigner. Il était parti trois jours et trois nuits, loin des femmes qui faisaient de lui un homme comblé. Et ce qui lui avait le plus manqué, c’était ces petits moments ordinaires, mais doux et réconfortants, qui jalonnaient habituellement son quotidien. « Avec toi. » Ajouta-t-il contre son oreille, avant de déposer un baiser sur sa tempe. Comme si elle pouvait en douter une seule seconde. Depuis que Maya était couchée, il ne l’avait pas lâchée. Se réchauffant à son contact, s’imprégnant de son odeur, et déposant des baisers aériens sur sa peau. L’héritière se retourna finalement, une fois sa préparation terminée. Elle encadra son visage de ses petites mains délicates, et renoua avec le père de sa fille de la plus douce des manières.



« Tant mieux. » Déclara l’ancien pilote en hochant la tête. Maya était une enfant facile, intelligente et espiègle. Carlisle n’avait pas douté de sa gentillesse — même s’il devait bien l’avouer, il avait craint que son absence prolongée ne vienne perturber les habitudes de sa progéniture. Par chance, il n’en avait rien été. « Vraiment ? » Demanda Carlisle en arquant un sourcil, surpris. Il savait que la notoriété de Carmina pouvait se révéler être compliquée à gérer. Que des gens indélicats pouvaient venir l’importuner, sans se soucier de son humeur, ou de ses occupations. Qu’elle ne veuille pas faire vivre ces moments particuliers à leur fille était louable et rassurant ; mais Carlisle savait aussi pertinemment que, tôt ou tard, ils n’auraient pas le choix. Ils devraient faire face, et expliquer à Maya les raisons pour lesquelles des inconnus s’intéressaient de près à leur famille. Il allait lui demander plus de détails, mais le regard fuyant de son interlocutrice lui fit immédiatement comprendre qu’il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond. « Tu n’es pas comme d’habitude. » Ne put s’empêcher de dire l’Australien, alors qu’il s’emparait de la bouteille de vin pour la déboucher. Il s’exécuta, et les servit machinalement. Il inclina la tête lorsque l’héritière proposa de prendre place au salon, le temps que son plat finisse de mijoter. Elle retira son tablier et, une fois de plus, l’Australien eut l’impression que le temps venait d’être mis sur pause. Elle était belle, belle à en avoir le souffle coupé, belle à se damner. Ils s’installèrent face à face sur le canapé du salon, et Carlisle déposa son verre de vin auquel il n’avait pas encore touché sur la table basse du salon. « Je n’aime pas quand ça commence comme ça… » Confessa-t-il en déglutissant. Les mises au point en tête à tête, ce n’était jamais un moment agréable à passer. A fortiori quand on n’avait pas la moindre idée de ce qui allait nous tomber sur le coin du nez. Et le moins que l’on puisse dire, c’était que les annonces tonitruantes de l’Australienne laissèrent le fils Bishop sans voix. Le temps béni des Seychelles, son difficile retour, sa peur constante d’être observée, surveillée — à tel point qu’elle avait ressenti le besoin d’engager une personne pour la protéger. Et puis sa peur, presque honteuse, à tel point qu’elle n’avait pas osé lui dire ce qui la taraudait. Mais qui était-il, pour elle ? Ne lui faisait-elle pas confiance ? Avait-elle peur qu’il prenne ses jambes à son cou, en sachant qu’elle était importunée par un inconnu ? Il savait que croiser ce Castle était inévitable, mais le fils Bishop ne voulait pas encore s’y résigner. C’était trop soudain, trop violent, trop difficile. Il jeta un coup d’oeil en direction de la chambre de Maya, machinalement. « Je ne veux pas le rencontrer. » Répondit finalement Carlisle, sur un ton glacial. Alors que les mots s’échappaient de sa bouche, l’Australien prenait progressivement conscience qu’il était dans une colère noire. Pas contre elle, mais contre cet inconnu qui semait une pagaille monstre dans leur vie déjà compliquée. Il fit quelques pas dans le salon, évitant soigneusement de regarder le faciès de l’héritière Farrell. Il avait besoin de réfléchir, et savait pertinemment que s’il croisait son regard apeuré, il fondrait immédiatement. Il posa ses paumes sur ses yeux clairs, et sentit ses phalanges se replier sur elles-mêmes jusqu’à devenir douloureuses. Il avait envie de pleurer — de tristesse, de frustration, de désespoir. Il avait aussi envie de hurler, hurler jusqu’à l’épuisement, jusqu’à s’en arracher les cordes vocales. « Je… » Il déglutit. « Je veux que vous partiez, Maya et toi. » Déclara-t-il sobrement. Son coeur tambourinait dans sa poitrine, et son estomac était noué. « Ce n’est pas ce que je veux, mais c’est ce qui me semble être le plus sécurisant, pour vous deux. » Il s’avança jusqu’à l’Australienne, et s’accroupit pour être à sa hauteur. Il posa les paumes de ses mains sur les genoux dénudés de la mère de sa fille, et pencha la tête jusqu’à finalement se poser sur ses cuisses. C’était elle qui était effrayé, mais c’était lui qui réclamait du réconfort ; n’était-ce pas paradoxal ? « Je viendrai vous retrouver dès que j’aurai du temps, je vous appellerai régulièrement, et… » Il devint silencieux, et releva la tête vers la mère de sa fille. « Pourquoi ? Pourquoi c’est à nous que ça arrive ? » Demanda-t-il à voix basse. Désespéré ? Il l’était. Alors qu’il pensait avoir droit à un peu de bonheur, la vie le faisait à nouveau passer par des épreuves angoissantes. « Est-ce que tu sais qui est cet inconnu, et ce qu’il veut ? Est-ce que tu as porté plainte ? Est-ce que toi ou ton Castle avez la moindre piste à son sujet ? » Les questions se succédaient, comme si le sujet était intarissable.


@Mina Farrell



Gave love 'bout a hundred tries, Just running from the demons in your mind, Then I took yours and made 'em mine, I didn't notice 'cause my love was blind, Said I'd catch you if you fall, And if they laugh, then fuck 'em all, And then I got you off your knees, Put you right back on your feet, Just so you can take advantage of me » (Eminem, without me)
Revenir en haut Aller en bas
Mina Farrell
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27yo
STATUT : secrètement en couple avec l’homme de ses rêves, maman de la petite Maya (23.09.19)
MÉTIER : vient d’être diplômée et à très envie de créer sa propre société. S’apprête à revendre ses parts dans l’entreprise Farrell.
LOGEMENT : Mina vit dans un loft assez impressionnant à spring hill (113 edward st)
stronger together (mina&carlisle) Tumblr_inline_p7r3tq4J9j1sccn28_250
POSTS : 185 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : mason - nico -inaya - elie #2 (part.1) (part.2) - carlisle #3 -
RPs TERMINÉS : carlisle - link - lexie (fb) - adriel & erin - noa - wim - elie - carlisle #2 - clément (fb) - maig
AVATAR : kendall jenner
CRÉDITS : melina hunt (gif profil) matthiasnetwork (gif signature) pinterest (gif kendall signature)
DC : nobody
INSCRIT LE : 12/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36865-gimme-shelter-mina-farrell#1734652 https://www.30yearsstillyoung.com/t37072-mina-i-m-a-bitch-a-lover-a-child-a-mother#1749765 https://www.30yearsstillyoung.com/t37120-mina-farrell https://www.30yearsstillyoung.com/t40116-mina-farrell#1985328

stronger together (mina&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: stronger together (mina&carlisle) stronger together (mina&carlisle) EmptyMer 17 Nov - 20:01


Les paroles du père de sa fille, tellement plus qu'un amant, firent immédiatement du bien à Mina. Sentir le souffle chaud de Carlisle sur sa peau, sentir ses mains venir se poser sur elle, sentir la force à travers ce corps solide, derrière elle ; ça l'apaisait. Il n'y avait que lui pour lui offrir ce sentiment de sécurité. Désormais, il y avait également Castle, depuis l'horrible incident qui avait eu lieu il y a quelques jours de cela. Souvenir encore frais, gravé dans la chair de Carmina Farrell, telle l'enfant apeurée qu'elle pouvait être. Elie avait l'âge d'être son père, environ. Il avait un charisme qui s'imposait aux autres, à son environnement, et Carmina, bien qu'elle ait réussi à se prendre la tête avec lui à leur première rencontre, finissait par aimer cela chez l'homme qu'elle employait pour veiller sur elle et sa fille. Le père Farrell, ainsi que le fils d'ailleurs, n'ont jamais veillé réellement sur sa sécurité en tant que telle. Ils lui ont construit une tour d'argent, dans laquelle elle a été montrée à travers les meurtières qui pouvaient laisser voir le monde. Mais à aucun moment, ils ne l'ont rassuré. Sa mère réussissait, lorsqu'elle était enfant. Et puis quand Carmina a grandit, tout cela s'est arrêté. Les années ont été longues, angoissantes, terribles, jusqu'à sa rencontre avec Carlisle. Mais depuis ce jour, elle ressent quelque chose que personne d'autre ne lui a fait ressentir. Et il ne s'en rend même pas compte, il l'ignorait jusqu'à ce qu'elle le lui dise. Mina sourit, voulant laisser le sentiment de sécurité qu'elle ressentait, l'envahir. Le besoin de sa présence, de sa force, de sa texture, de son odeur, de sa voix, du rythme de sa respiration, de ses mouvements de l'espace : tout ceci captivait totalement la jeune maman. Elle le trouvait beau, élégant, sexy, robuste, incandescent parfois.
Seulement, plus les minutes défilaient, plus l'absence de Maya se faisait ressentir. L'enfant occupant beaucoup leurs conversations ou leurs moments. Face aux questions de l'homme qu'elle aimait, Mina sentit l'angoisse grimper d'un cran. En fait, elle avait su dès les premiers instants face à lui, qu'elle n'arriverait pas à faire semblant, à lui cacher ce qu'il s'était passé et surtout, qu'elle n'en avait pas envie. Si elle n'avait rien dit, c'était parce qu'il était clairement plus en sécurité en Chine qu'ici, et que cela n'aurait servi à rien. Simplement à donner à son père, une raison de plus de la dénigrer à ses yeux. Elle ne voulait pas être cette femme, elle voulait être forte, elle voulait être la femme qu'il mérite, la mère idéale pour leur enfant. Elle ne voulait pas qu'il la voit, comme Castle avait pu la voir dans le parking souterrain. Et en ça, elle était ravie que ça soit Castle qu'elle ait appelé. Le souvenir de la pauvre idiote apeurée derrière une voiture aurait eu sûrement raison de leur amour, et Mina ne l'aurait pas supporté.
Elle sentait son cœur battre fort dans sa poitrine, elle semblait entendre la voix de son amant, de loin. Alors qu'ils étaient toujours dans cette cuisine, où Mina essayait de se débattre avec elle-même, dans les casseroles, pour amener au mieux la suite de la conversation.
Passant au salon, l'inquiétude de Carlisle commença à peser plus lourd sur les épaules de la jeune femme. Les yeux bas, elle tenta d'expliquer au mieux, comme elle le pouvait, ce qu'il s'était passé il y a trois jours de cela, lorsqu'ils étaient rentré de vacances. La première réponse de l'homme qu'elle aimait eu l'effet d'une lame, tranchante, brûlante, pénétrant sa poitrine dans une lenteur sépulcrale, avant de venir perforer violemment son cœur. Elle releva les yeux vers Carl, il avait l'air en colère. Il était en colère, il lui en voulait, elle le ressentait dans chaque cellule de son corps. La peur de le perdre se fit ressentir, tout de suite. Elle aurait voulu poser sa main sur la sienne, choisir des mots peut-être plus rassurants, mais Carl se leva pour faire quelques pas. L'abandonnant là, sur ce canapé. Mina elle, l'observait fixement, prête à réagir à la moindre réaction qu'il pourrait avoir. Elle avait peur, la culpabilité rongeait sa chair, tandis que l'angoisse lui dévorait le cœur. Elle ne voulait pas le perdre. « Carl... je suis désolée... » chercha t-elle à dire, à expliquer. Mais la voix de l'ancien pilote se fit ressentir, tranchante. Il était catégorique. Il était froid, son regard était dur, Mina avait l'impression qu'il la détestait à cet instant. Et ce regard, cette vision de l'homme qu'elle aimait autant, dans cet état et surtout, par sa faute... ça lui brisait le cœur. Mais elle ne pouvait pas s'effondrer, elle devait être forte et tenir bon. « Tu veux... qu'on... » répéta t-elle sans être certaine de comprendre. Que voulait-il dire en disant ça ? « Tu veux qu'on parte ? » répéta t-elle à nouveau sans rien comprendre à la réaction de son homme. Carlisle du capter son angoisse, son incompréhension, et il s'approcha. A mesure qu'il réduisait la distance entre eux, l'angoisse semblait omniprésente en elle. Mina ne savait plus. Est-ce qu'il l'aimait encore ? Est-ce qu'il allait lui dire qu'il voulait partir ? Sans elle ? Sans Maya ? Est-ce qu'il ne voulait plus d'elle dans leurs vies ? Est-ce qu'encore une fois elle avait tout gâché, bêtement ? Est-ce qu'elle devrait s'en vouloir toute sa vie pour cela ? Est-ce que c'était elle, la réelle coupable ? Il s'expliqua enfin, et à ses premiers mots enfin, Mina eu une idée un peu plus clair sur son avis. Il s'inquiétait de leur sécurité à toutes les deux. Ses mains touchèrent sa peau, il tait juste là devant elle, et immédiatement, les mains de Carmina se posèrent autour du visage de Carlisle, passant dans ses cheveux, les tenant presque, venant approcher son corps par dessus le sien, le recouvrant presque, déposant ses lèvres sur son crâne. Quand il lui dit qu'il viendrait les voir, qu'il les appellerait, Mina comprit qu'il ne voulait pas la quitter, qu'il ne la détestait pas totalement, qu'elle n'allait pas le perdre. Et de réaliser cela, maintenant, ça l'apaisa tellement qu'elle se mit à pleurer. Elle avait déjà pleuré, de peur, d'effroi, lorsqu'elle avait cru qu'elle mourrait seule dans cet appartement. Mais après ça, elle avait du tenir bon, faire comme si rien ne s'était produit. Pour Maya, pour ses amis, ses proches, les gens avec lesquelles elle travaillait. Mina avait du tenir bon, voiler son visage, brider son cœur, ses incertitudes, mais là, face à Carlisle, elle redevenait elle même. Elle s'effondrait, parce qu'elle avait eu sincèrement peur. Qu'elle n'en avait pas encore parlé. Qu'elle n'avait pas vraiment encore réalisé ce qu'il se passait en ce moment dans leur vie. Entre deux sanglots, deux larmes, elle réussi quand même à dire « j'ai eu tellement peur » avant de fermer les yeux et de renifler. Sa main se libéra pour essuyer son visage, avant que ses yeux ne cherchent ceux de son amant. Elle avait besoin de lui expliquer, elle voulait être bien sûr qu'il ne soit pas en colère. « J'avais envie de te prévenir, je te jure, mais j'avais tellement peur... » elle renifla encore « tu étais plus en sécurité là-bas » avant de hausser les épaules. Alors elle était un danger ? Un vrai danger pour ses proches ? Est-ce que c'était ça sa destiné ? Quand il lui demanda pourquoi ça leur arrivait, droit dans les yeux, Mina senti l'émotion la regagner. Fermant les yeux elle murmura « je sais pas » presque fatiguée. Elle s'en voulait. Terriblement. Alors qu'elle réduisit la distance encore plus, forçant Carlisle à se redresser devant elle, lui permettant ainsi d'entourer son cou et ses épaules de ses bras. Venant nicher sa tête dans la nuque du pilote, elle fini par dire tout bas « s'il te plaît serres moi fort dans tes bras » alors que ses doigts remontaient déjà l'arrière du crâne aux cheveux blonds. Désormais dans les bras de l'homme qu'elle aimait, Mina essaya de se calmer, de reprendre son souffle, d'étouffer ses sanglots. Après quelques instants, Carlisle lui posa des questions. Est-ce qu'elle connaissait ce gars ? « Non » dit-elle en s'éloignant et en faisant non de la tête. Est-ce qu'elle avait porté plainte ? Elle acquiesça « oui » Est-ce qu'ils avaient une piste ? Mina ne fuyait pas le regard inquisiteur de Carlisle, elle lança alors « non... on... on a regardé les caméras de surveillance... » elle marqua une pause « il a envoyé les vêtements qui était par terre dans un laboratoire pour voir s'ils trouvent quelque chose » expliqua t-elle. « Après.. » elle souffla fort, baissant le regard vers ses mains, devant elle, incriminant ses ongles qu'elle commençait à triturer « on a surtout passé du temps à renforcer la sécurité ici » en haussant les épaules. Peut-être que ce n'était pas bien ? Ou pas assez aux yeux du pilote. Mais qu'aurait-elle pu faire de plus ? « Je sais pas... » elle regarda au loin, dans le vide, avant de sentir les larmes venir noyer ses yeux « je suis désolée je... » elle posa un coude sur sa cuisse, retenant ainsi son visage dans sa main, penchée en avant. Abattue. « Je suis désolée, c'est de ma faute... » elle était cruellement sincère. Sa main libre attrapa l'avant-bras de Carl, qu'elle tenu fort. « C'est à cause de moi si... » elle renifla, se redressant et fini par dire « peut-être que je devrais partir, vous ne seriez pas en danger Carlisle comme ça » et c'était une véritable idée qu'elle lui proposait. Si c'était bien elle le danger, comme tout semblait le laisser penser, alors elle n'avait qu'à s'éloigner d'eux pour les protéger. Castle le lui avait même proposé cette idée. « Je suis désolée » parce que ce n'était pas prévu, que ça tombait mal, Carlisle était très prit par son travail, il lui avait même demandé de l'aide avec Maya et elle, elle lui ramenait ce genre de connerie après le travail ? Mais quelle femme était-elle ? « Ca fait des mois que j'ai l'impression d'être suivie, que quelqu'un appelait sans rien dire... » elle essuya ses larmes « ça arrive tout le temps, j'me suis pas inquiétée et... » et désormais elle mettait toute sa famille en danger et ça la tuait de l'intérieur. Attrapant les deux avant-bras de son amant de ses deux mains, la jeune maman lui lança « je veux pas vous mettre en danger Carlisle, je veux pas » serrant ses doigts autour de sa chair. « Si je dois partir je partirai » et il devait bien en être conscient. Et ça ne serait pas un abandon. Non. C'était du désespoir.
@Carlisle Bishop


and everything is tenfold

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

stronger together (mina&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: stronger together (mina&carlisle) stronger together (mina&carlisle) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

stronger together (mina&carlisle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-